Page Facebook  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: ✩ Dernier jour à Poudlard avec les Maraudeurs.   Lun 26 Sep - 2:10

Oups ! L’avait-il sortit de ses pensés ? En tout cas, pour être surpris Regulus le fut. Un sourire en coin sous sa forme sarcastique comme toujours éclaira un peu le sombre visage de Severus. Son compatriote aurait put en laisser tomber la pâtisserie. Ah ! Justement, lui-même pourrait se servir non ? Pendant que le sixième année reprenait ses sens et commença à lui parler, le jeune homme darda son regard en la table de victuailles. Hm, mais que voler ? Il était clair et précis : nos chers imbéciles de Poudlard n’aimeraient point un vol – dans les deux sens du terme – de nourriture. Oh bien quoi ! Regulus le fit bien et, en plus, le Serpentard avait un chaton dans les bras. Il ne pouvait pas se déplacer avec la petite boule de poil passant près de lui faire mal. Ok, Severus : arrêtes de trouver des excuses.

Un autre sourire en coin vint lécher le bord des lèvres du jeune homme. Des sangsues … Une horde … Il leva la tête vers Regulus laissant exclamer un soupir de rire. Celui-là pouvait attiser l’optimisme et la joie en Severus c’était certain. Parfois, il fallait croire que les amis avaient du bon. Étrangement, Severus Rogue se sentait bien en sécurité évidemment : Sirius et ses copains ne viendraient pas attaquer Regulus tout de même. Faire comme lui … Exactement et, apparemment, il prit le bon choix. Appuyant son dos sur l’arbre, il ne sut pas exactement si c’était une bonne idée de grimper à l’arbre aussi : avec le chaton. Il avait continué à caresser la petite bête qui, aussi, le calmait. Cœur tendre en une armure de fer ? Peut-être n’est-ce pas ? Certes, Severus dut arrêter de songer … Il dut sortir de ses pensées, de ses choix à prendre pour continuer à ne pas manquer une seule parole de Regulus. Oui, sinon ce dernier lui en voudrait à mort : tout comme à Sirius qui commentait mal la dernière partie de Quidditch de l’année. Son sarcasme agit encore sans pour autant avoir le regard sur l’autre Serpentard. Au même moment, Severus apportait lentement, mais sûrement une petite pâtisserie à lui grâce à la magie.

- Tu sais. Sirius n’a jamais été très objectif et puis, lui et ses amis doivent certainement vouloir voir le lac se renverser sur notre tête … Puis, j’ai d’autres moyens de me sécher comme tu peux le voir.

Toujours sur un ton sarcastique, le jeune homme démontrait la fin de sa phrase par l’utilisation concrète de ses paroles. La main droite tenant la baguette magique, le chaton se mit à bouger un peu malgré sa patte blessée. Ceci alimenta la difficulté de Severus Rogue en la concentration d’amener la nourriture près de sa personne sans renverser sur une personne … Oh ! Non, jamais ! La honte qui s’emparerait de lui. Ce qu’il ressentait ! La fin à Poudlard ! Soudainement, il tourna le regard un point au ventre de nervosité à discuter de ce sujet vers Regulus. Il perdit totalement sa concentration sans compter le chaton qui semblait vouloir se mettre plus confortablement au creux de ses bras et …

Sploush ! La baguette toujours pointée dans la direction de la pâtisserie, le sort toujours en fonction, mais non en contrôle la crème alla choir sur … Marlène Mckinnon. Severus allait ouvrir la bouche pour dire quelque chose à Regulus quant à sa fin à Poudlard. Il fut surtout intrigué de ne plus ressentir le poids de la pâtisserie et … Il dut rester bouche bée un moment, sans bouger observant sa bourde. Aussitôt, il serra sa baguette magique et détourna le regard de Marlène pour le faire vers Regulus. Severus alimenta donc, étrangement, beaucoup la conversation.

- Nerveux comme tout le monde je crois. Je dois avouer que Poudlard … Enfin, il m’a donné de bons et mauvais moments et … Enfin …

Certes, cela ne se passa pas exactement comme il l’avait prévu au départ. Le chaton dut se demander pourquoi les caresses se firent plus intensives. Pourquoi le jeune homme semblait plus nerveux. Il était difficile pour Severus de dire n’importe quoi cachant ses propres sentiments au plus profond de son âme et … sa bourde lui faisait peur en plus. Il n’osait même plus regarder dans la direction de Marlène.

avatar



Nombre de messages : 7329
Age : J'ai eu, en Février, 18ans. Sinon je suis enceinte de 7mois à la date du 01 octobre
Groupe : du bien ! Parce qu'on a la classe *sbaff*
Caractère : Patiente - Courageuse - Téméraire - Tigresse - (Lunatique en ce moment, et à fleur de peau)
Crédits : : Ava(c)Kanala || ico(c)Fogliaverde
Date d'inscription : 08/02/2008




Lily Evans Potter

Fondatrice
Tyran et presque enceinte


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 24
MessageSujet: Re: ✩ Dernier jour à Poudlard avec les Maraudeurs.   Mar 27 Sep - 22:02


Bon aujourd’hui, je n’étais pas un modèle de ponctualité. J’étais en retard, et cela n’était pas prêt de s’arranger. Pourtant je m’étais levée très tôt ce matin. Aujourd’hui, nous passions notre dernière journée à Poudlard. C’était quelque chose d’important, surtout lorsqu’on y avait passé prêt de sept ans. Je ne peux pas vous cacher qu’un pincement au cœur m’a envahit toute la journée, même si cette dernière fut plutôt remplie. J’avais commencé par aller aider la bibliothécaire à mettre de l’ordre dans les livres. J’avais passé tellement de temps à la bibliothèque, à feuilleter des ouvrages que je ne pouvais pas quitter le château sans y aller une dernière fois. Cela m’avait prit une bonne et demi, et à dix heure, je filais en cuisine apportait quelques souvenirs aux elfes de maisons. Ils nous avaient si bien servie que je ne pouvais pas partir sans rien leur offrir. Oh ce n’était pas quelque chose d’exceptionnelle, juste un tableau pour égailler leur cuisine. Ils n’avaient besoin de rien, ainsi avais-je trouvé un élément de décoration. Ils insistèrent du coup pour m’offrir mille et un met si bien qu’à onze heures je n’avais franchement plus faim. Je profitais de la pause du midi pour aller ranger mes affaires et faire le tour du dortoir et de la salle commune vide. Si j’avais pu, j’aurais tout emporté, toile, cheminé, fauteuils, armures… Oui l’ambiance allait vraiment me manquer. Cependant une nouvelle page se tournait et ce n’était pas plus mal non plus. Une fois ma valise bouclée définitivement, je me rendis dans le bureau de tous les professeurs pour les saluer et les remercier de tout ce qu’ils avaient pu nous apprendre. Ma « tournée » se finissait par une visite à l’infirmerie, pour une dernière consultation de routine. Elle prit ma tension, vérifia les battements du cœur de mon bébé et fit même une dernière échographie, non sans émotion. Elle me fit promettre de prendre soin de moi et de me donner des nouvelles, avant que je m’en aille, ce que je fis naturellement. Ces derniers mois, elle m’avait beaucoup aidé et m’avait permis d’appréhender mon rôle de mère à venir avec plus de sérénité. Elle avait suivit ma grossesse de près, comme l’aurait fait une mère. Je ne pouvais pour sur ne pas lui donner de nouvelle.

Je gagnais le parc aux alentours de quinze heure trente et ce dernier était bondé de monde. Qu’on se le dise, tout le château semblait s’être donné le mot pour venir. C’était bizarre de les voir tous réunis, portant pour certains, une toute dernière fois les couleurs de leur maison. J’avais croisé beaucoup de monde pendant les examens, mais nous avions tous l’esprit occupé si bien que toutes les rumeurs s’étaient tues rapidement pour laisser place à l’avenir des élèves. J’étais certaine du coup que tout le monde n’était pas au courant pour ma grossesse et qu’ils seraient surpris en me voyant arrivé. Il faisait très beau aujourd’hui, et il n’était donc pas question que je cache mon ventre sous une cape. Ma chemise blanche portant le blason de ma maison tombait sur la jupe, laissant deviner par sa forme que j’attendais un enfant. Bien que je l’avais plutôt dissimulé ses derniers mois, à présent ce n’était plus le cas. C’était mon dernier jour à l’école et je ne voulais plus me « cacher ». Je redevenais la Lily fière de ses choix et confiante. Je ne fis, ainsi, pas attention aux mines étonnés de certains, ni aux murmures me concernant qui vinrent alimenter les conservations. J’avançais la tête haute, un visage on peut plus réjoui. Ce dernier cachait parfaitement une angoisse qui me tiraillait depuis que les examens étaient finis. C’était aujourd’hui que James devait me répondre quand à notre avenir, et bien que j’avais confiance en l’avenir, je ne pouvais pas non plus être rassurée à cent pour cent. Essayant de me changer les idées, et repérant Marlène en compagnie de plusieurs personnes.

Bonjour tout le monde ! Belle journée n’est-ce pas ? Je vous l’emprunte quelques minutes. Promis, je vous la rend rapidement

Leur dis-je avant de prendre par le bras ma camarade de chambré. Je nous éloignais légèrement de la foule histoire qu’elle puisse m’entendre correctement. Je pris ses mains et lui dis alors

Marly. A partir de demain, nos vies vont changer et prendre un nouveau tournant. Nous n’allons plus nous voir autant que nous le voudrions mais sache que tu resteras toujours dans mon cœur. Et que même si nous sommes loin l’une de l’autre, je penserais toujours à toi. Tu as ma sœur, et personne ne pourra changer ça.

Je l’enlaçais affectueusement quelques instant, non sans émotion. Avec la cohue du lendemain, je n’aurais pas bien le temps de lui dire au revoir, ainsi prenais-je de l’avance aujourd’hui. Je reculais légèrement et détachais une chaine que je portais autour du cou. A cette dernière pendait une biche en argent que m’avait offert mes parents pour ma toute première rentrée à Poudlard. Je lui mis dans la paume de sa main que je refermais dessus tout en lui disant

Garde la. Elle a toujours porté chance jusque là, et je veux qu’elle te revienne. Je sais que tu en prendras soin. Qui sait, un jour tu pourras l’offrir à ma fille ou à mon fils quand il rentrera à son tour à Poudlard ? Allez viens rejoignons les autres avant de nous mettre à pleurer

Je l’entrainais sans lui laisser d’autre choix à l’endroit où je l’avais enlevé. Je la laissais pour faire un léger aparté à Remus et lui glissais à l’oreille, après avoir déposé un léger baiser sur sa joue

Je compte sur toi pour prendre soin d’elle Lunard. J’espère qu’on se reverra bientôt et je m’en fiche que tu sois un danger potentiel pour moi ou mon enfant. Tu ne peux te dérober à ton futur rôle de tonton. Evey, Hécube c’est ça ? On se voit plus tard !

Dis-je à haute voix avant de filer aussi vite que j’étais venue. Je cherchais bien entendu James, mais je n’arrivais pas à le repérer dans toute cette foule. Je fus légèrement bousculée à mesure que je m’enfonçais dans la densité d’élèves qui voulaient à tout prix être très près du lac. Par la barbe de Merlin, ne pouvait-il pas me laisser passer ? Non pour sur. Je finis par dévier de ma trajectoire et heurter un jeune homme. Ce dernier adossé contre un arbre et moi reculant, je ne l’avais pas vu.

Désolée, je ne t’avais pas vu… Severus

Venant de m’apercevoir de l’identité de la personne que j'avais bousculé, je ne pu m’empêcher de devenir sèche. Je ne voulais pas montrer ne serait-ce qu’une once d’amitié pour lui ni de proximité. Pourquoi ? Parce qu’il était arrivé à me faire peur la dernière fois que je lui avais parlée et que, malgré tout ce qu’il avait pu faire, je ne pouvais pas me détacher de l’image que j’avais de lui lorsque nous étions plus jeunes. Il me manquait, sincèrement. Mais le danger qu’il représentait pour moi et surtout pour mes proches était plus important que tout le reste



_________________
Much as you blame yourself, you can't be blamed for the way you feel Had no example of a love, that was even remotely real. How can you understand something that you never had. Ooh baby if you let me, I can help you out with all of that. Let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. Let me love you And all your trouble Don't be afraid, let me help. let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. let me love you A heart of numbness, gets brought to life I'll take you there
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: ✩ Dernier jour à Poudlard avec les Maraudeurs.   Mer 28 Sep - 14:23

    Ne plus revoir le professeur Ivanov serait certainement l'un des avantages, et certainement aussi le seul des avantages qu'elle pourrait trouver à ce tragique départ, de quitter l'école. Hécube savait qu'elle devait s'en rappeler et surtout pas oublier les bons côtés de ce qui lui arriverait, toujours. Chaque vase a deux anses. Ce soit ils buvaient à Poudlard, à leur dernier jour, mais avant tout à tous les bons moments qu'ils avaient passé là tous ensemble, tous les bons moments qu'ils ne pourraient retrouver nulle part ailleurs, ce qui faisait leur unicité. Et si tout était amené à se répéter éternellement ? Oh, alors Hécube doutait qu'il y ait encore un grand intérêt de vivre dans ce cas. On voyait à quel point ce même jour pouvait être un véritable bonheur comme la plus profonde des tristesse. Tout évènement a deux façons d'être interprété. Hécube voyait Marlène, Remus, heureux comme jamais d'être ensemble et de l'être resté si longtemps, de s'être connu, si prompts à remercier Poudlard et sa magie de les avoir ainsi réunis, pour toujours. Elle regardait Evey et elle se disait, au fond, qu'elle n'aurait jamais pu avoir ce bonheur empli de doute et de crainte chaque fois qu'elle la croisait, une sensation merveilleuse. Une anse pour le bonheur, une anse pour le malheur. Prendre le vase du bon côté, c'était s'assurer une vie paisible. Toujours prendre l'évènement du bon coté, c'était vivre vraiment et se sentir libre de faire soi même sa joie. Prendre le vase par la anse du malheur n'était qu'un choix volontaire. Certes, c'était celui qui nous venait en premier. Comme si le vase était toujours tendu vers nous du côté du malheur. Mais il fallait faire l'effort de le contourner pour aller chercher la joie là où elle se trouvait. Il fallait vouloir la trouver, sinon on ne n'y arrivait jamais. Il fallait se battre contre toutes les fatalités qui nous tombaient dessus. Hécube sourit. Remus n'avait pas l'air si heureux. Pourtant, il avait tout ce qu'il voulait. Il avait sa petite amie, il avait sa petite soeur... et d'autres personnes aussi ! Justement, Lily Evans arriva pour parler à Marlène et tout deux s'écartèrent un moment. Hécube les regarda de loin, intriguée. Elle connaissait Lily de nom et de vue, évidemment: c'était une grande amie de Remus et elle avait déjà vu tous les amis de Remus. C'était aussi la meilleure amie de Marlène, alors nul doute qu'elle avait également entendu parler d'elle. Elle devait bien connaître même ceux que sa meilleure amie avait du mal à apprécier ! Bref, elles parlaient toutes les deux, toutes les deux mignonnes et... tiens ? Lily avait l'air un peu... étrange. Anormale. Comme si quelque chose sur son physique n'était pas très habituel. Hécube n'eut pas besoin de se poser de question très longtemps, elle savait fort bien reconnaître une fille enceinte ! Restée seule avec Evey et Remus, les deux Gryffondor, les deux qui devaient très bien la connaître, elle se rapprocha de se dernier et lui glissa doucement:

    - J'aimerais bien connaître Lily... Elle a l'air tellement gentille ! Et vous l'aimez tous... Parfois, je me dis que c'est difficile de ne pas être dans la même maison.

    Hécube n'avait jamais eu de problème d'intégration avec les camarades de sa maison... Enfin, non, puisqu'elle ne parlait tout simplement pas aux autres et était très bien comme ça. Au contraire, elle aimait beaucoup Serdaigle et tout ce qu'elle représentait dans sa vie. C'était le travail acharné, la soif de culture, tout ce qu'elle aimait faire dans la vie. Hécube ne voyait pas à quoi bon être dans cette école si elle n'était pas la meilleure des sorcières. Elle ne voyait pas à quoi servait la bibliothèque si elle n'y passait pas des heures pour lire et étudier, et s'exercer aux sorts. Et elle ne comprenait pas ceux qui préféraient s'amuser plutôt que de faire de leur mieux pour réussir. C'était pour cela qu'elle aimait bien Remus et qu'elle se sentait si proche de lui. Qu'elle se sentait véritablement comme sa soeur. Alors, de quoi se plaignait-elle ? Mais elle ne se plaignait pas. Les Gryffondor étaient beaucoup trop farceurs et animés pour elle. Mais ses amis étaient là. Enfin, ses amis... son frère, quoi, et la fille qu'elle aimait. Ou qui l'obsédait, nuance. Elle ne savait pas encore quoi penser. Mais elle avait le temps d'y réfléchir, Evey ne partait pas l'année prochaine. C'était là aussi que se trouvaient tous les élèves qui avaient l'air les plus sympathiques. Quand elle voyait, dans sa propre maison, Lyra et ses amis qu'elle-même détestait, Dana et sa façon de vouloir être meilleure qu'elle... Oh, bon, de toute façon, si elle voulait continuer à être bien dans l'école, il lui faudrait des amis. Et encore, elle s'en était passée jusque là. Certes, il fallait se détendre de temps à autre, mais il y avait sa guitare pour cela, sa seule et meilleure amie, et personne ne viendrait prendre sa place. Et puis, pour avoir besoin de se battre continuellement contre les Serpentard... Enfin ! Mais pourquoi avait-elle besoin de se justifier ? Elle n'était pas comme eux. Mais elle les admirait. Tout en étant sûre qu'elle pourrait devenir quelqu'un d'exceptionnelle, elle aussi. Les Serdaigle étaient quand même les meilleurs élèves ! Ils deviendraient les meilleurs sorciers ! Et elle avait juste terminée cette jolie réflexion que Lily revenait pour parler à Remus.

    - Salut Lily ! Oui, moi c'est bien Hécube... J'espère qu'on se verra plus tard !

    Maintenant que Marlène était revenue, Hécube allait pouvoir reprendre la conversation. Elle lui avait demandé ce qu'elle comptait faire plus tard et savoir qu'elle désirait être avocamage était quelque chose de génial. Certainement pas la voie que choisirait Hécube, certainement pas non plus quelque chose qui lui plairait, mais c'était quand même un métier exceptionnel ! Elle s'apprêtait à lui répondre, mais Marlène lui posa d'abord une question.

    - Moi je... je ne sais pas... J'aimerais beaucoup être... professeur. Mais ça demande beaucoup de temps.

    Puis elle engagea la conversation avec Evey. C'était normal, après tout, elles n'étaient pas vraiment amies. Les regardant avec un fond de tristesse, la jeune Serdaigle fit vite resurgir son sourire en serrant Remus contre elle.

    - Tu vas me manquer ! C'est fou ce que tu vas me manquer...
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: ✩ Dernier jour à Poudlard avec les Maraudeurs.   Mer 28 Sep - 15:38



    « J'espère bien alors que tu n'oublieras pas... » répondit-il à Hécube avec un léger sourire lorsqu'elle affirma qu'elle lui écrirait. En ce qui le concernait, il avait dit qu'il penserait à écrire mais évidemment il ne pouvait prévoir s'il se passait des imprévus qui pourrait l'empêcher d'envoyer des courriers. Après tout, nous n'étions à l'abri de rien. Il ne pouvait donc, malheureusement, rien promettre du tout. Il pouvait, simplement, faire de son mieux. Mais elles qui restaient à Poudlard, ce serait plus facile de lui écrire...

    Toujours un léger sourire aux lèvres, Remus attendait. Il venait de demander à quoi ils trinquaient. La réponse la plus simple était de trinquer à eux tous, espérant que rien ni personne ne pourrait les séparer un jour, qu'ils resteraient ensembles même si bien évidemment, ils ne pourraient pas se voir autant qu'ils l'avaient fait en ces quelques années qu'ils avaient ensembles partagé, à Poudlard... Pendant cinq, six, ou sept années pour certains. Ce temps allait lui manquer énormément, mais il fallait faire avec. La distance, quand bien même serait-elle parfois important, n'ôtait pas les liens du cœur. Loin des yeux loin du cœur comme on disait parfois ? Ce proverbe ne devrait jamais arriver. Remus espérait en tous cas. Il fallait que ce soit « Loin des yeux, près du coeur », et il fallait que cela reste ainsi le plus longtemps possible.

    Il échangea un rapide regard avec Marlène, regard incertain... Tandis qu'elle répondait à Hécube sur ce qu'elle comptait faire à présent qu'elle quittait Poudlard, qu'elle en était diplômée. La dernière fois où ils avaient passé la journée au parc, ils avaient un peu parlé du futur, de ce qu'ils auraient voulu faire... Elle voulait devenir Avocamage, et il ne doutait pas une seule seconde qu'elle n'en eut pas les capacités. Elle possédait une force de caractère et une volonté très forte, une volonté qui la ferait aller très loin. Il lui avait également parlé de ce qu'il aurait aimé faire, mais sans grandes certitudes. Il aurait aimé pouvoir affirmer qu'il aurait pu se lancer dans une carrière de Médicomage, mais voilà... La situation était plus compliquée qu'elle n'y paraissait. Il avait peur, peur des autres, peur de ce qu'on pourrait lui dire dès l'instant qu'ils apprendraient ce qu'il était, peur qu'ils ne l'accepte pas et qu'ils lui disent qu'il ne pouvait avoir une vie normal, avoir un métier comme n'importe qui... Dumbledore lui avait donné une chance, mais rare étaient les hommes comme Dumbledore. Il n'y en avait qu'un seul... Ils n'avaient même pas parlé entre eux encore de ce qu'ils adviendrait... d'eux... Pourquoi, telle était la question ? Lequel avait le plus de s'engager peut-être sur du long terme ?

    « A Poudlard, je suis d'accord, qui nous a tant apporté ! » répondit-il comme en échos aux paroles de la belle Marlène, tout en n'ayant toujours pas lâché sa main. Presque comme si c'était la seule certitude en ce moment présent sur un possible avenir. Un avenir duquel il aurait voulu pouvoir être certain cependant... Il était baigné par tant d'incertitudes et de doutes. Penser aux différentes alternatives qu'il aurait à sa sortie de Poudlard, il l'avait fait maintes fois, mais maintenant... A chaque fois, c'était sa lycanthropie qui venait s'enraciner entre lui et ses désirs d'ambition.

    Ce fut Sirius qui vint interrompre ses tristes pensées, pensées qui avait coutume d'être toujours plus ou moins mélancoliques d'ailleurs ces derniers jours et qui avaient tendance à le plonger dans des interrogations très censées. Les paroles de son meilleur ami, ou encore frère, lui firent naître un sourire. Les Maraudeurs étaient sans doute parmi les seules personnes qui parviendraient toujours le faire sourire même dans les moments où ses pensées étaient les plus sombres. Il émit un sourire. Mais non, Marlène n'avait pas du tout à être jalouse ! Faillit-il lui répondre, en rigolant mais « le grand, le beau, le réputé Maraudeurs » s'était déjà éloigné en direction d'autres de ses admirateurs ou admiratrices ! - Son intervention fut très courte. Mais il avait laissé planer un doute dans l'esprit de Remus et ce dernier posa les yeux sur Marlène comme s'il essayait de déchiffrer son attitude et son regard. N'est-ce pas ? Elle n'était pas jalouse, n'est-ce pas ?

    Mais ce fut au tour de Lily d'arriver, après Sirius, et elle emprunta Marlène pour aller lui dire quelques mots plus loin ; Remus demeura en compagnie des autres à discuter. Elles ne furent absentes que quelques minutes avant qu'elles ne reviennent vers eux et le temps qu'elles soient absentes, il entendit Hécube parler. Avec un sourire, il répondit...

    « Elle l'est. C'est une excellente sorcière. » Il entendait par là, excellente autant au niveau des compétences qu'au niveau de l'humanité. Elle était la première fille à l'avoir jamais approché, à avoir cherché à lier connaissance avec lui... Et à l'accepter. « Je suis certain qu'il y aura d'autres futures occasions de tous se revoir ne t'en fait pas. »

    Il ne put en davantage car Lily revint en compagnie de Marlène et la première s'approcha ensuite de lui avant de l'embrasser sur la joue et de lui glisser quelques mots. Il ne fut capable que d'esquisser lentement un hochement de tête, la voix bloquée par l'émotion. Tendant la main, il étreignit brièvement celle de son amie avant qu'elle ne s'échappe, elle aussi. Mais ils étaient si pressés que ça u quoi ?! Ne pouvaient-ils rester un peu ?! Il avait la légère impression d'essayer d'attraper de la fumée ! C'était littéralement lassant ! Des yeux, il se mit à la chercher dans la foule compacte, mais elle avait déjà disparu... Evidemment qu'ils allaient se revoir... Il n'avait même pas eu le temps de lui dire de prendre soin d'elle aussi ! Une lueur de déception teinta ses yeux couleur chocolats. Il ne devait pas se laisser envahir par l'amertume ! Il la reverrait... Ils se reverraient tous... Très vite.

    D'un seul coup, il entendit des exclamations autour de lui provenant du petit groupe auquel il faisait partie … Dont celle de Marlène. Il se retourna vers elle, et une expression de stupeur s'afficha sur son visage. Alors là, il ne comprenait plus rien... Comment... Depuis quand les pâtisseries volaient ? Il était bien placé pour savoir – puisqu'il l'avait vérifié – qu'aucunes pâtisserie n'étaient ensorcelées pour voler. Quel était l'imbécile qui avait eu tant la flemme de se bouger les fesses pour venir se chercher quelque chose à manger ? Cela relevait même de l'impossible, avec la foule, que la pâtisserie serait arrivée à destination sans aucun dommage...

    Sortant sa baguette, il formula un « Tergeo » à l'adresse de la Gryffondor pour faire disparaître toute trace de crème chantilly tombée sur elle et il parcourut la foule des yeux, comme à la recherche de quelqu'un qui semblerait coupable...

    « Vous avez vu quelque chose vous ? »

    Il n'eut guère le temps d'en dire davantage avant de sentir presque serrée à l'étouffée et reconnut l'étreinte d'Hécube – chaque personne avait sa façon bien à elle de serrer quelqu'un dans les bras et il reconnaissait entre mille celle de Lily, Marlène, Hécube, Evey tiens aussi... Et là, c'était Hécube ! Il parvint enfin à se dégager, au prix de maints efforts. « Je crois que je l'avais compris. » Il esquissa un sourire, un peu embarrassé. Il ne faudrait pas que Marlène soit jalouse... Allez savoir avec les filles ce qui leur passait dans la tête ! Même s'il n'y avait rien du tout d'étrange dans le fait qu'une sœur prenne son frère dans les bras, mais en plus Sirius lui avait mis de drôles idées dans la tête et … Serait-elle vraiment jalouse des autres filles qui l'approchaient ? C'était ridicule... Alors lui, il n'aurait pas le droit d'approcher ses autres amies, tandis que lui ne dirait jamais rien s'il la voyait, elle, en train de parler à d'autres garçons qu'elle considèrerait comme des amis ? Parce que lui, il ne dirait en effet jamais rien. Il n'avait après tout pas son mot à dire dans cela.

    Décidément, ce n'était pas pour les lui les relations humaines. Cela était d'un lassant et lui donnait la plupart du temps la migraine. Il n'avait pas envie de se prendre la tête avec cela aujourd'hui. Il ne put cependant s'empêcher de jeter un coup d'oeil appréhensif vers Marlène, esquissant un sourire à son adresse et un regard rassurant. Ces filles allait le rendre folles, et pas que dans le sens positif... Pourquoi il avait toujours l'impression de ne pas savoir comment agir ou de faire toujours quelque chose qui ne plairait pas à l'une d'elles ? Parce que son désir le plus cher était de faire plaisir à toutes... Or, c'était impossible... Comment pouvait-on jamais faire plaisir à toutes en même temps ? C'était impossible... Il n'était pas multi fonction. Personne ne l'était. Il y en aurait forcément des qui seraient déçues, non ? Chose qu'il ne voulait pas. Parfois, il était perdu dans tout cela. Vraiment perdu.

    « On ne sera pas à dix mille lieux quand même ! » répondit-il à Hécube, avec un petit sourire. Enfin, en espérant. Et puis, de toutes façons, avec le transplanage c'était vite fait...

avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: ✩ Dernier jour à Poudlard avec les Maraudeurs.   Ven 30 Sep - 1:52

[Hrpg: Lily, tu me donnes trop d'inspiration. Regulus pas taper parce que j'ai répondu avant que tu postes. C'est la faute à Lily qui me donne de l'inspiration. sors loin .... ^^']


On ne sut par réellement qu’est-ce qui fit ressentir à Severus Rogue l’envie de se détourner soudainement de son compatriote Serpentard. Était-ce le chaton qui, miaulant semblable à un petit animal effrayé appelant sa mère, ou plutôt le choc qui encourut au jeune homme quelques secondes suivantes ? Probablement un peu des deux … Le chaton ayant reçu la jeune femme, un peu perdue dans toute cette foule, de plein fouet il avait miaulé. Surpris, par réflexe, Severus serra un peu plus son étreinte autour de cette petite boule de poil et tourna rapidement la tête sur …

- Lily …

Aussitôt, il ne put aucunement supporter le regard qu'elle lui portait. Ces yeux verts, normalement si gentils, actuellement emplis de colère, mais surtout de mépris. Cette voix employée à son encontre. Le jeune homme diminua son regard noir observant machinalement le sol. L’endroit était réservé aux Serpentard. Personne ne se serait approché de cet arbre … Même pas les Maraudeurs. Mais elle : Severus crut trop facilement maintenant désirer plus se faire malmener par James et Sirius qu'avoir à vivre avec ce regard … Ce regard qui le déchira en l’intérieur. Elle le détestait … Pourquoi était-elle venue jusqu’ici alors ? Probablement le hasard … Voyons pensa-t-il pour lui-même. Puis, ses sourcils se froncèrent à voir le ventre plutôt rond de sa meilleure amie – elle le restait en ce qui le concernait. Depuis quand Lily Evans ne faisait plus attention à sa ligne ? Bien vite, Severus Rogue comprit. La jeune femme était enceinte. Était-il le dernier à le savoir ? Le dernier des plus proches personnes entourant Lily Evans. Il avait, soudainement, mal. Mal aux poumons comme si une force invisible l’oppressait. Mal au ventre pour l’exact même raison. Lily Evans était autant son bonheur que sa douleur … Elle était et resterait éternellement tout pour lui. Il fallait absolument dire quelque chose : se faire pardonner ? Non ! Juste dire quelque chose par rapport à ce futur enfant dont le père n’était plus à chercher.

- Fé…Fé…Félicita…tions … Lily.

Bon ! Severus avait relevé la tête. On put entendre un peu mieux son bégaiement espérant que Lily comprit aussi le sens de ses paroles quant à sa grossesse. Neutre, il restait neutre malgré que son corps tremble. Le chaton n’aidait en rien. Effectivement, la petite boule de poil avait ses deux pattes antérieures sur le bras de Severus. Le museau pointait vers Lily … Clairement, il essayait de renifler cette nouvelle présence non loin de sa personne. Cette présence, qui, étrangement mit sa nouvelle «maman» sur le qui-vive. Oui, mais le chaton n’existait plus ni même Regulus. Severus Rogue se battait une fois de plus en son esprit. Il tentait de ne pas éclater de rage contre James, mais souhaitait aussi une chose : protéger Lily Evans. Oui ! Maintenant, avec cet enfant, elle avait besoin de plus de protection. Il désirait la protéger … Il le ferait contre son Maître même. Enfin, peut-être son esprit s’embrouillera un peu plus tard. Certes, actuellement, c’était clair net et précis. Puis, cet idiot, immature de James Potter serait incapable de pourvoir à cette tâche. Non ! S’il fallait que le Maître s’en prenne une autre fois à Lily … S’il fallait qu’elle meure … Severus sombrerait. Toutefois, une carapace réussit contenir ce nombre incalculable d’émotions présentes en lui actuellement. Non ! Vous ne verrez pas Severus agir en pleurant, en colère ou de manière excitée en cet après-midi du 30 juin 1978 devant toute l’école de Poudlard réunie. Il réussit à se reprendre de même qu’à remonter le regard vers cet ange descendu du ciel. Le chaton restait sur le bras … Severus ne fit rien. Il ne pouvait pas bouger ses membres tant sa culpabilité des dernières semaines était à son paroxysme … Il savait aimer Lily.

- Lily … Ça va ? Euh … Tes examens se sont biens passés ?

Levant, descendant et relevant le regard vers la jeune femme, Severus se trouvait stupide. Pourquoi agissait-il de cette manière avec sa meilleure amie ? Parce qu’elle le détestait ? Ils se connaissaient très bien et le jeune homme n’avait pas à agir timidement avec elle. Heureusement que l’arbre restait toujours dans son dos sinon, longtemps maintenant, Severus Rogue serait au sol. Sa voix grave tenta alors de se faire gentille … Comme il le faisait toujours avec Lily. Il n’avait jamais cessé de l’être sauf en cette journée fatidique : celle qui devait disparaître à son sens maintenant.

- J’ai bien aimé ton discours pour la fin de l’année. Je te retrouve bien là. Tu es vraiment une personne extraordinaire et … Enfin, pour cette phrase que tu as dites à la fin. Alors, si j’allume une lumière, je trouve le bonheur : c’est ça ?

Son cœur battit la chamade durant toutes ces paroles et il continuait de le faire. Severus avait chaud, mais il ne s’arrêtait pas. Plus il déblatérait avec Lily, plus cela semblait lui revenir … Comme avant. Presque au final. Il avait toujours peur des représailles de la jeune femme. Peur … Oui, mais bon. Il disait la vérité. Il disait toujours la vérité avec Lily et était authentique en plus. Severus ne se cachait pas et même un petit sourire en coin, une espièglerie, vint lécher le bord de ses lèvres. Ok, cela ressembla plus à une grimace qui se termina bien vite. Tenant le chaton d’une main – celui qui tentait de s’échapper pour sentir la jeune femme sur ses devants – Severus avait alors prit sa baguette magique de l’autre l’allumant avec Lumos démontrant ses dires par le geste.

La lumière entre eux deux, c’était un peu vrai. En fait, il en oublia de qui provenait la citation originellement. Pour lui, Lily l’avait dite et avait totalement raison. Le Lumos éclaira leurs deux visages sans oublier le soleil de cet après-midi. Tentant de sourire, Severus ressentait toute sortes de choses encore … Trop faible, trop idiot pour les avouer. Il savoura ce bonheur toutefois souhaitant un sourire de Lily. Ce magnifique sourire venant de son enfance qu'il désirait rester toujours pointé sur les lèvres de la jeune femme et, peut-être plus, avec l’enfant à venir. Dans le noir … Severus veillerait sur elle. Il ne pouvait pas s'en empêcher. Si on voulait du mal à Lily, il se devait de réagir. Toutefois, son cœur battait trop la chamade pour que toutes ses pensées lui arrivent clairement.

Modo↯  Serpentard, fiancé et pas fier de l'être
avatar



Nombre de messages : 5032
Age : Dix sept balais.
Groupe : Serpentard, Préfet-en-chef, Capitaine de l'équipe de Quidditch.
Caractère : Emmerdeur, intelligent, sarcastique, boudeur, austère, dragueur, imprévisible.
Crédits : : (c) Liloo_59 + (c) signature --> love.disaster
Date d'inscription : 14/07/2010




Regulus A. Black

Modo
Serpentard, fiancé et pas fier de l'être


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: 1 rp
Bonus: + 48
MessageSujet: Re: ✩ Dernier jour à Poudlard avec les Maraudeurs.   Lun 10 Oct - 19:06


Regulus se plaisait bien là où il était, et à vrai dire, il n'avait même aucune envie d'y bouger. On pouvait dire qu'il avait trouvé LA place stratégique du jour. Ni trop près pour ne pas à subir les "blagues" qui allaient bientôt commencé, et pourtant, ni trop loin non plus, pour pouvoir bien observer la chose, et pourquoi pas même, se moquer de ceux qui avaient été trop curieux. Le Serpentard ne savait pas vraiment pourquoi il était venu, mais après tout, même Severus était là, alors, il fallait en profiter. De plus, il ignorait lorsqu'il reverrait le jeune Rogue... Peut-être qu'il serait très occupé avec sa formation d'auror ou par il ne savait quoi d'autres.... Et puis, lui-même sera sans doute abattu par la surcharge de travail phénoménale que les professeurs leur donneraient sans aucun doute à la rentrée. Et puis, dans un an, les ASPIC toqueront à leur porte. Regulus chassa de sa tête ses idées-là. C'était la dernière journée à Poudlard, alors, il était hors de question de parler cours.
« Oui, bien sûr, j'ai également ma baguette, mais je ne sais pas vraiment ce qu'ils vont nous inventer, ces crétins, alors, j'ai préféré prendre mes précautions. Ils n'ont pas intérêt à me séparer de ma petite et merveilleuse baguette, sinon, cela va mal se passer pour eux. »
Severus n'était pas bien bavard aujourd'hui, et semblait perdu dans ses pensées, et c'était tout à fait légitime. Regulus ignorait lui aussi comment il réagirait l'an prochain, lorsqu'il devrait quitter le château. Il mordit machinalement dans son gâteau tout en observant son compère suivre son exemple en faisant voler jusqu'à leur arbre une petite pâtisserie. Il fallait avouer qu'elles n'étaient pas mauvaises, sans doute une commande aux elfes de maisons de Poudlard. D'ailleurs, le Serpentard avait beaucoup d'estime pour ces petits êtres en pensant à tout le travail qu'ils devaient faire chaque jour pour leur offrir un repas formidable. A Poudlard, on avait jamais faim, et la diversité des produits était bien là. C'était bien la seule chose de potable ici. Regulus pensa qu'il devrait y faire un tour, un jour, pour voir à quoi les immenses cuisines de Poudlard ressemblaient, mais à vrai dire, il n'avait jamais tenté d'y accéder. Et aussi pour voir si les elfes n'étaient pas sous-traités. On ne savait jamais... Le jeune Black ne put s'empêcher de s'étrangler avec sa part de gâteau lorsque la crème de Severus effectua un mouvement non calculé et alla s'écraser la robe affreuse de Marlène McKinnon. Regulus toussa, et laissa échapper un sarcasme suivit d'un rire qu'il ne sut retenir, surtout lorsque Severus tenta de faire comme si de rien n'était.
« Te caches-pas, j'ai tout vu moi. Mais elle non apparemment, t'inquiète pas. »
Severus ne lui cacha pas sa nervosité à l'idée de quitter Poudlard. C'est vrai que cela devait être une épreuve à passer, et que de toute façon, tout sorcier y était confronté un jour ou l'autre. Severus semblait également vraiment très préoccupé par sa gaffe, alors, Regulus tenta d'orienter la conversation vers un autre sujet. Depuis le début de leur entrevue, il avait remarqué le petit chat qu'il tenait dans les bras et duquel il prenait bien soin. La curiosité maladive du jeune homme ne put résister.
« Il est mignon ton chat, tu l'as eu où ? »
Seulement, Severus n'eut pas le temps de répondre car Lily Evans leur fonça dessus. Elle s'excusa, mais devient sèche en se rendant compte sur QUI elle était tombée. Regulus savait que Severus avait toujours eu un faible pour elle malgré tout ce qu'il s'était passé entre eux, et le garçon n'avait pas spécialement envie de servir de chandelier pendant la conversation. Il murmura un rapide « Je vous laisse. Tu n'as qu'à me rejoindre plus tard, Sev'. » et sauta de sa branche avec légèreté, et décida d'affronter pour la première fois depuis longtemps la foule. Celle-ci, de plus en plus folle et tumultueuse, était excitée par l'annonce très prochaine de la blague. Regulus chercha Nox du regard, mais ne le trouva pas. Soudainement, une jolie brune attira son regard. Lyra Badenov. Parfait, il se hâta de la rejoindre et se rendit alors compte qu'elle n'était pas seule. Il y avait Dana, cette petite folle de Serdaigle qu'il ne connaissait pas vraiment, seulement par le biais du Quidditch, et aussi Hécube, la fille la plus idiote de la planète, enfin, après Perséphone Miller tout de même. On dirait que la stupidité était une des principales qualités chez les Aigles ! Cachée dernière Dana, Lux paraissait bien s'amuser. Regulus joua des coudes pour s'approcher un peu plus, et ce n'est qu'en tapotant le dos de son amie qu'il se rendit compte qu'un garçon était également présent. Sirius Black. Rahhh. Bon, trop tard, il était là à présent, pas question de bouger. Contre toute attente, il décida de l'ignorer royalement. Après tout, il avait été très calomniateur à son égard, et Regulus ne l'avait pas oublié, bien au contraire.

Faisant comme s'il n'était pas là, Regulus passa son bras au dessus de l'épaule de Lux, et lui dit :
« Comment ça va toi ? T'aurais pu m'attendre avant de descendre ! »

HJ : Tiens, méchant Sevy, je te boude puisque c'est ça.
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: ✩ Dernier jour à Poudlard avec les Maraudeurs.   Lun 17 Oct - 9:29

Le bras autour des épaules de son frère de toujours, James riait aux éclats. Les plus belles années de sa vie touchaient à leur fin, et il ne pouvait s'empêchait d'être salement mélancolique. Il compensait donc son manque d'enthousiasme par un entrain un peu poussé. Il avait du mal à accepter l'idée de ne plus arpenter les couloirs du Château au beau milieu de la nuit, de ne plus prendre ses repas dans la Grande Salle, de ne plus se retrouver en colle avec Rusard ou MacGo. Il avait des milliers de souvenirs entre ces murs, et quitter ce lieu qui avait si longtemps été son foyer lui brisait le coeur. Et si rien n'était jamais plus comme avant ? Et si son amitié avec les Maraudeurs changeait, et si ils s'éloignaient les uns des autres ? Jamais plus ils ne seraient unis comme ils l'avaient été à Poudlard. Ils avaient tous choisi une voie différente, ils avaient tous acheté ou loué des demeures différentes... Et ils allaient à présent tous se construire une vie différente. James crevait de trouille à l'idée que son monde change, et qu'il ne soit plus aussi bien qu'avant. Alors aujourd'hui, il essayait de se montrer bien plus joyeux qu'il ne l'était en réalité, pour ne pas gâcher la fête. Il rit à la réponse de Sirius, resserra son bras autour de ses épaules.

-Oh je suis sûr qu'elle ne verra aucun inconvénient à ce que tu dormes tout contre moi, mon cher Patmol ! Quoi que, quand j'y réfléchis, il me semble que ta place est au pied du lit, non, sale cabot ?

Ne plus partager la chambre de ses meilleurs amis, et spécialement de Sirius, allait drôlement changer le Maraudeur. Plus de batailles de coussins au milieu de la nuit, plus de réveils affreux grâce à l'humour de Patmol, plus de soirées improvisées où ils finissaient tous ivres. Cornedrue eut un sourire en songeant au petit rituel auquel il s'était livré ce matin, avant de quitter sa chambre. Pour ne pas que les générations futures se méprennent sur l'identité des précédents occupants de la chambre, il avait gravé un cerf dans le mur, juste au dessus de la tête de son lit. Ainsi, tout le monde saurait que Cornedrue avait un jour occupé ce lieu. James allait faire remarquer à Sirius que son crétin de petit frère était perché dans un arbre comme un idiot, quand un professeur les interrompit. Un professeur que James n'avait jamais eu en cours, puisqu'il n'avait jamais jugé utile d'étudier les Runes. C'était une matière un peu trop intello et qui ne présentait absolument aucun intérêt aux yeux de notre Maraudeur. Il adressa cependant un sourire au professeur, et inclina la tête en guise de salutation.

Sirius entreprit de répondre, et James sentit son sourire s'élargir à ses paroles. En effet, l'année prochaine il entamerait sa formation d'Auror, aux côtés de Maugrey et de son père. Il entrerait au service de Lundy, même si ça lui coutait d'y penser. Et Sirius, quant à lui, voguerait de ci de là, histoire de gagner quelques sous. Ils auraient dû entrer au Ministère ensemble, mais Black avait changé d'avis et James respectait. Patmol retourna sa question au Professeur tandis que Cornedrue hochait la tête pour confirmer ses dires sur son propre avenir. Quand le professeur eut finit de leur répondre, Sirius s'éclipsa vers un groupe de filles, et James resta planté comme un idiot en face de cet enseignant qu'il ne connaissait pas. Super, vive la solidarité ! Heureusement pour lui, il aperçut Lily, qui se dirigeait d'un air distrait vers Regulus, toujours perché dans son arbre. Aujourd'hui était un jour spécial pour notre couple d'amoureux, et James crevait d'envie de rejoindre sa fiancée. Il s'excusa auprès d'Adrian, et s'avança à grandes enjambées vers la jeune fille. Il vit Regulus sauter de son perchoir et s'éloigner vers un petit groupe de personnes qui contenait... Sirius. Eh bah, il risquait d'y avoir des étincelles.

Lily était tournée vers l'arbre, comme si la fête qui se déroulait autour d'elle ne l'intéressait absolument pas. James sourit pour lui même, et enlaça sa fiancée par derrière. Tendrement il déposa un baiser dans son cou.

-Comment va la plus belle fille du monde entier ? Et comment va mon béb...

Il s'arrêta au milieu de sa question parce qu'il venait d'apercevoir un léger détail qui lui avait échappé. Lily discutait avec Severus Rogue. Ou plutôt, Severus Rogue parlait à Lily. Sans déconner ? Il manquait pas de souffle, sérieusement ! S'il y avait bien une personne qu'il n'avait pas envie d'affronter aujourd'hui, c'était le Serpentard ! Il ne voulait pas s'énerver, il ne voulait pas qu'ils finissent par se battre. Pas lors de leur dernier jour à Poudlard. Il savait que Sirius, Remus et Peter ne le lui pardonnerait jamais. Sans relâcher son étreinte il approcha ses lèvres de l'oreille de Lily.

-Excuse-moi, je ne l'avais pas vu. Je vais aller retrouver Sirius, tu me rejoindras tout à l'heure.

Dans un effort surhumain de maîtrise de soi, il embrassa la jeune fille sur la joue, jeta un regard noir à Servilus, et tourna les talons. S'empêchant de serrer les poings, et essayant d'étouffer la rage qui lui tordait les boyaux, il se dépêcha de rejoindre l'aîné des Black. Ah, et le cadet aussi... Lorsqu'il arriva à leur hauteur, il attrapa son frangin par les épaules, l'air aussi aimable qu'une porte de prison.

-J'vous l'emprunte deux secondes, secret professionnel oblige.

Et il entraîna Patmol à l'écart sans plus de cérémonie. Une fois qu'il fut sûr que personne n'était suffisamment proche pour les entendre, il lâcha son emprise sur Sirius et prit la parole.

-Je pense qu'il est temps de lancer les hostilités, Patmol. C'est parti pour le grand spectacle ?

Au moins, ça détournerait l'attention de tout le monde, couperait les conversations, et empêcherait James de se jeter sur Servilo pour lui dévisser la tête. Et comme Sirius était celui qui avait le plus travaillé à cette dernière blague, le jeune Potter estimait que lui revenait le droit de dévoiler son oeuvre. A lui l'honneur.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: ✩ Dernier jour à Poudlard avec les Maraudeurs.   Lun 17 Oct - 17:21

    Même si Marlène faisait la discussion avec les personnes qui l'accompagnaient, elle continuait à s'inquiéter pour Lily, se demandant quand cette dernière allait arriver. Plus le temps passait, plus elle angoissait, craignant qu'il lui ait arrivé quelque chose, ou qu'elle n'ait pas assez le moral pour venir. S'amuser sans Lily, ce n'était pas drôle. Et pas juste. Tout simplement. Sur ses entre faits, la rouquine de gryffondor fit justement son apparition. Et Marlène fut étonnée mais heureuse de voir que sa meilleure amie assumait pleinement sa grossesse, ne cherchant même pas à masquer son ventre arrondi. Cela amena un sourire spontané à la jeune femme, qui salua vivement Lily quand elle s'approcha d'eux. Quelques secondes plus tard, elle se retrouvait happer par Lily, qui s'éloignait afin qu'elle puisse discuter seules à seules. Son amie lui prit alors les mains dans les siennes et Marlène comprit immédiatement que ces quelques mots allaient être sérieux voir très importants. Et ils l'étaient. Alors qu'elle disait à voix haute ce que tout le monde pensait mais n'osait dire, Marly sentit l'émotion la gagner. Elle hocha la tête, les yeux un peu trop brillant. Quand Lily l'enlaça, Marlène la serra contre elle tout en répondant :

    "Ma Lily... tu me manques déjà. Mais tu as raison et sache que ça sera pareil pour moi. Même si nous aurons une vie chacune de notre côté, même si nous serons trop occupées pour se voir tous les jours, ça ne m'empêchera pas de penser à toi et de me demander comment tu iras. N'oublies pas que si tu as besoin de quoique ce soit, tu peux m'envoyer un hibou. Je répondrai aussitôt."

    Sans comprendre, je la vis ensuite détacher une chaine qu'elle portait autour du cou. Un pendentif en forme de biche. Elle lui avait autrefois expliqué que ce cadeau lui venait de ses parents. Aussi, lorsqu'elle la lui posa dans sa main, Marlène secoua la tête vivement, prise de cours.

    "Lily, je ne peux pas... c'est...enfin, c'est à toi. Ça vient de tes parents, c'est beaucoup trop personnel et important pour toi."

    Mais Lily était têtue lorsqu'elle le voulait, et Marlène comprit très vite qu'elle ne pourrait lui faire changer d'avis. Elle se mordit la lèvre, et finit par hocher une nouvelle fois la tête.

    "D'accord... j'en prendrai soin. Je te le promet." Sans attendre, elle attacha la chaine autour de son cou pour ne pas la perdre dans une de ses poches. Elle l'observa quelques secondes, et la fit glisser en dessous de sa chemise, comme pour la mettre à l'abri. Après quoi, elles rejoignirent les autres. Comme le disait Lily, il valait mieux le faire, sans quoi elles risquaient de fondre en larme dans les bras l'une de l'autre. La gorge serrée, elle se retrouva de nouveau aux côtés de Remus. Et après avoir glissé quelques mots à ce dernier, Lily disparut aussi sec. Une vraie tornade. Mais Marly savait qu'elle la recroiserait d'ici la fin de la journée. Du moins, elle l'espérait.

    Elle reprit donc sa conversation avec Hécube qui lui expliquait à présent qu'elle aimerait être professeur. Ce à quoi elle répondit :

    "Professeur ? Ce serait vraiment génial. Tu pourras rester à Poudlard pour toujours, comme ça !"

    C'était une remarque un peu naïve, voir même enfantine, mais c'était tellement vrai. Marlène considérait vraiment Poudlard comme LE lieu parfait à proprement parlé. Aussi, la perspective d'y retourner en tant que professeur lui paraissait vraiment l'idéal. Dommage qu'elle n'avait pas la fibre pour cela. Son rêve était tout autre. Elle devait "abandonner" Poudlard. Elle en était là dans ses pensées quand, venu de nul part, de la pâtisserie la frappa en plein visage. En moins de temps qu'il ne faut pour le dire, elle était barbouillé de crème collante et désagréable au possible. Une expression de surprise, d'horreur, puis d'offuscation s'échappa de ses lèvres. Le souffle court, elle se sentait totalement... ridicule. Quelqu'un venait de la ridiculiser devant la totalité des élèves de Poudlard. Oh, bien sur, tout le monde ne s'en était pas rendu compte. Mais ceux aux alentours avaient pu profiter du spectacle. D'autant que leurs exclamations n'avaient pas été des plus discrètes. Quelques secondes plus tard, elle était de nouveau immaculée grâce au sortilège de Remus, mais le rouge de ses joues témoignaient encore de sa colère et de sa honte. Quand il demanda s'ils avaient vu quelques choses, Marlène, elle, parcourut la foule des yeux. Elle crut un instant croiser le regard de Severus. Mais elle ne put déchiffrer son expression. Cet accident venait-il de lui ? Cherchait-il à la ridiculiser volontairement ? Rien n'était sur... elle n'était même pas sur que ça vienne de lui mais... peu importe ! Portant ses mains sur son visage, Marlène baissa un instant la tête pour reprendre contenance. Les autres à côté d'elle continuait de parler. Hécube alla même jusqu'à prendre Remus dans ses bras. Bien qu'elle le voit, et qu'elle n'en pense pas moins, Marlène ne pipa mot. Elle était encore trop bouleversée pour faire quoique ce soit, ou réagir. Déjà sur les rotules à cause de la fin d'année et du départ de demain, ce petit épisode de la pâtisserie n'avait rien arrangé, même si les autres semblaient ne plus y faire attention.

    Soudain, toute cette foule lui donna l'impression d'étouffer. Venue de nul part, cette sensation la prit de court. Et lui donna la tête qui tourne. Posant une main sur le bras de Remus, elle dit :

    "Excusez-moi. Je vais prendre un nouveau verre, je reviens."

    Et profitant de cette excuse, elle s'éloigna. Bien qu'elle désire rester auprès de Remus, et ses amis, elle ressentait le besoin à présent de prendre l'air. Ils étaient dehors, mais la foule l'empêchait de profiter complétement de l'extérieur. Elle se dirigea donc vers un endroit plus calme, où peu d'élèves se trouvaient. Là, elle trouva un endroit où s'asseoir et s'y effondra littéralement. Calant sa tête dans une de ses mains, elle se mit alors à observer les gens devant elle, reconnaissant la plupart d'entre eux, songeant que cela allait être étrange de ne plus revoir toutes ses têtes connues, appréciées comme détestées. Ses yeux se posèrent de nouveau sur le groupe de Remus, Hécube et Ewan. Juste quelques secondes et elle les rejoindrait. Elle ne voulait pas paraitre malpoli. Elle avait juste eu besoin d'un peu d'air et de solitude durant quelques minutes. A cet instant, Marlène se demandait quelle surprise leur réservaient encore les maraudeurs. Elle espérait rien de trop...trop ! trop humiliant, ou ridicule pour certains. Mais les connaissant, et sachant que l'heure était "grave" à cause de leur remise de diplôme, cela l'étonnait grandement.

avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: ✩ Dernier jour à Poudlard avec les Maraudeurs.   Mar 18 Oct - 19:56

La Lumière ne put s’empêcher de rire quant aux attitudes de ses deux compatriotes de la maison des Aigles. S’intrigant de quelle boisson elles avaient pu abusé, Lyra répondit à sa question, entrouvant son sac et lui montrant une bouteille de vodka. Amusée, Lux ne put que remarquer que lorsque « les douceurs de son pays » avaient été bu en grande quantité, la Serdaigle se retrouvait avec un accent bien plus marqué que d’habitude. A peine elles eurent le temps d’échanger à ce sujet que Black Senior arriva et calma la bonne humeur dont était emprunte Lux jusque-là. Et ce de manière assez radicale. Elle tenta tout de même d’en faire complètement abstraction. L’ignorance était, semble-t-il, la meilleure des solutions. L’intérêt de Lux se porta alors sur Dana et Lyra. La fille, si sage d’habitude, de la Ministre était clairement pompette. Elle avait pris son courage à deux mains et parlait pour répondre à Sirius. Quel exploit lorsqu’on sait que la petite blonde n’a d’yeux que pour lui, sans jamais avoir osé lui dire. Les deux Aigles firent mine de n’avoir aucune boisson en leur possession ce qui fit rire Lux sous cape. La Lumière se pencha vers Lyra pour lui répondre discrétement :
« Effectivement, je vois tout à fait ce que c’est. Dommage qu’il y est un prof dans le coin, j’aurais bien voulu goûter cette petite spécialité moi aussi ! »
Ce sur quoi Lyra avait joué les innocentes aux yeux de Black au sujet de l’alcool. Elle déclara alors qu’il allait lui manger l’année prochaine ce qui aurait pu tuer Lux sur le champ. Elle ne dit cependant rien, n’en pensant pas moins. Bizarrement, elle, elle était ravie de leur départ à ces quatre cinglés ainsi que celui de leur copine. Lux se demanda d’ailleurs ce qu’elle voulait à Over. Ce dernier avait toujours haït Lux et celle-ci lui rendait bien. C’était presque un accord de principe : on ne se connait pas, mais de toute façon, on se déteste, c’est tout. De toute façon, il ne lui revenait pas avec sa tête de binoclard…

La Lumière regardait cet échange sans réellement participer. Jusqu’à ce que le prof, en pleine discussion avec quelques élèves de Gryffondor ne tourne le dos. D’un petit coup de baguette, Lux fit voler un verre, rempli au tiers de jus de citrouille, du buffet jusqu’à elle. Soudain un fin filet de boisson vint alors virevolter dans son verre. Elle avait fait cela discrètement, seule Lyra, la propriétaire de la dite boisson et du sac dans lequel elle se trouvait avait du s’en rendre compte.
«Je t’en amènerai de chez moi !»
Lui dit-elle amusée dans un murmure. Soudain, elle sentit quelqu’un lui tapoter l’épaule alors qu’elle prenait une gorgée de son petit mélange. Aïe, les deux Black de nouveau réuni. Visiblement Regulus avait pris le même parti que Lux, soit ignorer l’ainé de cette famille. Un sourire radieux éclaira le visage de la Lumière.

Un bras du Serpent vint entourer les épaules de Lux. Ce dernier lui reprocha alors de ne pas l’avoir attendu pour venir ici. Lux prit une petite mine outrée :
«Tu plaisantes ? Tu es parti avant, il n’y avait plus personne dans la salle commune. Je n’ai croisé que Mélanie ! T’es gonflé quand même ! Tu étais où d’ailleurs ?»
Lux regarda un peu autour, mais vu la foule, la tâche n’était pas aisée. Elle cherchait après son frère, peut-être était-il venu avec Regulus ? Ces derniers temps, il n’arrêtait pas de disparaitre à droite et à gauche, souvent au bras d’une donzelle. Rarement la même qui plus est… Soudainement, Potter débarqua, l’air aussi aimable que le jour où il avait donné une retenue à Lux. Il parla alors de secret professionnel et embarqua Sirius avec lui. Ils se retrouvèrent alors tous les quatre sans avoir un mot à dire en plus. Elle lança un regard en coin à Regulus puis à l’attention de Lyra et Dana, elle demanda :
«Vous savez pourquoi on devait porter un maillot de bain ? En plus, vu ce qu’il vient de dire, ça sent une blague typiquement ‘Maraudienne ‘.»
En prononçant maraudienne, Lux avait miné les guillemets. Elle jeta un regard suspicieux envers les deux Gryffondor qui venaient de les quitter, puis haussant les épaules, l’air de dire, advienne que pourra, elle prit une bonne gorgée de sa boisson improviser.
« Presque aussi parfait qu’en Arménie Lyra ! Je crois que tu devrais en redonner à Dana. Elle a l’air toute triste depuis que son tendre s’est éloigné ! Hein Dana ?»
Elle avait dit cela un brin moqueuse et amusée. Elle prit appui contre Regulus. Au moins que cela serve les hommes…
Modo↯  Les filles et le quidditch ça me connait
avatar



Nombre de messages : 3250
Age : 18 ans.
Groupe : Les Maraudeurs, la Lumière, les ex-Lions et les beaux Joueurs de Quidditch.
Caractère : Drôle, dragueur, téméraire, courageux, fidèle, têtu, impulsif.
Crédits : : ava (c) What Else ; icon (c) Criminal Love
Date d'inscription : 28/08/2010




Sirius Black

Modo
Les filles et le quidditch ça me connait


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 33
MessageSujet: Re: ✩ Dernier jour à Poudlard avec les Maraudeurs.   Mer 19 Oct - 12:00

    HJ - Excusez-moi, tout le monde, c'est nul --'

    J'avais bien fait de rejoindre Lyra et Dana. Oh, bien sûr, Silvestri s'était invité à la fête, mais bon ... J'avais envie de passer un peu de temps avec les filles avant mon départ ... Mon départ ... Merlin, que cela faisait bizarre. Mon départ de Poudlard. Oui, dans quelques heures, je ne serais plus là. Et je ne reviendrais plus jamais à Poudlard, pas en tant qu'élève en tout cas. Je laisserai mon uniforme d'écolier, je passerai les portes de l'école, je rentrerai chez moi. Ou du moins chez James.

    Je soupirai, puis je chassais ces pensées de ma tête pour reprendre ma philosophie habituelle. S'amuser, ne pas penser au lendemain. Je me laissais donc tomber dans l'herbe avec les filles, sans accorder un regard de plus à Silvestri. Je ris quand Dana m'assura qu'elle n'avait commencé aucune substance illicite. Je l'observais un court moment. Ses yeux légèrement vitreux, et ce large sourire, non habituel pour une fille comme elle, qui était apparu sur ses lèvres ne me trompèrent pas.


      »» Mais oui, petite Dana, je te crois ... Malgré la réputation de jeune fille pure et innocente que tu peux avoir, je vois très bien que tu as bu quelque chose autre que du jus de citrouille, ce matin. lui fis-je avec un sourire amusé. »» Mais promis, je dirais rien à personne, et tu te feras pas punir ! ajoutais-je avec un clin d'oeil, connaisant très bien le respect que Dana portait aux réglements. »» Quand à Harry, Lyra ... Non, je ne sais pas. On a passé l'après-midi ici pour préparer ... Cette petite fête. dis-je avec un sourire mystérieux. »» Et on a permis à personne de venir, pas même Lily, Marlène ou Harry. Donc non, je l'ai pas vu.

    Je lui fis un sourire, avant qu'elle n'ajoute qu'on allait lui manquer. Je lui fis un sourire.

      »» Ben tiens, heureusement que je vais te manquer ! Mais toi aussi, tu vas me manquer Lyra. T'as intérêt à m'écrire, je compte sur toi !

    Puis la petite Dana ajouta quelque chose qui m'étonna au plus haut point, et j'éclatais de rire en posant ma main sur l'épaule de la jeune Serdaigle. Dana Lundy qui reconnaissait que s'amuser, ça avait des bons côtés ? Pincez moi, je rêve !

      »» Heureux que tu t'en rendez compte, Dana ! lui dis-je en riant. »» Et si tu veux s'amuser un peu, cet été, envoie moi un hibou, je saurais te montrer le chemin ! ajoutais-je en riant.

    Finalement, après s'être couchée dans l'herbe, Dana me demanda un indice. Un indice ?! Un sourire narquois s'afficha sur mon visage, et je secouais négativement la tête. Elles pouvaient toujours rêver.

      »» Nan pas question, pas d'indices ! Le seul que vous aurez, c'est que vous ne tarderez pas à savoir ce qu'on a prévu ... La première partie, du moins. fis-je avec un sourire mystérieux.

    Je vis une moue boudeuse apparaître sur le visage de Dana avant ... Avant qu'elle ne prononce les paroles fatidiques. Sous le grand chêne ? Je blêmis soudain. Que ... Quoi ? Cette ... La Mystérieuse Inconnue ... Celle qui m'écrivait des lettres, lettres auxquelles je m'étais mis à répondre, d'abord pour m'amuser, puis après par réel intérêt ... Cette fille-là, c'était Dana ?! Je restais bouche bée quelques instants, ne remarquant presque pas l'arrivée de mon frère Regulus. Ou du moins, si je le remarquais, je ne réagis pas, n'ayant absolument pas envie de lui parler aujourd'hui. Je balbutiais quelques mots à l'intention de Dana, en la regardant fixement. Elle était rouge de honte ou de gêne, je ne savais pas très bien. Je voulus lui dire que c'était pas grave, lui dire quelque chose, je savais pas vraiment quoi. J'avais toujours su que ces lettres avaient une réelle importance pour celle qui m'écrivait. Pour moi, ce n'était pas vraiment le cas. J'appréciais cette fille via nos lettres, mais bon. Ce n'était pas comme ça que la demoiselle aurait su me séduire, et à vrai dire, en lui proposant un rendez-vous sous le grand chêne - rendez-vous que j'avais presque oublié - je ne pensais pas vraiment à autre chose que de pouvoir découvrir qui elle était, car elle avait piqué ma curiosité ... Mais Dana ... Je ne pensais pas que ...

    Je fus cependant coupé dans mes réflexions par James qui m'attrapa par l'épaule en annonçant aux filles, et à Regulus, que le secret professionnel m'obligeait à les laisser en plan. J'esquissais un sourire, et je remerciais silencieusement Merlin et mon meilleur ami de me tirer de ce pétrin. Avant de m'éloigner avec mon cervidé préféré, je soufflais :


      »» Ah ! Vous savez, être un Maraudeur n'est pas de tout repos ! Toujours appelé par-ci par-là ! Je me vois donc dans l'obligation de vous laisser. Mesdemoiselles ... J'esquissais une révérence. »» Monsieur ... soufflais-je en accordant à peine un regard à Regulus. »» Je vous salue ! Et Dana on parle tout-à-l'heu ...

    Je n'eus pas le temps de finir ma phrase que je me fis entraîner par James à l'écart. Voyant la tête d'enterrement de mon poto, je lui lançais un regard étrange.

      »» Qu'est-ce qu'il se passe mon Cornedrue chéri ? T'as l'air aussi joyeux que ma mère le jour où elle m'a viré de la maison ! Non, quand même j'exagère ... ajoutais-je après réflexion en songeant que c'était dur de faire pire que ma mère ce jour-là. »» Bon t'as raison, il est grand temps de lancer les hostilités ... Où sont Lunard et Queudverd ?

    Je cherchais mes amis du regard et je ris en voyant Remus entouré de fille. Visiblement, Lunard était en train de draguer et ... et Peter en train de ... manger. Je soufflais, exaspéré. Il n'avait donc vraiment rien d'autre à faire ?

      »» On va les laisser à leurs occupations, hein ! fis-je avec un sourire. »» Rassure-moi, on a bien vu les antidotes ? Oui ... Ca va. Bon, c'est parti !

    Je sortis alors ma baguette, et je la remuais doucement tout en murmurant la formule compliquée que l'on avait élaboré pour ce sort de génie. Petit à petit, d'abord doucement, des gouttes se mirent à tomber sur l'assemblée. Des gouttes d'eau, tout d'abord tout à fait normales. Toutes les personnes présentes dans le parc levèrent les yeux, étonnés de voir de la pluie à cette période de l'année. Mais ils n'eurent pas le temps de râler. Les gouttes de pluie se mirent à grossir légèrement, de façon à ce qu'on les voit plus, et elles devinrent multicolores, juste au moment où je terminais ma formule, un large sourire aux lèvres. Tous les élèves, bien que mouillés, s'extasièrent devant la beauté des gouttes. James et moi, quand à nous, avions un large sourire amusé et moqueur aux lèvres, en voyant les changement qui s'opéraient sur les personnes autour de nous.

    Quelques secondes plus tard, la pluie magique cessa enfin, et j'éclatais de rire en voyant une assemblée de personnes de toutes les couleurs. J'avais prévu de dire un petit quelque chose pour les rassurer un peu, mais mon fou rire m'empêcha de prononcer le moindre mot. Peut-être que James prendrait l’initiative ...


    /!\ LES EFFETS DU SORT : Suite à la pluie magie qui a touché toutes les personnes présentes dans le parc la peau, les cheveux, bref, tout le corps de chacun des élèves s'est coloré d'une couleur au choix. Toutes les dix minutes, cette couleur change pour une autre. Il n'y a pas d'autres effets que ceux-là pour l'instant niark niark niark. Tous les élèves sont touchés, exceptés les Maraudeurs qui ont pris un antidote
Modo↯ Aigle en quête de sa prochaine proie !
avatar



Nombre de messages : 4217
Age : 17 ans
Groupe : Basilic - Serdaigle
Caractère : Douce - Mystérieuse - Méfiante
Crédits : : Gifs ; Octobre + RegyChou, Avatar ; Izzie
Date d'inscription : 30/04/2008




Lyra Badenov

Modo
Aigle en quête de sa prochaine proie !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 03
MessageSujet: Re: ✩ Dernier jour à Poudlard avec les Maraudeurs.   Ven 21 Oct - 21:54

Mais qu’est ce que ça peut être imbécile un garçon, je levais les yeux au ciel quand Sirius nous avait rejoint. Mais j’étais heureuse de le voir, bon d’accord, mon état d’euphorie était un peu du, à mon taux d’alcoolémie anormalement élevée dans mon sang depuis quelques minutes, et autant dire qu’au fur et à mesure ça n’allait pas en s’améliorant. En même temps, ce genre de truc, ça ne va que très rarement en diminuant vous me direz, mais peu importe, rhalala, tout bizarre dernier jour à Poudlard avant de reprendre les cours pour septembre prochain avec Regulus, Evey, Lux, Dana, ah elle serait trop cool l’an prochain, sauf qu’il manquera, Harry et Hannah ! Ah ouais, ah mais non, ça va pas être possible en fait, tant pis la volière aura beaucoup de boulot, voire peut être trop, je ne sais pas. Ouais peu importe on en reparle au mois de septembre prochain voulez vous ? Reconcentrons-nous ou quelque chose dans le genre sur la petite fête. Vraiment, nettement plus attrayante, maugréant des mots en mi-russe, mi-anglais, mi-dialecte de chez moi, bref, ça ne voulait plus rien dire. En fait, je réfléchissais, et ce n’était pas bon de réfléchir. Bon atout de notre journée ? Il faisait beau, ce n’était pas négligeable, on était en Angleterre par Merlin quand même.

D’ailleurs en parlant de boissons fortes, je reprenais en russe pour Lux, et être sure que personne autour de nous ait la bonne idée de comprendre notre conversation :


« Oh da ! En plus toi, ça doit être génial, mieux que la Moldavie. Tiens aussi, le soleil, il fait meilleur chez nous, enfin quoiqu’aujourd’hui. Bref, notre temps, estien ? Oh je ne sais pas, il est meilleur qu’ici je préfère. » Que de bêtises, que de bêtises que je racontais à la seconde. Peu m’importe, je me retournais rapidement vers Sirius quand il me dit quand même que je lui manquerai, enfin, il avait l’air plutôt ravie qu’il allait me manquer à moi. VIEILLE BRANCHE PRETENCIEUSE VA ! Et soudain le deuxième frère, ok d’accord là j’étais ronde en le regardant la tête à l’envers allongée sur l’herbe (euh, je vous l’accorde, bizarre comme position ! Mais je me comprends bien) « Mon préfet préféré ! Diiiiiis, tu me dois une danse quand il y aura de la musique tu te souviens ? » Fini, mais alors totalement fini la Moldave, elle se releva à un tiers, genre appuyée sur les coudes, souriant à Dana qui faisait une toute petite mine à la suite du départ de Sirius. Oh mais non, elle n’a pas le droit d’être triste pas elle, pour une fois que j’avais réussi à la sortir un peu de ses habitudes et même à lui faire profiter de mes saveurs moldaves. La question de Lux me titilla d’ailleurs les neurones, un maillot de bain. Ah oui c’est vrai, il était d’ailleurs déjà sur moi, viens me mouiller, tu verras j’ai déjà tout prévu ! « Tu crois qu’ils vont nous jeter dans le lac ? Tu me diras, ils sont capables de tout ! Ca reste les Maraudeurs… » Je me souvenais alors de ma première rencontre avec eux, j’avais passé l’après midi sur le bord du lac, j’avais alors retrouvé Torben quelques heures avant de les rencontrer. Et hop, on était allé trainer près du Saule Cogneur, et j’avais eu la bonne idée de m’avancer, et j’avais juste appris à voler ce jour là. Mais je vous jure, apprenez pas comme ça, déjà parce que ça fait super méga trop mal, et en plus, je suis restée allongée deux jours avec un mal au ventre mais juste pire que mémorable, paie ta rencontre merci quoi.

Balançant quelques mots en russe, et en riant à nouveau à l’égard de Lux
« Ah, oui ! Mais n’oublie pas de m’en ramener quand tu iras, je ne suis pas prête de rentrer en Moldavie moi si tu veux mon avis. » Puis souriant à Dana, je lui fis un signe pour lui dire en gros « Tu en reveux ? » De la conscience ? Aucune, mais alors juste mais rien. J’avais les neurones morts, c’était la fin de l’année, les examens étaient passés, je vous jure que là, nous n’avions besoin que d’une chose, rire, et s’amuser, d’ailleurs, les trois filles que nous étions, l’avions je crois bien mis en pratique. « Oh il pleut ? Oh Lux t’es rouge ? Reg’ t’es bleu ? BORDEL DE DRAGON PAS FRAIS JE SUIS VIOLETTE ! » Dis-je en me relevant manquant de tomber par la même occasion. « Nom d’une Morgane et d’un chaudron pas propre, pourquoi je suis violette ! Je veux pas me transformer en aubergine moi ! »
Modo↯  Serpentard, fiancé et pas fier de l'être
avatar



Nombre de messages : 5032
Age : Dix sept balais.
Groupe : Serpentard, Préfet-en-chef, Capitaine de l'équipe de Quidditch.
Caractère : Emmerdeur, intelligent, sarcastique, boudeur, austère, dragueur, imprévisible.
Crédits : : (c) Liloo_59 + (c) signature --> love.disaster
Date d'inscription : 14/07/2010




Regulus A. Black

Modo
Serpentard, fiancé et pas fier de l'être


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: 1 rp
Bonus: + 48
MessageSujet: Re: ✩ Dernier jour à Poudlard avec les Maraudeurs.   Sam 22 Oct - 10:44


Le rire, rien de tel pour oublier.
Finalement, Regulus était bien content d'avoir échapper à l'affrontement Severus-Lily... Il avait perdu beaucoup d'estime pour la Sang-de-Bourbe depuis qu'elle s'était attaquée à Lux l'autre jour. Cela ne lui avait pas plu, mais pas du tout ! Pour qui elle se prenait celle-là ? En tout cas, cela avait été une très mauvaise idée de chercher des noises à son amie... Severus agissait très bizarrement à chaque fois qu'il s'agissait de cette fille, et le Serpentard ne comprenait pas vraiment pourquoi. Elle n'avait rien d'extraordinaire, Lily. Enfin, d'après ce qu'il savait, ils avaient vécu une partie de leur enfance dans la même ville ou quelque chose comme ça... Cela ne regardait pas Regulus, et il s'en fichait pas mal de toute manière. Sev' faisait ce qu'il voulait avec qui il voulait. Aussitôt arrivé, Lux s'indigna et riposta. Pourtant, Regulus n'avait vu personne dans la Salle Commune en descendant, étrange... Il avait même attendu un bout de temps dans le dortoir, espérant que Nox le rejoigne, mais apparemment, celui-là avait encore bien des choses à faire avant de quitter Poudlard... Peut-être se faire une dernière fille... Ces derniers temps, le jumeau Silvestri disparaissait souvent et découchait. Le Serpentard, quant lui, avait perdu le goût à ça il y avait déjà quelques mois. Il était fatigué de la situation dans laquelle il se trouvait, mais ignorait encore comment s'en sortir. Mais pour le moment, il devait profiter de ses amis, il ne savait pas si il les reverrait de si tôt.
« C'est toi qui dit ça ? J'y crois pas ! J'ai poireauté comme un abruti dans le dortoir, et tout ça à cause de ton frangin qui m'a en réalité abandonné... Je le cherche toujours d'ailleurs... Mais où est-ce qu'il peut bien se cacher ? J'ai l'impression qu'il ne fait que ça en ce moment... Jouer à cache-cache. »
Bien entendu, rejoindre Lyra et Lux était une bonne idée, mais rejoindre son frère.. Brrr. Pas cool. Lui qui souhaitait passer une journée tranquille... D'ailleurs, celui-ci paraissait sonné, pourquoi, il en savait rien, et s'en occupait comme de sa première chaussette. Potter les rejoignit, et la compagnie de Sirius leur fut dispensé. Pour une fois que le Gryffondor avait un peu de jugeote... Regulus était bien plus tranquille sans eux. Lux affirma alors à quel point la boisson était bonne. Le Serpentard sentit une légère pression sur sa poitrine lorsque la jeune fille s'appuya contre lui. Profitant de la proximité de leurs deux corps, il lui piqua la bouteille des mains pour en boire quelques gorgées lui aussi.
« Bah quoi, faut bien partager non ?»
Puis, il la passa à Dana, qui semblait en avoir besoin. Tout à coup, Lyra sembla enfin s’apercevoir de sa présence. Elle avait l'air un peu.. euphorique ? Regulus l'appréciait aussi pour ça. Ses élans de folie le faisaient rire, et l'emmenait dans un monde totalement différent du leur, un monde où tout était bien.
« T'inquiète pas Lyra, c'est toujours d'actualité. Je ne vais pas oublier ça ! Promis l'an prochain, je parle au préfet-en-chef et à la préfète-en-chef pour leur demander ce qu'ils en pensent. »
En effet, Lyra et lui avait eu une grande conversation il y a quelques semaines, et ils leur étaient venus à l'esprit qu'un bal pourrait apaiser les cœurs des élèves, malgré ce qu'il s'était passé lors du dernier... Mais il fallait passer à autre chose non ? Il était temps. Lyra divaguait pas mal. Regulus leva les yeux au ciel en sentant une goutte sur son visage. En juin ? Il n'avait pas plu depuis longtemps.. C'était inattendu. Étrangement, ces goutes grossirent, grossirent, grossirent, et il comprit. C'était un coup des Maraudeurs. La pluie, c'était ça leur blague ? C'était bien peu. C'est ce que cru Regulus jusqu'à que Lyra dise : « Oh il pleut ? Oh Lux t’es rouge ? Reg’ t’es bleu ? BORDEL DE DRAGON PAS FRAIS JE SUIS VIOLETTE ! » Le Serpentard lâcha Lux et se plia en deux tellement il riait. Lyra était aussi violette qu'on pouvait l'être. Regulus ne se souciait même pas du fait que lui-même, d'après Lyra, était bleu. Il ne pouvait pas s'arrêter de rire, il ne le pouvait. C'était trop drôle. Trop hilarant. D'accord, les Maraudeurs marquaient un point.
« Lyra, tu ressembles d'avantage à un violet raisin qu'à un violet aubergine tu sais ! Ma pauvre Lux, tu es rouge maintenant, de la couleur des gryffons, t'as pas honte ! Moi j'suis bleu comme un Aigle ! J'ai toujours voulu être un oiseau ! »
Pour dérider sa Serdaigle préférée, Regulus attrapa la main de Lyra et brusquement la fit tournoyer comme un prélude de leur prochaine danse, ou comme un souvenir de la valse qui les avait liée dans le parc de Poudlard. Il riait, et était avec ses amis. Rien de tel pour oublier. Il se sentait libre, libre, libre. Et ça, c'était ce qui importait.
Serdaigle↯  Mon intelligence est au service de l'AFT
avatar



Nombre de messages : 1000
Age : 15 ans
Groupe : Elève ; Serdaigle
Caractère : Autoritaire - Perfectionniste - Sérieuse - Méticuleuse - Orgueilleuse - Butée - Insensible - Froide - Mauvaise Perdante - Fiable
Crédits : : avatar (c) Lo ; signature (c) super-charlotteuze ; gif (c) inconnu
Date d'inscription : 12/10/2010




Dana Lundy

Serdaigle
Mon intelligence est au service de l'AFT


Carte du maraudeur
Niveau magique: 6/15
Libre pour :: 1 rp
Bonus: + 08
MessageSujet: Re: ✩ Dernier jour à Poudlard avec les Maraudeurs.   Lun 24 Oct - 22:50

C’était dit. C’était fait. Tout le mystère qu’elle avait soigneusement entretenu s’était effondré en une parole. Et la réaction du lion était exactement celle à laquelle elle s’était attendue. Celle qu’elle craignait. Abasourdi, ahuri. Mais aucunement surpris dans le sens positif du terme. Stupide, stupide, stupide ! Et puis de toute manière qu’avait-elle espérée ? Que s’était-elle donc fourrée comme idées dans le crâne ? Bien sûr qu’il allait traiter l’information de la sorte. Bien sûr qu’il serait déçu. Elle garda la tête baissée, ne réagissant pas même lorsque Regulus rejoignit leur groupe. Non elle resta murée dans son silence. Sentant le regard de Sirius sur son dos. Elle avait envie de pleurer. Pourquoi ? Elle avait comme l’impression de ne plus maîtriser quoi que ce soit. De ne plus avoir le contrôle de son propre corps et de ses propres pensées. Elle releva légèrement la tête lorsque Potter intervint dans ce silence gêné entre les deux afin de sauver son ami. Plus tard. Oui c’est ça plus tard. Désespérée, anéantie elle laissa sa tête tomber sur ses genoux, hermétique aux conversations alentours. Plus rien n’avait d’importance, la magnifique journée, la fête des maraudeurs, les maillots de bains. Elle s’en moquait comme de sa première carte chocogrenouille. Stupide, stupide, stupide. Ce n’était pas comme si elle n’avait pas été prévenue. Nathanaël, Lux… Elle avait préféré ne pas les écouter, suivre son imbécile de béguin. Et voilà où il l’avait menée. A se lamenter lors de sa dernière journée à Poudlard. A finir dans le même état que toutes ses bêtas d’admiratrices qui pleuraient le départ des Maraudeurs.

Elle les laissa parler. Regulus, Lyra, Lux… Totalement effacée, voulant finir engloutie dans la Terre. Depuis quand une seule personne arrivait à la mettre dans cet état ? Pourquoi sentait-elle cette sensation de vide à l’intérieur d’elle-même ? Où était cette magie qui l’avait emportée quelques instants plus tôt ? Un frisson parcouru son échine, d’étranges picotement traversèrent tout son corps. Elle ne se sentait pas bien, étrangement différente. La tête lourde mais avec une profonde envie de reprendre de la plume du phénix. Elle le devait. Elle devait relever la tête. Regarder les autres. Leur parler et quitter la torpeur qui l’avait soudainement saisie. Mais par Merlin ! Qu’est ce que c’était dur ! Elle ouvrit les yeux. Pourquoi voyait-elle le jour ? N’était elle pas sensée être blottie sur elle-même. Merlin, qu’est ce que ça tournait. Où était-elle ? Et puis pourquoi est-ce qu’elle avait aussi mal au postérieur ?
Regard vitreux, elle ne remarqua pas tout de suite l’euphorie dans laquelle était plongée Lyra. Aubergine ? Comment ça aubergine ? Ah oui, sa couleur de peau. Sa couleur de peau ? Dana se mit à frotter ses yeux et remarqua avec peine que ses camarades étaient tous colorés d’une étrange manière. Et mouillés. Elle resta quelques instants à les regarder les yeux comme deux ronds en flan. Elle posa lentement la main sur ses cheveux afin de regarder si c’était aussi son cas. Le cœur battant, elle fit descendre son bras inspirant, expirant. Rose. Mais pas un rose naturel, non. Rose comme celui qui peut se voir dans le noir sans avoir besoin d’utiliser un lumos. Elle était phosphorescente. Mais c’était une blague ! Une immense blague ! Elle se mit à grommeler.

- J’aime pas le rose. Je prends ton violet quand tu veux Lyra.

Parler lui fut étrange. Elle ouvrit et referma la bouche à plusieurs reprises. Elle avait besoin de boire. De chasser l’étrange substance pâteuse qui l’empêchait d’articuler correctement. Elle regarda le verre dans la main de Lux et tendit le bras, le regard avide. La potion magique ! Voilà ce dont elle avait besoin ! Mais elle se rendit compte de quelque chose de bien plus intéressant, la bouteille présente dans le sac. Elle sortit du sien un verre nettoyé en vitesse avant qu’elles ne quittent la salle commune de Serdaigle et se servit afin de ne pas déranger sa camarade occupée à tournoyer avec Regulus Black.

- Lyraaaaaaaaa. Je m’en sers encore un peu. Je finirai pas tout. C’est promis !

Alors qu’elle avalait goulûment les gorgées, elle s’allongea sur le sol et observa le ciel dégagé. Y vit l’arc-en-ciel le plus étrange de toute son existence. Scintillant, magnifique. Elle pointa son doigt en se relevant afin de le faire remarquer à ses camarades. A cet instant-ci elle se rendit compte que son rose avait laissé place à un vert criard. Elle se mit à pouffer en sautant au cou de Lux.

- A y est ! Je suis devenue une Serpentard ! On est dans la même maison Luxinette ! T’es contente pas vrai ?


Elle qui n’avait jamais eu ce genre de contact avec qui que soit ne se trouva pas même gênée alors qu’elle enlaçait son amie, désormais aussi euphorique que sa préfète.
avatar



Nombre de messages : 7329
Age : J'ai eu, en Février, 18ans. Sinon je suis enceinte de 7mois à la date du 01 octobre
Groupe : du bien ! Parce qu'on a la classe *sbaff*
Caractère : Patiente - Courageuse - Téméraire - Tigresse - (Lunatique en ce moment, et à fleur de peau)
Crédits : : Ava(c)Kanala || ico(c)Fogliaverde
Date d'inscription : 08/02/2008




Lily Evans Potter

Fondatrice
Tyran et presque enceinte


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 24
MessageSujet: Re: ✩ Dernier jour à Poudlard avec les Maraudeurs.   Mar 25 Oct - 9:09


Severus était la dernière personne que j’avais encore de rencontrer aujourd’hui. Pour sur, je me serais bien passée de tomber sur lui. C’était ma dernière journée à Poudlard, et je ne voulais pas que quelque chose ou quelqu’un ne vienne me la gâcher. Avais-je envie de lui parler ? Non. Nous nous étions déjà tout dis. Il était le serviteur de mon ennemi, et il n’était plus l’ami que j’avais appris à aimer comme un frère. J’avais fini par tourner la page, passer à autre chose et arrêter de me demander ce que j’avais pu faire de mal pour qu’il en finisse par prendre une telle voie. C’était son choix, et il l’avait fait en sachant très bien que je ne le suivrais pas sur ce chemin et que nous finirions par ne plus nous côtoyer. J’avais tout fait pour préserver notre amitié, mais il me l’avait renvoyé à la figure. Non, le Severus que j’avais connu ne m’aurait jamais menacé. Il n’aurait jamais fais quelque chose qui aurait pu me nuire. Le Severus que je connaissais était un homme blessé par la vie certes, mais un homme au grand cœur, sur qui j’avais toujours pu compter. Maintenant, le Severus que j’avais en face de moi était un mangemort en quête de pouvoir, qui ne cherchait qu’à obtenir ce qu’il voulait par des moyens mesquins. Il n’avait plus rien à voir avec celui que j’avais tant aimé et je me sentais inévitablement en danger en sa présence. Une part de moi me disait qu’il ne me ferait jamais mal, mais une autre me criait de me méfier. N’avait-il pas failli ôter la vie de James ? Je ne pouvais plus lui faire confiance, et ma main se resserra sur ma baguette, rangée dans la poche de ma jupe. Je fis un pas en arrière m’apprêtant à m’en aller lorsqu’il me parla. Enfin lorsqu’il me bégaya des félicitations. Comme si elles étaient sincères. A d’autres. Je ne répondrais rien. De toute façon il n’y avait rien à dire, ni faire, si ce n’était partir. Mais le serpentard ne semblait pas vouloir me laisser en paix. Et j’étais trop polie – il le savait bien – pour m’en aller alors qu’une personne, aussi détestable soit-elle, me parlait. Il essaya, mine de rien, de me faire la conversation, mais aucun mot ne sortait de ma bouche. Lorsqu’il sorti sa baguette, je fis un nouveau pas en arrière. Je voulu sortir ma baguette, mais des bras que je connaissais vinrent m’enlacer. Aussitôt ma colère s’envola pour laisser place à toute l’affection que je pouvais porter à celui que j’aimais. Je ne pu m’empêcher de sourire et de resserrais mes bras sur les siens. Severus n’existait plus, il s’était comme envolé de mon esprit. Malheureusement, il vint bientôt tout gâcher. Si j’en avais oublié sa présence, James venait lui de la remarquer. S’interrompant dans sa phrase pour me chuchoter à l’oreille qu’il n’avait pas vu qu’Il était là, il finit par s’en aller aussi vite qu’il était arrivé.

James attends !

Mais il était trop tard, et mon fiancé avait déjà tourné les talons. Tout ça à cause de ce maudit Severus. Le gryffondor ne voulait pas faire d’esclandre, si bien qu’il s’en était allé plutôt que de s’emporter contre le serpentard, ce qui n’était pas une solution. De toute manière, il devait savoir que je pouvais m’occuper de ce dernier toute seule. Tournant mon regard vers ce dernier je lui dis sur un ton sec

Ca suffit Severus. Nous savons tout deux quel homme méprisable tu es devenu. Plus jamais, tu m’entends, plus jamais nous ne serons amis. Nous n’avons plus rien à nous dire et si tu souhaites bavarder ou que tu te sens seul, tu n’as qu’à te tourner vers tes nouveaux amis. Il est trop tard dans ton cas pour faire demi-tour. La marque que tu as sur l’avant bras en est la preuve –et oui je suis au courant–. Tu as préféré oublier la personne que tu étais pour assouvir une quête de pouvoir. J’espère sincèrement pour toi que tu ne le regretteras pas. Et même si c’est le cas, je ne serais plus jamais là. Je te demande de me laisser tranquille et de m’oublier. Je vais me marier, je vais devenir mère. Je suis on ne plus heureuse et je ne laisserais personne me gâcher mon bonheur. Et soit gentil, laisses mon chat tranquille.

Je lui dis une nouvelle fois ce qu’il savait déjà. Il avait fait ses choix, il avait choisi mes ennemis, et il en devenait un à mes yeux. Ce n’était pas en essayant de m’amadouer avec les dires que j’avais pu prononcer, ou en faisant « ami-ami » avec mon chat qu’il arriverait à me faire oublier l’être qu’il était. J’eu à peine fini de parler que je récupérais mon animal de ses bras par un accio qu’une sorte d’explosion retenti. Ça c’était un coup des Maraudeurs pour sur. Suivant les conseils qu’ils m’avaient donnés, je lançais un protego informulé, afin que leur blague ne me touche pas. Je ne savais pas ce qu’ils allaient faire, mais les connaissant, ce ne serait sans doute pas plaisant pour tous. Heureusement que j’avais pour fiancé le « Roi » des maraudeurs et qu’en plus j’étais enceinte, surtout que j’étais enceinte. Faute de quoi, je me serais retrouvée comme tous mes camarades, qui mouillés par la magnifique pluie qui tombait, voyait leur peau changer de couleur. C’était plutôt marrant à voir. Je lâchais mon chat afin qu’il puisse aller gambader plus loin, et ne pu m’empêcher de rire en voyant les couleurs que prenait les élèves de Poudlard. C’était vraiment de la belle magie qu’ils avaient mis à l’œuvre. Dommage qu’ils ne s’en servaient que pour jouer des tours et non pas pour obtenir des bonnes notes. Levant ma baguette vers le ciel, je me mis à formuler plusieurs incantations. Les nuages se rassemblèrent au dessus de moi, puis enchantés, l’un prit la forme d’un lion, le deuxième d’un serpent, le troisième d’un blaireau, et le quatrième d’un aigle. Ils s’enlacèrent, et le blason de Poudlard apparu dans le ciel. Je levais rapidement mon sort, ne voulant pas épuiser ma magie – on ne sait jamais ce qu’il peut arriver – et les nuages se dispersèrent.



_________________
Much as you blame yourself, you can't be blamed for the way you feel Had no example of a love, that was even remotely real. How can you understand something that you never had. Ooh baby if you let me, I can help you out with all of that. Let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. Let me love you And all your trouble Don't be afraid, let me help. let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. let me love you A heart of numbness, gets brought to life I'll take you there
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: ✩ Dernier jour à Poudlard avec les Maraudeurs.   Dim 30 Oct - 13:34

    Etait-il possible de passer une après-midi entière au côté des Maraudeur sans qu'il n'arrive rien de fâcheux, sans qu'ils ne fassent pas une grosse blague qui allait dégénérer ? A vrai dire, c'était bien parti pour le moment. Hécube était très étonnée de voir à quel point la fête se passait bien et dans le calme. Peut-être ne devait-elle pas se réjouir trop vite ? Il n'y avait pas de problème pour le moment, autant en profiter. Elle écoutait et parlait avec ses amis. C'était si bon d'être avec eux ! En plus, pour une fois qu'elle s'entendait avec Marlène... Celle-ci lui répondit que professeur était un très bon choix. Oui, certes, elle n'en pensait pas moins. A ce moment, Hécube s'apprêta à lui répondre et parler un peu plus longuement sur son choix, enchantée que quelqu'un l'écoute pour une fois... enfin, ce n'était pas que personne ne l'écoutait jamais, c'était elle qui ne parlait pas aux autres. Cependant, bien qu'elle soit dans un moment d'effort intense pour sociabiliser, elle ne put reprendre la parole. En tout cas, pas pour dire ce qu'elle aurait voulu dire. Elle venait de sauter sur Remus quand quelque chose d'immonde s'abattit sur la robe de Marlène. Enfin... ce n'était pas vraiment immonde, c'était un gâteau. Disons que cela pouvait être bon et agréable, dans une assiette, pour qu'on le mange. Mais écraser sur les vêtements de quelqu'un, de cette façon, cela la laissa bouche bée. Qui avait osé ?... En plus, quand on y ajoutait que c'était un si bon gâteau, parce qu'elle en avait goûté un comme ça, et c'était vraiment une offense de le gâcher. Mais le plus grave était de l'avoir balancé sur Marlène, bien sûr. Et pas seulement sur Marlène, sur n'importe qui. On n'envoyait pas des pâtisseries sur les gens dans un monde civilisé ! C'était forcément un Serpentard. Hécube chercha aux alentours en murmurant à Marlène:

    ♫ Oh Marlène, c'est... c'est... C'est honteux. Je ne sais pas qui a bien pu faire ça. Tu veux que je t'aide à nettoyer ? ♫

    Elle ne cherchait pas son accord: à peine avait-elle fini qu'elle se précipita sur Marlène et retira la crème et les morceaux de pâte qui étaient restés collés à sa robe. Remus utilisa un sort. Ah, oui, tiens, c'était une bonne idée aussi ! Honteux, honteux, honteux... Mais elle avait beau le répéter et le répéter encore dans sa tête, cela ne lui apporterait ni le coupable, ni réparation, ni vengeance. Voyons donc, qui étaient les Serpentard qui se trouvaient pas là ? Ou même, carrément, qui s'amusait à faire voler la nourriture ? En levant la tête, elle s'aperçut qu'il y en avait encore qui se baladait au-dessus de leur tête. Alors ça ! Et depuis combien de temps ce manège durait-il sans qu'elle ne s'en soit rendu compte ? Elle essaya de suivre leur trajectoire, s'apprêtant à retrouver ce petit cafard qui avait fait le coup. Hécube pouvait prendre un très mauvais caractère quand elle le voulait, et elle devenait redoutable, quoique toute petite et apparemment inoffensive. Toutefois, elle eut une autre priorité: Marlène s'éloigna alors pour aller prendre un verre, mais avec une expression qui ne lui plaisait pas beaucoup. Oh... était-ce à cause de Remus ? Evidemment, Hécube avait toujours remarqué que Marlène ne oyait pas d'un bon oeil la proximité qu'elle entretenait avec lui, et que cela participait certainement au fait qu'elles soient si peu amies. C'était dommage, dans le fond. En temps normal, la jeune fille aurait haussé les épaules et se serait remise à discuter avec quelqu'un d'autre. Mais comme elle était dans son jour de bienveillance et de sociabilité, elle décida de la suivre.

    ♫ Excusez-moi un petit moment... Je vais aller voir comment va Marlène... ♫

    Elle traversa la foule derrière la jeune Gryffondor et se trouva bientôt à ses côtés avec un petit sourire. Elle s'était littéralement effondrée par terre. Ce n'était quand même pas l'effet Remus qui lui faisait cela ? Il devait y avoir quelque chose de plus. La foule, peut-être. En effet, il y avait beaucoup de monde. Hécube ne savait pas trop comment l'aborder. Commencer stupidement avec un "il fait beau, n'est-ce pas ?" lui paraissait stupide et complètement inapproprié. Elle ne voulait pas lui faire peur, juste être gentille avec elle. Malheureusement, elle avait un peu de mal avec la partie "être gentille", car cela ne lui arrivait pas souvent. Finalement, elle décida de s'asseoir juste à côté d'elle.

    ♫ Est-ce que tout va bien ? ♫ commença-t-elle en se disant que la question était stupide. Si tout allait bien, elle ne serait pas allongée ici, elle serait avec eux tous de l'autre côté. ♫ Question idiote... Ecoute, si je te dérange tu le dis d'accord ? Mais moi je voudrais te parler d'un truc... Tu sais Remus ? Bah c'est comme mon grand frère. J'ai vraiment besoin de lui. Je l'aime beaucoup. Mais j'aime aussi qu'il soit heureux avec toi, parce que c'est clair qu'il l'est, alors qu'en général il est plutôt triste. Alors... Si tu pouvais me rendre un service... Quand je ne serai plus là pour le surveiller, tu le feras pour moi, n'est-ce pas ? ♫

    C'était une drôle de demande, parce que sur eux deux, c'était elle qui avait le plus besoin d'être surveillée, même si elle n'allait pas l'admettre de si tôt. Et quant au fait qu'elle aimait quelqu'un d'autre, elle le garderait pour elle. Surtout qu'elle ne put placer une autre phrase, une confiserie volante attira son attention. Et par la même occasion, quelques paroles hors de la foule lui firent tourner la tête. Severus Rogue et Lily Evans, c'était une chose. Regulus Black qui s'éloignait, c'en était une autre, et bien différente. Ah ! Elle le tenait, son coupable ! C'était forcément lui. Elle le détestait. Elle s'excusa très rapidement auprès de Marlène, de toute façon elle comprendrait bien son départ, c'était pour elle qu'elle faisait cela. Hécube commença à marcher à grands pas vers Regulus, dépassa le petit groupe avec qui il avait l'air d'être juste avant et fut bientôt juste derrière lui.

    ♫ Eh toi ! Tu trouves ça drôle de gâcher la nourriture en la jetant sur les gens ? Et laisse-moi te dire... ta nouvelle coupe est complètement ridicule ! ♫

    En effet, elle ne savait pourquoi, les cheveux de Regulus venaient de prendre une couleur complètement délurée. Et pire encore, sa tête aussi: et ses mains, et sa peau, et... et tout, en fait ! Elle faillit éclater de rire... Mais avant, juste à temps, elle se rendit compte que ses doigts avaient viré au vert fluo. Elle poussa un cri. Mais qu'est-ce que c'était que cette bêtise ? Entendant une certaine agitation, voyant qu'elle n'était pas la seule concernée, et même que tout le monde se retrouvait multicolore à part quatre élèves, elle comprit. Elle était donc là, la grande surprise ! Brillant, c'était tout ce qu'elle pouvait penser.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: ✩ Dernier jour à Poudlard avec les Maraudeurs.   Mar 1 Nov - 2:08


James … ? Non, excepté une peur sans nom qui lui était montée jusqu’à l’échine, le jeune homme fut vite oublié de l’esprit compressé de notre cher Serpentard. Il avait un peu porté le regard sur son ennemi de toujours … Ennemi depuis ses premiers jours à Poudlard … Ennemi et Severus Rogue ne sut jamais pour quelle raison. Cet idiot et ces foutus amis s’amusaient sans cesse à le maltraiter. Pourquoi Severus se faisait maltraiter comme cela ? On désirait donc qu’il se défende. Oui, ce fut le résultat de tout ce harcèlement. Les Maraudeurs étaient des idiots, des imbéciles et …

Et Lily ne le laissa pas terminer ses phrases de réconfort, d’amitié. Tout son cœur était ouvert vers la jeune femme. Toute son âme se déversait pour protéger et aimer Lily Evans. Il aurait tant aimé qu’elle lui pardonne ses pêchés, ses défauts, sa faiblesse. Severus avait toujours désiré être le plus puissant possible pour contrer sa faiblesse. En son inconscient, en son âme il savait que ce pouvoir était pour elle. Son cœur arrêta de battre. Même le chaton sembla se recroqueviller ayant un peu peur de Lily mécontente … Non, en colère.

Severus avait mal. Encore une fois, heureusement l’arbre empêchait une chute malencontreuse de son corps n’ayant plus de force : il avait perdu toute sa force. Elle le détestait, elle ne voulait plus lui parler, elle ne voulait plus être son amie ni que lui se réconforte à ses côtés. Elle se fichait éperdument de ses sentiments, de ses regrets. Plus Lily déblatérait et plus Severus baissait la tête. Il ressentait sa gorge se serrer, mais les larmes ne venaient pas. Le jeune homme n’entendit presque pas que le chaton appartenait à la jeune femme qu’il s’échappa de ses mains. Ces dernières allèrent, avec la gravité, le long de ce corps qui n’était plus rien.

* Je vaux mieux que ça. Je n’ai pas besoin d’elle. *

Certes, ces pensés étaient fausses et Severus le savait parfaitement. Il avait le pouvoir, mais perdait pour de bon ce pour quoi il vivait. Alors que la jeune femme leva la tête à la suite du BOUM étrange, Severus ne bougea nullement. Il ne fit aucun geste ni ne sourcilla face au sortilège que ce jeta Lily. Une pluie fine se mit à tomber … Une pluie qui sembla le rafraîchir et heureusement. Son cœur cognait dur dans sa poitrine. Sa bouche tentait de parler à la jeune femme toujours présente sur ses devants, mais rien n’y fit. Il n’avait pas assez de courage. Il réfléchissait à sa vie … À ses choix. Pourquoi ? Pourquoi fallait-il perdre Lily ? Les Mangemorts … Le recrutement approchait et Severus Rogue ne pouvait plus reculer de son rôle dorénavant. Il allait être plus puissant certainement bientôt. Pourquoi se soucier de bête amour … ? Encore une fois, sa gorge le lacéra et il sentit une boule qui sembla vouloir réchauffer et picoter ses yeux une fois de plus en cette misérable dernière journée à Poudlard. Des éclats de rires surgissaient de par et d’autres dont le caractéristique de Regulus Black. Levant les yeux, Severus se rendit compte que tout le monde sauf les Maraudeurs, évidemment, et Lily avait une couleur de peau et de cheveux pétante. Sans sourire, entre la mélancolie et un soupir désespéré face à ces quatre bougres, il observa ses propres mains et approcha sa chevelure de ses yeux … C’était rose magenta. Il n’avait vraiment pas besoin de ça, mais à quoi bon : pour une fois, il ne fut pas l’unique victime. Ceci le rassura au moins un peu.

- Lily … Je suis … Désolé d’être si …

Bégaya-t-il sans élever le ton tant sa voix tremblait, tant ses yeux se remplirent de larmes observant l’ensemble des maisons de Poudlard former le blason de l’école. L’ensemble … Sauf lui. Lui n’en faisait pas parti. Marchant lentement, les mains dans ses poches, il s’écarta de Lily. La tête baissée vers le sol, Severus approcha le petit groupe formé par Regulus … Puis, il aperçut à nouveau le chaton. La petite boule de poil, blessée de surcroît, se retrouvait presque sous les pieds d.Evey, Rémus et compagnie. Le chaton allait se réfugier entres leurs jambes sans qu’ils en soient conscients. Autour se trouvaient d'autres élèves ce qui formait un bel arc-en-ciel.

Severus prit une inspiration difficile compte tenu de sa tristesse, mais se mordit les lèvres pour arrêter d’être aussi faible. Qu’il était bête et stupide en ces conditions. Le chaton allait … Même si Lily le détestait, Severus ne pouvait pas ne pas l’aimer. Son animal allait se blesser plus qu’il ne l’était actuellement. Notre jeune homme ne voulait certainement pas cela.

Il se pencha donc et alla récupérer le petit animal jusqu’à ce que … Oui, les genoux et mains au sol, le jeune homme touchait finalement le chaton. Toutefois, BOUF ! Oui, il venait de toucher malencontreusement les jambes de Marlène et, en se relevant, il perdit un peu l’équilibre pour accrocher Rémus … Ah bien, ce n’était pas sa journée. Timide devant les autres avec cette couleur affreuse, il sortit sa baguette magique et utilisa un Finite Incantatem … Sans résultat. Il soupira longuement tentant de paraître le plus fier possible.

- Pourquoi vous n’êtes pas colorés vous ? Je crois que c’est un peu injuste non ?

Demanda-t-il de manière sarcastique malgré un léger bégayement face à sa tristesse à l’encontre de Rémus. Son regard était neutre, sans sourire : il n’avait pas envie de le faire. Son ton de voix était bas, mais il se voulait assez rude malgré que ce ne fût pas totalement réussi.


EDITÉ ! Désolééeeeee Rémus. Bah, c'est la faute à Msn hier soir.

avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: ✩ Dernier jour à Poudlard avec les Maraudeurs.   Mar 1 Nov - 11:12


    HJ : Hécube, tu es au courant que Remus a déjà utilisé un Tergeo sur Marlène pour la nettoyer du gâteau ? x) Enfin moi j'dis ça j'dis rien hein... x) sbaffe! Fallait poster avant moi ah ah ah ! \O/

    Edit : Merci Hécube \O/


    Remus jeta des coups d'oeil autour de lui afin de dénicher quelque part les silhouettes de ses amis, mais hormis les brefs instants où il avait vu l'un à la suite de l'autre Sirius puis Lily, ils semblaient avoir tous disparu. En tous les cas, en jetant un coup d'oeil autour de lui, il n'apercevait ni l'un ni l'autre. Où était passé James ?... Un instant, son regard s'arrêta sur Severus au loin, qui n'avait toujours pas l'air très innocent et qui depuis plusieurs minutes semblait bien déterminé à ne pas regarder vers la direction où ils étaient. Enfin, laissons pour une fois le doute planer... Et si c'était lui, peut-être n'était-ce qu'un accident... Accordons-lui le droit à la présomption d'innocence... C'était le dernier jour de Poudlard ; tout le monde était réuni aujourd'hui pour une dernière fête ensembles, il était temps un peu de laisser derrière soi les querelles d'adolescent. Même si, du point de vue de la loi, Remus était considéré comme majeur, il était encore étudiant jusqu’à aujourd'hui du moins, et donc dès le lendemain il pourra se considérer réellement comme un adulte... Adulte, ce mot-ci lui faisait presque peur … Rien qu'en le prononçant...

    Dans quelques jours ils auraient donc quitter Poudlard... Déjà leurs valises faîtes les attendaient dans leurs dortoirs... A moins que déjà elles se trouvaient comme par magie dans le Poudlard Express à les attendre ? Remus laissa échapper un soupir. Dans quelques heures oui, tout aurait disparu... Il ne pourrait plus jamais – normalement, revenir ici... Il rangerait son uniforme de Poudlard dans un coin de son armoire, son uniforme et tous ses livres, ses ingrédients de Potions et tout ce qui se relatait à sa vie de Poudlard... Tout ce qui symbolisait une vie qui aurait alors prit fin.

    … Quand est-ce que la première partie de la surprise allait commencer ? Il aurait dû bien voulu savoir cela, d'où la raison pour laquelle il les recherchait des yeux à cet instant précis, mais de toute évidence ils se dérobaient à sa vue. Tant pis... Remus haussa les épaules ; il aurait bien voulu passer un peu de temps encore avec ses amis... Non pas que la compagnie des filles ne lui plaisait pas ; il aimait bien parler et passer du temps avec elles – et il n'était pas en train de draguer ! D'ailleurs, il avait déjà Marlène hein. Ce n'était franchement pas son attitude de draguer d'autres filles alors qu'il était déjà avec quelqu'un.... Mais on pouvait être gentil avec tout le monde hein ? Sans compter qu'il ne savait quand est-ce qu'il les reverrait elles aussi ; par conséquent il était ravi de pouvoir passer un temps avec elles. Durant la période des examens, il s'en voulait déjà de ne pas eu le temps de les voir assez !

    Voyant Marlène revenir vers lui et lui poser une main sur le bras, il tourna la tête vers elle et l'entendit lui dire qu'elle allait chercher un nouveau verre. Le jeune homme esquissa un sourire et la laissa s'éloigner, continuant cependant de la suivre jusqu'à ce qu'il ne puisse plus. Elle lui avait semblé étrange... Enfin si quelque chose d'important l'occupait, elle viendrait lui en faire part elle-même, non ? Il ne put toutefois s'empêcher de s'inquiéter. Pour s'occuper l'esprit, il retourna prendre un verre de jus de citrouille.

    C'est peu après que Sirius prit la parole d'une voix qui couvrit toute l'assemblée et fit taire tout le monde. Tous les regards convergèrent en direction de lui, suspendu sans doute à ses mots pour certains, impatients de savoir ce qu'on leur réservait. Remus, par curiosité, jetaient parfois quelques coups d'oeil à gauche et à droite pour surprendre quelques regards, ou ne serait-ce que pour essayer de voir Marlène qui serait revenu vers eux. Il ne pouvait vraiment pas s'empêcher de s'inquiéter.... Il ne capta même le départ d'Hécube, l'entendit à peine expliquer sa démarcher tellement sur le moment sa pensée était tournée vers une seule personne. Il possédait comme un sixième pour détecter chez les gens si ça allait ou si ça allait pas... Peut-être car lui-même savait ce que c'était d'être triste alors il savait ainsi en reconnaître les signes distinctif...

    …. En sortant de ses pensées, il fut à peine surprit de voir les filles restantes autour de lui – donc, Evey... - avec les mains, le visage tout rouge... Mais déjà, elle changeait encore de couleur et était à présent toute violette !! Evidemment puisqu'il était au courant ! Un léger sourire se fit sur son visage alors qu'il regardait les autres autour. Et bien, la foule était joliment dépareillée pour le moment ! Il se mit à chercher dans la foule s'il apercevait Sirius ou James, mais au lieu de cela, ce fut Lily et Severus qu'il vit de loin et fronçant les sourcils il essaya de deviner ce qu'ils se disaient... Cela n'avait pas l'air très charmant. Lily était en colère... Même de loin, il le reconnaissait. Au contraire de Severus qui avait plus l'air... malheureux ? Etait-ce possible ? Mais après tout, il s'était bien occupé d'un chaton... Il haussa un sourcil d'incrédulité lorsqu'il vit avancer alors ce dernier en leur direction. Sans faire un mouvement bien entendu en sa direction, ou ne serait-ce qu'un signe, il le laissa venir … Comme il sentait une petite tête au niveau de ses jambes, il regarda alors plus bas pour apercevoir un chaton. Ah c'était donc ça qu'il venait chercher ! Il se baissa légèrement pour déposer une caresse sur la tête du chat. Evidemment, lui aussi n'avait aucune couleurs étranges, cela n'affectait que les humains...

    Devant la tentative de « Finite Incantatem », il ne put s'empêcher d'être amusé en le laissant se rendre compte tout seul que cela ne servirait à rien... Injuste ? C'est vrai que lui, il pouvait comprendre ce qu'était l'injustice. Tout comme Remus d'ailleurs soit dit en passant, bien que trop de choses séparait les deux jeunes gens pour sans doute pouvoir s'apprécier un jour. Ce fut d'un ton neutre, mais toujours naturellement calme, qu'il répondit juste :

    « Il faut bien que l'on reste distinctif des autres... Soit dit en passant, ça te vas très bien, cette couleur. »

    Evidemment, il parvenait à conserver son sérieux... Ce qui n'aurait pas été le cas sans doute pour Sirius ou James.... Mais il parvint à contrôler l'envie de sourire à cette vision d'un Severus Rogue magenta. Il, n'avait pas vraiment besoin de cela... Remus pensait qu'il en avait assez subi comme cela durant sa scolarité sans pour autant en rajouter. En plus, il n'avait jamais participé aux blagues de ses amis à son égard... Sa seule faute résidait dans le fait qu'il n'avait jamais pu les raisonner assez pour leur faire comprendre que ce n'était pas forcément drôle pour lui et qu'ils devraient agir plus raisonnablement... Sa seule faute.
    Pitié ? Non, pas du tout, ce n'était pas de la pitié. Il compatissait juste un peu. Ou plutôt, il comprenait. Mais il y avait des choses qui ne peuvent pas se pardonner et actuellement il y avait des choses qu'il n'arrivait pas à oublier.

    C'est alors que détournant la tête et la relevant vers les nuages, il se figea... Certains nuages lui semblaient étranges... Il avait l'impression que certains d'entre eux... Il plissa un peu les yeux. Mais oui ! Le blason de Poudlard ! Là, le lion ! Là, le Blaireau ! Là, l'aigle ! Et là,... Le serpent ! Le blason de Poudlard. Le jeune homme sentit sa gorge se serrer en contemplant ce spectacle et il sentit une larme venir effleurer ses cils. Il bloqua les autres. Que Poudlard allait lui manquait. Les quatre animaux réunit dans le ciel dégageait une volonté d'unification. Il ne savait pas s'il n'y avait que lui à avoir cette impression, mais c'était la sienne. Unis, quoiqu’il arrive ; unis, ils devaient rester... Même si la réalité était toute autre... Il ne savait pas qui avait fait cela, mais c'était... Tellement beau qu'il ne put empêcher sa gorge de se serrer. Le temps de l'émotion passa ensuite et se dispersa … Au même titre que les nuages qui reprirent leurs formes habituelles...

    « Vous... Vous avez vu ? Là... Dans le ciel... »
    laissa t-il échapper seulement après être sûr de contrôler sa voix. Il ne savait pas s'ils avaient eux aussi vus ce qui était apparut ou s'il en en avait été le seul témoin, mais... Il avait comme l'envie de ne pas être seul à partager ce moment. Il tourna les yeux vers Evey, puis même vers Severus. « Le blason de Poudlard. Il était là. Dans le ciel. Je l'ai vu. » ajouta t-il pour simple explications. « Quelqu'un l'a fait. » Et il était certain d'une chose... Tous les élèves étaient occupés à échanger leurs impressions sur la couleur actuelle de leur épiderme, ils n'avaient sans doute pas penser à faire apparaître le blason de Poudlard dans le ciel. Donc, soit c'était un Maraudeur... En fait il ne voyait qu'eux, même si cette belle magie ressemblait à celle de...
    Lily... termina t-il pour lui-même... Il n'en était pas certain cependant... C'était juste... Une pensée. Une simple pensée qui venait de l'effleurer.
    A moins que ses amis avaient pensé à cela à la dernière minute ! … Mais normalement, ils avaient quelque chose du même genre de prévu pour la suite, mais ce n'était pas le blason de Poudlard...

    HJ : Dis donc les gens, vous lisez les rps précédents ? XD Parce que Severus tu t'es aussi trompé ! Marlène, pour le moment, s'est éloignée ! Et Hécube avec. Donc pour le moment il n'y a plus qu'Evey et moi lorsque tu arrives près de nous ^^
Modo↯  Serpentard, fiancé et pas fier de l'être
avatar



Nombre de messages : 5032
Age : Dix sept balais.
Groupe : Serpentard, Préfet-en-chef, Capitaine de l'équipe de Quidditch.
Caractère : Emmerdeur, intelligent, sarcastique, boudeur, austère, dragueur, imprévisible.
Crédits : : (c) Liloo_59 + (c) signature --> love.disaster
Date d'inscription : 14/07/2010




Regulus A. Black

Modo
Serpentard, fiancé et pas fier de l'être


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: 1 rp
Bonus: + 48
MessageSujet: Re: ✩ Dernier jour à Poudlard avec les Maraudeurs.   Mer 2 Nov - 12:09

Regulus n'avait guère envie de quitter Poudlard et de retrouver l'ambiance morne et morose du 12, square Grimmaurd. Surtout après la dispute qui se déroulerait surement une fois sur place. Il préférait de loin vivre au château, près de ceux qu'il aimait, et qui lui rendaient bien. Il ne fallait mieux pas se mentir, c'était un fait indéniable. Dans les bras de Lyra, la valse continuait encore et toujours, et le Serpentard commençait à avoir le tournis. Ce n'était pas si simple de danser lorsqu'on avait la tête bleue, et qu'on regardait son amie qui elle était violette raisin. La situation était risible. Il était impressionné du travail accompli par les Maraudeurs, même si jamais il ne leur avouerait, cela ne ferait qu'accentuer leurs grosses têtes, déjà bien énormes. D'ailleurs, Regulus trouvait cela stupide qu'ils soient épargnés par le sortilège. Cela aurait été bien plus amusant si personne n'avait pu y échapper, tout le monde aurait été à égalité, pour une fois. Fini les maisons, fini les disputes Serpentard/Gryffondor, juste des élèves s'amusant pour fêter la fin d'une année. Mais non, il fallait que Mônsieur Black, et Mônsieur Potter en fassent toujours trop. C'était certain qu'ils étaient tous les deux les grands maestro de cette blague.

Regulus lâcha Lyra une seconde lorsque quelqu'un lui parla. Il s’apprêtait à répondre à Lux que non, il ne danserait pas avec elle car il était bien trop occupé avec sa petite Serdaigle, mais se rendit compte que ce n'était pas la Serpentarde. Tiens, Hécube Stonewall. Le garçon la détestait. Pourquoi ? Il ne savait pas vraiment, mais depuis toujours, il n'avait jamais rien trouvé de bon en elle. Une fille totalement stupide, qui se foutait de tout, voilà ce qu'elle était, et Regulus ne pouvait s'empêcher de l'insulter dès qu'il la voyait, de lui faire ses plus grands yeux noirs, et parfois même, de se battre. Malheureusement pour lui, il n'aimait pas se battre en public. Premièrement, cela nuirait à sa réputation, deuxièmement, il ne serait plus crédible comme préfet, et troisièmement... ce n'était pas vraiment dans ses habitudes de se battre avec des fillettes. Sérieusement... Qu'est-ce qu'elle avait contre lui cette gamine ? Et voilà qu'elle se mettait à le disputer, à le rendre responsable d'un crime qu'il n'avait pas commis ! Et quel crime ! Ohhhh... cette pauvre Marlène avait reçu une tarte sur sa robe... Quel misère, quel affront ! Elle n'allait jamais s'en remettre.
♫ Eh toi ! Tu trouves ça drôle de gâcher la nourriture en la jetant sur les gens ? Et laisse-moi te dire... ta nouvelle coupe est complètement ridicule ! ♫
Mais comment osait-elle s'en prendre à lui devant ses amis ? Comment osait-elle le défier et s'en prendre à sa coiffure ? Regulus était fâché, et avait perdu son sourire. Désormais, il la fusillait du regard, et si ses prunelles avaient été capable de lancer des sortilèges de mort, cela ferait longtemps que la pauvre Serdaigle serait à terre, raide, et sans vie. Il ne pouvait supporter qu'on fasse une remarque désobligeante à propos de ses cheveux, surtout que la jeune fille ne savait pas de quoi elle parlait. Regulus s'approcha d'elle à quelques centimètres de son visage. Elle n'était pas bien grande, la petite, pourtant, elle lui tenait tête. Il lui dit alors :
« Eh oh, tu te calmes la naine ! D'abord, on accuse pas les gens sans preuve ! Tu te crois intelligente parce que tu es à Serdaigle ! Désolé, ma chère, mais tu n'es pas arrivée à la bonne conclusion, donc, vérifie tes sources avant de te jeter sur moi comme ça. »
Bien sur, Regulus savait que le véritable coupable était Severus, mais que son geste n'était pas du tout volontaire, et que c'était un simple accident. Pas de quoi en faire un drame non plus ! Ce n'était rien qu'un bout de gâteau par Merlin ! C'était évident qu'elle n'était pas présente lorsqu'Eric avait engagé une sorte de bataille de nourriture dans la Salle Commune il y a de cela quelques semaines ! La pauvre gamine lui aurait collé un procès pour avoir "jouer" avec les aliments ! Mais pour qui se prenait-elle ? La police de la bouffe ? Bien entendu, il n'était pas question pour lui de dénoncer son ami, quand même ! Seulement, Regulus ne comptait pas en rester là. Déjà, elle avait osé se moquer de ses cheveux, la seule chose à laquelle il accordait un peu d'importance. Sans mauvaise intention, il la bouscula un peu pour lui montrer qu'elle l'agaçait, mais elle tomba par terre.
« Oh, ma pauvre, reviens dans dix kilos tu veux ? »
Ohhh... elle était vraiment aussi solide qu'une plume celle-là. Il n'avait eu qu'à la pousser pour qu'elle s'affale au sol. Fragile... comme une petite fille.
« Et puis, qu'est-ce que t'as à te moquer de mes cheveux ? D'ailleurs, pour ta gouverne, cela n'a rien à voir avec ma coupe de cheveux, c'est juste la couleur qui a changé, on parle alors de coloration, et non de coupe, alors quand on ne sait pas on se la ferme, ok ?»
Il la regarda avec mépris, et retourna à ses occupations. Il n'avait pas que ça à faire de se bagarrer avec cette idiote. Quelle sale gosse !
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: ✩ Dernier jour à Poudlard avec les Maraudeurs.   Dim 6 Nov - 0:54

Il était rare que la petite Lumière prononce quelques mots en russe. Même avec sa famille, l’anglais était devenu courant. Seule sa mère, leur de crise d’énervement se mettait à hurler avec cette langue qui représentait leurs origines. Alors cela amusait beaucoup la Serpentard lorsque cela arrivait avec Lyra. Si Lyra avait un accent lorsqu’elle parlait Anglais, Lux en avait un lorsqu’elle s’exprimait en Russe. Déjà, venant de York, son accent Anglais était très marqué, alors s’exprimant dans une autre langue… Toutefois, sa prononciation restait compréhensible. Mais si la Lumière ne pratiquait pas beaucoup, lorsque Lyra s’adressa à elle, Lux se demanda si elle n’avait pas tout oublié ! Les phrases qu’elle avait enchainé n’avait ni queue ni tête. Encore heureux, les yeux trahissant l’état joyeux dans lequel l’Aigle se trouvait, rassura quelque peu la Serpentard sur ses compétences linguistiques. Elle lui répondit à son tour en russe.
« Par Merlin, tu as l’air encore plus soule en Russe qu’en Anglais ma belle ! »
Elle ne put se retenir de rire

Regulus les avait alors rejointes et Lyra, toujours joyeuse, s’empressa de lui rappeler qu’il lui devait une danse. Le Serpentard lui reprocha de l’avoir fait poireauter car il n’avait trouvé personne dans la salle commune. Ils avaient dû se croiser. Quand il lui parla de Nox et de l’endroit où il était, Lux haussa les épaules l’air désabusé. Chercher son jumeau était devenu la nouvelle attraction de fin d’année… Même pour Regulus visiblement.

Lux promit alors à Lyra de lui rapporter de la vodka de son coin à elle. Entre deux, elle avait encore piqué quelques gorgées, et sachez que Lux ne tient pas du tout l’alcool… Regulus lui piqua alors la boisson des mains… Lyra se mit alors à crier qu’elle était aubergine, Lux rouge et Reg bleu. Quoi, comment ça ? Elle n’était pas saoule à ce point tout de même ? Mais lorsque Lux regarda ses mains, elle se rendit compte que la Serdaigle avait complètement raison. Une pluie multicolore, magnifique, il fallait l’avouer, leur été tomber dessus comme par enchantement et suite à cela, ils étaient alors comme par hasard devenu de couleurs étranges… Lux leva alors la tête vers le ciel comme pour trouver une solution à ce problème, mais ces yeux tombèrent sur des nuages en forme de blason de Poudlard. Quelle était cette folie ?

Ce fut le fou rire de Regulus qui fit revenir Lux sur terre. Elle lança un regard noir au Petit Roi alors qu’il lui disait qu’elle était à présent une Gryffondor. .
« Si tu m’insultes encore une fois, je te botte l’arrière train Reg’ ! Non mais franchement, c’est quoi ce truc ? On ressemble vraiment à rien là !»
Imaginez pour une Lumière qui tient à son apparence ce que c’est que se retrouver dans une couleur criarde… Regulus se mit alors à danser avec Lyra. Il avait l’air de s’être brisé quelques neurones… Le Quidditch sûrement. Détournant son attention des deux danseurs, Lux observa alors les gens autour d’elle. Tous étaient devenus colorés. Tous ? Non, il y en avait au moins trois qui étaient tout à fait normaux ! Avait-on besoin de citer de qui il s’agissait ? C’était donc ça leur surprise ? Brillant… Réellement brillant. Non, sérieusement, s’ils étaient aussi doués en sortilèges, pourquoi perdaient-ils leur temps avec des bêtises pareilles ? Mais à quoi s’attendre de mieux, venant de ces idiots prétentieux ?
Soudain, une chevelure blonde vint lui masquer la vue. Non, à dire vrai, une chevelure blonde et verte venait de se jeter dans ses bras. Lux venait elle-même de passer à une sorte de jaune criard abominable.
«A y est ! Je suis devenue une Serpentard ! On est dans la même maison Luxinette ! T’es contente pas vrai ? »
Lux se mit alors franchement à rire et ne put s’empêcher de serrer Dana dans ses bras.
«Maintenant tu es parfaite ! Et tu n’as plus aucune raison de douter de toi ! Mais fais moi profiter de la boisson que je vienne planer au même niveau que toi ! Parce que moi, devenir une Poufsouffle, c’est vraiment pas mon truc !»
La bouteille avait réduit à vue d’œil. Entre Lyra, Reg’, Dana et elle, il y avait de la concurrence. Lux sortit alors sa baguette qu’elle avait rangée quelques minutes auparavant et tenta de se souvenir, car la tête lui tournait déjà un peu, du sortilège que Nox lui avait montré. Après quelques secondes, elle pointa sa baguette sur la bouteille et cette dernière se retrouva pleine comme si de rien n’était ! Lux afficha un grand sourire !
« Et là, on dit merci à Nox ! Voici notre réserve Dana !»
Lux se mit alors à boire de bonnes gorgées. Après tout, il n’y avait pas de raison que tout le monde s’amuse sauf elle ! Et puis, vue comment elle tenait l’alcool, elle ne tarderait pas à rejoindre Dana et Lyra dans leur joyeuseté !

Soudain une voix nasillarde vint interrompre la bonne humeur générale. Tiens, une Serdaigle que Lux ne connaissait absolument pas. Tiens, elle bougeait vite en faisant du sur place celle-là ! La Serpentard tenta de comprendre ce qu’elle venait de penser. A bien y regarder, les choses autour d’elle commençait à tourner.
« Hey Dana ! Je sens la terre qui tourne !»
Dit-elle avec un grand sourire. Elle n’écouta pas vraiment la dispute qui venait de se déclencher entre Regulus et l’aigle. Elle vit seulement qu’Hécube venait de tomber les fesses à terre. Tirant Dana par le bras avec elle, tenant avec efficacité sa bouteille dans l’autre main, Lux se planta devant Regulus :
« Non mais c’est pas gentil Reg’ ! Déjà que la Terre tourne un peu vite aujourd’hui, comment veux-tu qu’elle tienne encore debout si tu la pousses !»
Lux le regardait avec une mine fachée les yeux pétillant et elle vacillait légèrement. Se tournant vers Hécube :
« Ceci dit, je vous ai toujours trouvé très terre à terre vous les Aigles. Tu me prouves que j’avais raison ! Sauf toi Dana ! Toi, tu es une nouvelle Serpentard ! Et moi une Poufsouffle ! Aloooors je dois faire comme Tetlan et courir derrière tous les garçon c’est ça ?»
Elle accrocha alors Regulus par un bras.
« Attrapééééé ! Ah, non, c’est pas drôle, je t’ai déjà eu toi…»

avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: ✩ Dernier jour à Poudlard avec les Maraudeurs.   Dim 6 Nov - 2:14


Eh bravo Severus se dit-il à lui-même. Comment vouliez-vous qu’un Maraudeur réagisse à une question sérieuse ? En vous la ramenant au visage évidemment. Cela lui allait bien : merci cher petit loup qui a bien failli anéantir littéralement ma vie pensa à nouveau le Serpentard n’observant plus du tout Rémus Lupin dans sa nouvelle blague ... À la Maraudeur. Oh ! Alors, pourquoi ne l’essai-tu pas idiot si cette couleur semble tant te plaire ? Ok, il fallait avouer que la colère et une mauvaise mine prit rapidement Severus Rogue depuis les quelques dernières minutes. Comme si … Oui, comme s’il remplaça la tristesse par la colère, la jalousie, la haine. En son cœur, il avait la nette envie de provoquer un truc … Oui, un truc horrible qui le ferait bien rire, mais pleurer ces idiots de garçons qui lui volèrent tout. En fait, surtout Potter : c’était lui le centre de tous ces soucis. Severus avait pratiquement oublié le chaton s’en rappelant par les petites griffes entrant dans la manche de sa chemise. Il porta alors un regard vers la petite boule de poils et sourit un peu, tout simplement. Soupirant, son cœur lui refit mal … Tout lui faisait mal de penser à Lily, oui absolument tout. Sa magnifique peau et ses cheveux changèrent alors au jaune canari … Ah, génial : de mieux en mieux.

- Ouais, comme si Lily veut vous faire passer un message. Que les élèves de Poudlard sont unis. Le fait que vous ne soyez pas touché par votre petit sortilège vous amènent bien bas et elle … Pff.

Soupira-t-il finalement incapable d’émettre une parole de plus avec cette boule qui lui remontait dans la gorge. Il avait parlé avec un sarcasme bien visible, mais plus ses pensées se tournèrent vers la jeune femme moins sa volonté était grande. Il se sentait faible devant cette forte et extraordinaire femme. Elle pouvait voir le bien partout, chez tout le monde … Sauf lui. Lançant un dernier regard au Maraudeur le moins casse-pied – si on pouvait le caractériser ainsi – Severus se détourna des deux Gryffondor violemment marchant au hasard parmi une troupe d’élèves tous plus colorés les uns que les autres. Eux aussi, leur couleur de peau et de cheveux changeait au fil du temps. Mais quels bandes d’imbéciles songea Severus. Avec autant de puissance, n’importe qui pourrait se rendre riche et célèbre … Hm, ils ne le sont pas déjà ? Un sourire en coin se fit à son regard. Oh ! Que cette haine était agréable lui faisant oublier son envie de tout laisser tomber … Son envie de se jeter dans le lac et disparaître parce que … Parce qu’il n’était plus rien au final. Son envie de crier sa douleur pour que tous l’entende. Non ! Ce serait trop idiot d’opter à cela. Le chaton avait gardé une couleur normale toujours gris et blanc. Severus avait peur d’affronter Lily pour lui redonner … Elle ne désirait plus le voir. Il la respecterait donc. Mais … Lâche ou respect ?

Durant cette pensée, Severus leva la tête en direction de Regulus et Hécube. Oh ! Peut-être cette dernière n’aima pas la couleur du petit Roi : elle semblait désirer lui sauter à la gorge pendant que … Oui, pendant que Lyra, Dana et Lux racontaient n’importe quoi comme si elles étaient totalement ivres. Planté là, Severus Rogue observa la scène un peu troublante, mais oh combien satisfaisante pour oublier vos tourments. Il semblait désirer se joindre à eux … Pour rire et s’amuser en leur compagnie. Pourquoi ? Il n’en avait pas la moindre idée. Toutefois, il se détourna de ce chemin força l’allure en sens inverse. Severus Rogue savait que Regulus lui demanderait ce qu’il s’était passé avec Lily et notre jeune homme n’avait nullement envie de parler de cela. Trop fier, il se dirigeait donc tout droit vers … James et Sirius. Malheur, la fierté pouvait vous attirer tant de problèmes. Il avait accéléré le pas, le regard machinalement en direction du sol, ses pas avançaient tombant dans les dénivellations plus on s’approchait du lac noir. Il caressait le petit chaton jusqu’à ce que … Son torse heurta celui de Sirius ce qui, par la force de l’impact – et peut-être aussi un réflexe du Maraudeur – envoya vers le sol Severus … Il eut à peine le temps de lever le regard pour connaître ce qu’il se produisait pour ressentir son genou toucher le sol. Dans un effort surhumain, le jeune homme serra les bras autour de la petite bête l’empêchant de tomber. Certes, le chaton émis un petit miaulement de douleur probablement.

- Qu … ?

Fit le jeune homme relevant finalement la tête apercevant Sirius Black sur ses devants et non loin James Potter. Son sang ne fit qu’un tour dans son corps et une peur sans nom remonta son échine. Il resta tétanisé incapable de bouger. Son esprit lui exposait deux plans soit de passer son chemin et aller ailleurs ou dire leurs quatre vérités à ses deux bougres. Malheureusement, ou heureusement, – hrm, passons, - Severus Rogue ne put rien faire cloué au sol par la peur. La peur de ses souvenirs, la peur des conséquences, la peur tout simplement. Son regard se détourna tentant d’apercevoir Regulus ou même une Lux totalement saoule. Même Rémus. Étrangement, Severus était certain que ce Maraudeur pourrait l’aider, mais ne se l’avouerait jamais.

- Al … Vous avez tout gagné. Non ?

Dit-il dans un murmure emplit de peur qui lui tiraillait les poumons tout comme l’estomac. Toutefois, il aurait voulu sortir un sarcasme bien visé aux deux jeunes hommes. Severus Rogue ne respirait plus se trouvant totalement stupide, mais il n’y pouvait rien. Il réfléchissait certes … Il tentait de remettre les deux jeunes hommes à leur place, s’ils regrettaient d’avoir tué sa vie. Rien ne sortit voir il se mit à trembler légèrement comme un poltron, un lâche à son grand dam.

Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: ✩ Dernier jour à Poudlard avec les Maraudeurs.   Dim 6 Nov - 23:33

Tout avait bien failli partir en sucette. James avait eu le malheur de s'approcher de sa fiancée, et il l'avait découverte en pleine conversation avec Severus Rogue. Son pire ennemi, l'être qu'il méprisait le plus sur terre. Lily ne semblait pas hyper ravie de se trouver là, mais cet asticot de Servilus lui taillait le bout de gras. Pour qui se prenait-il exactement ? Il croyait vraiment qu'après tout ce qu'il avait fait, il pourrait revenir vers Lily comme si de rien n'était ? Quel imbécile. A la vue de ce sombre idiot, James sentit son sang se figer dans ses veines, et il eut l'irrépressible envie de lui enfoncer sa baguette dans les narines. Heureusement pour le Serpentard, le Maraudeur célébrait son dernier jour à Poudlard avec ses amis, et il ne voulait gâcher la fête de personne. Il ne se lancerait pas dans une bagarre aujourd'hui, hors de question ! Alors, dans un effort surhumain, il abandonna sa fiancée à son ennemi et alla rejoindre son frère de coeur au pas de course. Il entendit bien Lily l'appeler et lui demander d'attendre, mais il fit la sourde oreille et continua droit jusqu'à Sirius. S'il faisait demi-tour maintenant, il cognerait sur le Serpentard et personne n'avait vraiment envie que ça se passe comme ça. Il attrapa donc Patmol par l'épaule en s'excusant très brièvement auprès d'un groupe de personnes qu'il ne portait de toute façon pas dans son coeur, et l'entraîna à l'écart.

Black lui demanda ce qui n'allait pas, en faisant une petite blague qui dérida notre Cornedrue. Bon, tout n'était pas perdu.

-Rien, t'en fais pas. Un léger problème de chauve-souris graisseuse un peu trop collante, si tu vois ce que je veux dire.

Sirius approuva immédiatement la demande de James, et il chercha du regard le reste de leur petit groupe. Remus semblait être devenu la coqueluche d'une horde de filles, et Peter se tenait près du buffet avec un Poufsouffle. Le jeune Potter approuva d'un signe de tête lorsque son frangin suggéra de se passer d'eux, et sortit sa baguette en même temps que lui pour lancer le sortilège. Ils avaient bossé dessus comme des fous, et ils avaient réussi à mettre au point une formule magnifique. De la belle magie, et ils ne seraient pas trop de deux pour lancer le sort. Hilare - et bien au sec -, le Gryffondor observa ses camarades se colorer peu à peu. Certains se retrouvaient carrément ridicules, et c'était bien évidemment le cas de Severus Rogue, qui était venu taper la causette à Remus. Il était en manque de contact humain ou quoi ? S'il continuait à tourner comme un rapace autour des Rouges et Or, James allait lui en donner du contact ! Il n'avait pas envie de se battre, mais fallait pas trop le pousser non plus.

Des mouvements suspects dans le ciel amenèrent notre Maraudeur à lever les yeux, et il vit un blason se former au dessus de leurs têtes. Le blason de l'école. Un sourire étira ses lèvres alors qu'il devinait sans peine l'auteure de ce sort : Lily. Une dernière fois, ils étaient tous réunis sous cet emblème. Demain, tous s'en iraient, une partie ne reviendrait jamais. La baguette le long de son corps, le jeune Potter cherchait sa fiancée dans la foule, désireux d'aller la retrouver. Non pas que la compagnie de Patmol ne l'excitait pas, mais il avait quelque chose d'important à annoncer à la jeune femme. Ca ne pouvait pas attendre. La scène qui se déroulait du côté de Regulus n'intéressait donc pas du tout notre Préfet-en-Chef, qui pourtant aurait été en droit d'intervenir auprès de tous ces mineurs qui se saoulaient comme des soiffards. En plein jour, au beau milieu du Parc, alors que des professeurs étaient présents... Ils étaient vraiment idiots. Avec un peu de chance, ils se feraient remarquer et passeraient leur prochaine rentrée en retenue !

Lily était invisible aux yeux de notre Capitaine, qui restait planté près de son frangin de toujours. Mais, occupé à scruter la foule, il ne vit pas Severus Rogue ramener sa fraise... Il entendit seulement le choc de son corps contre celui de Sirius. Apercevant le Serpentard au sol, il fronça les sourcils. Sa baguette était toujours dans sa main, et ce misérable serpent commençait doucement à l'échauffer. Il pouvait pas aller traîner avec les débiles de sa maison, pour une fois ? Peut-être qu'un peu d'alcool lui permettrait de connecter ses deux neurones, de réfléchir avant d'agir et de se faire des amis. James estimait s'être déja montré bien clément, de l'avoir laissé discuter avec Lily, puis avec Remus. Fallait pas trop non plus le pousser, jour de fête ou pas. Il murmura quelque de chose qui pourtant parvint clairement aux oreilles du jeune Potter, qui haussa un sourcil et s'approcha de lui. Il se baissa et l'attrapa par l'épaule, mais ne l'aida pas à se redresser. Au contraire, il maintenait une pression sur lui pour le garder à genoux.

-Oui, on a tout gagné. Bien plus que tu ne l'imagines, même. Et toi, Servilus, tu as tout perdu. Alors passe ton chemin, et dégage. Je n'ai pas l'intention de me battre contre toi aujourd'hui, mais si tu continues à essayer tristement de te mêler à des personnes qui n'ont aucune envie de souffrir ta présence... Il faudra peut-être te rappeler les bonnes manières, façon Maraudeurs. D'ailleurs, sympa ta couleur.

Il se redressa, sa baguette toujours le long de son corps. Il n'attaquerait pas le premier, mais il se défendrait si cet imbécile de Rogue décidait de faire des siennes. Il aurait dû s'en douter... Même lors d'une fête comme celle-ci, Servilus ne savait pas se tenir. Il était trop jaloux et trop idiot. Mais James ne craignait rien... Il l'avait affronté plus d'une fois, et puis Sirius était juste à côté de lui. Probablement la lavette graisseuse ne tenterait-elle rien. Mais juste au cas où...

-Dégage Servilo, et va plutôt importuner ceux qui ont la même marque que toi sur le bras... C'est pour ça que tu les as rejoins d'ailleurs, non ? Histoire d'avoir enfin des gens suffisamment intimidés par ton "pouvoir" qu'ils acceptent de te taper la causette. Alors va jouer avec eux.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: ✩ Dernier jour à Poudlard avec les Maraudeurs.   Ven 11 Nov - 23:31

    Pourtant il y avait des règles d'or. Un certain nombre de ces règles qu'il ne fallait pas oublier si on voulait qu'une entrevue avec Hécube se passe sans trop de dommages, de bosses, d'écorchures, de coupures, de sang, de bleus, d'oeil au beurre noir, d'os cassés ou autres petits incidents de ce genre. Alors pourquoi certaines personnes n'étaient pas fichues de les respecter ? Hécube était une pure pacifiste, tout le monde le savait. Peut-être qu'à cause de cela tout le monde croyait qu'elle était tout à fait inoffensive et qu'il n'y avait rien à craindre dans son cas. Ils se trompaient. Ils se trompaient tous ! Hécube pouvait devenir une vraie furie et ils auraient peur en voyant ce que ça donnait quand elle était énervée. Elle en arrivait parfois à perdre totalement le contrôle d'elle-même, au point d'en oublier tous les dangers et de se jeter tête baisser dans une bagarra d'où elle n'aurait pas pu ressortir vivante. C'était déjà arrivé une fois. A vrai dire, elle était encore là: pas une menace assez grande pour l'empêcher de recommencer. L'injustice lui était insupportable, tout autant que les offenses faites aux autres. Pouvait-on parler d'offense dans le simple fait de faire tomber un gâteau sur quelqu'un ? Eh bien oui ! Selon elle, c'était une offense, parce qu'en plus on en gaspillait la nourriture et c'était honteux d'agir comme cela. Regulus Black était quelqu'un de complètement stupide, méchant, sanguinaire, cruel, et elle en avait encore tout un sac de mots de ce genre pour le qualifier ! Elle le détestait Elle ne savait même plus pourquoi, c'était comme inné. Ah si ! En fait, elle s'en souvenait très bien ! Il lui avait complètement bousillé son devoir à rendre. Elle avait dû tout recommencer pour oser rendre quelque chose au professeur, alors que c'était pour le jour suivant. Maintenant, qu'est-ce qu'il osait dire ? Il la traitait de naine. Naine, elle ? C'était vrai qu'elle n'était pas super grande, mais lui non plus d'abord, et il se croyait plus malin avec cette tête de n'importe quelle couleur, et ces cheveux qui ne lui allaient pas du tout. Hécube était peut-être toute vert pomme maintenant, elle était forcément toujours plus belle que lui, parce qu'il ne ressemblait carrément à rien.

    ♫ Naine ??? NAINE ??? C'est MOI que tu traites de NAINE ??? ♫ première des règles d'or: ne jamais énerver Hécube. C'était une fille sensible qui prenait très mal les critiques qu'on lui faisait. Il suffisait d'un rien, même avoir une meilleure note qu'elle pouvait être vu comme une abominable insulte et cela aboutissait alors à la règle d'or numéro 2. Hécube en colère était pire que le calmar géant du lac. Elle pouvait les bouffer tout crus ces petits vers de Serpentard qui se croyaient de grands serpents ! Et même un serpent, ça ne vaut rien contre un aigle. Elle les boufferait quand même, dans tous les cas. Règle numéro 3, alors: Hécube était peut-être petite, mais pas tant que ses ongles ne puissent grimper jusqu'aux yeux de ses agresseurs. Déjà à l'école, elle maniait les coups comme un petit renard, elle était beaucoup plus maligne, elle savait injurier ou griffer mieux que les autres. Enfin, quand elle était vraiment très en colère. Elle voulait peut-être aussi se donner l'air dur et intelligente, qui sait ? Ce n'était pas important de toute façon. Du moment qu'elle pouvait mettre une belle droite quand le besoin était, c'était suffisant. Là, justement, il se trouvait que c'était amplement le moment. Regulus n'était qu'un sale gosse de riche qui se croyait tout permis juste parce qu'il portait le nom de "Black". Et d'ailleurs, elle ne voyait pas ce qu'il avait de formidable, ce nom. "Stonewall", c'était beaucoup plus musical et poétique, ça avait un sens profond qui devait inspirer la façon d'être d'Hécube. ♫ Je ne suis peut-être pas grande, mais assez pour pouvoir t'arracher les yeux ! ♫

    Elle n'avait même pas écouté ce qu'il disait. Elle n'avait même pas le temps d'ailleurs de mettre ses menaces à exécution: elle était déjà par terre. Il venait de la pousser, et elle s'y attendait si peu qu'elle était tomber. Déjà, elle s'était fait mal, mais elle avait trop de fierté pour que cela puisse paraître. Par ailleurs, il se moquait d'elle encore plus et bientôt fut accompagné par cette pinup dont Hécube avait oublié le nom et qui faisait semblant de la défendre simplement pour l'humilier encore plus. Lux, à ce qu'elle avait entendu. Cette fois, c'en était trop. Elle se releva d'un bond, oubliant qu'elle avait mal, que c'était une école et non un terrain de boxe, qu'on n'allait pas tarder à la regarder bizarrement. Et Lux, puisque c'était comme cela qu'elle s'appelait, était complètement bourrée, c'était clair. Elle ne servait à rien. Elle craignait. Hécube n'allait pas s'abaisser à son niveau et se préoccuper d'elle. Pourtant il y avait des règles d'or. ♫ BLACK ! Qu'est-ce que tu as ? t'es une mauviette ? T'as les foies ? Tu n'es même pas capable de tenir tête cinq minutes à une "naine", comme tu le dis si bien, tu t'en vas vite pour éviter de perdre une dent j'ai l'impression, mais reviens ici ! Tu es un imbécile, tu te crois tout permis et tu es complètement mal élevé. Je sais que c'est toi qui as jeté ce gâteau sur Marlène, alors tu n'as qu'à aller t'excuser, tu crois que ça te coûterait grand chose ? BALCK REVIENS ICI J'AI DIT ! ♫ Il lui avait tourné le dos, ce qu'elle ne put supporter. Immédiatement, elle se jeta sur lui et le frappa en pleine figure. ♫ MAIS ECOUTE MOI QUAND JE TE PARLE NON DE DIEU ! ♫
Modo↯  Serpentard, fiancé et pas fier de l'être
avatar



Nombre de messages : 5032
Age : Dix sept balais.
Groupe : Serpentard, Préfet-en-chef, Capitaine de l'équipe de Quidditch.
Caractère : Emmerdeur, intelligent, sarcastique, boudeur, austère, dragueur, imprévisible.
Crédits : : (c) Liloo_59 + (c) signature --> love.disaster
Date d'inscription : 14/07/2010




Regulus A. Black

Modo
Serpentard, fiancé et pas fier de l'être


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: 1 rp
Bonus: + 48
MessageSujet: Re: ✩ Dernier jour à Poudlard avec les Maraudeurs.   Sam 12 Nov - 8:55

Cette fille Hécube Stonewall ! Il ne pouvait pas la voir en peinture. Non en fait, il ne pouvait pas la voir tout court. Il la haïssait, et c'était réciproque, pour une raison stupide. Mais c'était un fait, et tout le monde l'acceptait. Mais qu'est-ce qui lui prenait de l'agresser de la sorte ? La dernière fois qu'on lui avait parlé comme ça, c'était précisément dans le Parc, lorsqu'Evans avait pété les plombs et s'était mis dans l'idée que Lux était quelqu'un de très très mauvais qu'il fallait corriger. Mais là... Étrangement, Lux était encore présente. Était-ce elle qui attirait les ennuis ou Regulus qui faisait venir ceux-ci à lui ? Le jeune Serpentard n'était pas du genre bagarreur, ou du moins, pas en public, lorsqu'une centaine d'élèves les entourait. Et puis, le cadet des Black avait retenu une leçon du match de Quidditch qui s'était déroulé quelques jours auparavant : les Serpentard sont plutôt mal-aimés. Il était fort probable que ces satanés Gryffondor se joignent à la dispute si celle-ci devenait trop.. bruyante... Mais Regulus considérait cette histoire comme terminée, cette idiote était à terre. D'ailleurs son amie Lux le remarqua et dit :
« Non mais c’est pas gentil Reg’ ! Déjà que la Terre tourne un peu vite aujourd’hui, comment veux-tu qu’elle tienne encore debout si tu la pousses !»
Regulus esquissa un vulgaire sourire. Narquois, il se retourna et ne porta plus un seul regard à la Serdaigle. Apparemment, Lux était complètement faite, complètement ivre. Soudainement, on lui tira sur le bras. La folie de la jumelle Silvestri se faisait plus grande et il ne put s'empêcher de rire. D'ordinaire, c'était lui qui buvait et elle qui riait de lui, ou qui le consolait, selon le contexte. Elles ne tenaient pas l'alcool, ces filles, Lux, Dana, et Lyra... Règle n°1 avec une personne à moitié saoule : Ne jamais la contrarier. Il rentra dans son jeu et lui dit droit dans les yeux :
« Oui c'est ça, Lux, tu m'as attrapé, c'est bien. Par contre, évite de t'approcher du Lac tu veux, je m'en voudrais si tu devais te noyer... »
Surtout que Regulus ne savait pas nager, cela serait pire que tout. Il n'avait jamais appris, c'est tout. Et n'avait non plus jamais vu la mer. En même temps, il ne voyait pas vraiment Orion et Walburga Black prendre du bon temps en passant un après-midi à la plage avec leurs deux fils. Fallait pas rêver non plus. Il repensait avec tristesse à son enfance minable mais une voix le sortit de sa stupeur. Tiens, c'était la naine qui revenait à la charge. Mais elle n'en avait pas eu assez ? Il allait devoir en venir aux mains par Merlin ! Mais avant qu'il ne puisse faire quoi que ce soit, elle se jeta sur lui. Surpris, Regulus tomba par terre, l'entraînant dans sa chute. Elle le frappa au visage. Le jeune homme ne vit pas le coup venir, mais rapidement, d'un geste vif, empêcha les poings de la folle de frapper de nouveau son si beau visage. Violemment, il la repoussa, se remit debout et dit :
« Écoute moi Stonewall, trouve-toi un autre bouc-émissaire tu veux ! Je n'ai rien fait, apporte-moi du Veritaserum pendant que tu y es ! Tu verras que je ne mens pas. Et pour ta gouverne, par le décret n°26 du règlement de Poudlard, je te colle tous les soirs de la première semaine de la rentrée, pour avoir frappé un élève. Et n'espère pas y échapper, car je n'oublierais pas. Et estime-toi heureuse que je ne demande pas à Potter ou Evans de t'enlever des points à ta maison. Le dernier jour, ça serait dommage non ? »
Savait-elle qu'il était préfet lorsqu'elle l'avait attaqué ? Regulus s'en fichait, c'était mérité. Il évitait d'abuser de son pouvoir, mais là, c'était justifié. Frapper un élève non mais ! Cela aurait été quelqu'un d'autres, il n'aurait rien dit, mais on ne tapait pas Regulus Black sans être puni ! Il sentit quelque chose couler de son nez. Par Merlin, il saignait. Cette furie était vraiment dingue !
Serdaigle↯  Mon intelligence est au service de l'AFT
avatar



Nombre de messages : 1000
Age : 15 ans
Groupe : Elève ; Serdaigle
Caractère : Autoritaire - Perfectionniste - Sérieuse - Méticuleuse - Orgueilleuse - Butée - Insensible - Froide - Mauvaise Perdante - Fiable
Crédits : : avatar (c) Lo ; signature (c) super-charlotteuze ; gif (c) inconnu
Date d'inscription : 12/10/2010




Dana Lundy

Serdaigle
Mon intelligence est au service de l'AFT


Carte du maraudeur
Niveau magique: 6/15
Libre pour :: 1 rp
Bonus: + 08
MessageSujet: Re: ✩ Dernier jour à Poudlard avec les Maraudeurs.   Sam 12 Nov - 21:32

Sans mentir, elle était heureuse. Qu’importe Sirius Black, qu’importe les échanges de lettres, qu’importe le pseudo rendez-vous au chêne. Non, là elle était près du lac, avec ses amis. Enfin, pas vraiment tous ses amis parce que Regulus et elle ce n’était pas vraiment un ami, ils passaient leur temps à s’envoyer des pics, et il lui tapait sur le système avec son air suffisant et son charme. BREF. Tous n’étaient pas ses amis, mais elle était au lac. Et il faisait beau. Whaou. Il faisait vraiment beau. Enfin avant que cette pluie arrive. Mais elle changeait de couleur, alors c’était drôle quand même. Il faisait beau et elle rigolait, crochetée au coup de son amie Lux. Depuis combien de temps n’avait-elle sourit sincèrement. Ça faisait un bien fou par Merlin, il faudrait qu’elle pense plus souvent à prendre, prendre… qu’avait-elle pris au juste ? Elle n’en avait pas la moindre idée mais c’était à refaire absolument. Lyra… elle aussi c’était une véritable amie. Comme on en faisait de rare.
Elle observa la Serpentard devenue Poufsouffle effectuer un tour de magie. Whaaaaaaaaa. Il fallait absolument qu’elle l’apprenne celui-là, et ça n’avait pas l’air bien sorcier. Enfin si, c’était sorcier puisqu’ils étaient des élèves en sorcellerie, mais pas bien sorcier quoi… Ouh la la. C’était trop dur à penser tout ça. Tout se mélangeait dans sa tête et elle n’arrivait même plus à suivre le cours de ses idées. Tellement concentrée qu’elle n’avait pas vu Hécube rejoindre leur cercle. Etrangement elle ne ressentit pas l’animosité qu’elle avait d’ordinaire à son égard. Non, pour peu elle allait se lever et se jeter dans ses bras en criant de joie qu’une nouvelle Serdaigle venait de les rejoindre. Vraiment efficace. C’était génial cette boisson. Tout le monde devenait tout mignon tout plein.

Avant qu’elle ne comprenne ce qu’il se passait réellement elle était debout, tenue fermement par Lux qui disputait Regulus. Qu’avait-il donc fait ? Et où était passée Hécube. C’était bizarre, elle aurait juré l’avoir vu ici quelques secondes plus tôt. Ou minutes. Autant dire qu’elle n’avait plus aucune notion du temps. Le regard vitreux elle entendit son amie jaune lui dire qu’elle n’était pas comme les autres Serdaigle et parler de sa belle-sœur Sasha. Elle ne put s’empêcher de rigoler lorsque Lux attrapa le bras de Regulus, imitant à perfection la Poufsouffle de mauvaise réputation. Quoi que c’est vrai que ça c’était un peu arrangé entre elles depuis la soirée dans la salle sur demande. Non pas qu’elle lui trouve des excuses hein. Mais elle aimait vraiment son frère, elle s’en était rendue compte. Enfin… c’était quand même une blonde superficielle et infidèle. Attendez, attendez. Elle l’aimait bien ou pas. Ah ! Elle était à nouveau déroutée. Plus penser à des choses compliquées, ça lui donnait mal à la tête. Très mal. Dana porta ses deux mains au niveau de ses tempes tentant de se concentrer à nouveau. Ou se déconcentrer plutôt, parce que réfléchir, c’était pas bon, vraiment pas bon pour elle.
Elle releva son visage lorsqu’elle entendit hurler. Hécube ! Elle n’avait pas disparue comme par magie ! Quoi qu’elle aurait pu après tout. Ah non. On ne pouvait pas transplaner dans l’enceinte de Poudlard, et puis de toute façon elles étaient toutes les deux de la même année, donc elles n’avaient pas encore passé leur permis. Mais… d’un point de vue théorique, si on enlève tous les aspects techniques, elle aurait pu disparaître comme par magie. Argh ! Elle avait dit ne plus réfléchir. Ne plus réfléchir. Il fallait que ça rentre par Merlin. Se focaliser sur des choses simples. Simples comme… Hécube et Regulus qui en étaient venus à se battre à la moldu. Ah mais non, fallait pas, c’était pas bien. Pas bien du tout. Mais avant qu’elle ne trouve sa baguette -où avait-elle bien pu la mettre celle là-, ils étaient à nouveau debout. Regulus punissant sa camarade parce qu’elle l’avait frappé. Parlant d’enlever des points à leur maison. Oh non ! Ils avaient encore leur chance de gagner la coupe des quatre maisons ! Tout mais pas ça. Dana se posta devant Regulus.

- Pitié Regulus, n’enlève pas de points à notre maison. On a déjà perdu la coupe de Quidditch de manière humiliante. Ce serait vraiment, vraiment pas cool qu’on se fasse évincer de celle des quatre maisons comme ça. Je suis certaine qu’Hécube regrette déjà son geste. Pas vrai Hécube ? T’étais juste un peu énervée hein ? Oh ! Mais tu saignes Regulus ! On dirait que ton nez est cassé. Attends je connais un super sort. Ah oui ma baguette. Lux, tu n’as pas vu ma baguette ? Ah je m’en souviens. A ma taille, même que j’avais voulu la prendre tout à l’heure et que je suis tombée. Ne bouge pas Regulus hein, ne bouge pas sinon je pourrai te rater et te faire mal. Alors…

La Serdaigle recula d’un pas, baguette pointée vers le nez du préfet vert, notant au passage qu’elle avait viré couleur moutarde. Elle ferma un œil et sortit sa langue, comme si cela l’aiderait à mieux visé. Mais il fallait avoué que lorsque la Terre ne cessait de bouger, c’était un peu compliqué. Elle posa la deuxième main sur sa baguette afin de la stabiliser et se concentra, se remémorant la formule que Madame Pomfresh lui avait apprise après qu’elle se fut brisé la cloison nasale pour la quatrième fois.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: ✩ Dernier jour à Poudlard avec les Maraudeurs.   Sam 12 Nov - 21:41

Aïe ! Il était incapable de se relever. La force du Poursuiveur sur son épaule se trouvait beaucoup trop puissante pour sa faible endurance et force physique. Severus Rogue se caractérisait entièrement l’inverse de James Potter … Solitaire, cet idiot était sociable, populaire, courageux, se mettant dans le pétrin sans penser aux conséquences soit stupide à l’inverse de notre cher Serpentard. Toutefois, Potter se décrivait avant tout d’un être violent avec un sale petit caractère. Il semblait toujours devoir se montrer à tous … Qu’il valait cent fois mieux que toute autre personne … Tout comme Sirius Black au final. Et là … Là, qu’est-ce qu’il lui lançait comme injure ? De ne pas se battre, d’arrêter de tourner autour de ses proches et que sinon, il allait devoir l’envoyer au tapis. Non mais ! Qui était le diable ici ? Severus avait largement mal à l’épaule, il se forçait à ne pas lever la tête et évitait toute larme de douleur au mieux de ses capacités. La haine, dorénavant, était bien ancrée en lui. Il le haïssait ! Potter n’avait aucun regret, jamais apparemment. Il était un sale profiteur. Oui ! Profitant de la faiblesse des autres, de leur naïveté pour gagner en pouvoir.

Le cœur de Severus cognait dur contre sa poitrine et, alors, il se demandait pourquoi le chaton ne s’était pas enfui avec tant de vibrations. Severus Rogue avait largement peur, mais était déterminé à faire ravaler les paroles de cet idiot … Ils étaient deux : tant pis ! Puis, jamais les Maraudeurs ont été assez courageux pour l’attaquer en solo. Wow ! Au final, Severus biffa courageux de la liste de qualités équivalent à James. Il avait envi de hurler sa rage en se parc, envie d’hurler sa souffrance retenue depuis toutes ses années. Que les autres le sachent ? C’était cela le problème, car Severus Rogue se trouvait être, malheureusement, un jeune homme très fier. Il prenait les coups comme un homme tentant de relever le torse devant ces deux bougres. Il se fichait de sa couleur qui, une fois de plus, changeait tranquillement vers l’orangé … Ah ! C’était bien le cadet de ses soucis actuellement toutefois. Sa haine était trop forte. Ouais, il irait bien discuter avec «ces» gens. Mais il n’était pas assez poltron pour attaquer Potter et Black avec une délégation de 20 Mangemorts. Ils n’en valaient pas la peine de toute manière. Ils n’en avaient jamais valu la peine. Tranquillement, son torse continua à se relever et … En une force provenant de ses jambes, Severus se remit debout.

- Potter ! Tu as toujours été un profiteur. Tu te sers des gens pour asseoir ton pouvoir et ta popularité. Tu es un arrogant. Tu m’as fait souffrir parce que cela arrangeait bien ta popularité auprès des autres. Après, tu dis que c’est moi qui est le minable ! Pff !

Il tremblait tellement de rage, de haine, de peur que le chaton failli lui échapper des bras. Alors qu’il sentit la faiblesse venir, le jeune homme détourna le regard – déjà assez bas – pour presque courir en la direction inverse la peur toujours au ventre. Severus se félicita d’avoir remis sensiblement cet idiot à sa place, mais se surprit aussi de son geste. Ses paroles étaient sorties, à vrai, dire toutes seules. Elles lui venaient s’aidant de la haine, de la souffrance vécue depuis sept années. Maintenant, il espérait s’éloigner assez vite des deux jeunes hommes pour éviter tout combat … La peur lui tiraillait à nouveau les entrailles et Severus fut heureux, sans se l’avouer réellement, de s’approcher de son compatriote Serpentard qui … Hécube Stonewall : géniale en runes, mais aussi idiote et violente que Potter. Les yeux ronds, Severus restait planté là et comprit que – au final – il était l’auteur de cette mésentente. Il le regrettait ? Non, absolument pas. Pas dans ces conditions. Sa colère contre Potter le satisfaisait de voir Stonewall agir avec tant de témérité. Regulus l’avait même collé … Pour la première semaine de rentrée en Septembre. Severus ne rit pas, ne fit rien d’autre qu’élever légèrement la voix au-dessus des absurdités envoyées par Lux, Lyra et Dana tentant d'aider Regulus ivre comme elle était :

- Stonewall, tu sauras que c’est moi qui a accidentellement laissé tomber la pâtisserie sur Marlène. Ainsi, au lieu d’agir comme Potter avec autant de violence, assures-toi d’avoir vraiment la vérité avant tout.

Il appuya distinctement sur le mot «accidentellement» faisant comprendre en un bête accident qui n’aurait jamais du tourner en la bagarre général. C’était même probablement grâce à lui si James n’était pas venu lui régler son compte en tant que Préfet-en-chef. Empli de colère, Severus n’avait aucun regret, aucun sourire actuellement … Il avait une nette envie de disparaître de cet endroit, retourné à son dortoir. Certes, il ne le pouvait pas. Il restait coincé là comme lorsque vous étiez dans un rêve où incapable d’avancer, de reculer …







Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ✩ Dernier jour à Poudlard avec les Maraudeurs.   



Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum