Page Facebook  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Le Conclave des Lumières [PV Lily/Hermy/James/Sirius/Alice/Remus/E.Vance]   Dim 19 Oct - 19:21

Sirius était... Excité... Bien plus qu'avant une blague ou un match de Quidditch... Enfin de vrai combat à mort!!! Enfin de vrai enjeux!!! Enfin un moyen légal de botter le cul aux Serpy pour de bon :fusil: !!!! Car il fallait bien l'admettre, les mages noirs recruté quasi-exclusivement leurs disciples à Serpentard... Bon, trêve de plaisanterie, car la venue d'un mage noir n'était pas une nouvelle joyeuse. Loin de là, elle annonçait une période de sang, de terreur et de mort, une période où l'on ose plus sortir la nuit, où l'on ne fait plus confiance à personne, où les trahisons sont monnaies courante... Une bien sombre période en résumé...

Sirius écouta Dumbledore répondre aux questions des élèves, concernant les moldus, le ministère... Dumbledore leurs annonça qu'ils allaient tout d'abord être en période de formation, qu'ils allaient recevoir des cours particulier en plus de la Défense Contre les Forces du Mal... Sirius s'en doutait, ils n'étaient pas là pour servir de chair à canon, et il n'avait pas vraiment le niveau contre des disciples des ténèbres, du moins, pas pour l'instant...

Sirius écouta alors stupéfait Lily dire au professeur qu'il n'avait pas le droit d'utiliser des enfants pour sa guerre contre le mal, que ça soeur était déjà morte, que la violence entraîne la violence... Elle parla ensuite de franchise, qu'elle l'était peut-être trop, mais qu'elle ne pouvait pas se taire... Sirius aussi allait être franc... Mais beaucoup plus franc qu'elle, beaucoup plus dur... Sirius se disait qu'en lui disant ses vérités, peut-être arrêterait-elle de croire que sa soeur est morte à cause d'elle... Sirius laissa James et Hermione parler à Lily, puis prit la parole...


Lily, c'est pas méchant, mais sérieusement, sort toi les doigts du c*l, sort de ton délire, arrête de croire que Pétunia est morte à cause de toi quoi, et de toute façon, même si c'était le cas, ça changerait quoi??? Elle est morte et malheureusement, on ne peut rien y changer... Mais on peut changer le destion d'autres soeur, d'autres familles qui seront les victimes de se mage noir... On a besoin de toi Lily, t'es l'une des élèves les plus douées de Poudlard, et ton talent nous serait vraiment utile... D'accord tu as perdu Pétunia, mais bordel, réfléchie et ose nous dire que tu souhaites que ce qui t'arrive arrive à d'autres personnes...

Sirius regarda alors James, et lui fit un clin d'oeil discret avant de rajouté: Et puis, si t'es pas là, qui veillera sur James??? Je serais pas toujours là pour lui éviter de se blesser, le pauvre se blesse déjà quand il se cure le nez avec sa baguette, alors tu le vois vraiment combattre des partisans du mage noir??? Si tu étais là, tu pourrais l'aidé, tu pourrais tous nous aider... J'ten prie, reste Lily...

Bien sûr, Sirius ne pensait pas tout ce qu'il avait dit, James était un élève des plus doué, qu'il était très autonome et qu'il saurait se débrouiller tout seul, mais Sirius espérait faire comprendre à Lily que sa présence pourrait sauver des vies, qu'elle serait utile à tout le monde... Il avait pour cela utilisé, il fallait l'admettre, des propos très dur, pour briser la coquille dans laquelle la jeune fille s'était enfermé depuis la mort de Pétunia... Sirius était persuadé qu'ensemble, ils pourraient la convaincre de rester. Ils utilisaient différentes approches, comme la douceur pour James, la raisons pour Hermione, ou la brutalité pour Sirius....
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Le Conclave des Lumières [PV Lily/Hermy/James/Sirius/Alice/Remus/E.Vance]   Lun 20 Oct - 4:52

    Une autre question fut posée par Alice et c'est après cette dernière que se fut tut que le Directeur de Poudlard reprit la parole. Il répondit aux questions posées par les élèves et leur expliqua qu’il les entraînerait lui-même, leurs cours de Défense contre les Forces du Mal n’étant pas suffisamment poussées pour la future mission qui les attendait. Cela motiva la Serdaigle un peu plus car recevoir des cours d’un sorcier aussi puissant que Dumbledore n’était pas donné à tout le monde et la blonde en avait pleinement conscience…

    Cependant, alors que tous semblaient sur le point d’accepter la proposition faite par le directeur de l’école, la réaction de Lily fut toute autre ! Après avoir quitté les jambes de son petit ami, la rousse s’adressa à Dumbledore sur un ton remplit de colère qui surprit la septième année. Comment pouvait-elle s’adresser à un homme aussi noble que lui de cette façon ? Emmeline jeta un coup d’œil aux autres pour voir si les élèves rouges et or comprenaient mieux qu’elle mais ce n’était apparemment pas le cas. Même James avait l’air étonné !

    Alors que Lily continuait de parler avec colère, expliquant au Directeur qu’il n’avait pas à demander de telles choses à des enfants, Emmy appris certaines choses qu’elle ignorait… Comme le fait que la sœur de la préfète avait été tuée, qu’elle voulait quitter l’école… D’ailleurs elle venait même de dire qu’elle allait quitter cette pièce.
    La Serdaigle eut beau réfléchir aux propos tenus par sa camarade, elle ne la comprenait vraiment pas ! Elle voulait renoncer à ses pouvoirs parce qu’elle venait de perdre quelqu’un… Mais le meilleur moyen n’était-il pas de se servir de ses derniers pour protéger ceux qui restaient ? Emmeline aurait voulu tenté de faire quelque chose pour convaincre la Gryffondor de rester mais elle ne la connaissait pas assez pour le faire…

    Cependant, James n’était pas resté inactif et avait rejoint sa petite pour lui prouver qu’elle faisait fausse route, qu’elle se trompait et qu’avec ses talents elle pourrait aider des tas de gens. Il lui cita des exemples, faisant son possible pour confirmer ses dires… La Serdaigle remarqua à quel point le jeune homme pouvait trouver des mots convaincants et espérait que cela ferait rester Lily.
    Mais apparemment, il n’était pas le seul à vouloir retenir la rousse car ce fut au tour de Miss Granger de prendre la parole et d’expliquer à Lily sa façon de voir les choses… Cependant, quelque chose d’autres retint l’attention d’Emmeline, quelque chose de beaucoup plus intriguant !

    Comment cela se faisait-il que la nouvelle semblait savoir autant de chose au sujet de ce mage noir et de tout ce qui ce tramait autour de lui… Comment savait-elle qu'il devait sûrement déjà avoir commencé à recruter des fidèles et ce, au sein même de l'école ? La blonde regarda les autres, cherchant à voir si l’un d’eux avait relevé cet étrange détail puis reporta son attention non pas sur Lily comme tout le monde le faisait mais sur cette nouvelle prénommée Hermione.
    La Serdaigle avait l’étrange impression que celle-ci en savait plus qu’elle n’en disait ! Mais était-ce juste une idée farfelue ou bien y avait-il vraiment un mystère autour de cette fille !


    *Pourquoi j'ai l'impression d'être la seule à trouver ça étrange ? C'est moi qui me fait des films ou est-ce que c'est les autres qui ne font pas attention à tous les "mystères" qui entourent l'arrivée de cette nouvelle ?*

    Emmeline quitta brièvement ses pensées et porta son regard sur Sirius lorsqu'il prit la parole à son tour à l'attention à Lily... Contrairement aux deux autres Gryffondors, le brun fut plus direct et plus dans ses dires mais cela ne l'empêcha d'ajouter une légère pointe d'humour concernant les compétences de James à se défendre...
    Quand il se tut, la blonde regarda la préfète des rouges et or, cherchant à savoir ce qu'elle allait décider ! La Serdaigle aussi savait que la rousse était une élève très douée et que sa présence serait un atout considérable, elle aussi voulait lui dire que la mort de sa sœur n'était en rien sa faute ! Ces derniers temps les meurtres s'étaient multipliés dans Londres et sa banlieue...

    Cependant, Emmy préféra garder le silence... Elle ne connaissait pas assez la jeune femme pour pouvoir se permettre de lui dire ce qu'elle devrait faire ou non... d'ailleurs elle ne connaissait quasiment personne de tous les élèves présents !

avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Le Conclave des Lumières [PV Lily/Hermy/James/Sirius/Alice/Remus/E.Vance]   Lun 20 Oct - 16:05

Alice remit une mèche de cheveux derrière son oreille. Sa nervosité grandissait à chaque instant. Elle sentait ses épaules se tendre, ses muscles se bander et son dos se raidir à chaque instant. Son mal de crâne carabiné l'empêcherait certainement de dormir cette nuit mais pour l'instant, tout cela n'était que détail et il y avait beaucoup plus important : Dumbledore et ses réponses. Les oreilles grandes ouvertes, c'était bien la première fois qu'Alice écoutait avec autant d'attention un professeur. Elle ne se lassait pas de l'écouter. Il fallait dire que ce qu'il leur disait faisait grandir une excitation nouvelle en elle.

Alcie n'avait jamais été du genre à se mettre en avant. On la connaissait de nom, on visualisait facilement son visage mais malgré son arrogance et sa tendance à se laisser vite aller à la baggare elle restait une élève parmi tant d'autres qui ne cherchait pas à se distinguer dans la masse. Mais l'opportunité de se battre pour la liberté offerte par Dumbledore était trop belle. On faisait rarement appel à elle quand il y avait quelque chose d'important à faire. On contactait plutôt les élèves comme les Maraudeurs ou Lily mais c'était tout. Savoir que l'on comptait sur elle pour quelque chose d'aussi important, flattait son ego mais lui insufflait assez de courage à l'idée d'avoir un jour à combattre son frère ainé.

Cependant, si Alice et les autres semblaient approuver le projet de Dumbledore, Lily Evans semblait loin de partager "l'enthousiasme" des autres. Loi de là même. Elle accusa Dumbledore de les manipuler et les révélations qui suivirent mirent Alice à mal. Elle eut l'impression qu'on venait de la gifler. Lily avait perdu sa soeur. Sa soeur était morte et tous les morts que prononçaient Potter et les autres lui semblaient vides de sens. Elle avait perdu son frère, pas de la même manière certes, mais aucun mot n'avait réussit à la consoler. A la seule différence de Lily, c'était qu'Alice avait choisi la voie de la vengeance plutôt que celle de la fuite. Elle répugnait à le dire et elle ne lui avouerait certainement jamais. Pour Alice, Lily était en train de fuir. Fuir les problèmes, fuir sa peine, fuir son monde ! Certes Alice était mal placée pour dire quoique ce soit mais elle doutait que Lily fut capable d'abandonner tout ce qui l'entourait depuis désormais cinq ans et demi : ses amis, James et le reste. Mais Alice n'était pas à la place de Lily. Elles avaient peut-être perdu toutes deux quelqu'un -de manière différente mais cela revenait au même- mais elles ne réagissaient pas de la même façon à leurs soucis personnels.

Le regard fixé sur le fond de sa tasse, Alice entendait sans vraiment écouter James Potter tenter de raisonner sa petite amie. Les mains de la Gryffondor serraient convulsivement la porcelaine. Les dents serrées, les jointures blanches, Alice releva la tête à toute vitesse en voyant la réaction d'Hermione. avait-elle conscience que sa façon de réagir était suspecte ? Elle ne connaissait pas la soeur de Lily - une certaine Pétunia apparemment- pourquoi donc avait-elle crié ainsi ? Un regard vers Emmeline lui prouva qu'elle n'était pas la seule à s'inquiéter de cete drôle de réaction.

Les paroles que prononçaient les jeunes qui l'entouraient lui donnèrent les larmes aux yeux. Alice lutta contre l'émotion qui l'étreignait. Pas question de pleurer. Les yeux brillants, l'Ecossaise serra les machoires. Au fond d'elle, elle se sentait réagir de manière égoïste : elle voulait se battre pour s'opposer à son frère. Lui prouver qu'il avait choisi la mauvaise voie et qu'il n'était justement plus son frère.


*Tu te bas aussi pour la liberté, ce n'est pas rien, souffla une voix dans son esprit.*
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Le Conclave des Lumières [PV Lily/Hermy/James/Sirius/Alice/Remus/E.Vance]   Sam 25 Oct - 14:08

[HJ] Pardonnez mon retard... =/ [/HJ]

Jusque là, Dumbledore avait été agréablement surpris par la réaction de ses jeunes protégés. En effet, le vieil homme s’attendait à quelques protestations, à l’évocation de certaines angoisses et à nombres de questions délicates à aborder. Mais dans un premier temps, il n’en fut rien. Aussi, mit-il les jeunes gens à l’aise en leur répondant d’un ton calme et posé, comme à son habitude, finalement ravi de voir qu’il n’aurait pas à se justifier de chacun de ses faits et gestes. Non pas qu’il ne faisait pas confiance à ses élèves ! Mais il les jugeait trop jeune pour comprendre certaines choses que seul l’âge et la raison avait dévoilé à ses yeux.

Lorsque Lily prit la parole, Albus fut donc plus ou moins surpris par son intervention. Un léger sourire s’étira sur ses lèvres, mélange homogène de stupeur et d’amusement. Stupeur parce qu’après ces longues minutes passées à répondre aux questions des étudiants, il ne s’attendait plus à une quelconque forme de revendication ! Amusement parce qu’il n’était que partiellement étonné de la réaction de la Gryffondor, s’attendant à tant de perspicacité et de lucidité de sa part. De tous les jeunes gens réunis dans cette pièce, Miss Evans était sans aucun doute la plus mature et celle qui gardait le plus la tête sur les épaules. Ses interrogations étaient justifiées ! Aussi, il s’apprêta à y répondre.

Mais c’était sans compter sur l’intervention inopinée de James Potter par lui-même de raisonner la jeune fille, lui rappellant qu’elle n’était pas responsable de la mort de sa sœur. Cette histoire était bien entendue remonter jusqu’aux oreilles de Dumbledore. La mort de Pétunia Evans était apparue comme une tragique nouvelle à ses yeux puisqu’elle annonçait le début d’une guerre sans frontière qui ne ferait aucune distinction entre sorciers et moldus. Et le pire était sans aucun doute le fait que le Ministère fermait les yeux. Quoiqu’il en fût, l’intervention de James était la bienvenue et celles qui suivirent – opérées par Hermione et Sirius – ne firent que renforcer la sensation qu’avait le directeur d’avoir concquis la majore partie de son public.

Gardant son calme, comme à son habitude, Dumbledore fixait silencieusement Lily qui s’était dirigée vers la porte de la salle sur demande et semblait attendre l’autorisation du directeur pour prendre congée. Observant la jeune fille d’un regard azur qui se voulait tranquille, appelant le retour au calme et ce pour tout le monde, le directeur finit par reprendre la parole.


-Vous êtes en état de choc, Miss Evans, et vous traversez une période de doutes ce qui est tout à fait comprhensible après ce que vous avez subi ! Peut-être que j’ai fais une erreur en vous conviant à cette réunion ! Il est évident que vous n’avez pas pu faire votre deuil et chacun ici peut comprendre votre douleur ! Aussi je ne vous retiendrai pas et ni ne vous contraindrai à rester en notre compagnie !

Tout en parlant, Dumbledore désigna la porte d’un léger geste de la main.

-Sachez néanmoins que je ne mêle pas des enfants à cette histoire mais de jeunes futurs adultes talentueux qui représentent l’espoir du Monde des sorciers ! Cela peut vous paraître comme une lourde tâche pesant sur vos épaules, j’en conviens. Vous n’êtes pourtant pas seuls ni livrés à vous-même. Jamais je ne vous confierai une tâche qui vous mènerait à une mort certaine ! Je ne suis pas votre ennemi, Lily… Et vous pouvez me confier vos craintes, vos doutes et vos remords, je suis là pour vous aider…

Balanyant la salle d’un regard bleu circulaire, Albus précisa ainsi, sans un mot, que ces paroles s’appliquaient à chacun des élèves présents dans cette pièce. Il finit par poursuivre :

-Encore une fois, je ne vous retiens pas, Miss Evans. Néanmoins, vos amis ont raison. Vous n’êtes en aucun cas responsable de la mort de votre sœur et il ne s’agit pas là de reproduire les mêmes erreurs mais d’éviter le pire ! Personne en cette pièce n’est animé d’un désir de vengeance ! La seule chose qui nous guide est notre besoin de justice !

Plongeant son regard azur dans celui de Lily, il termina :

-Je sais que vous saurez prendre la bonne décision, Miss Evans… L’Ordre du Phénix ne se ferme pas à vous ! Et quoiqu’il en soit, la porte de mon bureau vous est toujours ouverte…
avatar



Nombre de messages : 7329
Age : J'ai eu, en Février, 18ans. Sinon je suis enceinte de 7mois à la date du 01 octobre
Groupe : du bien ! Parce qu'on a la classe *sbaff*
Caractère : Patiente - Courageuse - Téméraire - Tigresse - (Lunatique en ce moment, et à fleur de peau)
Crédits : : Ava(c)Kanala || ico(c)Fogliaverde
Date d'inscription : 08/02/2008




Lily Evans Potter

Fondatrice
Tyran et presque enceinte


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 24
MessageSujet: Re: Le Conclave des Lumières [PV Lily/Hermy/James/Sirius/Alice/Remus/E.Vance]   Jeu 6 Nov - 19:48

Depuis la mort de sa sœur, la vision du monde de Lily avait changé catégoriquement. Elle qui pensait qu’il y avait du bon en tous. Elle qui était toujours prête à se battre pour une juste cause. Elle qui était très fière d’être une sorcière, et faisait tout pour être la plus assidue possible. A présent, tous ce qu’elle voulait c’était égoïstement e plus souffrir, ne plus ressentir cette douleur qui lui compressait continuellement le cœur. Le problème c’est qu’elle ne s’apercevait pas qu’elle faisait à son tour beaucoup de mal autour d’elle, et surtout à celui qu’elle aimait. Car oui, elle ressentait de l’amour pour James à présent, même si elle ne lui a jamais dis.

Le préfète avait perdu sa foi, ses convictions en l’humanité et en le fait que posséder des pouvoirs pouvaient aider à changer la planète en quelque chose de meilleur. Pour elle, cela ne lui avait apporté que du malheur si on y regardait de plus prêt. En entrant à Poudlard, elle avait déjà commencé à perdre sa sœur, celle qu’elle aimait pourtant énormément. Leur complicité n’avait été plus que du passé. Et maintenant, cette dernière était morte, dans sûrement beaucoup de souffrance, à cause de Lily, et de son statut qu’elle ne voulait plus.

En fait, malgré tous ce qui s’était passé de mauvais entre les héritières Evans, jamais elle n’en avait tenu compte. C’était simple, quand elle accordait son affection, c’était pour très longtemps, et plus fort que toutes les épreuves qu’on pouvait lui affliger. Cela expliquait le fait qu’elle soit toujours accrochée à Severus, qui pourtant la rejette cordialement. Cela expliquait pourquoi aussi elle était aussi virulente dans ses propos et autant en colère. Quel est le rapport vous vous demandez? James touts simplement.

James… Celui qui était arrivé à lui ravir son cœur. Et pourtant cela n’avait pas été du gâteau. Poussée par un je ne sais quoi, la rouquine lui avait accordé de l’approcher, de lui montrer qui il était réellement. Cela avait abouti après de très nombreuses péripéties par l’aboutissement des efforts du jeune homme. Enfin, elle avait décidé de sortir avec lui, se brouillant avec son meilleur ami à cause de ça. Elle s’était même donnée à lui, chose qu’elle s’était interdite, ne voulant pas être un trophée, un nom sur sa liste de conquête. Tout cela pour vous dire qu’elle tenait à lui plus qu’elle ne l’aurait imaginé et que le fait qu’il se lance dans une guerre qui n’allait mener à rien, juste à lui ôter la vie…

Non, elle ne supportait pas cette idée. Comment fait pour qu’il comprenne ? Qu’il comprenne qu’il fait une erreur et pas qu’une petite ? A son stade, la sorcière était prête à lui demander de choisir avec elle. Enfin non. Après tout, ces derniers temps, elle repoussait les êtres qui lui étaient proches, voulant rester dans son malheur. Elle pensait mériter se fardeau, cette culpabilité, et ne voulait pas qu’on l’aide à l’amoindrir, voir le faire disparaître. C’était certes stupide, mais elle ne voyait pas que ça l’empêché de faire son deuil et de passer à autre chose, sans pour autant oublier sa sœur.

Contrairement à ce qu’ils auraient voulus, les paroles de James, ajoutée à celle de Hermione, puis celles de Sirius, et enfin celles de Dumbledore, ne changèrent rien, mise à part l’énerver encore plus. Les deux gryffondors avaient été trop loin, voulant faire réagir Lily. Mais ils allaient avoir le revers de leurs dires, et quel revers… Se laissant complètement emportée, elle leva les yeux aux ciels, comme si elle était complètement blasée par eux. Sur un ton des plus sec et colérique, elle laissa un flot de mot s’échapper de sa bouche, un flot qu’elle ne pu contrôler, en regardant à tours de rôles les deux élèves :


-Oh vous deux… je serais vous, je me tairais. Vous ne savez pas ce que cela est de tenir à quelqu’un. Il n’y a que votre petite personne qui compte et les autres non, ils ne sont que de vulgaires objets avec lesquels vous jouez ! Il n’y a pas besoin d’être extralucide ou voyant pour voir et savoir que vous acceptez d’entrer dans l’ordre, juste pour parfaire votre gloire et votre célébrité… Redescendez sur terre un peu les garçons ! Les enjeux sont trop importants, il ne s’agit pas d’un vulgaire concours de celui le plus courageux, ou le plus aimés, ou je ne sais quelle autres conneries. Vous mettez vos vies en danger, et vous pouvez y laisser cette dernière ! Mais encore une fois, vous ne pensez pas à ceux qui peuvent tenir à vous, qui vous aiment et qui se retrouveront avec un vide en eux quand vous ne serez plus de ce monde !


Elle y était allée fort, ignorant complètement la nouvelle arrivée sois disant de France. Cette dernière parlait sans savoir… Cela ne valait pas le coup de relever ses dires, car de toute façon, Lily s’en fichait totalement en cet instant. Ce n’est pas Lily ? Peut-être, mais elle n’était plus vraiment elle-même ces derniers temps, ça crevait les yeux. Elle ne pensait pas totalement ce qu’elle avait dit, et surtout le début, en affirmant qu’ils étaient égoïstes, et ne pensaient qu’à eux. Elle savait qu’ils avaient un cœur, même si elle venait de dire le contraire. Mais il y a toujours un mais malheureusement dans toute chose.

La préfète avait peur, peur de souffrir de nouveau, de perdre un de ses proches. Non cela serait trop dure à supporter, elle en avait déjà assez sur les épaules, et de supporterait pas en plus. Ce sentiment l’emportait sur tout le reste, et en essayant de les préserver, elle les perdait sans s’en rendre compte. Egalement, elle mettait en péril sa relation avec le gryffondor, sans le vouloir, ni le voir, car même si elle n’était plus aussi proche de lui depuis, elle continuait de l’aimait. D’ailleurs, inconsciemment, la rouquine rejetait ses proches pour ne plus souffrir, ne voyant pas qu’ils étaient les seuls à pouvoir l’aider à aller mieux.

Se tournant un dernier instant vers Dumbledore, elle ne laissa à personne en placer une, et continua à dire le fond de sa pensée. Sans restriction, sans se modérer. Après tout, il fallait que cela sorte. Rien ne s’arrangera si elle ne laisse pas la colère qu’elle ressentait s’échapper d’elle. De toute façon, rien ne la ferait changer d’avis en cet instant. La rouquine était après tout très têtue, et encore plus à présent, ne voulant pas voir le reste. La main sur la poignée, elle ouvrit la porte de la salle. Regardant droit dans les yeux le directeur, elle lui dit d’une voix très respectueuse cependant, avant de partir, sans un regard derrière elle :


- Je sais très bien ce qu'il en est, et la cause de la mort de Pétunia... Je n'ai pas envie d'en parler, jamais plus. IL n'y a rien d'autre à dire sur ce sujet, qui ne concerne que moi, et moi seule... Car c'est ce que je suis en fait... Quoi qu'il en soit, quoi que vous disiez, nous sommes des enfants, des adolescents qui vont servir de chaire à canon dans cette fichu guerre… Le futur de ce monde? Oui, peut-être, mais ce que vous demandez, c'est de se sacrifier pour les autres, et j'en suis désolée professeur, mais j’ai assez donné. Encore une fois, je ne vous servirais à rien du tout et le mieux pour moi c’est retrouvée ma vie moldue que je n’aurais jamais dû quitter... Je vous souhaite bon courage pour votre tache, même si je reste persuadé que cela est du suicide pure et dure. Si vous vous demandez, même si je n’adhère pas à vos idées, je ne dirais rien sur votre organisation, vous avez ma parole…

_________________
Much as you blame yourself, you can't be blamed for the way you feel Had no example of a love, that was even remotely real. How can you understand something that you never had. Ooh baby if you let me, I can help you out with all of that. Let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. Let me love you And all your trouble Don't be afraid, let me help. let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. let me love you A heart of numbness, gets brought to life I'll take you there
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
PNJ↯ Votre vie est entre mes mains
avatar



Nombre de messages : 1818
Date d'inscription : 08/05/2008




Maître du Jeu

PNJ
Votre vie est entre mes mains

MessageSujet: Re: Le Conclave des Lumières [PV Lily/Hermy/James/Sirius/Alice/Remus/E.Vance]   Jeu 6 Nov - 21:41

L'intrigue se dessine... Je vais vous demander à tous (sauf Lily, qui a déjà conclut pour sa part), de faire un dernier rp où vous pouvez y détailler votre pensée sur votre accession à l'ordre, ou encore votre réaction face à celle de Lily etc... le but est de clore la mission pour que nous puissions poster la nouvelle intrigue, dites vous que plus vite vous posterez plus vite on vous la fera découvrir! De plus, la façon dont vous concluerez ce rp peut beaucoup influencer votre personnage, songez y!


Je ne donne pas d'ordre de passage, mais vous avez une semaine!


Bon courage à tous!
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Le Conclave des Lumières [PV Lily/Hermy/James/Sirius/Alice/Remus/E.Vance]   Ven 7 Nov - 8:57

Tel un poisson qui s'apprête à gober un moucheron s'aventurant dans les eaux saumâtres des marais, Hermione ne pu sortir un seul son de sa bouche, la laissant entrouverte, hébêtée par le discours passionné et déterminé de miss Evans.
La jeune fille allait bientôt se réveiller, ce n'était pas possible... Lily decidant de redevenir une moldue alors que celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom était en pleine ascension.... Et puis quoi encore?!! Autant leur annoncer qu'elle allait épouser le père noël, cela aurait fait le même effet!
Hermione se ressaisit, en secouant vivement la tête. Mais hélas, elle ne rêvait pas. Lily était sur le point de partir, visiblement bouleversée et très en colère contre quelque chose qui lui semblait irréelle: le très respecté directeur de l'école allait envoyer ses meilleurs élèves, des enfants, des bébés bourrés d'innocence et de naïveté se faire massacrer à la guerre.


*Arrêtez!!!!! Je vais pleurer!!!*

Ce n'était pas possible d'entendre un truc pareil. Non. Surtout venant de Lily Evans, une des filles les plus populaires de l'école, une Gryffondor dont le courage n'était plus à prouver, qui faisait preuve, à l'instant, d'un aveuglement et d'une lâcheté sans pareil.

Les nerfs de miss Granger commençaient à la titiller de plus en plus violemment, au fur et à mesure que Lily débitait son discours. Mais le point culminant de la colère atteignit son paroxisme lorsqu'elle déclara qu'ils n'étaient tous que des enfants et accusait presque Dumbledore de meutrier et manipulateur.. . Et là elle ne pu que rétorquer au bord de la crise de nerf:


- À 16 ANS!!? ON N'EST PLUS DES ENFANTS À CET ÂGE! DANS UN AN ON EST MAJEUR JE TE SIGNALE!!! ET MONSIEUR LE DIRECTEUR N'A PAS CONVOQUÉ DES 1ER ANNÉES QUE JE SACHE!

Cette réaction ne convenait pas du tout à Hermione, normalement si réfléchit, mais peut-être était-ce le trop plein de changements, d'imprévus qui rendaient leur mission de plus en plus compliquée voir impossible qui fit que sa colère et ses cris la surpris elle même.
Cela eut au moins l'effet de la ressaisir et la calmer, à défaut de changer le choix de Lily.
Elle se recentra avec un raclement de gorge, une grande inspiration et dit avec calme mais accompagné d'un regard non moins flamboyant:


- Désolée.... Je me suis emportée. Fait ce que tu veux Lily. Mais je n'approuve pas ta décision même si j'ai l'intime conviction que mon avis ne t'influencera pas. Ce n'est pas digne d'un membre de la maison d'un Gryffondor. C'est tout.

Elle tourna les talons, retourna à sa place et s'assit calmement mais toujours fixant la scène pour ne pas en manquer une miette.
Dans le même temps, les petites cellules grises dans le cerveau de la jeune fille effectuaient un travail acharné en vue de trouver une réponse logique à ce soudain revirement de situation, à ce non sens flagrant: une Lily Evans qui soit-disant si bouleversée par la mort de sa chère soeur Pétunia, renie ses propres pouvoirs magiques et se retire afin de retourner dans le monde matérialiste des moldus...Ridicule!

Si on perd un membre de sa famille moldue, on est normalement épris de vengeance, de justice. C'est humain. Mais on ne se retire pas de cette façon. À moins qu'on se sente une partie responsable de cette mort. Hum... Donc, éventuellement Lily aurait d'une manière ou d'une autre causer la mort de sa soeur.. À moins qu'elle se sente responsable juste parce qu'elle est une sorcière et que sa soeur en est devenue la victime. Tout aussi improbable.
Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom s'attaquait à n'importe quel moldu, ayant un sorcier dans sa famille ou non. Les personnes n'ayant aucun talent magique étaient considérés comme des jouets ou du bétail. Il faut être aveugle pour ne pas voir ça!
Et si Lily revenait dans le monde de sa soeur et de ses parents, elle devenait une cible parfaitement exposée, tellement plus simple à toucher et surtout, surtout tellement inoffensive.
Dans son monde à elle, Madame et Monsieur Potter avait été des aurors redoutables, dont le Lord essayait par tous les moyens d'éliminer.
Donc là, la justicière qu'elle avait été n'allait jamais être. À moins que....


Et si quelqu'un l'avait influencée?? Et si elle était sujette à un sort de manipulation mentale? Ce serait aussi probable! Et si....

Les serpentards... Hermione avait bien vu que Severus avait été collé aux basques de Lily, et son regard à lui trahissait beaucoup de choses.. En outre, c'était un legimens, donc probablement un expert à la manipulation mentale.. justement.

Anna qui était sortie avec un certain Amycus Carrow dont le nom ne disait rien de bon à Hermione... Carrow.. elle associait inconsciement ce nom à d'autres tels que Greyback, Malefoye, Mulciber...des mangemorts.
Et maintenant, d'après les racontards des dortoirs, Anna avait beaucoup été vue avec Sirius. Pourquoi? Parce qu'elle avait ouvert les yeux sur Amycus ou bien parce qu'il l'avait manipulé? Peut-être qu'Anna travaillait pour les vilains pas beaux et se rapprochait d'un résistant potentiel pour mieux lui tirer les vers du nez, le contrôler...

Et ce fameux Jessy... Dès qu'elle avait eu l'occasion de discuter avec des Serpentards et qu'ils effleuraient le sujet des naissances et de la pureté du sang, ce nom aparraîssait. Qui était-il exactement?

Tel un étaux, les serpentards encerclaient les résistants potentiels, sans en avoir l'air ... et pouvaient avoir n'importe quelle information les concernant.

Tout cela ne lui permettait pas de conclure à une manipulation mentale, une influence quelconque sur la décision de Lily, mais une chose était sure: l'ennemi avait déjà commencé son plan machiavélique, la partie avait déjà commencée, bien avant que la résistance ne se réveille.


Hermione regarda alors Dumbledore. Elle devait enquêter, tirer plus d'informations. Comment était morte Pétunia? Elle n'oserait jamais demander cela directement à Lily, traumatisée par le drame, et puis avec le coup de sang qu'elle venait d'avoir contre elle, Lily n'aurait peut-être pas envie de se confier si facilement. Son regard se posa sur James...
James? Peut-être savait-il quelque chose. Et lui non plus n'approuvait pas cette décision.
Puis balayant la salle, elle vit Sirius. Depuis l'incident du saule, et vu son attitude lorsqu'elle s'était présentée tout à l'heure au début de l'entretient, il n'était pas forcément un allié. Par contre Anna l'était. Donc Anna serait la prochaine à voir.
Et puis les autres, les filles de cette salle. Hermione remarqua qu'elle ne les connaissait pas suffisament. Elle pouvait en apprendre beaucoup...

Bref, une longue série de fouinage allait s'ouvrir à elle.

Mais le premier était Dumbledore. Il fallait l'informer, absolument au plus vite, que RIEN n'était en train de se passer comme avant..
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Le Conclave des Lumières [PV Lily/Hermy/James/Sirius/Alice/Remus/E.Vance]   Sam 8 Nov - 18:32

James était assis à côté de son frère de coeur, avec la fille de ses rêves sur les genoux, et face au directeur de l'école. Il était entouré de ses camarades, et n'aurait pu se sentir mieux. Etre là lui donnait la sensation d'être terriblement important, de faire partie d'un plan à grande ampleur. Il était totalement opposé à tout ce que faisait la menace montante, et à toutes les idées qu'elle prônait. Il détestait ce mage noir sans même pouvoir mettre un visage sur son nom. Aussi le jeune homme avait tout de suite accepté la proposition de Dumbledore d'entrer dans l'Ordre du Phénix. Ils allaient se battre, pour le bien. Ils allaient se battre pour qu'il n'arrive plus de malheur comme il en arrivait à Lily. Et ça plaisait beaucoup James.

Il avait cru que sa petite amie accepterait tout comme lui, mais il s'était trompé. Lily ne partageait pas leur avis à tous, bien au contraire. Elle les estimait trop jeunes pour se battre. Comme s'ils étaient encore des enfants. D'accord, ils l'étaient peut-être, rien que des gamins qui avaient toute la vie devant eux, et encore beaucoup de choses à apprendre. Mais dehors, le monde devenait dangereux, et ils ne pourraient plus se permettre de rester ces enfants bien longtemps. Qu'elle le veuille ou non, ils allaient tous devenir adultes en bien peu de temps.

James avait voulu lui faire entendre raison. Il avait voulu lui dire qu'elle avait tord, qu'ils étaient capables de se battre, et qu'ils avaient raison de le faire. Qu'ils avaient aussi le droit de se battre, parce que ce monde qui était en danger, c'était aussi le leur. Il avait voulu la faire rester, la convaincre. Il y avait mis toute son énergie et tout son coeur. Puis Hermione avait pris le relais, et enfin Sirius. Tous les trois, ils s'étaient levés et avaient pris la parole, juste pour faire rester Lily. James voulait qu'elle entre dans cette organisation elle aussi. Il voulait qu'elle en fasse partie, parce qu'il voulait se battre avec elle.

Mais tous leurs espoirs furent déçus, car la préfète les rembarra. Même les paroles du directeur n'eurent aucun effet sur elle. Elle semblait sourde à tout conseil, sourde à tout propos. Les mots choquèrent et blessèrent le Maraudeur, lorsque sa petite amie s'adressa à Sirius et à lui. Elle lui parlait comme s'ils n'avaient jamais rien vécus ensemble, comme s'ils étaient en troisième année. Merde à la fin, ne lui avait-il pas montré qu'il n'était pas le mec qu'elle décrivait à l'instant ? Il savait qu'elle avait de la peine et qu'elle était en colère, mais ça ne justifiait pas tout. Si c'était là l'image qu'elle avait de lui, pourquoi étaient-ils ensemble, alors ? Les mots de la préfète mirent fin à la conversation, concernant le jeune homme. Sans une parole de plus, il retourna s'assoire à sa place. Il saisit sa tasse qu'il avait posé sur la table, et se mit à siroter son thé, les yeux fixés sur le tapis.

Lily était allée trop loin dans ce qu'elle avait dit. Cela faisait des jours que le garçon lui courait après et faisait l'impossible pour lui redonner goût à la vie. Il se pliait à tous ses désirs, il exhauçait tous ses souhaits. Il passait ses journées à se demander ce qu'il pourrait bien faire pour lui rendre le sourire. Ce qu'il pourrait bien faire pour que ça s'améliore entre eux. Il ne voulait pas la perdre, et refusait de croire que son couple ne survivrait pas à la mort de Pétunia. Mais cela semblait pourtant de plus en plus évident. Il sentait la fin venir, et il ne pouvait rien faire. Il en faisait déja bien plus que sa part. Lily voulait être seule, et elle finirait par l'être.

Il l'écouta quitter la salle, sans lever les yeux. Qu'elle déverse son flot de colère, mais pas sur lui. La voir dans cet état le peinait sincèrement, mais après ce qu'elle venait de lui dire, il ne savait plus vraiment ce dont il avait envie. Continuer à tout faire pour faire durer son couple, ou laisser Lily partir comme elle cherchait à le faire ? Il ne dit pas un mot de plus pour chercher à la retenir, mais par Hermione Granger. James se demandait pourquoi elle tenait tant à voir Lily intégrer l'Ordre. Mais il aurait le temps de voir cela beaucoup plus tard, ce n'était pas ce qui lui importait pour le moment. Ce n'est qu'une fois que Lily eut refermé la porte derrière elle que le jeune homme releva la tête pour poser son regard sur le directeur.


-Alors, quand aura lieu la prochaine réunion ?
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Le Conclave des Lumières [PV Lily/Hermy/James/Sirius/Alice/Remus/E.Vance]   Sam 8 Nov - 22:17

    Les mains d'Alice tremblèrent et sa tasse tinta dans sa soucoupe. Elle posa les deux sur ses cuisses et tenta de se calmer. Désespérement. Elle avait la gorge définitivement nouée et elle luttait à chaque instant contre les larmes. Les dents serrées à lui en faire mal, la jeune fille fixait la tapis en clignant des yeux à plusieurs reprises. Elle sentait son coeur battre dans sa poitrine comme si on s'amusait à rouer celle-ci de coups. Les premières paroles de Lily Evans avaient semé le doute dans l'esprit de la Gryffondor.
    Savait-elle dans quoi elle mettait les pieds ? Avançait-elle, aveugle à toute manipulation du Directeur ?

    Elle n'osait prendre la parole parce qu'elle n'avait rien à faire, à dire à Lily qui accaparait l'attention. Qu'aurait-elle pu lui dire ? Qu'elle était désolée et qu'elle comprenait ? Bien sur qu'elle comprenait. N'avait-elle pas "perdu" son frère qui aujourd'hui adhérait à toute cette discrimination envers les nés moldus et moldus. N'avait-elle pas perdu tout contact avec sa mère ? N'étaient-ce pas son frère cadet et sa mère qui lui reprochaient à raison le départ de David ?
    Si ! Mais elle ne pouvait rien dire. La douleur qui enserrait sa poitrine tel un étau la faisait souffrir et elle ne faisait pas confiance à sa voix. De plus, elle n'aurait rien trouvé de plus profond que ce que lui disaient James Potter, Sirius Black, Hermione Granger ou encore Dumbledore.
    Le comportement étrange d'Hermione partit aux oubliettes quand Lily rembarra les quatre personnes qui cherchaient à la raisonner. De lui dire qu'en se battant, elle pourrait peut-être sauver d'autres vies de moldus, aussi menacés que l'avait été sa soeur. Mais Evans restait sourde à tout cela et Alice ne comprenait pas. Elle aurait pu dire que Lily était stupide de refuser pareille vengeance mais cela ne la regardait pas. Elle n'avait pas à juger les actes de la rouquine.

    La Française s'emporta brusquement, faisant sursauter Alice qui faillit en lacher sa tasse de thé. L'Ecossaise songea que la réunion qui s'était si bien déroulée jusque là prenait un tournant quelque peu désagréable et peut-être un peu dramatique. La jeune fille suivait des yeux l'avancée de sa camarade jusqu'à la porte. Elle annonça qu'elle désirait revenir à la vie moldue. Les yeux d'Alice brillèrent. Elle se mordit les lèvres en voyant sortir sa camarade. Personne n'avait rien fait cette fois-ci pour la retenir. Il fallait dire qu'elle avait été quelque peu violent, peut-être même un peu excessive. Mais qui était Alice pour juger l'âme en peine de la Gryffondor ?

    James Potter avait la tête baissée. Alice se demandait comment il vivait tout cela. Il avait longtemps cherché l'amour de la belle et fougueuse Gryffondor. Récemment, il avait fini par volé le coeur de la rouquine et les voir ensemble réchauffait le coeur de chacun. Ils avaient l'air... amoureux. Potter avait du être heureux mais voila qu'à peine quelques semaines après, il se retrouvait séparé de Lily. Chacun avait pris une décision quant à leur avenir suite à des évènements tragiques qu'ils avaient vécus ensemble. Cela devait un énorme coup dur.

    Alice inspira profondément. Le regard posé sur Dumbledore, elle avait sa réponse définitive. En fait, elle l'avait depuis le début, mais elle s'était surprise à douter durant tout le discours de Lily. Elle aurait pu elle aussi quitter la salle, ne se sentant pas de taille à affronter ce qui arrivait. Mais Alice avait peur ! Peur de perdre tout ce qui l'entourait, de voir son monde s'effondrer un peu plus encore sans qu'elle ne cherche à y remédier. C'est ainsi qu'elle avait pris la folle décision d'accepter la proposition de DUmbledore. Si elle pouvait aider, alors elle le ferait. Même s'il pouvait lui en coûter la vie ! Enfin... elle ne savait pas comment elle réagirait face à la mort, mais pour l'instant elle avait la ferme intention d'aider à maintenir en vie le plus de personnes.
    Elle leva le menton et fixa le directeur d'un regard pénétrant.


    -'Vous pourrez compter sur moi ! J'espère pouvoir vous aider.'

    Sa voix n'était pas aussi assurée que d'ordinaire mais elle se tenait droite, fière, le coeur serré par la douleur et l'esprit torturé par les doutes.







Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le Conclave des Lumières [PV Lily/Hermy/James/Sirius/Alice/Remus/E.Vance]   



Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum