Page Facebook  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: A thousand words   Ven 12 Avr - 16:28

15 décembre 1978, James Potter donnait sa première interview. Et ce n'était même pas pour conter ses propres exploits, mais plutôt ceux de son paternel. Il avait été contacté quelques jours plus tôt par une journaliste du nom de Rita Skeeter, travaillant à la Gazette, qui souhaitait rédiger un article en mémoire de Jackson. Et pour cela, elle avait bien entendu besoin du témoignage d’un proche. Or, Selena avait suffisamment à faire pour ne pas en plus s’obliger à retomber dans les souvenirs douloureux de la vie qu’elle avait eue avec son mari. James avait donc accepté la proposition de la journaliste, et devait la rencontrer aujourd’hui au Chaudron Baveur. Il ne savait pas trop à quoi s’attendre, et pour tout dire, il était un peu nerveux. Il craignait de ne savoir garder son sang froid lorsqu’on le questionnerait sur son père, et il avait peur de craquer. Car s’il allait bien mieux depuis quelques temps, il n’avait pas encore vraiment tourné la page, et il y avait des chances rappeler à lui des souvenirs heureux de Jackson ne fasse ressurgir toute sa peine.

Il avait essayé de se vêtir assez bien pour l’occasion, sans avoir l’air de trop en faire. Lily l’avait aidé à choisir un pull qui ne faisait pas trop « adolescent », et lui avait souhaité bonne chance sur le pas de la porte. Elle resterait en compagnie de Selena pendant que James serait à l’interview, puis le jeune homme avait promis de rentrer directement à la maison. Il avait l’impression de passer beaucoup de temps loin de sa femme ces derniers temps, et il avait conscience que ce n’était pas une bonne chose. Harry aurait dû naître 15 jours plus tôt à peu près, et Cornedrue savait que son épouse avait besoin de son soutien et de sa présence. Cependant il s’était engagé auprès de plusieurs personnes, et ces rendez-vous étaient trop importants pour être repoussés. Et puis, même s’il adorait chaque moment passé en compagnie de Lily, il devait avouer que prendre l’air lui faisait beaucoup de bien et qu’être enfermé constamment à la maison commençait à sérieusement lui peser. D’autant plus qu’il était terrifié à l’idée que bébé Harry puisse se pointer à n’importe quel moment.

Il se présenta au Chaudron Baveur avec quelques minutes de retard, et fut rassuré en voyant que le lieu était vide en dehors d’une table occupée par une femme relativement jeune. Il n’aurait donc aucun mal à identifier la personne qui devrait l’interviewer aujourd’hui. Une fois entrée, James salua chaleureusement Tom, le barman, qu’il connaissait plutôt bien. Il venait souvent au Chaudron Baveur, spécialement pendant les vacances, et il avait passé de très nombreuses après-midi assis au comptoir en compagnie des Maraudeurs, à discuter avec Tom. Et avant son entrée à Poudlard, c’était ici qu’il venait quand il rejoignait son père ou sa mère pour le déjeuner. Il lui semblait qu’aussi loin qu’il puisse remonter dans sa mémoire, Tom avait toujours fait partie de sa vie. Certes il n’occupait pas une place importante, mais James le connaissait depuis qu’il était tout gamin, et le revoir lui faisait toujours plaisir.

Il ne prit cependant pas le temps de discuter un peu avec lui, étant donné qu’il était déjà en retard. Il n’aimait pas les journalistes en général, mais ce n’était pas une raison pour mettre de la mauvaise volonté à se rendre au rendez-vous. Peut-être que cette Rita Skeeter n’était pas aussi fourbe que le reste de ses collègues, et peut-être que l’interview se passerait très bien. Il avait de gros doutes là-dessus, mais il pouvait bien laisser à cette femme le bénéfice du doute. Le jeune Potter s’avança donc jusqu’à la table occupée par Madame Skeeter, et lui tendit la main lorsqu’il arriva devant elle.

-Rita Skeeter, j’imagine ? Je suis James Potter, enchanté de vous rencontrer.

Il ne l’était pas vraiment, mais sa mère lui avait fait suffisamment de sermons sur la politesse pour qu’il se rappelle de toujours saluer les inconnus poliment. Il tira la chaise en face de la jeune femme avant même qu’elle ne l’y ai invité, et s’installa. Il retira son manteau et son écharpe, songea un instant qu’il pourrait s’excuser pour son retard, puis se ravisa. Il n’était en retard que de 7 petites minutes, ce qui n’était pas la mort. Il se contenta donc de sourire à Rita, attendant visiblement qu’elle prenne les rennes de la conversation. Ou plutôt, de l’interview.


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum