Page Facebook  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Modo↯ Aigle en quête de sa prochaine proie !
avatar



Nombre de messages : 4217
Age : 17 ans
Groupe : Basilic - Serdaigle
Caractère : Douce - Mystérieuse - Méfiante
Crédits : : Gifs ; Octobre + RegyChou, Avatar ; Izzie
Date d'inscription : 30/04/2008




Lyra Badenov

Modo
Aigle en quête de sa prochaine proie !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 03
MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Dim 14 Déc - 15:56

    {[Je passe mes Rp à la 1ère personne Very Happy

    Pauvre moi me dirait-on, ainsi… J’étais un peu perdue dans cet échange de parole entre le professeur d’enchantement, Krystel && Roxane, et pour me faciliter la tâche… Amycus et Regulus s’y mettaient également. Ah non, mais je vous jure, bien que j’ai eu le temps de rehausser mon niveau en langue étrangère, j’avais réellement l’impression que l’on me parlait, ou plus qu’ils se parlaient tout sauf en anglais. Quelque chose du genre, anglais grande vitesse… Non, mais les gens ça va, stoppe maintenant, vous n’avez pas de train à prendre n’est ce pas. J’avais l’impression d’avoir à faire à une cour qui se débattait autour d’un sujet quelconque. Mais là en l’occurrence je ne comprenais pas beaucoup à propos de quel sujet ça tournait… Krystel une fille fragile ? Euuh ?! Elle ne lui ressemblait guère en tout cas. Krystel semblait, selon moi, en tout cas, ressemblait en quelque sorte à mon frère… Pire que moi, en tout cas. Peut être était ce pour cette raison qu’ils se connaissaient. Je ne savais pas exactement si apprécier était le mot exact, mais bon, ils se connaissaient au moins. Une chose de sure, elle était têtue et prête à affirmer que Roxanne avait tort, en prenant même à parti Amycus qui semblait entretenir des relations plus qu’amicale d’ailleurs avec la Française.

    Pour en revenir à mon esprit pour le moins… Comment dire ?! Dérangé par ces discussions très mouvementés, Keith s’interrogea à moi… Il me fallut quelques secondes pour comprendre que l’on parlait du plat. Pourquoi ?! Pourquoi moi ?! J’avais rien fait, et Roxanne en rajouter une couche ! Pourquoi donc on me rajoutait implicitement dans cette querelle, pourtant que je n’avais rien fait… J’étais une jeune fille totalement innocente, en jetant un regard à Franck qui semblait ne serait-ce aussi muet que moi, je cherchais instinctivement Torben qui aurait peut être pu me sauver la vie, malheureusement il semblait plus occuper autre part. Soit, je crois que ce soir, je devrais me débrouiller toute seule. Enfin d’un côté heureusement qu’il ne vienne pas, s’il arrivait en me voyant à la table de Keith Glace, le prof le plus pervers de tout Poudlard, moi j’disais au revoir à mes cadeaux pour mon anniversaire oO’… Je reportais donc mon attention sur les deux qui commentaient mon repas. Bah quoi ?! Si j’aimais la viande crue, après tout ça n’aurait dérangé que moi. Mais bon, il fallait apparemment un autre prétexte pour relancer ce combat des paroles. Amycus, rajouta donc une sous couche en me demandant si j’écoutais mon professeur. En lançant un sourire de sympathie à Roxy, je répondis :

    « Je vais prendre quand même le carpaccio de cerf, je suis certaine que c’est un met délicieux… »

    Instinctivement je souris à Amycus, soufflant à l’intérieur de moi, j’avais réussi à en placer quelques mots à mon bonheur… Maintenant, j’essayai de me concentrer un peu plus pour prendre part à la discussion et ne pas faire mon asociable, quoiqu’actuellement, je pensais surtout à ne pas m’en mêler, me connaissant par cœur, j’étais persuadée que ça allait à tous les coups me tombaient dessus…

avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Dim 14 Déc - 18:24

[Excusez mon retard, gros problème d'internet! Je passe moi aussi mon RP à al première personne]

Je n'avais pas été ravi en voyant Lyra et notre professeur d'enchantement s'avancer vers une table rempli de Serpentards. Je ne cherchais pas spécialement des embrouilles, mais, généralement, peu de Serpentard se montrait sympa envers les Gryffondors. Les Serdaigles, encore... Mais il était connu dans toutes l'Angleterre que Gryffondor et Serpentard étaient deux maisons rivales. Pourtant, je n'avais jamais cherché les embrouilles auprès de ces chers verts et argents, contrairement aux quatre Maraudeurs.
En tout cas, même si je n'aimais pas spécialement m'asseoir à cette table, je n'avais pas le choix, Lyra était déjà assise et je ne pouvais fausser compagnie à ma cavalière. De plus, je n'en avais pas vraiment envie.
Je me dirigeai donc vers la table et pressait un peu le pas, voyant un serveur approcher. Je pris place à coté de Lyra et asseya de suivre la conversation.

Au bout de cinq minutes, je n'avais toujours pas compris le sujet de la conversation. Roxanne, Regulus, le Professeur Glace, sa cavalière, Krystel Raybrandt et le serveur débitaient un flot de paroles incopréhensibles, surtout que le début de la conversation m'avait échappé.

Il fallait pourtant bien que je commande et je ne savais toujours pas quoi prendre. J'allais adresser la parole à ma chère cavalière, qui n'avait pas l'air d'avoir, comme moi, compris grand chose à la conversation. Au moment où je m'apprêtais à ouvrir la bouche, Lyra s'adressa au serveur, commandant le plat qu'elle avait choisi au départ et faisant fi des conseils de Keith Glace.

Après avoir noté la commande de Lyra, le serveur se trourna vers moi. Je réfléchi quelques secondes avant d'opter pour un plat que j'avait goûté lors de vacances en France, il y a de ça deux ans:


- Pour ma part, je prendrai un magret de canard sauce aux sèpes, s'il vous plaît.

Satisfait d'avoir enfin passé ma commande, je souris à Regulus, qui, comme toutes les personnes attablés, me fixait, après avoir détaché leurs regards de Lyra.
Je me tournai ensuite vers ma cavalière et, pendant que les conversations reprenaient peu à peu autour de nous, je lui demandai:


- Est-tu satisfaite de ta première danse, chère cavalière?

Pour ma part, je ne savais pas trop. Evanna dansait bien, mais je ne la connaissais pas vraiment. Et puis, j'aurais tellement aimé danser avec Alice... C'était difficile de se dire que, une nouvelle fois, je ne pouvia spas profiter d'elle, rien qu'en ami. Et si ce n'était pas ami, au moins qu'elle ne me déteste pas. Car je ne voyais aucune raison pour qu'elle me déteste. Et pourtant, elle ne me portait pas dans son coeur, c'était sûr. A moins qu'elle cache bien son jeu, se qui m'étonnerai beaucoup...
Mais je me reconcentrai rapidement sur ma cavalière, et sur sa réponse qui ne devait sans doute pas tarder, chassant mes pensées moroses.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Lun 15 Déc - 17:43

  • Evanna venait tout juste de s’échapper des bras protecteurs de son cavalier, un fin sourire lui recouvrant les lèvres, celle-ci ayant effleuré avec délice les joues de ce fabuleux jeune homme qu’était Matthieu Vince. C’est vrai tout de même ! Qu’il était charmant celui-ci.. La différence, l’opposé totale de la nouvelle Evanna.. Après tout n’était-elle pas l’une de ceux que l’on pourrait appeler facilement tueuse, sans pitié, égoïste, ou même avec un cœur de glace.. Mais le monde l’avait bien cherché.. Sirius Black avait profité de sa naïveté passagère et l’avait bien poignardé.. Lui et sa vipère de petite amie d’ailleurs.. Autant les mettrent dans le même panier, le trompeur et sa prostituée.. Et bien entendu l’humble victime, la belle et intelligente trompée qu’était Evanna.. Malheureusement pour eux ce rôle ne lui suffisait absolument pas, et oui la demoiselle rouge et or voulait y ajouter le suffixe tueuse, et vengeresse.. Ils avaient commencé le travail, et la rouge et or allait le finir, avec un bouquet final splendide ! A couper le souffle, et dans tout les sens du terme..

    Plongée dans ses pensées, la demoiselle fut très vite ramenée à la vie par les paroles d’une douce chansonnette.. Le temps d’ailleurs de relever la tête Evanna avait pu remarquer un mouvement esquissé par Sirius qui semblait se hâter dans sa direction, était-ce un cauchemar ? Tout semblait l’être ! Un bal de l’horreur oui ! Non, non, non et encore non ! La rouge et or se refusait déjà de danser avec un abruti infecte à ses côtés nommé Sirius Black, ou le singe.. Oh que non, la demoiselle avait une fierté et bien entendu des principes.. Et danser avec le trompeur ne faisait pas parti des choses à faire pour retrouver sa noble dignité d’antan.. Non, autant l’envoyer au diable pour voir si elle y était.. Il l’a trouverait sûrement d’ailleurs.. Le cœur battant à la chamade, la demoiselle essayait en vain de trouver un moyen de se débarrasser du pot de colle nommé Black ! Tournant les yeux dans tout les sens à la recherche d’une issue possible la demoiselle croisa le regard d’un bel inconnu, enfin inconnu..

    C’était Franck Londubat, sans aucun doute ! Ce dernier était surtout connu pour ses nombreuses tentatives (désespérées) de sortir avec la belle Alice McPherson.. Oui Franck était un gryffondor, et bien entendu la demoiselle rouge et or l’avait déjà croisé au cours de ses années à Poudlard dans les couloirs du château ou encore mieux dans la salle commune, mais sans jamais lui adresser le moindre regard, ni même un seul sourire.. Certes il était peut-être mignon, mais ses airs à suivre Alice comme un chien ne le rendait que plus idiot, un deuxième Black peut-être ? Enfin toujours mieux que l’autre.. Ne jamais juger par les apparences, c’était la phrase qui retentissait dans l’esprit de la jeune Evanna Lyrics.. Après tout Franck était juste un être amoureux, peut-être incapable de faire du mal à Alice, et donc de la tromper.. Pas comme cet idiot de singe-Black ! Lançant un sourire dans sa direction, comme un dernier recours la demoiselle espérait que le peu de distance entre-eux suffirait à ce que celui-ci arrive avant Sirius.. Le voyant commencer à bouger, la demoiselle esquissa un sourire..

    Et oui, ce cher Franck Londubat allait bel et bien lui demander de danser en sa compagnie, c’était même sûr.. S’approchant d’elle, le gentleman se saisit de sa main et l’embrassa tendrement, lançant un sourire au dénommé Londubat la demoiselle attendit une demande orale avant d’accepter. Chose promise, chose dut ! Environ quelques secondes après cette pensée le cher Franck lui demanda de danser en sa compagnie pour sa première danse.. Sirius s’éloignait à présent, une excellente chose ! Evanna s’inclina à la demande du jeune Franck Londubat et acquiesça d’un signe de tête, et prononça une parole de sa voix mélodieuse, et mielleuse :


    « Pourquoi pas, j’accepte volontiers une danse en votre compagnie »

    Suivant son nouveau cavalier, la demoiselle souri à la vue de Sirius à la recherche d’une cavalière de substitution en espérant secrètement qu’il n’en trouvât aucune.. Nonobstant, celui-ci en trouvât bien une autre.. Enfin pas aussi belle qu’Evanna bien entendu, c’était une certaine Léna, rien de claquant comme type de fille, Sirius devait être déçue, ce qui fit rire la belle blonde.. Pauvre Siriusounet.. Il se retrouvait avec une fille laide à souhait.. Il ira pleurer dans les jupes de sa prostituée plus tard.. Réveillée dans ses pensées par la main de Franck sur sa hanche Evanna lui lança un sourire et se mit à danser au rythme de cette douce musique.. Tournant, et retournant sur place.. Dansant comme une magnifique ballerine.. Aux environs de la moitié de la chanson, de la moitié du slow le nouveau cavalier se mit à complimenter la demoiselle, et sa présenter en vrai gentleman.. Un sourire bon enfant sur les lèvres Evanna se mit à parler.. :

    « Merci beaucoup pour ce fabuleux compliment, mais tu ne devrais pas continuer sinon je vais me mettre à rougir comme une tomate, et je dois bien avouer que ce teint là ne me va pas du tout.. Enchantée Franck, donc ! Pour ma part je savais déjà ton prénom, le mien est Evanna, contente de te parler.. »

    Après ces quelques paroles, ma chanson se mit à finir, et Evanna et son nouveau cavalier furent bientôt rejoins par Matthieu qui venait reprendre possession de sa cavalière, un sourire aux lèvres, de belles paroles également, mais pourtant une pointe de gravité dans la voix, de la jalousie ? Etrange, mais intéressant néanmoins ! Lançant un au revoir au jeune Franck, la demoiselle suivit son beau bibliothécaire avec joie, retrouvant très vite tout ses moyens de séduction qu’elle avait perdu dans les bras de ce cher Franck, mignon mais tendu comme un string.. Sentant les mains de Matthieu danser sur ses hanches les joues de la demoiselle prirent une jolie teinte rosée, très agréable à contempler.. Un regard provocateur et séducteur la jeune femme posa ses main sur le cou du gentleman resserrant doucement son étreinte, collant son corps contre celui de Matthieu -d’une manière digne néanmoins- la demoiselle se mit à valser sur le rythme de la fabuleuse musique, lançant un regard de braise au bibliothécaire à intervalles contrôlés.. .

    N’était-il pas beau ce bel agneau ? Doux et innocent à souhait.. Mais l’était-il assez pour ne pas ressembler en tout point au pire ennemi de la belle blonde.. : Sirius Black alias le singe ! Le monde était parfis cruel.. Lui apporter sur un plateau d’argent un bel inconnu, parfait en tout point et pourtant si.. frère ! Oui, Matthieu était bel et bien son frère, et cette relation devenait beaucoup trop torride, beaucoup trop grosse pour des frères et sœurs.. Mais pourtant, pourtant.. Evanna n’était pas au courant, et bien que son frère l’était la demoiselle aurait aimé en profiter un maximum, prendre la nouvelle très bien, et continuer comme ci de rien était.. Enfin c’était pour l’instant ses positions. Mais quelles seraient-elle après avoir appris que son père avait des projets pour elle, des projets qui parlaient essentiellement de blanc, de musique, d’église, de mari, et d’enfant.. Une vie de pondeuse..

    Souriant comme un ange à son cavalier qui battait la mesure de la musique sur la hanche de la demoiselle la jeune femme se retrouva bien vite en dehors de la piste, emmené par son cavalier à une table, très, très mal choisi.. Mais quel idiot pouvait-il être celui-là ! L’emmener directement dans la table du démon, de cet idiot de Sirius Black et de sa belle vipère, et prostituée sur les bords.. Avez-vous déjà ressenti l’envie de faire un meurtre en public ? Et bien Evanna, elle oui ! Sa baguette se tenait si prêt d’elle de plus.. Si prêt, trop prêt.. Se laissant guider inconsciemment par son cavalier la demoiselle s’installant sur la chaise délicatement tirée par Matthieu, et Evanna ne remarqua même pas le sourire de ce dernier, non dans son fort intérieur la demoiselle se battait pour ne pas sortir sa baguette si tôt dans la soirée.. Divaguant dans ses pensées la demoiselle ne remarqua même pas la présentation de Matthieu.. Et à la réponse amusante de Nathan.. Relevant enfin les yeux, de la demoiselle lança à Matthieu un sourire charmeur, et se saisissa de la carte.. Ce soir son appétit avait disparu, manque de chance..

    Observant la table, et les autres la demoiselle eut envie de courir vers celle des Serpentards, étrange très étrange.. Ecoutant les paroles de Matthieu la demoiselle sentit un cadeau à l’horizon, sortant sa baguette la rouge et or prononça un sortilège d’attraction, et replaça sa baguette magique –avec difficulté, après avoir croisé le regard joyeux de Sirius-.. Le cadeau de Matthieu lui fit très plaisir, et relevant sa main jusqu’à ses lèvres la demoiselle lui envoya un baiser volant, séductrice.. Pour enfin sentir un paquet atterrir dans ses doigts, celui-ci était recouvert d’un papier cadeau argent et contenait en réalité un livre ancien que la jeune femme avait trouvé après des heures de recherche dans l’allée des embrumes.. Celui-ci était en faites un journal intime qui correspondait avec son ‘frère’. Ce dernier était en possession de la rouge et or. Reprenant possession de sa voix la jeune femme s’exclama :


    « J’espère que ça te plaira Matthieu, j’ai eu beaucoup de mal à le trouver.. Et Joyeux Noël à toi en espérant que tout tes vœux puissent se réaliser, et j’ajouterais joyeux noël à vous autres, et bonsoir. »

    Puis enfin vînt le moment de prendre commande, enfin juste pour les boissons bien entendu.. Que commander dans ces moments là ? Le jus de Citrouille n’était pas le fort de la jeune rouge et or, qu’avait-il d’autre en stock ici ? Lançant un sourire angélique au serveur la demoiselle s’exclama avec gentillesse :

    « Pour ma part je prendrais uniquement un verre d’eau. Espérons que vous ayez de tout, et même de l’eau.. »

    Rajoutant une parole en lançant un regard méprisant à Sirius, très discret et personne ne l’aperçut la demoiselle s’exclama donc :

    « Quand à toi Sirius calme donc tes ardeurs, on est là pour s’amuser si tu veux te battre va plutôt dans un zoo ! Ce serveur a beau avoir frappé James, aujourd’hui il n’a rien fait, et la passé reste le passé.. »

    Enfin presque..

    « Quand à moi je prendrais juste du saumon fumé, avec une sauce fée des bois également. »

    [HJ : Désolée du retard Affraid ]
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Mar 16 Déc - 10:32

Le plus compliqué quand vous détenez une vérité qui, si elle ne peut pas changer entièrement le monde, peut au moins affecter une vie, c'est de savoir comment vous comptez utiliser cette vérité. Après tout, il fallait avouer que ma petite soeur n'était absolument pas le genre de filles dont on détournait aisément le regard. Ce soir d'autant plus que sa splendide robe rouge embellissait son être, en sublimant ses formes. Le plus compliqué dans tout cela, c'était cette proximité étrange qui s'était installée entre elle et moi, jeu de la séduction oblige. Je ne suis bien sûr pas fou et suis parfaitement conscient ce qui se passerait si je venais à attendre trop avant de lui dire la vérité. Si elle passait au stade de petite amie avant que je lui ai dis la vérité, il ne faisait aucun doute que conserver une bonne relation avec elle serait pour le moins chaotique. Je ne comptais pas que ce soit le cas. Ces quatre dernières années avaient été entre étude, recherche et recherche. Pour aboutir un résultat simple, j'avais bel et bien une famille biologique, enfin chose peu surprenante. Ma mère était introuvable, mon père me considérait comme un ennemi, et ma soeur bien me faisait du charme.

Je venais de récupérer ma douce et tendre des mains d'un Gryffondor que je ne connaissais pas, non sans rajouter une pointe de gravité dans ma phrase. Pas que je le voyais comme un concurrent dans une course à la séduction de ma petite soeur, mais simplement que c'était un instinct protecteur. Un hurlement lointain qui remontait en moi et qui me poussait à la protéger de ce qui pourrait la blesser. Je me rendais aussi compte combien c'était ridicule que ma démarche puisque de toutes évidences, s'il y avait bien un danger pour la demoiselle ceux ce soir, il avait actuellement les mains sur ses hanches. Je ne laissais rien transparaitre de tout cela, évidemment, je comptais lui dire la vérité, mais pour le moment, j'étais dans mon rôle de séducteur. Mes doigts battant légèrement la mesure sur les hanches de la demoiselle. Ces joues s'empourprèrent à peine, d'une légère et très agréable teinte rosée. Ce petit rose qui s'était rajouté sur son visage la rendait encore un peu plus belle. Oui, ma soeur était une jeune femme démentiellement belle. Et bien qu'un peu surpris, je n'étais pas moins dérangé par le choix de la jeune femme de coller son corps au mien.

J'avais choisi une table au hasard, une table qui me semblait neutre, si seulement j'avais su les relations d'Evanna avec Sirius et Anna, croyez-moi que j'aurais choisi bien autrement la table. Seulement il était vrai aussi que je ne savais absolument pas grand chose sur ma soeur, sinon des choses sur sa famille, sur qui elle était. Le reste en revanche me restait parfaitement opaque, obscure. Alors j'avais choisi au hasard, et je ne fis pas attention alors que nous marchions vers cette table aux signes que j'aurais dû apercevoir chez ma cavalière. Elle me semblait particulièrement pensive, et je n'aurais pas été surpris qu'elle n'ait rien entendu de ma présentation ou de celle de Nathan. J'avais les yeux dans une autre direction qu'elle que lorsqu'une personne prenait la parole, et je commençais à me rendre compte que quelque chose n'allait pas bien. Soit avec moi, soit avec cette table, j'aimais mieux croire que c'était à cause de la tablée plus que par ma faute. Ce fut un peu comme ça que j'eus l'idée de finalement offrir son cadeau à la jeune femme, comme pour me faire pardonner. Et elle en eut aussi un pour moi.

J'avais fixé le paquet sans le toucher pendant un moment, comme surpris par le fait d'avoir un cadeau, un petit sourire un peu bête sur le visage. Finalement, j'ouvrais le papier argenté pour découvrir un livre ancien. Un peu usé certes, mais la couverture en cuir semblait avoir parfaitement protégée l'oeuvre de l'injure du temps. Dans un baiser envoyé, tant séducteur que charmeur, la jeune femme me remercia pour son cadeau. A mon tour je la remerciais, par le verbe et par un sourire accompagné d'un regard témoignant combien je l'appréciais. Je commençais à trouver enfin la motivation à lui dire la vérité, je trouvais le courage de lui avouer, et je comptais me mettre dans l'impasse en lui disant avoir quelque chose à lui dire quand vint le temps des commandes. Et avec ce temps, mes belles motivations à dire la vérité s'était envolée, bien brutalement. Mêlé à cette soudaineté des commandes, il y avait le comportement de Sirius qui en toucha plus d'un à cette table. Anna la première dut avoir une réaction sur le comportement de son cavalier, puis moi, puis Nathan et Evanna, dans un genre bien moins léger que celui de Nathan ou le mien.

J'en étais à regretter que ne soit venu le serveur bien qu'en vérité, je devais avouer avoir le gosier un peu sec à l'idée de dire la vérité à ma soeur. Seulement voilà, j'avais appris une chose lors de mes recherches, la vérité, bonne ou mauvaise finit toujours par se savoir. Et j'avais pu découvrir aussi que la vérité est bien plus profitable lorsqu'elle ne vous tombe pas dessus comme le marteau du forgeron alors que vous êtes sur l'enclume. En réalité, même si elle était dure, même si on était pas sûr de devoir la dire, il le fallait pourtant, car une vérité qui vous éclate à la figure, fait mal très mal. Comment croyez-vous que j'ai pu vivre deux années en faisant des recherches et en ayant quitté mon domicile d'adoption? Et bien je louais mes services à qui le voulaient, doute sur la fidélité de son compagnon, aide pour un travail. Je louais mes services et ma main d'oeuvre de façon aléatoire, souvent au noir, et bien souvent, ça payait mieux que ça ne l'aurait fais de façon légal. Jamais je n'avais été escroqué, mais je crois que quand une personne parvient à vous apprendre que votre mari vous trompe, vous avez tout intérêt à le payer. Dans le cas contraire, vous ne saviez jamais quelle vérité il pourrait découvrir sur vous.

J'allais donc dire la vérité à ma soeur, un choix qui me pesait, mais le choix le plus juste. Je n'avais pas tant peur de lui dire que peur de sa réaction, et des répercussions de cette nouvelle. Mais j'imaginais bien souvent le pire, seulement qui savait si après tout elle ne prendrait pas cela avec un sourire large et enthousiaste, avec une bonne humeur et une joie qui illuminerait son visage. Seulement autre question, et si elle le prenait mal, si elle n'acceptait pas l'idée? Si elle trouvait que j'étais un crétin sans imagination? Si elle trouvait que j'avais joué avec elle, à m'amuser ainsi à la séduire pour finalement lui déblatérer une excuse d'une infinie bassesse,d'une petitesse surprenante. Tout cela finirait par se savoir, c'était ainsi, je le savais, alors je préférais qu'elle l'apprenne de ma bouche. Seulement voilà, la jeune femme semblait soudain inaccessible. Je la savais normalement acquise pour la soirée ou une bonne partie, mais assis à cette table, avec ces personnes autour, elle me semblait soudain distante. Les deux autres couples s'étant assis côte à côte, elle et moi nous retrouvions de phase, situation d'autant plus complexe pour moi, que lui glisser des mots à l'oreille devenait une péripétie au-dessus de la table et d'une discretion aussi grande qu'un troll a un gala de bienfaisance.

Comme je l'avais dis, je savais que je n'oserais pas lui dire si je n'étais pas au pieds du mur. Je savais que malgré mon courage habituel, je ne lui dirais pas tant que je ne serais pas entouré de mur barbelé avec la vérité pour seul échappatoire. Il me fallait donc faire en sorte d'être contraint de lui dire la vérité, de lui avouer. Après tout, ce n'était jamais qu'une histoire de fraternité indésirée, qu'est-ce que je risquais dans le pire des cas? Ce pire des cas je n'avais pas envie de l'imaginer car ce serait de la voir me fuir. Quatre années de recherches qui n'auront servi à rien, quatre années de recherche pour me rendre compte que cette famille en qui j'avais espoir était en réalité une famille qui ne me désirait pas plus aujourd'hui que jadis. Très soudainement et de façon parfaitement surprenante pour moi, ma main se posa sur la table, caressant les doigts d'Evanna, avant de les saisir, attirant le regard de la jeune femme vers moi. De toutes évidences, elle avait compris que je voulais lui dire quelque chose, et les mots, la phrase que je m'étais fais intérieurement me fuyait. Son regard dans le mien, j'avais à nouveau du mal à me décider, et finalement après une inspiration, je dis sur un ton presque annodin:


- Evanna, j'aurais quelque chose d'important à te dire un peu plus tard, quand nous aurons un peu plus d'intimité.

Et voilà, j'étais désormais au pieds du mur, la jeune femme savait que j'avais quelque chose d'important à lui dire et sans doute aurait-elle compris que ce ne serait pas simplement une histoire à dormir debout que je créerais de toutes pièces. Elle savait désormais que j'avais quelque chose à lui confier. Je gardais encore un peu ses doigts dans ma main, avant de reculer doucement ma main, pour la laisser sur la table. Mon regard se retourna vers les autres personnes assises à la table, et je me rendais soudain compte combien je n'avais rien à leur dire. Apparemment personne ne savait trop de quoi parler, tout le monde semblait assez distant et détaché. C'est ainsi qu'il fallait que quelqu'un se décide à lancer un sujet de discution qui avec un rien de chance pourrait intéresser tout le monde. Cette personne devait-elle être moi? Pas obligatoirement, et je n'avais aucune idée de quoi dire, aucune idée de sujet de discution qui serait susceptible d'intéresser tant à la fois les autres comme moi. Après tout, eux étaient encore des élèves, je n'entendais pas les même rumeurs qu'eux, ni-même les même choses, mais soudain, une question qui m'avait déjà travaillé qui me revenait:

- Anna, je doute que ce soit le bon moment où même le bon endroit, mais est-ce qu'on a dis une idée de qui t'as agressé?
PNJ↯ Votre vie est entre mes mains
avatar



Nombre de messages : 1818
Date d'inscription : 08/05/2008




Maître du Jeu

PNJ
Votre vie est entre mes mains

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Mar 16 Déc - 22:41

Les repas aux différentes tables se sont déroulés tant bien que mal… Après avoir pris donc un bon dîné réparateur -ou pas-, après que les élèves se soient gavés comme des trolls des cavernes qui n’ont pas mangé depuis 1 mois, les choses sérieuses commencent. Quand tous se lèvent de leur chaise, ces dernières disparaissent ainsi que les tables pour laisser place enfin à une grande et magnifique piste de danse. Cependant, les étudiants n’ont guère le temps de profiter de la vue que cette dernière peut offrir, que déjà toutes les lumières s’éteignent… Que se passe –t-il donc à présent ? Humm, ce bal de Noël change par rapport à l’année précédente et tant mieux. La surprise n’en sera que plus présente. Quelques murmures d’interrogations se lèvent dans la salle mais n’ont guère le temps de s’installer quand soudain…

3 coups frappés sur l’estrade se font entendre, et réclament un silence qui arrive bien vite. Une ombre furtive se dirige sur la scène, sans que l’on ne puisse reconnaître à qui appartient cette silhouette. Encore une fois, pas le temps de se poser des questions, vu que les réponses arrivent si vite. Les premières notes d’une mélodie mondialement connue résonnent peu à peu dans la grande salle. Plus de doute possible, il s’agit réellement du groupe children of obscenity, venue spécialement pour les élèves de Poudlard. Cette fois, des clameurs d’une folle hystérique qui reconnaît son groupe préféré prennent le dessus, au fur et à mesure que la musique augmente… Et c’est ainsi que deux voix se mettent à chanter le premier tube du groupe, le tube qui les a rendu si célèbre… Deux voix… Celle de l’ancien chanteur mais également celle de son remplaçant… Et toujours cette foutu obscurité qui empêche tous le monde de savoir enfin qui s’est caché si longtemps derrière un masque…




From Yesterday du groupe '30 seconds to mars'


Ordre de passage :

Vous pouvez TOUS répondre dans cet ordre de passage. A savoir que les serveurs ne sont pas obligés de rester pour l’instant derrière le bar. Les élèves quand à eux sont au milieu de la piste de danse. Le tour de passage prend fin le dimanche 21 décembre.
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Mer 17 Déc - 12:41

    Le bal était décidément plein de surprises. Il semblerait que j'allais peut être enfin pouvoir m'amuser un petit peu sur le dos des maraudeurs, et cette pensée me fit frissonner de plaisir. Jamais je ne pourrais probablement leur rendre totalement la monnaie de leur pièce, mais je pouvais commencer à payer ce crétin de Black, et Dieu que la note allait être salée! Rien que pour ce qu'il m'avait dit ce soir là, où je m'étais cassé de Poudlard. Jamais je n'avais rencontré de tels abrutis, et j'avais bien sentit que si je restais au château, ç'aurait été lui ou moi. Bon, j'avais également été sous le coup d'une colère monstrueuse, mais en même temps, y'avait qu'à regarder comment je passais encore pour le méchant dans l'histoire, alors que je n'avais jamais rien fait à cette petite grue d'Eva Anderson. La fille avait réussit à me traîner dans la boue, moi, et surtout, à embobiner tout le château pour le mettre sur mon dos! Dieux que je la détestais aussi celle là, mais, elle ne perdait rien pour attendre!



    Déjà, j'allais m'occuper de Black. Quand je pense que ce gros abruti avait uniquement cru les bobards de Miss Anderson pour se la taper, j'en étais malade. Il m'avait un minimum connu et savait qui j'étais. Si James Potter m'avait accordé sa confiance, ce ne devait pas non plus être sans raisons si? Mais Black s'en était totalement foutu. Il avait joué au gros dur. Quel écdervelé. Il avait beau faire le paon au milieu des filles, ça n'en était pas moins le signe qu'il n'était qu'un de ces lâches totalement dénué du moindre sens de l'honneur et de la moindre parcelle de courage! S'en était même pathétique, et ce type me faisait pitié. Comme là encore, plutôt que de mettre sa pseudo rancoeur de côté, il préférait faire son malin. Mouais, il faisait ce qu'il voulait hein, mais cela n'empêchait pas qu'encore une fois il se la pétait sévère devant tout le monde, mais seul à seul jamais il ne ferait le poids!


    Finalement, d'autres convives choisirent de prendre leur plat maintenant. Il valait mieux, car les organisateurs semblaient commencer à s'impatienter de leur côté. C'était un peu palpable, mais ils auraient sans doute cru que la soirée serait plus dansante que gastronomique! C'était sans doute sans connaître à fond les élèves, qui semblaient vouloir profiter à fond de la soirée, et en particulier de son menu. Bah peu importe hein, après tout, je suis payé pareil, à l'heure, et à prix d'or, alors autant que ça soit pour faire le service! Bon, la jeune fille aveugle avait commandé, la blonde aussi, les autres l'avaient déjà fait, il était temps pour moi de m'activer.



    - Je vous amène tout cela de suite, mesdemoiselles, messieurs. fis je avec un salut respectueux.


    Plus j'allais me montrer calme et poli et plus les gens s'apercevraient de la foutue attitude de Black et des autres, ce serait tout bénéf' pour moi en fait! Bref, méloignant d'un pas vif de la table, je fis mon petit tour dans la salle avant d'aller directement près du buffet, où les plats que les convives avaient commandés vinrent se placer. Tous seuls, je n'avais qu'à faire les boissons... Or, travailler dans un bar comme le Chaudron Baveur, ça aide furieusement en la matière, là dessus, il n'y avait pas de place au doute! Arrivant à la table, je dûs m'y reprendre à trois voyages pour pouvoir servir en premier lieu les autres boissons, puis deux passages pour les plats. Une fois que tous les aliments furent sur la table, j'inclinais la tête tout en parlant.


    - Bon apétit et bonne soirée, mesdemoiselles et messieurs, si jamais vous avez besoin, vous pouvez m'appeler!

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Mer 17 Déc - 14:22

    Alors qui appréciait son jus d’œillet, Nathan, contrairement à son habitude, demeura étrangement silencieux. Cela devait sûrement surprendre sa sœurette mais il ne dit rien et se contenta d’un haussement d’épaules aussi bref que discret à l’égard de cette dernière. Si le jeune homme ne parlait pas c’était pour la simple et bonne raison que l’ambiance de la table n’avait rien de très engageante. Entre le comportement de Black à l’égard de Torben et le ton glacial employé par Evanna pour s »adresser au petit ami de sa cousine… Y’avait pas à dire ! Nathan préférait se taire et rêvait même en cet instant d’entre loin d’ici avec unique compagnie celle de son amour…

    Reposant son verre, il reporta justement son attention sur la jeune femme brune assise à ses côtés. Discrètement il glissa sa main dans la sienne… Il espérait qu’elle ne s’ennuyait pas et avait presque envie de lui proposer de partir. Où ? Il ne le savait pas mais il était certain qu’à eux deux ils se seraient beaucoup plus amusés qu’en ce moment ! Seulement il n’était pas impoli et surtout il mourait de faim. Leur fugue attendrait donc plus tard. Cette pensée le fit sourire mais il ne dit rien.



    *Vivement que le repas se termine… Les ambiances genre guerre froide c’est vraiment pas mon truc ! -_-" *


    Bah c’est vrai quoi !? La tension à leur table était palpable et plusieurs personnes semblaient avoir des choses à se reproches… Le faisant par de lourds sous-entendus. Au final, le choix de la table avait peut-être été une erreur bien que l’ambiance à celles aux alentours ne soient pas très convaincantes non plus. Cependant, un sourire apparu sur son visage quand son attention se posa sur la table où se trouvaient Xeno et Dedalus en compagnie de leurs cavalières et d’un autre couple. Tous semblaient s’amuser… Chose que le brun leur envia ! Il adressa un signe à ses camarades de maisons qui l’avaient vu et lui faisait de grand coucou avant de reporter son attention sur le serveur Badenov qui revenait avec les plats…
    Une fois que le service fut terminé, Torben s’éclipsa en précisant qu’il pouvait l’appeler si nécessaire. N’étant toujours pas enclin à discuter, Nathan se pencha cependant vers sa petite amie pour lui chuchoter très discrètement à l’oreille.



    - Ça te dirais qu’après ce plat on prenne la fuite sur la piste de danse ou ailleurs… ? L’ambiance est tendue ici.


    Il se redressa ensuite en attendant un signe de la brune qu’il soit négatif ou affirmatif. A la suite de ça il commença à manger en silence. Ecoutant les discussions qui avaient lieux à sa table entre Matthieu et sa cavalière ainsi qu’entre sa cousine et son boy-friend. Il jeta un regard curieux aux propos du bibliothécaire sans y accorder plus d’intérêt que cela…
    Alors que les assiettes se vidaient peu à peu, Nathan eut la joie d’entendre de nouveau de la musique s’élever dans la pièce. Lui et Heaven allaient enfin pouvoir s’éclipser sans paraître impolis et ça c’était une bonne nouvelle. Il jeta un coup d’œil à sa petite amie qui finissait son plat et lui effleura discrètement la main…

avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Mer 17 Déc - 14:55

    Amycus laissa le plat destiné à Lyra tel qu’il était indiquée puisque celle-ci préféra rester sur son premier choix. A cet instant, le jeune homme qui semblait être son cavalier ouvrit la bouche pour la première fois prouvant ainsi à Amycus qu’il n’était pas muet ! Bah quoi ?! Il aurait pu aux vues de son interminable silence… Il choisi donc un magret de canard accompagné d’une sauce aux cèpes. Le serveur indiqua le nouveau plat sur son bon de commande et avant de partir il précisa…


    - Je reviens de suite avec votre bouteille de champagne !


    Après ces quelques mots, il envoya le bon de commande de la table de Krystel en cuisine et attendit de savoir le délai de préparation qui était de dix-huit minutes. Il alla ensuite chercher lui-même la bouteille de champagne pour l’amener à la table de son amante. La boisson était la meilleure de toute celle qui se trouvait en ces lieux… Le jeune homme mis le nom en évidence pour que le Professeur Keith juge par lui-même de la qualité de la bouteille avant de faire le service dans les règles de l’art. Lorsque ce fut chose faite, il laissa les convives trinquer après avoir déposé le champagne dans le seau à glace.

    En attendant que Krystel et ses compagnons de table finissent leur apéritif, Amycus en profita pour servir d’autres tables dont l’une qui abritait un débile qui ne pouvait être qu’un Pouffy. En bref ! Il lui amena ce qu’il avait demandé et récupéra ensuite la commande destiné à la table de son Maître. Avec professionnalisme, il servit ces derniers et leur souhaita un bon appétit. Retournant derrière le bar pour préparer les boissons qui accompagneraient la commande destiné à la table de son amante, Amycus en profita pour observer la salle.



    *C’est bientôt la fin du service on dirait…*


    En effet, la plupart des tables avaient été servies et celles qui ne l’étaient devaient sûrement attendre l’arrivée de leur commande. D’ailleurs, en parlant de commande, celle destinée à la table de son amante venait d’être terminée. Les plats étant trop nombreux, il faudrait à Amycus faire deux voyages ! Il installa donc les plats de ces demoiselles en premier lei et fit la première tournée du service… Sans attendre il retourna derrière le bar pour finalement revenir servir ces messieurs. Une fois le service terminé, il prit la parole.


    - Je vous souhaite un agréable apétit et si je puis faire autre chose, n’hésitez pas.


    Après ces quelques mots, il se dirigea de nouveau vers le bar, apporta deux autres commandes et constata avec plaisir que tous les élèves étaient à présent servis ce qui voulait dire qu’il pouvait s’accorder une pause bien mérité. Il regarda l’heure et décida d’aller prendre l’air avec la permission de Tom. Une fois dehors, il sortit son paquet de Camel pour s’allumer une clope tout en pensant à la suite des évènements. Pour le moment tout se déroulait merveilleusement bien et il n’y avait pas de raison pour que cela ne continue pas…







:honte:
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Mer 17 Déc - 15:33

    Alors que le service avait prit fin, Amycus avait décidé d’aller prendre l’air quelques minutes car cela n’avait peut-être l’air de rien mis travaillé dans une telle soirée était épuisant et il ne pouvait se permettre d’être fatigué… Surtout quand il se souvenait de ce qu’il l’attendait plus tard dans la soirée !
    A peine fut-il sorti dehors qu’il eut le souffle coupé par le vent glacial qui soufflait par rafales… Le changement de température on ne peut plus brusque le revigora. Le jeune homme se mit tout de même à l’abri du vent histoire de se griller une cigarette ! Il savait que son Maître n’appréciait guère cette habitude et voilà pourquoi il en profitait que ce dernier soit à table…

    Tout en fumant, il se remémora le début de la soirée… Il fallait reconnaître que malgré quelques tensions des plus distrayantes, elle se déroulait assez bien dans l’ensemble. Même lui avait réussi à se maîtriser face à débile Black et au dragueur qu’était Glace ! Bien qu’au final le serveur du reconnaître que ce type était plutôt sympathique… sûr de lui et de son pouvoir de séduction sur les femmes mais sympa quand même !
    Le jeune homme avait été également surpris par le comportement de la soi-disante douce Lily Evans qui s’était dévoilée sous un tout autre jour et en était devenue des plus divertissantes. Cette pensée fit sourire le blond et jeta son mégot alors qu’une musique se faisait de nouveau entendre…

    Les jeunes gens devaient avoir finis de manger et allaient sûrement bientôt retourner se défouler sur la piste de danse ou ailleurs ^^ ! Cela étant, ils auraient sûrement soif et il leur faudrait se désaltérer… En bref, Amycus devaient retourner à l’intérieur pour voir si d’éventuels consommateurs s’étaient pointés au bar. En arrivant de nouveau dans la salle de banquet, il constata que personne n’était au bar. Logique puisque le groupe Children of Obscenity était en train de se produire sur scène avec la présence de l’ancien chanteur du groupe ainsi que celle de son remplaçant.



    *J’aurais pu rester dehors… Quoiqu’il gèle trop !*


    Tom qui s’était approché du mangemort le sortit de ses pensées en s’adressant à lui pour lui hurler (histoire de couvrir la musique) de faire ce que bon lui semblait pour le moment et qu’il lui ferait signe quand il aurait besoin de lui. Amycus acquiesça d’un signe de tête et décida de s’approcher un peu plus de l’estrade sans prêter attention au fait que dans le même temps il réduisait l’écart existant entre lui et la table de son ex petite amie… Son regard chercha son amante mais il ne la vit pas et il reporta son attention sur le groupe qui avait un grand succès auprès de la gente féminine… Il sourit.


    *Y’a des chanceux sur terre… Une foule de nanas à leurs pieds ! Mais ils ne l’ont pas elle… !*


    De nouveau, il chercha Krystel du regard mais ce fut en vain. Il se contenta donc de répondre au salut d’un ancien camarade de Serpentard avant de s’adosser à l’une des colonnes de la salle pour écouter la musique sans prendre pour autant la peine de danser. Il n’avait jamais vraiment aimé ça et la seule qui était parvenue à le faire danser autre chose qu’une danse d’ouverture de bal c’était Anna… Et encore, il avait l’esprit embrouillé au cours de cette fameuse soirée.

    Soirée qui avait été on ne peut plus étrange quand on y repensait bien puisque la jeune femme avait en effet embrassé son ex petit ami au cours de cette dernière. Ce n’était pas l’acte en lui-même qui était bizarre mais le fait de savoir qu’avant cela elle avait déjà commencé à se rapprocher de débile Black et l’avait même embrassé lui aussi… Amycus chassa rapidement cette pensée qui avait le don de le rendre malade !



    *Beuuurk… Y’a de quoi être malade !*
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Mer 17 Déc - 18:55

Vous vous souvenez de la Roxy de bonne humeur ayant pour seule idée dans la tête de pourrir la soirée de Marylise ? Cette Roxy qui avait même laissé entendre durant l'espace de quelques secondes un... rire franc ? Envolée ! Elle s'était éclipsée avant même que le dîner ne commence. Elle aimait bien embêter gentiment les autres, mais toujours dans une ambiance bonne enfant... Bon d'accord, parfois l'ambiance était bien moins innocente et ce qu'elle pouvait dire était rarement gentil! Mais, disons simplement, que l'ambiance avait glissé vers des accusations diverses et variés du type : Roxanne anti-femmes ! Roxanne la débile ! Roxanne la Poufsouffle ! Bref... elle aimait bien les petites joutes verbales, elle avait toujours aimé ça, mais quand c'était basé sur des trucs aussi débiles et qu'elle savait pertinnement que, quoi qu'elle puisse dire, cela n'arrangerait rien, c'était un peu moins drôle.

Quand le serveur avait posé son plat devant elle, elle avait tout bonnement réalisé qu'elle n'avait plus d'appétit. Elle était tout simplement contrariée, ça lui coupait l'appétit, voilà tout. Ca lui arrivait à vrai dire plutôt souvent de sauter des repas comme ça ou bien d'arriver à la grande salle et de constater une fois son assiette remplie qu'elle ne pouvait rien avaler. A Cork, c'était toujours la même chose qui se produisait quand elle dînait avec sa mère, mais il fallait bien manger, elle ne pouvait sortir de table alors même qu'il s'agissait des seuls têtes à têtes qu'elle avait avec elle. Alors disons, qu'avec toutes ces années d'apprentissage, elle avait développé une véritable technique. Couper en petits morceaux, éparpiller, recouper, porter la fourchette à sa bouche mais la baisser au dernier moment en feignant d'avoir quelque chose à dire. Puis couper encore et encore tout en parlant, il fallait simplement que les autres vous voient les mains occupées. Attendre d'attirer leur attention pour une nouvelle fois porter votre fourchette à la bouche mais la baisser une nouvelle fois pour finalement boire un peu d'eau. Et puis toujours, couper et éparpiller... faire un effort et avaler une bouchée pénible, et continuer ainsi. C'en était devenue un jeu finalement. Elle n'avait avalé, tout pour tout durant le dîner, que trois bouchées de son plat... le reste était tant éparpillé dans l'assiette qu'un parfait effet d'illusion était créé et elle avait finalement couvert cela avec une plus petit assiette comme si elle avait voulu empêcher que le serveur ne soit trop encombré. Quelle adorable petite attention ! Ni vu, ni connu. C'en était même devenu ludique.

Tellement, que le dîner avait même paru de courte durée et Roxy se réjouissait déjà à l'idée de mettre son plan à exécution, qu'elle était aimable de vouloir aider Regulus à se débarasser de cette débile de Marylise... vous ne trouvez pas ? Les élèves se levaient tous tandis que les tables disparaissaient une à une pour libérer la piste de danse. La Verte et Argent entreprenait déjà un repèrage de la victime quand les lumières s'éteignirent. On entendait seulement quelques rires accompagnés de "qu'est-ce qui se passe?"... Les personnes ont parfois des réflèxes si stupides. Les Sorciers n'avaient pas même l'excuse de la coupure de courant alors pas vraiment besoin de chercher très loin... Il semble y'avoir du mouvement sur la scène... est-il bien utile de créer un tel suspense alors que tous ont compris ? Holalala... voilà que sa mauvaise humeur la regagnait. Elle laissa finalement échappé un soupir agacé de ses lèvres... ils étaient plongé dans l'obscurité totale alors c'était le moment de laisser libre cours à sa mauvaise humeur sans risquer de passer pour une rabat-joie après tout.


« Ohhh non... »

Les premières notes de la musique venaient de se faire entendre... de toute façon personne n'avait entendu par rapport aux cris alentours. Roxy n'aimait pas vraiment ce groupe, elle n'était déjà pas spécialement intéressée par la musique et la seule qu'elle semblait supporter, c'était celle des Moldus. Cette musique assourdissait Roxy qui, fière de son costume de parfaite rabat-joie, comptait bien continuer sur cette voie-là. Enfin, elle pouvait très bien se plaindre tout en en profitant pour faire enrager Marylise... évidemment. Se tournant finalement vers Regulus, elle se mit sur la pointe des pieds pour simplement lui murmurer quelques mots à l'oreille histoire que sa voix couvre le fond sonore pour ne pas avoir à crier et surtout parce qu'elle se doutait que cette soudaine proximité pourrait agacer une certaine Jaune et Noire.

« On pourrait pas aller un peu plus loin ? J'arriverai pas longtemps à tenir avec ce sourire joyeux... »

Elle rit légèrement en s'éloignant tout en laissant glisser ses mains dans les siennes avec douceur. Elle arrivait à feindre un parfait regard amoureux tandis que ses lèvres esquissaient un sourire faussement intimidée légèrement exagérée qui criait "S'il te plaît Regulus chéri...". Toujours ce faux air angélique qui ne la quittait pas... de toute façon, elle n'arrivait que rarement à feindre la gentillesse et la dévotion qui accompagnent généralement cet air. Elle pouvait presque sentir un regard noir posé sur elle... une intuition peut-être ?
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Jeu 18 Déc - 11:13

    Je venais de terminer de m'occuper des gens dont j'avais la charge ce soir. Je ne savais pas s'ils étaient contents de la qualité de mon service, mais il leur faudrait de toutes façons faire avec! Après tout, je n'étais pas le genre du tout à négliger la qualité de mon travail ou de le bâcler d'une façon quelconque, mais il fallait surtout que je fasse attention, surtout avec Potter et Black dans le coin. En fait, plus j'y pensais, et plus je dégueulais la majorité des gens présents. Une immense vague d'émotion me fit presque chanceler, en tous cas dans ma tête. Qu'est ce que je foutais ici moi? Je ne savais pas pourquoi de telles pensées commençaient à me secouer les pensées, mais je n'avais pas d'autre choix que de celui d'endurer en silence. En fait, c'était toute cette ambiance, tous ces sourires tantôt innocents, tantôt hypocrites. Tout cela me dépassait. Si j'écoutais mon coeur, je serais dehors, je serais dans mon pays, tout plutôt que de se retrouver ici.


    Ces gens, s'ils continuaient ainsi, allaient tous crever, et ils étaient trop cons pour s'en rendre compte.


    On voyait bien que leur petite existence tranquille ici, dans leur foutue île, les avait totalement laissé comme victimes potentielles de tout ce qu'il se tramait. J'avais énormément de défauts, j'en étais conscient, mais au moins étais je réaliste. Quand on vit dans un pays assaillit par les ténèbres depuis des siècles et dont la population est régulièrement sous le coup d'attaques sauvages et sanguinaires, les imbéciles n'ont pas leur place et n'y font pas de vieux os. En fait, je détestais ces gens, tous ces élèves là, en train de s'amuser. Je n'avais pas le coeur à rire, et j'étais le premier à m'en blâmer. Qu'est ce que je foutais ici? Je devrais être terriblement loin, je me sentais terriblement loin. Je ne devrais pas être ici, je devrais être chez moi, en Moldavie, je devais être près de mes parents, c'était noël, et pour la première fois de ma vie, je n'étais pas avec eux.


    Mes pas trouvèrent d'eux mêmes la réserve. J'avais besoin de m'isoler quelques instants. Je devais souffler un peu, alors que dehors, enfin, disons plutôt, dans la salle attenante, les premiers accords et les premières paroles d'une chanson plutôt rythmée commençaient à se faire ressentir. Personnellement, je ne me sentais pas concerné par le caractère festif de l'assemblée. Toutes mes pensées étaient pour mes parents, mes amis, tous ceux qui avaient laissé leur peau dernièrement dans mon pays, bien loin d'ici. Le plus terrible était que j'avais l'impression d'être le seul à m'inquiéter du sort des gens là bas. Les anglais, eux, ne voyaient que leur minable île, leur foutue lieu bien protégé. Sans le sang de peuples comme le mien, comme les Scandinaves, les pays balkaniques, l'Europe sorcière serait mise à feu et à sang. Il était terrible de sentir que le sacrifice des gens qui m'étaient chers était oublié et ignoré de tous.


    En cet instant, je me promis de me battre moi aussi, même si c'était dans l'indifférence. Lentement, fixant un point abstrait de la petite pièce, je levais ma flasque, cadeau de mon père, pour lever un toast. Puis, une longue gorgée de Kvas vint me donner un bon coup de fouet. Il fallait que je me reprenne. Je venais de me faire une promesse, un serment, en mémoire de tous ces morts, et je comptais bien l'honorer, mais il ne fallait pas que j'oublies que j'avais des soeurs et une petite amie, que je devrais protéger des troubles, qui semblaient gagner les sorciers d'Angleterre. Je plaignais sincérement les gens de ce pays. Ils allaient droit dans le mur, et ils étaient trop innocents pour s'en rendre compte. Et ils ne savaient rien des conflits qui secouaient le monde sorcier, ou moldu d'ailleurs. Ils étaient là, bien tranquilles dans leur cocon protecteur qu'était leur état insulaire.


    Je leur souhaitais cependant de s'en sortir sans laisser trop de plumes.


    Inspirant à grand coup, Je me repris et retournait dans la salle tandis que la musique battait son plein. Il n'y avait pas grand chose à faire pour l'instant, et je me mis dérrière le comptoir pour attendre que quelqu'un fasse appel à mon travail.

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Jeu 18 Déc - 15:59

    Le repas était assez.... Tendu. Oui, c'était le mot!!!
    Anna avait observer son cousin anormalement silencieux, et ce dernier lui avait répondu en haussant les épaules. Bon, d'accord, message reçu. Tout comme lui, elle n'était pas à l'aise dans cette ambiance.

    De plus, Evanna avait parlé à Sirius de façon assez hautaine. Peut-être la blonde n'avait pas appréciée la rupture avec le petit ami d'Anna. Possible, mais elle ne dit rien cependant. Après avoir commandé des spaghettis, la jeune femme n'avait qu'une hate. Repartir sur la piste de danse.
    Matthieu lui demanda alors si elle avait des nouvelles de son agresseurs. Mauvaise question! Anna se souvenait que c'était une blonde, rien de plus... Cependant, elle fit un sourire amusé à Matthieu et répondit.


    -C'est gentil de t'inquiéter. Les recherches continuent.

    Alors, enfin, le seigneur exauca le voeu d'Anna, et ils sortirent tous de table, Anna attrapant doucement et discrètement la main de Sirius. A peine ce geste était-il fait que la salle s'était retrouvée dans le noir complet, et que les fans hystériques de Children of Obscenity s'était mis à hurler. Anna riat, se rappelant l'excitation qui regnait dans les concerts moldus auxquels elle assistait avec Nathan durant les vacances. Son père l'avait toujours encouragé à y aller, mais sa mère était plus réticente. Anna eut une pensée pour son père qui fêtait Noël avec Cheryl... Et dire qu'à une époque, ces deux la ne se supportaient pas! Aujourd'hui, ils prenaient soin l'un de l'autre, se consolant mutuellement. Et si, un jour, sa tante se mettait avec son père?!? Anna préféra ne pas répondre à sa question, et se réinteressa à ce qui l'entourait.

    Le noir était total, et de la ou elle était avec Sirius, il n'y avait ni Evanna, ni personne qui ne parviendrait à les distinguer. Anna en profita pour se coller contre son cavalier, et capturer ses lèvres avec douceur. Après otut, personne ne les voyaient


    -Je suis heureuse d'être avec toi ce soir...

    Alors qu'elle allait l'embrasser de nouveau, une douleur se fit ressentir dans son ventre. Sa blessure... Le médicomage l'avait prévenu que ce serait douloureux si elle ne restait pas allongé à l'hopital, ce qu'elle avait refusé net. Aussi, pour ne pas inquiéter Sirius, elle lui fit un sourire, et ils se reculèrent légèrement, le temps que la douleur passe... Enfin, ils reculèrent jusqu'a ce qu'Anna ne bute contre quelqu'un dans son dos.

    -Oh, désolée! Est ce que ça va Am...ycus?!?

    Bravo Anna, tu te souviens de son nom Non, plus serieusement, l'heure était grave. Son ex, et son petit ami face à face équivalait à une troisième guerre mondiale. Anna serra la main de Sirius, lui suppliant silencieusement de ne rien faire, de la laisser gérer la crise.

    Faisant un sourire détendu à son ex grand amour, Anna parlat de nouveau.


    -Désolée, je me suis fait bousculée et je suis tombée sur toi. mentit-elle.

    Elle n'avait pas envie qu'Amycus soit au courant de sa blessure, non. Il avait voulu couper les ponts, elle les couperaient...
    Malheureusement, son ventre lui brûla à nouveau, et la brune passa une main machinal pour apaiser la douleur. Elle esperait que ni Sirius, ni Amycus ne percevrait ce mouvement, malgré l'obscurité totale...
Mangemort↯ Le pouvoir est entre mes mains
avatar



Nombre de messages : 1007
Date d'inscription : 06/09/2008




Lord Voldemort

Mangemort
Le pouvoir est entre mes mains


Carte du maraudeur
Niveau magique: 15/15
Libre pour ::
Bonus: 0
MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Jeu 18 Déc - 16:42

    Le repas venait de se terminer à ma table. Dans une ambiance plutôt froide en comparaison de celle qu'il y avait eue en premier lieu. Il semblerait que James et Lily aie atteint un autre pîc critique dans leur relation, et je ne pouvais m'empêcher d'arborer un sourire des plus satisfait sur le visage. C'était presque trop facile. Tout roulait comme sur des roulettes, chacun savait ce qu'il avait à faire et rien n'allait de travers, en tous cas suffisamment pour que l'on se retrouve dans l'incapacité d'accomplir notre devoir de sang pur. Il était temps de montrer à la face de tous qui nous étions, pourtant, je devais tempérer mon impatience, comme toujours. C'était devenu un exercice facile depuis le temps, mais l'attrait de la découverte et de la nouveauté, ainsi que celui de l'étalage de ma puissance était un spectacle que je ne voulais manquer pour rien au monde, tant je savais que lorsque le monde nous verra, ce serait grandiose.


    Une fois le repas fini, j'attendis que tout le monde aie également terminé, pour finalement quitter ma table. Je m'excusais bien entendu de fausser ainsi compagnie à tout le monde, et je pries un air non pas vexé, mais peut être un petit peu triste et déçu. Je voulais que Lily comprenne à quel point j'étais horriblement déçu qu'elle aie pris la défense de James alors que ce crétin bouffi d'arrogance s'en sortait une fois encore sans une égratignure. De plus, c'était ce pâle type qui avait commencé à nous aggresser verbalement, Severus et moi. Bon, il avait fait plutôt pâle figure face à notre verbiage et notre éloquence, se limitant à de basses attaques sur le physique de Severus. Si jamais je pouvais me permettre de remettre ce gryffondor à sa place, il pleurerait comme un elfe! Oh oui, ce serait tellement jouissif, de l'avoir sous mon emprise, de lui rendre la monnaie de sa pièce.


    Lui démontrer ma maîtrise immensément supérieure à la sienne. Lui envoyer sortilèges et maléfices en nombre suffisant pour qu'une fois que j'en ai fini avec lui, même ses géniteurs ne pourraient identifier son corps. Ben oui, je comptais bien le tuer, à plus ou moins brève échéance, plus, de préférence. J'avais beau casser son couple du mieux que je le pouvais avec ma couverture, il resterait toujours un danger, même minime, et Lord Voldemort ne peut de toutes façons tolérer l'affront même de l'existence de l'un de ses futurs pires ennemis! Et puis, de toutes façons, je réservais un sort identique à toute personne qui se dresserait devant moi. N'allez pas croire que parce que je portais un intérêt tout particulier à Alice Mc Pherson et Lily Evans qu'elles étaient à l'abris... Personne ne m'était indispensable, mais tous avaient leur place sur l'échiquier de ma destinée...


    Je me dirigeais désormais un peu en retrait de toute l'assemblée qui se préparait à accueillir le groupe de musiciens. Je savais déjà qui irait sur scène. Lord Voldemort voit tout, et Lord Voldemort sait tout. Le spectacle m'intéressait au plus haut point, mais je ne voulais pas tout de suite aller avec les autres élèves, je voulais avant continuer, continuer d'avancer les pièces sur l'échiquier... Et pour cela, rien de plus simple que de se retrouver suffisamment en retrait pour voir lesquelles seraient les plus intéressantes à bouger. Certes, il fallait que je continues de garder mon objectif final à l'esprit mais je pouvais tout à fait garder une demie heure, voire une heure, pour faire avancer le reste de mes plans. Tout ne tournait pas autour de Lily Evans, Alice Mc Pherson, et de ces raclures de maraudeurs après tout!


    Et là, alors que la musique entrait dans une phase qui éclatait littéralement au niveau du son, je remarquais que discrétement, deux de mes camarades serpentard, avec qui je n'avais jamais qu'échanger quelques mots, tentaient maladroitement de s'isoler. Roxanne Cartwright semblait lancer des sourires plutôt ironiques dans toutes les directions tandis que son chevalier servant, Regulus Black, la suivait. Avec un franc sourire de façade, je m'approchais des deux tourtereaux tandis que le cri des groupies commençait à monter d'un cran et que la « fosse » humaine s'agitait ans tous les sens. Arrivant à leur niveau, je me mis à leur parler d'une voix emprunte de confiance



    - A ce que je vois, deux de mes camarades semblent au moins se retrouver dans la même situation que moi. Cela fait plaisir à voir, qu'il reste des élèves dans ce château avec les pieds sur terre... En tous cas, vous faites un beau couple! Peut être pourrions nous aller boire un verre...
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Jeu 18 Déc - 17:37

    Après un dîner rendu extrêmement pénible par la présence d'un professeur Glace toujours aussi vulgairement libidineux et qui plus est accompagné d'une cavalière se croyant trop bien née pour être tenue aux règles de bienséance élémentaires, le Serpentard fut soulagé de pouvoir finalement quitter la table. Le repas lui-même avait certes été délicieux, mais cela ne suffisait pas à compenser la mauvaise compagnie en laquelle il avait été forcé de le partager.

    Quand ils furent tous deux levés, Regulus proposa de nouveau son bras à Roxanne, et ils commençaient à s'éloigner tandis que chaises et tables disparaissaient quand ce fut soudain l'obscurité. Par réflexe, l'héritier Black se tendit et amorça un geste vers sa baguette... mais les trois coups qui retentirent alors en provenance de l'estrade lui rappelèrent dans quelle situation il se trouvait et combien il était improbable qu'un quelconque danger survienne en plein milieu de la Grande Salle de Poudlard sous le nez du Professeur Dumbledore. Il s'adressa à lui-même une admonestation moqueuse, il faudrait vraiment qu'il cesse de se méfier autant. Sa cousine Bellatrix exagérait certainement quand elle le conditionnait à être toujours prêt à attaquer.

    Quelques secondes plus tard, ses yeux ne s'étant pas encore adaptés à l'obscurité, il put seulement percevoir une silhouette entrant en scène, sans être capable de lui attribuer des caractéristiques physiques. Et après quelques secondes encore, la musique débuta. Il réprima une grimace, mais il lui sembla que Roxanne, plus expressive, venait de laisser échapper une protestation atterrée. Enfin, c'était difficile de le certifier vu le vacarme qui s'était rapidement élevé. Quels sons affreux... c'est vraiment cela qui passait pour de la musique aux oreilles de ses contemporains ? Et pourquoi donc est-ce que tous ces élèves semblaient ressentir un besoin irrépressible de crier ? Il croyait vaguement se rappeler les allusions du Racontard à un chanteur dont la véritable identité serait dévoilée durant la soirée... mais ne parvint pas à ressentir le moindre soupçon d'intérêt pour le sujet. Tant d'hystérie ne pouvait être justifiée. Ces gens étaient manifestement dérangés.

    Absorbé qu'il était dans son dégoût de la scène qu'il observait, il fut légèrement surpris en sentant quelqu'un se pencher tout près de lui, mais ne s'alarma pas en réalisant que ce ne pouvait être que Roxanne. Sa cavalière lui proposa de s'éloigner, et il ne pouvait qu'approuver une telle idée. De plus, elle glissa ses main dans les siennes et le contempla avec une expression amoureuse. Supposant que Marylise, qu'il avait temporairement réussi à oublier, ne devait pas être bien loin, il lui adressa un sourire tendre avant de se pencher à son tour vers elle pour lui glisser sa réponse à l'oreille.


    "Ce serait avec grand plaisir, ma douce cavalière. Je ne tiens pas non plus à m'attarder plus longtemps dans ce boucan. Et puis, en nous isolant, je pourrais jouir de votre compagnie plus pleinement."

    Se redressant, il lui adressa un nouveau sourire, teinté d'une pointe d'amusement, avant de commencer à se diriger à l'écart avec elle, vers les portes menant à l'extérieur. Ce faisant, il continua à lui tenir la main. Il n'avait toujours pas repéré Marylise, mais ne doutait pas un seul instant qu'elle suivait leurs mouvements, et il comptait bien lui offrir l'image d'un couple parfaitement uni.

    Cependant, avant qu'ils puissent aller bien loin, une voix les interpela. S'arrêtant et se tournant vers le nouveau venu, Regulus reconnut Jessi Tumodel, qui avait été intégré à Serpentard au début de l'année. Le septième année ne semblait pas douter un seul instant du bon accueil que son offre de partager un verre recevrait, et Regulus s'en sentit légèrement irrité... avant de se forcer à repousser cette impression, se convainquant qu'il était toujours sur les nerfs à cause de ce qui s'était passé pendant le dîner et qu'il n'avait aucune raison de refuser.

    Avant de répondre, il échangea toutefois un regard avec Roxanne. Si sa cavalière avait manifesté par le moindre signe qu'elle ne voulait pas se joindre à Jessi, il aurait inventé un prétexte pour décliner. La jeune fille ne sembla toutefois pas vouloir élever la moindre objection, alors tournant de nouveau la tête vers son aîné, Regulus lui adressa un petit sourire d'acceptation.


    "Très volontiers. Avec un peu de chance, la musique sera encore plus atténuée du côté du bar et il sera même possible d'oublier que nous sommes entourés de personnes aussi peu civilisées."

    Il s'abstint de répondre de quelque manière que ce soit au commentaire concernant le beau couple qu'ils formaient. La comédie que lui et Roxanne jouaient était destinée à Marylise, il préférait éviter de mentir à quelqu'un qui n'était pas impliqué.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Jeu 18 Déc - 17:57

Cette soirée se passait plutôt bien si l'on considérait comment elle aurait pu se passer. Je devais concéder que pour le moment, je n'avais encore rien dis à Evanna. Et je me devais aussi de vous faire savoir, que je vois en elle une soeur, bien plus qu'une petite amie. Certains pensaient peut-être à mal quand à mes vrais intentions vis à vis de la jeune femme, qu'ils ne s'y méprennent plus, ce soir, sauf si vraiment quelque chose de très particulier arrivait. Seulement, tout ce qui risquait d'arriver de si particulier ce soir, serait que j'avoue à la jeune femme de Gryffondor que je suis son frère. Seulement il semblait que cette soirée que j'avais espéré aussi bonne que faire ce pouvait, semblait un peu m'échapper. Ou plutôt être victime de mes gaffes à répétition, certes pour le moment je n'en avais officiellement pas fais, mais il semblait que j'en ai désormais enchainé deux. Il y avait d'abord eu le choix de la table, non Evanna ne m'avait pas clairement dis par le biais des mots qu'elle aurait préféré une autre table, mais était-il réellement besoin de mots quand vous pouviez le faire comprendre simplement par des regards et des attitudes. Je sentais que cette table ne lui convenait pas, sans trop comprendre pourquoi, peut-être une personne à cette table qui ne lui convenait pas. Je ne savais pas ce qui semblait clocher avec cette table, après tout, Anna semblait une femme sympathique, Sirius n'était pas pire que James, Heaven semblait absolument charmante, et Nathan quelqu'un de plus que sympathique. Seulement voilà, Evanna ne semblait pas bien ici. Je regrettais finalement un peu mon choix.

Ma seconde gaffe avait été de parler de l'agression de la Serpentard. De toutes évidences, ce n'était ni le lieu ni le moment de parler de cela. Seulement cette question était une de celles qui vous brulent les lèvres tant et aussi forts que les retenir est absolument impossible et impensable. Et puis ajouté cela à ma curiosité naturelle, ne pouvait qu'advenir ce qui venait d'arriver, j'allais forcément poser cette question. La jeune femme me fit un sourire un peu amusé, et me dit que c'était gentil que je m'inquiète, et que pour le moment on ne savait pas qui était l'agresseur. Mais que malgré cela l'enquête se continuait. Je me demandais en mon moi-même intérieur comment la jeune femme pouvait sourire, si ironiquement que cela se voulait, du fait d'avoir été agressé. Je n'avais pas tant envie de connaître le nom de l'agresseur pour lui faire payer qu'en vérité de savoir qui était cette personne pour m'assurer qu'elle n'approche ma soeur. J'étais dans un rôle assez terrible de grand frère protecteur, plus que protecteur. Seulement cette tâche était compliquée, car je ne pouvais filer en continu la jeune femme. Comment lui expliquer si une fois, alors que je la suivais, elle me remarquait? Je pense qu'avec Evanna, j'avais largement atteints mon quota de mensonges, il était peut-être temps que ne jaillisse la vérité. Comment cependant lui dire la vérité alors que là dans l'immédiat, notre relation est au mieux? Je risquais de la perdre à lui dire de quoi il retournait vraiment. Seulement je me le devais, et je m'étais mis dans l'impasse, volontairement, pour m'obliger.

Comme les repas se terminaient, les tables commençaient peu à peu à se vider et à disparaître dans les coins de la pièce. La salle, une fois les tables de côté semblaient devenir une piste de danse géante, et après tout, c'était le but de cette soirée, bien au delà du diner que cela avait fais semblant d'être jusque là. Finalement, comme les couples avec nous se levaient pour aller danser, je me levais également, invitant ma cavalière en prenant sa main. Bien entendu, en prenant sa main signifiait que je lui avais proposé la mienne et qu'elle l'avait prise de son gré, elle était lire de choisir après tout. Dans le fond, j'avais le sentiment de l'avoir déçu avec ce choix, apparemment malheureux, de compagnons de tablée. J'espérais qu'elle saurait faire l'impasse dessus, apparemment, c'était le cas. Avec un sourire, je l'emmenais sur la piste de danse, je faisais en sorte qu'elle marche derrière moi, lui évitant de voir l'interrogation sur mon visage. Et au moment où je me retournais vers elle, j'avais à nouveau un sourire sur mon visage. La salle était dans une pseudo obscurité alors que des notes grasses et puissantes dominaient le brouhaha des discutions, quelques hystériques scandaient «Children of Obscenity» tout en levant haut un poing à l'effigie des cornes de Belzébuth. Enfin vous savez quoi, ce signe consistant à fermer son poing en tenant levé l'index et l'auriculaire. Enfin peu importait, chacun étant à peu près occupé à son activité, malgré le monde, Evanna et moi avions ce faux semblant d'intimité. Je regardais un instant ma cavalière et m'approchait d'elle pour lui parler sans avoir à hurler:


- Pour la table, si elle ne te convenait, je suis désolé. Tu sais, rien ne t'obliges pas à passer la soirée avec moi, il y a peut-être d'autres personnes avec lesquelles tu veux passer du temps ce soir.

*Allez Matthieu, tu as ton moment d'intimité, c'est le moment de lui dire la vérité.* Je prennais une inspiration avant de dire sur un ton faussement détaché:

- Ecoutes, je veux vraiment te parler de quelque choses, mais dans un endroit un peu plus isolé s'il te plait.

Je pris à nouveau doucement sa main, et tant bien que mal, nous tentions de nous faire un chemin à travers cette nuée d'élèves portée aux toutes limites de l'hystérie collective. Pour me motiver en chemin, je récitais intérieurement ce petit texte que j'avais préparé pour la jeune femme, ce texte véridique que j'avais préparé pour lui dire ce qu'il était. *Evanna, tu ne me croiras peut-être pas, mais je peux te prouver tout ce que je te dis. Nous sommes plus proches que tu ne peux le concevoir, je suis ton frère.* Vous voulez la vérité sur ce qui est génial avec ce petit texte? C'est qu'il est tout préparé, tout fais, apparemment parfait et implacable, mais cette vérité ne s'appliquait jamais que sur le papier, ou dans les rêves. Ce n'était jamais le cas dans la réalité, j'étais parvenu à nous faire sortir de la masse d'élèves, constatant que d'autres élèves tentaient de quitter cette marée agitée. J'avais même trouvé un coin où il n'y avait presque personne. Je m'immobilisais, un sourire sur le visage, une inspiration plus loin:

- Euh

Oui, c'était vraiment magnifique tout préparé et entièrement planifié, c'eût été tellement simple si j'avais pu savoir comment elle allait réagir, mais je ne savais pas ce qui allait advenir pour elle et moi après cela. Bien malgré moi, les seuls mots qui me vinrent furent:

- Je ne crois pas qu'on devrait parler de ça ici, je veux dire je suis moi et tu es une élève, alors je ne pense pas que ce soit le bon lieux...
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Ven 19 Déc - 11:18

Regulus se conduisait vraiment en parfait gentleman et, à vrai dire ça changeait assez des quelques garçons qu'elle avait pu fréquenter jusque là, c'était vraiment plaisant. Il était vraiment le parfait cavalier et il était tant amusant de jouer de cela. Ils s'en sortaient à merveille pour donner l'impression qu'ils formaient un couple uni et amoureux, il n'y avait pas eu de moment de gêne ou d'hésitation et, elle était bien forcée de constater qu'il était un très bon joueur. Tant mieux ! Il aurait tout foutu en l'air, ça aurait vraiment ruiné sa soirée. Et puis, elle n'oubliait pas non plus la façon dont il s'était comporté à table, il avait pris sa défense et c'était quelque chose qu'elle n'oubliait pas. Sans même forcément être en désaccord avec elle, il aurait pu choisir de ne rien répondre et de la laisser se débrouiller seule. Ca n'avait pas été le cas. Elle aimait bien s'en sortir toute seule et n'aimait pas qu'on se mêle de ses affaires mais il s'agissait d'un de ces moments où cela rassure de voir qu'on est appuyé... elle en serait sinon presque arrivée à se faire convaincre qu'elle était réellement stupide. Quoi que, c'est aller un peu loin tout de même.

Alors qu'ils commençaient à s'éloigner, main dans la main et offrant une parfaite façade d'âmes sincères s'étant rencontrés après cinq longues années à se côtoyer sans se remarquer, une voix qu'elle reconnaissait finalement les interpella. Jessi... elle fut heureuse de constater qu'il ne traînait pas sa greluche à son bras, elle ne voulait pas finir aveuglée par sa robe de couleur rose. Ce qu'elle avait envie de lancer une remarque sur sa cavalière... mais cela aurait été mal, assez d'ennuis attirés en une soirée tout de même. C'était bien la première fois qu'on lui adressait un tel compliment sur un couple qu'elle pouvait former, ça lui faisait même bizarre mais cela était bien ainsi, cela ne faisait que confirmer que les apparences étaient trompeuses à souhait. Roxy dut retenir un grand sourire en voyant Marylise qui se tenait au bar semblant se contenir pour ne pas écraser son verre entre ses doigts fins. Roxy lui adressa un simple sourire pour la saluer le plus hypocritement du monde. Oh que oui ! Il leur fallait aller au bar et ce n'était pas elle qui allait faire un regard lourd de sous-entendu à son cavalier pour qu'il refuse.

Roxy qui était vraiment dans le jeu et s'amusait d'autant plus maintenant qu'elle avait la certitude d'être regardée de Marylise, posa simplement sa tête contre l'épaule de Regulus tout en lui caressant le dos de la main avec son pouce. Quelle parfaite menteuse... Elle avait tellement observé de couples tout niaiseux au long de ses années à Poudlard qu'elle jouait le rôle de la parfaite petite amie très bien, elle trouvait cela tellement ridicule. Il n'y avait pas à dire, Roxy avait retrouvé sa bonne humeur tandis qu'elle répondait simplement:


« C'est gentil... »

Oui... oui, c'est bien Roxanne Cartwright qui vient de prononcer ce mot, elle en connaît même le sens. Etonnant, n'est-ce pas? Elle ajouta simplement avec ce sourire flatté ne laissant nullement deviner toute la comédie se tenant derrière - elle savait jouer de l'ironie et de l'éxagération, mais ce n'était pas l'objectif ce soir et elle le savait très bien.

« Je te renverrai bien le compliment mais je n'ai malheureusement pas encore eu l'occasion de rencontrer ta cavalière. Où est-elle d'ailleurs? Je suis presque sûre de l'avoir aperçu dans la foule de fanatiques le poing levé mais je ne voudrais rien affirmer... peut-être pourrait-elle se joindre à nous? »


Roxy tourna alors ses yeux vers la foule, semblant chercher Kim comme si elle voulait vraiment la rencontrer. A vrai dire, elle l'avait pas du tout aperçu... mais elle supposait simplement, et s'était également amusée à glisser une petite pique joliment emballé dans un compliment signé hypocrisie. Vous l'aurez compris, Miss Cartwright avait retrouvé sa bonne humeur et voilà ce que cela donnait. Et dire qu'on la trouve déjà insupportable quand elle est de mauvaise humeur, qu'est-ce qui est vraiment pire?

Quoi que, ni Regulus ni Jessi, ne s'était déjà confronté à une Roxy de mauvaise humeur... ils n'en avaient jamais fait les frais. Et pour cause, tout deux faisaient partie des personnes contre qui elles n'avaient rien. Elle ne les connaissait pas vraiment, Jessi encore moins, mais elle n'avait pour l'instant rien à leur reprocher. Elle conservait un bon souvenir des brèves entrevues qu'elle avait pu tenir avec eux.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Lun 22 Déc - 9:32

Le repas de Noël le plus affreux qu'Hermione avait jamais passé de sa vie se termina enfin...

Elle n'attendait qu'une chose: déguerpir de cette table, et pourtant elle avait un mal fou à la quitter.

Miss Evans lui avait demandé de partir, de quitter le groupe et de ne plus rien avoir à faire avec ses amis. Décidemment, cette jeune fille vouait un véritable culte pour Hermione, un culte de haine si on pouvait le dire ainsi. Tout cela, parce qu'un jour, elle lui avait dit en face ce qu'elle avait sur le coeur, trop choquée par sa réaction. Depuis, Lily avait décidé qu'Hermione serait sa pire ennemie. Mais comme elle voulait prendre son mal en patience afin d'obtenir plus d'indices, de surveiller les futurs gros méchants potentiels, elle ne parti pas. Grand mal lui en prit, car miss Evans reçu à nouveau cela comme une provocation. Un verre d'eau avait même volé en direction de la tête de miss Granger dès que notre charmant mangemort de serveur était venu apporté la carafe d'eau oubliée. Dieu merci, Hermione avait dû ramassé sa fourchette, qu'elle avait maladroitement fait tombé par terre, trahissant le stress et la déconvenue qu'elle essayait tant bien que mal de cacher. Ceci eut pour conséquence d'énerver encore plus Lily qui avait prit la décision de lui pourrir sa soirée.

Bref, c'était pitoyable, au grand bonheur des serpentards, sautant sur l'occasion pour en rajouter une nouvelle couche, non pas sur elle personnellement, mais sur James.

Lui aussi était cramoisi de colère. On ne savait plus très bien contre qui d'ailleurs.

Rogue lui, avait l'air de bien s'amuser. Hermione retrouvait là celui qu'elle détestait tant. L'arrogant, le mesquin, le ... elle lui aurait bien planté sa fourchette dans l'oeil pour lui faire fermer son bec! Et le pire, c'est qu'il était son cavalier...

Mais il fallait rester calme, souriante, gentille fifille et surtout se taire, malgré les provocations de la futur maman de son meilleur ami. Si Hermione n'avait pas une couverture à protéger, elle l'aurait bien stupéfixé celle-là! Au moins pour qu'elle se taise elle aussi!

Observer, écouter, rester aux aguets. Quelque chose devait être en train de se préparer. Hermione en était sure. La présence de Carrow dans le château ne lui plaisait pas du tout. Et puis tout ses changements, cette époque ne ressemblait en rien à celle de ses ailleux. Même Londubat n'était pas en couple avec sa future femme, qui, visiblement, n'avait pas l'air de l'apprécier du tout.

Que s'était-il donc passé? Seul le futur allait lever le voile sur ce mystère.



Finalement, le terme du repas s'approcha. Jessy, toujours aussi poli, mais très digne représentant de sa maison grace à ses petits pics bien placés, dissimulés dans une mièvrerie de galanterie à l'égard de la gente féminine, se leva, présentant ses hommages et parti vaquer à ses occupations.

Hermione le suivait du regard. Finalement, tout le monde se leva car tables et chaises disparurent bientôt pour laisser place à une immense piste de danse. La lumière se tamisa, jusqu'à tomber dans l'obscurité que seules quelques petites loupiotes de Noël parvenaient difficilement à percer.

Les chuchotements des élèves surpris furent bientôt remplassés par un bruit de fond très léger, un son de guitare jouant une mélodie qui allait montant en crecendo.. Une voix, puis deux s'élevèrent sur la musique. La foule maintenant agglutinée près de la scène reconnue alors son groupe et chanteurs favories. Les chuchotements devinrent alors des cris hystériques de bonheur. Le concert était en train de commencer.



Hermione se faufila dans la foule, prenant par la main son cavalier. Elle ne voulait pas qu'il reste avec son groupe de serpentards, et surtout pas avec Lily. Cela n'avait rien à voir avec le fait d'une quelconque jalousie ou de quoique ce soit de ce genre, car la voyageuse du temps qui s'était surprise à ressentir un tant soit peu de tendresse à l'égard de son futur professeur de potion, avait été définitivement anesthésiée de tout sentiment à son égard lors du repas, ce qui la rassura beaucoup d'un certain côté. Il n'aurait plus manqué que ça tient!

Elle voulait juste que James et Lily restèrent seuls, afin de parler, de s'expliquer. Et surtout, surtout, Lily ne devait plus du tout s'agglutiner auprès de ses “amis” vert et argents, qui ne lui voulaient certainement pas que du bien.

En outre, elle voulait parler à Severus. Seule. Donc, elle fit traverser la foule au jeune homme pour le mener dehors, à l'extérieur près d'un buisson, caché de la vue de tous. Non. Ne vous faites pas d'illusions, elle n'allait pas se jeter sur lui, telle une furie hystérique et nymphomane, en lui déchirant ses vêtements et en l'embrassant sauvagement.. déjà, elle n'en n'avait pas envie, tellement la colère et le dépit lui rongeaient les sens, mais elle se posa devant lui, le regardant dans les yeux, affichant d'abord un sourire qui ne cachait malheureusement pas son couroux.

Elle lui dit alors:




“ Lily, c'est elle ton amie? C'est quoi son problème exactement? Et pourquoi envenimer plus les choses en en rajoutant sur son petit ami? C'est quoi ton problème à toi? Et c'est qui ce Jessy? Il est détestable.”




Elle ne souriait plus. Elle le fixait d'un regard dur. Si ses yeux à elle pouvaient lancer des sorts, le pauvre Rogue aurait finalement terminé sa soirée sous la forme d'un scrout à pétard.




“ Tes amis sont odieux. Et toi tu n'es pas mieux. Tu me déçois beaucoup Severus. À cause d'eux, et surtout à cause de ton amie, j'ai passé une soirée horrible.”




Si Lily avait entendu cela, elle en jubilerait de joie! Et bien tant mieux pour elle, car Hermione se fichait éperdumment des sentiments de la jeune fille. La seule chose qui comptait, était qu'elle reprenne ses esprits et rejoigne l'Ordre, afin de ses battre contre ses réels ennemis, car pour l'instant, miss Evans faisait parti du mauvais côté, et le pire, c'est qu'elle n'avait vraiment pas l'air de s'en rendre compte.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Lun 22 Déc - 10:44

    Tel qu’il s’était déroulé, le repas n’avait guère plu à Severus. Il s’était demandé tout au long de la soirée ce qu’il faisait là. Sa place était ailleurs. Même s’il avait choisi de réveillonner à Poudlard pour éviter d’avoir à voir son géniteur détestable et détesté. Au fond, le repas aurait pu être pire encore, par exemple, si Black avait été à cette table aussi. Mais non, les dégâts avaient été en quelque sorte limités. Et Rogue avait eu à souffrir les habituelles remarques désobligeantes du copain de sa meilleure amie qui, elle-même, se montrait aussi éloquente que son bellâtre lorsqu’il s’agissait de critiquer allègrement quelqu’un. Hermione s’en était pris plein la face. Et Sevy n’avait pas pu faire grand-chose pour lui éviter ça. Qu’allait-elle penser de lui, à présent ? Qu’il était un lâche ? Non, non, ce n’était pas ça du tout. Il était loin d’être un emblème de courage, mais n’était pas pour autant aussi pleutre que ça.
    Ainsi donc, le repas de Noël s’était terminé assez froidement. Potter balançait le peu de vocabulaire qu’il avait été capable d’emmagasiner en seize ans de vie, tandis que Jessi et Severus faisaient plutôt dans la subtilité. C’était là leur grande force, après tout. Se faufiler par des failles qu’il n’était guère très difficile à agrandir. Quand ce fut terminé et que chacun se leva pour quitter cette table, le Prince de Sang-Mêlé garda la tête haute et les sourcils légèrement froncés. Même lui avait eu l’occasion de connaître mieux comme soirée de fête.
    Les tables et chaises disparurent et la piste de danse fut éclairée de manière toute particulière. Tout était fait dans le grandiose, une fois encore. Dumbledore aimait que tout paraisse magnifique. En cela, il faisait penser à une mère de famille maniaque. Mais c’était une autre histoire.

    Lorsque la mélodie du tube international des Children of Obscenity se fit entendre, Sev posa la main sur l’épaule de Granger. Il n’avait pas eu beaucoup l’occasion de rester un peu avec elle et cette soirée n’était pas encore finie. Autant prendre les devants... Mais c'est elle qui le fit avant lui. Elle lui prit la main et l'entraîna pour être au calme et avoir une discussion peu agréable... Les mots que prononça Hermione étaient pleins de colère. Et Sev en ressentit de la peine.


    "Hermione… Je suis désolé, je ne savais pas que Lily et toi ne vous entendiez pas trop… Je… Tu n’aurais pas dû subir ça…"

    L’attitude de Lily avait en partie déçu Severus. Lui, il appréciait beaucoup la jeune Française, elle qui était intelligente et digne d’intérêt, au même titre qu’Evans. Une fois encore, il passait outre le fait qu’elle soit une née moldue. Au final, cela n’enlevait pas grand-chose à sa valeur intrinsèque. Elle restait la même, mais c’eût été mieux encore si elle avait eu un parent sorcier. Au moins un, comme lui. Un parent dont on pouvait être fier tandis qu’on méprisait l’autre.
    Le jeune homme aurait voulu qu’Hermione n’ait pas à vivre les affronts que lui avait infligés Lily. Elle avait beaucoup changé, c’était un fait. Outre la trahison, elle revêtait désormais la parure de l’infamie. Et ça, Rogue ne pouvait le supporter. Elle lui avait reproché de n’avoir pas été là toujours quand il le fallait. Et il avait ravalé ses réponses. Depuis qu’elle n’était plus sur la même longueur d’ondes, depuis qu’elle avait préféré le pseudo amour de ce con à leur amitié presque fraternelle, Sev ne pouvait plus compter sur elle non plus. Mais il s’était gardé de le dire. Il avait agi comme si les reproches de Lily étaient justifiés et qu’il n’avait d’autre intention que de reprendre leur amitié là où elle était restée. Mais au fond de lui, il savait bien que quelque chose avait cédé. Il y avait eu de la casse, la confiance n’était plus la même. Était-elle encore là, seulement ? Rien n’était moins sûr… et ce soir, en constatant que la Gryffondor était aussi peu subtile que son bête type, Rogue avait pris sa décision. C’était aussi un peu pour cela qu’il se rapprochait de Granger.


    Hermione n'est pas une belle fille comme on l'entend, je veux dire, pas de celles que l'on remarque parce que tout est admirablement proportionné et galbé, de la cheville jusqu'au dessin de la bouche. Non, Granger est une petite jeune femme d'un mètre soixante environ, aux jambes un peu trop fines, aux lèvres un peu trop rondes, aux cheveux un peu trop touffus, mais curieusement tous ces "trop" forment une sorte d'harmonie insolite qui fait d'elle une personne spéciale. Et c’était aussi pour toutes ces raisons que Severus trouvait que cette fille avait en elle quelque chose que nulle autre personne ne possédait. Il ne savait pas vraiment de quoi il s’agissait, c’était comme une intuition qu’il avait.

    "Ce n'était pas comme ça, avant... Je suis désolé..."
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Mar 23 Déc - 12:27

    Après avoir passé quelques minutes rafraichissantes dehors à fumer une cigarette Amycus avait décidé de retourner à l’intérieure histoire de ne pas mourir de froid. De plus, de la musique s’élevant de nouveau de la salle de banquet lui avait indiquée que le repas devait être terminé et que le service au bar allait sûrement reprendre… Cependant ce ne fut pas le cas et il le constata aussitôt qu’il fut entré dans l’immense pièce…

    Mais il n’y avait rien de plus normal puisque tous les élèves s’étaient rués sur la piste afin de se défouler sur le son de la musique du célèbre groupe Children of Obscenity. Tom, voyant qu’Amycus n’avait personne à servir lui avait dit qu’il pouvait se détendre et qu’il l’appellerait en cas de besoin. Le jeune homme ne se fit donc pas prier et prit la direction de la piste dans l’espoir d’y voir son amante… Cependant ce ne fut pas le cas et après quelques minutes de recherches, il décida de se poser dans un coin, n’étant pas motivé pour danser…

    S’appuyant contre l’une des colonnes de marbres, le mangemort écouta la musique tout en laissant ses pensées vagabondées… Par instant il se remémorait mentalement la suite des évènements… Histoire de se rassurer et d’être sûr de n’avoir rien oublié. Lorsque c’était chose faite, ses pensées s’égaraient de nouveau. Cependant, sa douce rêverie fut coupé nette par le coup de coude qu’il reçu dans les cotes… Il retint un juron mais n’en pensa pas moins ! Cependant, il n’agit pas comme il l’aurait fait habituellement lorsqu’il reconnu ‘‘l’agresseur’’.



    *Anna… et son clébard :|*


    De suite, la charmante brune s’excusa et lui demanda si ça allait avec une légère hésitation sur son prénom… qui ressemblait en réalité plus à une exclamation ! A croire que le fait que le serveur soit ici soit une étonnante surprise… Instinctivement, le regard du jeune homme se posa sur l’imbécile qui accompagnait son ex petite amie et cela ne fit qu’accentuer l’envie de meurtre du mangemort mais il n’en ferait rien… Il aurait cependant pu parler à Anna de la dernière fois où ils s’étaient vu tous les deux… Fois où la jeune femme l’avait embrassé alors qu’elle sortait déjà avec débile Black ! Mais là encore il ne ferait rien car cela aurait blessé la brune et Amycus n’en n’avait guère envie…


    - C’est pas grave… Et puis quel homme se plaindrait de se faire bousculer par une si ravissante demoiselle ?! déclara-t-il en souriant. Ta… Votre soirée se passe bien ? demanda-t-il en faisant l’effort incroyable de s’intéresser également à l’énergumène qui accompagnait la brune.


    Avant de lui répondre, Anna lui offrit un de ses magnifiques sourires et s’excusa une nouvelle fois en lui expliquant qu’elle s’était fait bousculer ce qui l’avait fait ‘‘atterrir’’ sur lui. Amycus s’apprêtait à répondre de nouveau lorsqu’il remarqua une chose étrange qu’il n’avait pas vue auparavant. La jeune femme paraissait pâle et le serveur en était sûr… De plus il n’en était pas sûr mais il avait cru voir Anna porter la main à son ventre, comme pour calmer une douleur…
    Elle venait de lui dire qu’elle avait été bousculée et peut-être s’était-elle fait mal. Le mangemort l’observa quelques secondes avant de reprendre la parole afin d’obtenir une réponse…



    - Je t’ai dis que ce n’était rien… Mais toi ? Tu vas bien ? Je te trouve assez pâle… déclara-t-il en jetant un léger regard à celui qui lui servait de petit ami.


    Bah oui quoi ?! Il n’était que son ex et bien que l’étrange pâleur de la brune l’inquiète, il ne pouvait rien faire. Premièrement, Krystel n’apprécierait pas, mais alors pas du tout ! Deuxièmement, débile Black passerait pour un imbécile incapable de voir que sa petite amie était au bord du malaise… Euh… Attendez ! C’est une bonne nouvelle ça ?! Mais bien sûr !!!!
    Amycus, sans laisser transparaitre ses pensées, reprit la parole…



    - Tu devrais peut-être allée t’asseoir ou boire quelque chose de frais… Bien sûr comme il s’agit d’une de mes idées je t… vous offre le verre ! dit-il simplement.
Mangemort↯ Le pouvoir est entre mes mains
avatar



Nombre de messages : 1007
Date d'inscription : 06/09/2008




Lord Voldemort

Mangemort
Le pouvoir est entre mes mains


Carte du maraudeur
Niveau magique: 15/15
Libre pour ::
Bonus: 0
MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Mar 23 Déc - 18:23

    Impossible de s'y tromper, il existait un lien d'une nature particulièrement étrange entre les deux jeunes gens que je venais d'aborder. D'ordinaire, je n'avais jamais à approfondir une première analyse que je pouvais faire en voyant plusieurs personnes intéragir entre elles, mais je ne pouvais cette fois ci que m'incliner devant la complexité des liens qui unissaient ces deux jeunes gens. Je me fichais éperdument de l'existence de sentiments quelconques chez les gens dans l'immense majorité des cas, mais j'avais appris, par une longue pratique de la clandestinité, qu'il était en fait particulièrement intéressant de se faire une idée des liens qui unissaient les différentes pièces du jeu...


    Là, il y avait Regulus Back. Un jeune homme de deux ans mon cadet, lui aussi à serpentard. Membre de la noble et respectueuse famille des Black, et surtout, frère cadet de Sirius Black, l'infâme pourceau traître à son sang. Ce trait ci de la vie du jeune Regulus était particulièrement intéressant. Comme à mon habitude en ce qui concernait la vie et les secrets de mes cibles et de mes ennemis, j'avais naturellement été amené à accumuler des informations relayées par des petites frappes de Londres, notamment en ce qui concernait le lien étrange qui liait les deux frères de la famille Black. Regulus et Sirius, les frères ennemis dans toute leur splendeur. Il n'y avait pas à dire, ces deux là étaient très doués dans leur genre. L'un, adulé de ses parents et de l'ensemble de sa famille, porté sur le pinacle de la pureté du sang depuis le départ de son frère, et l'autre, rejeté, honnis, rayé de l'arbre généalogique, mais pourtant si populaire au château...


    Cet état de fait était intéressant, car cela multipliait les possibilités en ce qui concernait les membres de cette chère famille de sang purs. Bien entendu, la plus simple et celle qui avait le plus de chance de réussir était celle de féderer tous les Black sous mon drapeau contre le fils honni de la famille. En ce sens, j'avais déjà réussit, en tous cas dans une certaine mesure. Narcissa et Bellatrix m'avait rejoint parmis les premières, et étaient sans doute les plus fidèles de mes mangemorts. J'étais fier d'elle autant que je pouvais l'être, elles étaient belles et redoutables, comme tous les sang purs. Bien plus dangereuse que le pâle petit fonctionnaire sang mêlé du ministère auquel elles devront faire face lorsque l'heure sera venue. Amener Regulus dans mes filets serait peut être plus compliqué, tout dépendait de ce que j'arrivais à faire avant de tenter le coup, niveau relations...


    L'autre personne, Roxanne Cartwright, était une sang mêlé d'après ce que je savais d'elle. Forcément moins talentueuse niveau magie que ses supérieurs serpentards, mais du peu que j'avais pu l'approcher, je pressentais qu'elle avait également certaines armes que j'affectionne tout particulièrement chez mes fidèles. La tromperie, la manipulation, et la discrétion. Certes, elle était immédiatement antipathique vis à vis de bien des gens, mais si elle était correctement entraînée par ses aînées, peut être pourrait elle faire une espionne d'une grande trempe pour ma solde. En tous cas, c'était là sa seule destinée dans le monde qui se construisait petit à petit. A moins que quelque chose ne bien entendu, mais je sentais en elle un besoin irrépressible de faire le mal. Je savais qu'elle pourrait y prendre beaucoup de plaisir, et c'était tout ce qui m'intéressait.


    Apparemment, les deux serpentard que j'avais sous les yeux semblaient totalement faits pour s'entendre, et ce n'était guère un euphémisme. Ils semblaient tous les deux aussi ironiques et cyniques l'un que l'autre. Tandis que le premier parlait avec un fort côté hautain de la foule en délire, l'autre me lançait des petites piques quant à ma cavalière. S'ils savaient comment je me fichais de sa présence ou de son absence, a peine plus que de la leur, c'est dire! N'empêche qu'il n'y avait pas à épiloguer plus de temps que cela, et surtout, je n'avais nullement l'intention de relever les paroles acides de la serpentarde, en tous cas, pas de la façon qui aurait normalement été de mise.



    - Eh bien, Regulus, je suis heureux de voir que nous partageons le même point de vue sur la question. Allons donc vers le bar. Quant à Kim, je crois qu'elle a dû se trouver un garçon beaucoup mieux que moi. Ce n'est pas bien dur pour elle, il y a du monde ce soir, et on ne peut pas dire que j'ai su me montrer comme étant le chevalier servant et galant dans toute sa splendeur... Mais je dois avouer qu'elle n'a pas trop l'intention de venir je pense... Peut être a t'elle peur de souffrir de la comparaison avec toi, Roxanne.


    Finis je avec un petit hochement de tête. Certes, cela faisait comme si je tenais la chandelle dans le cas présent, mais je ne m'en formalisais pas. Mieux valait qu'on ne se soucie pas de moi, mais qu'on voit que je suis présent, ce que j'étais en train de faire dans le cas présent. Arrivés près du bar, je commandais une simple bierraubeurre, et regardait autour de moi.


    - En tous cas, il y a de l'animation ce soir. La fête est réussie, le vieux Dumbledore a réussit à m'étonner... Il y a quand même pas mal de frictions...
Mangemort↯ Moi, future maman ? Mon corps va être déformé !
avatar



Nombre de messages : 1379
Age : En quoi est-ce ça vous regarde? J'ai bientôt 20ans et je suis enceinte de 5 mois
Groupe : Les ténèbres...
Caractère : Lunatique - Maléfique - Impatiente - Manipulatrice - Narcissique - Ambitieuse
Crédits : : Avatar (c) Barda
Date d'inscription : 10/03/2008




Krystel Raybrandt

Mangemort
Moi, future maman ? Mon corps va être déformé !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: +13
MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Mar 23 Déc - 21:57

    On pouvait dire que mon retour à Poudlard n'était pas des plus agréable. Mise à part mon charmant cavalier, et la présence de mon amant, je me faisais un peu... chi##. Bon j'avais eu l'autre suicidaire qui m'avait cherché, et à qui je m'étais retenue de lui balancer à la tronche à endoloris à la rendre folle de douleur. D'ailleurs, si je la recroisais, je ne donnerais pas chère de sa peau, bien au contraire. La pauvre, elle s'était attaquée à plus forte qu'elle et en me sous estimant, elle avait commis une énorme erreur qu'elle payerait au détour d'une ruelle sombre, ou dans l'ombre de sa maison... Oui cette Roxanne, elle finirait par me supplierait d'achever ses souffrances et moi je me ferais un malin plaisir à la laisser crever à petit feu. Je le voulais et je le pouvais, c'est aussi simple que cela. Car il ne faut pas oublier que la vie n'est que volonté et pouvoir, rien d'autre. A la fin du repas, j'avais suivis mon cavalier, qui m'avait prié de me lever pour le suivre.

    Je sentais qu'il se préparait quelque chose qui le concernait. Après tout, je le connaissais. Il était comme un peu surexcité, comme s'il avait hâte que la soirée continue. M'emmenant dans une petit salle derrière l'estrade le plus discrètement du monde, j'eus un instant peur que mon message comme quoi j'ai prise et fidèle à présent n'était pas passé. En même temps, je le comprenais. Je suis The bombe sexuelle après tout, et tous le savait, moi y compris. Je fus à la fois rassurée et un peu déçue, même si je n'en montrais rien à mon habitude. Dans cette salle, il y avait déjà 6 personnes, et un seul était inconnu pour moi. Il y avait Batiste, une guitare en train d'enfiler la lanière de se guitare, tout comme Edwardo et Jenna. Mike, après m'avoir salué, continua à s'échauffer sur la batterie mise à sa disposition. Enfin, Keith me présenta Andrew, le dernier membre du groupe, comme étant le chanteur.

    Me laissant seul avec eux, le professeur parti dans une autre anti-chambre, pour y revenir 5 minutes plus tard, tandis que je bavardais avec le groupe de musique. Malheureusement, ils n'avaient pas le temps de discuter plus avec moi. Après tout, il y avait une horde d'élève qui les attendaient sur scène. Mon cavalier agita sa baguette vers la porte, et signala aux jeunes hommes qu'ils étaient tant pour eux d'y aller. En effet, il venait d'éteindre toutes les lumières de la salle, et on pouvait entendre le brouhaha. Un dernier signe de tête entre eux, et ils disparurent tous dans un bruit de
    transplanation, pour arriver sur la scène directement. Seul Keith était encore présent. Je le regardais un instant étonné, ne comprenant pas ce qu'il faisait encore ici. S'approchant de moi, il ne pus s'empêcher de me voler un baiser avant de rejoindre ses camarades. Quel culot quand même cet homme.

    Je ne m'attardais pas dans la pièce un peu secrète. J'en sortis très rapidement, pouvant entendre déjà le groupe en train de commencer leur show. Cette musique et ses paroles... Cela faisait quelques mois que je ne l'avais pas entendu, et pourtant, j'avais leur album chez moi. Mais disant qu'avec les récents évènements, je n'avais guère le temps de me poser et d'écouter toute la journée à fond les Children Of Obscenity, même si je les aimais assez comme groupe. En même temps, vu que je les avais côtoyé pendant plusieurs semaines, cela aidé beaucoup le contact avec leur musique qui change vraiment de celle que l'on peut entendre ailleurs. Ils étaient considérés comme en avance sur leur époque, et avaient fait 'tremblé' bien des journaux et des critiques. Un mystère a toujours plané autour d'eux, et cela est surement ce qui fait en parti leur popularité. Ses derniers ne joues que masqué, cachant leur visage, cachant leur véritable visage. Ils ne vivaient pas dans un luxe certain, mais se contentaient de rien. Oui, mise à part leur proche, personne ne pouvait savoir qui ils étaient réellement. Leurs fans les croisent tous les jours, sans le savoir...

    Plongée dans mes pensées, je quittais la pièce le regard un peu dans le vide. La salle étant plongée dans le noir, je n'arrivais pas à distinguer ou était passé mon amant. Étant donné que tous les élèves étaient sur la piste à acclamer le groupe, il n'aurait donc pas de travaille, et je pourrais passer un peu de temps avec lui, juste avant de retourner à mon travail. Il ne fallait pas que j'oublie que j'étais de garde au département des mystères ce soir. Je ne le vis que quand les projecteurs se mirent soudainement à illuminer la scène, éclairant les deux chanteurs, un masqué, qui était le deuxième chanteur, mais aussi, un autre qui n'était nul autre que « l'original »... Ce dernier avait le visage dénudé d'artifices, laissant transparaître sa véritable identité. Vu qu'après tout, le groupe représentait son passé, il n'en avait plus que faire de se cacher. Il avait un autre travail, une nouvelle vie bien remplis, et puis, il était un peu à l'abri des journalistes étant donné qu'étant professeur à Poudlard, il ne quittait pas le château. Il n'y avait pas à dire mais il était vraiment polyvalent ce Keith...

    C'est là que je retrouvais enfin Amycus... D'ailleurs, j'aurais préféré ne pas le trouver tout de suite, plutôt que de le voir avec cette prostituée, qui essayait de nouveau de me le ravir... Et cette garce avait fait mine d'avoir été bousculée pour être à ses côtés. Je n'étais pas jalouse, mais je ne la supportait pas. Elle faisait ressortir le bon côté qu'il pouvait y avoir en lui, ce qui était très dangereux. Dans une démarche des plus rapide, mais toujours dès plus gracieuse, je ne fis pas graffe aux personnes que je vins bousculer. Il me semblait qu'une chevelure rouquine se retourna vers moi, mais j'étais trop occupée autre part pour faire attention à autre chose. Il ne fallut guère beaucoup de temps pour venir pousser dans le dos sans ménagement cette Anna Sanders, la faisant tomber par terre. Je la regardais un instant d'un air des plus dédaigneux, avant de rejeter mes cheveux en arrière. Je chuchotais alors à l'oreille de mon amant :



    - Heu si je te gène dans ton petit rendez-vous avec ta pét###, dis le tout de suite et je vous laisse en amoureux... Comment peux-tu te retrouver de nouveau avec cette nana, alors qu'elle se tape Black, et cela depuis le début de votre relation? Tu sais quoi? Je m'en fiche après tout. Tu es grand débrouille toi tout seul mais ne vient pas après te plaindre dans mes bras... Ils ne seront plus là pour toi pendant très longtemps...


    Je suis en colère? Oui un peu. En même temps, j'en avais assez qu'il me mente à tout bout de champ. Pt'ain mais qu'il assume un peu, et qu'il arrête de me faire je ne sais quelles promesses. J'en avais vraiment assez à la fin. Ou était passé l'Amycus que j'avais rencontré? Cet homme insouciant, qui ne se prenait pas la tête pour les autres? Cet homme égoïste, et qui vivait bien avec? Cet homme qui me ressemblait tant, et qui m'avait plu tout de suite? Je me le demandais de plus en plus. J'en venais même à avoir des regrets à changer pour lui, pour lui qui ne fait pas d'effort, qui me fait subir une relation des plus difficile. Alors que la serpentard se relevait, je ne pu m'empêcher de lui écraser sa main avec mon talon. Oh, la pauvre petite, elle avait l'air d'avoir mal. Me penchant vers elle, je l'aidais à se relever tout de même, pour mieux la refaire trébucher après.


    - oh je suis vraiment désolée, je ne l'ai pas fait exprès, je le jure... Mais que veux-tu, quand je vois une garce tourner autour de mon mec, je ne suis plus moi même... Surtout quand cette dernière dit en aimer un autre. Cela est si drôle... Ma pauvre chérie, attends, je vais t'aider...


    Je sortis ma baguette de mon décolleté, l'agita pour remettre la demoiselle sur pied, puis je vins lui chuchoter à l'oreille... Autour de nous, personne ne vit la petite scène qui se déroula, tous obnibulés par la découvert stupéfiante qu'ils venaient de faire. En même temps, cela était normal. Ce n'était pas tous les jours qu'ils apprenaient que leur professeur de sortilège et enchantement est un homme avec une voix d'or, une voix qui appartient à un groupe américain si célèbre, et dont ils se passent l'album en boucle. Oui, il avait vraiment mieux à faire que de se préoccuper des autres élèves présents au bal. Cela était dès plus parfait, car sans 'témoin', pas de preuve... pas de preuve, pas de crime... pas de crime, pas de crime [*boulet*]

    - Si tu continue à trainer autour d'Amycus, la prochaine fois, ce n'est pas de simples bleues que tu auras, je t'en fais la promesse...
http://krystel-la-tyran.labrute.com/
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Mer 24 Déc - 11:43

    La soirée battait son plein et plus les minutes passaient, plus il semblait qu'il n'y aurait peut être pas de lendemain joyeux pour bien des personnes présentes. Se trouver ainsi en retrait près du bar permettait d'avoir une vue d'ensemble sur la foule. Certes, on aurait pu penser d'un aspect extérieur que tout allait bien, mais il n'en était rien en réalité. La foule compacte qui se trouvait près de la scène et qui ne semblait ne rien faire d'autre que d'hurler et de sautiller sur place était en fait un maillage d'intentions plus ou moins désagréables les uns envers les autres. Ces gars là bas par exemple, semblaient toute somme commode, mais il y avait en fait bien pire dans leur présence et surtout dans leurs paroles. Ils semblaient tous vouloir se démarquer de la foule.


    Ces serpentard.


    Je repérais un seul visage connu dans ce groupe. Roxy Cartwright. La jeune serpentarde était une fois venue dans le Chaudron Baveur chercher un petit peu de réconfort ou de compagnie. Je ne savais pas trop ce qu'elle était venue y chercher, mais en tous cas, elle était tombée sur moi. Nous avions passé une drôle de soirée, avec une drôle de conversation. Il n'y avait pas à dire, la jeune femme était pleine de surprise. Malicieuse et délicieuse, le cocktail idéal. Nos paroles nous avaient menées sur un étrange chemin. Elle était une jeune femme dangereuse, car elle semblait pouvoir vous faire dire n'importe quoi, et vous amener là où elle le voulait. Elle ne semblait pas faire plus attention à moi que cela, et c'était tant mieux. Non pas que j'avais peur d'elle ou quoi que ce soit, juste, je ne savais pas où une autre discussion nous ménerait.


    Avec elle, il y avait deux autres serpentard. Le plus âgé, il me semblait le connaître de vue, mais celui qui était apparemment le cavalier de miss Cartwright m'était totalement inconnu, et je n'avais absolument aucune idée de qui il pouvait être. Cependant, s'il y avait bien quelque chose en commun chez tous ces serpentard, c'était bien la lueur dans leurs yeux. Je ne savais trop comment la définir, mais si j'aurais du choisir, j'aurais probablement pris le cynisme, la malice ou encore un rien de malveillance. Peut être était ce un peu des trois, n'oublions pas qu'il s'agissait de serpentards après tout! Eh bien oui, les préjugés ont la vie dure, mais que voulez vous, toutes mes rencontres avec des serpentards ne s'étaient jamais réellement bien déroulées.


    Certes, on aurait pu penser qu'avec Roxanne la situation avait été différente, mais pas du tout en réalité, car j'avais tut de même compris le dangereux pouvoir dont la jeune et frêle jeune femme était investie: elle savait parler, si bien qu'elle pouvait vous amener sur le terrain où elle voulait. N'était ce pas ce qui s'était passé quand nous avions eu notre discussion au Chaudron Baveur? La discussion initiale portait sur mes efforts fructueux pour la faire sourire, mais bien vite, des paroles bien troubles avaient été dites et je ne pouvais qu'avouer que je les regrettais quelque peu, j'étais sans doute été un peu trop loin. Certes, il ne s'agissait que de mots, mais tout de même! Le plus âgé des serpentard me commanda une bierraubeurre et je répondis un petit « Bien monsieur » avant de satisfaire sa demande.



    - voilà pour vous. Miss Cartwright, que désirez vous? Et vous, Monsieur?


    Cependant, ma vue se détacha presque immédiatement des convives venus chercher un peu de calme et de rafraîchissement. Il se passait quelque chose d'autre près de la scène. Il y avait esclandre ou je ne m'appelais pas Torben Badenov. Il y avait même carrément altercation là bas. Un regard et je savais déjà ce qu'il se passait. Anna, Krystel et Amycus, il ne pouvait se passer qu'une seule chose. En temps que serveur, je devais également m'assurer un minimum du bon ordre de la soirée, et il fallait qu'elle se passe bien jusqu'à son terme. Ils auraient pu garder leur rancoeur enfouie jusque demain tout de même. Anna Sanders semblait avoir été mise par terre tandis qu'Amycus restait sur le cul, Krystel prenant apparemment très mal le fait que son copain allait voir son ex ainsi. En même temps, n'était elle pas venue de son côté avec Keith Glace? Les tords étaient peut être partagés, mais la française avait bien trop de fierté pour pouvoir s'en rendre compte.


    N'était elle pas Krystel Raybrandt après tout? Que la jeune femme se retrouve dans cette situation ne m'étonnait à vrai dire pas du tout. Elle était trop consciente de ses propres attributs et capacités. Elle jouait depuis toujours là dessus et avait acquis une confiance extrême en ses capacités, et aussi en son importance je pense, car après tout, la descence aurait voulu qu'elle ne mette pas par terre Anna Sanders et ne tape un scandale le jour de noël. Mais Krystel Raybrandt était au dessus de ça également. Krystel se croyait au dessus de tout de toutes façons et il me tardait de la voir un jour remise à sa place par un caractère bien plus fort que le sien. Bon, en tous cas, Amycus semblait trop impliqué pour régler la question de lui même. C'est pourquoi je m'excusais auprès des trois serpentards.



    - Messieurs, Roxy, excusez moi.


    D'un pas vif, je me faufilais à travers la foule, jouant des coudes pour passer au travers de toutes les personnes qui regardaient la scène sans intervenir. Quelle bande de pâles types et de bras cassés, il n'y en avait pas un pour rattraper l'autre. Arrivant rapidement à la hauteur de l'altercation, j'aidais Anna à se relever et époussetait sa robe, en prenant bien garde de ne pas laisser mes mains épousseter à des endroits trop incongrus, ce n'était pas le moment et je n'avais nulle envie de me retrouver sous les feux de la rampe. M'assurant qu'elle allait bien, j'allais maintenant droit vers Krystel, la prenant par le bras et la tirant à ma suite. Si une des deux se barrait, la soirée reprendrait normalement pour tout le monde, c'est pourquoi j'emmenais Krystel avec moi jusqu'à la réserve. Je sentais bien qu'elle ne voulait pas se laisser faire, mais j'étais plus fort qu'elle et elle avait dû comprendre à mon regard que je n'étais pas prêt à la laisser s'en aller ainsi. Une fois à l'intérieur, je me retournais vers elle.


    - C'est bon, Miss Raybrandt, vous êtes calmée? Je ne vous laisserais pas retourner dans la salle tant que ça ne sera pas le cas. Amycus est peut être avec vous, mais il n'est pas du genre, je pense à courtiser Sanders de cette façon et à la vue de tous. Je ne pense pas non plus qu'il ne veuille vous faire souffrir, alors maintenant, calmez vos roudoudous et inspirez un grand coup, d'accord? De toutes façons ce n'est pas négociable, je ne vous laisserais pas retourner de l'autre côté avant.

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Mer 24 Déc - 15:01

    Alors qu’il était revenu au cœur de la soirée après une petite excursion, Amycus avait eu le plaisir d’entendre de la bouche de son patron que puisque le travaille manquait il pouvait lui aussi se divertir. Ne se faisant pas prier le jeune homme avait donc pris la direction de la piste de danse afin de pouvoir y retrouver son amante. Cependant il ne trouva la belle nulle part et fini par se poser dans un coin afin d’écouter la musique qui résonnait dans l’immense pièce…
    Jetant un coup d’œil au groupe, il fut surpris de constater que l’ancien chanteur des Children Of Obscenity n’était autre que le cavalier de Krystel, le Profeseur Glace ! N’étant pas avec lui la jeune femme devait sûrement être en train de discuter avec d’anciens camarades et Amycus pensa qu’ils se verraient bien à un moment ou un autre… Mais peut-être pas de suite !

    En effet, Anna venait de malencontreusement bousculé le mangemort et s’excusait… Ce dernier déclara qu’il n’y avait pas de mal avant de se rendre compte que la jolie brune ne semblait pas au mieux de sa forme. En effet, la demoiselle semblait étrangement pâle et le crétin qui lui servait de petit ami ne semblait pas l’avoir remarqué… Du moins pas aussi vite qu’Amycus. Le jeune homme demanda donc à son ex si elle allait bien et lui suggéra même de s’asseoir ou de boire quelque chose de frais.
    La situation aurait pu continuer dans ce sens mais ce ne fut pas le cas puisque l’arrivée surprise de la sublime française, qu’Amycus avait cherché un peu plus tôt, changea la donne…



    *C’est tout de suite moins drôle quand on est au centre des conflits… -_-" *


    Voilà les pensées qui avaient traversées l’esprit du mangemort alors qu’Anna se retrouvait au sol et que Krystel lui déclarait dans un chuchotement que si elle le dérangeait avec sa… on passera l’insulte… elle pouvait les laisser en amoureux. Elle lui demanda par la suite comment il pouvait se retrouver en présence de cette fille alors qu’elle se tapait Black depuis le début de leur relation… Hein ? Shocked Le jeune homme n’était pas sûr d’avoir bien compris… mais après quelques secondes, il en vint à penser que le plus important n’était pas la réflexion mais l’agissement…
    Bah oui ! Il n’allait pas laisser son amante mettre KO son ex ! Et apparemment elle prenait un malin plaisir à s’acharner sur la demoiselle qui n’avait pas l’air bien en forme. Mais avant que le serveur n’est eu le temps de prononcer le moindre mot, déjà Krystel comparait Anna à une garce, lui expliquant dans le même temps que c’était son comportement qui la mettait dans cet état… et tout ça avant de lui proposer de l’aide ! :|

    C’était à ne plus rien y comprendre et il fallait reconnaître que sur ce coup là Amycus était totalement largué… Que ce soit par ce qu’il devait dire, faire ou penser ! Bah oui quoi !? Il avait droit à une scène de jalousie parce qu’il discutait avec son ex, qui était ne l’oublions pas avec son débile Black, de la part de son amante alors qu’elle était elle-même venue accompagnée d’un de ses ex amants ! Cependant, parlé de cet état de fait allait sûrement faire empirer les choses et le mangemort ne le voulait pas !
    Il en avait assez des bons moments gâchés à cause de futilités et surtout que cela soit souvent, voir même toujours, concernant son histoire amoureuse avec Krystel.



    *Bon… Faudrait peut-être que j’intervienne là ! Et puis j’suis pas sûr que Tom apprécie que se soit au centre d’un conflit durant la soirée pour laquelle j’suis censé bosser…*


    Que de bonnes résolutions… Encore fallait-il trouver un moyen de les appliquer sans que la situation n’empire. Amycus se dit que la vérité pouvait être la solution. Il cherchait Krystel et s’était posé contre cette colonne en voyant que ses recherches étaient vaines. Pour ce qui est de la présence d’Anna et de l’autre, la jeune femme s’excusait juste d’avoir bousculée le mangemort. Il n’y avait donc rien de mal à tout cette histoire et la jalousie de Krystel n’était pas justifiée… bien qu’elle ne soit pas déplaisante non plus. Cela prouvait de nouveau à Amycus que la sublime femme avec laquelle il était tenait réellement à lui…
    Alors que la jeune femme finissait de murmurer à l’oreille d’Anna quelques mots, Amycus ouvrit enfin la bouche pour parler… (Mieux vaut tard, que jamais !)



    - Krystel… Je te cherchais justement ! dit-il en fixant son amante. Mais comme tu avais disparu je me suis posé là… Anna s’excusait de m’avoir malencontreusement bousculé…


    Alors qu’il allait continuer à parler, il fut interrompu par l’arrivée surprise de Torben qui se trouvait quelques minutes auparavant derrière le bar. Ce dernier aida Anna, lui époussetant sa robe avant de saisir Krystel par le bras et de l’entrainer violemment avec lui hors de vue d’Amycus. D’ailleurs ce dernier fut légèrement… beaucoup… énormément interloqué par la réaction de son collègue :o . D’accord il avait sûrement agit ainsi pour mettre fin au conflit mais de là à se tirer avec Krystel… Amycus se tourna finalement vers Anna afin de s’excuser pour ce qui venait de se produire ! Bah oui… Politesse oblige ! Et puis, la réaction de Krystel avait été selon lui exagérée… Heureusement qu’il n’avait pas agit ainsi avec Keith !


    - J’suis désolé Anna, dit-il sincèrement. Je pensais pas que… enfin je suis désolé. J’espère qu’elle t’a pas fait trop mal… Il marqua une pause avant d’ajouter. Je vais retourner bosser… Quant à toi essaie de faire ce que je t’ai dit. A plus…


    Il adressa un léger signe de la main à Anna avant de partir à la recherche de Krystel et de Torben… Il jeta un bref coup d’œil au bar et constata que personne n’attendait pour être servie. Afin de s’éviter de vaines recherches il demanda alors à Tom s’il avait aperçut son collègue et se dernier lui expliqua qu’il devait être à la réserve… Amycus remercie son patron d’un signe de tête et partit en direction de la petite pièce en question.
    Lorsqu’il ouvrit la porte, Amycus vit Torben face à Krystel et ne saisit que la fin des propos de son collègue. Bon… Il était bien sympa d’avoir tenté d’arranger le conflit mais de la à séquestrer la française… Amycus prit donc la parole d’une voix simple, amicale…



    - Je pense que ça va aller Torben… C’était juste un malentendu.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Sam 27 Déc - 9:54

    En voyant Roxanne saluer quelqu'un du côté du bar, curieux, Regulus s'arrangea pour regarder discrètement de qui il s'agissait... et se sentit à la fois amusé et un peu peiné en découvrant une Marylise livide de rage et d'humiliation. Mais il se força à réprimer toute pitié. C'était elle qui était responsable de cette situation, jamais la Poufsouffle n'aurait dû le harceler autant.

    Le Serpentard ne s'étonna donc pas quand sa cavalière vient poser sa tête contre son épaule, et joua le jeu en la contemplant un instant avec un sourire tendre et en entremêlant ses doigts aux siens.

    La réponse que fit ensuite Roxanne à Jessi lui rappela que Kim était effectivement la cavalière de celui-ci, et qu'elle ne semblait pas s'être détachée de la foule avec lui. Bon, ça ne l'étonnait pas plus que ça que Kim apprécie cette musique dépourvue de finesse. Les nuances n'avaient jamais été le fort de la jeune fille. Par contre, pour le peu qu'il connaissait Jessi, il aurait pensé qu'il ferait preuve de plus d'égards envers sa cavalière et ne l'abandonnerait pas aussitôt le dîner terminé. Enfin, il devait admettre que même la courtoisie devait s'effacer devant la perspective de devoir endurer ces sonorités barbares à plein volume. Il y avait tout de même des limites à ce qu'on pouvait supporter sous prétexte de se comporter en jeune homme bien élevé. Heureusement que Roxanne paraissait partager son aversion pour cette musique, sinon il aurait été bien en peine de la tolérer pour elle sans manifester son désir de s'éloigner.

    Alors qu'il cherchait à apercevoir Kim, Regulus repéra la silhouette distinctive de Severus, qui s'éloignait également de la foule... mais qui semblait être traîné par sa cavalière vers l'extérieur plutôt que vers le bal. Vu l'obscurité, l'héritier Black ne pouvait distinguer leurs expressions, mais cela ne l'empêcha pas de pincer légèrement les lèvres de contrariété. Quoi que cette hystérique veuille, il n'aimait pas du tout l'idée qu'elle s'isole avec Severus. Il faudrait qu'il essaie de parler avec lui plus tard, pour savoir quelle était leur relation au juste... et peut-être tenter de le mettre en garde. Regulus trouvait suspect que la jeune Gryffondor, qui avait fait preuve devant lui de tels préjugés à l'encontre des Serpentard peu auparavant, se prenne d'amitié pour Severus au point de l'accompagner au bal et de l'embrasser en public. Surtout que c'était une ennemie de Lily et que la raison de cette tolérance ne pouvait venir de là.

    En dépit de ses soupçons, Regulus se força à détendre ses traits avant de se retourner vers Jessi pour écouter sa réponse. Il fut surpris de l'entendre flatter aussi ouvertement Roxanne, dénigrant par la même occasion sa propre cavalière, mais n'en montra rien et se contenta de passer un bras dans le dos de la jeune fille pour la rapprocher un peu de lui, affichant comme il se devait une certaine possessivité face à un autre jeune homme susceptible de vouloir courtiser les faveurs de la belle.

    Ensuite, ils se rendirent donc au bar tous les trois, et quand le serveur, que Regulus reconnut comme un Moldave ayant fait un bref passage au château au début de l'année, s'enquit de leur choix de boisson, il commanda une bièraubeurre tout en regrettant une fois de plus le manque d'alcool. Quand il y pensait, le seul avantage à avoir été placés à la table du Professeur Glace tenait au verre de champagne qui leur avait été accordé... il supposait que c'était déjà mieux que rien.

    Cependant, avant même d'avoir servi quelqu'un d'autre que Jessi, le serveur s'excusa soudainement pour passer du côté de la salle... Intrigué, Regulus se retourna pour voir ce qui nécessitait l'intervention de Torben, et ne put manquer de repérer la vive altercation qui semblait se dérouler un peu plus loin. Il ne savait ce qui s'était passé au juste, mais Anna était à terre, apparemment du fait de Krystel, tandis qu'Amycus et Sirius brillaient par leur incapacité à régler la situation. Sans doute une histoire de jalousie. Absolument pathétique. Pour tous les grands airs qu'elle se donnait, la Française devait être bien peu assurée de son charme si elle ressentait le besoin de s'attaquer ainsi à une ex de son amant. Et elle manquait définitivement de savoir-vivre, pour provoquer une telle scène en plein bal de Noël.

    Regulus aurait bien observé la scène un peu plus longtemps, ne serait-ce que pour récolter des éléments compromettants sur les défaillances de son cher frère, mais il ne serait guère poli de négliger Jessi et Roxanne. Il ramena donc son attention vers ses compagnons, et entreprit de reprendre la conversation entamée par son aîné.


    "C'est également la première fois que j'assiste à un bal de Noël de Poudlard, et je dois admettre que je ne m'attendais pas à ce que le Directeur organise l'évènement de manière aussi grandiose. Je suis plutôt favorablement surpris. Mais je le soupçonne d'avoir délégué directement tout ce qui concernait la décoration... fort heureusement."

    Le Serpentard marqua une pause dramatique afin de laisser chacun apprécier l'étendue de l'horreur si les décors avaient été sélectionnés en fonction du même goût que les robes du Directeur. Puis il enchaîna sur le deuxième point abordé par son condisciple.

    "Mais sinon, oui, il est vrai qu'en dépit du fameux esprit de Noël, les tensions semblent avoir été davantage attisées qu'atténuées durant la soirée... Cette première danse offrait trop de possibilités de faire jouer les rivalités, et l'organisation des tables semblait étrangement optimisée pour assurer les conflits."

    Il esquissa un petit haussement d'épaules, afficha un léger sourire, et s'en tint là pour le moment, ne jugeant pas le cadre opportun pour dévoiler l'étendue de ses critiques quant au déroulement de cette festivité.
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Sam 27 Déc - 10:42

Ce bal de Noel était une horreur, le repas à cette table une torture. James avait l'impression que le temps prenait un malin plaisir à s'allonger pour faire durer ses souffrances. Il n'en pouvait plus, de rester assis là, face à Jessi Rodolv Tumodel. Il n'en pouvait plus d'entendre leurs piques qu'ils croyaient si subtiles et si bien tournées. Des idiots imbus de leur personne et croyant être plus intelligents que la moyenne, voila tout ce qu'ils étaient. James les détestait tous les deux, plus qu'il n'avait jamais détesté personne. Il vomissait leurs actes odieux et leurs paroles mielleuses. Si Lily n'avait pas pris sa main sous la table pour le calmer, pour lui faire comprendre que malgré les apparences, c'était dans son camp qu'elle se trouvait, il aurait craqué. Il aurait laissé sa fureur prendre le pas sur son envie d'une soirée inoubliable, et il en serait venu aux mains. Le baiser de Lily avait éteint la rage qu'il ressentait, et l'avait calmé pour un moment. C'était la première fois qu'elle l'embrassait ainsi, devant le nez de ses deux meilleurs amis.

Il comprenait pleinement le sens de ce baiser. Il savait que Lily l'aimait, parce qu'elle le lui avait dit, et ne cessait de le lui répéter depuis l'épisode du Parc. Il le savait, mais ne se lassait pas de l'entendre encore et encore. Il connaissait cet amour, mais avait toujours eu peur, malgré ce qu'il disait et ce qu'il montrait, que les deux Serpentards assis avec eux à la table ne soient un obstacle, une barrière que Lily ne parviendrait pas à franchir. Parce que l'aimer lui, c'était s'écarter des deux autres. Et rester proche des deux autres, voulait dire s'écarter de lui. James, malgré tous les moments merveilleux qu'il avait passé avec Lily, avait peur quelque part que ce soit les deux idiots qu'elle choisisse. Mais ce baiser venait de lui prouver le contaire. Elle venait de lui affirmer que son choix était fait, et que c'était lui qu'elle choisissait.

Le repas avait finalement prit fin, pour le plus grand soulagement du Poursuiveur. Il ne s'était pas si mal terminé que cela, puisqu'il n'avait même pas tiré sa baguette pour remettre les deux serpents à leur place. Ravi, il se leva, il prit la main de Lily pour l'aider à faire de même, en parfait gentleman. Jessi s'eclipsa, et Hermione traîna Severus au dehors. Parfait. James allait enfin pouvoir être un peu seul avec Lily, depuis le temps qu'il attendait ça ! Entrelaçant leurs doigts, il sourit largement à sa cavalière. Sa fureur était oubliée, mise de côté. Il voulait profiter de cette soirée. Le groupe engagé par Dumbledore pour la soirée monta alors sur scène, et une marée humaine envahit la piste de danse pour mieux les voir. James aimait beaucoup ce groupe, mais il ne voulait rien imposer à Lily. Il détacha donc son regard du chanteur, et se tourna vers sa petite amie.


-Je te suis, Lily-jolie !

James ne remarqua pas le drame qui se déroulait non loin de là, entre Amycus, Anna, Sirius, Krystel et Torben. S'il avait vu, il serait probablement intervenu. Quoique, son frère de coeur n'avait pas volé à sa rescousse, lorsqu'il était coincé à la table des deux mononeuronaux. Il était resté peinard assis à sa petite table, avec ses amis bien sympa.
Le Gryffondor faisait un effort pour garder sa bonne humeur et son enthousiasme, qui avaient disparus dès le début du repas. Non seulement Tumodel et Servilus avaient été plus qu'insupportables, comme à leur habitude, mais Lily aussi lui avait tapé sur le système. Il ne l'avait jamais vue ainsi, et il allait sans dire qu'elle l'avait déçu. Il n'avait pas imaginé qu'elle puisse autant ressembler à ses amis de Serpentard. Qu'elle puisse autant se rapprocher de tout ce que James détestait.

Attention, il ne la détestait pas, bien au contraire. Mais son attitude l'avait déçu et mis en colère. Elle n'avait aucune raison de s'en prendre ainsi à Hermione, qui était dans son camp qui plus est ! Lily était frappée d'une sorte de cécité qui énervait James. Elle ne voyait pas qui étaient ses amis et qui étaient ses ennemis. Elle ne voyait pas que les paroles doucereuses des Serpentards qu'elle aimait tant n'étaient que du poison. Hermione était une des rares personnes qui voulaient son bien, et elle ne trouvait rien d'autre à faire que d'être exécrable avec elle. James faisait partie de l'Ordre, et on lui avait demandé de garder un oeil sur Lily, parce qu'elle était importante. Hermione lui avait également demandé de la surveillé, mais il avait refusé. Il ne jouerait pas ce rôle auprès de la fille qu'il aimait, c'était hors de question. Mais la Gryffondor lui avait également demandé de la protéger. Et ça, elle était la seule à le lui avoir demandé.

James n'avait pas besoin qu'on lui demande tout cela, parce qu'il le faisait déja de façon naturelle. Dès le début de leur relation, il s'était promi de toujours protéger Lily contre tout ce qui pourrait lui arriver. Il n'avait pas su, pas pu, la protéger de la douleur causée par la mort de sa soeur, et il ne voulait plus la voir ainsi détruite et perdue. Et involontairement, inconsciemment, il la surveillait également. Parce qu'elle était amie avec les mauvaises personnes, des personnes qui pouvaient avoir une très mauvaise influence sur elle. Mais comment lui faire ouvrir les yeux ? Comment lui faire comprendre que Severus n'était rien de ce qu'il lui faisait croire ? James ne pouvait pas le lui dire ainsi, jamais elle ne le croirait, et c'était contre lui qu'elle se retournerait. Il était dans une impasse de ce côté là, et tout ce qu'il pouvait faire pour le moment, c'était montrer à Lily combien il l'aimait et combien il voulait être là pour elle, pour qu'elle ne s'éloigne pas de lui et ne tombe pas dans les bras d'un type qui n'était pas fait pour elle.







Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   



Page 6 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum