Page Facebook  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Discussion avec un Mangemort ...   Dim 3 Avr - 13:31


Discussion avec un Mangemort

    L'allée des Embrumes. Un endroit sombre, peu fréquentable. Kaelyn ne savait absolument pas ce qu'elle faisait là-bas. Depuis qu'elle connaissait l'existence du monde sorcier, sa mère lui avait toujours dit et répété de se méfier de l'allée des embrumes. Pourtant, elle n'avait pas hésité longtemps avant de s'y engager, cinq minutes plus tôt. Par curiosité et par provocation envers ses parents, aussi. Après tout, c'était eux qui avaient décidé qu'il était tant qu'elle passe ses vacances en famille. Si cela n'avait tenu qu'à elle, elle serait restée à Poudlard. L'atmosphère, chez elle, était bien trop lourde l'ambiance était trop sombre pour qu'elle se réjouisse d'y retourner. Cela faisait déjà une semaine qu'elle était rentrée à Glasgow, et elle avait passé la majeur partie de son temps enfermée dans sa chambre. Elle avait évité au maximum de traîner dans la ville. Car dans la ville, il y avait des voitures. Et Kaelyn avait peur des voitures, plus que tout autre chose. C'est donc avec enthousiasme qu'elle avait accueilli la proposition de sa mère d'aller sur le Chemin de Traverse. Après une heure où la famille Emerson était passée de boutiques en boutiques, une dispute avait éclatée entre Kaelyn et sa mère. Kae avait de nouveau reproché à ses parents de l'avoir obligé à revenir pour les vacances ...

    Flash-Back

      ▬ Je serais beaucoup mieux à Poudlard ! Je n'avais pas envie de revenir, je vois pas pourquoi j'y ai été obligée !
      ♠ Parce que tu ne reviens ici plus que pour les vacances d'été ! Tu peux comprendre que nous avons envie de passer du temps avec toi, en famille !
      ▬ Non, je ne comprends pas ! Je m'ennuie, ici, je n'ai rien à faire ! Je reste enfermée dans ma chambre, et si je sors, je suis au milieu de tous ces moldus !
      ♠ Tu as un problème avec les moldus Kaelyn ?
      ▬ Comme si tu ne savais pas ce qu'ils ont fait !

    Kaelyn avait alors tourné les talons, les larmes aux yeux, sans écouter la réponse de sa mère. Elle était partie en courant, et avait à peine hésité avant de s'engager dans l'allée des embrumes...

    Retour au Présent
    Elle le regrettait maintenant ... Sa baguette à la main, elle longeait les murs, et évitait de regarder autour de soit. Les individus qu'elle croisait lui fichait la trouille. Ils paraissaient tous louches, et avaient sans doute des intentions pas très honnêtes ... Elle avait l'impression qu'un fou décidé à la tuer allait lui sauter dessus à tout moment, et elle se préparait à balancer un sort au premier qui la toucherait. Les personnes qu'elles croisaient ressemblaient aux sorcières et aux sorciers décrits par les moldus dans leurs contes, et Kaelyn comprenait un peu mieux d'où venaient toutes ces histoires ... Baissant les yeux pour éviter de croiser ceux des passants, elle passa devant Barjow & Beurk ainsi que quelques autres boutiques plus glauques les unes que les autres, avant de rentrer dans quelqu'un. Elle poussa un petit cri, leva sa baguette en dévisageant l'homme qui lui faisait face. Elle le reconnut aussitôt. En même temps, difficile de faire autrement. On avait parlé de lui dans la Gazette du Sorcier à plusieurs reprises, et il était recherchée par tous les Aurors du pays ... Un mangemort !

      ▬ Vous ... Vous êtes Torben Badenov !
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Discussion avec un Mangemort ...   Dim 3 Avr - 15:04

    Je respirais l'air à pleins poumons. Echapper à la vigilance du ministère avait été particulièrement difficile cette fois ci; ils avaient de toute évidence déployé des effectifs supplémentaires pour parer aux éventualités d'une attaque des mangemorts sur le chemin de traverse. Etrangement, l'Allée des Embrumes était loin d'être aussi protégée, et c'était le moins que l'on puisse dire de toute évidence. Peut être que la politique du ministère n'était pas d'aider tout le monde, ou seulement ceux qui en avaient le plus besoin. Ou alors, les aurors et la police magique avaient tout simplement déjà trop de travail au sein de la fort célèbre allée pour ne pas avoir le temps de la patrouiller et de contrôler les individus qui s'y rendaient. Mais cette sensation que j'avais, celle de parcellisation du territoire, était renforcée par le fait que deux aurors patrouillaient l'entrée du chemin de traverse, la délimitation entre le côté « lumineux » du Londres magique, et sa face plus obscure qu'était l'Allée des Embrumes. J'avais pu passer les contrôles par une connaissance du terrain que n'avaient pas les aurors. Passer par les anciens soupirails à charbon de vieilles bâtisses était un exercice difficile, mais qui pouvait s'avérer payant. Pourquoi avais je pris tous ces risques; me faire reconnaître, ou encore finir à Azkaban? Tout simplement parce que je voulais sortir de cet internement forcé au manoir de Krystel, en montrant ma valeur aux yeux de celui qui était désormais mon maître.


    Et pour montrer ma valeur, quoi de mieux que déjà, vendre quelques uns des objets que j'avais pu récupérer. Déjà, je me débarassais de ces horreurs que j'avais pu trouver chez Faulkner; j'en tirais un très bon prix chez un receleur du coin. Me déplaçant avec vivacité et prudence, j'évitais de croiser quiconque sur mon chemin. Devenir une ombre était une nécessité quand on travaillait ainsi dans un domaine qui se voulait discret. Alors que je marchais, je me rendis très vite compte que je ne sentais plus le poids rassurant de ma besace. Cherchant sous ma longue cape noire, je ne vis pas celle qui me rentra dedans comme un boulet de canon. Un petit cri aigu me fit battre le coeur bien plus vite que je ne l'aurais voulu, mais je réagis très prestement en voyant une baguette braquée sur moi. Comme figé, je vis qu'une jeune femme qui me disait quelque chose se trouvait juste devant moi, visiblement elle aussi secouée par le choc qui nous avait fait rentrer l'un contre l'autre. Elle était incrédule, et mon coeur agité sembla s'arrêter tout d'un coup, alors que la jeune femme laissait échapper mon nom. D'un bond, je plaquais mon corps contre le sien pour l'empêcher de s'enfuir. Ma main vint se caller sur sa bouche, et mon visage se stoppa à quelques centimètres du sien. Les choses se compliquaient, et je venais de me mettre dans une merde noire, comme d'habitude. Je lui soufflais mes mots dans le cou, pressant son corps contre le mur décati derrière elle. J'étais brutal, mais n'avait que faire de prendre des gants.



    | Et vous une jeune inconsciente. Vous devriez savoir que bousculer quelqu'un est dangereux. Si vous criez mon nom encore une fois, je vous tue. Est ce bien clair? |


    Maudite soit cette foutue cape qui ne m'avait pas protégé de ce regard indiscret. Je me reculais juste un peu de la jeune femme, relâchant légèrement mon emprise sur elle. Je la jaugeais du regard de façon ostensible et vulgaire, descendant les yeux pour épouser chaque courbe de son corps. Plutôt jolie, mais elle me disait quelque chose.


    | On se connaît,non? |

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Discussion avec un Mangemort ...   Dim 3 Avr - 15:55

    Torben Badenov, l'un des individus les plus recherchés du pays. Et il avait fallu qu'elle lui rentre dedans. C'était bien sa veine, tiens. Etrangement, il parraissait plus humain que toutes les personnes réunies dans cette endroit, malgré le nombre de crime qu'il avait commis. Cela étonna presque Kaelyn. Pourtant, elle savait que le physique n'était en rien le reflet de l'âme et que la plus belle des femmes pouvait être un vrai monstre ... Torben Badenov ... Elle n'avait vraiment pas de chance. Jamais elle n'aurait pensé, en pénétrant dans l'allée des embrumes, qu'elle tomberait sur un Mangemort ! Son premier réflexe, quand elle l'avait reconnu, avait été de prononcer son nom. Elle le regretta aussitôt. A peine eut-elle finie sa phrase qu'il la plaqua contre le mur, et, murmura à son oreille des menaces qui la firent frissonner. Elle le prenait on ne peut plus au sérieux, et elle savait très bien qu'au moindre faux pas, elle mourrait. Elle se tue donc, et se contenta d'acquiescer d'un hochement de tête. Tandis qu'il l'avait attrapé, elle avait lâché sa baguette, elle se baissa donc pour la remettre dans sa poche, avant de se dire que son geste pourrait être mal interprété par le mangemort.

      ▬ Je ... Je veux juste la ranger, je ne vous ferais rien !

    Elle remit sa baguette à sa place, avant de se relever et de dévisager le mangemort. Elle ne savait pas pourquoi elle le vouvoyait. Ca n'aurait pas été un mangemort, elle aurait trouvé ça ridicule ... Elle l'avait connu à Poudlard - enfin, connu, c'était un grand mot - et elle le considérait comme quelqu'un de sa génération. Sauf que quand le quelqu'un est l'un des individus les plus recherchés d'Angleterre ... Ca impose le respect, tout de même. Je rougis sous son regard tandis qu'il me dévisageait, et je murmurais.

      ▬ Je suis désolée d'avoir prononcé votre nom ... Je ne veux pas vous dénoncer je ... Désolée.

    Elle faisait des excuses à un mangemort ... Elle devait vraiment être tarée ... M'enfin, c'était toujours mieux que de se faire tuer, n'est-ce pas ? Si Maxym la voyait ... Son frère lui aurait crié de ne pas rester planter là, et de fuir le plus vite possible, mais elle ne pouvait s'empêcher d'être curieuse, une fois encore. Le Mangemort et tout ce qu'il représentait, l'attirait irrésistibelement, et elle ne pouvait s'empêcher de le dévisager, et de rester face à lui. Il lui demanda alors si ils se connaissaient, la tirant de ses pensées.

      ▬ Oui ... Enfin, de vue. J'étais en quatrième année à Poudlard quand vous y êtes entré.

    Elle s'adossa contre le mur, tout en se demandant ce qu'elle devait faire maintenant. Vu la situation, le mieux aurait été de s'enfuir, mais elle n'en avait aucune envie, à vrai dire. De nombreux tracts et documents circulaient dans le monde sorcier ces temps-ci, expliquant que si l'on tombait sur un mangemort, il fallait s'enfuir immédiatement, qu'engageait un duel ne servirait à rien. Et qu'il fallait ensuite prévenir les Aurors, dés qu'on serait hors de portée de l'individu en question. Kaelyn n'avait ni l'intention de fuir, ni d'engager un duel, et encore moins de prévenir le Ministère.

      ▬ Comment est-ce que vous avez réussi à venir jusqu'ici ?! Il y a des Aurors partout !

    Bien sûr, le Mangemort ne révèlerait rien. Elle le savait, et sa question en devenait idiote, mais ... Ce silence la gênait et le regard du jeune homme encore plus. A vrai dire, elle avait une foule de questions à lui poser ... Mais elle n'osait pas. Elle n'osait pas car ses questions lui paraissaient absurdes, et elle était sûre qu'il ne lui répondrait pas. Pourtant, elle était curieuse et surtout, elle voulait savoir ce qui poussait les Mangemorts à commettre de tels crimes ...

      ▬ Pourquoi ... Pourquoi êtes-vous devenu Mangemort ? Et ... Comment est-ce que vous arrivez à tuer des êtres humains ?

    Elle avait prononcé ces questions sans le vouloir vraiment, elle le regretta aussitôt. Ce n'était vraiment pas le moment d'essayer de comprendre le pourquoi du comment ...
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Discussion avec un Mangemort ...   Lun 4 Avr - 19:01

    J'avais effrayé la jeune femme, je pouvais le voir dans ses yeux. Pupilles un peu plus dilatées, battements de son coeur probablement fébriles. J'aurais sans doute pu le sentir si nos corps seraient restés en contact l'un de l'autre. La jeune inconnue se baissa pour ramasser sa baguette tombée à terre, alors que je l'avais projetée avec violence contre le mur. Je la laissais faire, même si dans la panique de l'instant elle se justifia en me disant qu'elle voulait juste ranger son attirail de sorciers, comme si elle devait justifier son geste. Ce qui était de fait relativement primordial, dans le sens où elle n'avait pas affaire avec un simple passant, mais avec l'un des êtres les plus cruellement renommé qui soit dans toutes les îles britanniques. Je fus presque choqué de voir qu'elle me vouvoyait. Je ne me ferais probablement jamais au fait d'être considéré comme une chose distante, une espèce de figure adverse, sans la moindre proximité. C'était flatteur en un sens; j'étais devenu quelqu'un. Mais ce quelqu'un n'était pas quelque chose dont j'étais fier. Bien entendu, j'étais sortit depuis longtemps de la phase de remise en question de mes actions. Maintenant, j'assumais la saloperie que j'étais devenu au fil du temps, et ce qui me semblait clair, c'était que je ne pourrais plus jamais faire machine arrière après tout ce que j'avais fait. Je me pris à rire doucement d'un air mauvais alors que la jeune femme me dit qu'elle ne me ferait rien.


    | Essaies seulement de me faire quelque chose, ça fait longtemps que je ne me suis pas marré! |


    Pure prétention, mais qui se basait réellement sur des capacités que je savais posséder. J'avais tué des sorciers autrement plus entraînés et âgés que ne devait l'être cette jeune femme, je n'avais donc aucune crainte en cas de duel. Bien sûr, cela n'impliquait pas que l'on soit particulièrement enclin à pêcher par excès de confiance, mais je ferais en sorte de vaincre si j'étais amené finalement à me battre. Je vis que ma vis à vis semblait terriblement mal à l'aise. Que devais je lui faire? Je n'en savais rien, mais il me semblait clair que je ne pouvais pas simplement passer mon chemin et faire comme si de rien n'était. Le risque était terrible. La prudence impliquait que je devais faire taire cette impudente, pour éviter la prison, la mort, ou la déchéance. Aurais je le courage d'aller aussi loin? J'étais un meurtrier de sang froid désormais, la question ne se posait même plus maintenant. Je ne pouvais pas tuer quelqu'un dans la rue, tout de même. Et je n'en avais pas le coeur non plus, en fait. Elle me soutint qu'elle était désolée et qu'elle ne voulait pas me dénoncer. Je notais une certaine sincérité dans sa voix, il me semblait clair qu'elle n'était pas du genre à se bastonner à son âge, mais je sentais qu'il n'y avait pas que la peur. Comme si quelque part, elle me soutenait? Je ne savais pas s'il s'agissait d'un fantasme de mon esprit ou si c'était la vérité. Sans doute serait ce quelque chose qu'il nous faudrait approfondir. Elle m'expliqua alors qu'on se connaissait, qu'elle était en quatrième année quand j'étais à Poudlard. Cela ne me surprit pas, elle avait plus ou moins mon âge et elle était britannique, de toute évidence. La jeune femme se posa dos au mur, et incrédule, m'assaillit de questions. Je fronçais les sourcils. Devais je lui répondre? La tentation était forte, pour la simple et bonne raison qu'elle semblait intéressée plus que dégoûtée. J'avais peut être à y gagner en lui répondant.


    | Je comprends mieux, j'ai dû vous voir au château. Je suis arrivé ici par magie... Vous devez connaître ça, si vous étudiez à Poudlard. |


    lui répondis je avec un sourire entendu, pas du tout enclin à lui répondre. Inutile de laisser passer ma chance.


    | Pourquoi, pourquoi, pourquoi... Faut il qu'il y ai raison à tout? Lisez les journaux, et vous aurez une idée de ce que je suis. Avec un peu de chance, vous aurez le temps de voir trois ou quatre affiches relatant mes abominations entre ici et le Chaudron Baveur. Mais vous, pourquoi vous intéressez vous aux raisons qui m'ont poussées à en être ici aujourd'hui? Vous voulez nous rejoindre, ou est ce que c'est par pure attirance perverse pour les « beaux » et « grands » criminels? |


    Décidément, sortir me faisait du bien. Voilà que je sortais l'ironie.

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Discussion avec un Mangemort ...   Sam 16 Avr - 17:44

    C'est vraiment pas génial :/

    C'était assez étrange comme situation. Après quelques minutes où elle était resté littéralement terrifié devant le mangemort, elle s'était un peu détendue. Un peu. Non parce que, quand même, elle était en face d'un mangemort qui pouvait la tuer en quelques secondes, et qui, en plus de cela, ne devrait normalement pas la laisser en vie puisqu'elle l'avait vu alors qu'elle n'aurait pas dû. Mais bon, en même temps, si il avait eu envie de la tuer, il l'aurait déjà fait, non ? A moins qu'il veuille un peut jouer avec elle, avant, et là, c'était soudainement plus inquiétant. Quoiqu'il en soit, s'il devenait menaçant, elle n'avait qu'une éventualité : la fuite. Ou sinon, crier à tout le monde qui il était. Mais à ce moment-là, si elle n'arrivait pas à lui échapper, il le lui ferait payer cher, très cher ... Et puis, à vrai dire, elle n'avait pas envie de le balancer. Pas si elle avait le choix. Bon, enfin, à vrai dire, si elle n'était plus pétrifiée à chaque fois que le Mangemort faisait un geste, la peur était toujours présente. D'ailleurs, quand Badenov laissa échapper un rire mauvais, suite à sa remarque, un frisson la parcourut. Elle n'arrivait pas vraiment à réaliser qu'elle se trouvais face à l'un des hommes les plus dangereux d'Angleterre. Elle ferma un instant les yeux, s'adossant au mur, avant de les rouvrir, et de fixer son interlocuteur. Elle ne savait pas quoi faire. Le regard brulant du Mangemort la gênait, et elle avait envie de partir, pourtant, une étrange tentation la retenait.

      | Je comprends mieux, j'ai dû vous voir au château. Je suis arrivé ici par magie... Vous devez connaître ça, si vous étudiez à Poudlard. |

    Un sourire ironique se dessina sur les lèvres de Kae. Qu'est-ce qu'elle avait cru, qu'il lui répondrait ? Il n'était pas idiot, loin de là, et lui dévoiler comment il était arrivé ici sans se faire arrêter signait son arrêt de mort ... Ou pas, puisque Kaelyn n'avait pas l'intention de le dénoncer - elle ne savait pas vraiment pourquoi, d'ailleurs. Il était dangereux, et il tuait des gens ! Mais voilà, il y avait toujours cette tentation étrange qui la poussait vers lui, et qui la poussait aussi à ne pas le dénoncer ... Et à lui poser des questions à la con. Elle pensait que le mangemort se braquerait, qu'il s'en irait en la laissant là ou qu'il sortirait sa baguette, ou encore qu'il la plaquerait contre le mur comme il l'avait fait quelques minutes plus tôt. Non, il se contenta de répondre, bien que ce ne soit pas vraiment une réponse, terminant même avec une petite touche d'ironie. La question qu'il m'avait posé au début de sa réponse se fraya alors un chemin dans l'esprit de Kaelyn.

    Faut-il qu'il y ai raison à tout ? Pour Kae, la réponse était oui, parce qu'elle ne pouvait pas imaginer qu'on puisse faire autant d'atrocité juste par plaisir, ou par instinct. Il fallait un raison ... Vengeance, haine ... Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom, s'il était un monstre et que cela lui plaisait sûrement de tuer, agissait avant tout pour éradiquer les moldus de la planète car il les haïssait. Il y avait une raison. Et Kaelyn voulait comprendre ...

      ▬ Oui, je pense qu'il faut qu'il y ait une raison. On ne peut pas tuer à tout va juste ... comme ça. Et je sais ce que vous êtes. Vous êtes un mangemort, vous êtes quelqu'un de dangereux et de puissant, qui n'hésite pas à tuer, vous êtes ... un monstre. Ce n'était peut-être pas une bonne idée, de lui dire ça ... Quoique, je pense pas que je sais tout de vous. Votre personnalité ne peut pas se résumer à ça ... Je sais qui vous êtes en apparence, mais à vrai dire je m'en fiche pas mal. Je veux savoir pourquoi vous êtes comme ça ! Y'a bien une raison qui vous pousse à tuer non ? Je veux savoir comment on peut en arriver à là ... Et pourquoi ... Kaelyn grimaça à la dernière phrase du Mangemort. Nan, je ne suis pas attiré par les pervers que vous qualifiez de beaux et grands criminels ...

    Elle songea alors à sa première proposition. Les rejoindre ? Elle ne pouvait pas dire que l'idée ne lui avait pas traversé l'esprit ...

      ▬ Quand à vous rejoindre ... J'y ai déjà pensé. Et oui, je crois que c'est pour ça que je vous pose toutes ces questions. L'idée même de tuer me révolte, me donne envie de vomir ... Et pourtant, quand je vois le nom de moldus qui ont été tué par des Mangemorts, je ne peux m'empêcher d'être satisfaite et soulagée ... Comme si, au fond de moi j'étais tentée et ... Elle s'interrompit soudain et fixa Badenov dans les yeux. Je ne devrais pas vous raconter tout ça.

    Non, effectivement, elle n'aurait pas dû ...
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Discussion avec un Mangemort ...   Jeu 21 Avr - 16:18

    J'étais conscient de l'effet que je faisais à la jeune femme. De toute évidence, je l'intimidais. Pourtant, je voyais dans son regard qu'il y avait autre chose, quelque chose de caché mais de drôlement animé. Une envie, un désir, une curiosité sans borne. Elle était intriguée, elle voulait en savoir plus. Je savais que je pouvais saisir l'opportunité, et j'avais bien conscience que j'aurais fait une erreur en ne la saisissant pas. Je la toisais donc avec un intérêt renouvelé alors que je ne la voyais toujours pas se décider pour l'option fuite ni pour l'option défensive. C'était joué d'avance. J'étais convaincu avoir affaire à un rejeton d'une famille profondément anti-moldue, ou alors qui avait elle même subit une expérience personnelle qu'elle jugeait comme suffisamment traumatisante pour faire ce pas crucial de la prise de contact avec un mangemort. Il me semblait plus qu'évident qu'elle était animée par un certain désir de nous rejoindre, sinon elle ne me tiendrait pas ce discours. Mais je sentais aussi que beaucoup de choses la retenaient, et que beaucoup chose la rattachaient encore à la vie. Pas comme moi. Pas comme la plupart des autres mangemorts, à vrai dire. Elle choisissait bien mal son moment, mais je savais que le Seigneur des Ténèbres ne cracherait pas sur la perspective d'une nouvelle taupe infiltré à Poudlard, même s'il paraissait qu'elle ne serait pas la seule. Seulement, on ne me faisait pas encore assez confiance pour me donner les identités des individus concernés. Comme quoi, j'avais encore de nombreuses tâches à accomplir avant d'être pleinement accepté au sein de la communauté.


    La jeune femme refusait que l'on puisse tuer sans raison. Elle était bien loin du compte. Il y avait effectivement des gens qui tuaient sans avoir besoin de prétexte pour cela. D'autres étaient effectivement guidés par d'autres puissantes motivations. Comme le désir de puissance, l'ambition, le pouvoir, le sadisme pur et dur, la beauté éternelle, l'immortalité ou que sais je encore. Oui, certains semblaient destinés pour une vie pareille. Et il serait bien mal avisé de penser que tous agissaient pas dépit ou par vengeance. C'était certes mon cas, pourtant il y avait cette part d'ombre en moi, cette masse informe et incongrue, innommable, qui prenait parfois le contrôle de mon être tout entier. Je ne pouvais plus nier désormais que j'étais pourri jusqu'à la moelle, trop habitué à exécuter les quatre volontés d'un potentat qui m'était de très loin supérieur. Il me semblait clair que j'avais moi même été contaminé par l'impureté caractéristique de tous ces mangemorts que je côtoyais. C'est alors que la jeune femme me traita de monstre, ce qui me tira de force de mes pensées. Oui, j'étais un monstre. Elle se dédouana presque aussitôt de ses paroles, mais je comptais les lui faire assumer jusqu'au bout. Elle continua cependant sa diatribe. Maudite pipelette, elle parlait trop et n'allait pas à l'essentiel, comme si elle était habitée du besoin récurrent de devoir justifier chacun de ses dires et chacune de ses actions. Je n'aimais pas cela, je n'aimais pas que l'on explique tout cela dans autant de détails, j'avais l'impression d'être un ahuri impotent. Savoir pourquoi j'étais comme ça. Je vins de nouveau presque coller mon corps à Kaelyn, lui montrant tacitement que je ne souffrais aucune limite, posant ma main droite contre le mur juste derrière elle.



    | Si vous avez lu les journaux, vous savez pourquoi je fais tout ça. Je n'ai plus de famille. Enfin, il me reste mes soeurs, à Poudlard. Mais mes parents sont morts. Pourquoi? Parce qu'ils n'étaient pas protégés. Je fais tout ça pour protéger les miens, et assurer leur sécurité. Car il n'y a que par la force qu'on vous respecte, et qu'on ne touche pas aux vôtres. Maintenant que j'ai envoyé Mc Pherson à l'hôpital, plus personne ne courrait le risque de me provoquer en attaquant mes deux soeurs. Et qui vous dis que je ne fais pas ça aussi parce que j'aime ça? Quand j'ai aidé à tuer Faulkner, j'ai ressentit beaucoup de satisfaction, lorsque j'ai dû torturer le vieil homme. Que dites vous de ça? |


    Tout n'était qu'à moitié vrai, mais cette moitié là suffisait pour qu'on fasse le tour de mon personnage, de ma personnalité. On ne pouvait que savoir ce que j'étais réellement. Un espèce de monstre abâtardi par des notions et des principes stupides, viciés par une bonne dose de méchanceté, de vengeance et de haine. Cette même haine qui me tenait au chaud même en plein hiver, ou dans l'obscurité de la nuit. Cette haine que je vouais à cette société qui avait permi l'émergence de celui qui avait tué mes parents par la faute de son indolence, et je haïssais tout autant ce que j'étais devenu par la force des choses. La jeune femme me confia alors sa propre dualité, et je lui souris d'un air mauvais. Encore une pervertie par tout ce carcan social obscène.


    | Tuer n'est pas si dur. On vous fait croire que retirer la vie à quelqu'un d'autre de vivant est une tragédie, un verrou que peu sont capables de sauter. Rien n'est plus faux. C'est là. En chacun de nous. Demain, vous seriez capable de massacrer à main nues à un troll et de vous baigner nue dans ses viscères, si vous en aviez les capacités. Nous sommes tous faits pour ça. Et vous portez déjà ce mal en vous, vous ne pourrez pas longtemps le combattre. Que voulez vous que je vous dise de plus. Cela va vous ronger toute votre existence si vous n'y succombez pas. |

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Discussion avec un Mangemort ...   Mer 15 Juin - 19:27

    Quand Kaelyn avait accepté de se rendre sur le Chemin de Traverse avec son frère et ses parents, le matin-même, elle ne s'attendait pas vraiment à ça. Elle savait que ses parents voulaient essayer de récréer un semblant d'atmosphère famillial, elle savait qu'ils voulaient essayer que tout soit comme avant l'accident, un accident qui datait de cinq ans déjà. Mais aucun Emerson n'avait su faire le deuil du petit Andrew. Surtout pas Kaelyn. Et depuis ce jour, chez les Emerson régnait une atmosphère lourde et pesante, de la tristesse, du chagrin, du silence. Kae avait donc accepté de passer la journée avec ses parents et son frère, non pas pour passer une chouette journée en famille ... Mais parce qu'elle en avait marre de rester enfermée dans sa chambre. Quoiqu'il en soit, elle ne s'était pas attendue à ce qu'une dispute éclate, ou du moins à ce que cette dispute soit suffisamment importante pour qu'elle prenne la fuite ... Ainsi, Kae s'était retrouvée à errer sur l'Allée des Embrumes sans vraiment le vouloir ... Ses parents devaient d'ailleurs s'inquiéter, ce qui arracha un petit sourire de satisfaction à Kae. Bien fait pour eux, tiens. S'ils s'avaient qu'elle était présentement en train de discuter avec un Mangemort, Merlin, elle n'osait pas imaginer leur réaction ... Parfois, elle se demandait comment le chagrin, la tristesse qui étaient apparus après la mort d'Andrew avaient pu se changer en haine envers les moldus ... Parfois, elle aurait voulu être comme Maxym. Certes triste, certes avec ce chagrin toujours présent, mais sans haine envers personne. Son frère avait su conserver un certain équilibre suite à l'accident ... Kaelyn, elle s'effrayait toute seule quand elle se prenait à être soulagée de la mort des moldus, et elle avait parfois l'impression d'être folle ...

    Souvent elle se posait des questions. Est-ce que c'était normal de penser à cela ? De penser, de vouloir même, la mort de certaines personnes ? Pire, la mort de toute une partie de la population terrestre à vrai dire ... Mais si elle y réfléchissait vraiment, Kaelyn se rendait compte qu'en plus de les haïr, car elle les tenait pour responsable de la mort de son frère, elle avait peur des moldus. Elle en avait plus peur que des mangemorts, d'ailleurs ... Elle pouvait le constater maintenant qu'elle se retrouvait face à l'un d'eux. Si au départ, une peur panique l'avait envahi quand elle avait croisé le mangemort, elle s'était vite calmée, et bien qu'elle soit consciente qu'à tout moment, il pouvait prendre la décision de la tuer, elle n'avait plus vraiment peur. Un peu tout de même. De savoir que cet homme avait tué pas mal de monde était effrayant mais ... Kaelyn était surtout curieuse, fascinée et ... dégoutée d'elle-même, et de cette fascination malsaine qu'elle avait à l'égard de cet homme, de ce mangemort, de Badenov. De ce monstre ... D'ailleurs, Kaelyn n'avait pu s'en empêcher, elle lui avait parlé. Peut-être trop, sûrement trop ! Mais c'était fait. Et étonnament, le mangemort avait décidé de lui répondre. Et tandis qu'il se collait à elle, Kaelyn recula le plus possible, se colla contre le mur, frissonna. Elle avait l'impression qu'il jouait avec elle, qu'il voulait lui faire peur ... Et ça marchait, d'ailleurs ... Le rapprochement du mangemort l'avait fait reculé, lui avait fait comprendre qu'il ne valait mieux pas qu'elle aille trop loin ... Il était prêt à tout.

      ▬ Je ... Vous croyez vraiment que ce que vous faites peut protéger vos proches ? Ouais, peut-être ... Mais, y'a peut-être d'autres moyens, non ? Je veux dire, vous pouvez peut-être protéger votre famille autrement qu'en tuant, qu'en vous détruisant ... Mais c'est courageux et ... je trouve que c'est la meilleure raison pour devenir un assassin.

    Kae n'avait pas dit ça pour complimenter et flatter Badenov dans l'espoir qu'il ne lui fasse rien ... Elle le pensait vraiment. C'était courageux. Kaelyn aurait pu rejoindre les mangemorts par fierté, par obligation, par vengeance - ce qui pourrait être le cas -, par envie, par peur ... Mais pour protéger ceux qu'elle aimait ... Elle ne savait pas si elle pourrait tuer et détruire ainsi sa vie pour ceux qu'elle aimait. Mourir, ça peut-être ... Mais devenir un ennemi de la nation, devenir l'un des individus les plus recherchés de Grande-Bretagne, vivre ainsi ... C'était courageux, et elle se souvint que Badenov était un Gryffondor. Ce n'était pas pour rien ...

      ▬ Vous pensez vraiment que si je ne tue pas cela va ... me ronger de l'intérieur ? Je ... Ca ne serait pas plutôt le contraire ? Vous ne ressentez vraiment plus rien à l'idée de tuer, ça ne vous fait rien ? Ce n'est pas rien pourtant ! L'idée que vous avez tué un homme, que vous avez peut-être détruit une famille, que vous avez détruit des vies ça ne vous travaille jamais ?

    Kaelyn était certaine d'une chose. Si un jour, elle succombait à la tentation, comme Badenov appelait ça, si un jour, elle tuait, ça la marquerait. Et elle y penserait longtemps ... Elle penserait à cette personne, à qui elle avait pris la vie, mais aussi à sa famille, qui ressentirait le même chagrin qu'elle-même, le même vide, la même haine. Et elle se sentirait misérable.
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Discussion avec un Mangemort ...   Mer 29 Juin - 11:35

    même en y succombant, c’était déjà en train de me ronger l’existence depuis ce qui me semblait être des lustres. J’avais mérité mon sort, cela dit. Il n’y a pas de répit, pas de paix ni de félicité pour ceux qui ont trahi et qui ont tourné leur casaque. Ce choix du paria qui me poursuivrait tout le reste de mon existence, jusqu’à la fin de toute chose, quand mon corps touchera pour la dernière fois la terre, et que je ne m’en relèverais plus. Cette jeune femme était elle aussi attirée par la noirceur de son âme pour un quelconque motif de vengeance, ou était ce simplement au motif de faire le mal ? Je n’en savais rien, et je ne voulais pas tergiverser sur le sujet de peur de me retrouver une fois encore tourné vers la mauvaise direction. Il y avait des choses autrement plus importantes que la satisfaction d’une curiosité bien inopportune et même plutôt malsaine. Je ne savais même pas vraiment ce qui l’avait amenée à venir me parler. Le fait était que c’était quelque chose de plutôt dangereux, je ne pouvais absolument pas me permettre de trop jouer là-dessus. Les aurors étaient à ma poursuite dans tout le pays, sans compter qu’ils étaient de plus secondés par toutes ces affiches récapitulant mes nombreux crimes et dotées d’une photographie me représentant. Je me souvenais encore du jour où la photo magique avait été prise. C’était à mon entrée en Angleterre sous Faulkner, quand j’étais revenu de ma première vengeance en Moldavie. Les services du Ministère avaient pris sur eux de photographier toute entrée sur le territoire, de sorte à répertorier tous les étrangers entrant et sortant, de sorte à isoler plus facilement ceux qui rejoindraient Lord Voldemort. Autant vous dire que nombre de fonctionnaires s’étaient fourrés le doigt dans l’œil jusqu’au coude alors que j’avais pu entrer totalement librement.


    Je reportais mon attention sur la jeune femme. Elle était effrayée tout autant qu’intéressée par ce que j’avais à lui dire. Je ne savais pas trop quoi en penser. Le principal était que je continue à dominer l’échange, de sorte à ne perdre aucun contrôle de la situation. Il me fallait absolument faire du mieux que je pouvais pour éviter tout risque de me faire prendre. Elle me posa alors une question qui m’énerva au plus haut point, et je crus pour le coup que j’allais totalement perdre le contrôle de mes nerfs. Je posais rudement ma main sur le haut de son cou et sur son menton, lui relevant la tête brutalement, qu’elle me regarde bien droit dans les yeux.



    | Il n’existe pas de bonnes raisons pour tuer. Celle-ci n’est qu’une aprmi tant d’autres. Et rappelles toi petite, que tu serais toi aussi capable des pires méfaits pourvu que l’on t’amène au-delà de ton seuil de tolérance. Une fois le point de non retour atteint, on s’évertue à se trouver des excuses, des raisons. Mais tuer reste tuer. |


    Elle remit en doute mes paroles, ce qui me fit éclater d’un rire presque hystérique, bien que plutôt bas. Je n’étais pas fou au point de me dévoiler à l’ensemble de la communauté magique. Cette petite me faisait bien rire. Elle avait cru à ce prêchi prêcha libéral et corrupteur, qui voulait que l’homme n’était pas un être mauvais par nature. Elle se trompait lourdement. Et elle n’était pas la seule. Evans, Potter, Black et surtout Dumbledore s’étaient fourvoyés bien avant elle. Tuer n’est pas une faiblesse, c’est une délivrance.


    | Tout dépend des raisons que vous vous êtes trouvés pour avoir à tuer. Si vous ne tuez pas alors que vous en ressentez un besoin quelconque, c’est ça qui va vous démolir. Tuer est facile. Pointer sa baguette, être plein de témérité et de haine, et ça suffit. Endurer le choc ne sera terrible que pour celui qui n’est déjà pas en paix avec lui-même au moment d’ôter la vie. Ce n’est pas mon cas. Et même si je ne dors plus de ces meurtres, ce ne sont pas eux qui m’amenèrent au bord de la folie. |


    Je relâchais ma poigne sur son cou pour la dégager.


    | Pourquoi restes tu là à me parler ? T’as pas déjà eu ce que tu voulais ? Le danger t’excite ? Tu aimes les mauvais garçons ? Si t’es venue chercher un dépliant de recrutement, ça n’existe pas. |


_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Discussion avec un Mangemort ...   Dim 25 Sep - 12:13

    Kaelyn parlait déjà depuis un bon moment avec le mangemort. A vrai dire, elle avait complètement oublié ses parents et son frère qui devaient sûrement la chercher comme des fous ... Non. Elle était obnubilée par son échange avec l'homme. Toutes ces questions qu'elle se posait depuis tant de temps ... Il y apportait un simili de réponse. Elle se rendait bien compte qu'elle lui paraissait sans doute naïve, et débile. D'ailleurs, elle était naïve. Oui, elle était profondément naïve de croire que Badenov se souciait un tant soit peu d'elle. Oui, il l'avait peut-être épargné, mais au moindre geste suspect, il n'hésiterai pas à la tuer, elle le savait. Néanmoins, ce n'était pas la seule raison de son silence. Elle était morte de peur, à l'entente de ses paroles, mais aussi parce qu'elle savait très bien qu'au moindre geste qui déplaisait à Badenov, elle était morte.

    Soudain, le mangemort attrapa le menton de Kaelyn pour qu'elle le regarde droit dans les yeux. La Serpentarde se mit à trembler, et elle se sentit soudain mal. Les paroles du mangemort lui retournèrent l'estomac. Pas parce qu'elles étaient horribles, mais parce qu'elle s'était soudain rendu compte de ce qu'elle venait de dire. Comme si il pouvait y avoir une bonne raison pour tuer. Certes elle trouvait ça courageux de sa part que de se sacrifier pour protéger sa famille mais ... Mais tuer c'était ... c'était horrible.

      ▬ Je ... Je ... Oui, ce n'était pas ce que je voulais dire ... Bien sûr que y'a pas de bonnes raisons pour tuer ... Mais je ... Elle s'interrompit à l'entente de ses paroles. C'est ... Non ! Je ne pourrais pas ! Rien que l'idée de tuer me révulse ! Peut-être que c'est facile, je ne sais pas. Vous avez sûrement raison, ça ne doit pas être si difficile ! Mais vivre avec ça, ça doit être horrible !

    Elle l'écouta ensuite lui dire que tuer était facile, oui. Et que bien que ça l'empêchait de dormir, ça ne le travaillait pas au point de le rendre fou. Elle frissonna. Elle n'avait plus vraiment envie de parler maintenant. Elle n'avait plus vraiment envie de savoir. Sa curiosité malsaine s'était envolée. Non, maintenant, Kae se sentait mal ... Vraiment mal ...

      ▬ Et ... qu'est-ce qui vous rend fou, alors ? Elle n'avait pas pu s'en empêcher, et aussitôt, elle regretta sa question.
      Non, je ... désolé ! J'aurais pas dû demander ça. Vous avez raison, je vais ... j'ai rien à faire là ... je veux pas me faire recruter, je sais pas ce que je veux ... Je vais ... Je vais y aller ! Je ne dirais rien, promis, je dirais pas que je vous ai vu ! Je ... Merci de pas m'avoir tué. Et ... la dernière fois que j'ai vu vos soeurs, elles allaient bien. ajouta-t-elle après un instant d'hésitation. Elle avait eu besoin de le lui dire ...

    Kaelyn se sauva alors en courant. Elle se sentait mal, elle n'aurait pas dû se trouver là. Etonnament, elle retrouva rapidement la sortie de l'allée des Embrumes. Quand elle se retrouva sur le chemin de Traverse, elle respira grandement. Il fallait qu'elle se calme. Le mangemort ne lui avait rien fait. Mais ce n'était même pas la peur qui la rendait malade ... C'était les questions qu'elle avait posé.

    [HJ : Désolé, c'est nuul ><]
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Discussion avec un Mangemort ...   Lun 26 Sep - 16:35

    La jeune femme ne savait plus où se mettre. Je voyais bien qu’elle se braquait au fil de notre discussion, qu’elle ressentait des émotions de plus en plus contradictoires. C’était quelque chose que je controlais, et plus le temps passait, plus j’aimais cette sensation de puissance et de domination qui s’éveillait en moi. J’aimais toutes ces choses qui faisaient mon existence, alors que toute ma socialisation me poussait pourtant à les haïr. Quelles choses si sordides qui faisaient désormais ma vie. Je ne m’arrêtais plus sur aucun détail. Plus rien n’avait d’importance, hormis les deux piliers de mon existence. Krystel bien sûr, récemment devenue mon épouse, mais il ne fallait pas non plus que j’oublie cette bonne vieille haine, qui me permettait de franchir tous les obstacles qui se mettaient en travers de ma route. Plus rien n’avait d’importance c’était même assez étrange. Je ne craignais plus rien en ce monde, et pas plus qu’on me voie en train de molester une jeune élève de Poudlard. J’avais perdu quelque chose en moi, et si ma conscience me soufflait qu’il s’agissait de mon humanité, je n’étais pas réellement d’accord. En fait si. Ou, je ne sais pas.


    Me soucierais je vraiment du bien de tous quand je voulais plus que tout détruire le seigneur des ténèbres ? je ne pouvais pas laisser passer cela pour de la philanthropie. J’étais devenu aussi mauvais que ceux que j’abhorrais, mais je ne me voyais rien faire pour autant pour y remédier. J’étais ainsi, et je n’y pouvais rien. La fille se défendit, elle était terrifiée. Au fond de moi, je jubilais, je me nourrissais de la peur que j’instillais chez elle. Et je me sentais déjà profondément honteux de ressentir de telles choses. Je perdais le contrôle, de plus en plus. Elle me dit qu’elle ne saurait se résigner à tuer. Je la toisais d’un regard indifférent. Bien sûr que si. Tout le monde était capable de tuer. Tuer n’est pas un acte symbolique, quelque chose d’anti-sacré par excellence. Tuer était facile. Prendre un cou entre ses mains et serrer. Planter une arme dans le corps de l’ennemi juré. Lui envoyer dessus quelque chose qui va le démolir. C’était facile, et pour tout le monde. Certains savaient cependant mieux se retenir ou se mentir que d’autres. Elle finit par me demander ce qui me rendait fou, en ce cas. Mon visage se ferma, je ne soufflais plus un mot. Je la lâchais, et elle s’enfuit en courant. Je restais froid, sans expression. Pourquoi étais je donc devenu fou ? Bonne question. Surtout, quand cela avait il commencé ? Je n’avais aucune réponse. Je me détournais finalement, et m’enfonçais dans la nuit, il fallait que je rentre maintenant dans ce qu’il restait de « chez moi ».


_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/







Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Discussion avec un Mangemort ...   



Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum