Page Facebook  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Jeu 4 Déc - 12:44

Arrivée à la table en compagnie de son cavalier, Hermione fit un rapide tours d'horizon de la salle en se demandant qui pourrait bien les rejoindre.
Bientôt, Jessi et Kim, une serpentard à la réputation exécrable s'avancèrent vers eux.
Elle ne savait pas pourquoi, mais elle commençait sérieusement à appréhender ce repas et à regretter d'avoir accepté l'invitation de Severus. Elle aurait du carrément proposer à Ron ou Harry de venir avec elle... Mais même si cela aurait été plus confortable, en quelque sorte, cela n'aurait pas forcément fait avancer l'histoire. Hermione voulait savoir ce qui se tramait chez les serpentards, et Rogue, étant son premier suspect, allait bien l'amener vers ceux qui formentaient les plans machiavéliques qui devaient se dérouler incessament sous peu.

Mais lorsqu'elle vit arriver à sa table deux Gryffondors, et non pas des moindres, elle se sentie rassurée. Elle ne serait pas la seule au milieu d'un véritable nid de vipères.
Cependant, le malaise qu'elle avait ressentie lorsqu'elle entendit Lily parler à son amoureux se confirma:
Déjà, le regard noir que Lily lui avait lancé plus tôt, n'était pas un pur fantasme de sa part et démontrait bien une espèce de rancoeur non dissimulée renforcée par des piques mesquins et bas qu'elle s'évertua à balancer dès que le serveur arriva pour prendre la commande.

Bon, effectivement, Hermione avait dû sacrément la blesser lors de leur dernière entrevue.. Certes.. Mais cela n'expliquait pas tout, car l'attitude de Mademoiselle Evans n'était vraiment pas digne d'elle et même, carrément puérile. Que lui arrivait-elle donc? Si ce n'était que les mots que Hermione lui avait lancer pour la réveiller, la faire réfléchir, cette dernière aurait pu aller la voir seule à seule, et lui demander de lui présenter des excuses, lui dire que son comportement n'était pas correct et que la voyageuse du temps l'avait profondement blessée. Ainsi, elle aurait pu lui parler, lui expliquer... Mais non, Lily démontrait juste par son attitude que ses fréquentations étaient décidement bien néfastes, et confirmait les soupçons de Miss Granger: elle était forcément manipulée, devenant ainsi une taupe bien malgré elle au profit de l'ennemi et mettait tout l'Ordre du Phénix en danger.
James par contre, n'avait pas l'air de partager le point de vue de sa chère et tendre, et parraissait véritablement agacé par les vannes gratuites de son amie. Ceci rassura un peu Hermione qui n'allait pas être la seule tête de turc de la tablé, surtout que si Kim commençait à s'y mettre, cela promettait un repas de Noël particulièrement désagréable. Mais malheuresement pour James, les deux autres jeunes hommes commencèrent à attaquer le Gryffondor. Le pauvre James allait vraiment passer un sale repas! Celui-ci répliqua comme il pouvait, essayant de faire tout de même bonne figure, même si les regards jetés vers la table de Sirius trahissaient son amer regret d'avoir suivi son amie.
Et ce n'était pas forcément très bon, d'autant plus que Lily prenait un malin plaisir à en rajouter, à continuer d'insulter Hermione, ce qui ne réjouissait pas forcément son compagnon.

Mais bientôt le serveur arriva. Ouf, un peu de répis! Et ben non. Lily continua ses remarques acerbes et ses sous-entendus débiles. Jessi réprima un sourire, trouvant l'allusion de la carotte spirituelle et très drôle, et vu le regard qui lui lança, il avait l'air vraiment impressionné.

Hermione ne dit rien, ne répondit rien, préfèrant encaisser les coups et les insultes, quitte à prendre tout sur elle. Il ne fallait pas craquer. En aucun cas. Car l'ennemi n'attendait que ça: la division, pour mieux régner.

Au lieu de ça, elle se tourna vers le serveur, pour passer sa commande, et là, cerise sur le gâteau, la personne qui s'occupait de leur table n'était autre que ... Carrow!

Oh non! Mais c'était un cauchemard! Pas lui! Ce type était une crapule, un des sujets de celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom les plus dévoués. Cela étayait hélas les hypothèses de la jeune rouge et or: quelque chose de très malsain était en train de se préparer.

Mais il ne fallait pas que les autres se doutent de quoique ce soit, quoiqu'il arrive. Hermione restait zen. Mais la peur lui tailladait le ventre. Même les gentils mots de Lily ne la touchait plus.
Elle se retourna alors calmement vers Carrow et, le plus sereinement possible, accompagné d'un joli sourire, passa sa commande:


- " Je prendrais, s'il-vous-plait, le saumon sur son lit d'amandes et ses pommes de terres vapeur. Et en appéritif, comme c'est si bien suggéré par tout le monde, un jus de carotte. C'est très bon en cette dure saison paraît-il."

Elle se remit alors droite sur sa chaise, regardant chacune des convives avec l'air le plus naïf, innocent et gentil possible, en faisant un tout petit arrêt vers James, qui commençait à se ratiner de colère sur sa chaise. Elle aurait bien voulu que celui-ci puisse lire dans ses pensées, qu'il se calme et fasse comme elle.

- "Et bien, je souhaite à tous le monde un joyeux Noël!"
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Jeu 4 Déc - 13:39

    Il n'y avait pas à dire, j'avais beaucoup de chances de me retrouver ici ce soir. J'étais en fait l'homme le plus heureux du monde. Qu'avais de mieux à réclamer à ma destinée qu'une telle soirée? En réalité, celle ci avait tout pour me plaire. Déjà de un, j'étais en vie. Cela pouvait paraître totalement stupide comme pensée, mais avec l'été dernier, je savais ce genre de chose avait toute son importance dans le cas présent. En plus de cela, mes soeurs étaient également présentes, et il n'y avait pas à dire, 'jétais rudement heureux de les voir. Certes, ce n'était pas non plus ce que j'aurais imaginé comme noël il y a quelques mois, mais c'était toujours mieux que de se retrouver chacun séparé les uns des autres. En plus de cela, j'étais en présence d'une des plus grandes beautés qu'il ne m'avait jamais été donné de voir, en particulier en ce qui concernait ma petite amie... Alice était toute en beauté ce soir, et sa tenue reflétait parfaitement son caractère.


    Sans exubérance, mais élégante. Tout pour plair donc. Pas de robe très courte style Raybrandt, pas de style délurée style je sais pas moi, cette poufsouffle là bas dans le fond! Non, Alice était en réalité très jolie, avec une robe qui laissait ses épaules dénudées, et je devais avouer qu'une envie toute masculine commençait lentement à faire son chemin dans mon esprit, j'avais tout simplement envie de la croquer, elle était bien trop canon! Bref, il fallait que je continue à avoir l'air de rien et que je ne trahisses rien du tout. Ce n'était ni le lieu ni le moment. En plus de cela, la jeune femme rougit au compliment que je lui fis. Cela me donnait toujours autant de papillons dans le ventre, et j'avais envie de l'embrasser de nouveau, mais il fallait que je fasse attention, on nous avait bien précisé de rester professionnel... alice finit par me demander une bierraubeurre, et je n'eus pas besoin de saisir mon calepin, la tablée était peu nombreuse et je serais capable de me rappeler de tout...



    - Tout à fait, les organisateurs en ont prévu bien plus que vous seriez capables d'en boire même au long d'une année complète, alors y'a de quoi faire !


    Là, une jeune femme rousse arriva à la table et nous salua, juste avant de me dire qu'à l'évidence on ne se quittait plus. Je ne pus réprimer un éclat de rire. Je pensais bien qu'Alice ne relèverait pas, car il semblait plutôt qu'il s'agissait ici d'une innocente plaisanterie qu'autre chose, en particulier du point de vue que je pouvais me permettre d'avoir. Cependant, ma partenaire de danse rousse semblait gênée d'avoir lâché ces paroles à la volée, et se reprit néanmoins pour me passer sa commande... Là quand même, je ressentis le besoin indispensable de sortir mon calepin, car la gryffondor me fit une commande très complète, à la cuillerée de riz près. Honnêtement, je plaignais les elfes de maison affectés aux cuisines, ils allaient avoir du pain sur la planche!


    - Y'a pas de soucis Miss, j'en prends bonne note... Par contre, personne ici n'a de cavalier? Les muffles, ils ne savent pas ce qu'ils ratent quand même!

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Jeu 4 Déc - 17:08

    Non mais quelle soirée me direz vous… Le comportement de certains envers leurs camarades étaient des plus exécrables et ne collait en rien avec l’ambiance qui aurait du régner en cette soirée de festivités ! Amycus aurait-il perdu la tête à se laisser aller à de telles pensées ? Mais pas du tout car il se doutait juste que certaines personnes le devaient… Dans son cas à lui, il trouvait tout ça on ne peut plus amusant ! Les règlements sous formes de sous-entendus ou non fusaient de toutes parts, en particulier à cette table… Et aussi étonnant que cela puisse paraître, il semblait que la soi-disante douce Lily était l’auteur du commencement de ce petit ‘‘jeu’’. Elle fut ensuite très vite suivie dans ce sens par James…

    Amycus écoutait donc les différents discours tout en laissant sa baguette maintenue sur son calepin afin que les commandes soient prises toutes seules. Après Miss Evans et le déficient mental, se fut Jessi, alias le Lord, qui prit la parole. Il ne commanda rien dans un premier temps et se contenta de présenter sa cavalière… Kim ! Il fut un temps où le mangemort aurait été plus attentif à la demoiselle en question tout comme à son prénom mais ce n’était plus le cas… Il préféra écouter les propos on ne peut plus exacts que prononça le Seigneur des Ténèbres à l’égard de l’arrogant Gryffondor. Il sourit même à la référence au jus de carottes qui pourrait rendre l’impoli aimable. ^^
    Ce fut ensuite Severus qui prit la parole pour souhaiter un « Joyeux Noël » au serveur en lui déclarant que ça faisait plaisir de le voir ici et que cela devait le changer… Le mangemort hocha la tête en répondant…



    - C’est vrai que ça me change. C’est étrange de revenir ici… Mais je vois que certaines choses à Poudlard n’ont pas changées, précisa-t-il en souriant.


    Il faisait bien entendu allusion aux petites guéguerres entre maisons, celle-là mêmes qui l’avaient toujours diverti lorsqu’il était élève au château. Après ces quelques mots échangés, Severus s’adressa ensuite à Lily pour confirmer les dires de ‘‘Jessi’’ concernant le comportement du sans cervelle qui lui servait de petit ami avant de prendre sa commande… Il suggéra aussi du poisson et des carottes pour le Bouffondor histoire d’améliorer le caractère de ce dernier. Amycus sourit en se décidant à jeter un coup d’œil à son bloc notes pour voir où il en était et là il constata que cette façon de prendre les commandes avait quelques défauts. En effet, tout avait été inscrit sans exception… Apparaissaient donc sur la liste : la carotte, le bol d’huile, etc…


    *Oups… Quelques corrections s’imposent…*


    Il barra de sa baguette les demandes étant de trop et ne se risqua pas à poser de nouveau sa baguette sur le calepin… Il le ferait lorsque les deux dernières demoiselles prendraient la parole. En parlant de ces jeunes femmes le comportement étrange de l’une d’elle n’échappa pas au mangemort et il s’agissait encore de cette fameuse Hermione ! Pourquoi encore ? Parce qu’il avait déjà eu l’occasion de la croiser dans le parc un soir ou il était venu voir Anna et elle avait réagit de façon bizarre en entendant son nom. Et là, une nouvelle fois, Amycus eut l’impression qu’elle allait faire un arrêt cardiaque en le voyant bien qu’elle ait très vite repris contenance.

    Cependant, le mangemort ne pouvait s’empêcher de trouver ce genre de réaction des plus bizarres. Il se demanda si les autres personnes présentes avaient remarquées ce léger et bref changement d’attitude de la part de la demoiselle ! Il aurait vraiment aimé savoir pourquoi les deux fois où elle l’avait croisé elle avait régit de la sorte mais n’eut pas le temps car Hermione passa sa commande. Le serveur la prit en silence tout en réfléchissant cependant à cette intrigue… La voix d’Hermione le perturba alors une nouvelle fois dans ses pensées pour souhaiter un « Joyeux Noël » à tout le monde.
    Amycus quant à lui, et en attendant la commande de Kim, continua d’observer l’intrigante demoiselle qu’était Hermione… C’est à ce moment que le mangemort se dit qu’il devrait peut-être chercher à en savoir plus sur elle, à commencer par son nom de famille… Renseignement qu’il obtiendrait facilement ce soir, étant à Poudlard !



    *Son comportement est trop étrange… Y’a un truc pas clair !*
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Jeu 4 Déc - 19:42

Tandis qu'elle avait les yeux plongés dans la carte, semblant vraiment ailleurs; Roxy ne perdait pas un seul mot de ce qui pouvait être en train de se dire. Regulus semblait être un excellent menteur... c'était bon à savoir. Non pas qu'elle le connaisse assez pour déceler cela mais sérieusement: qui aurait été ravi d'être à leur place? Il n'était pas vraiment compliqué de deviner la tournure que prendrait ce dîner et ça n'avait rien de bien réjouissant. Pas besoin d'être une grande amie de Regulus pour deviner qu'il n'était pas du genre à sympathiser et à rire de bon coeur aux petites allusions perverses du professeur... ça aurait décidemment été trop étrange!

Enfin après... pour ce qui était des autres convives, elle n'était pas dans sa tête. Encore un homme qui ne se sentirait plus face à Krystel? Bizarrement, elle l'imaginait pas non plus être le genre à ne raisonner qu'en termes de mini jupes et de décolletés, enfin là encore, elle n'aurait rien affirmé car une chose que lui avait appris ses quelques conquêtes était que tous les hommes étaient des porcs! Oui... Roxy est très optimiste comme fille...ça vous frappe aussi? Disons juste qu'il y'a quelques stéréotypes dont elle ne démord pas facilement, parmis lesquels celui-ci. En même temps, comment voudriez-vous qu'elle raisonne autrement? Remontons à sa naissance: un homme menteur qui a pris la fuite en sachant pertinnement que celle à qui il n'avait cessé de clamer son amour était enceinte? Bien sûr... la situation peut être davantage compliquée mais il y'avait certaines choses sur lesquelles Roxy trouvait la simplicité bien plus parlante... Raisonnons maintenant en termes de petits amis, il n'y en avait pas non plus eu tant que ça mais chacune de ces relations commençaient de la même façon: un petit ami amoureux d'une fille sotte au possible et chaque fois... le garçon en question n'avait aucune gêne pour flirter dans le dos de la dite "femme de sa vie". Non... y'avait pas à dire: on a toujours plus d'intérêt à être celle qui ne s'investit pas et qui joue un jeu en portant un joli masque impénétrable.

Voilà pourquoi, quand Keith Glace arriva en lui lançant un compliment de beau parleur, elle ne prit pas même la peine de relever la tête pour le remercier d'un sourire... et d'un sourire comment? Flatté? Non... elle ne l'était pas. Roxy est pourtant le genre de jeune fille sensible aux compliments, c'est indéniable mais voilà, c'est selon la bouche de laquelle ils sortent: certains compliments ont plus de valeur que d'autre. Pour résumer la pensée de Roxy, nous dirons simplement que ceux qui aiment tout n'aiment rien, et que ceux qui trouvent toutes les filles jolies n'en trouvent aucune véritablement jolie. Bien sûr, il y'en a que ça ne gêne pas - et qui s'en amusent même - mais pour Roxy c'est davantage rabaissant car elle n'aime pas être traitée comme n'importe quelle autre personne... et spécialement pas comme les autres filles de Poudlard car là, ça en devient même à ses yeux, une insulte!

Elle releva finalement la tête ayant choisi ce qu'elle voulait... enfin pas vraiment, elle savait déjà ce qu'elle voulait avant d'avoir lu le menu de toute manière, non... c'était juste un pur moyen d'ignorer poliment ses interlocuteurs. C'est alors que Krystel parla de Torben. Le connaissait-elle? D'un côté... ça aurait été assez étrange quoi que... pas tant que ça, il avait été à Poudlard et elle aussi; et si elle se souvenait bien, Torben avait eu une sacré réputation ici, réputation qui se serait trouvé fort compatible avec celle de l'ex-serpentarde dirons nous. Et puis, ça lui semblait plus probable que d'envisager l'existence de deux Torben Badenov dans Londres et ses environs de toute manière. Alors comme ça, il s'était envoyé en l'air avec Krystel? C'était en tout cas ce qu'elle avait compris car elle voyait mal Krystel connaître une autre définition de la proximité... Et sa petite soeur était Lyra. Eh bien... qui avait dit que ce dîner ne serait pas instructif? Roxy semblait peu à peu reprendre sa bonne humeur mais c'était sans compter sur le petit grain de sel que vint ajouter Keith qui partit sur une éloge de sa belle... Pauvre Krystel, fallait plus s'étonner qu'elle ait la grosse tête! De la concurrence? Et il continuait en plus! Et il s'enfonçait toujours plus! Roxy avait bien envie de lui balancer son menu à la figure mais voilà... les apparences, encore et toujours... et d'ailleurs, pourquoi ne pas en jouer? Laissant finalement éclaté un léger rire cristallin suivi d'un sourire légèrement amusé et flatté qui ne cherchait pas du tout à nier ce qu'il contenait d'hypocrisie, elle ne put s'empêcher d'intervenir:


« Oh Professeur, vous nous flattez... Il est tellement dommage que vous ne soyez plus élève » dit-elle avec une petite moue légèrement triste avant de reprendre en un claquement de doigt son grand sourire. « Car j'aurais vraiment adoré ce que vous vous seriez permis à notre égard, je n'en doute pas. Je vous imagine déjà nous inviter galamment à prendre place sur une ligne pour nous faire courir d'un seul coup de sifflet. Mais attendez... j'y pense! Pourquoi ne pas même faire des paris? Et nous numéroter serait certainement chose plus facile, ne pensez-vous pas? » Laissant alors là son air enjouée pour finalement mettre d'un mouvement vif sa main devant ses lèvres « Han! Mais que dis-je? Cela existe déjà... et il s'agit non pas de femmes mais de juments... Où donc avais-je la tête? »

Elle rit légèrement comme amusée de la petite sottise qu'elle venait de dire avant de reprendre un air détendu, elle se sentait bien mieux maintenant, le coeur vidé... Constatant qu'elle avait 'peut-être' était 'un peu' trop loin, elle scruta simplement les visages des autres convives avec un doux sourire et décida de cesser l'exagération mais non pas le mensonge, pour simplement reprendre avec un léger rire trompeur qui aurait berné quiconque s'il n'avait pas été précédé de son petit discours:


« Je faisais de l'humour voyons... »


Quoi d'autre après tout? Attardant un regard rieur sur Keith pour bien insister sur le fait qu'il ne s'agissait que d'une simple petite boutade, elle se rendit alors compte que le serveur était arrivé et tourna ses yeux vers lui. Son visage lui rappelait un très vague souvenir mais elle ne s'y attarda pas car déjà le Professeur semblait vouloir de nouveau parler. Mais quel bavard! Quand on dit autant d'âneries, on peut au moins éspèrer que cela ne s'accompagne pas de la loquacité. Enfin... il avait au moins une qualité qu'elle lui reconnaissait malgré tout: la générosité! Car cette soirée manquait cruellement d'alcool et Roxy n'était décidemment pas contre une petite coupe de champagne. Si la soirée devait se prolonger ainsi, elle éspèrait au moins avoir la solution de se souler pour mieux la supporter.^^ Attendant que Keith donne son nom pour ne pas couper court à leur discussion, elle attendit donc un peu avant de reprendre simplement en regardant Regulus avec un léger sourire faussement désolé et une main habilement posée sur la sienne sous le regard de Marylise qui devait bien être quelque part dans la salle et dont Roxy n'avait certainement pas oublié la présence:


« Toutes mes excuses si tu souhaitais commander pour moi, mais il se trouve que j'ai ce matin fait la découverte que les femmes avaient, elles aussi, la capacité de s'exprimer... »


Keith fut gratifié d'un autre sourire amusé afin qu'il soit bien conscient que ce n'était là qu'un trait d'humour de l'Irlandaise, et elle reprit finalement en regardant le serveur:


« Pour moi, ce sera donc un Carpaccio de cerf mariné à l'écorce d'orange accompagné de ses petits légumes... »


A vrai dire, Roxy aurait tué pour des simples spagghetis à la bolognaise mais voilà... le nom le faisait moins, vous trouvez pas?^^
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Ven 5 Déc - 10:03

    Tandis qu'il observait les autres convives, Regulus remarqua que le regard du Professeur Glace tendait à s'attarder sur chacune des trois jeunes femmes présente à leur table. Il y avait fort à parier qu'il imaginait déjà les scénarii qui lui permettraient de les attirer dans son lit. Deux d'entre elles étaient ses élèves, mineures, de dix ans moins âgées que lui. Voilà qui était positivement obscène. Le comportement de l'homme répugnait totalement au Serpentard, dont le regard s'étrécit légèrement et les lèvres se pincèrent avant qu'il ne se force à détendre ses traits.

    Il avait bien fait de se hâter de recomposer son expression, car voilà que l'homme s'adressait à lui. Et il allait devoir se montrer aimable et respectueux, même si son plus cher désir à cet instant était de lui lancer un sort de castration particulièrement douloureux et irréversible. Il hésitait juste entre le castratium maleficum et le concupisco annihilo. Serait-ce pire pour un animal pareil de simplement le castrer et de le laisser en proie à un désir inextinguible, ou de lui retirer en même temps toute pulsion sexuelle et de le laisser contempler le vide qu'est devenu sa vie avec la perte de son passe-temps favori ?

    Forcé de laisser là ces considérations, affichant un sourire suave en totale opposition avec ses intentions, le Serpentard répondit à son professeur en affectant la plus parfaite courtoisie.


    "Ne vous y méprenez pas, Professeur, Roxanne m'a fait l'honneur de m'accepter comme cavalier pour cette magnifique soirée, nulle autre qu'elle-même ne s'est 'apportée' ici."

    *Et elle ne s'est certainement pas 'apportée' pour vous. Elle a bien meilleur goût.*

    "Quant à ce Sirius, il n'est pas de ma famille, mais je vois de qui vous parlez. Rassurez-vous, je sais bien mieux me contrôler. J'ai tout de même dépassé ce stade de la puberté où l'on est enclin à sauter sur tout ce qui bouge. Vous n'avez aucune concurrence à redouter de ma part."

    Sa petite tirade terminée, le Serpentard la ponctua avec un nouveau sourire suave.

    Bon, d'accord, son masque poli avait tout de même quelque peu failli. Mais ce type l'exaspérait. Franchement, qui oserait parler d'apporter une demoiselle à part lui ? On apportait des objets, les personnes disposaient d'elles-mêmes. Et il avait forcément fait exprès d'évoquer Sirius pour essayer de le mettre mal à l'aise, qui ignorait le scandale qu'avait provoqué l'éjection de son frère hors de la famille Black ? L'évènement avait fait la Une du Daily Prophet au début de l'été, et les pages politiques avaient analysé les conséquences pendant plus d'une semaine. Alors Regulus se sentait parfaitement autorisé à répliquer en se méprenant volontairement sur le sens des paroles prononcées et en impliquant que le professeur n'avait pas davantage de contrôle qu'un adolescent à peine pubère. L'insulte restait suffisamment voilée pour qu'il ne puisse être formellement accusé d'irrespect. Il espérait toutefois que l'animal soit malgré tout doté d'une subtilité suffisante pour la saisir et comprendre qu'il valait mieux modérer ses ardeurs, ne serait-ce que le temps du repas. Mais il avait des doutes à ce sujet.

    A ce moment, vraisemblablement vexée que l'attention de sa tablée l'ait si longtemps négligée - quoi, il s'était bien passé deux minutes sans que personne lui adresse la parole - Krystel décida de jouer de sa chevelure pour focaliser de nouveau les regards sur elle. Cette fille était tellement gâtée que c'en était pathétique. Mais évidemment, puisque sa tactique de séduction fonctionnait systématiquement, cela ne risquait pas de l'inciter à en changer. L'animal stupide assis à ses côtés se laissa immédiatement piéger, enchaînant caresses et flatteries. Regulus était pleinement satisfait d'être insensible aux attraits de ce genre de beauté, sang de vélane ou pas. Il n'aurait pas supporté de se donner en spectacle à cause d'une femme qu'il méprisait.

    Cependant, le Professeur Glace n'avait pas de tels scrupules, et non content de se laisser subjuguer par la belle Française, il lui fallut encore adresser à Roxanne et à Lyra des propositions à peines voilées, avec un manque de finesse absolument effarant. Morgana lui vienne en aide, l'idée de lancer ce sort de castration commençait à véritablement démanger l'héritier Black. Fort heureusement, l'intervention de Roxy pour remettre cet animal à sa place permit au Serpentard de relâcher un peu sa tension. Il se permit même un discret sourire en coin en jetant un regard à sa cavalière, complètement en accord avec son interprétation du discours du professeur de sortilèges.

    Mais loin d'être stoppé dans sa lancée, voilà que le Professeur Glace s'y remettait déjà, adressant de nouveau des sourires se voulant séducteurs à l'ensemble des jeunes femmes présentes à sa table, avant de faire signe au serveur, qui se révéla être Amycus Carrow, Serpentard récemment diplômé. Regulus n'eut pas le temps d'observer davantage son ancien condisciple, car le Professeur Glace jugea alors approprié de se lancer dans un pesant laïus qui n'intéressait probablement personne. Pendant lequel il eut l'outrecuidance de commander pour Krystel sans la laisser s'exprimer elle-même, en en sous-entendant lourdement qu'ils s'étaient fréquentés intimement. La grossièreté du personnage ne respectait décidément aucune borne.

    Là encore, le salut de Regulus vint du sens de la répartie de sa cavalière, qui se chargea une fois de plus de remettre l'animal à sa place. Affichant de nouveau un sourire en coin en regardant la jolie Irlandaise, il prit son ton le plus chaleureux pour répondre à sa remarque, se penchant vers elle un peu plus que strictement nécessaire. Même irrité, il n'oubliait pas de jouer son rôle pour Marylise, et appréciait que Roxanne s'en souvienne également.


    "Ma douce amie, ne vous en excusez surtout pas. Quiconque apprécie réellement une femme aime à l'entendre exprimer ses propres idées. Vous écouter parler est toujours un délice ineffable dont je ne saurais me passer."

    Bon, il s'en était mieux tiré que la dernière fois, il n'avait adressé qu'une toute petite pique discrète à son enseignant. Après un nouveau sourire charmant à l'adresse de Roxanne, il se tourna vers Amycus pour passer commande à son tour.

    "Quant à moi, je prendrai un demi-homard rôti sauce corail et sa cour de Saint-Jacques poêlées, accompagné de légumes fins, s'il vous plaît."

    Il trouvait un peu étrange que tout le monde n'ait commandé qu'un plat principal sans mentionner d'entrée, mais il s'y conforma, sachant que de toute manière il aurait bien assez à manger. Et à vrai dire, moins il aurait de temps à passer à cette table, mieux il s'en porterait.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Ven 5 Déc - 20:46

[Mes bords vont très bien, merci MJ n_n Mais j'avoue que j'aurai positivement adoré manger avec mes deux roudoudous d'amouuuuur =P Néanmoins! Je constate, extatique, que je n'ai que des belles jeunes filles à ma table et toutes pour mwahahahahahahahah!! Enfin non, Alice est prise mais Lena et Evey sont réellement ravissantes n_n oui bon, go rp...]

Avant même qu'Alice n'ait répondu à sa question, deux jeunes demoiselles les rejoignirent, toutes deux très jolies. Finalement, Rabastan n'était pas si mécontent d'être venu... Ou pas. Certes, les jeunes femmes étaient très élégantes, mais sauraient-elles tenir une conversation avec d'autres tenants et aboutissants que leurs chaussures, le temps qu'elles avaient passé à se coiffer et Dieu seul savait quels chichis encore...

Le jeune homme fût bien incapable de dire dans quelle maison étaient Evey et Lena, ne prêtant habituellement guère d'importance aux autres (vous savez, pro du diction "Mon plus grand soucis, c'est moi"...), mais après tout, c'était peut-être mieux comme ça. Il pourrait discuter dans les apprioris de base qu'avaient beaucoup de serpentards concernant la bande à Potter, et surtout leur fan club. Il ne les classerait pas tout de suite dans le lot "groupies écervelées" et leur laisserait une petite chance. Peut-être. Bref.

Il salua les deux nouvelles arrivantes, en se levant à chacune de leurs entrées, comme le voulait son éducation, en leur souriant.

"Bonsoir mesdemoiselles, je m'appelle Rabastan."

Comme elles semblaient toutes se connaître plus ou moins, il préféra abréger là. Ca n'était pas utile ce soit de préciser sa maison, même s'il était fier d'appartenir aux verts et argents, ses parents l'étrangleraient à distance s'il provoquait un conflit avec des femmes ce soir...

Une jeune femme semblait pourtant ne pas aprécier. Lucy (bon je vire le pnj sinon elle va me gâcher ma soirée *Lucy sortit un couteau de cuisine de son décolleté aux seins magnifiques et l'enfonça dans la poitrine (moins belle) de Rabastan... Arggg!!! Brefons.*). En effet, elle semblait s'ennuyer fermement... De plus, elle n'aimait pas appramment ne pas être le centre de l'attention du brun, puisqu'elle claquait la langue en signe d'impatience alors que les présentations s'attardaient. Finalement, pas patiente pour un sou, elle ôta le collier de Rabastan qu'elle posa sur la table, prit le poignet de celui-ci et en enleva l'affreuse gourmette qu'elle lui avait prêtée et tourna les talons, s'en allant, Rabastan ne savait trop où; et, même s'il avait été surpris du geste de sa cavalière, s'en moqua éperduement et se garda bien de la retenir ou de la suivre des yeux... Cette capricieuse n'avait qu'à aller casser les roupettes de quelqu'un d'autre. Râvi, le jeune homme réccupéra son cordon au bout duquel pendait le bijou familial, et le remit à sa juste place, c'est-à-dire autour du cou de ce dernier et en revint à ses jeunes voisines de table de soirée.

Mais la conversation n'eut pas le temps de prendre car le serveur et apparamment petit-ami d'Alice venait de faire son entrée. Ca tombait bien, Rabastan commençait à avoir les crocs. Il laissa les dâmes faire leur choix et énonça le sien à la suite.

"Bonsoir! Je voudrai les coquilles st Jacques à la sauce douce-amer, avec les pommes dauphines et la viande rouge en plat principal et comme dessert un fondant au chocolat s'il vous plaît. Merci beaucoup."

Pensez-vous qu'il mangera tout? Assurément. Mais avec le petit doigt en l'air, bien entendu! Une fois sa commande passée à Torben avec le sourire, bien qu'il ignora le nom de ce dernier, Rabastan laissa Alice avec son amoureux et entama la conversation avec Lena et Evey.

Enfin entama... Il leur évita l'indélicatesse de demander où était leur cavaliers et préféra changer de sujet.

"Et bien... On peut dire que je suis le plus verni de la soirée! Trois jeunes femmes magnifiques pour moi tout seul..."

Allez, blagounette. Il leur sourit et fit un clin d'oeil aux demoiselles en présence. 'Fallait bien détendre un peu l'atmosphère!
avatar



Nombre de messages : 7329
Age : J'ai eu, en Février, 18ans. Sinon je suis enceinte de 7mois à la date du 01 octobre
Groupe : du bien ! Parce qu'on a la classe *sbaff*
Caractère : Patiente - Courageuse - Téméraire - Tigresse - (Lunatique en ce moment, et à fleur de peau)
Crédits : : Ava(c)Kanala || ico(c)Fogliaverde
Date d'inscription : 08/02/2008




Lily Evans Potter

Fondatrice
Tyran et presque enceinte


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 24
MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Ven 5 Déc - 22:06

Je n’étais pas tendre avec Hermione, et je lui faisais des coups bas par les paroles. Je le savais très bien, et cela ne me dérangeait pas du tout bien au contraire. En temps normal, je n’aurais pas relevé ce qu’elle avait osé me dire. Non en temps normal, j’aurais été la gentille Lily qui ferme sa bouche et qui laisse tout passer, enfin pas tout, mais disons juste que cela m’aurait passé par-dessus la tête. Je n’aurais pas fais attention tellement ces mots n’étaient pas justifier. Moi ? Pas digne d’être une lionne ? Comment elle, qui venait de débarquer de France, osait-elle me dire cela ? Elle était chez les lions depuis à peine 6 mois et elle pensait tout savoir mieux que les autres ? Mieux que le choixpeau lui-même ? Franchement, sa connerie, car c’est le nom le plus adéquat, m’aurait même pas atteinte… Seulement je venais de perdre ma sœur, perde du même coup mes espérances, ne voulant plus rester à Poudlard… Cela m’avait changé et pas qu’un peu.

La seule chose qui restait inchangée, c’était mon affection pour les jeunes garçons à ma table, et plus particulièrement pour James. Je m’étais sentie un peu trahie qu’il danse avec elle, et surtout qu’il ose prendre sa défense en cet instant même. Cette garce, elle essayait à présent de me voler mes proches, et ses derniers ne le voyaient même pas ! Mon petit ami le premier… Que devais-je faire ? La regarder sans broncher me voler le peu de vie que j’avais ? Me voler mes soutiens ? et cela sans rien dire, sans broncher, sans rien faire ? Non, je ne pouvais pas rester passive. En plus toute la colère que j’avais accumulé, toute la haine que j’avais en moi, j’allais la déverser sur elle. Les jeunes gens ne me reconnaîtraient sûrement pas, d’ailleurs c’était sur vu que moi-même je ne me reconnaissais pas, mais je m’en fichais. Elle m’avait cherché, elle m’avait trouvé… Je ne laisserais tomber qu’une fois que cette garce arrêtera de vouloir prendre ma place.

Elle n’avait même pas l’intelligence d’attendre mon départ à la fin de l’année non… Tant pis pour elle, elle allait se prendre la tornade Lily Evans en pleine face. J’avais commencé gentiment, en lui signifiant par quelques sous entendus et regards qu’elle n’était pas la bienvenue à cette table. Ce n’était pas parce que Hermione était la cavalière de Severus que j’en serais plus clémente au non, bien au contraire. Il ne faut pas pousser mémé dans les orties tout de même. Ma remarque fit sourire le serveur qui vint à notre table. A ce que je pus en juger, ce dernier était un ami des serpentards. D’ailleurs, son visage ne m’était pas méconnu. Je m’en rendis compte aux paroles de Sevy à son égard. Mais bien sûr, ce dernier était passé par la même maison qu’eux ! C’était un des ‘anciens amis’ de mon meilleur ami… Et je rajouterais même si mes souvenirs étaient bons, il
faisait parti de ceux qui clamer la pureté du sang. A ce souvenir, je fus mal à l’aise. N’est-ce pas cela qui m’avait ôté ma sœur après tout ?

Mais pour l’instant, j’avais d’autre chose à penser… Qui n’était nul autre que les paroles de mon maraudeur. Toussotant quand j’avais demandé qui était la jeune femme qui accompagnée Jessi, il ne la laissa pas répondre, me disait qu’elle n’avait rien de charmante et que ce n’était pas sa nouvelle amie qui noircissait le tableau. Il avait regardé Jessi en disant cela, mais j’étais sur que s’il avait pu, cela aurait l’autre Serpentard qu’il aurait fixé. Je lui lançais un bref regard un peu glacial après ces dires. Bien entendu, le Oh Grand James Potter prend la défense de la pucelle en danger. Il n’avait qu’à la draguer aussi, sans se gêner de ma présence. D’ailleurs, j’avais bien envie de le planter là avec sa copine, qu’ils aillent jouer dans son dortoir au docteur, ou même encore au beau et la bête [j’avais envie xD ].

Seulement il y avait un truc qui me retenait même de lui lancer mon verre d’eau dans la figure, enfin deux. La première, c’était que je n’avais rien dans mon verre pour l’instant. La deuxième était l’amour que je lui portais… Oui foutu amour quand même. Enfin non. Car j’avais besoin de lui, je me sentais bien avec lui, et plus encore, je voulais qu’il soit heureux… Mais pas avec elle, pas avec cette nana je sais tout, qui me pique effrontément sous mes yeux ma vie ! Pourquoi il ne voyait ce qu’elle faisait ? Pourquoi aucun ne le voyait hein ? C’était moi qui me méprenais ? Non… J’avais raison. Enfin je me contentais de le croire parce que cela était plus simple. Surtout que je pouvais déverser tout sur elle. Au fond, je savais que ce que je faisais n’était pas bien, que ce n’était pas justifié, mais je ne voulais pas le voir. Pourtant, l’attitude de James me donnait la puce à l’oreille. Il n’irait pas ainsi contre moi, même pour les beaux yeux d’une pucelle en chaleur…

Au moment où j’allais me poser les bonnes questions, Jessi prit la parole, pour me présentait enfin sa cavalière. N’étant pas impoli, et surtout, étant un de ceux que je considérais énormément, je lui donnais toute mon attention. Je ne dis rien face à ses dires un peu déplacés par rapport à James. Peut-être n’avait-il dit cela juste que pour que le jeune homme arrête de sauter à la gorge des verts et argents ? Car depuis le début du repas, c’est ce qu’il faisait, je ne pouvais qu’approuver ce que venait de dire l’héritier de Salazar. Cependant, je ne pouvais pas me permettre de ne rien dire. Le gryffondor à mes cotés était celui que j’aimais.. Alors quand il s’attaqua à Severus, et j’en oubliais ainsi mes ‘bonnes résolutions’. Ne réagissant pas tout de suite sur le coup de la stupéfaction, je restais sur le cul par rapport à ses paroles. Me reprenant, je lui donnais un bon coup de pied [Aye, les talons, cela doit faire mal], avant de le regarder de nouveau froidement. Pourquoi faisait-il cela ? Ne m’avait-il pas promit de le laisser tranquille ?

Très rapide comme à son habitude, Jessi reprit la parole pour constater une nouvelle fois l’attitude du poursuiveur à leur égard. Quand il dit par contre que je méritais mieux, et qu’il craignait le jour ou je m’apercevrais de cela, je fus des plus agacée. Il ne connaissait pas mon petit ami mais il le jugeait ? Alors oui, ce dernier n’était pas tendre avec eux, mais il ne fallait pas se fier qu’à la façade des choses. Jamais je n’aurais pu les apprécier dans ce cas là. Jamais je n’aurais été amie avec lui ou Severus dans ce cas. Leur maison était celle qui regorgeait d’élèves ayant des préjugés, nan étant carrément racistes envers les moldus, envers les sangs de bourbes, le groupe à qui j’appartenais, le groupe à qui appartenais ma famille ! Et pourtant, j’avais appris à les connaître. Je n’avais pas laissé ma conduite être dictée par cela, pas une seule fois… Ils n’étaient pas moi oui, c’était vrai. Mais tout de même. Cela ne leur servait pas d’exemple ? Car nos amitiés étaient réciproques à la dernière nouvelle… J’ouvris la bouche pour parler, mais Severus le fit plus rapidement que moi.

Ne défendant nullement sa cavalière par rapport aux propos que je lui avais dis, il continua dans la lancée de Jessi, et accabla de nouveau mon petit ami. Disant qu’il devrait pourtant vouloir mon bonheur, et être de ce fait compréhensif, il fis ensuite sa commande comme si de rien n’était. Si rien ne s’était passé entre nous deux, s’il ne m’avait pas tourné le dos récemment, je n’aurais pas trouvé ses dires aussi affrontement mal placés. Il jugeait lui aussi, alors qu’il n’était vraiment, mais vraiment pas bien placé pour cela. Oui, le maraudeur avait commencé par s’en prendre à lui, mais tout de même ! Il était allé trop loin en disant cette simple phrase. J’avais pris sous la table la main de mon cavalier, pour la serrer dans la mienne, lui montrer que je ne pensais pas tout ce qu’ils venaient de dire, qu’il était important pour moi, que je l’aimais. Je savais que ce simple geste lui ferait comprendre tout cela. On n’avait jamais eu besoin de mot pour se comprendre après tout, et cela n’allait pas commencer ce soir. J’attendis même que l’Autre finisse de passer sa commande pour enfin intervenir, résistant à l’envie de la couper, de lui dire de se taire, et qu’on s’en fichait d’elle.


- Mais bien sur mademoiselle je sais tout… Jessi, Severus si vous voulaient que James vous montre de la tolérance, faites en de même aussi. Je veux bien, d’accord, qu’il vous a attaqué, mais je vous pensais plus intelligents que cela. Au risque de vous détromper, je pense plutôt que c’est moi qui ne le mérite pas et non le contraire. Je suis désolée de devoir dire cela, surtout que je suis sincèrement contente que cela soit du passé mais… Sevy, tu oses parler au nom de mon bonheur, alors que tu n’as pas été là ses derniers temps quand j’avais besoin de toi. Que Jessi le fasse, oui, car il ne m’a pas tourné le dos lui… Sachez quand même que quand vous vous attaquez à James, c’est à moi que vous vous attaquez en partie. Il fait parti de ma vie, que cela vous plaise ou non, et ce n’est pas prêt de changer… Vous faites également parti de ma vie, et c'est pour cela que j’aimerais passer un bon moment, entourée de gens que j’apprécie, sans que cela ne tourne au vinaigre. Au passage, Hermione, tu ne fais pas partie de ses personnes, donc n’hésites pas à quitter la table hein. J’aimerais que vous fassiez cet effort…Si vous tenez à moi, montrez le moi de cette manière… S’il vous plait… Je n’ai pas envie de devoir choisir entre vous, et de vous perdre aussi…


Bon d’accord, je n’avais pas pu m’empêcher de lancer de nouveau des piques à l’autre, mais c’était plus fort que moi. Cela sortait tout seul de ma bouche, sans que je ne puisse, ni ne veule le contrôler. Mes regards envers elle étaient toujours froids également. Bah quoi, je l’aimais pas, et je n’étais pas prête encore à faire un pas vers elle. Peut-être que l’attitude de James une nouvelle fois envers elle me refera prendre conscience de quelque chose. Mais pour l’instant, le plus important pour moi rester de pouvoir concilier mes amis et mon petit ami. J’avais regardé les deux serpentards de façon des plus sincère. Pas une seule fois ma voix avait été en colère, non, plutôt déçue et un peu triste aussi. Je n’avais pas envie de renoncer à l’un d’eux. J’avais besoin d’eux tous… Mais si je devrais choisir, je savais où ‘j’irais’. Il ne faisait aucun doute que c’était vers le maraudeur vers qui je me tournerais, aucun doute. Je l’aimais, et c’était plus fort que tout non ? Me tournant d’ailleurs vers lui, pour bien faire comprendre mes paroles aux serpentards, je lui souris tendrement, avant de venir l’embrasser quelques instants, seulement quelques secondes d’ailleurs, mais je n’avais pas besoin de plus. Je finis par me retourner vers le serveur, lui faire un sourire, avant de lui dire :


- Serait-il possible également d’avoir une carafe d’eau ? En apéritif, je prendrais bien un cocktail comme Jessi s’il vous plait.

_________________
Much as you blame yourself, you can't be blamed for the way you feel Had no example of a love, that was even remotely real. How can you understand something that you never had. Ooh baby if you let me, I can help you out with all of that. Let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. Let me love you And all your trouble Don't be afraid, let me help. let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. let me love you A heart of numbness, gets brought to life I'll take you there
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Sam 6 Déc - 22:35

C'était avec un sourire un sourire trahissant clairement les intentions de Sirius que l'héritier déchu de la famille Black s'était adressé au Moldave. Un sourire plein d'envie de vengeance, de haine et de méchanceté... C'est avec un sourire particulièrement mauvais que le Moldave d'exécuta... Un sourire qui lui laissait clairement comprendre qu'il ne le laisserait pas le rabaisser sans répliquer, sans faire une petite vacherie...

Sirius voyait que son attitude ne plaisait pas aux autres personnes attablées, qu'ils ne comprenaient pas que Sirius parle à Badenov de cette façon si peu respectueuse, comme parlerait un Serpentard à un sang de bourbe, un Cracmol... Ils ne comprenaient pas... Ils ne comprenaient pas que l'occasion était trop belle pour que Sirius la laisse passer... Il devait se venger du Moldave, et quelle meilleure occasion que le bal ??? Quelle meilleure occasion que le seul moment de l'année ou le Moldave devait obéir aux doigts et à l'oeil de Sirius, entre autre ??? Et de toute façon, Sirius se moquait un peu complètement de leurs avis... Chacun sa façon de s'amuser à Noel, et même si la façon de Sirius risquait de gâcher l'ambiance, il ne pouvait pas s'en empêcher... Et puis, vous croyez qu'il aurait été capable de parler correctement au Moldave ??? En aucun cas.

Ce fut Anna qui fit remarquer la première à Sirius que son ton avait été assez... Déplacé... Elle l'attrapa par la main, et lui demanda ce qui lui prenait de parler comme ca au Moldave... Sirius sourit, et répondit :

J'ai une dent contre lui, il a frappé James...

Puis ce fut Heaven qui prit la parole, parlant d'une tradition avec une bougie, en rapport avec Noël. Sirius ne comprit pas tout, trop occuper à chercher ce qu'il allait commandé. Pas forcément quelque chose qu'il aimait, non, mais quelque chose qui donnerait du fil à retordre au Moldave... Sirius se ravisa en se souvenant que tout était préparé par des Elfes, et donc, qu'importe ce commande Sirius, le Moldave n'aurait qu'à le demander... Sirius opta pour une cassolette de champignon, met pas forcément très raffiné, mais particulièrement délicieux...

Puis ce fut au tour de Matthieu de lui faire une remarque sur le ton que Sirius avait employé, et lui demandant qu'y allez doucement, qu'ils avaient de la chance d'avoir des serveurs... Sirius était vraiment pas d'accord avec Matthieu. En effet, il ne pouvait pas vraiment qualifier de chance le fait que les deux serveurs soient Amycus et Torben... Y allez plus doucement...C'est ca, et puis quoi encore ??? J'te suis p'tre reconnaissant d'avoir sauvé Anna, mais c'est pas une raisons pour que tu te permettes de me donner des ordres, non mais...

Franchement, quand je vois qui ils ont engagé comme serveur, je trouve pas qu'on puisse qualifier de chance le fait d'avoir des serveurs...

A y réfléchir plus sérieusement, Sirius n'aurait peut-être pas dû accepter en remerciant Torben le verre que lui tendait ce dernier avec insistance, ni boire ce même verre d'une seule traite, et rajouter ensuite un « ca fait du bien un bon verre... ». Oui, a y réfléchir, Sirius aurait dû être plus prudent, ca lui aurait évité de boire quelque chose qui risque de couter la vie au Moldave si jamais Sirius l'apprend... Ce serait dommage de mourir d'un bête et banal accident (comme une attaque de chien par exemple... Ou de Lycan, c'est vrai que ca cours les rues, les Lycans et les énormes chien féroces...) Enfin soit...

Maintenant Badenov, après ce délicieux verre que tu m'as apporté, tu vas aller me chercher... Une cassolette de champignon, pour commencer...
Modo↯ Aigle en quête de sa prochaine proie !
avatar



Nombre de messages : 4217
Age : 17 ans
Groupe : Basilic - Serdaigle
Caractère : Douce - Mystérieuse - Méfiante
Crédits : : Gifs ; Octobre + RegyChou, Avatar ; Izzie
Date d'inscription : 30/04/2008




Lyra Badenov

Modo
Aigle en quête de sa prochaine proie !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 03
MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Dim 7 Déc - 8:35


    Revenons à nos moutons, et en particulier à la jeune Lyra qui était arrivée à la table, en suivant Keith Glace, en l'occurrence son professeur d'enchantement. Soit, la jeune Lyra rejoignit donc sa table, en voyant deux Serpentard, son cavalier, c’était d’un côté beaucoup plus pratique non ? Et puis bien sur la fameuse Krystel et Keith… Si, Torben l’apprenait, et si ce n’était pas déjà fait, premièrement il tuerait le prof sur place, secundo, la jeune Lyra ne donnait pas très chère de sa peau non plus… Elle sentait venir bien la morale de son frère ainé, en échappant à celle d’Hannah… J’vous jure c’est une barbe d’être la petite dernière. Enfin du moins du point de vue de la jeune Lyra qui sentait le coup venir, presque aussi gros qu’un hippogriffe qui lui tomberait dessus. Donc elle arriva à sa table, où il y avait déjà deux personnes qui lui étaient fort inconnus. Cependant, ils ne tardèrent pas à se présenter rapidement. Roxy && Regulus, qui apparemment étaient venus en couple. Oui, oui, la jeune fille était un peu déductive par moment, ça pouvait lui arriver. Pas souvent, mais des choses simples comme celle là, c’était assez facile de deviner n’est ce pas ?

    « Enchantée, Roxy && Regulus… Je suis Lyra Badenov… »

    Cependant le professeur l’interrompit pour la présenter à Krystel qui semblait connaitre son frère… Hé, hé il semblait que son frère lui cache certainement chose à propos de quelques relations qu’il aurait pu avoir avant Alice. Comptez sur Lyra pour lui rappeler -_-‘ Même si comme elle le sentait, ça n’allait pas changer grand-chose. Peu importe la jeune fille sourit à Krystel quand elle énonça le prénom de son frère. Bah ce genre de sourire que l’on faisait n’importe quand… Enfin, la jeune fille souriait de façon timide, pas le sourire habituel, disons qu’elle était heureuse que l’on la reconnaisse par son nom de famille et qu’on l’assimile de suite à Torben. Quoi ?! IL y avait quand même une fierté du nom chez la jeune Moldave.

    « Je suis en effet l’une de ses petites sœurs. »

    Et oui, il ne fallait pas oublier que la famille Badenov se composait de deux filles ! Vous voyez ça c’set un chanceux ce Torben, deux petites sœurs rien que pour lui ^^ Et en plus, les plus belles Quoi ?! J’ai le droit de faire des compliments à Lyra quand même ! La jeune étrangère rougit quand Keith fit un compliment groupé à ses deux élèves, la comptant dedans =). Le professeur appela d’ailleurs le serveur, Amycus, elle avait dansé avec lui quelques minutes auparavant pour tout dire…

    « En ce qui me concerne, je prendrais également un carpaccio de cerf avec des légumes fins… »

    Manque d’idée totale, la jeune fille avait regardé la carte plus d’une fois, mais c’était certainement une meilleure idée de prendre ça…
Gryffondor↯  La force du lion est en moi
avatar



Nombre de messages : 3303
Age : 17 balais
Groupe : Un phoenix préfète en chef des lions et gardienne de Quidditch.
Caractère : Enthousiaste, naïve, enjouée, déterminée
Crédits : : (c)Evey
Date d'inscription : 14/04/2008




Evey Lowan

Gryffondor
La force du lion est en moi


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: 1 rp
Bonus: + 23
MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Dim 7 Déc - 20:25

L’allusion à son l’absence de cavalier tira la rouquine de ses pensées comme une bulle de savon éclate soudain ramenant son esprit à la dur réalité. Oui, en effet, ces rustres ne savaient pas visiblement qu’un bal est censé se dérouler en couple. Une ombre agacée passa rapidement dans les yeux de la jeune femme, était-elle condamnée à entendre la pitié des autres alors qu’elle prenait ça comme une opportunité que beaucoup n’avait pas. En effet, cela lui laissait une certaine liberté plutôt agréable qui lui convenait largement. Au moins ses gestes et ses regards lui appartenaient pleinement sans la contrainte de déplaire son cavalier. Le bonheur…Sans compter que la salle grouillait de jeunes et séduisants jeunes hommes…

Adressant cependant un sourire amusé au serveur, l’irlandaise se contenta d’un léger haussement d’épaule pour signifier son indifférence face à cet acte qui pourrait être jugé comme humiliant. Heureusement encore une fois que sa nature tolérante ne lui ait pas donnée une humeur mauvaise. Au contraire, plus que jamais, l’envie de s’amuser parcourait fébrilement ses veines faisant battre son cœur d’enthousiasme et déjà, être assis là, comme ça, immobile à attendre le repas, l’énervait. Elle voulait retourner danser, avancer dans un ballet de satin, de parfums et de boucles. Sans compter que le jeune homme assis à la table n’avait pas particulièrement l’air du romantique que l’on pouvait rêver bien que, il fallait le reconnaître, ses bonnes manières le rendait amicale et même sympathique, du moins agréable.
Nonobstant, il n’avait pas cherché à retenir sa jeune cavalière qui, visiblement frustrée de trouver le Serpentard entouré de jeunes femmes seules et encore moins qu’il ne lui prêtait pas l’attention qu’elle semblait attendre de lui. Cette impatience dont Lucy faisait preuve amusa légèrement la rouquine sans pour autant le montrer, elle ne voulait pas risquer un affrontement ouvert, du moins pas avant d’avoir mangé un petit bout de son canard ! Après…Pourquoi pas ! Cela pourrait être amusant…Oui, Evey se sentait d’humeur joyeuse ce soir…

Reportant son attention sur Rabastan qui, après avoir à son tour passé sa commande, entama la conversation. Par ailleurs, en parlant de commande, la sorcière eut une légère pensée amusée ou perçait un peu de pitié. Les pauvres, ils allaient avoir un travail incroyable. Heureusement qu’ils le faisaient de bon cœur…
Mais revenons au moment présent. Le jeune homme, qui par ailleurs avait le même âge qu’elle, ne manqua pas de faire remarquer sa chance d’être le seul mâle à la table. Encore, si son vocabulaire avait été soutenu, ou du moins, si il avait mis un peu d’adresse dans la formulation de sa phrase, Evey aurait pût réagir légèrement à son intervention, mais non. Les mots qu’il prononça captèrent complètement l’attention de la jeune sorcière qui répondit aussitôt, dardar.


-Quelle galanterie ! C’est si joliment dit ! Dommage que nous ne puissions nous vanter nous même d’avoir à notre disposition un charmant et bel homme !

N’allez pas croire que le ton qu’elle emploie soit agressif. Pas du tout. Au contraire, ce fut sur le même registre amusé que le clin d’œil et le sourire du jeune homme en question. L’humeur est à la fête non ? Alors bouleversons les habitudes, changeons de masques et brisons les images.
D’ailleurs, Evey enchaîna rapidement avec un regard complice à Léna et Alice.


-De plus, à ta place je ne ferais pas le fier, c’est toi qui es à notre merci. Nous sommes trois femmes, et pas des plus faciles. Sans oublier que nous n’avons plus de cavalier pour nous servir. Et vu la manière dont tu as laissé partir la tienne, je pourrais en déduire que tu es de la même espèce que celui qui me laissa si gentiment à mes occupations en allant voir ailleurs…Je pourrais te faire subir cet outrage à ma personne et je ne pense pas me tromper en avançant que mes deux charmantes camarades risquent d’en faire autant si nous en jugeons la nécessité…


Evey planta ses beaux yeux gris-bleus avec un regard malicieux dans ceux de son interlocuteur. Espérons simplement qu’il soit lui aussi d’humeur gaillarde et non enclin à la bagarre et que sa susceptibilité ne soit pas piquée à vif. Après tout, il s’agissait d’une vert et argent et, peut-être ce caractère souvent proéminant dans cette maison trouvait chez lui foyer accueillant. Cependant, le grand sourire charmeur qu’elle lui adressait pouvait le renseigner sur les fausses menaces de la rouquine.

avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Dim 7 Déc - 20:50

Rabastan eu un rire franc aux paroles d'Evey. Elle avait de la répartie la jolie rouquine et ça lui plaisait beaucoup. Avec de l'humour en plus, la soirée promettait d'être chouette finalement. Mais aussi surpris soit-il, le vert et argent ne se laissa pas faire.

"Et bien ma chère, sâchez que vous vous méprenez sur toute la ligne. J'ai laissé filer ma cavalière parce qu'elle n'avait trouvé chez moi qu'un moyen fort peu subtil de titiller la jalousie de son ex petit ami. Et il y a fort à parier qu'elle est allée le retrouver. Si vous tenez à me blâmer pour avoir laissé une femme se servant de moi comme simple faire valoir, alors je mérite les répercussions de votre colère. Quant à moi, je pense être resté correct vis à vis d'elle, particulièrement lorsqu'elle a lancé un pic à Alice, que j'aurai dû relever celà dit. Alice, tu m'en voies désolé."

Il se tourna vers l'intéressée pour cette phrase, espérant ne pas avoir interrompu son tête à tête avec son petit ami. Il n'était pas là pour jouer les briseurs de couples et ça n'avait jamais été sa vocation. Pas même pour le plaisir, puisque selon lui, les couples n'avaient besoin d'aucune aide pour se briser, il suffisait de le regarder couler la plupart du temps. Sur quoi il en revint à Evey, qui souriait. Elle avait un joli sourire tiens.

"Et sachez que je n'ai jamais eu la prétention de m'instituer maître de vos soirées. Au contraire, je me serai vu plus que flatté si l'une de vous m'avait laissé tenter de lui faire passer une agréable soirée. J'ai déjà échangé une valse avec Alice, qui est une merveilleuse danseuse, j'espère avoir été à la hauteur et l'être pour toutes les jeunes femmes présentes ici ce soir, qui accepteront peut-être d'échanger quelques pas de danse avec moi. C'est votre soirée, c'est à vous de diriger et je m'en remet à vos volontés."

Curieux discours pour un Serpentard n'est-ce pas? Laisser les femelles conduire. Mouahahahahah... Non mais à part ça, il était parfaitement sincère. Profitez-en, cela ne durera pas! Le jeune homme adressa un sourire malicieux aux deux lionnes esseulées de sa table, laissant Mademoiselle Mc Pherson toute à son amant. Les filles de Gryffondor qu'il avait à sa table étaient pour le moment plus marrantes que les quelques serpentardes avec qui il avait échangé quelques mots. Il ne regretterait peut-être pas d'être venu, qui sait?
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Dim 7 Déc - 22:26

James passait actuellement le pire Noel de sa vie. Pourquoi devait-il être assis à la table des deux personnes qu'il détestait le plus, en ce soir de fête ? Il aurait dû partager ça avec les gens qu'il aimait, et non les regarder s'amuser de loin comme il le faisait. En cet instant précis, il en voulait à Lily de l'avoir traîné ici. Ce n'était pas parce qu'il lui avait proposé de s'asseoir où elle voulait que c'était précisement cette table là qu'elle devait choisir. Elle venait de privilégier ses amis au détriment de son petit ami, qui n'appréciait pas du tout. Bien sûr qu'elle aussi avait le droit de passer noel avec les gens qu'elle aimait, mais était-elle vraiment obligée de tenter de conciller ce qui ne pouvait l'être ? James avait dit qu'il ne s'en prendrait plus à Rogue, et c'était ce qu'il avait fait. Depuis qu'il sortait avec la rousse, il n'avait plus une seule fois attaqué le Serpentard. Merlin lui en soit témoin, il avait tenu sa parole. Cependant, assis là à la même table que lui, cette promesse s'avérait beaucoup plus dure à tenir. Il n'avait qu'une seule envie : enfoncer sa baguette dans les narines de cet ignoble chauve-souris.

Et en plus de l'autre tâche, il se devait de supporter la présence de Jessi Tumodel, le type le plus louche de toute l'école. Ce mec, Serpentard jusqu'au bout des ongles, se targuait de n'avoir aucun préjugé sur les né-moldus, et de se moquer de la valeur du sang. A en croire Lily, il était charmant, agréable, et drôle. Pour toutes ces raisons, James se méfiait doublement de lui. Il aurait mis sa main à couper qu'il y avait anguille sous roche. Tumodel ne parviendrait pas à lui jeter de la poudre aux yeux comme il l'avait fait avec les autres. Le Gryffondor savait très bien qu'il était impossible d'être si "parfait" et Serpentard à la fois. C'était invraisemblable, et l'autre aurait dû y penser avant. D'autant plus qu'il tournait beaucoup autour de Lily, et qu'il la draguait ouvertement. Même quand James était à côté, ça ne semblait pas lui poser plus de problème que ça. Eh bien ça aurait dû. Parce que même s'il était l'ami de sa petite amie, il n'était pas Rogue, et il n'y avait aucune promesse pour l'empêcher de lui foutre sur la gueule. Alors il ferait mieux de se tenir à carreaux et de ne pas trop lui chauffer les oreilles, sinon il comprendrait pourquoi James était le meilleur dueliste de cette école.

Pour couronner le tout, il devait également se taper l'autre cruche de Kim Wichnestre. Dans l'genre "je suis stupide et je persiste dans ma débilité", elle était sans conteste la championne. Heureusement, elle n'avait pas encore ouvert la bouche depuis qu'il était là. Peut-être que ça allait trop vite pour son petit cerveau. Sans aucun doute, même. James se rappelait très bien leur petite conversation à la volière, et elle était l'une des premières filles qu'il avait la très grande envie de scalper. Elle avait également le don - comme beaucoup de gens de sa maison - de le mettre hors de lui en très peu de temps. Le Gryffondor se retrouvait donc contre son gré à la table de trois des pires Serpentards. Il n'aurait plus manqué que Regulus, ou encore Lestrange, pour que le tableau soit complet. A croire que Merlin en avait après lui. Merdre, il avait pourtant pas fait trop de conneries, cette année. Il estimait ne pas mériter une telle punition, surtout un soir comme celui-ci. Ce bal était sensé être magique, il était sensé redonner goût à la vie à Lily. Et non plus finir en bain de sang comme cela menaçait de l'être.

Quelques remarques acerbes dites sur un ton doucereux furent lancées, par les Serpentards bien entendu. James était trop concentré pour ne pas exploser pour dire un mot pour le moment. Il ne savait pas contre qui il était le plus en colère en ce moment : contre les Serpentards, contre Lily pour l'avoir traîné à cette table, ou contre lui pour n'avoir pas eu le courage de lui dire qu'il ne voulait pas manger avec eux. Ce qui était sûr, c'est qu'il se maîtrisait comme rarement auparavant, et qu'il sentait son sang bouillir dans ses veines. Il n'était pas sûr de tenir tout le repas comme ça. Il était bien sympa, mais on ne pouvait pas lui demander l'impossible. Et il trouvait que Lily attendait un peu trop de lui. Il acceptait déja qu'elle soit amie avec de telles personnes, c'était pas mal. Elle n'avait pas vraiment besoin de lui imposer leur présence le soir de Noel. Un soir qui aurait dû être le leur. Inoubliable. Le Maraudeur jeta un regard envieux à la table où se trouvait son meilleur ami, en compagnie de Nathan et de Matthieu, deux personnes qu'il appréciait également. Pourquoi ne pouvait-il pas se trouver parmi eux ? La voix de Lily le ramena à la réalité de sa propre table, et le mis une nouvelle fois hors de lui. Elle venait de commander, et en avait profité pour glisser une remarque blessante sur Hermione. Une remarque totalement fausse, qui plus est.

James avait réagi à son tour, imitant sa compagne en commandant un bol d'huile pour les cheveux de Rogue. Il voulait faire comprendre à Lily l'idiotie de ses actes, et combien cela pouvait être agaçant. Il l'aimait pour beaucoup de choses, il l'aimait en toutes occasions, mais ce soir, c'était l'agacement qui avait le dessus. Peut-être que le fait de se sentir piégé à cette table jouait pour beaucoup dans cette histoire. Car le Gryffondor se sentait véritablement pris au piège, avec aucune échappatoire. Il était condamné à rester là jusqu'à la fin du repas. Que ces ignobles Serpentards n'allaient certainement pas hâter, comme il les connaissait. Jessi prit à nouveau la parole, et James serra une nouvelle fois les mâchoires. Il allait finir par se faire mal, s'il continuait comme ça. Pouvait-on avoir une crampe de la mâchoire ? Il aurait eu l'air bien, si ça s'était produit ! Quand le tour du blondinet vint de commander, il fit une petite tirade sur le Gryffondor. ce dernier cru un instant qu'il allait bondir pour le tuer. Comment osait-il ? Il pouvait supporter beaucoup de choses, mais là c'était trop. Jessi n'allait pas s'en tirer comme ça. Il allait lui apprendre, à se moquer de James Potter. Il ouvrit la bouche pour répondre (sans remarquer que c'était ce que venait de faire Lily elle aussi), mais Rogue fut plus rapide que lui, et il en rajouta une couche.

James n'avait jamais pensé qu'il puisse ressentir autant de rage et de haine à la fois. Il aurait pu se consummer sur place, tellement il bouillait de colère, assis sur son banc. Ses mâchoires étaient tellement serrées qu'il semblait qu'il ne pourrait plus jamais les ouvrir. Ses poings également s'étaient serrés, sous la table. Son regard s'était assassin, tandis que sa respiration s'était accélérée. Il allait les étriper, ces minables. Il allait leur en faire voir de toutes les couleurs. Tant pis pour la promesse faite à Lily, tant pis pour le soir de fête qui serait gâché pour tout le monde. Son Noel à lui était déja gâché, alors un peu plus ou un peu moins, il ne voyait pas grande différence. On pouvait l'attaquer sur sa tolérance, sur son caractère, sur ce qu'on voulait, mais certainement pas sur son couple. Les dires de Servilus avaient été tellement déplacés que le Maraudeur se demandait comment il avait osé les prononcer. Il se demandait comment un misérable cafard comme ce graisseux pouvait oser tenir de tels propos. Il avait ramé plus que son compte pour réussir à plaire à Lily, et il ramait toujours autant pour continuer à lui plaire, et pour qu'ils restent toujours ensemble. Alors que ce minable ne vienne pas lui dire qu'elle méritait mieux que lui. Il n'avait aucun reproche à se faire en tant que petit ami, et il le savait. Par contre il semblerait que la chauve-souris ai quelque peu oublié son rôle de meilleur ami ces derniers temps. Alors qu'il s'occupe de son propre cas avant de s'occuper de celui des autres.

Le Gryffondor n'allait pas tarder à se jeter sur lui lorsqu'il sentit une main se glisser dans la sienne, et la serrer. Il tourna le regard vers Lily, et tenta de se calmer. Après le coup de pied qu'elle lui avait mis, et les regards glacials, voila maintenant qu'elle l'invitait au calme. James savait ce qu'elle voulait lui faire comprendre par là, et il le comprenait parfaitement. Il savait qu'elle l'aimait, il savait qu'elle était là pour lui. Mais pourquoi se comportait-elle ainsi depuis le début du repas, dans ce cas ? Pourquoi n'avait-elle pas une seconde pensé à lui lorsqu'elle s'était assise à cette table ? Le jeune homme intercepta également le regard d'Hermione, et admira sa capacité à faire comme si de rien n'était. Lui en était incapable, ce n'était même pas la peine d'essayer. Dans un autre contexte, il aurait pu jouer les mecs indifférents, qui n'est absolument pas atteint par les paroles des vilains crapeauds, mais pas là. Depuis le début, pas une fois Lily n'avait prit sa défense contre ses "amis". Pas une fois elle ne leur avait reproché les remarques qu'ils faisaient sur lui. Il avait pris la défense d'Hermione, mais elle ne fit rien en retour. Il se sentait complètement seul face aux deux Serpentards qui s'en donnaient à coeur joie. Il faisait de louables efforts pour ne pas exploser et lancer des sortilèges à tout va, il ne fallait pas en plus lui demander de se calmer.

Il garda cependant sa colère pour lui encore quelques instants. Il tenta vainement de calmer sa respiration et de retrouver son calme. Il tenta de faire comme s'il n'avait rien entendu. Mais il était tellement énervé que c'était peine perdue. Et ce foutu serveur qui était également un ennemi. Il était maudit ou quoi ? Pas totalement, puisque ce n'était pas Badenov qui était venu prendre leur commande. Le Maraudeur resta patient, écoutant les propos de sa petite amie. Propos qui, au lieu de le contenter et de le calmer, ne firent que le révolter. A croire que rien ne pourrait le détourner de son envie de s'en prendre à toute la tablée. Elle disait qu'elle pensait les deux verts et argents plus intelligents... Que quoi ? Ou que qui, plutôt ? Que lui pouvait faire des remarques acerbes, mais que eux étaient trop biens pour ça ? Se rendait-elle compte de ce qu'elle disait ?
Elle reprocha ensuite à Servilus ses paroles, puisqu'il n'avait pas été là pour elle... Mais pas à Jessi. Non mais, il était en train de rêver ou quoi ? C'était le Serpentard qui l'avait tirée de sa dépression peut-être ? C'était lui qui lui avait redonné goût à la vie ? C'était lui qui avait fait tout son possible jour après jour pour la voir heureuse ? Qui donnait tout ce qu'il avait pour la voir sourire ? Elle se moquait de lui, il n'y avait pas d'autre explication. Ou alors, ils s'étaient tous passé le mot pour lui faire une immense farce. Bientôt, Sirius se lèverait de sa table en riant pour lui taper sur l'épaule et lui dire qu'il l'avait bien eu.

La préfète finit quand même par dire que c'était elle qui ne le méritait pas, et non l'inverse. Ce n'était pas ce que James avait envie d'entendre, parce qu'il ne le pensait tout simplement pas. Il n'aimait pas quand Lily se rabaissait ainsi. Evidemment, il voyait qu'elle tentait de prendre sa défense, évidemment, il appréciait, mais elle ne s'y prenait pas de la bonne façon. Vraiment pas. Elle glissa au passage une petite pique sur Hermione, qui fit se crisper James à nouveau. Qu'est-ce qu'elle avait contre elle, à la fin ? Hermione était une amie, pas une ennemie. James eu un instant la sensation que Lily ne faisait pas partie du même camp que lui. Elle était amie avec les personnes qu'il détestait le plus sur terre. Elle prenait la défense des Serpentards, et elle s'attaquait à une Gryffondor. De quel côté était-elle réellement ? Le Maraudeur chasse rapidement ces sombres pensées de son esprit, alors qu'elle leur demandait de faire un effort pour se supporter. Pour lui prouver qu'ils tenaient à elle. Non mais là, c'était le pompom. Comment pouvait-elle avoir l'audace de demander ça ? Et si lui se tournait vers elle, et lui demandait, au nom de leur amour et de leur couple, de quitter la table avec lui pour aller manger avec Sirius ? Comment réagirait-elle ? Il avait la sensation que tout allait toujours dans un seul sens : c'était toujours lui qui prouvait son amour. Ne pouvait-elle pas faire quelques efforts de temps en temps, elle aussi ? Elle se tourna alors vers lui, et lui sourit tendrement.

James ne réagit pas. Il n'était pas préparé à ça, pour tout dire. Ce sourire tendre semblait tellement étranger au tableau qu'il le surprit grandement. Mais pas autant que la suite. Lily vint alors l'embrasser quelques instants. Ok d'accord, elle venait de prouver son amour. Un point pour elle. Ce simple geste parvint à combler le Maraudeur. Ce baiser, devant les deux Serpentards, avait une grande importance. Severus était amoureux de la jeune fille, tout le monde le savait en dehors de la principale intéressée, et Jessi la draguait ouvertement. Peut-être que ça les ferait fermer leurs mouilles, à ces deux imbéciles. C'était lui que Lily avait choisi. Entre eux trois, c'était vers lui qu'elle était finalement allée, et c'était lui qu'elle défendait. Ils pouvaient dire tout ce qu'ils voulaient, Lily et lui étaient ensemble, et ils n'avaient aucun rôle à jouer là dedans. Ils étaient étrangers et extérieurs à tout ça, et ils le resteraient. Quelle importance pouvaient bien avoir leurs piques et leurs remarques, dans ce cas ? Lily venait de lui montrer que c'était avec lui qu'elle irait si le choix s'imposait. Qu'elle tournerait le dos à ses amis, s'il le fallait. Parce qu'il était plus important qu'eux. Ca suffisait au Maraudeur. Maintenant qu'il savait que s'il se levait pour partir, la préfète le suivrait, il n'en avait plus une si grande envie.


Il se tourna alors vers Jessi et Kim, puisque Severus n'était pas dans son champ de vision. Heureusement d'ailleurs, parce qu'il était celui qu'il détestait le plus des trois. Et se calmer avec sa face de cake juste en face aurait été beaucoup plus difficile que ça ne l'était déja. James se sentait comme libéré d'un poids, comme s'il avait repris l'avantage sur ses deux assaillants. Servilus venait de se faire remettre à sa place proprement, pour le plus grand plaisir de son pire ennemi. Ce con se targuait de vouloir le bonheur de sa meilleure amie, mais il lui tournait le dos à la première occasion. Il avait peut-être toutes les qualités que lui donnait Lily - même si James en doutait fortement-, mais ça n'avait pas suffit pour ravir le coeur de la belle. Qu'il garde sa jalousie pour lui, et qu'il s'étouffe avec par la même occasion. Quant à Jessi... Il ne méritait qu'une chose : un bon coup de poing dans la figure, pour faire désenfler sa grosse tête blonde. James aurait bien voulu leur sourire ironiquement, mais il s'en sentait incapable. Tout de même encore trop énérvé pour tenter le sourire.


-Je crois que Lily a tout dit... Je pense que je suis à cette table, celui qui se préoccupe le plus de son bonheur, alors arrêtez de vous mêler de ce qui vous regarde pas. Rogue, occupe toi de mériter son amitié, ce sera déja pas mal. Se tournant vers le serveur, il ajouta : Ce sera un jus de citrouille pour moi.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Lun 8 Déc - 12:34

    Le repas et la soirée s'annonçaient plutôt réussis pour l'instant. La Gryffondor ne pensait plus du tout à son fichu frangin qui n'était pas venu au rendez-vous mais plutôt au serveur sexy qui se trouvait derrière elle. Les joues rosies, Al ' se dit qu'elle avait réellement de la chance. Elle avait faillit ne pas pouvoir venir au bal et lorsqu'elle en avait eu l'opportunité, elle avait été confrontée à la poissibilité de devoir supporter son frère de plus en plus caustique durant une soirée entière. et bien, finalement, ce n'était pas le cas. Keith était resté à la porte (*Bien fait pour lui* <= pensée réaliste mais totalement réaliste) et elle pouvait profiter de la présence de Torben (au diable la mise en garde que lui avait fait le Grand Chef) et celle d'Evey. Celle-ci avait rejoint la table qu'Alice partageait déjà avec Rabastan et la haut-combien agréable cavalière de ce dernier. Enfin, plus pour longtemps car elle déclara bien vite forfait et partit de mla table après avoir fait un échange de bijoux avec Rabastan Lestrange. Pas plus troublée que cela, la Gryffondor fixa la jeune fille sortir de table et se diriger vers une table autre. Alice ne s'en offusqua pas le moins du monde car visiblement la jeune fille (Lisa apparement ) n'avait pas l'air très sympathique.

    *Bon débarras !*

    Moui, pas très sympathique et alors ? Cela détendait l'Ecossaise d'avoir de telle pensée. Elle n'était pas hypocrite mais pas la peine de provoquer une esclandre le soir de Noël pour avoir dit tout haut ce qu'elle pensait tout bas. La jeune fille désirait que cela passe calmement et pour l'instant c'était bien parti pour.
    Finalement, l'arrivée de Torben chassa toutes les pensées extrieures de la jeune fille qui se concentrait à ne pas rosir de sa présence. Elle perdit tout de même un peu de couleur à la remarque d'Evey mais elle lui sourit franchement. Pas la peine de prendre la mouche aussi facilement. La Miss Lowan semblait regretter quelque peu ses paroles. Elle éprouvait tout de même un peu de jalousie, elle aurait tellement apprécié danser avec le jeune homme. Surement plus tard ... La Gryffondor espérait qu'ils pourraient s'eclipser un peu du bal pour se retrouver en privé. Perdue dans ses pensées, Alice finit par se resaisir, ce n'était pas vraiment le moment pour penser à cela et ce n'était guère très poli pour ses compagnons de table, il fallait l'avouer. Alice sourit au jeune homme, quelque peu frustré de ne pas pouvoir l'embrasser. Il était en service et elle doutait qu'il en ait la permission.

    L'Ecossaise eut un sourire amusé aux paroles de Rabastan qui plainsanta, affrimant qu'il avait de la chance d'avoir trois jeunes filles pour lui tout seul. Cependant, elle éclata de rire à la remarque d'Evey. L'échange entre la Gryffondor et le Serpentard n'avait rien de méchant, c'était plutôt de la taquinerie. Rabastan se mêla à son rire.


    -'Eh bien Rabastan, je me demande bien pourquoi tu es venue avec une telle gourgandine -je suis pas certaine que le terme soit bien trouvé- alors que beaucoup de jeunes filles auraient certainement appréciés ta compagnie. Maintenant, tu vas devoir rester à une table en présence de trois jeunes filles sans cavalier.' ajouta-t-elle avec un sourire d'excuse envers Evey et Léna. 'Ne t'excuses pas pour elle, je n'ai pas relevé, cela n'en vaut pas vraiment la peine. Et puis, ce n'est nullement ta faute. '

    Elle eut un sourire sincère puis jeta un coup d'oeil à Léna qui n'intervenait toujours pas. Cependant, elle ne s'y attarda pas et préféra se reconcentrer sur l'échange.

    -'A vrai dire, je ne mérite pas vraiment tes compliments mon cher Rabastan car d'ordinaire, je suis une bien piètre danseuse. Je suis ravie que tu aies pu garder tes doigts de pieds en un seul morceau. Je dois dire que je suis plutôt flattée d'avoir partagé cette danse avec un très bon danseur. J'espère partager une autre danse avec toi.'

    La Gryffondor fut prise de cours par la diatribe du Serpentard. Et il y avait de quoi. C'était surprenant de voir un jeune homme parler ainsi. Mais elle ne chercha pas à intervenir car il semblait plus s'adresser à Evey qu'à elle-même. Alice chercha la main de Torben discrètement. Elle espérait danser avec lui aussi.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Lun 8 Déc - 14:26

    Après que Nathan et Heaven se soient installés à la table d’Anna et de Sirius, ils avaient été rejoints par le bibliothécaire de l’école de magie et de sa cavalière qui était une Gryffondor. A cet instant le Poufsouffle sourit, ravi de voir que les personnes avec qui ils partageraient leur soirée étaient, selon les apparences, des plus sympathiques.
    L’employé s’excusa auprès du brun d’avoir oublié son prénom après avoir déclarer être ravi de revoir Sirius et Anna. Il ajouta que cela lui faisait d’autant plaisir car cette fois-ci elle était en pleine forme… En entendant ces mots, Nathan avait observé sa sœurette ; il savait qu’elle avait été agressée mais il n’avait pas eu le temps d’avoir plus d’infos à ce sujet. Cependant, ce n’était ni le lieu, ni le moment de ressasser ce genre de souvenirs ! Ils étaient là pour fêter Noël dans la joie et la bonne humeur !

    Anna répondit à Matthieu qu’elle récupérait très vite ce qui fit sourire son cousin. Les personnes présentes se souhaitèrent ensuite mutuellement les vœux avant que Nathan ne se décide à prendre la carte des menus pour voir ce qui était proposé. Il la lu à voix pour Heaven et déclara qu’aucun serveur n’était disponible histoire de ne pas faire appel à l’ex de sa sœurette. A cet instant Heaven déclara qu’elle avait toujours été impressionnée par le fait que le simple nom de certains plats puisse à lui seul vous mettre l’eau à la bouche.

    Par la suite, la magnifique brune s’adressa plus particulièrement à Nathan en lui demanda s’il y avait une bougie sur la table, chose que le jeune homme avait déjà observé et qui n’était malheureusement pas le cas ! A la suite de cette question, le Pouffy fit une découverte au sujet de sa petite amie… Elle avait des origines Irlandaises ! Nathan qui était né à Strabane et qui connaissait parfaitement cette coutume fut légèrement surpris.



    - Je ne savais pas que tu avais des origines Irlandaises et encore moins que tu connaissais cette coutume, répondit Nathan joyeusement. Malheureusement, j’ai déjà vérifié et il n’y a pas de bougie…


    A peine le Pouffy avait-il eu fini de parler que Sirius interpella le serveur prénommé Torben d’une façon aussi arrogante que déplacée ! Nathan observa le Gryffondor légèrement surpris avant de jeter un regard interrogateur à sa cousine pendant que son cavalier commandait. Torben s’exécuta après avoir complimenté les jeunes femmes de la table et revint après quelques minutes avec la boisson de Black. Il s’adressa ensuite une nouvelle fois à la table ou plus précisément aux demoiselles ! Apparemment, il faisait ça dans un but de vengeance… Du moins c’est ce à quoi pensa Nathan ! Lui était là pour s’amuser et non pas avoir des embrouilles c’est pourtant il ne fit pas un cas du sourire qu’adressait le serveur aux demoiselles et que de toute façon Heaven ne verrait pas !

    Anna commanda un jus de citrouille, tandis que Matthieu optait pour de l’alcool avant de se rétracter pour finalement choisir un jus de citrouille. Il demanda également s’il y avait possibilité d’avoir une bougie pour Heaven ! Nathan qui n’y avait pas pensé fut impressionné par cette attention bien qu’il aurait préféré avoir lui-même cette idée !



    - Pour moi se sera du jus d’œillet, merci ! dit-il poliment à Torben avant de reporter sur Matthieu. C’est sympa d’avoir demandé pour la bougie… J’aurais pas eu l’idée, avoua-t-il.


    Alors que Torben repartait, Nathan remarqua qu’Anna s’adressait discrètement à son petit ami et se douta que cela devait être au sujet de son comportement on ne peut plus surprenant. La réponse à l’éventuelle question fut prononcée clairement par Sirius ! Il n’aimait pas Torben car ce dernier avait frappé James… Nathan leva discrètement les yeux au ciel ! Encore cette histoire ! Comme s’ils ne pouvaient pas mettre sur pause leur conflit le temps d’une soirée… Nathan constata à ce moment qu’il n’était pas le seul à espérer cela. En effet, Matthieu déclara que tout le monde était là pour profiter de la soirée, qu’il avait de la chance d’avoir des serveurs et que Sirius devrait se calmer…

    L’intéressé répondit alors qu’aux vues des personnes qui avaient été embauché pour le service on ne pouvait pas parler de chance… Dans un sens s’était vrai mais que ce soit Torben, ou Amycus, tous les deux se contentaient de faire leur travail. Et même si Nathan n’appréciait pas Carrow, il n’avait pour le moment rien à lui reprocher !



    - Du moment qu’ils font leur boulot je vois pas l’intérêt de les agresser, déclara Nathan. C’est vrai… On est là pour passer une bonne soirée... pas pour ressasser les problèmes passés !


    Après ces quelques échanges, Torben ramena les boissons et Sirius reprit alors la parole à l’égard du serveur sans pour autant changer de ton. Il commanda son plat principal et le Poufsouffle décida de faire de même. Il reporta son attention sur Torben…


    - Pour ma part je prendrais des Filets de rougets et noix de Saint-Jacques poêlées avec du riz basmati. Merci !
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Lun 8 Déc - 17:27

Tout le monde semblait présent pour s'amuser et profiter d'une bonne soirée, aussi je ne comptais pas plomber l'ambiance, d'autant que pour mon premier Noël véritablement en famille, je voulais que celui-ci soit aussi réussi pour Evanna que pour moi et Merlin savait combien cela me coûtait d'être habillé ainsi que je l'étais ce soir, très honnêtement, je n'étais guère un grand passionné de ce genre de costume, mais en cette soirée, venir en jean, T-shirt serait certainement passé assez mal, mais surtout absolument pas inaperçu, et puis tout le monde avait fais un effort vestimentaire ce soir, mais j'étais au moins content de voir qu'aucun jeune homme n'avait poussé le vice à porter une cravate, ceci aurait de toutes évidences été un véritable comble. J'avais moi-même hésité avant de me souvenir que c'était un bal de Noël et pas la réception annuelle de la Rein à Buckingham Palace. Alors mon classique noir sur blanc avec un pantalon à pince et une chemise blanche à manche courte que je m'étais amusé à repasser façon moldue du mieux que je pouvais le tout sous un veston noir devrait suffire à plaire. Mais dans le fond, c'était ce soir moins l'image que je donnais que d'être avec ma soeur qui importait vraiment!

La soirée semblait en tout lancé désormais, et chacun y allait de sa commande à toutes les tables, les serveurs, on ne pouvait dire le contraire, ne chômaient pas bien au contraire, ils avaient fort à faire avec les quatre tables. J'étais bien content de ma tablée, il y avait deux personnes que j'aimais au moins assez bien en la personne de Anna et Sirius, une personne que j'appréciais grandement et même devrais-je dire trop mais sans m'en rendre compte en la personne d'Evanna. Il y avait ma toute première cavalière de la soirée qui m'avait fais une très forte impression par ses pas de danse malgré sa cécité dont j'avouais, et j'en avais honte, ne m'être rendu compte que tardivement. Et puis il y avait le petit ami de Heaven Peacefull, Nathan Sanders, un Poufsouffle apparemment sympathique, qui semblait lui aussi découvrir toujours un peu plus sur la personne avec qui il était, puisqu'il ne savait pas que sa cavalière avait des origines irlandaises. Et moi-même, que savais-je sur ma cavalière? Presque rien, si ce n'était notre lien de sang plus le fait qu'elle me draguait ouvertement.

C'était parce que j'avais entendu Nathan dire regretter l'absence de bougie pour le plaisir d'Heaven que le fait d'en demander une m'était venue, après tout, une bougie devait se trouver non? Et puis c'était une bonne occasion de prouver à ma soeur que je savais être serviable et sympathique, mon but était de marquer des points non auprès de Heaven, mais auprès de ma soeur. J'eus un hochement de tête sympathique quand Nathan me dit que j'avais été sympathique avec Heaven pour la bougie, mais dans le fond, c'était naturel, j'avais beau ne pas toujours être sympathique, ni même de bonne foi, mais ce soir c'était Noël, et tout le monde avait le droit de profiter de la soirée non? C'était ça qui m'avait agacé dans le comportement de Sirius, un autre jour, ce serait sans douté passée sans aucun problème, mais là, en cette soirée, il ne fallait pas oublier qui rendait service à qui, ils étaient là, certes je l'imaginais contre une belle rétribution, mais tout de même, il rendait un service certain aux élèves, et un minima de reconnaissance n'aurait d'après moi pas été abusif, même si le serveur avait frappé James, Sirius n'avait pas à se comporter comme ça.

Enfin, je préférais détourner mon regard pour le poser sur ma soeur, éviter de penser à son comportement sans quoi je finirais sans nul doute par sortir de moi-même, et très honnêtement, je n'en avais pas envie ce soir. Nathan intervint à son tour pour critiquer le comportement du Gryffondor et je me demandais soudainement si l'irritabilité de Sirius ne venait pas du fait qu'il ne soit pas attablé avec James. Mais je n'aurais surement jamais la réponse, alors il n'y avait pas de raisons de se poser ce genre de questions. Je réfléchissais à ce qui me ferait envie comme les serveurs prenaient désormais note des plats. Sirius et Nathan étaient allé pour des plats bien différents, moi aussi j'allais allé pour encore quelque chose de différent. Après les champignons et les poissons, le gibier:


- Pour ma part, je serais tenté par une épaule de sanglier à la broche avec des spaetzle et une sauce fée des bois s'il vous plait...
Gryffondor↯  La force du lion est en moi
avatar



Nombre de messages : 3303
Age : 17 balais
Groupe : Un phoenix préfète en chef des lions et gardienne de Quidditch.
Caractère : Enthousiaste, naïve, enjouée, déterminée
Crédits : : (c)Evey
Date d'inscription : 14/04/2008




Evey Lowan

Gryffondor
La force du lion est en moi


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: 1 rp
Bonus: + 23
MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Lun 8 Déc - 19:28

Eh bien, elle allait de surprise en surprise. La soirée, bien qu’un léger évènement soit venu perturber la photo souvenir, prenait peu à peu des allures de bonne fête à la limite de l’extatique. En effet, un charmant jeune homme vint la chercher pour la danse d’ouverture, un deuxième accepta après une petite conversation fort intéressante sa proposition rejoignant les danseurs de la deuxième valse. Et voilà que maintenant, assise aux côtés d’amies et d’un charmant jeune homme, sa bouche avait encore de quoi rire et s’émerveiller.
Le rire du jeune Serpentard rassura la rouquine. Heureusement, il n’avait pas prit la mouche et même continuait dans cette taquinerie aimable fort agréable. Quoi de mieux que se détendre avant de se régaler avec des mets délicieux ? Manger en étant tendu ne présente l’idéal, et on risque une indigestion ! D’ailleurs, Alice semblait de cet avis elle aussi et son rire se mêlait à celui de Rabastan. Oui, tout d’un coup, l’ambiance prenait un ton plus chaleureux autour de la tablé, et, finalement, la jeune sorcière ne regretta pas son choix, les autres pouvaient bien se mordre le nez, elle passait un bon moment et, de plus, faisait la connaissance de charmants jeunes hommes…

Alice prit part à la conversation après la réponse du serpent qui ne manqua pas de faire pétiller le joli regard d’Evey. Et, derrière le rire, elle observa plus attentivement le jeune homme. Malgré ses habits qui ne manquaient pas de se démarquer des autres costumes traditionnels des cavaliers, il avait quelques manières des grandes familles. Comme quoi l’éducation parfois peu sauver biens des gens. Elle connaissait en effet d’autres hommes grandes gueules et insolents mais qui, en pareille circonstance où la galanterie était de mise, se retrouveraient semblable à des trolls sur un balai…
De plus, d’après ses dires, sa situation ne différenciait pas tellement de la sienne si ce n’est que les rôles étaient inversés. Dans le cas de l’une, le cavalier avait fait le mauvais choix dans l’autre, la cavalière cherchait à rendre jaloux son ex. Ah, que l’amour à bien des défauts…
A bien regarder, le vert et argent possédait plus d’une belle qualité dans son sac. En cours, ses pensées ne s’attardaient pas sur sa personne en général, mais de l’avoir ainsi en face d’elle rendait les choses toutes à fait différentes. Premièrement elle pouvait facilement observer ses beaux yeux puis s’apercevoir qu’il sa compagnie ce soir en tout cas, n’avait rien de désagréable comme parfois ses blagues vaseuses pouvaient le supposer…
Laissant son aînée finir sa phrase, Evey jeta un rapide coup d’œil à Léna qui observait la scène sans pour l’instant y prendre part, l’irlandaise connaissait la timidité de la batteuse ainsi ne chercha pas spécialement à la forcer à pendre part à la conversation néanmoins elle lui offrit un magnifique sourire amical avant de prendre la parole à la suite d’Alice.


-Dans ce cas jeune homme, vous êtes entièrement pardonné. D’ailleurs, cela est amusant, mais j’ai bien peur que nous soyons victimes de la même infamie. Mon propre cher cavalier ne me vanta mes beaux yeux que pour mieux fixer ceux ridicules de sa chère aimée qui avait préféré se consoler dans les bras d’un autre. Et ne t’inquiète pas Alice, pour ma part je me porte comme un charme ! Surtout que, grâce au hasard des choses, je me retrouve en si charmante compagnie ajout-elle en lança un regard perçant à Rabastan avant de reprendre en direction de son amie, Et si je dusse me trimbaler un jeune homme à mon bras, je crains que cette rencontre ne fusse possible !

Jetant un nouveau coup d’œil malicieux et amusé à Alice elle joua un court instant avec son bracelet de perle alors qu’un doux sourire rêveur flottait sur ses lèvres ses doigts courant sur la nacre. Comme son frère pouvait faire preuve de goût des fois ! Cette jeune moldue ne connaissait pas encore la chance qu’elle avait d’avoir réussit à emprisonner le cœur de cher garnement !
Reprenant part à la conversation, elle rit légèrement aux mots D’Alice la tête légèrement en arrière avant de reprendre sur un ton tout aussi amusé.


-Allons Alice, ne soit pas si modeste. Je t’ais vu danser alors que je me désaltérais au bar accompagné d’un autre charmant jeune homme de la même maison que toi je crois d’ailleurs
lança-t-elle joyeusement au Serpentard, Et tu avais tout sauf l’air de faire un exploit incroyable dont tu ne te serais pas sentie capable continua-t-elle à l’attention de son amie.

Marquant une courte pause avant de reprendre, Evey reporta ses yeux sur Rabastan.

-Alors comme ça on se prend volontiers pour un chevalier servant ? Mais c’est avec un grand plaisir que j’accepte votre offre ! J’espère ne pas le regretter et que vous nous ferez passer une soirée remplie de divertissements en tout genre pour nous combler ! Car, comme vous venez le dire mon cher, c’est notre soirée, et je compte bien en profiter, surtout que je n’ai plus personne à mes côtés pour essayer de retenir ma joyeuse folie. Je peu me consacrer entière à cette ambiance de fête ! Tu vois Alice, ça à du bon de ne pas avoir de cavalier ! Termina-t-elle avec un sourire à son amie tout en continuant à jouer avec son bracelet de perle.
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Lun 8 Déc - 21:57

    Bon ok, là j'avais peut être un tout petit peu gaffé non? Tout dans l'indélicatesse et la fourberie quelque part, j'avais en effet totalement foiré sur mon projet de lancer la conversation auprès des quelques demoiselles gryffondors présentes à cette table. Franchement, je m'étonnais moi même. J'avais eu pendant fort longtemps une très forte disposition à la drague, à la séduction et tout ce jeu là, mais là, le manque de pratique et l'absence quasi totale de connaissance des moeurs britanniques induisait en partie cette erreur. Ben, vous allez dire, quand j'ai séduit Eva Anderson en moins de cinq minutes, qu'en un regard j'ai enflammé Miss Raybrandt et attire Miss Black, il y quand même de quoi pavoiser nan? D'autant plus que je sortais actuellement avec une des plus belles filles du château! Pourtant, il me manquait cette connaissance des personnes de ce pays et cela me manquait cruellement, en particulier dans les grands moments de solitude comme celui ci...


    En tous cas, les filles avaient l'air d'avoir toutes réagit de la même façon, des regards gênés, légèrement courroucés même, pas forcément pour moi mais bon, il était clair que niveau tact j'avais encore assuré, comme à mon habitude! En même temps, je m'étais toujours comporté ainsi. Certes, j'aurais pu faire attention ne serait ce que parce qu'Alice était présente et que je me représentais que j'aurais peut être dû me taire, juste pour ne pas lui faire honte. J'en venais à penser cela pour la simple et bonne raison que je ne me comportais que fort rarement en gentleman, et que de ce fait, certains pourraient nous juger plutôt mal assortis. Certes, en temps normal, cela ne me gênait absolument pas de faire fi des apparences, mais là, un bal tel que celui ci n'était pas justement un moment où ces mêmes apparences prenaient toute leur importance?


    En tous cas, je fis comme si de rien n'était et prit la commande de Rabastan. Je ne savais pas s'il voulait manger de suite ou s'il voulait attendre les demoiselles. Vu les regards qu'il jetait à mon encontre, je devais être le signe qu'il allait pouvoir se rassasier, mais ce n'était pas pour autant qu'il semblait vouloir se montrer impoli ou inconvenant avec ces dames. Ma jeune partenaire de danse semblait entrer dans le petit jeu du serpentard, libre à elle en tous cas! Mais j'essaierais quand même de passer de temps en temps à cette table, on ne savait jamais, il pouvait tout aussi bien courtiser ma Alice! Ben oui, n'était il pas reconnu que certains serpentard étaient dotés d'une moralité plus que douteuse? Un regard à la table de Potter pour me rappeler qu'il n'y avait pas que les serpentard dans ce cas là...



    - Pas de soucis Monsieur... Mesdemoiselles, avaient vous choisit?

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Mar 9 Déc - 10:38

    Il n'y avait pas à dire, la petite vengeance que je préparais à Sirius était non seulement de taille, mais également extrêmement jouissive. Cet infâme crétin l'avait mérité après tout, non? Si! Bien sûr que si! Cette infâme raclure m'avait toujours traité comme de la vermine, à moi de me venger! En tous cas, s'il recommençait avec ses propos déplacés, je lui ferais la tête au carré, et en plus je lui massacrerais la tronche à tel point que même son frangin ne pourrait plus le reconnaître! J'en mourrais d'envie, mais je tenais tout de même à mon job, et même si j'avais été assez discret sur la façon de faire la commande de Black, cela n'en restait pas moins une faute très grave, et Tom était intraitable sur le sujet. Si jamais je me battrais avec la clientèle, qui plus est dans un événement aussi important, je me doutais bien que je n'aurais plus qu'à me trouver un nouveau job! Quand je revins vers la table honnie, je remarquais les regards qu'Amycus me lançait, et ceux qu'il lançait à Krystel et Keith. Visiblement, mon collègue pensait exactement comme moi.


    Arrivé à la table, j'amenais les premières commandes des convives, a savoir les boissons, mais ceux ci se montrèrent bien plus rapides que tous les autres dans la salle, puisqu'ils me commandèrent directement les plats. Cela commença par celui que je savais être le bibliothécaire du château pour l'avoir croisé une fois ou deux. Je ne le connaissais pas plus que ça, mais il avait l'air d'être le mec le plus fréquentable de la table. Sirius Black ne semblait même pas trouver d'objections réelles après tout ce qu'il venait de faire et de dire. Il n'y avait pas dire, les moeurs dans le coin étaient carrément différentes de celles auxquels j'étais habitué. Chez moi, quelqu'un qui parlerait ainsi à un serveur trouverait tout de même à qui parler, ça, j'en était plus que certain!


    En tous cas, Sirius Black goûta à ce que lui apportais et il semblait apprécier. Je n'avais jamais encore échangé de salive avec un autre homme, mais en tous cas, ça avait l'air de lui plaire! Euark quand même, je ne savais pas que cela me révulserait à ce point tout de même! En tous cas, je ne pus m'empêcher d'afficher un sourire du genre de celui ci Ben quoi, les imbéciles vaniteux dans son genre n'avaient après tout que ce qu'ils méritaient non? S'il continuait ainsi, de toutes façons, il ne pourrait plus jamais mâcher de salades...



    - Ok, c'est noté, je vous apporte cela. Une bougie verte? Je vais essayer de voir ce que je peux faire...


    J'avais remarqué la cécité de la personne qui demandait cela, et même si cela paraissait totalement incongru, je ne pouvais m'empêcher de penser que si elle en demandait une, c'est que cela devait avoir un rapport avec ce qu'elle avait à voir, non? Enfin, je n'en savais trop rien. Sur ces entrefaites, Sirius Black continua à jouer à l'enfoiré de service en me parlant de nouveau comme son chien. Je commençais littéralement à perdre patience, et ce mec devait commencer à se calmer s'il ne désirait pas se prendre mon plateau d'argent en plein dans la figure. D'un ton aussi ironique que revanchard, je lui balançais une pique en plein dans la tronche.


    - Je vous apporte une cassolette Mr Black, mais je pense qu'un homme tel que vous n'aura aucun mal à la remplir, il n'y a en réalité qu'à fouiller dans votre caleçon pour la remplir, cette cassolette.


    yek yek yek, ce petit crétin allait morfler. Affichant toujours mon sourire satisfait, je tournais les talents pour aller chercher les commandes, me demandant si ce type serait assez lâche pour m'attaquer dans le dos...

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Mar 9 Déc - 11:00

Malgré les bons vœux prodigués par chacun des attablés avec joie et bonne humeur, le repas débutait d’une façon pour le moins tendue, en grande partie à cause de Sirius et de la façon assez inconvenue qu’il avait de s’adresser au serveur. Heaven ne connaissait que très peu le maraudeur et la voix du garçon ne lui disait rien de plus. Il semblait pourtant évident que les deux gens étaient en froid ce qui rendait l’ambiance… électrique ! Aussi, lorsque le serveur complimenta Anna et elle-même – le tout probablement accompagné d’un des ces sourires charmeurs dont les hommes avaient l’habitude d’abuser (mais ça, elle ne pouvait en être sûre) – la Serdaigle ne s’emballa nullement concernant sa tenue ou sa coiffure. Cette remarque n’était ni plus ni moins destinée à provoquer Sirius et sûrement même Nathan qui semblait lui aussi concerné par le problème. Perplexe, la jeune Peaceful qu’elle aborderait le sujet plus tard avec le Poufsouffle.

-Je prendrai également un jus de citrouille, s’il vous plait !

Après qu’Heaven eut demandé sa boisson, Matthieu, son cavalier surprise de ce début de soirée, passa à son tour commande, tentant tant bien que mal de se faire servir un peu d’alcool, sans succès. Cette tentative despérée fut accueillie d’un sourire par la jeune Serdaigle. Un sourire qui ne put que s’élargir davantage lorsque le bibilothécaire demanda au serveur s’il lui était possible de leur apporter une bougie aux couleurs de l’Irlande, pour perpétuer la tradition du pays mais aussi celle de la famille Peaceful. Elle voulut le remercier mais elle dûe répondre à Nathan qu’elle avait malencontreusement laissé parler seul jusqu’à présent, trop surprise par l’attention de Matthieu pour trouver quoi répondre.

-Et bien maintenant tu le sais ! s’exclama-t-elle avec un sourire malicieux. Ma mère était originaire de Limerick ! Pour autant, je n’ai jamais vécu en Irlande, bien que je m’y suis déjà rendue à plusieurs reprises lorsque j’étais plus jeune !

Heaven ne releva ni le fait que Nathan n’eut pas l’idée de demander une bougie au serveur ni celui qu’il ignore tout de ses origines irlandaises ! En effet, si la Serdaigle avait découvert une chose au court de sa courte vie, c’était bien qu’en amour, on ne choisissait pas quelqu’un parce qu’on l’aimait parce qu’on avait l’envie de le découvrir ce qui présentait une différence incontestable. Ils auraient tout le temps de se découvrir, ils avaient la vie devant eux ! Heaven n’était pas du genre à jouer les petites amies capricieuses et jalouses, vexées à l’idée de ne pas monopoliser toute l’attention de leur amant. Que de stupidité et de surperficialité !

Heaven retrouva donc le silence, un sourire ineffaçable sur les lèvres, reportant son ouïe très fine sur Anna qui entreprenait visiblement de réprimander très fortement Sirius. Ce dernier se défendait tant bien que mal, mettant en cause le passif du serveur qui avait soit disant frappé James Potter. La Serdaigle n’en savait rien et cela lui importait peu. N’étaient-ils pas là pour passer une bonne soirée ? C’est ce que crurent bon de rappeller Matthieu et Nathan qui bénéficièrent du soutien d’Heaven part un hochement de tête approbateur. La jeune fille ne voyait pas quoi rajouter à ce soudain élan de sagesse, tout avait été dit, inutile de se brouiller avec Sirius en cette si belle soirée !


Aussi la jeune Peaceful prit-elle le parti de considérer l’incident comme étant clos, passant à son tour commande, comme chacun des autres convives.

-Quant à moi, ce sera le magret de canard et son coulis de fruits rouges, s’il vous plait !
Mangemort↯ Le pouvoir est entre mes mains
avatar



Nombre de messages : 1007
Date d'inscription : 06/09/2008




Lord Voldemort

Mangemort
Le pouvoir est entre mes mains


Carte du maraudeur
Niveau magique: 15/15
Libre pour ::
Bonus: 0
MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Mar 9 Déc - 11:09

    L'ambiance était électrique, il n'y avait pas à dire. En réalité, j'adorais y mettre mon petit grain de sel. Il semblerait que Lily et moi soyions sur la même longueur d'ondes ce soir, ne pouvant nous empêcher de lancer des piques absolument pas voilées aux gens que nous pouvions supporter. Elle, elle s'attaquait à Miss Granger. Il y avait ce sentiment, toujours plus présent, que corrompre Lily Evans était peut être à portée de main, et que ce soir rien ne serait plus facile que de s'en occuper... Après tout, n'y avait il pas de meilleure occasion qu'un bal pour conquérir le coeur et l'âme de quelqu'un? Certes, il y avait James Potter, mais je le sentais un peu détaché de Lily ce soir, et avec un peu de chance et de savoir faire, il ne serait absolument pas difficile de les séparer un peu plus et de pouvoir enfin les séparer. Tout ce que j'espérais, ,c'était qu'il ne soit pas trop tard, et que Potter n'aie pas souillé et salit Evans de la plus horrible des façons....


    A mon côté, je sentais que Severus était en train de temporiser. Il ne défendait pas Hermione, ni Lily, et ne soumettait pas d'objections à ce qu'elle disait. Visiblement, lui aussi se demandait ce qu'il pouvait bien se passer dans la tête de la gryffondor, mais j'étais étonné qu'en temps que Gryffondor, Hermione parvint à se retenir de cette façon, ne semblant même pas entendre les paroles dures et amères de la part de Lily. Je n'avais jamais vu cette dernière dans cet état, mais il était indéniable qu'elle avait bien du potentiel... Severus commanda à son tour auprès d'Amycus et il ne pu non plus s'empêcher de m'apporter son soutien. Certes, je n'en avais nul besoin, mais j'appréciais le fait que nous allions rendre littéralement fou James Potter, le célèbre Gryffondor. Je sentais très bien que ce type était au bord de l'explosion, mais continuait de faire bonne figure... Me retournant vers Amycus, je pris également ma commande. Hermione quant à elle souhaita joyeux noël, et une fois que je commandais, je me retournais vers elle pour la remercier avec un grand sourire.



    - Finalement, pour moi, ce sera du faisan rôti avec la garniture de pommes duchesses... Merci... Joyeux noël a vous aussi, que cette année vous soit bénéfique et prospère...


    Mouahahhahaha! Si seulement ils savaient, tous ces gryffondors, ce qu'il leur pendait au nez! Ils seraient flétris de peur, totalement paniqués à l'idée de ce que je préparais. Leur immonde règne sur Poudlard n,'avait que trop duré et j'en voulais énormément à Dumbledore d'avoir laissé une telle situation s'installer. Si seulement ce vieux fou m'aurait accepté comme professeur, j'aurais pu sans aucun doute me monter contre cette anarchie qui montait de plus en plus. Moi, personnellement, j'étais pour remettre James Potter à sa place mais Lily finis par intervenir. Je gardais mon sourire chaleureux, malgré ses remontrances... Pourquoi? Parce que cela montrait tout simplement que j'avais réussit. Malheureusement, elle en voulait beaucoup à Severus. Je ne voulais pas prendre la place de ce dernier auprès de Lily pour des raisons stratégiques, mais apparemment, je n'avais pas trop le choix.


    - Je comprends ce que tu veux dire Lily, excuses moi. Je sais que tu tiens à James, et je vois que lui aussi. Je ne veus absolument pas vous porter préjudice de quelque manière que ce soit, mais j'avoues que j'ai du mal a digéré ses agressions répétées à notre encontre. Mais je ferais attention, c'est promis... Et puis, Severus a toujours été là pour toi Lily, souviens toi à la bibliothèque! NOUS sommes de vrais amis, sincères, et on ne veut que ton bien...



Je laissais mes mots peser de tout leur poids dans le fil de la conversation, tandis que je voyais Amycus amener les plats. Sans dire un mot et en restant discret, je savourais ce moment et ce repas, conscient que le reste de la soirée promettait...
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Mer 10 Déc - 14:55

    Il n’y avait pas à dire, la soirée ne se terminerait surement pas dans un « happy-end » ! Pour commencer, la petite surprise qu’Amycus et les autres mangemorts réservaient en clou de spectacle allait surprendre, ou plutôt terrifier plus d’une personne… Et le fait qu’une telle tension s’installe aux tables n’en était que plus intéressant ! Au lieu de fêter Noel ensemble, dans la joie et la bonne humeur, les élèves se critiquaient et se dénigraient. Sans le savoir il donnait l’avantage aux mangemorts, qui eux, étaient soudés et surtout travaillaient ensembles !

    Patient et professionnel, Amycus attendait que jeunes gens dont il avait la charge lui passent commande entre deux critiques… Mine de rien, il fallut plus d’un quart d’heure aux six élèves pour choisir leur plat ou du moins mettre leurs incriminations incessantes sur pause afin de pouvoir s’adresser au serveur…
    Il ne restait à Amycus qu’à noter le plat de Jessi lorsqu’il aurait fait son choix. En attendant, il se contentait d’observer Hermione en se questionnant toujours au sujet de l’étrange comportement qu’elle avait une nouvelle fois eu à l’égard du mangemort…



    *Pourtant je suis certain de pas la connaître…*


    Détournant enfin le regard, le jeune homme vit quelque chose qui lui déplu mais le laissa cependant rien paraître… En effet, Amycus venait d’avoir la mauvaise idée de regarder à la table de son amante au moment même où son cavalier lui prenait la main. Le serveur sentit une vague de colère montée en lui et ayant pour destinataire l’inconnu pervers qu’il aurait volontiers assassiné dans la seconde.
    Détournant le regard, histoire de se calmer, bien qu’en apparence son comportement n’avait pas changé, Amycus prit les ultimes commandes de la table avant de se rendre derrière le bar pour envoyer le bon de commande en cuisine. Il reçu comme information de le tout serait près dans une dizaine de minutes ce qui lui laissa le temps de satisfaire les demandes d’une autre table… Celle de Krystel entre autre !

    Cela lui avait prit moins de temps, les personnes à cette table étant moins sur les nerfs mais cela avait été au contraire plus difficile pour Amycus. En effet, il lui avait fallu supporter Mister-Je-Me-La-Pète lorsqu’il prenait la commande pour Krystel tout en sous-entendant bien comme il faut qu’ils avaient été amants. Le mangemort avait alors fait preuve d’une grande maitrise de soi, se contentant de noter les commandes et d’agir d’une manière 100 % professionnelle. Sa propre réaction l’étonna lui-même…



    *Qu’est-ce que je ferais pas pour elle !*


    La suite des évènements lui prouva qu’il avait eu raison de rester calme car Krystel eut l’air d’apprécier… Après avoir remis à sa place une jeune élève assez stupide, son amante lui avait présenté son cavalier, le professeur Keith. Ce dernier échangea quelque mot avec Amycus qui constata qu’il avait peut-être jugé son interlocuteur trop vite. C’était un dragueur mais il n’était pas aussi con que le serveur l’avait cru…

    Une fois toutes les commandes prises, le jeune homme adressa un dernier sourire à son amante et partit envoyé. Tout en récupérant celle de la table de son Maître sur un immense plateau d’argent finement ouvragé. Il se permit une légère pause derrière le bar, le temps de remplir une carafe d’eau qui avait été oubliée et de se calmer car bien qu’il paraisse détendu, ses envies de meurtres augmentaient de plus en plus ! En effet, avant qu’il n’atteigne le bar, une espèce de crétin, surement un Poufsouffle lui avait demandé du pain d’une façon des plus impolies qui soient… Alors qu’il allait repartir, il croisa Torben à qui il dit dans un murmure…



    - Je sais pas pour toi mais j’ai envie de remettre à leur place certaines personnes…


    Sur ces mots, il laissa passer Torben, apporta le pain à l’autre débile en espérant qu’il s’étouffe avec et retourna à la première table à qui il avait proposé ses services. Continuant de jouer au jeu de serveur professionnel et détendu, il déclara…


    - Voici les plats de ces demoiselles et messieurs !


    Comme l’exigeait la galanterie, le serveur s’affaira à servir les jeunes femmes en premières sans se tromper puis ce fut le tour de leur cavalier. Une fois le service terminé, Amycus fit disparaître le plateau d’argent et avant de leur souhaiter un bon appétit ou de partir ailleurs il précisaa…


    - Si vous avez besoin d’autre chose, n'hésitez pas. Bon appétit à vous !
Mangemort↯ Moi, future maman ? Mon corps va être déformé !
avatar



Nombre de messages : 1379
Age : En quoi est-ce ça vous regarde? J'ai bientôt 20ans et je suis enceinte de 5 mois
Groupe : Les ténèbres...
Caractère : Lunatique - Maléfique - Impatiente - Manipulatrice - Narcissique - Ambitieuse
Crédits : : Avatar (c) Barda
Date d'inscription : 10/03/2008




Krystel Raybrandt

Mangemort
Moi, future maman ? Mon corps va être déformé !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: +13
MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Mer 10 Déc - 15:47

    Un bal à Poudlard… Les gens étaient tous sur leur 31, et paraissaient tellement ‘bien’ sur tous les points… Foutue comédie en fait j’avais envie de dire. Chacun endossait un rôle qui n’était guère le sien, dans le seul but d’être le plus parfait… Ou la plus parfaite allez savoir. Je ne critiquais pas cet état de fait, étant une de ses dignes représentantes. Non, cela ne me dérangeait absolument pas. Mais c’était les manières dont les gens s’y prenaient. Cela ressemblait à une grande mascarade rien de plus. Tous autant qu’ils étaient, ils n’arrivaient pas à voir la subtilité d’une telle soirée, et s’y prenait comme des manches. Personne ne peut avoir mon talent en même temps, et cela était des plus constatable en cet instant. Jessi et Amycus mit de côté, la seule personne qui calculait tout à la perfection et qui semblait la plus naturelle du monde, c’était moi, sans aucun doute possible. En même temps, j’étais née pour être ainsi. Depuis que je suis toute petit, je côtoie un monde impitoyable, qui ne fait pas de cadeau, même pas à une petite fille. Bien au contraire.

    Dans mon milieu aristocrate, nous sommes jugés dès notre plus jeune age, et les apparences, même si elles sont des plus trompeuses, sont les plus importantes de tout. Je savais donc manier cela avec beaucoup de facilité, et savais relever tous les moindres défauts des façades des gens. Par exemple, le jeune homme à ma table, Regulus, je pouvais voir à des kilomètres à l’avance qu’il n’avait pas envie de se trouver là. Sûrement il s’était traîné dans un tel évènement pour le blason de sa famille. D’ailleurs cela ne faisait aucun doute. Pour ce qui était de Roxanne, elle semblait un peu spéciale comme jeune femme. Très opportuniste en fait. Toutes occasions qui pouvaient lui apporter quelque chose était bonnes à prendre. Lyra quand à elle faisait partie de ses gentils naïfs, qui ne peuvent pas s’empêcher de rougir dès qu’on leur fait un compliment. Elle tenait un peu ce côté de son grand frère, mais l’était en beaucoup plus exagéré quand même. La pauvre, si elle savait ce qui pouvait l’attendre…

    Quand à Keith… Cela faisait très longtemps que je l’avais cerné, et je pouvais prévoir ses réactions avant même qu’il ne les fasse. Il était vraiment un homme des plus intéressant, mais tellement prévisible avec les femmes en général. Il était divertissant sur bien des points, comme pour les yeux, mais on s’ennuis bien vite avec un tel homme, quand il nous laisse cette opportunité bien sur. Après tout, il est des plus volage et je dois êtes la seule à qu’il est gardé plus d’une nuit dans son lit. Heureusement qu’il avait de l’imagination au niveau sexe et était très ouvert sur ce dernier, sinon je me serais lassée de lui sans aucun doute. Mais il était, pendant les 2 semaines qu’on avait passées ensembles, arrivé à me surprendre dans le bon sens avec ses jeux. Il savait fort bien mêler instruments en tous genre, aussi bien que la diversité et le nombre de personne qu’il mêlait à nos ébats torrides. Vu sa posture en même temps, cela n’avait rien d’étonnant…

    Personne ne devait d’ailleurs savoir qui il était réellement comme homme. Il était la plus pervers des personnes que je connaissais. Mais à côté de son vice très prononcé pour la luxure, il restait un des plus ‘bons’ que j’avais croisé. Je n’avais aucun doute quand au fait qu’un jour, il se retrouve en face de moi lors d’un côté entre mon nouveau clan, les mangemorts et le sien, qui ne serait sans aucun doute celui de Dumbledore. Je n’aurais aucune pitié pour lui quoi qu’il arrive oui, mais je n’achèverais pas sa vie avec le même plaisir sadique que mes autres ennemis. Il aurait le droit à une mort digne lui, juste en souvenir de ce qu’on avait partagé ensemble. Il n’y avait pas meilleur honneur pour moi que de laisser son dernier souffle dans un combat époustouflant, le plus dignement du monde. D’ailleurs pour ma part, c’était de la manière dont je voulais disparaître. Mourir vieille toute ridée, en ayant rien fait de palpitant dans sa vie… Pas pour moi, non merci.

    C’était ce qui forgé un peu ma philosophie de vivre ma vie comme elle venait, sans se pousser des questions. Autant profité tant qu’on le peut. On ne peut savoir quand la faucheuse viendra prendre notre âme, alors pourquoi se cassait la tête pour des broutilles ? La vie était trop courte après tout pour cela. Il est vrai que j’avais renoncé à peu à cela pour Amycus, en étant à présent entouré des chaînes qu’incombait un couple. C’était ce qui rendait les choses compliquées entre nous, en plus de son ex insupportable. Mon existence serait tellement plus simple sans lui, il n’y avait aucun doute… Cependant en même temps, je me sentais vivante avec lui, je pouvais baisser les armes sans rien risquer de lui. Et plus que tout, je comptais pour quelqu’un. Alors certes, j’avais laissé un bout de ce que j’avais toujours souhaité pour moi, mais je l’avais fais sans regret en fait. Je préférais largement ma situation actuelle que celle que j’avais avant de le connaître…

    Plongée dans mes pensées, j’écoutais qu’à demi mesure ce qui se disait autour de moi. De toute façon, je n’en avais que faire de leur petite vie banale que j’allais sûrement achever dans ma quête de pouvoir et de gloire. Ils ne représentaient que de vulgaires pions à mes yeux, rien de plus. Les plus intelligents d’entre eux se placeraient non pas en face de ma grandeur et sur mon chemin, mais derrière moi, dans les mêmes rangs que moi. Je n’avais aucune pitié pour ceux qui me gênaient, au contraire. Je ressentais un sadisme sans limite qui me pousserait à les torturer, à les faire souffrir jusqu’à que l’on me supplie d’achever leur misérable vie. Je ne ferais pas cela non, je les laisserais rendre tout seul leur dernier souffle sous les coups de tous ce que je leur ferais endurer. Oui, il n’y avait que cela qui m’intéressait. Faire payer aux gens leur impertinence et leur bêtise.

    Quand Keith glissa sa main sur la mienne, jouant un peu avec mes doigts, je ne dis rien, ni l’arrêtait. Il ne faisait rien de mal après tout et je ne rompais pas mes nouveaux engagements envers mon amant non plus. Ce n’était rien après tout, rien du tout. Alors pourquoi faire un plat d’un banal geste. Surtout qu’en même temps, il draguait ouvertement les deux autres demoiselles présentes à la table. Alors même s’il venait d’appeler Amycus en serveur pour qu’il nous serve, je n’avais pas retiré vite fait ma main. Si je l’avais fais, cela aurait été prit au contraire, comme un acte de trahison, car je me ‘cachais’ quand il était là, ce qui n’était pas le cas. Tournant mon regard vers mon amant, je lui fis un nouveau sourire, avant de reporter mon attention à ce qui se passait à ma table. L’enseignant venait de commander pour moi, laissant sous entendre que nous avions été plus que de simples connaissances l’un pour l’autre.

    J’eu peur un instant de la réaction de celui qui partageait ma vie, le savant très jaloux. Je me tenais prête à intervenir si besoin. Mais cela ne fut pas le cas bien au contraire. Il resta zen, comme si de rien n’était. Et bien, se pouvait-il qu’il est … ? Je ne pouvais que le constater après tout. Alors que j’allais répondre à sa question concernant le nom de mon cavalier pour mettre sur son compte la bouteille de champagne qu’il avait commander, la serpentard se mit à son tour à parler. Je ne pus m’empêcher de la trouver des plus stupide de s’attaquer ainsi ouvertement à son enseignant. Je connaissais en plus Keith pour l’avoir pas mal côtoyer. Il était certes super cool et laxiste sur bien des choses, cependant il restait un redoutable homme. C’était une grosse erreur de le croire stupide et de le sous estimer. Il n’était pas arrivé là ou il était pour rien. Il n’était pas un de ses fils à papa ou à maman, qui était né avec une cuillère en or. Je ne savais pas grand-chose sur son passé, mais je savais qu’il était loin d’être heureux.


    - Mais quelle charmante idée miss Cartwright. Je n’y avais pas pensé, mais c’était vraiment quelque chose de fort intéressant. Remplacer des juments par des femmes, quel délice pour les yeux des hommes… Cependant, j’ai trop de respect pour les représentantes d’Aphrodite pour oser les comparer à de vulgaires animaux, contrairement à vous à ce que je vois. Vous ne semblez guère posséder ce que l’on appelle le respect des autres, ni même une très haute opinion de vous-même… Votre vision du monde semble très faussée malheureusement. Mais étant votre professeur, je suis là pour vous permettre d’agrandir votre savoir et vous faire rendre compte des choses telle qu’elle le sont réellement. C’est ma mission et je vous promets de tout faire pour y arriver… Et j’espère qu’à la fin de cette année scolaire, vous comprendrez qu’un compliment n’a rien de méchant bien au contraire et que vous aussi vous méritez d’en avoir et que vous avez toutes les prédisposition pour… Enfin bref le sujet est clos pour ma part, et vu que cela vous gène tant, je n’abstiendrais à l’avenir d’être plaisant avec vous et de vous mettre à l’aise…


    Et bien, il n’y avait pas à dire, mais il avait quand même un certain sens de la répartie. Il était arrivé à rester soft tout en lui faisant comprendre que son attitude avait été des plus déplacé. J’aurais été à sa place, j’aurais beaucoup plus remis la jeune serpentard à sa place, en étant beaucoup moins diplomate. D’ailleurs, je n’appréciais pas du tout l’allusion qu’elle avait fait en disant qu’elle s’était aperçue en se levant ce matin que les femmes étaient dotées de parole. En quoi cela la dérangeait que mon cavalier a eu la galanterie de commander pour moi et d’ailleurs, sans se tromper ? Elle devait en fait être assez jalouse comme nana. En même temps, cela était compréhensible. Elle n’avait pas spécialement de charme, et ne semblait guère très intelligente. Enfin son cavalier ne l’avait invité que pour avoir une cavalière. La pauvre quand même, elle me faisait presque pitié. Ce fut à mon tour de lui répondre, et non pas sur un ton enjoué comme si de rien n’était, comme venait de le faire Keith, non. Ma voix était sèche et froide.


    - Et bien, si vous ne vous en ête aperçue que maintenant, c’est que vous êtes encore plus stupide que vous en avez l’air… Votre cavalier ne vous a pas choisie pour votre esprit vif on dirait. Je devais vous sentir un peu de côté dans la grande maison de Salazar j’imagine. Vu que vous n’avez pas de cervelle, vous ne pouvez pas comprendre les subtilités qu’imposent ces couleurs. Le choixpeau à du vraiment se tromper sur votre cas. Poufsouffle vous irait mieux, étant très décalé… Vous représentez très bien le stéréotypes que certains hommes peuvent avoir sur les femmes : bête et inférieur à eux. Mais vous semblez quand même sur la bonne voix, même si vous vous apercevez des choses après tous les autres. Continuez et peut-être qu’un jour, vous serez ce que veut dire le mot intelligence… D’ailleurs un jour serez-vous peut-être de celle que l’on qualifie de belle et rebelle… Même si j’en doute énormément…


    - Ma belle, ne t’en fais pas… Je suis sûr que Roxanne ne voulait s’attaquer à toi, ni mettre en doute la personne que tu es… Enfin, j’ose le croire… Lyra dis- moi, si tu me le permets, je te conseille plus de choisir un filet mignon de faisan avec des petits légumes. Cela est, je pense, plus digeste, et surtout moins amère qu’un carpaccio de cerf. De la viande cru n’est pas ce que l’on peut qualifier des plus facile à apprécier. Après libre à toi de choisir ce que tu veux. Je n’étais jamais imposé, ni n’imposera jamais à quelqu’un de faire une chose qu’il ne désire pas, et encore moins à une si jolie jeune femme…


    Keith m’avait coupé dans ma tirade haineuse envers l’autre sotte qui avait osé me qualifier de femme faible. D’ailleurs, pour noyez le poisson, il avait totalement changé de sujet, si bien qu’il n’avait pas répondu à Amycus concernant son nom. Mon regard azur fusillait Roxanne, et ma baguette me démangeait affreusement. Un bon endoloris l’aurait bien remise à sa place, mais malheureusement, je ne pouvais pas me mettre à la torturer sous les yeux de tous. Je ne voulais pas finir à Azkaban tout de même. J’étais trop belle et intelligente pour cela après tout. Quand mon cavalier conseilla la petite sœur de Torben, il s’était saisi de la carte, me redonnant ‘libre accès’ à ma mère. Je m’en servie d’ailleurs pour rejeter une nouvelle fois mes cheveux en arrières qui étaient venus naturellement se loger dans mon décolleté. Me détournant totalement de l’élève, je me tournais de nouveau vers mon amant, le regardant malicieusement pour lui dire :


    - Dis moi, tu me qualifierais toi aussi de femme stupide qui ne sait pas prendre de décision elle-même ? Toi qui me connais mieux que quiconque, si tu devais me décrire, tu emploierais les mêmes sous entendus que l’autre ici présente ? Au fait, pour te répondre, voici Keith Glace, un nouvel enseignant à Poudlard, que j’ai connu cet été… Keith, je te présente Amycus, l’homme dont je t’ai parlé cet après-midi…


    - Krystel voyons, ne t'attarde pas sur les propos de Roxanne, elle est jeune tu sais… Et aucune personne n'a osé sous entendre que tu n'avais rien dans la tête... Ah c’est donc vous le fameux Amycus ! Enchanté de faire votre connaissance jeune homme… Vous avez beaucoup de chance d’avoir Krystel à vos côtés… Elle m'a beaucoup parlé de vous d'ailleurs depuis que je l'ai recroiser... Vous devez faire bien des jaloux j’imagine sans aucun doute… Et je ne peux que vous avouer que j’en fais parti


    Enchaîna Keith à ma suite, avant de faire un clin d’œil à mon amant et de lui tendre la main pour serrer la sienne. Après tout, il était bon perdant quand cela concernait les jeunes femmes…
http://krystel-la-tyran.labrute.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Mer 10 Déc - 17:37

Roxanne savait qu'elle n'aurait peut-être pas dû réagir ainsi face à un professeur mais voilà, ça ne l'avait jamais arrêté jusque là... alors pourquoi maintenant? Quels auraient pû être les apports néfastes d'un tel comportement après tout? Ca ne l'empêcherait pas de travailler durement la matière enseigné par Mr. Glace pour obtenir des notes suffisantes pour sa carrière. Ce n'était pas comme s'ils étaient dans un système où les appréciations comptaient après tout... Il y'a bien évidemment la perte des points mais il s'agit là de quelque chose dont elle n'a absolument que faire. Que sa Maison remporte la coupe ou non n'avait jamais vraiment été au coeur de ses préoccupations, Poudlard n'était qu'un passage et elle n'avait rien trouvé d'autre pour le rendre agréable que de s'amuser des personnes côtoyés, innocement parfois... avec plus de méchancetés d'autres fois. De plus, elle n'avait pas une seule fois remis en question le visage d'enseignant de Keith... Il s'était permis de laisser voir son visage d'homme et c'était bien sur celui-ci et sur nul autre qu'elle l'avait gentiment attaqué.

Et quand Keith était arrivé avec ses théories de femmes objets plein la tête qu'il laissait -volontairement ou non - transparaître, elle n'avait pû que se faire un plaisir d'y réagir. Comme d'habitude avec de gentils sourires pour que cela passe mieux, et avec une pointe d'humour. Bien sûr, c'était aussi de la provocation mais elle était faite ainsi. Elle éspèrait juste que Regulus ne prenne pas cela mal, il devait sûrement avoir envie de sauver les apparences et elle n'avait pas forcément penser à cela en s'exprimant. Enfin, ce qu'il ajouta la conforta dans l'idée qu'elle avait eu raison de céder un peu à l'unique amusement que semblait vouloir leur offrir la soirée. Mais cela ne semblait pas être au goût du professeur, elle s'en serait doutée, et elle l'écouta attentivement ne laissant pas une seule fois laisser transparaître une seule émotion quand il eut le culot d'inverser les rôles, laissant prétendre que c'était elle qui ne traitait pas dignement les femmes. Elle n'avait fait qu'aller plus loin dans sa pensée avec une ironie non feinte, après... s'il était incapable de perçevoir cela, c'était bien dommage et cela ne rendait qu'encore plus ridicule le personnage. A moins que lui aussi ne joue de la situation, ce qu'elle éspèrait fortement pour lui et ce qu'elle pensait à vrai dire car enfin, il n'était pas arrivé Professeur à Poudlard en se contentant de charmer, si?


« Excusez, Professeur, le manque de respect dont je me suis permis de faire preuve... et sachez que je suis déjà enchantée à l'idée que vous puissiez corriger cela par votre vision des femmes qui, je n'en doute pas, à de quoi toutes nous flatter. Quel honneur donc de manger à la table d'un amoureux de la gente féminine, en plus d'un brillant Professeur. Car enfin, c'est bien ce que vous êtes et je ne peux qu'applaudir votre engagement à ne plus me complimenter de la sorte... vraiment. »

Un sourire impassible et une ironie dont elle jouait toujours, bien que le décalage se soit amoindri. Elle n'avait semblé prononcer sincérement que le "vraiment". Et pour cause, la dernière phrase n'était pas un mensonge. Qu'il se passe de la mettre au même niveau des autres femmes qu'il les entreposait à la mnière d'un collectionneur, comme de vulgaires objets; ça ne pouvait être qu'une décision qu'elle appuyait. Ils étaient au moins tombés d'accord sur un point. Mais savez-vous ce qu'il y'avait de plus comique que Keith? Sa cavalière qui semblait en être fière comme s'il avait s'agit là de son chien de garde. Pourquoi était-ce lui qui jouait avec sa main... Roxy aurait davantage imaginé Krystel lui caresser doucement la main comme pour l'inciter à aller faire cou-couche panier. Cela lui arracha un sourire sincère. Eh bien! que d'élans de sincérité en une soirée pour Miss Cartwright, il faudrait qu'elle se reprenne dites donc.

Mais voilà que le deuxième round semblait repartir, car un match... cela commençait fortement à y ressembler. Et cela priva Roxy de réponse pour Regulus qui, une nouvelle fois, la confortait dans ce qu'elle avait ajouté tout en prenant à coeur de jouer le parfait cavalier pour mettre Marylise mal à l'aise. Mais non! C'était cette fois au tour de la grande perche de reprendre et Roxy retint avec grand mal un air ennuyé. N'allaient-ils pas les laisser jouer tranquillement le jeu pour lequel ils avaient inititalement assisté à ce bal? Pourquoi s'acharnait-elle à vouloir faire emprunter à Roxy un autre chemin bien tentant qu'était ceux des provocations qu'elle lui adressait? Elle n'était après tout qu'une stupide adolescente, non? Le "stupide" l'amusa assez venant d'elle car disons que pour une ancienne élève qui avait été incapable de finir son année... pour faire quoi d'ailleurs? Qui le savait... ou plutôt qui s'en souciait?


« Et quelle est votre définition de l'intelligence? Elle m'intéresse... Quant à celle de la subtitilité, inutile de vous la faire préciser car je vois bien qu'elle ne s'accompagne pas du raffinement pour vous; aussi bien concernant les apparences, que les paroles. Quant à la Maison à laquelle j'appartiens, je vous prie de la laisser en dehors de vos propos, je ne pense pas que vous soyez vraiment en mesure d'en parler après un passage qui y fut aussi bref qu'inutile. C'est d'ailleurs pourquoi je vous laisse bien volontiers les qualificatifs de 'belle' et de 'rebelle' en ne prétendant nullement y aspirer. Qu'il serait dommage de vous ôter d'une seule phrase les seuls attraits que vous semblez disposer à nous laisser voir ce soir, n'est-ce pas? »

Elle se tourna finalement vers Lyra à qui elle n'avait pas jeté ne serait-ce qu'un bref regard depuis que les présentations avaient été faites:

« Pour ce qui est de la viande de cerf, ne t'inquiète pas là-dessus Lyra... ce sont de fines tranches de jambons cuites au sel fournissant une simple entrée, et non pas un met de rustre comme pourrait le laisser suggérer le nom. Enfin, je pense que es tout de même au courant de ce que tu commandes... »

Mais allez savoir pourquoi, Roxy avait le pressentiment qu'elle suivrait le conseil de Keith... Le petit rectificatif donné, ses yeux s'égarèrent sur ceux de Krystel qui semblait vouloir l'achever sur place. Ce froncement de sourcil lui donnait un air si ingrat, cela rappela à Roxy que les vélanes en furie pouvaient être fort vilaines, elle éspèrait simplement pour elle que son cher Keith ne la voie pas ainsi. Roxy n'avait pas une seule seconde perdue son sourire qu'exigeait les circonstances et ne prit même pas à coeur de relever "l'autre". Bouh! Krystel en mode vilaine... ça fait peur dites donc. La scène avait vraiment quelque chose d'amusant tandis que tous deux parlaient de sa jeunesse comme d'une tare. Elle ne niait nullement que ce soit sa jeunesse qui ait pu régir ses paroles, il était simplement inquiétant de se rendre compte que eux n'avaient même plus cette excuse-là.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Jeu 11 Déc - 7:40

    Amycus s’était largement trompé en pensant que l’ambiance à la table de son amante était moins électrique que celle à la table de leur Maître et il allait bientôt s’en rendre compte… et il s’en doutait ! En effet, à peine était-il arrivé que le cavalier de Krystel ce l’était jouer Monsieur Tombeur de ses dames en faisant comprendre à tout le monde qu’il avait été l’amant de la sublime française. Dans les secondes qui avaient suivies il avait ensuite complimenté ses deux élèves en finissant par prendre commande…


    *Il les lui faut toutes ma parole !*


    Amycus qui n’était pas stupide et qui avait largement comprit que son amant n’était pas venu avec un simple ami garda cependant son calme. Il avait décidé de changer, et surtout il avait confiance en la sublime française… Elle lui avait dit qu’elle changerait et il la croyait. Le fait que son cavalier lui ait prit la main n’était en réalité qu’un détail mineur comparé à ce que le mangemort vivait avec la jeune femme…
    S’égarant dans ses pensées, il fut ramené à la réalité par la demoiselle dont il devina qu’elle devait être Roxanne. Les premiers propos qu’elle tint furent des plus déplacés… même pour le jeune homme ! Il avait peut-être joué avec les sentiments de certaines jeunes femmes mais jamais il ne s’étaient tenus à de tels propos les concernant et le fait que cela l’une d’entre elles qui parle de la sorte était encore plus choquant !

    Le pire c’est qu’elle ne s’arrêta pas la et s’en prit à l’amante d’Amycus lorsqu’elle se rendit compte que le Professeur avait choisi le plat destiné à sa cavalière… Dans un premier temps cela avait aussi dérangé le serveur mais sans que cela vienne du choix lui-même mais plutôt des propos tenu par la suite. Bah oui ! Tout le monde n’avait pas besoin de connaître les détails de leur relation. Cependant ce genre de réaction chez l’officiel de la concernée était normal… mais pourtant l’élève réagissait ainsi ? Elle était jalouse où quoi ?!
    Amycus ne dit cependant rien de tout ce qu’il pensait et ce contenta d’observer la jeune femme qui prenait commande. Le plat choisi se nota automatiquement et se fut au tour de Regulus de prendre la parole.

    Ce dernier na commanda pas de suite et préféra donner raison à celle qui devait être sa cavalière si les souvenirs du mangemort étaient bons. Ce dernier leva légèrement les yeux au ciel en entendant de telles paroles de la part de l’un de ses anciens camarades ! Regulus n’avait même pas noté à quel point Roxanne avait dénigré la fente féminine tout entière… Ah la jeunesse ! Elle pouvait parfois se montrer des plus stupides !
    Le fils Black passa ensuite une commande de très bon goût qui s’afficha automatiquement sur le bloc note du serveur.

    La troisième jeune femme, Lyra, semblait être assez réservée et ne disait pas grand-chose comparé aux autres personnes présentes… exception faite de son cavalier qui n’avait pas encore ouvert la bouche. Avec son accent qui lui donnait un certain charme, Lyra passa sa commande, qui était quasiment la même que celle de Roxanne…
    Alors qu’Amycus reportait son attention sur Franck afin de savoir s’il avait son choix, il fut surpris d’entendre le cavalier de reprendre la parole mais pour cette fois tenir des propos on ne peut plus intelligents ! En effet, il déclara que les paroles de Miss Cartwright avaient été plus que déplacées et qu’il avait trop de respect envers les femmes pour les comparer à de simples animaux.



    *Et ben ! Il est pas si con au final… bien que s’il lui lâchait la main se serait mieux !*


    Amycus n’avait pas entendu les derniers propos de l’enseignant mais prêta une oreille attentive à ceux de Krystel. Elle remit également l’élève à sa place mais d’une façon beaucoup moins douce et diplomate que celle de son cavalier ce qui fit sourire son amant. Cependant, elle n’eut pas le temps de terminé car l’enseignant la coupa pour ensuite changer de sujet et se pencher sur le choix du plat de Lyra. Amycus nota que les conseils donné à la jeune femme étaient des plus exacts mais encore fallait-il savoir si Lyra voulait changer son choix. Amycus reporta donc son attention sur la jeune femme mais détourna le regard avant d’avoir pu lui demander si elle voulait changer… Son amante, qui était prioritaire sur tout et tout le monde, venait de s’adresser à lui en lui posant une question et en lui présentant, dans le même temps, son cavalier. Un sourire se dessina sur les lèvres du serveur lorsqu’il apprit que Krystel avait parlé de lui…

    Ne laissant pas le temps à Amycus de répondre, Keith prit de nouveau la parole tentant de mettre un terme aux tensions avant de s’adresser directement au mangemort. Il commença d’abord par lui adresser un clin d’œil en lui tendant la main… Le serveur la lui serra en écoutant les propos qui lui étaient adressés.
    Keith se dit enchanté de connaître le fameux Amycus avant de lui dire qu’il était un chanceux. Il continua en disant que Krystel lui avait beaucoup parlé de son amant… et précisa même qu’il devait faire beaucoup de jaloux, lui le premier. Amycus sourit et répondit en premier lieu à Krystel.



    - Je n’emploierais jamais ce genre de propos te concernant… Je te décrirais plutôt comme une sublime femme dangereusement intelligente, précisa-t-il en souriant à celle qu'il aimait. Amycus reporta ensuite une nouvelle fois son attention sur Keith et déclara avec franchise. Je me doute que je dois faire des jaloux. Krystel est exceptionnelle et rares sont les personnes qui l’ignorent…


    Il avait jeté un léger coup d’œil à la demoiselle prénommée Roxanne en disant cela et ce fut au moment où elle choisi de reprendre la parole. Elle fit des excuses qui sonnaient fausses à sont professeur avant de s’adresser une nouvelle fois à Krystel sur un ton qui déplut à son amant. Elle donna ensuite son avis concernant le plat qu’avait choisi Lyra…
    Amycus, ne pouvant intervenir en faveur de son amante puisque Tom avait décidé de venir rôder près de la table pour voir comment le service se déroulait, reporta son attention sur la demoiselle avec qui il avait dansé mais n’en pensa pas moins !



    *Y’a vraiment des êtres dénués d’intelligence à cette table…*


    - Lyra ? Désirez-vous changer votre choix comme vous l’a conseillé votre enseignant ?

avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   Jeu 11 Déc - 21:20

    Après avoir passé commande, Regulus adressa un nouveau regard à Roxanne pour s'assurer qu'elle ne requérait aucun service de sa part, puis fit mine de s'absorber dans la consultation de la carte des boissons, un léger sourire parfaitement cordial aux lèvres. Cependant, il continuait à écouter. Et le Serpentard avait beau avoir grandi dans l'habitude d'être ignoré, il ne s'en sentit pas moins plutôt irrité en constatant qu'à part sa cavalière, les autres convives avec lesquels il était forcé de partager le dîner semblaient décidés à le considérer comme quantité négligeable.

    Franck paraissait avoir l'esprit ailleurs depuis le début du repas... était-il encore aussi pathétiquement obnubilé par Alice ? Lyra avait rendu leurs salutations en début de repas, puis n'avait ouvert la bouche que pour répondre au Professeur Glace puis pour commander, comme si elle ne remarquait pas à quel point l'atmosphère était devenue tendue... faisait-elle exprès de paraître aussi niaise ? Quant à Krystel et Keith, leur attention s'était focalisée sur Roxanne, ils étaient apparemment tous deux déterminés à la faire passer pour stupide simplement parce qu'elle avait osé laisser entendre que l'attitude du Professeur envers la gente féminine était insultante et que la Française jouait un peu trop bien son rôle de poupée... vraiment minable comme réaction.

    Cependant, plus il les écoutait parler, plus Regulus se sentait pris d'un affreux doute. Keith avait trop insisté sur le fait que les propos de Roxanne constituaient une grave offense envers la gente féminine, et l'attitude de Krystel laissait penser qu'elle approuvait les dires de son cavalier. Qu'on le rassure, ces gens avaient tout de même déjà entendu parler d'ironie ? Raillerie, sarcasme, dérision, ces notions évoquaient tout de même quelque chose pour eux ? Ils étaient tout de même capables de reconnaître quand quelqu'un en faisait usage ? Le seul ici qui s'était montré grossier envers les femmes, c'était bien le Professeur Glace. Quand bien même Roxanne les aurait sérieusement comparées à des juments, c'était déjà une amélioration par rapport au statut de simples objets que Keith leur attribuait. Alors retourner la situation et faire croire que c'était les propos de Roxanne qui étaient déplacés, c'était vraiment l'apogée de l'absurdité. Certes, la jeune fille aurait pu se montrer plus diplomate, mais il n'en restait pas moins qu'il était légitime qu'elle puisse se sentir outragée. Et si le Professeur Glace retirait des points ou ordonnait une punition quelconque pour sa réaction, cela confinerait à l'abus de pouvoir : lui s'était bien permis des propos qu'aucun enseignant n'était en droit d'adresser à ses élèves, alors qu'il ne vienne pas s'étonner que ce ne soit pas comme à un enseignant qu'on lui réponde. Regulus envisageait de plus en plus sérieusement de se pencher de près sur le règlement de l'école pour voir de quelle manière il pourrait déposer une plainte formelle auprès des Gouverneurs. Faute de pouvoir utiliser un sortilège de castration, même si ce châtiment lui paraîtrait bien plus approprié, il devait bien y avoir moyen d'agir légalement.

    Quant à l'insinuation que Roxanne réagissait ainsi parce que son estime d'elle-même était si pauvre qu'elle ne savait pas accepter un compliment... par pitié, qu'on l'assure que personne n'était capable de croire ça ? Voilà qui était définitivement risible. Si Roxanne n'était sarcastique que pour dissimuler ses incertitudes quant à son charme, alors Keith ne sautait toutes les femmes qu'il croisait que pour masquer ses doutes quant à sa virilité. Les deux interprétations étaient aussi probables l'une que l'autre.

    Enfin... si imperméable à l'ironie le Professeur Glace se soit montré, il avait au moins eu le mérite de répondre avec légèreté, sans chercher à manifester d'hostilité ouverte en cette soirée. On ne pouvait en dire autant de sa cavalière, qui ne paraissait même pas capable d'affecter respecter l'esprit de Noël. Son ton était sec, froid, délibérément offensant. Et là où Keith s'était contenté de plaindre Roxy pour sa mauvaise perception des choses, Krystel insultait ouvertement, n'hésitant pas à déclarer la jeune Serpentard dépourvue d'intelligence. Ce qui était tout de même un comble venant d'une poupée respirant la superficialité à plein nez. S'il y avait quelqu'un à cette table que son cavalier avait choisi pour sa plastique davantage que pour son intellect, ce n'était certainement pas Roxanne... D'ailleurs, la Française le prouvait elle-même, probablement sans même s'en rendre compte, en laissant entendre qu'elle considérait comme un accomplissement d'être qualifiée de "belle et rebelle". Quelle formule ridicule. Alors quoi, une femme ne devait aspirer qu'à être une jolie poupée capricieuse, capable d'opposer un peu de résistance et de réciter quelques mots d'esprit avant de se laisser mener au lit ? Quelle image valorisante de la féminité, une fois encore. Morgana soit louée, la plupart des femmes ne se conformaient pas à cet idéal surrané.

    Toujours est-il qu'à la fin de la tirade de la Française, Regulus serait volontiers intervenu pour défendre sa cavalière, si d'une part Keith n'avait pas pris la parole immédiatement et si d'autre part il n'avait pas su Roxanne parfaitement à même de se débrouiller sans son aide. Il se contenta donc de diriger son regard vers la jeune Irlandaise et de lui adresser un sourire destiné à lui confirmer qu'elle bénéficierait de son soutien au besoin.

    Il se retint de rouler des yeux en entendant Keith déplacer la joute verbale sur le terrain des goûts culinaires, en cherchant à y entraîner la jeune Moldave qui semblait pourtant plus à l'aise dans la neutralité. Franchement, à quoi est-ce que ça pouvait bien servir de critiquer ainsi le choix de Roxanne ? En plus, s'assurer d'une victoire aussi facile ne prouverait absolument rien. Lyra avait déjà montré qu'elle était influençable, évidemment qu'elle allait suivre le conseil de son enseignant.

    Jetant un coup d'œil circulaire pour observer les réactions des autres membres de la tablée, Regulus ne put que remarquer la haine manifestée par la Française à l'égard de l'Irlandaise. Comment une jeune femme issue de l'aristocratie pouvait-elle se montrer aussi malséante ? Elle devrait songer à mieux se contrôler. Enfin, elle devait l'avoir finalement réalisé, car elle changea de tactique... pour revenir à sa préférée : jouant des cheveux et attirant l'attention vers son décolleté, elle roucoula en direction de son cavalier et se mit à pêcher les compliments. Par la patience de Morgana, que cette femme était pathétique. Ce serait amusant de la priver de son attraction de vélane pour lui permettre de constater que ses manœuvres de séduction grossières ne fonctionnaient que grâce à son sang. Peut-être que ça l'aiderait à se réévaluer plus justement.

    Mais évidemment, étant ce qu'elle était, sa tactique ne lui fit pas défaut, et Keith s'empressa de la rassurer... ainsi que, plus étonnant, Amycus. Regulus réalisa avec une certaine surprise que l'ancien Serpentard était l'amant actuel de Krystel... c'est donc pour elle qu'il s'était séparé d'Anna ? Le choix manquait singulièrement de sagesse... mais il est vrai qu'Amycus n'était pas le moins impulsif des Serpentard. En tout cas, il semblait tellement sous le charme de la vélane que c'en était légèrement écœurant. Le serveur la submergea de compliments, et sous-entendit que Roxanne devait être particulièrement demeurée pour ne pas réaliser la valeur exceptionnelle de la Française. Ben tiens.

    Regulus jugea alors que c'était peut-être là l'occasion d'intervenir, après avoir laissé sa cavalière répondre par elle-même à l'opposition qu'elle recevait. Il enchaîna donc dès qu'Amycus eut achevé sa déclaration à Krystel, adressant un sourire tendre à Roxanne avant de déclarer en regardant ses trois détracteurs, et particulièrement la Française.


    "En tant que cavalier de Roxanne, la connaissant mieux que vous, je peux vous assurer qu'elle est tout aussi exceptionnelle. Et je préciserai, Mademoiselle Raybrandt, que je ne l'ai pas uniquement choisie parce qu'elle est jolie, j'apprécie également réellement son esprit. Je suis particulièrement sensible à sa capacité à jouer de l'ironie, qualité qui semble de plus en plus rare."

    Comme toujours, Regulus s'était exprimé avec une parfaite courtoisie et avait ponctué ses propos d'un sourire avenant, comme s'il ne cherchait véritablement pas à offenser qui que ce soit et tenait juste à rectifier l'erreur de la Française.

    Il échangea ensuite un autre regard avec Roxanne, l'emplissant comme il se devait d'admiration et d'affection, avant de laisser les autres conclure cette histoire de commandes.







Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Bal de Noel [Mission !]   



Page 5 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum