Page Facebook  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Finir une sortie en douceur   Jeu 17 Avr - 19:23

Pré-au-Lard était bombé, c'était le moins que l'on puisse dire et ce n'était surement pas Alice qui dirait le contraire. En effet, perdue au milieu d'un océan d'élèves et d'adultes, la jeune fille essayait de repérer une de ses amies tout en jurant avec véhémence. Les quelques personnes qui faisaient attention à elle la regardaient bizarrement. Enfin, c'était comme cela que l'interprétait la jeune fille. Mais pour tout dire, ce n'était pas du tout ce qui la préoccupait. Loin de là. Elle avait beau adoré les sorties à Pré-Au-Lard, elle détestait la foule. En effet, après avoir laissé deux de leurs amies, Alice et une de ses amies Serdaigle avaient commencé à descendre l'avenue pour aller observer la Cabane Hurlante. Un rituel habituel pour les quatre jeunes filles. Cependant, au bout de cinq minutes, la Gryffondor et la Serdaigle avaient été séparées par un troupeau de Poufsouffle comme le comprit Alice. Depuis, cette dernière ne voyait aucune trace de sa camarade. De plus, sa petite taille ne l'aidait nullement à la repérer.

Elle soupira bruyament tout en resserant son écharpe autour de son cou. Elle replaça son beret rouge sur sa tête et tira sur ses gants. Le vent soufflait fort en ce samedi nuageux. Elle frissonna, les joues rougies par le froid tout en se disant qu'il fallait qu'elle se trouve un endroit chaud où elle pourrait attendre ses amies. Finalement, son regard fut attiré par l'enseigne d'une de ses boutiques préférées : Honeydukes. Elle regarda sa montre. L'heure de rendez-vous qu'elles avaient fixé aux fanas des vêtements étaient dans une demi-heure. D'ici là, Alice pouvait se permettre une petite folie.

*Pour changer de d'habitude.*

La jeune fille regarda son porte-monnaie. Mmmh... les cinq gallions qu'elle avait suffirait amplement. Elle poussa la porte du magasin et renifla avec délice l'odeur qui se dégageait des douceurs et des sucreries. Elle soupira d'aise. Ici aussi, plein d'élèves avaient trouvé refuge mais on pouvait encore circuler librement. Tout d'abord, Alice fit un tour pour regarder les nouvelles sucreries. Un autre rituel de la Gryffondor ! Comme quoi, on ne pouvait se défaire des habitudes -même les plus mauvaises. Mais pour Alice, ce rituel là était loin d'être une mauvaise habitude. Les yeux de la jeune s'agrandissaient chaque fois qu'elle voyait une nouvelle douceur ou une sucrerie qu'elle adorait.

Finalement, elle sentit son ventre se nouer et elle décida qu'il était temps de passer à la dégustation. Ainsi, elle prit un sachet et se retrouva à errer entre les bocals, plongeant la main dedans pour prendre une ou deux sucreries. Quelle bonheur de sentir l'odeur alléchante de ces bonbons ! Elle glissa des patacitrouilles dans son sachet avant de se saisir d'une Plume en Sucre Deluxe (son point faible). C'était définitif, elle adorait cette boutique. Lorsqu'elle voulut glisser deux ou trois Chocoballes dans son sachet, elle se rendit compte qu'il était plein. Elle rougit violement. Elle savait qu'elle était d'une gourmandise à toute épreuve mais pour qu'elle remplisse aussi vite ce sachet, c'est qu'elle était vraiment une goinfre.

Décidant d'aller payer, Alice se retourna vivement. Trop vivement ! A tel point qu'elle marcha sur les pieds du jeune homme qui se tenait juste derrière elle. Elle faillit basculer en arrière mais resta debout -un exploit pour elle. Elle reconnut alors un camarade de son année Torben Badenov.


-Hem.. pardon ! Je ne faisais pas attention.

Ses mains fermèrent son paquet pour ainsi éviter d'être tenter par d'autres sucreries.
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Finir une sortie en douceur   Ven 18 Avr - 13:37

Torben Badenov était en train de vivre sa première sortie à Pré Au lard... Tout seul! En effet, il 'navait trouvé aucun groupe auquel se raccrocher, et connaissant en fait peu de gens étant nouveau, il se retrouvait à marcher seul vers le petit village. C'était bien pour changer un peu d'air de façon autorisée par le réglement, sinon la flemme l'aurait bien clouée au lit ou quelque part dans le château, à chercher sans arrêt de nouveaux passages secrets pour sortir au dehors. D'ailleurs, le jeune rouge et or avait été en retard pour ne pas changer, s'étant levé vachement tard. En même temps, depuis quelques temps, Torben se fichait éperdument de faire preuve ou non de ponctualité, il n'était pas chez lui, se sentait totalement à part et ne se sentait donc soumis à aucune règle, le peu qui l'atteignait il prenait un malin plaisir à les enfreindre, histoire sans aucun doute de se rebeller contre l'autorité qui l'avait expatriée et envoyé dans cette école.


Enfin bref, le fait était que le jeune Gryffondor cheminait seul sur le chemin qui le ménerait à Pré Au Lard. D'après ce qu'on disait, c'était le seul village uniquement peuplé de sorciers dans toute l'angleterre. C'était quelque chose d'étrange à concevoir pour le moldave qu'était Torben, étant donné que chez lui la majorité des sorciers vivait à l'écart des moldus, sans xénophobie, juste qu'ils se sentaient plus libres d'exercer leurs talent sde cette manière, sans être obligés de se cacher sans arrêt. Le Gryffondor avait du mal à concevoir de vivre en cachant ses pouvoirs sans arrêts, celà devait être franchement frustrant de se retenir de faire de la magie juste par peur d'être découvert. Le code du secret n'était pas très populaire chez lui.


Au gré de la marche à pied qui se poursuivait, Torben toujours plongé dans ses pensées, le petit village semblait se rapprocher, tandis que le jeune homme remarquait l'intense activité qui semblait y régner. Des dizaines de personnes se bousculaient dans les rues, des élèves de Poudlard pour beacoup d'entre eux apparement, mais aussi des sorciers et sorcières qui visiblement vivaient ici ou étaient dans le coin pour affaires. Car l'activité commerciale semblait plutôt faire vivre la communauté, des enseignes de magasins étaient visibles un peu partout sur les bâtiments. Se melant dans la masse, Torben croqua a pleiens dents dans une pomme qu'il avait emporté lors du petit déjeuner dans la Grande salle, regardant un peu tout ce qui s'offrait à lui comme possibilités de divertissement.


Il y avait Zonko, un magasin de farces et attrapes. Mouais, enfin au moins là bas il pourrait surement trouver les maraudeurs avec un petit pe de chance, peut être se fournissaient t'ils en munitions diverses pour leurs mauvais coups du mois prochain. Mais Torben n'avait pas spécialement envie de se retrouver dans ce magasin qui attirait une clientèle surabondante et où tout le monde se marchait les uns sur les autres. Le soucis était que Torben avait envie d'un peu de place, et commençait à avoir terriblement fin, mais à cette heure ci, les bars restaurants semblaient pleins à craquer. Bon, il n'avait qu'à aller s'acheter une ou deux friandises chez Honeydukes...


En entrant, Torben reconnut immédiatement des pralines, qu'il choisit immédiatement, mais alors qu'il allait vers le comptoir, quelqu'un lui marcha sur les pieds. S'appretant à houspiller cette personne malotrue, Torben se réfréna immédiatement en cosntatant que c'était une fille qu'il connaissait de vue étant elle aussi à Gryffondor. Plutôt jolie, le garçon ne lui avait cependant encore jamais parlé.


- Ce n'est pas grave, si être bousculé par une fille aussi jolie est une erreur, vous pouvez la refaire!
plainsata t'il


- Alice MacPherson je crois? Torben Badenov, enchanté mademoiselle!

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Finir une sortie en douceur   Sam 19 Avr - 13:10

Le paquet de surcreries serré contre elle, le beret glissant un peu sur le côté, Alice faisait face à son camarade de Gryffondor. Elle savait quelques trucs sur lui sans pour autant tout savoir. Elle ne lui avait jamais adressé la parole et n'avait jamais cherché sa compagnie. Peut-être parce qu'il était plus vieux qu'elle, peut-être parce qu'elle ne se voyait pas aller squatter un canapé de la Salle Commune des Gryffondor avec lui. Il y avait un certain degré de politesse à préserver tout de même. Elle ne s'imposait jamais dans une conversation, elle attendait qu'on l'y intégre. Elle ne draguait jamais, elle attendait d'avoir l'attention de celui qui l'intéressait. Mais Alice n'était pas une drageuse -loin de là- et n'aspirait qu'au calme.

Si elle se souvenait bien, Torben Badenov était en septième année, dans la valeureuse maison des Gryffondor -pas de complexe de supériorité, juste un zeste de fanforannade. Il était arrivé en cours de scolarité de Moldavie. Elle n'était plus très sure mais tant pis. Ce n'était après tout pas quelque chose qui la concernait de près ou de loin.

Aux paroles du jeune homme, la Gryffondor se permit de rougir. C'était bien la première fois qu'on la qualifiait de jolie. Pour dissimuler sa gêne, elle remit son beret rouge en place sur sa tête. Apparemment, il connaissait son nom : un point pour lui. De même, il se présenta avec politesse : un deuxième point pour lui.


-'En effet, Torben. Mais vous pouvez oublier le mademoiselle,' précisa-t-elle en souriant largement. 'Je m'excuse de ma maladresse, je suis de pire en pire. J'espère ne pas vous avoir fait mal.'

Elle ne vouvoyait que rarement les autres élèves, mais comme il avait pris cette initiative apparemment, elle n'allait pas avoir l'impolitesse de le tutoyer. Elle tendit la main dans un geste pour serrer celle du jeune homme.

-'Je suis en tout cas, tout aussi enchanté que vous. J'espère juste que vos pieds ne souffriront pas de ma maladresse.'

La jeune fille resserra ses mains autour du paquet qu'elle maintenait toujours fermement contre elle. Les senteurs des sucreries qu'elle avait glissé à l'intérieur lui titillaient les narines et elle avait l'eau à la bouche comme si elle n'avait pas mangé depuis huit jours. Son ventre se mit à gronder. La rougeur de ses joues s'accentua alors qu'elle se maudissait intérieurement d'être aussi affamée. Elle était vraiment d'une gourmandise à toute épreuve. Priant pour que son interlocuteur n'est pas entendu ce bruit incongru et particulièrement gênant pour la jeune fille, cette dernière désigna la caisse du bout du bras.

-'Vous vouliez aller au comptoir il me semble. Je dois aussi payer mon sachet moi aussi -qui est d'ailleurs un peu trop rempli.'

Elle devait au moins avoir 500 grammes de sucreries.
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Finir une sortie en douceur   Mar 22 Avr - 19:38

HJ: Excuses moi du retard, dur de rptiser en ce moment étant peu disponible ^^


Torben était tout à fait conscience d'être quelque peu un intrus pour la jeune femme. Après tout, ils ne se connaissaient pas et il l'avait abordée alors qu'elle ne lui avait rien demandé au final. Enfin, en même temps, il n'avait pas du tout pu s'empêcher de l'aborder, étant donné qu'elle avait plusieurs bons points qui pouvaient éventuellement l'attirer de prime abord. Déjà, elle était à Gryffondor. C'était pas réellement un plus en soi d'un oeil objectif, mais en connaissant le caractère des filles de chaque maison, il avait pu remarquer que les plus abordables restaient tout de même Gryffondor dans l'ensemble. Les Serpentard étaient trop imbues d'elles mêmes et étaient tellement convaincues de leur supériorité dans tous les domaines qu'elles en restaient agaçantes. Les Poufsouffle étaient bien souvent réservées et n'avaient pas le caractère fort que Torben pouvait rechercher. Les Serdaigle étaient quant à elles plutôt pas mal. Sinon, la jeune Mc Pherson était très jolie, et le côté disons sans prétention de son style vestimentaire n'était aps pour lui déplaire.


Il ne put s'empêcher de sourire d'un air quelque peu géné lorsque sa jeune camarade rouge et or rougit jusqu'aux oreilles à sa petite tentative d'approche. Il était heureux lorsqu'il faisait cet effet là, quand c'était positif, c'est à dire que ses remarques plaisaient, mais quand il genait vraiment les personnes a qui il parlait, le jeune moldave ne pouvait pas réprimer un malaise encore plus intense. M'enfin là, Alice remit son béret bien en place sur sa tête sans aucun doute pour dissimuler sa gêne tandis que Torben se grattait dérrière l'oreille dans le même but. La jeune femme prit la parole en lui disant qu'il pouvait oublier un peu le "mademoiselle", signe d'un quelconque rapprochement de la politesse.


- Non, vous ne m'avez pas fait mal du tout, bien que j'avoue avoir été assez surpris de faire votre rencontre dans un tel lieu, je m'attendais plutôt à ce qu'on se parle au lycée plutôt que suite à un léger incident au niveau de mes pieds!


Torben répondit au geste d'Alice en lui prenant la main, mais au lieu de la serrer, la mit dos à lui et embrassa le dessus de la main dans un geste de galanterie peu familier des britanniques. En tous cas, c'était ce qu'il avait pu remarquer au lycée, les jeunes filles restaient pour la plupart sacrément étonnées de ce genre de marque de politesse, mais lui y était encore habitué. D'ailleurs, il remarqua avec un petit sourire amusé le petit grondement de l'estomac de la jeune femme, il ne voulait pas plus la géner qu'elle l'était déjà, aussi ne releva t'il aps, occupé lui aussi a essayer de contracter son ventre pour éviter ce genre de bruit incongru.


- Les femmes d'abord...
fit Torben en se reculant légèrement et en montrant le comptoir, invitant Alice à y passer la première


- Vous etes en quelle année?

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Finir une sortie en douceur   Mar 29 Avr - 16:18

[HJ: Aïe, une semaine, j'ai un peu abusé ! Je suis vraiment désolée ^^']

La jeune Gryffondor était totalement prise de court par les manières polies du jeune homme. En pure Ecossaise, elle avait appris à serrer la main des personnes fermement, un peu comme un homme. On ne l'avait jamais habituée au baise-main et que Torben Badenov prenne cette initiative la fit rougir d'avantage. Elle se morigéna mentalement, priant le ciel, Merlin et Circée de l'aider. Elle se sentait gênée et prise au dépourvu. Alice détestait ne pas avoir le contrôle de la situation et qu'il la surprenne et la fasse rougir dès maintenant démontrait à la jeune fille qu'elle n'aurait certainement pas l'avantage.

-'Il est vrai que c'est particulier mais j'ai toujours préféré les rencontres originales. Aucune de mes relations n'a commencé normalement. Pourquoi changé maintenant ?' Fit elle avec malice, reprenant quelque peu le contrôle sur elle-même.

Et c'était vrai, sa rencontre avec une amie de Serdaigle s'était déroulée lors de leur fabuleuse chute dans les escaliers de la gare. Classe ! Très classe ! Une fois de plus, Alice avait montré sa maladresse ambulante. La jeune fille prit son beret dans ses mains, se rendant compte qu'il était malpoli de rester ainsi couverte. La jeune fille commença à s'avancer vers le comptoir tout en restant à la hauteur de Torben qui lui laissait la priorité.

*Poli et galant ! Par les chaussettes trouées de Morgane ! Pourquoi tous hommes ne sont pas ainsi ?*

Elle remercia le jeune homme d'un signe de tête. Elle salua le vendeur et posa le paquet sur le buffet. Elle commençait à bien le connaître celui-là, depuis le temps qu'elle venait. Mais la première rencontre n'avait pas été à proprement parler houleuse mais elle n'avait pas été chaleureuse, et même froide, très froide. Et comme à son habitude, le célèbre commerçant d'Honeydukes laissa sa place à sa femme tout en lui lançant un regard noir. Mais Alice n'y prit gard. En trois ans, ce vieil homme n'avait toujours pas changé. Les gens étaient si susceptibles et faisaient vraiment tout un pataquesse pour un rien. Ce n'était pas sa faute quand même s'il ne supportait pas qu'on lui que les sucreries de l'un de ses bocals paraissaient moisies, non ?

Alice n'attacha que peu d'importance à la vieille femme et se tourna vers Torben pour oublier cet interlude lointain et futil.


-'Je suis en Sixième Année, et vous ? Sinon, c'est votre première visite à Pré-Au-Lard car vous êtes arrivé cette année, je crois ?'
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Finir une sortie en douceur   Mer 30 Avr - 8:55

[HJ: pas grave, moi même je réponds souvent en retard en ce moment]


Visiblement, encore une qui n'avait pas l'habitude qu'on se comporte avec une véritable politesse envers elle. Totalement prise au dépourvu, déduisit Torben en voyant le masque de surprise qui s'était peint sur les traits de la jeune Mc Pherson. D'ailleurs, elle rougit jusqu'aux oreilles, ce qui la rendait disons plutôt séduisante, car celà faisait vraiment ressortir les belles pomettes de la rouge et or. Pour le retse, sa camarade Gryffondor avait raison. Les rencontres platoniques n'étaient pas vraiment du goût du jeune moldave, qui de toutes façons réalisait que sur toutes ses rencontres faites en Grande Bretagne, aucune n'aurait pu être qualifiée de "normale". Il y avait eu James Potter dans les toilettes, Lily Evans par une prise de tête, tout comme Krystel. Ensuite, Narcissa dans els bas fonds de Londres, ou Amycus sur son lieu de travail... Oui, tout se passait d'une façon étrange ici...


- C'est une bonne résolution je trouve, celà évite de s'enfoncer dans l'ennui le plus total et insupportable, et permet de tomber sur des personnes totalement différentes... Mais pas pour autant moins séduisantes...
fit Torben avec un regard entendu


Les deux jeunes gens se dirigèrent vers le comptoir, Alice préférant,se découvrir, peut être a cause de la chaleur ambiante, qui contrastait fortement avec le temps qui devenait de plus en plus maussade au dehors, ce qui n'était pas trop pour plaire à Torben. Bizarrement, quand ils se fussent tous deux approchés du vendeur, Torben dénota comme un froid polaire entre la jeune femme et le vieux commerçant, comme s'il y avait une espèce de rancoeur réciproque entre ces deux personnes. Probablement une querelel de chiffoniers, pensa le jeune moldave avec un sourire, cette expression lui venant de sa grand mère. Sans aucun doute pour réchauffer l'ambiance glaciale alors que le commerçant pesait et comtper le prix, Alice reprit la parole avec un léger sourire.


- Je suis en sixième année également, heureusement, je n'ai pas eu toutes les années à recommencer, l'équivalence entre les années passées dans mon ancien institut de magie et Poudlard s'est faite sans problème, j'ai donc pu intégrer l'école sans soucis sans tout recommencer.


Torben paya a son tour les quelques confiseries qu'il avait acheté, avant de se retourner vers sa camarade.


- Peut être pourrions nous faire un tour ensemble? J'ai bien envie que vous me racontiez tout ce qu'il y a à savoir sur ce pays, ses habitants, et vous!

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Finir une sortie en douceur   Mer 30 Avr - 16:13

La jeune fille réussit à se maîtriser à son grand soulagement. La chaleur qui l'avait envahi un peu plus tôt, signalant sa gêne évidente, semblait fondre et Alice se permit un grand sourire. Elle commençait à être en confiance. Elle reprenait ses moyens peu à peu. Mais il était vrai que ses mainières polies l'avaient quelque peu désarçonnée. Un peu comme les habitudes françaises. Une de ses "relations" françaises lui faisait constament la bise, pour un oui ou pour un non, la laissant quelque peu perplexe. Désormais elle était habituée, mais les premières fois, c'était étrange.

-'Mon problème,' fit la jeune fille avec un sourire en coin. 'C'est que chaque fois que je fais une nouvelle rencontre, je fais mal à la personne ou alors c'est moi qui m'étale.'Finit-elle en grimaçant.

La maladresse légendaire de la jeune fille était quelque chose de particulièrement drôle chez ses amies. Elles s'en amusaient beaucoup, et malgré l'humour de la Gryffondor, elle finissait toujours par pousser un bon coup de gueule et la conversation finissait en un grand éclat de rire. Cela avait toujours été ainsi et cela ne changerait pas. La plus grande maladresse de la jeune fille s'était passée un jour de repas chez une de ses amies. La mère de celle-ci ne voulait plus recevoir Alice, lui reprochant -à tord selon Alice, ce n'était pas de sa faute si le chat passait à cet instant- d'avoir fracassé les élégantes assiettes qu'elle avait hérité.


-'Cela doit tout de même être dur de tout reprendre. Enfin, je veux dire que vous êtes arrivé en début d'année sans avoir tout repris de la première, mais toutes vos relations sont ... enfin, vous ne connaissiez pas énormément de monde quand vous êtes arrivés. Sur le coup, cela dut être dur ?'

Elle s'interrompit un instant pour reprendre aussitôt.

-'Attendez, vous n'auriez pas une soeur à Serdaigle ?' Demanda-t-elle soudain inspirée. 'Je crois qu'elle était avec moi en cours, une fois !'

La jeune fille se visualisa le visage de la jeune fille. Oh bien sur, elle ne s'en souvenait pas parfaitement. Elle revoyait la chevelure bouclée, le teint bronzée et le sourire ainsi que quelques traits. Un regard vers Torben et les deux visages dans sa tête se superposèrent elle n'eut presque plus aucun doute quant à l'idée de l'origine de la jeune Serdaigle. Elle ignora le commerçant derrière le comptoir, se contentant de regarder Torben payer. FInalement, lorsqu'il eut finit, elle reprit la parole.

-'Je suis toute à fait d'accord bien que le temps ne soit pas tout à fait enclin à nous offrir ses rayons de soleil,' dit-elle en jetant un coup d'oeil par la fenêtre où l'on voyait des nuages noirs. 'Mais la pluie n'est pas un problème en ce qui me concerne. Sinon, quelle spécialité, avez-vous pris ? Auror, Médicomage... ?'
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Finir une sortie en douceur   Jeu 1 Mai - 18:57

Torben découvrit avec satisfaction que la jeune Mc Pherson semblait s'être détendue au fur et à mesure qu'il parlait. C'était bien, ainsi, il n'avait pas l'impression de déranger et se sentait à son tour plus à l'aise. La conversation s'était même très bien installée entre eux, au plus grand plaisir de Torben. Disons que de prime abord, le jeune moldave 'navait pas réellement pensé à tenter une espèce d'approche vers la jeune femme, mais tout bien réfléchit... Pourquoi ne pas essayer de tirer son épingle du jeu, après tout, Alice était vraiment très jolie et vachement sympathique. Enfin, c'était sans compter sur le fait que le jeune Gryffondor commettait toujours des gaffes monumentales avec les filles britanniques, alors qu'il avait toujours eu l'habitude d'être extrémement direct à la fois dans ses gestes et dans ses paroles. Il avait douloureusement fait l'expérience de l'inadéquation de ses techniques, notamment avec Eva... Et Krystel... A la plaisanterie de sa camrade, Torben ne put s'empêcher d'éclater d'un rire franc.


- Si c'est le même genre de douleur que tu m'as infligé, rassurez vous je n'ai rien! Par contre, si je devais me refaire écraser les pieds juste pour vous rencontrer, alors je suis tout de suite d'accord! Mais en tout cas, vous avez plus de chance que moi niveau rencontre.


Bon, au moins restait il mesuré dans ses propos, bien qu'Alice ne pouvait passer à côté du compliment et de cette petite approche, certes timide en comparaison de tout ce que Torben avait déjà pu tenter, mais disons qu'il ne voulait surtout pas gâcher l'ambiance qui avait pu s'installer entre les deux jeunes Gryffondors. En tous cas, celle ci avait terriblement raison en parlant de son dépaysement... En même temps, il n'était pas sûr que celà aurait été mieux de rester chez lui, étant donné que déjà il n'y avait plus de "chez lui" à proprement parler, et aussi et surtout qu'il n'avait plus vraiment de relations. Une partie de sa famille avait disparu, ses meilleurs amis aussi. La solitude et la mélancolie 'laurait térassé là bas, même s'il aurait tout de même eu la proximité de ses deux soeurs. Par contre, une soeur à Serdaigle? Euhhh ben pas à sa connaisance!


Le coeur de Torben se mit à battre plus vite. Et si, durant le week end dernier où il s'était enfuit du château, Hannah ou Lyra l'avait rejoint, envoyée par leur oncle? Se serait tellement... Fantastique! Le visage illuminé d'un sourire, Torben répondit à sa camarade.


- Oui ça a été dur... Très, mais bon, j'ai dû faire avec! Pour ma soeur, j'en ai bien une, mais elle n'est pas à Poudlard, enfin pas encore a ma connaissance, mais j'éai été... malade, quelques jours et je n'ai pas eu de nouvelles du château. Peut être est elle arrivée a son tour? Se serait terriblement bien! En parlant de spécialité, j'ai pris auror, m'est avis que celà serait terriblement utile...


Torben pensa à l'avenir qui l'attendait avec un rictus féroce. Il savait qu'en empruntant cette voie il courrait à sa perte, mais quoi de plus plaisant honnetement? De plus, il était lié à son serment, et sentait qu'il ne renoncerait jamais, c'était imprimé dans son coeur comme dans son âme, aussi longtemps qu'il vivrait il accomplirait sa revanche..


- Sinon, vous avez quelqu'un dans la vie?


Question fatifique que Torben commençait presque à se lasser de la poser. Presque.

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Finir une sortie en douceur   Mer 7 Mai - 19:15

La jeune fille offrit un grand sourire au jeune homme. Mignon, poli, sympathique, plus grand qu'elle -même si ce n'était pas difficile, c'était tout de même un atout pour le jeune homme. Alice était déjà très petite, rencontrer quelqu'un de plus petit qu'elle n'était pas... Enfin bref, la gêne du début avait laissé place à une entente agréable. La jeune fille devait avouer que son interlocuteur était tout à fait charmant. Surtout qu'il la vouvoyait. Elle aurait très bien pu lui proposer d'arrêter -après tout, ils étaient dans une école et n'avaient qu'au maximum 17 ans- mais elle adorait cette manière polie qui la flattait. C'était tellement rare !
Elle en rosit !


-'Oh vous savez, je ne suis pas sûre que mes rencontres soient totalement agréables ! Par exemple, l'autrefois, j'ai foncé danc un Serpentard - et n'allez pas croire que je fais de la discrimination envers les Serpentard parce que ce n'est pas le cas - et au lieu d'être aussi compréhensif que vous j'ai eu le droit à un chapelêt d'injures plus grossiers et plus insultantes les une que les autres. Je dois dire que la claque est partie toute seule.'

La jeune fille grimaça à cette anecdote qui n'avait rien de réjouissant. Depuis cet épisode, elle prenait garde à ne plus se trouver en face de ce Serpentard. Le courage des lions était totalement passé à la cuvette des Water -au grand dam de Mimi Geignarde qui en avait assez de voir la jeune fille squatter ses WCs avec ses amies ! Alice revint à la réalité et se reconcentra tant bien que mal sur Torben.

Comme elle s'en était doutée, son intégration avec été plutôt difficile et la Gryffondor ne pouvait que le comprendre. Elle avait eu du mal à Gryffondor au début, seule et sans ses amies rencontrées dans le train. Mais aujourd'hui, c'était loin et elle avait toutes ses amies autour d'elle.


-'Malade ? Eh bien, c'est une épidémie, Remus Lupin l'a été aussi quelques jours,' fit-elle en fronçant les sourcils. 'D'ailleurs c'est assez étrange... enfin...' Elle chassa le sujet d'un geste de la main. 'Cela n'a pas d'importance. Par rapport à votre soeur, je suis presque certaine qu'il s'agit d'elle. C'est quelque chose comme... Ellana ? Non ! Euh... Allana ? Non plus ! Raaah je suis persuadée que c'est un nom facile à retenir en plus.'

Alice se frappa les tempes en réfléchissant intensivement. Le nom de la Serdaigle lui reviendrait elle en était sure.

-'Auror ? C'est vrai ? Moi aussi ! J'ai choisi Arithmancie et Etude des Moldus. Et vous ? J'ai l'impression que tout le monde a choisi Soins aux Créatures Magiques.'

Et c'était vrai, c'est ce qui lui avait semblé en tout cas.
Désormais maîtresse de soi, la jeune fille rougit violement à la question du jeune homme, ébranlée par sa franchise. Mais elle devait avouer que cela lui plaisait. Elle se prit au jeu. Un doigt sur la lèvre, elle réfléchit, serrant son paquet de friandises dans l'autre main. Quelqu'un dans la vie ? Difficile à dire, en fait ! Si elle observait la situation, c'était assez particulier ! Entre Frank Londubat avec qui elle se disputait assez souvent - ce qui, d'après Emmeline, était un signe d'attachement profond...

*Emmeline et tes idées à la noix !*

... et Jessi qui lui plaissait beaucoup mais qui semblait la charmer autant que Lily. La situation était on ne peut plus inconfortable pour tout dire.


-'En effet, je n'ai pas vraiment quelqu'un dans ma vie. Je dirais plutôt que j'ai quelques difficultés avec les garçons mais je déteste les difficultés, donc, on va dire que je n'ai personne.'

Elle préférait être franche. C'était la base de toute bonne relation, amicale comme amoureuse.
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Finir une sortie en douceur   Jeu 8 Mai - 19:12

Torben reconnaissait volontiers que, comme els anglais savaient si bien le dire, le "feeling" passait plutôt bien entre lui et Alice Mc Pherson, sa camarade de Gryffondor. Celà faisait plusieurs minutes qu'ils discutaient plutôt pas mal, abordant des sujets parfois "bateaux", parfois plus personnels, sans qu'il n'y ait jamais de gêne ou de blanc dans la conversation. Torben souriait aussi bien intérieurement qu'extérieurement. Peut être pourrait-il, si la situation reste identique au fur et à mesure qu'ils feraient connaissance, tenter de pousser son avantage un peu plus loin? Certes me direz vous, notre jeune moldave ne pense donc qu'uniquement aux femmes, mais que voulez vous? On les aime ou on ne les aime pas, il n'y a pas de demi-mesure, en tous cas chez Torben. Et puis, avec ce que l'avenir lui réservait, ne pouvait il se permettre de s'amuser un peu, auprès d'une personne qui semblait si douce et belle? En tous cas pouvait t'il essayer...


Torben éclata de rire lors de l'évocation d'une anecdote d'Alice à propos d'une de ses "rencontres", encore avec un de ces oimbéciles de Serpentard. Comme elle, le moldave se défendait d'avoir des préjugés sur ces élèves, mais il avait remarqué que dans les faits, beaucoup étaient des crétins ignares, ou des individus vraiment étranges. Par exemple, Krystel Raybrandt, qui l'avait charmé mais avait piqué des crises de colère avec lui. Ensuite, Maddie Deck, une femme qui s'était littéralement enfuie après une phrase de Torben. Enfin, on parlait beaucoup de ce Severus Rogue, un espèce d'adepte de la Magie Noire... La claque? Ainsi, en plus d'être jolie et gentille, Alice savait également se défendre? Intéressant...


- On est gentleman ou on ne l'est pas... Mais devant un aussi joli minois, je ne serais pas cabale d'être aussi rustre que ce Serpentard...


Et hop! Comment glisser un petit compliment sans en avoir l'air façon Torben! Rémus Lupin, Malade? D'après ce qu'on racontait, celà arrivait de temps à autre, plus fréquemment que chez les autres élèves... Mais Torben ne dirait rien à ce sujet, car il savait fort bien que les êtres humains pouvaient être frappés d'infirmités sans qu'ils n'aient envie de partager ce secret avec leurs camarades. Torben rit une nouvelle fois lrosque la jolie Gryffondor essaya de se rappeler le nom de sa soeur. Hannah, et oui, c'était bien un nom qui se rappelait facilement! pour ce qui était des options, il semblerait que Torben aie choisit au hasard...


- Ma soeur s'appelle Hannah en effet! Pour les cours, j'ai pris Etude des Moldus et Soins aux Créatures Magiques, tout simplement car pour ce que je veux faire, ces deux matières risquent d'être primordiales, plus que des mathématiques.


Ce qu'il voulait faire... Disons, que ce ne serait probablement pas "soins" aux créatures magiques, disons que le moldave réfléchissait à un tout autre traitements pour les créatures qui avaient tué ses parents. Cependant, la réaction qu'eut Alice à sa question le tira de ses sombres pensées. Elle rougit jusqu'aux oreilles et son regard se perdit dans le lointain. probablement a t'elle quelqu'un, ou désire quelqu'un, pensa Torben non sans une très légère appréhension... Personne? Bien!


- Je comprends tout à fait ce que vous voulez dire Alice. Pourquoi s'embarasser de personnes qui nous causent des problèmes? Ce serait contraire à toute logique...

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Finir une sortie en douceur   Sam 10 Mai - 9:29

Alice était plutôt mal à l'aise. Oh, bien sur, elle ne le paraissait pas du tout ! Elle n'aimait pas que l'on puisse profiter de ses faiblesses pour avoir le contrôle de la situation et s'il y avait vraiment quelque chose dont elle avait horreur, c'était cela ! En fait, là, elle essayait de rester calme. En général, les garçons ne lui parlaient pas ainsi. Ils préféraient l'éviter. Pas qu'elle soit moche, parce que ce n'était pas spécialement le cas. Elle-même le disait alors que c'était une pessimiste de première quand il s'agissait d'elle. Non en général, les garçons préfèraient parler aux filles qui n'avaient pas la manie de marcher sur les pieds de tout le monde, de faire tout tomber, et faire les gaffes les plus improbables qu'il soit. En fait, ce qui gênait en ce moment la Gryffondor, c'est qu'il ne l'ait pas insulté et soit parti. En général, c'est ce qui arrivait. Enfin... c'était ce qui se passait le plus souvent avec Londubat !

La jeune fille tenta de faire bonne figure, elle n'avait pas beaucoup d'amis, et encore moins des garçons. Elle n'accordait pas sa confiance facilement, mais le fait que le jeune homme soit resté aimable - bon, c'est vrai, plus qu'aimable- face à sa maladresse, titillait sa curiosité et lui permettait d'apprécier la conversation. Elle tenta vainement d'éviter le regard du jeune homme mais Alice savait que c'était inutile. Elle essaya une fois de plus de se détendre et parvint à se reconcentrer sur la conversation sans trop de problèmes...

... avant de piquer un fard d'enfer face à son compliment. Mais elle décida de ne pas se laisser démonter tout de même et répliqua, le sourire aux lèvres.


-'C'est vrai, mais aujourd'hui les gentlemen sont rares. De vrais perles qu'il faut déterrer à la main et c'est bien dommage. Les bonnes manières passent à la trappe chez certains individus, dont fait parti ce cher Serpentard.'

Elle lui lança un regard entendu. Elle ne faisait pas de la discrimination envers les Serpentard, loin de là. Alice était plutôt le genre de personnes qui prônaient l'égalité et la justice et qui avaient horreur de voir des gens humilier les autres pour leur bon plaisir. Et elle était loin d'être la seule. Lily la dépassait même de loin. L'épisode du lac l'an dernier était un excellent exemple. Les Maraudeurs étaient vraiment des gosses capricieux et arrogants... enfin pas vraiment ! Lupin ne l'était pas du tout ! Pettigrow était plus spectateur qu'acteur et Potter et Black... c'était une autre histoire, différente et plus compliquée ! Bon ok, en fait, Potter et Black étaient arrogants et peut-être un peu capricieux.

-'C'est vrai ! Les mathématiques ont beau être une matière intéressante, certaines choses sont plus intéressantes ! Eh bien, si nous avons tous deux choisis Etude des Moldus, je serai heureuse de vous voir en cours avec moi. C'est une matière qui n'attire pas grand monde et c'est bien dommage ! C'est plutôt intéressant bien que le nom soit quelque peu... '

Alice ne trouvait pas vraiment de mots pour formuler ce qu'elle voulait dire. Elle fit un geste de la main pour appuyer sa pensée, espérant que le jeune homme comprenne. Finalement, quand il lui posa LA question, la jeune fille reperdit les pédales et elle se maudissait intérieurement d'être aussi sensible.

-'Et vous, Torben ? Quelqu'un de particulier dans votre vie ? Une personne que je connais ?'

Elle lui sourit et ouvrit son paquet de friandises. Elle en sortit une patacitrouille.
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Finir une sortie en douceur   Dim 11 Mai - 22:10

Torben ne savait pas trop ce qu'il pouvait se permettre avec Alice. Il n'avait pas l'habitude de parler à ce genre de femme. Lui, d'habitude, était naturellement attiré vers les femmes plus superficielles d'apparence et peut être plus enclines à s'amuser, mais il devait bien entendu remarquer qu'Alice, bien que très timide par rapport aux femmes dont il avait l'habitude, était d'une compagnie autrement plus agréable. Celà le changeait réellement. Quand il y pensait, elle était véritablement unique au vu des différentes rencontres qu'il avait pu faire. Il y avait eu Narcissa. belle et rebelle, une fille plus âgée que Torben. Folle, complétement folle à lier. Il y avait eu Krystel Raybrandt également, une serpentarde qui avait réussit à faire sortir le moldave de ses gonds en l'aguichant et l'énervant à la fois. Eva aussi, qui l'avait jeté après qu'il l'aie embrassée, ou Lily, qui l'étonnait toujours et l'avait surprise une fois mémorable, à un endroit où il n'aurait pas dû être...


Les gentlemens se font peut être rares dans ce pays, pensa Torben, mais chez lui, tout le monde agissait ainsi. Enfin, en règle générale, bien entendu, tout le monde ne pouvait se conduire sans arrêt de façon exemplaire, celà allait de soi. mais globalement, comparé à ici, les gens étaient plus polis et serviables. On aurait dit que le mode de pensée des Anglais était basé sur la compétition. Comme ci tous savaient qu'ils devaient se manger la tronche pour pouvoir parvenir à se hisser dans la société. peut être était ce après tout un bon moyen pour pousser tout le monde à l'excellence, mais après tout, ce n'était que philosopher pour ne rien dire, pensa Torben, aussi se reconcentra t'il sur sa camarade.


- Ils ne sont pas si rares que ça. Même si Black et Potter ont parfois l'air un peu présomptueux, ils sont galants aussi à ce que j'ai pu remarquer! mais c'ets vrai que pour insulter quelqu'un d'aussi aimable gentil et séduisant que vous, ce serpentard ne devait strictement rien connaître aux bonnes manières!


Le regard que lui lança Alice à la suite de ses paroles était à tomber à la renverse, tant il était doux et profond. Non pas que Torben était sous le charme et impuissant, loin de moi cette idée, après tout, il avait toujours le contrôle dans ce domaine, toujours. Du moins était ce qu'il aimait à penser. Heureuse de le voir en cours avec elle? lui aussi l'était, celà faisait au moins une personne qu'il connaissait dans ce cours un peu étrange mais néanmoins très intéressant. Alice avait raison dans le sens où le nom pouvait clairement rebuter. Disons que c'était plus une découverte des us et coutumes de cultures non magiques, et Torben avait toujours celà trouvé très intéressant. il avait même lu des écrits de sociologie Moldus pour son précédent institut de la Magie.


- Non, personne en particulier. Disons que je suis ouvert à toute suggestion... Ma solitude est tellement enracinée en moi ces derniers temps que je 'men contente

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Finir une sortie en douceur   Lun 12 Mai - 15:23

En général, Alice était toujours prudente avec les garçons. Elle détestait tomber sur les dragueurs qui faisaient plus attention à sa poitrine ou à sa paire de jambes qu'à son visage. En fait, soit elle les fuyait comme la peste soit elle dissuadait tout de suite. Il y avait aussi les malappris, qui ne se privaient pas de l'appeler Sang-Mêlée. Bien sur, pour la jeune fille, ce nom la rendait fière. Elle aimait montrer qu'elle n'avait pas besoin d'être une Sang-Pur pour être une sorcière. Mais qu'on l'appelât ainsi montrait tout de suite que la personne en face d'elle attachait plus d'important à son sang qu'à elle-même, ce qui avait de quoi être agaçant. C'était les deux grandes catégories de jeunes hommes qu'évitait la Gryffondor. Et, pour l'instant, Torben ne semblait pas en faire parti. A force de cotoyer que des filles, elle faisait une overdose de gloussements et de piaillements exaspérants.

Alice était une fille. Enfin, une jeune femme... Personne ne pouvait en douter. Mais elle était loin d'être le genre de filles à glousser et à parler tout le temps. Cela l'exaspérait et aujourd'hui, la Gryffondor déplorait le faible nombre de jeunes hommes dans ses amis proches. Et là, elle était bien heureuse de discuter avec Torben qui avait tout d'un gentlemen.


-'Oh, je suis certaine que Sirius Black et James Potter sont dotés de bonnes manières. Hélas, leur arrogance gâche le reste. C'est le problème d'une majorité de personnes, aujourd'hui. Et bien que cela me répugne de l'admettre, j'en fais parti !'

Alice soupira. Il était vrai que la jeune fille était par moment d'une arrogance sans borne. Elle essayait d'être plus humble mais cela s'avouait difficile, à son plus grand regret. Elle rougit de nouveau face au compliment de son ainé. Qui lui avait jeté ce sortilège de rosissement permanent ? Ce n'était pas possible qu'elle soit aussi sensible aux compliments aujourd'hui ! La conversation concernant les études suivie celle des bonnes manières et ils n'insistèrent pas sur longtemps sur les matières qu'ils avaient choisi. C'était un sujet banal pour combler une conversation mais ils semblaient ne pas en avoir besoin.

-'La solitude est parfois un bon moyen pour préserver des secrets que l'on ne veut pas partager, et aussi pour profiter de la vie à souhait,' fit la Gryffondor. 'Mais parfois, cela peut nous éloigner du monde qui nous entoure, à tel point que cela dévient dangereux.'

La jeune fille remit son beret et prit une nouvelle patacitrouille et tendit le paquet à son interlocuteur pour lui en proposer une.

-'Et sinon Torben ? Parlez-moi de vous. Je ne sais même pas d'où vous venez ! Vous aimez le Quidditch ?'
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Finir une sortie en douceur   Lun 12 Mai - 19:28

HJ: désolé pour la longueur de mes rps, j'ai quelques difficultés à en faire des longs en ce moment


Alice mangeait ses friandises entre deux paroles, alors que les deux jeunes gens s'étaient éloignés du comptoir, avec une certaine difficulté. En effet, les clients étaient tellement nombreux et Torben tellement passionné par sa camarade et leur conversation qu'il avait du mal à se mouvoir sans difficulté. Une fois ou deux, il bouscula ou fut bousculé par un autre élève de Poudlard, échangeant un regard d'esxcuse avec la "victime". D'une compagnie plus qu'agréable, Alice continuait de parler tout en marchant. Certaine que Black et Potter ont de bonnes manières? Ca, c'était clair pour Torben, qui avait leur connaissance. Certes, ils pouvaient se montrer autant arrogant que lui, mais restaient toujours polis, sauf avec le Serpentard qu'ils surnommaient "Servilus", là, c'était une toute autre paire de manches! En même temps, quand on déteste quelqu'un, peut on être capable d'une grande gentillesse avec ces personnes?


Leur arrogance gâcher le reste? Torben ne savait pas trop quoi en dire ou en penser, après tout, il n'était pas une fille et pour lui, ils étaient tout simplement drôles! Mais au moins encore quelque chose sur laquelle Torben était d'accord avec la jeune Gryffondor était que l'arrogance était le cas de beaucoup de personnes aujourd'hui, mais ce n'était pas réellement un mal pour ceux qui asumaient totalement, qui étaient arrogants mais francs, et non arrogants et faux modestes, un type de personne que Torben abhorrait littéralement. Pour lui, les autres humains ne devaient pas adopter de faux-semblant entre eux et rester toujours franc entre eux, ce qui aurait pu éviter bien des conflits à son avis. Elle, Alice Mc Pherson, être arrogante? D'après ce que le jeune moldave avait pu voir, il n'y avait rien de plus opposé! C'est pourquoi il sourit d'un air charmeur en répondant à Alice:


- Certes, ils sont peut être parfois un peu arrogants, comem bien des gens, mais je les trouve plutôt sympathique. Avec eux, tant que tu restes sympa, il n'y a pas de soucis ils t'acceptent et ce n'est malheureusement pas le cas de tout le monde à Poudlard. Mais ne vous inquiétez pas, vous êtes fort loin d'être arrogante, et comparé à beaucoup de filles d'ici, ça fait beaucoup de bien de parler avec une personne bien.


Torben remarqua avec un sourire franc mais un peu géné face à la nouvelle montée de rose sur les jolies joues d'Alice. Il ne pouvait cependant s'empêcher de la complimenter, car être honnête était toujours quelque chose de très important pour lui, et ce, en toutes circonstances. La conversation avait légérement dérivée, mais s'il devait essayer quelque chose aujourd'hui, de se rapprocher de cette personne qu'il appréciait beaucoup, il ne devrait pas tarder, en tous cas le faire avant qu'ils ne rentrent au château, où les réserves de Kvas de Torben lui ôteraient toute volonté comme d'habitude. Être solitaire, c'était comme une seconde peau qu'avait revêtue Torben depuis cet été, et il avait bien du mal à en sortir.


- Je ne sais pas trop, sans doute est ce aussi une forme de lacheté. De moi? Eh bien, je suis né en Moldavie et y aie vécu toute ma vie! J'ai dix sept ans, deux soeurs et pour le Quidditch, disons que j'essaye de m'y mettre, mais je n'avais jamais appris à voler avant la semaine passée! Mais vous Alice, j'ai plus envie d'en savoir sur vous?
dit il, regard charmeur, acceptant une patacitrouille tout en tendant son propre sachet de chaudrons

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Finir une sortie en douceur   Mer 14 Mai - 12:15

[HJ: T'en fais pas, j'ai le même problème.]

Alice adorait les longues conversations intéressantes et pas constituées de sujets banals et de broutilles qui l'énervaient grandement. Elle aimait les personnes qui avaient des choses à dire, à raconter, laissant transparaître leur intelligence par leurs mots. En général, elle pouvait écouter des personnes parler pendant des heures si le sujet la passionnait. La Conférence des Potions à laquelle sa mère l'avait trainé une fois l'avait passionnée. L'homme qui parlait avait du charisme et beaucoup de personnalité. La Gryffondor devait aussi avouer qu'il était très mignon. Eh bien, cet homme là lui faisait penser au jeune homme face à elle. Elle pourrait l'écouter pendant des heures. Et dire que la Gryffondor passait parfois du temps avec une fille qui se plaignait tout le temps d'avoir des problèmes de poids et de vêtements, et de petit ami.

La conversation concernait les deux Gryffondor, qu'étaient James Potter et Sirius Black. En écoutant le point de vue du jeune homme, alice dut avouer qu'il avait raison. Elle voyait la situation sous un autre angle mais elle n'oubliait pas non plus qu'ils s'amusaient à chaque fois à ridiculiser le Serpentard. Pas qu'elle l'apprécie ! Beurk, loin de là ! Severus Rogue la répugnait, et il ne perdait jamais une occasion pour la traiter de Sang-Mêlée -statut dont elle était particulièrement fière soit-dit-en passant. Mais elle avait un minimum de fidélité envers ses idées. Elle croyait au fait que chacun méritait du respect pour sa personne, quelqu'il soit. Mais aujourd'hui, peu de personnes faisaient fi de cela et c'était dommage.


-'Il est vrai qu'ils font parti des personnes polies et qui n'ont pas de préjugés imbéciles, racistes. On pourrait croire que la majorité des 'Sang-Pur' -quelle expression idiote,' fit-elle remarquer d'un ton dédaigneux. ' est un regroupement de gens intolérants vis-à-vis des sorciers qui ont du sang-moldu dans les veines mais c'est totalement faux. Potter et Black sont de parfaits exemples. Potter a été élevée dans des principes tolérants et je dois avouer que cela se sent quand on lui parle. Rien que le fait qu'il veuille sortie avec Lily Evans le prouve. Mais Black...'

Alice s'interrompit un instant, savourant le souvenir d'une certaine Répartition particulière.

-'... Black je pense que c'est lui qui nous a le plus surpris. Il a anéanti toutes les théories qui disaient que tous les Black allaient à Serpentard. Le professeur McGonnagall a du crier pour faire le silence. On aurait dit que l'on recevait Merlin en personne dans la Salle. En allant à Gryffondor, il s'est démarqué de sa famille et de ces idéaux grotesques qui concernent la supériorité du sang. Alors oui, je pense qu'ils sont d'une grande tolérance.'

Cette fois-ci, lorsque Torben la complimenta, Alice rougit peut-être, mais elle lui renvoya un sourire charmeur. Elle était très flattée. Alice écouta avec attention le jeune homme lui parler de lui. Moldavie.. hum... cela lui disait quelque chose. Elle était presque que certaine que c'était un pays de l'Europe de l'Est. Elle s'était jurée d'aller en visiter quelques uns quand elle serait plus grande. Elle rêvait de voir la réserve de Dragons en Roumanie. C'était des bêtes fabuleuses, il fallait l'avouer. Sa mère avait toujours trouvé inutile d'aller observer de telles créatures alors qu'il y avait de très beaux spécimens de Sombrals à observer en Angleterre. Sauf que le problème c'est qu'Alice ne les voyait pas -elle espérait ne pas les voir avant d'avoir au moins fini sa scolarité. Les croquis des bouquins de Soins Aux Créatures Magiques ne lui disaient rien non plus.

-'Moldavie, vraiment ? Il y a des dragons là bas ? Ce n'est pas non plus là-bas qu'il y a les plus grands joueurs de jeu d'échecs ? Vous allez vous présenter pour les sélections de Quidditch ? Potter est le Capitaine de l'équipe de Gryffondor. Je dois avouer qu'il joue admirablement bien. Moi, j'ai 16 ans, j'ai deux frères, l'un plus vieux, l'autre plus jeune. J'adore les dragons et j'aime beaucoup la photo et l'art moldu. Je trouve cela fascinant. Quant au Quidditch, j'ai beau être une fervente supporter des Pies de Montrose depuis ma tendre enfance -nationalité Ecossaise oblige-,' dit-elle avec malice. 'Je n'en reste pas moins une incroyable froussarde. Je suis terrifiée par les balais. Et mes notes en cours de vol ont toujours tournées autour du 0.'
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Finir une sortie en douceur   Jeu 15 Mai - 21:03


    Torben avait volontairement laissé de côté la question d'Alice qui portait sur sa vie. Pourquoi? Ce n'était pas une question de confiance ou quoi que ce soit, mais honnetement, allait il pouvoir raconter à une fille, certes qui lui plaisait beaucoup mais dont au final il ne connaissait pas grand chose? Non, il ne pouvait pas déballer sa vie. Il s'était passé des choses horribles dans ce passé sombre et ténébreux, parfois trop pour qu'on l'accepte vraiment. Le pire, que Torben cherchait à éviter plus que tout, était qu'on le prenne en pitié. Ca, il n'aurait pas pu le supporter, son égo, sa fierté, tout celà ne lui aurait pas permis de se sentir pris en pitié par qui que ce soit. Qu'on le plaigne ou qu'il se plaigne n'était pas acceptable non plus, aussi préférait il ne pas absorber le sujet. Il voulait qu'on le connaisse ou qu'on l'apprécie pour ce qu'il était vraiment, et pas à cause d'un évènement qui avait pu lui arriver. Il ne voulait pas que quoi que ce soit ne fausse le jugement des gens à son égard.


    Et puis, leur rencontre et leur discussion était trop intéressante pour que le jeune moldave puoisse décemment y mettre un terme. Non, il ne pouvait pas, il se plaisait trop à écouter la jeune femme quil avait en face de lui. Avoir une discussion aussi naturelle et décontractée ne lui était pas arrivé souvent depuis son arrivée en Grande Bretagne. Il n'avait d'ailleurs pas aprlé à beaucoup de personnes. Et avoir une discussion sensée... n'en parlons même pas, Torben pouvait les compter sur les doigts! Avec Lily, James, Alice... Et à part ces trois personnes, avec qui avait il pu converser? Finalement bien peu de monde, ou alors sous de faux semblants ou dans des circonstances particulières... Mais Alice avait raison. James et Sirius avaient peut être leurs petits défauts, mais au contraire de bien des sang purs, ils savaient rester hors de tous ces propors discriminatoires, ce qui pour Torben dénoter leur véritable valeur, enfin en partie!


    - J'ai remarqué cet état de fait, en particulier chez certains Serpentard. Potter est quelqu'un de bien. Il a certes quelques défauts, comme nous tous, mais est un type bien au fond, je le sens. Comme vous le dites, le fait qu'il courre depuis des années après la même fille alors qu'il pourrait en avoir des dizaines à ses pieds dénote quelque part quelque chose de positif. Et puis, même s'ils sont un peu imbus d'eux mêmes, ont ils mauvais fond pour autant? Je suis d'accord avec vous Alice, mais je ne connaissais pas ce détail de leur histoire...


    Torben fut étonné et même quelque peu intrigué de la réaction qu'avait eue Alice en réponse à son tout dernier compliment. Elle rosit encore légèrement, mais lui décocha un sourire charmeur. On voyait bien qu'elle n'avait pas l'habitude de sourire de cette façon, en tous cas pas à tous bouts de champ. Ce qui d'un côté honora Torben. En effet, s'il avait l'impression qu'elle ne faisait pas souvent ce genre de sourire et qu'il s'en voyait gratifié d'un, c'était plutôt pas mal non? Le regard de la jeune Gryffondor se fit rêveur alors qu'elle pensait au pays d'origine de Torben. Que pouvait elle penser? Souvent, on faisait de lui soit un rustre, soit un prince quand il parlait de son origine, car pour beaucoup, l'europe de l'est était le pays des Dragons, des arts magiques et bien d'autres choses, ou parfois juste considérés comme des pays périphériques aux grandes nations magiques européennes.


    - Non il n'y a pas de dragons, en tous cas, plus depuis longtemps! Pour les joueurs d'échecs, je n'en sais trop rien, je vivais dans un petit village de sorciers et n'ai connu que mon école en ville et chez moi, il n'y avait pas de ce type de joueurs! Pour le Quidditch, je pense m'y présenter, sans grandes chances pour êttre pris je le crains! Je n'ai pas la classe de Potter! Le balais, ce n'ets pas si terrible! Tenez, je n'avais pas volé véritablement avant la semaine dernière! Il suffit juste d'avoir quelqu'un de rassurant à ses côtés quand on commence... Mais dites m'en plus, j'ai envie d'apprendre tout sur vous, sur ce pays!

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Finir une sortie en douceur   Mer 21 Mai - 18:25

Alice laissa son regard errer sur les traits de son vis-à-vis. Elle imprégnait son esprit de chaque courbe, avec netteté pour ne pas l'oublier. Bon, cela ne risquait pas d'arriver mais la Gryffondor aimait s'imprégner de chaque détail, de se souvenir de tout sans une exception. Quand elle parlait de quelqu'un, elle aimait se souvenir de son visage. C'était très stupide mais elle ne trouvait pas d'autre excuse plausible pour se convaincre qu'elle ne regardait pas Torben pour ses beaux yeux. Et c'était plutôt dur car elle n'arrivait pas à se défaire du regard troublant et profond du jeune homme qui lui faisait face.

Elle se secoua mentalement en se disant que si elle voulait trouver un moyen pour faire fuir le jeune Badenov, c'était tout trouvé. S'il avait remarqué son léger moment d'absence -qu'elle avait passé à le mater (car il n'y avait vraiment aucun autre mot pour définir sa séance d'observation scrupuleuse)- il allait croire qu'elle se fichait totalement de ce qu'il racontait et c'était vraiment la dernière chose qu'elle désirait. Pour une fois qu'elle arrivait à tenir une conversation intéressante avec un garçon sans que cela parte en vrille... Elle finissait toujours par se disputer avec Londubat quant à Jessi... elle ne préférait pas en parler.

Enfin bref, le fait était qu'Alice avait un nombre d'amis masculins très restreint et cela la troublait. Chez elle, elle était l'enfant du milieu. Elle avait un grand frère près à se passer la corde au cou et un petit frère qui -à ce qu'elle avait remarqué- avait trouvé une petite amie depuis un bon moment. Elle adorait la présence des deux jeunes hommes auprès d'elle, l'affection que chacun lui portait mais depuis que l'un s'était fiancé, l'autre avait décidé de trouver une jeune fille potentiellement sensible à son charme. Et aujourd'hui, le manque ressenti à Poudlard, la pourchassait chez elle.

De toute façon, elle savait qu'elle était en manque d'affection depuis la perte de son père. Elle s'était fermée pendant une période et aujourd'hui, elle redémarrait avec un manque affectif très lourd à porter. L'amitié de ses camarades ne lui sufffisait plus depuis quelques temps. Elle avait beau les adorer, c'était devenu très différent et rares étaient les moments où elle se voyait toutes les quatre. Elles avaient chacune leurs amis, une vie que les autres ne partageaient pas et c'était ce qui les avait principalement éloigné. Bien sur, elles n'avaient jamais dit qu'elles espéraient que leur amitié soit "Forever" -ce qu'elles trouvaient toutes ridicules- mais elles avaient espéré rester très amies jusqu'à l'obtention de leurs A.S.P.I.C.


-'Oh les Serpentard sont en majeur partie de cette catégorie là. Mais on remarque malheureusement que ces stupides théories concernant la pureté du sang montent à la tête d'élèves de chaque maison et moi, en ce qui me concerne, cela m'inquiéte. Je suis très fière d'afficher ma qualité de Sang-Mêlée mais j'en ai assez que l'on se fasse insulter à cause de nos origines. Mais heureusement, que des personnes comme Potter et Black -aussi arrogants qu'ils puissent être- restent totalement hermétiques à ce genre de raisonnement. Enfin...'

Alice se tut. Elle ne voulait pas pousser son idée plus loin. Même pour elle, c'était dans le flou. Trop flou pour elle d'ailleurs. Cela l'agaçait. Elle avait du mal à s'exprimer sur un sujet qui lui tenait particulièrement à coeur. Elle détestait l'intolérance et le fait que l'école renferme un grand nombre de racistes la faisait frissonner d'horreur. Elle secoua la tête pour chasser ses idées noires. Et pour cela, elle plongea la main dans son sachet et en tira une chocoballe à l'air particulièrement appétissant. Elle croqua vivement dedans, écoutant parler Torben avec passion. Elle aurait pu l'écouter des heures sans jamais s'endormir.

-'Oh dommage ! J'adore les dragons, ce sont des créatures absolument fascinantes, et qu'on puisse les chasser me fait mal au coeur. Mais votre village, Torben, comment était-il ? Je ne suis jamais sortie de la Grande-Bretagne. Je ne connais que l'Angleterre et l'Ecosse, je n'en suis jamais sortie, et malgré ce qu'on peut lire dans des bouquins traitant de civilisations différentes, je préfère entendre quelqu'un en parler lui-même. C'est plus enrichissant et plus véridique.'

Elle fit une pause, et lui sourit timidement, bien loin du sourire charmeur qu'elle lui avait adressé un peu plus tôt.

-'Sinon, pour le Quidditch, j'avoue, Potter a une classe d'enfer. Si j'avais la même aisance sur un balai, je n'aurais plus à me soucier de mes notes en Vol,' assura Alice avec un sourire en coin. 'Hum... alors... que dire ? En ce qui me concerne, j'adore lire. Je pourrais vous conseiller quelques bouquins, mais j'ai un peu peur de vous paraître très prisée par les livres, à tel point que je n'en sors le bout du nez que pour m'acheter des sucreries à la pelle.'

[HJ: Désolée du retard, j'essaierai de ne pas recommencer =S]
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Finir une sortie en douceur   Jeu 22 Mai - 14:48

HJ: Pas de soucis, je peux aussi avoir du retard ^^


    Torben laissait son esprit s'immerger totalement dans la conversation avec la jeune Mc Pherson, ce qu'il se passait autour des deux jeunes gens n'ayant plus aucune espèce d'importance. C'est ainsi qu'il se rendit compte que le regard de le jeune femme à son encontre n'était plus réellement vaguement intéréssé par la discussion et la rencontre, mais devenu beaucoup plus insistant, presque passionné aurait on dit, comme si elle le dévorait des yeux. Bien entendu, Torben savait qu'il se faisait probablement des idées, mais ne put s'empêcher de sentir son ego caressé dans le sens du poil. Peut être plaisait il a ces petites anglaises finalement. En tous cas à Alice, et comparé à nombre de ses rencontres, c'était la fille qui l'interessait le plus. D'ailleurs, le fait de se sentir observé de la sorte servit d'excuse à Torben pour la regarder à son tour, détaillant sn visage, ses yeux, ses lèvres, puis le corps, avec ses formes...


    Bon, peut être pas trop quand même, car sinon, celà frise carrément l'indécence! Et puis, il ne voulait pas gêner quelqu'un d'aussi gentil qu'Alice. Pour une fois qu'il s'entendait bien du premier coup avec quelqu'un dans ce pays, a qui il plaisait peut être, le jeune moldave ne voulait pas tout ficher par terre, ça non! D'autant que même s'il y avait de bonnes chances qu'il ne se passe rien compte tenu du caractère de Torben, il ne voulait pas gêner Alice, pour na pas couper court à cette conversation et ne pas ruiner une probable amitié qui s'établissait entre les deux adolescents. Torben se décida donc à ne rien faire pour le moment, ni à être trop insistant, ni fuire la jeune gryffondor qu'il commençait à sérieusement apprécier.


    N'empêche, quand Torben repensait à ce qu'était sa vie en Moldavie et ce qu'elle était aujourd'hui, il y avait un fossé immense! Il n'aurait jamais eu de scrupules à se comporter en crétin arrogant, matant sans vergogne les jeunes filles de l'école, qu'il considérait alors comme des proies plus que comme des personnes a part entière. Faire la douloureuse expérience de la mort de ses parents avait sans doute ouvert les yeux à Torben sur son ancien comportement. En un sens, il était devenu plus mature, bien que ce mot ne rimait pas du tout avec le caractère et la façon d'être du moldave. Mais il se sentait plus à même d'affronter le monde dans lequel ils vivaient, plus fort, plus résistant. Il avait survécu aux goules, de formidables prédateurs. "Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort" lui avait dit son père. "Un cul vu n'est pas perdu" lui avait il dit aussi jadis, et Torben 'lavait alors adopté comme leitmotiv. Mais plus aujourd'hui. Il ne désirait plus être comme avant. Il ne voulait pas se souvenir de cet "avant".


    - Je suis d'accord. Mon pays n'a certes pas un passé glorieux à ce propos, mais je ne comprends pas ces préjugés sur les enfants nés de parents moldus. Tout ce qui compte, c'est la Magie.


    Torben avait parfaitement compris qu'Alice détestait les discriminations à l'encontre des sang-mélés ou des nés moldus. C'était d'ailleurs le cas de la jeune femme ce qu'il avait compris. Si les parents de Torben savaient qui il fréquentait, peut être se serait il pris une remarque, mais Torben s'en fichait royalement. Non pas que ses parents étaient racistes ou quoi que ce soit, et encore moins méchants, juste attachés aux traditions, rien de plus. Le jeune moldave remarqua avec un petit sourire que sa condisciple semblait pendue à ses lèvres. Il s'en sentait un peu géné, mais rien de grave a côté des papillonements de son estomac. Les dragons n'avaient pas spécialement bonne réputation dans le pays de Torben, mais il devait avouer qu'ils incarnaient la puissance, ce qu'il appréciait. Par contre, que dire sur son village...?


    - Eh bien, il était uniquement peuplé de sorciers, comme souvent chez moi. Nous étions environ cent vingt, donc plutôt petit. Des maisons anciennes, presque collées les unes aux autres. Elles avaient un aspect impressionnant. Tout le village était entouré d'une forêt, sombre et terrifiante. Des goules y vivaient et nous n'avions jamais le droit de sortir des limites du village, nos parents nous mettant en garde. Je me souviens qu'à plusieurs reprises, je suis sortit en forêt avec mes meilleurs amis, juste pour prouver notre valeur. Nous ne voyions rien de spécial, à part le sentiment d'être observés et comme des grattements contre le sol autour de nous, ce qui nous faisait peur. Celà enrageait mes soeurs aussi, paniquées à l'idée que nous allions dans un endroit interdit et dangereux...


    Torben avait le regard perdu dans le lointain en évoquant tous ces souvenirs... Il se rappelait ses escapades nocturnes, ses batailles de boules de neige géantes dans les bois interdits, les fêtes. Ses amis. Ses parents. Le moldave chassa bien vite encore ces pensées, histoire de ne pas se laisser submerger par une quelconque mélancolie. Quand Alice prit la parole à nouveau, il ne put s'empêcher d'être un peu jaloux. Jamias il ne pourrait atteindre le niveau de James, et même Alice reconnaissait ses qualités de joueur de Quidditch. Mais elle avait raison, James était un être exceptionnel sur de nombreux points.


    - Oui, c'est vrai, il a la classe! Mais je vous imagine très bien sur un balai aussi, peut être un jour pourrons nous voelr ensembles, qui sait? J'aime lire aussi, écrire également, vu que je suis un peu isolé, c'est le seul échappatoire que j'ai réellement, en tous cas le seul qui me satisfasse. Mais je reconnais que depuis une bonne demi heure, j'ai trouvé meilleur occupation.
    répondit il en souriant

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Finir une sortie en douceur   Dim 25 Mai - 10:02

Alice avait vraiment l'impression de connaître Torben depuis longtemps. C'était assez étrange à dire, étant donné que leur toute première discussion avait débuté à peine une demi-heure plutôt. Mais le fait que leur conversation soit continue, était inhabituel pour Alice. Elle n'avait jamais été une grande bavarde et souvent, c'était les autres qui meublaient la conversation pour elle parce que cela ne l'intéressait que moyennement. La jeune fille était plus sportive et préférait l'action, plutôt que la conversation et le calme. Bien sur, cela lui faisait du bien d'être seule mais bon, elle adorait bouger. C'était l'une des raisons qui l'avaient poussé à choisir une carrière d'auror plutôt qu'une carrière d'alchimiste ou d'employée au Ministère. Elle avait peut-être de la patience en cours de potion mais elle ne se voyait définitevement pas passer sa vie derrière un chaudron ou un bureau. Un besoin d'aventure la prenait aux tripes et elle n'avait plus aucune hésitation quand à son orientation à la fin de sa scolarité à Poudlard.

Elle sentit à peine le regard de Torben sur elle, trop perdue qu'elle était dans la contemplation de son vis-à-vis. Elle reprit vite contenance. Elle détestait passer pour une fille facile, qui craque au premier coup d'oeil. Et là, c'était un peu ce qu'elle faisait. Alice n'appréciait guère montrer ses moments de faiblesse -on pouvait les appeler comme cela- et Torben avait semblé remarquer son regard insistant. A son soulagement, elle n'en rougit pas -ou alors qu'un tout petit peu. Et c'était peut-être mieux ainsi.

La jeune fille sentit ses entrailles se torde lorsqu'elle se souvint que les seuls qui arrivaient à la faire rougir autant était Jessi - mais Alice se passerait de commentaire- et son père. Son père qui avait toujours trouvé une bonne phrase pour la faire rougir -de plaisir ou de honte selon la situation. Qu'est-ce qu'il lui manquait aujourd'hui. Elle avait grandi sans véritable figure paternelle et sa mère se plaignait toujours, en disant que c'était pour cela qu'elle était un garçon manqué. Mais la jeune fille s'en fichait pas mal. Ce qui comptait, c'est qu'elle n'oubliait pas son père avec le temps. Elle savait que certaines familles enterraient le nom de la défunte personne avec elle et qu'il n'était plus pronnoncé par la suite. Si tel avait été le cas chez les McPherson, Alice ne l'aurait surement pas supporté.


-'Vous savez, ce n'est pas parce que l'on dit qu'un peuple accepte des idées, que tous les gens du dit peuple y adhèrent. La preuve avec la deuxième guerre mondiale des Moldus. Un véritable carnage cette histoire,' se désola la jeune fille. 'La magie, aujourd'hui je me demande si j'arriverai à m'en passer.'

La jeune fille grimaça. Non, elle ne se voyait définitivement pas évoluer sans magie dans ce monde. Elle avait acquis des habitudes liées à la magie dont elle aurait vraiment du mal à se défaire aujourd'hui. Elle s'était toujours demandé comment faisait les cracmols pour supporter la vue de sorciers utilisant la magie pour tout et rien, sans pouvoir en faire autant. Cela devait être affreusement frustrant. Bon, elle avait beau ressentir de la sympathie pour les cracmols en général, elle n'en avait nullement pour ce vieil idiot de Rusard. Quant à sa chatte, Alice n'avait qu'une envie, lui mettre un bon coup de pied au derrière.

-'Cela avait l'air génial. J'adore les vieux villages. L'histoire me fascine -bien que ce vieux Binns ne donne aucune envie d'apprendre. Alors, vous faisiez parti de ces gamins qui songeaient qu'ils pouvaient tout affronter ?' Fit la jeune fille avec un sourire en coin. 'Ce n'est certainement pas pour critiquer. Mais le fait est que j'étais pareille quand j'étais gamine. J'adorais prouver que je pouvais égaler les garçons. Quelques rencontres avec des créatures -pas très dangereuses je l'avoue- m'ont vite refroidie.'

Alice grimaça. Elle qui faisait la fière lorsqu'elle était gamine, elle n'avait tant changé que ca à la réflexion. Elle était toujours aussi turbulente et active, à vouloir tout découvrir et prouver sa valeur aux autres et rabattre le caquet de ceux qui disaient qu'elle n'arriverait jamais à la cheville d'un garçon. Ses amies trouvaient idiots de s'opposer à cela étant donné que c'était la vérité mais elle ne s'avouerait pas vaincue pour si peu.

-'Eh bien, ma peur du vide risque de me bloquer', dit-elle embarassée. 'J'aurais vraiment adoré voler avec vous. Bon je peux essayer, mais il ne faudra pas vous attendre à des miracles je suis une calamitée. Vous lisez beaucoup ? Et vous écrivez quoi en général, sans vouloir être indiscrète bien sur ?'

Elle qui était satisfaite de ne plus rosir, fut vite déçue lorsqu'elle rougit violement. Non, elle n'avait définitevement pas l'habitude des flatteurs.

-'Il est vrai que j'ai trouvé une très bonne occupation moi aussi.'
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Finir une sortie en douceur   Lun 26 Mai - 9:28

    Torben ne savait trop où il allait au fur et à mesure de cette conversation, il ne savait surtout pas où celà les ménerait. D'un côté, il se serait volontairement giflé, car il ne pouvait encore une fois s'empêcher de tenter de faire la cour à une femme, chose à laquelle il espérait franchement avoir renoncé. De un, celà ne se faisait pas d'essayer de sauter sur tout ce qui bouge comme un loup affamé attend la tendre et douce proie. De deux, avec la mort de ses parents et de ses amis, Torben pensait que le désir de vengeance était fort. Il le savait même, et s'il vengeait tous els êtres perdus, il devrait sans aucun doute se détacher des gens qu'il continuait d'aimer malgré sa souffrance, car il savait pertinemment que sa vie sera bouleversée par ce qu'il s'entrainait à faire. Il allait mourir, être mutilé ou encore rendu fou, mais il devait le faire. Torben était quelqu'un qui s'était arreté de vivre avec la mort de sa famille et n'aurait de cesse de vouloir punir les coupables, les monstrueuses goules.


    Dans ces conditions, pourquoi s'entêter à vouloir se rapprocher de gens dans ce pays, pays qu'il quitterait bien vite et où il ne remettrait probablement jamais les pieds. Alors pourquoi continuer cette mascarade et se faire du mal en se liant à ces gens? Pourquoi allait il se lmier d'amitié alors qu'il savait qu'il devrait un jour ou l'autre leur faire ses adieux? Telle était la complexité de la vie de Torben, qui n'attendait plus rien d'elle car il savait où elle le ménerait, mais qui inconsciemment, ne pouvait s'empêcher de se rapprocher des gens qui l'entouraient. Lorsque Torben avait détaillé du regard sa condisciple, il remarqua avec plaisir qu'elle en était que peu génée, probablement parce qu'elle avait fait la même chose deux minutes auparavant. Pour la magie, Torben fut heureux de voir quelqu'un d'accord avec lui.


    - Je vous rejoins sur ce point. Je n'ai absolument rien contre les moldus, mais je ne me vois pas me priver de ma magie. C'est pour celà qu'en général nous vivons en communauté dans notre pays, juste pour vivre pleinement notre nature.


    Bon, d'accord, Torben extrapolait un peu. même si ce qu'il venait de dire le concernait ainsi que sa famille, il avait croisé un certain nombre de sorciers dans son pays qui n'aimaient pas vraiment les moldus et ne voulaient pas se cacher. D'un point de vue théorique, Torben trouvait aussi celà injuste de devoir se cacher de sa propre nature, mais il devait avouer qu'il n'avait pas réellement le choix. Si les sorciers se dévoilaient à la face du monde, que ce passerait il? Probablement une de ces horribles guerres dont les êtres humains avaient seuls le secret, moldus et sorciers se foutant sur la tronche jusqu'à ce qu'un des partis perde le duel de force. Rien que pour celà, il était préférable d'appliquer le code du secret, juste parce que ce qu'il se passerait dans le cas contraire ne serait pas réjouissant!


    Un village, quelque chose de génial? Disons plutôt que celà avait des plus et des moins. Pas mal de moins d'ailleurs. Certes, la solidarité et la coopération entre individus restaient probablement plus fortes dans ces communautés mais celà induisait aussi que l'ouverture sur l'extérieur serait moins forte. Torben avait connu de la ville que son institut de magie et deux trois bars, là où il sortait avec ses camarades d'école. Cette époque était quand même bien révolue. Le jeune moldave ne put cependant s'empêcher de sourire au petit compliment d'Alice, zinsi, elle aussi était un poil téméraire? intéressant, peut être pourraient ils éprouver leur courage dans la forêt interdite un de ces quatre soirs... Vu qu'apparement pour le vol, c'était rapé, ça n'avait pas trop l'air d'être le truc à la jeune Mc Pherson.


    - Je vois qu'on était à peu près pareils. Avoir une fille avec nous dans els bois aurait été un plus appréciable, même si je crois qu'on aurait pu être franchement taquin avec! Je pensais aussi que je pouvais tout affronter, mais la dure réalité du monde nous a tous rattrapés je crois... Pour le vol, je me ferais un plaisir de vous aider à surmonter la peur du vide, j'y suis sujet également... En fait, j'écris surtout à ma famille, et aussi en quelque sorte n espèce de journal intime, bien qu'il ne mérite pas ce nom!


    Ainsi, Alice trouvait également sa compagnie itnéressante? Le problème avec cette phrase, c'est qu'elle pouvait porter à confusion.... Instinctivement, avant même que Torben puisse y réfléchir, il n'avait pu s'empêcher de proposer quelque chose à Alice.


    A moins que vous ayez d'autres achats à faire, ça vous dirait qu'on se promène un peu?


_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/







Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Finir une sortie en douceur   



Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum