Page Facebook  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Le boulot, toujours le boulot    Mar 2 Déc - 8:18

    Etre amoureux ! C’était apparemment la chose la plus difficile à gérer qu’avait connu Amycus… En effet, il avait toujours habitué à ne penser qu’à lui sans se soucier de ce que pouvait ressentir les jeunes femmes avec qui il ‘‘s’amusait’’ car c’est bel et bien ce qu’il faisait à l’époque ! Ensuite il était tombé amoureux d’Anna et avait failli tout quitter pour elle… la jeune femme l’avait changé, le faisant devenir meilleur. Avec Anna, bien que leur histoire ait connue des hauts et bas, elle n’avait pas été aussi compliquée que ce qu’il vivait en ce moment… Cependant, son histoire actuelle n’était-elle pas difficile à cause de la première ?

    Amycus se mit à réfléchir à cette question et ne put que constater que la réponse était oui. Son ancienne histoire d’amour compliquait sa relation avec Krystel et en plus de ça il avait agit comme le dernier des cons en pensant que son amante préférait qu’il l’ignore. Mais il fallait dire que le comportement de son amante pouvait parfois être ambigu ! Elle pouvait se montrer distante et froide comme elle pouvait au contraire devenir douce et attentionnée. C’est avec ses pensées en tête qu’il avait écrit à son amante mais cela ne l’empêchait pas de culpabiliser.
    Il avait ensuite observé son collègue qui ne devait pas penser grand bien de sa personne et c’est pourquoi il lui avait de ne pas se gêner s’il devait lui dire qu’il était con…

    Torben le fit, il ne se gêna pas pour lui dire qu’il était un sale con mais il avoua connaître Krystel, cette femme aussi intéressée qu’intelligente. Il déclara que si elle ne l’avait pas lâché après ce qu’il venait de faire c’est qu’elle tenait à lui. Amycus savait que son collègue avait raison surtout qu’il ne connaissait pas tous les détails de leur histoire… Torben continua cependant en conseillant au mangemort de faire attention après lui avoir dit qu’elle le mettait sûrement à l’épreuve.
    Le jeune homme finit par dire sur le ton de la plaisanterie et en souriant qu’il devait bénéficier d’agréables contreparties ! Le blond sourit…



    - On peut dire ça comme ça… Mais c’est différent avec elle ! déclara-t-il pensif. Le problème c’est que comme tu l’as remarqué je m’y prends comme un manche. En plus de ça l’histoire avec mon ex complique tout… Enfin bref ! J’ai plus qu’à attendre maintenant !


    Et oui… Il n’avait plus que ça à faire ! Attendre qu’elle veuille bien le revoir et lui pardonner. En tout cas il se promit de faire le nécessaire pour ne plus lui faire de mal et il savait à présent comment il devrait s’y prendre ainsi que ce qu’il devrait changer dans son comportement.
    Avant de changer complètement de sujet, il précisa à l’attention de son collègue…



    - Et si je t’ai menti c’est pas sans raison… Je pensais vraiment qu’elle… Enfin bref, laisses tomber ! finit-il par dire. Avec un sourire il déclara ensuite. Tom t’a dit la nouvelle ? Concernant le Bal de Noël à Poudlard ?


    Bien sûr il parlait du fait qu’ils allaient en quelque sorte y participer puisqu’ils y feraient le service mais il ne savait pas si son collègue était au courant… Une chose était sûre, cette petite fiesta serait pleine de surprises et de rebondissements intéressants !
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Le boulot, toujours le boulot    Mar 2 Déc - 12:49

    Diantre que ce genre de situations était compliqué! N'aurait il pas été pourtant plus simple de se montrer au grand jour, plutôt que ces deux jeunes fous s'ignorent, s'aiment mais se repoussent et font comme si l'autre n'existait pas? Honnêtement, il y avait ici toute une logique à refaire, car leur relation ne l'était absolument pas de toute évidence. Mais je me doutais bien que sortir avec l'un ou l'autre entraînait forcément des difficultés. Personnellement, je n'étais pas sûr qu'à la place d'Amycus je supporterais les frasques de la jeune française aussi facilement que lui, car Krystel était certes une beauté, mais elle été jusque là indomptable et je plaignais Amycus, le pauvre devait régulièrement se faire marcher dessus par cette tigresse! Remarque, il devait aimer ça le serveur, puisqu'il avait dépassé le stade de l'aventure « pour une nuit » selon toute évidence.


    De son côté, je n'étais pas certain qu'Amycus ne soit également quelqu'un de particulièrement simple dans une relation. D'après les reproches que Krystel lui avait adressé sous mes yeux, je ne pouvais que voir qu'il n'avait pas non plus le caractère d'un gentil petit garçon... Il sortait avec l'une des perles (noire) du pays et il s'en cachait ouvertement, ne le révèle pas à ses camarades au boulot et fait comme si de rien n'était devant les yeux de la belle! Forcément, il y avait là dedans une attitude blessante au possible, en particulier pour quelqu'un doté d'une fierté plus que démesurée telle que Krystel Raybrandt. Cette fille était peut être un canon de beauté, mais elle n'en restait néanmoins pas sans cervelle, et c'était surtout cela qui la rendait bien plus dangereuse que ses atouts féminins, même si ceux ci étaient largement convaincants...


    Je remarquais cependant qu'Amycus semblait toujours prêt à plaisanter, même avec sa nouvelle petite amie (mon dieu, que j'avais du mal à me faire à cette idée!), et celui ci sourit lorsque j'évocais les talent absolument pas cachés de la française. Apparemment, rien qu'à pensé à ça, ça redonnait le sourire à Amycus, et le connaissant plutôt bien, cela montrait à quel point notre jeune amie était plutôt bonne dans ce domaine, ce qui ne m'étonnait nullement mais j'avouais que cela m'ennuyait, car cela prouvait une fois encore qu'elle avait raison en se vantant sur la question. Tout ce qui la rendait sûre d'elle, je ne savais pas pourquoi mais je détestais!



    - Ouais, je vois... m'en dis pas plus je ne veux même pas savoir! dis je en riant


    - ben... Je sais pas quoi te dire, tu t'y connais plus que moi dans ce domaine, et de toute évidence, tu connais Krystel de façon bien plus intime que moi! Enfin, m'en veux pas trop hein, pour ce que je t'ai dis tout à l'heure... Au moins maintenant tu le sais! Mais je pense juste que krystel, comme depuis qu'elle est né, ressent le besoin d'être au centre des attentions. J'pense que c'est ça qui l'a bloquée tout à l'heure...


    En fait, je pensais pas, c'était évident. Miss raybrandt était un peu la miss parfaite des légendes, noble, elle était également super riche, devait avoir trente six pôneys roses et une garde robe a faire envier la belle aphrodite, et avait surtout appris a avoir tout ce qu'elle voulait dès qu'elle le voulait, or, s'il s'agissait d'Amycus et que ce dernier la néglige, il me semblait évident qu'elle ne soit pas du tout contente. En plus de cela, elle n'avait absolument pas l'habitude qu'on lui résiste... Amycus s'excusa de m'avoir mentit et je ne lui en tenait pas rigueur, d'autant plus que j'avais dû lui échauffer les oreilles pour qu'il rechigne à ne rien lâcher!


    - Pas de soucis! Pour Poudlard, Tom a glissé un mot sous ma porte hier soir, je l'ai vu ce matin! C'est génial je trouve, on va se faire des c******* en or cette soirée, et on va bien se marrer! Je pourrais revoir Alice...

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Le boulot, toujours le boulot    Mar 2 Déc - 15:13

    Bon… Au moins les choses étaient claires entre Amycus et Krystel ! Du moins il avait compris son erreur et il ferait son possible pour se rattraper. Mais au fond il aurait du se douter que la jeune femme n’apprécierait pas d’être ignoré par celui à qui elle avait dit qu’elle changerait. Enfin bref ! C’était le passé et le serveur ne referait pas la même erreur deux fois.
    Les choses avaient aussi été mises au clair avec Torben à qui Amycus avait menti sans savoir réellement pourquoi. Son collègue savait à présent qu’il n’était plus célibataire et qu’au contraire il avait une relation suivie avec la jeune femme qui l’avait quasiment embrassé il y a peu de temps. D’ailleurs, Amycus vint à penser que Krystel aurait pu s’abstenir d’un tel comportement mais c’était tout de même lui qui avait fait en sorte que ce petit jeu malsain commence.

    Bref, toute cette histoire était terminée et Krystel avait quitté les lieux. Ne restait plus que les deux collègues sans aucun client à l’horizon. C’est ce qui permit au mangemort de donner quelques informations concernant sa relation à Torben. Concernant le fait que cette relation était compliquée, le jeune homme répondit qu’il ne savait pas quoi dire. Il lui demanda ensuite de ne pas lui en vouloir pour ce qu’il avait dit un peu plus tôt mais qu’au moins il était au courant. Amycus acquiesça d’un signe de tête et écouta la suite avant de répondre.

    Torben déclara que Krystel devait sûrement ressentir le besoin d’être le centre d’attention de tout le monde et tout le temps. Amycus sourit en pensant que dit de cette façon cela semblait presque mignon. Son attitude venait plutôt du fait qu’elle n’aimait pas qu’on lui résiste ! Alors le fait que son amant l’ait ignoré avait du faire monter en elle une colère froide mêlée cependant à de la tristesse car c’est ce que le jeune homme avait lu dans son regard si envoûtant.



    - Pourquoi je t’en voudrais ? demanda-t-il simplement. Ensuite la concernant, on peut voir les choses de cette façon mais je ne pense pas que ce soit cela qui l’ai le plus vexé !


    Amycus s’était ensuite en partie excuser avant de totalement changer de sujet pour aborder celui du Bal à Poudlard. Torben était au courant depuis le matin même car Tom lui avait glissé un mot pour le prévenir. Il déclara trouver ça génial et précisa qu’ils pourraient se faire des Or, ce qui promettait d’être marrant. Il termina en disant qu’il pourrait aussi voir Alice, sa petite amie. Amycus sourit mais il n’avait pas échappé aux premiers propos de Torben ! Il était rare que d’anciens Gryffondors veuillent s’en prendre à leur camarades de maison. Ces derniers avaient vraiment dû être odieux avec son collègue pour qu’il les haïsse à ce point.


    - Ah l’amouuuur ! s’exclama Amycus en souriant. Par contre c’est vrai que la soirée promet d’être génial… Avec comme final, Black et Potter à Sainte-Mangouste… Ce serait le rêve, dit-il pensif.


    Un rêve merveilleux même… Black n’était qu’un chien qui suivait partout son débile de pote Potter. Tous les deux agissaient d’une façon arrogante alors qu’ils n’avaient rien pour eux… Ils n’étaient que deux tâches qui encrassaient la magnificence du monde sorcier, de la planète, de l’univers…
    En bref, Amycus les détestait et serait ravi de les voir réduit en miettes.

Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Le boulot, toujours le boulot    Mer 3 Déc - 18:00

    Je ne savais pas trop quoi dire. La situation ne me regardait pas le moins du monde. Amycus et krystel était adultes. Certes, lui était un fêtard invétéré et elle une petite enfant pourrie gâtée, mais ils étaient majeurs, tatoués et vaccinés, et n'avaient de compte à rendre à personne, et encore moins à moi. Après tout, qui étais je pour donner des conseils à qui que ce soit? Je n'avais jamais été particulièrement porté sur les relations hommes femmes autres que physiques, je n'avais commencé à me « diversifier » que tout récemment, tandis qu'Amycus avait une très longue carrière de coureur de jupons derrière lui, et avait déjà vécut des tas d'expériences plus ou moins amoureuses d'après ce que j'avais compris. Il devait donc être tout à fait à même de gérer une de ces relations qu'il enchaînait après tout. D'autant que Miss Raybrandt s'était toujours montrée à même de gérer sa propre vie...


    J'avais toujours soupçonné qu'elle n'avait jamais été la personne la plus heureuse du monde. Non pas parce qu'elle était fonciérement tournée vers le mal, mais tout simplement car cette femme ne pouvait à l'évidence jamais être heureuse... Pourquoi? Tout simplement parce qu'il semblait que depuis sa plus tendre enfance, elle n'avait jamais appris à se contenter de ce qu'elle avait mais désirait toujours plus, or, ce qu'elle ne savait pas, c'est qu'un jour ou l'autre arriverait le moment qu'elle devait redouter: que quelque chose qu'elle désire de tout son être lui soit refusé et qu'elle ne puisse jamais l'avoir. Dans ce cas, le bonheur lui serait interdit. Ce style de vie et de comportement qu'elle avait adopté ne lui permettait que de connaître quelques périodes de bonheur, toutes plus éphémères les unes que les autres...


    Amycus attisa ensuite ma curiosité, mais je ne savais pas si je pouvais de nouveau le questionner à ce sujet ou non, puisqu'il n'avait pas l'air d'être spécialement enchanté de la tournure de la conversation... Cependant, j'avais bien du mal à deviner ce qui pouvait l'avoir vexé, si ce n'était pas le fait qu'elle manque d'attention. Peut être était ce quelque chose en rapport avec l'ex petite amie d'Amycus, puisque tous les deux avaient faits plusieurs allusions au sujet de cette fille durant l'entrevue, et il semblerait qu'elle était une source récurrente de problèmes et de disputes entre Krystel et mon collègue, ce qui ne m'étonnait guère étant donné que j'avais moi même une certaine expérience des ex...



    - Peut être, de toutes façons, ces affaires vous concernent, pas moi... Je ne devrais pas mettre le nez dans des affaires privées...


    Bien entendu, mes paroles n'avaient pas échappé à Amycus et il semblait se demander pourquoi je détestais autant les Gryffondor. C'est vrai que du point de vue totalement extérieur que devait avoir Amycus, cela devait paraître étrange... Après tout, les individus de nos maisons à Poudlard n'étaient pas sensés être comme une seconde famille durant les années d'étude au château? Si, sans aucun doute... Seulement, il semblait y avoir plein de choses qui m'éloignaient de ces gens... Mon histoire, nos atomes crochus aussi... Et puis ce différent avec les maraudeurs, qui avait dégénéré, encore et encore... Jusqu'à ce que nous ne nous voyions plus du tout et que l'on se mette à se haïr...Mais là, Tom toqua à la vitre derrière nous et me fit signe de venir, ce qui n'était pas très bon signe... Surement encore une corvée à faire...


    - Ca j'avoues, ça pourrait être sympa! Bon, par contre, je vais te laisser, apparemment, le boss doit avoir une commission a nous faire faire... Probablement qu'il va falloir que j'aille à pré au Lard ou je ne sais où... A plus tard Amycus!

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Le boulot, toujours le boulot    Lun 12 Jan - 13:57

    Cette journée se révélait au final pas si terrible que ça mais le jeune mangemort en avait l’habitude ces derniers temps. Depuis qu’il avait décidé de faire son possible pour arranger les choses entre Krystel et lui, tout ce qu’il entreprenait avait l’effet inverse. Il venait justement d’en avoir une nouvelle fois la preuve ce qui le fit réfléchir.
    Au final, il est vrai que sa réaction avait été stupide ! Pourquoi avait-il fallu qu’il se mette dans la tête que la sublime française préférait qu’il ne parle pas de leur histoire alors qu’elle lui avait fait comprendre qu’elle allait changer pour lui…



    *Parce que je suis trop con ! Voilà pourquoi…*


    Mais sans savoir pourquoi ! Il avait l’impression qu’il y avait autre chose… Se pouvait-il que cela est un lien avec Anna alors qu’il faisait son possible pour l’oublier ?! Sûrement. Ce ne pouvait être que ça car en y réfléchissant bien à chaque fois, hormis celle-ci, que Krystel lui avait fait des reproches Anna était mêlé à l’histoire…
    Pourtant il avait quitté la jeune femme et ce, pour son amante. D’accord il ne l’avait pas rayé de sa vie mais cela ne voulait pas dire qu’il n’aimait pas Krystel. Il continuait simplement de se soucier d’Anna. Mais n’est-ce pas normal au faon puisqu’il s’agissait de son premier grand amour ?! Est-ce vraiment si mal que ça ?!

    Ce fut lorsque Torben reprit la parole qu’Amycus sortit de ses pensées. Il déclara que tout ceci ne le regardait pas, que c’était les histoires de son collègue et Krystel et qu’il n’avait pas à s’en mêler. Le mangemort sourit mais ne dit rien… Il se contenta de parler par la suite du Bal de Noël et de son souhait de voir Potter et Black être conduit à Sainte-Mangouste.
    Cette idée ne sembla pas déplaire à son collègue qui déclara que cela pourrait effectivement être sympa à voir. Amycus trouva le mot choisi faible. Cela serait merveilleux oui !!! Il n’eut cependant pas le temps de lui faire la remarque car Tom avait appelé Torben.



    - Sans problème… A plus Torben !


    Le jeune homme regarda son collègue partir avant de constater qu’il n’y avait pas plus de clients qu’à son arrivée ! Il n’avait donc rien à faire et de nouveau il se mit à repenser aux nombreuses erreurs qu’il avait commises avec Krystel. Cela le fit soupirer. Il passa le reste de son service à réfléchir à un moyen de se rattraper auprès de la jeune femme et n’en vit qu’un ! Cependant, arriverait-il à faire ce dont il avait en tête ?!







Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le boulot, toujours le boulot    



Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum