Page Facebook  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Modo↯  Les filles et le quidditch ça me connait
avatar



Nombre de messages : 3250
Age : 18 ans.
Groupe : Les Maraudeurs, la Lumière, les ex-Lions et les beaux Joueurs de Quidditch.
Caractère : Drôle, dragueur, téméraire, courageux, fidèle, têtu, impulsif.
Crédits : : ava (c) What Else ; icon (c) Criminal Love
Date d'inscription : 28/08/2010




Sirius Black

Modo
Les filles et le quidditch ça me connait


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 33
MessageSujet: Wigtown - Un match inamical   Mer 2 Jan - 23:31

Aujourd'hui, c'était jour de match. Et bien que ce ne soit pas dans mes habitudes, j'étais stressé. Nerveux. Inquiet. Pourtant, ce n'était pas un match déterminant, ni pour ma carrière, ni pour le futur de l'équipe, ni pour la réputation du club. C'était un simple match amical, un match dont on attendait même pas de nous une victoire. En effet, l'équipe 1 ayant été réquisitionné à la dernière minute, c'était nous, l'équipe 2, qui devions affronter l'équipe 1 des Vagabonds de Wigtown, logiquement bien plus fort que nous. Si, au cours de ces derniers mois en tant que poursuiveur des Harpies, j'avais appris à accepter la défaite (bien que nous soyons une équipe assez talentueuse, lorsqu'on joue en pro, on se confronte toujours à des plus forts que nous), cette fois-ci, si l'on perdait, j'aurais sans doute du mal à l'accepter. Et tout cela par la faute d'un seul et même joueur.

Amycus Carrow. Un p'tit con de Serpentard. Un ex d'Anna. Celui qui l'avait fait hésiter à me choisir il y a des lustres de cela. Un mangemort, j'en étais intimement persuadé. Et cet espèce d'abruti était chez les Vagabonds. Bien qu'il ne soit pas meilleur que moi, loin de là, il était plus âgé, et avait donc intégré son équipe bien avant moi. Il faisait parti de l'équipe 1, et il avait à ses côtés une armée de joueur de Quidditch pro, tandis que nous, en équipe 2, n'avions intégré le club qu'il y a quelques mois, pour la plupart. Bref, nous étions cuits. Fichus, grillés, déjà vaincus avant même d'avoir posé un pied sur ce terrain.

Assis sur le banc des vestiaires, la tête posé sur mes genoux, repliés conte mon torse, l'air renfrogné, je donnais une piètre image à mes coéquipiers, moi qui était d'habitude le clown de l'équipe, comme une sorte de mascotte qui remontait le moral des troupes. D'ailleurs, le capitaine, un type que j'apprécie pas spécialement (j'ai sans cesse l'impression qu'il me prend de haut) s'approcha de moi et posa sa main sur mon épaule, comme pour me sortir de mes rêveries.

    « Oh ! Ca va pas ? »

    « Nan. » répondis-je d'un ton glacial. « On va perdre. »

    « Pardon ? Toi tu t'avoues vaincu avant d'avoir posé un pied sur le terrain ? Tu déconnes, là, Black ! Si même toi, tu n'y crois pas, c'est certain qu'on va le perdre ce putain de match. »

    « J'vois pas pourquoi j'aurai pas le droit de dire ce que je pense. » rétorquai-je de nouveau, en essayant de lui faire comprendre qu'il me soulait profondément. « On va perdre ce match, parce qu'on est que l'équipe 2, qu'on était pas censé les affronter à la base, et qu'ils sont plus forts que nous. Et je vais me ridiculiser devant ... »

    « Devant ? »

    « Nan, laisse tomber. »

    « Ecoute, Black, tu peux pas baisser les bras. Même si c'est juste un match amical et qu'on est quasiment certain de notre défaite, tu ne peux pas montrer que tu n'y crois pas. Dans l'équipe, t'es celui qui remonte le moral des troupes, qui leur donne envie d'y croire, justement. Alors si les gars voient que même toi t'es désespéré, autant renoncer tout de suite. T'es un peu comme notre baromètre. C'est toi qui donne l'humeur de l'équipe, alors t'as pas le droit de renoncer. »

    « Mais ... »

    « En bref, bouge-toi le cul et plus vite que ça ! »

Sur ce, il empoigna son balai et quitta les vestiaires des hommes, pour rejoindre le reste de l'équipe dans le hall. Je restai immobile un instant, stupéfait. J'avais toujours cru que ce type avait été choisi comme capitaine car il était celui qui avait le plus d'ancienneté, mais après cette discussion, je commençais à comprendre en quoi il avait les qualités d'un capitaine, d'un vrai. Bien sûr, il était totalement différent de James. Moins actif, moins présent, mais s'il voyait qu'un joueur allait mal, ou baissait les bras ... Il était là. Et efficace en plus de ça. Soudain remotivé, je me relevai, et enfilai ma robe de Quidditch avant d'empoigner mon balai. Puis je quittai les vestiaires, en bon dernier. Le capitaine avec déjà commencé son discours, et je l'interrompis, un sourire cinglant aux lèvres, comme à mon habitude.

    « Bon on a intérêt à leur botter le cul à ces minables ! »

Je déclenchai un éclat de rire, et je remarquai le sourire approbateur du capitaine. Cinq minutes plus tard, nous entrions sur le terrain, sous les applaudissements de la foule. Je remarquai avec satisfaction qu'à l'annonce de mon nom, les hourras furent bien fournis, peut-être même plus que pour mes coéquipiers. A moins que ce soit juste mon imagination. Ce qui était sûr, c'est que j'étais bien plus présent dans la presse que la plupart de mes coéquipiers, et cela sans doute grâce à mon physique avantageux qui faisait craquer les demoiselles, mais aussi parce que ma réputation à Poudlard m'avait plus ou moins précédé, et enfin et surtout parce que mon histoire personnelle (mon reniement de la famille Black, etc ...) en émouvait plus d'un. Si j'avais un jour cru que ça m'aiderait dans mon ascension sociale ce truc-là ...

Puis entra l'équipe adverse. Je grimaçai en croisant le regard de Carrow. Le match promettait d'être sanglant, mais mon moral était remonté, et même si la défaite était presque certaine, ce n'était pas encore une vérité absolue, et je comptais bien me démener pour marquer le plus de points possibles ...

__________________________

Malheureusement, malgré toutes mes espérances et toute ma combativité, nous perdîmes ce match, après trois heures et demi de jeu, 150 à 290. Leur attrapeur rafla le vif d'or alors que nous avions 10 petits points d'avance, et je regrettai alors que Harry ne soit pas là. J'étais certain qu'il l'aurait attrapé, lui. Pourtant, je me rendis compte que j'étais moins déçu que prévu. Nous avions tout de même marqué plus de points qu'eux, et en plus de cela, bon nombre de buts étaient de ma main.

La colère vint plus tard, alors que je me trouvai dans le vestiaire, encore et toujours en bon dernier. J'avais en effet pris du retard en contactant Cornedrue avec mon miroir à double sens pour lui donner les résultats du match. Il n'avait à son grand regret pas pu se déplacer, travail oblige, et Lily n'avais pas non plus pu représenter la famille Potter. Bien qu'elle ne l'avoue pas, sa grossesse la fatiguait de plus en plus, et déjà qu'elle n'était pas une fan de Quidditch, je l'avais dispensé de venir m'encourager.

En sortant de ma douche, je me retrouvai donc seul dans le vestiaire. J'avais promis à mes coéquipiers que je les retrouverai plus tard au club, en attendant, un peu de tranquillité ne me fis pas de mal. Je m'habillai d'un simple jogging et d'un t-shirt léger, encore excité du match qui venait à peine de se finir.

Si les courbatures avaient disparu au fil des mois, et si la fatigue se faisait de moins en moins ressentir, car je m'habituais à la pratique quotidienne de ce sport à haut niveau, l'excitation des matchs, elle, ne disparaissait pas, et j'en étais bien content. Lorsque j'entrais sur le terrain et que je m'envolais sous les hourras des spectateurs ... Je pénétrais comme dans un autre monde. Une quatrième dimension. Celle des joueurs de Quidditch.

Soudain, la porte du vestiaire qui s'ouvrait me tira de ma rêverie. Je me retournais vers le nouveau venu, et une grimace apparut sur mon visage. Tiens, comme c'était étonnant ...

    « Carrow ... Tu n'as pas pu t'empêcher de venir me narguer. Pas très fair-play, mais ça ne m'étonne pas de ta part. »
Mangemort↯  Je sers mon maitre, à la vie, à la mort
avatar



Nombre de messages : 454
Age : 21 ans
Groupe : Les Abysses Infernales
Caractère : Dragueur - Passionné - Combattif - Polyvalent - Sadique - Manipulateur
Crédits : : avatar (c) Crum-Crum ; gif (c) Barda ; signature (c) Hindy
Date d'inscription : 03/11/2012




Amycus Carrow

Mangemort
Je sers mon maitre, à la vie, à la mort


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 26
MessageSujet: Re: Wigtown - Un match inamical   Ven 4 Jan - 22:49

Toc toc toc… … … Un léger grincement m’indiqua que la porte de ma chambre venait d’être ouverte. Discrètement, je pris en main ma baguette qui, comme toujours, était dissimulée sous mon oreiller ! Certes, un quelconque agresseur n’aurait jamais frappé poliment avant de pénétrer dans mes appartements mais « prudence est mère de sûreté »… Cependant, je n’eus pas à lancer un sortilège immédiatement puisque je reconnus les petits pas précités de mon elfe de maison. Depuis quand cette misérable créature osait me réveiller ? J’espérais pour elle que le message était important. L’elfe prit alors la parole dans un couinement pour m’annoncer que j’avais reçu un message de la part de Monsieur McCandless. Super ! D’un geste vif je jetais un doloris informulé à l’indésirable. La créature poussa un couinement des plus pénibles à mes oreilles en guise de réveil…
L’elfe n’eut pas besoin d’entendre le moindre de mot de ma part pour comprendre que me réveiller était une erreur. Une fois le courrier déposé sur la table de nuit, mon esclave se hâta de me débarrasser de sa présence. Pas décidé le moins du monde à lire la missive, je me retournais dans le lit avec l’idée de me rendormir.

L’idée était bonne… mais la pratique impossible ! Le sommeil ne revenait pas. Et puis j’étais curieux de savoir pour Dylan m’écrivait alors qu’on allait se voir plus tard pour notre match du jour. Poussé par ma curiosité, je me décidais à lire le message de mon capitaine et failli mourir de rire, dans un premier temps. J’étais attendu à l’entrainement ! Puis, l’envie de rire me passa. S’entrainer ? Mais pourquoi faire ?! Le match qui nous attendait n’avait aucune importance, vraiment aucune ! L’équipe 2 des Harpies de Holyhead ne ferait jamais le poids contre nous, l’ennui total en bref. Et le pire était que je serais obligé de supporter la face de traître de Débile Black tout au long du match puisque le toutou de Potter était poursuiveur.
Je chiffonnais donc la missive de mon ami en l’insultant tout de même de tous les noms d’oiseaux qui me venaient à l’esprit. Mon humeur explosive était toujours aussi intense alors même que je fourrais ma robe rouge sang avec un coutelas d'argent sur la poitrine dans mon sac avant de sortir transplaner en direction du stade de Wigtown.

Dès mon arrivée je compris que j’étais le seul à avoir trouvé l’idée d’un entrainement pré-match stupide. En effet, le reste de l’équipe était déjà en train de s’échauffer. Affichant ma tête des mauvais jours, je levais les yeux au ciel. Cette attitude n’échappa pas à Dylan qui semblait avoir lu dans mes pensées…


- Carrow ! Voilà que tu nous fais l’honneur de ta présence, déclara-t-il en souriant et en prenant de la hauteur. Et oui, l’entrainement est obligatoire, et oui, ce match est important… Pour moi, ils le sont tous !

- Justement... important pour toi… pas pour moi, répondis-je en décollant sans grande motivation. Tu pourrais me remplacer au lieu de me faire perdre mon temps, non ?

- Allons allons Carrow… Aurais-tu peur d’affronter ton grand pote Black ? demanda-t-il en rigolant.

- Quoi ? demandais-je en manquant de tomber de mon balai. Je l’écrase quand je veux ce petit con…


Et voilà comment mon super capitaine avait réussi à me motiver en moins de deux. Je n’avais jamais été aussi passionné pour un match qui s'annonçait si assommant. Dylan me connaissait par cœur, ou presque, mais point de vu "Quidditch" il ne faisait aucun doute qu’il méritait largement ce poste de capitaine.

A présent, j’avais presque hâte de débuter ce fameux match et je laissais mes pensées vagabonder sur les diverses façons « accidentelles » que j’aurais pu utiliser pour faire de Débile Black un homme mort. Un moment de rêverie exquis qui me détendit grandement.
Lorsque l’annonce du début du match fut faite j’étais d’excellente humeur. Les Harpies de Holyhead entrèrent les premiers sur le terrain et je fis mine de vomir en entendant le nom de Black ce qui amusa Dylan. Arriva ensuite le temps de notre apparition et je ne manquais pas de jeter un regard noir au traître… Ce match promettait d’être tout sauf amical selon mon point de vue…


…………………………………………………………


Le match c’était fini au bout de trois heures et demie de jeu et je n’étais pas satisfait du tout ! Loin de là… D’accord nous avions gagné mais au moment où Dylan avait attrapé le Vif d’Or les Harpies menaient de 10 points. L’équipe de Débile Black avait marqué plus de points et en grande partie grâce à lui. D’accord, il était de même de mon coté, j’avais rapporté un sacré nombre de points aux Vagabonds mais cela était tout de même moins que ce traître à son sang. J’enrageais !
Cependant, je ne laissais rien paraître en présence de mon équipe. Ils n’auraient pas compris une telle réaction de ma part et seul Dylan était au courant de l’histoire. Je parle bien entendu du fait que Black était pour moi un traître, un bouffon, un voleur… et que j’aurais préféré le battre lui et son équipe avec un nombre de points supérieur avant la capture du Vif.

C’est sûrement à cause de toutes ces pensées lugubres que j’oubliais ma chevalière dans les vestiaires en partant. Je m’en rendis compte lorsque Hayden nous proposa à tous d’aller boire un verre et de se retrouver dans deux heures à Londres. En regardant ma montre, je vis que je n’avais pas récupérer le bijou… J’acceptais donc la proposition et me hâtais de faire demi-tour. La journée avait été assez pourrie et je n’avais pas envie de me faire voler cette chevalière. Bien sûr j’aurais largement pu m’en racheter une dans le cas où elle aurait disparue mais elle avait une valeur sentimentale. Non pas parce qu’elle était ornée des armoiries de ma famille mais parce qu’il s’agissait d’un présent de Krystel.
Accélérant le pas, j’arrivais très vite aux vestiaires. Je poussais la porte et retrouvais le bijou près du lave-mains que j’avais utilisé. Le saisissant rapidement, je ressortais soulagé. J’allais rentrer chez moi lorsque j’entendis du bruit dans le vestiaire invité. Curieux, je poussais la porte et entrais pour me retrouver en présence de la seule personne que je n’avais aucune envie de voir, si ce n’est morte !

Black… Et ce crétin osait en plus me provoquer ! Venir le narguer ? Comme si je n’avais que ça à fait. Comme s’il avait une importance quelconque à mes yeux. Je le fixais et répliquais froidement…


- J’ai autre chose à faire de ma vie Black, je n’accorde aucun intérêt aux traîtres… Pour moi tu es et tu resteras toujours un perdant !
Modo↯  Les filles et le quidditch ça me connait
avatar



Nombre de messages : 3250
Age : 18 ans.
Groupe : Les Maraudeurs, la Lumière, les ex-Lions et les beaux Joueurs de Quidditch.
Caractère : Drôle, dragueur, téméraire, courageux, fidèle, têtu, impulsif.
Crédits : : ava (c) What Else ; icon (c) Criminal Love
Date d'inscription : 28/08/2010




Sirius Black

Modo
Les filles et le quidditch ça me connait


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 33
MessageSujet: Re: Wigtown - Un match inamical   Mar 5 Mar - 20:39

Je détestais ce type, c'était limite ... physique. Vous savez, il y a ces gens que l'on déteste parce qu'ils font du mal à ceux que nous aimons, ou parce que ce sont des monstres. Il y a ces gens qui nous font vomir par leurs paroles et leurs idéaux, ou par leur façon de se comporter et d’appréhender la vie. Il y a ces gens qui ne mériteraient même pas le nom d'êtres humains, des psychopathes comme Voldemort, que l'on déteste parce que vu ses actes, on ne peut pas faire autrement. Et puis, il y a ces personnes que lorsqu'on les croise, tout notre corps le sent, tout notre corps se raidit, comme si il savait que ce type là n'était pas quelqu'un de bien. C'est bien simple, à chaque fois que je vois Carrow, j'ai envie de me jeter sur lui et de le taper jusqu'à ce qu'il crève. C'est violent, certes, mais c'est la réalité. Un peu comme avec Rogue.

Alors quand je le vis, là, entrer dans le vestiaire, tout fanfaronnant, je ... arg ! L'ex d'Anna, le frère d'Alecto, un mangemort j'en suis certain. Une raclure, une pourriture, un enfoiré qui ne mériterait que de crever. Et en plus, un joueur de Quidditch. Il aurait pas pu choisir une autre voie, ce petit con ? Bon, certes, je suis arrivé après lui dans le milieu, mais franchement ... Ce type est une ordure, il mérite même pas d'avoir une vie sociale. Bien que tout ça soit derrière moi depuis longtemps, rien que de repenser à ce qu'il a fait avec Anna, ça me met en rage. Pourtant, on peut pas dire que je me sois bien comporté avec la Serpentard non plus, mais je n'ai jamais accepté qu'elle ait hésité entre lui et moi. Lui ! Juste lui ... Déjà, avant que je ne m'échappe de chez mes parents, j'avais eu affaire à cet abruti. C'est lui qui avait plus ou moins discuté avec mes parents pour conclure un mariage entre sa sœur et moi. Je crois qu'il a jamais vraiment accepté que je me sois barré en laissant sa sœur en plan. Bien que maintenant, son futur gendre soit Regulus ...

Bref, l'abruti de Carrow rentre donc dans le vestiaire, et je l'accueille d'une phrase fort peu sympathique. Et il me répond avec une autre phrase fort peu sympathique. Que des amabilités quoi. Et dire que j'avais presque failli l'éviter. Presque. Qu'est-ce qu'il m'a pris de traîner au vestiaire aussi ? Je me retourne finalement vers lui. J'aimerai bien partir, là, tout de suite, mais pas question de lui faire croire que je fuis devant lui. Pourtant, je n'ai aucune envie de subir la confrontation qui va suivre. Ça va me mettre en rogne pour le reste de la journée, je suis sûre ...

« Ouais, un perdant, un traître ... Tu sais, ça dépend du point de vue. Pour moi, c'est des types comme toi, ou mon frère, les perdants. Des types enfermés dans leurs vies de sang-purs avec des idéaux pourris jusqu'à la moelle. » je crache avec dégout. « Quand au match, je suis plutôt fier de nous ! Si notre attrapeur avait un peu plus d'entraînement, on vous aurait mis la pâté du siècle, alors qu'on est qu'une équipe 2 ! Surtout que j'ai marqué plus de but que toi, Carrow ! »

Je souris méchamment. Ok, je déteste l'idée de devoir me confronter à lui parce que rien que de rester dans la même pièce que lui, ça me fait hérisser les poils, mais je prend tout de même un malin plaisir à lui rappeler ma supériorité. Carrow est certes un bon joueur, et il a marqué pas mal de but, mais pour ma part, je me suis déchaîné. J'en marque rarement autant d'ailleurs, et Angela m'a fait remarquer que si j'étais comme ça pendant les matchs officiels, ça serait génial. La rage de vaincre cet abruti ! Et dire qu'avant le match, j'étais découragé ... Tout ça grâce au capitaine, qui l'aurait cru ... Bref. Je fixe de nouveau mon attention sur Carrow.

« Au fait, comment va ta soeur ? »
je demande venimeusement, sachant que c'est un point sensible chez lui. « J'ai appris pour ce mariage avec Regulus. Quelle belle ... opportunité. »
Mangemort↯  Je sers mon maitre, à la vie, à la mort
avatar



Nombre de messages : 454
Age : 21 ans
Groupe : Les Abysses Infernales
Caractère : Dragueur - Passionné - Combattif - Polyvalent - Sadique - Manipulateur
Crédits : : avatar (c) Crum-Crum ; gif (c) Barda ; signature (c) Hindy
Date d'inscription : 03/11/2012




Amycus Carrow

Mangemort
Je sers mon maitre, à la vie, à la mort


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 26
MessageSujet: Re: Wigtown - Un match inamical   Mar 23 Avr - 20:11

Mais pourquoi est-ce que je n’étais pas rentré directement après ce fichu match, cette perte de temps ?!? Bonne question. Cependant la réponse me revint très vite à l’esprit. La chevalière ! Je l’avais oublié et il était hors de question que j’égare cet objet. C’est donc pour cette précieuse bague que j’avais fait demi-tour mais en y réfléchissant bien c’est ma curiosité qui m’avait conduit face à c#n fini ! Quelle mauvaise idée j’avais eu de chercher à savoir qui était encore dans le vestiaire invité. Mais franchement… Qu’est-ce que Black fichait encore ici ? Il n’aurait pas pu partir vite fait, bien fait, une fois ce match perdu ? Apparemment non. Le pire c’est qu’il osait « accueillir » mon entrée par une pique ! Y’en a qui se croit vraiment chez eux partout…

Voilà pourquoi je ne m’étais pas gêné pour le rembarrer comme il faut ! Je pensais que ça allait s’arrêter là mais il fallu que Débile Black ouvre de nouveau la bouche pour répliquer à mes propos. Comme si j’attendais une réponse de sa part.
Alors qu’il déblatérait son monologue ennuyeux, j’observais mon reflet dans le miroir qui se trouvait à côté de l’intrus… J’ajustais ma veste et fixais avec un sourire narquois Sirius lorsqu’il se dit fier ! Mouahahahahah ! Quel comique celui-là. Fier de perdre. Il n’y a que les perdants pour sortir ce genre de conneries. Genre « on est qu’une équipe 2 », « notre attrappeur, bla bla bla » ! Mais en entendant les derniers mots, j’éclatais de rire.

Une fois calmé, je fixais mon interlocuteur et m’adressais à lui comme à un petit enfant.


- Oh ! Le petit est tout content d’avoir marqué plus de poinpoints que moi… Bravo, bravo ! dis-je en tapant dans les mains. Le petit bonhomme va avoir un bon-point !


J’arrêtais cette brève plaisanterie pour ensuite reprendre mon sérieux…


- Franchement D… Black ! Tu crois que je me suis donné à fond pour ce fichu match ? Je n’avais même pas envie de venir perdre mon temps ! Mais je suis respectueux envers mon entraîneur et mon capitaine, donc voilà… J’ai fait acte de présence.


A ce moment, j’aurais pu mettre fin à cette horrible perte de temps mais l’autre traître opta pour un autre choix. Celui de carrément me chercher. Comment ce merdeux osait me parler de ma sœur ? Je m’approchais de lui afin d’être bien sûr de ne pas perdre une miette de ce qu’il allait dire… Le mariage ? Ah oui, avec l’autre ! Pas vraiment mieux que son frère à bien réfléchir. D’ailleurs, il faudrait peut-être que je repense à toute cette histoire de mariage.


- Hmmmm le mariage ! J’avais oublié ce bordel… dis-je pensivement. Pour te répondre, ma sœur va très bien ! Et oui, ce serait une superbe opportunité pour ton frère de pouvoir épouser ma merveilleuse sœur ! Enfin, les projets n’aboutissent pas toujours… personne ne peut prévoir l’avenir. Et je n’ai pas vraiment pu discuter avec la principale intéressée !


Je savais que tenir de tels propos pouvait être risqué dans mes rapports avec la famille Black mais cela m’inquiétait-il vraiment ? Hmmmm, pas plus que ça à vrai dire ! Quand on voyait comment avait tourné certains de leurs membres je n’avais pas forcément envie d’associer mon nom au leur. Mais il fallait cependant que j’analyse avec plus de sérieux toute cette histoire et là ce n’était pas possible.
Fixant le traître une fois que j’eus terminé, je me rendis compte que je m’étais pas mal rapproché de lui et cette vision me confirma que je ne supportais vraiment pas sa présence. Je m’écartais légèrement sur le coté et tendais le bras en direction de la porte.


- Tu sais où se trouve la sortie, déclarais-je, donc au revoir !







Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Wigtown - Un match inamical   



Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum