Page Facebook  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Admin↯  Je veux être publiéééée !!!
avatar



Nombre de messages : 1806
Age : 27 ans
Groupe : Sorcière - Journaliste
Caractère : Solitaire - ambitieuse - intelligente - fouineuse
Date d'inscription : 21/02/2008




Rita Skeeter

Admin
Je veux être publiéééée !!!


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour ::
Bonus: + 5
MessageSujet: [La Gazette] De Retour à la Maison ...   Sam 27 Déc - 9:08

    C'était décidé, demain elle retournerait à son bureau. Rita avait prit cette décision depuis trois ou quatre jours, depuis cette sortie qu'elle avait entreprit à Pré-au-Lard et qui l'avait conduit à rencontrer un homme; celui-ci lui avait fait quelques confidences à porpos d'événements étouffés par les hautes autorités, ou peut être n'étaient-elles tout simplement au courant de cette série de meurtres ?

    La vieille de son retour, comme à son habitude la jeune femme avait disposé sur la chaise de sa coiffeuse la tenue qu'elle porterait le lendemain, elle s'était fait couler un bain chaud, s'y était plongée avec délectation pendant une vingtaine de minute. Elle était ressortie de l'eau encore fumante pour enfiler sa chemise de nuit et enfin se glisser dans ses draps pour rejoindre Morphée.

    La blonde avait pourtant mit quelques temps à s'endormir. Peut être était-ce dut à une certaine angoisse ou alors à une excitation, comme celle que l'on ressent avant chaque rentrée. Voilà deux semaines qu'elle n'avait pas donné signe de vie, qu'elle avait reçu nombre de hiboux de la part du rédacteur en chef. Les motifs de ces lettres variaient, entre inquiétude et supplication, des lettres de ses lectrices lui parvenaient également. Bien qu'elle était en vacance, la journaliste n'avait pu résister à la tentation de les lire et de noter quelques réponses sur un parchemin ... En prévision.

    Son absence au sein de la rédaction était aussi au sein des colonnes du journal. Une semaine que sa rubrique n'avait été publié. Et elle se doutait que des lettres de réclamations avaient dut parvenir jusqu'à la Gazette. Et pensant à ça, elle souriait malgré elle, c'était là une sorte de satisfaction vengeresse. La dernière lettre était parvenue plus tôt dans la journée, elle l'avait encore une fois ouverte, son rédacteur s'inquiètait fortement. Il lui expliquait qu'il avait besoin d'elle, que le nombre de tirage s'effondrait ... Il était prêt à tout pour qu'elle revienne, mais ce n'était en aucun cas pour ce motif qu'elle avait décidé de remettre les pieds au journal.

    Sur ces pensées les yeux de Rita se fermèrent sur ses prunelles bleutées, sa couette remonta légérement sur ses boucles blondes, et Morphée put enfin l'accueillir.


Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

    Les premières lueurs du jour n'avait encore percées la nuit toujours présente. Rita, elle, était debout depuis quelques minutes, déjà habillée et maquillée. Un tailleur noir et blanc, ses cheveux relevés en un chignon queqlue peu négligé, un trait de crayon noir et un léger mascara, ainsi qu'un rouge à lèvre rouge carmin. Ses mains se saisirent de son sac à main, renfermant sa fidèle plume et ses quelque snotes prisent au cours de ses derniers jours. La jeune femme se chaussa d'escarpin noir vernis, et dans un souffle un transplana.

    La journaliste attérit devant les portes d'entrée de la Gazette du Sorcier. A l'intérieur il n'y avait pas encore grand monde, ce n'était pas grave, elle savait qu'Il serait là. Une nouvelle inspiration, sa main se posa délicatement sur la poignée, qu'elle tourna. Rita entra d'un pas décidé dans l'antre journalistique, elle n'adressa pas un sourire aux rares personnes présentes, et se dirigea vers son bureau. Non elle n'irait pas le voir, elle ne s'abaissera pas à ça.

    Elle déposa son sac sur le bureau. Il était impeccablement rangée comme à son habitude, elle ouvrit son sac et fouilla à la recherche de sa plume qu'elle posa délicatement sur le côté, parallèlement au côté du bureau. Puis ses notes vinrent se poser sur le milieu du bureau. Tout était parfaitement en place. Maniaque ? Oui. Rita s'asseya paisiblement sur sa chaise, et patienta. Le temps ne fut pas long avant qu'un timide poing s'abattit presque silencieusement sur la porte vitrée.


    Entrez

    Une voix décidé, la porte qui s'ouvre, son rédacteur en chef était là. Penaud, mais réjoui de revoir Rita ici, parmi eux. Pas un sourire, elle le regardait, tentant d'accrocher le regard fuyant qu'il lui accordait. Il n'était pas réellement courageux, et l'on sentait qu'il était très mal à l'aise en la présence de la journaliste. La blonde croisa les bras et parla d'une voix ferme.

    Oui ? As-tu quelque chose à me dire ?

    Intérieurement c'était une scène des plus jouissive, voir drôle, mais rien ne passa sur le vissage de la jeune femme. Au bout de quelques secondes, il consentit à prendre la parole.

    Je suis content que tu sois revenu, j'espère que tu as reçu toutes mes lettres ... Je me suis inquiété tu sais.

    Rita se leva, mais ne se dirigea pas vers son supérieur. Il était bien pitoyable, mais c'était de lui que dépendait sa réussite, son ascension. Elle lui tourna le dos, et observa le soleil qui pointait ses premiers rayons au dehors. Un petit sourire était apparu sur son teint de porcelaine.

    Oui je les ai reçu, merci de m'avoir envoyé du travail, tu ne perds pas le nord. Mes vacances ont été bénéfiques, j'ai un excellent sujet d'article ... Une exclusivité.

    Elle marqua une pause, savourant le suspens qu'elle maintenait. Elle le savait, le sentait il était avide de savoir quoi, et demanderait toutes les informations afin de les donner à n'importe quel autre journaliste pour qu'il mène l'enquête à la place de Rita.

    Tu ne sauras rien, avant que je n'ai pu écrire entièrement l'article. Sur ce, j'ai du travail, au revoir.

    Rita ne lui laissa pas le temps de répondre, qu'elle prit place à son bureau, signifiant alors que la conversation avait prit fin pour elle, et donc pour lui. La matiné avança, et vers 10 heures il était temps de prendre un café bien mérité. Rita rangea dans une pochette l'article qu'elle avait entreprit, et sortit jusqu'a la cafetière. Munit de sa tasse, elle remplit le récipient de liquide noirâtre et fumant, un nuage de lait, et un sucre. Alors qu'elle voulut prendre une cuillère pour remuer son breuvage, sa main rencontra une autre. Son regard remonta le long du bras pour tomber nez à nez avec une de ses rivales ... Voilà les personnes qu'elle n'avait regretté durant son absence.

_________________



Et si toute la Vérité était Ici


I'm the escargot of the RP

Oubliez la Rita Skeeter des livres, je ne suis pas comme elle !!
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: [La Gazette] De Retour à la Maison ...   Sam 27 Déc - 13:21

    Durant la nuit, Leigh avait cogité de longues heures. Pourtant elle voulait dormir. Les rideaux étaient tirés, la fenêtre était fermée; ainsi, pas le moindre souffle de vent, ni la lumière ne pouvait venir l'embêter. Les couettes étaient remontées et il faisait si chaud que son lit lui-même avait un effet soporifique. Dans sa chemise de nuit légère, elle sentait chaque ondulation de la couette sur son corps, sensation agréable et berçante. Mais rien à faire. Son corps était épuisé, son esprit travaillait toujours. Non pas que travailler fût de loin son occupation favorite, bien au contraire. Mais depuis qu'elle avait quitté les moldus pour entrer dans la Gazette, elle avait un étrange sentiment de lassitude et d'ennui. Une impression de ne rien faire.

    Et pourquoi ? Pourquoi, depuis qu'elle était arrivée, il ne se produisait rien ? pourquoi le monde des sorciers restait si calme ? Pourquoi y avait-il plus de vol, de délits, voire de meurtres chez les moldus ? Elle était bien plus occupée avant. Malgré tout, elle ne regrettait pas le moins du monde d'avoir changé de vocation. Elle pouvait à présent reprendre ses anciennes occupations favorites: lancer des sorts pour ne plus écrire, dormir deux fois plus puisqu'elle n'avait plus besoin de se lever tôt le matin... Mais quand même, elle ne s'attandait pas à être si inactive !

    Et ce qui l'énervait le plus, c'était cette Rita Steeker. Elle, elle n'était jamais là. Personne ne savait trop pourquoi, mais les rumeurs parlaient d'une mission extrêmement secrète qu'elle aurait eu à faire. Enfin, pourquoi cette femme était-elle si occupée alors que Leigh se tuait pour trouver le sommeil après une longue journée de somnolence ? Il se passait forcément quelque chose, ou bien elle aussi resterait dans son bureau à regarder sa pendule et sentir le temps passer sans rien faire. Et encore, Leigh n'avait pas de bureau. Le temps, elle le passait à déambuler de chez elle jusqu'à la Gazette, sans jamais trouver quoique ce fût à faire.

    Leigh sortit sa tête de dessous la couette, c'était inutile de chercher le sommeil ainsi. Elle transpirait tant elle avait chaud, et le réveil n'indiquait que deux heures du matin. Avec un soupire, elle se glissa hors de son lit et se dirigea vers la fenêtre. Elle l'ouvrit en grand sans pour autant tirer les rideaux qui se mirent à flotter comme des fantômes. Elle alla couper l'alarme de son réveil et entra dans la salle de bains.

    Une fois la lumière allumée, elle observa un instant la pièce, les yeux à moitié fermée. Elle était épuisée. Mais elle ne savait pas quelle était cette force qui l'empêchait de dormir, peut-être du stress, mais ça l'aurait fort étonnée. Elle ferma la porte à clé et se déshabilla pour faire couler un bain. Pendant que la baignoire se remplissait, elle regarda son visage dans le haut miroir qui lui faisait face et faillit pousser une exclamation de surprise, ce qu'elle aurait fait si elle n'était pas si fatiguée. Ses yeux étaient portés par des cernes épaisses, ses cheveux gras étaient en bataille, ses lèvres gonflées. Tout le portrait de quelqu'un qui avait passé une très, très mauvaise nuit.

    La baignoire finit par être pleine, et Leigh se glissa dans l'eau chaude, presque bouillante. Et pourtant, ça ne lui fit pas plus d'effet que si elle était tiède. Elle s'allongea presque dans le bain, laissant ses cheveux formaer une auréole au-dessus de sa tête. Bientôt, et contre toute attente, elle s'endormit. Son sommeil était très léger. Elle ne vit pas ses rêves, juste quelques visages qui passaient: Rita Steeker surtout, puis un sorcier masqué, celui qui lui avait confié cette mission si importante...

    Un cri dans la rue la réveilla. En fait, c'est ce qu'elle crut entendre dans son demi-sommeil, car il ne s'agissait que d'un chien qui aboyait. Et, brusquement, elle s'aperçut qu'elle s'était endormie. L'eau avait nettement refroidi, Leigh grelottait presque. Elle attrapa une serviette et sortit de l'eau. La serviette enroulée autour d'elle, elle alla à la fenêtre pour la refermer. Le soleil n'était pas encore levé, il était presque sept heures. De retour dans la salle de bain, elle s'habillait, à son habitude, d'une robe noire et tenta de redonner un peu de vie à son visage: ses cheveux furent démêlés en un rien de temps et le maquillage couvrit l'état de ses yeux et de ses lèvres. Elle se fit un sourire et sortit précipitamment de chez elle.

    Elle avait brusquement décidé d'aller elle-même chercher des choses à dire. Ca ne faisait aucun doute qu'il se passait des choses. Le monde des sorciers n'était pas fait pour rester calme. Et si personne ne voulait lui donner les infos, elle irait les chercher elle-même. Elle avait largement le temps, de toute façon, puisqu'elle n'avait rien à faire. Elle commencerait pas le chemin de traverse: il y avait toujours des disputes ou des choses comme ça ici. Puis elle irait faire un tour dans l'Allée des Embrumes. En tant qu'ancienne Serpentard, elle n'en avait absolument pas peur. Finalement, elle irait voir à Poudlard, où les élèves avaient toujours quelque chose de bien à raconter. Elle pourrait aussi en attraper quelques uns à Pré-au-lard.

    Le chemin n'était pas bien long de chez elle à la Gazette. Elle vivait sur la rue principale de Londres et avait accès un peu partout. Elle courut presque jusqu'au siège de la Gazette et y entra avec un large sourire... qui ne tarda pas à partir. Devant elle, Rita Steeker était en train de prendre du café. Mais, très vite, elle changea d'humeur et elle portait un large sourire quand elle se planta derrière elle. Mais, occupée à prendre du sucre, elle ne la remarqua même pas. Aussi, alors qu'elle allait prendre une cuillère, Leigh tendit sa main pour en saisir une elle aussi. Leurs regards se croisèrent, et elle lut un lourd regret dans celui de Rita. Quant à Leigh, elle gardait son sourire.


    Oh, Mlle Steeker ! Quelle surprise !

    Avant que l'intéressée n'ait le temps de parler, Leigh l'entraîna vers une chaise et s'installa face à elle après l'avoir forcée à s'asseoir. Il était temps de savoir ce qu'il s'était passé. Et puis d'ailleurs, leigh avait un don pour arracher les informations. Mais les mots qu'elle pronnonça lui furent fort douloureux.


    Eh bien, Rita, quelle... joie de vous revoir ! Je me demandais justement ce que vous faisiez. Ca fait longtemps que je ne vous ai pas vue !

    *Au moins, ça, c'est vrai...*
Admin↯  Je veux être publiéééée !!!
avatar



Nombre de messages : 1806
Age : 27 ans
Groupe : Sorcière - Journaliste
Caractère : Solitaire - ambitieuse - intelligente - fouineuse
Date d'inscription : 21/02/2008




Rita Skeeter

Admin
Je veux être publiéééée !!!


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour ::
Bonus: + 5
MessageSujet: Re: [La Gazette] De Retour à la Maison ...   Mar 30 Déc - 19:22

    Le regard de Rita tomba sur Leigh, oui vraiment celle la, elle ne l'avait vraiment pas du tout regretté. Pourquoi la détestait-elle ? Elle était bien trop ambitieuse au goût de la blonde, et surtout elle ne voulait pas que la jeune femme soit promue à un grade plus haut que le sien, et ce avant elle. En somme Leigh était une franche rivale à l'ascension paisible de Rita au sein de la Gazette. De plus le regard de la jeune femme qui était avec elle dans cette pièce ne lui convenait pas. Bien trop ... trop orgeuilleux à son goût, trop victorieuse.

    La vue de la brune lui coupa toute envie de boire son café, aussi Rita posa sa tasse sur la table, et prit congé de la jeune femme. Sa vue lui était intenable. Bien sur que non, elle ne la fuyait pas, elle évitait tout simplement l'esclandre. Chose dont, visiblement, cette pauvre fille avait besoin. Une main s'abatit sur l'épaule de la journaliste, la forçant à se déplacer jusque vers un fauteuil et à y prendre place. Plantant chaque regard dans celui de l'autre, attitude de défi.

    Ce sourire et cette position de dominant, dominé lui était plaisante apparament. C'était tout simplement pitoyable et risible, ces paroles devaient faire mouche, mais cela ne fit ni chaud, ni froid à Rita. Vraiment pitoyabel, elle pensit être la plus forte, mais elle se leurait. D'un coup de pied, la blonde éloigna la chaise de Leigh, et croisa les jambes. Un sourire narquois s'étira. Elle voulait jouer à ça? Alors jouons.


    Croyez vous que c'est là une manière de traiter les personnes ? De plus mes activités extra professionelles ne vous concerne en aucune façon. Je crois que jusqu'à preuve du contraire, je suis maître de moi et de mes agissements.

    Rita parlait d'une voix basse, et avait planté son regard bleuté dans les prunelles de la jeune femme. Sa dernière phrase était implicetement dirigée sur le fait que d'une manière peu engageante, Leigh l'avait contrainte à prendre place sur la chaise, chose qui insupportait au plus profond la journaliste. Elle se pensait être la plus forte, la plus intelligente, il ne fallait pas trop en faire. De plus, le petit congés que Rita s'était accordé était des plus mérité, mais elle ne parlerait pas de ce qu'elle avait put y apprendre, ni ce qu'elle avait fait, ou encore qui elle avait bien put rencontrer au cours de ses sorties diverses. La journaliste le gardait précautionneusement au fond d'elle.

    Je ne pensais pas vous avoir autant manqué que cela Mademoiselle ... A moins que je ne sois bien plus indispensable à ce journal que je ne me l'était laissé imaginer.

    Le sourire s'était évanouie, mais la situation plaisait à Rita. Non pas qu'elle adorait être en présence de cette ... Fille, mais cela lui plaisait de la provoquer. Bien sur, pour Rita cela n'irait pas plus loin que la joute verbale, tout le plaisir résidait en ceci. Ne prendre que pour seules armes, de simple mot. De plus n'était-ce là leur métier, manier l'art de la parole acerbe ou enjoliveuse?

    Pour ma part, votre présence ne m'a en aucun cas laissé de vide ... Cela était plutôt une joie de ne pas vous voir.


[désolé c'est légérement court -_-]

_________________



Et si toute la Vérité était Ici


I'm the escargot of the RP

Oubliez la Rita Skeeter des livres, je ne suis pas comme elle !!
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: [La Gazette] De Retour à la Maison ...   Ven 2 Jan - 18:12

[pas de problème, le dernier post était une exception, je trouvait juste que c'était la honte de mettre 30 lignes à côté de tes 75 alors j'en ai fait un très long]

Leigh commençait déjà à en avoir marre de sourire, ou plutôt de faire semblant de sourire, et elle laissait retomber ses lèvres en une ligne droite. A peine le premier mot de Rita lui parvint aux oreilles qu'elle eut envie de s'en aller. Vraiment, elle ne la supportait franchement pas. Et elle avait toujours su que c'était réciproque. Il suffisait de voir ça - de l'entendre - au ton et aux paroles que la blonde lui envoya. Et elle se croyait meilleure, comme ça, peut-être ?

La jeune femme l'observa avec dégout. Plus son regard s'arrêtait sur elle, plus elle avait envie de partir en courant... ou de vomir, même. Pourtant, elle ne pouvait s'empêcher de la fixer sous tous les angles. Pour le simple plaisir de trouver ses moindres défauts. Tout simplement, sa couleur de cheveux était des plus détestable. Elle n'avait l'air de rien. Ce blond était beaucoup trop proche du blanc à son gout, et il ne faisait que la vieillir d'une cinquantaine d'année au moins. Brusquement, elle remercia le ciel de lui avoir donné cette teint mat et cette chevelure foncée.

Hum... vous avez donc décidé de la jouer honnête, Rita. Eh bien je me sens obligée d'en faire de même. Premièrement, je me fiche royalement de vous. Ou non, c'est un mensonge. Vous m'intéressez au plus au point, parce que je trouve la Gazette particulièrement agréable et sympathique lorsque vous n'y êtes pas. Après, c'est une autre histoire... Vous vous croyez supérieur, peut-être parce que vous avez quelques années d'expérience de plus que moi dans de nombreux domaine, je n'en sais rien. Mais quand je dis que vous m'intéressez beaucoup, il s'agit surtout de ce que vous faites en dehors de votre travail. Bien sûr, vous faites ce que vous voulez de votre vie, ce n'est pas ce que je vous reproche. Je vous soupçonne de...

Elle s'arrêta. Non, elle n'allait rien dire. Cette vieille cruche n'avait pas besoin de savoir. Il fallait être plus fine si elle espérait lui arracher quelque chose. Elle s'appuya contre le dossier et croisa les jambes sous sa longue robe noire.

Eh bien, à quoi bon commencer nos retrouvailles de façon si... violente ? Pour vous faire plaisir, je vais essayer du mieux que je peux de me montrer agréable. N'espérez pas que je me mette à sourire. Je me contenterais de vous demander comment vous allez. Et puisque vous me le demandez: oui, je vais très bien.
Admin↯  Je veux être publiéééée !!!
avatar



Nombre de messages : 1806
Age : 27 ans
Groupe : Sorcière - Journaliste
Caractère : Solitaire - ambitieuse - intelligente - fouineuse
Date d'inscription : 21/02/2008




Rita Skeeter

Admin
Je veux être publiéééée !!!


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour ::
Bonus: + 5
MessageSujet: Re: [La Gazette] De Retour à la Maison ...   Ven 9 Jan - 19:00

    Il était intéressant au final d'observer la jeune femme qui lui faisait face. Visiblement elle se retenait de ne pas partir, malgré cela le regard de Leigh srcutait sous les moindres détails Rita. Certains aurait trouver cela des plus désagréables, et aurait stoppé ce petit ménage, par pur mal être. Rita, elle s'en fichait royalement.

    Cherchait-elle de quoi se sentir supérieur au niveau de son physique ? Très certainement, n'était-ce donc pas là l'exercice favori des personnes envieuses, et ce bien malgré elle. Ce petit manége était des plus plaisant du point de vue de la blonde, oui très divertissant. Elle était toujours bien assise sur son fauteuil, un de leur collègue passa prendre une tasse de café, mais la journaliste ne lui accorda pas un regard, la tasse remplit il repartit. La tension qui régnait dans la pièce était palpable, le silence preque pesant pour une personne extérieur à la scène.

    Soudain sa rivale se décida à ouvrir la bouche sur une tirade des plus hilarantes, mais Rita ne montra rien de son amusement. L'hôpital qui se fichait de la charité, Rita n'avait jamais eu la prétention de se pavaner en disant qu'elle était la meilleure, ce n'était en aucunement ses manières. Elle faisait son travail et espérait très légitement recevoir quelques petites concidérations, tel une petite promotion. Mais cela n'arrivait toujours pas. La colère qu'elle avait piquée queqlues jours plus tôt était la toute première de sa carrière, et avouons le, cela lui avait fait grand bien.

    Quelques petites secondes de silence après les paroles insignifiantes de la jeune femme qui se trouvait en face de la blonde.


    Etonnant, nous sommes d'accord sur le fait que nous nous trouvons bien mieux sans la présence de l'autre. Oui j'ai bien plus d'expérience que vous, mais ce n'est que légitime, j'ai quelques petites années de plus que vous, et je travaille depuis bien plus longtemps que vous. Mais comme vous semblez le dire, je ne me vantes pas de mon expérience ... Ne nous confondons pas très cher, je ne suis pas vous, et heureusement.

    Le ton était calme, posé, sa voix était douce, pas une pointe d'énervement, bien entendu, elle n'était pas énervée. Mais elle devait tout de même répondre aux petites attaques de la jeune femme. Un petit sourire moqueur vint naître au bord de ses lèvres peintes, elle voulait connaître ses petites activités au dehors du bureau, attitude tellement risible.

    Je vous l'ai déjà dit, ma vie privée ne vous connerce en aucun point, mais si vous voulez tellement le savoir, faites votre travail de journaliste. L'investigation est notre gagne pain, alors faites votre petite enquête, mais vous n'auriez rien sur moi, sachez le.

    Le regard déterminé, toujours pas de colère, juste de la vérité. Il était réellement déséspéré de connaitre les travers de Rita Skeeter, de connaître ses faits et gestes. C'était une femme discrète, qui allait et venait sans que l'on sache très bien comment.

    Pius la dernière réplique de la jeune journaliste fut bizarre, demander comme allait Rita, faire volte face .... Le petit tour était bien recherché, mais ne laissait pas la blonde dupe. Elle porta ses mains croisées jusque sous menton, et planta ses prunelles blueté dans le regard de la brune.


    Allons droit au but, cela vous démange, et vous allez chercher n'importe quels subterfuges pour m'extirper une information. Alors que voulez vous ... Dites le, que cette mascarade en finisse.

_________________



Et si toute la Vérité était Ici


I'm the escargot of the RP

Oubliez la Rita Skeeter des livres, je ne suis pas comme elle !!
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: [La Gazette] De Retour à la Maison ...   Sam 10 Jan - 13:49

Leigh avait une folle envie de partir. La blonde, en plus d'être blonde, était insupportable. Ce qui lui faisait donc deux raisons de la détester. Elle était affreusement heureuse de ne pas être blonde... mais bon, ce n'était pas le moment de s'obséder avec cela. Elle devait avant tout... en fait, que devait-elle faire ? Elle n'avait absolument rien à faire ici. Elle aurait pu repartir en apercevant Rita. Mais elle était restée et à présent elle cherchait désespérément à lui arracher une information dont elle n'avait certainement pas besoin.

Peut-être avait-elle une meilleure raison d'harceler ainsi la journaliste, mais celle-ci ne lui venait pas. Pourquoi était-elle venue ici d'abord ? C'était son lieu de travail, oui... Et ça faisait longtemps qu'elle n'avait rien eu à faire. Au fait, avait-elle un jour eu quelque chose à faire ? Etait-ce jalousie qui la tirait jusqu'ici ? Peut-être... Non. Ou oui. Elle ne savait pas. En même temps, ce n'était pas chose à dire.

Si Rita parla beaucoup par la suite, elle ne l'écouta pas. En fait, elle n'en avait rien à faire d'elle. Et la tête lui tournait. Elle n'en pouvait plus de passer son temps à réfléchir, à s'ennuyer, à chercher le sommeil. Elle n'en pouvait plus de se sentir inutile, embaucher pour la déco plus que pour son expérience. Elle avait envie d'un peu plus d'histoire, elle voulait avoir des choses à raconter sur sa vie... autre qu'une éternelle concurrence avec Rita Steeker qu'elle ne gagnerait jamais.


Allons droit au but, cela vous démange, et vous allez chercher n'importe quels subterfuges pour m'extirper une information. Alors que voulez vous ... Dites le, que cette mascarade en finisse.

Leigh releva les yeux. C'était bien elle, Rita Steeker, sa grande rivale qui avait dit cela ? Elle lui permettait donc de parler ? Ceci était-il donc en mesure d'arriver ? Finalement, toutes ses réfléxions n'avaient servi à rien: elle détestait cette femme et quelqu'en soit la raison, elle s'en fichait. Elle ne pourrait jamais être sympathique avec elle, c'était trop lui demander. Elle avait une folle envie de sortir sa baguette et démolir tout ce qu'il se trouvait autour d'elle. Les sourcils froncés, elle se décida enfin à répondre après de longues secondes de silence:

Rien. Je ne veux absolument rien.

Ce n'était pas toute la vérité, mais on ne pouvait pas appeler ça mensonge non plus. Elle-même ne savait pas ce qui l'avait poussée jusqu'ici ce matin-là. Elle était bien mieux chez elle. Finalement, le grand but de sa vie n'était peut-être pas d'être la meilleure, mais d'être meilleure qu'elle-même... pour se trouver. Mais c'était tellement plus intéressant d'avoir une personne sur qui s'énerver quand elle en avait envie !

En fait si. Je veux ne plus jamais vous voir. Vous le savez, je vous déteste. Mais il est temps de vous le dire en fasse. J'en ai marre que vous soyez partout et d'être "au chômage" alors que vous travaillez.

Elle soupira. Voilà, c'était dit. Elle avait du mal à effacer le sourire qui lui brûlait les lèvres. Elle se fichait pas mal de la réaction de Rita, elle était contente d'elle. C'était le début de son combat...
Elle alors qu'elle s'envoyait des fleurs elle-même, une grande idée la traversa:


Je suis certaine que je parviendrai à trouver une information brillante avant vous. Et je vous défis d'y parvenir avant moi, qu'en pensez-vous ? Ce serait l'occasion de concrétiser cette grande rivalité, plutôt que de la contenir.

En attendant la réponse, elle se dit que la journaliste devait la trouver ridicule. De toute façon, elle la trouvait ridicule aussi. Ce ne devait être que le résultat d'une haine réciproque...
Admin↯  Je veux être publiéééée !!!
avatar



Nombre de messages : 1806
Age : 27 ans
Groupe : Sorcière - Journaliste
Caractère : Solitaire - ambitieuse - intelligente - fouineuse
Date d'inscription : 21/02/2008




Rita Skeeter

Admin
Je veux être publiéééée !!!


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour ::
Bonus: + 5
MessageSujet: Re: [La Gazette] De Retour à la Maison ...   Mer 14 Jan - 11:10

    A nouveau sa rivale fit volte face, tout ceci, toutes ces élucubrations pour finalement, rien. Le sourire que Rita avait sur ses lèvres disparu. Se fichait-elle de la blonde ? Non peut être pas. N’avait-ce été qu’un prétexte pour une petite entrevue musclée ? Cela faisait tellement longtemps quel scène n’était pas arrivée. Mais Rita n’en savait rien. Elle se contenta de répondre un simple.

    Bien

    Le jeune femme se leva avec la ferme intention de prendre sa tasse de café et de repartir au travail. Alors qu’elle tournait le dos à sa collègue celle-ci lui parla une nouvelle fois. Elle ne voulait plus la voir, qu’elle la détestait, qu’elle était jalouse que Rita ait du travail à la Gazette et pas elle. Voilà donc toute la cause de son problème envers la journaliste. Une simple rivalité, une simple jalousie. A nouveau son sourire revint sur ses lèvres; Elle ne dit rien, et alla prendre sa tasse et la remplir à nouveau de liquide noirâtre et fumant. Un sucre, un cuillère. Elle porta la tasse à ses lèvres, et se tourna vers Leigh, prenant quelques seconde pour l’observer.

    On est tous passé par là, très chère. J’ai été comme vous, la cinquième roue du carrosse. Mais avec de la persévérance on a rive à nos fins. Et je pense que vous y parviendrait également, vous avez du talent, et je le dit en dépit de tout autre jugement sur votre personne. Nous nous aimons pas, bien, mais nous ne pouvons pas nous croiser, à moins que l’une de nous quitte le journal, ce qui en sommes est impossible. Je n’ai aucune envie de quitter mon poste.

    Une gorgée de café, une dose de caféine, lui permettrait d’avancer un peu. Son esprit était quelque peu embrouillé, mais cela n’était rien. La liquide lui brûla un peu la gorge, mais s’était là une chose sans importance Rita reposa la tasse sur le bord du meuble, croisa les bras au niveau de sa poitrine.


    Je prends le défi en compte, mais j’ai déjà une longueur d’avance sur vous !
    Mais voyons qui aura le meilleure sujet à soumettre à notre très cher patron.


    Rita était sûre de son coup, et puis si cela n’était pas le bon sujet, elle allait tout faire pour en trouver un autre. Et puis si la jeune femme gagnait ce pari, elle serait heureuse, qu’importe, Rita était déjà reconnue pour sa rubrique du cœur. Les lettres affluaient chaque jours un peu plus. Ce poste à cette rubrique était en quelque sorte aune consécration au niveau de la reconnaissance du public. C’est pour cela que même si elle aimerait cette promotion, cela lui faisait peur, car elle devait alors laisser son projet à quelqu’un d’autre, ou alors il sera complètement abandonné. Car sans Rita pas de rubrique du cœur …

    Et si son idée d’article ne convenait pas, elle pourrait chercher du côté de ces événements mystérieux qui secouent le territoire anglais depuis quelques mois déjà … Les journalistes étaient tous sur le qui vive, mais pourtant le ministère barrait la route au journal. Tout les faits étaient relégués à une rubrique fait divers, qui s’allongeait de jour en jour … Bientôt un événement allait se produire, et là on ne pourrait plus cacher l’existence d’une guerre latente.


    Il y a bon nombre de sujets intéressant, mais certains seront peut être censurés par le ministère … Ils ont encore la main mise sur le journal en dépit de l’indépendance qu’on aimerait lui donner. Notre article devra être publier, et si possible en première page …

_________________



Et si toute la Vérité était Ici


I'm the escargot of the RP

Oubliez la Rita Skeeter des livres, je ne suis pas comme elle !!
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: [La Gazette] De Retour à la Maison ...   Mer 21 Jan - 15:15

Bien que Leigh n'apprécia guère d'être traitée de "cinquième roue du carosse", elle n'y fit pas vraiment attention. Rita n'avait même pas répondu qu'elle cherchait déjà où se rendre pour commencer son enquête. Et puis, après tout, même si elle perdait, ce serait un défi passionnant, et ça la sortirait un peu de son appartement... pourri, avait-elle envie de dire. Oui, pourri, c'était bien ça. Cet appart' était nul. Bidon. Bref... Il lui fallait bouger un peu, être au courant des dernières nouvelles, etc... C'était ce qu'elle avant attendu toute sa vie, et voilà qu'elle avait le soutien de sa rivale pour le faire ! Enfin, le soutien... en quelque sorte quand même. Si elle acceptait le défi, elle la poussait à aller de l'avant. Ce n'était que ce que Leigh attendait. Et, justement, tout se passa à merveille, comme elle l'espérait. Rita accepta. En rajoutant une condition de plus quand même: il fallait que son article soit publié, en première page si possible, si elle voulais gagner.

Très bien, alors j'accepte. Je suis même ravie d'apprendre que vous y mettiez du coeur. Et bien sûr, je vous souhaite bonne chance.

Elle fit encore un sourire, sincère cette fois-ci, et lui serra la main. Tout en se levant, elle repensa à ce que Rita avait dit à propos du Ministère. Censurer ? Pourquoi ? Que se passait-il de si important, de si secret pour que des informations soient censurées ? Elle se le demandait bien... Mais c'était un bon point de départ. Elle commencerait sans doute par découvrir ce que le Ministère cherchait à cacher... Ce serait un bon point de départ. En attendant, elle allait rentrer chez elle. Puis elle irait prendre son petit déjeunée - car ce n'était toujours pas fait - dans un quartier chic de Londres. Aujourd'hui, elle était de bonne humeur. Et réconciliée avec elle-même.

[Désolée c'est très court]
Admin↯  Je veux être publiéééée !!!
avatar



Nombre de messages : 1806
Age : 27 ans
Groupe : Sorcière - Journaliste
Caractère : Solitaire - ambitieuse - intelligente - fouineuse
Date d'inscription : 21/02/2008




Rita Skeeter

Admin
Je veux être publiéééée !!!


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour ::
Bonus: + 5
MessageSujet: Re: [La Gazette] De Retour à la Maison ...   Lun 9 Fév - 21:12

    Rita venait d’accepter le défi que lui lançait sa rivale, et elle ajoutait une close au contrat qu’elle venait de conclure verbalement. La blonde était sûre de son coup, elle avait ce sujet sur les vampires que lui avait donné Vincent, il n’y avait pas de doute qu’elle ferait quelque chose de bon, et qui pourrait être en première page. Mais ne tuons pas l’hypogriffe avant de le plumer.
    Bien sûr la journaliste ne pouvait s’empêcher de sourire, tout en buvant son café, elle avait quelque longueurs d’avance sur la jeune Leigh. Elle avait fait ses preuves plusieurs fois, alors elle allait gagner.

    Leigh lui souhaita bonne chance, avant de partir. Rita bu une gorgée de son café, et reposa la tasse sur la table. Et se tourna, sa collègue était dans l’embrasure de la porte prête à partir. La voix de la jeune femme s’éleva dans la salle de repos du journal.


    La chance n’a rien à faire dans notre métier, très chère.

    La blonde se leva de sa chaise, finit sa tasse de café qu’elle reposa dans l’évier, l’eau coula dans le récipient que la jeune femme lava lentement. Elle déposa la tasse sur l’égouttoir et partie s’enfermer dans son bureau. S’il fallait soumettre un article béton à Richard, elle devait s’y atteler dés maintenant.
    La jeune femme tira sur le haut de son tailleur, et lissa les plis qui s’étaient formé sur sa jupe, et elle repartit en direction de son bureau.

    Rita prit place à son bureau, ouvrit la chemise où elle avait placé toutes ses notes qu’elles avaient prises lors de sa petite entrevue. Aujourd’hui les lettres d’amour allaient attendre un peu, la journaliste avait des choses bien plus importantes à entreprendre dans la journée. Regroupant chaque information, elle construisait son article minutieusement. Les lueurs du jour commençaient à descendre pour laisser place à la nuit baignée par la une. Les collègues de Rita partaient les uns après les autres.

    Les bureaux se vidaient, bientôt seules la lumières du bureau où travaillait Rita restait allumé. Sans compter celle de Richard. Les yeux lui piquaient, la fatigue se faisait sentir, et ce n’était plus le café qui allait l’aider à tenir. Il était minuit passée, et la blonde était à présent seule au journal, elle se décida au son des douze coups qu’il était temps de ranger et de continuer la rédaction de son article le lendemain à la première heure. Quelques heures de sommeils allaient lui suffire. Rita rassembla toutes les pièces de son dossier qu’elle rangea dans la chemise.

    Elle prit le précieux dossier et le maintint fortement contre sa poitrine, un plop sonore dans les bureaux vides. Rita rentra chez elle déposa son article sur le bar de sa cuisine et se dirigea lentement dans sa chambre. Où après avoir enfilé une tenue adéquat pour la nuit, elle plongea dans les méandres du sommeil.

_________________



Et si toute la Vérité était Ici


I'm the escargot of the RP

Oubliez la Rita Skeeter des livres, je ne suis pas comme elle !!







Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [La Gazette] De Retour à la Maison ...   



Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum