Page Facebook  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Modo↯ Aigle en quête de sa prochaine proie !
avatar



Nombre de messages : 4217
Age : 17 ans
Groupe : Basilic - Serdaigle
Caractère : Douce - Mystérieuse - Méfiante
Crédits : : Gifs ; Octobre + RegyChou, Avatar ; Izzie
Date d'inscription : 30/04/2008




Lyra Badenov

Modo
Aigle en quête de sa prochaine proie !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 03
MessageSujet: Défaite ? Non... pas des fêtes, juste une fête - mission élève    Dim 5 Juin - 9:18

Accorder, moi, un quelconque intérêt au Quidditch ? Moi ? Vous m’avez vu ? Bah oui, bien évidemment. Même si le Quidditch n’avait jamais été MON sport préféré, c’est simple, pour une sorcière, j’ai le vertige, oui, vous pouvez immédiatement oublié les stéréotypes, sorcière + balai, près de la lune, je ne monterai jamais là haut, mais alors au grand jamais, je préfère nettement avoir les deux pieds sur la terre ferme, je me sens vingt fois mieux. Néanmoins, je prêtais autant que possible, un peu d’attention à mes chers compatriotes de maison, bon on était déjà au bout du classement, à partir de là, je dois reconnaitre que rien n’est très jovial, mais soutenant les Pouffsouffle, nous avions eu une énième défaite, mais bien combattu quand même, il était vrai que sans les deux combattants de l’équipe des Gryffondors, nos jaunes & noirs, avaient de grandes chances de gagner, mais malheureusement ça c’était joué à très peu, mais très, très peu ! L’attrapeur avait réussi à attraper le vif d’or, mais les Gryffondors nous avaient déjà largement battus avec les points de la grosse boule rouge ! Peu importe, le prochain match sera contre les verts et argents, et au moins, nous pourrons soutenir les Gryffondors, du moins, j’allais soutenir les rouges et or, et oui, malgré mes penchants j’avais énormément plus d’affinités avec les rouges, qu’avec les serpents. Tout est possible je dis, c’est la magie de Poudlard. Et contrairement à tous, je n’avais pas grandi dans une atmosphère de maisons ennemie, j’avais débarqué joyeusement en début d’année dernière, sans vraiment me poser la question, mais en fait quelles maisons sont pas copines ? Bon on l’apprend très vite à ses dépens je vous le conçois.

Dans ma chambre, j’étais en train de me préparer, les septièmes années de nos deux maisons respectives, c'est-à-dire celle de Rowena Serdaigle et celle d’Helga Pouffsouffle, les deux fondatrices femmes de cette école, vu comme ça on avait beau dire que les Gryffondors étaient fêtard, les bleus & jaunes, ça allait donner du vert pétant je vous dis ! Bref, cessons le délire, glissant un coup de crayon sous mes yeux en insistant bien sur le noir, plus un coup de rouge à lèvre magique qui brillerait jusqu’au bout de la nuit, j’étais fin prête pour cette soirée. Je n’avais pas cherché à faire énormément d’extravagance, au contraire, ma robe était plutôt aux couleurs de l’été, bleu turquoise, avec des petites perles couleurs ivoires sur le col. Dos nus, et très collante, bref, comme à mon habitude. J’étais donc enfin prête pour rejoindre les festivités. Attendant ma grande sœur, qui devait être au courant de la majorité des festivités faisant parti des septièmes années, nous descendions ensemble. Cela allait me faire bizarre l’an prochain en y pensant, on était déjà fin mai, ma sœur venait à peine de fêter ses dix huit ans, et moi, je m’apprêtais à fêter les dix-sept ans au début de l’été. Mais ce n’était pas tant l’âge qui me fait bizarre, me dire que j’étais majeure soit, mais me dire que j’allais me retrouver – presque – seule dans ces murs, me rendaient un peu nostalgique, plus d’Hannah a qui me plaindre, fini les courses poursuites avec Harry, Sirius ne serait même plus là pour que je puisse au moins m’énerver contre une entité. Bref, il ne me resterait que Dana, une fille que je considérais comme une amie, et puis Regulus, heureusement qu’il était encore là lui, sans quoi Poudlard deviendrait très morose finalement.

Retrouvant rapidement le sourire, nous faisions comme indiqué, les trois pas devant la salle sur demande, ou plutôt les trois allers & retours, entre deux genres poteaux de marbre, et une porte s’ouvrit, des gens étaient déjà là, laissant Hannah rejoindre ses amis, je restais un instant, seule à observer cette salle, aux couleurs jaunes, noires, d’un côté et de l’autre bleu & argent, il y avait une sorte de réunion au milieu. Entre les deux maisons, comme si, les différences étaient en train de disparaitre, comme si, au moment de cette fête aucune disputes ou tension ne pouvait avoir lieu. Je me dirigeais rapidement vers Dana, que je venais de reconnaitre, depuis la dernière fois, je n’avais pas eu l’occasion de beaucoup lui parler. Avec un sourire, je tentais une approche :

« Bonsoir Dana, je… Tu vas bien ? »
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Défaite ? Non... pas des fêtes, juste une fête - mission élève    Dim 5 Juin - 9:48

Morwena n'avait jamais assistée à un match de Quidditch. ce sport dont elle n'avait eut pour seule et unique connaissance que des ragots imprécis, des coupes offertes à tous va et des balais miroitant dans l'azur; tout cela lui avait toujours rendus cette perspective des plus attrayante. Elle n'avait guerre eut la possibilité de jouer, de défendre les couleurs de sa maison dans ce jeu, mais entre nous il était plutôt fort possible qu'elle soit d'une nullité telle que se tenir à l'écart serait certainement préférable. cependant, bien qu'elle soit ignorante en tout point sur le sujet sa vision en avait été radicalement modifié. Mauvaise joueuse et perdante de nature, la demoiselle capricieuse était emplie d'un sentiment perdus entre regret, colère et amertume. Bien qu'elle n'est pas participé au match la sensation de défaite et d'échec restait la même; et un goût atroce emplissait sa bouche. Verdict ? Elle était de mauvaise humeur.

Ah Morwena, le petit rayon de soleil, la confidente chaleureuse et lumineuse, la gentillesse et la naïveté incarnée ... Mais qui reste un brin colérique quand elle est fortement énervée. Autant de chose qui faisaient que personne n'osait s'approcher d'elle dans sa salle commune. Tournant comme un lion en cage, poings serrés et air furibond elle se jeta à plat ventre sur son baldaquin mordoré en grognant. Une heure plus tard, quand la demoiselle fût fatiguée de ses propres divagation elle prêta un oeil attentif à ce qui l'entourait. Il lui fallut au moins dix secondes pour comprendre que signifiait le défilé de filles, habillés, coiffés, maquillés dans leur plus beaux apparats. Mais quelle heure était-il au juste ? Depuis combien de temps aurait-elle dut se préparer pour la fête avec les Aigles ce soir la ? Se levant d'un bond, faisant au passage craquer une latte de son lit elle enfila en vitesse la première robe qu'elle trouva dans sa penderie: verte pomme, courte et seyante sur les courbes de ses hanches; rehaussa son teint d'albâtre et lissa sa crinière blonde de façon à être un peu plus présentable. C'est toute essoufflée que la jeune fille contempla le résultat final dans son miroir spécial filles narcissiques, pas peu fière d'elle. Se parfumant un dernier coup, enfilant des chaussures un peu plus simples que sa robe mais néanmoins assortis, qu'elle suivit ses condisciples pour la salle sur demande.

Intérieurement, Morwena reconnaissait qu'elle ne connaissait personne si ce n'est que de simple vue, cette fête serait-elle le moyen tout trouvé de remédier à ce problème ? en tout cas il y avait un coup à tenter. Respirant une dernière fois la demoiselle s'engouffra dans la salle comble et suivit les filles de sa maison, complètement perdue au milieu de cette marée humaine et criarde.
Serdaigle↯  Mon intelligence est au service de l'AFT
avatar



Nombre de messages : 1000
Age : 15 ans
Groupe : Elève ; Serdaigle
Caractère : Autoritaire - Perfectionniste - Sérieuse - Méticuleuse - Orgueilleuse - Butée - Insensible - Froide - Mauvaise Perdante - Fiable
Crédits : : avatar (c) Lo ; signature (c) super-charlotteuze ; gif (c) inconnu
Date d'inscription : 12/10/2010




Dana Lundy

Serdaigle
Mon intelligence est au service de l'AFT


Carte du maraudeur
Niveau magique: 6/15
Libre pour :: 1 rp
Bonus: + 08
MessageSujet: Re: Défaite ? Non... pas des fêtes, juste une fête - mission élève    Dim 5 Juin - 11:44

Depuis le dortoir, Dana pouvait entendre les élèves de sa maison s’agiter. Tous étaient fébriles et excités à l’idée de cette fête. Tout ceci avait nombre d’avantages. Oublier la cuisante 3° place ex-æquo de la maison des Aigles, oublier les récents évènements qui avaient eu lieux lors de la visite de Madame la Ministre. Oublier que dehors le monde tombait en ruines. Que tout n’était que désolation, peur et violence. Quelle bande de naïfs. Quel esprit juvénile. La jeune élève pestait contre le bazar ambiant qui régnait dans toute leur maison. Elle était d’une humeur massacrante et ne participait pas du tout, mais lors du tout à la liesse générale. Déjà se retrouver au bas du classement l’énervait passablement. Lors du dernier match de sa maison, elle avait refusé de jouer. Encore bien trop peureuse, sous le choc de la réunion du 5 mai dernier. Sa capitaine avait du faire appel à un joueur moins expérimenté. Ils avaient perdus. Alors fêter la défaite, très peu pour elle. Et puis, malgré elle, il y avait toujours cette crainte enfoui. Elle ne se sentait toujours pas à l’aise lors de grandes assemblées. Moments qui lui rappelaient ce qu’elle avait vécu quelques jours plus tôt. Enfin, cette fête était commune avec les Poufsouffle. C'est-à-dire qu’elle devrait probablement supporter la vision de Sasha au bras de son frère. Et ça plutôt mourir. Sinon elle risquait de lui arracher les yeux et Robert lui en voudrait probablement. Dana avait donc toutes les raisons du monde pour rester cachée dans le dortoir alors que les autres iraient « s’amuser ». Mais bien évidemment, c’était sans compter sur la venue de sa capitaine quelques heures auparavant. Ordre formel de s’y rendre sinon elle pouvait courir pour postuler l’an prochain. Et vu que Dana était facilement empreinte à la culpabilité ses temps-ci, elle avait accepté sans rechigner.

Oui elle s’y rendrait, mais elle n’avait pas dit quand, ni combien de temps. Le plus tard possible et très peu. Sauf que contrairement à ce qu’elle pensait, elle ne serait pas tranquille avant un bon sablier. Car en plus du bruit, nombre d’élèves montaient et descendaient entre la salle commune et le dortoir en faisant des milliers d’essais de vêtements. D’un geste rageur elle referma son livre sur l’histoire des Ministres et prit la robe que sa capitaine avait choisie pour elle afin de s’habiller. Elle ne prit pas la peine de se coiffer ni de se maquiller. Pour quoi faire ? Et puis avec un peu de chances Sasha ne saurait retenir sa langue de vipère superficielle et lui ferait une remarque qui ferait réagir son frère.
Au moment de quitter le dortoir, Dana posa sa main sur sa baguette par réflexe. Voulait-elle la prendre ? Elle n’en avait plus aucune idée. Il y a quelques jours, l’idée même de s’en saisir l’aurait horrifiée. Mais elle avait désormais retrouvé un peu de constance et se sentait un peu plus sûre d’elle. Elle vit son reflet dans la vitre, jeune élève parée d’argenté, de bijoux bleus et hésitante. Que faire ? Ses doigts s’enroulèrent autour du bois de saule de 25 cm. Ils devinrent fermes. Elle la prendrait. Ne sachant qu’en faire, elle la glissa dans son décolleté. Accessible facilement au cas où elle craque. Un simple sort de surdité et la soirée pouvait peut-être devenir supportable.
Elle quitta donc la salle des Serdaigle et se rendit à la fameuse salle sur demande. Seule.

Lorsqu’elle y accéda, il n’y avait que peu de monde. Cependant, elle ne tarda pas à s’emplir. La majeure partie des septièmes étaient présents, allaient et venaient s’assurant que chacun s’amuse un temps soit peu. Rapidement, ils arrêtèrent de venir à la rencontre de Dana. Air renfrogné elle attendait. Que sa capitaine la voit ici. Qu’elle puisse retourner dans un endroit de toute tranquillité.
La présence de cette foule la rendait anxieuse. Devant ses yeux, une fois de plus elle apercevait Over baguette tendue, un jet de lumière atteindre Evans. Elle aurait tout donné pour se cacher sous sa couette. Etre loin de cette assemblée. Peine perdue. Elle sursauta lorsque la voix de Lyra retentit. Nota, le ton hésitant qu’elle prenait en lui demandant son état de santé. Bien, entendu, c’était elle qui l’avait raccompagnée à l’infirmerie. La fille de la ministre esquissa un sourire. Inutile d’inquiéter sa préfète. Son amie ?

- Je vais mieux Lyra. Merci de t’en inquiéter. J’ose espérer qu’il en est de même pour toi. Cela fait maintenant un petit moment que nous ne nous sommes pas croisées.

Evidemment que non. Dana avait passé les derniers jours à éviter tout le monde.
Poufsouffle↯  La loyauté, ça me connait !
avatar



Nombre de messages : 599
Age : 17 ans
Groupe : Poufsouffle
Caractère : Séductrice - sociable - secrète - fiable - attachée - malheureuse - observatrice - douce - compréhensive - battante
Date d'inscription : 01/11/2010




Sasha Tetlan

Poufsouffle
La loyauté, ça me connait !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Défaite ? Non... pas des fêtes, juste une fête - mission élève    Lun 6 Juin - 8:13

    Et poufsouffle attrape le vif d’or !!!!!


    Le match pris fin sur cette déclaration. Moi sur le balai au dessus du stade, je venais de passer le souaffle à un de mes coéquipiers qui avait marqué le dernier but de la rencontre. Je volais jusque vers mon équipe qui avait entouré notre attrapeur. Comme à mon habitude le son n’était pas encore revenu, j’étais encore dans cette bulle de quiétude dans laquelle je me plongeais à chaque match. Chacun le remerciait et le félicitait pour sa prouesse, mais tous on avait conscience que cela n’avait pas été suffisant, les lions avaient largement le dessus sur nous. Potter avait été magistral marquant points sur points, même avoir le vif d’or n’avait pas suffit, 10 tout petit points nous séparaient d’eux et nous reléguait à la troisième place ex-æquo avec les aigles.

    Nous avions atterris sur la pelouse moelleuse du stade en même temps que les gryffondors qui fêtaient largement leur victoire. Notre capitaine alla à l’encontre du leur pour le félicite, nous leur adressions de pâles sourires, puis nous nous sommes dirigés vers les vestiaires. Après un long moment de silence pesant, notre capitaine nous dit que nous nous étions bien battus et qu’il était fière de nous, qu’il aimait cette équipe qu’il allait quitté à la fin de l’année. Il finit son discours par une invitation à une fête, il avait organisé une petite sauterie en compagnie des Aigles. Ce moment aurait pu être triste mais la perspective de faire la fête nous réjouissait tous.

    A la sortie des vestiaires, mon petit ami m’attendais. Je vins déposer un baiser sur ses lèvres et lui parlait de la petite fête. Je savais qu’il aimait ça, bien que je craignais qu’il ne force un peu trop sur la boisson je voulais qu’on y aille. Il ne se fit pas prier quand je lui en parlait il était convenu que l’on retrouve nos camarades dans quelques heures devant une salle mystérieuse. Le capitaine nous avait donné quelques indications sur sa situation et comment la faire apparaitre. A peine nous étions arrivés dans la salle commune que je laissais mon petit ami en plan pour pouvoir me préparer le plus dignement. Je pris tout mon temps pour me doucher, je choisis consciencieusement une petite robe bronze comme l’une des couleur de ma maison que j’enfilais. Un décolleté qui mettait parfaitement en valeur ma poitrine, elle s’arrêtait à mi mollet. J’enfilais de petits talons blanc pour parfaire ma tenue. Ma coiffure était quant à elle très simple, une queue de cheval et le tour était joué. Un peu de maquillage sur mon visage parfait et j’étais prête.

    Rob’ m’attendait dans la salle commune, des groupes partaient les uns après les autres, riant aux éclats. La défaite n’affectait pas trop les troupes. Enfin ce n’était qu’un championnat, on en voulait pas en faire tout un plat pour le moment. Ma main vint loger dans celle de mon amour et nous nous mimes en route vers cette salle mystérieuse. Un groupe de Serdaigle faisait déjà les cent pas devant la salle jusqu’à ce qu’une porte se dessine devant eux, un des garçons l’ouvrit et nous apercevant la laissa ouverte pour nous. Les rumeurs des conversations nous parvint aux oreilles, je tournais la tête vers Rob’ qui était tout aussi ravi que moi.

    La porte se referma derrière nous une fois rentrés dans la salle. Je parcourais celle-ci du regard, les couleurs des deux maisons décoraient celle-ci. Un buffet de boissons et de choses à grignoter peuplait une table. Quelques chaises étaient parsemées ici et là et une musique avait été lancé en bruit de fond. Je scrutais les groupes déjà formés, des serdaigles et des poufsouffle mélangés. Mon regard s’attarda plus particulièrement sur deux personnes dans un petit coin, Dana et Lyra. La sœur de mon bien aimé. J’exerçais une légère pression sur la main de mon petit ami pour lui signaler la présence de sa sœur.


    On va chercher des boissons et après on va la voir si tu veux … Même si ça ne m’enchante guère …

    Je tentais de toujours faire un effort pour lui, mais je ne cachais jamais mon aversion pour elle. Mais il aimait Dana, donc je ne pouvais pas la rayer de sa vie et je devais donc tout faire pour la supporter. Nos pas nous menèrent jusqu’au niveau de la table peuplé de boissons. Je me contentais d’une bièreaubeurre, tandis que Rob’ se servit un verre de Whisky Pur Feu. Je le regardais avec inquiétude, mais c’était bien là le seul sujet sensible entre nous la boisson. Je baissais les yeux sur mon verre que je ne touchais pas, tandis que celui de Robert fut vide d’un trait. La bouteille de liquide ambré bougea à nouveau pour emplir le verre qu’il tenait dans sa main. A nouveau il fut engloutit, et à nouveau remplit. Je posais ma main sur son épaule.

    Rob’ allons voir Dana, plus vite s’est fait, plus vite je suis débarrassée.

    Il but à une nouvelle fois son verre, puis vint déposer un baiser sur mes lèvres. Un baiser alcoolisé, je ne pus réprimer une grimace, je n’aimais pas trop ce gout. Il remplit à nouveau son verre et pris ma main pour me diriger vers sa sœur. Je sentais qu’elle n’allait pas être très heureuse de me voir, mais qu’importe. Nous arrivions à sa hauteur, j’accrochais un sourire radieux sur mon visage, rien que pour la faire enragée.

    Coucou Dana, sympa cette fête ! Lyra, je suis très contente de te revoir, comment vas-tu ?
PNJ↯ Votre vie est entre mes mains
avatar



Nombre de messages : 1818
Date d'inscription : 08/05/2008




Maître du Jeu

PNJ
Votre vie est entre mes mains

MessageSujet: Re: Défaite ? Non... pas des fêtes, juste une fête - mission élève    Lun 13 Juin - 11:32

    Les convives sont arrivés, les portes de la salle sur demande sont closes. La musique est encore douce, les groupes se forment pour discuter. Peu évoquent encore la défaite des poufsouffles, en fait tout le monde est là pour faire la fête et se retrouver.
    Dana Lundy, la fille de la ministre a daigné montrer le bout de son nez à cette petite fête, son frère accompagné de sa petite amie font aussi une apparition, l’alcool semble d’ailleurs être le péché mignon de Lundy fils … Des personnes sont encore seule, n’hésitez pas à vous approcher d’un groupe.

    La fête débute réellement avec le discours d’un septième année, souhaitant une bonne soirée à tous. Il annonce bientôt une énorme surprise. En effet bientôt des élèves des deux maisons installent sur la scène des instruments de musique. Les rumeurs se répandent, il s’agirait d’un des groupes les plus en vue du moment, qui viendrait interpréter quelques chansons.
    L’alcool coule à flot pour le plus grand bonheur des uns et le plus grand malheur des autres. Au départ le whisky et autres boissons n’étaient accordés qu’aux septième année, mais comme chacun le sait les bonnes résolutions ne sont jamais tenues.

    Profitez bien de votre début de soirée !



    Vous avez toujours Une semaine pour répondre à ce tour ! Attention une chose plane au dessus des têtes des pauvres petits serdy et pouffys !!
Serdaigle↯  Mon intelligence est au service de l'AFT
avatar



Nombre de messages : 1000
Age : 15 ans
Groupe : Elève ; Serdaigle
Caractère : Autoritaire - Perfectionniste - Sérieuse - Méticuleuse - Orgueilleuse - Butée - Insensible - Froide - Mauvaise Perdante - Fiable
Crédits : : avatar (c) Lo ; signature (c) super-charlotteuze ; gif (c) inconnu
Date d'inscription : 12/10/2010




Dana Lundy

Serdaigle
Mon intelligence est au service de l'AFT


Carte du maraudeur
Niveau magique: 6/15
Libre pour :: 1 rp
Bonus: + 08
MessageSujet: Re: Défaite ? Non... pas des fêtes, juste une fête - mission élève    Mar 14 Juin - 10:35

Par Merlin. Qu’est ce qu’elle pouvait les regretter. La tranquillité de sa chambre loin de Poudlard, ses instants de solitude. Etre ici l’agaçait fortement. Et encore, il s’agissait là d’un bel euphémisme. Mais elle se devait de faire le change. D’une part parce que sa capitaine lui jetait régulièrement des regards plus qu’explicites, d’autre part, parce que Lyra était venue à sa rencontre et qu’elle ne pouvait décemment pas l’envoyer voler on ne sait où. Elle observa légèrement sa préfète. Songea à l’été qui les attendait toutes les deux au ministère. Parce que oui, elle viendrait.
Avec les semaines, la méfiance de Dana s’envolait petit à petit. Elle avait appris à connaître d’avantage Lyra et trouvait de plus en plus ses soupçons infondés. Ce visage angélique, cette élève qui semblait avoir le cœur sur la main ne pouvait pas être l’objet de tant de doutes. Même si la motivation était tout autre, elle était quelque part ravie que la Serdaigle passe ses vacances en sa compagnie. Bien entendu, il y avait toujours quelques avantages politiques, mais depuis quelques semaines, la blondinette avait laissé ses convictions au placard. Bien trop dur à supporter, bien trop de souvenirs qui la blessaient et la mettaient à nouveau dans un état de catatonie. Oui, elle en était presque venue à oublier le nom de famille de Lyra. A ne plus en faire l’association avec celui du mangemort qui courrait dehors. Après tout, les choses n’étaient pas forcément ce qu’elles semblaient être. Tout le monde pouvait avoir une chance de prouver qu’il était différent de ce qu’il laissait paraître. Son regard se déplaça au-dessus de l’épaule de sa camarade. Du moins presque tout le monde.

Oh non, elle ne parlait pas de son frère. Mais de la pustule qui restait accrochée à son bras. Rien que de les voir ensemble, main dans la main, était suffisant pour excéder la jeune Serdaigle. Le sourire hypocrite sur les lèvres de la Poufsouffle faisait que chaque cellule de son corps bouillait. Elle mourrait d’envie de lui briser quelque chose. Le nez peut-être. Comment pouvait-elle rester si fière au bras de celui qu’elle ne faisait que trahir ? La Serdaigle inspira quelques instants, tranquillement, afin de canaliser la colère sourde qui montait en elle. Elle décida de se concentrer sur son frère. L’être qui partageait la même chair, le même sang. Elle ferait tout pour qu’il soit heureux. Elle se rapprocha de lui et lui posa un baiser sur la joue. Contente de le croiser, même s’il était affublé de la pimbêche qui lui servait de petit-ami.
Elle eu un mouvement de recul. D’ores et déjà, il sentait l’alcool. Elle savait qu’il en abusait certaines fois. Mais elle ne l’avait réellement vu en consommer que dans de rares occasions. Le voir ainsi, le verre à la main, la rendait folle. Qu’est ce qu’il le poussait à se saouler ainsi ? Elle aurait donné cher pour le savoir. Son regard bascula et rencontra celui de Sasha. Oui. La réponse n’était pas si loin que cela finalement. Dana afficha un sourire crispé sur ses lèvres. Ce soir, elle devait être polie. Ne pas laisser son dégoût envers la Poufsouffle transparaître. Quand bien même ce dernier était de notoriété publique. Pour son frère. Elle devait en être capable non ? Et puis finalement on pouvait considérer cette mascarade comme un entrainement pour sa vie future. Du moins, si elle désirait continuer sur la voie qu’elle s’était tracée il y a quelques mois.

- Salut Sasha. Elle saisit le bras de son frère. Rob. Effectivement, c’est une soirée plutôt agréable. Parfaite pour s’extraire de la réalité et oublier quelques instants tout ce qui nous importune. Même si certaines fois nous sommes tout de même obligé d’y faire face.

Oh oui Sasha tu as parfaitement compris. L’élément qui me dérange particulièrement c’est toi. Jouer sur les apparences. Voilà exactement de quoi il s’agissait. Poufsouffle et Serdaigle se mélangent. Les rancunes ne sont pas montrées. Mais tout est encore là, sous-jacent, et personne n’est dupe. Si seulement elle pouvait s’échapper. Faire semblant était extrêmement contraignant. Le regard de Dana parcouru l’assistance à la recherche d’une âme charitable grâce à qui elle pourrait échapper à cette présence qui la contrariait particulièrement.
Modo↯ Aigle en quête de sa prochaine proie !
avatar



Nombre de messages : 4217
Age : 17 ans
Groupe : Basilic - Serdaigle
Caractère : Douce - Mystérieuse - Méfiante
Crédits : : Gifs ; Octobre + RegyChou, Avatar ; Izzie
Date d'inscription : 30/04/2008




Lyra Badenov

Modo
Aigle en quête de sa prochaine proie !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 03
MessageSujet: Re: Défaite ? Non... pas des fêtes, juste une fête - mission élève    Dim 19 Juin - 21:59

Je savais au combien il était difficile de se détacher d’une image, et si aujourd’hui Dana allait au-delà de tout ce que l’on pouvait dire à propos de ma sœur, je restais certaine qu’au fond, il y restait encore un peu de méfiance. Et combien avait-elle raison finalement de se méfier de moi ! Bon d’accord, je n’allais quand même pas lui dire ça directement comme ça, mais néanmoins, je lui accordais encore beaucoup le bénéfice du doute. Du moment, finalement où ma conversation ne débordait pas sur Torben, tout pouvait rester très cordiale dans mes relations, mais un nom et tout se divisait, et cela je pense que ça serait toujours pareille. Parce qu’à défaut d’être une fille et une sœur parfaite, je soutiendrai toujours mon frère, et même si je n’étais pas tout à fait partisante (malgré mes orientations) de tout ce que pouvait penser les forces du mal, je devais au moins accordé, que là où il était, il était très bien caché, preuve en était, que personne n’avait encore retrouvé son corps ou quelque chose d’autre qui pouvait suggérer qu’il était décédé, et le Ministère s’en serait rapidement vanté, conclusion, je ne pouvais donc plus douter de sa présence encore en vie. Où ? En Moldavie ? Angleterre ? Ailleurs ? Je n’en avais strictement aucune idée, mais je savais qu’il était en vie, pour moi, il n’y avait rien de plus important.

Dana était devenue une amie néanmoins depuis tout ce temps, toute cette détresse, dans son regard quand elle avait vu Harry tournait sa baguette vers sa mère, je revoyais ce regard dans les yeux de ma grande sœur quand ma mère était en train de se faire dévorer par les goules. Elle avait cru perdre sa mère, et même sans la prendre par pitié, j’avais compris, ou tenté du moins, essayé de comprendre toute la détresse qu’elle avait en elle. La peur, et la crainte, tous ces sentiments qu’on devait ressentir au final, au quotidien hors de Poudlard, pour nos proches. Parce qu’il n’était pas chez les Mangemorts, tout simplement pour ça. Le pincement au cœur me vint immédiatement d’ailleurs, en pensant à mes proches hors de Poudlard, mais aussi ceux qui allaient bientôt quitter Poudlard. Je savais qu’hors de ces murs, plus personne n’était en sécurité, que l’on soit finalement Mangemort ou quelqu’un d’autre. Dans cette soirée, on tentait de nous le faire oublier. L’espace d’une soirée, nos proches, le monde extérieur, les groupes, rien, plus rien ne devait exister, on était là pour exister, nous ! Jeunes adolescents, comme me fit remarquer un septième année qui venait s’assurer que je passais une bonne soirée. Cela faisait peut être cinq minutes que j’étais là, mais je pensais que je passerai certes, une bonne soirée :

    « C’est normal, en tant qu’amie, qui plus est préfète de cette maison. Je me porte bien, merci, j’ai très hâte de quitter Poudlard, et être en vacances, mais je me porte bien pour l’instant. Cela fait un moment en effet… »

J’aurai aimé poursuivre, mais Sasha décida de se joindre à la conversation, aussi, je ne pouvais pas l’ignorer, même si parlait avec Dana me tentait beaucoup plus. Sasha était une simple connaissance pour l’instant, voir l’action aussi de Dana envers son frère, quelque chose de bateau qui me rappelait une nouvelle fois combien mon frère me manquait d’un coup. Et que d’ici, je ne pouvais rien faire, rien dire. Bref, je me cachais derrière ce sourire que je faisais aux deux jeunes filles et au jeune homme. Autour de nous, l’alcool avait décidé de venir chatouiller les papilles des plus jeunes que ceux qui étaient jusque lors autorisé. En voyant aussi, l’alcool à la main du frère de Dana, je comprenais que cette soirée risquait de bien finir. Ou non :

    « Je vais très bien merci, et toi Sasha ? »


Dana enchaina immédiatement derrière moi, avec une description de ce que devait être cette soirée. S’extraire de la réalité ? Ah ? Excellente idée alors.
PNJ↯ Votre vie est entre mes mains
avatar



Nombre de messages : 1818
Date d'inscription : 08/05/2008




Maître du Jeu

PNJ
Votre vie est entre mes mains

MessageSujet: Re: Défaite ? Non... pas des fêtes, juste une fête - mission élève    Ven 1 Juil - 14:47

    Il faut dire ce qu'il en est : l'alcool fait des ravages. Autant chez les jaunes et noirs que chez les rouges et or. A une différence prêt : certains ont plus l'habitude que d'autres de boire. Prenons le cas de ce pauvre Robert Lundy. Complètement ivre, il a décidé de planter sa sœur et sa petite amie… Pour nous improviser un strip-tease devant toutes l'assemblée, debout sur une table. Ce garçon pourtant si prude en temps normal, cocu jusqu'au bout des ongles balance son bassin de droite à gauche, d'avant en arrière, comme, disons le franchement… un pro ! Car oui, le pire dans tout cela c'est qu'il est très doué. A croire qu'il a fait ça toute sa vie. Lançant un sortilège, il fait apparaitre un appareil qui diffuse de la musique assez sensuelle et danse au rythme de cette dernière, tout en ôtant un à un ses vêtements et proposant aux jeunes femmes non loin de le rejoindre sur sa "scène" et de se frotter contre lui…
Poufsouffle↯  La loyauté, ça me connait !
avatar



Nombre de messages : 599
Age : 17 ans
Groupe : Poufsouffle
Caractère : Séductrice - sociable - secrète - fiable - attachée - malheureuse - observatrice - douce - compréhensive - battante
Date d'inscription : 01/11/2010




Sasha Tetlan

Poufsouffle
La loyauté, ça me connait !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Défaite ? Non... pas des fêtes, juste une fête - mission élève    Dim 3 Juil - 11:10

    L’ambiance était un peu glacial du côté de Dana, c’est-à-dire que depuis notre entrevue dans les toilettes il y a peu, nous ne nous étions plus recroisées pour notre plus grand bonheur à toutes les deux. Je n’avais pas vraiment parlé de cette entrevue à Rob’ donc il n’était pas au courant de notre petite conversation sympathique. D’ailleurs en parlant de lui, il avait vidé d’un trait son verre et s’était resservi un peu de liquide à l’aide de sa baguette, une bouteille se trouvant à ses pieds. Je baissais les yeux de tristesse, je n’aimais pas ce qu’il faisait et préférait lorsqu’il se retrouvait saoul, sans moi … On préférait toujours succomber à nos tentations à l’abris du regard de l’autre. Je pressais ma main qui se trouvait dans la sienne et je plongeait mes pupilles emplit d’inquiétude dans son regard. Il était vitreux, je connaissais ce regard, celui où il est prêt à tout. J’aurais dut lui dire de partir avec moi, mais je ne voulais pas lui gâcher ma soirée.

    Je préférais plutôt reporter mon attention sur Lyra qui me demandai de mes nouvelles. Je sentis au même moment la tension se relâcher dans ma main qui s’était lovée dans celle de Robert, lentement je me retrouvais sans rien à agripper. Il devait sans doute prendre la bouteille a la main pour se resservir un verre. Je n’avais pas compter ce qu’il avait engloutit mais ce n’était pas loin d’une bouteille de Whisky entière … Je maudissait sa mère qui l’avait quelque peu incité à tomber dans cette folie de l’alcool, tout ça pour qu’il soit à l’image de ce qu’elle voulait qu’il soit et non en l’acceptant comme il était. Je regardais Lyra à qui j’adressais un sourire radieux.


    Je vais bien … Tu as appris la nouvelle ? Je suis préfette ! Je suis très contente. Et ça occulte un peu le fait qu’il y a un tas de rumeurs qui circulent à mon propos dans le château …

    Tout à coup une musique retentit, un léger sourire s’afficha sur mes lèvres, je me tournais vers Robert pour lui demander s’il voulait danser avec moi. Or je m’aperçu que celui-ci avait disparu, je cherchais mon petit copain du regard jusqu’à ce que mes yeux fixent un garçon se déhanchant sur l’estrade de la salle sur demande. Des sifflements se mirent à retentir dans toutes la salle, des filles qui criaient, je m’aperçu tout a coup que Rob’ n’était pas le seul a avoir ingurgité une quantité astronomique d’alcool. Mes yeux s’emplirent de larmes lorsque je vis une fille monter sur l’estrade afin de se coller contre Robert. Celui-ci avait entamer de se débarrasser langoureusement de ses vêtements au rythme de la musique.

    J’étais comme soumise au sortilège du saucisson, pétrifié, je ne pouvais plus bouger, seul mon regard suivait les mouvements de bassins de l’homme que j’aime. Et les mains de cette fille qui se baladait sur son torse, s’aventurant dans des endroits où moi-même je n’avais pas encore put le faire. Ils riaient tout les deux et semblaient totalement désinibés. Voilà Dana tu avais ce que tu voulais, la plus pure vengeance à laquelle tu aurais pu assister. La détresse se lisant sur mes traits, les larmes roulant inlassablement sur mon visage. Je n’étais pas contrainte aux affres de l’alcool, n’aimant pas ça et voilà que je ne me mêlait pas à l’euphorie générale. Des rires fusaient, ce son semblait comme être amplifié par mon esprit. De temps à autres je sentais des regards pesé sur moi, appréciant mon désarrois. Des filles pouffaient en me montrant du doigt et reportaient leur attention sur Robert qui commençait à déboutonner son pantalon.

    La tête me tournait, ma vue se brouillait de plus en plus. Je percevait juste quelques images, jusqu’à ce que les mains de cette fille se glissent sur les hanches de mon petit copain, sa tête enfouie dans son coup remontant jusqu’à son lobe d’oreille. Je tremblait de tout mon être, j’aurais voulu crier mais je ne pouvais pas. J’avais perdu un peu de ma superbe devant ce spectacle que m’offrait mon petit ami et cette pouf. Je détestait l’alcool, je détestais cette fête qui n’en était pas une, je détestais Rob’ à cet instant. Était-ce un moyen de me faire payer mes infidélités ? Pourtant il était d’accord, je lui avait proposé de tout arrêté pour lui, mais il avait continué à me pousser, à me dire qu’il ne fallait pas que je résiste, qu’il m’aimait comme ça … J’avais envie de fuir, mais mes jambes ne répondaient plus … Et personne n’allait venir en mon aide.
Serdaigle↯  Mon intelligence est au service de l'AFT
avatar



Nombre de messages : 1000
Age : 15 ans
Groupe : Elève ; Serdaigle
Caractère : Autoritaire - Perfectionniste - Sérieuse - Méticuleuse - Orgueilleuse - Butée - Insensible - Froide - Mauvaise Perdante - Fiable
Crédits : : avatar (c) Lo ; signature (c) super-charlotteuze ; gif (c) inconnu
Date d'inscription : 12/10/2010




Dana Lundy

Serdaigle
Mon intelligence est au service de l'AFT


Carte du maraudeur
Niveau magique: 6/15
Libre pour :: 1 rp
Bonus: + 08
MessageSujet: Re: Défaite ? Non... pas des fêtes, juste une fête - mission élève    Jeu 7 Juil - 21:28

Grimace retenue avec une difficulté sur-sorcière. La voir ainsi, souriante, fière au bras de SON frère, ça la mettait hors d'elle. Et encore il s'agissait d'un doux euphémisme, puisqu'elle se mettait à en rajouter. A propos de sa "montée en grade". Je suis préfète. Niah niah niah. Esprit purement juvénile qui refaisait surface, à cause de cette... élève. L'ignorer aurait pu être la solution la plus évidente et la plus utile, mais elle ne pouvait s'en contenter. C'était viscéral. Dés qu'elle se trouvait en face de Sasha, elle avait une envie irrémédiable de se battre à la moldu. D'arracher ses cheveux à grosses poignées et de la griffer afin d'effacer ce sourire hypocrite de ses lèvres. Inspiration, expiration... Elle pouvait se calmer. Même si ça lui semblait impossible pour le moment.
La voir ainsi, ajouté au fait qu'elle était déjà une boule de nerfs avant d'arriver était bien difficile à supporter. Mais elle avait une éducation. N'est ce pas ? Elle saurait se montrer civilisée. Tout autant que peut l'être une fille de ministre. Aimable, quand bien même la pouffy lui sortait par les yeux. Elle pouvait le faire. Pour son frère. Parce qu'elle ne voulait pas le blesser. Parce qu'elle l'aimait. Elle. Sourire forcé. Elle tourna la tête. Alors que la Tetlan se vantait auprès de Lyra.

Robert... disparu. Et pour une fois, elle était obligée de l'avouer, Sasha n'y était absolument pour rien puisqu'elle était trop occupée à parler de son insigne toute neuve. Dana s'enfonça dans la foule. Espérant de tout son soûl qu'il n'était pas encore en train de se servir un verre. Le voir s'auto-détruire de la sorte la blessait profondément. Elle avait cette sensation d'inutilité, d'être face à étranger. Elle savait qu'il était fêtard, buvait. Trop. Mais ce soir, pour la première fois, elle risquait d'en avoir un réel aperçu, et là, elle ne pourrait plus se voiler la face. Son grand frère serait l'ado rebelle que disputait sans cesse sa mère les rares fois où ils étaient en famille. Elle traversa le bar de long en large. Il n'était pas là. Puis des exclamations s'élevèrent de la foule. D'autres élèves la bousculèrent afin de se rapprocher de.... Robert.
Bouche ouverte, elle aurait pu gober n'importe quel insecte se décidant à voleter dans les environs. Impossible, ça, n'était pas possible. Elle aurait voulu hurler, pleurer, mais elle n'en était pas capable. Bouger lui était infaisable. Elle restait là, les yeux rivés sur ce spectacle dégradante et humiliant qu'offrait son frère aux deux maisons. Il était désormais à moitié nu sur l'estrade. Temps qu'il fallu à une autre élève pour le rejoindre et se mettre à le caresser de manière ostensible.

Son regard traversa la salle et se posa sur Sasha. Sasha qui semblait défaite, Sasha qui pleurait toutes les larmes de son corps. Se pouvait-il qu'elle tienne réellement à son frère ? Elle se mit à l'envisager, mais ça n'était pas le plus important. Non. tout d'abord, elle devait sauver le peu de dignité qu'il restait à son aîné. Toute la colère qu'elle ressentait depuis le début de la soirée était sur le point d'exploser. Et celle qui allait la prendre de plein fouet n'était pas l'une des sorcières contre qui elle avait eu des griefs jusqu'à présent. Yeux perçants, elle se mit à traverser la foule, cherchant le meilleur angle. Sa main glissa dans son décolleté et se saisit de la fine baguette en bois de saule. Une fois située dans un endroit qui lui semblât suffisamment ouvert, elle leva son arme au-dessus de la foule et se mit à hurler.

- Petrificus Totalus !

Un jet de lumière rouge jailli. Pile au moment où la jeune dévergondée se baissa pour montrer à tous la souplesse qui était sienne. Mais il trouva une cible. La Serdaigle vit avec horreur une élève s'effondrer. Par bonheur, elle n'était pas loin. Déjà un groupe était regroupé autour d'elle lorsqu'elle arrivait. Une autre élève, l'avait réanimé. Dana se confondit en excuse, et prit peur des représailles. Nul doute, cela sentait la retenue. Voilà qui lui apprendrait à être aussi impulsive et protectrice. Au moins, son action eu pour effet de détourner quelques peu l'attention de son frère en train de se dénuder. Une fois de plus, elle s'excusa.

- Je suis désolée, vraiment désolée. Comment ça va. Tu veux qu'on t'emmène à l'infirmerie ? Je t'assure que ce n'est pas toi que je visais.

HJ : Yo Morwena. Je me disais que tu pouvais être la fille en question si tu le souhaitais. Comme ça tu te retrouverais mêler à l'action. Mais ce n'est qu'une idée bien entendu.
Modo↯ Aigle en quête de sa prochaine proie !
avatar



Nombre de messages : 4217
Age : 17 ans
Groupe : Basilic - Serdaigle
Caractère : Douce - Mystérieuse - Méfiante
Crédits : : Gifs ; Octobre + RegyChou, Avatar ; Izzie
Date d'inscription : 30/04/2008




Lyra Badenov

Modo
Aigle en quête de sa prochaine proie !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 03
MessageSujet: Re: Défaite ? Non... pas des fêtes, juste une fête - mission élève    Mer 27 Juil - 20:04

Ambiance ? De glace. Alcool ? A flot. Bref, une fête que nous pourrions qualifier de normale non ? Enfin presque, j’étais bloquée entre deux belles sœurs qui ne semblaient pas vraiment trouvé d’atomes crochues, en fait, rien que par le ton qu’elles employaient et les expressions qui se lisaient sur le visage de Dana, je comprenais que mise à part Robert Lundy présent ici face à moi, il n’y avait vraiment rien en commun entre les deux demoiselles. Bon, j’étais mal placée peut être pour leur faire la morale, en fait, très mal placée, il faut dire que j’avais juste détesté l’ex de mon frère pendant un bon moment, bon j’avais bien mes raisons. Et cela personne ne pouvait me le retirer mais quand même, c’était sacré prise de tête quand on y pense, surtout quand il s’était remis à sortir avec, cette #@! De Jana ! Bref, je ne préoccupais plus de cette histoire de toute manière Jana devait être repartie en Moldavie (Dieu Merci !) et mon frère, était en fugue on ne savait trop où certainement encore en Angleterre ou en Moldavie, quelque part entre tout ça. Mais, oui, je n’avais aucune idée d’où se trouvait mon frère actuellement c’était limite inquiétant.

Sasha m’annonça néanmoins la grande nouvelle à propos de son nouveau grade, une nouvelle préfète parmi les rangs de Pouffsouffle, nous serions donc confrontés à nous voir d’autant plus souvent j’en supposais, je lui souriais à cette nouvelle. Deux préfets par maison, une fille et un garçon. Je devais reconnaitre que ça avait au moins eu la qualité de me surprendre quand j’ai appris que j’étais devenue préfète. Moi préfète ? Je cherchais encore un peu à savoir les choix qui avaient conduit le directeur à me choisir. C’était difficile à comprendre même pour moi. Je pensais être l’une des dernière à être sélectionnée pour postuler au rang de préfet et on me l’avait donné sans que je demande rien, alors que je débarquais juste à l’époque mon anglais était loin d’être aussi bon qu’il l’était actuellement, et puis, je n’étais qu’une étrangère, et d’autres Serdaigle rêvaient de cette insigne beaucoup plus que moi finalement, je ne savais pas trop ce qui les avaient conduit à ce choix, je leur en étais peut être reconnaissante, mais j’en restais pas moins surprise, agréablement certes mais surprise quand même.


« Non, je n’étais pas au courante, mais félicitation pour ce nouveau grade. Oh, je n’ai pas l’impression que ça tue les rumeurs, j’ai beau être préfète, les gens n’ont pas peur de colporter des choses à mon égard. Mais j’ai cru entendre beaucoup de choses à ton sujet depuis plusieurs jours, je ne m’attache pas beaucoup aux rumeurs, je sais combien elles peuvent être disons mal tournées et surtout donnée par beaucoup de langues de vipères. »

Soudain sans rien y comprendre tous les regards se tournèrent vers la scène, ou du moins quelque chose qui y ressemblait, une estrade, et mon regard s’accompagnait de celui des deux autres jeunes filles. En fait, non il n’y eut que deux regards surpris de notre part, celui de Sasha et le mien, vu que Dana s’était éclipsée, justement. Je ne doutais guère qu’elle soit partie rechercher un verre. Je savais parfaitement qu’elle n’était pas du genre à boire jusqu’à ce que mémoire fasse faille. Au contraire, pas elle. Elle devait avoir une bonne raison d’avoir disparu tout comme Robert en une seconde. En fait, Robert n’avait pas plus de bonne raisons que ça, pour être honnête, à cet instant, j’étais heureuse que mon frère ne soit plus à Poudlard depuis bien longtemps désormais, sans quoi, il aurait très bien pu faire un truc pareil. Réagissant au quart de tour, je lançais sortilège dans la pièce, en conduisant le pantalon au moins à se remettre sur ses fesses (pas trop mal au passage) et à être bien serré. Contrairement à Sasha totalement figé, j’immobilisais la fille qui se languissait sur Robert depuis au moins 5 bonnes minutes, le spectacle était terminé. Et soudain je vis un éclair rouge, une jeune fille qui se fit totalement pétrifié, ça venait de Dana. Mais le monde était fou, avant que je n’arrive, déjà une masse de personne était en train de s’assembler autour de tout ça.

« Laissez-la respirer un peu la pauvre. » Dis-je en arrivant à l’endroit, lançant un regard noir à toutes les filles et garçons qui étaient là surtout pour regarder, ce qui eut pour effet du moins pour quelques uns de les écarter d’un bon mètre. « Dana qu’as-tu voulu faire ? » J’étais d’un calme déconcertant, peut être même agaçant, à l’intérieur je bouillonnais de rage, comment une fête pouvait-elle aussi mal tourné en 5 minutes.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Défaite ? Non... pas des fêtes, juste une fête - mission élève    Jeu 28 Juil - 13:25



    D’aussi loin qu’il s’en souvienne, le Quidditch avait toujours provoqué en lui une certaine fascination. Aucun sport Moldu ne pouvait l’égaler en sensation, hormis peut-être le saut en parachute, et le ressenti n’était toutefois pas le même. L’Aigle était d’ailleurs assez talentueux pour se sport, mais ne s’était jamais inscrit dans l’équipe malgré les encouragements de ses amis, trop vite distrait par cette fameuses poudre blanche qui rythmait sa vie. Peut-être un jour, s’il décrochait, se laisserait-il tenter par l’appel du vif d’or, mais après tout, il avait encore le temps d’y songer. Il pensa alors avec amertume aux deux mois d’été qu’il allait passer seul, car il était évident qu’il ne pouvait plus revenir au domaine familial à cause de ses « bizarreries ». A vrai dire, c’était bien le cadet de ses soucis. Ses frères et sœurs, cette bande de joyeux hypocrites ne méritaient aucunement sa compassion, et encore moins son attention. En attendant, il devait encore participer aux quelques fêtes qui ponctuaient le quotidien château. Il y avait justement celle pour laquelle il se préparait : celle qui suivait la défaite des Jaunes contre les Gryffondors. Ça avait été un beau match pour le Serdaigle, étant donné qu’il ne supportait aucune des deux équipes et qu’il laissait sa chance à la gagnante.

    Il était arrivé dans la salle un peu en retard, car les groupes d’élèves s’étaient déjà formés. Sa chemise élégamment rehaussée par un veston gris, de la même couleur de l’ensemble qu’il portait à la manière d’un dandy chic, il alla rejoindre le groupe de Serdaigle qu’il connaissait bien, avant d’aller chercher des boissons. Il repéra tout d’abord Lyra un peu plus loin, occupée à discuter avec la fille de Ministre, à qui il adressa un sourire en coin. La fête commençait à battre de plein fouet, avant qu’un septième année ne fasse un traditionnel discours conclu par une liste aussi longue que barbante de remerciements. L’aigle alla rejoindre son amie Perséphone, en pleine séance critique de toutes les tenues revêtues par la gente féminine qui peuplait la salle. Riants tous deux de bons cœurs, leur attention fut soudain portée sur le fils Lundy, monté alors sur une table dans une tentative désespérée de faire partager aux Serdaigles et Poufsouffles sa passion pour l’effeuillage. Si Perséphone bavait déjà comme un chien devant sa gamelle, l’Aigle quant à lui resta plutôt perplexe. Sourire moqueur accroché aux lèvres, il laissa échapper un « Eh bah ça alors … ! » avant de rire sous cape. Il connaissait plus ou moins Lundy de vue, et savait qu’il s’agissait plutôt d’une personne réservée quoique timide –en tout cas, c’est ce qu’il pensait.- mais là, ça tournait littéralement au ridicule. Cependant, le rideau n’était pas visiblement prêt de tomber. Lundy fille lança un sort sur la dénommée sangsue qui collait son aîné. Maléfice qui au lieu de toucher la cible, s’abattit sur une autre élève, déclenchant un fou rire incontrôlable chez Caïn. Il s’approcha néanmoins, les mains dans les poches, du groupe d’élève s’étant amassés autour de la jeune fille pétrifiée.

    « Les Lundy ont tous un grain, ou alors il faut qu’on m’explique ce que c’est… »

    Petite phrase aux intonations moqueuses, mais pas réellement destinée à blesser qui que ce soit. Comme un simple constat, Osborne songea que l'élève en tombant avait dû se cogner durement la tête contre le sol. Son regard alla également se poser sur la copine de Lundy, sa divine Muse.

    « Lyra, il faut quelqu’un pour l’amener à l’infirmerie. »

    Il s'éloigna du groupe d'élève, avant de passer un bras protecteur autour des frêles épaules de Tetlan. La jeune femme semblait figée, incapable du moindre mouvement. C'était d'ailleurs assez ironique de voir une telle réaction chez elle, quand des filles approchaient son petits amis, lorsqu'elle couchait avec une multitude d'amants. Il n'avait jamais su consoler quelqu'un, et encore moins une fille, terrain trop miné pour qu'il puisse trouver les mots. Il était également trop peu sensible pour pouvoir éprouver de la compassion à l'égard de sa muse. Toutefois, il songeait que si elle allait mal, elle ne pourrait plus poser pour lui, et ça s'en était hors de question.

    « Tetlan remet toi, d’accord ? Ces filles là ne t’arrivent même pas à la cheville et demain Lundy se confondra en excuse. Allez, ça va aller… »
PNJ↯ Votre vie est entre mes mains
avatar



Nombre de messages : 1818
Date d'inscription : 08/05/2008




Maître du Jeu

PNJ
Votre vie est entre mes mains

MessageSujet: Re: Défaite ? Non... pas des fêtes, juste une fête - mission élève    Mar 2 Aoû - 10:45

    Comme le dit Cain, on peut dire que les Lundy ont légèrement un grain. Entre le frère qui se prend pour un stip-teaser et la sœur qui lance un sort à une pauvre innocente –enfin innocente, innocente… - cette famille est vraiment mal barrée. Surtout que si l'une s'excuse, le deuxième n'en a pas grand-chose à faire. D'ailleurs, il en faudrait plus pour l'arrêter. Certes il a vu le visage déconfis de sa petite amie, mais là, il n'en a rien à faire. Après tout ce n'est que pure vengeance. En cet instant, tout le mal qu'il peut ressentir à cause d'elle prend corps. Il veut à son tour lui prouver que si lui aussi il veut s'amuser, il peut le faire. Son regard est plutôt fier d'ailleurs lorsqu'il regarde Sasha. Et quand le serdaigle s'approche d'elle pour la réconforter, il ne peut s'empêcher de lui balancer au visage, et cela devant tout le monde "Prenez une chambre d'hôtel. Enfin je devrais dire rendez-vous dans une salle vide puisque c'est là ta spécialité". Et sans attendre de réponse, il prend la main d'une autre jeune femme, la fait monter sur la table et se trémousse autour d'elle. Cette jeune femme, ce n'est nul autre que Lyra Badenov, qui est acculée par les gestes on ne peut plus déplacés du poufsouffle, bien décidé à ne pas la laisser filer aussi vite.
Modo↯ Aigle en quête de sa prochaine proie !
avatar



Nombre de messages : 4217
Age : 17 ans
Groupe : Basilic - Serdaigle
Caractère : Douce - Mystérieuse - Méfiante
Crédits : : Gifs ; Octobre + RegyChou, Avatar ; Izzie
Date d'inscription : 30/04/2008




Lyra Badenov

Modo
Aigle en quête de sa prochaine proie !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 03
MessageSujet: Re: Défaite ? Non... pas des fêtes, juste une fête - mission élève    Dim 7 Aoû - 18:27

Mais ils sont tous tarés, je ne sais pas, mais tout part en vrille pendant cette fête. Dana qui jette un sort, Robert qui se dandine sensuellement (oui, bah je le reconnais), il était assez sexy, je ne comprenais pas vraiment quelle relation exactement il entretenait avec sa petite amie, mais si j’étais Sasha ça ferait longtemps que j’aurai réagi sur ça, et que j’aurai tapé là où ça fait mal. Enfin, je ne sais pas, pour limiter les femmes en chaleur des Serdaigle et Pouffsouffle, normal en même temps, ce sont des frustrées. Enfin… Je ne sais pas en fait qu’est ce que j’étais tombée dans cette maison, c’était tous des lumières et moi je planais à 2000 depuis un an. Peu importe la question n’était pas là, j’étais avec la fille, bref la personne qui était tombée dans les pommes et qui se réveillait doucement après le sortilège, j’avais des voix qui me parvenaient un peu de partout. Me foutez pas le stress, si le directeur apprend cette petite fête par les septièmes années, on s’fait tous tuer, et vu comme c’est en train de tourner, je peux vous assurer, que tuer est un euphémisme je pense sur ce qui nous attend dans son bureau si par grand malheur on y va. Je restais pendant quelques secondes un peu silencieuse, cherchant à réfléchir dans tout ce brouhaha, pour être honnête un échec pour le moins total. Enfin, c’était vraiment le bordel pour le moment. Et c’est là que Caïn décida de m’adresser la parole :

« Ouais bonne idée », je regardais autour de moi, il était parti s’occuper de Sasha d’un coup, et moi je cherchais des yeux une élève apte à aller emmener la petite à l’infirmerie. Je vis une cinquième année de Serdaigle, et je connaissais son prénom, « Hé, Eden, viens voir, tu peux emmener la demoiselle à l’infirmerie s’il te plait ? » et j’insistais avec un regard, malgré ses reproches, « Je ne te demande pas vraiment ton avis, tu l’em… » Loupé, je ne pus finir ma phrase que je fus rapidement tirée sur scène sans vraiment que je puisse dire quoique ce soit, c’était un peu compliqué d’un coup. Je perdis contrôle de moi-même entrainée sur cette scène, cette estrade sur cette table tout ce qu’il y avait de plus bancale, ah bah voilà, tout ce dont j’avais besoin pour ma réputation, mais ce n’est pas vrai, j’attire les ennuis aujourd’hui ou alors comment me faire encore remarquer.

Non, mais je hais Poudlard, je hais tout ce qui tourne autour des garçons de Poudlard, pour une fois que je veux essayer d’être un peu sérieuse pour plaire au garçon qui me plait, on fait tout pour me faire montrer ma vraie nature. Génial, il était entreprenant, collé serré, ok je ne voyais pas du tout Lundy dans cet état, mais vraiment pas. Je jetais des regards autour de moi, genre Dana qui était en mesure peut être de m’aider, ou je ne sais pas Sasha qui pourrait peut être se mettre au clair avec son petit copain. Et malgré mes tentatives d’esquives, il n’y avait rien à faire il me retenait, par le bras, je crois que je n’ai jamais été aussi proche d’un garçon, disons que c’était un garçon que je n’avais pas choisi, ce n’était pas ma proie, et pourtant ce coup-ci j’y étais pour rien je tentais juste de me libérer de son emprise. Me rapprochant de son oreille, vu qu’il ne voulait pas me lachais on va tenter de se diriger avec des menaces, peut être qu’il avait encore son esprit total non
« Je te préviens que si tu ne me lâches pas immédiatement et que tu ne descends pas d’ici immédiatement, tu ne pourras même plus espérer avoir un pauvre petit gnome avec ta chère Aphrodite de Sasha. », toujours en tentant de m’échapper de son emprise. Mais qu’est ce que j’avais fichu encore pour me faire remarquer moi ?
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Défaite ? Non... pas des fêtes, juste une fête - mission élève    Dim 7 Aoû - 20:20

    Hécube et le Quidditch, c’était toute une passion. Une passion moins grande, sans doute, que celle qu’elle entretenait avec la musique, mais rien n’empêche qu’elle adorait ce sport et ne ratait pas non plus une occasion d’en parler. Alors, d’un certain côté, évidemment qu’elle était déçu de cette défaite et l’idée de fêter la défaite était pour le moins originale. Refusa-t-elle ? Bien sûr que non ! Elle n’oserait jamais ! Elle ne pouvait de toute façon physiquement pas puisque dans l’histoire il y avait une fête, justement. Avant le Quidditch, la fête passerait toujours. Tant pis s’ils avaient perdu, et comme en plus c’était avec les Poufsouffle, elle ne désespérait pas d’y voir ses amis. Enfin, elle avait des amis à Serdaigle aussi ! Comme partout ailleurs, en gros. Et des gens qu’elle connaissait vaguement, et d’autres à qui elle ne parlait pas, etc. Mais le plus intéressant dans l’histoire, c’étaient que les organisateurs de la fête l’avaient réquisitionnée pour la musique. Eh, si ce n’était pas génial ça ! Elle allait mettre l’ambiance, et ça, elle savait bien le faire ! Sa spécialité. Depuis le temps qu’elle avait envie d’aller en boite, comme les moldus, elle allait faire sa propre boite et ce à l’intérieur du château. Bref, peu importe maintenant, elle était chargée de la musique donc ils allaient connaître la meilleure soirée du monde.

    Elle commença par s’habiller. Pour ce qui était de la garde-robe, évidemment, elle en avait en stock aussi ! Tout n’était qu’un espoir vain qu’elle n’aurait jamais cru utiliser. En fait, si, voilà qu’elle allait utiliser ses tenues de soirée pour un jour. Quelques heures pendant lesquelles il n’y aurait ni rivalités, ni problèmes, ni bastons. Oh, il fallait qu’elle écrive cela à sa mère, tiens ! Elle qui avait sans doute encore peur du monde des sorciers et de ce qu’on en disait. Lui dire que ce soir ils faisaient une petite fête pour terminer cette année qui s’était normalement déroulée. Plus ou moins normalement. Oh, il n’y avait pas de mal à déguiser un peu la vérité. Hécube vira le chat qui s’était assis sur le bureau et saisit plume, encre, parchemin… et hibou ce serait pour plus tard. Sa maman allait être tellement contente d’avoir des bonnes nouvelles ! Elle restait relativement froide dans ses lettres et malgré ce besoin de dire que tout allait bien, il était facile de lire le mensonge entre les lignes. Cette fois, tout était absolument sincère. Quidditch, fête, et surtout musique. Même ici, quelqu’un reconnaissait son talent ! Ou alors ils appelaient la seule personne qu’ils connaissaient capable de se servir d’une guitare… et surtout qui avait une guitare avec elle, parce qu’à Poudlard, ce n’était pas gagné, loin de là !

    Ma chère maman,
    Tu te fais sûrement du souci pour moi et le frangin. Mais ne t’inquiète pas, même si tu as entendu parler de quelques problèmes chez les sorciers, nous sommes bien à l’école et nous prenons du bon temps. Ce soir, nous faisons une petite fête en l’honneur de la fin de la saison de Quidditch pour nos deux maisons (Poufsouffle et Serdaigle) et devine quoi !? On m’a proposé d’animer la fête avec ma guitare. Je m’y rends immédiatement et je compte bien passer une excellente soirée.
    Gros bisous à toi et à papa,
    Cucube


    Hécube plia sa lettre et se changea, puis elle sortit de la salle commune, sa guitare sur le dos. Il était temps d’y aller, maintenant ! Après être furtivement passée à la volière pour envoyer le message à sa mère, elle descendit jusqu’à la salle sur demande, où avait lieu la fête, et arriva l’une des premières. Encore heureux, puisqu’elle devait s’occuper de la musique ! Et sans musique, pas de fête ! Elle se mit en place. Il y avait déjà quelques personnes, c’était dommage de les faire attendre davantage. Plus vite la fête commencerait, mieux ce serait ! D’ailleurs, vu certains regards que se jetaient les étudiants, elle se dit qu’il valait mieux lancer quelque chose pour les calmer. Et même s’ils n’avaient pas besoin d’être calmés, c’était au moins quelque chose pour les empêcher de s’énerver. Avant, elle passa juste boire un verre – histoire de se mettre dans l’ambiance ! – et manger un petit gâteau, puis retourna à sa place, parmi les instruments.

    - Prête ! On y va !

    A partir de là, il ne fallait plus lui demander ce qui se passait dans la salle, parce qu’elle n’en savait rien. C’était son monde à elle, le seul et l’unique, le plus magique de tous : le monde de la musique. C’était dingue comme cela lui avait manqué ! A un tel point qu’elle semblait redécouvrir chaque son et chaque émotion. Mais comment avait-elle pu vivre dans le silence si longtemps ? Voilà, nous arrivons enfin au moment de la soirée auquel se passaient les évènements actuels. Parce que depuis qu’elle était arrivée et qu’elle s’était mise à jouer, Hécube n’avait pas vraiment suivit ce qui s’était passé dans la salle, et pourtant ce n’étaient (malheureusement) pas les évènements qui manquaient. A la fin du morceau présent, elle jeta un œil, et… Ah, oui, elle n’avait vraiment pas suivi. Il y en avait qui dansaient à moitié à poil sur les tables, d’autres qui avaient manifestement bu, d’autres qui sortaient leur baguette. Oulàlà… Ouais, c’était bien le mot, « oulàlà ». En se mordant la lèvre, craignant que la soirée ne se termine plus vite que prévu, Hécube lança un rapide :

    - J’fais une pause !

    Et se jeta au milieu des autres. Il fallait qu’elle comprenne quelque chose pour là-dedans. Ce n’était quand même pas sa musique qui les mettait dans cet état ?

    - Quelqu’un m’explique ?
Serdaigle↯  Mon intelligence est au service de l'AFT
avatar



Nombre de messages : 1000
Age : 15 ans
Groupe : Elève ; Serdaigle
Caractère : Autoritaire - Perfectionniste - Sérieuse - Méticuleuse - Orgueilleuse - Butée - Insensible - Froide - Mauvaise Perdante - Fiable
Crédits : : avatar (c) Lo ; signature (c) super-charlotteuze ; gif (c) inconnu
Date d'inscription : 12/10/2010




Dana Lundy

Serdaigle
Mon intelligence est au service de l'AFT


Carte du maraudeur
Niveau magique: 6/15
Libre pour :: 1 rp
Bonus: + 08
MessageSujet: Re: Défaite ? Non... pas des fêtes, juste une fête - mission élève    Lun 8 Aoû - 16:47

Jamais au grand jamais elle n’avait souhaité se rendre à cette petite fête. Pour elle ce n’était qu’une perte de temps. Un évènement inutile regroupant des personnes toutes aussi dénuées de principes élémentaires. Célébrer une défaite, leur dernière et lamentable place dans le tournoi de Quidditch. Quelle idée. Qui que soient les organisateurs de cette « sauterie », elle leur en voulait dorénavant à mort. A cause d’eux, tout avait viré à la catastrophe. Son frère qui avait ôté sa chemise et commencé à danser en se dénudant, le regard des autres élèves de Poudlard braqué sur lui. De là en découlait les pleurs de Sasha Tetlan et le corps étendu, provisoirement inanimé d’une des élèves. Si elle arrivait à leur en vouloir parce que sa « belle-sœur » était en larmes, autant avoué qu’elle avait atteint le point de non-retour.

A regarder l’élève reprendre petit à petit conscience, la voir totalement sonnée, une autre bouffée de rage la saisie. Envers la cible qu’elle avait ratée. Où était cette sorcière de petite vertu ? Elle allait lui montrer de quel bois les Lundy se chauffent. Qu’elle n’était pas la fille de la Ministre de la Magie pour rien. Déjà elle remontait sa manche et serrait d’avantage sa baguette entre ses doigts. Perdue dans sa rage et sa colère, elle n’avait pas même vu Lyra s’approcher, lui demander le pourquoi du comment sur un ton de reproche. Nom d’un veracrasse. Il ne fallait pas être bien malin pour savoir ce qu’elle souhaitait faire ! Non, elle ne s’est pas dit, et si je stupéfixiais quelqu’un comme ça, juste pour le fun ! Les mots lui brûlaient les lèvres, elle rêvait de les faire sortir, de crier à l’injustice. Mais elle se retint. Mine de rien, il s’agissait de sa préfète et elle ne pouvait lui manquer de respect. Et puis, c’était aussi une amie. Enfin, ça n’était pas à elle qu’elle en voulait.
Dana releva sa tête et scruta la foule. A la recherche de la coupable de tout ce carnage. Mais rien. Comment était-elle déjà. Brune ? Blonde ? Rousse ? Elle n’aurait su le dire. Mais aveuglée par la colère comme elle l’était, elle n’avait pu photographier à son aise le visage ou même la silhouette de la criminelle.

Pas à pas, elle avança dans la foule. Dévisageant chaque tête. Oubliée la punition qui pendait comme une épée de Damoclès au dessus de sa tête. Oubliée l’élève étendue au sol. Tout en avançant, la Serdaigle chercha à se remémorer quelques sorts qu’elle avait appris. Notamment un particulier incluant des pustules ou des verrues. Voilà qui devrait la remettre à sa place. Perdue dans sa quête, Dana ne remarqua aucunement que la musique s’était arrêtée, que les regards étaient à nouveaux fixés sur son frère. Qu’une nouvelle personne dansait tout contre lui. Trop, s’en était trop. Elle fit marche arrière et revint vers l’endroit sur laquelle son aîné s’exhibait. Mais le passage par lequel elle avait réussi à se faufiler avait disparu. Etrangement, la densité autour de Robert s’était accentuée. Il était désormais inenvisageable qu’elle se fraye un chemin. Du moins si elle n’avait pas recours à la magie. Elle regarda sa baguette entre ses doigts, écouta en même temps les exclamations du « public ». Que faire ? Serait-elle renvoyée si elle usait une fois de plus de ses talents de sorcière ? Peut-être. Mais alors qu’est-ce qui était le pire. Etre réduite à l’impuissance afin de préserver ses parents de la honte d’avoir leur fille renvoyée de l’école de sorcellerie ou agir afin de leur ôter celle que leur procurerait son frère si elle restait les bras ballants ? A l’instar de Sasha, des larmes se mirent à couler sur ses joues. Tetlan elle devait la retrouver.

Ce qu’elle ne tarda pas à faire, puisque personne ne souhaitait se trouver proche de ses sanglots. Personne excepté un autre élève de Serdaigle qu’elle ne connaissait que de vue. Osbourne. Sans aucun ménagement, elle s’immisça dans leur conversation, si tant est qu’il y en avait une.

Tu ne m’aimes pas, je ne t’aime pas. C’est de notoriété publique et tout le monde le sait. Mais il s’agit de mon frère, de ton petit-ami. Et nous devons trouver une solution afin de le tirer de ce pétrin. Il faudrait l’éloigner de la foule. Moi, il ne m’écoutera pas. Il m’accusera de penser comme notre mère. Tu es la seule qui peut le raisonner Sasha. Alors je t’en prie. Fais-le. Si tu l’aimes comme tu ne cesses de me le répéter, agis.

Pour ne rien arranger, Hécube, cette camarade qu’elle avait de temps à autre du mal à supporter se posta non loin d’eux demandant ce qu’il se passait. Elle rêvait de la remettre à sa place, de la rabaisser publiquement. Pour une fois, la surpasser. Mais elle se retint. D’une part parce que ça aurait été mesquin et inutile. D’autre part parce qu’elle pouvait peut-être aider. Et puis, elle n’y était pour rien si cette soirée avait virée au fiasco total.

- Situation de crise. De l’alcool s’est glissé dans le buffet. Certains en ont abusés. J’ai voulu arranger la situation, j’ai pétrifié la mauvaise personne. Il faut trouver Lyra, la préfète de Poufsouffle ci-présente ne réagit pas encore totalement. Elle saura quoi faire. L’un de vous veut bien s’en charger ? Je vais rester avec elle.

Elle désigna la petite amie de son frère du menton, puis prit ses mains dans les siennes.

- Sasha, j’ai besoin de toi maintenant. Robert a besoin de toi.

Poufsouffle↯  La loyauté, ça me connait !
avatar



Nombre de messages : 599
Age : 17 ans
Groupe : Poufsouffle
Caractère : Séductrice - sociable - secrète - fiable - attachée - malheureuse - observatrice - douce - compréhensive - battante
Date d'inscription : 01/11/2010




Sasha Tetlan

Poufsouffle
La loyauté, ça me connait !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Défaite ? Non... pas des fêtes, juste une fête - mission élève    Sam 13 Aoû - 12:31

    J’étais pétrifiée depuis toute à l’heure, plus rien ne comptais que ce qu’il se passait sous mes yeux, son corps ondulant contre celui de cette p******. Mes poings se serraient de rage et les larmes de douleurs roulaient inlassablement sur mes joues. Je ne voulais pas y croire, je ne voulais pas penser que cela était possible, je voulais me réveiller de ce cauchemar, revenir un peu en arrière et lui dire que finalement je voulais simplement être dans la salle commune vide de toute âme pour passer un moment dans ses bras. Non je ne l’avais pas fait lui entourait une autre fille de ses bras tout en dansant langoureusement contre elle. Même avec moi il ne l’avait jamais fait. C’était un véritable coup de poignard que l’on me lançait en plein cœur.

    Je devais me sortir de ma torpeur, reprendre mes esprits, faire quelque chose au lieu de rester planter là, surtout que les événements s’enchainaient à une vitesse ahurissante. Un sort avait été lancé sur une fille qui ne demandait rien et son corps avait basculé sur le sol, ne perturbant nullement mon petit ami et cette pimbêche. Puis des mains se posant sur mes épaules, des paroles qui se voulaient réconfortantes. Je retirais toutes traces de larmes sur mes joues et me tournais face au garçon qui m’avait parlé, Cain … Un garçon très séduisant avec qui je jouais depuis un bon bout de temps, mais nous n’avions rien fait et franchement peut être que nous ne ferions rien.


    Tu as raisons, toutes ces filles ne sont rien comparées à moi. Ses excuses … Il ne se rappellera même pas de cette soirée, comme il oubli toutes celles où il ingurgite une quantité astronomique d’alcool. Il se demandera juste pourquoi je suis aussi froide avec lui … j’ai …

    Mais je n’avais put continuer ma phrase que mon petit copain hurla à mon adresse des paroles encore plus blessantes, encore plus déconcertante, encore plus … Oui il me faisait subir ce que je lui faisait subir, à charge de revanche comme on dit. Et si … Si tout le monde avait raison et si nous n’allions pas si bien ensemble. Si je l’avais vraiment détruit, si j’étais la cause de tout cela ? Je secouais la tête, non je n’étais pas la seule responsable et là il agissait en véritable s*****, juste bon à se prendre une claque en pleine figure pour être aussi horrible avec moi en public. Mais à ce moment là les larmes ne voulaient plus couler, j’avais juste envie de partir de le laisser là au milieu, mais ce n’était pas la meilleure des solutions, je n’avais pas la moindre envie qu’il me trompe avec la première des idiotes, je ne voulais pas qu’il saute le pas avec une autre que moi. Je l’aimais, plus que tout il me pardonnait mes écarts, pourquoi pas moi ? Même si cela allait prendre du temps.

    La fille qui était encore il y a peu contre le corps de mon petit ami avait été dégagée manu militari et remplacé par une autre fille, une personne que je n’aurais pas pensé voir à cet endroit. Lyra Badenov, des rumeurs circulaient à son propos, sur ses relations amoureuses, mais j’avais pris la décision de ne jamais croire cela. Et je scrutais son visage pour tenter de comprendre si elle était ravi ou non de se trouver là, contre le corps à moitié nu de Rob’. La stupeur passée, mon envie de fuir avait disparue, je voulais juste m’approcher de lui et le tirer de là qu’importe s’il ne veut pas, qu’importe si c’est la dernière chose que je fais pour lui, qu’importe si ce soir notre couple n’est plus … Je me tournais vers Cain.


    Désolé pour ce qu’il vient de dire, même si tu t’en fous. Il y a quelques instants j’aurais voulu qu’on fuis tout les deux hors de cette salle afin que j’oublies ça, dans … dans tes bras. Mais ce n’est pas la meilleure des solutions à l’heure qu’il est. Merci d’avoir été le premier ici.

    Je déposais un baiser sur sa joue et me retournais pour me retrouver nez à nez avec celle qui aurait put être heureuse de me voir décatie, de voir son frère m’humilier là au milieu. Mais apparemment pas, elle était déterminée, me demandant même de l’aide pour aider son frère. Nous, main dans la main, comme une famille. J’aurais été surprise si la situation n’était pas aussi déplorable. Nous aimions Rob’ à différent niveau mais nous l’aimions et nous voulions son bien. C’était la seule chose importante à ce moment là. Dana expliqua à une fille ce qu’il se passait, puis me demanda de l’aide en prenant mes mains dans les siennes. Je plantais mon regard dans le sien, pour une fois nous n’allions pas nous disputer pour des broutilles, aujourd’hui nous allions nous comporter dignement.

    Ca va allez, je réagis normalement désormais. Ce qu’il faut faire, c’est éloigner Robert de tout ce monde et le décoller de Badenov, je ne pense pas qu’elle soit heureuse d’être à la place où elle est. Et puis après on se chargera de ces poufs si tu veux … Elles sont bien trop heureuses à cet instant mais elle le regretterons plus tard.

    Je retirais mes mains d’entre celle de ma rivale, je sortis ma baguette de ma robe. Puis je la pointais sur la foule. Mon regard bleuté était teinté d’une couleur noire, signe que ma pupille se dilatait sous l’effet de la colère. Ma voix s’éleva dans les airs, déterminée, elle ne tremblait pas. Mes larmes avaient disparues.

    Si quiconque tente de me faire quoique ce soit, je lui jette un sort en plus de lui retirer des points, que la personne soit de ma maison ou non. Maintenant reculer, surtout vous les pimbêches, vous vous êtes bien rincer l’œil, mais je vous rappel que c’est mon petit ami et que vous, des moins que rien.

    Je me plongeais dans la foule et me retrouvais sur l’estrade, où Robert se déhanchait comme un malade contre le corps de la pauvre Lyra. Je m’approchais lentement et posais ma main sur l’épaule de Robert, il se retourna et afficha un sourire narquois, comme pour me dire ‘tu l’as bien cherché’. Puis il se retournais vers la pauvre Serdaigle. Mais j’attrapais sa main laissé libre et le forçait à me se retourner pour me regarder.

    Tu as ce que tu veux Robert, tu m’as humilié, tu as humilié ta sœur et tu t’es donné en spectacle. Tu as gagné, mais t’en prends pas aux filles qui ne le veulent pas. Lyra ne semble pas encline à te coller comme l’autre sangsue de toute à l’heure.

    Un grommellement pour me signifier qu’il en avait rien à secouer de ce qu’il se passait, il s’amusait. Je lançais ma main contre son visage, une baffe magistrale, puis je plantais ma baguette sur sa poitrine. Mes prunelles se plantèrent dans son regard vitreux de personne alcoolisée.

    Je n’hésiterais pas à utiliser un sort contre toi, si tu ne me suis pas. Si tu n’arrête pas tout de suite. Viens avec moi … J’ai envie d’être seule avec toi mon amour …
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Défaite ? Non... pas des fêtes, juste une fête - mission élève    Lun 22 Aoû - 13:01

    Dana et Hécube n’étaient pas très amies. Et encore, ça, c’était le moins qu’on puisse dire. Elles n’avaient jamais été très amies et les choses n’allaient pas en s’arrangeant au cours du temps. C’était difficile de bien s’entendre pour deux brillantes élèves de Serdaigle comme elles l’étaient, surtout quand la première avait un caractère aussi peu aimable qu’Hécube. Surtout qu’elle voulait rester la meilleure et ce n’était pas elle qui allait l’en empêcher. Mais après, il fallait qu’elle soit la fille de la Ministre et qu’elle essaie de l’avoir dans ses filets. Vraiment, cela ne dérangeait pas Hécube de soutenir une bonne cause, même si elle ne soutenait rien du tout pour l’instant. Mais soutenir quelque chose parce qu’on l’avait forcée, certainement pas ! De toute façon, elle était contre la bataille et elle resterait pacifiste jusqu’au bout. Et c’est pourquoi même dans une fête, elle voulait calmer le jeu. Et c’est au beau milieu d’une dispute qu’elle arriva pour comprendre ce qui se passait. De toute évidence, quand elle arriva, personne n’était contente de la voir. Enfin, personne, c’est-à-dire Dana, puisque c’est à elle qu’elle s’adressa d’abord. Même si elle ne l’aimait pas, c’était une personne sérieuse et qui saurait fort bien lui expliquer ce qui n’allait pas.

    Hécube ne se sentait pas la bienvenue dans l’histoire et tandis que Dana parlait, elle regarda autour d’elle, se sentant brusquement toute petite, elle qui débarquait de sa scène en toute innocence. Et à vrai dire, ce n’était pas forcément rassurant de savoir que si tout le monde perdait la tête, c’était à cause de l’alcool. S’ils en avaient abusé, ils pouvaient devenir bien pire encore qu’ils ne l’étaient et elle redoutait déjà ce qui était arrivé avant que sa camarade ne le lui dise. Elle regardait avec inquiétude ceux qui se trouvaient autour d’elle dont certains qui la dévisageaient d’une manière qu’elle n’aimait pas trop… ou alors elle se faisait des idées juste parce qu’elle commençait à sentir ses jambes trembler. Ah, la dernière fois que quelqu’un s’était retrouvé ivre en face d’elle… ! Bref, pourquoi penser à cela ? Personne n’allait se jeter sur elle cette fois-ci, puisqu’apparemment la plupart avaient déjà choisi leur cible.

    Et l’histoire avait fini par une personne pétrifiée. Voilà, Hécube le savait ! La violence et l’attaque n’arrangeait absolument rien. Hécube savait qu’il fallait juste parler, parler et parler encore jusqu’à trouver un accord. Bon, avec des gens bourrés, certes, c’était plus délicat, et peut-être que pour une fois l’idée n’aurait pas fonctionné correctement. Mais quand même, avant de se mettre à pétrifier, il fallait essayer ! Il y avait quand même encore une chose qu’Hécube n’arrivait pas à comprendre. Elle ne pouvait pas comprendre comment elle avait pu être là depuis le début et ne rien avoir remarqué du tout. Enfin, c’était évident ! La musique ! La musique calmait les nerfs de tout le monde, même les siens quand elle n’en pouvait plus de travailler et quand il y avait des soucis autour. Mais pourquoi est-ce qu’elle était la seule ? Enfin, la musique, quoi ! La musique aurait dû tous les calmer ! Ou alors elle penserait à jouer autre chose que du rock la prochaine fois. En effet, ce devait être cela, le rock, ça libère les mœurs.

    Quelqu’un devait donc aller chercher Lyra. Et même que cette idée venait de Dana ! Eh bien, elle avait drôlement gagné en maturité en cinq minutes ! Hécube ne pouvait être plus satisfaite de cette décision puisqu’il s’agissait d’engager une conversation tranquille, sagement entre préfets… enfin, c’était ce qu’il lui semblait. En aucun cas elle ne voulait ramener celle qui allait continuer la bataille. Si une bagarre avait lieu par sa faute, elle ne s’en remettrait jamais ! La seule fois de sa vie où elle avait vraiment déclenché un duel – et en avait fait partie – c’était contre Regulus Black. Mais la situation était toute différente : lui, c’était un Serpentard avec une grosse tête en plus de cela, et il avait embêté sa meilleure amie. Là, il s’agissait de ses gentils amis de Serdaigle et Poufsouffle et elle ne voulait absolument pas qu’il y ait des problèmes chez eux. Quand même ! Ils étaient les plus responsables de l’école à eux tous, pourquoi fallait-il que les choses se passent ainsi ?

    - Bien, je vais chercher Lyra… mais où elle est ? Elle est dans le coin ? Elle est venue à la fête ?

    En parlant, Hécube se sentit quand même franchement stupide de penser qu’on lui demandait d’aller chercher quelqu’un qui n’était pas là. Et encore plus stupide de penser que Lyra aurait pu ne pas venir à la fête. Elle était quand même sympathique, plus que Dana en tout cas, et c’était impensable qu’elle ait pu rester enfermée dans sa salle commune plutôt que de venir s’amuser avec eux. Hécube se retourna donc tandis que Dana s’en allait vers Sasha pour la réconforter. Mais à peine avait-elle regardé derrière elle qu’Hécube se figea. Ah oui, Lyra était bien là, et pas en très bonne posture. Le garçon qui avait trop bu et qui était apparemment la cause de tous les problèmes se trouvait là et se frottait contre elle. En se mordant la lèvre, Hécube revint sur ses pas, prête à annoncer d’un air ironie : « je l’ai trouvé ! » mais en voyant Sasha les larmes aux yeux, entourée de ses amies, elle se retint et regarda de loin.

    Elle n’était pas spécialement amie avec Sasha, et à vrai dire elle ne lui parlait tout simplement pas souvent. C’était parce qu’elle n’aimait pas trop opium, et Hécube était rarement avec quelqu’un sinon elle. Alors dès que quelqu’un ne l’aimait pas, et malheureusement les ennemis lui étaient nombreux, elle les évitait autant que possible également (quand elle ne déclenchait pas un fight, mais ne rêvons pas, ce genre de situations n’arrivait pas souvent). Après un moment de calme, Sasha voulut reprendre les choses en mains, ce qu’Hécube comprenait forcément. Elle était juste embêtée de la voir sortir sa baguette pour cela. Hécube voulait encore et à tout prix éviter la bagarre, éviter que les choses ne tournent mal. Elle commença à avancer pour se mettre devant Sasha afin de la raisonner : elle ne voulait pas qu’il y ait des problèmes comme c’était en train d’être le cas. Mais quand celle-ci menaça de leur enlever des points, elle recula. Ah oui, elle était préfète… Comment l’oublier. Elle s’en alla donc et fit quelques pas vers Dana, apparemment la seule compagnie qui lui restait.

    - Comment ça va finir, à ton avis ?


    Hécube avait une envie folle de retourner jouer de la musique, mais ce n’était pas le moment. L’atmosphère s’était tendue, le bruit s’était en partie arrêté. En tout cas, plus personne ne jouait pour l’instant et la plupart des regards étaient rivés sur Sasha et Robert. Elle pointait sa baguette sur lui quoique ses paroles soient calmes. Ah, pourvu qu’elle n’en vienne pas à la magie, c’était tout ce qu’elle demandait !

Serdaigle↯  Mon intelligence est au service de l'AFT
avatar



Nombre de messages : 1000
Age : 15 ans
Groupe : Elève ; Serdaigle
Caractère : Autoritaire - Perfectionniste - Sérieuse - Méticuleuse - Orgueilleuse - Butée - Insensible - Froide - Mauvaise Perdante - Fiable
Crédits : : avatar (c) Lo ; signature (c) super-charlotteuze ; gif (c) inconnu
Date d'inscription : 12/10/2010




Dana Lundy

Serdaigle
Mon intelligence est au service de l'AFT


Carte du maraudeur
Niveau magique: 6/15
Libre pour :: 1 rp
Bonus: + 08
MessageSujet: Re: Défaite ? Non... pas des fêtes, juste une fête - mission élève    Sam 3 Sep - 16:03

Désillusion. L’image dorée, celle du frère parfait, de l’homme idéal qu’elle s’était crée depuis toute petite venait de s’envoler en fumée comme victime du sort dit «Incendio». Jusqu’à présent, elle l’avait défendu envers et contre tous, s’était évertuée à taire les moqueries à son sujet, à propos de son soit-disant état d’ébriété perpétuel. Elle n’avait jamais voulu y croire, ou se l’avouer plutôt. Mais là, elle n’avait d’autre choix que de se rendre à l’évidence. Elle ne pouvait plus repousser le problème bien longtemps. Déjà elle se demandait si les professeurs seraient au courant. Si ses parents allaient l’être. Etrangement, elle ne souhaitait pas que toute cette histoire arrive jusqu’aux oreilles de leur mère. Parce qu’elle la savait rude et elle craignait que son frère ne quitte définitivement leur maison pour s’installer chez sa chère Tetlan.

Sasha... pouvait-elle décemment continuer à lui en vouloir ? Il y a quelques jours, elle avait tenté de la mettre en garde lors de leur rencontre dans les sanitaires du second étage. Elle lui avait dit que Robert était tout aussi coupable qu’elle de leur malheur, du mal-être qui pouvait exister dans leur relation. Bien sûr à cet instant-ci elle ne l’aurait envisagé d’aucune manière. Tout ce qui pouvait sortir de la bouche de la blonde ne pouvait être qu’une diarrhée de mensonges. La Poufsouffle selon elle ne cherchait qu’à se dédommager et alléger sa conscience pour ne pas s’avouer qu’elle était la responsable de la peine des autres. Mais c’était elle, Dana qui s’était trompée sur toute la ligne. Rien qu’à voir la manière dont la préfète reprenait les choses en baguette, elle ne pouvait désormais ignorer que cette dernière tenait réellement à son frère. Qu’elle ne faisait pas que l’humilier mais qu’il y avait un réel lien entre eux. Quelque chose qu’elle ne pouvait pas réellement comprendre. Ainsi, elle regarda sa «belle-soeur» réprimander son aîné, ses paroles recouvertes par le brouhaha ambiant.

Mais où était donc Lyra ? L’ordre méritait d’être rétabli et nulle autre qu’une préfète en avait l’autorité suffisante. Ses yeux la cherchant près de l’élève qui était évanouie quelques instants plus tôt elle sursauta lorsque quelqu’un parla à coté d’elle. Hécube. Dana était si tendue, qu’elle ne puisait pas assez d’énergie en elle pour être désagréable avec sa jeune camarade. Question qu’elle jugeait complètement inutile puisqu’elle était incapable d’y répondre. Son avis était simple. Il fallait que la soirée s’arrête maintenant, que son frère soit ramené dans son dortoir et couché. Qu’un sort d’effacement de mémoire soit jeté pour ne pas que tous les regards soient tournés vers lui demain. Car nul doute que tout Poudlard serait au courant dés le petit-déjeuner de la façon dont avait tourné leur petite fête. Son avis était qu’il ne fallait pas rester là les bras ballants. Son avis était qu’il fallait absolument retrouver leur préfète et lui prêter baguette forte pour calmer l’agitation ambiante. Elle emprunta cependant une voix calme.

Je n’en ai aucune idée. Tout ce que je sais, c’est qu’il faut y mettre un terme aussi rapidement que possible. As-tu réussis à trouver Lyra ?

Mais à peine ces mots prononcés ses yeux arrivèrent sur la personne qu’elle cherchait désespérément. Pas une seconde elle n’avait imaginé la trouver à cette place-ci. Elle n’y avait jeté un regard que pour voir la manière dont s’en sortait Sasha. Pas étonnant que la responsable des Serdaigle ne puisse pas les aider. Elle était dans une position bien délicate. Et certainement non-voulue. Puisque personne ne semblait vouloir intervenir, elle le ferait.

- Je reviens, je vais l’aider à s’en sortir. Poussez-vous. Vous avez parfaitement vu de quoi je suis capable quand je suis énervée. Eloignez-vous de mon chemin. Je n’hésiterai pas à pétrifier quiconque m’empêchera d’accéder à cette scène.

Voix dure et sèche, un passage se dessina devant elle. Rapidement elle arriva à hauteur des protagonistes principaux de la représentation qui semblait fasciner tout les élèves ce soir. Juste à temps pour voir la baffe magistrale que lança Sasha. Son regard croisa celui de Lyra qui avait encore le bras tenu fermement par Robert. Elle tenta de lui dire qu’elle l’aiderait de son mieux à travers le sien. Et si... Il lui en voudrait amèrement, c’est certain. Mais y avait-il un autre moyen ? Par Merlin, elle allait passer un été très très désagréable. Bien sûr, il était possible d’attendre que sa petite-amie règle le problème, mais tous commençaient à s’exciter. Tout avait déjà bien trop duré. Tant pis. Les sacrifices pouvaient être essentiels pour le bien de tous. Elle pointa sa baguette vers le visage de son frère encore secoué par la baffe qu’il venait de recevoir. Elle visa les yeux.

- Comment te sens-tu Lyra ? Je suis désolée pour les agissements de mon frère. J’espère que tu ne lui en tiendras pas trop rigueur. Elle jeta un regard embué en sa direction, rongé par le remord d’avoir eu recours à un tel stratagème pour mettre fin à son attitude. Je m’excuse aussi Robert. Je sais que tu m’en voudras. Je comprendrai. Sasha, je te fais confiance et te le confit. Il faudrait trouver un moyen de vider la salle vous ne trouvez pas ? Tout a suffisamment duré comme ça. J’ai peut-être mon idée. Je te rejoins à l’entrée de la salle Lyra. Si tu es d’accord.

Boule de nerfs qu’elle était elle ne laissa personne répondre à ses avalanches de questions. D’un pas pressée, elle retrouva Hécube.

- Tu crois que tu pourrais monter sur scène avec ton groupe et annoncer que c’est la fin de la fête en musique ?

avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Défaite ? Non... pas des fêtes, juste une fête - mission élève    Dim 4 Sep - 9:57

    Jamais Hécube, en venant à cette fête, n’aurait imaginé qu’elle se déroulerait ainsi. Elle avait même carrément envie de dire que jamais elle n’aurait imaginé qu’une fête puisse être aussi ratée. Et pourtant elle se souvenait de ce qu’elle faisait, quelques heures plus tôt, ce qu’elle écrivait à sa maman, en train de la rassurer qu’elle s’amusait bien et qu’il n’y avait pas de problème dans l’école. Pas de problème, mon œil oui ! C’était un vrai délire cet endroit. Et dire qu’elle ne connaissait pas grand monde. Tout cela allait donner une sale réputation de ses camarades à ses yeux ! Et elle avait tellement de travail à faire, ce soir-là, qu’elle se dit brusquement qu’elle aurait mieux fait de ne pas bouger de sa chambre et de rester devant un bon livre, ce qui était beaucoup plus intelligent que de venir se balader ici au risque de finir avec un poing dans le nez, comme cela venait d’arriver à ce pauvre garçon. Enfin, « pauvre », elle ne savait pas vraiment qui était le plus pauvre ici. Peut-être, après une réflexion, pouvait-elle pencher pour Lyra. Elle était par terre, dans une situation délicate qui pouvait être interprétée bien n’importe comment, et elle n’avait pas l’air en super forme. C’était quand même dommage parce qu’Hécube n’avait rien de particulier contre Lyra. Elle l’appréciait même, elle qui n’aime personne, aussi étonnant que cela puisse paraître. Oh et puis pourquoi parler de tout ça maintenant ? Ce n’était pas le moment de regretter ou de penser à ce qu’elle aurait pu faire pour passer une meilleure soirée, le mal était fait, et elle s’en était même plutôt bien sortie. D’ailleurs, elle n’avait qu’à penser aux bons moments, parce qu’il y en avait eus, plutôt que de râler pour un rien… même si ce n’était pas rien. Quand même, les temps étaient durs, mais elle avait pu jouer de la musique, en public par-dessus le marché. Peut-être que certains, un peu extérieurs aux problèmes, se souviendraient d’elle qui sait, et peut-être qu’ils la rappelleraient pour une autres fêtes, pour mettre l’ambiance, parce qu’il faut dire qu’avant la catastrophe, et si on l’oublie, l’ambiance avait été bonne et la musique vachement intéressante ! Voilà, c’était fait, Hécube avait plus ou moins réussi à se remettre de bonne humeur, dans son coin en train de guetter la scène et se demandant comment les choses allaient finir. Pas très bien, de toute évidence. Si cela s’arrangeait, en tout cas on pouvait dire qu’ils avaient tous la situation bien en main. Hécube n’attendait que cela, elle avait horreur des soirées qui finissaient dans les choux. Elle en avait connu une, d’ailleurs, et ce n’était pas vraiment son meilleur souvenir… A peine avait-elle repensé à cela qu’elle se mit à penser à tout à fait autre chose, tout à fait quelqu’un d’autre qui n’était de toute façon pas ici, et qu’elle essayait de se sortir de la tête depuis plusieurs jours déjà. Elle regarda Sasha et Robert, Dana qui avait sorti sa baguette. Ah, comment pouvait-elle seulement espérer que la soirée allait bien finir ! C’était évident que c’était bien mal parti pour ses camarades. En fait, elle devait presque s’estimer heureuse d’être en dehors de toutes ces histoires.

    Hécube s’appuya contre un mur, sonnée par tous les évènements qui se déroulaient sous ses yeux, songeant qu’elle n’avait rien vu pendant un long moment avant que les choses ne se mettent à dégénérer. Maintenant, elle avait surtout envie de rentrer et ce fut un vrai soulagement lorsque Dana revint pour cette fois lui proposer de déclarer que la fête était finie. En face d’elle, Hécube eut un court instant la pensée que, pour une fois, elles ne s’étaient pas disputées, et la soirée s’était fort bien passée entre elles. C’était nouveau ! Mais s’il fallait qu’il y ait des soirées pareilles pour qu’elles s’entendent, bof… D’ailleurs, en ce moment, Hécube se demandait si elle n’allait pas faire un peu d’efforts avec Dana. Parce qu’elle était la fille de la Ministre et elle s’opposait aux mages noirs. Il fallait qu’elle en sache un peu plus là-dessus. Même si son seul et unique but était d’arrêter la bataille, elle ne pouvait pas rester neutre sous son pacifisme. Parce que dans ce cas, la bataille continuerait. Masi bref, ce n’était pas le moment, elle avait plus urgent à faire et pour la première fois, elle se surprit à répondre à celle qu’elle détestait pourtant :

    - Oui, tu as raison, je vais faire ça tout de suite. Heureusement que tu es là ! Tout le monde est en train de perdre la tête…

    Elle lui adressa un rapide sourire et plongea dans la foule en s’excusant de tous ceux à qui elle marchait sur les pieds ou qu’elle bousculait. Mais la scène lui paraissait loin tout à coup. C’était dingue, quand même… elle n’en revenait toujours pas. C’était dingue… Sasha, quoi. Robert. Bon, certes, elle ne les connaissait pas vraiment. C’était peut-être juste le fait d’être entourée de personnes capables de perdre la boule à ce point qui l’embêtait, elle ne savait pas vraiment. Elle s’en fichait, aussi. C’était leurs histoires. Oui, leurs histoires. Ah, c’était dingue comme elle n’arrivait pas à se convaincre que cela ne regardait qu’eux et que ce n’était pas grave ! Elle avait tellement un mauvais pressentiment sur le moindre petit truc qui allait de travers en ce moment. Hécube, essoufflée, tremblante presque, arriva devant la scène. Elle fit de grands signes au reste du groupe qui discutait dans leur coin, attendant sûrement son retour, certainement en train de débattre sur ce qui se passait de l’autre côté de la salle. Quelle bande de commères quand même ! Cela allait encore donner lieu à des rumeurs stupides, comme celles de l’autre fois et… oh, elle en avait marre de ces rumeurs, c’était toujours le bazar après.

    - Eh les gens ! Vous pouvez tout ranger, c’est fini ! On arrête !

    Ils n’allaient certainement pas apprécier mais Hécube suivait fièrement les ordres, même si elle préférait quand même être celle qui les donnait, ces ordres. De toute façon, c’était ce qu’elle allait faire dans un instant : son petit moment de gloire. Elle sauta sur la scène, en forme brusquement, saisit sa guitare pour la ranger mais, avant, passa par le devant de la scène. Elle espérait qu’ils allaient s’arrêter de parler parce qu’il y avait toujours du bruit, beaucoup de bruit, et il fallait qu’elle fasse son annonce coute que coûte. Les choses ne pouvaient pas continuer. C’était vital, cette fois, parce que les baguettes commençaient à sortir et leur chère préfète allait avoir du mal à régler les problèmes ici.

    - S’il vous plaît… s’il vous plaît les gens… euh… OH JE VOUS PARLE !

    Apparemment, l’effet réussi, il y en eu quelques-uns qui baissèrent la voix, beaucoup qui regardèrent de son côté, même si ce n’était que pour un coup d’œil, et encore moins qui l’écoutèrent, mais c’était mieux que rien. Et une fois que certains commenceraient à partir, elle pouvait encore espérer que le flot suivrait.

    - Merci… Alors je suis navrée de vous avertir que nous allons devoir interrompre la fête maintenant. Nous… Le groupe, quoi, on va s’en aller, en plus il se fait tard… Alors j’espère quand même que vous avez apprécié la soirée et ce sera toujours un plaisir dans refaire une avec vous. En tout cas, moi, je suis toujours là pour la musique ! Bonne nuit à tous !

    Bon, certes, son discours n’était pas très convaincant ni d’une grande originalité, mais elle s’était déjà particulièrement appliquée à faire en sorte de ne pas avoir l’air trop gênée ou angoissée. Pas possible de faire autre chose en même temps, cela lui avait demandé un effort considérable de concentration. Mais au moins, c’était réglé, elle pouvait cette fois ranger sa guitare dans son étui et la jeter sur son épaule avant de descendre de scène. Ouf ! Il y en avait qui quittait la salle pour rentrer chez eux. C’était une bonne chose. Elle dit bonnes nuit à quelques-uns qui la remerciait pour la musique, fit un signe aux autres musiciens et se dirigea vers la sortie, passant à côté de Dana en même temps. Elle lui sourit de nouveau et, décidée à ne plus se mêler de ce qui ne la regardait pas, murmura simplement :

    - J’y vais, j’espère que ça va bien se finir… à demain.

    Ses derniers mots étaient assez hésitants. Mais enfin ! La rancune reprendrait certainement le lendemain quand elles se verraient à la salle commune. Il ne fallait pas s’inquiéter pour cela. Et Hécube ne s’inquiétait déjà plus quand elle franchit la porte de sortie.







Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Défaite ? Non... pas des fêtes, juste une fête - mission élève    



Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum