Page Facebook  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Professeur↯ Mais où est passé le fond du chaudron ?
avatar



Nombre de messages : 665
Age : 47 ans en apparence (mais 107 en réalité)
Groupe : Professeurs
Caractère : Gamin - rêveur - têtu - fou - lunatique - affable - attentif - sarcastique - adorateur de fraises - fanatique de potions - passionné - souriant - bon vivant - ...
Crédits : : Enjoy
Date d'inscription : 11/09/2009




Dunstan McFly

Professeur
Mais où est passé le fond du chaudron ?


Carte du maraudeur
Niveau magique: 10/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 08
MessageSujet: Qui se nourrit d'attente risque de mourir de faim ℩℩ feat Dana Lundy   Dim 17 Mar - 12:42

Qui se nourrit d'attente risque de mourir de faim...

Tic. Tac. Tic. Tac. 21h32. Elle est en retard, Stanislas. Elle ne viendra pas. Une nouvelle fois. « Elle va arriver» Ce que tu peux être fatiguant à toujours être aussi conciliant. « Elle vient de perdre son frère, elle est perturbée, la gronder ne va pas changer les choses » Peut-être mais il faut bien que quelqu’un lui apprenne la ponctualité à cette enfant ! Par Merlin… Tu es enseignant, pas psychomage ! Tu offres de ton temps pour qu’elle s’améliore en potions et madame ose te poser un lapin… Tu la convoques non pas pour qu’elle s’explique, la petite ingrate, mais pour lui offrir une oreille attentive pour qu’elle épanche sa douleur et… Elle arrive encore à être en retard ! Il y a des limites bon sang ! « Ce n’est pas en l’enfonçant davantage que nous l’aiderons à remonter la pente » Mais je viens de te dire que ce n’était p-a-s ton boulot espèce de vieux vampire bouché ! Les oreilles, ça se lave, tu sais… « À cet âge, ils sont instables et… Si personne ne les aide, ils finissent par commettre des erreurs irréparables »

Elle a une mère, premier ministre qui plus est !, pour s’occuper d’elle et toute une flopée de psychomages prêts à l’aider je parie s’il le fallait ! « Vu les circonstances, je doute fort qu’une discussion avec madame la premier ministre soit des plus… fructifiant. Et en ce qui concerne les psychomages… Voilà bien une solution des plus… impersonnelles. Non, je préfère qu’elle se sache soutenue par des personnes proches d’elle » Tu es son e-n-s-e-i-g-n-a-n-t Dudu ! Les gens vont jaser. « Qu’ils le fassent, nous avons vécu bien pire non ? » Pourquoi ai-je l’affreux sentiment de parler à un mur ? Bien sûr que nous sommes passés par des situations plus catastrophiques mais tout de même… Oh et puis zut ! Fais ce que tu veux, de toute manière, tu ne m’écoutes jamais ! Et qui doit réparer les chaudrons percés après ? C’est bibi ! Tu me le fais à chaque fois. « Mais tu restes malgré tout, c’est que tu m’aimes bien, avoue » Je dirais surtout que je n’ai pas le choix. Mais bon… Peut-être bien que…

Toc. Toc. Toc.

| Entrez ! |
« Tu vois ? Je te l’avais bien dit qu’elle finirait par venir ! » Avec une heure de retard tout de même. « Je n’ai jamais mentionné une heure précise, il était parfaitement légitime qu’elle prenne son temps pour souper » Trop conciliant… Raaah, j’ai l’impression de ressembler à l’un de ces vieux disques rayés moldu à force de me répéter. Hep. Hep. Hep. Minute vieille chauve-souris. Qu’est-ce que tu es en train de farfouiller dans ton bure… Des f-r-a-i-s-e-s ?!? Non mais tu ne penses pas que tu exagères ? Elle vient de sortir de table et tu lui proposes des fraises ? Tant qu’on y est, sers-lui du thé ! « Oh mais quelle merveilleuse idée » J’hallucine… J’aurais mieux fait de me taire. « Roh, mais j’ai le droit de déguster ces fruits divins si l’envie m’en prend » Ouais, ouais… Et comme par hasard, tu nous sors une cargaison pour nourrir tout une équipe de quidditch, me prendrais-tu pour une idiote Stanislas ? « Darjeeling ou thé blanc ? » Tu n’auras qu’à le demander à ton invité quand elle se sera installée dans le fauteuil en face de toi, tiens ! Na. Moi, je pars bouder. « Comme toujours » P-A-R-D-O-N ?!?


Gif (c) http://johnbasilones.tumblr.com/ | Gif (c) HHUSTLEROSE

Serdaigle↯  Mon intelligence est au service de l'AFT
avatar



Nombre de messages : 1000
Age : 15 ans
Groupe : Elève ; Serdaigle
Caractère : Autoritaire - Perfectionniste - Sérieuse - Méticuleuse - Orgueilleuse - Butée - Insensible - Froide - Mauvaise Perdante - Fiable
Crédits : : avatar (c) Lo ; signature (c) super-charlotteuze ; gif (c) inconnu
Date d'inscription : 12/10/2010




Dana Lundy

Serdaigle
Mon intelligence est au service de l'AFT


Carte du maraudeur
Niveau magique: 6/15
Libre pour :: 1 rp
Bonus: + 08
MessageSujet: Re: Qui se nourrit d'attente risque de mourir de faim ℩℩ feat Dana Lundy   Jeu 4 Avr - 3:53

Jouant avec sa nourriture du bout de sa fourchette, Dana tenta d’ignorer la multitude de regards qui étaient lancés en sa direction. Tête baissée, elle se murait dans son silence leur laissant l’impression qu’elle était en train de se morfondre dans son désespoir. Elle était presque certaine que chacun des Serdaigle assis dans un rayon de vingt mètres lui avaient d’ores et déjà présenté leurs condoléances. Elle pouvait deviner qu’ils n’en menaient désormais pas bien large, ignoraient sur quel balai voler. Devaient-ils lui adresser la parole ou la laisser faire son deuil tranquillement ? L’ignorer ou lui accorder un léger geste compatissant ? Bien qu’elle ne soit nullement concernée par leurs discussions, les sorciers à ses côtés chuchotèrent, comme s’ils craignaient de la déranger. Tout ceci était dans la logique des choses, elle s’y était attendue. Ce qu’elle n’aurait jamais penser ressentir cependant était cette indifférence et cette envie de rire de leur naïveté. Qu’ils lui adressent la parole ou non lui était bien égal. Elle n’avait jamais été leur amie et ne le serait jamais. Imaginer que la mort de son frère changerait quoi que ce soit était d’une stupidité trollienne. D’ici quelques semaines leur soi-disant profonde empathie envolée, ils ne lui prêteraient plus la moindre attention et cela ne l’affectait nullement. Pour être parfaitement honnête, rien ne la touchait réellement. Elle poussa son assiette presque intacte, agacée par l’attitude hypocrite de ses camarades et sortit une lettre froissée de sa robe. Reçue le matin même.

Si quelques semaines auparavant, elle aurait eu une profonde honte à l’idée d’inquiéter un professeur ou même de lui faire faux bond, il fallait avouer qu’aujourd’hui cela ne lui faisait ni chaud ni froid. Non pas qu’elle soit devenue insolente, mais elle commençait à revoir ses priorités, à changer ses perspectives. Sainte-Mangouste, puis Pré-Au-Lard… il lui était désormais évident qu’être enfermée à Poudlard lui portait plus préjudice qu’autre chose. Qu’elle n’apprenait rien de suffisamment concret. Les rares avantages qu’elle y trouvait étaient l’accessibilité à l’une des bibliothèques les plus importantes du Royaume-Uni et la possibilité de rallier des dizaines de sorciers à sa cause. Bien entendu, elle allait continuer d’’étudier comme un elfe de maison sachant que sa crédibilité serait aussi jugée à la vue de son bulletin, mais elle ne s’était pas sentie d’humeur à subir un cours de rattrapage la veille. Elle n’était pas plus motivée en cette soirée d’aller à la rencontre de son professeur de potions, mais sa bonne éducation était en cause. Dana poussa un soupir et se saisit de son sac de cours avant de se diriger vers le bureau où elle était attendue.
Bien entendu, son chemin fut parcouru d’embûches et elle se fit arrêter tous les cinq mètres ; dût assister à des paroles se voulant réconfortantes mais se révélant être aussi gauches les unes que les autres. Agacée, elle se félicita cependant qu’à mesure où elle s’enfonçait vers les cachots, les élèves et fantômes se firent moins présents. Brièvement, alors qu’elle arrivait devant la porte du professeur McFly, elle se demanda combien de temps elle aurait à supporter cela. Rien que d’y songer un frisson lui parcouru l’échine et une nausée la prît violemment. Elle ignorait combien de temps elle serait capable de supporter cette mascarade. Son poing s’écrasa et elle pénétra dans la pièce après avoir entendu la réponse de son instituteur.

Ne souhaitant pas s’éterniser, elle resta derrière le dossier du fauteuil, serrant de sa main l’une des bretelles de son sac afin d’annoncer rapidement ce pourquoi elle était venue ici.

☀ Bonsoir monsieur. Je suis désolée de ne pas m’être présentée hier et de ne pas vous avoir prévenu. C’était d’une impolitesse peu pardonnable. Quoi qu’il en soit je tenais vous annoncer de vive voix que je ne solliciterais plus de votre temps à l’avenir. J’ai décidé d’abandonner la potion à l’issue de mes BUSES et préfère dès à présent me concentrer sur d’autres disciplines. Je ne sais cependant comment vous remercier pour votre gentillesse et votre patience. Je vous suis infiniment redevable. ☀

Etrange de se voir aujourd’hui comme celle qui rejetait cette aide qu’elle avait jusqu’à présent recherchée avidement. Mais elle devait se l’avouer, elle allait bien, parfaitement bien et jamais une décision ne lui avait parue si évidente.


Spoiler:
 
Professeur↯ Mais où est passé le fond du chaudron ?
avatar



Nombre de messages : 665
Age : 47 ans en apparence (mais 107 en réalité)
Groupe : Professeurs
Caractère : Gamin - rêveur - têtu - fou - lunatique - affable - attentif - sarcastique - adorateur de fraises - fanatique de potions - passionné - souriant - bon vivant - ...
Crédits : : Enjoy
Date d'inscription : 11/09/2009




Dunstan McFly

Professeur
Mais où est passé le fond du chaudron ?


Carte du maraudeur
Niveau magique: 10/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 08
MessageSujet: Re: Qui se nourrit d'attente risque de mourir de faim ℩℩ feat Dana Lundy   Mer 10 Avr - 12:47

Qui se nourrit d'attente risque de mourir de faim...

Stanislas, tu as conscience que la gamine te parle et que toi, vieux vampire déglingué, tu t’affaires avec tes tasses et tes fraises alors qu’elle vient tout juste de te dire qu’elle s’en va !! Non mais j’hallucine, là !! Sale gosse ingrate, où se croit-elle ?!? Non mais ce n’est pas parce que m-a-d-a-m-e est la fille de madame la premier ministre qu’elle doit se croire tout permis ! « Tatatata, les oublis, ça arrive. C’est déjà tout pardonné, mon enfant » Comment ça ? Comment oses-tu lui accorder l’absolution ? Parle pour toi vieux Bubobulb décérébré mais MOI je n’ai pas passé l’éponge dans le chaudron que je sache ! « Une fraise, Dana ? » Non mais t’es malade !!! Elle te vire et toi tu ne trouves rien de mieux que de lui proposer un dessert ? « Un peu de thé ? Darjeeling ou Earl Grey ? » Mais tu vas arrêter oui ! Engueule là plutôt… Bon sang, si tu ne le fais pas dans les trente secondes, je bousille tes neurones un à un jusqu’à ce qu’il ne te reste plus rien. Ça ne sera l’affaire que de quelques minutes par ailleurs… « C’est vexant ma chère » A qui tu t’adresses vieux chaudron rouillé ? « Moi qui pensait que vous appréciez les douces effluves s’échappant d’un chaudron fumant… » Bah tiens, vas-y, nie-moi Dudu, je ne dirai rien. « Billevesées. Les potions ? Inutiles ? Vous m’auriez dit cela des runes, je n’aurai pu que vous appuyez dans vos dires mais les potions… » Mais c’est qu’il continue ce bougre d’imbécile ! Je vais me fâcher tout rouge Dunstan…

| De vous à moi, je suis surpris que vous abandonniez si facilement la tâche. Il me semblait que les Serdaigles étaient plus… fiers que cela, ne s’avouant jamais vaincu. |
Minute ! Stop ! Temps mort ! Je viens de rêver ou tu tentes de manipuler cette petite blondinette comme jamais ?!? DUDU !!! Je suis siiiiii fière de toi chauve-souris de mon coeuuuur « Allons bon, la flatterie ne fonctionne pas avec moi » Pour une fois que je te fais des compliments, tu aurais pu éprouver un quelconque sentiment s’approchant de l’euphorie, nan ? Eeeeuh… Au fait…. C’est quoi ce ton glacial et ce regard venimeux ? Et puis… Tu te rends compte qu’elle pourrait prendre ta dernière réplique pour elle ? « Puisque vous semblez être convaincue que les potions sont une science superflue, vous pouvez y aller. En d’autres termes, je vous congédie miss Lundy. » Okay… Apparemment, c’était bien à elle que tu t’adressais. Devrais-je me sentir offensée d’être une fois de plus ignorée ?!? Soit, je passerai l’éponge pour cette fois car… Dunstan, tu ne penses pas que tu y vas un peu fort, là ? Je sais que les potions sont sacrées pour toi mais bon… Tu n’abuserais pas un tout petit peu en l’agressant de la sorte ? Quoi ?!? Oui, je sais, je suis une vraie girouette (nous avons cela en commun), et maintenant je la défends alors qu’il n’y a même pas cinq minutes, je voulais la mettre en pièces mais bon… Cela me rend toute nerveuse que nos rôles soient inversés. D’habitude, JE suis acide et toi conciliant… Tu joues les fourbes manipulateurs puis les hommes cyniques, que t’arrive-t-il ? Qu’est-ce que j’ai loupé ?

| Alors, ma chère Dana, comptez-vous rester amorphe face à de pareilles invectives de ma part? Cela vous ressemble si peu. La vie est cruelle, elle ne vous rendra pas votre frère. Vous pouvez décider d’être totalement passive, laissant la vie se poursuivre comme si de rien n’était… Mais croyez-moi, cela ne changera rien. La dure réalité vous rattrapera tôt ou tard et alors, à ce moment-là, vous craquerez. Hélas pour vous, votre attitude hautaine aura fait fuir les quelques rares personnes qui auraient encore pu éprouver une quelconque empathie à votre égard. Vous serez alors seule, blessée, et personne pour vous épauler. Car certes, les gens font preuve de sympathie à votre égard en ce moment mais je vous sais intelligente et vous n’êtes pas dupe, cela ne durera qu’un temps. Car cette attention est somme toute fausse. Après tout, l’être humain est ainsi fait, il ne se préoccupe que de sa petite personne. À quelques exceptions près, cependant. Réfléchissez-y mon enfant. Cet entretien n’était pas là pour vous faire rattraper notre précédente leçon, je vous aurais pensé davantage perspicace. Il s’agissait surtout d’une excuse pour vous permettre d’être vous-même, sans tous ces faux-semblants. Je ne vous demande pas de hurler, ni de crier, si ce n’est pas ce qu’il vous faut pour le moment, soit, je ne vais pas vous forcer non plus. Mais je veux que vous sachiez qu’il y a ici une place où vous pouvez être vous-mêmes, tout simplement. |
Dunstan… C’est malin gros pitiponk mal rasé, tu m’as coupé le sifflet ! Tu viens juste de lui prouver qu’il existe des gens capables de rester eux-mêmes malgré la situation, pas vrai ? Sans toute cette sympathie grossière et non désirée… Au final, le cynisme te va bien. Mais ne me vole pas trop souvent la vedette, capito ? J’ose espérer qu’elle comprendra le message caché sous les sarcasmes et le regard dur. « Alors, Darjeeling ou Earl Grey ? » Tu sais que tu es impossible ? Je ne sais pas comment je fais pour te supporter. « Vous n’allez pas laisser le vieil homme que je suis se voir privé d’une aussi charmante compagnie, n’est-ce pas ? » Il n’y a que toi pour passer d’un regard glacial à un sourire charmeur en moins de trois minutes. Je confirme, il n’y a que toi pour remonter les bretelles à une adolescente rebelle avant de reprendre ta petite besogne pour faire du thé. Heeeey ! Minute, je te parle alors j’aimerais que tu m’écoutes au lieu de déguster ces fraises car… « Un pur délice » Et voilà, qu’est-ce que je disais : une fois que tu en as croqué une, tu es totalement déconnecté de la réalité et tu ne m’écoutes plus. Note que tu ne m’écoutes jamais mais bon… Dudu, non ! J’ai dit NON ! On ne tend pas une fraise à une gamine avec le regard du papy bienveillant qui veut faire goûter un met rare à sa petite-fille. Ça ne se fait pas ! Je rêve où tu viens de la charrier en gobant cette fraise ? T’es un vrai gamin ! « Ah Ah, ne comptez pas sur moi pour la becquée ! »








Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Qui se nourrit d'attente risque de mourir de faim ℩℩ feat Dana Lundy   



Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum