Page Facebook  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Professeur↯  Les runes, inutiles ? Mais non !
avatar



Nombre de messages : 1518
Age : 29
Groupe : Neutre ; Professeur ; Sorcier
Caractère : Passionné, Indépendant, Influençable, Perfectionniste, Renfermé, Apeuré
Crédits : : Marelle
Date d'inscription : 20/06/2011




Adrian Ivanov

Professeur
Les runes, inutiles ? Mais non !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 10/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 15
MessageSujet: « Qui apaise la colère éteint un feu ; qui attise la colère, sera le premier à périr dans les flammes. »   Mer 10 Avr - 22:34

    Adrian détestait la guerre. Il détestait aussi les mangemorts. Et les Aurors. Et les médicomages. Et les journalistes. Et cette p#tain de canne qui le suivait aussi certainement que le suivait son ombre, parce que sa p#tain de jambe refusait de le porter correctement. Cela faisait une semaine qu’il était de retour à Poudlard, une p#tain de semaine, et outre son vocabulaire qui s’était volontiers fleurit, il n’avait pas changé d’un pouce par rapport au pré-Pré-au-Lard. Toujours de larges cernes sous les yeux, toujours ce léger tremblement qui agissait sa main lorsqu’il tentait de se passer de potions plus de trente six heures, et cette irascibilité qui ne le quittait pas depuis la rentrée scolaire. Cette colère qui allait croissante depuis qu’il avait mis les pieds à Poudlard. Non. Depuis quarante huit heures. Tout avait commencé à son retour dans la salle des professeurs, les serrements de main de ses collègues, les fausses compassions. Les « Ivanov ! Heureux de vous voir debout », les « Content de vous savoir de retour »… tout cela l’avait énervé dans un premier temps. Puis c’était parti avec une croissance exponentielle. Les remarques sur son teint cireux, sur sa consommation de potions (l’infirmière était en tête sur ce plan là), sur sa nervosité, sur sa consommation de café (un elfe de maison, un elfe ! avait osé lui faire la remarque que le café pouvait interagir avec des ingrédients… non mais où allait le monde, où allait-il bon sang !)… tout cela l’avait énervé. Encore plus que le reste. Déjà, Adrian n’était pas des plus sociables, alors là… il évitait depuis peu la compagnie de ses collègues, et se serait bien passé de celle de ses élèves s’il avait eu le choix. Mais il était professeur, du moins pour le moment parce que ce n’était pas dis qu’il le reste, et il avait intérêt à les faire bosser d’arrache pied vu leur niveau actuel et le nombre de cours qu’ils avaient loupé à cause de ces p#tains de mangemorts.

    Adrian était épuisé. Tout simplement. Nerveusement, physiquement, mentalement. Il luttait contre les pulsions meurtrières et basses des runes depuis trop longtemps maintenant, et sa santé bancale ne l’aidait pas le moins du monde à se concentrer sur ce qu’il était pour lutter contre l’influence runique. Le professeur ferma les yeux en s’appuyant contre le mur glacé le plus proche. Les murs avaient ils toujours été aussi gelé ? Non, c’était lui qui était mal. Il était clairement en manque, et le fait qu’on lui enlève ses anti douleurs, soit disant parce qu’il en était trop dépendant n’était pas pour le mieux. Il avait mal, il était en manque, et cette migraine qui ne le quittait pas… Le professeur de Runes entendit plus qu’il ne vit des élèves chuchoter, marcher dans sa direction, se taire, le dépasser et se remettre à parler. Quelques uns avaient ralenti pour voir s’il respirait, du moins c’était ce qu’il avait déduit des bruits de pas, d’autres avaient accéléré, de peur qu’il ne sorte brutalement de son absence et qu’il ne leur enlève des points. Lentement, Adrian inspira et rouvrit les yeux. La migraine qui l’avait tétanisé refluait légèrement. Il tremblait. Encore plus qu’avant. Mais au moins il était plus ou moins tranquille pour quelques heures selon son expérience. Que venait-il faire dans les cachots, lui qui habitait dans les tours, près des étoiles, bases pour la plupart de la magie runique ? Tout simplement parce que l’enfoiré qui le privait d’une partie de ses potions habitait dans ces sous terrains glacés et humides, mais aussi parce… c’était là que cet enfoiré vivait. Adrian ne formulait plus de pensées correctes, et il s’en apercevait. C’était inquiétant. Finalement il aperçut la porte du bureau de McFly.

    La fatigue parlant, il poussa brutalement la porte, croisant les doigts pour qu’elle soit ouverte, se fracassa la main sur le montant et se contraignit au calme en appuyant sur la poignée pour se présenter devant l’ahuri qui sembla étonné. Adrian se passa une main dans les cheveux en fixant McFly du regard.

      « Bonjour McFly. J’espère que je ne vous dérange pas, mais même si je vous dérange, j’en ai rien à foutre…,Adrian se pinçant l’arête du nez pour s’éclaircir les idées et tenter de se calmer. où-est-cette-p#tain-de-potion ? Ca fait un mois et demi que vous me l’envoyez tous les deux jours, c’était très bien, je vous remercie, je vous rémunère, NE ME POUSSEZ PAS A VOUS SUPPLIER ! »


    D’un coup de baguette incontrôlé, le Norvégien claqua la porte qui trembla sur ses charnières, et s’appuya sur la table, repoussant des copies d’élèves. Il avait besoin des potions. Il en avait besoin. Après avoir convaincu McFly, il allait juste avoir à croiser l’infirmière et à lui faire comprendre qu’il en avait besoin. Il avait besoin de ces potions. Il en avait BESOIN. C’ETAIT UN BESOIN. Les tremblements reprirent, mais sans aucun rapport avec la douleur, la migraine ou l’énervement. C’était juste le manque. Bon sang. Adrian en était profondément conscient, c’était ça le pire. Il en était conscient, et il ne savait pas quoi faire pour contrer ça. IL AVAIT BESOIN DE CES POTIONS. Le professeur de rune ferma les yeux.

      « McFly, on avait passé un contrat, mince ! On avait passé un contrat ! Vous me donniez des potions anti migraines, et je vous payais ! Alors pourquoi j’ai RIEN. Pourquoi ? »



Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum