Page Facebook  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Sorcier↯ Non, non je ne veux pas travailler !
avatar



Nombre de messages : 160
Age : 20 ans
Groupe : Sorciers du Monde
Caractère : Aventureuse – déterminée – orgueilleuse – arrogante – fidèle à ses amis et sa famille – intelligente – aime faire la fête –
Crédits : : Nanou ( bazzart pour le gif )
Date d'inscription : 13/03/2012




Alecto Carrow

Sorcier
Non, non je ne veux pas travailler !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 06
MessageSujet: Que le monde est petit ⊱ Krystel&Alecto [mini-mission]   Lun 18 Mar - 18:59



S’il y avait bien un lieu dans lequel elle n’attendait pas à revenir avant encore des années ,c’était bien celui-ci. La boutique d’Ollivander. En général, vous y entriez à vos onze ans et n’y retourniez qu’avec vos propres enfants des années plus tard, à moins de ne connaitre quelques soucis. Malheureusement pour la jeune héritière ce fut ce qui la mena jusqu’ici, ce qui s’était produit à Pré-au-Lard outre les dégâts causés par cette énorme explosion, avait eu raison de sa précieuse baguette la contraignant donc à s’en procurer une neuve. A peine la porte de l’étroite boutique se refermait-elle, qu’un homme l’accueillait déjà. « Mademoiselle Carrow, que me vaut le plaisir de votre visite ? Un problème avec votre baguette je suppose. » Elle se tourna vers lui, un air quelque peu embêté posé sur son visage. « J’ai disons rencontré un soucis lors des évènements de Pré-au-Lard, ma baguette m’a échappé des mains et je n’ai malheureusement pas eu le temps de la chercher avant de transplaner. » « Je vois, il vous en faut une nouvelle. » déclara l’homme derrière le comptoir avant d’aller se perdre dans le labyrinthe d’étagères sur lesquelles reposaient différentes boites rectangulaires. Alecto salua son bon sens, la vivacité d’esprit de certains individus se révélait parfois surprenante. Les essayages durèrent plus longtemps que lors de sa première visite, visiblement son caractère ne convenait pas aux morceaux de bois qu’il lui avait tester. La douzième fut la bonne ! La somme demandée réglée, quelques formules de politesse et voilà notre charmante héritière dehors. Un coup d’œil à sa montre, il était onze heures. Il lui restait encore quelques affaires à régler avant de pouvoir rentrer au manoir, elle n’avait pas une minute à perdre.

D’un pas rapide, elle passa devant les quelques boutiques qui séparaient Ollivander de Gringotts, à cette période de l’année il était appréciable de constatée que la foule n’était pas au rendez-vous. Elle monta les quelques marches du bâtiment de marbre blanc et se retrouva finalement dans le vaste hall. Comme à l’accoutumée elle trouva à leur poste, installés à de longues rangées de bureaux, un grand nombre de Gobelins concentrés sur leur tâche, d’autres baladaient des clients jusqu’à leur coffre pour d’éventuels dépôts. Traversant l’allée que formaient les bureaux de bois, elle se présenta au guichet. « Je souhaiterais me rendre à mon coffre », dit elle à celui qui siégeait en face d’elle. « Quel est votre numéro ? » Demanda-t-il sans prendre la peine de la saluer. A bien y réfléchir, un seul Gobelin lui avait un jour souhaiter le bonjour, jamais une autre créature de ce genre ne s’était donnée cette peine. « 538. » Il lui indiqua un coin de la salle entre deux colonnes. « Patientez sur le côté, quelqu’un va vous conduire à votre coffre. » Trois minutes plus tard, on l’amenait jusqu’au wagonnet qui la mènerait à son coffre. Quand ils furent arrivés à destination, elle déposa quelques bricoles de famille et retira une coquette somme d’argent qui lui servirait au cours des prochaines semaines pour diverses choses.

Passé un nouveau voyage à bord du wagonnet, elle était de nouveau dans le hall. Qu’est ce qu’elle pouvait avoir horreur de ce transport ! Heureusement qu’elle n’avait rien avalé avant de venir, car il n’était pas certain que son estomac eut supporté pareil enchainements de virages.. Alors qu’elle s’apprêtait à quitter les lieux, un visage qui ne lui était pas inconnu attira son attention. La Carrow ne s’attendait pas à voir sa route croiser celle de la femme qu’elle venait d’apercevoir. Krystel Raybrandt. Elles n’étaient pas ce que l’on appelait communément des amies, et Alecto doutait fortement que leur relation évolue de manière positive. Ce qui lui convenait parfaitement.

Passé un nouveau voyage à bord du wagonnet, elle était de nouveau dans le hall. Qu’est ce qu’elle pouvait avoir horreur de ce transport ! Heureusement qu’elle n’avait rien avalé avant de venir, car il n’était pas certain que son estomac eut supporté pareil enchainements de virages.. Alors qu’elle s’apprêtait à quitter les lieux, un visage qui ne lui était pas inconnu attira son attention. La Carrow ne s’attendait pas à voir sa route croiser celle de la femme qu’elle venait d’apercevoir. Krystel Raybrandt. Elles n’étaient pas ce que l’on appelait communément des amies, et Alecto doutait fortement que leur relation évolue de manière positive. Ce qui lui convenait parfaitement. Malheureusement pour elle, l’autre l’avait vu. Aucune d’elles ne pourraient jouer la carte de l’indifférence et faire comme si elles ne s’étaient pas rencontrées ici ; c’est pourquoi Alecto s’avança vers la femme enceinte.
« Krystel Raybrandt, voilà bien longtemps que l’on ne s’était pas vues. Tu n’as presque pas changé depuis la dernière fois ! » observa-t-elle. C’était le cas de le dire, la dernière conversation directe qu’elles avaient eu remontait à plusieurs semaines, sinon mois.




Spoiler:
 
Mangemort↯ Moi, future maman ? Mon corps va être déformé !
avatar



Nombre de messages : 1379
Age : En quoi est-ce ça vous regarde? J'ai bientôt 20ans et je suis enceinte de 5 mois
Groupe : Les ténèbres...
Caractère : Lunatique - Maléfique - Impatiente - Manipulatrice - Narcissique - Ambitieuse
Crédits : : Avatar (c) Barda
Date d'inscription : 10/03/2008




Krystel Raybrandt

Mangemort
Moi, future maman ? Mon corps va être déformé !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: +13
MessageSujet: Re: Que le monde est petit ⊱ Krystel&Alecto [mini-mission]   Mer 10 Avr - 18:18

Je n’aimais vraiment pas me rendre à la banque. J’avais pour habitude d’y envoyer quelques subalternes pour m’éviter cette corvée, chose que je ne pouvais pas faire aujourd’hui. Un gobelin avait demandé à me voir. Je ne savais pas. J’avais vaguement compris qu’il s’agissait d’une histoire de place, mais je n’en avais pas su plus, mon intendant n’ayant pas fait convenablement son travail, et s’étant contenté de mettre ce rendez-vous dans mon agenda. Franchement c’était agaçant de voir un tel manque de professionnaliste. D’ailleurs, je l’avais renvoyé dans l’heure, si bien que cela faisait deux jours que je n’en avais plus. Je pensais sérieusement à engager un secrétaire pour gérer ce genre de chose. Avec la paye que je proposais, je trouverais sans aucun mal quelqu’un prêt à s’en prendre plein la tronche et m’obéir au doigt et à l’œil. N’avais-je pas des domestiques sorciers chez moi ? Ils étaient humainement très mal traités, mais vu ce que je leur versais à la fin du mois, aucun n’était venu se plaindre. Et puis, ils avaient pris l’habitude de faire avec la femme exigeante que j’étais. Je n’étais d’ailleurs pas si chiante que cela : dès que les choses étaient bien faites, en temps et en heure, ils n’avaient aucune remontrance. Je ne les rabaissais plus bas que terre que lorsqu’ils ne faisaient pas ce que je leur avais demandé. N’est-ce pas normal après tout d’attendre une certaine prestation lorsqu’on dépense une fortune ? Bien sûr que si…

Mon rendez-vous fut, comme je m’y attendais, long et des plus ennuyeux. Le problème qui s’était posé était que mes dernières rentrées d’argent couvrant bien plus que toutes mes dépenses –heureusement encore ! – si bien que mon coffre était plein. Le gobelin avait donc besoin d’une signature de baguette pour, ou bien transférer le surplus dans le coffre d’Amycus Carrow – hors de question ! – ou bien de m’ouvrir un nouveau coffre. J’optais pour la second option, mais mettant non pas mon nom, mais celui de mon enfant à venir. Ce dernier pourra en bénéficier dès sa majorité sorcière française, soit 16ans. Tous les surplus devront être ainsi transférer dans ce nouveau coffre, promettant une belle somme au bébé que j’attendais. Je finis par prendre congé, et sortir enfin d’un de ses petits bureaux sentant le renfermé. C’était franchement désagréable. Je comptais m’en aller d’ici au plus vite lorsque je fus interpellée. Sans doute encore un de ses nombreux fans hystériques ? Je me retournais vers la jeune femme qui me parla, la dévisageant et la regardant de manière on ne peut plus hautaine de bas en haut.

Qui donc être-vous pour vous montrer aussi familière avec moi ? Je n’appréciais guère que l’on m’interpelle, et encore moins que l’on vienne à me tutoyer et me parler de la sorte. Surtout que, certes cette jeune fille laide me disait quelque chose, mais je n’avais pas franchement envie de me casser la tête pour retrouver son nom. Je l’avais déjà vaguement rencontré oui, mais de là à avoir retenu son nom ou qui elle était… J’avais franchement autre chose à faire ou à penser même





http://krystel-la-tyran.labrute.com/


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum