Page Facebook  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



avatar



Nombre de messages : 7329
Age : J'ai eu, en Février, 18ans. Sinon je suis enceinte de 7mois à la date du 01 octobre
Groupe : du bien ! Parce qu'on a la classe *sbaff*
Caractère : Patiente - Courageuse - Téméraire - Tigresse - (Lunatique en ce moment, et à fleur de peau)
Crédits : : Ava(c)Kanala || ico(c)Fogliaverde
Date d'inscription : 08/02/2008




Lily Evans Potter

Fondatrice
Tyran et presque enceinte


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 24
MessageSujet: Rêveries hivernales...[libre à tous, et nb pas limité]   Mer 2 Juil - 17:35

Mercredi. 12 coups vénèrent à peine de sonner, qu’une horde d’élève envahi tous les couloirs du château, contents à l’optique d’avoir une après midi de liberté. Et quelle après-midi. Les troisièmes années avaient été prévenus la veille qu’ils auraient le droit de se rendre à Pré-au-lard, pour une nouvelle sortie. C’était donc avec impatience qu’ils avaient attendus la fin des cours, qui leur avaient parus très long et interminable. En même temps, cela était compréhensible, vu que les sorties au village magique n’était autorisé qu’une fois par mois.

Tandis que des étudiants s’empressaient de sortir des salles de classes, d’autres prenaient tout leur temps. Enfin, d’autres, je devrais plutôt dire Lily. Elle n’aimait pas trop être bousculée de tous les cotés, et puis, elle aimait bien les cours elle. D’ailleurs, même si elle ne le souhaitait pas y rester longtemps, elle n’aurait pas eu le choix. Comme toutes les autres fois, son professeur de potion l’a retint, lui demandant si elle était sûre de ne pas vouloir se joindre à son club, et comme à son habitude, la rouquine lui répondait non, en lui souriant. Alala, le bon vieux Horace, il ne changerait jamais. Toujours à louer les capacités et l’intelligence de son élève, et d'essayer la ‘recruter’.

Il était déjà près de 13h quand elle pu enfin se rendre à la salle de banquet, presque vide. Pas étonnant, tous les autres élèves devaient déjà être en chemin pour Pré-au-lard. S’installant à la table des Gryffondors, elle y trouva son amie Marlène qui lui avait gardé à manger, comme tous les mercredis. Son regard s’attarda un instant sur les autres convives, un peu déçu. Elle venait à peine de commencer à manger quand elle faillit s’étranglée. Sa meilleure amie avait remarqué sur les prunelles de la petite avaient cherché quelqu’un, sans le trouver, et n’avait pu que lui demander sur un taquin :


- C’est avec quel gryffondor que tu sors? James c’est ça?


Reprenant avec difficulté sa respiration, elle but un verre de jus de citrouille, avant de regarder miss McKinnon. Comment avait-elle pu être au courant ? Personne ne le savait que. Enfin mise à part les deux concernés. Comment donc avait-elle pu le deviner ? Oui, oui, vous lisez bien. Lily Evans et James Potter sortent enfin ensemble, depuis exactement hmm *compte* 3-4 jours à peu près. On en parlera plus en détail tout à l’heure. Pour l’instant, restons sur le moment présent. Tout vient à point qui sait attendre… S’empressant de répondre à son amie, elle tourna vite
fait la tête, vérifiant que personne n’avait entendu.


- Mais pas du tout, où vas tu chercher ça ?

- Pas la peine de me mentir, je te connais aussi bien que je me connais. Tu croyais que j’allais pas apercevoir les regards discrets que vous vous lancez ? Tu croyais que j’allais rien remarquer alors la semaine dernière, tu ne mangeais rien, et que là tu as retrouvé ta joie de vivre ? Franchement Lily, tu es comme ma sœur, tu pensais vraiment que j’allais pas griller. Je n’étais pas sûr que c’était le maraudeur, mais tu viens de me confirmer… Vous comptiez me le dire quand Mademoiselle ? Le jour de votre mariage avec Potter ?

- Chut pas si fort s’il te plait… Personne ne doit le savoir… Je comptais t’en parler, mais… Pas avant que… C’est compliqué…

- Nan nuance, c’est toi qui est compliqué. En tout cas, je suis contente pour toi, même si tu aurais pu choisir quelqu’un de moins… Agaçant et arrogant on va dire. Quoi qu’il en soit, je dois vous laisser princesse, ma tonne de devoir ne peut attendre, et je n’ai pas de beau prince charmant pour les faire à ma place.

- Haha très drôle ma belle. Tu sais que tu es dotée d’un humour dès plus développé toi ? Bon courage pour ton histoire de la magie, mais si m’avait écouté, tu n’aurais pas attendu la veille pour le faire, et tu aurais pu aller de balader avec ton Don Juan au village. Et puis, tu sais, il n’est pas aussi agaçant que ça quand tu le connais…

- Si tu le dis. Mais bon on parle de Pot… Enfin, on parle de Lui quoi. Tu sais à quoi t’en tenir. S’il te brise le cœur, tu ne pourras pas me reprocher de d’avoir mise en gard. Et pour mon Don Juan, tu sais très bien que nous ne sommes qu’amis… En tout cas, à tout à l’heure, je m’en vais quérir Merlin.


Se levant, la belle gryffondor déposa un baiser sur la joue de sa meilleure amie avant de sortir de la salle. Lily n’en revenait pas qu’elle s’en était aperçue. Pourtant, elle avait essayé de se comporter normalement depuis dimanche, de ne pas le montrer. Mais il était vrai qu’elles étaient comme des sœurs, et ne pouvaient pas avoir de secret l’une et l’autre. Mais tout de même. Se dépêchant de manger, elle réfléchi à tous ce qui s’étaient passés, et comment ils en étaient arrivés là…

En résumé, je vous dirais un baiser, une enguelade, des pleurs, une gifle, un bonbon, une demande en mariage, un baffe, un point dans la figure, des pleurs, un dodo, des pleurs de nouveau, des explications, une révélation, un baiser, une promesse et puis voilà. En gros, c’était ce qu’il s’était passé. Je sais, cela vous parait complexe mais cela ne l’ai pas du tout. Et puis bon, si je vous raconte tout en détail tout de suite, il n’y a plus de suspense

Dix minutes plus tard, la préfète prenait le chemin seule de Pré-au-Lard, toujours plongée dans ses réflexions, après un rapide passage à l’infirmerie. Non pas qu’elle ne sentait pas bien, juste qu’elle y allait régulièrement pour voir si la potion qu’elle attendait été prête ou pas, une potion qui effacerait les dernières mèches rose bonbon qu’elle avait dans les cheveux. Personne n’était au courant pour elle et James, personne. Et personne ne le saura pour l’instant. Ils avaient été des plus discrets. Pourquoi ? Parce que Lily avait quelque chose à faire avant de se montrer au grand jour aux bras du jeune homme. Ce n’était pas aussi facile qu’elle l’aurait cru, beaucoup moins. Ils ne pouvaient pas se voir devant les autres, et du coup, ne passaient pas beaucoup de temps ensemble.

Ne devant pas changer leur habitude, le poursuiveur était toujours autant entouré d’un nombre inconsidérable de jeune femme, qui essayait à tout pris de sortir avec lui. Ce fut avant beaucoup de mal qu’elle s’était empêchée d’envoyer un sortilège à une de ses groupies, qui était arrivé à voler un baiser au beau brun qui parlait avec Sirius. Celle là, il ne fallait pas qu’elle tombe seule à seule avec la préfète, sinon elle allait passer un très mauvais quart d’heure. Heureusement, le poursuiveur avait vite réagi, et repoussé mais quand même ! Pas touche à James. N’empêche, la sorcière fut d’une humeur explosive toute la fin de journée.

Jalouse ? Non, juste comme il le fallait. Ils pouvaient pas en parler, mais ce n’était pas une raison pour qu’il continu à papillioner. Mais bon, ce n’était pas entièrement de sa faute, vu qu’il avait été pris par surprise en pleine conversation. Elle ne savait d’ailleurs s’il en avait déjà parlé avec les autres maraudeurs, ou n’avait pas eu le temps, ni l’occasion. De son côté en tout cas, elle n’avait pas pu. Elle aurait pu le dire le matin même à Severus, vu qu’en cours de potion ils sont ensembles, mais elle trouvait que le moment n’était pas approprié. Pourtant il fallait bien qu’elle se jette à l’eau, car elle n’aimait pas jouer un rôle, et cacher la vérité.

Elle aurait bien voulu se promener main dans la main avec James, et s’amusait ensemble pendant cette sortie à pré-au-lard. Elle se languissait de lui, de ses lèvres, de ses bras, d’être avec lui. C’est pour cela qu’elle fut déçue de ne pas le voir à la table des lions, sûrement déjà parti avec Sirius, et Lupin – Peter ayant été collé pour devoir non rendu -. Sans s’en apercevoir, elle arriva devant la boutique de Derviche et bang. Poussant les portes de la boutique, elle entra, se baladant des les allées, le regard un peu dans les étoiles. Bousculant quelqu’un, lui faisant tomber son sac, elle se mit à genou, se précipitant de ramasser les affaires éparpillées un peu partout, sans même voir qui elle avait en face d’elle.



- Désolée, je ne vous avais pas vu. Tenez, je pense que c’est à vous…

_________________
Much as you blame yourself, you can't be blamed for the way you feel Had no example of a love, that was even remotely real. How can you understand something that you never had. Ooh baby if you let me, I can help you out with all of that. Let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. Let me love you And all your trouble Don't be afraid, let me help. let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. let me love you A heart of numbness, gets brought to life I'll take you there
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
Modo↯ Aigle en quête de sa prochaine proie !
avatar



Nombre de messages : 4217
Age : 17 ans
Groupe : Basilic - Serdaigle
Caractère : Douce - Mystérieuse - Méfiante
Crédits : : Gifs ; Octobre + RegyChou, Avatar ; Izzie
Date d'inscription : 30/04/2008




Lyra Badenov

Modo
Aigle en quête de sa prochaine proie !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 03
MessageSujet: Re: Rêveries hivernales...[libre à tous, et nb pas limité]   Jeu 3 Juil - 15:24


  • Parce que c’était ces genres de journées que l’on attendait depuis des jours et des jours, comme une anniversaire ou bien différente chose… Pour tout dire ce n’était pas l’anniversaire de la Moldave, non, elle était née au mois de juillet, et jusqu’à preuve du contraire, mise à part dans l’Hémisphère Sud, il ne neigeait pas au mois de juillet… Soit, Lyra attendait les vacances avec impatience, mais elle attendait surtout la sortie à Pré Au Lard prévu depuis la veille pour tout dire… Et oui, ce n’était pas très comment dire prévu avec beaucoup d’avance, mais quoi qu’il en soit, la jeune fille était heureuse de pouvoir sortir du château. Surtout quand on a deux heures d’Histoire de la Magie, après deux heures de potion… Les deux heures de potions s’étaient plutôt bien passé, mais les deux heures d’Histoire de la Magie était toujours aussi barbante et toujours aussi soporifique… Au moins, Lyra pouvait récupérer quelques heures de sommeil, si bien, c’était déjà couru d’avance, elle allait louper sa BUSE en Histoire de la Magie, et elle n’était pas médium pour dire ça. Depuis la première année, l’Histoire de la Magie était l’une des matières où elle avait les moins bonnes notes, et pourtant en Moldavie cela ne la dérangeait pas… C’était comment dire assez entrainant avec un bon prof, mais depuis qu’elle était en Angleterre, bah… Tout ce qu’elle réussissait à faire, c’était dormir, pour récupérer ses heures de sommeil, perdu à cause de ces foutus cauchemars qu’elle faisait de plus en plus souvent depuis ces derniers temps… Pas toutes les nuits, mais presque, elle se réveillait en criant une personne de sa famille, son frère, sa sœur, son oncle, sa tante, ou bien ses parents… Elle n’arrivait presque plus à dormir, fallait vraiment qu’elle trouve un moyen pour les limiter sinon son année allait être loupé à cause de ça.

    Il était une heure quand elle sortit en direction de Pré Au Lard après avoir mangé à l’école… Seule. Torben était énervé contre on ne sait quoi, et sa sœur était tout simplement introuvable depuis plusieurs jours, le pire dans tout ça, c’était qu’elles étaient dans la même maison. Mais vraiment introuvable. Lyra sentait de plus en plus l’absence de sa sœur… Hannah avait beaucoup changé depuis la mort de leurs parents & de son petit ami l’été précédent, ça l’avait changé moralement mais aussi physiquement… Comme si elle ne savait plus sourire… Et Lyra dans tout ça ? C’était la seule dans les trois Badenov à garder sa joie de vivre, enfin c’était vite dire…

    Elle entra dans une boutique avec des objets magiques, elle regardait ces objets, cherchant quelque chose de bien imprécis dans son esprit pour tout dire… Elle regardait et quand elle se tourna pour avancer vers un autre rayon, la jeune fille rentra dans quelqu’un et fit tomber son sac… Et avec plusieurs choses également qui se trouver dedans… La personne s’excusa et Lyra dit…


    « Non, c’est moi, je rêvais… Merci… »
Gryffondor↯  La force du lion est en moi
avatar



Nombre de messages : 3303
Age : 17 balais
Groupe : Un phoenix préfète en chef des lions et gardienne de Quidditch.
Caractère : Enthousiaste, naïve, enjouée, déterminée
Crédits : : (c)Evey
Date d'inscription : 14/04/2008




Evey Lowan

Gryffondor
La force du lion est en moi


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: 1 rp
Bonus: + 23
MessageSujet: Re: Rêveries hivernales...[libre à tous, et nb pas limité]   Ven 4 Juil - 20:25

-Allé ! Dépêches-toi Evey ! C’est pas tous les jours qu’on peu aller à Pré-Au-Lard!

-Hein ?!

Depuis combien de temps la jeune sorcière avait-elle décroché d’avec le monde extérieur ? Elle-même n’aurait su le dire. Tirée de sa sieste momentanée par sa voisine, Evey porta un regard hagard sur cette dernière pour bien lui faire comprendre qu’elle n’avait aucune idée de ce qui venait d’être dit.


-RAAAH ! Mais j’y crois pas ! Tu ne m’as même pas écouté ! Tu changeras jamais ! Et puis tu ferais mieux de dormir la nuit au lieu de vagabonder dans les couloirs ! Tu n’as pas oublié notre sortie à Pré-Au-Lard au moins ? Non parce que là, il est bientôt une heure, et j’ai pleins d’emplettes à faire !


Un sourire éclaira les traits de la jeune irlandaise. Décidément, sa copine de chambré ne changera pas non plus !!! Elle et ses emplettes mensuelles…. ! Un large bâillement assaillit soudain la sorcière. Elle n’avait en effet, pas beaucoup dormie cette nuit. Mais non pas à cause d’une de ces nombreuses ballades nocturnes, mais à cause d’un devoir de métamorphose assez compliqué qui lui avait mangé une bonne partie de sa nuit.

-La sortie à Pré-Au-Lard ?...Euh non pas du tout !!! J’avais pas du tout oublié !

A peine…Elle l’avait même carrément zappée ! C’était donc pour ça l’agitation de tout à l’heure et l’absence de jeunes sorciers à cette pourtant commune de repas ! D’ailleurs, en parlant de manger, son assiette semblait encore bien pleine ! Cela expliquait sans doute le sentiment de vide qu’Evey ressentait au creux de son ventre, ou plutôt, de son estomac.

-Bon, je me dépêche de finir et j’arrive !

S’empressant donc de nettoyer son assiette comme il se doit, la jeune rouge et or manqua de s’étouffer avec un bout de pomme de terre puis, une gorgée de jus de citrouille. Vraiment, tous ces risques valaient-ils la peine d’être courut pour une simple sortie en plein hiver ? Sans doute, en tout cas, il faut savoir faire des sacrifices dans l’amitié…

Après s’être levée de table et avoir remarquée que, en effet, il n’y avait pas foule dans la grande salle, Evey et sa camarade de chambre se retrouvèrent dehors, sous un froid…pas très chaud ! Seulement, l’irlandaise ayant oublié la sortie de prévu, n’avait point prit la précaution d’emporter avec elle écharpe et manteau. La voilà donc, en robe à grelotter rien qu’à l’idée de passer toute sa journée avec des glaçons à la place des doigts.


-Euh…Je crois que je vais aller chercher une petite laine !

Devant la moue de son amie qui elle n’attendait qu’une chose depuis trois jours, à savoir, cette fameuse sortie, Evey ne put s’empêcher de sourire pour elle-même. Vraiment…L’amitié vaut beaucoup de sacrifices…Mais de là à geler sur place toute une après-midi…

-Ecoutes, vas-y. On se retrouvera là-bas ! Et puis, tu sais bien que je suis un boulet pour toi et tes emplettes !!!! Tu me connais…Je traînes toujours des heures dans les magasins !!! Alors vas-y ! Ne m’attends pas ! Je ne ferais que te ralentir de toute façon !

Après avoir juré à son amie que cela ne l’embêtait pas du tout, vu que c’était elle-même qui l’avait proposé, la rouquine regarda son amie prendre le chemin du village, rayonnante. Si il y a bien une chose sur laquelle les deux filles ne sont pas en accord total, c’est bien ça, faire les boutiques en tout genre…Evey est plus du genre à flâner entre les rayons sans forcément acheter, contrairement à son amie qui est plus genre je cours partout, j’achète pleins de trucs, et je me dépêche histoire de faire le plus grand nombre de boutiques possible !

Evey remonta les escaliers principaux à vitesse raisonnable sans pour autant avaler les marches. Certes l’idée de revoir les boutiques de farces et attrapes et d’ainsi refaire ses stocks était alléchante, mais de là à courir…Sans compter le fait que, malgré qu’on se trouve en débout d’après midi, la sorcière ne pétait pas la forme. L’heure d’histoire de la magie de se matin ne lui avait pas suffis à rattraper ses heures de sommeil…

Il ne fallut cependant pas plus de trente minutes à la lionne pour se retrouver sur les chemins de Pré-Au-Lard bien au chaud dans un doux manteau de saison et une longue écharpe aux couleurs de sa chère maison. Les joues légèrement rosies par le froid et les pensées totalement éveillées par celui-ci, la jeune sorcière avançait doucement entre les passants. Des élèves pour la plus part. D’ailleurs un jeune homme lui adressa au petit signe de la main auquel elle répondit sans trop savoir à qui il était destiné n’ayant pas parfaitement reconnu le lion vu la couleur de son écharpe.
Un léger sourire étirait ses lèvres blanches. Evey se sentait heureuse tout simplement. Comme souvent. Une vraie joie de vivre brûlait au fond de ses grands yeux gris. Sans trop savoir ou aller, la jeune fille marchait seule parcourant rapidement du regard les devantures.

Finalement son choix se porta sur la petite boutiques colorées de Derviche et Bang. Cette dernière assez remplie d’élèves de l’école présentait cependant de grandes possibilités en matière de flânage. Peut-être même la sorcière achèterait-elle une ou deux babioles !

Evey examinait un étalage de choses étranges aux couleurs flamboyantes quand un léger évènement interrompit sa contemplation. En effet, juste derrière elle, deux sorcières venaient de rentrer en collision. Reconnaissant au passage la préfète de sa maison, l’irlandaise se porta à leur rencontre aidant à ramasser les diverses éléments éparpillés un peu partout sur le sol du sac de l’autre jeune fille donc Evey ne connaissait pas le nom.


-Vous ne vous êtes pas fait mal au moins ?
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Rêveries hivernales...[libre à tous, et nb pas limité]   Dim 20 Juil - 18:33

Aujourd’hui, comme à chaque sortie à Pré-Au-Lard, il régnait une certaine effervescence au château. Entre les troisièmes années surexcités de participer à leur seconde sortie, les premières et sondes années qui rouspétaient ne comprenant pas pourquoi ils ne pouvaient pas participer, les septièmes et quelques sixièmes années exaspérés par ce genre de comportement infantile et un nombre incalculable de filles qui s’arrangeaient des coups pour aller dans le village magique avec des garçons, bref, bref, bref impossible de profiter d’une matinée à roupiller tranquillement. A moitié la tête dans les choux, dans son lit douillé, Rose entendait une centaine de pas au dessus de sa tête qui se précipitaient. C’est stupide enfin, la sortie n’était que l’après midi. Ou pas. Elle avait les idées un peut embrouillées pour cause de réveil forcé. Mais ?? Il était 9h30 ! Et mercredi en plus.

Elle se leva en sursaut s’habilla en quatrième vitesse, coiffa ses cheveux d’une queue de cheval toute mal faites et fila à son cours d’histoire de la magie. Avec un peut de chance, Bins ne se rendrait même pas compte de son retard. Il ne remarquait pas grand-chose de toute façon. Comme elle avait un double cours, la blonde n’avait plus qu’une demi heure de cours avec le fantôme mais le fait qu’elle soit totalement ensommeillée ne pouvait qu’accentuer le dont soporifique de ce professeur. Autant dire que les 30 minutes parurent plus qu’interminables.

La fin de matinée se passa plutôt bien, son chaudron n’avait pas explosé et elle avait comme la plus part du temps brillée en sortilèges. C’est donc d’une démarche tranquille, les mains dans les poches que la verte et argent se dirigea vers la table de Salazar. Elle parti une fois de plus dans ses pensées. Qu’est ce qu’elle allait bien pouvoir faire à Pré-au-lard aujourd’hui ? Il y avait bien des plumes à racheter, et sa réserve de bonbons à compléter, mais de réellement intéressant et important ? Pas grand-chose malheureusement. En ce moment elle avait la désagréable habitude de ne rien glander. Bah, elle se ressourçait intérieurement, on va dire ça ^^.

Elle retourna quand même s’arranger un peut dans son dortoir par ce qu’elle avait vraiment l’air d’un épouvantail. Elle coiffa sa crinière et laissa tomber ses cheveux sur ses épaules mais surtout s’équipa contre le froid. Aller hop prends du yop et la voila fin prête pour aller faire des petites emplettes assez inutile pour tout dire. Rose remonta dans le hall, dit son nom tellement connus pour Rusard afin qu’elle puisse sortir et comme beaucoup d’autres élèves elle prit la direction de la sortie. Dehors, un vent à la limite du glacial lui frappa en plein dans la figure et elle eu l’impression que dame nature venait de lui mettre une bonne claque. Lutant comme elle le pouvait contre cette force de la nature, elle marchait vers Pré-au-lard les bras devant la tête pour tenter de se protéger du vent mais sans succès.

Elle se dirigea en premier chez le marchand de plumes & encre pour s’acheter les deux plus belles qu’elle pouvait trouver. Son père venait d’être promû, elle pouvait se le permettre. Alors qu’elle ressortait ses plumes qu’elle ne tenait pas très fermement pour tout dire s’envolèrent à cause du vent… Décidément il avait quelque chose contre elle celui-là ! Et bien entendu il fallait que ces deux plumes de malheurs atterrissent là où une collision venait de se produire. Une des deux filles se précipita de tout ramasser, y compris les affaires de Rose et les rendit à l’autre demoiselle. Une jeune fille rousse se précipita pour demander si ça allait mais la Serpentard se précipita pour une autre raison.


« Heum... excusez moi mais ce sont mes deux plumes celles-ci ! »

Elle montra de son index les deux plumes que la brune tenait. Se rendant compte qu’elle passait pour une parfaite égoïste à ne penser qu’à sa plume elle prit quand même des… nouvelles ? Non on ne dit pas comme ça. Fin bref.

« Sinon, rien de cassé? »

Demanda-elle alors aux deux filles qui s’étaient colisées.
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Rêveries hivernales...[libre à tous, et nb pas limité]   Dim 20 Juil - 21:34

Quel beau mercredi matin ! La perspective de la sortie à Pré-au-Lard rendait même le cours d'histoire de la magie moins morne. Le regard de James ne quittait pas le dos de la belle rousse assise quelques rangs devant lui. Il ne pouvait s'empêcher de sourire comme un sombre idiot dès que Lily entrait dans son champ de vision. L'idée qu'elle soit sa petite amie le faisait nager dans un bonheur que rien ne pouvait endomager. Pas même le professeur Binns et son insupportable voix monotone, ni le professeur Slughorn et sa bande de chouchous. La matinée sembla cependant bien longue au jeune Maraudeur, qui voyait le temps prendre un malin plaisir à le torturer. Midi sonna enfin.

Au premier coup de cloche, le jeune homme sauta sur ses pieds, et remballa ses affaires en un temps reccord. Il fut sortit de la classe avant même que tous les élèves aient amorcé un mouvement pour quitter le cours. Impatiemment, il attendit le reste des Maraudeurs dans le couloir. Cela faisait bien longtemps qu'il avait le droit d'aller à Pré-au-Lard, et aussi bien longtemps qu'il y allait même quand c'était interdit. Cependant, une sortie l'excitait toujours autant, et il était plus que pressé d'engloutir un semblant de déjeuner pour enfin prendre la route du village sorcier. Il n'eut cependant pas à attendre longtemps, ses trois amis surgissant de la classe en même temps que la moitié des élèves. Après leur avoir adressé un sourire rayonnant, ils prirent la direction de la Grande Salle dans laquelle James fut dépité de ne pas trouver Lily. Probablement avait-elle traîné en cours, comme elle avait l'habitude de le faire.

Résigné à ne pas voir sa belle, James se laissa tomber sur un banc, et entreprit de remplir son assiette de tout ce qui passait à sa portée. Plus vite il aurait mangé, plus vite il serait à Pré-au-Lard. Et il avait plus que hâte de se promener dans les ruelles du petit village. Il y avait trop longtemps à son goût qu'il n'avait pas rendu visite à Rosemerta, qu'il n'avait pas erré dans les rayons de Zonko et qu'il n'avait pas acheté une demi tonne de friandises chez Honeyducks. Et peut-être même qu'avec un peu de chance, il parviendrait à prendre Lily à part pour quelques temps. Peut-être même qu'ils pourraient avoir un petit moment seuls tous les deux. Il ne pouvait pas s'afficher avec la jeune fille, et il était dur pour eux de trouver un crénaux pour se voir, entre les cours, les devoirs, les obligations de préfète de Lily, et l'entraînement de Quidditch de James. Ce dernier aurait voulu passer son temps en compagnie de la rousse, mais c'était impossible pour le moment. Pas temps qu'elle n'avait pas parlé aux deux Serpentards.

Dès qu'il eut fini de manger, James décida de mettre la pression aux autres Maraudeurs. Ainsi, il ne cessa ses regards pressants et ses encouragements que lorsqu'ils repoussèrent leurs assiettes. Un sourire triomphant vint éclairer le visage du jeune Potter, ravi de pouvoir enfin décoller ses fesses de ce banc. Il jeta un dernier regard sur la table des Gryffondor, espérant sans trop y croire apercevoir une chevelure flamboyante. Lily n'était toujours pas arrivée. Peut-être avait-elle décidé de ne pas aller à Pré-au-Lard ? Le joueur de Quidditch croisa les doigts pour qu'elle n'ai pas prit une si stupide décision. Puis les quatre amis pénétrèrent dans le Hall. Là, Peter se tourna vers les trois autres, le visage défait.


-Amusez-vous bien les gars... Pas de sortie pour moi a dit MacGo... Soit disant que je n'ai pas rendu le dernier devoir...

Il haussa les épaules, fit une moue contrite et prit le chemin de la salle de Métamorphose sous le regard mi-amusé, mi-désolé de James. Le pauvre Peter n'avait vraiment pas de chance. MacGo était décidément une vieille harpie. Laissant leur ami derrière eux, les trois autres franchirent la Grande Porte et prirent le chemin de Pré-au-Lard. Enfin, la meilleure partie de la journée commençait. Les poches de James résonnaient du tintement de l'or qu'il avait prit avec lui. Il comptait faire des emplètes, aujourd'hui. Des objets aussi drôles que dangereux, des friandises, de l'alcool, et tout ce qui lui passerait par l'esprit.

-Eh Mumus, ça avance avec Marlène ?

Sujet sensible, mais ils n'allaient pas non plus marcher en silence. Le loup-garou ne parlait jamais de la jeune fille. Il s'évertuait à faire comme si de rien n'était, comme si son amour pour elle ne crevait pas les yeux. James était à peu près certain que toute l'école avait compris... En dehors de Marlène, évidement. Les choses auraient été beaucoup trop simple sinon. D'autant plus que la jeune fille était dingue de Lupin en retour. Ca aussi, ça crevait les yeux. Et leur petit jeu finissait par être lassant. Quand l'un faisait un pas en avant, l'autre en faisait un en arrière. Remus allait bientôt mourrir étouffé par tant de timidité. James lui aurait bien apporté son aide, mais pour une raison étrange, son ami n'en voulait pas. Pourtant, il avait toujours bien su s'y prendre avec les filles. La preuve, même Lily avait fini par craquer. Pour son plus grand bonheur.

Enfin, ils arrivèrent en ville. Enfin, ils allaient pouvoir s'amuser, et tortuter tous les Serpentards qui passeraient à leur portée. En dehors de Severus Rogue et de Jessi Tumodel, même si ce n'était pas l'envie qui manquait à James. Seulement, en tant que petit ami de Lily Evans, il ne pouvait plus traumatiser son meilleur ami, ni le mec qui lui faisait la cours depuis des mois. Il avait dû se rabattre sur le reste du clan des mollusques, j'ai nommé la bande d'amis de Servilus. Dommage que ces demeurés soient nettement moins drôles que leur compère aux cheveux gras. Sirius leur annonça soudain qu'il avait à faire du côté de la poste. Et qu'ils pouvaient partir de leur côté, qu'il les retrouverait plus tard. James lui lança un regard suspicieux : depuis quand avait-il besoin d'être seul pour aller à la poste ? A moins qu'il n'aille pas du tout à la poste... Ce qui n'aurait pas été étonnant de la part d'un Don Juan tel que Black. Il avait peut-être rendez-vous avec une fille, qui sait.

James continua donc avec Remus, en tête à tête. Il n'était pas souvent seul avec Lupin, c'était même rare. Il était plus souvent en duo avec Sirius qu'avec Lunard. Ils prirent sans y penser la route de Dervich et Bang. Ils avaient toute l'après-midi de toutes façons pour faire les autres boutiques, et il fallait bien commencer quelque part. Ils pénétrèrent donc dans la boutique, et flanêrent dans les rayons. De ce côté là, James était pire qu'une fille. Il était incapable d'entrer dans un magasin et d'en ressortir les mains vides. Il pouvait passer des heures à errer dans les rayons, s'arrêtant toutes les deux minutes pour observer un nouveau produit. Ses parents avaient d'ailleurs frôlé la crise d'apoplexie lorsqu'ils avaient dû faire des achats pour la rentrée en première année de James. Depuis, il avait toujours fait ses courses seul, ou avec un oncle, un cousin. Puis, avec Sirius, Remus, et Peter.

Du bruit attira son attention, et il apperçu tout de suite la chevelure flamboyante de sa petite amie. Immédiatement un sourire étira ses lèvres. Sans plus faire attention à Remus, il se dirigea vers l'attroupement de jeunes filles. Il savait qu'il devait être prudent, que personne ne devait savoir pour Lily et lui, mais il ne pouvait s'empêcher de vouloir l'approcher. Il voulait être avec elle, il voulait l'embrasser, il voulait l'entendre rire. Pourquoi fallait-il qu'ils se cachent ? James espérait que ça ne durerait pas trop longtemps. Il ne pourrait pas réprimer ses envies éternellement. Il était trop amoureux de la préfète pour accepter ce petit jeu bien longtemps. Il aurait voulu courir vers Lily et l'embrasser, devant tout le monde. Surprendre les filles qui étaient avec elle. Mais il arriva comme si de rien n'était, l'air décontracté. Il tendit la main à Lily, qui s'était mise à genoux pour ramasser les affaires de Lyra. Lyra... James avait voulu se venger de Torben par son intermédiaire, mais il s'était rapidement ravisé. Il ne pouvait pas lui briser le coeur s'il sortait avec Lily.


-Un tel attroupement de filles ! On est passé au bon moment, Lunard !

Il adressa un sourire à son ami. Il sentait stupide et décontenancé. Il ne savait pas trop quelle attitude il était censé adopter. Il aurait eu tendance à se montrer froid et distant avec la préfète, mais ce n'était pas l'attitude qu'il avait d'habitude avec elle. Et il n'arrivait pas non plus à être normal. C'était trop dur de jouer la comédie pour ce genre de choses, et il se sentait un piètre acteur. Il n'avait donc rien trouvé d'autre à dire que ces mots qui lui faisaient à présent honte. Il espérait que Lily ne se vexerait pas, qu'elle ne lui en voudrait pas d'être si ùauvais comédien. Il espérait aussi qu'elle ne lui en voudrait pas d'avoir entamé la conversation sur ces paroles. Si seulement il avait pu être seul avec elle.... Rien qu'elle et lui. Malheureusement, ça ne risquait pas d'arriver.
avatar



Nombre de messages : 7329
Age : J'ai eu, en Février, 18ans. Sinon je suis enceinte de 7mois à la date du 01 octobre
Groupe : du bien ! Parce qu'on a la classe *sbaff*
Caractère : Patiente - Courageuse - Téméraire - Tigresse - (Lunatique en ce moment, et à fleur de peau)
Crédits : : Ava(c)Kanala || ico(c)Fogliaverde
Date d'inscription : 08/02/2008




Lily Evans Potter

Fondatrice
Tyran et presque enceinte


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 24
MessageSujet: Re: Rêveries hivernales...[libre à tous, et nb pas limité]   Dim 20 Juil - 23:30

C’était bien la vaine à Lily aujourd’hui. Déjà, cela avait commencé dès le début de matinée. Coincée par son professeur qui voulait parlementer comme d’habitude avec elle, la rouquine n’avait pas pu essayer de passer un peu de temps seul à seul avec son nouveau petit ami. Ensuite, en cours de potion, elle n’avait pas eu le courage d’annoncer la couleur à Severus, trouvant le moment trop inapproprié. Enfin, au moment du repas, elle fut déçue que Marlène ne vienne pas avec elle au Pré-Au-Lard, à cause d’un devoir qu’elle devait finir. Elle faillit s’étouffer d’ailleurs quand cette dernière lui dit de but en blanc qu’elle savait pour sa nouvelle relation.

Cela s’étonnera toujours le fait que sa sœur de cœur arrive à lire en elle comme dans un livre ouvert. D’ailleurs, en y pensant. Maintenant qu’elle était au courant pour la belle et le maraudeur, elle pourrait lui dire exactement pourquoi certaines de ses mèches de cheveux avaient une couleur rose bonbon. C’était quelque peu spécial comme combinaison, mais cela ne lui allait pas si mal que cela après tout. Les deux couleurs se confondaient un peu parfaitement. Du coup, s’était discret, tout en étant voyant. Car bon, le bubble gum, c’est flashi comme couleur. Quand on lui avait posé des questions, la préfère s’était contentée de sourire en disant que c’était fait exprès pour ressembler à son amoureuse à poufsouffle…

Ah ? Je vous ai pas dis ? Une nouvelle rumeur courait à Poudlard. Cette dernière disait que Lily avait des penchant pour les jeunes femmes, et que c’était pour cela qu’elle avait toujours repoussé le célèbre jeune homme. Du coup, certaines filles la fuyaient, et les garçons la regardaient d’un air quelque peu déçue. Elle, elle s’en fichait complètement. On pouvait dire ce que l’on voulait sur elle, sa cote de popularité n’importait que peu la sixième année. Du moment que ces amis ne croyaient pas à ses inepties, le reste n’avait que peu d’importance.

Et puis, même si cela était vrai, qu’est-ce que cela pouvait leur faire ? C’est pour cela qu’elle ne démentait aucunement ces dires, ni ne les confirmait. Elle jouait avec, et plaisantait dessus. Elle avait d’autres préoccupations en ce moment pour y penser en même temps. Lily était un chouilla beaucoup stressée à l’idée d’annoncer la couleur de sa nouvelle relation à son meilleur ami. Elle avait une peur bleue de le perdre. Et vu qu’ils ne se voyaient que très rarement ses derniers temps, c’était encore plus dure pour la rousse.

Plongée dans ces pensées, la sorcière était arrivée bien vite au petit village. Lançant quelques petits regards à droite à gauche, elle espérait inconsciemment apercevoir James, Marlène ou même les deux serpentards. Mais aucun d’eux ne pointaient le bout de leur nez. Un vent froid souffla sur la jeune femme, qui se sentie un peu seule dans les tourmentassions de son esprit tortueux. Rentrant dans la première boutique qu’elle croisa pour se réchauffait un peu, elle continua à flâner dans sa tête.

Sans s’en apercevoir, elle en vint à percuter de plein fouet une personne, dont les affaires tombèrent par terre. Se précipitant par terre pour les ramasser, elle essaya de rassembler ces dernières, tout en s’excusant. Levant la tête vers la voix féminine qui lui rappelait vaguement quelque chose, la jeune inconnue s’excusa à son tour, disant que c’était sa faute. Lui tendant ses objets, la préfète se rappela enfin elle l’avait vu auparavant. C’était une après midi, près du saule cogneur, ou elle s’était jetée sous l’arbre. Une groupie de James. En tout cas, c’est ce qu’elle pensait, ne sachant pas en fait qu’elle avait devant elle la petite sœur de Torben.


- Non c’est de ma faute, j’avais l’esprit ailleurs. Désolée. Je suis Lily, Lily Evans et toi ?


Au moment où elle finit sa phrase, une nouvelle personne vint vers elle. Ayant vu ‘percussion’ des deux élèves de sixième année, elle s’était aussitôt empressée de voir si ces dernières n’avaient rien, et n’étaient pas blessés. Cette fois, Lily reconnue tout de suite la personne en face d’elle. C’était Evey, une gryffondor d’un an sa cadette. Etant la préfète des lions, elle connaissait vaguement un peu chaque personne de sa maison. Lui faisait un signe négatif de la tête pour lui dire qu’elle n’avait rien, Lily continua à ramasser les différentes choses à terre le plus vite possible, quelque peu confuse.

Au moment où elle mit dans les mains de Lyra les deux derniers éléments à terre, c'est-à-dire, deux très jolies plumes, une nouvelle venue fit son apparition. Sans même prendre la peine de dire bonjour où des les aider, elle les ‘agressa’ un peu en disant que les plumes lui appartenaient. Regardant la brune à qui elle avait donné les objets dis, Lily ne sut pas trop si la serpentard – d’après son insigne – disait vrai ou pas. Ne préférant pas faire de bêtise, elle dit alors, en regardant la moldave:


- Elles sont à qui ? A toi ou à ... ? Excuses moi, mais je ne connais pas tout nom, et vu que tu ne t’ai pas présenté… Merci Evey pour ton aide pour réparer ma maladresse. Encore une fois désolée pour t’avoir bousculé… Non nous n’avons rien, nous avons eu de la chance je pense.


Au début, elle s’était adressée à la serdaigle, lui faisant un petit sourire gêné. Ensuite, remerciant sincèrement sa congénère de maison, elle avait finit par répondre à la question de la vert est argent. Bon ce n’était pas que soit pas confortable, mais disant qu’il ne valait mieux qu’elle reste encore les genoux au sol, sinon Lily se risquait à des bleus. N’entendant pas la cloche d’entré de la porte tintait, elle ne s’aperçut pas tout de suite que la main qu’on lui tendait était celle de James. Pensant qu’il s’agissait d’une des jeunes filles, elle la saisit avant de la lâcher et de retomber par terre sur les fesses cette fois, en poussant un petit cri de surprise Affraid , après qu’il est parlé, reconnaissant sa voix.

Rougissant un peu, elle tourna très vite le regard du maraudeur qui lui avait tendu la main, pour admirer les objets autour d’elle. Bizarrement, ils lui parurent des plus intéressants et passionnant. Son cœur battait très fort en cet instant. La rouquine avait certes voulu se retrouver avec le poursuiveur, mais pas avec autant de monde autour. S’apercevant également de la présence de Lupin, elle lui sourit et lui demanda


- Salut Remus. Comment vas-tu ? Marlène n’est pas avec toi ?


Se rendant compte de la stupidité de sa question et qu’elle connaissait déjà la réponse à sa question, elle se sentie un peu bête. Son cœur allait exploser dans sa poitrine tellement elle était stressée. Se calmant un peu, elle se releva, en se massant le bas du dos quelque peu douloureux. Souriant d’un air gênée, elle regarda tout le monde mise à part le beau brun qui lui tenait lieux de petit ami, elle rigola un peu avant de rajouter :

- Je suis désolée, je suis quelque peu maladroite et j’ai l’esprit ailleurs ses derniers jours. Ne vous inquiétez pas, je vais bien. Désolée Ja-Potter, ça m’a surprit que tu sois là... Tu crois vraiment que c'est le bon moment d'arriver juste parce qu'il y a 4 filles réunies :roll: ? Enfin bref. Merci quand même d'avoir voulu m'aider... Dis, je te t’ai pas fais mal au moins, tu es sûre ?


Finit-elle par reredemander à Lyra. Cela lui demanda beaucoup d’effort pour ne par regarder James plus que quelques seconde et rester indifférente à lui. Mais elle n’avait pas le choix. Elle devait se conduire comme à son habitude avec le jeune homme. Personne ne devait savoir pour eux d’eux. C’est pour cela qu’elle s’était rattrapée juste à temps pour ne pas proposer son prénom mais plutôt par son nom de famille. Elle s'était montrée un peu sèche avec lui dans ses paroles suivantes, comme elle l'aurait fait en temps normal... C’était vraiment très dure, plus qu’elle ne l’aurait pensé. Fais semblant de n’être rien l’un pour l’autre. Et puis, elle aurait bien voulu lui parler de la jeune femme qui avait oser l’embrasser Suspect et lui demander le pourquoi du comment. Et puis c'était quoi cette entrée? Attroupement de fille? Passait au bon moment? Suspect Il allait voir celui là... Mais cela allait devoir attendre pour l’instant…

_________________
Much as you blame yourself, you can't be blamed for the way you feel Had no example of a love, that was even remotely real. How can you understand something that you never had. Ooh baby if you let me, I can help you out with all of that. Let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. Let me love you And all your trouble Don't be afraid, let me help. let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. let me love you A heart of numbness, gets brought to life I'll take you there
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Rêveries hivernales...[libre à tous, et nb pas limité]   Lun 21 Juil - 8:46

[ Affraid Mais vous faites des postes immenses xD ! Les miens vous paraitre tout rikiki :roll: . Bon, courage, courage ^^!]

Rose sentit que la Gryffondor qui était tombée se cru un peut agressée, ou plutôt qu’elle n’avait pas apprécié la façon dont la verte et argent avait réagit. De plus, elle sentait que la lionne était quelque peut perplexe sur le fait que ces deux plumes lui appartiennent. La belle retint un soupir, est ce que là encore elle allait avoir affaire à des préjuger sur les maisons ? Elle espérait bien que non, mais le fait que les gens qui voient qu’elle est à Serpentard et que forcément c’est une voleuse, une tricheuse, une fille arrogante l’énervait plutôt. M’enfin, ne nous énervons pas, n’importe qui aurait put avoir des doutes sur la propriété de ces plumes et le fait qu’elles se soient envolée c’était un le genre d’excuse ou on vous répond « Et moi je suis le ministre de la magie ? », donc malgré tout, Rose pouvait comprendre.

De plus elle ne s’était pas présentée, là c’était le pompon. Elle qui était si bien élevée à se présenter avant tout, très à cheval sur les règles de politesse et de comportements face au regard des autres, voila qu’elle en oubliait même de dire qui elle était. Là encore, elle se retint de se mettre une claque histoire de se remettre les idées en place, avouons que ça paraîtrais plus qu’un peut louche. Elle fit alors l’immense, l’incroyable ! Choix de se présenter… Very Happy !


« Je m’appelle Rose Martha Davis. Oui je sais que ça ressemble beaucoup au nom de la propriétaire des trois balais mais on m’appelle plus couramment Rose en fait.»

Elle afficha alors un sourire aux trois jeunes filles comme pour leur faire comprendre qu’elle se rendait bien compte qu’elle avait un peut beaucoup (passionnément ?) mal réagit, mais espérait cependant qu’elle n’était pas de celles qui disent que la première impression est la bonne. Bon parfois c’était certes le cas, mais en l’occurrence, là maintenant tout de suite, Rose bien qu’elle soit chez les Serpents était une fille sympathique et attentionnée envers les autres. Pourquoi les personnes des autres maisons ne voient que le mal chez les Serpentards ? Oublieraient-elles que tout ce qui sont malins et qui parviennent à leur fin sont envoyé dans cette maison qui quoi qu’on puisse dire est noble ?! Mais ne confondons pas que les quatre maisons de l’illustre école étaient noble bien entendus puisque les 4 créateurs étaient tous respectés et possesseur d’un pouvoir magique exceptionnel.

Si la blonde aurait été dans une autre maison, peut être aurait-elle eu aussi des préjuger sur les Serpentard vaniteux, les Poufsouffles naïf, les Serdaigles toujours dans les bouquins ou alors les Gryffondors qui se la jouent. Peut être, sans doute, après tout cela aurait dépendu du choix du choixpeau. Mais puisqu’elle était dans une maison pleine de préjugé sur les autres et qu’elle ne faisait donc finalement pas parti de ces personnes, elle s’était juré que jamais au grand jamais elle n’aurait de préjugé sur les personnes. Tout simplement par ce que Rose ne connaitrait pas leur vie, ce qu’ils ont endurés, et bien entendu qui ils sont. Par exemple elle vit que la fille qui avait parlé était la préfète de Gryffondor, blason oblige, et une rumeur courait comme quoi elle aurait un certain goût pour les filles. En entendant bruit de la nouvelle Rose avait haussé un sourcil et comme d’habitude ne préféra pas juger avant d’avoir vu.


« Désolé d’avoir réagi ainsi, c’est juste que ces deux plumes coûtes en fait assez chère et comme j’ai tendance à vraiment tout perdre j’ai presque… sauter dessus. »


Les trois filles semblaient plus âgées que Rose, d’un an ou deux au minimum. C’est vrai qu’il y avait un nombre assez incroyable de personnes autour des 15-16 ans dans cette école. Pas que certes, mais la verte et argent n’avait pour l’instant rencontré que des personnes plus vieille qu’elle. En plus étant de nature assez petite, il y avait un beau contraste c’est moi qui vous le dit ! Ses yeux se tournèrent finalement sur l’autre Gryffondor qui avait les cheveux d’un roux assez extraordinaire, et puis sur la Serdaigle. Les cheveux bruns, un sourire bien que mince en l’instant présent plutôt beau et surtout un air moldave. Elle s’était proposée à Torben pour prendre des nouvelles de ses sœurs bien qu’elle ne les connaissait pas, il y avait assez peut de moldaves à Poudlard et c’est ainsi que Rose reconnut la première, oui par ce qu’il y en a deux, sœurs du barman moldave de Tom. Cependant elle ne savait pas trop comment aborder le sujet. Fallait-il qu’elle dise directement devant tous tu es la sœur de Torben non ? Ou plutôt attendre et lui parler discrètement ? Elle n’eut pas vraiment le temps d’y réfléchir puisque deux garçons arrivèrent.

A leur démarche, leur style, leur comportement Rose reconnut immédiatement ceux dont tant de filles parlaient. Les maraudeurs. Mais n’étaient-ils pas censés être quatre ? Rose espèce de vieille chouette stupide, il suffit que deux ne soient pas venus. Et à ce moment précis, Rose avait la certitude que non, Lily Evans n’était pas attirée par les filles. C’était assez amusant de voir comment ces deux personnes réagissaient l’une envers l’autre. Ils se troublaient, et n’osaient pas se regarder. D’ailleurs lorsque le garçon qui apparemment plaisait un peut plus que beaucoup lui tendit la main pour qu’elle se relève elle la saisit mais la lâcha dès qu’elle vit à qui elle appartenait. Oui, le fait qu’ils se plaisaient se voyait comme le nez au milieu de la figure.

De plus comme pour changer de sujet elle redemanda à Lyra ou Hannah, c’était encore le suspens elle ne savait et puis il était possible qu’elle se soit complètement trompée il faut également qu’elle prenne cette possibilité en compte, si elle était réellement certaine que ça allait. Ah l’amour ! Cependant elle se demandait quand même pourquoi ils ne sortaient pas ensemble s’ils se plaisaient tant que ça ? M’enfin, après c’était leurs affaires.
Modo↯ Aigle en quête de sa prochaine proie !
avatar



Nombre de messages : 4217
Age : 17 ans
Groupe : Basilic - Serdaigle
Caractère : Douce - Mystérieuse - Méfiante
Crédits : : Gifs ; Octobre + RegyChou, Avatar ; Izzie
Date d'inscription : 30/04/2008




Lyra Badenov

Modo
Aigle en quête de sa prochaine proie !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 03
MessageSujet: Re: Rêveries hivernales...[libre à tous, et nb pas limité]   Lun 21 Juil - 11:32


  • Lyra était donc là, en train de ramasser ses quelques affaires avec l’aide de Lily, Lily Evans, préfète de Gryffondor… Lyra connaissait de nom mais ne l’avait en fait jamais vu, pour tout dire… Elle ne voyait pratiquement personne. Elle était assez souvent avec des filles de Serdaigle et sa sœur qui disparaissait souvent… Torben dans tout ça ? Et bah c’était une excellente question, Lyra n’avait aucune idée d’où il était, il avait quitté Poudlard en laissant ses deux sœurs seules dans l’école Anglophone… La grande joie pour Lyra qui était heureuse d’avoir retrouvé son frère et qui le reperdait de nouveau… Bref, elle ne devait pas faire attention, elle devait être forte et allait de l’avant comme disait beaucoup de personnes =) ! On ne devait jamais se laisser abattre par ses sentiments, comme celle-ci le disait… Même si un peu de nouvelles de Torben ne lui ferait pas de mal quand même… Bref, Lyra voulait répondre à Lily quand elle lui posa la réponse, mais ce fut l’arrivée d’Evey qui l’empêcha de poursuivre son départ de parole… Puis Rose Martha d’après ce qu’elle s’était présentait, une serpentard ? Lyra ne faisait pas tellement attention… En fait, elle avait du l’entre croisée dans les couloirs, il y quelques semaines ou bien quelques jours… Mais il fallait dire que Lyra ne faisait pas tellement attention quand elle se rendait en cours… Ou peut être l’avait elle confondue… Enfin, quand elle arrêtera de se perdre ça ira d’autant mieux d’après elle, peut être une carte, ça pourrait l’aider un tout petit peu non ?

    Tout le monde arrivait au fur et à mesure, et c’était d’autant plus dure pour la jeune Lyra pour dire quoique ce soit… James Potter ? Oh elle le connaissait, pour l’avoir rencontré le jour où elle a fini à l’Infirmerie… Un Don Juan ? Oui, c’était ce que lui avait dit Torben en tout cas… La jeune fille s’attardait, il semblait différent de la dernière fois… Remus ? Un autre, un membre du groupe des garçons populaires de Poudlard… Bref, tout cela se mélangeait un peu dans sa tête… Elle finit par s’adresser à Lily pour se présenter en étant sure d’avoir le temps de placer deux paroles ^^ !


    « Je suis Lyra Badenov… Et non, ça va je te l’assure merci beaucoup pour mes affaires en tout cas… C’est gentil de m’avoir aidé. »

    Voilà, elle avait ces 20 mots, c’était bon maintenant, elle pouvait retrouver le silence avant que quelqu’un ne lui demande quelque chose… En même temps, il semblait plus ou moins se connaître, et puis Lyra était là depuis un mois au plus ! Enfin, elle se sentait beaucoup à l’écart… C’était assez dure pour Lyra qui avait pourtant tout un groupe d’amis… En plus, il parlait méga trop vite, pour elle dans ce pays, elle comprenait la moitié des choses pour tout dire >.< Ce qui était d’un simple quand on est en cours, au moins, elle avait fait un apprentissage en vitesse de la lumière o_O’
Gryffondor↯  La force du lion est en moi
avatar



Nombre de messages : 3303
Age : 17 balais
Groupe : Un phoenix préfète en chef des lions et gardienne de Quidditch.
Caractère : Enthousiaste, naïve, enjouée, déterminée
Crédits : : (c)Evey
Date d'inscription : 14/04/2008




Evey Lowan

Gryffondor
La force du lion est en moi


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: 1 rp
Bonus: + 23
MessageSujet: Re: Rêveries hivernales...[libre à tous, et nb pas limité]   Mar 22 Juil - 11:57

Alors que la jeune femme c’était mise à genoux pour aider les deux sorcières à rassembler leur affaires, une quatrième personne se joignit à elles réclamant deux plumes que tenaient Lily dans sa main les décrétant comme siennes. Le ton un peu agressif de la jeune serpentarde vu son écusson, surpris légèrement Evey mais après tout, cela pouvait être compréhensible, qui sait si elle-même ne serait pas un brutale si ce qu’elle venait d’acheter se retrouvait pas accident dans les mains de quelqu’un d’autre. Enfin, disons qu’elle avait des circonstances atténuantes. Il lui arrivait à elle aussi d’être un peu…vive dans ses mots… !
Cela ne lui avait pas toujours été très bénéfique, m’enfin bon, dans le feu de l’action parfois…On ne fait pas bien attention à ce qu’on dit et hop ! Un mot de travers, un ton mal maitrisé qui se retrouve plus sec que prévu, les reproches qui s’en suivent, le ton qui monte, la situation s’envenime, explose et c’est la guerre. Non vraiment, un mauvais contrôle de soi peut parfois faire des dégâts bien trop importants avant même qu’on est pu s’excuser. Alors non, Evey ne s’indignerait pas du ton de la jeune fille au sujet de ses plumes.

En y réfléchissant, peut-être que ces plumes ne lui appartenait pas ! Peut-être était-ce un stratagème de la part de la vert et argent pour profiter de la situation et récupérer au passage de jolies plumes toutes neuves ! Et si ce ton sec n’avait rien d’accidentel et que la jeune sorcière arborait habituellement un ton hautain envers les autres ? Peut-être faisait-elle partie de ces serpentards à qui l’étiquette qu’on leurs collaient allait à merveille ?

Mais la question qui suivit creva le film que la jeune irlandaise se faisait comme une bulle de savon. Quelqu’un de méprisant ne s’inquiète pas des dommages causés par l’accident. Bien au contraire, une telle personne passe outre les petits bobos et la santé des autres l’importe autant que le sort d’une souris poursuivit par un chat, autrement dit, très peu.

Evey se releva un petit sourire bienveillant sur le visage comme pour saluer la jeune serpentarde. Après tout, pourquoi déclencher une guerre avec quelqu’un dont on ne sait rien ? Tous ces préjugés que les différentes maisons avaient les uns envers les autres vraiment, ridicules ! Et en y regardant de plus près, l’irlandaise s’aperçut que la blonde n’avait pas l’air si méchante que ça d’ailleurs. Pas plus que la serdaigle par terre.

Rassurée par les paroles de sa préfète, la jeune sorcière entreprit d’observer un peu plus les jeunes filles présentes. Leur petit groupe de quatre attirait plusieurs regards et c’est alors que deux autres personnes choisirent de venir voir ce qui se passait. Mais la curiosité n’avait peut-être pas vraiment à voire cette fois là. En effet, tout le monde à Poudlard avait déjà entendu parler de Lily et James. Le « couple » le plus populaire bien qu’en fait, d’après ce qu’avait cru comprendre la jeune fille, ils ne sortaient pas ensemble. La vanité de Potter ne saillant pas au sérieux d’Evans.
Enfin bon, les rumeurs de couloirs, même amusantes à écouter, ne sont pas les sujets favoris de la jeune gryffy. Chacun vit sa vie de son côté avec ses petites histoires de cœur, comme si la rumeur du penchant pour les filles de la préfète devait régler la vie de l’école.

L’autre maraudeur qui accompagnait James, à la grande surprise et regret d’Evey, n’était pas Sirius, mais Remus. Un autre élève de sa maison, dont le caractère différait tellement de celui de Potter et Black qu’on pouvait facilement se demandait comment il pouvait supporter ces deux derniers. On pourrait penser que son amitié remettrait les deux autres dans le droit chemin, mais non. Etrange mélange…

La jeune fille à la crinière de feu salua les nouveaux arrivants d’un signe de tête mais avant qu’elle n’ait pu prononcer un seul mot, Lily prit la parole et les salua à son tour. Après tout, cette dernière les connaissait ! Mais quand James parla à son tour, l’irlandaise crut halluciner ! «Attroupement de fille = passer un bon moment ? Suspect » Ah ben au moins il est clair ! Ca veut dire ce que ça veut dire ! Qu’est-ce que les filles peuvent bien lui trouver au fond ?!

Saisissant un court instant silence, Evey s’empressa de prendre la parole tinté de son petit accent irlandais qu’elle aimait tant.


-Bon, le principal c’est qu’il n’y ait pas eu de blessé ! Oh, et moi c’est Evey !


S’empressa de rajouter la jeune sorcière s’apercevant qu’elle ne s’était même pas présentée aux deux jeunes sorcières qu’elle ne connaissait pas. Elle passa sur la remarque du jeune lion préférant encore une fois ne pas s’offusquer de pareils mots. Ses pensées s’en allèrent inconsciemment vers Sirius et ces habituelles remarques tout aussi…Peu romantiques ! ^^’
Mais alors que l’image du visage souriant du jeune homme s’imposa dans son esprit, Evey la chasse bien vite. Ce n’était pas le moment de se laisser avoir…

Revenant à la réalité, la jeune irlandaise replaça une mèche rousse qui lui tombait sur les yeux derrière son oreille. Elle remarqua, alors que ses yeux bleus balayaient l’assemblée, que leur petit groupe bouchait complètement un rayon obligeant les autres clients à contourner ce dernier. Un nouveau sourire étira ses lèvres. Les sorties à Pré-Au-Lard sont toujours pleines de rebondissement !
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Rêveries hivernales...[libre à tous, et nb pas limité]   Jeu 31 Juil - 17:08

James, pour l'une des rares fois de sa vie, se sentait gauche et ridicule. D'habitude, il était plein d'assurance, souriant d'un air confiant. Il savait qu'il était beau et que tout lui réussissait toujours. Mais à cet instant précis, il avait l'impression d'être comme Servilus : pitoyable et indésirable. Après tout, ces jeunes filles se débrouillaient très bien sans lui, il n'avait pas été obligé de venir apporter son aide à Lily. Mais il n'avait pas su résister à son envie de l'approcher, à son envie d'être avec elle. Sortir avec elle, c'était nouveau, et c'était super. Et il voulait en profiter à fond. Il voulait passer chaque minute avec elle. Malheureusement, c'était impossible, et ça le désolait.

Il avait tellement envie d'être avec elle, de la serrer dans ses bras, de l'embrasser, qu'il en était tout troublé. Il aurait même pu rougir comme le faisait si souvent Remus. Surtout quand Lily saisit sa main. Il eut la subite envie d'entrelacer leurs doigts. Il voulait montrer à tout le monde qu'il sortait avec elle. Il voulait qu'ils sachent, tous autant qu'ils étaient, que Lily avait fini par accepter. Mais par respect pour la préfète et pour la promesse qu'il lui avait faite, il s'abstint de tout geste qui sortirait de l'ordinaire. La jeune fille par contre... Lily lâcha soudainement sa main, dès qu'elle se rendit compte qu'elle lui apartenait. Qu'est-ce qui lui prenait ?

La première réaction du jeune homme fut de rire. L'absurde et le ridicule de la situation étaient tout ce qu'il y avait de comique. Mais il se ravisa rapidement, lorsqu'il vit que la jeune fille évitait soigneusement son regard. Elle était visiblement aussi gênée que lui. D'ailleurs, elle s'adressa à Lupin, et uniquement à lui. Pourquoi est-ce qu'elle agissait ainsi ? Elle jouait encore plus mal la comédie que lui ! Si elle continuait comme ça, le reste des filles allaient vite comprendre leur petit jeu. Enfin, heureusement que parmi cet attroupement, se trouvaient une serpentard - donc une personne dont il n'avait rien à craindre niveau perspicacité, Servilus en était la preuve-, et une serdaigle qui ne comprenait qu'un mot sur trois. Les chances qu'elles découvrent leur secret étaient donc diminuées.

Un petit sourire vint étirer les lèvres du poursuiveur lorsque Lily déclara qu'elle avait la tête ailleurs ces derniers temps. Il pensait savoir pourquoi. En tous cas, il espérait ne pas se tromper, parce que lui aussi passait tout son temps ou presque à penser à sa petite amie. Il voulait croire qu'il en allait de même pour la préfète. Et il s'en était très rapidement convaincu, il était doué dans cette pratique. Il laissa la jeune fille se relever toute seule, et passa une main dans ses cheveux, l'air un peu perdu et gêné. Si seulement elle avait pu prendre sa main comme si de rien n'était ! Et si seulement Remus se décidait à ouvrir la bouche ! Et si seulement une des trois autres filles avaient pu parler elles-aussi ! A croire qu'il les impressionnait, ce qui ne l'aurait étonné qu'à moitié. Après tout, il était quand même une star de Poudlard.


-De rien Lily, c'est normal. Je pense qu'on est passé au bon moment, justement parce que tu es dans l'attroupement de filles. D'ailleurs, ça t'a surprise de me voir, mais en bien j'espère ?

Il lui adressa un sourire. Il avait l'impression de bien mimer l'attitude qu'il avait elle d'ordinaire. Il lui faisait des compliments, il était un peu lourd, il avait sortit son sourire colgate... Tout comme avant en fait. Il espérait juste que Lily ne se prendrait pas trop au jeu et qu'elle ne lui mettrait pas une giffle bien sentie dont elle avait le secret. Et il espérait aussi qu'ils pourraient s'eclipser discrètement quelques minutes, juste histoire de se retrouver un peu tous les deux. En couple.

[Désolée pour le retard et pour ce poste, je me rattraperai la prochaine fois ]
avatar



Nombre de messages : 7329
Age : J'ai eu, en Février, 18ans. Sinon je suis enceinte de 7mois à la date du 01 octobre
Groupe : du bien ! Parce qu'on a la classe *sbaff*
Caractère : Patiente - Courageuse - Téméraire - Tigresse - (Lunatique en ce moment, et à fleur de peau)
Crédits : : Ava(c)Kanala || ico(c)Fogliaverde
Date d'inscription : 08/02/2008




Lily Evans Potter

Fondatrice
Tyran et presque enceinte


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 24
MessageSujet: Re: Rêveries hivernales...[libre à tous, et nb pas limité]   Jeu 31 Juil - 21:55

Lily avait passé la matinée à espérer tomber sur James, et de pouvoir être avec lui. Et voilà que cela venait de se produire. Mais bizarrement, elle n’en était pas très contente. Non pas que de le voir devant elle lui déplaisait, pas du tout, bien au contraire. Ce que la préfère préférait et désirait en ce moment, c’était se retrouver dans ses bras, savourer ses baisers, sentir son corps contre le sien, et qu’ils repartagent un moment tous les deux…

Tous les deux. Voilà où était le problème. Car si elle comptait bien, ils étaient six, et non deux. Enfin maintenant cinq, vu que Remus était passé on ne sait où. Cela était très embarrassant comme situation pour elle. N’ayant pas prévu de se retrouver aussi tôt, avec autant de personne autour d’elle, en compagnie de son nouveau petit ami, elle avait quelque dérapé, ne se conduisant pas comme à son habitude.

Venant tout juste de lâcher la main de James, elle s’était retrouvée un peu bête, tombée sur son fessier. Ne voulant pas continuer à se taper l’affiche, elle se massa le bas du dos, tout en se relevant difficilement. Ne pouvant affronter le regard du gryffondor, elle s’arrangea pour regarder ailleurs. Pourtant l’envie de se plonger dans ses magnifiques yeux qui la faisaient tant défaillir, était des plus tentante. Non, la rousse ne devait pas, pas maintenant, pas devant d’autres personnes.

Cacher sa relation n’était pas chose facile pour elle, qui a toujours crié sur tous les toits ses idées, et qui assume toujours ses actes. Avait-elle le choix ? Non, pas si elle ne voulait pas perdre Severus. D’ailleurs, imaginez un peu la réaction du serpentard si ce dernier se mettait à rentrer dans le magasin, et qu’il y voyait sa meilleure amie dans les bras de son ennemi ? Il prendrait cela pour une farce, puis, ne pouvant y croire, penserait tout de suite que le gryffondor aurait jeté un sort à la jeune femme.

Et pourtant, ce n’était pas le cas. Lily était consciente de ce qu’elle faisait avec le beau brun. Elle avait prit sa décision, et voulait y aller jusqu’au bout. Elle n’aimait pas James, pas encore en tout cas. Certes, elle avait de l’attirance pour lui, mais cela s’arrêtait là. La rouquine lui avait dit, elle l’avait mis en garde qu’il risquait de souffrir, qu’il se pouvait qu’elle ne l’aime jamais. Mais cela n’avait pas arrêté le poursuiveur, qui avait choisie de commencer cette relation, même s’il pouvait y laisser des plumes.

Il n’y avait eu qu’une condition, et c’était la jeune sorcière qui l’avait imposé : garder le secret, tant qu’elle n’en avait pas parlé avec Severus et Jessi. Elle ne demandait pas la lune, juste pouvoir le dire à ses amis, avant qu’ils ne le sachent d’une bouche d’un ou d’une autre. Cela, elle ne se le pardonnerait jamais. Ce qu’elle redoutait, c’était de leur faire du mal, beaucoup de mal. Cela, elle ne pouvait pas le concevoir, pas délibérément en tout cas.

Essayant de reprendre son naturel, elle parla un peu sèchement au jeune homme, regrettant tout de suite après ses paroles. Comment se conduire comme si elle était indifférente à lui, alors que ce n’était pas le cas ? Alors que son cœur n’arrêtait pas de battre très fort ? C’est avec beaucoup de mal qu’elle n’allait pas se blottir contre lui :cœur: . Se concentrant pour les personnes autour qui venait de se présenter, elle leur fit un sourire sincère, puis leur répondre :


- Moi c’est Lily Evans. Désolé Rose Martha pour tes plumes, et d’avoir sous entendu qu’elle n’était pas à toi… Lyra Badenov ? Tu es la petite sœur de Torben ? Je te croyais une groupie de mister populaire présent ici. Désolée pour l’erreur… D’ailleurs, comment vas ton frère ? Cela fait quelques jours que personne ne l’a vu à l’école. Il ne lui ai pas arrivé quelque chose au moins ? Et tu n’as pas à me remercier, je suis la cause de cette catastrophe


Son ton au début joyeux, se fit quelque peu inquiet. Après tout, d’après la rumeur qui courait, ce dernier avait quitté l’école. Le belle n’était pas du genre à écouter les bruits de couloir. Elle en était consciente, comme tous ce que l’on disait sur elle dans son dos, mais cela lui passait au dessus. Avant d’écouter les ragots, elle préférait de loin avoir la confirmation des choses. Se rappellent soudainement que son gryffondamour présent ne s’entendait plus du tout avec le disparu, en parti à cause d’elle, elle s’empressa de répondre à ses paroles, le regardant droit dans les yeux. Se forçant, ces derniers furent froid, et ne pétillaient pas comme la fois où ils s’étaient retrouvés tous deux dans son dortoir :


- Cause toujours Potter, tu m’intéresses… En bien ? N’en soit pas si sûre… Ne sais-tu donc pas la nouvelle ? Ne te l’a-t-on pas dit ? Toi qui es toujours au milieu de tous cela pour flatter ton ego, je pensais que tu étais au courant ! Je vais t’avouer un truc. Je suis désolée, mais les hommes ne sont pas mon fort. Et oui, je n’aime que les femmes. Désolée. Peut-être que maintenant que tu le sais, tu vas me laisser en paix ? Rien ne pourrait me faire changer, même pas toi


Oula, Lily tu y allais un peu fort là, d’un coup en plus. En fait, en temps normal, elle parlait ainsi au jeune homme, donc il n’y avait rien de choquant. Mais depuis dimanche, cela avait changé pour elle. A chaque fois qu’elle s’attaquait à lui, c’était comme si elle s’infligeait des coups à elle-même. C’était trop dur de jouer le jeu pour elle, beaucoup trop dur. Reculant tout de même un peu en arrière, elle essaya de se conduire comme elle le faisait à son habitude, c'est-à-dire se tenir loin de lui.

Ne faisant pas fait attention ou elle posait les pieds, elle glissa sur une sorte de petite bille qu’elle n’avait pas vu, ni ramasser donc. Basculant en avant, elle tomba bien entendu droit dans les bras de James. C’était à croire que tout cela était fait exprès, rien que pour la faire craquer. Se rattrapant à lui, elle se retrouva face à lui, les bras autour de son cou. Gloups. Là, ça allait mal tourner si ça continuer. Rougissant jusqu’à oreille, elle ne pu détacher son regard cependant de celui du poursuiveur. S’il personne ne faisait quelque chose, elle avait grillé sa couverture, pouvant de moins en moins résister à l’appel de ses lèvres si sucrés, si agréables et si proches surtout…

_________________
Much as you blame yourself, you can't be blamed for the way you feel Had no example of a love, that was even remotely real. How can you understand something that you never had. Ooh baby if you let me, I can help you out with all of that. Let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. Let me love you And all your trouble Don't be afraid, let me help. let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. let me love you A heart of numbness, gets brought to life I'll take you there
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Rêveries hivernales...[libre à tous, et nb pas limité]   Sam 2 Aoû - 16:10

James savait qu'il n'aurait pas dû approcher Lily alors qu'elle était ainsi entourée d'inconnues. Il savait qu'il s'était mis dans une situation difficile, et qu'il avait mis la jeune fille dans l'embarras. Il regrettait à présent de s'être mêlé au groupe dans lequel il n'avait à l'évidence rien faire. La preuve était qu'aucune des filles ne l'avaient salué. Et que Lily, en moins mauvaise commédienne qu'il ne l'avait cru, le recevait de manière froide et on ne peut plus méchante. Il devait bien avouer que c'était parfaitement l'attitude qu'elle avait avant avec lui, mais maintenant qu'il avait eu droit à autre chose, c'était encore plus dur de supporter cela.

Lorsque la préfète parla de Torben, les traits du Gryffondor se durcirent. Il rêvait de revoir ce traitre pour lui régler son compte. Mais il savait qu'il avait quitté l'école. Sirius le lui avait dit, ou du moins, lui avait raconté ce qui s'était passé ce fameux soir dans les gradins du terrains de Quidditch. Le moldave ne devait plus être à Poudlard, c'était la rumeur qui courrait. Et James accordait souvent du crédit aux rumeurs, même s'il avait rapidement appris qu'il en fallait pas trop y croire. Si toutes les rumeurs qui avaient circulées sur lui avaient été vraies, il serait loin d'être celui qu'il était.

Il avait promi à Lily d'essayer de parler avec Torben avant de l'étriper, mais il ne comptait pas abandonner le massacre. Il en voulait terriblement à son ancien camarade, et il était du genre rancunnier. Le moldave devrait répondre de ses actes et de ses paroles, tôt ou tard. James était persuadé qu'il le retrouverait, même si c'était hors de ces murs. Le monde n'était pas aussi grand qu'il y paraissait, et puis les soeurs du jeune homme étaient toujours à l'école. Il ne serait donc sûrement pas retourné chez lui... James comptait bien avoir sa vengeance.

Puis Lily s'adressa à lui. Avec un ton aussi froid que ses yeux étaient durs. Le garçon n'aimait pas quand elle se comportait ainsi avec lui, et avait hâte qu'elle parle à Servilus. D'un aute côté, il devait avouer que leur petite comédie l'amusait bien. Ce n'était pas facile, bien au contraire, mais ça lui plaisait de partager ça avec la préfète sans que personne d'autre ne sache. Un peu comme le secret qu'il partageait avec les Maraudeurs... C'était un truc qui n'était qu'à eux, et que personne d'autre n'avait le droit de connaître. Le jeune Potter avait la sensation de vivre la même chose avec Lily, et c'était plaisant.

Les mots de la jeune fille ne portèrent pas de coup au jeune homme, parce qu'il savait qu'elle n'en pensait pas un mot. Au contraire, sa tirade sur sa soit-disant attirance pour les filles lui tira un sourire. Il s'aventurait là sur une pente dangereuse. Il ne fallait pas qu'il se mette à rire, surtout pas. Il devait agir comme avant... Mais comment est-ce qu'il faisait déja ? C'était dur, beaucoup trop dur. Il n'avait plus l'habitude, comme si les quelques instants tendres qu'il avait passé avec la jeune fille avaient suffis à effacer tout ce qui avait bien pu se passer entre eux par le passé. Il ne savait plus très bien comment être le mec insupportable et arrogant qu'il était il y a avait deux semaines de cela. Il tenta tout de même, pour ne pas rester stupidement coît, ce qu'il n'aurait jamais fait en temps normal.

-Oh mais Lily-jolie, je suis au courant de cette histoire avec une Poufsouffle... Lilith, c'est bien ça ? Je t'en veux pas... Et je suis sûr que je pourrais te faire changer d'avis.

Il lui adressa un nouveau sourire. Il avait l'impression de plaisanter avec Lily sans que personne d'autre ne saisisse. Et soudainement, la préfète lui tomba dans les bras. Qu'est-ce qu'il lui prenait ? Ne devaient-ils pas se cacher ? D'accord, il comprenait qu'elle ait du mal à résister, mais qu'est-ce qu'il devait faire lui, maintenant ? Vu comme elle le regardait, il y avait de grandes chances pour qu'il ne tarde pas à l'embrasser. Son regard accrocha les deux émeraudes qui lui faisaient face. Elles pétillaient, comme le matin qu'ils avaient passé ensemble. Ils pétillaient comme la fois où Lily s'était allongée contre lui, sur le lit de Remus.

Lily était accrochée à son cou, et sa position n'avait rien de confortable. James passa ses bras autour de sa taille, et la serra contre lui. Au diable toutes les filles qui les entouraient. Au diable Servilus et son amitié inutile. James voulait embrasser Lily. Il voulait la prendre dans ses bras, il voulait goûter sa peau. Sentir ses cheveux lui chatouiller le visage, entendre son rire. Et plus son ton cassant. Fermant les yeux, il embrassa la belle. Mais il mit rapidement fin au baiser, et se détacha de la jeune fille. Il prit un air triomphant et malin.

-Tu vois Lily, je t'avais bien dit que je te ferais changer de bord. J'ai réussi à voler un baiser à la belle Lily Evans, vous êtes toutes témoins !

Il ne savait pas vraiment ce qui lui était passé par la tête. Il avait eu comme un éclair, tandis qu'il embrassait la préfète. Il s'était dit que ce n'était pas ça qu'ils avaient prévu de faire, et que donc il ne devait pas le faire. Il ne voulait pas que Lily l'accuse d'avoir tout fichu par terre, même s'il avait lu dans ses yeux qu'elle avait autant envie de ses lèvres qu'il avait envie des siennes. Cependant, dans un moment de lucidité, il avait décidé de reprendre les choses en main. De ne pas mettre en péril l'amitié entre sa petite amie et son graisseux Serpentard. Même s'il avait sincèrement envie qu'ils arrêtent de se fréquenter. Il avait donc joué à l'arrogant imbecile, et il était même psychologiquement préparé à recevoir une giffle.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Rêveries hivernales...[libre à tous, et nb pas limité]   Sam 9 Aoû - 16:06

Pincement au coeur, torsion de l'âme... Severus avait la main posée sur la poignée de la porte qu'il avait entrouverte, il s'apprêtait à entrer quand il avait entendu la voix de Lily avouer qu'elle était homosexuelle... puis s'était produit le drame... oui, le mot n'était pas trop fort : Potter venait d'embrasser Lily, sa Lily... celle pour qui Rogue était prêt à tout, celle qui n'était autre que sa raison de vivre, sa raison d'être et sa raison entière...
Il n'avait pas bien vu si elle s'était ou non défendue, il n'avait vu que le point de contact tellement outrageant... Sa belle, sa douce... pourléchée comme une vulgaire fille alors qu'elle était tout, alors qu'elle valait plus que tout...

Severus baissa les yeux. Il ne voulait pas avoir à affronter ces gens-là. Il ne voulait pas voir la sale face de cet arrogant, prétentieux et sans intérêt James Potter...
Mais ce dernier venait de souiller les lèvres de miss Evans, délicate jeune fille qui inspirait tant de sentiments positifs au jeune Serpentard... Il l'avait violée en lui volant ce baiser qui ne méritait pas même de s'appeler ainsi...

Alors Rogue finit par se décider, et il entra dans la pièce déjà tellement peuplée. Son regard se posa sur le beau visage de Lily, puis passa directement à celui, nettement moins remarquable, de Potter. Les traits du Serpentard se durcirent.


"Tu n'as plus assez de ton harem, Potter ? Il faut que tu pollues Evans avec ta bouche usée d'avoir goûté toutes les filles de l'école ?"

La tempe battante, les yeux plus noirs que jamais, Severus fixait son sempiternel ennemi comme si la seule force de son regard allait faire de James Potter une limace neurasthénique. Les poings serrés, il était prêt à régler cette sombre affaire comme il le fallait, en duel même. Tout plutôt que de laisser Lily essuyer un autre affront de cet imbécile rouge et or!

Des injustices de ce genre étaient bel et bien ce qui devait à coup sûr alimenter l'amour de Lily pour les femmes. Sev avait lu quelque part que les êtres vivants violés dans leur intimité pouvaient développer une vie intérieure, psychologique et sentimentale parallèle à celle dite "normale". Ainsi, si Lily avait eu une histoire avec cette Poufsouffle dont tout le monde parlait un peu plus qu'avant, c'était sans aucun doute pour oublier le harcèlement moral et sexuel incessant qui n'était autre que la méthode de drague du maraudeur à lunettes...


"Eloigne-toi d'elle, Potter, ne la souille pas plus que tu ne l'as déjà fait!"
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Rêveries hivernales...[libre à tous, et nb pas limité]   Dim 10 Aoû - 8:52

Douze coups résonnèrent dans l'immense château annonçant ainsi la fin des cours de cette matinée... Sans aucune précipitation Emmeline rangea ses affaires et prit même le temps de discuter quelques instants avec son professeur d'Etude des moldus concernant ses projets d'avenir... En effet, la demoiselle était motivée pour entrer au Ministère de la Magie mais hésitait entre plusieurs domaines... C'est pourquoi elle avait tendance à demander leur avis à tous ses professeurs !
Après avoir obtenu les réponses aux questions qu'elle se posait, la blonde se décida à se rendre dans la Grande Salle... A son grand étonnement elle put constater qu'il régnait une étrange agitation dans les couloirs du château... Surtout chez les troisième années ! Mais à quoi cela était-il dû ? Soudain... Notre blonde comprit... La sortie à Pré-au-Lard de cette après-midi ! Voilà pourquoi tous les élèves semblant aussi... comment dire... aussi débile ! Bah oui quoi ! Pourquoi faire autant de remue-ménage pour une simple sortie dans le village des sorciers ? La blonde trouvait la réaction de ses camarades excessive et c'est avec une joie immense qu'elle arriva dans la Grande Salle où elle s'installa à la table des Serdaigles...

Comme à son habitude, la septième année prit son déjeuner tout en lisant ses cours... Enfin... En essayant de lires ses notes car le brouhaha constant qui régnait dans la pièce ne l'aidait pas vraiment à se concentrer... Levant les yeux au ciel, Emmy ferma brusquement son livre et le fourra dans son sac... Elle continua ensuite de manger tout en observant les élèves présents... Lorsque son repas fut terminé, elle rassembla ses affaires et sortit de la Grande Salle en évitant de justesse James Potter qui était planté devant l'entrée, discutant avec un de ses amis... Ayant pu éviter la collision, la Serdaigle prit discrètement la direction de sa tour...

Cela faisait maintenant plus d'une demie heure qu'elle était dans ses devoirs quand elle se rendit compte qu'il lui manquait deux flacons pour réaliser son devoir de potion...


*Oh noooooooooooooooooooooooooooon !*

Dix minutes plus tard, la demoiselle avait revêtue sa cape, prit un peu d'argent et marchait sur le chemin qui menait à Pré-au-Lard... Malgré le fait qu'elle n'avait au départ pas l'intention de sortir du Château, Emmeline apprécia cette petite balade... Il fallait avouer que depuis qu'elle était en septième année elle sortait rarement... Elle passait la plupart de ses week-ends et mercredi après-midi à réviser pour ses ASPICs et les résultats qu'elle obtenait à ses devoirs la poussait à continuer... Le seul défaut qu'elle avait trouvé à toutes ces révisions était qu'elle se retrouvait souvent toute seule... Quoiqu'il s'ajoutait à ça qu'ancun graçon ne la remarquait puisqu'elle avait toujours le nez dans un bouquin...
La blonde secoua la tête... Elle était de bonne humeur alors pourquoi avoir ce genre de pensées...

Arrivée au village, elle jeta un coup d'oeil à sa liste d'achats à effectuer...


- Alors, murmura-t-elle pour elle même, deux flacons, des poids pour ma balance et un nouveau couteau... Et bien c'est partit.

Sans hésiter, la blonde se dirigea vers la boutique Derviche et Bang... Lorsqu'elle arriva devant la porte du magasin, Emmeline observait toujours sa liste... Elle ne regarda pas dans le magasin et ouvrit le portique sans remarquer le garçon qui se trouvait derrière... Ce dernier se reçu la porte dans le dos ce qui ne dû pas lui faire le plus grand bien...
Surprise, la Serdaigle releva la tête et aperçut le brun qui lui tournait le dos... Elle s'arrêta sur le pas de la porte...


- OH ! Excusez moi... Je ne vous avais pas vu ! Je vous ai fait mal ? demanda-t-elle confuse.

La jeune femme n'avait pas reconnu Severus Rogue, ce garçon qui, selon certaines rumeurs, n'appréciait pas les sorciers ayant des moldus dans leur arbre généalogique... Cependant, elle reconnu certaines personnes qui lui étaient familères... Parmi elles se trouvaient Lily Evans, la Préfète des rouges et or ; Lyra Badenov, une camarade de Serdaigle ; James Potter, le séducteur compulsif et d'autres... Tous affichaient une mine surprise mais Emmy ne savait pas ce qui avait pu les étonner autant...
avatar



Nombre de messages : 7329
Age : J'ai eu, en Février, 18ans. Sinon je suis enceinte de 7mois à la date du 01 octobre
Groupe : du bien ! Parce qu'on a la classe *sbaff*
Caractère : Patiente - Courageuse - Téméraire - Tigresse - (Lunatique en ce moment, et à fleur de peau)
Crédits : : Ava(c)Kanala || ico(c)Fogliaverde
Date d'inscription : 08/02/2008




Lily Evans Potter

Fondatrice
Tyran et presque enceinte


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 24
MessageSujet: Re: Rêveries hivernales...[libre à tous, et nb pas limité]   Mar 19 Aoû - 23:10

Il était fou comment des situations pouvaient bousculer d’une minute à l’autre. Au début, elle était tranquillement en train de rêvasser dans les allées du magasin, quand elle percuta une jeune femme. Mais cela n’était pas fini, loin de là. D’autres personnes avaient fais leur apparitions dont James Potter. Et voilà la préfète qui venait de tomber dans ses bras sans le vouloir, à deux doigts de l’embrasser. Vous voyez ? Comme quoi l’avenir ne peut être prédit. Qui aurait pu penser une seule minute que la sortie au Pré-Au-Lard allait réserver tant de surprise ? Pas Lily en tout cas.

Alors oui, la rouquine avait envie de voir le gryffondor, et d’être de nouveau blottie dans se bras, mais pas devant autant de monde. Non. Imaginait un seul instant que Severus et Jessi l’apprenne de cette façon, de la bouche d’une pipelette, qui n’a pas su tenir sa langue ? Ou pire, qu’un des deux, voir les deux serpentards ne rentrent au même moment ? ce serait la catastrophe, une vrai catastrophe. Comment réagiraient-ils ?

Beaucoup de questions et d’hypothèses fusaient dans la tête de la jeune Evans, tandis que les lèvres du poursuiveur s’approchaient de plus en plus des siennes. C’était trop tard. Comment résister ? Même lui n’avait pas pu. Un instant, elle oublia tous ce qui pouvait l’entourer et ses angoisses, quand leurs bouches se celèrent. Elle ne pouvait qu’apprécier retrouver cette sensation qu’elle aimait tant. Après tout, elle l’avait désiré depuis plusieurs jours maintenant.

Cependant, la réalité reprend très vite son cour habituelle. Au bout que quelques minutes, elle fut plus présente que jamais, une fois que le jeune homme mit fin à leur baiser. D’un coup, les peurs de Lily refirent surface. Qu’avait-elle fait ? Elle avait joué avec le feu, au risque de faire du mal à ses deux amis. Comment avait-elle pu commettre cela ? Ne savant pas comment réagir, elle resta plantée là, les yeux paniquaient. Heureusement pour elle, le gryffondor arriva à sauver la mise. Des fois, elle ne pouvait s’empêcher de se demander où lui venait toutes ses idées.

Entrant tout de suite dans son jeu, elle s’écarta rapidement, prête à lui mettre une gifle dans la figure. Car après tout, elle devait agir comme si de rein n’était et ce serait qu’ainsi qu’elle aurait ‘puni’ un tel affront envers elle. Ces paroles l’agacèrent au plus au point d’ailleurs. La préfète détestait plus que tout quand il était prétentieux d’une telle manière. Bizarrement elle n’avait pas besoin de jouer un jeu pour avoir envie de riposter sèchement, mais au moment où elle voulu le faire, un voix retentie, une voix qu’elle connaissait que trop bien.

On ne pouvait pas dire que c’était son jour de chance. L’homme qui venait de se montrer menaçant envers James, n’était nul autre que Severus Rogue. Heureusement il avait marché au jeu. Enfin heureusement ? Sa réaction ne serait que plus en colère quand elle devrait lui dire qu’elle lui avait menti ce jour là, qu’elle l’avait trompé. Aye aye aye, que cette situation était difficile pour la belle gryffondor. Tournant la tête vers le nouvel arrivant, encore une fois, elle fut coupée dans son élan. Ce dernier venait d’être bousculée par une nouvelle élève qui faisait son apparition et qui n’avait pas fait attention en entrant.

Par réflexe, et un peu inquiète pour lui, Lily se dépêcha de rejoindre son meilleur ami, pour voir s’il n’avait rien. Un instant, son regard lança des éclairs à la serdaigle qui s’était ‘attaqué’ à lui, avant de se radoucir bien vite, en voyant qu’il n’avait rien de grave. En même temps, se prendre une porte dans le dos n’avait rien de mortel, mais que voulez-vous ? Etant entière dans les relations qu’elle entreprenait avec les autres, elle se faisait toujours du soucie pour ceux qui étaient ses proches, toujours. Et cela ne changerait pas.

Un moment, elle oublia ce qu’il venait de surprendre et prendre comme une insulte envers elle. La rouge et or aurait voulu lui dire qu’elle était consentante, qu’il se méprenait sur James, et qu’il n’avait rien fais de mal. Mais pas devant autant de monde, et pas maintenant. Ce n’était absolument pas du tout l’occasion de le faire. Elle allait devoir faire une chose qu’elle s’était toujours interdite de faire : lui mentir ouvertement. Ce dernier comprendrait-il le jour ou elle lui dirait tout le pourquoi du comment ? Lily en doutait. Cependant, elle ignorait que ce dernier ressentait des sentiments d’amour pour elle, et cela pourrait changer beaucoup de chose.

Prenant la main du solitaire dans la sienne, elle l’écarta de la porte. Mais en faisant cela, elle s’était rapprochée du groupe avec lui, et donc de James. Son cœur battait très fort. A chaque fois qu’ils s’étaient trouvés ensembles, cela avait fini dans une effusion de sort. Maintenant, le poursuiveur avait promis de plus le faire. Arriverait-il à tenir et à ne rien faire? Car après tout le vert et argent ne savait pas cela, et pouvait très bien déclencher les hostilités en premier, et à coup sûre, son rivale riposterait. Pour éviter un peu cela, elle se plaça entre les deux, savant qu’aucun ne ferait quelque chose qui pourrait la blesser, puis dit :


- Sevy. Je ne pensais pas que tu viendrais ici, mais je suis contente de te voir. Pour ce qui est de Ja…Potter, laisse tomber. Tu le connais, toujours à faire le malin. Comme si cela pouvait me toucher qu’il m’ait volé un baiser. Après tout ce n’est rien…


Puis se tournant vers James, elle lui fit un clin d’œil si rapide que personne mise à part lui ne pu voir. Lily voulait lui faire comprendre qu'elle le remerciait et qu'elle ne pensait guère les paroles qu'elle allait lui dire sur un ton sèc.


- Et pour ton information, si tu penses que c’est ainsi que tu me changeras, tu te trompes lourdement. Il en faudrait beaucoup plus. Redescent de ton nuage mon grand, tu n'embrasses pas aussi bien que tu le cris. J'ai connu beaucoup mieux. D'ailleurs Lilith te bat sur ce point encore...


Enfin, elle regarda la nouvelle venue, lui fit un sourire avant de continuer :


- Tu es Emmeline Vances n’est-ce pas ? Fait attention la prochaine en entrant dans un endroit, tu aurais pu faire beaucoup plus de mal.

_________________
Much as you blame yourself, you can't be blamed for the way you feel Had no example of a love, that was even remotely real. How can you understand something that you never had. Ooh baby if you let me, I can help you out with all of that. Let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. Let me love you And all your trouble Don't be afraid, let me help. let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. let me love you A heart of numbness, gets brought to life I'll take you there
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Rêveries hivernales...[libre à tous, et nb pas limité]   Mer 20 Aoû - 17:14

James trouvait que la situation devenait de plus en plus délicate à chaque seconde qui passait. Voila maintenant qu'il embrassait Lily. Il fallait dire qu'il n'avait eu aucune chance de résister, pas avec le regard qu'elle lui avait lancé. Pas avec ses bras passés autour de son cou. Il avait de la volonté, mais certainement pas dans ce domaine. Heureusement, il avait réussi à arranger les choses, mettant Lily hors de cause dans ce fameux baiser. Même s'il ne pouvait pas encadrer Rogue, il n'empêche que Lily tenait à lui, et que James tenait à Lily. Il ne voulait donc pas tout gâcher, il ne voulait pas trahir la promesse qu'ils s'étaient fait de n'en parler à personne.

Il savait comment sa petite amie allait réagir. Elle allait se reculer, elle allait froncer les sourcils, et elle allait lui hurler dessus. Le jeune homme espérait juste qu'elle ne pousserai pas la comédie jusqu'à la giffle. Il en avait soupé, des marques à cinq doigts sur la joue. Malheureusement pour lui, il comprit rapidement qu'il n'allait pas y échapper... Quoi de plus naturel. C'était ainsi que la jeune fille aurait agit s'il lui avait réellement volé un baiser. Alors bon... Il n'avait plus qu'à se résigner. Mais étrangement, le coup ne vint pas, à la grande surprise du poursuiveur. Et une voix glaciale retentit. Une voix qu'il aurait reconnu entre mille. Et pour une fois, ça ne lui fit pas plaisir de l'entendre. D'habitude, il était toujours ravi de croiser la route de Severus Rogue, car c'était synonyme d'un agréable moment passé à se moquer de lui. Mais aujourd'hui, ça ne pouvait rien signifier de bon.

Lily ne l'avait pas mis au courant, et il prendre ce baiser comme une attaque personnelle. James ne doutait pas un instant que le Serpentard voudrait riposter, plutôt avec les mots qu'avec sa baguette. Et il n'avait pas le droit de s'en prendre à lui. Après tout, il était le meilleur ami de Lily, même s'il était également son pire ennemi. Il avait promi de ne plus s'en prendre à lui, de ne plus lui chercher des noises. Cependant, il n'allait pas se laisser faire. Il n'allait pas laisser couler les sarcasmes, tout simplement parce qu'il ne l'avait jamais fait. Avec personne, et encore moins avec Rogue. Il s'excuserait auprès de Lily plus tard, tant pis. Elle comprendrait peut-être que s'il devait agir normalement, il devait rembarrer le Serpentard.

Les mots du vert et argent tirèrent un sourire au Gryffondor, qui ne craignait pas la fureur qu'il pouvait lire dans ses yeux. Rogue ne l'avait jamais intimidé, et ce n'était pas aujourd'hui que ça allait commencer. James se savait plus fort et plus intelligent, il n'avait rien à craindre. Si le graisseux avait la stupidité d'engager un duel, il risquait fort d'y perdre des plumes. James n'était pas un faux jeton, et si Rogue l'attaquait il n'y aurait pas de demi-mesure, qu'il soit le meilleur ami de Lily n'y changerait rien. La préfète savait que tout opposait le Gryffondor et le Serpentard. Elle était la meilleure amie de l'un, et sortait avec l'autre. Si affrontement il y avait, elle devrait choisir son camp. Et James devait avouer qu'il était curieux de savoir quelle serait sa décision. Quel parti prendrait-elle ?


-Toutes les filles de l'école... Serait-ce de la flatterie, Servilus ? Si tu arrêtais te de laver les cheveux avec de l'huile de foie de morue, peut-être que toi aussi tu pourrais prétendre avoir touché les lèvres d'une fille... Et sache que ce ne sont pas tes menaces qui m'empêcheront d'approcher Lily.

Les yeux de James étaient rieurs et moqueurs, tout le contraire des yeux de Rogue. Car le Gryffondor, lui, n'avait nul besoin de se sentir attaqué. Lily était à lui. Lily était sa petite amie, pas celle de Servilus. Alors le Serpentard pouvait bien dire tout ce qu'il voulait, ça ne l'atteignait pas. Ou du moins, ça lui donnait juste envie de se moquer de lui. Ce qu'il était justement en train de faire. Il savait bien qu'il avait promi à Lily, mais c'était trop tentant, trop fort. Oh et puis, ce n'était pas lui qui était allé chercher Rogue. Ce n'était pas lui qui l'avait provoqué. Il ne faisait que lui rendre la monnaie de sa pièce. D'ailleurs, le Serpentard avait de la chance ; en temps normal, James aurait déja fait usage de sa baguette.

Une nouvelle jeune fille vint se joindre au groupe. En arrivant, elle bouscula Rogue, au plus grand plaisir de James, qui n'en montra cependant rien. Il avait assez joué avec le feu pour aujourd'hui. Il savait que Lily ne lui pardonnerait pas s'il éclatait de rire à cet instant précis. Il se sentit donc soudainement absorbé par ses lacets, évitant ainsi le regard des autres élèves. Il ne connaissait la Serdaigle que de nom, mais elle venait de gravir d'un coup plusieurs échelons dans son estime. Il ne pouvait pas rêver d'une meilleure entrée. D'autant plus que Rogue se sentirait probablement mal à l'aise et furieux. On se sentait toujours honteux lorsqu'on était mis à mal devant son pire ennemi.

Lily alla évidement rejoindra son graisseux, James ne la quittant pas du regard. Il savait pertinemment que c'était ce qu'elle ferait. Mais il ne pouvait s'empêcher d'éprouver une pointe de jalousie à l'égard de ce sombre idiot. Pourquoi Lily lui portait-elle une telle amitié ? Il était loin de la mériter. Lorsqu'elle parla, le joueur de Quidditch notta bien qu'elle avait failli prononcer son prénom au lieu de son nom de famille. Comme à chaque fois qu'elle parlait de lui, depuis peu. Il ne pu retenir un léger sourire, qu'il dissimula en levant une main pour la passer dans ses cheveux. Une nouvelles fois, les paroles de la préfète ne le touchèrent pas. Comme ils ne le toucheraient probablement jamais tant qu'il savait qu'ils jouaient la comédie. D'ailleurs, il avait bien remarqué son clin d'oeil. Il ne pu cependant pas s'empêcher de répondre. Il prenait cette histoire comme un jeu, et devait avouer qu'il s'y amusait pas mal.


-Ah bon ? Alors il faut croire que l'élève a surpassé le maître... C'est moi qui ai appris à Lilith tout ce qu'elle sait. D'ailleurs, je devrais peut-être aller prendre des cours à mon tour, si je suis si mauvais que ça... A moins que tu acceptes de me les donner, Lily-Jolie ?
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Rêveries hivernales...[libre à tous, et nb pas limité]   Jeu 28 Aoû - 9:56

Lily comprenait très bien le point de vue de Severus, il en était persuadé. D’ailleurs, elle venait de le prouver en disant bien haut et fort que Potter faisait toujours le malin et qu’un baiser volé, ce n’était rien… Elle avait raison, après tout… Mais Rogue avait du mal avec cette idée tout de même… son pire ennemi avait embrassé sa meilleure amie… rien que cette idée était insupportable…
D’ailleurs, l’arrogant Gryffondor en remettait une couche, comme on dit, puisqu’il se vantait d’avoir eu plus de conquêtes que Rogue… en même temps, des conquêtes pareilles, Sevy n’en voulait certainement pas ! Des idiotes doublées de poupées sans cervelle… vraiment du beau monde, quand on y pensait…
Il allait rétorquer quelque chose de cinglant et de bien tourné, mais il n’eut pas l’occasion de répondre quoi que ce soit, car une nouvelle venue venait d’ouvrir la porte et lui, malchanceux qu’il était, venait de se prendre la porte dans le dos. Il étouffa un cri et se tourna, hargneux, vers la Serdaigle qui venait d’entrer.


"Tu peux pas faire attention? C’est trop te demander, peut-être ?"

Elle s’était excusée, mais il avait tout de même eu mal… et cela avait suffi pour le distraire des événements dont il se mêlait une seconde plus tôt. Ses yeux étaient mauvais, remplis de haine et de virulence qui ne demandaient qu’à jaillir…
Cependant, une fois encore, Lily était là pour calmer les esprits. C’était sans doute pour cela qu’elle était préfète, soit dit en passant, puisqu’elle était parfaite en tous points… Il regarda son amie un court instant puis répondit un peu plus calmement à la Serdaigle.


"Non, ça va, pas de mal…"

Et Lily avait profité de cette seconde pour envoyer une belle réplique au bellâtre de service qui essaya de se défendre en prétextant que c’était lui qui avait tout appris à Lilith.

"Tu crois vraiment, Potter, que Lily s’abaisserait à sortir avec une Poufsouffle qui te devrait tout?
Elle possède sans nul doute quelque chose que toi tu n’as pas… la capacité de réflexion, par exemple… "


Il avait dit cela d’un ton dégagé, comme si c’était mornille courante que d’employer avec ce type des mots et des tournures de phrase qu’il n’allait peut-être pas pouvoir comprendre… Après tout, ce n’était qu’un bellâtre arrogant et sans cervelle…
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Rêveries hivernales...[libre à tous, et nb pas limité]   Jeu 28 Aoû - 12:25

Et voilà pourquoi Emmeline sortait rarement de la salle commune qui était la sienne ou de la bibliothèque de Poudlard... Car à chaque fois qu'elle décidait de faire un tour il fallait que quelque chose cloche et voilà que ça recommençait !
Le septième année était peut-être quelqu'un qui aimait discuter mais elle détestait par dessus tout attirer l'attention sur elle... Cependant, son entrée fracasante et involontaire dans le magasin de Derviche & Bang avait fait se tourner tous les regards sur elle... Elle avait pu constaté que certains de ces regards ne traduisaient rien de particulier, alors que d'autres laissaient entrevoir de la bonne humeur ou de la colère... Mais le regard le plus colèrique fut bien celui de la personne qu'elle avait involontairement bousculé et qui n'était autre que Severus Rogue... Un Serpentard qui était connu pour ne guère apprécier les "sangs de bourbe"...


*Super ! Il manquait plus que lui...*

La réplique du Serpentard ne se fit pas attendre et il envoya la blonde promener... Cependant, il aurait pu s'abstenir d'être aussi coléreux et méchant ! Après tout elle s'était excusée alors que c'est lui qui était planté comme un piquet derrière cette fichue... Aucune personne censée ne viendrait à penser qu'il faut ouvrir la porte d'un magasin doucement afin d'être sûre que personne ne se trouve derrière ! Cela aurait été idiot !
Cependant, même si elle avait été un peu blessée par cette agression verbale, elle répondit sur un ton calme...


- Non c'est pas trop demandé mais je t'assure que c'était involontaire, dit-elle en le regardant droit dans les yeux. J'avais l'esprit ailleurs et je dois dire qu'il ne m'est pas venu à l'idée que quelqu'un puisse se tenir jusque derrière cette porte...

Elle avait cependant tenu à lui faire comprendre qu'elle n'était pas la seule responsable de cet incident... Après tout, on a pas idée de faire le pied de grue derrière une porte censée s'ouvrir fréquemment !
La Serdaigle entra finalement complètement dans le magasin et constata que l'atmosphère paraissait vraiment tendue... Apparemment il avait dû se passer quelque chose avant son arrivée et cela avait un rapport avec un baiser volé ! Si elle avait bien comprit, James avait embrasser Lily sans qu'elle le veuille... Emmeline jeta un coup au Gryffondor qui contemplait ses chaussures et trouva le comportement du Don Juan des plus étranges... Lily ajouta par la suite que la Pouffy Lilith était bien plus doué que James sur ce point...


*Sur quel point ? Celui d'embrasser... Lily a embrassé Lilith ? Shocked Ou là là ! J'y comprends rien moi !*

Mais apparemment la blonde avait très bien comprit puisque James répondit à Lily que c'est lui qui avait tout appris à Lilith avant de demander des cours à Lily puisqu'il était si mauvais que ça... Cependant, la préfète des or et or avait reporté son attention sur Severus l'enragé, histoire de le calmer et apparemment ça fonctionnait... Lily regarda ensuite la Serdaigle avant de lui demander si elle était bien Emmeline Vance et de rajouer qu'il faudrait qu'elle fasse plus attention la prochaine fois...

*Je sais ! Je sais ! Mais la prochaine fois je commanderais ce dont j'ai besoin par hibou express ! Parce que là j'ai vraiment l'impression d'être le pire monstre qui soit... A croire que j'ai fait exprès de lui faire mal... Et encore si semble même pas avoir si mal que ça*

- Oui je suis bien Emmeline, répondit-elle avec un léger sourire puisque Severus semblait toujours légèrement sur les nerfs. Et oui, je serais plus vigilante la prochaine fois...


Bien que dans le cas présent, elle se dit qu'elle aurait été bien mieux dans sa salle commune en train de bouquiner un livre quelconque plutôt qu'ici...
avatar



Nombre de messages : 7329
Age : J'ai eu, en Février, 18ans. Sinon je suis enceinte de 7mois à la date du 01 octobre
Groupe : du bien ! Parce qu'on a la classe *sbaff*
Caractère : Patiente - Courageuse - Téméraire - Tigresse - (Lunatique en ce moment, et à fleur de peau)
Crédits : : Ava(c)Kanala || ico(c)Fogliaverde
Date d'inscription : 08/02/2008




Lily Evans Potter

Fondatrice
Tyran et presque enceinte


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 24
MessageSujet: Re: Rêveries hivernales...[libre à tous, et nb pas limité]   Jeu 28 Aoû - 16:21

Il n’y avait pas à dire, les deux jeunes hommes ne changeraient jamais. Toutes les occasions pour se chamailler étaient bonnes à prendre, au grand dam de la jeune femme. Il n’y avait pas à dire, cela ne lui avait pas du tout manquer de ne pas être avec James et Severus en même temps. Et cela ne faisait que compliquer encore plus la situation dans laquelle elle se trouvait. Pourquoi les choses ne pouvaient pas être plus simple pour elle et que les deux sorciers soient amis ?

Malheureusement, cela ne serait jamais possible. Ils étaient trop différents et rivaux l’un de l’autre. Pourtant, ils avaient tout de même des points communs, et le plus grand était sans aucun doute Lily. Elle était importante pour tous les deux, mais à la place de les rapprocher, cela les rendait encore plus rivaux l’un de l’autre. Comment diable allait-elle pouvoir avouer à son meilleur ami qu’elle sortait avec le gryffondor ? Devait-elle se taire plus longtemps encore, lui mentir, ou lui dire maintenant, comme cela, c’était fait.

La situation n’était pas facile du tout. Un sentiment de culpabilité envahissait son cœur à mesure qu’elle cachait la vérité au vert et argent. Et puis, elle n’aimait pas jouer un rôle, surtout avec lui. Elle devait se lancer à l’eau, et même s’il y avait meilleur moment que celui là, Lily se décida à le faire tout de suite, en espérant ne pas perdre son ami.

Restant inhabituellement silencieuse pendant l’échange de paroles des deux sorciers qui comptaient de manières différentes pour elle, elle essayait de réfléchir à la meilleure façon de tout déballer, sans pour autant blesser Severus. Heureusement, elle put avoir un délai grâce à la nouvelle venue dans ce lieu. Cela lui fit prendre conscience que la préfète ne pouvait pas annoncer cela devant tout le monde, et de le prendre à part quelques instants. Quand Emmeline eut finit de parler, elle tourna son regard vers le poursuiveur et lui dit :


- S’il te plait James, arrêtes de t’en prendre à lui…


Sa voix était un peu tremblante, ses yeux montraient sans aucun doute l’angoisse qu’elle ressentait en cet instant. Ne s’attardant pas plus que cela, elle prit la main du serpentard, l’amenant un peu plus loin de l’attroupement. Son cœur battait très fort, tandis qu’elle n’arrivait pas à le regarder en face. Elle avait peur, extrêmement peur de le perdre. Mais lui mentir était pire que tout. Lily lui avait toujours promis d’être sincère avec lui, et jamais elle ne pouvait pas ne plus être totalement honnête avec lui. Inspirant un bon coup, elle se jeta à l’eau, pour lui dire de façon basse, pour que seul lui m’entende ses propos :


- Sevy… Ne m’en veut pas mais… On a toujours été franches l’un envers l’autre et… Ce que je veux te dire c’est que… Enfin… Tu te trompes sur un point et c’est de ma faute… Je ne voulais pas te tromper… Mais je veux pas te perdre… Ce n’est pas contre toi… C’est juste que je dois le faire pour moi-même… Cela ne change rien entre nous, rien du tout… Ne m’en veux pas, mais c’est important pour moi…


N’arrivant pas à cracher le morceau, n’arrivant pas à lui dire, ne faisant que s’excuser, elle leva un instant la tête, déposant un léger baiser sur sa joue avant de lâcher sa main qu’elle tenait toujours. La préfète se mit alors à faire quelques pas en arrière, regardant toujours son ami, avant de se retourner furtivement vers le deuxième jeune homme. Il fallait maintenant qu’elle assume ses décisions, aussi dures qu’elles ne soient. S’il tenait à elle, il comprendrait. C’est en tout cas ce qu’elle se disait. Un peu plus sure d’elle-même, elle lui dit alors :


- Ne passe pas ta colère sur lui… C’est entièrement de ma faute, si on peut appeler cela comme ça… Il faut que tu me fasses confiance, je sais ce que je fais… C’est mon choix, et je voudrais que tu le respectes… Comment je te l’ai dis, cela ne change rien du tout à notre relation… Enfin, ce que j’essaye de te dire, c’est que… James et moi… On sort ensemble… Voilà, je te l’ai dis… J’espère que tu ne m’en voudras pas…


Elle venait enfin de lui avouer ce qu’elle lui cachait depuis quelques jours. Ses yeux brillaient d’une certaine peine. Elle savait qu’elle venait de faire du mal au serpentard, et elle ne supportait pas cette idée. Lily ne se sentait plus très bien, certes, elle avait un poids en moins sur la conscience, mais venait d’en avoir un autre en plus. Craignant la réaction et la réponse ce son ami, préférant lui laisser le temps de digérer la nouvelle, elle décida de partir de la boutique.

Sans aucun regard derrière elle, elle poussa la porte. Une fois dehors, elle se mit à courir en direction du château, des larmes coulant sur ses joues. Il n’y avait qu’une seule personne qu’elle voulait voir en cet instant : Marlène. Elle ne s’arrêta pas un seul instant en route, jusqu’à la trouver avec soulagement dans leur dortoir. Le visage de Severus quand elle lui avait avouer… Elle ne pouvait pas l’oublier. Lily se promit de lui en reparler plus tard, une fois qu’il aurait digéré la nouvelle. En attendant, elle ferait tout pour ne pas lui rappeler la ‘trahison’ qu’elle venait de lui faire. La rouquine n’avait pas besoin de son accord, mais ne pouvait pas non plus le perdre…

_________________
Much as you blame yourself, you can't be blamed for the way you feel Had no example of a love, that was even remotely real. How can you understand something that you never had. Ooh baby if you let me, I can help you out with all of that. Let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. Let me love you And all your trouble Don't be afraid, let me help. let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. let me love you A heart of numbness, gets brought to life I'll take you there
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Rêveries hivernales...[libre à tous, et nb pas limité]   Dim 31 Aoû - 16:07

La présence de Severus Rogue dans ce lieu déplaisait profondément à James. Il savait qu'il ne pourrait jamais laisser passer les insultes et les sarcasmes, malgré ce qu'il avait promi à Lily. Il savait pertinemment qu'il ne résisterait pas à la tentation de lui jeter un sort si l'occasion lui en était donnée. Il détestait Servilus pour tout ce qu'il était. Il le haissait pour l'image qu'il donnait, et pour la personne qu'il était vraiment. Pas celle qu'il tentait d'être en présence de la préfète. Car James savait que Rogue était comme tous les autres serpentards, qu'il ne valait pas mieux. Il partageait leurs idées sur les sang-pur et les enfants de moldus, même si Lily voulait se persuader du contraire.

La petite pique du Serpentard énerva passablement le Gryffondor. Il fallait dire qu'il n'avait pas besoin de grand chose pour le mettre sur les nerfs. Surtout si c'était Rogue. Aussi James voulu lui rabattre le caquet dans les règles de l'art, mais Lily l'en empêcha. Elle lui demanda d'arrêter de s'en prendre à lui. Ce ne fut pas les mots, mais plutôt les yeux de la jeune fille qui firent obéir le garçon. Ce n'était pas un ordre, c'était une requête, une supplication. James ne pu cependant pas s'empêcher de remarquer que c'était à lui qu'elle demandait cela, et non à Rogue. Comme toujours, comme avant. Même si elle avait été beaucoup plus douce que dans le passé, c'était encore lui qui passait pour le grand méchant.

Il la regarda alors saisir la main du Serpentard et l'entraîner à l'écart. Que faisait-elle, au juste ? Comptait-elle s'en aller avec lui ? S'éloigner de la boutique, et de James par la même occasion ? Le poursuiveur les suivit du regard, et se sentit soulagé de les voir rester dans les parages. Mais ils parlaient trop bas pour qu'il puisse les entendre. Planté là, droit comme un piquet, il les fixait comme s'il tentait de s'introduire dans leurs têtes. Il vit le regard plus que bref que Lily lui lança, et il crut comprendre quel était le sujet de leur conversation. Lui. Ou plutôt, Lily et lui. Il ne voyait pas les réactions du Serpentard, mais il ne pu s'empêcher d'espérer qu'il avait le visage défait. Qu'il se sentait au fond du trou.

James n'avait jamais prétendu être un gentil garçon. Il ne faisait pas de cadeau, que ce soit aux filles ou à ses ennemis. Il n'oubliait jamais une crasse qu'on aurait pu lui faire, et prenait toujours sa revanche. Concernant Rogue, il ne pourrait jamais rien lui pardonner. Et souhaiterait toujours son malheur. Il ne pouvait pas s'empêcher de le souhaiter. C'était comme ça, et rien ne le changerait. Il n'épprouvait même ni culpabilité ni honte de ressentir cela. Il avait beau faire bonne figure devant sa petite amie, il réduirait Rogue en bouillie à la moindre occasion.

Il serra les dents et les poings lorsqu'il vit Lily se dresser sur la pointe des pieds et déposer un baiser sur la joue du Serpentard. Et dire que lui, après, allait embrasser ces mêmes lèvres ! C'était presque comme s'il embrassait lui-même Servilus. Beurk. Un frisson de jalousie et de colère le parcouru tandis qu'il foudroyait le graisseux du regard. Il vit ensuite Lily s'enfuire en courant, sans même se retourner. Que s'était-il donc passé ? Il pensait savoir ce qu'elle avait avoué au vert et argent, mais il n'en était pas certain. Il regarda bêtement la porte quelques instants, avant de s'approcher de Rogue, les yeux étincellants.


-Je sais pas ce qu'elle t'a dit Servilus... Mais si j'apprends que tu l'as faite pleurer, t'auras de mes nouvelles, tu peux en être certain.

Du doigt, il poussa légèrement le Serpentard, comme pour appuyer ses paroles. Il lui lança un nouveau regard noir, avant de sortir à la suite de sa douce. Ce n'était probablement pas lui qu'elle avait envie de voir maintenant, puisqu'elle ne l'avait pas attendu, mais il s'en fichait. Il voulait être sûr qu'elle allait bien. Il voulait savoir de quoi elle avait parlé avec Rogue, et voulait la réconforter si besoin était. En bref, il voulait jouer son rôle de petit-ami.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Rêveries hivernales...[libre à tous, et nb pas limité]   Mer 3 Sep - 13:51

Severus détestait tellement Potter que les remarques, sarcasmes et autres joyeusetés passaient pour une sorte de rituel à ses yeux. Avec le temps, il finissait par s’y faire et l’attitude du Gryffondor ne lui inspirait jamais plus de crainte véritable, non, ce type n’était qu’une façade, un vase creux… Beaucoup de bruit pour rien, en somme.

On dit toujours que l’amitié est plus forte que tout. C’est en partie vrai… Mais il ne faut rien exagérer. Contre le destin, l’amitié ne peut pas grand-chose… Même si l’on y met vraiment du sien, même si l’on y met tout son corps et toute son âme… Lily avait demandé à Potter d’arrêter de s’en prendre à Rogue, puis elle l’avait pris à part pour lui parler… Jusque là, tout était normal… Tout s’était corsé lorsque Evans avait commencé à s’expliquer en bredouillant, en bafouillant, en cherchant le ton et les mots justes…
Elle s’excusait sans cesse. Cela commençait mal. Le fait était là : si quelqu’un s’excusait sans arrêt, c’est que ce qu’il ou elle comptait dire n’allait sans doute pas plaire à l’interlocuteur, en l’occurrence, à Severus… Il commença à s’inquiéter véritablement… Qu’avait-elle de si important et de si difficile à lui dire ? Son visage se défit petit à petit, au fur et à mesure qu’elle se répandait en excuses…
Et puis, elle finit par lâcher le morceau. Le Serpentard accusa le coup, en silence. Son visage prit une teinte plus blafarde encore qu’à l’accoutumée quand elle déposa un baiser sur sa joue et le jeune homme suivit des yeux le lent départ de son amie… Pourquoi s’en allait-elle comme cela ? Elle ne voulait pas s’expliquer ? Jamais il ne l’avait vue comme cela… Peut-être était-elle tellement en proie au dilemme qu’elle n’osait pas même affronter la réalité…

Il la vit sortir de chez Derviche & Bang et ressentit une profonde tristesse… Elle avait choisi de lui préférer un imbécile, elle avait choisi James Potter, le coq de basse-cour… et lui, Severus Rogue, n’était plus rien… L’avait-elle roulé durant toutes ces années ? Que faisait-elle de leur amitié si parfaite ?

La voix abhorrée du copain de Lily le fit relever un regard haineux devant lui.


"Ta gueule, Potter. Va la rejoinder, fais semblant d’être celui qu’elle croit et laisse-la vivre dans le mensonge…."

Et l’imbécile sortit à son tour.
Sev, les épaules tombantes, détourna les yeux… il vit alors que la fille qui l’avait bousculé avait assisté à la scène… comme pour justifier son attitude, il s’excusa plus ou moins…


"Désolé pour tout à l’heure… Dès que cette andouille à gueule d’ange est dans les parages, je m’énerve facilement…"

Rogue attendit encore un bon quart d’heure avant de quitter à son tour la boutique. La nouvelle qu’il avait apprise nécessitait de la réflexion, beaucoup de réflexion… car la décision ne devait pas se prendre à la légère…







Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Rêveries hivernales...[libre à tous, et nb pas limité]   



Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum