Page Facebook  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Mar 18 Nov - 20:00

Roxy se tenait droite, regardant les autres élèves passer sans vraiment les voir... elle était plongée dans ses pensées et ne pouvait s’empêcher d’imaginer des tas de scénarios avec la Poufsouffle. Aurait-elle pu en arriver à pleurer devant tout le monde? Un léger sourire apparut de façon presque automatique que le visage de la cinquième année mais elle reprit vite ses esprits en entendant une voix qu’elle commençait à connaître, elle tourna la tête toujours avec ce léger sourire... il ne l’avait pas souvent quitté dans la journée à vrai dire.

Et puis, Regulus pouvait au moins prendre son sourire pour un ‘merci’ et elle était bien aise de ne pas avoir à répondre autrement à son compliment. Les compliments ne l’avaient jamais vraiment gênée, sans être une diva, elle était consciente d’être une fille plutôt jolie mais disons que répondre ‘je le sais’ à un compliment n’était jamais spécialement bien venu. Et remercier? Elle trouvait ça bizarre en fait même si pour d’autres ça pouvait être automatique, elle partait du principe que les personnes disaient ce qu’elles pensaient et n’avaient pas à être remerciées pour cela. Et si jamais Regulus ne le pensait pas, eh bien c’était encore une raison de moins pour le remercier!^^ Son léger sourire devint plus franc quand son regard se posa sur le petit bouquet bleuté, elle était à vrai dire plutôt surprise qu’il ait eu ce geste à son égard, ce n’était peut-être pas grand chose mais ça ne pouvait l’empêcher de lui faire plaisir. Et elle était bien la première à s’en étonner à vrai dire! Elle n’était simplement pas habituée à recevoir des petites attentions... enfin, elle ne s’en était jamais plaint, ni n’en avait pleurer et pour cause, ça la laissait indifférente. Mais alors pourquoi une attention, même insignifiante, lui faisait plaisir? Elle n’en savait rien... certaines surprises peuvent simplement être agréables. Et pour, le coup... ça lui avait même arraché un ‘merci’.

Tandis qu’il fixait le petit présent à sa robe, elle se permit un regard vers lui et ne put s’empêcher de constater que pour un cavalier trouvé par simples calculs, elle avait quand même eu de la chance. Elle aurait pu bien plus mal tomber à vrai dire et elle le trouvait vraiment élégant dans sa tenue de bal et même beau garçon. Oh bien sûr, elle ne l’avait jamais trouvé laid comme elle pouvait par exemple le penser de nombreux garçons tels quel Peter Pettigrow ou Severus dans sa période « rendons les cheveux gras à la mode » (je suis vraiment garce quand même!^^) mais disons simplement qu’elle ne l’avait jamais regardé avant comme un cavalier, comme un rencard potentiel, même complètement surfait. Jusque là, elle l’avait toujours simplement vu comme Regulus, le garçon discret qui traînait avec Avery et compagnie.

C’est avec ses pensées en tête qu’elle accepta volontiers son bras et qu’elle commença à se diriger vers la salle de banquet à ses côtés. Elle fut assez amusée par sa remarque, elle avait jusque là toujours été assez discrète pour éviter de se trouver dans le Racontard et elle avait été assez surprise d’être source de ragots... mais fallait bien avouer que celui-ci l’avait amusé, ça lui paraissait tellement absurde qu’elle n’avait même pas pris la peine de s’en défendre. Elle s’apprêtait à lui répondre quand Jessi vint les saluer et avec un sourire charmeur pour ne pas changer. Roxy n’avait rien contre ce genre de garçons mais disons qu’elle trouvait mal venue d’entrer dans son jeu et elle répondit simplement avec la neutralité la plus totale en guise de bonsoir:


« Jessi... »

Et déjà elle tournait la tête, il lui semblait que dans ce grand hall, un rire débile venait de retentir... peut-être était-ce sa victime de chez Poufsouffle? Elle n’avait pas même remarqué la présence de Kim malgré sa robe rose en fait, ce qui expliquait qu’elle ne l’ait pas salué... d’ailleurs même si elle l’avait vu... Roxy n’était pas du genre à dire bonsoir aux inconnus en fait, sauf quand elle pouvait y trouver un intérêt. Les grandes portes s’ouvrirent enfin et elle se surprit à être impatiente d’entrer, elle n’avait jamais été au Bal de noël avant et était vraiment curieuse d’y mettre les pieds pour la première fois. Elle entra dans la salle de banquet appréciant la somptueuse décoration avec un léger sourire quand elle fut aveuglée par une lumière agressive qui se révéla être un flash... tiens, comment se faisait-il qu’elle ne l’ait pas vu venir celle-là? Elle dit simplement légèrement amusée:

« Mouai... ça sera sûrement pas la photo de l’année celle-là. »

On l’invita alors à voter pour le Roi et la Reine du bal, elle trouvait cette tradition un peu débile sachant que ça finissait toujours par virer au concours de popularité mais elle aimait bien ça d’un autre côté, pour une raison toute simple... il y’avait toujours au moins une fille persuadée d’être élue qui tombait de haut au moment de l’annonce et ça avait des vertus comiques non négilgeables pour les bons spectateurs. Ce fut même avec un sourire finalement amusé qu’elle introduisit le petit carton dans l’urne avant de simplement répondre, toujours avec amusement:

« Heureusement que Marylise Cooper est pas assez douée en magie pour trafiquer les votes, sinon je pense que t’aurais pu te préparer à être son Roi et même à devoir lui concéder un tendre baiser. »

Roxy qui faisait de l’humour autrement que par sarcasmes? Bien sûr, le côté méchant et ironique à souhait était toujours présent mais il y’avait quand même une petite transformation non négligeable... Était-elle touchée par l’esprit de noël? Non... elle s’amusait tout simplement. C’est alors qu’elle vit Marylise Cooper, la fameuse Poufsouffle en question entrer dans la salle et poser son regard de chien battu sur eux. Voilà qui était amusant! Avec un noël aussi efficace en matière de coup bas, comment Roxy aurait-elle pu s’ennuyer après tout? Mais alors que le jeu allait enfin pouvoir commencer, il leur fallait se séparer... Et un soupir s’échappa des lèvres de Roxy, voilà qui semble soudainement plus normal.

« Ça c’est cruel... eh bien à tout à l’heure, mon charmant cavalier. »

Elle lui adressa un tendre sourire qui ne pouvait être que feint, toujours sous le regard de la Jaune et Noir et tourna finalement la tête, partant de l’autre côté de la salle dans l’espoir de trouver une chaise encore vide. Beaucoup de couples s’étaient déjà séparés? Mmh... Roxy ne put s’empêcher de penser avec un simple sourire que c’était plutôt parlant concernant la facilité avec laquelle les couples se faisaient et se défaisaient à Poudlard.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Mer 19 Nov - 10:32

Un jeune homme tout de noir vétu s'avançait vers Hermione qui attendait avec une certaine anxiété son cavalier. Sur le coup, elle n'arrivait pas à mettre un nom sur ce visage qui lui disait pourtant bien quelque-chose, mais au fur et à mesure qu'il s'approchait, l'évidence de son identité n'était plus équivoque. Oui, il s'agissait bien de Severus Rogue, son futur professeur et, présentement, un de ces élèves de Poudlard, qu'elle considérait comme ami.
Mais quelque chose avait changé sur lui, elle avait du mal à trouver quoi, exactement. Il n'avait pas son uniforme habituel, mais portait un élégant costume noir, couleur qui décidement lui allait très bien. Pourtant, ce n'était pas ça qui le rendait moins reconnaissable au premier abord. Non, c'était au niveau du visage. Il s'était rasé! Euh non... à 16 ans il n'avait pas encore cette barbichette et une barbe de trois jours qui lui servait habituellement de parure.. Donc, ce n'était pas ça non plus. Hermione jeta un rapide coup d'oeil au dessus de sa tête. Les cheveux!!! Ils étaient propres!!
Incroyable, mais vrai. Donc Rogue pouvait avoir et aurait au moins eu une fois dans sa vie les cheveux soyeux et bien coiffés, brillants à souhait. Et cela lui allait bougrement mieux!
Il s'approcha, le dos droit, l'air solennel. Il tenait dans une de ses mains une jolie fleur argentée qu'il tendit à la jeune fille.
Hermione fut très agréablement surprise par cette attitude, d'autant plus que Monsieur Rogue, habituellement si désagréable, s'était même permis de la complimenter, elle... un compliment qui devait bien être sincère vu le léger trouble qu'il avait permis d'exprimer sur son visage normalement fermé et la très légère hésitation venant faire chevroter sa voix.
Elle lui répondit par un sourire radieux, les joues légèrement rosées, elle aussi visiblement troublée par ce changement.


Merci Severus. C'est très gentil à toi.... Toi aussi, tu es... très élégant.

Elle lui pris délicatement la fleur des mains et la plaça sur son corsage.

Cette fleur est ravissante.... Merci aussi pour les cadeaux.. Les chocolats étaient délicieux et je ferais très bon usage du livre de cuisine... Cela me permettra de me familiariser avec l'art culinaire anglais!

Oui, les chocogrenouilles avaient du être terribles... vu à la vitesse où la boîte s'était vidée quand elle avait montré les improbables cadeaux de son cavalier à ses compagnons de voyages. Les garçons s'étaient littéralement jetés sur les boites de chocolat, et Ron, grâce à son élégance légendaire, avait même oublié qu'ils étaient d'abord destinés à la jeune fille, même s'il s'était excusé de sa maladresse, lui présentant une boîte désespérément vide, la bouche pleine de chocolat.
Peut-être que si elle leur avait avoué qui devait l'accompagner au bal, Ron et Harry n'auraient rien avaler du tout, de peur d'être empoisonnés.


Le jeune Severus tendit alors son bras à Hermione, et le couple parti en direction du lieu des réjouissances.

Ils arrivèrent à l'entrée de la salle de banquet. Déjà plusieurs couples faisaient leur entrée. Ils croisèrent notamment Régulus Black accompagnée d'une très charmante demoiselle à l'air hautain, un autre jeune homme à la beauté captivante qu'Hermione ne connaissait pas. Ce dernier salua Severus d'un ton affable. Il devait être de la maison des serpents car les deux jeunes hommes avaient l'air de bien se connaitre.
Enfin Lily et James arrivèrent. Ils représentaient réellement le couple glamour dans toute sa splendeur: lui, d'une élégance certaine et sur de lui, elle, sublime dans sa robe aux reflets nacrés, avec une pointe de tristesse dans les yeux, malgré le sourire affiché sur son visage. À ce moment là, Hermione ne pu s'empêcher d'observer la réaction de Severus. Il la regarda peu, mais le regard fugace qu'il lui lança trahissait son émotion. Elle avait vu apparaître, pendant ce très court lapse de temps, cette admiration si caractéristique du désir ou même de l'amour.
Un pincement dans le creux de l'estomac lui fit mal, et la ramena à la dure réalité, ce qui la surprit une nouvelle fois. Elle sera plus fort le bras de son cavalier comme si cela lui permettrait de la ramener à la raison, et s'efforça de sourire tout en se maudissant intérieurement de ressentir pareille émotion. Quelle idée! C'était idiot après tout. Il ne faisait que l'accompagner au bal, rien de plus. C'était un ami et cela s'arrêtait là. Alors pourquoi cette amertume?

Severus l'invita à se diriger dans la grande salle. Lorsqu'ils y entrèrent, un grand flash aveugla momentanément Hermione la faisant cligner des yeux. Et bien! En espérant qu'elle n'aura pas l'air trop nouille sur la photo... Puis à peine eut-elle le temps de se remettre de ce bref éblouissement qu'on leur présenta une urne. Ah oui.. Pour le roi et la reine de la soirée. Hermione y déposa son petit papier griffoné du nom de ses favoris, qu'elle avait spécialement préparé pour l'occasion.
Enfin, ils purent pénétrer dans la salle de balle, et la jeune fille, les yeux emerveillés par tant de splendeur pu enfin admirer à loisir le décors rappelant un palais de glace et de cristal.


Oh... C'est magnifique!

Elle était véritablement impressionnée par tant de luxes, et ses petits soucis momentanés qui lui avaient un peu gachés son enthousiasme avant d'entrer dans la salle, s'évanouirent comme neige au soleil.

Comme le voulait la tradition, Severus dirigea sa cavalière vers la rangée de chaise, où déjà d'autres jeunes filles aussi ravissantes les unes que les autres, s'installèrent en attendant avec une impatience non dissimulée qu'on les invite à danser.
Hermione se tourna alors vers Severus, et avec un petit air malicieux, lui chuchotta:


Eh bien, j'espère que nous nous reverrons durant cette soirée. Amuse-toi bien en attendant.

Elle ne savait pas pourquoi, mais elle n'avait pas pu empêcher son corps d'avancer brièvement vers le jeune serpentard et ses lèvres de se poser sur sa joue, lui donnant un petit baiser fugace..
C'était instinctif. Juste un message pour dire à bientot, ou donner du courage au jeune homme, tellement attendrissant dans cette situation, crispé dans sa tenue de soirée.... En temps normal, cela l'aurait fait rire, ne l'aurait pas génée et n'aurait eu aucune ambiguité. Elle avait déjà serré ses amis dans ses bras, sans qu'il n'y ai aucun sous-entendu. Mais là... même, si pour elle, cela n'était qu'une marque d'affection purement amicale, au yeux des autres, cela pourrait signifier tout autre chose..

Elle se redressa brusquement, le regard aggrandit par l'étonnement de sa propre réaction. Elle voulu s'excuser encore, mais cela devenait parfaitement ridicule.


euh... à tout à l'heure...

Hermione se retourna, le visage littéralement cramoisie, alla s'asseoir sur une des chaises, le plus loin possible des regards, et du groupe de filles qui, apparement n'en ayant pas rater une miette, commençaient déjà à argumenter sur ce qu'elles venaient de voir.
La rouge et Or, assise sur sa chaise, encore toute retournée par ce qu'elle venait de faire, se rassura en pensant qu'après tout, les français s'embrassaient sur les joues pour n'importe quelle occasion. Au mieux, cela ne ferait que renforcer le fait qu'elle est une étrangère et pas encore très au courrant des coutumes locales.
Rassurée par cette excuse en or, Hermione se détendit, fit un large sourire avec l'air le plus innocent qu'elle pouvait afficher vers les demoiselles qui en étaient déjà à élaborer les hypothèses les plus roccambolesques sur le dérapage de la jeune sorcière.
Cet incident passé, Hermione attendit patienment le jeune homme qui daignerait l'inviter pour cette première danse, tout en scannant les différents invités, admirant les robes des jeunes filles, toutes aussi admirables les unes que les autres.
avatar



Nombre de messages : 7329
Age : J'ai eu, en Février, 18ans. Sinon je suis enceinte de 7mois à la date du 01 octobre
Groupe : du bien ! Parce qu'on a la classe *sbaff*
Caractère : Patiente - Courageuse - Téméraire - Tigresse - (Lunatique en ce moment, et à fleur de peau)
Crédits : : Ava(c)Kanala || ico(c)Fogliaverde
Date d'inscription : 08/02/2008




Lily Evans Potter

Fondatrice
Tyran et presque enceinte


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 24
MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Mer 19 Nov - 12:27

~ Dans la tête de lily ~



J’hésitais à présent… Devais-je vraiment aller au bal ? Non mais c’était vrai à la fin. Rien ne m’obligeait à le faire, et je ne me sentais pas encore… Prête ? Oui… Affronter tous les regards de pitié ou je ne sais pas quoi. Entendre les gens parlaient sur moi et la disparition de Pétunia. Je n’étais pas assez forte pour mener ce combat de front. Je ne sais pas ce qui m’avait prit d’accepter l’invitation de James. Un coup de folie sûrement. J’aurais du lui non, surtout qu’il n’aurait eu aucun mal à se trouver une autre cavalière, comme les année précédente. Je n’avais pour ma part jamais assisté à la soirée de Poudlard pour Noël, préférant rentrer dans ma famille pour l’occasion. Mais maintenant, je n’avais plus de famille, il ne me restait que mes parents et encore. Mes rapports avec eux étaient quelque peu tendus, surtout quand on abordait mon départ du château.

Pourquoi ne voulaient-il pas me laisser faire ce que je voulais ? Surtout que je serais dans la légalité de le faire fin janvier. La majorité anglaise des sorciers étant 17ans, je pourrais donc fuir ce monde dès mon anniversaire. J’avais cependant promis à contre cœur à mes parents et au directeur que je resterais jusqu’en juin. Ils espéraient sûrement que je revienne sur ma décision, mais ils pouvaient toujours rêver. Comment pourrais-je rester dans un univers qui m’avait enlevé ma sœur ? Je l’avais quitté égoïstement pour découvrir ce dernier. Et qu’avais-je gagné ? Rien du tout, rien du tout. Oui, j’avais rencontré des gens formidables et exceptionnels, mais je l’avais perdu elle. Il est vrai que j’allais également perdre Marlène, Severus et James en partant. Mais c’était ma punition pour mes actes…

M’arrêtant dans le couloir, j’en vins à regarder en arrière. Je préférais une nouvelle fuir plutôt que d’affronter tout le beau monde. Moi qui m’étais promise d’essayer de tout oublier aujourd’hui, on pouvait dire que c’était un échec. Cette Hermione… Elle avait raison. Je n’étais pas digne de ma maison. C’est pour cela également que, de toute façon, je quitterais à jamais ce lieu. Je ne m’en faisais pas mon l’homme que j’aimais. Il saurait se débrouiller sans moi, et trouverait facilement quelqu’un pour me remplacer. Dans son cœur, comme au bal. Après tout ce que je lui faisais subir ces derniers temps, je ne méritais pas de l’avoir à mes côtés. Je lui en avais mis plein la tête, lui disant des choses que je ne pensais pas du tout. Et tout cela pour quoi ? Pour qu’il me laisse tomber, en vain.

Des pas se firent alors entendre, et je sus tout de suite de qui ils étaient. Etait-ce un hasard ? Ou bien s’était-il douté que j’aurais fais demi-tour bien vite ? Je ne m’étais pas trompée en tout cas. S’avançant vers moi, je constatais qu’à présent je n’avais plus le choix que de prendre mon pseudo courage en main et d’aller à la grande salle de banquet au bras de ce dernier. Je ne fis pas un pas, attendant qu’il arrive à ma hauteur. Je ne pus m’empêcher d’espérer qu’il me trouverait belle dans cette tenue. Si j’avais mis autant de temps à me préparer, ce n’était pas pour impressionner les autres non. Cela je m’en fichais. Non, c’était pour être à sa hauteur, et jolie pour lui. Je ne pouvais pas me permettre de me présenter dans une tenue négligé, avec une très mauvaise mine à son bras, lui le garçon le plus populaire du château. Je ne voulais pas lui faire honte… Jamais…

Je fus rassurée par le grand sourire qu’il me fit. Pourtant, j’avais toujours une boule dans le ventre, et mauvais pressentiment pour la soirée à venir. Sûrement le stress. Je fus tout de suite soulagée quand il arriva à ma hauteur et me prit la main. C’était le cas à chaque fois que je me trouvais en sa présence. Il y avait un petit truc, un je ne sais quoi, qui me calmait à coup sure quand nous étions tous les deux. Oui tous les deux. En sa présence, je me sentais plus forte, prête à affronter des épreuves comme celle de me retrouvait entouré de plein de monde. Je n’étais plus tout seule, et c’est ce qui m’apaisa sans aucun doute. Me prenant la main, il m’embrassa tendrement, avant de se reculer et de me sourire de nouveau. A le regarder droit dans les yeux, je ne pouvais m’empêcher de penser que je l’aimais à un point fou, plus que je n’avais jamais aimé. Cela me faisait peur d’un coté, mais j’oubliais bien vite cela sentant mon cœur battre à la chamade…



- Joyeux Noël à toi aussi… Merci beaucoup. Tu es très beau toi aussi… Comme toujours


Lui faisant de nouveau un sourire sincère, je pris son bras qu’il me tendait. Inspirant à fond un instant, je le suivis ensuite jusqu’aux grandes portes de la salle de banquet. Je ne lui dis pas un mot pendant le trajet. Non pas que je ne voulais pas lui parler non. Mais j’étais trop concentrer à faire attention ou je mettais les pieds, et à ne pas tomber en marchant puis en descendant les escaliers. Ma robe était assez longue, et retombait sur mes jambes, et mes talons qui me grandissait un peu. De plus, elle était assez fine mais épaisse à la fois. Je n’avais pas l’habitude du tout d’être habillé ainsi, et ce n’était pas si facile que cela à porter. Je n’avais jamais revêtu pareil accoutrement. Si cela n’aurait tenu qu’à moi, j’aurais opté pour une robe plus simple et facile à porter. Mais c’était Marlène qui s’était alliée avec ma mère pour me la choisir et me l’envoyer. Celle là, quand elle rentrerait de ses vacances au soleil, elle m’entendrait… N’empêche, j’étais contente qu’elle l’ai fait, car sinon, je n’aurais pas eu de tenu adéquat dans ma penderie.

Nous arrivâmes bien vite dans le hall, ou de nombreuses personnes attendaient pour renter. Arrêtant James à quelque distance qu’eux, je sentis mon stress grimpait à un point fou. Je ne fis pas attention aux couples présents. Me tournant vers mon cavalier, je vins me blottir quelques instants sans ses bras. Le sentir m’enlacer me faisait du bien, même si je savais que j’allais devoir quand même affronter tout le beau monde présent. Je n’avais plus le choix, et ne pouvais pas le planter là. Au bout de quelques minutes, je repris mon courage en main et avança avec lui jusqu’aux portes à la suite des autres élèves. Enfin, courage, c’était un grand mot mais bon, disons que cela était plus un devoir, même si me trouver en présence de mon maraudeur n’était en aucun cas une contrainte pour moi, bien au contraire. Affichant un sourire un peu forcé sur mon visage, mais qui paraîtrait naturelle si on tournait quelques secondes la tête vers moi, un flash vint nous éblouir.

Je n’en étais doutée qu’il y aurait une photo de couple, vu que c’était le thème de la soirée. Heureusement que je n’étais mise à sourire quelques instants plutôt, sinon j’aurais loupé le cliché. Cela me fera un bon souvenir d’avoir une autre image de James et moi. Surtout qu’il était vraiment des plus séduisant dans son costume. C’était fou comment deux styles différents pouvaient lui aller comme un gant. En temps normal, il avait un look un peu rebelle. Mais même avec un smoking, il était toujours aussi craquant. J’avais beaucoup de chance de l’avoir comme petit ami, surtout quand on connaissait quel être exceptionnel il était. J’avais entendu dire laisser pour la première danse, et rien que cette idée me faisait un nouveau noueux dans le ventre. Passant devant l’urne, je vins déposer deux petits bulletins dans cette dernière, après que James l’ai fais lui aussi. Le roi et la reine de la soirée. Il était coutume que mon petit ami soit élu. Il y avait juste un point qui m’embêtait, c’était qu’il doive embrasser la demoiselle élue. En voir une autre poser ses lèvres sur les siennes…

Enfin, pas la peine de penser à cela tout de suite, j’avais encore un peu de temps. Nous avançons vers les chaises ou les cavalières devaient s’assoire et attendre qu’on les invite à danser, je ne pus m’empêcher de sentir une point de colère montait en moi. Là, devant mes yeux, cette garce, cette Hermione, venait d’embrasser Severus sur la joue. Ce n’était pas de la jalousie, non. Il pouvait sortir avec qui il voulait, cela n’était pas un problème. Mais pas avec elle. Elle était trop… Prétentieuse ? Trop madame je sais tout mieux que les autres alors que je suis une nouvelle ? Depuis la réunion de la salle de demande, je ne pouvais plus l’encadrer. Enfin bref. Je l’oubliais bien vite au profil de mon poursuiveur. C’était le moment de le laisser, et je n’en avais aucune envie. Posant ma main sur sa joue, je vins me quérir de ses lèvres quelques instants avant de partir à mon tour prendre place, à bonne distance des autres demoiselle déjà installée, après lui avoir chuchoté un ‘je t’aime’. Je fis un petit signe de la mains à Severus et à Jessi, pour les saluer, quand je les vus, leur faisant un sourire des plus sincère.

_________________
Much as you blame yourself, you can't be blamed for the way you feel Had no example of a love, that was even remotely real. How can you understand something that you never had. Ooh baby if you let me, I can help you out with all of that. Let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. Let me love you And all your trouble Don't be afraid, let me help. let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. let me love you A heart of numbness, gets brought to life I'll take you there
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Mer 19 Nov - 13:01

    Alice n'était vraiment pas des bals. Généralement, elle finissait toujours à un moment ou à un autre à faire preuve de sa légendaire maladresse au grand dam de ses cavaliers qui se demandaient pourquoi ils l'avaient accompagnés. Pär contre, elle arrivait toujours à éviter de marcher sur les pieds de ses partenaires. Eux faisaient preuve de moins d'adresse et le sourire scotché aux lèvres d'Alice était quelque peu crispé. La jeune fille faisait preuve d'un certain self-controle et d'une politesse extrême pour ne pas envoyer bouler ses camarades qui lui demandaient sans cesse à l'oreille pardon et si elle allait bien. Non, elle n'allait pas bien. La jeune fille détestait avoir mal au pieds et généralement, elle retrouvait toujours ses doigts de pieds en charpie en fin de soirée. Mas, aucun n'avait jamais été en retard jusqu'alors. C'était elle qui arrivait toujours après eux. Et l'idée de se faire attendre avait quelque chose de très plaisant. Mais quand elle avait accepté d'accompagner son frère, elle n'avait pas pensé que ce serait différent des autres années. Et, en effet, la jeune fille ralait intérieurement sur le perron du château car son cavalier n'était toujours pas là. Elle se sentait vraiment cloche à cet instant et promettait mille et un maléfice particulièrement douloureux à son frangin.

    La Gryffondor, plongée dans ses idées de vengeance, n'entendit pas les pas d'une autre personne. La jeune fille sursauta légèrement lorsque Torben se mit à lui parler. Elle rougit considérablement en le découvrant. Il était vraiment sexy. Un peu trop d'ailleurs pour son bien. La jeune fille aggrippa son châle fermement pour cacher ses mains tremblantes. Cela faisait quand même une semaine qu'elle n'avait pu le voir et elle était vraiment heureuse de le retrouver. Elle répondit à son baiser avec chaleur. Elle ferma les yeux et profita de l'instant. Elle sentait son coeur battre plus sourdement dans sa poitrine. Alice avait presque oublié à quelque point il était agréable de l'embrasser. Elle oublia également que son frère arriverait à tout moment et briserait peut-être ce moment -comme lui seul savait si bien le faire. Finalement, Alice se détacha de son serveur, les joues rosies par le froid et l'émotion. Un sourire heureux étendit ses lèvres.


    -'J'attends mon frère, mais bon... Môssieur est un enquiquineur,' fit elle avec une grimace.' Tu m'as manqué aussi. Je suis heureuse de te revoir.'

    Elle le suivit dans le hall du château sans rechigner le moins du monde. Sa main dans celle du jeune homme, elle se sentait bien. Très bien même. La soirée s'annonçait plutôt bien. Enfin, ca s'améliorait. Tant pis pour son frère. Qu'il aille au diable ! Il n'avait qu'à être là plus tôt et c'était tout. La Gryffondor était certaine qu'il lui en voudrait mais à cet instant, Alice s'en fichait comme de son premier chaudron -et Merlin savait qu'elle en avait fait fondre pas mal ! Torben et Alice se souriaient et elle se demanda si son Noël allait si triste que cela lorsqu'elle sentit les lèvres du garçons effleurer son cou. Finalement, à un moment, elle l'arrêta et l'embrasssa vivement. Qu'est-ce que cela faisait du bien de le retrouver ! L'Ecossaise regrettait le temps où il avait été à Poudlard. Cela aurait été plus simple pour leur relation. Mais l'éloignement rendait les retrouvailles meilleures.

    Ils finirent par se détacher l'un de l'autre. Le jeune homme la fit entrer par une porte de service et ils restèrent tous deux saisit par la beauté de l'endroit. C'était stupéfiant. C'était magnifique. les professeurs avaient fait les choses en grand. C'était plus impressionant que les années précédentes et elle eut du mal à reprendre pied à la réalité, sa main toujours emprisonnée par celle du garçon. Le souffle de celui-ci dans son oreille la fit vivement frissoner. Elle était terriblement troublée. Le jeune homme devait aller rejoindre son patron. La Gryffondor aperçut l'autre serveur du Chaudron Baveur et Tom, le gérant du pub. Elle fit un signe de tête dans leur direction et répondit à son petit ami avec un sourire.


    -'Ne t'en fais, tant qu'on danse au moins une fois ensemble, je serais heureuse,' dit-elle. 'Je suis vraiment contente de te revoir. j'ai aussi un cadeau pour toi mais je l'ai laissé au dortoir. Je te le donnerai plus tard. '

    Lorsqu'il lui dit qu'elle était magnifique, Alice se sentit rougir mais elle ne se déstabilisa pas assez pour ne pas lui répondre qu'elle le trouvait très sexy. Alice se dirigea vers l'urne pour y déposer le nom du Roi et de la Reine de la soirée. Elle glissa son papier dans la boite avec un sourire. Elle détestait ce genre de tradition mais elle aimait le moment du dépouillement. Elle appréciait la tête que faisait les deux élus qui devaient s'embrasser. Alice n'avait jamais été élue et ne s'en plaignait pas le moins du monde. Elle espérait tout de même que cela continuerait.
    Les premiers élèves arrivèrent/ Tout d'abord, ce sut Evanna Lyrics avec le bibliothécaire. Très accordés l'un et l'autre, Alice eut une grimace. Elle se sentait un peu stupide toute seule. Elle faisait m^meme un peu poteau à être toute seule. Finalement, elle alla s'asseoir et put observer à sa guise les différents couples. Si le duo Roxanne-Regulus, ne l'étonna guère, elle faillit s'étrangler en voyant la nouvelle Hermione Granger au bras de Severus Rogue. Un Severus Rogue qui semblait s'être lavé les cheveux. Une fois la surprise passée, Alice se dit qu'ils allaient quand même bien ensemble.

    Intérieurement, elle remercia Torben de l'avoir fait passé par derrière. Elle avait ainsi pu évité la terrible photo de couple. Elle n'était définitivement pas photogénique. Alice soupira de soulagement, en voyant les couples se séparer. Il était vrai que pour la première danse on ne devait pas être avec son cavalier -ce qui ne risquait pas d'arriver à la jeune fille. Elle jeta un coup d'oeil à Torben pour lui sourire. Elle alla s'asseoir aux cotés d'Hermione. Bien qu'étrange, elle la trouvait sympathique;
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Mer 19 Nov - 13:27

Anna vit donc arriver le jeune homme devant la salle sur demande.
Il était d'un charme... Et la façon dont il était habillé ne faisait que renforcer cette idée!!! Le jeune homme l'embrassa et la jeune femme profita du couloir vide pour lui rendre son baiser comme il se devait, et le brun lui dit qu'elle était sublime. A ce compliment la brune sentit un fard rose envahir ses joues, et elle baissa la tête en souriant.

Rejetant une de ses anglaises en arrière, elle fit un sourire au Gryffondor et dit.


-Merci... Tu est toi même parfait ce soir.

Et c'était vrai!!! Jamais le jeune homme n'avait été aussi séduyisant qu'en cet instant! C'était grace à lui qu'Anna avait réussi à remonter la pente au fur et à mesure de plus... Certes, d'autres tels que Nathan avaient aussi énormément aidés la jeune femme, mais elle c'est avec Sirius qu'elle avait terminée!
Alors qu'elle allait lui parler de son présent, le jeune homme lui tendit quelquechose et lui souhaita un joyeux Noël. Intriguée, Anna vit le jeune homme sortir une petite boîte qu'il ouvrit, et la brune laissa échapper une exclamation.
A l'intérieur se trouvait une sublime bague en or, sertie d'un rubis d'une couleur rouge sombre...

Une véritable merveille! Le jeune homma passa la bague au doigt de la brune, ce à quoi Anna répondit dans un bégaiement parfaitement stupide!.


-Sirius... C'est vraiment magnifique... Merci.

Elle le laissa capturer ses lèvres et dit avec un rire.

-J'ai moi aussi quelquechose pour toi.

La brune sortit l'écrin aux couleurs émeraudes qu'elle avait dans sa main, et en sortit le bijou. Il s'agissait d'un anneau en platine, un métal qu'elle ésperait que Sirius aimerait...
Il s'agissait d'un anneau que la jeune femme avait achetée au Chemin de Traverse le temps ou elle avait passé le week-end avec son père. Sur le métal brillait de fins entrelacs d'or, et la brune passa donna la bague au jeune homme.


-Et il y à aussi ça, mais c'est un plus personnel.

Détachant de son collier son pendentif ou brillait un A, elle lui mit dans la main, avec la bague. Ainsi, le brun aurait quelquechose qui lui appartenait en prime. Ici, un de ses portes bonheur d'ailleur. Seuls deux personnes avaient jamais eu un de ses objets. Et Sirius faisaient partie de ceux la!
Déposant un baiser sur les lèvres de son petit ami, elle lui murmura à son tour un joyeux Noël.
Puis, elle le laissa l'entraîner vers la grande salle ou se trouvaient déja quelques personnes. Regulus et Roxanne, Evanna et le bibliothécaire... Anna remarqua aussi Hermione et Rogue, et elle fit un signe de la main à la rouge et or avec un sourire.
Lily et James aussi n'étaient pas loins, et Anna les salua aussi. Après tout, elle conaissait James, même si elle ne conaissait pas encore Lily, alors autant dire bonjour à l'un et l'autre!!!

Alors que le couple passait l'arche, la brune se fit éblouir par une lumière aveuglante. Ah oui, elle l'avait oublié celle là! La photo de couple!!! Et puis, pourquoi pas après tout? Faisant un sourire à Sirius, elle dit avec un sourire.


-Ca fera une photo de nous deux comme ça.

Peu importe qu'Anna fasse une grimace dessus ou non;, ce serait toujours un siouvenir qu'elle pourrait conserver! Il y avait aussi une coupe brillante posée dans la Grande Salle. La coupe d'ou sortiraient les noms des deux élus. Anna n'avait jamais vraiment été attirée par cette cérémonie, mais elle avait toujous votée. A tous les coups, cette année ce serait James et Lily qui seraient élus. Anna les verraient bien en couple élu, ou alors, elle avait aussi sa supposition pour d'autres personnes, mais l'avenir nous dira qui

Alors vint le moment ou le couple allait devoir se séparer, chacun devant aller s'asseoir à sa table. Anna serra la main de Sirius et lui dit avec un petit sourire.


-Bon... A tout de suite alors...

Elle lui déposa un rapide baiser sur la joue qui paraissait amical pour les autres, mais qui voulait tout dire pour les deux jeunes gens...
Puis, Anna se dirigea à son tour la ou se situaient les autres filles,quand elle vit un serveur blond. Les yeux de la brune se plissèrent et son coeur manqua un battement en reconaissant Amycus. LUI!!! Que faisait-il ici? Il avait sans doute dû venir avec Krystel... L'espace d'un instant, la brune capta le regard du blond, et inclina la tête en guise de salut. Que pouvait-elle faire d'autre après tout? Tant de choses s'étaient passées de puis leurs dernières rencontres... L'espace d'un instant, Anna se demanda si elle allait restée paralysée sur la piste, mais elle sut que son corps fonctionnait toujours contrairement a son cerveau inexistant .
Un court instant, Anna se demanda ce qu'il se passerait si Sirius et Amycus se retrouvaient face à face. En fait, non... Mieux valait ne surtout pas y penser!!!
Se retournant, la brune se mit à côté de Stacy et Tania Wald, attendant la suite des évènements.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Mer 19 Nov - 14:28

Kim avait eu peur d'arriver en retard à cause de sa préparation minucieuse pour être splendide au bal, et peut être espéré être élur la reine de la soirée, avec Severus...
De toute façon, cela n'était pas possible, c'était toujours Potter qui gagnait, alors là hors de question de l'embrasser, plutôt mourir que sa!! Tout les ans, la jeune fille votait pour Severus, on peut toujours espéré que les autres le voyent autrement, qu'ils voyent sa beauté intérieur...
Sur le chemin qui l'amenait à son lieu de rendez-vous, la jeune fille remarqua que son décolté n'était pas assez plongeant, alors sur le chemin, elle décida d'y remedier rapidement grâce à sa baguette magique caché en dessous sa robe, aux niveau de sa cuisse droite... On ne s'est jamais, tout peux tourner au vinaigre à cause de certains bouffons dont elle ne citerais pas les prénoms, telement ils étaient tous pitoyable les uns que les autres...

Dès que la demoiselle fut arriver à l'endroit convenu, son cavalier vint la retrouver, il étaiit vraiment très beau, son habit était très beau et lui allait comme un gant, il était encore plus beau que d'habitude, cela fit sourire intérieurement la Serpy, qui était très honoré de se rendreau bal avec un charmant garçon comme Jessi. Et oui, vous avez bien lut, miss Wichnestre se rendait au bal avec le nouveau Serpentard qui faisait tourner les têtes de plusieurs fille tout âge et maison confondu. Quand ce dernier lui posa un baiser sensuel sur la joue en lui disant qu'il était très honnoré de ce rendre au bal avec une jeune fille aussi séduisante qu'elle.
La sorcière sourit pour cette attention et lui dit d'une voix tout aussi sensuel:

- Merci Jessi, toi aussi tu es très beau, cela te va extrêment bien, je pense que nous allons bien nous amuser à ce bal...

Puis, l'adolescente prit le bras que son cavalier lui offrait, et se dirigea avec lui devant les portes de la salle. Sa démarche était très gracieuse, et la jeune fille regarda devant elle. Sur le chemin, les deux élèves parlèrent peut, car de toute façon les portes n'étaient pas très loin.
Quand ils furent arrivés, Jessi se dirigea vers des personnes que Kim connaissaient très bien sauf une. Il y avait Regulus qui était très élègant, mais parfois l'élègance tue l'élègance. Ce dernier était accompagné de Roxanne, une fille que la Serpy détestait tout particulièrement. Bien sur il y avait Severus... Ah... Severus, il était magnifique!!! Se fut la première fois que cette dernière le voyait aussi beau!! ce serai vraiment un rêve que celui ci l'invitait à danser...
Comment?? Kim à oublier quelqu'un?? Ah oui, la cavalière de Rogue, tout ce que la blondinette savait sur son compte c'est qu'elle était elle aussi nouvelle venat de France, se trouvant à Gryffondor et en sixième année.
Quand Jessi les salua, la demoiselle fit de même:

-Bonsoir Regulus, bonsoir Severus.

La sorcière voulut remercier Sev' pour son cadeau, mais elle ne put avoir le temps, car les portes souvrirent. Les deux Serpentard entrèrent, et à ce moment là on les prit en photo, cela surpris un peu la jeune fille, mais bon, comme cela le directeur aura une photo d'un couple glamour.
Après on lui présenta une urne, l'adolescente mit son petit papier à la suite de celui de son cavalier.
Quand cela fut terminer, selon la tradition, les jeunes femmes allaient s'assoir sur des chaises, pour que d'autres garçons leur proposent de danser. Jessi accompagna Kim jusqu'au chaise où il y avait déjà du monde, avant de lacher le bras de son cavalier, la demoiselle lui l'embrassa sur la joue, et alla se trouver une place au premier rang.
En attendant que tout se mettent en place, les musiciens commençairent à jouer de la musique classique, ce que la blondinette n'apprécier guère.
En attendant que les autres filles se placent, Kim espera et pria dans sa tête que Severus lui propose une dance. Cela serrai vraiment merveilleux.
Modo↯ Aigle en quête de sa prochaine proie !
avatar



Nombre de messages : 4217
Age : 17 ans
Groupe : Basilic - Serdaigle
Caractère : Douce - Mystérieuse - Méfiante
Crédits : : Gifs ; Octobre + RegyChou, Avatar ; Izzie
Date d'inscription : 30/04/2008




Lyra Badenov

Modo
Aigle en quête de sa prochaine proie !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 03
MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Mer 19 Nov - 16:52


  • Qu’est ce qui est le plus navrant et énervant pour une jeune fille de 15 Ans, le jour du bal de Noël, que son partenaire ne se pointe pas au bout de facilement 15 Minutes au lieu de rendez vous… Certaines filles sont téméraires, d’autre beaucoup moins… Certaines restent pendant plusieurs heures à attendre l’heureux élu, l’autre va partir en pleurant dans sa chambre ou son dortoir, se dire et se lamenter qu’elle est trop moche, qu’elle ne méritait pas cet homme qui la plantait devant une statue au milieu d’un couloir. C’était le cas de la jeune Lyra, mais contrairement à toutes ces solutions, on ne pose pas un lapin à la Moldave… Bien au contraire. On subit la Moldavie, et en l’occurrence, quand on a affaire à une certaine Lyra Badenov… Quand on connait l’ainé des trois enfants Badenov, on ne s’étonne pas de comment est la jeune dernière… Têtue, bornée, totalement accro à faire des bêtises et chercher des ennuis, en un mot, un modèle à imiter selon la jeune fille. Têtue et sait trouver ses exemples sans trop les chercher non plus… Bref une jeune fille qui est déterminée, en gros Lyra, que dire de plus.


    Elle descendit donc les escaliers du hall d’entrée pour trouver une âme perdue qui n’avait pas trouvé une cavalière. Et oui, Lyra devait coute que coute rentrer dans cette salle, juste pour participer au bal. Quand soudain, elle vit quelqu’un de familier qui s’approcha d’elle… Son cavalier en retard, confus qui ne savait pas quoi faire, et qui ne semblait pas très doué avec son nœud de cravate. La jeune fille leva la tête et les yeux au ciel, déçue mais amusée à la fois par le comportement de son cavalier qui lui dit qu’elle était magnifique et qu’il était désolée. Oui, dans le genre banal quand même, il y en a qui avait trouvé mieux, mais bon, il fut pardonné dans tous les cas, elle n’avait pas le choix… Si bien dans ces circonstances, elle refit son nœud de cravate avec un sourire tout en lui répondant

    « Merci, au moins, j’aurais mis du temps et ça aura valu la peine =) Tiens voilà, c’est mieux comme ça, tu es très beau aussi Monsieur Londubat »

    La jeune fille sourit… Pour tout dire, elle avait beaucoup d’idées en tête, et en s’étant légèrement renseigné, elle avait appris que Franck était sous le charme d’Alice, qui était la petite amie jusqu’à preuve du contraire de son frère ainé Torben… Donc question ça, elle se sentait un peu mal, d’un autre ça l’arrangeait plutôt, car elle trouvait Franck sincèrement mignon et charmant, bref, il avait beaucoup de qualités au grand bonheur de la jeune Moldave. Soit, ils se dirigèrent tous les deux vers l’entrée, où il y eut la photo annuelle… D’un coup, elle regretta d’être venue… Et oui, qui aimait les photos, mise à part, les narcissiques, et ceux qui n’avaient besoin que de ça pour vivre. Soit, la jeune fille fit quand même un sourire charmeur et angélique, pour dire, oui, je suis belle et c’est moi qui serais la reine… Lyra oui, n’avait pas dit son dernier mot loin de là au contraire…

    « Je ne suis pas fan des photographies… Mais apparemment c’est toujours comme ça dans les Bals de Noël de Poudlard non ? Enfin d’après ce que j’ai compris… »

    Les décors magnifiques qui ornaient la salle semblaient pendant un moment hypnotisé la jeune fille, mais elle reprit rapidement ses esprits, pour se concentrer un peu mieux pour son vote, puis retourna vers ses occupations… Elle rejoint Franck avant de rejoindre la piste de danse, pour atteindre un second prince charmant qui pourrait l’accompagner pour cette première danse…

    « A tout à l’heure cher cavalier… »

    Dit la belle en déposant un petit baiser sur la joue de son compagnon et en rejoignant la piste de danse…
Gryffondor↯  La force du lion est en moi
avatar



Nombre de messages : 3303
Age : 17 balais
Groupe : Un phoenix préfète en chef des lions et gardienne de Quidditch.
Caractère : Enthousiaste, naïve, enjouée, déterminée
Crédits : : (c)Evey
Date d'inscription : 14/04/2008




Evey Lowan

Gryffondor
La force du lion est en moi


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: 1 rp
Bonus: + 23
MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Mer 19 Nov - 17:25

[Point de vue d’Evey]


Mais plus les minutes passaient et plus le sourire de la jeune sorcière diminuait. Peu à peu les cavaliers venaient chercher leurs cavalières et s’approchaient de la porte, des sourire rayonnants sur le visage. Tous semblaient si heureux…Vraiment, n’y avait-il qu’elle qui allait rester seule et stupide en haut des escaliers ? Une boule de panique ou pointait une légère tristesse monta peu à peu dans sa gorge alors qu’elle cherchait avec frénésie cet Antoine des yeux. Il devait seulement être en retard. Mais quand même, déjà qu’il avait changé leur rendez-vous à la dernière minute…Au début, il était convenue que le jeune Serdaigle viendrait la chercher devant la salle commune des Gryffondors, mais il avait finalement changé d’endroit pour le haut des escaliers…Un désagréable sentiment commença à s’emparer de l’irlandaise. S’il c’était foutu d’elle, il allait entendre parler du pays !

Soudain, ses beaux yeux l’aperçurent dans la foule en bas, il parlait avec une jeune demoiselle en robe verte qui jurait bizarrement avec ses ballerines bleues. Cette dernière était accompagnée pas un autre jeune homme qui lançait des regards assassin à Antoine. Inutile de dire qu’Evey s’outra d’une telle conduite de la part de son cavalier…Non mais vraiment ! C’était elle qu’il était censé vernir voir, parler et tenir le bras non ?!
Heureusement, si on peut dire, le jeune homme l’aperçue et lui jeta un rapide sourire et se dirigea vers la jeune gryffondor avec une expression de bonheur qui sonnait faux dans ses regards en arrière à l’autre jeune serdaigle avec qui il parlait quelques instant auparavant. Qu’est-ce que cela pouvait bien signifier ? Cependant la jeune sorcière décida de ne pas s’en formaliser pour l’instant, au moins il était venu, en retard certes, mais elle ne serait pas obligée de retourner seule dans sa salle commune…




[Point de vue d’Antoine]



Il est vrai qu’en invitant Evey à venir avec moi au bal, je n’avais d’autre pensée que de rendre jalouse mon ex. Pourquoi avoir choisi cette fille là en particulier ? Parce qu’il est vrai qu’elle est bien jolie, il faut l’avouer et ma gène n’était pas fictive quand je suis allé lui demandé de m’accompagner au bal. Si mon choix c’était porté sur une fille avec moins de charme, mon plan aurait eu moins de chance de bien marcher ! Oui, bon, c’est vrai, ce n’est pas très gentil, et même fourbe de ma part, mais qu’est-ce que j’y peux, je suis amoureux moi !

Avant d’aller au bal, j’aie réussit à obtenir de mon ex que je l’accompagner jusqu’au hall, endroit où elle devait rejoindre son cavalier. Il me fallut donc changer mon propre rendez-vous avec la belle Gryffondor, mais tant pis, cela ne la tuerait pas de parcourir les couloirs seule. Et puis elle se trouverait bien une copine pour l’accompagner non ?!

Mais lorsque j’arrivais en bas de l’escalier et la vit dans sa belle robe blanche je ne pu m’empêcher de ressentir un certain malaise me saisir et un pincement au cœur. Comment ce faisait-il qu’une fille comme elle n’ait trouvé personne d’autre que moi pour l’accompagner au bal de Noël ? Et, en montant l’escalier, je me sentais un peu coupable. Mais je passais vite outre cela repensant à la belle Julie dans sa robe verte au bras d’un vieux lourd qui ne la méritait pas. Faignant alors la joie et l’admiration, je me dirigeais vers ma cavalière un immense sourire sur les lèvres jetant un rapide coup d’œil en arrière pour voir si elle me regardait…

Arrivé à la hauteur de la rouquine je lui souriais lui présentant mon bras sentant au passage une certaine gêne, c’était l’ancien costume de mon frère, il était un peu petit pour moi mais je n’avais pas de quoi m’en acheter un autre…


-Bonsoir ! Tu aussi ravissante que…Qu’un ange ! Et joyeux Noël !


Un peu pitoyable peut-être, mais j’avais l’esprit bien trop occupé par l’image de ma chère Julie qui riait la tête renversée dévoilant sa généreuse poitrine. J’écoutais à peine les mots d’Evey qui me répondait sans doute. Et alors que nous passions devant mon ex et son cavalier je prononçais de manière à être entendue de l’intéressée des compliments à ma cavalière et la certitude qu’elle remporterait le concourt.



[Point de vue d’Evey]


Alors qu’il prononçait les habituels compliments à la jeune irlandaise, celle-ci se confortait dans l’idée qu’il ne s’intéressait pas plus que ça à son sort. En effet, ça manière de tout dire comme ça, en une phrase rapide semblait montrer un certain désire de l’envoyer bouler vite fait bien fait le plus vite possible. Sans compter les nombreux regards indiscrets en direction de cette Serdaigle ridicule. S’il s’intéressait tant à elle pourquoi ne l’avait-il pas invité elle au bal ? Cependant, Evey s’appliqua à mettre toute la bonne volonté possible dans sa voix.

-Merci, le costard te va bien aussi !


D’ailleurs, ils c’étaient déjà vus aujourd’hui et c’étaient déjà souhaité un joyeux Noël, et la jeune femme ne trouva pas l’utilité de réitérer son vœu. De plus en plus une désagréable impression que le bal ne se révèlerait pas une si bonne idée que ça s’infiltrait dans son esprit.

-J’ai entendu dire qu’on risquait d’avoir des surprises pendant le bal ! De plus je suis sûre que…


Evey fut interrompue par son cavalier qui déclamait suffisamment fort pour que les autres élèves à côtés se retournent vers eux, qu’elle gagnerait sans doute le concourt. Une certaine rougeur monta sur ses joues blanches. Ce n’était pas la peine de le crier comme ça ! La jeune sorcière lui lança un regard assassin. Il semblerait qu’elle ce soit trompée sur son compte, il n’était pas si convenable que ça apparemment. De plus, elle eut le temps de noter me regard jaloux que leur lança la jeune serdaigle à la robe verte. Vraiment, cela sentait le plan drague à plein nez. Pourquoi il fallait toujours que ça tombe sur elle ? Pourquoi c’était toujours elle la bonne poire ?
Cette perspective noirci l’humeur de la jeune sorcière. Par ailleurs, c’est à se demander s’il l’écoutait vraiment avant cette intervention intempestive pour lui couper ainsi la parole…Très aimable de sa part…

Enfin, le « couple » arriva dans la file d’attente pour se rendre dans la grande salle. Evey essaya encore cependant de sauver sa soirée en engageant la conversation d’un air enjouée sur le thème du bal, de l’orchestre et l’ambiance. Mais elle n’obtenait que des monosyllabes d’Antoine qui n’arrêtait pas de jeter de furtifs coups d’œil en arrière.
Finalement, ils arrivèrent près de l’entrée et là, n’y tenant plus de devoir faire la conversation à un sourd et des cheveux, seules choses qu’elle voyait de son cavalier, la jeune sorcière se tourna vers lui donnant un coup sec à son bras pour l’obliger à la regarder et, avec un regard un peu noir mine de rien, elle lui murmura assez durement ses sentiments histoire de pas se faire trop entendre.


-Si je te dérange tu me le dis !

Seulement, au même moment, ils passaient la porte d’entrée et, Evey ne l’avais pas prévu, mais un flash l’éblouie avec un déclic. Une photo. Ils prenaient des photos des couples entrant ! C’était le pompon ! Quelle tête elle aurait ! La rouquine était entrain de fourdroyer son cavalier du regard, ce dernier une pointe de culpabilité sur le visage n’osait pas vraiment la regarder.

« La photo du siècle ! »


Une fois le traumatisme passé, Antoine bafouilla quelques mots incompréhensibles qui devaient signifier quelque chose comme « c’est pas vrai » dans un langage inconnu. Il mériterait des claques lui… !
Une fois l’urne passée, et il n’était pas difficile de deviner pour quoi son cavalier avait voté pour la reine du bal, les deux jeunes sorciers se dirigèrent plus avant dans la salle pour laisser la place aux arrivants. Evey aurait bien compté faire quelques pas au bras de son cavalier, mais non, à peine dépassé l’urne, il se détacha de son bras et, avec un grand sourire qui sonnait bien faux, il alla se diriger vers les autres cavaliers.
Il avait vaguement rappelé la tradition pour excuser son départ pressé.

-Oui, c’est ça ! On se retrouve après le bal !

A moitié murmurer à moitié parler fort, l’ironique de ses mots ne laissaient aucun doute sur les pensées de la jeune sorcière. Il ne manquait pas d’air. Et il allait entendre parler d’elle ce petit Antoine ! Il allait voir, se moquer d’une Gryffondor irlandaise ce n’est pas sans risques !
Puis, la rouquine se dirigea vers les sièges prévues pour les demoiselles attendant leurs princes charmants, elle prit place sur l’une d’elle le regard résolu. Elle n’avait pas besoin de cavalier pour s’amuser. Quand bien même personne ne viendrait l’inviter à danser, elle irait seule se dandiner. C’était Noël aujourd’hui non ? Un jour de fête ! Alors pas question de laisser un looser lui pourrir la journée !
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Mer 19 Nov - 18:42

Les quelques minutes qui constituèrent l’attente de son cavalier parurent durer une éternité aux yeux de Heaven. En effet, la jeune fille se trouvait dans un état de nervosité extrêment, passant de façon angoissée sa main sur les plis de sa robe, se demandant si elle parviendrait à faire tourner la tête de son petit ami. Jamais auparavant elle ne s’était autant soucier de ce genre de choses ! Il fallait dire que d’ordinaire, elle avait bien d’autres soucis en tête ! Se débrouiller seule à Poudlard durant ces six dernières années n’avait pas été une tâche aisée, loin de là ! Aussi n’avait-elle jamais disposé d’une seule petite minute pour avoir des préocupations d’adolescentes de son âge ! Mais depuis que Nathan était rentré dans sa vie, tout était différent ! Et ce soir, elle voulait qu’il voie autre chose en elle qu’une pauvre petite orpheline aveugle à qui la vie n’avait pas fait de cadeau ! Elle voulait qu’il soit le premier à la voir épanouie, heureuse – ce qu’elle n’avait pas été depuis longtemps - puisqu’il était seul à l’origine de cette douce métamorphose.

Elle aussi aurait voulu le voir… Enfin… Elle aurait aimé connaître de lui autre chose que sa voix douce et grave, que ses bras puissants l’entraînant dans une douce étreinte, que la douceur de ses lèvres… Bien sûr, c’était déjà beaucoup et peut-être devrait-elle s’en contenter ! Mais elle savait – et personne ne pouvait la détromper sur ce point – que le caresser des yeux, entrevoir ses mèches de cheveux qu’elles devinaient cacher son regard, apercevoir l’espace d’un instant un sourire furtif ou encore lire l’amour dans son regard, serait tout autre chose, ni mieux ni moins bien mais tout aussi essentiel, quelque chose qui aurait contribué à la faire vibrer davantage encore… Mais il n’en serait jamais ainsi, malgré les promesses qu’il lui avait faite… Le monde des sorciers lui-même n’avait pas trouvé de moyens efficaces pour lui faire retrouver la vue…

Plongée dans de profondes réflexions, Heaven ne capta que très tard ce bruit de pas si reconnaissable qui était celui de Nathan. Elle ne fut sûre de ce que lui dictait son oreille que lorsqu’une main se glissa doucement dans la sienne tandis qu’un baiser venait mourir sur ses lèvres… Ou plutôt naître… Car tout ça était une rennaissance, comme si le papillon pouvait enfin déployer ses ailes aux couleurs intenses et profondes après avoir passé trop de temps prisonnier de sa chrysalide… Une naissance, un renouveau, une aube… Oui, une aube, l’une des rares qu’elle pouvait encore distinguer dans son monde d’obscurité, une délicieuse aura d’amour et de bonheur qui son cœur fatigué avait su reconnaître après toute ces années d’attente…

En entendant le doux compliment formulé par Nathan, Heaven eut un sourire triste. Elle aurait aimé pouvoir faire un commentaire sur la tenue du jeune homme mais elle en était bien incapable. Aussi reprit-elle son petit jeu quotidien, laissant ses mains courir le long du torse du Poufsouffle, devinant le traditionnel costume, laissant ses doigts de perdre dans le nœud de la cravate…


-Je suis dans l’incapacité la plus totale de te retourner le compliment mais je suis persuadée que tu es des plus élégants toi aussi !

Une fois ces quelques mots prononcées, Heaven s’accrocha au bras que Nathan lui glissait doucement, laissant le jeune homme la guider jusqu’à la grande salle, le trajet restant animé par quelques conversations. A en juger par le brouhaha ambiant, les deux jeunes gens devaient se rapprocher, de fil en aiguille, de la Grande Salle devant laquelle étaient probablement rassemblés les nombreux couples. Ils restèrent immobiles quelques longues minutes avant que l’oreille fine de la jeune Serdaigle ne détecte l’ouverture des portes que Nathan ne semblait pas avoir remarqué.

-Je crois qu’on peut y aller ! sourit-elle en faisant mine de prendre les devants et de guider son prince charmant.

Mais bien vite Nathan reprit le commandement, Heaven se trouvant bien incapable de les diriger tous les deux dans une salle remplie d’étudiants. D’ordinaire, la jeune fille aurait été gênée par cette situation, ne supportant pas de donner aux autres l’impression qu’elle était incapable de se débrouiller seule ! Mais dans ce contexte, c’était différent ! Aux yeux des autres, Nath’ était son petit ami, il était donc normal qu’il la tienne par le bras, que ce soit ou non pour la guider.

En entrant dans la Grande Salle, l’ouïe ultra développée d’Heaven détecta le cliquetis d’un appareil photo et le flash qui l’accompagnait habituellement. Visiblement, Dumbledore avait décidé de frustrer les adolescents en les forçant à prendre la pose ! Néanmoins, la jeune fille n’était pas angoissée à l’idée de sa coiffure ou de quoi que ce soit d’autre ! Les photos ne représentaient pas grand chose pour elle ! Décidant de faire preuve d’humour, elle s’exclama, à l’attention de Nathan :

-Tu me décriras la photo lorsqu’elle passera entre tes mains, histoire de savoir si je n’ai pas une tête de troll des montagnes !

Lorsque le jeune homme interrompit sa marche, Heaven comprit qu’ils étaient arrivés tout près d’une table et qu’il était temps pour eux de se séparer, la jeune fille devant se plier à la coûtume qui voulait qu’elle attende qu’un cavalier se présente à elle. C’était probablement l’exercie qu’elle appréhendait le plus ! En effet, sa cécité l’handicapait tout particulièrement pour cet exercie périlleux qu’était la danse ! Au bras de Nathan, elle était confiance, c’était différent ! Qu’en serait-il avec un autre adolescent ?

Passant doucement ses doigts sur le visage de Nathan puis sur ses lèvres, la jeune fille finit par y déposer un furtif baiser avant de murmurer :


-Eh bien… A tout à l’heure… J’espère que j’aurais le privilège de danser avec toi au moins une fois dans la soirée !
PNJ↯ Votre vie est entre mes mains
avatar



Nombre de messages : 1818
Date d'inscription : 08/05/2008




Maître du Jeu

PNJ
Votre vie est entre mes mains

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Mer 19 Nov - 21:51


    Tout doucement, chaque chose se met en place. Les demoiselles sont toutes installées à présent sur les chaises, et attendent que l’on vienne les inviter à danser. La lumière se tamise au fur et à mesure des premières notes de musique qui commence à résonner délicatement dans la salle. Cette dernière est baignée de bleu et or tendre, qui donne un aspect de rêve. Quelques paillettes tombent d’un ciel étoilé au dessus des têtes des nouveaux couples qui se sont formés. L’aspect est vraiment idyllique. Pour qu’aucune jeune femme ne soit délaissée, et reste seule sur une chaise, on s’affère à venir leur servir un verre et leur tenir compagnie. Certains même se laisse aller à les inviter, même s’ils sont de services. Après tout, c’est le bal de tous et de toutes, et cela est normal que tous les élèves puissent danser la première chanson…



~ Ordre de passage ~







Messieurs, c’est à vous de jouer à présent. Après avoir voté pour le roi et la reine de la soirée, [vous ne pouvez pas voter pour vous-même ou pour votre cavalière !] vous devez laisser vos demoiselles, et en inviter une autre à danser, dès que la musique commence à être jouer… Vous arrêterez votre rp au moment de la fin de la première danse !

Amycus et Torben, vous répondrez après tous ses messieurs et inviterez à votre tour les demoiselles « sur le carreau ».

Vous pouvez poster quand vous voulez, dans l'ordre que vous voulez, mais dans un délais de 3 jours

Lena n’étant présente que le week-end, elle postera quand elle le pourra. Vous pouvez quand même l’inviter à danser !


Pour les votes du roi et de la reine de la soirée, vous devez ENVOYER cela par MP au Maître du Jeu. Pas une seule fois, vous ne devez dire pour qui vous votez dans vos rp, sinon cela n’est pas drôle !




Like a Star @ heaven
Couple d'invité n°1 [ils finiront par arriver, ne vous en faites pas ]
Like a Star @ heaven James

Like a Star @ heaven Sirius
Like a Star @ heaven Matthieu
Like a Star @ heaven Nathan
Like a Star @ heaven Franck
Like a Star @ heaven Severus
Like a Star @ heaven
Amycus
Like a Star @ heaven Jessi
Like a Star @ heaven Regulus

Like a Star @ heaven Invité n°2 [Et oui, encore et toujours des surprises ! ]
Like a Star @ heaven Torben


Lien vers la musique, vu que le forum beugue et ne veut pas mettre le lecteur Ici


PS ~> Les garçons, un sur chaque fille. Si l'une d'elle a déjà été invitée, en choisir une autre ! Premier arrivé, premier servi xD Ne les jouer en PNJ qu'en disant qu'elle vous suive et se faire guider par vous !

PS 2 ~> Pas besoin d'attendre l'aval de la jeune femme que vous invitée. Cette dernière n'a pas le choix de choisir pour son compte, et se contente de danser avec celui qui l'a choisi, que cela lui plaise ou non ^^




Avis aux joueurs !
Faites attention aux différentes rumeurs qui peuvent circuler à propos de tel ou tel personnage. Ne montez pas sur vos grands chevaux au risque d'être déçu à la fin. Tant qu'un admin n'a pas décrété ouvertement et publiquement telle ou telle chose, si vous avez entendu X rumeurs, cela ne vient pas de nous ! D'ailleurs j'invite les membres à ne pas spoiler les autres. Je le répètte encore une fois, la mission n'a pas un chemin spécifique à prendre et que nous avons prévus. Loin de là. Elle se forme au fur et à mesure de vos rp ! Alors faites vraiment attention aux échos qu'il peut y avoir. Si cela ne vient pas de Torben ou de Lily [ou du Mj accessoirement], c'est que ce n'est rien de concret !
Merci de bien tenir compte de ce message
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Mer 19 Nov - 23:07

Ce jour, aussi joyeux était-il pour les uns n'avait pas pour coutume de l'être pour moi, force était de constater que je n'avais jamais vraiment cru en la magie de Noël. Petit évidemment, je croyais réellement que cette soirée, ce réveillon, ce repas, cette nuit, que tout ce qui faisait de Noël un moment différent, était une journée absolument magique, en tous les sens du terme. J'avais cru aux légendes Noël des moldus comme un de mes parents adoptifs était moldu et avait espoir de m'élever comme un parfait moldu, mais dans le même temps, je savais que la magie était une réalité, et toujours j'avais voulu croire qu'à Noël, la magie était plus grande, plus intense que n'importe quel autre jour de l'année. Seulement voilà, il était survenu un jour où comme pour tout, on comprends la vérité, ce jour là des mythes tombent, la légende s'effondre, la magie se brise, et tout devient ordinaire. Non Noël n'était pas pour autant une journée parfaitement ordinaire pour moi, bien au contraire, j'avais toutes les années même depuis ma rupture avec ma famille d'accueil, prit le temps de profiter d'un bon repas seul, de fêter aussi dignement que faire se pouvait ce jour. Seul, Noël n'avait pas la même magie, et j'en avais connu quatre, depuis mes seize ans aucun de mes Noëls n'avaient été avec une personne, j'étais seul, et je profitais d'un repas. Comble de l'ironie et de la stupidité, il m'était même arrivé de me faire un cadeau. Certes je savais ce qu'il y avait dans le paquet, à moins qu'un petit lutin en manque d'imagination n'ait réalisé la pire crainte des petits sorciers, et échangez mon cadeau. Ça n'avait jamais été le cas, les lutins n'étaient donc toujours pas sur ma liste des créatures que je n'appréciais pas.

Pour la première fois, mon Noël allait retrouver un peu de sa magie, parce que ce Noël, je ne serais pas seul, je serais au bal de Noël organisé par le collège Poudlard. Ce Noël allait donc changer de tous les autres, et qu'on ne compte décemment pas sur moi pour le gâcher, bien au contraire, je voulais que celui-ci se passe aussi bien que faire se pouvait. Seulement je n'y croyais pas trop, je savais que j'arriverais toujours à faire un quelque chose, une petite chose même ne me paraissant rien mais qui fatalement allait m'attirer des ennuis. Et malgré toute la volonté que je mettais parfois à ne pas faire de fausses notes, à ne pas réaliser de faux pas, il m'arrivait parfois même de faire ces choses inconsciemment. Je n'ai aucune idée comment se passerait ce bal de Noël, en faites j'avais été à Poudlard, même à Noël j'y étais, mais jamais je n'avais eu envie d'aller à cette fête de laquelle tout le monde revenait que trop bruyant et trop enthousiaste, comme oubliant pendant cette soirée tout ce qui n'allait pas et comme si tout ce qui se passait autour d'eux n'avait plus rien à voir avec la réalité, comme si pendant un moment ils étaient entièrement libres et détachés de ce monde. Pour ma part, je restais seul dans la salle commune des Gryffondor, et comme elle était déserte, j'en profitais pour manger tranquillement en regardant le feu dans ma cheminée, je me demandais déjà en voyant ses flammes qui j'étais sans pour autant n'avoir jamais eu plus envie que cela de chercher, de savoir et de comprendre. Je me posais simplement des questions en fixant un feu de cheminée, et finalement je me couchais me laissant bercer par la musique du bal qui se répercutait contre les murs.

Le plus incroyable dans toute cette histoire c'est que rechercher ma sœur aurait été mille fois plus aisée si j'avais alors voulu le faire. Seulement il y a un peu plus de quatre ans que je commençais à me poser des questions, je voulais trouver mes parents, je ne savais absolument pas pour ma sœur, j'ignorais jusqu'à son existence, et je n'avais jamais même imaginé avoir pu avoir un frère ou une sœur, c'était égoïste certes, mais dès lors que je su, mes recherches s'axèrent sur ma petite sœur alors que celui qui je l'espérais n'était pas mon père avait eu le sang si familial que sa première réaction fut de me rire au nez. Puis j'avais eu le droit à une copieuse tirade d'insulte sur le fait qu'il avait confiance en sa femme et que jamais elle n'aurait pu lui cacher avoir été enceinte, que jamais elle ne lui avait caché quelque chose alors de là à lui cacher qu'il était père. Le pauvre, alors que j'avais parlé avec lui, j'avais le sentiment d'en savoir plus sur les femmes que lui n'en saurait jamais. Il lui faisait confiance, comment avoir confiance en une femme? Elles savaient le pouvoir qu'elles avaient sur les hommes, et il ne faisait aucun doute qu'abuser de ce pouvoir ne les dérangeaient absolument pas, Montesquieu lui même le disait, non en parlant des femmes certes, mais il traduisait ce ressentiment face au pouvoir. «C’est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir a tendance à en abuser. Tout homme va jusqu’à ce qu’il trouve des limites.» Cela n'était pas faux, moi-même lorsque je trouvais une indication qui me permettait de prendre l'ascendant sur une autre personne, j'abusais de ce savoir pour pouvoir lui tirer des informations où le faire se sentir redevable.

«La liberté est le droit de faire tout ce que les lois permettent» du même homme que précédemment, or allez au bal de Poudlard ne souffrait aucune législation concernant le fait que le bibliothécaire du collège âgé de vingt ans, n'aille au bal de Noël avec une demoiselle extrêmement belle, élève, mais surtout majeure. Condition essentielle évidemment que je ne passe pour un bibliothécaire pratiquant le détournement de mineur, seulement il semblait que les feuilles de choux du coin aient bien décidé à me faire passer pour un pervers en raison du fait que j'avais invité une demoiselle tout à fais attirante au bal de Noël. C'était bien évidemment quelque chose qui allait faire jaser, mais dans le fond, ni ma cavalière ni même moi-même n'y avions penser quand je l'avais invité, cela paraissait tout au contraire une très bonne idée sur le moment. Peu m'importait parce que ce soir, il ne faisait presque aucun doute que personne ne nous montrerait du doigt, trop occuper qu'ils seraient à danser et profiter d'une soirée bien plus que agréable. Au fond, il n'y avait qu'une personne qui savait que Evanna était ma sœur et cette personne était moi, j'avais dis cela à James, mais de toutes évidences, il n'y avait pas cru. Le fait d'avoir invité ma propre sœur ne me dérangeait pas, d'autant qu'elle m'était aussi inconnue qu'une fille que j'aurais par hasard rencontré. Alors au moins ce soir, on ne m'en voudrait pas de danser et profiter de la soirée avec ma sœur, même si «les mœurs et les manières sont des usages que les lois n’ont point établis ou n’ont pas pu ou n’ont pas voulu établir.» Nul doute que les mœurs et manières me rattraperaient si quelqu'un venait à apprendre pour la nature réelle de la relation entre Evanna et moi.

Seulement quelle importance désormais que je suis en costume de cérémonie, dans un goût des plus classiques et des plus habituels. Comme on en voyait dans les films et comme on a l'habitude d'imaginer un jeune homme ayant invité une demoiselle à un bal. Je n'avais pas invité n'importe quelle fille non plus, mais une fille extrêmement attirante, et le fait qu'elle m'ait dragué et que j'ai été contraint de la draguer en retour pour pouvoir la revoir. Seulement la question était de savoir si je parviendrais à faire la part des choses et à savoir dire non à temps, mais je craignais que non car je voyais plus en ma cavalière, si belle et sulfureuse dans cette robe rougeoyante, une amie que véritablement une sœur, après tout, elle ne savait pas, comment cela pourrait lui nuire? Et moi-même je ne savais plus trop quoi faire, j'avais cru qu'en la retrouvant ma principale question serait de savoir si je comptais lui dire cette vérité pour détruire sa vie ou parce que je la jugeais capable de comprendre et de vire en apprenant cela, peut-être mieux en l'apprenant. Maintenant, les choses avaient changé, il n'y avait plus que la question de savoir l'impact que la vérité aurait sur elle, mais également le fait de savoir si de moi-même je serais capable de me souvenir que Evanna n'était pas une demoiselle avec laquelle je pouvais décemment sortir. C'était là une question qui revenait à s'interroger sur l'éthique et la morale, car il n'y avait pas de loi interdisant un frère et une sœur de s'aimer, mais il y avait l'éthique, la morale et les normes, et celles-ci avaient bien souvent beaucoup plus d'impact sur les gens que la pire de toutes les lois jamais décidées. Je pouvais attendre et espérer que Evanna ne cesse de jouer un jeu de la séduction mais je prenais le risque que non et d'oublier qui j'étais par rapport à elle.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Mer 19 Nov - 23:08

Son bras ayant pris le mien alors que nous nous dirigions tranquillement vers la salle où se tiendrait le bal, je réfléchissais encore à cela, arborant cette position de séducteur que j'avais depuis lors que la demoiselle avait commencé à me séduire. La voir s'éloigner serait le pire, quitte à être trop proche, je préférais être trop proche que de la perdre, pas maintenant ce serait vraiment, vraiment trop stupide. En plus de ça, je n'avais pas à me plaindre de la compagnie de ma sœur, non seulement elle parlait bien et semblait une jeune femme intelligente et mature, mais en plus elle n'avait physiquement rien à envier aux autres filles présentes dans le collège! Par décence pour le fait qu'elle soit ma sœur, je préfère taire le terme qui me venait à l'esprit alors que encore une fois, je regardais son angélique visage. Et je me demandais si intérieurement elle se posait elle aussi des questions sur sa famille, mais j'en doutais, elle avait après tout eu un père et une mère, même si pour aussi long que j'en savais cette dernière était née aux environs de l'année où la demoiselle était née. Comment voulez-vous de plus qu'un jeune homme de vingt ans reste impassible quand une demoiselle belle comme Evanna vous disait que vous étiez un jeune homme séduisant? La jeune femme m'avoua que c'était la première fois qu'elle fêtait Noël depuis son arrivée à Poudlard, pour moi aussi ce serait une première, et tout comme elle, j'espérais qu'elle parvienne à rendre le moment particulièrement magique et intense en se comportant comme lors de notre première discution dans le bar à Londres.

Nous arrivions devant la Grande Salle, descendant tranquillement les marches qui y menaient, un instant elle et moi nous regardâmes alors que nous descendions ces marches, un grand sourire sur le visage, aucun de nous ne verrait plus les escaliers de la même façon quand l'autre serait prêt, cela ne faisait absolument aucun doute. Cependant le bal n'allait pas tarder à commencer et pour preuve, les portes commençaient doucement à s'ouvrir devant le flot d'élèves qui dans un brouhaha assez surprenant tentait de discuter les uns avec les autres sans que l'on ne soit jamais vraiment sûr de que l'autre pouvait bien comprendre de ce qu'on lui disait, alors les réponses étaient bateau et on espérait au fond de nous que ce soient les bonnes, enfin qu'elle soient ce que la personne qui nous parlait voulait entendre où plutôt voir puisque les réponses se traduisaient souvent par des hochements de tête, des sursauts de sourcils, des regards plus appuyés ou plus interrogatifs. La gestuelle des signes, pratiques car elle évitait de trop élevé la voix. Evanna et moi entrâmes dans la salle avec chacun un sourire aux lèvres. C'est alors que les demoiselles commencèrent à s'aventurer plus dans la salle, laissant seul leur cavalier, j'avais rapidement relu le déroulement de la soirée, j'avais passé le passage sur l'interdiction des alcools, comme si aucun élève n'allait emmener de l'alcool, en plus les serveurs semblaient plutôt jeunes, je les imaginais mal faisant toute une soirée des cocktails sans alcool. Si ma mémoire ne me faisait pas défaut, la tradition voulait que la première danse soit un rien lente, toute proche d'un slow. Je ne m'attendais pas à cette chanson des Platters qu'était «Only you and you alone», mais à quelque chose de mélancolique tout de même. Et il me faudrait pour cela trouver une cavalière puisque la première danse se déroulait avec une autre cavalière dans un soucis de connaissance.

La question la plus difficile qui pouvait être posée à un homme, celle de devoir choisir parmi de si jolies filles, laquelle il préfèrerait invité à danser. D'autant plus difficile en cette soirée que toutes les filles étaient absolument sublimes, beauté de surcroit encore accru par la magnificence des vêtements qu'elles avaient choisis. Pour être plus exact, je devrais parler des robes absolument sublimes qu'elles avaient choisi. Il y avait beaucoup de filles et les styles adoptés par les demoiselles étaient très différents, d'autant que je me rendais soudain compte que si je voyais un nombre certain de visages chaque jour, je ne connaissais au final que peu de monde, dans cette marée d'élève, je n'avais pas reconnu tant de personnes. Evidemment il y avait l'immanquable couple formé par James et Lily, un autre couple que j'avais rencontré formé de Sirius et Anna, j'avais reconnu Léna Sterndunkle, et j'avais le souvenir d'un certain Nathan et d'un autre Jessi croisé dans la bibliothèque, mais ces deux derniers restaient très flous, nous ne nous étions pour ainsi dire rien dis. Un rien plus tard, je reconnaissais un Serpentard qui semblait avoir un faible pour Lily, du moins cela m'avait paru le cas dans la bibliothèque, Severus ou quelque chose dans ce style. Les demoiselles s'étaient assises, attendant qu'une jeune homme ne se décide à les inviter pour une danse. Evidemment, il ne faisait aucun doute que c'était un moment où beaucoup de choses entraient en ligne de compte, la capacité de chacun de se décider à demander à une demoiselle de partager la première danse, mais aussi les amitiés devaient-elles jouer? J'imaginais assez aisément James danser avec la petite amie de Sirius pendant que Sirius danserait avec Lily.

Il me fallait donc répondre à cette question en prenant moi aussi un maximum de considération suivant mes relations avec les gens. Seulement penser ici ne me ressemblait pas et tout semblait soudain me ramener à la question: «Mais pourquoi je me panique des autres? C'est juste une danse, après j'aurais toute la soirée avec ma soeur!» Seulement voilà, je savais que parmi les demoiselles il y avait au moins un choix qui me serait extrêmement dangereux, ironiquement ce choix que je savais m'être dangereux m'étais également le plus tentant de tous les choix. Finalement la demoiselle qui semblait être celle de «tous les dangers» pour quiconque danserait avec elle s'était mis légèrement à l'écart, et j'étais tenté de l'inviter. Seulement mes relations commençaient à peine à s'améliorer avec James, l'inviter ne serait pas de plus malins, pourtant à charge de revanche, juste pour agacer le jeune homme. D'autant que je savais que nombre de personnes seraient par la même occasion agacée par mon audace. Mon regard croisa celui de James, j'eus pour lui un sourire en coin et un clin d'oeil qui dans son esprit ne devait signifier rien de bon. Pourtant ce ne fut pas vers la Préfète Gryffondor que je m'avançais. Ni même vers une des autre demoiselles que je connaissais, ni Anna, ni Lena. Je m'avançais en faites vers une demoiselle charmante, dans une robe tout aussi charmante, et dont les cheveux d'un noire intense avaient été coiffés de façon à rendre la jeune femme ravissante. Celle-ci venait de quitter celui qui semblait être son petit ami, Nathan quelque chose, je l'avais croisé à la bibliothèque. Tendant ma main à la demoiselle tout en m'inclinant légèrement:


- Mademoiselle, pardonnez mon audace, mais j'aimerais vous convier à cette première danse.

La tradition le voulait, la demoiselle invitée ne pouvait pas refuser la demande d'un cavalier, et j'étais donc un des tous premier à inviter une demoiselle, bien sûr le «choix» si l'on pouvait appeler cela ainsi sans faire penser à un magasin m'avait demandé une certaine réflexion, et j'avais choisi par «logique» d'une certaine façon, d'autant que rencontrer de nouvelles personnes ne me dérangeaient pas, tout au contraire, j'appréciais de rencontrer des gens. Il faut juste savoir qu'à l'heure actuelle, je ne suis pas forcément des plus chanceux dans mes choix, pour preuve, j'avais adopté une réponse à la séduction de ma soeur par la séduction, ce qui ne s'avérerait pas obligatoirement une stratégie des plus payantes, elle l'était du moins pour rester avec la jeune femme, assez proche, mais je l'espérais pas trop, car je m'étais déjà surpris par quelque fois à oublier qu'elle était ma soeur. Mais je pense trop, et ma cavalière qui me sembla un instant surprise, se leva, elle tendit sa main et je la pris, ce n'est alors que je compris que les chances que j'aurais pu avoir de voir cette demoiselle à la bibliothèque était presque inexistante. Je n'avais pas fais attention auparavant, mais la demoiselle était aveugle. J'emmenais ma cavalière entre les élèves, et les premiers duo qui se formaient, prenant soin de guider celle-ci du mieux que je pouvais. Finalement nous arrivâmes sur la piste de danse, je lui faisais face, gardant un sourire sur mon visage. Alors que les premières notes de musiques signalaient le début de la première chanson et sans prendre en considération les autres tandems, je prenais la main gauche de ma cavalière ainsi qu'il le fallait pour danser, ma main gauche elle se posant sur la hanche de la demoiselle:

- J'ai presque oublié de me présenter, Matthieu Vince, le bibliothécaire. Ravi de danser avec vous mademoiselle, vous êtes toute en beauté ce soir.

La musique se démarrait, et la jeune femme et moi commencions à danser au rythme mélancolique qu'imposait le début de cette chanson...


[HRP= Trop long pour un seul post, désolé]
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Jeu 20 Nov - 8:04

    A peine avait-il posé les yeux sur Heaven que Nathan avait été subjugué par sa beauté… Elle qui était si magnifique habituellement semblait ce soir totalement irréelle. Il lui dit donc à qu’elle point elle était merveilleuse mais remarqua bien vite le léger voile de tristesse qui était apparu sur son visage lorsqu’elle lui dit qu’elle ne pouvait pas lui retourner le compliment mais qu’elle était persuadé qu’il était lui aussi des plus élégants… Afin de lui redonner le sourire il utilisa l’humour qui était un remède des plus efficaces dans ce genre de cas…


    - Je peux t’assurer que je fais pâle figure comparer à toi… Mes cheveux se sont ligués contre moi et on refusés de se laisser coiffer, précisa-t-il avec un léger rire.


    C’est après ces quelques mots qu’ils prirent ensuite le chemin de la Grande Salle… Nathan était en admiration totale devant sa petite amie et pour la première fois de sa vie il ne parla que très peu. Il lui souhaita un Joyeux Noël légèrement tardif et la remercia également pour le sublime cadeau qu’elle lui avait offert. Après ça ils arrivèrent enfin devant les portes closes de la salle où aurait lieu leur toute première soirée…

    Bien qu’ils aient été les premiers à arriver devant les immenses portes où aurait lieu le bal, Heaven et Nathan furent bientôt rejoints par d’autres couples. Juste après eux, arrivèrent Lily qui était magnifique accompagnée de son petit ami James Potter. Nathan les salua d’un bref signe de la main avant de reporter son attention sur les nouveaux arrivants qu’il ne connaissait pas ou très peu. Il s’agissait en effet du bibliothécaire en compagnie d’une élève qui, si les souvenirs du brun étaient bons, était chez les Gryffondors. Il accorda ensuite beaucoup moins d’intérêt aux autres puisqu’il s’agissait de Serpentards.

    Bien évident il n’avait rien contre la nouvelle, Hermione Granger ou Severus Rogue… Cependant, Nathan savait pertinemment que Kim lui en voulait pour il ne savait quelle raison. Voilà pourquoi il préférait se tenir à l’écart des couples qui venaient de faire leur apparition. De plus, l’arrivée de Jessi n’arrangea rien puisque le Pouffy s’était à le haïr depuis qu’il lui avait proposé ce fichu marché.

    Ce fut l’arrivée d’un nouveau couple qui lui rendit son sourire… En effet sa cousine venait de faire son apparition aux cotés de Sirius. Nathan fut ravie de constater à quel point sa cousine était rayonnante de bonheur ce qui lui fit énormément plaisir. Il remarqua également à quel point elle pouvait être jolie en cette soirée.
    Tenant toujours la main de sa petite amie dans la sienne, il adressa un signe de la main à sa sœurette au moment même où les portes de la Salle s’ouvraient. Les premiers à passer l’arche furent le bibliothécaire et sa cavalière, suivis par Jessi et la jeune fille qui l’accompagnait ainsi que Severus et la nouvelle élève du château…

    Reportant son attention sur la beauté qui lui tenait le bras ce fut elle qui le ramena à la réalité en lui disant qu’ils pouvaient sûrement y aller à présent… Le jeune homme eut un léger sourire confus et reprit la marche en direction de la Salle de Bal. A peine entrés, un flash suivit d’un déclic vint éblouir Nathan quelque peu. Il s’agissait de la fameuse photo de couple. Heaven lui demanda de lui décrire afin de savoir si elle n’avait pas une tête de Troll des Montagnes… Le brun leva les yeux aux ciel en entendant pareil bêtise.



    - Penserais-tu que je t’ai menti ? demanda-t-il en plaisantant. Tu es absolument magnifique et encore le mot est faible… Une véritable déesse !


    Après ces quelques mots, les deux jeunes gens votèrent pour élire la Reine et le Roi du Bal de Noël avant que Nathan ne conduise sa petite amie à l’une des tables. Sur le chemin il observa le décor qui était somptueux jusqu’à ce que son regard se pose sur le bar où plus précisément sur un des serveurs présents… Carrow était là ! Nathan lui jeta un regard noir et pensa immédiatement à invitée sa cousine pour la première danse… Il n’avait pas envie que ce con s’en charge !


    *Manquait vraiment plus que lui…*


    Etant arrivé à une table, ce fut le doux baiser d’Heaven qui le ramena à une réalité plus plaisante quoique… Il devait la laisser alors qu’il aurait voulu que la première danse du Bal soit la leur également. Il espérait qu’elle ne tomberait pas sur un débile profond et aurait presque voulu lui choisir son cavalier mais c’était impossible…


    - Je serais à toi pour toute la soirée si tu le souhaite après cette première danse, dit-il en lui rendant également son baiser. Je vais inviter Anna avant que son ex s’en charge, lui dit-il simplement. A tout de suite… !


    A contrecœur il lâche la main de sa douce et se dirigea vers sa cousine au moment même où le bibliothécaire allait voir Heaven. Arrivé près de sa cousine il ne parla pas de suite et observa la scène qui se déroulait un peu plus loin… Il regarda l’employé de Poudlard emmené sa petite amie sur la piste de danse avec une légère pointe de jalousie… puis fit face à Anna en souriant…


    - Et ben… Tu ressemble à quelque chose au moins ce soir… commença-t-il par la taquiner. Je plaisante ! Tu es sublime Sœurette. Il fouilla ensuite dans la poche de son costume pour en sortir les deux places de concert. Tiens… Joyeux Noël ! Et surtout merci pour ton cadeau… Il est sublime, dit-il en montrant son poignet où il portait le bijou ce qui faisait également voir la chevalière.


    Grâce à ces deux places elle pourrait se rendre dans le concert de son choix… Que ce soit pour celui d’un groupe moldu ou d’un groupe magique. Il espérait que le cadeau lui plairait !
    Il continua en reprenant la parole…



    - Tu m’avais promis une danse alors me voilà… déclara-t-il enfin.


    Il saisit ensuite sa sublime sœurette par la main et l’entraîna avec un sourire sur la piste de danse… Il fit en sorte de ne pas être trop loin de sa petite amie et de son cavalier afin de voir comment ça se passait pour elle… Puis ils commencèrent à danser.

Mangemort↯ Le pouvoir est entre mes mains
avatar



Nombre de messages : 1007
Date d'inscription : 06/09/2008




Lord Voldemort

Mangemort
Le pouvoir est entre mes mains


Carte du maraudeur
Niveau magique: 15/15
Libre pour ::
Bonus: 0
MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Jeu 20 Nov - 10:24

    J’avais véritablement l’impression que ce soir allait être celui de mon triomphe. J’allais démontrer à tous que contre toute attente, les serpentard allait briller par leur présence ce soir… Je savais que cela en surprendrait plus d’un, mais j’étais réellement décidé à faire la fête, profiter de la soirée, et de tout ce que je pourrais y voir ou y faire… Un sourire mauvais se dessina sur mon visage tandis que je me repassais en tête les dernières discussions que j’avais pu avoir avec mes « amis »… Oui, décidément, j’avais une hâte terrible qui me saisissait au cœur et aux tripes, et je n’attendais qu’une chose, entrer dans la salle des banquets et pouvoir déjà admirer la bêtise d’Albus Dumbledore, le pseudo plus grand sorcier de tous les temps. Il semblerait que le vieil homme, déjà sénile, avait décidé de ma faciliter la tâche de bien des manières ce soir… Cela allait être un vrai régal, un pur délice !


    Déjà, quand je vis Kim descendre des escaliers menant à son dortoir, je ne pu m’empêcher de penser que certains allaient bien s’amuser ce soir… D’autant plus qu’elle semblait irradiait d’une beauté un peu troublante. Elle était loin d’être canon mais savait véritablement se mettre en valeur. Une coupe de cheveux bizarre n’était néanmoins pas déplaisante et ses yeux étaient porteurs d’un regard des plus intenses. Heureusement que pour un immortel comme moi, l’âge n’avait pas réellement de sens… Ahem ! Bref, me rapportant à son tour un compliment, nous nous mîmes en route tout en discutant de choses et d’autres, mais surtout, je remarquais sans peine que tout Poudlard semblait s’être décidé à rester pendant les vacances de noël rien que pour assister au bal du directeur, délicieux !


    Arrivés devant la porte de la salle, j’eu le plaisir presque non feint de voir plusieurs de mes condisciples. Severus était présent avec Regulus et tous deux étaient plutôt bien habillés et soignés, et feront briller à coup sûr le blason de notre maison ce soir. Beaucoup prendraient sans doute l’acte de Severus comme une véritable trahison mais je me doutais de mon côté que tout était calculé de la part de mon jeune et intelligent acolyte. Je savais apprécier son choix à sa juste valeur, et même si cela me dérangeait tout de même un peu qu’il accompagnait une gryffondor plutôt qu’une serpentarde, la stratégie me sautait aux yeux et je lui lançais un regard entendu. Il semblait appliquer notre dernière discussion à la lettre… Kim salua également nos condisciples, mais je remarquais aisément qu’elle ignora totalement la gryffondor et Roxane, et je pu presque sentir des sentiments mauvais qui émanaient de ma cavalière à l’encontre des deux femmes. Peu importait, tant que cela n’interférerait pas avec le reste de la soirée !


    Roxanne et les autres me répondaient a leur tour, mais bientôt, la porte s’ouvrit, signe que le bal allait bientôt commencer. Toujours en donnant mon bras à Kim, j’entrais dans la salle, faisant honneur au passage à la tradition d’élire le roi et la reine de la soirée. Si tout se passait comme je l’avais imaginé, nous aurons droit à une élection plutôt intéressante, en quelque sorte le bouquet final de ce bal ! En avançant à l’intérieur de la pièce, je me rendis compte qu’Amycus et Torben, les deux serveurs, attendaient déjà les convives tandis que les filles allaient s’asseoir d’un côté de la salle… Bien entendu, j’avais passé mon temps à observer de façon brève les personnes présentes et j’en retirais déjà quelques intéressantes conclusions.


    La compagne de Severus semblait vouloir ramener ce dernier à s’intéresser plus à elle qu’à Lily Evans qui venait de faire son entrée. Discrétement, je fis un signe de tête à Severus, qu’il aille inviter Lily. Plus loin, la jeune Anna Sanders avait compris qu’Amycus allait faire le service et elle semblait appréhender la suite. Sans doute serait elle surprise. Lily Evans et Potter semblaient s’entendre, mais je comptais bien rompre cet équilibre. Je remarquais également qu’il y avait plusieurs têtes connues dans l’assemblée et je gratifiais mes connaissances féminines d’un brève signe de tête respectueux. Enfin, je trouvais le regard d’Alice Mc Pherson, l’un des deux plus beaux canons de toute l’école. Elle était déjà assise et les regards qu’elle jetait à son serveur étaient évocateurs. Ces deux là étaient sur un petit nuage apparemment, mais je devais en avoir confirmation et par là même empêcher Franck Londubat, amoureux transi d’Alice, d’aller lui compter fleurette. Comment ? Tout simplement en y allant le premier !


    D’un pas résolu, j’avançais donc vers les chaises occupées par la gente féminine, pour finir par m’incliner très respectueusement vers Alice pour lui offrir mon bras, la gratifiant au passage d’un sourire charmeur mais posé.



    - Quel plaisir de te revoir, chère Alice ! Je dois bien avouer que tu m’as manqué ces derniers temps ! M’accorderais tu cette danse ?


    Je savais que le règlement stipulait que la jeune femme ne pouvait pas refuser une proposition de première danse dans ce bal, du moins en principe ! Je soupçonnais Dumbledore d’avoir vu, par cette règle, l’occasion de s’amuser un peu en voyant la déconfiture de certains ou certaines ! Cependant, je m’étais toujours montré galant et respectueux de la gente féminine et je me devais de parfaire ma réputation. De plus, je pensais bien que cela plairait plus à Alice. L’emmenant sur la piste de danse, je pries sa main droite dans ma main gauche tout en passant mon bras dérrière sa taille, et tandis que la musique commençait à être jouée par l’orchestre, je commençais à danser avec la très séduisante Gryffondor tandis que je la gratifiais d’un sourire amical et charmeur…


    - Comment vas-tu, Alice, depuis le temps ? Qu’as-tu de beau à me raconter ?
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Jeu 20 Nov - 12:15

    Regulus put seulement deviner à l'expression de sa cavalière qu'elle s'était tout comme lui sentie amusée des ragots colportés à leur sujet dans le Racontard, car avant qu'elle puisse formuler une réponse, ils furent interrompus par l'arrivée d'autres Serpentard. Il reconnut celui qui venait de les saluer comme étant Jessi Tumodel, étranger ayant intégré l'école en début d'année qu'on ne pouvait que remarquer, sa prestance sortait de l'ordinaire. Regulus n'avait jamais eu l'occasion de faire connaissance avec lui. A ce qu'il savait, Jessi exprimait des opinions plutôt modérées pour un membre de leur maison et passait son temps à charmer ceux qui l'entouraient. Avec succès. Le simple fait qu'il soit manifestement parvenu à se faire apprécier de Kim était éloquent. Mais s'il couchait avec qui que ce soit, il restait très discret, il n'y avait aucune rumeur à ce sujet.

    L'héritier Black salua donc poliment le nouveau venu et sa cavalière, mais sans leur accorder trop d'attention. Il préféra diriger celle-ci sur Severus Rogue, qui les avait également rejoints. Le sixième année était presque métamorphosé par le soin qu'il avait mis à se préparer pour le bal. Ses traits restaient ingrats, bien sûr, mais cela ne l'empêcher pas de présenter un certain attrait, dans un genre lui étant particulier. Regulus déplorait qu'un tel effort profite principalement à la Gryffondor hystérique qui lui servait de cavalière. Il se demandait pourquoi Severus avait jugé bon de l'inviter. Peut-être avait-il lui aussi calculé pour se donner une réputation plus progressiste ? Le cinquième année espérait en tout cas que ce soit une raison de ce genre. Severus ne pouvait tout de même pas apprécier une fille aussi déraisonnable. Enfin... Sans trahir en rien ses pensées, il salua avec une courtoisie égale ce deuxième couple.

    Les portes de la grande salle commencèrent alors à s'ouvrir, et il fut temps de s'avancer, un couple à la fois. Il présenta de nouveau son bras à sa cavalière avant de suivre le mouvement. La raison de cette contrainte apparut rapidement quand un flash l'avertit qu'une photo venait d'être prise. Bon, au moins il avait revêtu sa persona publique et souriait légèrement. Mais comme le disait Roxanne, ce ne serait pas la photo de l'année. Laissant également transparaître son amusement dans sa voix, il lui déclara sur le ton de la confidence.


    "Une chance que je fasse partie du comité en charge des albums de promo... Je te promets de veiller à ce que ce cliché soit égaré."

    Passant ensuite devant l'urne, ils y placèrent tous deux leurs bulletins. Il trouvait cette élection complètement stupide, mais bon, il avait l'habitude de se plier aux usages les plus stupides. Il était simplement satisfait de passer le plus souvent inaperçu, autant il pouvait envisager de participer en votant, autant il ne pouvait concevoir d'être ridiculisé en étant élu.

    Se remettant à peine de cette image mentale tandis qu'il se représentait la pire possibilité pour la reine à embrasser, il n'eut presque pas à feindre un frisson d'horreur en réaction à la suggestion de Roxanne. S'il devait accorder à cette Poufsouffle ne serait-ce qu'un baiser, il ne pourrait jamais s'en débarrasser.


    "Morgana soit louée pour son incapacité à trafiquer les votes donnés. Je n'ose pas imaginer ce qui s'ensuivrait."

    Parcourant la salle du regard, il vit la Poufsouffle en question près de l'entrée, et veilla à ne pas sembler la remarquer. Mais il put voir que de son côté, Marylise avait de grands yeux malheureux fixés sur eux. Il ne pouvait qu'espérer qu'elle consentirait enfin à renoncer. Ils ne formeraient jamais un couple, et il était grand temps qu'elle s'en persuade. Et s'il utilisait une fille qu'elle détestait comme cavalière pour le prouver et qu'elle s'en sentait blessée, elle ne pouvait s'en prendre qu'à elle-même pour avoir trop insisté.

    Fermement décidé à éviter Marylise pour le reste de la soirée tout en jouant son rôle avec Roxanne pour briser définitivement ses espoirs, il conduisit sa cavalière jusqu'à la rangée de sièges où elle devrait attendre qu'un autre l'invite pour la première danse. Il répondit à son sourire et à sa salutation avec la même tendresse jouée.


    "La séparation sera difficile, mais je m'engage à vous retrouver sitôt que j'y serai autorisé, ma douce cavalière."

    Il alla jusqu'à s'incliner légèrement, puis se mit en retrait le temps que les couples finissent d'arriver. Ce faisant, il réfléchit à quelle demoiselle il pourrait inviter pour la première danse. Encore une coutume ridicule, cette interdiction de refuser l'offre formulée. Il pouvait supposer que Dumbledore s'imaginait que ça favorisait l'unité dans un bel "esprit de Noël", mais pour sa part il y voyait plutôt matière à discorde. Il y avait facilement moyen de profiter de cette règle pour faire monter la tension. D'ailleurs...

    Il releva mentalement les plus jolies filles présentes. Il allait sans dire qu'il ferait son choix parmi elles, il avait un certain standing à assurer, tout de même. Le premier nom par lequel il fut tenté fut celui d'Anna Sanders... une fille de sa classe, Serpentard, de bonne lignée, et accessoirement cavalière de son cher frère. Ils disaient n'être que de très bons amis, mais s'étaient tenus très près l'un de l'autre. Elle représentait donc une possibilité non négligeable de provoquer Sirius en toute impunité.

    Ah, mais il voyait déjà son cousin se rapprocher d'elle, sans doute décidé à l'inviter... tant pis pour cette idée. Qui d'autre ? Oh, il y avait une autre possibilité également amusante, maintenant qu'il y pensait. La possessivité de James Potter envers Lily Evans était légendaire. En invitant celle-ci, il pouvait du même coup réussir à irriter les Maraudeurs, s'afficher comme un progressiste tolérant les Nés-Moldus et les Gryffondor, et accessoirement empêcher Severus de l'inviter lui-même pour cette première danse. Voilà, c'était décidé.

    Se dirigeant vers la jeune femme, il s'inclina légèrement pour la saluer et lui adressa son sourire le plus charmant et dénué d'arrières-pensées. Qu'il savait généralement efficace, car quoi qu'il en pense Sirius n'avait pas le monopole du charme de cette génération de Black.


    "Mademoiselle. Me ferez-vous l'honneur de m'accorder cette première danse ?"

    Après avoir reçu son assentiment, Regulus proposa son bras à Lily pour la conduire vers la piste, avant de se mettre en position pour danser avec l'aisance née d'une longue habitude. Il ne comptait plus les bals auxquels il avait dû assister depuis son enfance, et se savait très bon danseur. La musique commençant, il guida la jeune femme dans les premiers pas, continuant à sourire dans sa direction. Même vue d'aussi près, elle était réellement jolie, il pouvait comprendre en partie l'engouement de James. Il la complimenta d'ailleurs, sur un ton amical.

    "Tu es absolument ravissante dans cette robe. J'espère que tu ne m'en veux pas trop de t'avoir volée si promptement à la foule d'admirateurs qui se seraient sans nul doute disputés ta première danse ?"

    Regulus sourit encore, laissant transparaître son amusement. Ce n'était pas parce qu'il utilisait Lily à ses propres fins qu'il voulait que la jeune femme passe un mauvais moment. Il restait un gentleman, après tout.
Mort↯  Un seul mauvais sort et Pfiou !!!
avatar



Nombre de messages : 56
Age : Dans une tombe >.>'
Date d'inscription : 05/09/2008




Mort : Keith Glace

Mort
Un seul mauvais sort et Pfiou !!!

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Jeu 20 Nov - 14:52


~ Dans la tête de Keith ~


    Tout doucement, j’ouvris mes prunelles. Un rayon de soleil chaud venait me caresser le visage. Me relevant légèrement, je ne reconnu ni ma chambre à couché dans le château de Poudlard, ni même celle de mon appartement. Où étais-je ? C’était une bonne question. Tournant la tête, je vis une magnifique bombe toute nue à mes côtés. Et bien, même si je ne me souvenais de rien, j’avais la certitude que ma soirée avait été bonne. D’ailleurs, je visn déposer quelques baisers ardent dans le cou de la belle au bois dormant, descendant vers sa poitrine, son ventre, avant de remonter. Mes mains s’activèrent également à toucher sa peau d’ébène. Je ne pouvais pas laisser ce crime impuni, et je devais donc le réparer au plus vite. De quoi je parlais ? Et bien, je ne me rappeler pas de la nuit que j’avais passé avec ce canon ! Cela était une insulte à sa beauté, je devais donc l’honorer de nouveau.

    Au taquet, je parvins à la réveiller au fur et à mesure. Ne se faisant pas prier plus longtemps, elle me renversa sur le coté et me fit voir, ou plutôt revoir de quoi elle était capable. Devant, derrière, sur le côté, debout, assise, dans la cuisine, dans le lit, dans la salle de bain, sur la table… Bref, je vous passe les détails, mais cela fut des plus torride. Ma besogne faite, tandis qu’elle se rendormi épuisé par les deux heures que je venais de lui offrir en plaisir et orgasme, je m’activais à récupérer mes affaires. Il me fallut une bonne dizaine de minute pour tout retrouver. Vu l’état de ma chemine, et des boutons de mon pantalon, ma compagne devait être vraiment chaude hier soir, ou ce matin aller savoir. Regardant ma montre, je constatais qu’il était déjà près de 14H. Aye, j’avais devoir me dépêcher si je voulais être à temps au bal ce soir, surtout que j’allais devoir me racheter un costume, vu l’état actuel de celui que j’essayais tant bien que mal de faire tenir.

    Enfilant ma veste en cuir, je sortais du lieu de vie de ma camarade de jeu de cette nuit, sans un mot, je descendis les 5 étages à pied, préférant faire un peu d’exercice. J’avais une gueule de bois horrible, et un très gros mal de crâne. Le froid hivernal me fit beaucoup de bien. Mes pas furent étouffés par l’épaisseur incroyable de neige qu’il y avait sur les trottoirs. Bon, mon premier objectif, c’était de savoir ou je me trouvais, pour rentrer chez moi. Je n’étais pas en état de transplaner, j’avais donc devoir me servir des moyens moldus. Au bout d’un bon quart d’heure de marche, je trouvais enfin une bouche de métro. Miracle, moi qui pensais ne jamais y arriver ! Constatant que j’étais à l’opposé de mon lieu de vie, je poussais un léger juron, avant de prendre le subway. Pendant 45 minutes, je dus supporter une bonne femme qui voulait que je lui donne de l’argent. Déjà que je n’avais pas d’argent moldu sur moi, et que si un contrôleur passait, je me faisais embarquer, alors lui en donner… On était certes le jour de noël mais il y avait des limites quand même !

    Ma pendule affichait 15H30 quand je rentrais enfin chez moi. Ma journée allait être des plus serré, et je devais mettre la vitesse supérieure. Filant prendre une rapide douche, l’eau chaude me fit disparaître totalement mon mal de crâne. Enfilant un jean, un marcel et un bon pull, je glissais ma baguette dans ma poche intérieure de mon manteau, mit ce dernier sur mes épaules, et repartis de chez moi direction le chemin de traverse. Il me fallait absolument un nouveau costume, et je ne devais pas tarder. Si j’arrivais en retard alors que j’étais de garde au château, cela n’allait pas le faire. Transplanant directement devant la banque de gringott, je retirais de mon compte une soixantaine de galion, puis je pris la direction de la boutique chique de vêtement. D’ordinaire, je n’y allais pas, mais là, il me fallait vraiment non pas qu’une tenue mais deux bien spécifique, et il me fallait le talent de plusieurs couturiers de la haute on va dire. Et oui, car même si je ne suis qu’un simple professeur, j’ai eu un moment une très grosse rentrée d’argent pendant un tournant de ma vie, et je pouvais du coup, me le permettre…

    C’est là que je tombais sur Elle. En quelques mois, elle n’avait vraiment pas changé, bien au contraire. Je la reconnu tout de suite, même si elle était de dos. Revêtu d’une belle robe au ton bleu turquoise, Elle était venue pour faire ajuster cette dernière. M’approchant d’Elle silencieusement, je pus entendre qu’on lui avait fait cadeau, mais qu’au niveau de sa fabuleuse poitrine, s’était trop serrée, mais par contre à la taille, pas assez. On pouvait sentir qu’Elle était une grande dame, surtout dans une si belle tenue. Beaucoup de couturiers étaient autour d’elle, et prenait les mesures pour lui parfaire cette dernière. Quand Elle ordonnait, gare à celui qui osait ne pas faire ce qu’Elle voulait. Elle était ainsi. Et vraiment Elle n’avait pas changé d’un poil. A si, ses seins semblaient encore plus voluptueux, ce qui la mettait encore plus en valeur. Et sa silhouette si parfaite… J’aurais été un chien, je me serais tout de suite jeté sur sa jambe et enfin… Vous avez compris quoi, pas besoin de vous faire un dessin.

    Quand Elle eut enfin fini de donner ses directives, elle commença à ôter sa robe. Ce ne fit qu’à ce moment qu’on s’aperçu de ma présence. Au début, on voulu me virer de la boutique, pensant que j’étais venu pour épier la belle demoiselle, et la voir en sous-vêtement. En même temps, ce n’était pas comme si cela la première fois, bien au contraire. Me reconnaissant tout de suite, Elle calma la troupe, mais alla se changer dans une cabine. Fichtre moi qui aurait bien voulu quand même me rincer l’œil, ce ne serait pas pour cette fois ci. Bah quoi ? Une pure bombe sous mes yeux qui se mets toute nue, je vais pas tourner la tête. Et puis quoi encore ? Je suis un mec avec un gros paquet au milieu des jambes, et qui avait besoin de se satisfaire de temps en temps. Je ne m’en cache pas, ni même en est honte. Je suis ainsi à point c’est tout, et je ne voulais changer pour rien au monde ! 16h pointait le bout de son nez quand enfin je pus m’atteler à trouver des tenus pour ce soir. Venant nous rejoindre, confiant sa robe aux couturières, Elle était vraiment somptueuse dans son pantalon noir moulant qui mettait son sublime cul d’une manière des plus agréable au regard. Quand au pull qu’elle portait… C’était la même chose. On devinait ses courbes, pour mon plus grand plaisir.

    Grâce à ses conseils, il ne me fallut que dix minutes pour trouver ce que je recherchais. Très intelligente, Elle savait vraiment ce qui pouvait mettre en valeur un homme. En même temps, quand on la connaissait, cela n’était pas étonnant. Une fois mes emplettes faites – plus de quarante gallions dépensés – j’invitais ma superbe rencontre à boire un café en ma compagnie chez moi, une idée bien précise en tête, pour fêter nos retrouvailles. Je l’avais rencontré lors d’un de ses voyages aux Etats-Unis cet été. Nous avions passé 2 semaine entière ensemble, puis elle dut rentrer en France. Cela était d’ailleurs étonnant qu’elle soit en Angleterre à présent. Déclinant ma proposition, Elle me proposa cependant d’aller dans un bar, préférant. Moi qui pensais qu’Elle n’avait pas changé, je m’étais trompé. Et j’allais apprendre la raison de son refus bien vite, autour du liquide chaud qui nous firent beaucoup de bien. Elle me raconta ainsi le fait qu’elle soit partie de France et tout ce qu’il y avait de nouveau dans sa vie. Je ne pus que constater qu’Elle s’en était vraiment bien sortie, surtout avec le métier qu’elle faisait à présent. Quel dommage quand même qu’elle est quittée Poudlard avant que je n’y arrive…

    Qui était donc cette jeune femme ? Nulle autre que Krystel Raybrandt bien entendu, si vous ne l’aviez pas compris plus tôt, ou pour ceux qui ont un cerf-volant [Jeu de mot, cerveau lent *sors par la petite porte de secours, avant qu’on lui lance des tomates à la figure, ou des pierres, selon l’humeur des liseurs du rp*. Donc oui, j’en étais où. Nous passâmes prêt de 50 minutes à parler ainsi, mais je dus cependant mettre un terme à notre discussion, devant vraiment me préparer. Si je ne me pointais pas à l’heure, cela ne le ferait pas. Déjà que je n’avais pas de cavalière… Attendez ! Me voilà en train d’avoir une merveilleuse idée. Au moment de lui faire la bises, après l’avoir prise dans mes bras – bah quoi, j’ai quand même le droit d’en profiter et puis, on est de amis après tout, intimes en plus – j’en vins à lui proposer de m’accompagner ce soir. Au début, elle était quelque peu hésitante. Etant de garde ce soir au ministère, elle devait y aller pour 22H. Et puis, elle n’avait rien à se mettre. Et puis, il y avait Lui qui y serait et qui était du genre jaloux… Quelle idée en même temps de priver la belle française de ses ailes ? C’est une beauté sauvage et libre, enfin c’était à présent. Quelle grosse perte pour le genre humain Mâle quand même…

    Il me fallut un bon quart d’heure pour la convaincre enfin. La belle brune me griffonna rapidement son adresse sur une serviette en papier, me donnant donc rendez-vous dans 1H30 devant chez elle. Elle déposa un léger baiser sur les coins de mes lèvres, avant de transplaner, pour aller se préparer. Je restais quelque peu songeur pendant quelques minutes, puis je transplanais à mon tour dans mon appartement. Il n’y avait vraiment pas à dire, mais elle me faisait toujours le même effet. Et dire qu’elle avait à présent des menottes aux poignées. Si cela n’était pas triste. C’était pourtant son propre choix à ce qu’elle m’a dit. N’empêche, dans cette histoire, il ne faisait aucun doute que la sublime Raybrandt souffrait beaucoup. Il fallait vraiment qu’elle tienne à cette Amycus pour rester avec lui malgré tout ce qu’elle devait subir. Mais vraiment beaucoup. Surtout quand on sait que sa nature et la mienne sont semblables. Volatiles, aimant jouer avec la vie et en profiter un maximum, ne laissant pas la place à la tristesse…

    ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~


    Une musique douce s’échappait sous les portes de la grande salle de Poudlard, signe que le bal venait de commencer. J’étais un peu en retard, mais que d’une dizaine de minute, donc cela allait. A mes côtés, j’avais la chance d’avoir une sublime demoiselle de 18ans, dans une robe des plus sexy. Elle avait toujours su se mettre en valeur, et encore une fois, elle ne fit pas d’exception. Sur mon visage ornait un grand sourire. J’étais fière d’être en sa compagnie, et j’avais faire des jaloux, sans aucun doute possible. Je sortis ma baguette, et cette dernière enclencha l’ouverture des portes. Prévenant ma compagne, je l’avertis qu’une photo serait prise, et c’est sans étonnement que nous fûmes pris en cliché. Je l’avais prise par la taille, me plaçant juste derrière elle, ma tête passant au dessus de son épaule. Il ne faisait aucun doute que ce souvenir serait des plus réussi. Sans perdre de temps, je l’entraînais sur la piste de danse, lui offrant ma compagnie pour la première danse. Je remerciais le ciel de ne plus être élèves, mais un surveillant, sinon j’aurais du laisser ma belle à un autre tout de suite.

    Je la vis faire un grand sourire à un des hommes derrière le bar, avant que je ne l’amène sur la piste. Je ne savais pas lequel était le fameux Amycus, et j’en fichais pour l’instant. Quand on a une cavalière d’une telle classe, on ne peut pas ne pas ne pas se concentrer totalement sur elle. Ses bras vinrent enlacer mon cou, pour mon plus grand plaisir. Grand dieux, je donnerais tout mon argent sur mon compte juste pour pouvoir lui retirer cette robe qui la mettait en valeur totalement, et lui faire l’amour sauvagement là, tout de suite. Enfin, pas devant mes élèves quand même. En parlant de ces derniers, ils étaient vraiment des plus beaux, et particulièrement les donzelles. Miam, j’avais bien envie d’en croquer plusieurs. Evanna avait un décolleté des plus surprenant qui donnait envie à ma tête de venir si loger… Lyra quand à elle avait une tenue des plus sexy, qui donnait aussi envie de la dévêtir. Quand à Lily… Mamamia, comment vous voulez que je tienne moi entouré de canon pareil ? Ce n’est pas humain.

    Sortant de mes pensées perverses, je reportais mon attention sur Krystel. Posant ma main juste au dessus de ses fesses, devinant ses dernières juste un peu plus bas, je lui saisi doucement une de ses mains pour la placer dans la mien. Je lui fis mon sourire le plus charmeur, avant de faire un pas en avant, puis deux etc etc. Je ne pu m’empêcher de me trouver génial d’avoir pris des cours de danse plus jeune. J’étais à la hauteur de la bombe sexuelle, dont la poitrine m’appelait. Vu que j’étais plus grand qu’elle malgré ses talons, ma vue se portait tantôt dans ses yeux d’un bleu azur sublimé par un trait noir de crayon, tantôt sur son décolleté pailleté en contre bas. Une légère chaîne tombait dans ce dernier et je voulu devenir elle, rien que pouvoir toucher sa peau et venir de blottir entre ses seins. J’aimais les bonnes choses de la vie, reluquer les minettes qui pouvaient s’offrir sous mes yeux, profiter de celle qui était majeur, pour leur faire connaître le mot ‘plaisir’ et ‘extase’. Oui, il n’y avait pas à dire, mais elles étaient vraiment mon péché mignon. En même temps, comment résister quand on est un homme un vrai ? Impossible…



    - Vous me faites tourner la tête très chère…
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Jeu 20 Nov - 17:30

['Ttention les yeux, c'est mwa que v'la Cool ]

Hum... Pourquoi Rabastan était-il venu déjà? Ce genre de manifestations hypocrites qui avaient surtout été inventées pour les femelles, n'avait pour lui aucun intérêt alors... Pourquoi? Pour la bouffe? Hum, ou pas, il savait où étaient les cuisines et n'aurait don eu aucun mal à aller se servir de ce qu'il avait envie...

Mesdâmes, Messieurs, je pense qu'un petit flash back s'impose.

C'était il y a trois semaines. Rabastan, s'occupant de ses affaires, à savoir engloutir goulument son petit déjeuner riche en graisses et en sucres, comme à son habitude (on se demande d'ailleurs comment c'est possible qu'il ne soit pas encore obèse), quand un hibou grand duc de couleur noire se posa, avec une grâce que Rabastan n'arriverait (même en l'ayant voulu) sans doute jamais à égaler puisqu'il (le hibou) ne renversa ni ne frôla même quoi que ce fut sur la table, juste devant l'assiette du jeune homme et lui tendit sa patte. Bast avait reconnu le hibou parental, communément surnommé Tonton Duduc par Rodolphus et lui même depuis des années, à cause de sa ressemblance avec un méchant dans un conte que leur avait lu leur mère il y avait longtemps. Il était cool comme piaf, il faisait son boulot et go dodo.

Rabastan lui donna quelques tranches de lard fumé, prit la missive parentale, et comme il s'y attendait, l'oiseau ne décolla pas pour autant. Il attendait, grassement. Le brun soupira.

"Ok Ok..."

Il sortit une plume et un petit morceau de parchemin, ainsi qu'un peu d'endre et tenta d'écrire le plus soigneusement possible "Oui père, bien mère.", avant de signer, cacheter et accrocher le tout à la patte de Tonton Duduc qui s'envola aussi sec, avec cette même grâce écoeurante, repartant aussi soudainement qu'il était venu.

Il répondait "oui" sans même avoir lu la lettre. Bizarre selon vous? Pas pour Rabastan. Il connaissait ses parents et savait très bien qu'ils n'avaient pas pris la peine de lui écrire seulement pour lui demander de ses nouvelles, mais juste bien pour lui demander quelque chose. Ou bien il recevait régulièrement des beuglantes, chaque fois qu'il se faisait coller en somme, bien que ça ne fut plus arrivé depuis un petit moment maintenant. Il avait répondu oui parce qu'il savait que ses parents lui demandaient de faire quelque chose, et qu'il ne voulait surtout pas les contrarier... Légèrement extrêmistes, en règle générale quand ils demandaient un truc, il valait mieux pour le matricule de celui ou celle à qui ils demandaient s'exécute sur l'heure... Enfin bref! Bast' connaissait ses parents et pour le moment il avait autre chose à penser, comme à son jus de citrouilles par exemple, donc il rangea la lettre sans l'ouvrir dans sa poche de pantalon. Où elle restait la journée, sans bouger et... Encore un long moment.

A vrai dire, il l'avait complètement oubliée juste après le petit dej'. Normal. En fait, la lettre ne lui revint en mémoire que le jour où il l'eut de nouveau sous les yeux, c'est à dire la veille du bal. En fait elle était restée dans sa poche pendant trois semaines. Elle n'en était sortie que lorsqu'un elfe de maison consciencieux, prenant le linge sale pour aller faire une lessive, avait fait ses poches, trouvé la lettre et l'avait soigneusement posée sur sa table de nuit. Oui oh je vous vois venir hein (!)... Rabastan n'a pas porté le même jean tous les jours trois semaines de suite... Il a juste une tonne de frocs et les mets tous deux fois avant de les mettre à laver. Donc celui où il y avait la lettre, il l'avait mis pour la deuxième fois deux jours avant le bal et voilà stoo.

Rabastan se jeta sur son lit, il avait eu une journée de cours arrassante, prit la lettre, la tourna dans tous les sens... Et ne l'ouvrit pas. Il la reposa sur sa table de nuit et se coucha direct. Dodo! Endormi comme une masse, jusqu'au lendemain. Le lendemain matin donc (il avait bien dormi! Preuve tangible: le filet de bave sur le coin de la bouche... Huuuummmm... Too Hot!) Il se leva et ...

Ca vous gonfle hein qu'on tourne autour du pot avouez... Vous voulez savoir ce qu'il y avait d'écrit? Vous voulez vraiment savoir? Ok ^^ Sautons directement à la scène suivante, c'est-à-dire au petit déjeuner, moment fatidique où... Tutututu... Il ouvrit la lettre...

Citation :
Rabastan Chéri,
Ton père et moi voulons que tu ailles au bal de l'école. Nous avons apprit que tu ne voulais pas y assister et c'est inconcevable. Vas-y et fais honneur à ta famille, au sang pur et noble. Vas-y, sinon nous te couperons les vivres.

Tendresses, Papa et Maman.

Le jeune homme, qui buvait tranquillement son jus de citrouilles, marqua une courte pause, le temps que l'information ainsi que toute l'ampleur de sa signification monte au cerveau...
Il était OBLIGE d'aller au bal...

"Pffssblblblblbll!!!!"

Il recracha son jus d'orange droit sur la pauvre fille qui mangeait en face de lui. Je ne vous cache pas qu'elle devint hystérique et je pourrai coucher ici cette folle épopée mes amis mais on me reprocherait encore de tourner autour du pot *regards suspicieux* oui touaaaa... Donc sachez seulement qu'elle tenta veinement de lui mettre une baffe, que Rabastan arrêta, et que comme une fois levé, il faisait bien trois têtes de plus qu'elle, elle se fit toute petite qu'elle était (c'était dur) et parti se changer en lui lançant des regards firibards. Aurait-elle été un chat qu'elle aurait feulé... Ffffffffffsssstt... Vilaine... Boudin...

Mais le vert et argent avait d'autres soucis. Les longues manifs pompeuses n'avaient jamais été sa tasse de jus de citrouille, bien au contraire... Ce genre de réceptions n'avaient jamais éveillées chez lui que du mépris... Des filles qui se sentent obligées de rivaliser les unes avec les autres en tenues, coiffures et autres accessoires... Pathétiques.

Mais il n'avait guère le choix. C'était ça ou la mendicité. Et à choisir, il préférait encore la soirée pavane entre coqs et poules. Mais il ne lui suffirait pas de faire acte présence. C'était marqué "Fais honneur à ta famille"...

*En gros, passe pour la plus jolie des lopettes et fais-toi remarquer par ton élégence, ton pragmatisme et ton hypocrisie...*

Bien que ce fut laaaaaaaaaargement dans les cordes de Rabastan, ça le gouflait, c'était mignon de savoir comment, il aurait préféré passer sa soirée à autre chose...

En plus de ça, il allait falloir qu'il se preeeeenne la tête, un truc de dingue, pour se raser et pour trouver une cavalière encore potable pour l'accompagner... Autant dire que c'était mission impossible... Oooh mais dis donc... Une idée traversa son esprit... S'il ne trouvait pas de cavalière, il ne pourrait pas y aller! Héhéhéhé... Ses parents ne pourraient pas lui pourrir dans la vie dans ce cas là! Mouahahahahahahahhh...

Plus qu'à inviter une ou deux filles qu'il pensait déjà couplées et le tour était joué, il pourrait dire "Mais j'ai vraiment essayé."

PAUSE

Vous vous demandez sûrement pourquoi Rabastan se prend tellement la tête avec ce bal alors qu'il serait bien plus simple de mettre à contribution ses talents d'acteur et ainsi d'esquiver l'écueil...? Et bien justement, c'est parce que Rabastan a trop mis ses talents d'acteur à contribution. Petit, il mentait pour un oui ou pour non si bien que ses parents sont devenus légèrement paranos et légillimancie et véritaserum sont devenus monnaie courrante dans la maison avec lui du coup... Chouette la famille non? Voil pourquoi il avait intérêt à se donner un minimum de mal pour y aller à ce maudit bal...

LECTURE (Aaaaaaaaah, enfin!..)

Donc voilà. Soit il invitait des filles probablement déjà prises soit... Soit rien du tout, il avait pas le choix. Et comme le bal c'était le lendemain, il avait intérêt à se bouger les fesses et plus vite que ça!

Il commença dans la matinée par les plus belles filles de l'école (soit disant). Gagné. Aucune d'elles ne voulu de lui. Alors il essaya avec des filles de sa maison, comme Roxanne, Anna, Tania, Zoé... Toujours des non. Cooooooooool... Alors il essaya encore avec quelques filles des autres maisons, mais c'était toujours non, non, non! De très bonne humeur, voire extatique, il regagna la salle des serpentards un peu avant midi.

Il sifflottait, faisant son bonhomme de chemin, quand l'improbable se produisit. Une fille criait son nom (pas d'assimilations perverses, je vous vois venir (une particulier x) ). Et pas n'importe laquelle en plus. Une des bombasses du bahu qui l'avait rembarré un peu plus tôt dans la journée. Rabastan s'attendait au pire... Il s'arrêta, laissant le temps à la brunette de le rejoindre. Elle était plutôt jolie, avec des boucles à l'anglaises, des cheveux longs. C'était une fille de Serdaigle, particulièrement rancunière d'après ce que ses copains, qui avaient essayé de sortir avec elle, lui avaient dit.

"Te... voilà... enfin..."

Elle était essouflée la pauvre petite... Oh... On va la pleindre peut-être?

"Oh la, oh la tout doux... Laisse donc le temps à ton joli décolleté de reprendre de sa contenance."

C'était vrai, elle avait des seins magnifiques. Mais elle le savait déjà et en règle général, ce genre de commentaire était accueilli par une giffle ou un sort, il l'avait déjà vue à l'oeuvre, ça l'avait fait rire. Mais là, rien. Elle se contenta de sourire...

*Bizarre... J'aime pas trop beaucoup ça...*

Elle réussit finalement à reprendre son souffle, et du même coup la parole.

"Ca fait une heure que je te cherche partout..."

"Y'a une heure tu me riais gaiement au nez bébé. Qu'est-ce que tu me veux?"

Ooooh... Elle parut rougir... C'est trop meugnon, la bombe sexuelle perdait ses moyens...

"Je te veux comme cavalier pour ce soir. Peter m'a larguée, je veux le lui faire payer. Je sais qu'il te hait..."

*Comme beaucoup de monde*

"... et qu'il est très possessif vis à vis de ses ex. Alors me voir avec toi le rendra fou de rage, donc je serai satisfaite, et toi tu m'auras comme cavalière. Marché conclu?"

*Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah.... !!!! Putain! C'est pas juste! J'étais si près! A deux doigts, à deux doigts d'échapper à ce truc de Nanas!!!...*

Le jeune homme lutta de toutes ses forces pour ne pas se mettre à frapper dans le mur comme un tarré. Comme il mettait un peu de temps à reprendre un peu son calme, bien qu'extérieurement il semblait juste réfléchir, Lucy, c'était le nom de la jeune femme, tenta de lui faire du charme.

"Et puis tu me plais bien en fait, on pourrait se découvrir pleins de point communs demain soir..."

A ces mots, Rabastan retrouva bien vite la terre ferme. Rien de plus vulgaire qu'une fille qui fait du rentre-dedans à un mec mais il n'avait pas bien le choix... Il répondit simplement.

"Ca marche. On se voit plus tard alors".

Elle lui sourit, il se força à en faire de même, et il tourna les talons, regagnant la salle commune des serpentards, perdant son sourire, blêmissant de rage.

*Crétin de mec...*
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Jeu 20 Nov - 17:31

Bon. Le voilà obligé d'y aller au bal. Et bien soit. Il allait leur montrer ce qu'il valait. Tout le monde connaissait la brute, et bien exceptionnellement et pour une soirée (sûrement pas entière cela dit) Rabastan troquerait son rôle de shtroumph grognon contre celui de jeune homme bien élevé, au sang noble et à la prestance qu'on prête habituellement aux sorciers de haute lignée comme lui.

Pour l'occasion, il s'était donc rasé impeccablement, avait sortit une chemise blanche en soie, une veste de smoking noire simple mais très élégante et un... Jean. On se refait pas, il avait beaucoup plus la classe comme ça. Il faisait déjà un effort en sortant la veste, il n'allait pas tout sacrifier en mettant aussi le pantalon... Il laisserait aussi les deux premiers boutons de sa chemise ouverte. Classe, mais très décontract. Il avait aussi fait l'effort de discipliner un peu ses cheveux et basta. C'était un bal d'école, pas une réception au ministère de la magie...

Tiens d'ailleurs il avait commencé à se préparer 5 minutes avant l'heure fatidique, il allait donc être un chouilla en retard. Pas de fleurs pour Lucy, elle ne lui aurait sûrement rien acheté alors go dans la fausse aux serpents maintenant...

Quand il arriva pile à l'heure devant les portes de la grande salle, Lucy l'attendait dans une jolie robe rouge. Avec la couleur de ses cheveux et de ses yeux (verts) ça rendrait très bien, c'était très agréable à regarder. Elle sourit en le voyant et lui tendit une boîte noire.

"C'est un bracelet, ouvre-le maintenant, Peter te regarde. Je le reprend à la fin de la soirée par contre alors te sauve pas avec."

Rabastan s'exécuta et leva les sourcils en même temps que le couvercle. C'était affreux. Une gourmette trop ostentatoire. C'était ridicule. Mais bon...

"Lucy tu es magnifique, et ton cadeau me touche énormément. Merci beaucoup."

Il prit la main de la jeune fille qui sembla recevoir un coup de poing en plein ventre tellement elle venait d'en prendre plein les oreilles. Il effleura sa main de la jeune fille en s'inclinant puis se redressa.

"J'ai pour ma part un cadeau plus personnel pour toi."

Il retira le collier qu'il avait au cou, un cordon noir simple avec un dragon en argent en pendentif, dont les yeux étaient des émeraudes et le passa autour du coup de la jeune femme. Comme elle portait un raz du cou en velour noir, ça s'accordait parfaitement. Il aurait préféré ne pas le lui passer mais bon... Le jeu l'y forçait...

"Tout comme ton bracelet, c'est un don temporaire. Mais il va très bien avec ta tenue et la couleur de tes yeux, tu es ravissante."

Il lui fit un clin d'oeil et prit son bras, pour la conduire dans la salle.

*Qu'est-ce qu'il faut pas dire je vous jure...*

Aaaaah là vous le retrouvez le petit Rabastan n'est-ce pas? Une fois dans la salle, ils rentraient dans les derniers donc personne ne les avait vraiment calculés, sauf Peter, l'ex de Lucy, qui était bouillant de rage, pour le plus grand bonheur de cette dernière. Elle allait engager la conversation quand la musique commença. Ni une ni deux, son ex vint la chercher immédiatement pour danser, laissant Rabastan sur le carreau. Bah, pas grave, lui s'en moquait. Mais bon, c'était l'heure de complimenter une autre fille... Plusieurs garçons semblaient déjà avoir arrêté leurs choix. Celui de Rabastan se porta sur la première Serpentarde qui entra dans son champ de vision. Cheveux bouclés et jolie robe, ensemble harmonieux et pas vulgaire, il aimait bien. Allez hop.

Il s'avança vers Roxanne, un sourire dégoulinant de sincérité (humpf mais de votre point de vue, c'est ce qui paraît Wink ). Lorsqu'il fut près d'elle, il lui joua la même comédie qu'à Lucy. Il s'inclina, lui fit une baise-main en parfait gentlemen, effleurant à peine la peau de la demoiselle et lui offrit son bras.

"Mademoiselle, me feriez-vous l'honneur de m'offrir votre première danse?"

Il sourit et la guida vers la piste où la fit valser. C'était une métamorphose sans précédent. Qui l'eut cru que cette brute de Rabastan savait valser et parler aussi bien? Qui eut cru qu'il pouvait être aimable?!!!!!

"J'aime beaucoup ta robe, elle te va merveilleusement, tu es très élégante."

Il se contenta de ces quelques phrases le temps que dura la première valse, ainsi que de sourires charmeurs. Mais qui l'eut cru, mais qui l'eut cru...? Lustucru??

Rabastan et Roxanne étaient proches l'un de l'autre, mais il n'y avait rien de lacif. Le jeune homme restait parfaitement correct, ne quittant jamais les yeux de sa partenaire, en gentilhomme qu'il jouait ce soir. Il la tenait fermement mais avec douceur, elle n'avait qu'à se laisser porter, rôle d'une jeune fille.

Quand la musique prit fin, Rabastan relâcha Roxanne et s'inclinna de nouveau.

"Merci beaucoup."

Il ne devait pas en dire trop pour ne pas que son hypocrisie soit démasquée, et pour le moment, il s'en sortait plutôt bien. Pas un seul regard en coin ou sourire narquois ne venait troubler son visage, ouvert et heureux à la face du monde...

[Message trop long pour un, balo ^^']
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Ven 21 Nov - 9:26

James sentait que ce bal allait être exceptionnel, et que tout le monde s'en souviendrait. Qu'il resterait gravé dans les annales, il ne savait pas pour quelle raison. Quelque chose dans l'air l'annonçait. Peut-être aussi parce que c'était le premier bal où il avait l'honneur d'être accompagné de Lily Evans. C'était également le premier bal où Sirius et James allaient, accompagnés de filles dont ils étaient réellement amoureux. C'était une grande première, pour tous les deux. Le jeune Potter n'aurait jamais pensé voir son meilleur ami tomber amoureux un jour. Il semblait ne faire que jouer avec les filles, sans jamais s'attacher. Et il avait fini par tomber amoureux de sa meilleure amie, une Serpentarde de surcroît. James avait des préjugés, ceux que partageaient tout le reste de l'école, et il ne s'en était jamais caché. Il ne fallait pas se voiler la face, il pensait sincèrement que les serpentards étaient tous des êtres vils et fourbes, qui ne pensaient qu'à faire le mal autour d'eux.

Mais il savait que Anna était différente, et il trouvait la situation assez drôle. Il était également très divertissant de voir la tête des filles sur le passage de Sirius, à présent, et encore plus sur le passage d'Anna. Cette dernière faisait des jalouses, ça c'était clair. Il fallait dire que personne, ou peu de monde, croyait à leur couple, et personne ne s'y attendait. Même pas James, qui connaissait pourtant son ami par coeur. Alors les filles espéraient pour la plupart que ça ne tiendrait pas, et que leur mascotte finirait par leur revenir. Elles avaient fait une croix sur James. Il était bel et bien amoureux de sa petite amie, et ça tout le monde le savait. Il ne s'en était jamais caché, et ne s'en cacherait pas. Il aimait bien que tout le monde sache qu'il était raide dingue de Lily.

Lily... Elle était ce soir là encore plus belle que d'habitude, elle qui était pourtant déja magnifique au naturel. James en fut éblouit, et ne trouva rien de drôle ou d'original à lui dire. Mince alors, il était sensé être un marrant quand même ! Il lui offrit son bras, et ils descendirent tous deux le grand escalier menant à la salle de Banquet. Le Maraudeur avait prévu que Lily se défilerait, parce qu'elle avait repris goût à la vie très peu de temps auparavant. James comprenait qu'elle puisse ne pas avoir une très grand envie de se retrouver au milieu de la foule en ce moment, mais ils avaient prévu d'aller au bal ensemble, et il ne voulait pas rater cela. De plus, il était persuadé que ça lui ferait du bien de passer toute une soirée sans penser à cela. Parce qu'avec l'ambiance de fête qui règnait dans le Château, il était impossible de se laisser aller à la tristesse. Cette soirée allait être mémorable.

Ils arrivèrent au bas des escaliers, et s'arrêtèrent un peu à l'écart des couples qui attendaient l'ouverture des portes. James reconnu de nombreux visages, et voir ainsi tous ces gens qu'il connaissait si bien habillés lui tira un sourire. Il aperçu Sirius et Anna qui arrivèrent un peu après eux, et rendit son salut à la jeune fille. Il n'aurait pas pensé qu'un jour il puisse apprécier une Serpentard, mais Anna n'avait vraiment rien à faire dans cette maison. Le Choixpeau devait avoir bu le soir de sa répartition, il n'y avait pas d'autre explication. James aperçut ensuite Hermione Granger au bras de .... *étranglement de surprise*, Severus Rogue. Que lui arrivait-elle ? Elle pactisait avec l'ennemi, là ! Le Gryffondor n'avait pas une seconde imaginé que son ennemi vienne accompagné. C'était inconcevable pour lui.

Mais visiblement pas pour Hermione. Ah mais oui, elle devait être en mission pour l'Ordre, il n'y avait pas d'autre explication ! Dumbledore lui avait donné un rôle à jouer, et elle devait probablement enquêter sur Rogue, c'était certain. Nathan Sanders arriva peu après, Heaven Peaceful à son bras. James le salua d'un signe de tête. Le Poufsouffle était monté dans l'estime du Gryffondor, depuis qu'il avait appris qu'il sortait avec la Serdaigle. Même si Heaven était incontestablement jolie, et très gentille, il connaissait peu de garçons qui auraient eu le courage de construire quelque chose avec elle, à cause de sa cécité. Il respectait Nathan pour ça. Les portes de la Salle s'ouvrirent, et les couples entrèrent un à un. James et Lily attendirent un peu à l'écart, que le gros de la foule passe. La jeune fille n'avait pas non plus besoin d'être bousculée par tous ces élèves qui se pressaient pour entrer.

Un large sourire étira les lèvres du Maraudeur lorsqu'il franchit le pas de la porte. On s'était vraiment donné du mal pour la déco, et c'était vraiment superbe. N'oubliant pas la traditionnelle photo de couple, le Maraudeur posa en compagnie de sa petite amie. Cela leur ferait un très bon souvenir, il l'espérait. Puis ils s'avancèrent tous deux dans la salle, et durent se séparer pour la première danse. James n'en avait aucune envie. Il ne voulait pas voir la jeune fille danser avec un autre garçon. Pas du tout. Mais il n'avait pas le choix, c'était la tradition. Et puis bon à la fin, il avait quand même confiance à Lily. Il fallait qu'il arrête avec sa jalousie excessive. Il rendit son baiser à sa petite amie, et sourit lorsqu'elle lui glissa qu'elle l'aimait.


-Je t'aime aussi, Lily.

Juste pour qu'elle l'oublit pas durant cette première danse qui ne se ferait pas avec lui. Le garçon s'empressa de rejoindre son meilleur ami, et resta à côté de lui pour observer les jeunes filles. Il allait proposer un plan : Sirius invitait Lily à danser, et James faisait de même avec Anna. Comme ça, ça éviterait que d'autres viennent tourner autour d'elles. Mais trop tard, Nathan venait déja d'inviter sa cousine à danser, et Regulus ne tarda pas à faire pareil avec Lily. James aurait presque pu lâcher un cri de surprise. Regulus, inviter Lily ? Mais il se foutait vraiment de lui, celui là ! Il faisait juste ça pour le rendre dingue et jaloux, il le savait. Il allait voir ce petit avorton, la prochaine fois qu'il le croiserait. Il le louperait pas. Le Gryffondor lui lança un regard noir. Il avait également vu le clin d'oeil de Matthieu, et son sourire en coin. Il avait cru un instant qu'il inviterait Lily, ce qui serait véritablement du suicide pour lui. James avait passé l'éponge sur leur dispute de la bibliothèque, alors qu'il ne s'avise pas d'en remettre une couche, sinon cette fois il ne le louperait pas. D'ailleurs en parlant de lui.... Pourquoi venait-il au bal avec celle qu'il avait dit être sa soeur ? Surtout qu'elle n'avait pas vraiment l'air d'être au courant, elle...

Bon, au tour de James d'inviter une fille à danser. Il savait qu'aucun d'entre elle n'avait le droit de refuser, mais de toutes façons, il avait l'embarra du choix. A qui donc allait-il proposer la première danse ? Il voulu inviter Alice, juste pour rendre Torben complètement dingue. Tout le monde savait pour eux deux, et puis il suffisait de voir les regards qu'ils se lançaient pour comprendre qu'ils étaient en couple, et amoureux par dessus le marché. Torben amoureux, James n'aurait pas non plus pensé cela possible, vu ce que le moldave lui avait dit de lui. Comme quoi, tout semblait possible et différent, cette année. Lily et lui en couple, Sirius avec une Serpentard, Sirius et Torben amoureux... Il ne manquait plus que Remus se jette à l'eau auprès de Marlène pour que le miracle soit complet. Mais ça, ça ne risquait pas d'arriver.

Tant pis, James inviterai une autre fille, ce n'était pas ça qui manquait. Il quitta son meilleur ami pour se diriger vers une jeune fille à la robe rouge étincellante. Le Gryffondor ne la connaissait pas bien, mais son opinion d'elle était plutôt bonne. Il ne savait rien de ce qu'éprouvait Lily à son égard, sinon il ne l'aurait pas fait. Enfin, il aurait pu s'en douter, vu comment ça s'était terminé entre elles la dernière fois, mais à cet instant précis, il ne songeait pas à cela. Il fallait qu'il invite quelqu'un, et voila, il avait choisi Hermione, c'était comme ça. D'autant plus qu'elle était la cavalière de Rogue... La pauvre. Il allait lui montrer ce qu'était un véritable danseur. Il s'avança vers elle, et lui sourit sincèrement.


-Tu es très jolie, Hermione. Tu m'accorderais cette danse ?

Il lui tendit la main, et l'entraîna sur la piste. Il observa du coin de l'oeil Lily et Régulus, et ne pu s'empêcher de serrer les mâchoires. Cet arrogant Serpentard était vraiment un petit con. Mais maintenant qu'il y pensait, il préférait que ce soit lui plutôt que Servilus ou Jessi. Jessi... Qui dansait avec Alice, d'allieurs. Ce fumier aurait pu la laisser à Franck, qui ne devait rêver que de cela. Peut-être que cette soirée allait marquer un tournant pour eux aussi ? James l'espérait pour le pauvre Franck. Il avait été à sa place auparavant, et ça n'était pas drôle du tout. Se faire rejeter et détester par la fille qu'on aimait n'était pas vraiment facile.

Il plaça sa main sur la taille de la jeune Gryffondor, et se mit à danser. Ses pas étaient assurés, parce qu'il n'avait pas peur de se planter. Il savait qu'il dansait bien, et qu'il ne pourrait qu'assurer. Il se souvenait encore de sa première année à Poudlard, où l'ensemble des Maraudeurs s'étaient entraînés à danser en couple dans leur dortoire. Danser avec Sirius comme cavalier avait été l'une des pires expériences de sa vie. Ce souvenir lui tira un sourire. Elle était loin, cette époque. Ils avaient tous grandis, et ce bal était leur avant dernier. L'année prochaine, ils quitteraient tous Poudlard pour entrer dans le monde des adultes. James aurait aimé revenir en première année pour une journée. Pour se rappeler comment c'était bien, quand la vie était simple.


-Ce bal promet d'être grandiose... Mais je me demandais... Tu soupçonnes Rogue ? Si c'est le cas, je dois te dire que moi aussi.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Ven 21 Nov - 18:56

    Attendre devant les portes… C’était toujours comme cela que se passait le bal de Noël. L’avantage de cette pratique, c’était que l’on pouvait voir qui avait invité qui, comment les gens s’étaient vêtus pour l’occasion et tout ce genre de choses. L’inconvénient, c’était de sentir le regard, parfois très affuté, des autres posé sur soi. Ainsi, Severus avait pu voir quelques visages connus et plus ou moins appréciés. Quelques-uns l’avaient salué, d’autres l’avaient à peine regardé. Soit. Cela n’avait aucune forme d’importance aux yeux de Rogue.

    Lorsque les doubles portes s’ouvrirent, les couples commencèrent à pénétrer dans la grande salle, aménagée pour l’occasion. À leur tour, Granger et le Prince de Sang-Mêlé se dirigèrent vers les lourds panneaux de chêne et, à peine eurent-ils franchi ces portes qu’un flash aveuglant et très lumineux surprit le Serpentard. On venait de le prendre en photo au bras d’une fille. On venait de le prendre en photo au bras d’Hermione. On avait pris cette photo alors qu’il avait l’esprit occupé, voire peut-être préoccupé : cela se traduisait sur ses traits par une expression fermée, un regard dur, une bouche fermée ayant tendance à ne surtout pas sourire. Génial… Le vert et argent allait avoir droit à des remarques, sans doute, lorsque la photo leur serait remise, à lui comme à la jeune fille, remarques sur son air absent, son visage fermé… bref, tout ce qui montrait bien qu’il n’était pas là par envie. Même s’il avait fait un effort considérable et conséquent pour ne pas provoquer de honte ou de gêne chez sa cavalière qui aurait certainement été dérangée s’il s’était présenté vêtu et coiffé comme d’habitude.

    Après l’épreuve de la photo venait celle de l’urne des votes pour élire le roi et la reine du bal. Cette année, pour ne pas être pris au dépourvu, Sev avait griffonné, à l’avance, ses deux choix sur un billet de parchemin qu’il glissa dans l’urne sans accorder de regard à qui que ce soit. Cette tradition-là était pire que le reste. Jamais Rogue n’avait eu envie d’être élu, pour sa part. L’ombre lui avait toujours convenu, bien plus que les feux des projecteurs. Cela n’apportait rien, n’apporterait jamais rien. Lui, la seule distinction dont il rêvait, c’était celle de l’Ordre de Merlin. Et un jour, il l’aurait, coûte que coûte, quel que soit le moyen à mettre en œuvre pour l’obtenir.

    En réalité, Sevy se sentait obligé d’être ici. Il aurait pu rentrer chez ses parents, mais il préférait largement subir le bal de Noël plutôt que d’avoir à souffrir la présence indésirable de son détestable géniteur. Comme chaque année, Eileen Prince avait certainement passé les dernières semaines à tout faire pour apporter un peu de plaisir à Tobias Rogue ; et ce jour, elle avait sans doute passé son temps à préparer des petits plats que son mari aimait… et lui, il avait dû perdre sa journée à boire son salaire, pour ne pas changer les bonnes vieilles habitudes, et il la frapperait quand il rentrerait… Non, décidément, c’était peut-être égoïste, mais il valait mieux rester à Poudlard pour éviter d’avoir à vivre une fois de plus cette horreur de soirée familiale.

    Bref. Les secondes s’écoulaient lentement. La soirée serait longue. Comme l’exigeait une coutume débile et insensée, le jeune homme conduisit sa cavalière auprès des chaises où s’alignaient petit à petit les demoiselles de tout le Collège Poudlard dans leurs plus beaux atours.


    "À plus tard, Hermione…"

    Au moment de se séparer, il s’était alors passé quelque chose d’étrange, une chose incompréhensible… La Gryffondor avait embrassé Severus… sur la joue, Salazar soit loué, mais des lèvres de jeune femme avaient touché sa joue, sa peau, son visage…
    Il resta planté là, comme un piquet. Pourquoi avait-elle fait ça ? qu’est-ce que ça voulait dire ?
    Le temps s’arrêta durant une éternité de quelques secondes. Severus revivait ce baiser, il ressentait à nouveau le contact des lèvres d’Hermione contre sa joue. Il s’éloigna d’elle presque sans s’en rendre vraiment compte.
    La coutume voulait qu’il invitât une autre demoiselle pour danser. Il chercha Lily des yeux et vit que Regulus venait de l’inviter. Il vit Rabastan offrir ses services de gogo danseur à Roxanne… Et surtout, il vit Potter s’approcher d’Hermione pour la faire danser ! Il invitait celle qui venait de l’embrasser lui, Severus Rogue… Le Serpentard serra les poings puis aperçut enfin une charmante jeune fille qui ne lui refuserait certainement pas la faveur de danser avec lui sur cette première musique.


    "Bonsoir, Kim… Tu m’accordes cette danse?"

    Le jeune homme emmena alors la jeune fille aux cheveux blonds et au caractère bien trempé sur la piste de danse. Il remarqua que Wichnestre avait une poitrine tout ce qu’il y a de plus respectable. Tant mieux, puisqu’il allait passer les trois premières minutes de la soirée en sa compagnie, c’était plutôt sympathique d’avoir droit à de tels atours. Il ne la complimenta pas pour autant et plaça la main droite juste au-dessus des reins de la Serpentarde pour commencer à la faire danser. Il évitait de regarder les autres, surtout ceux qui étaient beaucoup plus sûrs d’eux que lui ne l’était, et il se concentrait assez pour danser correctement, sans marcher sur les pieds de sa partenaire et sans lui faire regretter cette danse avec lui. De la main gauche, il guidait la jeune fille, aidant le mouvement de la main droite. Ce n’était pas bien difficile. Comment se faisait-il que des gens se vantaient de savoir danser ? Il n’y avait rien de compliqué là-dedans…

    "Tu es très belle..."

    Le seul défaut de la tenue de Kim était la couleur. Severus n’aimait pas le rose, cela lui rappelait cette potion débile qui ne servait à rien d’autre qu’à répandre une odeur fleurie dans la pièce. Inutile, donc…

    "Alors, tu vas passer ta soirée avec Jessi?"

    Il fallait bien alimenter la conversation. Tout en ne se compromettant pas. Jamais. Toujours rester neutre et sur ses gardes, même en terrain allié.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Ven 21 Nov - 19:21

[ Désolée pour le retard -_-' j'ai voulu répondre plutôt mais cette semaine tout est tombée en même temps]

[Point de Vu Steven]

Il avait réussit. Léna y allait avec lui. En ami bien sur mais le poufsouffle allait faire en sort que la jeune Gryffondor changer d'avis. Au pire il l'embrassera et elle tombera dans ses bras comme la première fois. Steven avait réussit à la convaincre d'y aller. Elle semblait agacer au début mais Steven savait qu'elle n'aimait pas aller au bal. Elle était beaucoup trop timide pour ça. Mais au fond qui ne tente rien n'a rien. Il avait finit par la supplier et il lui avait dit qu'il sera exemplaire. Il l'avait bien vu, Léna avait soupiré puis elle avait dit " bon d'accord mais en ami seulement rien d'autre" Rien d'autre ? On verra ... on verra ... Le Poufsouffle était donc très impatient. Le comble pour un Poufsouffle non ? Vous me direz qui n'était pas impatient pour ce bal. A part Léna Sterndunkle ? Personne surtout les jeune fille de Poudlard que les garçons n'avaient pas beaucoup vu durant l'après midi.

[Point de Vu de Léna]

Elle l'attendait depuis plusieurs minutes. De nombreuses jeunes filles étaient arrivées. Elles aussi attendaient leurs cavaliers. Elles étaient toute plus magnifiquement vêtu les unes que les autres. A cote d'elle ... La Gryffondor n'était rien mais elle n'aimait pas les robes. De toute façon elle avait beaucoup de chose à cacher. Beaucoup de chose à garder pour elle comme les traces de coups de sa valeureuse mère. Les jeunes hommes commençaient peu à peu à arriver. Les élèves rentraient dans la grande salle. Léna aperçut l'intérieur de la salle magnifiquement décorée. Très vite la Rouge et Or se retrouva toute seule en haut des marches d'où les Poufsouffles remontaient de leur salle commune. Léna soupira. Elle aurait du s'en douter. C'était du Steven tout craché. Léna tourna les talons et commença à se diriger vers les grands escaliers pour aller dans sa salle commune. Il arriva enfin. Le Poufsouffle l'attrapa par le bras et l'attira vers les portes de la grande salle.


[Point de vu Steven]


Il était en retard. Il avait dit à la jeune gyffondor qu'il l'attendrait vers 18h45 devant des escaliers des Poufsouffles. Mais il était en retard. Mais de toute façon pour lui, une fille devait le désirer avant tout. Il arriva une demi heurs en retard. Lorsqu'il arriva , il aperçut son ex ex petite amie qui était entrain de partir. Trés vite, il la rattrapa et l'entraina vers les portes de la grande salle. Il lui souffla à l'oriel

-Tu es ravissante Léna.


Les deux jeunes gens arrivèrent devant la porte de la grande salle. La salle était déjà pleine. Steven guida la Gryffondor jusqu'à l'urne pour choisir les rois et rennes du bal. Une fois qu'ils avaient enfin voté, Steven amena la rouge et or sur la piste de danse. Il prit Léna par la taille et l'attira contre lui pour danser sur l'air de la musique. Il posa sa tête contre son épaule et déposa un baiser dans son coups. Voyant qu'elle ne réagissait pas, il tenta de l'embrasser.


[Point de Vu de Léna]


Un idiot. Voila ce qu'il était. Comment osait-il ? Sur le coup Léna n'avait pas réaliser. Elle aurait du refuse son invitation pour le bal. Mais il était trop tard. Il était arriver avec du retard puis il l'avait guidé jusqu'à l'intérieur de la grande salle. Elle avait déposé son vote dans l'urne puis il l'avait emmené danser. Au début rien de choquant pour deux amis qui dansaient ensemble. Mais à la fin il avait voulu l'embrasser. Mais la rouge et or avait réagit et pas bien du tout. Elle le repoussa fortement et lui avait retourné un gifle.

-Non mais tu comprend rien ou quoi ? Tu comprendra donc jamais ? Je ne sortirais plus jamais avec toi ... tu m'as assez fait souffrir pour le reste de tes jours ... Je te déteste ... n'essaye même plus d'être mon ami ... Je te déteste


Sur ces paroles, la rouge et or disparu dans un flot de danseur. Elle soupira. Comment pouvait-elle être aussi nul. Comment pouvait-elle être aussi idiote. Elle regarda une Gryffondor qui se dirigeait lentement vers les chaises où d'autres élèves étaient déjà assit. Elle se dirigea vers elle et s'assit à coté d'elle. Mais ne la connaissant pas et entant trop timide, elle ne dit rien. Elle n'avait pas revu Steven. Peu être était-il entrain de dragué une fille ou bien était-il partit.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Ven 21 Nov - 19:28

Franck s’excusa de nouveau auprès de Lyra, moins banalement cette fois-ci. La jeune fille lui sourit, et Franck lui rendit son sourire. La Serdaigle était vraiment jolie… Vraiment très jolie… Si son cœur n’était pas pris, peut-être que… Mais il ne voulait pas lâcher Alice.
Bon, d’accord, elle avait maintenant un petit copain, malheureusement, d’ailleurs. Un certain Torben, à ce qu’il avait entendu. Ce prénom lui disait quelque chose, d’ailleurs… Torben… Ah oui, c’est vrai, c’était un élève qui était arrivé l’année dernière, à Poudlard. Il avait maintenant quitté l’école. Il était arrivé avec ses deux sœurs, qui avaient toutes deux étés envoyés à Serdaigle. Il y en avait une qui s’appelait Hannah et l’autre… Eh ! L’autre s’appelait bien Lyra, non ? Lyra comme… Comme Lyra Badenov, la charmante cavalière de Franck… C’était donc son frère. Fallait-il lui demander confirmation ? Non… Il ne valait mieux pas… Parler d’une autre fille avec notre cavalière c’était un peu… déplacé, non ?

Mais Franck n’eu pas le temps de se poser plus de questions sur le mystérieux petit ami d’Alice McPherson, en effet, c’était maintenant à leur tour de se faire prendre en photo.
Le jeune homme essaya de faire un tête à peu prés normale, mais il avait jamais été très à l’aise face à une appareil photo. Et apparemment, Lyra, qui était accroché à son bras, n’aimait pas ça plus que lui.

- Ouai, confirma Franck d’une voix maussade. Effectivement, c’est traditionnel… Mais rassures-toi, ce n’est pas non plus ma tasse de jus de citrouille.

Mais heureusement, après cette photo, le couple entra dans la grande salle. Franck resta hypnotisé quelques secondes le jeune homme. Mais il reprit rapidement ses esprits pour se concentrer sur sa cavalière qui l’emmenait déjà vers la piste de danse. Mais bien sûr, pour la première danse, un autre cavalier l’inviterai. Elle se détacha donc de lui puis l’embrassa sur la joue.
Franck essaya de cacher son rougissement. Il fallait dire qu’il n’avait jamais été embrassé par n’importe quelles filles, à par sa mère et sa sœur.
Mais après que ses joues est repris leur couleur normale, il fit un galant baise-main à la Serdaigle.

- A plus tard, jolie cavalière, je vous promets de venir vous chercher dés que cette première danse sera finit.
La jeune fille s’éloigna alors de lui pour rejoindre la piste, attendant qu’une cavalier l’invite à danser. Franck la regarda partir pendant quelques minutes puis se retourna vers les différentes jeunes filles à inviter. Son regard se posa directement sur une certaine brune de Gryffondor qui ne l’appréciait pas tellement. Allait-il oser l’inviter ? Allait-il oser se lancer ? Pour qu’elle le déteste encore plus ? De toute façon, Alice ne le portait déjà pas dans son cœur alors… Et puis… Peut-être qu’elle se rendrait enfin compte qu’elle n’avait aucune raison de le détester… Son choix était donc fait. Il releva la tête en direction de la dame de ses pensées. Et c’est là qu’il vit un Serpentard s’approchait d’elle et la prendre par la main pour l’emmener sur la piste de danse. Il ragea intérieurement… Comment avait-il pu être aussi… Aussi… Aussi… Lent… Pfff… Il avait bien pris deux minutes à réfléchir. Il avait perdu sa seule occasion de pouvoir se rapprocher un peu d’Alice.
Après une minute de regret et de colère envers ce Serpentard qui, de l’avis de Franck tout du moins, n’avait rien de particulièrement charmant, le rouge et or se mit à observer les filles qui restaient. Il en connaissait deux, Lily Evans, la petite amie de James, et Hermione Granger, une fille de Gryffondor qui était arrivé il n’y a pas longtemps à Poudlard. Elles étaient toutes les deux magnifiques et le choix du jeune homme fut difficile. En même temps, il connaissait mieux Lily. Il allait donc s’approcher de la Préfète quand il vit le frère de Sirius, un Serpentard, inviter Lily. Si ça continuait comme ça, Franck allait devoir inviter une Serpentarde, et ce n’était pas vraiment dans ses envies. A par peut-être Anna Sanders, qui n’était pas vraiment comme les autres. Mais quelqu’un l’avait déjà invité.
Bon, Franck allait donc s’approcher d’Hermione Granger quand… James Potter l’invita elle aussi… Ils s’étaient tous passé le mot ou quoi ? Surtout qu’il ne connaissait maintenant plus aucune fille… Bon, voyons voir, qui y avait-il… Il fallait pour l’instant choisir hors des Serpentardes. Alors il y avait… Que des Gryffondors. A par Lyra, mais il en pouvait tout de même pas inviter sa cavalière ! Alors voyons… Il y avait une rousse, une brune et une blonde. Il avait le choix, comme ça. Bon alors, il les avaient toutes les trois déjà aperçus dans la salle commune et dans les couloirs, normal, me diriez-vous. Mais par contre, il ignorait complètement le nom de la rousse et de la brune. La blonde, elle, se nommait… euh… Evanna. Oui, c’est ça, Evanna. Elle était en septième année… Enfin, c’est ce que Franck pensait.
Le Gryffondor s’avança donc vers la dénommée Evanna, qui avait, quelques minutes plus tôt, quitté son cavalier, qui été en faites le bibliothécaire de l’école.
Arrivé à sa hauteur, il lui fit, à elle aussi un baise-main et lui demanda galamment :

- Ma chère, voulez-vous m’accorder cette première danse ?

Bon, d’accord, la jeune fille n’avait pas le droit de refuser, mais rien empêcher à Franck de lui demander, si ?
Le rouge et or prit donc la main de la jeune femme, qu’il emmena sur la piste. Il commença alors à danser doucement, plaçant sa main sur la taille de la Gryffondor. Cette fille était vraiment jolie. Bon, il devait l’avouer, il préférait Lyra, ou encore, Alice. Mais il ne pouvait inviter aucune des deux pour cette première danse, alors… Mais il fit tout de même un compliment à Evanna.

- Vous êtes vraiment sublime Miss. Au faites, je m'appelles Franck.

Il esquissa un petit sourire, se demandant si la jeune fille allait lui demander pourquoi donc il l’avait choisi, puisqu’il ne se connaissait pas vraiment…
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Sam 22 Nov - 12:17

    J’étais totalement surexcité à l’idée de participer à un des plus grands évènements de toute l’année au château. Il n’y avait pas à dire, cela faisait un grand bien de se retrouver au milieu de tout ce monde. J’étais conscient que beaucoup d’entre eux devaient m’avoir vite oublié après mon départ et d’ailleurs, mon visage ne disait probablement rien à la majorité des élèves de poudlard présents. Mais il y avait toujours des gens qui me reconnaitraient, et j’avoues que j’anticipais un peu leur réaction. Il y avait bien entendu des gens qui me détestaient totalement et viscéralement, et qui n’avait apparemment qu’une seule envie, c’était de m’étriper. Que se passerait il quand James et moi nous retrouverions de nouveau face à face ? Cela risquait de virer encore une fois au cauchemar, enfin, pour lui, cela s’entend, car jamais je ne reculerais devant un tel imbécile bouffi d’arrogance.


    Enfin bref. Tom m’avait donc appelé et je devais aller le voir, laissant bien malgré moi ma douce petite amie dérrière moi. Bien entendu, le barman me jeta un regard lourd de reproche quand je fus arrivé à son niveau, après tout, j’avais outrepassé la règle qui interdisait aux élèves de rentrer avant l’ouverture officielle des portes de la salle du banquet. Bon, après tout, peu m’importait, ce n’était pas là le plus important. Déjà, je vis qu’Amycus m’attendait. Nous nous saluâmes, mais je me sentais un peu gêné vis-à-vis de mon collègue, comme si je savais qu’il attendait quelque chose de moi. Sans doute que je n’évoque pas le sujet Krystel Raybrandt, vu comment notre dernière rencontre commune avec elle s’était déroulée ! Oui, ce devait bien être cela je pense !


    Il fallait faire un espèce de briefing a tous les serveurs présents, car bien entendu, nous n’étions pas que deux pour toute cette multitude. Juste qu’avec les liens très amicaux entre Tom et Dumbledore nous avait permis, Amycus et moi, de bénéficier d’un espèce de statut à part, nous étions les seuls à pouvoir aller servir tous les officiels présents, sans aucun doute pour la bonne et simple raison qu’il était connu que Tom entretenait le meilleur service de Londres, et donc un des meilleurs d’Angleterre. Il s’agissait ici d’un fait aussi avéré que reconnu après tout ! Puis, finalement, je ne pus m’empêcher de jeter des tas de coups d’œil discrets vers Alice, mais je fus soudain interrompu par le crissement des gonds des deux grandes portes, qui venaient de s’ouvrir, dévoilant un flot quasi ininterrompu d’élèves arrivant en couple.


    Il y en avait des centaines pour sûr, tous plus endimanchés les uns que les autres. Je reconnus sans aucun soucis plusieurs visages connus, dont certains dont j’aurais bien aimé ne pas me souvenir. Il y avait par exemple les maraudeurs de présent, James se pavanant une fois encore avec Lily Evans. Sirius Black et une jeune serpentarde. Tiens, c’était possible ça, une persifleuse serpy avec un véritable bouffon risible de gryffondor ? Apparemment oui ! Ensuite, je vis bien entendu ma sœur entrer, qui était, je devais l’avouer, toute en beauté ! Elle était le portrait craché de notre mère, et bien que cette pensée me serre le cœur, elle était également une immense fierté ! Il y avait d’autres personnes, tout un flot quasiment incontrôlable.


    Nous autres, serveurs, n’avions eu droit à aucun regard. Personne ne semblait avoir remarqué notre présence et cela emplit mon cœur d’un certain soulagement. Je n’aurais trop sur dire pourquoi mais je sentais que la discrétion serait un élément véritablement important ce soir. Sans doute pour éviter de taper un scandale avec les maraudeurs et de me retrouver une fois de plus à me battre contre eux comme un chiffonnier. Voyant les premiers couples aller danser, je ne pus m’empêcher de remarquer l’air suffisant de James, qui me sortait de plus en plus par les trous de nez. Si seulement je pouvais lui faire ravaler toutes ses insultes… Si seulement nous pouvions en finir une bonne fois pour toutes. Me penchant légèrement vers Amycus, je ne pus m’empêcher de murmurer…



    - Toujours en train de se pavaner celui là ! Et t’as vu Black ? Ces deux là me dégoûtent !


    Que n’aurais je pas donné pour ne pas me retrouver dans cette position, et de pouvoir m’expliquer d’homme à homme avec ces foutus maraudeurs ? Sans doute beaucoup ! Cependant, je ne pu m’empêcher de penser que j’aurais également énormément donné pour me retrouver avec Alice, pouvoir passer un moment ensembles, danser, rire, s’embrasser… Décidément, cette fille m’avait fait tourné la tête, et pas qu’un peu ! Cependant, un autre évènement me surprit. La copine de Black venait de jeter un regard étrange à Amycus, que se passait il encore ? Je ne savais pas pourquoi, mais je sentais que cette histoire allait tourner au pet foireux, toutes les filles qui avaient pu approcher mon collègue étaient en réalité une source de problème ! Bref ! Tom s’avança vers Amycus et moi et nous fit signe de nous approcher discrétement tandis que les premeirs couples entraient sur la piste de danser.


    - Allez les gars, faut aller inviter toutes ces donzelles pour la première danse ! Vous avez de quoi faire là, non ? Allez y foutredieu, vous m’avez pas bassiné pour danser un peu pour vous débiner !


    Bon bon, ok oO ! Il est fou celui là ? Voila qui se met à nous penser à ne pas bosser ! Remarque, pour le moment, y’avait pas beaucoup de trucs à faire ! Prenant Tom au mot et haussant les épaules d’un air faussement forcé pour Amycus, je m’avançais donc vers le groupe de chair fraîche jeunes femmes :mrgreen. Et là, ce fut le premeir drame de la soirée oO. Les portes venaient d’être franchies par un nouveau couple, qui faillit me faire littéralement tomber sur le cul… Keith Glace, professeur pervers au château et… Krystel oO ? Mon dieu, celle-ci était divine dans sa tenue, et si je n’aurais pas été fidèle… bref ! De toutes façons c’était à Amycus de réagir, pas à moi, Krystel pouvait faire ce qu’elle veut, je ne devais pas m’en occuper !


    Alice étant déjà invitée par un serpentard que je trouvais pour le moins un peu niais et je me serais bien passé de cette vision, mais je ne devais pas faire mon gros crétin jaloux, je ne voulais pas ressembler à James. Me dirigeant donc vers une superbe autre gryffondor du nom d’Evey Lowan d’après mes souvenirs, je fis une petit révérence tout en lui proposant mon bras.



    - Serait ce présomptueux de ma part d’inviter une jolie femme pour la première danse ?


    Tout sourire, j’emmenais la jeune femme sur la piste de danse. Elle était plutôt jolie, rousse, des yeux plutôt captivant et un côté innocent qui ne gâchait rien du tout au tableau qui s’offrait à moi. La musique qui passait était une musique classique d’ouverture de bal, française ou allemande, probablement du XVIII°. Je m’y connaissais un tout petit peu, mais sans plus. C’était en tous cas idéal pour danser avec une jolie inconnue. Arrivés sur la piste de danse, je remarquais qu’Alice semblait bien connaître le serpentard, tandis qu’un peu plus loin, Krystel et Glace dansaient plutôt serrés… prenant délicatement ma aprtenaire par la taille tout en lui prenant une main dans la mienne, je la conduisis avec brio, tentant de me souvenir avec grand mal de mes leçons de danse… Mon regard était charmeur et jovial, et je ne pu m’empêcher de garder un certain silence tandis que nous dansâmes, silence que je décidais finalement de rompre a la totue fin de la danse…


    - Votre cavalier est un homme chanceux… J’espère qu’il en est conscient, vous êtes aussi jolie que douée à la danse…

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Sam 22 Nov - 13:05


    Et voilà… On y était ! Cette soirée, voir même cette nuit était d’une importante capitale pour Amycus. Une question de vie ou de mort ! Certaines et certains auraient pu penser que de tels mots étaient exagérés mais ce n’était malheureusement pas le cas pour le jeune homme. Il devait ce soir prouver à son Maître qu’il était toujours fidèle à leur cause et qu’il pouvait rattraper ses erreurs récemment commises aux cours de ces deux derniers mois. Le mangemort était prêt à tout pour réussir mais le fait qu’il doive manipuler des personnes qu’il appréciait le gênait, voir même le faisait culpabiliser.

    Il fut une époque où il aurait agit sans se poser de questions et en se fichant d’à qui ses actes pourraient nuire mais il avait entre temps fait la connaissance d’une personne qui avait presque su le rendre bon… Il s’agissait bien entendu d’Anna ! Et même s’ils n’étaient plus ensembles, même si cette dernière se complaisait à présent dans les bras de débile Black cela ne changeait rien au fait qu’une part d’Amycus faisait qu’il restait du bon en lui, avec une conscience ! Et le fait de devoir s’en prendre à une personne qu'il appréciait, se servir de cette dernière qu’il considérait comme un ami ne lui plaisait guère. Mais c’était ça ou sa propre vie en danger et le jeune homme n’était pas encore suicidaire.

    L’arrivée de Tom dans la Grande Salle l’interrompit dans ses pensées… Ce dernier vint le rejoindre derrière le bar en lui demandant où était Torben. Amycus haussa les épaules au moment même où les immenses portes s’ouvrirent pour laisser entrer son collègue en charmante compagnie. Il devait sûrement s’agir d’Alice, la fameuse petite amie !
    Le mangemort adressa un signe de la main à Torben pour le saluer en se doutant qu’il avait sûrement amené la demoiselle pour lui faire faire le tour de la salle… mais Tom ne semblait pas l’entendre de cette manière puisqu’il fit signe à son deuxième employé d’approcher.



    - T’aurais pu lui laisser encore deux – trois minutes de répit, déclara Amycus avec un sourire à l’attention de Tom en regardant son collègue venir dans leur direction.


    Un léger sentiment de culpabilité s’empara alors de lui lorsqu’il se souvint de ce qu’il avait fait et devrait encore faire… Cependant il n'eut pas trop le temps d'y réfléchir...
    Un léger bruit dans le hall d’entrée ramena ensuite le jeune homme à la réalité… Il s’agissait d’un quelconque murmure de conversation ce qui voulait dire que les élèves commençaient à arriver devant les grandes portes de la salle où les serveurs se trouvaient. Cette pensée fut confirmée lorsque l’accès à la pièce s’ouvrit laissant apparaître les premiers couples.

    Dès que ces derniers entraient ils étaient photographiés afin de garder un souvenir puis ils votaient pour élire la Reine et le Roi du Bal de Noël. Après ça, comme la coutume le voulait, les couples se séparaient et les jeunes hommes devaient inviter une cavalière autre que celle avec qui ils s’étaient arrivés. Le premier couple attira énormément l’attention du mangemort, enfin, surtout la demoiselle dont la robe très décolleté lui allait à ravir… Il trouva dommage qu’il soit ici pour bosser car il aurait volontiers invité la sublime blonde qui venait de s’asseoir dans l’attente d’une invitation.

    Ce fut le jeune homme du deuxième couple qui retint l’attention d’Amycus mais cela était tout à fait normal puisqu’il s’agissait tout simplement de son Maître. Ne s’attardant pas sur ces derniers, le serveur regarda son collègue en déclarant…



    - Je me souvenais pas que les nanas portaient de telles robes quand j’étais encore à Poudlard… Les temps changent on dirait mais je vais pas m’en plaindre, précisa-t-il en souriant.


    Bien sûr il ne ferait rien puisqu’il avait à présent Krystel dans sa vie et il l'aimait sincèrement, de plus il était en mission… Les nanas en décolleté auraient donc peu d’importance à ses yeux puisque son unique but était de mener à bien les ordres donnés par le Lord.
    Arriva ensuite Severus et Amycus eut la surprise de le voir avec une fille qu'il avait eut l'occasion de rencontrer dans le parc un soir où il était venu voir son Ange Anna. La demoiselle s'était comporté bizarrement à son égard et il n'avait jamais su pourquoi. Mais il n'y réfléchit pas plus que ça... Le nouveau duo se sépara après que la demoiselle ait offert un baiser au Serpentard...

    Puis arriva le moment fatidique arriva après l'apparition du couple Evans/Potter. En effet, Anna fit son entrée en compagnie de l'autre bâtard de Black auquel Amycus n'accorda aucune importance... Son regard s'était en effet posée sur son ex petite amie... Il n'y avait pas à dire, elle était merveilleusement belle et la robe noire qu'elle portait lui allait parfaitement. Le mangemort nota qu'elle semblait visiblement ravie, heureuse et cela suffit à le faire sourire légèrement. Après tout c'était mieux comme ça, pour elle comme pour lui... Le jeune homme remarqua le signe de tête qu'elle lui adressa et il répondit à son tour de la main. Il reporta ensuite de nouveau son attention sur Tom qui donnait de nouvelles informations concernant la soirée sans pour autant l'écouter... Il n'avait cependant pas loupé le regard interrogateur de Torben et se dit qu'il pourrait peut-être lui expliquer plus tard avant de se replonger dans ses pensées...



    *Ça n'aurait jamais pu fonctionner de tout façon... Ou peut-être dans un autre contexte... une autre vie...*


    Stop... Ne pas se laisser déconcentrer par quoique ce soit ou qui que ce soit... C'est ce qu'Amycus avait dit à son Maître qui faisait justement son arrivée dans la Salle de Bal. Les couples se succédèrent alors sans que le serveur ne parvienne à reconnaître les élèves. Excepté le cousin d'Anna qui était en charmante compagnie... A cet instant Torben s'adressa à son collègue après avoir observé les couples. Il déclara que James était toujours en train de se pavaner et lui demanda s'il avait vu Black avant de préciser que ces deux là le dégoutaient... Alors que le couple Sanders / Black se séparait un sourire apparu sur les lèvres du mangemort...


    - Oui, je l'ai vu ! Espérons pour lui qu'on ne se retrouve pas seul à seul... dit-il simplement en imaginant que Torben se demanderait sûrement pourquoi il disait cela.


    Et c'est après quelques secondes qu'une musique commença à se faire entendre. La première danse allait donc débuter et c'est à ce moment là que Tom informa Torben et Amycus qu'ils devraient eux aussi inviter une cavalière... Le mangemort observa son collègue afin de savoir s'il était au courant et ce n'était apparemment pas le cas... Cela étant, il ne se fit pas prier et partit en direction des tables occupées par les demoiselles... En suivant son collègue du regard, son attention fut attirée ailleurs...

    Plusieurs personnes présentes s'étaient mises à regarder en direction de la porte et le jeune homme fit de même. Au départ il n'aperçut qu'un inconnu mais celui-ci était accompagné et quand Amycus reconnu la personne son cœur sembla manquer un battement. Il ne s'était vraiment pas attendu à la voir ici et ne put détacher son regard de Krystel...
    Elle aussi le remarqua et lui adressa un sourire auquel il répondit... Par la suite, il ressentit une légère angoisse mêlée à de la jalousie lorsqu'il vit se nouveau "couple" se diriger vers la piste de danse. Oubliant qu'il devait lui aussi inviter une demoiselle, il continua d'observer son amante et son cavalier en n'appréciant guère la façon dont ce dernier regardait ou plutôt matait la sublime française...

    Tom toussota alors légèrement ce qui ramena Amycus à la réalité... Il observa la salle durant quelques minutes afin de voir où se trouvaient les demoiselles délaissées quand son regard se posa enfin sur l'une d'entre elles. Plutôt mignonne, elle portait une longue robe noire, avec un nœud dans le dos [LYRA]. Il décida alors d'aller inviter la jolie brune. Arrivé près d'elle, il lui sourit avant de lui tendre la main en lui disant...



    - Me ferez-vous l'honneur de cette danse Mademoiselle ?


    Ne pouvant pas refuser, la jeune femme suivit Amycus sur la piste de danse... Doucement il prie la main de la demoiselle dans la sienne et posa l'autre sur la taille de cette dernière puis tous deux commencèrent à danser. Il connaissant toujours pas le prénom de la jeune femme Amycus se décida à lui demander histoire de ne pas danser avec une totale inconnue... Connaître son prénom serait déjà pas mal.


    - Je ne me suis pas présenté tout à l'heure... Je suis Amycus ! Et vous ?

avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Sam 22 Nov - 21:48

Sirius fut ébloui par le flash d'un appareil photo, qui lui arracha une grimace... Pourquoi fallait-il qu'il ait oublié ça??? Chaque année, il se faisait avoir, chaque année, il tirait la tronche sur la photo qui était prise à l'entrée de la Grande Salle... Enfin au moins, ça ferait une photo où il serait avec Anna... Même s'il grimaçait dessus, ce serait toujours ça... Le couple Anna/Sirius se dirigea ensuite vers l'urne où ils devaient voter... Sirius se demanda s'ils n'auraient pas put trouver quelque chose de plus original qu'un banal vote... C'est vrai quoi, c'est pas extraordinaire... On arrivait à faire tenir des centaines de bougies en l'air, à se déplacer à l'autre bout du monde en un temps incroyablement court, et on devait toujours déposer un bout de papier dans une urne pour élire le roi du bal...

Enfin soit, Sirius se dirigea vers cette urne, Anna à son bras, dans but d'élire le roi du bal... Jusqu'au dernier moment, Sirius hésita sur son vote...Devait-il choisir de voter pour la même personne que les autres années, ou devait-il cette fois-ci voter pour un autre, et une autre aussi... Une fois le vote effectuer, le couple se dirigea vers la salle proprement dite, là où ils seraient libre l'aller où ils voulaient. Une fois encore, la salle était magnifiquement décorée... Il y avait au centre un grand espace pour danser, avec les tables de banquet sur le coté... Elle ne débordait pas encore de mets plus succulents les uns que les autres, mais Sirius savait que cela ne tarderait plus...

Sirius salua ses connaissances dans la salle, parfois d'un signe de main, d'un sourire, ou se déplaçant personnellement pour les saluer quand l'occasion se présentait ou que la politesse l'exigeait... Puis vint rapidement le moment de la première danse... Anna le laissa donc, non sans avoir déposé un baiser sur sa joue... Sirius repensa au moment où il avait rejoint Anna... La brune était sublime à souhait, et Sirius en fut d'autant plus fier d'être son petit-ami... Il lui avait offert un anneau avec un saphir rouge sang, et elle, une bague de platine avec des entrelacs d'or, ainsi que le pendentif de son collier, où brillait un A... Sirius en fut heureux, et se dit qu'à son tour, il offrirait un objet qui lui était cher à Anna...

Sirius observa alors pour la première fois sérieusement l'assemblée, observant des couples qu'il n'aurait pas crut possible, comme Hermione avec Servilus, ou Regulus, qui avait été invité Lily pour la première danse... Si ce n'était pas une provocation savamment calculé de la part de son frère ça... Toutefois, il oublia bien vite cette provocation lorsqu'il vit qu'Amycus était à la fête... Ah mais nan, pas lui... Ce n'était pas vraiment quelqu'un que Sirius portait dans son coeur, après son histoire avec Anna et ce qu'il lui avait fait subir... Sirius aimait Anna, et comme dit le proverbe, « les ennemis de mes amis sont mes ennemis ». Amycus avec était dégueulasse avec Anna, Sirius ne lui ferait pas de cadeau s'il en avait l'occasion... Enfin bon, tout devrait bien se passer, puisqu'au vu l'attitude d'Amycus envers Anna, il était évident qu'il n'avait aucun sentiment pour la brune, qu'il allait donc l'ignorait (Hein Amycus que tu vas ignorer Anna ??? Hein ???) Et que donc tout se passerait bien... Sinon... Bah arrivera ce qui arrivera... Sirius vit aussi Badenov... Sirius désespéra... C'était censé être un bal, pas une réunion de casses-couilles ici qui s'incrustent en tant que serveurs... Sirius les chassa rapidement de son esprit, pour se reporter son attention sur d'autres couples, et comme d'habitude, les Serpentards restèrent choisirent leur cavalière dans leur maison, à l'exception de Servilus qui avait choisi une Gryffond comme cavalière... Sirius ne comprenait d'ailleurs pas vraiment ce choix... Il y avait également ce Jessi, qui avait d'après certaine un charme indéniable, qui tentait de faire de l'ombre à Sirius, qui avait invité Alice a danser la première danse...

Tient d'ailleurs en parlant de première danse, qui Sirius va-t-il inviter??? Tout de suite, Sirius songea à Evanna, sa dernière conquête avant Anna, qui était sublime avec sa robe décolletée à souhait... Et puis, ça leur redonnerait l'occasion de discuter depuis qu'ils s'étaient quittés... Histoire de prendre des nouvelles... Sirius se dirigea donc vers elle, bien décider à l'inviter à danser, mais il fut coiffé au poteau par Franck Londubat... Raté... Malheureusement pour Sirius, le temps qu'il traverse la salle pour allez inviter Evanna, quasiment toutes les autres demoiselles avaient trouvé un cavalier... Sirius jeta donc son dévolu sur Léna Sterndunkle, une fille de sa maison que Sirius connaissait de vue... La jeune fille n'était pas particulièrement attirante, mais Sirius se dit qu'il valait mieux qu'il danse avec elle plutôt qu'avec une Serpentarde...


Salut Léna, me ferais-tu l'honneur de cette danse???

Bon d'accord, c'était pas particulièrement un honneur pour Sirius, même si ce n'était pas non plus une corvée, mais il devait bien l'avouer, il aurait préféré danser avec Evanna... Enfin soit, Sirius partit vers la piste de danse, suivi de sa cavalière, alors que la musique commençait...

HJ: Dsl pour le retard et la nullité de ce post :honte:







Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   



Page 2 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum