Page Facebook  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Un lontain souvenir   Lun 3 Oct - 18:38

Le bruit des deux amants me donnaient une folle envie de rire, si bien que je ne pus m’en empêcher. Je pensais à un sort qui empêchait quiconque de nous entendre, sauf nous bien entendu et bougeais ma baguette, puis laissais mon rire sortir de ma gorge. S’en était vraiment trop. Je dus m’asseoir tellement cette crise de rire me tordait le ventre. J’entendais encore tout ce qui se faisait à l’étage inférieur.

«  Si tu veux, on descend par la fenêtre. Je sais transplaner .. »

Je n’étais même pas sérieux. Enfin si, mais la crise de rire n’était pas terminée. Quelle idée aussi, de venir salir le plancher quand je suis dans les parages. C’était tellement pitoyable. Surtout quand on sait ce qui se passe avec moi.
Je me tournais vers Lux en essayant de reprendre mon sérieux. Je voulais lui proposer d’en faire autant, juste pour faire plus de bruit qu’eux. Ou alors …

«  Viens on descend leur souhaiter le bonjour ? »

Je n’avais pas été aussi sérieux depuis une bonne heure environ. J’espérais vraiment que la petite Serpentard accepte ma requête. Ce serait tellement drôle. Oh bonjour, on ne fait que passer mais allez-y continuez.
D’un revers de main, je reprenais ma baguette et formulais une petite phrase. Aussitôt toute la poussière qui s’était posée sur Lux et moi disparue. On aurait presque pu se méprendre à penser que quelque chose de pas nette s’était passée.
Je regardais Lux droit dans les yeux, en attendant sa réponse, près à passer à l’action, n’importe quelle action. Je voulais bouger, faire peur à ses gens. Soudain, une lueur rouge passa dans mes yeux. Je voyais le sang, la mort. J’avais envie de détruire ses deux personnes qui s’aimaient à l’étage de dessous. Il me prenait un élément de ma vie que je n’avais pas, l’amour. Toutes ses filles, ses femmes, ses adultes, ses ados, rien que de la pâté. Elles ne servent à rien, j’avais presque envie de le crier.
Le sortilège impardonnable trottait dans ma tête, tandis que je regardais Lux. Je bougeais la tête comme un chien qui sortait de l’eau et pensais à autre chose, de plus amusant.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Un lontain souvenir   Mar 11 Oct - 20:35

La Lumière se mordit doucement la lèvre pour ne pas rire à son tour. Il fallait avouer qu’on s’attendait à tout sauf à cela lorsqu’on pénétrait dans cet endroit. A croire qu’il était monnaie courante de venir copuler dans cette cabane. Peut-être était-ce des cris de satisfaction qu’on entendait au loin et non ceux d’une bête comme on pouvait le croire… Mais ceux que Lux avait déjà entendus étaient loin d’être de jouissance. Alors allez savoir qu’est-ce qui venait se réfugier dans cet endroit hormis les amants en quête de tranquillité… Mais ce qui amusait encore plus Lux et qui lui donnait encore plus envie de rire, c’était l’état d’hilarité de son compagnon. Lui qui restait si guindé, qui avait une allure certaine et qui faisait attention à ce qu’il dégageait, semblait perdre toute contenance devant cette scène complètement saugrenue. Il lui proposa alors de transplaner. D’ici la rentrée, la Serpentard pourrait bientôt passer son permis elle aussi et elle en avait bien hâte. Tandis qu’elle allait lui répondre, voilà que le joueur de Quidditch lui proposait de descendre afin de rendre une petite visite à leur colocataire. Cette idée fit sourire Lux. Cela pouvait vraiment être drôle ça !
« Chiche ! »
Avait-elle répondu sur un ton enjoué un sourire amusée aux lèvres.

Mais étrangement, quelque chose d’étrange sembla passer dans le regard de son compagnon. Il avait un regard assez mauvais. Cette vision inquiéta Lux. Elle se demandait ce qui lui prenait de temps à autre. Elle repensant à son attitude étrange alors qu’ils étaient en train de boire un verre. Il semblait enclin à certaines pulsions que Lux ne décryptait pas, qu’elle ne comprenait pas. L’heure était donc à la diversion, à la légèreté ! Il fallait qu’elle sorte de là, de préférence en entier.

Sa main se glissa sur la manche du jeune joueur de Quidditch qu’elle tira doucement tout en lui adressant un sourire. Elle l’entraina alors doucement à l’étage du dessous le plus silencieusement possible. Le plus amusant étant de les surprendre en ‘flagrant délit’. La chose ne fut pas bien compliquée car les deux étaient déjà presque dénudés dans une position plutôt compromettante. La Lumière glissa un doigt sur sa bouche pour lui faire signe de rester silencieux. Elle attendait le moment fatidique. Elle avait légèrement l’impression de passer pour une voyeuse à l’instant précis. Puis dans un murmure.
« Là ! Ca va les couper en plein dedans ! »
Elle attrapa la main du jeune homme, puis descendit les dernières marches qui les mettaient à couvert. Le plancher craquant sous leurs pas, malgré l’obscurité, les deux amants copulant ne purent les rater. La Lumière fit mine de réajuster sa robe.
« On vous a chauffé la place sur le fauteuil là-haut, n’est-ce pas chéri ? »
Lux tourna la tête vers Amycus pour éviter d’avoir à trop les regarder. Leur air ahuri était vraiment hilarant et la Lumière risquait de perdre son sérieux si elle les regardait trop longtemps. Leur air, leur position… bref un tout qui ne permettait pas de garder son sérieux ! Lux le regardait dans les yeux, se mordant doucement la lèvre pour ne pas rire, les larmes de rire embuant son regard petit à petit.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Un lontain souvenir   Jeu 13 Oct - 17:48

Nous venions de franchir les derniers mètres qui nous séparaient des envahisseurs. Lux s'exprima à haute voix, coupant net les ébats des deux corps. Elle me regarda, les yeux embués de larmes tellement la tension était forte. La crise de rire ne tarderait pas à nous reprendre, aussi, j'évitais également de les regarder.

" Oh que oui. Mais je vois que notre cachette est connue par d'autres personnes. Quel dommage "


Les larmes me montaient également aux yeux. J'avais envie de pleurer de rire, mais je me retenais. Le couple n'osait faire un mouvement, aussi, je pris la main de la jeune Serpentard et continuais notre tranversée pour rejoindre le bas de la cabane.
Une fois à l'extérieur, je laissais éclater mon rire. Je me tenais les côtes et le bas du ventre, tellement ce rire démoniaque me tordait les entrailles. Je dus même m'asseoir sur le banc que nous avions cassé, quelques temps avant.
Lux aussi rigolait. Mais nous n'arrivions plus à reprendre notre sérieux. Comme si un enchantement nous obligeait à rire éternellement.
Je levais les yeux vers la cabane, toujours en rigolant, et sortais ma baguette pour jeter un sort qui nettoyait les vitres, pour voir s'ils nous regardaient. Et en effet, je vis une paire d'yeux, noirs et plutôt en colère. Ils disparurent, pour réapparaître en tenant quelqu'un par le bras. L'homme que nous avions dérangé lors de ses ébats était là, devant nous, tenant sa copine.
Ils nous menaçaient avec sa baguette, et tenait son amie en retrait. Je mis alors Lux derrière moi, et m'avançait vers lui, baguette à la main.
J'étais à présent si près de lui, qu'un imperceptible mouvement était visible.

" Je te conseille de ne pas jouer à ça. Tu risques de le regretter. Tu ne sais pas qui je suis "


Je lui avais murmuré cette phrase, avec un ton froid voire glacial, pour lui faire comprendre qu'il ne fallait pas me chercher. Ma baguette prête à exécuter la moindre de mes envies, l'homme préféra baissait la sienne, et rattrapa sa copine avant de partir dans la direction opposé.
Je me retournais et souriais à Lux. D'une part, j'étais déçu qu'il n'est pas fait de résistance, mais son visage était ancré dans mon cerveau. Et il n'y échapperait pas. On ne contrarie pas Amycus Carrow.
J'attrapais la main de Lux, et la pris ensuite dans mes bras.

" Nous voilà sortis de la cabane. Tu as gagné ton pari. Cela faisait plus de quinze minutes que nous y étions. "


Je vis son visage s'illuminait. J'attendais alors le gage que j'aurais, pour avoir parié qu'elle ne tiendrait pas le temps que nous avions fixé.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Un lontain souvenir   Jeu 13 Oct - 21:22

C’est donc main dans la main, larmes aux yeux, lèvres pincées pour ne pas exploser de rire que nos deux compatriotes sortir de cette cabane qui perdait ses allures de maison hantée aux yeux de notre Lumière. Enfin à l’air libre, Lux tout comme Amycus laissèrent leur rire franchir le seuil de leur lèvre. Le silence était fendu par l’écho de leur hilarité. Cette rencontre des plus singulière prenait une tournure plus que particulière. Le joueur de Quidditch ne pouvait plus s’arrêter de rire et entrainait la Serpentard dans sa frénésie contagieuse. Elle en avait une crampe au ventre et tentait d’essuyer les larmes de rire qui coulaient le long de ses joues.

D’un coup de baguette, Amycus fit disparaitre la crasse des fenêtres. Il ne fut pas difficile de voir une paire d’yeux qui fixait dans leur direction. Moqueuse, la Lumière s’exclama :
«Et bien, tu vois que tu saurais faire plaisir à tes conquêtes en nettoyant ce capharnaüm !»
Mais bien vite son sourire s’effaça. Le couple dont ils s’étaient joués , venait de sortir de la cabane et se dirigeait droit vers eux. Autant dire que cela n’aurait rien eu d’inquiétant si celui qui voulait jouer les mâles virils n’avait pas pointé sa baguette droit sur eux. Oh non alors… Lux avait eu sa dose de duel pour le reste de l’année ! Le joueur de Quidditch fit alors quelque chose qui étonna alors notre Lumière. Ce dernier venait de la mettre derrière lui pour la protéger d’une éventuelle attaque. Amycus avait déjà brandit sa baguette à l’encontre de leurs camarades et autant dire que sous les menaces du joueur de Quidditch, ce dernier ne fit pas long feu et déguerpit rapidement.

Amycus se tourna alors vers Lux avec une petite mine déçue de ne pas avoir pu jouer avec ce petit sorcier de bas étage. Une mauvaise pensée vint alors traverser l’esprit de notre Lumière : Encore un de ces sang mêlés à tous les coups… Bien vite, Lux détourna son attention de ces pensées belliqueuses. Celui qui lui tenait compagnie venait de lui prendre la main et de l’attirer dans ses bras. Lux se laissa aller comme si la méfiance dont elle faisait preuve à son égard avait disparu suite à ces évènements tordus. Il lui dit alors qu’elle avait gagné son gage. Une de ses mains vint jouer avec l’attache de la cape du joueur de Quidditch.
«Wahou… un grand joueur de Quidditch se doit de réaliser le moindre de mes fantasmes si j’en ai envie alors ?»
Sa main glissa lentement le long de son torse. Il fallait reconnaitre une chose à Anna. Cette dernière avait du gout…
«Ce n’est pas comme si à cause de toi, plusieurs filles de Poudlard allait me haïr plus que cela… Ou bien comme si j’avais failli mourir de peur dans une cabane… ou encore comme si maintenant tout ceux qui nous auront vu sortir de là, croirons qu’on s’envoyait en l’air à plusieurs…»
Jouant avec un pli de la cape, Lux fixa un instant celui-ci. Elle s’interrogea un instant sur le gage qu’elle voulait lui faire faire.
«J’ai changé d’idée! Je ne veux plus que tu m’apprennes quelques tours de passe-passe finalement.»
Le regard lumineux de notre Lumière se planta dans celui du beau joueur de Quidditch. La proximité entre les deux jeunes était presque indécente pour deux personnes qui se connaissaient à peine. Mais chaque être d’une maison n’était-il pas relié tous ensemble ? La main joueuse de la petite Serpentard remonta lentement pour aller se poser sur la nuque d’Amycus. Se glissant sur la pointe des pieds, Lux approcha son visage du sien.

Les lèvres entre-ouvertes de Lux frôlèrent celles d’Amycus. Elles glissèrent le long de sa joue jusqu’à son oreille. Elle lui murmura alors :
«Prouve moi que les stéréotypes sur les joueurs de Quidditch sont faux. Sauf… au sujet de certaines choses.»
Tandis qu’elle terminait sa phrase, sa cuisse glissa entre les jambes d’Amycus pour s’arrêter à un point stratégique. Un rire cristallin s’échappa de la bouche de Lux, puis déposant un baiser à l’angle de sa mâchoire :
« Mais ces choses-là, il faudra les découvrir plus tard et ne pas gâcher toutes les bonnes surprises d’un seul coup. N’est-ce pas ?»
Un regard et un sourire innocents fendirent le visage de Lux. Tout en disant cela, la petite vipère s’échappa des bras d’Amycus et tout en lui lançant un regard amusée, elle fit quelques pas en arrière, ne le lâchant pas des yeux.
«Alors monsieur le joueur de Quidditch, êtes-vous prêt à relever ce défi ?»
Butant contre un arbre, Lux s’adossa alors contre celui-ci.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Un lontain souvenir   Dim 16 Oct - 9:24

Lux et moi étions proches l'un de l'autre. Peut être trop d'ailleurs. Qui plus est, je l'avais laissé choisir son gage comme promis au début de notre pari. C'était risqué, et je m'en étais aperçu quand il était trop tard. Mais je ne pouvais plus reculer. Je décidais donc de la laisser faire, et si jamais c'était quelque chose de trop risqué, qui pourrait me dévoiler, j'influencerais discrètement sa mémoire. J'espérais seulement ne pas avoir à le faire.
Je sentais le bas de ma cape se soulevait, puis retombais. Je glissais donc mes yeux vers le sol, et vis Lux qui jouait avec. Je ne lui demandais pas d'arrêter, puisque cela faisait passer le temps, et sûrement aider la jeune fille à prendre sa décision.

Elle me l'annonça enfin, tout en plantant ses yeux au creu des miens. Je ne détournais pas mon regard. Lux voulait que je lui démontre que je n'étais pas comme tous les autres joueur de Quidditch. Sa bouche n'était qu'à quelques centimètrès de la mienne, alors que j'étais encore surpris par sa décision. Pour moi, il était évident que j'étais différent. Je ne pouvais pas ressembler à toutes ses figurines que l'on peut manipuler à sa guise. J'étais plus puissant qu'eux, mais ça ils ne le savaient pas. Et cela devait rester secret.
Je sentis la cuisse de Lux remontait entre les miennes, avant qu'elle ne s'arrête, et qu'elle rigole. Je la regardais, amusé.

" C'est d'accord. Viens "


Je l'emmenais avec moi, vers les boutiques, toujours en la tenant par la main. Une petite boutique que je connaissais bien pour y être un client régulier me tendait les bras, dans une ruelle peu fréquentée du quartier. J'ouvrais la porte et laissais Lux y entrer. Je ne la sentais pas rassurer, mais ce n'était pas si important. J'y entrais à mon tour et reprenais la main de Lux.
Je saluais le vendeur, et lui expliquais brièvement ce que je souhaitais, tandis que la Serpentard observait les vitrines.

Quelques minutes plus tard, le chevelu revint, un boitier à la main. Il l'ouvrit. A l'intérieur, se trouvait un collier en or et argent. Le pendentif représentait un serpent, gueule ouverte. Sur sa langue, un coeur à peine visible. Et sur le bout de sa queue, un A&L trônait fièrement.
Je le tendis à Lux, sans dire un mot, juste après avoir vérifié que tout était bon. Pendant qu'elle l'essayait, je payais, puis revenais vers elle, attendant sa réaction.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Un lontain souvenir   Mer 19 Oct - 20:17

Pour Lux, ce défi était loin d’être anodin. Elle avait toujours considéré les joueurs de Quidditch comme des moins que rien. Lorsqu’elle entendait son frère ou Regulus parler de leur ancien balais et de leur ‘merveilleux’ souvenir, elle ne pouvait s’empêcher de les regarder comme s’ils étaient absolument stupides. Au moins, les deux n’étaient pas, pas encore peut-être, des joueurs professionnels et gardaient aux yeux de Lux un brin de crédibilité. Elle en avait vu passer quelques un chez elle, des joueurs. C’était le grand truc de son père ça, inviter ses célébrités à la maison. Jouer la carte du ‘on est proche’. Le défilé était bien ridicule du point de vue de Lux. Pire encore quand l’un d’entre eux tentait de la draguer. Nox lui nageait dans le bonheur à chaque fois qu’il rencontrait l’une de ces célébrités et ne comprenait pas l’humeur maussade de Lux.

Il sembla alors étonné du défi de la Vipère. Il resta impassible devant les provocations de notre Lumière qui s’attendait peut-être à autre chose. Il accepta tout de même ce que Lux lui demandait. Il lui demanda alors de le suivre. Il lui tenait toujours la main et traversant les allées de Pré au Lard, ils ne passaient pas inaperçus. N’importe quel crétin aurait pu croire qu’il formait un couple. Elle espérait simplement ne pas recroiser les furies qu’il y avait au Trois Balais. Une fois, pas deux…

Ils rentrèrent alors dans une boutique que Lux ne connaissait même pas. Une sorte de bric à brac étrange dans une ruelle retirée. Ils passèrent la porte et tandis qu’Amycus se dirigeait vers le vendeur qui semblait le connaitre, la Serpentard observa toutes les sortes d’objets vendu ici. Il pouvait y avoir un bijou tout comme un objet étrange aux pouvoirs surnaturels. La Lumière n’aimait pas beaucoup cet endroit sombre qui respirait la magie noire à bien y regarder. Elle s’arrêta devant une sorte de boule de cristal. Posant son regard sur celle-ci, elle se vit, elle et Regulus à Londres dans un bar. Une silhouette encapuchonnée venait vers eux. Lux toucha du bout du doigt l’objet afin de repousser la brume qui lui cachait la vision. Ce fut aussi soudainement que la scène disparu, laissant un brouillard dans la boule. La Lumière sursauta alors qu’Amycus s’approchait d’elle un bijou dans la main. Tellement absorbée par cet objet qu’elle en avait oublié la présence du joueur de Quidditch et le lieu où ils étaient. Elle devait avoir l’air perdu. Elle se demanda s’il avait vu ce qu’elle avait aperçu dans la boule.

Bien vite son regard se déposa sur l’objet qu’Amycus lui tendait. Etonnée, Lux observa le collier, mais surtout le pendentif qui trônait au milieu d’une petite boite. Elle le prit doucement entre ses doigts et l’observa de plus près. Elle ne vit pas tout de suite le cœur mais son regard s’arrêta sur les initiales gravées sur l’objet. Elle leva le regard vers lui pour l’observer. Puis eu un petit sourire.
« Est-ce que tu tentes de m’acheter ? »
Elle lui tendit alors la boite et lui tournant le dos, elle dégagea sa nuque de sa longue chevelure brune pour l’inviter à attacher le collier. Elle tourna alors un instant la tête vers lui. Toujours sur son petit ton moqueur :
« A moins que tu ne l’ai fait ensorceler pour me piéger plus facilement ? »
Alors qu’il lui avait attaché le collier, la petite Lumière se tourna vers lui pour lui faire face de nouveau. Elle lui dit alors sincèrement :
« Il est vraiment magnifique Amycus… »
Tandis qu'ils sortaient du magasin, la Lumière se rendit compte qu'il était bien tard et qu'elle allait dépasser l'heure de rentrer si elle restait en compagnie d'Amycus encore plus longtemps.
« Je suis désolée, mais tu connais les horraires de Poudlard... Lorsque les grilles sont fermées... et je n'ai aucune envie de dormir à la belle étoile.»
Elle lui déposa un baiser sur la joue.
« Merci pour cette étrange journée» lui dit-elle avant de lui tourner le dos et de se faufiler à travers la foule.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Un lontain souvenir   Lun 24 Oct - 8:51

Lux dégagea ses longs cheveux, et me tourna le dos, m'invitant à lui accrocher le collier. Doucement donc, je passais le pendentif sur sa nuque et tirais sur le fermoir, avant d'enlever mes mains de son corps. Mais je la trouvais assez lointaine. C'était suspect en effet. Je regardais alors l'objet qui l'intéressait tant, et découvris une boule de cristal. Je n'y prêtais guère attention, et me contentais de répondre à ses précédentes questions.

" Si je voulais t'acheter, j'aurais pris d'autres dispositions, quant à l'ensorceller, j'ai assez de pratique pour ne pas avoir besoin d'un couvre sortilège "


Je le lui avais expliqué d'une petite voix roque mais peu bruyante, pour éviter que le vendeur nous entende. J'avais déjà payé, aussi j'adressais un clin d'oeil à l'homme derrière le comptoir, et du bou des lèvres, lui expliquais que nous nous reverrions bientôt. Je ne savais pas s'il était au courant, je préférais donc ne pas l'informer. Notre maître s'en chargerait lui même.

Je poussais la porte et invitais Lux à sortir. Voyant le ciel assombri, elle m'expliqua devoir partir. Elle m'embrassa donc sur la joue, avant de rejoindre la foule, sans se retourner. Je ne pouvais la suivre à l'intérieur de Poudlard.

Je partis donc de mon côté, dans un endroit isolé afin de pouvoir transplaner tranquillement, à l'abris des regards indiscrets. Une petite quantité de logements se situait à quelques minutes de marche de l'endroit où je me trouvais.
J'y partais donc, avant de me retrouver dans une petit ruelle. Là, je transplanais et me retrouvais dans les lieux souhaités.







Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un lontain souvenir   



Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum