Page Facebook  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Professeur↯ Mais où est passé le fond du chaudron ?
avatar



Nombre de messages : 665
Age : 47 ans en apparence (mais 107 en réalité)
Groupe : Professeurs
Caractère : Gamin - rêveur - têtu - fou - lunatique - affable - attentif - sarcastique - adorateur de fraises - fanatique de potions - passionné - souriant - bon vivant - ...
Crédits : : Enjoy
Date d'inscription : 11/09/2009




Dunstan McFly

Professeur
Mais où est passé le fond du chaudron ?


Carte du maraudeur
Niveau magique: 10/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 08
MessageSujet: Leçon sur la potion de mémoire   Ven 5 Nov - 23:09

Suivre un cours de potions, ce n’est déjà pas une tasse de thé pour la majorité des étudiants. Mais « subir » ce dernier un vendredi aux aurores, cela serait sûrement un véritable calvaire. Pourtant, Dunstan continuait à croire qu’il parviendrait à tenir sa classe éveillée et passionnée. Autant dire qu’il y a peu de chance mais bon, l’espoir fait vivre, dit-on. Comme tous les jours, il avait pris son petit déjeuner dans la Grande Salle en compagnie de ses collègues. Comme toujours, il avait observé ses étudiants, histoire de jauger leur état de réveil et hélas, comme chaque vendredi, ce dernier n’était pas des plus brillants. Dudu hésitait entre « totalement endormi » et « considérant la table comme un oreiller ». Bon, c’est vrai que l’année n’avait pas été de tout repos, que la fin était proche et que les examens arrivaient mais quand même. Ils étaient jeunes bon sang, à son âge, il faisait… Tiens, il faisait quoi ? Oh pas d’importance. Après un petit déjeuner copieux, il était revenu à son bureau prendre ses affaires et avait ensuite quitté les lieux pour se rendre dans sa salle de classe.

Les cachots n’étaient pas réputés pour leur gaieté et leur environnement des plus lumineux. C’était une idée tiens, changer le décor pour surprendre et réveiller quelques têtes fatiguées. La surprise ramènerait sans doute les gryffons sur le devant de la scène, même pour un court instant. C’est ainsi que le vieil homme pointa sa baguette sur les murs pour qu’ils prennent une allure plus neuve. Au revoir toiles d’araignées, bonjour propreté. Plusieurs bougies furent allumées un peu partout et des torches brillèrent de mille feux sur les murs. Quelques tentures furent placées sur les murs, de toutes les couleurs, pour à la fois égayer l’endroit mais aussi bloquer la froideur de ces pierres. Cela donnait au final un ensemble bariolé des plus… Original. Les serpentards, eux, resteraient blasés comme toujours, il faudrait donc tout miser sur le thème de la potion du jour. Et cette dernière ne serait pas des moindres, une potion de mémoire.

Elle allait intéresser les plus intellectuels de ses élèves, désireux d’être encore plus performants. Mais elle intéressait sûrement aussi les moins attentifs qui miseraient leur avenir sur cette potion « miracle ». Rien ne remplace une bonne étude mais bon… Certains jeunes semblent oublier cet aspect de leur scolarité. Assis derrière son bureau, le vieux vampire posa ses deux pieds sur celui-ci et attendit que la petite bande d’étudiants mal réveillée ne débarque. Avec un peu de chance, ils n’auraient pas trop de retard et il pourrait commencer le cours rapidement car cette potion prendrait bien les deux heures de cours. Heureusement pour la notoriété de cette école, l’enseignant finit par reprendre une allure un peu plus professorale avant que ses élèves n’entrent dans la classe et il quitta sa chaise, et son bureau par la même occasion, pour aller à l’entrée accueillir les arrivants. Ceux-ci s’installaient progressivement et lorsque la cloche sonna, Dunstan se mit à parler sans se soucier des retardataires. Il n’avait rien contre tant qu’ils prenaient le train en marche.

- Bonjour les enfants. Dur dur que de suivre un cours de potions le vendredi matin n’est-ce pas ? Mais rassurez-vous, je suis sûr que la potion du jour va vous réveiller et vous rendre plus attentif à ma bonne parole. – dit le vieil homme sur le ton du vieux sage qui prodige de parfaits conseils. Aujourd’hui, nous allons travailler sur une potion de mémoire. Ouvrez vos manuels avancés de préparations des potions s’il vous plaît, à la page… Oh et puis non, une petite interro surprise. Qui peut me dire les ingrédients de cette potion ? Allez, je vous aide en vous donnant le premier ingrédient : une plume. Mais pas n’importe laquelle. Alors ?

Tentons de les réveiller un peu… Même si la tâche ne sera pas des plus faciles. Mais le mérite qui en sera retiré sera des plus grands.

Modo↯  Les filles et le quidditch ça me connait
avatar



Nombre de messages : 3250
Age : 18 ans.
Groupe : Les Maraudeurs, la Lumière, les ex-Lions et les beaux Joueurs de Quidditch.
Caractère : Drôle, dragueur, téméraire, courageux, fidèle, têtu, impulsif.
Crédits : : ava (c) What Else ; icon (c) Criminal Love
Date d'inscription : 28/08/2010




Sirius Black

Modo
Les filles et le quidditch ça me connait


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 33
MessageSujet: Re: Leçon sur la potion de mémoire   Sam 6 Nov - 9:50

    Et un cours de Potion, de bon matin, un ! Rien de mieux pour se réveiller, n'est-ce pas ? M'enfin, encore, ça allait, les Potions, c'était avec mon ami Dudu. Rheuuum. Pardon, le Professeur McFly. Mais avouez que ça fite beaucoup plus Dudu. Haha, ce prof était excellent. Bon, oui, les Potions, c'était pas ce que je préférais, mais quand le prof était sympa et marrant, le cours devenait plus cool également. Et comme pour devenir Auror, les Potions étaient une matière obligatoire, j'étais plutôt ravi que ce soit ce prof-là qui est repris le flambeau.

    M'enfin, ce jour-là, malgré que mon enthousiasme à aller en cours de Potions avait considérablement augmenté depuis que Dudu était là, je n'avais pas du tout envie d'aller en cours. La veille, Lily m'avait forcé à me plonger dans mon livre d'Histoire de la Magie pour terminer un devoir qui n'avait, à mon sens, aucun intérêt. Mais madame la Préfète m'avait surveillé une bonne partie de la soirée, et j'avais été bien obligé de faire ce fichu parchemin. Car je n'avais pas spécialement envie de m'attirer les foudres de la Trigresse ...

    Ainsi, j'avais passé une heure et demie à écrire un parchemin de 90cm sur la Guerre des Géants dans les années 1800. Un sujet absolument passionant comme vous vous en doutez. Déjà que l'Histoire de la Magie était une matière ennuyante au possible ... Je crois que le seul cours d'Histoire Magique m'ayant plu de toute ma scolarité, ça avait été la création de Poudlard par les quatre fondateurs. Sujet passionant, réellement passionant, oui. Même Binn's avait réussi à rendre ça intéressant ! Pours tous les autres cours, que ce soit la rupture avec le monde moldu, les Mousquetaires sorciers, ou encore la guerre contre Grindelwald, encore toute récente, je n'avais écouté qu'à moitié, préférant dormir ou m'éclater avec mon Cornedrue.

    Bon. A papotter avec moi-même comme ça, j'allais être en retard en cours. Après avoir avalé un petit déjeuner copieux, j'attrapai mon sac, et je me filai à travers les couloirs - empruntant quelques passages secrets en cours de route - pour finalement me retrouver devant la porte de Potions, que j'ouvris à la volée.

    « Bonjour, Professeur ! Alors, vos fraises poussent bien ? J'espère que je pourrais en goûter quelques unes ! »

    Je souris, et je m'installai à une table - au dernier rang, bien sûr. Miracle, j'étais le premier... Bon autant dire que je l'avais fait exprès, j'aimais beaucoup ces petits échanges avec mon Professeur de Potions, et c'était bien le seul pour qui je faisais l'effort d'arriver le premier en cours ! Malheureusement, notre discussion ne s'éternisa pas, étant donné que d'autres élèves débarquèrent.

    Le Professeur commença alors son cours, nous expliquant brièvement qu'pon allait travailler sur la Potion de Mémoire. Je m'apprêtai à ouvrir mon livre avec un soupir, quand il nous proposa pour commencer une petite énigme. Je souris. Ce prof était vraiment bien, il savait mettre l'ambiance. Et en plus de ça, je connaissais la réponse à la question posée. Je levais à peine la main et je pris la parole sans attendre le feu vert de Dudu, comme à mon habitude.

    « Ca ne serait pas des plumes de Jobberknol, Monsieur ? »

    { Et voilà ! Désolé, c'est vraiment nul ==' }
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Leçon sur la potion de mémoire   Sam 6 Nov - 10:20

Neville perdait des bribes importants de sa mémoire de jadis. Et cela, il ne l'acceptait pas.

Son objectif premier était de restaurer sa mémoire défaillante autrement qu'en lisant et complétant ses notes dans son journal. A force, il avait l'impression que c'était quelqu'un d'autre que lui qui avait écrit.

*Et que se passera t-il quand j'aurai oublié que je tenais un journal ? Rien ne me dit que nous ne deviendrons pas totalement amnésiques, tous les cinq !*

Depuis son voyage dans le Temps, il avait attentivement consulté tous les articles y parlant ou y faisant référence. Lui qui s'était toujours considéré comme un cancre, n'avait jamais été aussi concentré et travailleur que cette dernière année... malgré ou peut-être à cause des graves évènements qui se déroulaient.

Une phrase d'un livre traitant du voyage dans le temps, l'avait d'ailleurs frappé : "Tous les paradoxes temporels reposent sur le fait que le Voyageur a un mémoire (voire une intentionnalité). Vraisemblablement, cette mémoire ne serait pas préservée dans un voyage temporel." S'en suivait une démonstration décrivant la lente détérioration des particules constituant la matière prélevé dans la Pensine.

Depuis, le gryffondor travaillait à un moyen de retrouver la mémoire. Grâce aux plantes de la serre, il avait déjà presque tout réuni. Le gingembre, servant à l'Aiguise-Méninges a été le plus difficile, mais il l'a enfin obtenu ! Il lui manque toujours le Cranson Officinal, à cause de son rythme bi-annuel, mais sa présence dans les serres a de quoi rassurer. il sera mûr bientôt.

Non, pour les plantes, pas de problèmes... Ce sont les autres ingrédients qui lui manquent, ceux ui n dépndent pas des plantes mais des animaux... Et pour cette partie-là, il ne voyait vraiment pas comment s'en sortir... c'ets donc un peu déprimé qu'il s'installa dans la salle de cours de potion. Ilse souvint vaguement avoir détesté cette matière, avoir une crainte indicible à s'y touver à cause du professeur Rogue. Il se souvint de la méchanceté cruelle de cet enseignant... Le gryffondor n'avait jamais eu que des "Troll", au maximum des "Piètre" avec Rogue, ce qui étonnait sa professeur préférée, madame Chourave, qui ne comprenait pas comment on peut avoir Optimal en Botanique et Troll en potion, les deux matières étant complémentaires.

Quel contraste avec les cours du professeur McFly ! Il adorait ce prof qui lui avait vraiment fait découvrir les potions d'une façon ludique, et qui lui avaient fait découvrir les liens (pourtant évidents) avec sa matière préférée. Depuis, ses notes tournaient entre "Effort Exceptionnel" et quelques "Optimal" ce qui remplissaient Neville de fierté. Il n'avait pas l'habitude de telles notes, surtout que sa maladresse l'avait empêché de nombreuses fois de briguer des "Optimal" plus souvent.

Un peu endormi, il écoutait cependant son cher professeur donner l'intitulé de son cours. Le mot "mémoire" le réveilla instantanément et il leva brusquemetn la tête.

*Ce n'est pas possible !!! C'est justement ce que je prépare !*

Le premier ingrédient ? Une plume ?

*Ne me dites pas qu'il en a une !!! Depuis le temps que je cours après !*
"Une plume de Jobberknoll !!"
Le gryffondor n'avait pas l'habiude de participer, à cause de sa timidité, mais ce mot a franchi ses lèvres dans une exclamation de surprise incontrôlable.

Poufsouffle↯  La loyauté, ça me connait !
avatar



Nombre de messages : 599
Age : 17 ans
Groupe : Poufsouffle
Caractère : Séductrice - sociable - secrète - fiable - attachée - malheureuse - observatrice - douce - compréhensive - battante
Date d'inscription : 01/11/2010




Sasha Tetlan

Poufsouffle
La loyauté, ça me connait !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Leçon sur la potion de mémoire   Sam 6 Nov - 20:37

    Vendredi matin ~ 7 heures du matin

    Le réveil tintait. Enfin plutôt le son strident se répandit dans le dortoir. Nous étions cinq ou six filles à dormir là, mais j’étais la dernière à me lever. Elles s’étaient réveillées il y a un peu plus d’une demie heure. Résignée je me levais, quittant mes draps chauds afin de me préparer, dans une dizaine de minutes je devais rejoindre Rob’ dans la salle commune, on avait décidé de prendre notre petit déjeuner ensemble. C’était un petit rituel du début de journée que l’on faisait presque tout le temps. Je revêtis mon uniforme traditionnel de Poudlard, mais a un détail prés j’avais raccourci légèrement la jupe, révélant mes jambes blanches. Je me peignais rapidement ma chevelure blonde que je laissais retomber sur mes épaules. Dix minutes pas une de plus, il ne me fallait pas énormément de temps pour que je sois présentable. Je descendais les escaliers du dortoir pour atterrir dans une salle commune presque vide. Il n’y avait qu’une seule personne et elle m’attendait.

    A la vue de mon petit copain mon visage s’éclaira et mes yeux pétillèrent de bonheur. Il tournait le dos à l’escalier, j’arrivais à pas de chats dans son dos. Lorsque je fut juste derrière lui, je le serrai dans mes bras, je déposais ma tête sur son épaule, ainsi j’eux tout le loisir de respirer l’odeur de son parfum. Je fermais les yeux quelques secondes, pour découvrir son visage prés du miens lorsque je rouvris mes yeux clos. Un petit sourire s’affichait aussi sur son visage, un long baiser marqua nos retrouvailles du matin. Puis sa main se posa dans la mienne et ses doigts entrelacèrent les miens. Je flottais toujours sur un nuage j’étais seule en sa compagnie. D’un mouvement nous nous dirigeâmes vers la sortie de la salle commune. Les effluves de la cuisine nous parvinrent jusqu’aux narines, ce qui aiguisa davantage la faim qui commençait à tirailler mon estomac.

    Nous primes donc la direction de la grande salle, main dans la main. Ensemble je me sentais plus forte, plus amène à soutenir ces regards qui pesait sur moi et sur lui. J’affichais ce sourire radieux qui cachait un mal être, en effet je savais que l’on me jugeait, que l’on se disait ce que faisait Rob’ avec moi. Le cocu de Poudlard et la garce faisait leur entrée dans la grande salle. Les conversations s’arrêtaient toujours sur nos routes pour reprendre de plus belle, c’était notre quotidien lorsque nous apparaissions tout les deux, affichant ce bonheur sans faille, malgré mes frasques. Je ne baissais pas les yeux et lui non plus, nous avions décidé d’affronter les regards plutôt que de se cacher. On s’aimait réellement, je ne me voyais pas vivre sans lui, je ne serais plus rien et pourtant je ne pouvais m’empêcher de le tromper, de draguer les autres garçons de me retrouver dans des coins sombres éloignés des regards pour assouvir mes pulsions. Malgré mon dégoût lorsque je me rendais compte de ce que j’avais fait, de la honte que je pouvais éprouver lorsque je le retrouvais après mes escapades amoureuses. Mais lors de ces instants j’oubliais qui je pouvais être et j’étais celle qu’il voyait.

    Vendredi ~ 8 heures

    Nous venions de nous séparer sur le pas de la porte de la salle de potion, monsieur avait une dispense de cours exceptionnelle sur indication de sa mère. Cela servait d’être le fils de la ministre, un dernier baiser, une dernière caresse sur la joue. Il était un peu difficile pour nous deux de nous laisser, je redoutais de tomber dans les filets de la tentation et je pense que lui aussi, même s’il ne le disait pas forcément, je le sentais. Une dernière fois mes lèvres se collèrent aux siennes, tandis que les élèves rentraient dans la salle de classe. Je leur engageais le pas et entrai dans le cachot. Brrr je n’aimais pas du tout cette ambiance sombre que pouvait nous offrir les méandres des cachots, lieu de prédilection des serpents.

    Dunstan McFly était un professeur qui était aimé et c’est pour cette raison que beaucoup se plaçait au plus prés de l’estimé professeur de potion. Pour ma part je ne cherchais pas longtemps, j’avais repéré dés mon entrée une place à côté d’un beau brun ténébreux. Une place était vacante à ses côtés, il n’y avait pas de trace de la sangsue Sanders, une belle occasion pour moi. Je me souviens lui avoir envoyé une lettre il n’y a pas longtemps, lui expliquant implicitement que je voulais reprendre les choses où elles étaient restées entre nous, le soucis pour lui était justement Sanders. Et ma mission était lui faire oublier tout remords et si possible dans mes bras. Rob’ ? Non je ne l’oubliais pas, mais Sirius était le bel exemple de mes pulsions. Une chevelure où mes doigts peuvent se perdre, une bouche à faire se damner même les plus chastes. Ce n’était pas pour rien qu’il était l’un des garçons le plus populaire du collège. Je déposais mon sac sur la table et pris place aux côtés de ma proie, puis je pris place sur la chaise. Je sortais tranquillement mes affaires, n’adressant pas pour le moment le moindre mot à mon voisin de table. Le professeur débuta son cours par une devinette, je ne connaissais pas la réponse mais peu importait, je préférais écouter le cours attentivement et après faire du mieux que je pouvais. Je n’étais ni bonne, ni mauvaise, je faisais beaucoup d’effort pour pouvoir réussir mes études, et ce n’était pas chose facile. Il n’y avait que depuis que j’étais rentrée à Poudlard que j’avais connus les joie des études. Je trempais ma plume dans mon encrier pour écrire la réponse, lorsque j’entendis mon voisin donner une réponse. Je me tournais vers lui affichant mon sourire le plus charmeur.


    Tu es excellent dans tout les domaines, je serais presque jalouse de ta petite amie …
Professeur↯ Mais où est passé le fond du chaudron ?
avatar



Nombre de messages : 665
Age : 47 ans en apparence (mais 107 en réalité)
Groupe : Professeurs
Caractère : Gamin - rêveur - têtu - fou - lunatique - affable - attentif - sarcastique - adorateur de fraises - fanatique de potions - passionné - souriant - bon vivant - ...
Crédits : : Enjoy
Date d'inscription : 11/09/2009




Dunstan McFly

Professeur
Mais où est passé le fond du chaudron ?


Carte du maraudeur
Niveau magique: 10/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 08
MessageSujet: Re: Leçon sur la potion de mémoire   Dim 7 Nov - 12:52

Dunstan aimait bien les devinettes. C'était amusant et surtout cela nécessitait une participation des deux côtés. Il avait détesté certains cours qu'il avait suivi dans sa jeunesse car justement, ils étaient beaucoup trop magistraux à son goût. Aucune interaction tue l'action. Ses enseignants avaient tué parfois son attirance pour leur matière mais bon, nous n'allons pas refaire l'histoire de notre vie sinon nous sommes mal partis... Revenons en donc au sujet de ce cours. La devinette avait eu son petit effet puisque deux de ses étudiants venaient de répondre. Et pour l'un d'entre eux, la surprise n'était pas des moindres : monsieur Ludanbot. Il était un élève attentif mais ne participait que rarement au cours. La timidité est difficile à corriger. Satisfait, Dunstan se dirigea vers son bureau, ouvrit l'un des tiroirs et fouilla, laissant sa classe sur le côté. Dunstan ou l'art de vous oublier totalement l'espace d'un instant. Ses élèves n'auraient plus le moindre intérêt tant qu'il ne trouverait pas ce qu'il cherchait.

    ♣ Dunstan : Ahah, les voila.

Le vieux fou se redressa et brandit fièrement sa trouvaille. Des gommettes. Il y en avait des mauves, des oranges, des roses et des blanches. Quatre couleurs différentes, pour ne pas faire de favoritisme en choisissant une des couleurs de Poudlard. C'est ce que vous avez cru n'est-ce pas? Je pensais à cela également... Sauf qu'en fait, ces couleurs représentent des points. Une blanche vaut un point, une mauve vaut deux points, une orange vaut trois points et les roses en valent quatre. Qu'est-ce que c'était que cette histoire de gommette me direz-vous? Et bien, Dunstan était bien décidé à appâter les étudiants. Contre cent gommettes, ils recevraient une potion. Un petit échantillon de felix felicis. Chose qui leur seraient utiles à l'avenir avec les examens et tout. Bon, ce n'était pas très orthodoxe, sûrement pas cautionné par le ministère mais Stanislas s'en moquait éperdumment. Déjà qu'il ne respectait pas beaucoup les règles (il ne l'avait jamais fait) alors une de plus ou une de moins. Si cela convenait à ses élèves, ça lui convenait. Na. Et puis si ces derniers trouvaient l'idée ridicule, il pourrait toujours les coller sur son bureau. Ca mettrait des couleurs.

    ♣ Dunstan : Alors messieurs Black et Ludanbot. Pour une bonne réponse, je vous donne à chacun une gomette mauve. N'oubliez pas les enfants, à chaque fois que vous gagnez cent gommettes, vous recevez un petit échantillon de felix felicis. Suffisamment pour un seul usage mais c'est mieux que rien non?

Fier de son idée, Dunstan se dirigea vers ses deux élèves et leur colla une gommette mauve sur le front. Ils étaient mignons ainsi, ressemblant à une indienne... Enfin, sauf que la couleur était différente. Et le sexe aussi d'ailleurs... Haussant les épaules, le vieil homme revint lentement à son rythme vers son bureau, ignorant une fois de plus l'assemblée d'élèves derrière son dos. Il ouvrit le tiroir, y posa ses plaquettes de gommettes et se redressa. Un sourire débile collé au visage. Il reprit son cours.

    ♣ Dunstan : Alors, vos camarades ont bien répondu. Il faut effectivement des plumes de Jobberknoll pour réaliser cette potion. Mais ce n'est pas tout! Bah oui, car vous pouvez essayer de remuer la plume dans tous les sens, sans les autres ingrédients, à part vous faire éternuer, elle n'aura pas beaucoup d'effet. Je vous l'assure, j'ai essayé. Le vieux vampire fit une petite pause avant de poursuivre ses explications. La potion de mémoire est assez particulière car elle ne requiert pas un seul ingrédient d'origine volatile mais bien deux. Il nous faut donc une autre plume. Mais laquelle? Allez, je vous donne une petite devinette encore. C'est plus marrant ainsi. Je suis une plume. Oui, mais quoi d'autre? Je suis immaculée comme la neige lorsqu'elle tombe le premier jour. Ce qui veut dire? Et enfin, l'animal qui me porte a également le même nom qu'un ustensile de cuisine. Au final, je suis une plume de? Bon, ce n'est pas une vraie charade mais après tout, c'est moi qui fixe les règles donc c'est pas grave. Allez, celui ou celle qui me répond en premier aura le droit à une gommette rose. Elles sont si belles et vous rapportent quatre points.

A nouveau le vieil homme tourna le dos à ses étudiants et retourna à son bureau. Il fouilla ses tiroirs, ayant déjà oublié il avait rangé les dites gommettes et laissa ainsi le temps à ses élèves pour réfléchir.


[EDIT : merci Sasha, et dire que je m'étais plantée dans ma "devinette" *boulette*]
Modo↯ Aigle en quête de sa prochaine proie !
avatar



Nombre de messages : 4217
Age : 17 ans
Groupe : Basilic - Serdaigle
Caractère : Douce - Mystérieuse - Méfiante
Crédits : : Gifs ; Octobre + RegyChou, Avatar ; Izzie
Date d'inscription : 30/04/2008




Lyra Badenov

Modo
Aigle en quête de sa prochaine proie !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 03
MessageSujet: Re: Leçon sur la potion de mémoire   Dim 7 Nov - 14:03

Franchement ? Oui j’étais heureuse de me lever ce matin, pourquoi ? J’avais potion, rien n’était plus compliqué que ça, d’ailleurs j’adorais cette matière là, pour le coup c’était une bonne chose bon bien sur il y avait toujours quelques désagréments allaient en cours laissait quelques peu un coup amer en nous, certaines fois. Mais les cours de potions c’était tellement différents, la preuve étant, tout ceux qui avaient poursuivis la potion après les Buses étaient bien heureux d’y aller. En plus de ça, le professeur était carrément délirant. Je ne sais pas il y avait quelque chose en lui qui me donnait envie d’aller à ses cours, peut être son système pour nous faire participer. Le matin avait commencé plutôt dans la bonne humeur, j’avais réussi à croiser Dave avant de descendre au petit déjeuné, puis après direction les cachots, bon par contre là j’étais plutôt partante pour un cours au 5ème étage plutôt que de descendre dans les cachots, non vraiment, je détestais cet endroit, surtout que c’était sombre et froid, je ne sais pas il m’inspirait vraiment pas confiance et aimance à notre égard, c’était un peu du genre « Hébé, toi là ! Viens me voir, je vais te dévorer cru ! » Bah oui bien sur, essaye donc, tu ne seras pas déçu du voyage je pense. Les statues étaient bruyantes je trouvais, enfin les statues… Plutôt les armures oubliaient ici avec pleines de poussière, comme si on voulait s’en débarrasser je ne savais pas trop.

Bref, je poussais la porte du cours, du monde était déjà assis, j’allais m’asseoir un peu au fond, tout en pouvant écouter, je détournais le regard dès que je vis Sirius, son côté héroïque, il se la jouait plutôt à la stupidité, je n’avais aucune envie vraiment de lui parler. Bref, une fois au fond, je sortais mes ustensiles pour pouvoir travailler correctement, en l’occurrence, plume, et parchemin pour le plus grand bonheur de chacun ! Et le cours commençait déjà avec des devinettes de bon matin, la bonne blague ! Nan, franchement là j’ai un peu de mal, mais il fallait vite se jeter dans le bain. Bref, une fois la première devinette, bonne réponse de Sirius et de Neville, deux Gryffondor, j’écoutais plus attentivement la seconde. Franchement, l’étude des moldus n’avaient jamais été mon truc, et la cuisine, je ne savais pas la faire (normal en même temps, je vivais ici un peu à l’année) enfin disons que je savais faire des trucs simples et puis ma mère m’avait appris avec des sorts plutôt que des ustensiles. Mais il y avait quelque chose que j’avais retenu de mon cours, et qui pouvait tomber sous le sens, je n’étais pas sure de mon coup, levant la main d’une façon timide et mal assurée, je souriais en disant :

Lyra : « Je ne suis vraiment pas sure, et ça risque d’être une belle ânerie, mais j’ai souvenir qu’on a parlé de cocotte minute en cours, et c’est un surnom pour les poules, hors les poules ont des plumes blanches pour certaines ? »

J’attendais un gros éclat de rire dans la salle de classe, mais peu importe, j’avais osé au moins, et je savais j’avais prévenu avant même de dire ma bêtise.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Leçon sur la potion de mémoire   Dim 7 Nov - 14:18

D'une façon inexplicable,et sans qu'il ne comprit rien, Neville reçut une pastille sur le front. Il rougit si vite qu'il se disputait la couleur la plus vive avec ladite pastille.

Il se demandait s'il fallait l'enlever immédiatement ou si le prof se fâcherait... Dans le doute, et parce qu'il n'osait pas trop contrarier son prof adoré, Neville garda l'objet circulaire, le rendant plus ridicule encore que s'il était monté sur un balai habillé en Harpie de holyhead.

Le professeur McFly leur parla de son système de points... 100 points et une gorgée de Felix Felicis... Ce genre de potion n'était pas le but que se fixait le gryffondor. Ce n'est pas la chance qui allait lui faire retrouver la mémoire, soigner sa mère, et le ramener à son époque.

Pendant un instant, le rouge-et-or songea a quoi pourrait bien lui servir cette potion, paraît-il extrêmement difficile à réaliser et hors de portée de tout élève. Eviter Regulus, Nox et Lux pour toute l'année ? Ce serait merveilleux car après les ASPICs, il ne les reverrait probablement que sur un champ de bataille et pas dans le même camp. Mais c'était impossible puisque la potion dorée ne dure que peu de temps.

Retrouver la mémoire juste une heure et avoir le temps d'écrire tout ce qui est capital ? Non plus, Neville ne souhaitait pas retrouver la mémoire une heure mais toute sa vie ! Et il était impossible d'écrire dix-sept ans de vie en une heure, le felix felicis faisait sourire la chance mais n'accomplissait pas de miracle.

Non, il avait beau chercher, la seule option possible serait qu'il retrouve Torben et qu'il ait le temps d'avaler la potion pour pouvoir le vaincre. Or, il était hautement improbable qu'il revoit le gryffondor traître de sitôt. Même chose pour Bellatrix.

*Non, rien à faire, je ne vois pas en quoi cela pourrait me servir.*

Toujours dans la potion de mémoire que l'adolescent avait travaillé en long, en large et en travers, le professeur fit référence à la deuxième plume... sans aucun indice il savait ce dont il s'agissait, mais la réponse de Lyra le mit mal à l'aise... Il aimait bien cette serdaigle, malgré le fait que son frère soit l'être qu'il détestait le plus de cette époque, plus encore que Vous-Savez-Qui. Il se figurait qu'elle était une victime et non une complice, une gentille et non une possible basilic. Bref, il lui faisait confiance.

*Non... Ce n'est pas ça !*

Puisque la potion de felix felicis ne lui servirait pas, pourquoi ne pas aider une autre à l'avoir ? Il se tourna vers sa camarade et essaya discrètement de lui souffler la bonne réponse en articulant. Mais comme c'était peu compréhensible -et qu'avec sa pastille sur le front, il devait ressembler à un malade de dragoncelle souffrant le martyre - il se risqua à lui chuchoter :

"SSSSpatule, Lyra, sssspa-tu-le."
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Leçon sur la potion de mémoire   Mer 10 Nov - 0:14

James détestait les vendredi matin. A vrai dire, il détestait les matins tout court. Surtout quand il devait se lever pour aller en cours de Potions… Même si le professeur était bien plus agréable et farfelu que Slughorn, ça ne suffisait pas au jeune Potter pour apprécier cette matière. Il mit du temps à se lever, plein de mauvaise volonté, et rejoignit donc ses amis au réfectoire. Là, il s’était attardé en compagnie d’Hermione, si bien que le reste des Maraudeurs ainsi que sa petite amie étaient parti sans lui. Il était conscient que Lily allait probablement lui faire la tête pour avoir discuté avec une de ses ennemies, mais il avait de bonnes raisons de parler à Hermione en ce moment. Il devait lui donner rendez-vous, pour discuter de ces inquiétantes pertes de mémoire. Il arriva donc après ses amis en cours, et remarqua immédiatement Sirius, assis au dernier rang. Evidemment, comme toujours. La place attitrée des Maraudeurs.

Il remarqua cependant une jeune fille assise juste à côté de lui. Et pas n’importe quelle fille : Sacha Tetlan. Leur ex a tous les deux. Mais s’il ne restait rien de cette attirance entre James et la jeune femme, il n’en allait pas de même avec Sirius. Son frère de cœur lui avait montré la lettre de Sacha, et Cornedrue avait bien compris qu’elle cherchait à se retrouver à nouveau dans le lit de Patmol. Il alla s’assoir juste à côté de la jeune femme, et déballa ses affaires sans faire attention au boucan qu’il pouvait produire. Une fois installé, le professeur commença son cours. Il avait décoré la pièce à sa façon, ce qui ne ressemblait pas à grand-chose, mais au moins l’ambiance des cachots était un peu moins sinistre. Ne prenant même pas la peine de déballer ses affaires, le jeune Potter écouta les questions de McFly et les réponses des élèves. Il fut surpris de voir que Sirius levait la main pour répondre. Black, participer en classe de potions ? Il était probablement dans une dimension parallèle.

Le Capitaine de Quidditch du étouffer un fou rire lorsque le professeur vint coller une gommette sur le front du Maraudeur. Il ne perdit pas son sourire lorsqu’il entendit la remarque de Sacha. Il avait une idée pour calmer les ardeurs de la demoiselle. Parce qu’il était donc le meilleur ami du monde, que ce soit envers Sirius ou envers Anna, il lança son sac de cours à Sirius, et s’appuya sur la table pour adresser un large sourire a Sacha. Faisant signe a son carnivore adoré de se déplacer un peu, il se servit de son appui sur le bureau pour se lever et s’asseoir pile entre les deux étudiants. James Potter ou l’art de faire chier le monde.


-Désolé Sacha, mais je ne pouvais supporter l’idée d’être loin de mon Patmol. Je suis sûr que tu comprends.

Il lui lança un nouveau sourire, tout aussi innocent que le précédent, avant de porter son attention sur le professeur qui reprenait la parole pour continuer ses devinettes. Le jeune Potter avait probablement fait un chahut d’enfer à se déplacer ainsi, d’autant plus qu’il n’avait pas pris la peine de faire attention à être discret. Mais au moins à présent Sirius serait tranquille pour le reste du cours. Décidant finalement d’écouter un peu ce qui se disait autour de lui, surtout histoire de ne pas trop s’attirer les foudres de McFly, il adressa un sourire moqueur à son frère de cœur et se concentra enfin sur le cours. Il ne prit même pas la peine de chercher la réponse à la charade du professeur… Il ne connaissait pas cette potion de toutes façons, et puis se retrouver avec une ridicule gommette sur le front… Non merci !
avatar



Nombre de messages : 7329
Age : J'ai eu, en Février, 18ans. Sinon je suis enceinte de 7mois à la date du 01 octobre
Groupe : du bien ! Parce qu'on a la classe *sbaff*
Caractère : Patiente - Courageuse - Téméraire - Tigresse - (Lunatique en ce moment, et à fleur de peau)
Crédits : : Ava(c)Kanala || ico(c)Fogliaverde
Date d'inscription : 08/02/2008




Lily Evans Potter

Fondatrice
Tyran et presque enceinte


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 24
MessageSujet: Re: Leçon sur la potion de mémoire   Mer 10 Nov - 10:37

    J’étais en retard. Bon, ce n’était pas dramatique, mais j’étais tout de même en retard. Entre mes révisions, les cours de soutient que je donnais aux plus jeunes années et mes rondes de préfètes en chef, j’avais de plus en plus de mal à arriver à l’heure en cours. Mais bon, j’avais de bonnes raisons, que mes professeurs connaissaient. Restez à savoir si j’allais me rendre ou non finalement dans l’enseignement de potion. Disons que depuis l’épisode Severus, je n’avais plus trop envie de me rendre dans les cachots. De toute façon, notre professeur, dans cette matière, ne pouvait plus rien m’apprendre. Non, ce n’est pas de la prétention, juste une réalité. Bien que son cours puisse-être intéressant aux yeux des autres, il me parait des plus ennuyeux dans le sens où les leçons qu’il donnait étaient en dessous de mon niveau scolaire. Oui, je n’avais franchement pas très envie de m’y rendre, mais j’avais promis hier soir à James que je ferais équipe avec lui, histoire qu’il remonte un peu sa moyenne alors… Quand j’arrivais devant la porte de la salle de potion, il ne faisait aucun doute que le cours avait commencé. On pouvait entendre le professeur poser des questions à ses élèves, et ces derniers répondre. J’attendais qu’un silence dans la pièce se fasse avant de toquer trois coups à la porte et de rentrer dans la salle.

      • Veuillez m’excuser pour ce retard professeur McFly •


    Je ne m’étendais pas plus dans les explications, cela étant futile. Mes enseignants savaient très bien que mon emploi du temps était chargé, et je les avais déjà prévenu que du coup, j’aurais quelques légers retards dans leur cours. Etant une bonne élève, ils fermaient les yeux dessus, et n’enlevaient pas –heureusement- de points à ma maison. M’avançant dans les rangs pour m’installer, je cherchais du regard James, qui semblait avoir oublié que je devais venir en cours juste pour faire équipe avec lui. En effet, il s’était installé entre Patmol et Sasha. Une pointe de colère monta en moi alors que je m’installais à l’avant dernier rang, à l’opposé de leur place. Ces derniers temps, j’avais des sauts d’humeurs, sans doute du à la fatigue que j’accumulais, et j’étais de moins en moins patiente. Là, vu le regard que je lançais au maraudeur, il ne faisait aucun doute qu’il comprendrait que je lui en voulais. Mais bon, cela m’apprendra à venir uniquement pour aider mon petit-ami. La prochaine fois, je m’abstiendrais de le faire. Je déballais rapidement une plume, mon encrier et un morceau de parchemin, et commençais à prendre des notes sur les quelques mots annotés au tableau. Potion de mémoire… J’en connaissais un qui en aurait bien besoin d’une potion de mémoire.

_________________
Much as you blame yourself, you can't be blamed for the way you feel Had no example of a love, that was even remotely real. How can you understand something that you never had. Ooh baby if you let me, I can help you out with all of that. Let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. Let me love you And all your trouble Don't be afraid, let me help. let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. let me love you A heart of numbness, gets brought to life I'll take you there
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Leçon sur la potion de mémoire   Jeu 11 Nov - 13:53

Merlin quel ignoble magicien tu es. Le cours de potions n'était-il déjà pas une corvée en soi? Alors pourquoi leur infliger cela si tôt le matin? Un vendredi en plus! C'était vraiment un massacre intellectuel et neuronal. On voulait leur mort, à coup sûr. Harry n'avait jamais aimé cette matière, même si l'enseignant à cette époque était bien moins stressant et partial que Rogue... Mais sa volonté à devenir auror l'obligeait à suivre cette option. Quelle idée! Il n'aurait pas pu choisir clown notoire? Pas besoin d'étude pour ça. Et nan, monsieur choisit quelque chose de compliqué alors qu'il déteste étudier et après ça vient se plaindre... Les gosses de nos jours... Soupirant face à un nouveau cri strident de son réveil, le survivant balança ce dernier loin, loin de lui et se renfrogna sous les couvertures. Non, non et non, il n'avait pas envie de se lever. Chose étrange, il avait le sentiment qu'autrefois, on l'aurait forcé à se lever, quelqu'un... Mais qui hein? A croire que cet étrange personne avait ensorcelé son réveil car ce dernier se mit à siffler de manière stridente jusqu'à ce que le survivant se lève, bon gré mal gré, et aille chercher son réveil à l'autre bout de la pièce. La vile saleté de machine débile avait osé le faire sortir du lit. Il faisait froid, si si, et il avait envie de dormir.

Soupirant une nouvelle fois, Harry regarda son lit avec regret avant de se diriger vers sa malle. Bah, maintenant qu'il était debout, autant aller au cours. Surtout qu'il n'était pas assez bon élève que pour se permettre d'arriver en retard. Quand on est une Lily ou encore une Hermione, on peut se le permettre. Raaah, la chance. D'ailleurs, le garçon avait sérieusement pensé à suivre des cours avec sa douce maman. Histoire de s'améliorer et puis surtout pour passer du temps avec elle. Rapidement préparé, le gryffon jeta un œil torve dans le miroir. Quelle tête à faire peur... Même lui en était effrayé. Misère, les cernes, ça ne va pas sur ce beau visage... Raaah et voilà qu'il recommençait la frime. Côtoyer Sirius et James déteignait sur son cerveau. Enfin, il pensait... Il n'était plus sûr. Ce sentiment semblait nouveau au début mais à mesure que le temps passait, Harry avait l'impression que c'était naturel et qu'il avait toujours été ainsi. Soupirant pour la énième fois, le gamin passa un rapide coup de main dans sa tignasse, la rendant encore plus sauvage qu'au départ, et quitta la salle de bain. Allez, on prend le sac et on va en cours. Youhou, ô joie inespérée... Tu parles! Le gryffon quitta son dortoir avant de se rendre compte qu'il allait être en retard au cours s'il faisait un détour par la Grande Salle. Enfer et damnation!

Sans petit déjeuner, le ryry ne fait rien de bien. Déjà qu'il a du mal en potions alors sans son café il va faire péter son chaudron à coup sûr! C'est ainsi qu'il fit un rapide détour par les cuisines car géographiquement parlant, c'était plus prêt des cachots que la Grande Salle. Assailli par des elfes de tout côté, il lui fallut toute sa force et son courage pour s'extirper, surtout pour ce qui allait suivre. Tout en sirotant son café, Harry débarqua enfin dans les lieux situés au plus bas de ce monde. Il avait quitté ce monde pour se diriger avec courage vers les tréfonds de la terre, là où ne parvient même pas la lumière, j'ai nommé le sous-sol de Poudlard. Antre des serpentards. Peu avant lui se hâtait une tête rousse qu'il ne connaissait que trop bien, Lily. Momaaaan, attends moi sinon je n'irai pas en cours. Ouais, comme s'il allait crier cela. Quoique s'il n'avait pas pris son café, son manque de jugeote l'aurait amené à crier comme un idiot ce genre de phrases hautement improbable... Accélérant le pas, Harry posta son pied, histoire d'empêcher Lily de refermer la porte à son nez. Il entra dans la salle à pas de loups, salua son enseignant avant de... voir qu'il y avait une place de libre à coté de Lily. Nyaaa il allait travailler en binôme avec sa moman.

    ◊ Harry : Coucou ma... chère Lily. Alors, acceptes-tu que je t'emprunte pour la durée de cet interminable calvaire?
Modo↯  Serpentard, fiancé et pas fier de l'être
avatar



Nombre de messages : 5032
Age : Dix sept balais.
Groupe : Serpentard, Préfet-en-chef, Capitaine de l'équipe de Quidditch.
Caractère : Emmerdeur, intelligent, sarcastique, boudeur, austère, dragueur, imprévisible.
Crédits : : (c) Liloo_59 + (c) signature --> love.disaster
Date d'inscription : 14/07/2010




Regulus A. Black

Modo
Serpentard, fiancé et pas fier de l'être


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: 1 rp
Bonus: + 48
MessageSujet: Re: Leçon sur la potion de mémoire   Ven 12 Nov - 17:04

La journée était déjà bien entamée pour les élèves, le soleil s’élevait dans le ciel, et le beau temps commençait à revenir sur l’Angleterre. Dans le ciel subsistait quelques touches vermeilles, symbole de l’aurore qui venait à peine de disparaître, et Regulus aurait presque pu se lever de bonne humeur. Mais Regulus n’aimait pas ce genre de climat. La pluie, c’était ce qu’il aimait le plus, surtout lors des entraînements de Quidditch, mais lors des matchs, le plus exaltant pour lui était de sentir la pluie fouter la moindre parcelle de son corps… Bref. Un cours de potion le vendredi matin ? Et bien, véritable bonheur pour Regulus qui aimait cette matière. C’était autre chose que les cours de métamorphose… Les potions, Reg’ aimait ça, mais surtout le professeur. Ce n’est pas qu’il n’aimait pas les autres membres de l’équipe professorale, mais Dunstan McFly avait quelque chose d’extraordinaire, rien que dans sa façon d’être. Regulus se disait souvent que plus tard, il subsisterait de lui une personne qui ressemblait à Dudu à l’âge déjà bien avancé du papy gâteau qu’il était, alors, il se trouverait chanceux. Ce professeur totalement extravagant était un des seuls de l’école qui bénéficiait de la totale attention du jeune Black durant les cours. D’ordinaire, il se contentait de dormir, de recopier ses devoirs, mais certainement pas d’écouter, avec Dunstan McFly, la vie étudiante était bien différente. Et en plusieurs points. Mais certes, il n’était pas là pour étaler l’existence de son maître des potions.

A peine levé, à peine descendu ! La Grande Salle grouillait de monde comme toujours, et après avoir effrayé quelques petits Serpentard de troisième année, Regulus enfila son petit déjeuner en vitesse, il n’était déjà pas très avance ! Regulus était ce genre de personne qui était souvent en retard, toujours débraillé, à peine coiffé. Mais qu’importe, cela faisait partie de son charme comme dirait sa mère. A la table des professeurs, Dunstan était assis, et scruté les élèves d’un air décidé, comme souvent. Regulus lui adressa un léger sourire, mais ne fut pas certain que son vieil ami et professeur l’ait aperçu. Il se dirigea ensuite vers les cachots, plusieurs élèves de son cours devant et derrière lui. Mais le cadet des Black ne se mêlait guère à la populace de Poudlard. Il aimait sa solitude tout de même. Tellement austère, Regulus avait vraiment du mal à se faire des amis parfois…

Il pénétra dans la salle, et un soupir s’échappa de sa bouche, son frère était déjà là, à faire l’intéressant au dernier rang. Lui, Regulus s’assit au troisième rang, à la place la plus à gauche, celle où il s’asseyait souvent. Lorsqu’il vit rentrer dans la Salle Ludanbot, un ricanement sortit tout seul de ses lèvres, sans qu’il n’ait rien demandé, c’était presque mécanique maintenant. Ce froussard là le faisait rire. Comment ce pouvait-il qu’il soit à Gryffondor ? Reg’ se posait la question parfois. Ensuite, son ex Sacha pénétra dans la pièce, et s’assit près de Sirius, aussitôt repoussé par Potter. Cette fille était un peu l’ex de tous les mecs de Poudlard, c’était tout bonnement incroyable.

Regulus se concentra sur le cours, la potion de mémoire… Intéressant. Il sortit un parchemin, et se mit à annoter les différentes notions inscrites au tableau. Après que Sirius et Ludanbot eurent le droit aux magnifiques petites gommettes de Dudu, la question suivant désarçonna Regulus. La petite devinette de Dunstan était complexe, il savait que cette potion nécessitait également des plumes de Jobarbille, mais il ne voyait guère le lien avec la Charade. Il n’avait qu’à attendre la réponse.

[ HJ : Désolé du temps d'attente Dudu, surtout pour un post aussi... Rhumm.. Suspect ]
Professeur↯ Mais où est passé le fond du chaudron ?
avatar



Nombre de messages : 665
Age : 47 ans en apparence (mais 107 en réalité)
Groupe : Professeurs
Caractère : Gamin - rêveur - têtu - fou - lunatique - affable - attentif - sarcastique - adorateur de fraises - fanatique de potions - passionné - souriant - bon vivant - ...
Crédits : : Enjoy
Date d'inscription : 11/09/2009




Dunstan McFly

Professeur
Mais où est passé le fond du chaudron ?


Carte du maraudeur
Niveau magique: 10/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 08
MessageSujet: Re: Leçon sur la potion de mémoire   Mer 24 Nov - 14:31

Dunstan était pour le moins enchanté, et ce n'est qu'un euphémisme. Ses étudiants faisaient preuve si ce n'est d'un réel intérêt pour sa matière, tout au moins d'une attention des plus louables. Rien que pour cela, il appréciait d'autant plus enseigner. Certes, c'était loin du train de vie qu'il avait mené jadis mais la vie est faite pour tenter diverses expériences... Enfin, on dévie encore là donc revenons-en au sujet du cours. Le premier ingrédient avait été trouvé et il venait de proposer une seconde devinette pour obtenir le second. Miss Badenov avait vaillamment tenté de répondre, même si cette dernière s'était fourvoyé sur la réponse. La vie est faite d'échecs et c'est de ces derniers que l'on apprend à grandir. Pourquoi tombons-nous? Pour en resortir plus forts. Mais Dunstan ne comptait pas la blâmer, elle recevrait une gomette à un point pour avoir osé tenter en premier. Cherchant dans son bureau après les gomettes colorées, Dunstan réussit tout de même à entendre le mot chuchoté par l'un des camarades de classe. Monsieur Ludanbot... Il n'était pas des plus participants dans son cours mais aujourd'hui, pour une raison qui lui échappait encore, il faisait preuve d'un intérêt des plus extraordinaires. Reste tout de même qu'il avait soufflé la réponse... Très gryffondor de sa part, laisser les autres ressortir avec la gloire plutôt que de se l'attribuer...

Bon, cela n'était pas réellement ce qu'il attendait mais soit... Il n'allait pas les punir car ils avaient preuve de courage pour l'une et d'entraide pour l'autre. Du coup, il comptait tout de même leur offrir une gomette quand une entrée des plus discrètes se fit. Miss Evans. Quel gâchis tout de même. Cette jeune femme était des plus studieuses et par un malheureux concours de circonstances, voilà qu'elle se mettait à négliger sa matière. Mais Dunstan ne comptait pas rester assis sans rien faire, il l'aiderait à retrouver cette motivation qui faisait briller ses yeux. En attendant, la jeune femme était tout de même venue, en retard certes, mais elle était présente. C'était mieux que rien. Elle s'était excusée et prit place, non pas aux côtés de son petit ami comme on aurait pu s'y attendre, mais dans le fond. Un éloignement de plus face aux potions. Soupirant de désespoir, Dunstan ne put s'empêcher de remarquer une autre arrivée moins bien orchestrée. Over. Ce garçon ne pouvait pas le supporter, allez savoir pourquoi, et Dunstan ne l'appréciait que modéremment du coup. Aucune excuse pour son retard? Ca n'allait pas rester ainsi sans rien. Il ne fallait pas abuser non plus de sa gentillesse. C'est ainsi qu'il se dirigea vers le fond de la classe et posa ses mains sur la table, juste en face du jeune homme. Bon, il ne s'excusait pas, cela voulait dire qu'il n'était pas en retard donc qu'il avait entendu la question et pouvait donc y répondre.

    ♣ Dunstan : Monsieur Over. Auriez-vous l'amabilité de répondre à ma question? - lança-t-il sur un air de défi. Ne laissant pas le temps de répondre, il enchaîna. Oh bien sûr, suis-je bête, vous venez d'arriver. La prochaine fois, j'apprécierai fortement une excuse pour votre retard. Déjà que je ne mets pas de retenues dans ces cas-là, un simple pardon serait tout de même de rigueur ne pensez-vous pas? Tâchez de rester concentré afin de ne pas me contrarier davantage. Quand à vous miss Evans, j'espère obtenir toute votre attention dans mon cours. Montrez l'exemple à votre condisciple si vous le voulez bien. Histoire qu'il puisse prendre exemple sur une élève modèle. Sans vouloir faire de favoritisme.


Se retournant, il détacha son regard de ce duo rouge et or et revint dans les premiers rangs. Une gomette plus tard, miss Badenov et monsieur Londubat étaient couverts de petits ronds colorés sur leur front. Dunstan fit alors face à sa classe et prit la parole pour expliquer pourquoi il attribuait des points.

    ♣ Dunstan : Miss Badenov, je ne vous attribue pas ce point pour votre bonne réponse car... Elle ne l'était pas. Mais vous avez osé et je vous offre ce point pour ce courage. Il est vrai que les poules ont parfois des plumes blanches. Hélas, ces dernières n'ont aucune vertu, en tous les cas, pas dans cette potion. Mais c'était joliment tenté. Effectivement, on donne parfois ce surnom « cocotte » aux poules mais cela n'a rien à voir avec la cocotte minutes qui est un appareil moldu pour faire la cuisine. Ahah, comme c'est intéressant ce cours, voilà que nous discutons de cuisine et de culture moldue. On apprend de tout dans cette école. Un sourire bênet collé au visage, le vieil homme reprit son discours. Si vous avez reçu un point monsieur Londabot, c'est parce qu'effectivement, il s'agit bien de plumes de spatule. Elles sont blanches et permettent d'améliorer la qualité mémorielle du cerveau. Ce sont des volatiles très intelligents et qui n'oublient jamais un visage. Ne cherchez pas à vous en faire un ennemi car si vous l'oubliez, lui ne le fera jamais. Votre point a été attribué car vous avez préféré offrir votre réponse à un autre élève plutôt qu'à vous-mêmes. Belle preuve de courage gryffondor s'il en est... Mais il me semble que nous parlions de potions de mémoire... Revenons y donc si vous le voulez bien. Il m'en faudrait à moi car je commence à devenir vieux et je perds la boule. Cette potion est assez particulière car vous l'aurez remarqué nous avons déjà deux ingrédients d'origine animale. Deux volatiles. Et devinez quoi? Il y a une autre espèce qui entre dans cette potion. Cela sera la dernière rassurez-vous, nous n'allons pas dévaliser toute une animalerie. Qui aurait une idée? Même petite? C'est étrange, je pense que vous savez la réponse monsieur Black, me tromperais-je?


Content de son petit effet, Dunstan partit s'assoeir à son bureau sans prendre la peine de regarder l'un ou l'autre des deux frères. On verrait bien lequel allait répondre. Et qui sait, peut-être serait-ce quelqu'un d'autre?


--------
Je tiens à préciser que les potions n'ayant pas toujours une liste d'ingrédients très développée, j'invente au gré de mes idées ^^''' (au cas où c'est toujours bon à savoir)
avatar



Nombre de messages : 7329
Age : J'ai eu, en Février, 18ans. Sinon je suis enceinte de 7mois à la date du 01 octobre
Groupe : du bien ! Parce qu'on a la classe *sbaff*
Caractère : Patiente - Courageuse - Téméraire - Tigresse - (Lunatique en ce moment, et à fleur de peau)
Crédits : : Ava(c)Kanala || ico(c)Fogliaverde
Date d'inscription : 08/02/2008




Lily Evans Potter

Fondatrice
Tyran et presque enceinte


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 24
MessageSujet: Re: Leçon sur la potion de mémoire   Mer 24 Nov - 16:06

    Désolée ce n’est pas top !

    Je venais tout juste de rentrer dans la salle de cours et de m’installer que mon fils faisait lui aussi son entrée dans la salle. A voir le regard du professeur, ce dernier n’était guère content du retard du gryffondor. Je poussais mes affaires et faisais un sourire sincère à Harry alors qu’il venait prendre place à mes côtés. Ce serait la première fois que je ferais équipe avec ce dernier et c’était un peu… Etrange ? Oui, un peu, mais pas dérangeant pour autant. Aider mon enfant était quelque chose qui me plaisait énormément. Surtout que j’allais pouvoir passer du temps en sa compagnie. Nous ne nous voyons que très peu au final. Entre les cours, mes occupations à côté et celle du jeune homme, nous ne nous croisions qu’en coup de vente. Les discutions que nous avions se limitaient à des hiboux que l’on s’envoyait. Autant dire que ce n’était vraiment top tip. Nous étions proches oui, mais pas autant que je le souhaitais. Je voulais vraiment être proche de Harry, qu’il puisse savoir qu’il pouvait compter à tout moment sur moi. J’étais sa mère et j’assumais ce rôle, bien que nous ayons tous deux le même âge. C’était important pour moi qu’il le sache.

      • Bien entendu. Cela me fait plaisir de passer un peu de … •


    Je n’eu pas le temps de finir ma phrase. Notre professeur venait de reprendre la parole. Il interpella Harry d’une manière on ne plus « étrange ». C’était bien la première fois que j’entendais M. Mc Fly s’adressait ainsi à un de ses élèves. Et vu qu’il s’agissait d’Harry, son ton ne me plut nullement. Pourquoi donc s’en prenait-il à lui de cette manière alors qu’il glissait un compliment en ma faveur ? Non vraiment je ne pouvais pas le supporter. Alors qu’il finissait de parler, je me levais de ma chaise, afin de faire comprendre au professeur que j’avais quelque chose à dire, ce que je fis tout de suite.

      • Veuillez m’excuser professeur, mais c’est de ma faute si monsieur Over est en retard. J’ai surpris Harry en train de jouer avec un frisbee à dent de requin. Comme le règlement l’interdit, je n’ai eu d’autre choix que de le sanctionner par une retenue qui s’est finis dix minutes avant le début de votre cours. •


    Oui bon d’accord, ce n’était pas la meilleure des excuses, mais elle tenait la route. C’était la seule chose qui m’était passé par la tête. Je fis un sourire gênée au professeur avant de me rasseoir. J’espérais que le fait que je sois préfète en chef, et une élève assidue lui suffise. Sinon il me sanctionnerait et dans ce cas là, en oublierait Harry. Au final, je n’avais vraiment rien à perdre. Peu m’importait qu’il me donne un devoir supplémentaire. C’est sans aucune prétention que je savais que je serais capable de lui rendre un bon parchemin et cela même avec plusieurs jours d’avance. Ce ne serait pas certes pas le devoir de l’année, mais j’aurais tout de même la moyenne. Cela me suffisait amplement surtout dans cette matière. Depuis l’épisode Severus, je venais en cours en trainant des pieds. Disons que les cachots me rappelaient énormément le serpentard et surtout que c’était une passion que nous avions eu en commun. Je voulais couper tous les ponts avec le vert et argent, même si cela m’obligeait à ne plus aimer une matière que j’adorais par le passé. Je sortais de mes pensées à la question du professeur concernant la potion de mémoire. Je sortais un livre traitant des créatures magiques, et l’ouvrait sur une page précise : « Les fées. Les fées sont connues pour être des créatures qu’il ne faut aucunement offenser. Elles sont des plus rancunières, et soyez certains que si vous leur portez préjudice, elles s’en rappelleront même si une centaine d’année s’est écoulées. D’après les spécialistes, leur mémoire se trouve dans [b]leurs ailes{/b], souvent utiliser dans divers potions pour leurs vertus […]» . Je poussais le plus discrètement du monde le livre devant Harry, lui faisant comprendre que je lui laissais répondre à la question du professeur. Ainsi ce dernier serait plus clément avec mon fils et ne le prendrait plus en grippe.

_________________
Much as you blame yourself, you can't be blamed for the way you feel Had no example of a love, that was even remotely real. How can you understand something that you never had. Ooh baby if you let me, I can help you out with all of that. Let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. Let me love you And all your trouble Don't be afraid, let me help. let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. let me love you A heart of numbness, gets brought to life I'll take you there
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
Modo↯  Serpentard, fiancé et pas fier de l'être
avatar



Nombre de messages : 5032
Age : Dix sept balais.
Groupe : Serpentard, Préfet-en-chef, Capitaine de l'équipe de Quidditch.
Caractère : Emmerdeur, intelligent, sarcastique, boudeur, austère, dragueur, imprévisible.
Crédits : : (c) Liloo_59 + (c) signature --> love.disaster
Date d'inscription : 14/07/2010




Regulus A. Black

Modo
Serpentard, fiancé et pas fier de l'être


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: 1 rp
Bonus: + 48
MessageSujet: Re: Leçon sur la potion de mémoire   Ven 28 Jan - 19:37




Une main devant la bouche, Regulus bailla. Non pas par ennui, mais plutôt parce qu’il avait à peine dormi de la nuit précédente, et que cela faisait déjà plusieurs jours que cela durait. Cela faisait peine à croire, mais Regulus avait l’impression que tout lui tombait dessus depuis certains temps, et il s’efforçait de penser que le sommeil ne venait pas à lui simplement parce qu’il ne le voulait pas, et pas à cause de ses divers problèmes personnels. Penchant doucement la tête vers la droite, il remarqua alors Lux Silvestri. Il ne l’avait même pas vu pénétrer dans la pièce ! Elle était vraiment d’une discrétion sans faille cette fille, lorsqu’elle le souhaitait. Regulus pensait souvent aux temps où elle n’avait pas d’autres choix que de s’asseoir près de lui, sous peine de le regretter amèrement. Le temps où il n’avait rien d’autres en tête que de s’amuser avec Lux, Nox & Nate. Il était maintenant bien loin ce temps-là... Des regrets envahissaient souvent son cœur. Il s’en voulait énormément d’avoir tout gâché avec Lux, de n’avoir rien fait pour améliorer ses rapports avec Nate après son accident... En fait, il se reprochait souvent d’être un parfait idiot.
Harry arriva en retard en cours et se fit réprimander par le pourtant si gentil DUDU, et Regulus n’eut pas d’autre idée que celle de rigoler. Harry faisait partie des rares Gryffondor que Regulus ne détestait pas. Pourquoi ? Aucune idée. C’était quelqu’un d’affreusement doué en Quidditch et cela faisait de lui un adversaire redoutable pour Regulus. Mais bref, retournons à nos potions. Regulus ne s’intéressait que très distraitement au cours tout bonnement parce qu’il pensait encore à sa dernière tactique de Quidditch qui avait fonctionné contre Harry au dernier match. Il entendait des brides de mots, sans en saisir totalement le sens :
♣Votre point... qu'à vous-mêmes... courage gryffondor s'il en est... de potions de mémoire... commence à devenir vieux et je perds la boule ... deux ingrédients d'origine animale ... animalerie... idée... étrange, .... la réponse monsieur Black, me tromperais-je?
Regulus releva subitement la tête à l’entente de son nom de famille. Dunstan lui tournait le dos, et ne le regardait pas. Attendait-il de lui une quelconque réponse ? Ou peut-être interrogeait-il Sirius ? Regulus se retourna discrètement pour apercevoir son frère en pleine discution avec James. Apparemment, il avait autre chose à faire que d'écouter le cours, donc Regulus se creusa les méninges pour essayer de se souvenir de la question. C’était quoi déjà ? La mémoire lui faisait défaut. La bonne blague. Ahhh ! Là voilà de retour ! Regulus osa, même s’il savait que sa réponse était sans doute mauvaise.
♦ Je n’ai absolument aucune notion de cuisine et encore moins de ses ustensiles, professeur, mais je crois pouvoir affirmer sans me tromper que la potion nécessite des plumes de Jobarbille. Après, est-ce la bonne réponse, à vous de nous le dire...
Regulus se tut après ça.

[ HJ : Je relance ce sujet parce que moi, j’aime les cours du gars Dudu’
Désolé, la réponse n'est pas formidable. ]
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Leçon sur la potion de mémoire   Sam 19 Fév - 21:30

Qu’importe l’époque, Harry ne semblait pas être apprécié des enseignants de potions. Pourtant, McFly était de loin plus agréable et meilleur enseignant que Rogue. Mais là, aujourd’hui, il l’avait pris en grippe. En même temps, c’est vrai qu’il y était pour quelque chose, si seulement il n’avait pas raté le réveil. Mais bon, Harry n’était pas le seul à être arrivé en retard et Lily, elle, elle ne s’était pas ramassé une remarque. Alors pourquoi lui ? Hein ? Ouais, Harry le savait. Lui, il ne s’était pas excusé pour son retard. Mais il avait trop de fierté que pour admettre ses torts. Du coup, il rumina dans son coin malgré la défense de Lily. Elle avait beau le défendre, enfin, si on pouvait appeler ça… Une retenue de si bon matin, personne n’était assez mesquin pour l’imposer, surtout pas sa maman. Alors, est-ce que l’excuse passerait auprès de l’enseignant ? Harry n’en savait rien. Un petit coup dans bras le fit revenir à la réalité. Lily lui avait ouvert son manuel et il lui fallut un petit temps avant de comprendre qu’elle lui donnait la solution à la question posée. Elle lui avait déjà trouvé une excuse et elle l’aidait. Harry sourit subtilement avant de lever le bras pour prendre la parole. Mais Regulus intervint en premier.

Il mentionna alors les plumes de Jobarbille. C’était quoi comme animal ce truc ? Non, Harry n’était pas inculte. Enfin, pas entièrement. Disons juste qu’il avait du mal à connecter ses deux neurones fonctionnels de si bonne heure. Du coup, pour lui, le Jobarbille était sûrement une invention de la petite rêveuse… Hum ? Qui était-ce ? Harry n’arrivait pas à mettre un nom dessus. Et voilà que ça recommençait. Satané mémoire en forme de passoire… Harry aurait bien aimé résoudre ce souci de plus en plus persistant. Plus le temps passait et moins il se souvenait. Les choses commençaient lentement mais sûrement à disparaître et Harry ignorait s’il finirait par se souvenir ne serait-ce que de son prénom. Ou des liens qui l’unissaient à Lily, James, Sirius et Remus… C’est alors qu’il entendit un élève murmurer qu’il n’avait aucune idée des ingrédients pour une potion de mémoire. Ha ? Tiens ? Cela pourrait être intéressant ça. Il pourrait peut-être en tirer profit. Qui sait ? Harry releva le bras pour prendre la parole. Il avait l’impression qu’il finirait par se sentir idiot après ce qu’il allait dire mais au moins, il aurait fait un geste. Et puis, sa maman le lui avait conseillé alors ça ne devait pas être si mauvais, si ?

    « Il y a les ailes de fées monsieur McFly. Elles conservent leurs mémoires dans leurs ailes alors peut-être que ça entre dans la confection de la potion ? »

Harry n’en savait trop rien. Il n’avait jamais été attentif dans ce cours, la faute à Rogue. Du coup, il était bien incapable de dire s’il avait déjà appris cette potion de par le passé, ni même capable d’en connaître les ingrédients. Mais le sujet pouvait s’avérer intéressant alors il décida de se concentrer sur le cours. Harry sortit son manuel et jeta un œil aux livres des autres pour voir s’il y avait une page qu’ils devaient lire. Mais non. Forcément, s’ils devaient trouver eux-mêmes les ingrédients… Pfff… L’adolescent tourna les pages sans les regarder, la tête appuyée sur sa main gauche. Même s’il continuait à garder rancœur au vieux professeur pour sa remarque, il allait essayer de se concentrer … Essayer…
Professeur↯ Mais où est passé le fond du chaudron ?
avatar



Nombre de messages : 665
Age : 47 ans en apparence (mais 107 en réalité)
Groupe : Professeurs
Caractère : Gamin - rêveur - têtu - fou - lunatique - affable - attentif - sarcastique - adorateur de fraises - fanatique de potions - passionné - souriant - bon vivant - ...
Crédits : : Enjoy
Date d'inscription : 11/09/2009




Dunstan McFly

Professeur
Mais où est passé le fond du chaudron ?


Carte du maraudeur
Niveau magique: 10/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 08
MessageSujet: Re: Leçon sur la potion de mémoire   Sam 12 Mar - 11:34

Enseigner à des marmots, ce n’est pas toujours une sinécure. Pourtant, il faut bien l’avouer qu’aujourd’hui, ils donnaient du leur, amenant un sourire des plus larges sur le visage de ce vieux vampire. Il ne faut vraiment pas grand-chose pour le rendre heureux celui-là, je vous jure. Enfin, soit, il nous avait encore sorti sa merveilleuse idée des pastilles de couleurs, ce que ça peut faire gamin et vieux jeu ce truc-là. Mais bon, apparemment, ses étudiants l’acceptaient bon gré mal gré (en même temps, je les soupçonne de ne pas avoir trop le choix). C’est ainsi que tour à tour, Black, Ludanbot et Badenov avaient revêtu des pastilles colorées dont seul Dunstan pouvait bien retenir leur utilité. L’un des ingrédients avait été faiblement soufflé par monsieur Neville Ludanbot mais personne ne semblait prédisposer à vouloir le citer à voix haute. Tant pis, il devrait le dire. Mais ce n’était pas grave, après tout, s’ils connaissaient tout, ils seraient à sa place. C’est ainsi qu’il avait posé la question aux frères Black, attendant de voir lequel prendrait la parole. Toutefois, ce n’était pas eux qui étaient intervenus mais bien miss Evans. La jeune femme, toutefois, n’avait pas répondu à sa question. Elle avait juste pris la défense de son camarade de classe. Acte très louable en soi. Le vieil doutait cependant de la véracité de ses propos mais il n’en dit pas un mot. Après tout, il n’était pas supposé juger. Enfin, peut-être que si après tout mais il détestait le faire. C’est ainsi qu’il acquiesça à la fin de ses dires, en concluant le tout par un de ces sourires dont il avait le secret. Bien, elle le défendait alors il ne dirait plus rien. Revenant à sa potion, Dunstan attendit l’intervention d’un des deux Black c’était la maison des serpents qui avait eu le ticket gagnant. Des plumes de Jobarbille. Effectivement, il y en avait bien dans la potion. Intéressant tout ceci, ces étudiants avaient de bonnes connaissances dans le domaine et cette constatation le ravit plus que vous ne pouvez l’imaginer. Quand on est fanatique, on a la fâcheuse tendance à vénérer ceux qui sortent du lot et qui connaissent un minimum sur votre centre d’intérêt. Tout content, Dudu fit demi-tour et s’avança dans les rangées jusqu’à arriver devant Regulus Black. Une gommette rose plus tard, le vieux fou repartait en direction de son bureau pour reprendre ses explications.

    ♣ Dunstan : Très bien monsieur Black. Il y a effectivement des plumes de Jobarbille dans la potion de mémoire. Par contre, attention, n’en mettez jamais plus qu’indiquer sur le protocole car elles ont la fâcheuse tendance à inverser le résultat si vous dépassez la quantité prescrite. Et croyez-moi, vous ne voulez certainement pas devenir amnésique, certes, pour une durée de temps limitée, mais tout de même. Par contre, ce n’était pas la plume que je voulais vous faire dire figurez-vous. Mais qu’à cela ne tienne, vous m’avez précédé dans mes petites questions. Il y a donc une autre plume et votre camarade Ludanbot l’a subtilement mentionné. La prochaine mon cher, parlez plus fort pour que tous vous entendent. Il ne faut pas être si timide, Hihi. Il s’agit donc d’une plume de spatule. Pas celle que l’on utilise en cuisine mais bien celle de ce magnifique volatile qu’apparemment peu d’entre vous connaissent. Mais ce n’est pas grave, rassurez-vous, je ne suis guère connaisseur moi-même.


Tandis qu’il mentionnait l’ensemble des ingrédients d’origine animale, le jeune Over prit la parole. Le jeune homme tentait de rattraper sa bourde et le vieux professeur fut ravi de ce retournement de situation. Il n’aimait pas spécialement enguirlander ses élèves, ce n’était pas sa spécialité. McGonagall s’en sortait bien mieux que lui il fallait l’avouer. L’enseignant écouta donc religieusement les dires du jeune Gryffondor et il fut agréablement surpris de ce qu’il venait de dire. Il était vrai que les ailes de fées avaient de merveilleux pouvoirs. Toutefois, cette réponse, comme l’élève l’avait à juste titre signalé, n’entrait pas dans la composition de cette potion. Tout simplement parce que les fées n’étaient pas des animaux. Merlin, allez leur dire cela et je vous assure que vous vous en souviendrez pendant longtemps. Soyez en certain. La beauté de leurs ailes n’a d’égal que leurs sautes d’humeur des plus caractérielles. Certes, le vieil homme avait vu que cette sublime idée lui avait été inspirée par une camarade de classe qui avait pris sa défense mais bon… L’intention était là. C’est ce qui comptait pour lui plus que tout, que ses étudiants fassent l’effort et tentent. On apprend de ses erreurs, on n’apprend pas en rêvassant de bonne heure. L’enseignant reprit donc son paquet de gommettes et s’avança jusqu’au Gryffondor avant de lui en coller une sur la joue droite, pas sur le front. Il avait déjà cette cicatrice, c’était amplement suffisamment, pauvre gosse. Une petite pastille de couleur de mauve vient donc ajouter une touche d’originalité au visage de ce jeune griffon retardataire.

    ♣ Dunstan : Bien essayé monsieur Over. C’est d’ailleurs pour cela que je vous récompense. Vous avez admirablement tenté mais comme vous le pensiez, cela n’entre pas dans cette potion. Les fées ne sont pas des animaux, certes, elles volent, mais c’est tout ce qu’elles ont en commun. D’ailleurs, de vous à moi, n’allez jamais leur dire que ce sont des oiseaux, vous risquez de ne pas survivre. Elles sont très caractérielles vous savez, après tout, ce sont des demoiselles.


Blague pourrie, certes, mais venant de la part de Stanislas, aucune surprise. Le vieil homme retourna alors vers son bureau, en fit le tour et finit par s’asseoir. Ils avaient bien travaillé, il était fier d’eux. Maintenant, il était temps d’entrer dans le vif du sujet et de concocter cette petite potion aux vertus certainement très convoité. D’un coup de baguette, le protocole de la potion prit place sur le tableau noir se trouvant dans son dos. La petite craie blanche s’éleva toute seule dans les airs et commença à noter les ingrédients tout d’abord et ensuite la procédure à faire pour réaliser cette potion.

    ♣ Dunstan : Bien, allez, vous avez bien travaillé. Je vais vous dire la suite des ingrédients, fini les devinettes. Sinon, vous n’aurez jamais le temps de terminer cette potion à temps vu que nous n’avons que deux heures de cours. Et je doute que vous vouliez rester plus longtemps après. Surtout un vendredi. Ah, déjà une demi-heure, que cela passe vite, pas vrai ? Donc, récapitulons si vous le voulez bien. Une plume de spatule, une plume de Jobarbille et une plume de Jobberknoll. Il faut également une goutte d’essence de pensées, fleur très jolie d’ailleurs. Le tout sera mélangé avec du lait de coco, et oui, pas d’eau pour cette fois-ci. La douceur du lait va faire fondre parfaitement les plumes sans retirer leurs propriétés. Si vous mettez de l’eau, cela ne fonctionnera jamais. Et si vous mettez du jus de citron, vous allez tout simplement les faire griller, retirant par la même leurs propriétés. Or, c’est ces dernières que nous voulons utiliser. Il faudra par ailleurs ajouter un morceau de bois de rose. Il pourrait ainsi atténuer l’odeur du coco pour ceux que cela incommoderait. Allez, zou, regardez la marche à suivre et en route.


Et c'est parti pour une heure et demi à voir les chaudrons chauffés et les préparations se faire tranquillement. Dunstan soupira faiblement avant de se lever. Il ferait le tour des tables, comme à l'accoutumée, pour aider au cas où il y aurait une erreur pendant le parcours. Autant éviter une explosion de chaudrons.

----------------------------------------------------------
Je conclue donc ce cours qui a que trop longtemps duré. Vous pouvez poster après mon post pour indiquer que vous préparez la potion. Je ne posterai plus donc vous pouvez en fin de rp dire que la cloche sonne et que vous quittez les lieux. N'oubliez cependant pas de remettre votre potion hein ^^ Je ferai un sujet récapitulatif avec les points attribués aux étudiants. N'oubliez pas d'aller voir dans ce sujet, car une fois que vous arrivez à 100, vous recevez un échantillon de felix felicis ^^
Modo↯  Serpentard, fiancé et pas fier de l'être
avatar



Nombre de messages : 5032
Age : Dix sept balais.
Groupe : Serpentard, Préfet-en-chef, Capitaine de l'équipe de Quidditch.
Caractère : Emmerdeur, intelligent, sarcastique, boudeur, austère, dragueur, imprévisible.
Crédits : : (c) Liloo_59 + (c) signature --> love.disaster
Date d'inscription : 14/07/2010




Regulus A. Black

Modo
Serpentard, fiancé et pas fier de l'être


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: 1 rp
Bonus: + 48
MessageSujet: Re: Leçon sur la potion de mémoire   Sam 12 Mar - 16:43

Le cours se déroulait divinement bien. Regulus adorait le professeur et faisait tout pour suivre ses cours, même s’il ne participait toujours que très peu. D’ailleurs, le jeune Serpentard était étonné d’avoir osé répondre à Dunstan, mais il était encore plus heureux d’avoir trouvé la bonne réponse ! Bon, d’accord, voir le professeur s’approcher de vous pour vous coller une pastille rose sur le front n’est certainement pas très glamour, mais au moins, il gagnait des points, et ça c’était le principal ! Le cours était plutôt dynamique aujourd’hui, ce n’était pas le cas avec tous les professeurs. En même temps, avoir un maître des potions comme Dunstan McFly, ce n’était pour le moins pas commun. Il était toujours en quête d’innovation et d’ingéniosité pour rendre le cours le plus vivant possible. C’était ça le truc qu’il fallait que les autres membres de l’équipe professorale se rendent compte. Un professeur aimé aura toujours plus de résultats qu’un autre mal aimé. Regulus haussa les épaules. Spatule ? Il ne savait même pas à quoi cela ressemblait ! Franchement ! Est-ce que Regulus Black faisait la cuisine ? Mais non, n’importe quoi ! Et alors l’oiseau Spatule ? Jamais entendu parler ! Cet idiot de Neville, amoureux de la botanique devait en savoir long sur le sujet ! Quel abruti celui-là !

Regulus écrivit à la vitesse de l’éclair tous les ingrédients que le professeur avait dictés et ouvrit son livre à la page sur les potions de mémoire. Même s’il avait écouté McFly, il préférait s’assurer de ne pas faire de bourde. Et de toute manière, la plupart des élèves faisaient la même chose. Sérieusement, il aurait dû l’ouvrir plus tôt ce livre ! Il aurait connu les réponses au moins ! Comme par magie ( mauvais jeu de mots ^^ ), les chaudrons des élèves apparurent devant leur propriétaire. Regulus alluma aussi vite le feu. Pas question de perdre du temps ! Il relu toute la préparation avant d’aller chercher les ingrédients qui lui manquaient dans l’armoire prévue à cet effet, et de se lancer. Il inspira profondément, comme il le faisait à chaque fois, pour ne pas perdre de vu son objectif, et pour se concentrer. Il lui restait une heure et demi pour faire la potion, ce qui selon le livre était largement suffisant. Tant mieux, Regulus détestait devoir se presser. Il préférait de loin prendre son temps, bien lire les consignes, écouter les explications du professeur. Les potions étaient une matière dans laquelle il excellait, et rater une potion n’était non seulement pas dans ses habitudes, mais aussi une source de mécontentement si cela arrivait. Alors, Regulus ne le souhaitait pas.

Il remplit son chaudron de lait de coco, laissa bouillir quelques minutes, et y ajouta les trois plumes –spatule, Jobarbille, Jobberknoll – avant de remuer et mélanger très énergiquement. Mince alors, il avait oublié la goutte d’essence de pensées ! Il savait bien qu’il avait zappé quelque chose ! Heureusement, il emprunta le flacon de son voisin, apparemment un Serdaigle pas très dégourdi, et versa la petite goutte dans son petit chaudron. La mixture prit aussitôt une teinte violette très jolie. Il touilla pendant un moment, homogénéisant ainsi la solution. Enfin, après une dizaine de minutes, il ajouta le morceau de bois de rose. Dissous dans la potion, celui-ci l’éclaircit, puisqu’elle devient rose clair. Regulus était plutôt fier de son résultat. Il sortit une fiole de son sac, celle qui servait aux évaluations. Son nom y était écrit, pour faciliter le professeur. Il préleva un échantillon de son chaudron et le versa dedans. Puis, il fit le ménage, faisant disparaitre son chaudron, rangeant les ingrédients non utilisés. A peine était-il de retour à sa place que la cloche sonna. Il jeta son sac sur son épaule, se dirigea vers Dunstan, la petite gommette rose toujours sur son front, et dit :
« Tenez professeur. Passez une bonne journée, je viendrais bientôt vous offrir des fraises ! Et merci pour la gommette ! »
Sur ces mots, il sourit à son professeur, et sortit de la classe. Il étant temps d’aller manger, il avait grand faim.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Leçon sur la potion de mémoire   Ven 18 Mar - 22:44

Pourquoi les enseignants de potions étaient-ils tous si… Si quoi d’abord ? McFly n’avait aucune comparaison avec Rogue. Pourtant, Harry ne l’aurait pas placé dans la catégorie « enseignant normal » pour autant. Déjà, ce type les récompensait de la plus étrange des manières, sans parler que cela soit vraiment gamin comme procédé. Pourtant, il fallait l’avouer, il se démarquait ainsi. C’était… innovant. Même si Harry devait s’écorcher la gorge d’avouer une qualité à un enseignant de potions (il avait fini par détester ces derniers à cause de Rogue, même si tous n’étaient pas à mettre dans le même panier). Mais ce qui était surtout le plus déstabilisant, c’était l’aptitude de cet homme à changer d’avis sur votre personne en trente secondes. Ne venait-il pas de le réprimander ? Ah, bon. Alors comment expliquer qu’il lui attribue des points et lui sourit tout en le félicitant ? Ca n’avait pas de sens dans la petite tête du gryffondor. Ce type dépassait les lois de la normalité. Vous avez raté jeune homme mais je vous récompense ? Harry se surprit à imaginer Rogue les récompenser à chacune de leurs erreurs. Ouais, c’est ça, et les elfes de maison ne sont pas serviables tant qu’on y est. Secouant subtilement la tête de gauche à droite, Dunstan McFly le prenait en aparté pour lui confier un secret (erm, de la plus haute importance, si, si… Ouais, bon… Pas du tout…). Hein ? Quoi ? Elles étaient colériques comme les femmes ? Mais ? Quel était le rapport avec le cours de potions ? Aucun, pas vrai ? Harry ne parvenait pas à comprendre le fonctionnement du cerveau de ce type mais il abdiqua. Tant qu’il n’était plus dans sa liste noire, c’était l’essentiel.

Le vieil homme finit par retourner à son bureau et continua son cours tandis que le griffon se grattait la joue, là où trônait une gommette ridicule si vous voulez tout savoir. Enfin, selon l’adolescent, parce que l’enseignant, lui, semblait trouver ça marrant. Dunstan McFly continua alors son cours, énonçant les derniers ingrédients de la potion. Harry tenta d’être le plus attentif possible puisque les propriétés de cette petite potion l’intéressaient quelque peu. Il fallait bien l’avouer. Seulement voilà, les cours de potions n’avaient jamais été sa tasse de thé et quand le professeur McFly leur indiqua qu’ils pouvaient enfin réaliser la potion du jour, Harry soupira avant d’entamer le travail. Il allait sans doute encore foirer, comme d’habitude, même si pour une fois, réussir serait intéressant. Il créa un feu sous son chaudron et partit chercher les ingrédients nécessaires pour sa potion. En chemin, il rencontra Regulus qui était déjà en train de travailler. Ce type était un vrai acharné, un passionné. Sûrement qu’il devait bien s’amuser durant ces cours, pas comme lui. Harry se demanda ce qu’il pouvait trouver d’amusant à piller des scarabées et à hacher des araignées en une fine poudre. C’était répugnant. Les sortilèges, au moins, c’était propre et net (bon certes, leurs effets n’étaient pas toujours… Enfin, soit, vous comprenez quoi). C’était plus digne, na. Pff, et voilà qu’il commençait déjà à s’égarer. A ce train-là, il n’arriverait jamais à réussir quoique ce soit. Soupirant, Harry jeta le lait de coco dans le chaudron et fit lentement chauffer le tout. Une fois que ce dernier fut suffisamment chaud, il plongea une après l’autre les trois plumes de volatiles. L’élève les regarda fondre lentement dans la mixture, donnant une couleur appréciable. Mais était-ce la bonne ?

Après dix minutes à touiller dans le sens des aiguilles d’une montre, Harry jeta enfin le bois de rose et touilla encore. Seulement voilà, dans le manuel, il était noté que la potion devait prendre une jolie teinte rosée et là… Bah ça ressemblait à tout sauf à ça. Qu’avait-il bien foiré ? Raaah par Merlin, il avait oublié l’essence de pensées ! Se maudissant pour avoir été inattentif, le griffon regarda sa montre avant de maudire le temps. Merlin, pas le temps de recommencer. Il faudrait donner la potion ainsi, tant pis pour lui. Bah, elle n’était pas totalement foirée (quoique, elle ressemblait plus à un rose brun et Harry ignorait si ses vertus marcheraient du coup). Il aurait peut-être un A ? Avec un peu de chance et surtout beaucoup de stupidité de la part de son enseignant. L’espoir fait vivre ne dit-on pas ? C’est ainsi qu’il étiqueta un flacon et le tendit à son enseignant lorsque la cloche sonna. Il évita soigneusement son regard avant de remplir son sac avec son manuel, sa plume, son encrier et le reste des ingrédients qu’il avait utilisé. Il salua son enseignant et quitta finalement les lieux. Les deux heures de torture de la fin de semaine étaient passées. Alleluia. Plus que quelques heures et ce serait le week-end ! Repos bien mérité.







Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Leçon sur la potion de mémoire   



Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum