Page Facebook  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



avatar







Invité

Invité

MessageSujet: ♫ I love you, I do, I do, I do, I do...   Sam 24 Déc - 0:46

    Une fois les cours terminés, les devoirs à peu près clos, la guitare nettoyée et les partitions vérifiées, Hécube partit pour la salle des trophée, leur salle, celle où la musique pouvait résonner jusqu'à tard le soir sans que personne ne les entende, parce qu'elle pensait toujours à insonoriser avant de se mettre à travailler. Avant de partir, Hécube avait fait passer un mot à Sephora: elle le recevrait sans doute très vite. En attendant, arrivée dans la salle des trophées, il était temps de tout mettre en place, comme ça elles pourraient commencer immédiatement. C'était short, mais c'était urgent ! Le mariage de James et Lily était dans un mois. Hécube avait eu une idée de génie et avait préparé une super chanson qui était sortie il y a quelques années pour pouvoir la chanter à leur mariage. ce serait super ! La chanson parlait justement de mariage, et en plus Hécube la trouvait génial. Ils auraient le plus beau mariage du monde ! Pourtant, Hécube n'aimait pas beaucoup Lily et elle ne s'entendait pas vraiment avec. C'était surtout pour James qu'elle faisait cela, parce qu'il était vraiment sympa. En plus, c'était une façon de revoir Remus ! Elle allait l'impressionner, il n'en croirait pas ses yeux ! En général elle laissait Sephora chanter parce que même si elle-même avait une très belle voix, Sephora l'impressionnait toujours. Sauf quand elles faisaient des duos ou chantaient en même temps. Pour celle-là, il faudrait bien qu'elles chantent toutes les deux en choeur, leurs deux voix s'accordaient très bien.

    Quand tout fut près, Hécube relut les partitions pour la guitare. Malheureusement, cela n'allait pas donner quelque chose d'exceptionnel juste avec une guitare. Il y avait une musique fabuleuse dans cette chanson, et plein d'instruments... Bref, elle allait se débrouiller. pour le moment, il faudrait qu'elles répètent là-dessus. Après avoir insonorisé la salle, et en attendant Sephora, elle se mit dans un coin et commença à rejouer le début. 9a ne valait vraiment pas l'originale... et elle ne pouvait évidemment pas louer un orchestre ! Mais peut-être ensorceler des instruments... il faudrait qu'elle y pense. Comme cela, elle n'aurait pas besoin de guitare, elles n'auraient qu'à chanter une autre chanson avec... oh d'ailleurs elle avait une autre idée, tiens ! Pour s'attirer les bonnes grâces de maman Potter, peut-être pouvait-elle lui faire une petite dédicace, c'était une bonne idée, non ? Elle en toucherait deux mots à Sephora. En attendant, elle était occupée par une autre chanson, et c'était parti pour chanter !

    ♫ Love me or leave me, make your choice but believe me
    I love you
    I do I do I do I do I do ♫

    Le "I love you" était assez difficile. Cependant, elle ne doutait pas des capacités de Sephora pour s'en sortir quand même, tout irait très bien. Quant à elle, elle s'en sortait, il suffisait de faire un peu plus aigu que le reste. Et sa voix s'accorderait sans problème à celle de son amie. Elle avait une voix grave... mais très belle quand même. C'était surprenant, même, de l'entendre chanter après l'avoir entendue parler, c'était comme si les deux n'allaient pas ensemble. Bref, pour ce soir, accord complet entre ses deux voix. C'était le défi à relever.
Gryffondor↯  La force du lion est en moi
avatar



Nombre de messages : 1052
Age : Dix sept ans et toutes ses dents.
Groupe : Gryffondor, Poursuiveuse dans l'équipe de Quidditch, Des filles qui se font avoir.
Caractère : Amusante, vaillante, sensible, paresseuse, jalouse.
Crédits : : (c) Plastic Bird + (c) signature --> unbreakable
Date d'inscription : 12/11/2011




Sephora A. Jones

Gryffondor
La force du lion est en moi


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 22
MessageSujet: Re: ♫ I love you, I do, I do, I do, I do...   Dim 25 Déc - 22:43



« Chanter, chanter pour se dessiner un monde... »

Les cours d'histoire de la magie. Quel ennui par Merlin ! Je n'ai jamais vraiment bien compris l'intérêt que pouvait susciter cette matière chez certains élèves. Pour moi, cela avait toujours été la matière la plus inintéressante de Poudlard, et surtout très ennuyeuse. Toutes ces dates qu'il fallait retenir, toutes ces faits qu'il fallait connaître sur le bout des doigts, toutes ces personnalités aux noms totalement inconnues pour une Née-Moldue comme moi... Je n'avais jamais aimé la partie historique de l'enseignement magique. Je détestais l'histoire moldue à l'école primaire, mais l'histoire magique n'avait rien de bien attrayant non plus, surtout lorsque la matière était inculqué par le professeur le plus ennuyeux du château. Mais franchement, quelle idée de laisser un fantôme faire cours ! Avant, j'avais Remus. Il m'aidait. C'était comme mon professeur de tutorat. Il faisait de cette matière assommante un cours amusant et que je retenais facilement. C'était il y a longtemps. J'avais désormais l'impression que le château était bien vide. Sans tous ceux qui avaient fait vibrer Poudlard l'an dernier, le calme s'était abattu sur la forteresse. Nous, les nouveaux septième années, nous n'avons pas encore pris nos marques. Cela me fait bizarre lorsque je songe que c'est déjà ma dernière année entre ses murs... Sans Remus, la vie était moins douce, sans James, la vie était moins belle, sans Marlène et Alice, la vie était moins rose. Sans Sirius, la vie était bien moins amusante. Je me surprenais à penser que malgré tout, j'avais apprécié tous ces mois où il m'avait plus ou moins courtisé comme on disait par chez moi. Mais finalement, la cloche sonna enfin la fin du cours, et mes voisins entendirent très distinctement mon soupir de soulagement. En effet, j'étais pressée. J'avais reçu un hibou d'Hécube qui me suppliait de la rejoindre dans la Salle des Trophées, pour qu'on puisse répéter un peu. Effectivement, nous avions entrepris un pari un peu fou : nous introduire un peu en douce au mariage de Lily et James, et de chanter, chanter, chanter ! Faire résonner notre musique partout, pour que tout le monde en profite. D'accord, il y avait un hic, Hécube et moi ne sommes pas vraiment de grandes copines avec la rouquine. Donc, nous n'étions pas invité à la cérémonie, mais cela ne nous avait pas arrêté, bien au contraire ! J'apprécie beaucoup James, il m'a vraiment été d'un grand soutien lors de mon arrivée dans l'équipe de Quidditch, et a toujours été très cool avec moi. Je crois qu'Hécube l'aime bien aussi... Mais bref, ce n'était pas le temps de trainer. J'étais déjà en retard.

Je filai en vitesse vers le dortoir des Gryffondor dans le but d'attraper ma guitare sèche, et aussi quelques partitions que je souhaitais travailler avec mon amie. Hécube et moi, nous nous sommes rencontrés dans des circonstances plutôt particulière, et finalement, nous avons désormais du mal à nous quitter. Notre passion commune nous a rapproché. Je chante, elle aussi, mais elle joue d'un instrument également. Moi, cela fait quelques années que je m'exerce, mais je suis loin d'être aussi brillante qu'elle. Je préfère de loin le chant. Mais en y travaillant d'arrache-pied, je pourrais peut-être accompagner Hécube à la guitare. Je me rappelle de mes débuts en tant que chanteuse musicienne. Mon cerveau n'arrivait pas à faire deux choses à la fois, mes doigts glissaient sur la guitare et se trompaient, ma voix chantait au moment où il ne le fallait pas, bref, c'était un désastre. La synchronisation est apparue bien plus tard, à force d'entraînement et surtout de persévérance. Je me précipitai vers la salle des trophées, manquant une marche, et m'étalant de tout mon long sur le sol de Poudlard. Je me relevai avec grande hâte, jetant des coups d’œil un peu partout autour de moi. Personne à droite ? Personne à gauche ? Ouf, personne ne m'avait vu. Heureusement, la guitare n'avait rien. Je n'étais vraiment pas douée lorsque je m'y mettais. Je me remis à courir, mais cette fois, je prenais garde où je mettais les pieds. J'arrivai rapidement devant la salle et l'ouvris. Une voix que je connaissais bien chantait déjà. Elle était de dos et je m'approchai doucement d'elle et soudainement, lui chatouilla les côtes pour lui révéler ma présence. Elle s'arrêta net.
« Alors comme ça, tu commences sans moi toi ? T'as pas honte ? »
Je souris à mon amie. Malgré le vide que certains autres personnes avaient crée dans mon cœur, cela faisait du bien de revoir les gens qui comptait pour moi. La petite Serdaigle en faisait partie, et tenait même une place privilégiée en tant que copine de musique.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: ♫ I love you, I do, I do, I do, I do...   Lun 26 Déc - 14:41


    Hécube était fort concentrée, à un tel point qu'elle n'entendit pas Sephora entrer. Et quand celle-ci, pour lui signaler sa présence, se mis à la chatouiller, elle sursauta et poussa un cri, manquant de faire tomber sa guitare. Incroyable ! Elle n'avait pas le droit de faire ça, parce qu'elle savait que Hécube avait horreur des chatouilles. Mais elle était tellement contente de la revoir qu'elle s'en fichait: elle se retourna, la visage peint d'un immense sourire, le sourire de celle qui retrouve des amis après de longs mois d'attente alors qu'elle croyait les avoir tous perdus. ♫ Seph, espèce de nouille ! J'étais juste en train de répéter la musique avant que tu arrives, pour pouvoir mieux te l'expliquer. Je crois que je n'ai jamais eu un timing aussi serré de toute ma vie pour apprendre une chanson. En plus, ça ne se joue pas à la guitare, il va falloir qu'on se trouve des saxo à louer pour les ensorceler et qu'ils jouent tous seuls. On peut éventuellement faire un fond qui collerait bien avec la guitare mais la musique principale... enfin ! Je vais te montrer ça. Wingardium Leviosa ! ♫ Inconvénient d'avoir une salle des trophées en guise de salle de musique: rien pour poser les partitions. Heureusement que c'était quand même une école de magie. Hécube rangea sa baguette, elle n'en avait plus besoin maintenant.

    ♫ Bon, on ne perd pas de temps... C'est tellement excitant de devoir apprendre un morceau en urgence pour une grande occasion ! Bref, je me calme... c'est reparti. Alors, tu connais peut-être la chanson, elle est sortie il y a trois ans... C'est I do, I do, I do, I do d'ABBA. C'est assez difficile à chanter, mais on s'en sortira sans problème. Comme beaucoup de chansons de ce groupe, ça se chante à deux voix... D'ailleurs, si on a le temps, évidemment c'ets de la folie mais bon ! Pendant qu'on y est... Si on a le temps, je pense qu'on pourrait aussi faire un petit extrait d'une chanson pour Lily et sa maman. Qu'est-ce que tu en penses ? Mais commençons par le commencement... Installe toi, je te fais le début une fois pour que tu te le mettes en tête. Suis bien sur la partition. ♫ Hécube se mit en place. Elle vérifia que sa guitare était bien accordée, puis se lança pour le début. C'était bien sur moins joli qu'avec des instruments à vents, mais elle n'avait que ça sous la main pour le moment. Elle demanderait aux quelques connaissances moldues qui faisaient de la musique qu'elle avait si elle ne pouvait pas emprunter leurs instruments - il était bien entendu hors de question qu'ils se pointent tous à un mariage de sorciers.

    Hécube jouait et, malgré les bouleversement dans les instrument, c'était super. Elle maîtrisais à peu près le début du morceau pour l'instant et Sephora était infiniment douée: elle trouverait vite le fil à suivre. Grâce au petit échauffement qu'elle avait fait avant l'arrivée de son amie, elle put même commencer à chanter les mêmes phrases que précédemment. Pendant un petit extrait musical, elle commenta: ♫ Le passage à l'aigu pour "I love you" est assez compliqué, surtout quand il faut le suivre avec l'instrument. Tout la chanson se fonde là-dessus d'ailleurs... Mais à deux vois, ça passe tout seul, j'en suis sûre... ♫ Elle fit alors une fausse note. C'était le moment d'arrêter, elle n'était pas assez entraînée pour la suite. Et puis, cela ne servait à rien de vouloir tout faire d'un coup. ♫ Bon, comment tu trouves ? ♫
Gryffondor↯  La force du lion est en moi
avatar



Nombre de messages : 1052
Age : Dix sept ans et toutes ses dents.
Groupe : Gryffondor, Poursuiveuse dans l'équipe de Quidditch, Des filles qui se font avoir.
Caractère : Amusante, vaillante, sensible, paresseuse, jalouse.
Crédits : : (c) Plastic Bird + (c) signature --> unbreakable
Date d'inscription : 12/11/2011




Sephora A. Jones

Gryffondor
La force du lion est en moi


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 22
MessageSujet: Re: ♫ I love you, I do, I do, I do, I do...   Mar 27 Déc - 10:40



« Chanter, chanter pour se dessiner un monde... »
C'était exaltant de chanter avec Hécube. Elle donnait toujours l'impression d'être à fond sur tout, et j'avais toujours admiré sa façon de faire les choses, et parfois, je l'enviais d'être elle. Elle sursauta lorsque je la chatouillai. Je savais qu'elle détestait cela, et c'était pour ça que je le faisais, j'adorais l'embêter. Il lui fallait bien ça pour qu'elle se détende un peu. Hécube donnait toujours tout ce qu'elle pouvait sans rien demander en retour, enfin peut-être une seule chose, qu'on l'écoute. Et j'aurais pu passer des heures à la regarder et à l'écouter jouer. Cela me rappelait mon enfance, cela me rappelait mon père, et ça, ça n'avait pas de prix. La jolie Serdaigle me sourit et je ne pus m'empêcher de faire autant, et mon sourire s'accentua lorsqu'elle me traita de nouille. Je laissai même échapper un petit rire. C'était tout elle, ça.
« Arrête de stresser, ça va le faire, pas la peine de paniquer comme ça, ma belle. »
Comme je le disais, elle se donnait toujours à fond, à tel point qu'elle s'alarmait pour rien, nous avions deux bonnes semaines pour mémoriser cette chanson, c'était suffisant pour moi, surtout si je m’exerçais tous les soirs. Je me plongeais dans mes draps, jetant un sortilège d’insonorisation sur mon lit pour ne pas déranger mes camarades de chambrée. Parfois, Evey venait m'écouter lorsqu'elle n'avait pas ses réunions de préfète-en-chef ou lorsqu'elle n'avait pas de rondes, ou quand elle n'avait rien à faire d'autres. Moi, personnellement, je ne stressais pas pour les paroles, mais plus pour le fait que j'allais me retrouver devant des dizaines de personnes et que j'allais devoir chanter. M'exercer devant Hécube était une chose, devant plusieurs sorciers en était une autre... Mais il était hors de question que j'abandonne mon amie. Et puis, c'était une bonne raison pour s'incruster au mariage. Je l'écoutais me donner les dernières nouvelles. Elle proposait de jouer la musique avec des saxos, j’acquiesçai silencieusement. J'avais beau être affreusement doué pour le chant, je l'étais beaucoup moi niveau instrumental.
« Il t'en faudrait combien ? Je sais que mon père et mon oncle en ont un chacun, ils jouaient ensemble étant jeunes. Ce sont toutes les deux de belles chansons, pour moi c'est faisable, mais je n'ai que les paroles à apprendre, si toi, tu joues en même temps, ça te fait deux fois plus de travail, tu fais comme tu veux. L'idée d’ensorceler les instruments et une excellente idée. Je pense que ça peut facilement se faire. Bah, je te fais confiance, je suis nulle pour ça moi. Au pire, les trois quarts des invités sont des sorciers et n'écoutent pas forcément la musique moldue. Si on a des ratés, ils ne s'en apercevrons même pas ! Fin', faut faire attention avec la famille de la rouquine. »
Les partitions s'envolèrent grâce à un sortilège et Sephora la parcourut rapidement. Elle connaissait cette chanson, ma mère la chantait sans arrêt pendant l'été 1975 si elle se souvenait bien, mais contrairement à mon père, ma mère n'avait pas vraiment l'oreille musicale. Je ne pus étouffer un léger fou rire lorsqu'Hécube chanta. Effectivement, cela n'avait vraiment rien à voir. On aurait même dit une autre chanson. C'était vraiment beau malgré les petits aléas dû au fait que la partition était probablement pas faite pour une guitare. Mais on voyait bien le rythme. Hécube commenta et s'arrêta lorsqu'elle ne se sentit plus capable de faire la suite. Je trouvais ça franchement super !
« Sincèrement ? Mais c'est génial ! Ma mère ne sait vraiment pas chanter cette chanson, elle n'était pas dans le rythme ! Nan mais c'était bien. Sérieux. Faut que je m'y mette moi aussi. Continue à t'entraîner pendant que je m'échauffe. »
En parlant comme ça, on pourrait croire que je m’apprêtais à courir un marathon. Mais non, il fallait que j'éveille ma voix pour qu'elle donne le meilleur d'elle-même. La plupart des gens croient que la chanson, c'est un don. Certes, mais c'est beaucoup d'entraînement également, des jours et des jours à travailler. Je me mis dans un coin de la pièce, fermai les yeux et commençai l'échauffement vocal avec des vocalises, augmentant à chaque fois d'une gamme. Quelques minutes plus tard, j'étais prête. Hécube avait recommencé la chanson du début, je me positionna derrière elle, et suivit la partition avec elle. Au bout d'un moment, sans m'en rendre compte, je chantai avec elle. Le "I love you" était assez difficile, il fallait l'avouer, mais il sortit de ma bouche avec une facilité débordante. Hécube s'arrêta et me regarda bizarre.
« Bah quoi ? C'était bien non ? J'adore comment nos deux voix s'accordent à la perfection. »

Spoiler:
 
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: ♫ I love you, I do, I do, I do, I do...   Mer 28 Déc - 9:38

    Stressée, elle ? Bien, oui, un peu. La musique était toute sa vie, malgré la sorcellerie, et elle y mettrait toujours la plus grande partie d'elle-même. Alors elle n'avait pas le droit à l'erreur. Et difficile de désidéaliser quand on n'avait subi aucun échec jusque là ! Avait-elle déjà raté un concert ? Non, elle travaillait tellement dur, tout le temps, qu'elle n'avait jamais vraiment raté quoique ce soit. En tout cas, elle n'en avait jamais eu le sentiment. Même l'année précédente, lors d'une petite fête de défaite de Quidditch entre les Serdaigle et les Poufsouffle, cette fête à laquelle elle avait participé afin d'animer un peu, pendant laquelle tout le monde s'était disputé plutôt que d'écouter l'orchestre, elle n'avait pas fait la moindre erreur. Après, si les autres préféraient regarder ailleurs, c'était leur problème à eux. Ils avaient un sacré orchestre, ce jour-là, d'ailleurs ! Mais Hécube ne connaissait pas tous les membres du groupe. Sinon, elle aurait mieux fait d'essayer de rester en contact avec eux. Qui sait ? Peut-être aurait-elle trouvé en eux les musiciens qui lui manquaient. Mais comme le lui dit Sephora alors, et elle avait bien raison, les sorciers qui seraient là, pour la plupart, n'écoutait même pas la musique moldue, et ils ne verraient pas la différence. Mais en même temps, elle lui proposa quelque chose de beaucoup plus intéressant: si dans sa famille elle avait déjà deux saxophones, alors, le tour était joué ! Deux suffisaient amplement, et avec un petit fond de guitare pour remplacer tous les autres instruments qu'elle n'avait pas essayé de distinguer dans la mélodie générale, on n'y verrait que du feu.

    ♫ Sérieux ?! Mais alors, Seph', on est sauvé ! Deux saxos, c'est exactement ce dont on a besoin. On leur jette un sort - en vérifiant bien que ça marche avant, histoire qu'on ne se retrouve pas à chanter sur une mauvaise musique -, et on garde quand même nos guitares pour les couplets... En plus, j'avoue que je me sens plus à l'aise avec ma guitare... Bon, tu penses qu'on y arriveras ? C'est déjà bien. C'est vrai que tu n'as que les paroles... Mais inversement, moi je connais déjà les paroles, je suis ce groupe depuis sa sortie, ils ont des chansons intéressantes pour la guitare. Et puis, ça me change de ce français que je joue beaucoup aussi... Johnny Hallyday ! ♫

    Et cela lui mettait une épreuve de plus, parce que si le rockeur était bien adapté à la guitare, elle ne pouvait pas en dire autant du groupe suédois. Mais il n'y aurait pas de problème. Peut-être que la famille de Lily connaîtrait, et alors ? Si c'était pour elle qu'elle chantait sa deuxième chanson, elle aimait autant qu'elle la connaisse déjà... ou pas. Qu'importe ? Elles allaient déchirer, un point c'est tout. D'ailleurs, à en croire l'avis de Sephora, et son avis était tout de même le plus précieux, elle déchirait déjà. Mais oui, cette chanson était fabuleuse, de toute façon ! Quand à l'interprétation de sa mère, peut-être qu'elle au moins avait l'honneur de pouvoir la chanter sur la musique originale et pas de se traîner avec une guitare. Mais le problème était réglé, maintenant: saxos ensorcelés et guitare manuelle. Hécube pouvait tout à fait chanter et jouer en même temps. Quand Sephora annonça qu'elle allait s'échauffer, Hécube hocha la tête. Elle, elle avait tendance à s'échauffer avant de venir, pendant qu'elle finissait ses devoirs, pour ne pas perdre de temps. Ainsi, elle pouvait se concentrer sur la musique pendant plusieurs minutes. Et comme Hécube n'était pas loin d'être une grande musicienne, comme elle le pensait elle-même, quand son amie revint elle avait les notes en tête. Heureusement qu'elle était à Serdaigle et qu'elle avait droit à cette fabuleuse mémoire ! Le meilleur cadeau du ciel qui lui ait été fait ! Sans mémoire, pas de musique, pas de paroles. Dès ce soir, elles allaient pouvoir répéter sans problème. Elles étaient prêtes, maintenant, à recommencer la chanson du début.

    ♫ Love me or leave me...♫ Sephora sortit la note sans aucun problème. Hécube eut un air étonné, mais il se changea vite en sourire et elle continua à jouer. ♫ Deuxième strophe, sur le même rythme : I cant' conceal it, don't you see... ♫ Encore une fois, ce fut parfait, à part une fausse note qu'elle rattrapa immédiatement après. C'était fou comme elles avançaient vite. Bon, Hécube avait déjà eu droit à des situation d'urgence, quand parfois pendant les vacances d'été elle jouait pour des petits spectacles de fête foraine pendant l'été. Cela lui était arrivé de devoir maîtriser une partition du jour en lendemain, et chanter par-dessus - en général, heureusement, c'étaient des chansons qu'elle connaissait déjà. ♫ Attention, on change de rythme pour le couplet. Oh I've been dreaming through my lonely past, now I juste made it, I found you at last... Retour à la mélodie du début: So come on, nom let's try it... ♫ Elle termina : ♫ I do, I do, I do, I do... ♫ Puis s'arrêta là. ♫ Voilà, c'est la première partie de la chanson, après c'est la même chose, donc une fois qu'on y arrivera sur cette partie, ce ne sera plus qu'une histoire de paroles. Sauf, vers la fin, un moment où il faudra commencer un temps plus tôt que d'habitude. ♫


Spoiler:
 
Gryffondor↯  La force du lion est en moi
avatar



Nombre de messages : 1052
Age : Dix sept ans et toutes ses dents.
Groupe : Gryffondor, Poursuiveuse dans l'équipe de Quidditch, Des filles qui se font avoir.
Caractère : Amusante, vaillante, sensible, paresseuse, jalouse.
Crédits : : (c) Plastic Bird + (c) signature --> unbreakable
Date d'inscription : 12/11/2011




Sephora A. Jones

Gryffondor
La force du lion est en moi


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 22
MessageSujet: Re: ♫ I love you, I do, I do, I do, I do...   Mer 28 Déc - 11:32



« Chanter, chanter pour se dessiner un monde... »
La musique faisait partie de la vie de Sephora depuis qu'elle était toute petite. Elle n'avait même pas quatre ans lorsqu'elle comprit qu'elle aimait chanter, c'était une histoire de famille. Son père avait été sa première inspiration. Elle n'était encore qu'une enfant et pourtant, elle accompagnait déjà son papa qui chantonnait des petites comptines enfantines. C'était une passion, même plus que cela, une vocation. Elle pouvait passer des heures et des heures à s'exercer... Elle aimait tant cela. Pourtant, elle avait eu tellement peur à ses huit ans, l'âge où ses pouvoirs s'étaient réellement développés. Il y avait déjà eu des petites choses étranges qui s'étaient déroulées : les lumières qui s'allumaient toutes seules lorsqu'elle était dans le noir, la radio qui se déclenchait sans qu'elle n'ait appuyé sur le bouton, bref, c'était l'enfer. C'était la kermesse de Noël à l'école primaire. Certains de ses amis l'avaient convaincu de chanter quelques cantons et chants de Noël devant tout le monde. Mais une fois sur scène, elle avait paniqué, et le stress monta en elle-même... Les ampoules s'allumèrent, clignotèrent, s'éteignirent, chaque fois un peu plus vite, puis explosèrent. L'horreur. Depuis, Sephora avait grandi. C'était fini, même s'il y avait encore une petite boule de panique à chaque fois qu'elle montait sur scène, mais tout artiste l'avait, sinon, ce n'était pas normal. Souvent, lors des fêtes de famille, elle grimpait sur la table des cadeaux et chantait, chantait, chantait, et tout le monde riait et l'applaudissait. Ils faisaient souvent aussi des karaokés, où chacun notait une chanson sur un bout de papier et ils tiraient au sort. Comme par magie, la jeune Gryffondor tombait toujours sur LA chanson la plus ridicule de tout le panier. Mais c'était toujours des fous rires assurés dans des cas comme cela.

Une mine réjouie apparut sur le visage d'Hécube lorsqu'elle lui annonça que son père et son oncle possédaient tout deux des saxophones. Il fallait que Sephora leur pose la question, mais ils étaient toujours très gentils avec elle, et il n'y allait avoir aucun problème. Ahh si... Comment allait-elle faire pour les acheminer jusqu'à Poudlard ? Elles ne pouvaient décemment pas se permettre d'improviser une fois au mariage. Non, elle venait d'avoir une idée. Il existait des boîtes facilement utilisables pour les moldus, où il s'agissait de mettre l'objet dedans, et tout rétrécissait, ainsi, c'était bien plus facile à transporter pour les hiboux.
« C'est vrai ? Ah bah super ! Je leur demanderais dès ce soir ! Normalement, ça va être bon, ils sont toujours ravis de pouvoir m'aider ! Il va falloir que les ai assez vite pour qu'on puisse s'exercer un peu tout de même. D'accord pour les guitares. Faut que je m'entraîne dès ce soir. Tu chantes en français ? Johnny Hallyday ? Non, je ne connais pas vraiment. Il fait quoi comme chanson intéressante ? Moi, mon père aime bien la chanteuse... attends, comment elle s'appelle déjà... un truc d'oiseau... Ahh oui ! Edith Piaf ! N'importe quoi moi ! Surtout avec sa chanson, L'hymne à l'amour, c'est la préférée de mon père... Aussi Non, je ne regrette rien est super. »
Elle adorait la première chanson. Sephora ne parlait pas un mot de français, mais elle avait même été demandé à une copine bilingue la signification des paroles, et cela lui rendait la chanson encore plus belle. Les paroles l'avaient vraiment touchée. C'était une très belle chanson. Elle la chanterait bien au mariage celle-là aussi... La famille de Lily était moldue, alors c'était évident qu'ils allaient sans doute connaître la chanson d'ABBA. Elle était contente qu'Hécube soit là pour lui faire découvrir de nouveaux genres, de nouveaux styles, de nouveaux chanteurs. Elles avaient à peu près les mêmes goûts, mais c'était toujours bien de découvrir de nouvelles chansons. L'échauffement terminé, Sephora était certaine qu'Hécube avait déjà tout en tête. Elle était aussi intelligente que son ami Mathias. Elles chantèrent ensemble la première strophe, mais lorsque Hécube enchaîna sur la deuxième, la jeune lionne se tut. Elle ne se souvenait plus de la mélodie et du changement de rythme et reprit avec elle lorsque cela lui revint. Ce n'était pas si difficile que cela finalement. Elle n'avait pas la mémoire de son amie mais elle faisait ce qu'elle pouvait.
« D'accord d'accord, je te fais confiance. Bon on recommence ? »
Elles recommencèrent la chanson depuis le début, et ce fut parfait. C'était génial. Hécube se corrigeait sans arrêt, par rapport à la fois précédente, il n'y avait aucune fausse note, aucun raté, c'était génial ! Super ! Sephora était vraiment contente. Une fois la dernière note passée, Sephora demanda :
« Au fait, tu as une idée pour s'introduire en douce au mariage ? Je ne sais même pas où c'est et si c'est dans une salle ou quoi.... »

Spoiler:
 
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: ♫ I love you, I do, I do, I do, I do...   Ven 30 Déc - 13:04

    Parler de musique en compagnie de Sephora après une journée bien chargée, c'était quelque chose que Hécube pouvait faire pendant des heures. Elle ne vivait que pour la musique, après tout, comme elle ne cessait de le dire et de le répéter à ses amis. Mais elle était encore jeune, quoique dans le monde des sorciers elle voudrait rester en contact avec son art. De plus, les moldus avaient des chansons magnifiques, il fallait qu'elle continue de suivre les actualités. D'ailleurs, en y pensant, peut-être pourrait-elle faire quelque chose du genre intermédiaire culturel entre les sorciers et les moldus ? La musique n'était pas quelque chose qu'ils devaient garder chacun dans leur coin, tout de même. Peut-être que les cours d'études des moldus à Poudlard devraient s'occuper aussi de ce domaine-là, cela les rendrait tellement plus intéressant ! Quoiqu'il en soit, Hécube ne pouvait suivre ces cours: elle adorait les runes malgré le professeur et ne pourrait jamais les abandonner. Quant à la Divination, même si beaucoup disaient que c'étaient des sottises, une perte de temps, elle ne pouvait non plus y renoncer, par simple curiosité. Connaître le futur... C'était effrayant et en même temps, tellement plus rassurant ! En plus, ce n'était pas comme si tout était figé, comme si, sachant la vérité, on ne pouvait plus y échapper. Mais qu'en savait-elle ? Peut-être était-ce la connaissance qui provoquait les évènements. Elle n'en savait rien. Même si le professeur de divination la trouvait brillante dans cette matière. Mais où Hécube n'était-elle pas brillante ?

    ♫ Parfait, donc nous aurons les saxophones. je vais immédiatement après la répétition étudier des livres de sorts et de musique pour voir comment je peux m'arranger avec ça... Je vais y arriver, j'ai cru remarquer que peu de sorciers étaient de bons musiciens... ♫ termina-t-elle en riant. ♫ Les sangs-purs pourront dire ce qu'ils veulent, les nés moldus seront toujours les meilleurs musiciens, pas vrai ? D'ailleurs, c'est pour ça que nous arrivons à parler de musique moldue et jamais de musique sorcière, hein ? Ouais, j'aime bien Johnny Hallyday, j'aime quand ça bouge tout simplement, le bon vieux rock... En parlant de bon vieux rock, j'adoooore Johnny B. Goode de Chuck Berry, n'empêche que les français sont mieux ! Puisqu'on en parlait, il a sorti une chanson géniale il y a deux ans: Requiem pour un fou. ♫ C'était certainement celle qu'elle avait le plus écoutée et le plus jouée de toutes les chansons françaises. Sa préférée, absolument ! Quand Sephora évoqua Edith Piaf, Hécube sourit et prit aussitôt sa guitare. Celle-là, elle la connaissait aussi. Normal, L'hymne à l'amour était une chanson que tout le monde pouvait chanter et facile pour évaluer le niveau des chanteurs... pour passer des castings, par exemple ! Hécube se souvenait bien de sa vie moldue avant Poudlard. Quand elle pouvait encore faire des petits concours de chant et de musique qu'elle gagnait presque à chaque fois. Et celle-là, dieux, qu'elle l'avait chantée ! Elle n'avait jamais vraiment appris le français mais sa mère savait très bien le parler et à force de se produire dans la chanson française, elle avait fini par comprendre de quoi les chansons parlaient - d'autant qu'en musique, les mêmes mots revenaient souvent... Elle rit devant le fabuleux accent de Sephora. Elle commença à jouer et vite se mit à chanter:

    ♫ Le ciel bleu sur nous peut s' effondrer
    Et la terre peut bien s' écrouler
    Peu m' importe si tu m 'aimes
    Je me fous du monde entier

    Tant qu' l' amour inondera mes matins
    Tant que mon corps frémira sous tes mains
    Peu m' importent les problèmes
    Mon amour puisque tu m' aimes ♫

    Elle s'arrêta là. Hécube avait beaucoup de plaisir à jouer, mais quand elle était dans l'urgence elle évitait de perdre du temps. Surtout que pour l'instant, si elles répétaient tous les soirs - en oubliant cette abominable retenue - elles n'auraient pas de problème à tout maîtriser pour fin septembre. En revanche, si elles perdaient du temps par ci par là, c'était plus dangereux. Elle avait horreur de finir à toute vitesse, dans la panique, et pensant qu'elle n'y arriverait jamais. Sephora fut la première à lui demander de recommencer. Concentrées sur les paroles et les partitions, elles reprirent le même morceau de la chanson sans la moindre difficulté. Hécube se trompa encore, mais elle savait qu'il n'y avait pas de quoi s'inquiéter, c'était normal. Et son amie fit alors une remarque d'un tout autre ordre, mais en effet c'était un autre problème. ♫ Intégrer le mariage ?... Bien... écoute, on va bien sûr laisser la surprise à Lily et James, mais je peux toujours essayer de contacter Remus et le mettre au courant du plan. Il va sûrement trouver ça génial, et il nous couvrira, qu'en penses-tu ? ♫
Gryffondor↯  La force du lion est en moi
avatar



Nombre de messages : 1052
Age : Dix sept ans et toutes ses dents.
Groupe : Gryffondor, Poursuiveuse dans l'équipe de Quidditch, Des filles qui se font avoir.
Caractère : Amusante, vaillante, sensible, paresseuse, jalouse.
Crédits : : (c) Plastic Bird + (c) signature --> unbreakable
Date d'inscription : 12/11/2011




Sephora A. Jones

Gryffondor
La force du lion est en moi


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 22
MessageSujet: Re: ♫ I love you, I do, I do, I do, I do...   Ven 30 Déc - 22:14



« Chanter, chanter pour se dessiner un monde... »
La musique avait le merveilleux pouvoir de rendre Sephora totalement libre. Elle arrivait à l'emmener loin, bien loin de ses préoccupations d'étudiante, bien loin de ses problèmes personnels, bien loin de la guerre qui les menaçait, oui, bien loin de tout cela. Grâce à elle, la jeune Gryffondor s'envolait dans un monde qui n'appartenait qu'à elle... Ce monde là lui offrait quelques perspectives plus joyeuses que celui dans lequel elle vivait. Dehors, la bataille était rude, et la musique était un bon moyen de décompresser, de penser à autre chose qu'à l'horreur de la guerre, à tous ces morts dont les noms déferlaient dans la gazette du sorcier... Tout cela. Et ce tout cela, elle pouvait le partager avec d'autres personnes. Son cousin qui aimait autant cela qu'elle, son père qui avait été son mentor pendant tant d'années, son ami Eric, et bien entendu, avec Hécube. Jamais elle n'aurait pensé rencontrer quelqu'un comme la Serdaigle, quelqu'un qui savait ce que les mots chanter et vibrer signifiaient. Oui, la musique faisait vibrer sa vie, et même si désormais, Sephora n'avait plus pour ambition de devenir chanteuse, elle ne désespérait pas. Au plus profond de son être, elle souhaitait qu'un jour, la guerre se termine, et que tous les aurors deviennent alors inutiles. Alors, peut-être pourrait-elle rechanter de nouveau devant un véritable public qui l'aimerait et qui donnerait un sens à sa vie ? Cela faisait du bien de savoir qu'à Poudlard, elle avait un véritable appui nommé Hécube.
« Tu veux que je t'aide ? Tu m'enverras le sort quand tu l'auras trouvé ? Tu sais combien je déteste aller à la bibliothèque, le dragon qui la garde ne peut pas me voir en peinture, c'est désolant. Je veux participer moi aussi ! Et puis, on sait jamais ce qu'il peut arriver, il vaut mieux être sûr, histoire de ne pas se retrouver comme deux idiotes sans musique et devoir chanter a capella. Quoi que cela ne me dérangerait pas moi, mais après, ça serait moins cool pour ceux qui nous écouterons. Oui, tu as raison, c'est étrange. Ce qui est bien dans le fait d'être Née-Moldue, c'est que nous pouvons nous démarquer des autres pusique contrairement au Sang-Pur, nous connaissons les deux cultures. Franchement, je ne regrette pas d'être ce que je suis, sans quoi, je n'aurais sans doute jamais découvert ce talent... La musique, j'ai l'impression que les sorciers s'en fichent, pourtant, c'est une des seules choses qui illumine ma vie. Ahhhh mais par Merlin ! Je ne connais pas ces chansons ! Tu as intérêt à me les faire découvrir dès que la mariage sera passé ! REQUIEM POUR UN FOU ! Un truc dément ! Mon père l'adore ! C'est lui qui chante ça ? Bah merci, j'ai appris un truc, je vais me coucher moins bête tiens ! »
Ce qui était amusant avec Hécube, c'est que même si elles avaient à peu près les mêmes goûts, elles arrivaient quand même à se faire découvrir de belles musiques ! Sephora aurait aimé qu'il y est une sorte de groupe de musique à Poudlard, où tous les amateurs et les fous de la guitare pourraient se retrouver. Il y avait bien Robert Lundy, mais lui, il était un peu bizarre, et la Gryffondor n'avait jamais osé l’approcher. Comme Hécube, elle avait d'abord tenté la chorale de l'école. Un vrai désastre. Elle avait arrêté dès la première répétition, elle préférait de loin chanter ce qu'elle voulait sans que l'on lui dicte ce qu'elle devait faire. Soudain une chose revint à l'esprit de Sephora, elle allait lui demander ce qu'il s'était passé avec l'autre abruti de Black pour qu'elle se fasse coller dès la première semaine, mais la Serdaigle ouvrit la bouche, et la Lionne se tut, fermant les yeux, écoutant avec délectation son amie. Hécube s'arrêta, mais Sephora n'avait pas terminé, elle chanta alors :
« J' irais jusqu' au bout du monde
Je me ferais teindre en blonde
Si tu me le demandais
J' irais décrocher la lune
J' irais voler la fortune
Si tu me le demandais

Je renierais ma patrie
Je renierais mes amis
Si tu me le demandais
On peut bien rire de moi
Je ferais n'importe quoi
Si tu me le demandais... »
Puis, elle ajouta dans un léger rire :« Bon, pour moi, ça marche pas, c'est pas crédible, je suis déjà une sacré blonde ! »
Elles répéteraient tous les soirs désormais. C'était un sacré challenge, mais Sephora était assez sûre d'elle. Hécube était une pro', et même si elle paniquait facilement, craignant toujours de ne pas être dans les délais, finalement, elle y arrivait toujours. Puis, après qu'elles eurent recommencées la chanson, Hécube proposa de demander l'aide de Remus, pour le mariage. C'était effectivement une très bonne idée. La jeune fille appréciait beaucoup ce jeune homme de sa maison. Enfin, maintenant, il était en formation à Saint Mangouste, et il faisait parti de ceux que Sephora était ravie de revoir au mariage !
« Ah oui ! Excellente idée! C'est qu'il y en a là-dedans ! » dit-elle, en tapotant légèrement la tête de son amie. « Ah les Serdaigle m'étonneront toujours... Tu lui demandes ? Embrasse-le de ma part, et transmet-lui mes amitiés. C'est sûr qu'ils vont apprécier ! J'ai tant hâte d'y être ! Mais bref, dis-moi ce qu'il s'est passé avec Black ? »
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: ♫ I love you, I do, I do, I do, I do...   Mer 4 Jan - 16:51

    Quand elle était entrée à Poudlard, pauvre et innocente, Hécube n'aurait jamais pensé qu'en fait elle passerait ses soirées dans une salle vide insonorisée à parler musique avec une amie de Gryffondor. Non, elle était tellement excitée ! Elle pensait plutôt qu'elle allait faire de la magie du matin au soir, lire, étudier, aller des heures dans la bibliothèque, encore travailler, aller en cours, plaisanter au repas sur ce qu'ils avaient appris, apprendre des choses grâce aux élèves plus âgés et plus expérimenter, demander aux sangs purs ce qu'ils avaient à lui apprendre sur la vie dans une famille de sorciers... Bon, certes, c'était ce qu'elle faisait déjà. Mais avec la musique en plus. Et ça, c'était le vrai bonheur. D'autant qu'avec Sephora, elle pouvait se mettre à parler de n'importe quoi, elle la suivait, parce que même quand c'était ce qu'il y avait de plus improbable qui soit, elle connaissait aussi. Johnny Hallyday, quoi ! Bon, un grand chanteur français, aucun doute, et il ferait bientôt un tabac aussi au Royaume-Uni, et dans le monde entier, elle en était certaine ! Ne serait-ce que parce qu'elle-même chanterait ses chansons pour les faire connaître. Le Requiem pour un fou, par exemple, il fallait vraiment qu'elle en fasse une reprise et qu'elle la chante à la prochaine occasion ! Pas au mariage, bien sûr, ce n'était pas le genre de chanson que l'on attendait. Mais pour une fête, oui ! Il ne restait plus qu'à en organiser une dans le château, tiens ! Une fête avec tous les élèves ! ♫ Carrément ! C'est lui qui chante ! Je suis ravie que tu connaisses alors, c'est génial ! Comme quoi, les bonnes chansons... Bref, je suis sûre que ce que nous préparons plaira à tout le monde au mariage. ♫

    Quand Hécube se mit à chanter l'hymne à l'amour, et que Sephora prit la suite, elle se sentit tellement joyeuse ! Cela lui faisait oublié qu'elle avait une affreuse retenue, plein de devoir, et un timing affreusement serré. Autrement dit, elle déstressait un peu. Et elle en avait largement besoin, dans l'état où elle était ! Elle se mit même à plaisanter sur les paroles de la chanson. Elle comprenait visiblement bien ce qu'elle disait. Enfin, on avait dû lui traduire rapidement, mais elle avait bonne mémoire pour les paroles, Hécube était bien placée pour le savoir. ♫ Grave, espèce de blonde ! Eh bien moi, je ne suis pas vraiment sûre que ce serait ma priorité si on me le demandais... mais bon, ce n'est sans doute pas la même chose quand on est amoureux, hein ? ♫ Et si Evey lui demandait de se teindre en blonde ? Spontanément, Hécube pensa qu'il en était hors de question. Mais en fait, elle ne pouvait pas vraiment dire. tout dépendait si c'était dit gentiment sur le ton de la plaisanterie, ou si c'était en lâchant qu'elle préférait les blondes. Là, tout irait autrement. Mais bref, passons, elles n'avaient pas fini la répétition, bien que Sephora l'interrompe pour lui poser une question plutôt désagréable. Enfin, ce n'était pas la question qui était désagréable, mais l'évènement qu'elle impliquait, tous les sous-entendus et ce qui traînait autour... Pourquoi s'était-elle retrouvée collée dès la première semaine ? Bien, elle n'était même pas sûre de pouvoir y répondre. Pourquoi ? Parce qu'elle avait héroïquement voulu défendre une fille qu'elle n'aimait même pas d'une grosse injustice ?

    ♫ Ok, j'envoie un hibou à Remus dès que j'arrive en haut. Et je te préviens aussi quand j'ai le sort. A deux, ça ne pourra être que mieux réussi, n'est-ce pas ? Bon, alors, puisque tu en viens à Black... Ecoute, tu le connais aussi bien que moi, non ? C'est un imbécile de première. Tu es bien d'accord ? Je ne sais même pas précisément pourquoi il m'a collée, à part parce qu'il en a le pouvoir, étant préfet, alors il a voulu en profiter. je ne vois que ça, je ne peux pas t'en dire plus. Il semblerait que je l'ai frappé un peu fort à la fin de l'année dernière... Ouais ouais, ça date bien de l'année dernière, il se venge d'une affaire personnelle qui commence à se faire vieille. Je n'ai même pas essayé de comprendre ni de lui répondre de toute façon, il est trop bête. ♫
Gryffondor↯  La force du lion est en moi
avatar



Nombre de messages : 1052
Age : Dix sept ans et toutes ses dents.
Groupe : Gryffondor, Poursuiveuse dans l'équipe de Quidditch, Des filles qui se font avoir.
Caractère : Amusante, vaillante, sensible, paresseuse, jalouse.
Crédits : : (c) Plastic Bird + (c) signature --> unbreakable
Date d'inscription : 12/11/2011




Sephora A. Jones

Gryffondor
La force du lion est en moi


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 22
MessageSujet: Re: ♫ I love you, I do, I do, I do, I do...   Sam 14 Jan - 23:54



« Chanter, chanter pour se dessiner un monde... »
Chanter rappelait à Sephora son enfance. Elle se souvenait avec douceur les longues soirées passées avec son père, au coin du feu, ou dans sa chambre, juste avant de s'endormir, à composer ensemble, à rire, à chantonner... Son père à la guitare, parfois son cousin au piano, son oncle au saxo, bref, le bonheur à l'état pur. Et sa mère, elle n'avait jamais eu l'oreille musicale, donc, elle prenait les photos. La jeune lionne aimait rouvrir cet album, se remémorant les souvenirs, et en fermant les yeux, elle entendait parfois encore la mélodie résonner dans son cœur... Une fois arrivée à Poudlard, ces soirées-là, lui avaient manqué. Personne pour jouer, personne. C'était malheureux. Heureusement, maintenant, il y avait Hécube ! L'idée de s'incruster au mariage de James et Lily était tentante et tout simplement géniale ! Sephora savait qu'il y aurait à cet événement la plupart des gens qui lui manquait depuis la rentrée... La jeune Gryffondor avait ressenti comme un vide au creux de sa poitrine ce premier septembre... Tout comme Evey, elle avait eu l'impression de perdre une partie d'elle-même. Elle continuait bien entendu à leur écrire, mais c'était différent. Plus de longues soirées près de l'âtre de la Salle Commune, à rire, à parler, à s'amuser... La petite bande des Gryffondor. C'était vraiment une très belle période. Cela l'était toujours, sauf que désormais, Evey et elle étaient seules. Rien n'était plus comme avant, et cela ne le serait jamais plus, sauf peut-être à ce mariage... Elle espérait bien y revoir James, Marlène, Remus, Lily, Harry, Alice, et Sirius... Et tout ceux à qui elle ne pensait pas forcément et qui pourtant, lui manquait tout autant...

Sephora avait besoin de se changer les idées, de penser à autres chose qu'à la guerre en cours, aux examens qui approcheraient bien plus vite qu'elle ne le pensait, aux sensations étranges qui apparaissaient en elle depuis un certain temps et qu'elle tentait de refréner, de refouler... La jeune Lionne se reconcentra sur la chanson, pour ne plus y penser.
« Tout le monde ? J'en suis presque certaine ! Enfin, peut-être pas la jeune mariée folle-à-liée. Je ne sais pas toi, mais moi, la rouquine ne me porte pas spécialement dans son cœur... c'est bien dommage tout de même ! J'espère que ce qu'on fera lui plaira et qu'elle me donnera une seconde chance. Quoi que.. Une seconde chance pour quoi ? Je ne lui ai jamais rien fait à cette fille ! Mais bref, remettons-nous y !»
Pour la première fois depuis la rentrée, elle pouvait partager sa passion avec quelqu'un d'autre qu'elle-même... Il y avait bien son cousin, Christopher, à Serdaigle. D'ailleurs, Hécube devait sans doute le connaître, même s'il était plutôt casse pied quand il s'y mettait. Pourtant, Sephora tenait beaucoup à son cousin et le considérait comme son propre frère. Lorsqu'ils étaient enfants, ils étaient toujours fourrés l'un chez l'autre, toujours collés l'un à l'autre, à faire les quatre cents coups... Une famille de musiciens. Leur amour pour la musique les avait aussi tant rapproché, et même si à Poudlard, ils n'étaient pas toujours l'un avec l'autre, ils savaient qu'ils étaient là, et c'était le principal. Parfois, leur promiscuité faisait peur à leurs camarades qui ne comprenaient pas vraiment la nature étrange de leur relation, mais elle s'en fichait. Il était sa seule et unique famille entre ses quatre murs, elle avait besoin d'un soutien de taille lorsque tout allait mal. La jeune fille chassa son cousin de ses pensées et écouta Hécube lui dire que ce n'était certainement pas la même chose lorsqu'on était amoureux... La Gryffondor hocha la tête alors qu'au fond, elle-même ignorait la signification du mot amour. Ce qu'elle ressentait pour Sirius n'était sûrement pas de l'amour, ce n'était qu'une sordide obsession, un sombre désir qu'elle n'arrivait pas vraiment à contrôler. Mais de l'amour ? Jamais. Du moins, elle tentait de s'en convaincre. Sephora acquiesça de nouveau lorsque la Serdaigle promit de lui envoyer le sort pour les instruments. On ne savait jamais.

La conversation s'orienta vers le cadet des Black. Contrairement à l'aînée, la poursuiveuse ne pouvait pas le voir en peinture. Pourtant, à elle, il ne lui avait jamais rien fait, mais bon, elle détestait Nox Silvestri parce qu'il tournait autour de Perséphone, elle haïssait sa jumelle parce que c'était comme ça, et elle méprisait Regulus par principe. Voilà, c'était dit. Sephora poussa un juron et maudit cet abruti qui privait son amie de ses soirées !
« J'ai bien hâte de le revoir! En ce qui concerne l'autre crétin de Black, qu'est-ce que je peux le détester ! Il est tout le contraire de son frère ! Comment as-t-il osé ? Alors que lui martyrise le premier venu ! Franchement ! C'est le comble du ridicule ! C'est l’hôpital qui se fout de la charité comme on dit chez nous ! Je serais bien heureuse de ne plus le voir celui-là... Même si Evey affirme qu'il a sûrement des problèmes non résolus qu'il doit aborder très sérieusement, je n'arrive pas à plaindre ce crétin. Un idiot reste un idiot selon moi. »
C'était vraiment la colle la plus stupide de l'histoire de la colle. La jeune Lionne bouillonnait à l'intérieur mais tentait de se contenir, ce n'était pas bon pour elle de s'énerver, cela finissait souvent mal. Elle respira doucement, et se leva pour prendre sa guitare. Elle devait s'entraîner elle aussi. Même si elle mettait plus de temps que son amie à décortiquer la partition, elle espérait y arriver pour le jour J. Qui vivra verra. Elle commença à gratter sa guitare tout en pensant qu'elle ne lui avait pas vraiment demandé de ses nouvelles.
« Au fait, c'était bien ces vacances ? Tu as fais quelque chose de spécial ? »

HJ ; Désolé pour le retard.
PNJ↯ Je suis là pour vous jouer de mauvais tours
avatar



Nombre de messages : 24
Age : Dans les brèches temporelles
Groupe : Je suis un personnage spécial
Caractère : Lunatique
Date d'inscription : 22/10/2010




La Distorsion du Temps

PNJ
Je suis là pour vous jouer de mauvais tours

MessageSujet: Re: ♫ I love you, I do, I do, I do, I do...   Jeu 26 Jan - 13:38


©Kanala
Oh mais qui voilà ? Deux jeunes femmes qui trainent dans une salle ! Elles font une cible parfaite pour l’entité qui ne souhaite que se venger et s’amuser de tous ses fous qui l’ont créé. Elle entre dans la pièce, faisant se lever un courant d’air glacial. Elle tourne autour de la jeune femme portant le blason d’une aigle. Elle l’observe, lit en elle comme dans un livre ouvert. Un point de son caractère lui saute aux yeux et elle décide donc de s’en servir. Se faisant influente, elle fait voir à Hécube ce que donnerait le corps de Sephora nue, ses courbes gracieuses, son allure si féminine, si agréable au regard, sa bouche qui est si attirante, ses bras que l’on aimerait caresser… La distorsion du temps veut faire déraper les choses, et pousse l’aiglon a ne pas résister à ses envies qu’elle vient de créer en elle…

avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: ♫ I love you, I do, I do, I do, I do...   Mer 22 Fév - 16:44

    Spoiler:
     

    Elles étaient bien parties pour le mariage, c'était sûr. Grâce à elles, James et Lily allaient avoir le plus beau mariage du monde. Enfin, surtout James, dans sa tête, parce que, bon, Lily, elle n'était pas super sympathique... Elle avait même carrément la grosse tête, un sale caractère, et tout le tralala. Souvent, Hécube se demandait comment cette fille pouvait être l'amie de Remus. C''était seulement parce que Remus aimait tout le monde qu'il était son ami, sinon il verrait, comme tout le monde, qu'elle n'en valait pas la peine. Comme tout le monde ou presque, parce qu'elle avait quand même plein d'amis. Et Sirius ? Pourquoi il l'aimait bien lui aussi ? Il était pourtant cool, même si Hécube ne pouvait plus le voir en peinture. Mais bon, ça, c'était pour une histoire personnelle qui n'avait rien à voir avec Sirius lui-même. Et James ! James, quoi... Il allait se marier avec. Hécube ne pouvait pas le croire. James allait épouser cette fille, alors qu'il était super marrant et qu'elle était... pff, Hécube n'avait même plus de mot pour le dire. Qu'est-ce qu'il lui trouvait, en plus ? Elle, elle s'y connaissait bien en filles, et c'était sûr que Lily n'était pas géniale. Pas très belle. Pas belle du tout. Elle était rousse, bon, c'était un avantage, mais ça s'arrêtait là. En plus, elle n'était pas non plus super rousse, juste un peu. Et Hécube fut enchantée de voir qu'elle n'était pas la seule à partager cet avis. Pas l'avis sur les rousses, ien sûr, juste son avis sur Lily. ♫ Figure-toi que moi non plus, je ne peux pas la voir. Mais bon, James est tellement cool, on peut bien faire un petit effort pour lui, tu ne crois pas ? Et pour tous les amis qui seront là ! Lui, il mérite un super mariage, et une super fête, avec des super chansons chantées par des super chanteuses ! Beaucoup de super tout ça, hein ? Enfin, c'est nous quoi ! ♫ Comment se donner du courage avant l'épreuve... ♫ Vraiment, même si je ne supporte pas Lily, elle sera bien obligée d'aimer, parce que quand elle verra que tout le monde autour d'elle adore la musique... Bref, j'espère quand même que ça va bien se passer. ♫

    La répétition terminée, le sujet tourna naturellement sur ce qui les empêchait de répéter correctement: la retenue d'Hécube. Et oui, elles étaient toutes les deux bien d'accord sur un point, c'était la retenue la plus nulle de l'histoire de la retenue. Hécube ne put faire autre chose que hocher les épaules de toute façon, que pouvait-elle y faire ? Les règles étaient claires, elle devait y obéir. Et elle n'avait pas l'intention de s'y opposer. Certes, c'était humiliant pour une brillante élève de Serdaigle d'être collée, mais elle s'était fait prendre sans raison et maintenant elle n'avait d'autre choix qu'obéir. Peu importe... Tandis que Sephora parlait, Hécube continuait de la regarder, exaspérée par cette colle. Mais, au fur et à mesure qu'elle parlait, la jeune Serdaigle ressentit quelque chose d'étrange, comme un courant d'air froid qui passait par ici. En fait, Sephora n'était pas mal, quand on la regardait bien... Hécube la détailla un peu plus qu'elle ne le faisait d'habitude. En fait, d'habitude, elle ne détaillait rien du tout, ce n'était pas son genre. Et puis elle appartenait corps et âme à quelqu'un d'autre depuis un moment déjà, elle n'avait pas l'intention de chercher ailleurs. Mais brusquement, elle se rendait compte que Sephora n'était pas du tout comme elle l'avait imaginé. Elle avait même quelques ressemblance avec Evey, quand on y pensait. Elle avait les mêmes... les mêmes... rien du tout, elle n'avait rien d'identique. Mais c'était ce qui la rapprochait de l'autre lionne: elles ne se ressemblaient en rien ! Quoique, elles avaient le même uniforme. Oui, voilà, c'était pour cette raison que Hécube avait brusquement l'impression que Sephora était super sexy. L'uniforme des Gryffondor allait bien aux filles qui savaient le porter. Tandis qu'elle était perdue dans ses réflexion, elle entendit très vaguement Sephora lui demander des nouvelles de ses vacances. ♫ Comment ? Ah oui pardon, je ne t'écoutais plus ! En fait, j'étais en train de me dire qu'on est toutes seules ici et que personne ne pourra nous surprendre. On devrait baiser vite fait, tu ne penses pas ? Ca fait tout les vacances que je n'ai eu personne, je dois être un peu en manque. ♫ Avait-elle perdu la tête ? Possible.
Gryffondor↯  La force du lion est en moi
avatar



Nombre de messages : 1052
Age : Dix sept ans et toutes ses dents.
Groupe : Gryffondor, Poursuiveuse dans l'équipe de Quidditch, Des filles qui se font avoir.
Caractère : Amusante, vaillante, sensible, paresseuse, jalouse.
Crédits : : (c) Plastic Bird + (c) signature --> unbreakable
Date d'inscription : 12/11/2011




Sephora A. Jones

Gryffondor
La force du lion est en moi


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 22
MessageSujet: Re: ♫ I love you, I do, I do, I do, I do...   Jeu 23 Fév - 13:27



« Chanter, chanter pour se dessiner un monde... »


La jeune Gryffondor était certaine que les jeunes mariés allaient se rappeler pendant un bon bout de temps de cette journée. En même temps, la chanson était magnifique, leurs deux voix s'accordaient parfaitement que rien n'allait pouvoir gâcher le plus beau jour de la vie de James. Elles s'entrainaient comme des folles ! Elles avaient hâte de voir dans les yeux de James une lueur qui lui dirait qu'elles avaient réussi. Qu'elles avaient réussi leur pari totalement fou ! Personnellement, Sephora se fichait pas mal de ce que Lily allait penser, parce que l'avis de la mariée lui importait peu. Elle ignorait toujours pourquoi cette folle rouquine lui en voulait, mais ce qu'elle savait, c'est qu'elle s'en préoccupait comme de son premier chaudron. Hécube parla, et la chanteuse fut ravie d'apprendre qu'elle n'était pas la seule à ne pas porter la rouquine dans son cœur.
« C'est vrai ? Ah cela me rassure ! Enfin quelqu'un comme moi ! Je ne la comprends pas vraiment. Comment James a pu s'enticher d'une telle fille ? Il y avait pourtant une dizaine d'autres filles dans cette école qui aurait pu lui convenir... J'ai hâte de voir la tête de James lorsqu'il nous verra sur scène ! J'espère qu'il sera content ! Qu'est-ce que je raconte ? Il sera forcément heureux ! On va assurer, je n'ai aucun doute là-dessus ! Je ne veux pas être orgueilleuse, mais on est douée. »
La jeune fille était réellement mécontente que la Serdaigle se soit fait coller par le garçon le plus stupide de toute l'école. Regulus Black. Quel crétin ! Elle continua à parler à parler à parler, encore et toujours, puis, elle releva doucement la tête pour croiser le regard d'Hécube. Elle frissonna, en ressentant comme un petit courant d'air, pourtant, la porte était bien fermée, et les fenêtres également. Elle se reconcentra sur son amie qui semblait être perdue dans un rêve. Elle avait vraiment l'air bizarre ! Sephora avait l'impression qu'elle la dévisageait comme si c'était la toute première fois qu'elle la voyait. Qu'est-ce qu'il lui prenait ? Peut-être ne se sentait-elle pas bien ? Sephora se rapprocha d'elle, prête à lui toucher le front pour voir si la fièvre ne l'avait pas envahi. Elle avait sans doute bien trop travaillée sur la chanson. Mais elle fut coupée dans son élan en entendant les paroles d'Hécube. Le souffle coupé, elle ne savait plus quoi dire cherchant à interpréter autrement les mots sortis de la bouche de sa camarade. Elle avait pris une potion de folie ? C'était la première fois que la Serdaigle s'adressait à elle comme cela.Et surtout, c'était la première fois qu'elle employait un tel vocabulaire avec elle. Elle n'avait pas l'habitude.

Portant la main à sa tête, Sephora encaissa. Hécube lui faisait des avances ? Et même bien pire que cela, elle souhaitait carrément coucher avec elle. Elle n'avait jamais été attiré par les femmes, et n'avait jamais vraiment remarqué non plus que la Serdaigle aimait les filles. Personnellement, la jeune Jones n'avait rien contre mais... C'était difficile à concevoir. Elle comprit enfin pourquoi elle l'avait dévisagé ainsi ! Ceci expliquait cela. Elle bégaya pendant quelques secondes, ne sachant pas trop quoi répondre, et finalement, baragouina :
« Mais... qu'est-ce... je... comment... jhmm... Que dis-tu ? Mais.... Mais.... Mais tu es totalement folle ! »
Sephora avait réussi à aligner trois mots, mais n'arrivait plus à bouger, elle était tétanisée. Scotchée au sol, ses jambes ne souhaitaient plus répondre aux ordres de son cerveau. Elle ne comprenait pas pourquoi l'attitude de son amie avait changé tout-à-coup. Il n'y avait rien qui avait prémédité cette conversation. Tout avait si bien commencé pourtant... Les yeux de la jeune fille croisèrent ceux de l'Aigle. Elle y vit comme une sorte de désir charnel qui souhaitait être satisfait. Sephora avait déjà si peu d'expérience avec les hommes, alors avec les femmes... Elle était perdue. C'était son amie, mais en même temps, elle ne voulait pas ! Ce n'était pas elle ! Comment ne pas la blesser ? Quelque chose lui disait ne partir aussi vite qu'elle le pouvait. Mais si Hecube était soudainement prise d'un accès de folie ? Elle ne pouvait pas prendre le risque...
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: ♫ I love you, I do, I do, I do, I do...   Mer 25 Avr - 14:25

Spoiler:
 

    Si Sephora parlait encore, cela faisait un moment déjà qu'Hécube ne l'écoutait plus. Elle était plutôt occupée par ce qu'elle avait envie de faire - et qu'elles allaient faire dans quelques minutes, bien sûr, elle n'avait aucun doute là-dessus - mais sa compagne préférait visiblement parler. Alors, avant de se déshabiller à toute vitesse comme elle aurait dû le faire, parce qu'elles étaient dans la salle des trophées et qu'il valait mieux, quand même, être rapides, elle attendit, appuyée contre le mur, que la voie soit libre. Vint enfin le moment où elle entendit sa demande. Hécube, satisfaite, s'avança vers elle, quand soudain elle comprit la réponse qu'elle lui avait donné. A vrai dire, c'était inattendu. Et surtout, ce n'était absolument pas ce qu'elle avait prévu. Comment, elle discutait ? Elle ne voulait pas faire ce qu'elle lui disait ? Mais elle savait pourtant qu'Hécube avait horreur que les choses n'allaient pas dans le sens qu'elle avait décidé. Elle le savait bien puisque n'importe qui avait toujours vu la capitaine de l'équipe de Quidditch de Serdaigle en train d'hurler sur le premier qui faisait une bêtise. Bon, ce n'était pas tout à fait le même domaine aujourd'hui, et elle ne pouvait pas se permettre d'hurler, parce qu'elle allait se faire repérer. ♫ Pardon ? Est-ce que tu viens de me dire non ? ♫ Et elle avait vraiment du mal à y croire. Quelqu'un lui disait non. En fait, c'était tellement anormal qu'elle pensa soudain que, étant donné que Sephora la connaissait bien, ce devait être une plaisanterie. Alors elle se mit à rire et lâcha: ♫ Ah oui d'accord ! Excuse-moi, tu m'as fait peur. Pendant un moment j'ai cru que tu étais sérieuse. Allez, on y va, mais dépêche-toi, j'aimerais pas qu'on nous trouve ici. ♫

    Hécube s'activait, mais l'air effaré de sa camarade ne lui disait rien qui vaille. Elle faisait pourtant exprès, n'est-ce pas ? C'était à croire que non, et cela commençait à vraiment l'inquiéter. Elle avait déjà enlever sa veste, puis bientôt sa chemise. Elle était en soutien-gorge. Sephora, elle, était toujours aussi... habillée. ♫ Qu'est-ce qui t'arrive, tu as peur ? Me dis pas que t'es vierge, en plus ? Bon, c'est pas grave, ça arrive à tous le monde. Au pire tu ne le seras plus très longtemps. Il faut bien que quelqu'un s'y colle... ♫ Soudain, elle entendit un bruit... quelqu'un ? Dans le doute, elle remit sa chemise. Voilà, elle avait raison, elles devaient se dépêcher, sinon elles n'auraient pas le temps de finir. Pire: elles n'auraient pas le temps de commencer. Et c'était bien la dernière chose qu'elle voulait. Elle dut faire le travail elle-même: elle se jeta sur Sephora et essaya de lui enlever sa robe. ♫ Je t'ai dit de te dépêcher ! Bon, si tu ne veux pas, tu ne veux pas... On va se faire attraper et ce sera ta faute. Je te préviens, je n'hésiterai pas à dire que c'est ta faute. Tu ne voudrais quand même pas qu'on se fâche pour si peu ? Aide-moi un peu, je ne peux pas tout faire toute seule. ♫ Et pour lui montrer qu'elle ne changerait pas d'avis, Hécube partit dans un coin pour se déshabiller toute seule et la laisser faire. Elle était tournée vers le mur, cachée par ses partitions qui volaient et ne regardait plus derrière elle.
Gryffondor↯  La force du lion est en moi
avatar



Nombre de messages : 1052
Age : Dix sept ans et toutes ses dents.
Groupe : Gryffondor, Poursuiveuse dans l'équipe de Quidditch, Des filles qui se font avoir.
Caractère : Amusante, vaillante, sensible, paresseuse, jalouse.
Crédits : : (c) Plastic Bird + (c) signature --> unbreakable
Date d'inscription : 12/11/2011




Sephora A. Jones

Gryffondor
La force du lion est en moi


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 22
MessageSujet: Re: ♫ I love you, I do, I do, I do, I do...   Mer 25 Avr - 18:52

Sephora parlait, parlait, parlait. Comme toujours. Pour ne rien dire. C'était souvent comme cela. Elle faisait partie de ces gens qui ne pouvaient s'empêcher de déblatérer. Des choses intéressantes, parfois intelligentes, et parfois également totalement ennuyeuses. Cependant, Hécube ne semblait guère intéressée par ce que la jeune lionne lui disait. Bien au contraire. Elle n'écoutait pas. Elle regardait, elle fixait, elle dévisageait. Sephora ne comprit pas quoi tout de suite. Elle se retourna même pour vérifier si personne n'était rentré sans qu'elle ne s'en aperçoive. Cela n'était pourtant pas le cas. Elle me demanda ce que la Gryffondor venait de dire. Elle n'avait rien entendu. Ou alors peut-être n'avait-elle pas compris. La petite blonde allait ouvrir la bouche pour lui répéter sa phrase, lorsque des mots inattendus sortirent de la bouche de la Serdaigle. Elle n'avait pas rêvé. Hécube Stonewall, la fille avec laquelle elle avait passé tant de temps, de nombreuses minutes, de nombreuses soirées à rire, s'amuser, à chanter surtout.. voulait "baiser" avec elle. Elle ne lui avait jamais parlé comme ça, jamais parlé de ça. Sephora savait qu'elle avait des penchants bisexuels, et cela ne l'avait jamais gêné, car elle n'aurait jamais cru qu'elle puisse s’intéresser à elle. Cela faisant si longtemps qu'elles se côtoyaient... Elle rit. La jeune fille avait désormais peur, et était persuadée qu'elle était légèrement aliénée. C'était certain, Cube était devenue folle. Sans doute qu'un insecte magiquement modifié venait de pénétrer dans son corps et perturber son cerveau.

Sephora regarda Hécube poser ses mains sur son corps, et ôter ses vêtements. D'abord sa veste, puis sa chemise. La respiration de la poursuiveuse se bloqua. Elle ferma les yeux par pudeur. Voir Evey, ou les autres filles du dortoir était une chose. Ses camarades et elle se connaissaient depuis toujours, ce n'était absolument pas pareil. Mais la Serdaigle devenait folle. Une phrase bloqua Sephora. Sa gorge devient sèche. Son souffle devient court. Vierge, vierge, vierge... Non, elle ne l'était plus depuis quelques temps... Des larmes lui montèrent aux yeux sans pour autant en couler. C'était une expérience douloureuse pour la jeune fille, sans doute la plus malheureuse de toute son existence. Dès qu'elle voyait ce garçon dans les couloirs sans qu'il ne la remarque, elle longeait les murs, se cachait derrière les statues, mais s'il l'apercevait, elle le fusillait du regard, marchait la tête haute, le buste en avant, l'air fière. La seule chose qu'elle désirait, c'est qu'il croit qu'il ne lui avait fait aucun mal. De toute manière, personne ne savait. Personne sauf Evey. Mais elle ne voulait plus y penser. Elle avait d'ailleurs sans doute loupé la moitié de ce qu'Hécube venait de dire. Elle souleva une paupière doucement. Elle avait remis sa chemise. L'air devenait sans doute plus respirable. Du moins, jusqu'à ce que l'aigle se jette sur le lion. Choquée, Sephora la repoussa vivement en criant :
« Non mais ça va pas la tête ! Tu es complètement folle ! Lâche-moi ! »
Mais elle ne semblait pas vouloir changer d'avis et commença même à retirer de nouveau tout ce qu'elle portait. Il fallait prendre une décision. Elle la prit. Sans faire de bruit, elle ouvrit une étagère contenant des dizaines et des dizaines de coupes qui honoraient d'anciens exploits d'élèves. Elle en attrapa une, et s'approcha doucement de son amie. Sans savoir ce qu'elle faisait, Sephora l'assomma. Hécube s'effondra sur le sol comme une chiffe molle. Elle n'était pas dans son état normal, c'était évident. Il fallait la conduire à l'infirmerie. La lionne reboutonna sa chemise et remit de l'ordre dans ses cheveux. Elle passa un bras sous l'aisselle de son amie et tenta de la relever, mais chuta son son poids. Elle souffla, et attrapa sa baguette. Elle fit léviter son ami jusqu'à l'infirmerie, appela Pomfresh et dit :
« Elle a du boire une potion de confusion, elle est complètement folle ! J'ai du l'assommer elle devenait instable. »
L'infirmière regarda Sephora d'un air suspicieux et murmura : « Instable ? Comment ça ? »Sans qu'elle n'ait besoin de se regarder dans une glace, la jeune fille savait que sa peau avait pris une vulgaire couleur rouge vermeille. Elle commença à baragouiner :
« Bah euh c'est que... en fait... je... »
Elle courut vers la sortie, gravit des dizaines, des centaines de marches en courant, se réfugia sur la tour d'astronomie et cria :
« PUTAIN DE MERDE ! »
Tout de suite après, elle se sentit tout-à-coup bien mieux.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: ♫ I love you, I do, I do, I do, I do...   Jeu 26 Avr - 15:22

    Hécube était de dos, parfaitement confiante. Parfaite inconsciente, surtout. Il ne lui traversa pas l'esprit à une seule seconde que Sephora aurait pu mal réagir, ou avoir peur, ou quoi que ce soit d'autre. Non, pourquoi aurait-elle eu peur, d'abord ? Et peur de quoi ? Comme Hécube savait pertinemment qu'elle avait une attitude on ne peut plus normale, et qu'elle n'avait rien fait de mal, elle n'attendait plus que le moments où elles passeraient toutes les deux à l'action. Le moment fabuleux que cela serait ! Non, elle n'avait jamais remarqué à quel point sa camarade de Gryffondor était craquante. Maintenant, c'était fait. Maintenant, elle allait en profiter, parce que c'était certainement la dernière fois qu'elle en avait l'occasion. ♫ Franchement Sephora, je n'arrive pas à comprendre comment j'ai pu rester si longtemps dans mon coin, sans te regarder. Je suis sûre qu'on aurait pu faire ça avant déjà. Et j'aurais pu être avec toi plutôt que de perdre mon temps avec des imbéciles. Genre avec des garçons. mais des filles aussi, il y en a des stupides, hein ! Faut pas croire... Toute façon il n'y en a qu'une qui comptera pour moi, de toute ma vie. Enfin, toi je t'aime beaucoup et on ça va être génial, j'en suis sûre, mais je veux dire que je ne vais pas passer toute ma vie avec toi. La seule qui m'intéressera jamais, c'est Evey, de toute façon. Et depuis cette nuit avec elle, je sens que plus rien d'autre ne compte... ♫

    Elle ne se douta donc pas que Sephora cherchait un moyen de s'en aller, n'importe lequel, et que celui qu'elle trouva fut de l'assommer avec un trophée. Brusquement, Hécube ressentit une brûlante douleur dans le crâne et tout devint noir pour un long, très long moment. La dernière image qui la traversa fut le mur de la salle des trophées. Et la première celui de l'infirmerie. Ah, on l'avait déplacée jusqu'à l'infirmerie ? Mais que s'était-il passé, déjà ? Elle ne s'en souvenait plus du tout... Ah mais si ! Elle avait complètement perdu la boule ! Hécube se releva brusquement de son lit. Elle ne savait plus pourquoi elle était là, mais il fallait absolument qu'elle retrouve Sephora. Les choses lui revenaient vaguement à présent. Elles étaient dans la salle des Trophées en train de répéter pour le mariage, et elle s'était mise à lui faire des avances. Pourquoi ? Certes, Sephora n'était pas mal, mais Hécube ne l'avait jamais trouvée à son goût et ne voyait même pas comment elle avait pu être attirée par elle. Bref ! Vérifiant qu'il n'y avait personne, elle sauta hors du lit et partit pour son dortoir.







Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ♫ I love you, I do, I do, I do, I do...   



Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum