Page Facebook  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Petite escapade clandestine... [Privé]   Dim 2 Mar - 19:36

Hop là, dernière barrière à passer et tu es dehors Torben! Que faisait donc le jeune moldave? Tout simplement le mur! En effet, le fait d'être constamment enfermé dans le château sans avoir accès à autre chose du monde extérieur que le parc commençait à peser lourdement sur Torben, qui avait l'habitude d'avoir ses cours de magie dans une école très ouverte sur l'extérieur, les frêts, les rivières, pour mieux comprendre comment la magie impregnait chauqe chose. Ici, ils avaient tous leurs cours à l'intérieur des murs froids du château. Et bien qu'il soit énorme, c'était dur pour lui de résister à l'appel du monde extérieur, qui faisait office de nouveau monde pour lui, avec tous ses attraits. Et comme il ne connaissait rien à ce pays, a part les quelques lieux touristiques...Son oncle lui avait parlé bien entendu de Poudlard, puisqu'il allait y faire ses études, mais aussi de l'imprenable prison des sorciers, Azkaban, une forteresse basée sur une petite île de la mer du nord, là où se déchainaient régulièrement de terribles tempêtes. L'autre lieu que le vieile homme lui avait présenté était le chemin de traverse, et il s'agissait précisément de sa destination...


Sachant transplané depuis déjà un an, vu que le diplôme se passait à seize ans chez lui, il attendit de s'être définitivement esquivé de Poudlard en passant par dessus le portail, pour se concentrer sur cet endroit, qu'il n'avait jamais vu. C'était un exercice qui pouvait terriblement mal se passer, mais le jeune moldave avait toujours su où était ses capacités... Le visage tordu par la concentration, le jeune rouge et or se volatilisa...


Et se rematérialisa un battement de coeur plus tard en plein coeur de la capitale britannique. Torben n'avait aucune idée de l'endroit où il était, et ses épaules s'affaissèrent d'abattement. Il avait manqué son coup, il ne se trouvait pas devant le chaudron baveur. Bon, pas de panique, il pouvait demander son chemin. Le problème était qu'avec son accent, les gens ne le comprenait pas. Grrumlbgr! Il dut se retenir à grand peine de ne pas vaporiser ces moldus! Décidé à trouver son chemin, Torben se mit en route lui-même, décidé à trouver coûte que coûte ce fichu bar avant la nuit, quand il devra retourner au château s'il ne voulait pas se faire prendre. C'est donc résigné que le jeune homme s'engouffra dans les rues tortueuses de Londres.


Après deux bonnes heures, il était presque midi, lorsqu'il tomba enfin devant le bar tant recherché. Torben jeta un coup d'oeil à son aspect extérieur, avant de rentrer. Il avait quand même l'air bien miteux ce pub. Les lettres d'or du nom étaient en partie éffacées, et les vitres étaient sales. Encore une rude de la perfide Albion pour masquer l'existence du monde de la Magie aux pauvres moldus, plongés dans une totale ignorance. Inspirant a pleins poumons, il poussa la porte d'entrée, et commanda une pinte de bière au barman, qui ne lui fit aps d'histoires sur son âge. Bien. Bon, après avoir savouré la dite pinte, il s'engouffra dans les rues.


Il y avait des magasins et des échoppes de tout genre, et celà semblait être un grand lieu de rendez vous de la communauté magique, car les rues étaient pleines de monde, qui se rassemblait devant les vitrines des boutiques de vêtements, de prêt à porter sorcier, de Quidditch, d'animalerie, de farces et attrapes, de marchands de baguettes, et bien d'autres encore. Torben s'arrêta un instant au coin d'une petite rue, qui portait le nom: allée des embrumes. D'aspect peu reluisant, elle semblait mal famée, ce qui attira l'attention du jeune homme, ainsi que les magasins qui s'y trouvaient... Il fouilla dans sa poche à la recherche d'argent, et trouva quelques mornilles. Peut etre de quoi s'acheter une boisson dans un de ces pubs, ce ne devait pas être très cher. Soudain, alors qu'il s'engouffrait dans la rue, il pila sur place. Une jeune femme blonde lui barrait le passage....

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Petite escapade clandestine... [Privé]   Sam 8 Mar - 12:28

~ J’avais décidé en ce jour de sortir. J’avais besoin d’air, besoin de bouger, besoin de sentir mes muscles tressaillir sous ma peau de femme. Et quel était le meilleur endroit pour visiter quelques boutiques incongru d’une femme de mon rang ? L’Allée des Embrumes, bien sûr. C’est ainsi, qu’en m’habillant d’un rapide coup de main d’un ensemble ressemblant aux obsidiennes, j’avais transplané sur le Chemin de Traverse. ~

~ C’est ainsi que d’une démarche fière, sec et rapide, j’avançais très droite, bougeant à peine lorsqu’un passant allait me foncer dedans. Pourquoi faire ? C’était à eux de se déplacer et non à moi. Non ? N’ai-je point raison ? Bien sûr que si. Ma gracieuse personne avait besoin d’air et surtout d’un espace vitale. Alors si de sales petits Sang de Bourbes voulaient me bousculer, c’était à leurs périls …Si je n’étais pas assez voyante, pas assez froide, je pouvais très bien leur montrer ce qu’une Black, une Serpentard de souche, pouvait bien accomplir. ~

~ C’est ainsi qu’en observant quelques vitrines dépourvu d’intérêt, je me retrouvais à quelques mètres de l’Allée des Embrumes. Avec un sourire pincé et glaciale, je pressais mon pas et y arrivait au bout de quelques minutes. L’Allée était parfaite. Légèrement glauque avec des personnes peu reluisantes. A côté de ces gens je ressemblais à un petit joyau de modernité et de classe. J’eus un sourire méprisant, et mon nez se plissa dignement. M’arrêtant quelques secondes en plein milieux de l’Allée, je faisais craquer mes doigts nonchalamment. ~

~ J’étais en train de préparer mentalement le plan de mes courses. Quel magasin était le plus avantageux ? Lequel en premier ? Et puis, ne devrais-je pas un peu approfondir certaines de mes relations ? Si, bien sûr. Avoir des relations étaient une action gratifiante lorsqu’on que l’on voulait parvenir à ses fins. Et j’étais ce genre de femme. Je voulais tout contrôler, tout savoir, et si je désirais une chose, rien ni personne ne pourrait m’en empêcher. C’était ainsi, pas autrement. Vous comprenez ? Ou vous voulez un dessin ? ~

~ Perdu dans mes pensées, je sentis un mouvement derrière mon dos, et j’osais me retournais brutalement attrapant ma baguette d’un geste agile, avant de la pointer sur ce gamin qui s’était arrêté. Un de mes sourcils s’arqua d’agacement. Qu’es ce que ce mioche faisait là ? Il avait dû se tromper. Un bon petit élève de Poudlard ne venait pas en ces lieux. Déjà parce que c’était dangereux, et que l’ambiance festive et joyeuse n’était pas vraiment au rendez vous. Sans baisser ma douce et précieuse baguette, j’eus à nouveau un sourire méprisant et pincé. ~


-« Quel étrange rencontre …Je crois que vous vous êtes trompé d’allée, et si j’étais vous, je rebrousserais chemin. Ce n’est pas vraiment un lieu pour vous… »

~ Un sourire narquois vint remplacer l’ancien, avant que j’abaisse ma baguette et la range rapidement. Après tout, qu’avais-je à craindre de ce morpion ? Rien du tout. C’est ainsi que je lui montrais du doigt la sorti, et m’éloignais de lui. Je n’avais aucune envie d’avoir des « contacts » avec un vulgaire élève. Quoique peut être connaissait t’il James ? Peut être était il même un de ses amis ? Peut être avait il des informations ? C’est ainsi, que mon visage se transforma en un minois bien plus ouvert et cordial, avant de rajouter d’une voix basse et doucereuse. ~

-« A moins que vous cherchez quelques chose en particulier en ce lieu ? Peut être avez vous besoin d’aide ? Je peux peut être vous aider ? Je me présente, je suis Narcissa Black. »
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Petite escapade clandestine... [Privé]   Dim 9 Mar - 13:17

La femme ne semblait pas avoir remarqué la présence de Torben immédiatement. Non, elle semblait en pleine réflexion, regardant les grands bâtiments qui se trouvaient dans la rue, essayant sans aucun doute de voir quelle échoppe allait elle visiter en premier. De dos, elle était légèrement plus petite que lui, et une cascade de cheveux d'un blond éclatant descendait dans le dos de la sorcière. D'après la démarche conquérante et hautaine, Torben était prêt à parier que c'était une fille légèrement plus âgée, et sans doute issue de l'aristocratie de ce foutu pays. Puis, dun coup sec, l'inconnue lui fit face en tirant sa baguette. Torben fit un pas en arrière, tirant la sienne et se préparant à se battre. Que lui était il donc passé dérrière la tête à celle là? En même temps, le coin semblait bien peu recommandable, peut être que cette femme redoutait une attaque... Torben n'en savait rien mais restait sur ses gardes...


Elle était très belle, mais d'une beauité terriblement froide. Un regard glacial, suspicieux, et autoritaire, se posait sur lui. Si Torben n'aurait jamais eu à se battre de sa vie ou n'aurait pas connu l'épisode traumatisant de l'attaque des goules, sans doute aurait-il eu peur, mais ce n'était pas le cas... Ne se laissant pas décontenancer par cette apparente prédatrice, il la jaugea également du regard. Elle semblait forte, mais il y avait un soupçon de fragilité dans son apparence. Ses yeux bleux très clairs étaient pénétrants, ses cheveux blonds faisant ressortir son visage aux traits fçins. C'était une belle femme, mais visiblement plus âgée qu lui. ENfin, celà ne voulait rien dire. lui, avec ses cheveux en bataille, son regard dur et sa barbe de trois jours, faisait également plus vieux que 17 ans... Estimant l'âge de son interlocutrice à environ une vingtaine d'années, Torben lui rendit son sourire hautain.



- Etrange rencontre? Je ne crois pas, et je ne rebrousserais pas mon chemin, ce lieu ne m'est pas interdit que je sache. Veuillez m'excuser si c'est le ca,s mais je n'étais pas au courant. Je peux très bien m'en sortir, coryez moi. Qui s'y frotte s'y brûle, comme on dit.


Qu'est ce que Torben pouvait être arrogant parfois, pensa t'il. Ses paroles ne semblèrent pas crisper la femme plus qu'elle ne l'était déjà, puisqu'elle rangea sa baguette et lui fit un sourire quelque peu arrogant à son tour. Visiblement, elle ne le prenait pas au sérieux. Torben aurait juré qu'elle fut dans la maison des serpentards durant sa scolarité, elle ressemblait niveau caractère à tous ces imbéciles arrogants et présomptueux, trop forts en gueule pour qu'on sache qu'ils soient si peu doués en matière de magie. Elle lui montra même la sortie de l'allée des Embrumes, qui se trouvait dérrière le jeune moldav, et se reprit sa route en l'ignorant. Quelle étrange femme. Mais soudain, il y eut encore un revirement d'attitude chez elle. Elle se retourna et revint vers Torben. Son masque hautain et arrogant se mua en sourire et ouverture...


- Je n'ai pas besoin d'aide en ce qui concerne ce lieu, merci, par contre, il n'en va pas de même pour tout, et je suis sûr que vous pouvez m'aider à une chose ou une autre... Quand à moi, je me nomme Torben Badenov, pour vous servir.


Hop, un petit baisemain poli comme on lui avait appris dans on pays, puis un joli sourire charmeur. Déjà, que pouvait il bien trouver à faire dans ce coin perdu? Il n'y avait que des échoppes de Magie Noire... peut être pourrait il y trouver quelque chose contre les goules qui sait? Ainsi, lorsque l'année serait terminée et que le garçon serait autorisé à rentrer chez son nouveau chez lui, il pénétrerait sous les frondaisons de la vieille forêt... Se rendant compte qu'il avait eu l'air un peu perdu dans ses pensées pendant quelques secondes, il sourit de nouveau à Narcissa.


- Peut être connaissez vous Sirius en ce cas? Il est dans ma classe et dans mon dortoir. Si on allait dans un pub pour parler de tout ça plus tranquillement que dans cette rue poisseuse?

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Petite escapade clandestine... [Privé]   Dim 9 Mar - 15:48

~ Alors comme cela j’avais droit à un sale gosse imbu de lui même ? Les élèves avaient bien changés, et je me sentais déjà exaspéré par ce Torben. Au premier abord, sa bouille de rejeton ne me plaisait pas du tout, et l’accent qu’il possédait me vrillait les oreilles, tellement que je ne pus empêcher de crisper mon nez diaphane, rendant mon visage encore plus hautain et froid qu’à l’accoutumé. Je l’écoutais parler, et mon esprit décrocha bien vite malgré moi. Il fallait que je me reprenne, ce genre de jeune homme pouvait être très facilement un pion à jouer, et tout comme Lucius j’adorais ces pions misérables qui faisaient vos moindres caprices aux moindres signes de la main. Il suffisait juste de savoir les contrôler. Me penchant délicatement vers lui et plongeant mes grandes iris d’un bleu immense, je lui soufflais. ~

-« Qui s’y frotte, s’y brûle ? Hmmm vous semblez bien trop sûr de vous, jeune homme. Faites seulement attention que la personne qui s’y frotte n’est tout simplement pas feu elle même …Parce que vous aurez beau envoyer vos petites étincelles, on pourra vous écrabouiller comme un vulgaire insecte. Ceci étant dit, ce n’est pas mon problème. »

~ Je prenais le temps de peser chacun de mes mots, avant de lui offrir un très léger sourire qui formait une seule ligne mince, tandis que des danseurs remplis d’humours s’amusaient à se déplacer dans mes prunelles. Si ce gosse après tout se faisait dévorer, quel était mon problème ? Hein ? Je m’en fichais complètement de son sort. Mon seul regret serait seulement : Mince un jouet en moins. C’est ainsi que j’écoutais la suite de ses paroles, avec un air narquois. Se croyait il drôle ce troll ? Besoin de moi pour autre chose ? Se croyait-il irrésistible, et quels sous entendus me donnaient il là ? Je ne pus m’empêcher d’éclater de rire. C’était un rire froid, plutôt bas, et qui montrait ma réelle nature de femme stricte, intelligente, et surtout légèrement vicieuse, et capricieuse aussi. Mais pourtant ce rire ne perdait pas son charme élégant. ~

~ C’est ainsi qu’un de mes sourcils s’arqua, avant de poser mes mains graciles sur mes hanches en une pause provocante. J’avais envie de rire devant ce petit orgueilleux, et surtout lui faire ravaler ces paroles, lui attraper sa langue et la lui faire manger. Pourtant je restais stoïque, montrant une indifférence royale, et m’amusait de la repartie du jeune Badenov. C’est ainsi que d’une voix dés plus doucereuse et piquante j’osais lui demander, tout en remontant mon menton dans un signe de fierté. ~

-« Et en quoi puis je vous êtes utile Monsieur Badenov ? »

~ Je m’approchais de lui, mon corps n’étant plus très loin du sien, avant de lui lancer un regard malsain et dés plus lugubres. Ce gamin était un idiot finis, pour me provoquer avec ses sous entendus. Mon corps tendu à l’extrême comme un glaçon, je lui lançais un petit clin d’œil, avant de répondre bien plus courtoise. ~

-« Si j’étais vous, je n’essaierais pas de me servir, vous risqueriez de le regretter. Et surtout vous risqueriez de ne plus voir une autre rue que celle là. Cela serait vraiment dommage pour vous, n’est ce pas ? »

~ Puis ce jeune moldave s’accapara de ma main, pour y déposer sa bave de crapaud. J’aurais voulu me reculer mais faisant partie d’une famille de sang pur, je ne bougeais pas, acceptant avec froideur ce baise main. Bientôt celui ci me proposa d’aller dans un pub. Je me mis à réfléchir quelques secondes. Etais ce réellement une bonne idée ? Peut être, surtout qu’il venait de parler de mon terrible cousin. J’eus un sourire épanoui, avant de me diriger vers le pub le plus proche. Mon regard s’ombragea de sombres augures, avant de lancer derrière moi. ~

-« Allez venez, je ne vais pas vous laissez crever de peur, ici seul, alors que vous êtes un ami de mon cher délicieux cousin Sirius… Il serait fort peiné de savoir que je ne me suis point occupé de vous. »
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Petite escapade clandestine... [Privé]   Dim 9 Mar - 16:57

Froide, la jeune femme dégageait une aura étrange aux yeux de Torben, qui commençait à s'en méfier. Disons qu'elle semblait trop sûre d'elle pour que son attitude soit vraie, et celà n'aurait pas étonné Torben le moins du monde d'apprendre que Narcissa soit le genre à bosser comme espionne ou quelque chose du genre. Elle semblait vraiment cacher ses pensées... En tous cas, elle se pencha vers lui et lui souffla quelques mots. Aha, trop sûr de lui? Sans aucun doute, de toutes façons, vu ce qu'il comptait faire à son retour au pays, il savait qu'il mourrait sans doute de cet excès de confiance. Elle, le feu? Torben en doutait. Il en doutait même très fortement. Elle semblait plus de glace que de feu, mais il ne pouvait après tout ne s'agir que d'un masque. L'écrabouiller comme un vulgaire insecte? Vraiment. torben faillit éclater de rire. Il ne redoutait pas son destin, et s'il était de mourir, qu'il en soit ainsi. Il ne craignait pas de se brûler. La femme finit par un sourire qui se voulait quelque peu prédateur.


En tous cas, il avait conscience d'être particulièrement outrecuidant avec Narcissa, pas de la choquer, mais de paraître bien vulgaire auprès de cette "grande" dame. Elle ne devait pas être habituée à fréquenter des rustres comem lui, et celà le réjouissait, si elle croyait qu'il allait taire ce qu'il avait à dire uniquement pour plaire à cette mégère, elle se trompait lourdement. En tous cas, elle ne montra aucun signe d'agacement ou d'énervement, mais elle ne devait pas en penser moins. C'était ça le soucis avec les femmes issues des hautes sphères, comme ici de la lignée des Black. Toujours à se croire supérieurs aux autres... Sans doute celle ci était magiquement plus forte que Torben, après tout, il était encore bien jeune, mais il avait avec lui l'élan et la sauvagerie d'un combattant de son pays. Il avait survécu à une attaque massive de goules, et d'ailleurs, ils n'étaient pas nombreux dans ce cas, ce qui prouvait de quelque mesure que ce soit une certaine valeur combattive.


Bon en tous cas, ses paroles provoquantes eurent l'effet excomtpé, à savoir la pousser un peu plus dans ses retranchements, et lui montrer que lui aussi savait parler. Arquant gracieusement un sourcil et posant ses mains sur ses hanches dans une pose volontairement provocatrice et plutôt séduisante. Si Torben n'aurait eu aucune barrière, il aurait bien fait son quatre heure de cette femme, mais il s'empecha de penser à ce genre de choses. il n'y avait pas que ça dans la vie, et c'était bien dangereux de penser pouvoir se lier d'une quelconque manière que ce soit à une personne pareille. Non pas qu'elle n'était pas séduisante, mais elle faisait preuve d'une vile antipathie pour Torben, sans raison aucune. il n'avait fait après tout que se balader dans ces allées obscures... Le corps de Narcissa se raidit et elle vint se psoer juste devant lui. Elle aurait presque pu lui faire peur, mais Torben avait déjà vu la mort de près, et il lui faudra plus qu'un sale regard pour l'intimider.



- En quoi pourriez vous m'aider? Je ne sais pas... Avez vous seulement un talent quelconque?


Paf! Dans tes dents madame! Là, Torben avait peut être franchit une limite invisible dans leur discours, mais il n'en avait cure. il avait conscience de son infériorité magique, mais savait se battre de beaucoup d'autres manières... La belle se détendit cependant et lui envoya un clin d'oeil et reprit la parole d'une voix plus polie, moins aggressive. Cependant, lorsqu'il lui fit le baise main, il la sentit immédiatement se raidir, comme s'il avait été particulièrement impudent. Un sourire arrogant et plein de satisfaction éclaira le visage du garçon.Lui, crever de peur Suspect Suspect Suspect Suspect Suspect ! non mais! Qu'elle apsse une nuit enfermée à attendre les goules, et là on pourra parler de courage!


- Je ne saurais vivre dans cette rue, effectivement. Vous servir serait donc à ce point si terrible? Sans doute, je ne vous connais pas suffisament pour en débattre. Je pourrais cependant vous surprendre... Allonds donc dans un pub, que vous soyez mise à l'abris d'une rue aussi mal famée, une pauvre femme sans défense. venez, je vais vous protéger...


Alala, ironie, quand tu nous tiens. torben passait clairement pour un pitre, mais celà l'amusait follement dans ce cas. On ne se comportait pas correctement avec lui, eh bien, il en ferait de même en repoussa les limites...


- C'est étrange, Sirius ne m'a jamais dit qu'il avait la réincarnation de la beauté dans sa famille... Enfin, si c'est bien vous bien sûr!

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Petite escapade clandestine... [Privé]   Dim 9 Mar - 22:06

~ Ce jeune homme était vraiment une saleté de petit impertinent, mais j’appréciais cela. Au moins, ce petit jouet était follement amusant et drôle. En plus son sens de la répartie était à mourir de rire, et si je n’avais aucune dignité je serais tombée à terre, dirigeait par des spasmes de rires. Et puis celui ci n’avait même pas peur de moi, répliquant à chaque fois avec la même sagacité et la même vitalité qui arracha un sourire diaboliquement sexy sur mon petit minois de glace. ~

~ Ainsi d’après ce jeune homme je n’avais pas de talent ? Bien que cela na tienne. Si tout le monde ne me craignait point, et qu’il pensait que j’étais comme un gros boulet, c’était tout à mon avantage. C’est ainsi que j’attrapais la porte du pub, avant de lui chuchoter lorsqu’il passa prés de moi, avec une voix teinté de glace et légèrement moqueuse. ~


-« Mes talents ne regardent que moi, et je suis sûr que vous ne voudriez pas les connaître Monsieur Badenov. Cela serait fort fâcheux pour vous … »

~ Bientôt j’avançais à travers le bar, sentant des regards dégoulinants se posaient sur moi. D’un geste habile je rabattais ma capuche noir sur mon visage de reine, tout en plissant mon nez d’une façon indigné. Côtoyer ces gens n’était pas mon hobby préféré, surtout des gens de si basses extractions. Et puis, lorsque ce Gryffondor expliqua qu’il voulait me protéger ce fut trop, et un sourire narquois se dessina sur mes petites lèvres rouges, tandis que je pouffais de rire. Était-il idiot ? Le seul qui pouvait être en danger, et par ma seule présence, s’était lui, et non ma belle et gracieuse personne. ~


-« Oui oui bien sûr, essayez de sauver la demoiselle en détresse que je suis …Vous avez raison. Tellement raison. Mais ne vous plaigniez pas si vous vous faites poignarder dans le dos, mon cher ami …Alors que souhaitez vous boire ? »

~ Répliquais je d’un ton faussement enjouée. Puis il continua de discuter de Sirius, et je tournais mes boucles blondes vers lui, écarquillant mes grands yeux bleus. Il s’amusait bien à mes dépends ce petit fripon. Il se croyait malin. Bien, il valait mieux qu’il croit ce genre d’ineptie, c’était plutôt drôle de s’amuser à ses dépends. ~

-« Sirius ne vous à point parlé de sa chère cousine, Narcissa, en l’occurrence moi ? Hmmm… Et bien me voilà vexée…Très vexée et peinée. Retournez vous que je puisse pleurer en paix. »

~ Narcissa lui lança un sourire désabusé avant d’attraper la boisson alcoolisé qu’elle venait de commander et d’en boire une lampée gracieusement. Puis dans un geste très puérile certes, elle fit un long mouvement de bras faisant tomber sa choppe sur le pantalon de Torben. Elle ouvrit la bouche dans un signe d’excuse, avant d’hausser froidement les épaules, et de rajouter. ~

-« Oh je suis impardonnable Torben. Excusez ma maladresse. Je n’ai aucun talent comme vous l’avez dis précédemment, il ne faut pas m’en vouloir … » Mon sourire s’élargissait laissant place à un petit rictus qui me donnait un petit air de vil serpent. Que j’étais vilaine ! « Allez pour m’excusez, si un jour vous le désirez, je travaille chez Honeydukes, vous savez le magasin de Bonbons ? Passez une petite visite lorsque l’envie vous toquera, je vous en prie. Mais dites moi, Torben, êtes vous dans la même maison que mon délicieux cousin ? »

~ Tout en parlant j’avais attrapée une serviette et venais de la poser sur le pantalon de Torben. J’avais des gestes lents, un peu froids, mais très doucereux, que cela en faisait presque peur. Je venais de déclarer la guerre, une délicieuse guerre, et j’allais follement m’amuser. C’est ainsi que ma main passa sur la cuisse de Torben sans se poser la moindre question, s’il avait pensé pouvoir sans sortir ans dégâts collatéraux, c’était fichu. Il m’avait provoquée. ~

-« Et quel est votre accent désagréable à l’oreille ? Hmmm .. Désolée, très agréable, plutôt oui …De quels pays venez vous ? »
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Petite escapade clandestine... [Privé]   Mar 11 Mar - 22:31

Lorsque Torben, l'esprit rieur mais alerte à la moindre traîtrise, entra dans le pub, Narcissa lui murmura quelques mots, comme elle avait prit l'habitude de le faire avec lui. C'"était un peu dérangeant pour Torben. Non pas que se retrouver aussi proche d'une femme le dérangeait, c'était plutôt que d'habitude, c'était lui qui entamait les "hostilités", et pas l'inverse! Se retrouver dans le rôle de la proie et du jouet ne l'interessait guère. Il avait pour habitude de se retrouver dans le rôle de chef des échanges dans ce genre de discussion. Se laisser dominer par une telle femme ne disait rien à Torben. Il n'allait certainement pas se laisser faire! Cela serait donc fâcheux pour lui de connaître les talents de la blonde? Intéressant. Qui s'y frotte s'y brûle comme on dit, et Torben adorait avoir chaud! Rabattant son capuchon sur sa chevelure, la jeune femme semblait vouloir passer le plus inaperçu possible... Quelle raison y avait il à celà? Elle qui semblait vouloir autant se montrer...


Lorsque Torben eut l'imprudence de suggérer que ce n'était pas la jeune Black qui le protégerait mais l'inverse, celel ci se mit tout bêtement à rire. Ben quoi, il était si drôle et si stupide que ça, ou bien il avait une crotte de nez qui pendait? Torben n'aimait pas que l'on rie de lui s'il ne savait pas si on se moquait ou s'il était drôle. Là, vu les circonstances, c'était forcément qu'il devait bien la faire marrer celle là, avec ses pauvres petites bravades. Il était conscient de paraître pitoyable aux yeux de la femme... Mais il n'avait d'autres choix que de se réfugier dérrière son impertinence, car même si Torben ne l'avouerait jamais, la présence de Narcissa en jetait, et elle en imposait quand même... Mais pas assez pour qu'il se sente réellement menacé. La sauver... Torben se tâtait, honnetement, s'il sauverait un jour cette petite langue de serpent...



- Pour moi, ce sera une chope de Kvas, si les gens dans ce pays sont assez bons pour la servir en chope bien sûr...


Comment elle se fichait de lui, ça en devenait carrément risible. Elle paraissait tellement gamine quand elle se fichait de sa tête que Torben se croyait immédiatement supérieur -eh oui, il lui en fallait peu - . En tous cas, à ce qu'il put remarquer, les yeux bleux de la jeune femme devinrent immédiatement plus billants, vibrant d'une lueur intéressée. Mais alors qu'il commençait doucement a boire le tord boyaux originaire de son pays, la jeune femme fit tomber d'un geste totalement interessé sa propre chope sur Torben. il sursauta tellement c'était froid et brûlant à la fois. Ce n'était pas un alcool pour les manchots niveau boisson, ça c'était sûr! Le pire dans tout ça était qu'elle avait absolument pas réagit, comem ci ce n'était pas grave. Les poings de Torben se serrèrent immédiatement. S'il ne s'était pas agit d'une dame, il l'aura frappée volontiers, et plutot deux fois qu'une. D'une voix totalement fausse, elle lui demanda de l'excuser. la vieille harpie. Ah ouais, un magasin de bonbons? Elle? C'était trop drôle pour que Torben ne réprime son rire!


- Oui euh c'est ça, je passerais au plaisir si jamais j'ai une de mes soeurs qui voudra des bonbons... Et oui, je suis dans la même maison que Sirius, James, Remus, Peter et toute la bande. Je partage mon dortoir avec certains d'entre eux. En tous cas pour le moment. Pourquoi cette question?


Torben sursauta et faillit se détruire les genoux cotnre la table, alors qu'il sentit quelque chose remonter sur son entre jambe... Alerte rouge partout, a vos postes de combat! Torben avait les yeux exorbités, et vu sa nature, il avait du mal à se retenir, mais là, il ne pouvait montrer le moindre signe de faiblesse envers Narcissa, sinon il perdrait totalement le contrôle de la situation. Sans même réfléchir, conscient qu'il signait peut être son arrêt de mort, Torben posa sa main sur la cuisse de Narcissa, jouant son va-tout. Il alla même jusqu'à lentement remonter vers son bassin... LE visage fendu d'un large sourire, Torben reprit la parole


- Mon accent désagrable pour vous me vient de mon pays natal. Je suis né dans la petite noblesse moldave... Cessez ce petit jeu avec ma jambe, ou vous me verrez contraint d'aller plus loin dans la bêtise avec vous.

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Petite escapade clandestine... [Privé]   Ven 21 Mar - 17:50

~ J’étais là, mes grands yeux bleus semblant sonder l’âme de Torben, comme des gouffres étoilés sans fin. Pour ajuster le tout, je tournais franchement mon visage de glace vers lui, pour la première fois. Je le fixais, mon menton relevée vers lui, rempli de fierté et de sombres desseins. Il était inutile de préciser que j’avais besoin de distraction lors de mes temps de pause. Et ce petit garnement effronté était réellement amusant. Et j’aimais m’amuser. Oui, m’amuser… Beaucoup. Enormément même. ~

~ C’était un sentiment qui m’attrapait les entrailles, et qui délicieusement formait de concentriques formes. Doucement ce sentiment libérait une hormone absolument irrésistible, et qui faisait chanter et trembler mon âme à l’unisson. Quelque chose que je ne savais nommer, mais qui soulevait mon ventre d’un épanouissement total, tandis qu’à l’intérieur de mon corps, une petite voix me murmurait : Laisse toi aller, viens à moi …Joue …Qu’es que tu attends ? N’entends pas ma voix comme un cri au fond de toi ? J’aurais presque pu lui répondre en poussant un cri étranglé et rauque, pourtant je n’en fis rien. Mon visage ne montrait même pas que j’étais en plein débat intérieur. J’étais impénétrable. Un glaçon, un morceau d’acier trempé. ~

~ C’est ainsi que dans mon divertissement, je mis à comparer Torben à un lionceau. Il possédait de petites griffes, certes acérées, mais tellement inutile face à moi… Et ses petits rugissements auraient pu être confondus avec des gémissements d’impuissance et d’agressivité vaine. Ah qu’il était charmant ! Il souriait à chaque fois qu’il pensait découvrir une part de moi, ou lorsqu’il pensait m’avoir blessée, ou même humiliée. Mais qu’il était loin du compte. Pauvre petit …J’eus même, lors d’un instant, pitié de lui. Ce petit être ne pouvait en aucun cas me toucher, vu qu’à chaque instant je plaçais ma conscience bien au dessus de lui. De ce fait, je n’éprouvais ni gêne, ni honte, ni rien d’autre à part le plaisir de jouer. ~

~ Oh oui, j’étais imbue de moi même. Oh oui, j’étais comme ce petit lion, rempli d’arrogance, de fierté, et de tout ce qui étais mauvais de trouver dans une femme. Je n’étais qu’un Serpent, usant et usant encore de mon charme, de mon pouvoir, de mon autorité …Abusant de ma gentillesse parfois aussi. En réalité je n’avais pas vraiment de caractère défini. J’étais une actrice froide et sûre d’elle, dont la méchanceté et la froideur atteignait presque démesurément les nuages. Et en dessous de cette carapace se trouvait un autre caractère, bien plus doux, réservé à quelques élites, et d’autres faces encore bien caché dans le cocon que formait mon coeur …~

~ Bref, lorsque ce jeune homme me demanda d’arrêter de le taquiner, je faillais exploser de rire, avant de jouer un rôle que j’adorais : Une femme sans limite. Une jeune dame sans morale. Je sentis ainsi la main de Torben allait de ma cuisse jusqu'à mon bassin, et dans un regard je m’aperçu qu’il se sentait content de lui. Qu’il pensait m’avoir déstabilisé rien qu’a instant… Mais ce qu’il n’avait pas prévu, c’est que ma main délicieusement tiède attrapa celle de Torben, pour la descendre un peu plus bas, vers mon intimité l’autorisant à explorer plus bas, avant que dans un geste abrupte plantant mes ongles manucurés sous sa peau, je reposais la main de Torben sur sa cuisse d’homme. ~


-« Voilà voilà ….Si vous aviez fait cela, on aurait pu parler de bêtise. Mais comme d’habitude, vous essayez de me prouver je ne sais quoi, et vous vous ridiculisez…. Détendez vous Mister Badenov, je ne suis pas là pour vous nuire…. Et arrêter d’être si méfiant à mon égard, je vous prie, parce que cela en devient presque vexant... »

~ Je lui balançais un sourire éclatant, tout en entendant le ton qu’il avait utilisé en sachant que je travaillais dans un magasin de bonbon. Et bien oui …C’était plus simple pour ma mission ! Malheureusement….Mais lorsque je parlais de mon magasin, je semblais réellement passionnée par celui ci, même si il en était tout le contraire. Bref, j’esquissai un joli signe de tête passant ma main dans mes cheveux à la blondeur du soleil, avant de reprendre. ~

-« Par pure curiosité envers votre personne…Suis je obligée d’avoir une raison, pour alimenter une conversation ? »

~ Le regard ombragé que je venais de lui lancer était dure et remplie d’animosité. Je n’avais en aucun cas le devoir de me justifier devant ce morpion. Pour qui se prenait-il ? Un Gryffondor en plus ! Ces sales petites vermines … Avant de continuer sur le ton de la conversation. ~

-« Ah, d’accord. Un moldave. Je comprends mieux. C’est pour cela que vous paraissez si …Rustre … Mais ce n’est point grave, vraiment …Je pourrais même affirmer que votre compagnie m’est intéressante. Puis je vous demander pourquoi êtes-vous en Angleterre, alors ? »
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Petite escapade clandestine... [Privé]   Mer 26 Mar - 17:46

Torben se sentait quelque peu mal à l'aise. Il avait l'impression d'être mis à nu par le regard pénétrant de la jeune femme qui semblait le scanner et l'évaluer du regard. Il y avait de nombreuses choses dans le regard qu'elle posait sur lui. Le problème du jeune gryffondor était qu'il n'avait aucune idée sur la nature de ces choses, mais il était convaincu que ce ne serait rien de bon pour lui. Peut être avait il fait une erreur en venant se frotter aux habitants de cette allée des embrumes, mais maintenant, il était trop tard pour tourner les talons. De toutes façons, Torben n'en avait nulle intention. Il voulait aller jusqu'au bout du jeu dangereux dans lequel il s'était plongé avec Narcissa. Ils entait qu'il risquait sa vie dans pareil jeu, mais il ne pouvait plus reculer. Son honneur, sa fierté, lui interdisait de tourner les talons comme le commandait son cerveau. Le soucis était qu'il ne savait pas trop quoi faire qui lui permettrait de s'en sortir sauf. Son esprit était plongé dans l'inquiétude.


Cependant, il se forçait à ne pas se laisser impressionner. Au contraire, il affichait une attitude de défi, de sorte à énerver encore plus la jeune femme encore plus qu'elle ne l'était déjà. l'effronterie dont il faisait preuve n'était certes pas prête de le sauver mais il pouvait toujours essayer de continuer de gagner du temps en attendant de trouver une solution. Le pire était que le jeune homme était convaincu de faire de l'effet à la femme devant lui, ce qui le fit immédiatement sourire. Même dans sa fâcheuse position, il ne pouvait s'empêcher de penser à sa. D'ailleurs, alors qu'il tripotait allégrement Narcissa sans aucune opposition, une main froide comme la glace mais aussi ferme que l'acier se posa sur la main de Torben, l'obligeant à jouer le jeu qu'on lui dictait. Sa main alla dangereusement vers le bas et l'entrejambe de la jeune femme, entrainant une sensation de chaleur qui montait chez Torben, et pas seulement qu'aux joues.


N'avait elel donc aucune morale, aucune limite? Quoique Torben faisait pour s'en sortir, pour gagner du temps, pour la destabiliser, il n'y parvenait pas. Elle même, ne la destabilisait pas réellement, mais le jeune moldave devait bien avouer qu'il n'était pas du tout rassuré quant aux intentions de la jeune femme. Il étouffa un petit cri de douleur lorsque les longs ongles de la prédatrice se plantèrent dans son épiderme. Quelle démon. Elle semblait toujours aussi ferme, mais aussi quelque peu triomphante. C'était une véritable torture pour Torben, il n'avait certes pas envie de la lmaisser triompher aussi facilement...


- Bêtise? Ce serait plutôt si vous, vous vous amusiez à venir me voir à ce genre d'endroit... Me ridiculiser? J'ai l'impression que votre compagnie y suffit ma chère. Pourquoi serais je détendu alors que vous paraissez aussi amicale qu'une goule déchainée? Ma sympathie n'est pas si facilement acquise, et même si je sais que vous vous en fichez royalement, c'est ainsi, et pas autrement. Je ne suis pas votre jouet.


Torben était quelqu'un de fier, et essayer de l'intimider alors qu'on était une femme blonde et attirante était une fort mauvaise idée. Celà n'aurait jamais pris avec quelqu'un comme lui. Perdre une partie de sa famille l'avait rendu méfiant au delà du raisonnable, et une fille qui semblait proprement belliqueuse et aguicheuse ne pouvait que lui attirer des ennuis, ça, il ne fallait pas avoir fait l'université supérieure de magie pour le savoir! Le pire dans tout ça, c'était les faux semblants qu'affichait la jeune femme. Un coup elle était gentille et séduisante, l'autre prédatrice et aguicheuse. Torben ne savait plus trop à qui il parlait, et encore moins comment il devait se comporter.


- Tout dépend de la façon dont vous menez cette conversations Madame.


En tous cas, elle semblait mal digéré ses paroles. Plus la conversation passait, et plus ils semblaient prêt à s'étriper. S'en était même carrément excitant, chacun étant sur le fil, prêt à se battre. Enfin, c'est l'ambiance et la tension qui pesait dans l'atmsophère qui semblait indiquer celà à Torben, mais c'était aussi ce qu'il ressentait, et il ne pensait pas se tromper. Et toujours ces insultes... Si Narcissa n'était pas une femme, Torben l'aurait déjà complétement défoncée. Ses poings se serraient sous la table, les jointures de ses doigts se blanchissant et ses ongles rentrant dans sa paume tellement il serrait le poing.


- Rustre? Fort bien, mais si moi je suis rustre, vous devez sans doute être une gueuse des bas fond de cette ville, qui se repait dans le dégout qu'elle inspire aux autres personnes... Je suis ici pour étudier, celà peut sembler évident non? Je crois que le rustre va aller un peu prendre l'air, au plaisir de ne pas vous revoir madame. Je n'ai pas pour habitude de me laisser insulter de la sorte. Vous avez de la chance d'être une femme, sinon vous auriez déjà dû répondre de vos paroles.


Torben se leva de sa chaise et jeta deux trois pièces sur le comptoir. Il n'aurait su dire pourquoi, mais il sentait que Narcissa n'aurait pas la fierté de le laisser partir ainsi alors qu'il l'avait insultée.



_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Petite escapade clandestine... [Privé]   Lun 14 Avr - 15:47

~ J’étais ravie. Heureuse même. Comme d’habitude, je gagnais ! C’était une fatalité, j’étais une personne géniale. Il suffisait de me regarder après tout ! J’étais parfaite en tout point, et mon comportement était digne d’une reine. J’avais réussi doucement et subtilement, puis ensuite sans finesse, à l’énerver. Je sentais la tension battre sous la peau du jeune homme, et je n’avais plus qu’une envie : Rire. Rire jusqu'à m’en repaître et m’étouffer. ~

~ C’était follement grisant, ce Gryffondor était réellement amusant. En avait il conscience ? Comprenait il sa position, ou préférait rester aveugle ? Oh, il voulait partir ? Parce que ce jeune Torben pensait qu’il avait le droit ? Avait-il oublié, que moi Narcissa, pire qu’une araignée, pire qu’une traîtresse, pire qu’une vipère, que lorsque j’avais tissé ma toile, on ne pouvait pas s’échapper comme feuille au vent ? ~

~ C’est ainsi qu’avec un petit sourire ouvert et cordial, je me levais gracieusement de ma chaise, mes longues jambes se mettant en route vers Torben. Mon mouvement de jambes était exquis, et mes chaussures claquaient mélodieusement sur le sol. Arrivée prés du jeune homme, je me penchais vers son oreille, et dans un murmure très doux et voluptueux, je lançais. ~


-« Allons voyons Monsieur Badenov, soyez calme … Vous attirez plus l’attention qu’autre chose, et si vous voulez mon avis, cela est mauvais … Très mauvais même. Ici vous ne pouvez pas faire le fière Griffon, je vous rappellerais que vous n’êtes pas à Poudlard …»

~ J’avais parlé d’une belle façon, très doucereuse et reposé, et ma main élégante s’était déposé sur l’épaule de mon jeune interlocuteur avec respect et soin. Et ce fut à ce moment là, qu’une dame un peu plus âgée, aux dents noirci par le charbon et la saleté fit son interruption. Elle avait des yeux de fou agrémentés de quelques veines rouges, et ses lèvres gercés nous offraient un sourire désabusé et cruelle. Ce gosse avait réussi à attirer l’attention. Et oui, la façon arrogante avec laquelle il avait jeté les pièces, n’étaient pas percés inaperçu… ~

~ Doucement, je remettais en place ma capuche, mes deux grands yeux d’un bleu glaciale s’enfonçant dans les orbites de la sorcière. Je penchais malicieusement ma tête vers elle, et lui demandait d’une voix presque grave et rauque en tendant ma main vers elle. ~


-« Mademoiselle Black. »

~ Il valait mieux se présenter. Après tout, mon nom était connu, et on savait qui j’étais. La fameuse Narcissa Black, cette étrange femme froide à la peau glacée, et surtout à l’aura noire. Après tout, la magie noire était un passe temps délicieux, n’est ce pas ? ~

-« Il y’a un problème chère Madame ? »

~ Cette fois, j’étais presque devenu sèche, mes yeux brillaient d’un éclat incontrôlable, cette éclat qui pouvait faire peur : la folie. Je détestais être interrompu lorsque je jouais. C’est ainsi que la vieille femme baissa le ton, et murmura mystérieuse en roulant les « r ». ~

-« Ce jeune homme est perrrrrdu n’est ce pas ? Peut êtrrrrre a t’il besoin d’aide ? Je le sens nerrrrrveux, brrrrraqué … Peut êtrrrrre veux t’il fairrrrre un tourrrrr dans ma boutique ? Il y serrrrait tellement bien ! »

~ C’est ainsi que sans crier gare, je m’approchais de Torben, passant un de mes doigts diaphane le long de la joue de Torben et tout en approchant mes lèvres d’une façon sensuelle et douce. J’embrassais le coin de sa bouche, et mon autre main s’était approché dangereusement de son entre jambe, avant de me retourner vers la vieille femme. ~

-« Vous pensez toujours qu’il est perdu Madame ? Il est avec moi comme vous le voyez … »

~ Celle ci plutôt vexée de s’être fait remballer s’éloigna, tandis que j’attrapais le pauvre Griffon et l’emmenait dans une petite ruelle sombre et surtout vide. Je fis craquer mes doigts, et mes ongles se plantèrent dans l’épaule du jeune homme tandis que je le plaquais au mur. Rieuse, je lui soufflais. ~

-« Si j’étais vous, je me remercierais … Je n’ai pas pour habitude de sauver des adolescents en mal d’amour et de fierté …Néanmoins, souhaitez vous rentrez à Poudlard ? Ou peut être avez vous besoin d’acheter quelques chose ? Si cela peut me faire pardonner de mon comportement frustrant, je le ferais volontiers. »

~ Mon attitude était complètement ambiguë. Un instant on pouvait saisir du désir dans mes gestes, de l’autre côté de la douceur, mais aussi de la cruauté de l’amusement, de la désolation, et encore plus étrange : de la gentillesse. C’est ainsi que je lui souriais agréablement, et haussait un sourcil pour attendre sa réponse. ~

-« C’est à vous de choisir …. »
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Petite escapade clandestine... [Privé]   Lun 14 Avr - 19:16

* Naaaaaaa mais quelle sangsue celle là, elle ne va jamais me lacher ou quoi? * pensa Torben


En effet, à peine s'était il levé de sa table et qu'il avait payé ses consommations qu'il avait déjà entendu du mouvement dérrière lui, signe que Narcissa essayait de le rattraper. Soupirant de façon plutôt bruyante, il se retourna vers la jeune femme. Bon, il devait avouer qu'elle était tout de même à croquer, surtout là avec son joli fessier qui se balançait au fur et à mesure de ces pas, mais le jeune Gryffondor devait se contenir et refouler ses pensées, de peur d'agir de façon totalement déplacée et qu'il finirait par regretter par la suite. Et bien entendue, elle ne se génait pas pour le faire, car une fois arrivée à son niveau, ne put s'empêcher de se pencher vers lui et de lui murmurer qu'il était mauvais pour lui d'attirer l'attention de la sorte. Ne pas faire le fier Griffon dans cet endroit... Peut être avait elle raison celle là, car quand on voyait la fréquentation du bar... Sorcier à l'air malhonnête et sorcières décaties. Torben et Narcissa faisaient quand même tache au milieu du lot!


- J'avais remarqué, à Poudlard, je ne serais pas suivit sans arrêt par vous! Non pas que je trouve celà particulièrement désagréable, mais je vais finir par croire que vous avez le béguin pour moi à me suivre de cette façon!


Le pire dans tout ça, tout cet endroit, est que ça transpirait la malsanité. Pas seulement les gens, pas seulement l'endroit en tant que tel, mais 'lensemble, les discussions, les marchandages sous la cape, les trafics et aussi la voix doucereuse et mielleuse de Narcissa. D'ailleurs, comment une telle femme pouvait elle apprécier un tel endroit? Et d'ailleurs encore, que faisait donc sa douce main sur son épaule, il ne l'avait jamais invitée à autant de familiarités aussi loin qu'il s'en souvienne! D'ailleurs, comme l'avait prédit Narcissa, il avait bien attirer l'attention sur sa présence et une vieille dame, à l'aspect totalement décrépit, marcha vers eux. Torben découvrit avec horreur et dégoût les dents manquantes de la vieille sorcière ainsi que celles restantes, encore plus dégoutantes de saletés que le dérrière d'un macaque! Son regard était celui d'une folle et ses lèvres auraient fait fuir même le plus bête des aliments!


Bref, le plus étonnant fut que ce soit Narcissa qui intervint, alors que Torben avait commencé à sortir sa baguette et se retrouva stoppé dans son élan, totalement surpris par la réaction de la femme à ses côtés. Celle ci retira sa capuche et regarda la vieille carne d'un regard hautain, tout en se présentant à elle. Son regard était ténébreux, carrément fou. Mais au lieu de faire peur a la vieille femme, on aurait dit que celà avait raffermit sa résolution, tandis que Torben restait secoué par ce regard. Quand la vieille prit la parole, le jeune Gryffondor ne put s'empêcher d'être horrifié par sa proposition. Na mais elle était folle celle là ou quoi? De quel droit voulait t'elle l'emmener dans sa boutique? Eurk Eurk Eurk plutôt lécher le cul d'un hérisson oui!


Juste après que la vieille eut proposer de s'occuper de Torben (qui ne s'en remettait décidément pas), Narcissa fit une chose à laquelle il n'était pas préparé...Elle posa un doigt sur sa joue et vint sensuellement l'embrasser sur le coin des lèvres. Loin d'être désagréable, celà l'avait littéralement cloué sur place, tandis que la main diaphane glissée proche de son entrejambe commençait à lui donner un certain sentiment de chaleur, qui fit rougir très légèrement Torben... A c'était comme ça? Cependant, le rouge et or n'eut pas le loisir d'exprimer son "désaccord" qu'il fut directement emmené par la poigne de fer de Narcissa, qui vint le plaquer contre un mur, les ongles de la donzelle lui rentrant dans l'épaule.


- A moi de choisir? Vraiment? Alors déjà....


Torben serra la main de la jeune femme dans sa main droite, et l'arracha d'un coup sec de son épaule endolorie, avant d'échanger leurs positions et de la plaquer plutôt violemment contre le mur. Il plaqua ses mains contre le mur avec les siennes, et pressa les genoux de narcissa contre le mur à l'aide des siens. Immobilisée, elle ne pouvait rien faire, et Torben sourit comme un prédateur pour le lui montrer.


- Vous savez très bien ce que moi je veux, mais vous, une fois pour toutes, que voulez vous?

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Petite escapade clandestine... [Privé]   Mar 15 Avr - 15:40

~ Je me mis à rire. Un rire léger et en même temps profond. Il était tellement amusant, j’étais surexcitée ! Que c’était drôle. Aujourd’hui était réellement une journée exquise, ce Torben était un réel plaisir pour les sens. Je voulais le même jouet. Pensez vous, vous petits lecteurs, que ma demande serait accepté par mon cher amant, le puissant Lucius Malefoy ? Cela serait tellement amusant d’avoir un jouet pour les temps d’ennuis, n’ai-je point raison ? … Dis Lucius, tu peux me l’acheter ? Ha ha ! J’étais maintenant immobilisée, et ce fier prétentieux pensait avoir gagné. Ha ha. Mon rire continua de s’amplifier tandis que mon corps s’agitait de petits soubresauts. De jolies larmes de rires s’échappèrent de mes tendres yeux bleus tandis que ma bouche se mettait à chanter moqueuse, sous un rythme de tango et de rock populaire. ~

- “ You’re wonderfully wonderfully wonderfully wonderfully pretty !”


~ Je me fichais complètement de lui, et il le savait. Des petites fossettes avaient élu domicile sur mon visage de beauté incarné, et je continuais d’éclater de rire avant de m’exclamer pleine de folie. ~

-« Ah ! Ce que je veux …Tu ne préfères pas le savoir, sois en sûr. »

~ Je dessinais une moue triste, et mes lèvres à la couleur du sang formèrent une petite moue séduisante, tandis que les mèches coincées entre les pinces de mon chignon s’échappèrent pour laisser dérouler quelques temps plus tard, d’élégantes boucles blondes le long de mon cou d’albâtre. J’approchais mon visage du sien, puisque je ne pouvais rien bouger d’autres, avant de lui faire un clin d’œil et de disparaître, ne laissant plus que mon odeur et l’écho de mon rire comme compagnon à ce cher griffon. Je venais de transplaner. ~

~ Très bientôt, aussi délicate qu’une panthère je réapparaissais à ses côtés, mes boucles blondes éparpillées tout autour de mon visage, me donnait un air sauvage et terriblement sexy. De plus, je venais de me souvenir de la coloration des joues de Torben lorsque je l’avais doucement embrassé au bord des lèvres, et mon sourire se fit encore plus terrible. Aussi féline que le pouvait ma fine silhouette, je lui soufflais cruelle. ~


Bouh … Il en faut plus pour m’avoir jeune homme …Vous ne pensiez quand même pas m’avoir eu si facilement ? Et quant à votre question, non, je ne sais pas ce que vous voulez, à vous de me le dire ! »


~ Ravie de mon minable tour de passe de passe je penchais la tête vers Torben, tout en massant mes épaules et mon dos endoloris. C’est qu’il avait de la force ce petit … Sans ce don de transplanage j’aurais été si facilement maîtrisée ...Ce qui était étrange, c’est que cela me faisait absolument pas peur, et je trouvais même cela amusant. Cela ravivait l’intérêt que j’avais pour ce jeune homme … C’est ainsi que je reprenais la même position que précédemment, c’est à dire contre le mur, mais ma baguette était pointé sur le torse de Torben. Mon visage se transforma en une poupée blessée, avant que je prononce ~

-« Vous m’avez fait mal … Très mal … C’est très méchant de votre part … Que vas dire Sirius quand je vais lui dire qu’un de ses amis m’a presque frappé et a essayé de me toucher ? Il va être furieux … Surtout que j’ai juste essayé de vous aidez … Moi qui voulez être gentille avec vous… C’est vraiment très vilain … »

~ Puis, en finissant ma tirade un sourire carnassier apparut sur mon visage, avant de me déplacer langoureusement vers lui, et d’attirer sa bouche contre la mienne. J’étais réellement amusée. ~

-« On vous a jamais dis : L’amour et pas la guerre ? »
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Petite escapade clandestine... [Privé]   Mar 15 Avr - 20:38

Torben commençait à avoir un peu de sueur froide qui venait recouvrir d'un voile désagréable sa nuque. Cette fille était complétement timbrée. Alors qu'il la menaçait ouvertement et qu'il l'avait plaquée contre le mur, la maîtrisant totalement, Narcissa Black ne trouvait rien de mieux à faire que d'éclater de rire! Si la belle blonde cherchait à le décontenancer, elle réussissait totalement, car Torben aurait pu à peu près tout prévoir comme réaction, colère noire, rage, haine, insultes, tentatives de coups, mais certainement pas de grands éclats de rire. Etait ce nerveux ou moqueur? Probablement les deux, mais surtout, celà mettait terriblement mal à l'aise le jeune moldave, qui ne savait plus trop ce qu'il devait faire. Il n'était pas vraiment coutumier de ce genre de situation... Le pire, c'était qu'elle se mit même à chanter tout en pleurant! Du diable si Torben y comprenait quelque chose! La peste soit des femmes et de leur folie, et surtout de cette femme!


Le plus énervant dans tout ça était qu'il savait pertinemment que la jeune femme se fichait totalement de sa tête, sûre d'elle même et de ses capacités, elle devait se dire qu'elle ne risquait rien. là était justement tout le problème pour elle, pensa Torben. Ce qu'elle voulait, le Gryffondor ne voulait pas le savoir? Ah oui vraiment? nan mais pour qui elle se prend celle là! A faire sa maligne depuis tout à l'heure! Ce n'était quand même pas parce qu'elle était séduisant qu'elle pouvait tout se permettre, et encore moins avec quelqu'un d'aussi irascible que Torben qui plus est! Mais alors que ses cheveux s'échappèrent de son chignon et que sur son visage se peignait une moue triste, La Belle disparut. Torben, étonné et poussant encore contre le mur une invisible proie, se retrouva en déséquilibre et dut s'appuyer sur le mur pour ne pas tomber.


Où pouvait elle bien avoir transplaner? Le jeune moldave savait qu'il était possible de suivre la trace de quelqu'un qui avait transplané, mais lui en était encore malheureusement incapable. Il jeta son regard à droite et à gauche, mais ne put s'empêcher de sursauter lorsqu'une voix prédatrice retentit dans ses oreilles. Narcissa, elle avait réapparu sur son c^toé et continuait de le provoquer, la garce! Torben, plein de rage, fit face à la jeune femme qui se massait les épaules. Il ne pu réprimer un sourire cruel se peindre sur son visage alors qu'il constatait que sa prise avait tout de même fait un peu mal à son interlocutrice. Après tout, le jeune Gryffondor ne put s'empêcher de braver encore son adversaire verbale...


- Il faut dire qu'en même temps, vous semblez tellement faible que vous m'en voyez trop sûr de moi. Et non, ce que je veux ne vous regarde en rien. Pourquoi etes vous sur mon dos de cette façon, "Madame" Black?


Torben avait volontairement appuyé le ton de sa voix sur le "madame", mais se posait réellement les questions qu'il lui avait posé. Même si il percevait le ton d'amusement dans la voix de la blondasse, il ne percevait pas l'interêt qu'elle pouvait bien porter à ce petit jeu, qu'y avait il de si amusant à chercher des noises à un élève de Poudlard sans histoires tel que lui? De plus, elle semblait ne pas se lasser de son petit divertissement, car elle reprennait sa place contre le mur, mais en pointant sa baguette sur lui maintenant, sans aucun doute pour le dissuader de reprendre le contrôle de la situation. Sirius? Elle melerait Sirius à cette histoire? Oh mon dieu, là ça n'allait pas sentir bon du tout! mais Torben n'était pas un poltron et affronterait la réalité en face.


- Arretez de jouer les mijorées et parlez franchement, ça vous changerait. Qu'est ce que tout celà vous apporte? Vous, gentille avec moi? En quoi l'avez vous été? Alors dites tout à Sirius si vous le désirez, j'ai la vérité de mon côté et je n'ai pas peur de me frotter à lui. Vous pensez me faire peur? Avec votre petit cul et vos manières de tarée? Ouais vous êtes attirante, mais je plierais pas pour vous, je ne serais pas votre petit toutou. L'amour? Et qu'est ce qui me pousserait à de l'amour avec vous?


Torben avait fini en un murmure, capturant le regard de Narcissa qui approcha ses lèvres des siennes... Lentement, terriblement lentement, le jeune homme vint prendre la jeune femme dans ses bras délicatement, la fixant toujours du regard...

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Petite escapade clandestine... [Privé]   Sam 19 Avr - 12:57

~ Le regard de Torben était presque dérangeant. Ah ! Pour une fois il arrivait réellement à me déstabiliser, à me toucher. Ces mots étaient froids, ces mots rebondissaient sur moi comme des balles de plastiques, mais les sentiments et les regards étaient bien plus profonds que les mots. J’en eu la chair de poule. Pourtant mon minois n’exprima rien. Qui savait mieux que moi, maîtrisait son apparence ? Personne, bien sûr. N’oubliez pas, je suis la meilleure. Hein ? Moi, un ego surdimensionné ? Moi, qui vous regarde de haut ? Non, vous vous trompez. C’est vous qui me regardez de bas et qui n’avez aucun ambition … Alors taisez vous avec vos remarques désobligeantes, sinon je vous écrase comme des vulgaires fourmis, compris ? Non, vous n’avez pas peur ? Vous feriez mieux de trembler pourtant … ~

~ Les lèvres de Torben étaient douces, et lorsqu’il avait prononcé ces derniers mots, sa voix s’était transformée en un doux murmure. J’aurais pu avoir des frissons, si au moment même je ne pensais pas à Lucius. Oui, j’étais libre et sans loi, mais …Tout cela n’était qu’un jeu, un monstrueux jeu débuté par ma personne. Ma vie était un grand plateau d’échec où je m’amusais avec des pions au gré de mes envies. Follement grisant ? Oui, en effet. Il fallait juste faire attention, on pouvait toujours s’y brûler les doigts. Mais n’étais-ce pas l’intérêt ? Ce qui rend le jeu encore plus excitant ? Ah je vois émerger un sourire sur les plis de vos lèvres … J’aime cela. J’aime qu’on me comprenne. Néanmoins, dans les bras de Torben je me sentais légèrement gênée, ce qui ne m’empêcha point de donner beaucoup d’ardeur à ce baiser plein de moquerie et de malice. ~

~ Quelques temps plus tard je me dégageais agile des bras du jeune homme avant de lui envoyer un sourire éblouissant, dévoilant mes petits dents nacrés. Puis avec une démarche totalement sérieuse et gracieuse je m’éloignais de quelques pas vers l’embouchure de la rue, avant que je me retourne vers Torben, mon doigt le pointant dans un geste rempli de défi, avant de lever doucement mon menton et de répondre d’une voix claire. ~


-« Pourquoi Mademoiselle Black est-elle sur votre dos ? Hmmm … Eh bien, croyez le ou pas, je n’ai aucune envie qu’il arrive malheur à un élève de notre très cher école …Vous comprenez ? »

~ Hmmmm ….Il était vrai que ce jeune homme était réellement intéressant. Chaque phrase, chaque ton agressif, chaque mot qu’il employait, me ravissait. On aurait dit un rebelle, et j’adorais. Beaucoup même. Oui vraiment, c’était très drôle d’observer un animal tel que lui. C’était presque un plaisir …Pourtant quelques chose me dérangeait, de plus la façon dont il m’avait plaqué contre le mur, faisait encore souffrir mes frêles omoplates. Dans un mouvement souple et félin, je fis rouler mes épaules. Je ressentais encore une douleur lancinante... Et dire que si je le désirais, je pouvais faire marcher au pas cette petite fourmi ! Mais je n’en fis rien, avant de m’exclamer d’une voix mélodieuse et glaciale en même temps. ~

-« Merci pour le compliment petit Torbychouuuu ! J'ai de l'affection pour vous, vraiment. Mais enfin bon, je le savais bien avant vous que j’étais attirante ! »

~ J’étais fière de moi. Peut être n’était-il pas un toutou, mais il réagissait comme un toutou, ce qui fit exploser en moi un tourbillon d’ivresse, de rire et de larmes. Je riais tellement aux éclats que je sentais déjà mes abdos se contractaient. Ha ha ! Il fallait que j’arrête de rire ! Mon visage s’était tordu de gaieté ce qui transformait ma belle personne en quelqu’un de beaucoup plus vivant, de beaucoup plus charmant dans un autre genre … Puis, avec une voix entrecoupée, j’essayais de continuer à palabrer avec mon charmant griffon. ~

-« En quoi … Ha ha ! Ai-je été... Ha ha... gentille avec vous ? Ha ha … Je vous ai sauvé aujourd’hui… Ha ha… de plus d’une chose ! Ici … Ha ha … Vous n’êtes pas sur le Chemin de Traverse, mais dans l’Allée des Embrumes …A moins que vous cherchiez à fait un quelconque méfait ? Haha… Savez ce que l’on trouve dans ses boutiques, mon admirable toutou ? Vraiment …Il voudrait mieux que vous vous retourniez, et que vous alliez chercher un sorbet de l’autre côté de ce chemin! »
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Petite escapade clandestine... [Privé]   Mar 22 Avr - 20:03

Torben commençait à sentir le malaise qu'il ressentait toujours aussi fortement que depuis le début de cette rencontre. De toutes les femmes qu'il avait pu rencontrer au cours de sa vie, Narcissa était sans aucun doute la plus atypique. Il y en avait eu plusieurs dans son ancienne école, fière, riche, hautaine et sûre de leur pouvoir, mais le jeune moldave les avait toutes eues ou les avait toutes battues à leur petit jeu. mais la jeune britannique dans ses bras n'était pas la même. Chez les autres, il restait une corde sensible sur laquelle il pouvait toujours s'appuyer et se servir de façon abusive pour les faire plier, mais si Narcissa avait une quelconque faiblesse, elle le cachait de façon excellente, tant et si bien que malgré l'état avancé de leur discussion, Torben n'avait toujours pas su le trouver, ce qui le plaçait inconditionnellement dans une situation peu enviable. Il avait l'impression d'être un mouchron coincé dans la toile d'une gigantesque araignée affamée.


Petite sensation de victoire, quand Torben colla pressue son visage à celui de Narcissa en la serrant dans ses bra,s il perçut comme un tressaillement dans le regard de celle ci, comme si finalement, il arrivait peut être à toucher quelque chose. Mais elle finit pas encore le prendre au dépourvu, ce qui n'était pas réellement dérangeant au passage, juste qu'il avait cru un instant reprendre le contrôle de la discussion et de l'entrevue, et il voyait que la Belle ne se retrouvait pas désarmée même en cet instant. Elle l'avait embrassé. Elle l'avait embrassé, avec fougue, comme si elle allait goûter à un fruit particulièrement juteux et sucré. Diantre, si Torben ne se retenait pas... Il savait que ce geste n'était pas le signe d'une quelconque reddition ou attirance, mais plutôt encore et toujours d'une moquerie, ce qui l'exaspérait et le frustrait au plus haut point.


Soudain, elle se dégagea de son étreinte et le jeune Gryffondor crut un instant, avec déception mais aussi un soulagement non feint, que la jeune femme allait s'en aller par la petite ruelle. Raté. Finalement, alors que le regard de Torben était figé sur les délicates formes de la demoiselle dans un moment d'égarement, celle ci se retourna et le pointa d'un doigt accusateur. Ainsi, elle le suivait et était constamment sur son dos depuis leur rencontre uniquement par altruisme et banale philantropie? Rien d'autre? Elle le collait littéralement uniquement pour veiller à ce qui ne lui arrive rien... Arrive rien, quelle étrange perception. Il savait se défendre. Il avait déjà tué. Certes, pas un être humain, mais quand même. Un monstre en valait bien un autre.


- Me protéger? Voyez vous ça? Et de quoi? RIen ici n'est dangereux pour quelqu'un comme moi. Vous moins que quiconque, n'en doutez pas, Mademoiselle Black.


Torbychou? Pardon? La Belle venait de s'exclamer d'un ton taquin et mélodieux, presque suraigu, en l'affublant d'un surnom aussi peu adapté que terriblement ridicule. Tant pis, Torben survivrait à cet affront, ayan fait preuve de grossierté et d'impolitesse en l'appelant "madame", mais ce n'était après tout que justice, après ce qu'elle lui faisait subir? Non? De l'affection? Et bien, si elle avait de l'affection pour lui, ses actes n'en transparaissaient absolument pas, ce qui laissa Torben s'interroger sur le sort que devaient subir ses ennemis, et à l'inverse ses amants. Surement la même chose, a deux ou trois douleurs et blessures près bien sûr. Et en plus imbue de sa personne! Elle n'était après tout pas si attirante, enfin, Torben essaya de s'en convaincre en haussant un sourcil tout en détaillant le physique de la jeune femme du regard, comme pour lui prouver qu'il pênsait le contraire. Ensuite bien entendu, elle continua à entreprendre à continuer de se moquer de lui...


- Et moi je n'en ai aucune, vous transpirez le mépris. Vous ne m'avez sauvé de rien du toput, et que croyez vous vraiment que je sois venu faire ici? Cueillir des pâquerettes? Je ne suis pas le dernier des imbéciles, je sais fort bien le genre de choses que l'on obtient dans ces boutiques. Je ne pensais juste pas que j'y ramasserais la dernière des gueuses malotrues et impolies!


Et voilà, une insulte de plus, et pas des plus polies.M'enfin il n'était plus à ça près. Comme pour continuer de narguer la jeune femme, il détailla les vitrines sur le côté, et entra dans la première ruelle a droite, peut etre avait il trouvé le genre de boutique qu'il cherchait...

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Petite escapade clandestine... [Privé]   Mer 2 Juil - 12:49

    ~ J’écoutais distraitement les paroles de Torben, d’une demi-oreille. Mon esprit était déjà ailleurs …Dans les méandres d’un esprit tortueux. De mon esprit tortueux. D’un simple coup d’œil j’observais le jeune homme rentrer dans une boutique de magie noire. Mon sourire s’accentua. ~

    ~ J’avançais de quelques pas, avant de me retrouver quelques instants plus tard, sur le palier de la porte. Avec une pose dés plus belles et des plus sensuelles, je lançais un léger clin d’œil au vendeur. J’observais toujours les mouvements de Torben, avant de placer ma fine main devant ma bouche pulpeuse. Avec un rire sardonique et un cri épouvanté, je prononçais assez fort. ~


    -« Monsieur ! Monsieur …Ce jeune homme vous vole. Au voleur ! Arrêtez-le ! Je peux vous aidez si vous le souhaitez … ! Attention, il est peut être dangereux ! Oh que j’ai peur … »

    ~ Mes yeux se firent un peu plus brillants tandis que je reculais doucement. Mon visage forma un joli minois dés plus diabolique. Que c’était amusant ! Le Gryffondor se trouvait-il dans les pattes velues de l’araignée ? Peut être même étouffée par la délicatesse mortelle du cobra ? Puis je remarquai le vieille homme du magasin sortir sa baguette avec ses doigts crasseux. Serait-il à la hauteur contre un petit garnement ? Bien sûr. Pensez vous qu’il pouvait utiliser un petit Doloris ? Cela serait follement excitant, ne trouvez-vous pas ? Je voudrais du sang, des pleures, et surtout de la gloire. Rien que pour moi. ~

    ~ Puis je sortais moi même ma baguette et avec un ample geste remplis de grâce et de froideur, j’articulais froidement. Une voix puissante, une voix féminine, mais tellement caressant, tellement glaciale, qu’elle devenait comme un sirop sirupeux aux vertus négatives … ~


    -« Confundo »

    ~ Je n’attendis pas que mon sort touche ce jeune Torben, et je transplanai. Très vite. Comme une feuille poussée par le vent de l’automne. Légèreté subtile. Il n’avait qu’a se débrouiller, après tout. Mais je devais l’avouer …J’avais hâte de le retrouver. Hâte de le désarçonner une seconde fois. Que serais-je dans le futur ? La tendresse incarnée ? Une mijaurée ? Une femme fatale ? Une femme qui ne parle jamais ? Ou une dulcinée envoûtante ? Ou tout simplement une jeune dame très sociale et gentille ? ~

    ~ A bientôt Torben, occupes toi bien de toi pour que tu puisses devenir un bon jouet, un bon doudou … Reviens moi vite surtout ! Et dans un « Ploc » je m’échappais tel un cygne à la blancheur exquise … Un sourire sexy sur le bout des lèvres. ~







Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Petite escapade clandestine... [Privé]   



Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum