Page Facebook  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Rencontre troublante [Avec Torben ]   Lun 24 Nov - 13:52

Le soleil jouait dans les rues, s'amusant à s'accrocher dans les cheveux des filles ou à faire briller les pierres comme des joyaux. Le monde sorcier oubliait pour un temps ses temps troublés et, profitant d'un week-end radieux, sortait et s'amusait. Judith, pas si différente des autres, regardait d'un air absent la fenêtre de son appartement. Les rayons du soleil éclairaient son visage et lui procuraient une agréable sensation de chaleur et de torpeur. Elle repensait à son passé qui revenait souvent la hanter. Elle se demandait si elle arriverait à retrouver la trace de ses parents. Son désir de vengeance était plus fort que jamais. Un autre élément de son passé revenait la torturer. Elle espérait qu'Aélis ne recroiserait jamais sa route. Judith savait pertinemment qu'elle ne l'avait pas tué. Avec le recul, elle estimait que son acte avait été dicté par une colère démesurée, et que cela n'avait servi strictement à rien. Elle soupira et s'étira. Elle reporta son regard sur le paysage ensoleillé et décida qu'une balade lui ferait du bien. Elle enfila sa robe noire et ses bottes et sortit de chez elle. Elle continuait de s'habiller comme une Moldue, comme en hommage à ses parents adoptifs malgré les regards étonnés que lui lançaient parfois les sorciers.

C'était vraiment une belle journée. Le Chemin de Traverse était noir de monde. Judith flâna un long moment, regardant les vitrines d'un air distrait, entrant dans une boutique, puis une autre sans acheter aucun objet. Son regard s'attardait sur les sorciers. Ces derniers marquaient souvent un temps d'arrêt lorsqu'ils arrivaient à sa hauteur. La raison en était simple. Et elle s'appelait Oeil-de-Lune. Une louve blanche, haute et élancée, restait collée comme une ombre à Judith, ne la quittant pas d'un pas. Judith l'avait recueillie lorsqu'elle n'était encore qu'un louveteau et une amitié était née entre elle. Elle était son ange gardien. Oeil-de-Lune marchait d'une allure souple et légère malgré la chaleur que ne manquait pas de lui fournir sa fourrure épaisse. Sa langue commençait à sortir de sa gueule. Judith jeta un oeil alentour et son regard tomba sur le Chaudron Baveur. Elle s'avança vers le bar et poussa la porte de l'échoppe. Une petite cloche sonna qui fut vite étouffée par le brouhaha ambiant. Judith trouva une table un peu isolée et s'installa. Le café était noir de monde. Rien d'étonnant avec le temps qu'il faisait.

Oeil-de-Lune bailla et s'allongea aux pieds de sa maîtresse. Judith attendit que quelqu'un vienne prendre sa commande. Mais, soudainement, elle vit du coin de l'oeil Oeil-de-Lune relever vivement la tête et renifler l'air avec insistance. Une étincelle brillait dans l'oeil de la louve, signe qu'elle avait reconnu quelqu'un. Judith tourna la tête dans la direction que fixait l'animal et un jeune homme, aussi figé qu'elle, l'observait sans avoir l'air d'y croire non plus. Un flot de souvenirs revint en mémoire de Judith.

Lors de sa dernière année, elle avait rencontré ce jeune homme à Poudlard. Tous les séparait. Elle était à Serpentard et lui à Griffondor. Et pourtant, ils avaient sympathisés et Judith lui avait avoué son plus grand secret. Il avait quitté Poudlard sans la prévenir. Elle lui en avait voulu. Et depuis, plus aucune nouvelle. Judith sentait son coeur battre frénétiquement contre ses côtes comme s'il voulait en sortir. Elle bredouilla :

Mais qu'est-ce que... Que fais-tu là ?

Cette expression troublée n'effaçait pas la joie pétillante dans ses yeux d'avoir retrouver Torben...
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Rencontre troublante [Avec Torben ]   Lun 24 Nov - 14:52

    Le bal de noël approchait à grands pas à poudlard. J’avais réussit à en être, après bien des pérégrinations. Pendant un moment, j’avais pensé à y aller dans le plus grand secret pour y rejoindre Alice, mais je n’étais finalement plus très sûr de la façon de m’y prendre. En fait, James Potter, du temps de notre amitié, s’était montré suffisamment sympathique (pendant finalement un moment plutôt cours) durant lequel il avait pu me montrer un de ses secrets : le passage qui se trouvait dérrière la sorcière borgne, qui menait directement à Pré Au Lard. J’aurais bien pu utiliser ce passage pour entrer au château, mais comment aurais je pu justifier ma présence si je tombais sur un de mes anciens professeurs ou sur un mec membre du groupe des maraudeurs ? Je serais alors repéré et reconduit hors des limites du château. Je m’étais creusé la tête des jours durant, mais il fallait vraiment que je voies Alice.. ;


    Il y avait finalement eu Tom, mon patron, qui était venu nous chercher, Amycus et moi, pour nous annoncer que son vieil ami Dumbledore avait besoin d’un groupe important de serveurs pour effectuer le service durant le futur bal de noël qui allait se tenir à Poudlard. Bien entendu, Tom nous avait proposé, Amycus et moi, et il s’avérait que nous serions alors de la fête… Aujourd’hui, j’étais donc tout sourire. Jour J moins 3, une pensée qui me réchauffait le cœur alors que je sentais la durée de ma séparation avec Alice qui s’amenuisait de minute en minute, et bientôt, on pourrait se retrouver.. ; C’était une situation pour le moins étrange… Je n’avais jamais rien ressentit de tel pour aucune autre fille auparavant, et j’en restais pour le moins décontenancé. Bref, il fallait que je me concentre un peu sur mon travail quand même.


    J’avais un peu de boulot en cette belle après midi. Les bars se remplissaient de nouveau malgré les rumeurs faisant état d’actions de mages noirs aux quatre coins du monde magique. En fait, le fait que les fêtes approchaient à grand pas était pour quelque chose dans l’esprit des gens, d’autant plus que tout le monde se doutait qu’il s’agirait peut être des dernières fêtes de fin d’année qui se termineraient sur une fin heureuse avant un moment. Personne ne pouvait savoir ce qui allait se passer dans la suite des évènements, mais tout le monde pouvait sentir dans l’air ambiant qu’il n’y aurait pas qu’un petit changement, et que tout pouvait basculer… Terminant ma vaisselle, je remarquais que le bar s’emplissait comme en chaque début de fin d’après midi. Il serait temps pour moi de rejoindre mes collègues en salle, me dis je avant de me lancer dans la foule pour prendre des commandes.


    Et là, je vis une silhouette que je connaissais. Un espèce de chien blanc en fait. Je connaissais la personne à laquelle la bête appartenait. Une fille de Serpentard… Judith Scarletti, une troublante beauté. Là encore, un pur bijoux au château, une fille que j’avais rencontré par hasard une nuit près de la forêt interdite, et dont nous avions échangé un certain nombre de secrets… Me dirigeant tout sourire vers elle, je me rendis compte qu’elle semblait un peu troublée.



    - Bonjour à toi aussi Judith… Fais attention, si tu continues de me regarder ainsi, je vais finir par croire que tu vas te décrocher la mâchoire ! Eh bien, je travaille ici, tout simplement ! Mais toi-même, que fais une aussi séduisante vert et argent en ce lieu ?

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Rencontre troublante [Avec Torben ]   Lun 24 Nov - 16:37

Judith avait fini par fermer la bouche, évitant d'être ridicule et de ressembler à un poisson hors de l'eau. Sa louve prit un malin plaisir à gronder amicalement en direction de Torben et fit mine de lui sauter dessus. Une langue rapeuse passa sur la joue du jeune homme. La louve avait posé ses pattes sur les épaules de Torben et l'observait d'un oeil presque amusé. Judith haussa les épaules. Décidément, Oeil-de-Lune devenait très familière avec lui ! Elle siffla et la louve revint docilement à ses pieds. Judith lui lança un regard de reproche. La louve n'en tint pas compte.

Excuse la. Elle devient impossible en ce moment.

Un doux sourire jouait sur les lèvres de la jeune femme tandis que son regard rêveur restait fixé sur le visage de son interlocuteur, comme si elle l'évaluait. Elle se demandait ce qui s'était passé depuis qu'ils s'étaient vu pour la dernière fois. Elle se souvint que cette nuit là, une sorte d'empathie était passé entre eux, malgré la méfiance de Judith et la froideur de Torben. Ce souvenir accentua son sourire. Elle répondit d'un ton mi-figue mi-raisin à la question du jeune homme.

Comme la majorité du peuple, je profite d'une pointe de soleil pour venir boire un verre et faire marcher le commerce. Peut-être que lorsque tu auras terminé ton service, tu pourras m'accompagner pour qu'on se balade un peu.

La première partie de la question lui fit venir malgré elle le rose aux joues. Elle se sermonna intérieurement d'être aussi puérile.

Séduisante, hein ? Si tu le dis... Venant de toi, je prend ça comme un compliment.

Judith tapota la chaise afin que Torben s'assoit à ses côtés. Elle savait qu'il avait du travail mais cela faisait tellement longtemps qu'ils ne s'étaient pas vu ! Les clients pouvaient bien attendre quelques minutes ! Elle resta réveuse un instant en contemplant son visage mais quand son regard rencontra celui de l'ex Griffondor, elle détourna les yeux.

Qu'as-tu fait pendant ces 6 mois ? Tu es parti de Poudlard sans même me dire au revoir.

Son ton avait prit une intonation de reproche sans qu'elle l'ait voulu. Elle radoucit la voix et murmura :

Tu m'as manqué.

Ils parlèrent ainsi pendant un moment. Judith lui expliqua qu'elle était devenue médicomage et que les choses s'arrangeaient pour elle. Elle n'avait pas gardé l'enfant, ayant eu recours à des potions. Le brouhaha s'accentuait et Judith proposa :

Je suppose que tu as encore du monde à servir. Si tu veux, je reste un peu, le temps que tu finisses ton service et on pourrait se promener un peu sur le Chemin de Traverse. Qu'est-ce que t'en dis ?

Torben repartit donc à ses clients. Judith le suivit longuement des yeux avant de le perdre dans la masse. Elle poussa un soupir...
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Rencontre troublante [Avec Torben ]   Lun 24 Nov - 19:26

    Cette fille s’était toujours montrée bizarre en fait. Elle avait de drôles d’habitudes, ainsi que de drôles de façons de me regarder, mais le plus étrange était toujours sa manie de se faire suivre comme son ombre par son espèce d’animal de compagnie, à mi chemin entre le toutou ou le mangeur de chair humaine, je n’avais trop su dire ce que c’était, on aurait dit un espèce de loup, même si je n’en avais auparavant jamais vu de toute ma vie. Bon, bien entendu, on ne pouvait pas dire que le fait de me retrouver à me faire lécher par la bestiole était tout à fait de mon goût, mais Tom n’apprécierait pas que je déplaise d’une quelconque façon à un client, même si bien entendu le règlement stipulait certaines choses… Bon, c’était pas déplaisant de voir qu’on plaisait aux animaux, même si leur présence me dérangeait depuis l’été dernier…


    - Faut qu’elle fasse gaffe, normalement, les animaux sont pas tolérés ici, enfin, pas depuis qu’un espèce de fou a débarqué avec un sacré serpent qui a fait fuir toute la clientèle !


    La jeune femme me fit un doux sourire. Oui, décidément, jamais je ne comprendrais ces serpentard. Elle semblait me jauger du regard, et je faillis ajouter que j’étais toujours aussi beau gosse, mais je parvins à grand peine de le faire. Pourquoi ? Tout simplement car on ne s’était vus qu’une fois et que j’avais changé, je n’étais plus trop le genre à me vanter à tout bout de champ, une fois ou deux suffisaient amplement… En fait, la jeune femme semblait plutôt bien me considérer. On n’était pas vraiment amis, juste qu’on s’étaient rencontré une fois et que le courant été bien passé, mais on ne s’était plus jamais revus par la suite.


    Judith me dit alors qu’elle profitait du temps plus clément que ces derniers jours pour se promener et faire marcher le commerce. Et bien, en voilà une qui n’a pas peur de sortir juste pour sortir ! C’était en réalité un cas de plus en plus rare, les gens préféraient sans conteste rester chez eux plutôt que de se risquer à subir les foudres des types louches qui traînaient partout, selon les rumeurs, ou aussi de tomber sur des individus peu recommandables, qui s’étaient qui plus est faits légion ces derniers temps… L’accompagner ? Ma foi, pourquoi pas… Enfin, si elle était bien entendu disposée à patienter quelques heures ! Je pense plutôt que notre entrevue se prolongera en ce lieu !



    - Je suis pas du tout contre le fait de passer un peu de temps avec toi… Par contre, je finis dans quelques heures, 20H je crois, d’ici là il fera nuit noire depuis longtemps ! Mais ça devrait être calme ce soir… D’autant que je serais pas le seul de service !


    Ensuite, la jeune femme me demanda des nouvelles de moi, en argumentant sur le fait que cela faisait quelques mois que l’on ne s’étaient pas vus. C’est vrai, on était déjà fin décembre et la dernière fois remontait au début de l’année ! M’enfin en même temps, elle à Serpentard, moi à Gryffondor et avec plein de problèmes, et une petite amie de surcroit, j’avais quand même pas mal de choses à gérer que je n’avais en réalité plus trop pensé aux gens que je laisserais derrière moi en quittant Poudlard. Je lui avais manqué ? Tiens donc ! L’ancien Torben aurait sans doute sauté sur l’occasion, mais rien que penser à ça me rendait un peu honteux de moi-même désormais, car j’étais devenu bien plus attaché à Alice depuis.


    - Euh… Oui, je moi… Enfin, euh, moi aussi quoi ! Désolé ! Ben écoutes, attends deux minutes et je te racontes tout ça


    Hop, petite répartie histoire d’aller cacher ma gêne. Me parler aussi franchement n’était peut être pas bon en réalité, et Judith n’aurait peut être pas dû… Allant vider la bourse de cuir dans la caisse, je fis signe à Tom que je prenais ma pause de l’aprem et je me dirigeais désormais vers la jolie blonde, m’asseyant à sa table.


    - Tu ne l’as pas gardé alors… Moi, ben écoutes j’ai quitté Poudlard pour un job ici, je suis logé à l’étage et je mène plutôt une belle vie ! Je paye les études de mes sœurs et je vois Alice Mc Pherson, ma petite amie, aussi souvent que je peux ! Et toi tu fais quoi à Ste Mangouste exactement ?

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Rencontre troublante [Avec Torben ]   Lun 24 Nov - 21:05

Judith avait fini par détourner le regard, ne désirant pas importuner Torben en le dévisageant. Elle préféra se souvenir leur rencontre. Elle avait décidé ce soir là de s'échapper et d'aller faire un tour dans la forêt interdite. Comme son nom l'indique, elle n'était pas sensé s'y trouver mais Judith s'était toujours fiché des règlements. Elle n'en faisait qu'à sa tête et lorsqu'elle avait un projet, rien ni personne ne pouvait s'y opposer. (Quoi, Terminator ? ^^). Elle avait donc prit un manteau, l'avait enfilé sur ses épaules et était descendu dans le parc. Puis, elle était arrivée à la lisière de la forêt. Judith avait parcouru les bois sombres. Et s'était arrêtée dans une clairière. A dire vrai, elle était un peu perdue. Ne sachant que faire, Judith s'était assise et avait plongé dans ses pensées. Elle avait sursauté en entendant un bruit. Elle s'était retournée et avait vu un jeune homme d'à peu près son âge venir vers elle. Il s'était arrêté un instant, visiblement il ne s'attendait pas à trouver quelqu'un ici. Puis, ils s'étaient présentés. Et Judith avait ressenti quelque chose d'étrange.

Judith rémergea de ses pensées. C'était du passé. Elle regarda autour d'elle. Les clients riaient, parlaient à tue-tête. La jeune femme se demanda comment Torben faisait pour pouvoir travailler dans des conditions pareilles. Après tout, il n'avait peut-être tout simplement pas le choix. A la remarque de Torben, la louve coucha les oreilles, gronda et fila comme une flèche à la sortie du bar. Judith éclata de rire.

Et voila, tu l'as véxé !

Elle lui sourit. C'est vrai que son animal de compagnie était quelque peu étrange. Mais les propos de Torben l'inquiètèrent. Un homme au serpent ? Etrange. Le serpent avait de tout temps était le symbole plus ou moins déclaré de la magie noire.
L'ex-Griffondor lui assura qu'il ne voyait aucune objection à passer un peu de temps avec elle, pourvu qu'elle attende un peu, la fin de son service. Judith acquiesca. En même temps, elle n'avait rien à faire de particulier. Elle hocha la tête en signe d'accord. Une musique chantait dans les enceintes ensorcelées :


Découvrez Sonata Arctica!


Judith sourit. Une des musiques qui la faisait plâner. Elle remarqua la gêne de Torben lorsqu'elle lui dit qu'il lui avait manqué. Elle haussa les épaules. Elle avait été honnète, voila tout. Il ne fallait pas forcément se choquer pour si peu. La musique continuait d'envahir la pièce et cela donna envie à Judith d'aller danser. Pendant un instant, Torben retourna au comptoir, prévenir certainement son patron qu'il prenait une pause, car il revint quelques instants plus tard et s'installa à la table. Judith l'observa. Puis, il lui raconta en quelques mots ce qu'il avait vécu. Judith sentit une main gelée lui serré le ventre en entendant ses dernières paroles. Elle cacha sa gêne avec un certain brio. Elle répondit d'une voix presque affirmée :

Et bien, je soigne, je répare. Récemment, nous avons des blessés très suspects. Cela ressemble beaucoup à des sortilèges Doloris lancés. Malheureusement le Ministère n'a pas retrouvé les auteurs de ses faits...

Judith, n'y tenant plus, lança :

Dis, ça te dirait d'aller faire un tour en boîte ? Cela fait longtemps que je n'y ait pas été et ça me manque pour tout te dire.
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Rencontre troublante [Avec Torben ]   Mar 25 Nov - 12:29

    Cette rencontre était tout de même étrange, d’autant qu’elle me faisait me poser des questions. Ben oui, vous me connaissez depuis le temps, et vous savez qu’avant que je rencontre Alice, jamais je n’aurais laissé passer une occasion de compter fleurette à une femme séduisante, et me serais même empressé de le faire ! Certes, les choses étaient différentes depuis quelques mois, mais était ce pour autant si flagrant que cela ? Après tout, je n’avais fait que me promettre à moi-même que je ne devais plus continuer à faire attention aux femmes que je pouvais rencontrer, tandis que d’un autre côté la jeune gryffondor m’avait même avoué ne pas être amoureuse de moi… Comment me comporter dans ces conditions ? Etais je obligé de me montrer fidèle ou même, de rester avec elle ?


    Oui, la réponse m’était venue immédiatement. Je devais faire fi des difficultés et me rappeler les paroles que m’avait dit mon père un an environ avant que… Enfin bref, disons juste qu’il m’avait dit qu’un homme devait montrer sa force en sachant se contenter d’une seule femme à la fois tout en lui restant totalement fidèle. Remarque, c’était facile à dire pour lui nan ? Il n’avait pas trente six nanas qui ne faisaient que lui courir après ! Qui plus est, les sentiments qu’il partageait avec maman étaient justement partagés, tandis que les miens ne l’étaient pas, du moins pas encore ! Alice ne m’aimait pas, Krystel m’allumait de façon impossible, Roxanne avait laissé quelques sous entendus évocateurs dans ‘lair et enfin, Judith, la superbe jeune femme qui se trouvait devant moi, avait à son tour une attitude plutôt troublante.


    Le monde était il devenu fou de moi ?


    Finalement, l’animal de compagnie de l’ancienne serpentarde sembla se vexer de mes paroles. Une telle intelligence de la part d’un espèce de chien m’interloquait mais me rappelant qu’il s’agissait d’un animal de compagnie de sorcier, il n’y avait finalement pas à chercher plus loin. Me grattant dérrière la tête pour dissimuler ma gêne, je ne pus que m’excuser



    - Oups désolé, je ne voulais pas le vexer ! Juste que voilà quoi, si le patron voyait ça… Il est sympa en règle générale, et puis, il m’a donné un job et un logement, mais vaut mieux ne pas le voir en colère !


    Judith acquiesça donc quand je lui confirmais que j’étais tout à fait d’accord pour que l’on se voit, elle semblait satisfaite. Bien plus que de la réaction que je n’avais pas pu m’empêcher d’avoir lorsqu’elle m’avait avoué que je lui avais manqué. Ben en même temps, ça surprend de la part d’une jolie fille qu’on a vu qu’une seule fois ! Etant revenu du comptoir où j’y avais demandé une pause à Tom, mon patron, je m’assis de nouveau à côté de la jeune femme, qui me raconta à nouveau ce qu’elle avait connu depuis la dernière fois où l’on s’était rencontrés… Ainsi donc, le ministère cachait encore d’autres choses ? Il fallait éviter que ces rumeurs se répandent encore plus…


    - Ca ne m’étonne pas. Personne ne sait ce qu’il se passe ici, mais tout ce que je peux dire, c’est que ça ne sent pas bon du tout toute cette histoire, m’est avis qu’il y a du grabuge dans l’air ! Jusqu’ici, dans le chemin de traverse et l’allée des embrumes, il se passe de drôles de choses… Et toi sinon, tu as quelqu’un depuis la dernière fois ?


    Et là, la jolie blonde me proposa d’aller en boîte. Hein où ça ? Une boîte ? Qu’est ce qu’elle voulait bien faire des une boîte elle, nous ne tiendrions même pas à deux dedans, à moins qu’elle ne parle d’une grande caisse ! Ahhhhh non, elle parlait de ce truc de moldu, avec de la musique pis de la danse et de l’alcool ! Ben en tous cas, j’osais espérer qu’elle parle bien de cela !


    - Eh bien, ce sera avec plaisir, mais je suis jamais allé dans ces trucs de moldus, je sais pas comment je vais danser et je ne connais même pas la musique qui y passe ! Je te préviens tout de suite, tu devras tout m’apprendre ! Tu sais où il y en a dans le coin ?

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Rencontre troublante [Avec Torben ]   Mer 26 Nov - 11:31

Judith cachait parfaitement son trouble. Le visage de Torben lui rappelait cependant Aélis. Avant qu'il ne devienne complètement fou, bien sûr. Elle n'aimait pas se rappeler de cet homme. Elle avait cicatrisé mais cela restait encore présent dans son esprit. Elle soupira. Son regard fixa l'ombre attendant à la porte, qu'elle voyait à travers la vitre. Sa louve lui avait offert l'ivresse des grandes forêts. Elles avaient arpentées certaines forêts d'Angleterre pendant des jours, ne vivant que du produit de leur chasse. Elle avait ressenti une liberté merveilleuse. Elle avait hâte de ressentir à nouveau cette ivresse. Elle but une gorgée de la Bierreaubeurre qu'elle avait commandé. Ses pensées revinrent sur le jeune homme en face d'elle. Elle se demanda comment était sa copine, ce qui n'était pas très malin. Bizarrement, elle ressentait un petit pincement au coeur lorsqu'elle pensait à cela. Fallait être maso pour entretenir le truc...

Judith chassa ses pensées. La musique qui l'environnait la coupait du reste des consommateurs braillards. Mais elle avait remarqué que petit à petit, les clients commençaient à partir. Elle regarda sa montre, il était 19h. Judith sourit. Une soirée sympathique commencerait à la fin du service de Torben. Elle éclata de rire lorsqu'elle entendit la réponse de Torben concernant sa louve et la réaction du patron.

Ne t'inquiètes pas. Je connais bien le patron. Ma louve a sorti un soir un client qui était en train de faire du dégât dans son bar. Alors, il l'apprécie depuis ce temps là !

Elle eut un sourire amusé. Qui s'effaça lorsqu'ils commencèrent à évoquer les problèmes inquiétants qui semblaient peser sur tout le monde magique. Judith se dit que Torben devait entendre beaucoup de choses dans ce bar, il devait être au courant des rumeurs circulantes. Pour s'informer rien de mieux. Mais dêméler le vrai du faux était un peu plus compliqué... Judith demanda :

Il se passe de drôles de choses ? Du genre ? Tu dois avoir pas mal d'informations en entendant les gens parler ici. A Ste Mangouste, je peux te dire que j'ai été terrifiée devant la violence de certaines agressions. Cela ressemblait beaucoup à des sorts de magie noire. Je suis tout à fait d'accord avec toi, nous traversons une sombre période. Et je pense que le pire est à venir. Les auteurs de ses actes ne se sont pas encore montrés. Lorsqu'ils le feront, ce sera certainement la guerre...

Judith était déterminée à se battre s'il le fallait mais tout cela l'effrayait... La question de Torben lui fit l'effet d'une douche froide. Pourquoi lui posait-il la question ? Simple curiosité ou... Ah la la, les filles, toujours à se faire des films. Ce ne devait être que simple curiosité. Elle répondit brièvement.

Quelques aventures par ci, par là, mais rien actuellement.

Judith sourit timidement. Ce faisant, elle fit un geste de la main, comme pour dire que ce n'était pas important et fit tomber sur la table son verre, heureusement vide. Voulant tous les deux le rattraper, leurs mains s'avancèrent vers le verre et se rencontrèrent. Judith frémit mais son visage resta impassible. Un moment de silence. Un coeur qui bat plus vite. Puis, c'était terminé. Judith, sans montrer aucun signe, répondit à Torben :

Je parlais bien de ses endroits que les Moldus fréquentent pour danser et boire. Je te montrerais comment danser. Si tu l'oses !

Judith lui fit un clin d'oeil comme pour le mettre au défi. Elle reprit :

Il y en a un non loin du chemin de traverse. Tu as ce qu'il faut pour t'habiller en Moldu ?

Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Rencontre troublante [Avec Torben ]   Mer 26 Nov - 14:04

    SI mon père voyait que je m’apprêtais ni plus ni moins à sortir avec une famille dans un endroit moldu. C’est pas qu’il était intolérant avec les moldus ou qu’il les détestaient totalement, juste que pour lui il fallait surtout pas que les sorciers s’occupent des affaires moldues, après, ces derniers ne feraient plus qu’à se reposer sur nous et tout le tralala, bref, c’était un des plus fervents défenseurs du grand secret sur la sécurité et l’anonymat des sorciers. Il n’y a pas non plus de quoi se braquer, mais d’un côté, j’étais un peu d’accord avec lui. A chaque fois que les moldus et les sorciers faisaient des choses ensembles, ça se terminait immanquablement par une catastrophe, peut être était ce le destin après tout. N’empêche, quelle drôle d’idée d’aller en boîte !


    La jolie jeune femme savait faire la fête apparemment. Elle avait l’air de changer. Judith semblait être différente par rapport à la fille que j’avais rencontrée ces derniers mois. Avant, elle était blessée, mélancolique, et on sentait bien qu’elle était terriblement malheureuse et mélancolique dans chacun de ses faits et gestes, c’était quelque chose de totalement évident. A moins que ça soit moi qui aie changé ces derniers temps. Ou les deux. Peut être était ce dû au fait que nous avions tous deux connus des moments difficiles, que nous avions également quitté le château et étions rentrés dans la vie active. Peut être tout cela à la fois. En tous cas, elle semblait plus heureuse et plus sereine, et c’était pas plus mal, après tout ce qu’elle a subit dans sa vie…


    Judith avança que Tom connaissait le bestiau qui lui servait d’animal de compagnie, mais je n’étais pas sûr pour autant qu’il l’apprécie réellement. En fait, le patron considérait que ses serveurs et ses employés en général devaient assurer et peu importait la situation. Il n’y avait en fait rien à redire à cela, puisqu’en même temps, Tom ne nous payait pas pour rien non plus, et dans mon cas, j’avais su ce qu’il m’attendait puisqu’Amycus m’avait bien prévenu… Une ombre passa sur le visage de Judith quand le sujet des récents troubles fut mis sur le plateau. Elle semblait avoir elle aussi peur de la situation, c’était commun, et elle semblait avoir également eu accès à certaines informations de la part de son travail.



    - Mouais, m’enfin fais quand même attention, si Tom a eu des problèmes aujourd’hui, mieux vaut qu’il n’est pas vu ton chien ! Eh bien, l’autre jour, un sorcier aurait été abattu dans le chemin de traverse par une arme à feu moldu. Il y a également eu des disparitions, ou encore le pauvre Boyle Murry qu’on a retrouvé hagard et couvert de sang dans sa chambre, ne se souvenant plus de rien. Ce qui est sûr, c’est qu’il se passe de drôles de choses dehors… Mais je pense pareil, ces troubles vont pousser les radicaux de tous bords à agir, que ce soient tes copains serpentard ou certains gryffondors, pour ne citer que ceux qui se trouvent au château.


    Je remarquais que la jeune femme semblait apeurée, mais son regard luisait cependant de ce que j’aurais pu appeler une lueur de défi, elle aussi voulait prendre parti. En même temps, comment pourrais je le reprocher à quiconque ayant vécut dans ce pays ? Ces troubles ne me concernaient pas, mais je me sentais tout de même impliqué, à mon plus grand dam, même si mon but principal restait bien entendu de protéger Alice et mes sœurs. Je remarquais également l’ombre fugace qui était passée sur le visage de Judith quand je lui demandais si elle avait quelqu’un.


    - En tous cas, tu es plus avec ce salaud de Serdaigle, si je le tenais celui là… il devrait payer pour ses actes !


    Je n’avais jamais trop pu supporter qu’on puisse s’en prendre aux femmes, et encore moins de leur faire subir de telles horreurs. Certes, j’aimais les femmes et pendant longtemps j’avais aimé les collectionner, changer plus qu’à mon tour de compagnie, mais même si j’étais conscient d’en avoir fait souffrir quelques unes (Hein Eva xD ?), je n’admettais pas qu’on puisse réellement porter atteinte à leur intégrité tant physique que psychique. Personne ne méritait de subir ce que Judith avait subit. Quand elle me répondit, je ne pu que sourire d’un air entendu, j’étais content pour elle. Ensuite, elle me parlait de l’étrange endroit où nous allions aller…


    - Oui, j’ai mes habits de ville, chemise blanche, veste noir, jean noir, ça irait ? Je n’y suis jamais allé, et n’ait aucune idée de la façon qu’on les moldus de picoler, de danser ou de s’habiller dans ce genre d’endroit, mais si tu es là pour me protéger… Alors pourquoi pas !

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Rencontre troublante [Avec Torben ]   Mer 26 Nov - 18:00

Judith avait particulièrement hâte d'aller danser. Cela faisait tellement de temps qu'elle ne s'était pas amusé... Depuis de nombreux mois. Depuis son drame avec Aélis, elle avait perdu sa joie de vivre, sa fraicheur, mais petit à petit, avec le temps, sa bonne humeur revenait. Elle se disait simplement qu'il y avait trop de bonnes choses à vivre pour qu'on les refuse. Et puis, la peine et la douleur s'estompent avec le temps. Elle recouvrait lentement son assurance. En voulait-elle encore à Aélis ? Elle ne savait plus. En tout cas, elle en voulait toujours immensément à ses parents. Ses vrais parents. Etrange. Elle n'en avait pas parlé à Torben. Peut-être par pudeur. Lui, il avait perdu les siens. Elle, elle les avait retrouvés... Ou peut-être parcequ'elle ne savait pas encore à quoi s'en tenir avec eux. Elle chassa ses sombres idées. Non, elle ne pourrait certainement les tuer... En était-elle si sûre ? Elle verrait le moment venu. Mais même sa mère, qui semblait pratiquer la magie noire, ne l'avait pas sacrifié. Où s'arrêtait le bien ? Où commençait le mal ? Difficile de savoir.

Judith regarda une fois encore le visage de Torben. Il avait changé. Muri en quelque sorte depuis qu'elle l'avait rencontré. On devinait qu'il sortait de l'adolescence et entrait dans l'âge adulte. Son regard demeurait insondable, profond et sombre. De légères étincelles luisaient dans ses pupilles lorsqu'un élément embrasait son esprit. Judith resta le regard dans le vide. Elle repensait à ce que lui avait raconté Torben. Son passé, son pays, ses parents. Son départ. Elle ressentait une immense force en lui. C'est pour ça qu'elle n'arrivait pas à le plaindre. Elle sentait qu'il avait la grandeur d'âme d'un prince. Judith se demandait si Torben la considérait comme une jeune femme sans aucun intérêt. Disons que son expérience avait quelque peu sapé les fondations de son amour propre...

Torben lui annonça que des disparitions inquiétantes se répandaient dans le pays et la jeune femme se demanda si cela avait un lien avec les mourants qu'on retrouvait quelques semaines plus tard. Il faudrait qu'elle pense à confronter les données de la morgue avec celles des disparus. Un sorcier avait été tué avec une arme moldue.

Toutes ces manœuvres visent à discréditer les Moldus dans le monde des sorciers. La doctrine des sangs purs revient à la mode, on dirait... Je trouve cela tellement stupide de juger quelqu'un sur la qualité de son sang !

Judith avait presque hurlé et certains clients avaient tourné la tête vers eux, inquiets. Puis, le brouhaha léger avait repris. Judith baissa la voix.

Je ne comprend pas ces gens...

Judith serra les lèvres et foudroya Torben du regard lorsque celui-ci parla de ses "copains" Serpentards. Elle déclara d'une voix froide et cinglante :

Tu sais très bien que je n'ai pas plus d'amis à Serpentard que ma louve n'en a dans le bar. Je les déteste tous. Enfin presque tous, les perles sont rares chez les Serpi. Ils sont tous bornés et arrogants. Des petits prétentieux. Evite à l'avenir de m'associer à eux.

Elle se rendit compte qu'elle avait été très cinglante et elle posa la main sur l'épaule de Torben avec un sourire pour lui faire comprendre qu'elle ne lui en voulait pas. Elle sourit lorsque Torben à son tour s'emporta en déclarant que s'il tenait Aélis, ce dernier passerait un sale quart d'heure. Judith fut touchée de cette sorte de "protectionnisme" de la part du jeune homme. Elle hocha la tête. Puis, le sujet de la boîte revint. Judith regarda sa montre. 20h ! Elle était excitée comme une puce.

C'est parfait, il n'y a pas de soucis. J'habite à deux pas. Je vais me changer et je reviens te chercher ? Ne t'inquiète pas, je te protègerais !

Elle se leva puis, d'un geste soudain, déposa un baiser sur la joue de Torben. Elle lui sourit puis sortit, escortée par sa louve.

[Quelques minutes plus tard]. Judith rentra dans le bar qui était à présent désert. Elle était vêtue d'une jupe noire lui arrivant un peu au-dessus des genoux, collants noirs et bottes de la même couleur. Sous son pull (ben oui, on est en hiver on a dit !), elle avait un haut rouge bordeaux, décolleté mais pas trop, le genre aguicheuse n'étant pas son genre. Elégance, tout simplement. Elle sourit à Torben qui était fort séduisant dans sa tenue. Puis, elle lui tendit la main :

On y va ?

[hj : on poste à la suite ou on fait la suite dans un autre lieu "boîte"]
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Rencontre troublante [Avec Torben ]   Mer 26 Nov - 20:50

    Je sentais bien que ma comparse était très enthousiaste à l’idée de sortir un peu. Sans vouloir me montrer vexant ou quoi que ce soit dans le genre, je devais avouer penser que cela la changerait pas mal… Il ne fallait rien y voir de méchant, juste qu’on ne pouvait absolument pas dire que Judith Scarletti avait eu une vie facile, c’était en fait tout le contraire ! Mais considérons également que toutes les difficultés qu’avait pu rencontrer la jeune femme n’avaient en fait que contribué à renforcer ses admirables traits de caractère qu’étaient sa ténacité à toute épreuve et sa force mentale. Moi, à sa place, j’aurais depuis longtemps été plongé dans la folie ! Déjà rien que ce que j’avais traversé m’avait presque plongé dans les affres de la mélancolie et je m’étais également révélé un petit peu instable, si vous voyez ce que je veux dire…


    Mais disons que j’essayais vivement de me convaincre que tout cela était dérrière moi, que la petite chose qui me poussait parfois à me montrer odieux, méchant, et parfois brutal, avait disparut avec ma souffrance. Certes, je souffrais toujours d’un côté, mais ce n’était plus réellement la tristesse dévorante du début, je m’étais fait à ce qu’il nous était tombé dessus et je m’étais relevé… Bon, pas forcément de la meilleur façon, mais tout de même ! Il ne restait plus en moi qu’une froide fureur, un désir insatiable de vengeance et je savais que je pourrais réaliser celle-ci pas plus tard que l’été prochain, ce qui me comblait intérieurement. Pile assez de temps pour tout organiser avant ma disparition…


    Ce qui me paraissait étrange désormais, c’était le regard que l’on pouvait poser sur moi. Avant, je ne susciter que sympathie ou haine, mais maintenant, j’y voyais plus de compassion et de respect. Bien entendu, j’abhorrais de premier tout en chérissant le second. Je n’aimais pas voir des gens me regardaient d’une façon pleine de pitié quand ils connaissaient ne serait ce qu’un bout de mon histoire. Certes, je n’avais pas eu la vie facile, mais ce n’était pas une raison pour me plaindre ! Par contre, les gens semblaient s’imaginer que j’étais un espèce d’Héros en herbe, mais ceux là se gourraient totalement, ils ne me connaissaient pas, de toute évidence !



    - Tu serais surprise à quel point les gens ne sont pas forcément pour cette idée, du moins en apparence ! Je pense plutôt qu’il s’agit d’une petite bande de déséquilibrés et d’anarchistes en mal de martyrs ! Enfin, nous verrons bien, j’espère juste que la situation ne dégénère pas trop, sinon je ramène mes sœurs au pays !


    Judith avançait qu’elle ne comprenait pas les gens, mais je n’étais pas du même avis. Sans partager les opinions de ces personnes, j’essayais de les comprendre, de comprendre ce qui pouvait bien les motiver. J’y parvenais sans doute, en expliquant leur comportement par de la jalousie, du désespoir ou encore de l’ambition. Je n’étais pas de ce genre là mais j’étais parfaitement conscient que des tas de gens remplissaient ces conditions et étaient susceptibles de suivre le désordre plutôt que l’ordre incarné par le Ministère actuel. Par contre, je n’avais pas réellement bien fait d’associer Judith a ses camarades et elle me le fit bien comprendre, s’emportant même légèrement, mais finit par me montrer qu’elle ne m’en voulait pas avant de sourire, de passer son bras sur mon épaule et de m’embrasser sur la joue avant de me laisser pour aller se préparer.


    - Pas de soucis, jolie blonde, je termine mon service et vais me changer également, je t’attendrais ici !


    Me dépéchant de me préparer alors que la belle jeune femme était partie, je me mis rapidement à nu pour me rhabiller illico presto : chemise blanche, jean noir, chaussures noires et veste noir, classe mais décontracté quoi ! Redescendant dans la salle principale, je n’eus pas à attendre bien longtemps la venue de ma partenaire pour ce soir. En la voyant arriver, j’eu une pensée un peu coupable pour Alice, alors que je remarquais à quel point la blonde qui m’accompagnait pouvait être séduisante.


    - Et bien, je te suis dans ce cas !



HJ : Eh bien, je te laisses ouvrir le sujet dans ‘autres lieux’

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/







Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Rencontre troublante [Avec Torben ]   



Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum