Page Facebook  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Mangemort↯ Moi, future maman ? Mon corps va être déformé !
avatar



Nombre de messages : 1379
Age : En quoi est-ce ça vous regarde? J'ai bientôt 20ans et je suis enceinte de 5 mois
Groupe : Les ténèbres...
Caractère : Lunatique - Maléfique - Impatiente - Manipulatrice - Narcissique - Ambitieuse
Crédits : : Avatar (c) Barda
Date d'inscription : 10/03/2008




Krystel Raybrandt

Mangemort
Moi, future maman ? Mon corps va être déformé !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: +13
MessageSujet: Sublime cadeau [PV Amycus et Anna]   Mar 2 Sep - 23:55

    Dimanche matin, et me voilà déjà levée de très bonne heure. Ce jour n’était pas n’importe lequel pour moi, mais représentait ce à quoi j’aspirais. Enfin, j’y étais arrivée, j’avais tenu aux griffes du dragon qui me tenait lieu de mère. Aujourd’hui, elle ne pouvait plus rien faire. Aujourd’hui, j’avais prendre mon envol, sans quel n’est un seul mot à dire. Aujourd’hui sonnait l’heure de ma liberté. Aujourd’hui nous étions le 30 novembre. Aujourd’hui, je venais d’avoir mes 18ans…

    Certain d’entre vous se demanderons pourquoi 18ans et non 17ans ? Parce qu’étant Française, je ne suis considérée comme majeur qu’un an après les Anglais. Il m’avait fallut beaucoup d’effort pour arriver à ne pas partir plus tôt du collège, à ne pas désobéir plus tôt à l’autorité maternelle au dessus de ma tête. Mais maintenant, je le pouvais. Légalement je venais d’acquérir la part de mon héritage que n’avait légué mon défunt père que je n’avais pas connu, et je pouvais en jouir en toute liberté.

    C’est donc très joyeusement que je me levée de mon lit, avec une sorte d’intuition qui me disait que cette journée me réserver encore bien des surprise. Me dépêchant de me préparer, il ne me fallut que 15 minutes pour être parfaitement parfaite, puis 20 autres pour me détacher de mon miroir. J’aimais me contempler et voir le reflet que je dégageais.

    Faisant quelques tours sur moi-même, je vérifiais que ma tenue était bien ajustée. Pour uen fois, j’avais troqué la robe noir très mouvante, contre une tunique blanche, qui était un peu volante. [voir header et vava ] Mais contrairement à ce que l’on pouvait penser, cela me mettait toujours très bien en valeur, donnant une envie de découvrir ce qui se cachait en dessous. J’avais lâché mes cheveux bruns, qui retombaient très souplement. Enfin, j’avais mis mon regard azur en valeur, grâce un à léger et fin trait noir. J’étais absolument parfaite.

    Saisissant ma cape que j’enfilais au dessus de ma tenue, pour ne pas avoir froid, j’y glissais ma baguette, ainsi qu’un paquet de cigarette, avant de me rendre dans la grande salle. Il était à peine 9h, et très peu de monde se trouver donc sur chacune des tables. Posant les coudes sur la table, je n’eu qu’à attendre 10 minutes l’arrivée des hiboux, tout en buvant mon café. Bien entendu, plusieurs vinrent à ma rencontre. Pas moins d’une vingtaine d’ailleurs. J’avais reçu des cartes de divers ducs, ou ancien camarade d’école, mais aussi un parchemin de Gringott qui m’annonçait la somme de mon compte. Mais pas une trace de vie dans ma mère. Pour changer de toute façon. J’étais certaines qu’elle ne savait même plus quel jour son unique fille vint au monde…

    Mais pas le temps de m’apitoyer sur mon sort. Envoyant tous mon courrier dans ma chambre, je pris la direction de la cabane de Hagrid. Sortant une cigarette, je commençais tout juste à la fumer quand j’entendis des bruits de pas, qui m’était familier. Je n’avais pas à savoir qui, ) cause du fait que la neige qui emplissait le parc masquait cela. Une silhouette dans une ombre, et je sus tout de suite qui était là.

    Amycus, sans aucun doute. Je pouvais reconnaître son beau corps d’athlète entre cent mille autre. Je l’avais rencontré il y a de cela plus d’une semaine à présent, juste avant de partir en vacance en France, lors d’une de mes fuites du château. On pouvait dire que la nuit avec lui avait été très grrr… Il était aussi mauvais que moi, et son âme aussi pourrit que la mienne. Nous n’avions pu empêcher une passion nous dévorer toute cru, et là, de le revoir, je la sentis remonter en moi.

    Il était passée devant la cabane, sans s’apercevoir qu’il y avait une personne dans l’ombre de cette dernière, c’était à dire moi. Doucement mais rapidement, grâce à ma grâce naturelle, je le rattrapais bien vite et silencieusement. Jetant ma clope à peine entamée, je lui pris la main, le faisant pivoter vers moi. Le regardant avec un grand sourire aux lèvres, je vins lui prononcer à l’oreille :


    - Quel merveilleux cadeau que je vois là, mon beau brun… Toujours aussi séduisant à ce que je constate.


    Le regardant un instant, je vins rapidement poser mes lèvres violement contre les sienne, l’espace de quelques secondes, passant mes mains sur son torse. Des pas approchaient de nous, et il n’y avait aucun doute qu’il puisse s’agir de sa petite amie, sinon il ne serait pas là, à Poudlard. Mine de rien, je m’adossais contre le mur de la cabane, posant mon pied contre cette dernière, laissant ma jambe apparaître. Ressortant une cigarette, je lui dis, au même moment où Anna arrivait :


    - Tu aurais du feu ?


    Ma phrase était des plus banale et neutre. Je lui avais dis que je me tairais quand à notre rencontre, même si je mourais d’envie de recommencer et de lui arracher sauvagement sa chemise, qui lui allait si bien. Il se retrouvait confronter à son amante, moi bien entendu, et sa naïve de copine, qui ne se doutait pas une seule minute de la véritable nature du serveur
http://krystel-la-tyran.labrute.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Sublime cadeau [PV Amycus et Anna]   Mer 3 Sep - 9:48

    6h30…
    C’est après une nuit des plus agitée que le mangemort prénommé Amycus se réveilla… Il n’eut pas besoin de regarder l’heure pour savoir qu’il était encore tôt… Derrière la tenture mal tirée, le jeune homme apercevait la brume matinale typique des débuts de journée divers… Il remarqua également qu’il avait dû neiger dans le courant de la nuit car une fine poudre blanche recouvrait le rebord de la fenêtre…
    Amycus se décida cependant à regarder l’heure et poussa un léger soupire… Il était en congé et voilà qu’il se réveillait encore plus tôt que d’habitude, lorsqu’il devait se rendre au Chaudron baveur !

    Mais à bien y réfléchir, le mangemort se dit qu’il valait mieux qu’il évite de se rendormir si c’était pour recommencer à cauchemarder une nouvelle fois… car il était sûr que c’était bel et bien des cauchemars qui l’empêchaient de dormir depuis deux trois jours même si il les oubliait aussitôt réveillé…
    A moins, que cela vienne de la semaine qu’il avait passée dernièrement et qui avait été des plus étranges… En effet, en moins d’une semaine, le jeune homme avait vu son côté le plus sombre de sa personnalité ressurgir et ce, à cause d’une jeune femme dont il ne savait pratiquement rien excepté le fait qu’elle était une sublime tentatrice et avec qui il avait passé une nuit hors du commun…
    Par la suite, et au cours de cette même semaine, le jeune homme avait retrouvé sa petite amie devant sa porte en rentrant du boulot… Elle venait d’apprendre que sa mère, qui était enceinte, s’était fait attaqué et que son état était grave… Son Ange avait donc passé la soirée et la nuit chez lui ce qui avait eut pour effet le même qu’à chaque fois qu’elle était à ses côtés… C'est-à-dire qu’il était devenu doux, attentionné et aimant !

    Le reste de la semaine avait donc fait naître chez le fils Carrow un conflit entre ses deux personnalités complètement opposées et c’était sûrement la raison de ses nuits agitées…
    Depuis qu’il avait rencontré Krystel, il pensait à elle souvent, beaucoup trop souvent mais il n’arrivait pas à faire autrement… Il la désirait tout en sachant qu’il n’aurait pas dû… Il n’aurait pas dû car dans le même temps il aimait sincèrement Anna et il savait que si elle venait à apprendre ce qui s’était passé entre la française et lui, elle souffrirait et en plus de ça, il la perdrait…
    Non… Vraiment ! Cette simple pensée ne lui plaisait guère et puis il y avait peu de chance qu’il recroise la française puisqu’il ne savait même pas où elle vivait, ni même ce qu’elle faisait…

    Secouant légèrement la tête pour chasser ses sombres pensées, le jeune homme se leva et se rendit dans sa salle de bains… Il entra sous la douche…
    Vingt minutes plus tard, il se décida enfin à couper l’eau et sortir… Après s’être séché, il enfila un pantalon noir ainsi qu’un tee-shirt assez épais blanc… Il s’observa dans le miroir après avoir fait disparaître la buée qui s’y trouvait et se rendit compte que le manque de sommeil de ces derniers jours ne se lisait pas sur son visage… Il sourit légèrement en passant sa main dans ses cheveux… Y’avait pas à dire, il était vraiment canon ! Oui mais canon et casé maintenant !

    Après s’être rendu dans son salon, il s’était servit un café, allumer une clope et écrivait à présent sur un morceau de parchemin… Il était en congé et Anna n’avait pas cours puisqu’on était dimanche… Il relut le mot…


    Spoiler:
     

    Il plia le parchemin, se leva et récupéra une veste noire qu’il enfila avant de sortir pour ensuite transplaner à Pré au Lard… Une fois au village des sorciers, il entra dans le bureau de poste et après quelques minutes d’attente regarda le hibou porteur du rendez-vous s’envoler en direction du château. Il jeta un coup d’œil à sa montre pour voir qu’il n’était que 7h20… N’ayant pas envie de marcher il transplana aux Trois Balais ou il y commanda un café pour patienter…

    ~~

    8h15…
    Après avoir payé sa conso, Amycus enfila de nouveau sa veste et sorti du pub avant de transplaner devant les grilles de l’immense château qu’était Poudlard… Il se faufila dans l’enceinte tout en sachant que venir ici en plein jour était assez risqué… mais il pourrait toujours dire qu’il était passé rendre une petite visite de courtoisie à Rusard par exemple ! ^^
    De toute façon, Anna lui manquait et il voulait la voir…

    Après quelques minutes de marche dans le parc gigantesque, Amycus arriva à proximité de la cabane du garde chasse mais ne vit personne… Il fit alors quelques pas en direction du château quand on lui saisit la main avant d le faire pivoter… Etant persuadé qu’il s’agissait de sa petite amie, le mangemort eu un sacré choc en reconnaissant la personne qui lui faisait face…


    *Elle ? Ici ?*

    Avant qu’il n’ait prononcé le moindre mot, Krystel lui murmura à l’oreille qu’elle constatait qu’il était toujours séduisant après l’avoir comparé à un cadeau… Elle le regarda ensuite dans les yeux avant de l’embrasser violemment tout en promenant ses mains sur son torse l’empêchant ainsi de lui demander ce qu’elle faisait là…
    Après quelques secondes, elle finit fin au baiser car des pas approchaient et Amycus savait très bien qui arrivait… Son cœur se mit à battre plus rapidement… La situation à laquelle il allait devoir faire face ne lui plaisait absolument pas…
    Krystel s’adossa à la cabane de façon on ne peut plus provocante ce qui attira le regard du jeune homme. Elle était encore plus sublime que dans ses souvenirs… Il reporta ensuite son attention sur ce qu’elle faisait ensuite… Il la vit prendre une cigarette et elle lui demanda du feu au moment même où Anna faisait son apparition…

    Il reporta son attention sur son Ange et lui sourit malgré l’angoisse qu’il ressentait. Cependant, il savait et avait toujours su cacher ce qu’il ressentait… De plus, il savait qu’elle n’avait pas pu voir le baiser que lui avait offert Krystel et c’était une chance… Ne voulant pas qu’un seul doute s’installe dans l’esprit de sa petite amie, il passa son feu à son amante avec un simple
    « Tiens » et se rendit aux côtés d’Anna…
    Il passa ses bras autour de la taille de la demoiselle et l’embrassa tendrement faisait son possible pour ‘‘oublier’’ la présence de Krystel… Lorsque le baiser prit fin le jeune homme plongea ensuite son regard dans celui de son Ange…


    - Salut mon Ange, dit-il doucement. Je suis ravi que tu aies pu venir…
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Sublime cadeau [PV Amycus et Anna]   Mer 3 Sep - 14:16

Anna avait passé la soirée a discuter avec Sirius, ce dernier n'étant pas grandement enchanté qu'elle ressorte avec Amycus.
Il le trouvait trop briseur de coeur pour elle, et cela l'avait fait rire.
Elle s'était couchée donc vers les 5h00 du matin, le ventre rempli de ce qu'ils avaient volés aux cuisines.

Allongée dans son lit, il était 7h00 en ce dimanche matin, et dans le plus profond de ses couvertures, elle sentait le froid qui reignait en hauteur, dans le parc du chateau.
La poursuiveuse s'enfouit un peu plus sous l'édredon émeraude, et ferma les yeux.

Son chaton arriva alors, lui sautant dessus, et l'ecrasant vaguement osu son léger poids.
Rouvrant un oeil, elle vit que le chat se frottait à elle en ronronnant.
L'adorable boule de poil rejoignit sa maîtresse, et celle ci lui caressa la tête avant de se décider à se lever.

Passant sous une douche bouillante qui acheva de la rêveiller, elle s'habiila d'un jean sérré, de botte de cuir noir, ainsi que d'un pull de la même couleur en laine crocheté.
Ses cheveux bruns retombaient en boucles sur ses épaules, et elle se maquilla légèrement d'un fard à paupière marron, d'un trait de crayon noir, et d'un peu de mascara pour rallonger ses cils.

Satisfaite, elle se dirigea vers la grande salle pour déjeuner.
Quelques matinaux tels que des Serdaigles prêt à réviser leurs examens de fin d'années, et des pouffsoufles dont l'entraînement de Quidditch avait lieu dans la journée, étaient présent. Aucun Gryffondor n'était encore levé, et quelques filles de Serpentard étaient là, saluant Anna qui vint se joindre à elle.


Alors que les jeune filles discutaient de tout et de rien, un petit hibou vint se poser devant Anna, avec un message qui fit sourire la jeune femme. Elle avait reconnu l'écriture d'Amycus qui lui donnait rendez vous devant la cabane du garde chasse, à 8h30, suivi d'un 'je t'aime'.

Se levant, elle prit un toast qu'elle avala sur la route, repartit dans la salle commune récuperer une veste en cuir, se brossa les dents, et se dirigea vers le parc. Elle avait eu raison. Le froid était vraiment grand, et elle ressera les pans de sa veste autour d'elle.
Elle vit alors Amycus, mais, hélas, il n'était pas seul. Il était avec Krystel Raybrandt. Elle avait du lui parler une fois en cours de DCFM, mais jamais plus. Elle fit un signe de tête en guise de salut à la sorcière, et laissa Amycus l'embrasser, lui disant qu'il était ravi qu'elle ait pu venir.

Anna lui sourit, et répondit.


-C'était pas difficile, je n'ai pas dormi de la nuit. Comment vas tu?

Elle vit que Krystel était toujours derrière eux, adossée a la cabane en train de fumer.Elle lui aurait bien parler un peu plus, mais là, elle avait vraiment envie de passer du temps avec Amycus, encore plus après ce qui s'était passé la semaine dernière...
Mangemort↯ Moi, future maman ? Mon corps va être déformé !
avatar



Nombre de messages : 1379
Age : En quoi est-ce ça vous regarde? J'ai bientôt 20ans et je suis enceinte de 5 mois
Groupe : Les ténèbres...
Caractère : Lunatique - Maléfique - Impatiente - Manipulatrice - Narcissique - Ambitieuse
Crédits : : Avatar (c) Barda
Date d'inscription : 10/03/2008




Krystel Raybrandt

Mangemort
Moi, future maman ? Mon corps va être déformé !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: +13
MessageSujet: Re: Sublime cadeau [PV Amycus et Anna]   Mer 3 Sep - 15:27


    Doux amour. Délicieux amour… Alala, cela me faisait rire au plus haut point. Comment une telle chose, inventée par des gens faibles, pouvait arriver à aveugler bêtement Amycus ? Que faisait-il avec cette petite sotte, et naïve Serpentard ? Pourquoi hésitait-il à choisir entre elle et moi ? La passion qui se lisait dans ses yeux à mon égard ne trompait pas. Peut-être que la jeune femme lui apportait une certaine stabilité ?

    Pourtant, il n’était pas homme à avoir peur ? N’était-il pas le diable incarné ? Pourtant si. Je le savais fort bien et était bien placée pour m’en rendre compte. Comment avait-il pu sortir avec cette jeune femme ? Comment pouvait-il se dire amoureux d’elle ? Il faisait parti de cette catégorie de gens, plus intelligents que les autres, qui savaient faire les bon choix, quoi qu’il puisse arriver. Sûrement un moment de faiblesse. Qu’attendait-il pour la jeter ?

    A moins que… Ce petit jeu l’amusait ? Une sorte de défi à lui-même ? Arriver à duper une jeune femme, en lui disant qu’il l’aimait, tout en m’ayant comme amante ? Et si je pimentais la chose également ? Déjà que la situation était si tordante. Mon beau serveur venait d’embrasser sa ‘dulcinée’, l’appelant ‘mon ange’, et l’embrassant. Que c’était niais à souhait.

    Fumant ma cigarette, j’écoutais la réponse de Anna, un sourire aux lèvres. La pauvre, si elle savait ce qui s’était passée entre moi et son adorable petit ami. Je devais lui reconnaître une chose, c’est qu’elle avait quand même bon goût en matière d’homme. Mais elle ne jouait pas dans la bonne classe. Moi, j’étais digne de lui, mais pas elle. Et puis, elle était trop gentille.

    Raclant de la gorge, pour leur signaler que j’étais tout de même présence, je jetais par terre ma cigarette déjà consumée. Rejetant mes cheveux en arrière, je m’approchais du ‘joli’ petit couple, faisant un tour autour d’eux, comme si j’étais un prédateur et eux ma proie. Je mettais arranger pour frôler le jeune homme, sans que l’autre serpentarde ne s’en aperçois. J’avais envie de jouer, et de voir comment Amycus allait se débrouiller face à moi et à Anna.

    M’arrêtant au milieu des deux ‘amoureux’, j’adressais un sourire sympathique, qui paraissait des plus sincère à Anna, comme si nous étions bonne amie. Je savais très bien jouer la comédie, et elle ne pouvait me démasquer. Certes, le bel apollon ne serait lui pas dupe, vu que nous étions pareil, mais elle si. Puis, je me mis à les regarder l’un et l’autre, avec de dire d’une voix neutre :



    - Je ne savais pas que c’était de ce serveur là, dont tu parles sans arrêt Anna… Que le monde est petit quand même, il se trouve que je connais plutôt bien d’ailleurs. Pas vraie?</FONT>
    </FONT>

    M’approchant d’Amycus, je vins l’embrasser sur la joue, juste sous les yeux de sa copine. Puis, je passais mon bras autour de sa taille, me collent à lui. Toujours en souriant à Anna, je tournais le regard un instant vers le serveur, avant de me concentrer sur la serpentard. Cette dernière devait sûrement se poser milles et une questions et se demander ce qu’il y avait entre lui et moi. Avant qu’un des deux n’ouvrent la bouche, je lui dis :


    - Tu pourrais faire les présentations quand même Amycus ! Que tu peux être rustre quelque fois. En fait, Am’ est un de mes cousins éloignés. Je dois être d’ailleurs la seule, mise à part sa sœur à qui il parle encore. Tu as fais un très bon choix Anna. Vous allez très bien ensemble ^^</FONT>
    </FONT>

    Alala, que j’étais bonne menteuse, il n’y avait pas à dire. Pas une seule seconde ma voix avait été hésitante. Pas une seule seconde, je n’avais cillé. Pas une seule seconde, on ne pouvait se douter du gros mensonge que je venais de dire à Anna. Pourquoi me faire passer pour une personne de sa famille ? Tout simplement parce qu’ainsi, je pouvais être tout contre le jeune homme, et essayait de le faire craquer, que son côté nuisant refasse surface. Allait-il mentir à celle qui disait aimer, continuer dans mon jeu, et allait-il lui avouer la vérité ?


    - Escuses-moi pour mon impolitesse Anna. J'espère que je ne vous dérange pas au moins? Dans ma joie de revoir Amycus, j'en oublie mes bonnes manières.
    </FONT>
</FONT>
http://krystel-la-tyran.labrute.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Sublime cadeau [PV Amycus et Anna]   Jeu 4 Sep - 5:47

    La présente situation était loin d’être des plus simples qui soient pour Amycus… En effet, quand il avait décidé de venir voir sa petite amie afin de passer du temps avec elle il n’aurait jamais imaginé qu’il pourrait tomber sur son amante ! Au départ, il s’était demandé ce qu’elle pouvait faire là… Mais il comprit qu’elle devait être élève de l’école de sorcellerie quand Anna arriva. Il en avait déduit cela car sa petite amie n’avait pas eu l’air des plus surprises de voir la française ce qui voulait dire qu’elle était faisait partie du château…

    A cet instant, le mangemort s’en voulu de ne pas avoir posé plus de questions à son amante afin de savoir qui elle était… Cela lui aurait au moins permis de savoir qu’elle était encore étudiante ! Mais alors… Si elle était encore élève ici c’est qu’elle devait être plus jeune que ce qu’il avait imaginé… Lorsqu’il l’avait rencontré au Chaudron Baveur la jeune femme avait pensé que la demoiselle devait avoir dix-neuf, vingt ans mais à cet âge on n’étudie plus à Poudlard ! A moins d’être un cancre, ce que Krystel n’était pas… Loin de là !

    Alors que le jeune homme tentait de trouver un moyen de se sortir de se mauvais pas sa petite amie salua donc Krystel d’un signe et lui répondit que cela n’avait pas été difficile pour elle de venir car elle n’avait rien dormi de la nuit… Anna lui demanda par la suite comment il allait avec un sourire…


    *Oh ! Bah ça va super… T’es là… ! Krystel est là… ! Mais que demande le peuple ?*

    En effet, la question « comment vas-tu ? » aurait pu être des plus déplacées mais encore fallait-il avoir connaissance de l’ambigüité de la situation et ce n’était pas le cas de sa petite amie… Elle ignorait qu’Amycus et Krystel se connaissaient comme elle ne savait rien de ce qui s’était passé entre eux !
    Essayant de faire abstraction de la présence de son amante, le serveur sourit à Anna et lui répondit…


    - Je vais bien… Mais comment ça se fait que tu n’as rien dormi ? Un problème ?

    Anna avait appris il y a peu que sa mère était hospitalisée… Peut-être avait-elle appris une mauvaise nouvelle ? Amycus espérait que ce ne soit pas le cas et qu’elle ait tout simplement passé la discuter avec une camarade par exemple…
    L’espace d’un instant le jeune homme avait ‘‘oublié’’ la présence de Krystel, présence qu’elle signala par un léger raclement de gorge. Amycus reporta son attention sur elle au moment où elle jetait sa cigarette à terre et qu’elle s’approchait d’Anna et de lui… D’un pas léger la française se mit à tourner autour, et se permit de frôler légèrement Amycus quand elle passa près de lui…

    Ce léger contact fit revenir en mémoire au jeune homme la nuit qu’ils avaient passée ensemble et il chassa cette pensée de son esprit… Krystel s’arrêta ensuite entre Anna et lui pour leur un sourire des plus hypocrites bien qu’il aurait pu paraître sincère aux yeux du monde… La française s’adressa ensuite à Anna pour lui dire qu’elle ne savait pas que c’était de ‘‘ce’’ serveur dont elle parlait tout le temps et qu’elle aussi le connaissait… Amycus jeta un coup d’œil à son amante au moment même où celle-ci l’embrassait sur la joue et le prenait par la taille pour se coller à lui… Surpris Amycus ne réagit pas, un peu comme cela avait été le cas au Chaudron Baveur…


    *A quoi elle joue là ?! Elle m’avait dit qu’elle ne dirait rien !*

    A peine cette pensée lui avait-elle traversé l’esprit que Krystel reprit la parole pour le traité de rustre et qu’il pourrait faire au moins faire les présentations… Les présentations ? Mais quelles présentations ?!
    Cependant, Krystel continua en expliquant à Anna qu’ils étaient des cousins éloignés et qu’elle faisait partie des rares personnes de la famille à qui il parlait encore… Elle continua sur le fait que sa petite amie avait fait un bon choix et qu’ils allaient bien ensemble…

    Le contact du corps de son amante contre le sien avait légèrement troublé Amycus sans que cela ne puisse se remarquer… L’idée qu’avait eu Krystel de se faire passer pour sa cousine était des plus diaboliques car Anna ne serait sûrement pas choquée de la voir le tenir par la taille… A coup sûr son amante tentait de le faire succomber en présence de sa petite amie mais il n’en ferait rien ! Il ne pouvait pas se permettre de perdre Anna… C’est pourquoi il décida, à contrecœur, de lui mentir !


    - Désolé Krystel, commença-t-il par dire d’une voix sûre, j’aurais pu faire les présentations mais j’avais l’esprit ailleurs. Il reporta son attention sur sa petite amie… Donc, comme elle te l’a si bien dit, Krys est ma cousine, confirma-t-il en passant son bras autour des épaules de cette dernière, et l’une des rares personnes de ma famille qui daigne encore m’adresser la parole…

    Amycus ne savait pas comment Krystel savait qu’il ne parlait plus à sa famille excepté à Alecto comme il était sûr qu’il n’avait jamais évoqué le fait qu’il n’avait jamais aborder le sujet de son déshéritage avec Anna… Cependant, s’il devait mentir autant qu’il le fasse bien !
    Krystel parla de nouveau pour s’excuser auprès d’Anna ! Elle lui expliqua que dans sa joie de revoir Amycus elle en oubliait les bonnes manières et lui demanda si sa présence la gênait… Quelle maligne elle faisait ! Krystel aurait pu poser cette question à son ‘‘cousin’’ mais elle avait choisi d’interroger la douce Anna…
    Au fond de lui, le jeune homme espérait que sa petite amie dirait à Krystel qu’ils avaient des trucs à faire mais après ce que venait de raconter son amante il craignait aussi que la gentillesse d’Anna fasse qu’elle propose à sa rivale de rester…
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Sublime cadeau [PV Amycus et Anna]   Ven 5 Sep - 16:47

Alors qu'Anna n'avait d'yeux que pour son petit ami, ce dernier lui demanda pourquoi elle n'avait pas dormi. Elle passa une main dans ses cheveux, et expliqua brièvement.

-Rien de grave, ne t'en fais pas. Je n'avais toujours pas de nouvelles de ma mère,alors j'ai passé la soirée avec Sirius.

Elle lui fit un sourire et passa une main dans se smèches blondes quand un raclement de gorge se fit entendre. Krystel se dirigea vers eux, disanrt à Anna qu'elle ne savait pas qu'il s'agissait de ce serveur dont elle parlait sans arrêt. Anna haussa les sourcils. D'un côté, elle ne parlait quasiment jamais à Krystel...

Elle n'eut psa le temps de répondre que cette dernière préciisa qu'elle le conaissait bien en passant un bras autour de sa taille et en l'embrassant sur la joue. Les yeux de la vert argent flamboyèrent un court instant, mais personne ne s'en rendit compte. Comment Krystel pouvait-elle connaître Amycus? Et surtout, POURQUOI se collait-elle à lui ainsi? La brune aurait volontier sortie sa baguette, mais Amycus ne réagissait pas. Un éclat bref de tristesse passa dans les yeux de la brune. Se pouvait-il que Krystel soit une de ses conquetes?!? Relax Anna, calme toi et écoute quan dles gens te parlent.

Raybrandt disait être une cousine éloignée de son petit ami. Anna les détailla rapidement. Il était vrai qu'ils avaient tous les deux les yeux bleus, mais elle était aussi brune qu'il était blond... Mais le blond en question confirma sa version des faits et précisa à la vert argent que 'Krys' était une des rares personnes qui lui parlaient encore dans sa famille. Elle ajouta juste après qu'Anna et lui allaient bien ensemble. La jeune fille ne put remercier la jeune femme, tant sa gorge s'était sérrer, aussi acquiesca t-elle d'un bref signe de tête pour la remercier...

De plus, les deux """"cousins"""" xD paraissaient les plus sincères du monde! De quoi rassénerer Anna. Croisant ses bras sur sa poitrine, elle sourit légèrement, et dit à Amycus.


-Ah, je ne savais pas que tu avais de la famille Française toi aussi...

Raybrandt disait souvent d'où elle venait. Et puis après tout, peut-être Amycus avait-il tout simplement oublier de lui parler de ses racines frenchies. Elle même n'avait pas tout raconté sur sa famille, pas de quoi en faire un drame!

Krystel s'excusa alors, disant être impardonnable, et que dans sa joie de revoir Amycus, elle en oubliait les bonnes manières.
Elle demanda alors si elle dérangeait, ce à quoi Anna aurait volontier répondu 'oui'. Pas pour antipathie pour Krystel, loin de là! Tout simplement parce qu'elle n'était pas souvent avec son serveur, et qu'elle voulait en profiter pleinement. En plus, elle avait quelquechose de prévu l'après midi... Mais Amycus accepterait-il qu'Anna rejette sa cousine si il y avait longtemps qu'il ne l'avait plus vue? Ne sachant pas vraiment que répondre,elle rejeta ses cheveux en arrière, et fit un sourire détendu aux deux jeunes gens.


-Non, tu ne dérange pas Krystel. Mais comme nous nous voyons peu Amycus et moi, peut-être te quitterons nous un peu plus tôt pour profiter d'un peu de temps ensemble...

Elle prononça sa phrase d'un ton neutre, mais au mot 'ensemble' ses yeux accrochèrent ceux du blond pour voir s réaction. Peut-être l'approuverait-il?
Elle esperait. Déja qu'elle ne le voyait pas souvent...
Mangemort↯ Moi, future maman ? Mon corps va être déformé !
avatar



Nombre de messages : 1379
Age : En quoi est-ce ça vous regarde? J'ai bientôt 20ans et je suis enceinte de 5 mois
Groupe : Les ténèbres...
Caractère : Lunatique - Maléfique - Impatiente - Manipulatrice - Narcissique - Ambitieuse
Crédits : : Avatar (c) Barda
Date d'inscription : 10/03/2008




Krystel Raybrandt

Mangemort
Moi, future maman ? Mon corps va être déformé !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: +13
MessageSujet: Re: Sublime cadeau [PV Amycus et Anna]   Ven 5 Sep - 17:39

    Je n’en revenais pas. Que c’était drôle comme situation. Je ne retenais de me mettre à exploser de rire, devant la réaction si naïve de la serpentarde. Si elle se doutait un seul instant de qui j’étais réellement, et surtout, de qui était réellement Amycus. C’était surtout sur ce point là que je la trouvais complètement niaise. Elle devrait arrêter de traîner avec Sirius, peut-être qu’elle deviendrait plus intelligente.

    En fait, plus le temps passait, plus j’avais envie de ‘m’approprier’ Amycus. Non pas par quelconques sentiments, pas du tout. Juste que j’avais trouvé quelqu’un qui me ressemblait tellement, que j’en étais moi-même impressionnée. Nous avions l’air d’avoir eu la même enfance, c’est pour cela que j’avais dis que j’étais une cousine éloignée, la seule à qui il parle encore.

    Je ne sais pas pourquoi, mais cela m’avait paru une évidence, comme pour moi le fait que je n’ai aucune famille. Je lui connaissais une sœur bien entendu, vu qu’elle était dans ma maison. C’est pour cela que je n’avais pas dis la seule, mais une des seules. Et oui, je suis loin d’être la dernière des imbéciles, et je savais ce que je faisais. Quand j’entrais dans un jeu de manipulation, revêtissant un masque, je le faisais jusqu’au bout.

    J’avais promis au serveur que je ne dirais rien de notre rencontre et je tiendrais parole. Je fus enchantée de le voir rentrer dans mon jeu, passant son bras autour de mon cou. Posant alors ma tête sur son torse, je savourais le fait de pouvoir l’avoir encore une nouvelle fois contre moi. Grrr, qu’il était toujours aussi sexy. Et puis, j’avais aussi envie de le faire craquer, de le tester. Bah oui, je ne dirais rien, mais c’est pas pour autant que je serais gentille, car je ne le suis pas Quand Anna déclara qu’elle ne savait pas qu’il avait de la famille en France, je lui fis un sourire dès plus sincère, avant de lui dire sur un ton enjoué qui cachait ce que je pensais réellement :


    - Tu sais, tu ignores bien des choses sur Amycus… Comment vas Sirius au fait ? Toujours aussi exécrable avec les serpentards ? D’ailleurs, je ne sais pas comment tu fais, ni ce que tu lui fais, pour qu’il soit gentil avec toi… Peut-être être vous sorti avant ensemble ? Vu que vous trainez beaucoup, pour ne pas dire tout le temps ensemble, je me suis demandée… Oh excuses moi, cela ne me regarde en rien, je suis trop curieuse des fois…


    Quelle bonne menteuse j’étais. Je savais parfaitement ce que je faisais, parfaitement… En prononçant ma première phrase, j’avais tourné mon regard vers Amycus, un léger sourire aux lèvres. J’avais tellement raison, à un point fou, et Anna ne se doutait pas un seul instant à quel niveau. Sans que cette dernière ne le voit, une de mes mains vint offrir une légère griffure dans le dos du jeune homme. Je voulais voir comment il allait réagir au souvenir de notre nuit passée ensemble…

    J’avais également parlé du bouffondor. Je n’aimais pas ce type, mais pas du tout. Et vu que je voulais que le serveur laisse sa véritable nature reprendre le dessus, rien de mieux que la jalousie. Le pire, c’est que c’était obligé qu’il n’approuve pas cette amitié si proche, rien de plus normale en sois. J’avais même demandé s’ils étaient sortis ensemble, pour continuer dans ce chemin. Bien entendu, Anna ne pouvait pas se doute de mes intentions, mon visage restant très sympathique et celui d’un ange à chacune de mes paroles.

    Me rapprochant un peu plus d’Amycus, j’avais demandé à la jeune femme si ma présence les gêner. Si cette dernière était polie, ce qui était le cas, elle dirait le contraire, et ainsi, je pouvais m’incruster avec une invitation. Rejetant ses cheveux en arrière, elle me dit d’un ton neutre que non, je ne dérangeais pas mais qu’elle voulait que je les laisse plus tard, pour qu’elle se retrouve avec, vu qu’ils ne se voyaient pas souvent.

    Ah oui cocotte, tu veux me virer ? Dans ce cas là, ça ne se passera pas comme ça, foie de Krystel. Tu ne savais pas tous les atouts de manipulation que j’avais dans ma manche. Même ton pire cauchemar est un bisounourse à côté de ma colère. Oh oui ma petite, tu vas regretter tes paroles. Je bouillonnais de l’intérieur, montrant pourtant le contraire par mes sourires bienveillants.

    Le serveur devait sûrement se douter de mon état d’esprit, comme je le savais en colère d’entendre parler de Sirius. Je pouvais deviner ses pensés, comme lui les miennes. Il était mon homonyme au masculin. Un homme aussi mauvais que moi de l’intérieur, et qui laisserait sa véritable nature prendre le dessus. Mais en attendant, je me devais de répondre aux paroles de Anna. Me tournant d’abord vers le jeune homme, je lui dis :


    - Sympas ta copine… Je ne dois pas être d’aussi bonne compagnie que Sirius il faut croire… Dis mon, mon cher et tendre cousin, tu n’aurais pas trouvé ma chaîne l’autre jour dans la chambre d’hôtel ? Tu sais, elle est en argent et il y a un K enlacé avec un R, et une opale verte au milieu. Je crois que je l’ai perdu dans la suite que j’avais loué, et vu que tu travailles pour le bar, peut-être l’avez-vous retrouvé avec un peu de chance ?


    J’avais beaucoup appuyé sur le mot ‘tendre’. Encore une fois j’avais parlé de Sirius. Vu la relation qu’il avait avec Anna, cela ne n’étonnerait pas qu’un jour les deux jeunes hommes se soient vus. J’avais ensuite évoqué la chambre d’hôtel, pour mettre un cran plus haut la tension qui régner, et faire peur un peu à la vert et argent, pour qu’elle se pose des questions. Mais encore une fois, ne voulant pas faire de problème à Amycus, j’avais trouvé une excuse. Cependant, j’avais bel et bien perdu mon collier, et j’espérais que le serveur l’ai retrouvé, vu comment j’y tenais. M’écartant d’Amycus, je me tournais ensuite vers la deuxième brune pour lui dire :


    - Peut-être plus tard qui sait, ou jamais. Je viens d’avoir aujourd’hui ma majorité française, et donc, je peux quitter Poudlard, sans l’accord de ma matriarche… j’ai bien compris que ma présence n’était pas à votre goût, et vu que je ne suis pas le genre de personne à jouer les cafards, je préfère m’en aller, et vous laisser entre vous… Je te laisse donc passer le peu de temps que tu peux lui accorder avec Amycus, à défault que tu le passes avec Sirius… D’ailleurs, vu comment il traite les autres sans les connaître, pas étonnant qu’il n’est que peu d’ami…


    Ma voix avait été comme blessée, comme si j’étais triste de faire ce constat. Mélo-dramatique bonjour! Inclinant légèrement la tête vers la demoiselle, je lui tournais le dos. Etant bonne comédienne, mon visage paraissait des plus malheureux, comme si j’étais une jeune femme très fragile, qui avait besoin qu’on la console et qu’on la protège. Je me savais fort sur ce point, et j’en profitais. Embrassant une nouvelle fois Amycus sur la joue, histoire de faire mine que je lui disais au revoir, je lui fis un petit sourire sadique, et satisfaite de moi-même, avant de rabattre sur mon visage ma cape. Sans attendre plus longtemps, je m’éloignais d’une démarche légère et lente, ressortant une cigarette, pour la fumer…




HJ~> Je suis pas encore partie du rp ^^ Kry s'est juste éloignée
http://krystel-la-tyran.labrute.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Sublime cadeau [PV Amycus et Anna]   Sam 6 Sep - 7:31

    Amycus se demanda intérieurement comment il parvenait à se maîtriser autant dans une telle situation… Car il fallait reconnaître que ce n’était pas tous les jours que l’on se retrouvait en présence de sa petite amie ainsi que celle de son amante ! Pourtant le jeune homme parvenait à rester calme et serein, en apparence bien évident… Mais en réalité, il savait que la situation était des plus délicates et le fait qu’il vienne de mentir une nouvelle fois à Anna ne lui plaisait guère…

    Mais comment aurait-il pu lui dire la vérité ? Krystel venait de dire qu’elle était sa cousine éloignée, et si il avait prétendu le contraire, il lui aurait fallu avouer à son Ange qui la française était réellement pour lui et ce qui s’était passé entre eux… Et à vrai dire, l’endroit, le lieu, tout n’étaient pas appropriés à ce genre de révélations… Révélations qu’il n’avait nullement envie de faire…

    La raison qui faisait qu’il ne voulait pas avouer la vérité venait du simple fait qu’il aimait Anna et ce, sincèrement. C’est pourquoi, depuis que Krystel s’était collée à lui il faisait son possible pour refouler ce désir semi-inconscient qu’il avait à son égard… A cet instant, le jeune homme se dit qu’il faudrait qu’il parle à la française… Il lui dirait que c’était une erreur et qu’il ne pouvait pas se permettre de recommencer ça… Mentir à Anna ne lui plaisait pas et il devait mettre un terme à cette relation passionnelle qui débutait avec la française…

    Alors qu’il prenait une bonne résolution… Car décider de ne pas recommencer à tromper sa petite amie s’en est bien une, celle-ci reprit la parole… Ses premières paroles donnèrent à Amycus l’envie de la prendre dans ses bras et de partir avec elle. Il pourrait l’emmener voir sa mère et ils passeraient la journée ensemble… Cependant, ce que son Ange rajouta par la suite, effaça cette idée de l’esprit du mangemort ainsi que le sentiment de culpabilité naissant en son fort intérieur…
    Elle avait passé la soirée avec ce chien galeux de Black… A croire qu’elle le préférait à lui ! Et puis pourquoi passait-elle son temps collée aux Bouffondors alors qu’il y avait des personnes extra chez les verts et argent tels que Jonas, Jessi, Rodolphus et même sa sœur, Alecto ! Elle ne comprenait donc pas que les rouges et or n’étaient que des imbéciles trop sûr d’eux et qui faisaient passer leur stupidité pour du courage ? Une sombre colère commença à monter en Amycus et son regard s’assombrit sans qu’il prenne la peine de la cacher cette fois-ci. D’ailleurs il ne dit pas un seul mot que ce soit au sujet de la mère d’Anna ou de sa soirée !

    Cependant, il n’eut rien besoin de dire car sa petite amie reprit la parole en disant qu’elle ne savait pas qu’il avait de la famille en France également… Il se mit à penser qu’elle saurait sûrement plus de trucs le concernant si elle passait moins de temps avec Débile Black et il comptait bien lui faire savoir… Même si son regard s’était légèrement assombrit, il sourit à Anna et dit d’une voix des plus douces mais qui dissimulait cependant un reproche concernant les fréquentations de cette dernière…


    - J’ai sûrement oublié de t’en parler. Mais je suis persuadé qu’Alecto se serait fait une fois de te le dire si vous discutiez un peu plus souvent ensemble, mentit-il avec perfection.

    Car bien sûr Alecto n’était pas au courant que Krystel était leur ‘‘cousine’’ puisqu’il venait de l’apprendre lui-même ( ) ! Après qu’il eut prononcé ces mots ce fut Krystel qui reprit la parole avec un sourire des plus sympathiques… en apparence. Elle commença par dire à Anna qu’il y avait des tas de choses qu’elle ignorait à propos d’Amycus avant de demander des nouvelles de Sirius… Elle ne dissimula pas ses doutes quand au fait qu’il était bizarre que Black soit aussi gentil avec elle et demanda même si ils étaient sortis ensemble…
    Amycus reporta son attention sur son amante avant de regarder de nouveau son Ange… C’est vrai qu’elle était à Poudlard et qu’elle savait ce qui s’y passait… Et le fait qu’elle pose se genre de questions à Anna en lui précisant qu’elle trouvait qu’ils passaient beaucoup de temps ensemble, déplut au jeune homme…


    *C’est vrai ça ? Pourquoi il est aussi sympa avec Anna alors qu’il crie haut et fort qu’il n’apprécie pas les Serpentard et ce, depuis son arrivée à Poudlard ? Anna m’a dit que c’était un ami mais je me demande si elle ne me cache pas quelque chose là ! Il va vraiment falloir que j’attrape ce…*

    Amycus fut interrompu dans ses pensées quand Krystel prit l’initiative de le griffer légèrement dans le dos… Ce geste inattendu de la part de son amante le fit doucement frissonner et il se doutait que la belle avait dû le remarquer contraire à Anna qui n’était pas assez proche du jeune homme… Ce contact lui rappela des souvenirs qu’il avait refoulé jusqu’à maintenant… Mais la colère d’entendre parler de Sirius et le fait que Krystel tente de le faire craquer, car c’est qu’elle voulait, commençait à lentement diminuer sa volonté…

    Anna répondit ensuite à Krystel qu’elle ne les gênait pas mais qu’elle aimerait passer un peu temps avec son petit ami par la suite… Etrangement, cette révélation ne calma pas Amycus. La colère de savoir qu’elle avait passé la soirée avec Black ne diminuait pas même si il tentait de ne pas y penser…
    Il nota également que le fait que son Ange ait tenté de faire comprendre à Krystel qu’elle devrait partir par la suite, n’aurait sûrement pas plus à son amante… Il le savait car elle était comme lui. Tous deux n’aimaient pas qu’on leur dise ce qu’il devait faire ou ne pas faire et qu’on leur impose des limites…

    Après qu’Anna eut répondu Krystel se tourna vers Amycus et reprit la parole pour lui dire que sa petite amie était sympa de façon ironique puisqu’elle rajouta que sa présence ne devait pas être aussi appréciée que celle de Sirius…
    Elle changea ensuite de sujet pour demander à son cher et tendre cousin si, au Chaudron Baveur, il n’avait pas trouvé un collier qu’elle décrivit… Elle précisa qu’elle l’avait égaré dans la chambre qu’elle avait louée… Amycus la regarda avec un sourire, elle ne cessait de faire allusion à ce qui s’était passé entre eux mais Anna ne pouvait pas comprendre…


    - J’ai pas entendu dire qu’ils avaient retrouvé un collier, déclara-t-il simplement. Mais je pourrais demander au cas où. Je sais que tu tiens à ce pendentif et je ne voudrais pas que tu sois triste de l’avoir perdu… se permit-il d’ajouter.

    Après ça, Krystel s’écarta de lui pour reporter son attention sur Anna… Il ressentit une étrange sensation de ne plus avoir la française à ses côtés, comme une sorte de manque mêlé à un soulagement… Ce sentiment était vraiment des plus étranges mais il ne prit pas le temps de s’en soucier car son amante reprenait de nouveau la parole…
    Elle dit à Anna qu’elles se verraient plus tard ou pas car étant maintenant majeure en France elle pouvait faire ce qu’elle voulait… Elle rajouta ensuite qu’elle avait bien compris que sa présence n’était pas à leur goût ce qui était faux concernant Amycus…

    Avec un visage attristé, Krystel ajouta encore quelques mots à propos de Sirius… Si Amycus ne savait pas comment elle était réellement, il aurait presque pu croire que Krystel était réellement blessée… Cependant, ce n’était sûrement pas ça ! Elle devait jouer la comédie !
    Le visage toujours aussi triste, elle déposa de nouveau un baiser sur la joue du mangemort avant de lui offrit un sourire des plus discrets qui prouvait au jeune homme qu’il ne s’était pas trompé… Sa tristesse était de la comédie et il adorait cette façon dont elle jouait…

    De plus, le fait qu’elle ait de nouveau mentionné le prénom de Black avait attisé la colère d’Amycus et c’est pourquoi il n’eut aucune culpabilité à effleurer légèrement la main de son amante au moment où elle s’éloignait et ce, sans qu’Anna ne s’en aperçoive… Le mangemort regarda Krystel s’éloigner avant de reporter son attention sur sa brune… Il savait que ce qu’il venait de faire à l’instant était le comportement d’un vrai con mais cette colère sourde ne voulait pas diminuer…

    Anna savait qu’il ne s’entendait pas avec les Gryffondors et pourtant elle se complaisait à passer tout son temps avec eux… Enfin surtout avec ce déchet de Black ! Il avait fait des efforts pour elle et n’avait rien en retour… Au contraire elle traînait avec ses pires ennemis et trouvait apparemment ça normal. Mais ça ne l’était pas !
    Le jeune homme se rendait bien compte qu’il aimait Anna mais ça ne pourrait pas continuer si les faisait passer les rouges et or avant lui… Il s’approcha légèrement de la jeune femme et la regarda dans les yeux… Pour la deuxième fois de sa vie il ressentait également de la tristesse mais elle était mêlée à sa colère…


    - Pourquoi tu me fais ça Anna ? commença-t-il par demander. J’ai changé pour toi, pour te prouver que je tenais à toi et voilà ce que tu fais ! Tu passe ton temps et tes soirées avec ce traître à son sang et ses amis… Il marqua une pause avant de reprendre. Pendant que je coupe les ponts avec des personnes que je connais, toi tu t’amuse avec les personnes que je déteste le plus ! A ton avis… Je dois penser quoi de tout ça ?

    Il allait partir… Mais pas de suite ! Il voulait savoir ce qu’Anna avait à lui répondre… Car tout ce qu’il avait dit était vrai et sincère… Il avait certes commis une ‘‘erreur’’ avec Krystel et avait commencé à la regretter avant d’apprendre tout ça ! Il voulait savoir où est-ce que leur histoire en était…
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Sublime cadeau [PV Amycus et Anna]   Sam 6 Sep - 11:00

Krystel posa sa tête sur le torse du blond, et Anna serra convulsivement le spoings, restant aux yeux de tous impassible malgré tout.
La cousine de son serveur lui fit remarquer alors qu'elle ignorait bien des choses sur Amycus, avant d'enchaîner sur Sirius. Et comment allait-il, et qu'est ce que vous traînez ensemble et blablabla...

Rester calme, c'est la solution. Raybrandt fit alors remarquer qu'elle était trop curieuse, ce a quoi Anna approuva avec vigueur.


-Effectivement, un peu trop.Mais si tu tiens tant à la savoir, je ne suis jamais sortie avec Sirius.

Alors qu'Anna lui expliquait ce qu'elle comptait faire avec Amycus, Krystel prit la mouche, et fit remarquer avec ironie a quel point sa petite amie était sympa. Elle voulait une réponse, ele l'avait eu non?

Puis elle demadna alors à Amycus si il avait retrouvé son collier dans la chambre d'hotel. Mais... C'était quoi tous ces sous entendus bizarres??? Elle précisa un pretexte qu'Anna n'écouta même pas, mais elle entendit clairement Amycus dire que non, il ne l'avait pas retrouver...

Après avoir craché son venin, la jeune femme s'éloigna après avoir pris une tête de jeune fille triste. Elle aurait pu être transie de froid, Anna n'aurait pas eu de compassion à son égard. Cette fille voulait casser son couple avec Amycus ou quoi? Elle resta les bras croisés, et la regarda s'éloigner. Ok, elle regrettait de ne pas s'entendre avec cette "cousine" mais c'était la vie non?

Amycus la regarda alors, et lui demanda pourquoi elle lui faisait tout ça...
Tout ça quoi??? Elle ouvrit la bouche pour lui demander, mais le blond enchaîna. Il disait avoir changer pou relle, mais que elle, Anna, continuait de passer ses soirées avec le 'traître à son sang'...

Stop.

Il parlait de Sirius? Mais qui était-il pour l'insulter ainsi? La jeune femme ne répondit pas et attendit que le blond ait terminé de parler. Il dit ensuite que tandis qu'il coupait les ponts avec les personnes qu'il appreciait, elle même passait son temps avec les personnes qu'il détestait le plus. Il termina en demandant ce qu'il devait penser de tout ça...

La, Anna avait deux options; eclater de rire, et lui dire que la petite blague des deux cousins était excellente, mais que ce n'était pas vraiment le moment, ou alors tenter d'analyser la situation calmement. Mais le fait qu'Amycus insulte son meilleur ami ne plaisait pas tellement à la brune. Elle même se retenait pour ne pas dire a son amour qu'elle n'appreciait pas vraiment sa cousine.

Se décidant enfin à parler, Anna fixa ses yeux sur ceux d'Amycus, et parlat d'un ton glacé, mais uniquement audible pour que seul Amycus entende.


-De une, le 'traitre à son sang' comme tu l'apelle est un de mes amis, et il n'as pas choisi d'être la ou il est. De deux, je n'étais même pas au courant que tu le detestait.Ca vient de sortir? De trois, je ne t'ai jamais demander de couper les ponts avec tes amis. Je t'ai juste demander d'être fidèle. Rien de plus.

Mais se rendait-il seulement compta qu'elle était à bout? Savait-il a quel point il lui faisait mal en prononçant ses mots? Les yeux de la brune ne montraient que tristesse et incomprehension. Pourquoi, pourquoi le blond refusait-il de la croire?

La jeune femme sentit ses yeux lui piquer. Elle les ferma, le temps que les larmes redescendent, et les rouvrit, parfaitement secs.
Elle se radoucit, et se rapprocha d'Amycus, murmurant afin qu'il soit le seul à entendre.


-Amycus, je suis désolée pour le mal que je t'ai fait. Je ne veux pas que tu crois que je ne t'aime pas. Loin de là. Si je ne t'aimais pas, il ne se serait jamais passé cette nuit entre nous deux...

Elle tenta de sourire, mais les larmes furent les plus rapides, et elle dut de nouveau fermer les yeux, et se concentrer pour ne pas pleurer. Elle articula avec difficulté.

-J'ai appris que mon frère était mort. Pour ma mère, les guérisseurs hésitent encore.
Alors j'ai appelé Sirius a l'aide. Et toute la soirée, il n'a fait que me consoler. Il ne s'est rien passé d'autre.


Elle rouvrit ses yeux assombris de tristesse.

-Maintenant, a toi de croire ta cousine ou moi...

Elle déposa un baiser sur les lèvres du serveur, et l'observa attendant une réponse.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Sublime cadeau [PV Amycus et Anna]   Dim 7 Sep - 10:31

    Avant que Krystel s’éloigne Anna avait répondu à cette dernière qu’elle était trop curieuse… Cette réponse concernait l’interrogation de la française concernant une éventuelle liaison entre le Bouffondor Black et la petite amie de Carrow… Anna trouvait peut-être Krystel trop curieuse mais à vrai dire Amycus se posait exactement la même question car cette relation était des plus étranges…

    En effet, le descendant de la famille Black n’aimait pas les Serpentards et tout le monde le savait puisque le jeune homme n’avait jamais rien fait pour caché son animosité envers les élèves de la maison de Salazar. Pourtant Anna et lui était toujours ensemble et ce n’était pas pour plaire au magemort qui aurait préféré que sa petite amie sympathise avec des personnes telles que Jessi ou Alecto…

    Le sortant de ses pensées, Anna répondit ensuite que non, elle n’était jamais sortie avec Sirius et après cet échange Krystel avait choisi de s’éloigner pour fumer une cigarette… Cela avait été une bonne initiative de sa part car Amycus avait besoin de parler avec sa petite amie….

    Il lui avait fait croire jusqu’à maintenant que le fait qu’elle traîne avec Sirius ne le gênait pas plus que ça mais c’était totalement faux… Cela le dérangeait, tout comme le fait qu’elle copine avec cette Hermione ! En voyant le comportement qu’elle adoptait, le jeune homme vint à penser qu’elle préférait les rouges et or aux Serpentards… mais comment cela se faisait-il qu’elle soit dans la maison des verts et argent dans ce cas ?

    Il n’avait pas de réponse à ça… ni au comportement qu’elle avait ! Pourtant il voulait avoir des réponses, il lui fallait absolument savoir où ils en étaient et c’est pourquoi il lui avait demandé ce qu’il devait penser de tout ce qui se passait en ce moment….
    D’accord il n’avait pas parlé de Black avec respect mais il ne l’aimait pas et c’était réciproque… aussi fallait-il que sa petite amie s’en rendent compte un jour ! Et il lui avait également précisé qu’il avait changé pour elle uniquement pour lui prouver qu’il tenait à elle…

    Cependant le jeune homme n’était pas un habitué des disputes et des explications amoureuses… au contraire ! Il ne s’était jamais engagé et n’avait jamais eu à faire à ce genre de situations… D’ailleurs, il devait reconnaître qu’il s’en serait bien passé car il débrouillait assez mal en ce moment même…
    Dès qu’il s’était tut il avait su que le ton qu’il avait employé n’était pas le meilleur… Et la réplique d’Anna le lui confirma…

    Elle commença à lui dire que le traître à son sang était son ami… et qu’il n’avait pas choisi d’être où il était… Quelle bonne blague ! Ce débile avait tout à fait sa place parmi les Bouffondors… Son comportement aurait été un déshonore au sein de la maison du grand Salazar Serpentard. La demoiselle rajouta même qu’il venait de lui apprendre qu’il n’aimait pas Sirius avant de préciser qu’elle ne lui avait pas demandé de couper les ponts avec ses amis mais seulement d’être fidèle !

    Amycus la fixa avant de reprendre à son tour sur un ton plus calme…


    - Sache que ton ami comme tu dis s’en prend un peu trop souvent aux personnes que je connais et qu’il à tout à fait sa place au sein des Gryffondors… Ils font passer leur soi disant stupidité pour du courage et ils paieront pour ça un jour où l’autre. Il marqua une légère pause. Et concernant le fait que je ne l’apprécie pas ce n’ai nouveau, loin de là mais je te l’ai dit… J’ai fait des efforts pour toi ! Après tu prétends que tu ne m’as pas demandé de couper les ponts avec mes amis et pourtant tu m’as giflé la dernière fois que tu m’as vue avec l’une d’entre elles !

    Amycus savait qu’il était en train de faire de la peine à Anna en lui disant tout ça mais au moins il se montrait sincère et dans un sens cela était une réelle preuve d’amour… Le fait qu’elle ferme les yeux quelques instants lui indiqua qu’elle était vraiment triste et cela ne plu guère au jeune homme qui commençait à se calmer rien qu’en voyant l’état de sa petite amie…
    Lorsqu’elle rouvrit les yeux, Anna semblait s’être calmée elle aussi et elle se rapprocha même de lui… Elle lui dit qu’elle était désolée si elle l’avait blessé et qu’elle ne voulait pas qu’il croit qu’elle ne l’aimait pas… car dans ce cas, leur dernière soirée passé ensemble aurait été différente…

    Les détails de la soirée qu’ils avaient passée ensemble revinrent à l’esprit du jeune homme… Il n’avait jamais été aussi heureux que ce jour là et au fond de lui voulait que ça recommence…
    De nouveau Anna ferma les yeux pour contrôler sa tristesse et la colère d’Amycus s’effaça… Il fit un pas dans sa direction au moment où elle reprenait la parole avec difficulté pour lui annoncer que son frère était mort et que les médecins hésitaient encore quant aux chances de survie de sa mère…

    Alors qu’il allait lui dire qu’il était désolé, elle rajouta quelque chose d’autre… Les mots que sa petite amie prononça furent comme un coup de poignard en plein cœur pour le jeune homme… Elle avait appelé Sirius en apprenant la triste nouvelle ! Pas lui… mais Sirius !
    Elle dit que c’était à lui de voir qui des deux jeunes femmes avait raison avant de déposer un baiser sur ses lèvres…

    Durant plusieurs longues secondes, Amycus ne dit rien, ne fit rien… se contentant de comprendre pourquoi elle avait ce choix… ce choix qi n’était rien d’autre qu’une trahison pour le jeune homme ! Un étrange sentiment l’envahit alors et ce n’était pas de la colère, de la haine ou n’importe quoi d’autre de ce genre… C’était de la tristesse ! Le choix de celle qu’il aimait l’avait blessé comme jamais il ne l’avait été…

    Il recula d’un pas et plongea son regard dans celui d’Anna… Toute colère avait disparu pour laisser place à de la tristesse…


    - Je te crois, murmura-t-il. Il marqua une pause et poussa un léger soupir… Mais je constate une chose… Alors que tu te sentais triste à cause de ce que l’on venait de t’annoncer c’est lui que tu as choisi d’appeler… Pas moi ! Mais Black… Il se détourna d’Anna et fit quelques pas en direction de Krystel avant de jeter un dernier regard à son Ange pour lui dire… Est-ce que ça te paraît sincèrement logique… ?

    Il n’attendit pas de réponse… Ce qu’il venait d’apprendre l’avait trop blessé pour qu’il puisse écouter ce quelle pourrait répondre à ça… Le nouveau sentiment qu’il découvrait, cette tristesse, cette douleur… Il la détestait, il voulait l’oublier c’est pourquoi lorsqu’il passa devant Krystel, il reprit la parole à son attention…

    - Viens Krys… On va voir s’ils ont trouvé ton collier ! Il faut que je me change les idées…

    Il s’apprêtait à commettre l’erreur qu’il ne voulait pas recommencer mais en cet instant précis il n’en avait pas vraiment la notion… Restait à savoir si Krystel, qui était une jeune femme qui n’aimait pas les ordres, allait le suivre sans rien dire…
Mangemort↯ Moi, future maman ? Mon corps va être déformé !
avatar



Nombre de messages : 1379
Age : En quoi est-ce ça vous regarde? J'ai bientôt 20ans et je suis enceinte de 5 mois
Groupe : Les ténèbres...
Caractère : Lunatique - Maléfique - Impatiente - Manipulatrice - Narcissique - Ambitieuse
Crédits : : Avatar (c) Barda
Date d'inscription : 10/03/2008




Krystel Raybrandt

Mangemort
Moi, future maman ? Mon corps va être déformé !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: +13
MessageSujet: Re: Sublime cadeau [PV Amycus et Anna]   Dim 7 Sep - 16:46


    Face à la situation dans laquelle je me trouvais, je me retenais avec beaucoup de mal à ne pas éclater de rire, et à bien de jouer la comédie. Sans rire, vous ne trouvez pas cette petite scène pitoyable ? Car moi si, et pas qu’un peu. Mais comment Amycus avait-il pu être berné par cette gamine ? Après tout il faut appeler les choses comme elles sont. Peut-être avait-il cru qu’il pourrait se caser avec une telle jeune femme, alors que tout prouver le contraire. Elle n’avait vraiment rien d’une serpentarde, rien du tout, et elle ne méritait pas les couleurs de notre maison.

    Je ne répondis pas à Anna quand elle me dit que oui, j’étais trop curieuse, et que non, elle ne sortait pas avec Black. Bah quoi, on dirait pourtant. Elle passait son temps avec lui, ne faisait que parler de lui à tout bout de champ, ne se préoccupant même pas de ce que pouvait en penser Amycus ! Elle qui disait l’aimer, il ne fallait pas pousser tout de même. Bon ok, j’avoue que je faisais tout pour envenimer la situation, mais que voulez-vous, c’était plus fort que moi. Je ne pouvais pas laisser le serveur faire une si grosse erreur !

    Quand je lui eu demandé s’il n’avait pas retrouvé mon collier, il me répondit à la négative. Et m###e. Ce bijou, c’était le seul présent que j’avais de mon défunt père. Je ne joue pas en temps normal dans le sentimental, mais là si, car j’aimais particulièrement ce dernier. Ma mère m’avait caché son existence jusqu’à ma rentrée à Poudlard. Et depuis que je l’avais autour du cou, je ne pouvais plus l’enlever. Je l’avais perdu le soir où nous avions passé la nuit ensemble, et ne m’en étais aperçu qu’à mon retour au collège.

    Cela m’embêtait beaucoup, et j’espérais réellement qu’on ne me les pas subtilisait. Gare à celui ou celle qui l’aurait osé. Cependant, je ne pouvais m’attarder sur le sujet, ayant d’autres chats à fouetter. Préférant laisser les deux tourtereaux s’engueler sans moi, ayant assez mis mon grain de sel, je m’étais écartée d’eux, me dirigeant lentement vers le portail de Poudlard, pour pouvoir transplaner. Sortant une cigarette, je me mis à la fumer, m’écoutant pas un seul mot de ce qu’ils pouvaient se dire. Je m’en fichais totalement en fait.

    Je ne me retournais que quand j’entendis des bruits de pas se rapprocher de moi, sans aucun doute ceux d’Amycus. La vue de son visage me peina réellement. Jamais je m’aurais cru cela possible. Le voir triste ne me fit pas chaud du tout au cœur, et je vins même à regretter ce que j’avais fais. Que m’arrivait-il donc ? Etais-je malade ou quoi ? En temps normal, je me fiche complètement de l’état d’âme des gens. Mais pas avec le serveur, bizarrement, je me souciais de lui.

    Quand il me parla, mon regard ne quitta pas un seul instant le sien. Que j’étais contente qu’il la laisse pour moi, mais à quel prix pour lui ? Je n’étais plus fière du tout de ce que j’avais fais. A vouloir me l’approprier, et de lui ouvrir les yeux, je lui avais fais du mal, et c’était comme si, je m’en avais fais à moi-même. Baissant les yeux un peu par honte, je lui pris tout de même la main en lui disant à voix basse, très sincèrement :



    - Je suis désolée Amycus... Si j‘aurais su, je…


    Relevant la tête, je posais une de mes mains sur son visage, comme pour le réconforter un peu. Olalal, mais il fallait vraiment que j’aille me faire soigner moi. Depuis quand j’étais une personne gentil et tendre ? Depuis quand je ne le jouais pas mais que je l’étais réellement ? Il fallait que je me reprenne et vite.

    En y réfléchissant, cela venait peut-être du fait que j'aimais bien, et réellement le jeune homme. C'était un des rares à m'avoir traité 'normalement' et avec des égards. Et puis, depuis l'épisode de Torben, j'avais pris conscience à quel point j'étais seule, et que je voulais que cela change. Qui d'autre que lui pourrait me comprendre? Nous sommes si pariel en fait...

    Faisant un pas en dessous le portail, me retrouvant ainsi au-delà des frontières de Poudlard, je tirais légèrement Amycus vers moi, l'incitant à me suivre. Je lui fis un sourire sincère, espérant chasser la tristesse de son visage, et lui redonner un peu le moral. Il voulait se changer les idées? J'allais donc tout faire pour. Reprenant mes habitudes naturelles, je lui dis :


    - On y va mon beau gosse de cousin? On a un collier à retrouver Very Happy
http://krystel-la-tyran.labrute.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Sublime cadeau [PV Amycus et Anna]   Dim 7 Sep - 18:31

La discussion avec son serveur était loin d'être une partie de plaisir. Au fur et a mesure que le ton montait entre eux deux, les flash de ce qu'il s'était passé lors de leur dernière soirée lui revenaient dans la tête... Sa peau contre la sienne, leur baisers, les phrases qu'ils lui avaient dites... Comment avait-elle pu tout détruire en quelques secondes? Comment en étaiebnt-ils arrivés la tous les deux???

Alors qu'elle lui annonçait la mort de son frère, et qu'elle avait appelé Sirius, Amycus dit qu'il était désolée, mais fit remarquer qu'elle avait choisi Sirius, et non pas lui.
Ce devait être comme une trahison pour le blond, songea la jeune femme.

Elle ouvrit la bouche pour répliquer, mais la referma, baissant les yeux. Amycus reculait déja en lui disant une phrase qui lui brisa le coeur. Il disait qu'elle avait choisise Black et non lui. Mais comment pouvait-il penser qu'elle avait choisie??? Elle avait appris la nouvelle tard le soir, et certes, elle ayrait aimé retrouver Amycus a ce moment là, mais il lui arrivait de traviller tard au Chaudron Baveur, et de plus, elle avait cours le ledemain. Elle comptait voir son petit ami peu après, c'est tout...

Comment aurait-elle pu choisir entre Sirius et Amycus??? C'était tout bonnement impossible...

Alors qu'il rejoignait sa cousine, il lui demanda si son choix lui paraissait logique? La brune ne répondit pas, craignant de s'enliser
Anna sentit ses yeux lui piquer. Elle repira difficlement, et entendit Amycus dire à Krystel qu'il allait l'aider à rechercher sa chaine.
Anna se recula lentement, et silencieusement. Elle vit Krystel passer sa main sur la joue du blond, comme elle avait l'habitude de le faire elle aussi. Son coeur lui faisait mal, aussi bien au sens propre qu'au figuré. Cette fois, les larmes montèrent jusqu'aux yeux de la vert argent, qui ne fit rien pour les refouler.

Son coeur allait éclater, et elle avec. Elle observa la silhouette d'Amycus s'éloigner, et, un court instant, les yeux du blond croisèrent les siens. Laissant échapper un sanglot, Anna posa la main sur sa bouche, ferma les yeux et partit dans le sens du chateau pour qu'il n'en voit pas plus...
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Sublime cadeau [PV Amycus et Anna]   Lun 8 Sep - 8:15

    L’amour… Le pire sentiment qui puisse exister en ce bas monde ! Amycus avait toujours prétendu que l’amour sincère n’était qu’une pure invention des faibles, une sorte de barrières qu’ils s’étaient créés pour éviter de se sentir seul… mais le jeune homme s’était trompé sur toute la ligne…
    Ce sentiment n’était pas une invention, il était bel et bien réel mais il n’existait pas pour vous sauver… bien au contraire ! Il avait la capacité de vous rendre le plus heureux au monde comme il pouvait vous blesser comme la pire des tortures…

    Et c’est exactement ce qui arrivait au mangemort en ce moment même… Il s’était laissé prendre au jeu de l’amour en pensant que cela le sauverait, lui ferait oublier toute cette haine et cette colère qu’il ressentait en permanence depuis que sa famille l’avait lâchement abandonné… Et cela avait marché ! Anna avait fait de lui quelqu’un de bien… pas de parfait mais de bien ! C’est pour ça qu’il l’aimait autant et c’est pour ça qu’il n’arrivait pas à la détester…
    Pourtant, le fait qu’elle se soit confié à Black au lieu de lui aurait dû faire naître en lui de colère… mais ce n’était pas le cas ! Il ne ressentait aucune colère mais le sentiment qui l’envahissait était pire… Car oui ! Pour le jeune homme, la tristesse qu’il ressentait maintenant était pire que la plus terrible des colères…

    Voir Anna triste n’arrangeait pas les choses… Il aurait voulu la prendre dans ses bras pour lui dire qu’il l’aimait et qu’il ne voulait pas la perdre mais il y avait toujours en lui une part de fierté de l’ancien dragueur qu’il avait été. Le fait qu’Anna ait préféré se confier à Black empêchait le mangemort de faire ce dont il mourait d’envie et c’est pourquoi il avait décidé de se détourner d’elle… Perdu dans ses pensées et en essayant de ne pas réfléchir, Amycus s’était diriger vers la sublime française…

    Arrivé près de Krystel, il ne remarqua pas de suite que la jeune femme ne se comportait pas comme à son habitude… Il lui avait dit sans trop réfléchir, qu’ils allaient aller chercher son collier et qu’il devait se changer… Ce fut lorsque son amante lui prit la main qu’il revint à la réalité… Elle lui murmura qu’elle était désolée et que si elle avait su… La brune ne finit pas sa phrase et se contenta de posa doucement lui de ses mains sur le visage du jeune homme…
    Amycus constata qu’elle semblait des plus sincères… Mais il ne voulait pas qu’elle soit désolée et aurait préféré qu’elle ne le voie jamais comme ça ! Aussi triste, perdu… Aussi faible ! Cependant, il ne dit rien et détourna le regard…

    Machinalement son attention se reporta sur Anna… Leurs regards se croisèrent et le jeune homme ne put que constater à son plus grand damne que celle à qui il tenait tellement pleurait… Pour la première fois de sa vie, Amycus comprenait enfin la tristesse que l’on pouvait ressentir lorsque c’est l’amour qui nous blessait et non la haine ! Et c’était pire que tout…
    D’ailleurs la peine qu’il ressentait augmenta encore lorsqu’il constata qu’Anna préférait partir plutôt que d’essayer de le retenir…

    Il poussa un soupir quasi inaudible lorsqu’un léger mouvement près de lui attira de nouveau son attention… Krystel venait de franchir le portail de l’école de sorcellerie et incitait le jeune homme à la suivre… Le mangemort fit un énorme effort pour ne pas se retourner encore une fois et quitta lui aussi l’enceinte de Poudlard…
    Son amante lui offrit un sourire avant de lui dire qu’ils avaient un collier à retrouver… Le mangemort remarqua qu’elle essayait de lui faire oublier ce qui venait de se passer et lui accorda un léger sourire.

    Il s’approcha ensuite de la jeune femme et lui prit la main sans cesser de la regarder dans les yeux… Il avait pris la décision de ne plus la revoir et pourtant le fruit du hasard les avait fait se croiser à nouveau… Peut-être que c’était un signe ! Et si c’était le cas qu’est-ce en était la signification ? Le jeune homme n’en savait rien comme le fait qu’il n’était même pas sûr que cette histoire de collier soit vraie…
    Pourtant il se pencha légèrement vers son amante et lui murmura…


    - On y va…

    Et sur ces mots, tous deux transplanèrent en direction du Chaudron Baveur… Tom et Torben, s’il travaillait, seraient sûrement surpris de le voir un jour de congé mais il trouverait bien une excuse… Pour ce qui est de se rendre dans la suite, les amants y transplaneraient par la suite… Amycus avait tout d’abord besoin d’un bon verre !







Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Sublime cadeau [PV Amycus et Anna]   



Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum