Page Facebook  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Ministère↯  Protecteur en chef
avatar



Nombre de messages : 163
Date d'inscription : 10/08/2009




Alastor Maugrey

Ministère
Protecteur en chef


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour ::
Bonus: + 04
MessageSujet: Interrogatoire [PV LYra]   Mar 9 Mar - 16:00

[HJ; concernant ce que je dis sur le passé de Torben, j'ai vu ça avec lui par mp]


    Mon épaule me faisait un mal de chien. Ce fichu toubib à Ste Mangouste n'avait pas fait assez bien ni assez vite. Cette foutue chute en même temps! Ce Julien Caprily... Heureusement que ce mangemort était mort, sinon je me serais occupé personnellement de son cas! D'ailleurs, en quelques sortes, je me penchais justement sur son histoire, ayant repris l'enquête sur les complices des mangemorts durant le choc de la banque Gringotts. Nous étions d'ailleurs un grand nombre sur l'affaire. Il y avait tellement de données, de pistes à explorer... Mon bureau était plein de dossiers, de photos, de documents de toute sorte. En haut de la pile, les actes de naissance, de décès, les rapports d'enquête et autres données que j'avais pu récolter sur la famille De Caprily. Ouvrant la pochette, je promenais mon regard sur le dossier, laissant vagabonder mon esprit de sorte à m'immiscer dans la tête de ces gens... Aristocrates de haute volée, riches à en crever et toujours étroitement liés à des activités un peu louches. Sans compter qu'ils sont régulièrement soupçonnés de corruption avec les autorités françaises... En gros, la famille typique de mages noirs; parasitant la société, ils se nourrissent d'elle, la manipule, et l'opprime. Et depuis le sale coup que m'avait fait De Caprily avant de mourir, j'en avais fait une affaire personnelle.


    Mais d'autres dossiers attendaient que je jette un oeil dessus. L'enquête sur Badenov et sa trahison aurait pu être confié à Potter, mais le directeur du département avait pris la décision de ne pas l'impliquer dans cette enquête; son fils ayant été blessé dans l'action, on lui avait confié une autre mission. Badenov ne m'avait pas été expréssément confié, mais Devilfish m'avait demandé de l'aide; ce petit jeune, bien que très doué, n'avançait pas dans l'affaire. Il avait demandé à deux de nos collègues de passer chercher la plus jeune des soeurs du Moldave, de sorte à l'interroger. Elle saurait peut être où se trouverait son frère, sans compter qu'elle avait résidé pendant un temps chez les De Caprily... D'ailleurs, la gamine ne devrait pas tarder, escortée par des aurors par simple mesure de sécurité. Je reposais le dossier De Caprily pour saisir celui de Torben Badenov. Le traître, celui qui avait commencé à se battre contre les mangemorts pour finalement les rejoindre. A cause d'une femme masquée, selon les témoins. Je suspectais qu'il y ai là une concordance entre ce dossier et celui de De Caprily, mais la perquisition au domicile de Madame de Caprily n'avait rien donné, et elle avait un alibi. Je ne restais pas convaincu, et comptait beaucoup sur les réponses que pourrait nous apporter Lyra Badenov. Parcourant du regard le dossier du Moldave, je « répétais » en vue de l'interrogatoire...


    Dossier remplit en septembre de l'année passée, étranger recensé auprès du département de la coopération internationale, interrogé par Dafné Raybrandt. Mouais, super boulot quoi... Bref! Orphelin, la vingtaine, tuteur de ses deux soeurs, alcoolique... Tiens, qu'est ce que cette information foutait là? Peu importe, c'était toujours bon à prendre. Revenu de guerre, a passé près de six mois dans les forêts des Carpathes à chasser la goule, est revenu déboussolé, pas d'emploi ou d'activité connues à ce jour. Résidait au Chaudron Baveur à titre gratuit. Tom allait m'entendre. Reposant le dossier, je regardais ma montre. Quinze heures. Il était l'heure. Je me levais et saluait d'un signe de tête mes collègues qui me souhaitèrent bonne chance. J'en aurais sans doute besoin, mais j'avais hâte de me mettre au travail...


    Il me fallut environ deux minutes pour rejoindre les salles d'interrogatoire. Poussant la porte de la numéro 4, je vis une jeune femme brune, plutôt mignonne, mais terriblement jeune. Elle paraissait un peu.. désorientée? Tant mieux pour moi.


    En silence, je m'assis en face de la jeune femme, dépliant le dossier de son frère, et posant devant elle des photos magiquement animées du désastre de Gringotts.


    Première photo, le cadavre de De Caprily, baignant dans son sang. Deuxième photo, des taches de sang sur le sol. Troisième photo, les lits d'hopitaux de James Potter et Alice Mc Pherson. Quatrième photo, le cadavre de Logan Lewis. Fixant intensément la jeune femme, je croisais mes mains juste devant moi, sur la table.



    [b]Bonjour Mademoiselle Badenov. Vous savez pourquoi vous êtes ici, je présume?
Modo↯ Aigle en quête de sa prochaine proie !
avatar



Nombre de messages : 4217
Age : 17 ans
Groupe : Basilic - Serdaigle
Caractère : Douce - Mystérieuse - Méfiante
Crédits : : Gifs ; Octobre + RegyChou, Avatar ; Izzie
Date d'inscription : 30/04/2008




Lyra Badenov

Modo
Aigle en quête de sa prochaine proie !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 03
MessageSujet: Re: Interrogatoire [PV LYra]   Mar 9 Mar - 17:23

  • Ces derniers jours avaient été compliqués en ce qui me concernaient, j’avais oublié mon visage joyeux & heureux, pour laisser place à nouveau à ma carapace froide que j’avais à mon arrivée de Poudlard. Et j’étais comment dire peu agréable. La faute à quoi ? Je venais d’apprendre que mon frère avait rejoint les mangemorts par une de ces lettres, que l’on reçoit rarement, à peine quelques heures plus tard, je me recevais également une lettre du ministère m’informant d’un interrogatoire, à propos de mon frère. Je ne comprenais pas tout, enfin j’aurai du être heureuse de savoir mon frère de notre côté, en l’occurrence, le maitre que je suivais, mais j’étais aussi malheureuse et j’étais surtout perplexe de savoir comment tout cela allait se passer. Hannah était restée silencieuse face à tout cela, peut être éprouvait-elle de la rancœur pour notre frère. Je ne savais point. Mais en tout cas, dans l’histoire c’était moi qui étais convoquée aujourd’hui à 15 heures. Joie de joie n’est ce pas ? Un peu de sortie de Poudlard. Avant de partir j’avais envoyé un mot à Dave pour le prévenir des circonstances. Au moins qu’il soit au courant d’un minimum de choses…

    J’avais rejoint le rez-de-chaussée pour me diriger vers les aurors. Vêtue de ma veste noire sur une chemise blanche et une jupe, je laissais raisonner mes chaussures sur le sol. Mes cheveux tombés sur mes épaules, et je ne cherchais pas vraiment à être la plus belle. Bien au contraire, j’étais habillée comme toujours, comme je l’étais avant en Moldavie, il était rare que je porte autre chose que des chemises & des jupes. Je regardais autour de moi, suivant les aurors dans la cour de l’école. J’avais l’impression de revoir mon arrivée, le premier jour où j’avais revu Torben, en me demandant une nouvelle fois quand serait la prochaine. C’était l’année passée en Octobre, j’étais arrivée à Poudlard, et près du Lac, il m’avait retrouvé. La joie de retrouver un frère non vu depuis longtemps. Oui, il avait raison au final, j’étais fragile et j’avais besoin de lui. Les circonstances en avaient néanmoins décidé autrement, et comme il m’avait dit, je devrais me débrouiller seule. L’attaque de Gringotts, nous avions eu quelques échos, en ne voyant pas revenir James ou bien Alice McPherson qui était en outre une de mes amies, et l’ex de mon grand frère. Au final, je revenais à me demander si la Moldavie à côté de l’Angleterre ne semblait pas plus calme.

    Transplanant jusqu’au ministère, toujours escorté par des aurors, j’étais restée silencieuse, à quoi bon parler. SI bien, je n’étais pas persuadée qu’ils étaient là pour me faire la discussion réellement. Le ministère de la magie, je crois bien que c’était la première fois que je venais devant cette bâtisse au final. Et même si je ne me souvenais plus d’y être passée devant, j’étais sure d’une chose, c’était la première fois que j’allais y rentrer. J’aurai aimé en d’autres circonstances. Escortée jusqu’une salle qui ressemblait étrangement à une salle d’interrogatoire, au cas où j’oubliais pourquoi je venais, je m’installais sur une chaise. Je regardais autour de moi rapidement, il n’y avait absolument rien de très intéressant. En moi, c’était le confus total, me demandant ce qu’ils allaient me demander. 2 Minutes que j’étais dans la salle pour qu’un homme d’un certain âge, entre en s’installant devant moi. Il restait silencieux, quelque chose qui avait l’audace de me rendre encore plus perplexe qu’autre chose, puis en dépliant un dossier devant moi, au nom de mon frère. Pour me poser des photos les unes après les autres.

    La première… Le duc de Caprily, que je connaissais pour avoir séjourné chez lui pendant quelques mois cet été quand mon frère était en Moldavie, aussi j’avais assisté à son mariage. Baignant dans son sang, je ne pus m’empêcher de porter la main à ma bouche pour éviter toutes réactions. Même si je ne le portais pas dans mon cœur, surtout à la suite des évènements à propos de ma tutelle, juste un peu avant l’attaque, je devais bien avouer que je ne restais jamais insensible au décès de quelqu’un même si je n’étais pas forcément super proche de lui. La seconde photo, des tâches de sang sur le sol, oh cela me fit moins d’effets que la première, néanmoins elle montrait toujours l’étendu de l’attaque. La troisième représentait deux jeunes, et pour confirmation je dus rapprocher la photo de mes yeux, Alice & James sur un lit d’hôpital chacun. Cela a tout de suite plus d’impact quand on les voit sur une photo que dans les paroles stupides de Poudlard. J’eus un pincement au cœur en les voyant dans leur état à Ste Mangouste, ils étaient jeunes et c’était retrouvé mêlés à ça, pourquoi ? La dernière, représentait un autre décès, néanmoins, je ne pouvais ni vous dire son nom, ni même qu’est ce qu’il faisait, il m’était totalement inconnu. Je mis quelques secondes à reprendre mes esprits avant de répondre à l’auror devant moi :


    « Bonjour. A propos de mon frère je suppose ? »

    Avais-je essayé de dire sur un ton calme. Je n’aimais pas cet endroit, et je ne demandais qu’une chose que ça se finisse au plus vite !!
Ministère↯  Protecteur en chef
avatar



Nombre de messages : 163
Date d'inscription : 10/08/2009




Alastor Maugrey

Ministère
Protecteur en chef


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour ::
Bonus: + 04
MessageSujet: Re: Interrogatoire [PV LYra]   Jeu 11 Mar - 10:05

    Je ne savais pas trop comment m'y prendre avec une gamine; je devais bien le reconnaître. Je pouvais opter pour plusieurs techniques, mais je n'avais pas choisit celle que la raison m'aurait poussé à choisir. J'avais décidé de suivre la manière brute. On en avait suffisamment pris plein la tronche à cause des mangemorts pour que l'on ne réplique pas de notre côté. J'étais bien conscient que la jeune élève n'avait peut être rien à voir avec le geste de son frère, mais elle pouvait être une mine précieuse de renseignements, et je ne pouvais pas laisser passer cette chance que de savoir enfin ce qu'il s'était passé au sein de la banque. Toutes les pistes exploitables devaient être travaillées avec assiduité et rigueur. Ca tombait bien, c'était mon domaine. Je regardais la jeune femme. Elle semblait plutôt troublée par mon attitude, et c'était exactement ce que je cherchais. Je voulais que ma présence la trouble, voire la choque, plus que tout ce que je pourrais lui dire ou lui montrer. Je voulais qu'elle aie peur de moi, et qu'elle aie peur de ce que je puisse faire à son frère si elle ne coopérait pas. On aurait pu me croire sadique et cruel, moi j'appelais simplement cela de la conscience professionnelle. Mal à l'aie, la jeune femme me salua et avança qu'elle se doutait qu'il s'agissait de son frère. Elle avait raison.


    Je pris la première photo dans mes mains.



    Julien De Caprily. Duc de machin chose en France, auror dans leur police magique. Riche héritier, play boy invétéré. Mais aussi un mangemort. Assassin avéré de Keith Glace, votre ancien professeur de Défense contre les Forces du Mal. A tué un auror dans la banque. A tué un gobelin. Coupable d'espionnage, de corruption, de violences, de pratiques interdites et de terrorisme. Mari de Krystel Raybrandt, dont le manoir a été fouillé... Vous vous rappelez, ce fameux manoir, où vous avez passé vos dernières grandes vacances?


    Lui montrer une partie de ce que nous sachions, pour la tester et la forcer à nous raconter l'entière vérité de ce qui s'était passé, et de ce qu'elle avait pu voir ou faire. Je la jaugeais du regard. Je voulais lui montrer que j'avais du mal à croire qu'elle pu passer des vacances chez des gens dont elle ne savait rien. Son frère, mangemort. Le mari du foyer où elle passe ses vacances, mangemort. Son amie Raybrandt, innocentée, mais je la suspectais quand même. Trop de coïncidences a mes yeux. Elle savait des choses. Et je voulais savoir quoi... Je pris la deuxième photo dans mes mains.


    Sang de votre frère. Blessé au torse. Un Diffindo, lancé par un civil pour se protéger de lui.


    Cette photo, c'était un bonus en quelque sorte. Je voulais qu'elle prenne conscience de la gravité de la situation. Et pour elle, et pour son frère. Je voulais aussi montrer à la jeune femme qu'elle devait me dire la vérité, pour sauver son frère pendant qu'il en était encore temps, le tirer de là avant qu'il ne lui arrive malheur. Pas la peine de vous préciser que j'avais lu le dossier des moldaves avant cet interrogatoire; Lyra Badenov était orpheline. Il était claire qu'elle ne voudrait pas risquer de perdre son frère, a moins d'être encore un peu plus suspecte à mes yeux et à ceux du ministère. Prenant la troisième photo, je continuais mon petit manège, jouant à fond la carte de la sensibilité de la jeune femme.


    James Potter, blessé dans l'attaque. Alice Mc Pherson, que vous connaissez bien, je crois, pour avoir sortie pendant un bon moment avec votre frère. Torben l'a attaquée à l'aide d'un puissant maléfice. Il l'a brûlée au second degrés sur tout le corps, le visage et les bras surtout. Et le choc lui a fracturé plusieurs côtes.


    Je regardais le visage de Lyra Badenov afin d'observer ses réactions, et de me rendre compte de ce qui devait lui passer par la tête. Mais il ne fallait pas que je lui laisse trop de temps, pour la simple et bonne raison qu'il fallait que je la destabilise à fond pour lui éviter de surprotéger son frère. Enfin, je tirais une dernière photo, celle que mes collègues en charge du dossier avaient trouvé en fouillant la chambre de Badenov. Il était là, entre ses deux soeurs, habillés de noir. Sans doute le jour de l'enterrement de leurs parents. Je posais la photo sous les yeux de la jeune femme.


    Torben Badenov. Orphelin, tuteur de ses deux petites soeurs, vétéran de guerre. Un jeune homme qui fait ce qu'il peut pour que ses soeurs s'en sortent. Dépressif. Alcoolique. Violent... Mangemort. Recherché pour terrorisme, trahison, tentative de meurtre, violences aggravées et terrorisme. Votre frère risque gros, Mademoiselle Badenov. Pour tout ce qu'il a fit à la banque Gringotts, il risque de croupir à Azkaban pour plusieurs décennies s'il ne se rend pas. Pas d'extradition vers la Moldavie, et aucun droit de visite. C'est ce qu'il risque, en particulier pour ce qu'il a fait avec Miss mc Pherson... De plus, il aurait rejoint les mangemorts dans la bagarre au moment où une jeune femme aurait été touchée, une mangemorte. De Caprily est mort, et votre frère a été vu en train d'embrasser sa femme lors de leur mariage... C'est d'ailleurs chez ce couple que vous avez passé vos grandes vacances... Que savez vous des relations qu'entretenait votre frère avec le couple De Caprily?
Modo↯ Aigle en quête de sa prochaine proie !
avatar



Nombre de messages : 4217
Age : 17 ans
Groupe : Basilic - Serdaigle
Caractère : Douce - Mystérieuse - Méfiante
Crédits : : Gifs ; Octobre + RegyChou, Avatar ; Izzie
Date d'inscription : 30/04/2008




Lyra Badenov

Modo
Aigle en quête de sa prochaine proie !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 03
MessageSujet: Re: Interrogatoire [PV LYra]   Jeu 11 Mar - 19:53

  • Le silence était retombé dans la pièce sombre quand j’avais évoqué le fait que c’était à propos de mon frère. Je n’étais pas si naive et stupide que je pouvais en avoir l’air. Je ne savais quelle image je pouvais refléter. Petite adolescente encore étudiante à Poudlard. Immigrée de Moldavie, en soit étrangère à ce pays. Voilà l’image que je devais refléter. L’étrangère, celle qui était totalement une autre qu’une anglaise, contrairement à d’autres, à tous ceux qui étaient dans mon école. Ils étaient anglais, ils étaient nés ici, leurs parents étaient anglais, leur famille était anglaise. Bref… Je n’étais pas comme eux, et pourtant on ne pouvait guère dire que je ne m’étais pas intégrée.

    Persuadée que tout cela devait être une erreur, mon frère ne pouvait pas être foncièrement mauvais ! Au contraire, on n’avait pas eu une vie de rêve depuis à peu près un an et demi, mais il essayé, et je savais que ses efforts étaient sincères. Et je lui en serais redevable, il aurait très bien nous laisser à la charge de mon oncle, là bas en Moldavie, ou bien en l’occurrence nous laisser seules Hannah et moi, et contrairement à ça, il avait essayé de nous permettre de suivre des études, en abandonnant les siennes. Bref, je savais que mon frère était quelqu’un de bien.

    Je voyais l’auror commencer à prendre une photographie, le corps de Julien, sur le sol. Un Mangemort ? Lui ? Il était louche certes, mais je n’aurais pas cru qu’il puisse être un mangemort, après tout, il était auror nan lui aussi. Un homme respectable, enfin… Il était vrai que dans le genre discret, et je ne l’avais pas vraiment beaucoup vu au cours de mon été chez les Raybrandt. S’il n’avait pas été là, ça aurait été presque la même chose. Je ne savais rien de tout cela, même si je me reconnaissais proche du côté obscure.

    Ensuite, le sang de mon frère, je fermis les yeux, essayant d’éviter d’imaginer dans quel état était mon frère. J’essayais de me dire que tout allait bien, qu’il allait vite se guérir ! Et bien sur, dans ma tête je me disais « Mais bordel dans quel merde t’es tu mis frérot ?! » franchement il n’y avait rien d’autres à dire ni même à penser. Je ne savais même pas comment il allait, et ni même comment que ça allait tourner. Même si je commençais à perdre espoir que tout puisse tourner mal. Non, il ne fallait pas à se faire à cette idée. Ca irait…

    3ème photo. Alice & James. Alice était brulée, ça se voyait clairement, et quand il m’apprit que c’était Torben qui venait de lancer ce puissant sortilège… Non, IMPOSSIBLE ! Des côtes, des brulures… Mais il l’aimait… Ou du moins, il l’avait aimé, c’était peut être la seule fille avec qui il était resté le plus longtemps, enfin mise à part Jana peut être. Je ne pouvais pas croire, mon frère avait du être manipulé je ne sais pas, mais il ne pouvait pas se mettre à attaquer une personne telle qu’Alice. Une personne à qui il tenait tant. Mon visage devait refléter, l’incompréhension à propos de ce geste. Qui était mon frère, qu’était-il devenu ?

    Dernière photo. Nous trois. Vêtue de noir, je me reconnaissais petite. 15 ans que j’avais sur cette photo. A côté de moi, mon frère, de l’autre ma sœur, c’était quelques jours à la suite du massacre de Kienbaum, en Moldavie, l’enterrement de mes parents. Je ne me souvenais pas exactement de qui avait pris cette photo, une chose de sure c’est que mon frère l’avait gardé dans ses affaires, ici en Angleterre, je n’aurai pas cru. Il m’énonça un commentaire de la vie de mon frère qui me mit presque en rage, il avait quelques soucis d’alcool, de gros je l’accordais. Je le savais, et il n’allait pas bien depuis que nos parents étaient décédés, mais il restait néanmoins quelqu’un de bien.


    « Mon frère n’est pas mauvais ! Il a toujours été là pour ma sœur et moi-même, le décès de nos parents a été une lourde épreuve pour lui, mais je ne pense pas qu’il soit capable dans un état normal de faire tout cela, d’attaquer Alice ou James… Et comment voulez vous revenir normal de la guerre qu’il a du vivre en Moldavie ? Même moi, je n’ai aucune idée de ce qu’il a pu vivre là-bas, voir la mort, tué, se retrouver devant les créatures à l’origine de la destruction de Kienbaum ? Ce qui m’étonne, et d’après ce que vous m’annoncez, j’ose à peine vous croire, mon frère rejoindre les mangemorts ? Alors qu’il me mettait en garde contre eux ? »

    J’avais essayé de garder un ton calme, même si parfois, la voix montait un peu haut, je la faisais redescendre aussitôt pour poursuivre sur la question qu’il m’avait posé à propos de Krystel…

    « Mon frère était très proche de Krystel, et je pense que s’il nous a confiés à elle cet été tout cela n’était pas dans toute l’ignorance. Il a confiance en elle, et Torben ne serait pas du genre de mettre ses deux sœurs en danger. Concernant Julien, je ne pense qu’il l’apprécie, mais je ne sais rien de la relation qu’il pouvait entretenir avec le Duc. Je sais juste que Torben fait confiance à Krystel, et je pense qu’il peut avoir confiance en elle.
»
Ministère↯  Protecteur en chef
avatar



Nombre de messages : 163
Date d'inscription : 10/08/2009




Alastor Maugrey

Ministère
Protecteur en chef


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour ::
Bonus: + 04
MessageSujet: Re: Interrogatoire [PV LYra]   Ven 12 Mar - 16:15

    Je souhaitais faire réagir la jeune Lyra Badenov, et il était clair que j'avais atteint mon but. Sans être bouleversée, elle semblait tout à fait touchée par le décés de Julien De caprily. Cette infâme enflure avait eu ce qu'elle méritait depuis longtemps déjà, mais la jeune femme en était pourtant attristé.... Pourquoi donc? Je n'aurais pas pu le dire. Je n'avais tout simplement pas encore assez d'information à ce sujet pour pouvoir émettre la moindre hypothèse. Peut être s'agissait il seulement de mon caractère suspicieux? Non, j'étais certain qu'il y avait anguille sous roche. Un frère mangemort. Une connaissance mangemort, et une autre suspectée de l'être. On n'essaierait pas de me faire avaler que Lyra Badenov ne savait rien de ceux qui avaient partagé sa vie, l'avaient surveillé et l'avait protégée. Je n'y croyais pas, et mon flair me disait qu'il y avait autre chose. A moi de découvrir ce dont il s'agissait.


    En tous cas, la jeune Moldave réagit avec véhémence, défendant son frère avec fougue. Je fermais la bouche, jaugeant sa réaction. Elle pensait véritablement ce qu'elle disait; j'en étais convaincu. Il s'agissait ni plus ni moins de la réalité à ses yeux. Mais était ce là la réalité générale? Je n'aurais su le dire; j'aurais précipitamment dit oui, sans trop y réfléchir, mais le dossier du jeune homme indiquait bien qu'il avait toujours tout fait pour protéger ses deux soeurs. Mais cela ne l'avait pas empêché de devenir mangemort à son tour. Pour quelles raisons? Pensait il pouvoir mieux protéger ses soeurs à la suite de ça? Pensait il vraiment qu'il ne les mettrait pas en danger, alors qu'il se mettrait lui même en difficulté en rejoignant le Seigneur des Ténèbres. Je devais reconnaître que les Badenov étaient plutôt difficiles à cerner, et c'était le moins que l'on puisse dire. Je notais néanmoins que la jeune femme estimait que son frère n'avait pas dû être dans son état normal pour attaquer ainsi ces jeunes gens. Ce qu'il avait pourtant fait... Se pouvait il qu'il fut sous l'effet de l'impérium? Pourtant, personne ne l'avait vu se prendre de sortilèges avant de rejoindre les mangemorts... Je n'aurais trop su le dire, et je détestais cette idée lamentable selon laquelle chacun pourrait être victime de ce maléfice impardonnable.



    Les questions, c'est moi qui les pose, Mademoiselle Badenov. Le fait est que votre frère a bien rejoint l'ennemi, et qu'il a férocement attaqué ceux qui avaient auparavant des liens avec lui. C'est un fait qui a pu être observé par une bonne vingtaine de témoins, dont le jugement n'a pas été altéré. Sa culpabilité est indiscutable... Seulement, au vu de son dossier, il m'a surtout l'air de s'être fourré dans de sales draps. Si vous ne nous aidez pas, votre frère va s'auto détruire, comme il l'a déjà commencé. Est ce vraiment ce que vous voulez?


    Je méditais un long moment les paroles de la moldave concernant les relations qu'entretenait Badenov et Raybrandt, ou devrais je dire, De Caprily. La jeune femme semblait avoir beaucoup de considération envers la langue de plomb. Etait ce dû au fait que cette dernière avait recueillit les Badenov, et les avait nourrit et protéger, ou y avait il une autre raison? Je ne le savais pas encore, mais j'avais bien ma petite hypothèse sur le sujet.


    Votre frère détestait De Caprily, d'après les informations que l'on a pu recueillir. Pourtant, il semblait étrangement lié à cette Krystel De Caprily, qu'il a vu plusieurs fois, alors qu'auparavant ces deux là ne pouvaient pas se sentir... Partons, si vous le voulez bien, du principe que votre frère et Krystel entretenaient une liaison... Pensez vous que cela pourrait expliquer le geste de Torben? En voyant cette mangemorte masquée, sachant d'une façon ou d'une autre qu'elle soit comme son mari.... Il aurait pu souhaiter la protéger... Non?


    Mon regard se fit perçant et se figea dans le regard de la jeune femme. Inutile de préciser que j'étudirais la moindre de ses réactions...
Modo↯ Aigle en quête de sa prochaine proie !
avatar



Nombre de messages : 4217
Age : 17 ans
Groupe : Basilic - Serdaigle
Caractère : Douce - Mystérieuse - Méfiante
Crédits : : Gifs ; Octobre + RegyChou, Avatar ; Izzie
Date d'inscription : 30/04/2008




Lyra Badenov

Modo
Aigle en quête de sa prochaine proie !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 03
MessageSujet: Re: Interrogatoire [PV LYra]   Ven 12 Mar - 21:35

  • J’avais défendu mon frère comme il me semblait absolument normal de le faire, après tout, il restait mon frère, quelque soit le clan qu’il rejoigne. Même si, il ne rejoignait pas les meilleurs, bon okay. Je ne pouvais pas dire exactement que j’étais entièrement blanche dans l’histoire, parce qu’au final, j’étais aussi plus ou moins l’un des leurs. Enfin, la question ne se posait pas, Torben ne devait pas les rejoindre, il m’avait mis en garde contre eux pour pas que je les rejoigne et tout et tout ! Comme tout bon grand frère et aujourd’hui il suivait une femme masquée, comment était-ce possible ? Comment avait-il pu faire cela ? Epris d’un sort ? Un sort impardonnable comme on les nommait, après tout j’étais certaine que certains ne s’en privaient pas de les utiliser alors pourquoi pas contre mon frère ? Après tout… Torben avait soif de vengeance si on retournait sa vengeance contre non pas son ennemi par un propre sort, il était manipulable. Enfin… Tout était relatif, je le pensais tellement méfiant et là chacune des paroles de l’auror me surprenaient. Connaissais-je si mal mon ainé ? Après tout, peut être que je l’idéalisais trop. Non, je ne pouvais pas croire ça.

    Et pourtant, oui, je ne pouvais pas nier toutes les preuves qu’il avait devant moi, toutes les preuves que Maugrey avançait sur les agissements de mon frère. Jouant la carte du malaise, ou de l’envie de me faire révéler des choses à propos de lui pour éviter qu’il n’aille au plus mal. Dérangé, oui, auto destruction ? Non, il savait ce qu’il faisait, je ne savais pas pourquoi, ni comment mais il savait ce qu’il faisait. La pitié… La culpabilité, je repoussais mes cheveux en arrière… Est-ce que c’était ce que je voulais, que mon frère finisse à Azkaban, au mieux il en ressortirait peut être d’ici une centaine d’année peut être, restons optimiste… Au pire, je ne le reverrais plus jamais. Déjà si là, je pouvais le revoir, ce serait vraiment un miracle. Je ne préférais pas voir la pire des issues se réaliser. Non, ce n’était même pas imaginable. Pourquoi lui en même temps ? Pourquoi tout semblait s’abattre sur les Badenov, mes parents, mon frère qui serait la proche personne que je perdrais par la suite ? Pourquoi tout semblait partir en live, au sens premier ! C’était un enchainement de mauvaises nouvelles au fur et à mesure.

    « Non ! Je ne veux pas que mon frère finisse à Azkaban ni même qu’il s’auto détruise, mais je ne sais rien. »

    Tout ce que je disais était vraie, Gringotts s’était passé hier, et j’étais convoquée aujourd’hui, déjà je voyais mal mon frère m’envoyait un hibou dans la nuit du 3 au 4 janvier. Peut être m’en avait-il envoyé un en ce moment là, mais comme j’étais loin de Poudlard, je ne la recevrais que demain, ou bien ce soir. Je méditais mes propres paroles pendant ce court laps de temps, oui, j’étais sincère dans tout ce que j’avais dit, et cela depuis le début. Mal pour Julien, pour Alice & James, mal pour cet auror qui avait perdu la vie aussi, je ne connaissais ni son nom ni rien. Pour mon frère qui avait du être blessé aussi durant cette bataille. Je comprenais tout simplement que la guerre était véritablement déclarée, et que je n’étais pas plus en sécurité en Angleterre qu’en Moldavie. Au final, les deux pays étaient en guerre l’un que l’autre, pas pour les mêmes raisons, mais néanmoins je connaissais la guerre, et j’en avais deux sortes. Au moins, en Moldavie, il connaissait leur ennemi. Alors qu’ici, j’avais l’impression que l’ennemi était un peu inconnu.

    Son regard se fixa sur moi, Krystel une mangemorte ? J’aurai analysé la chose différemment, disons, que nan en fait, pour moi, tout était tellement inconcevable, que j’avais beaucoup de mal avec tout ce qu’il me disait. Il me demandait d’affirmer que Krystel puisse être une mangemorte. Remarque peut être avait-elle suivi sa mère, Sonya qui m’avait enseigné quelque petite chose. Disons plus exactement subir.

    « Il aurait pu, oui, si Krystel fusse une mangemorte, ce qui est à mon propre avis, peu probable malgré les agissements de son mari. »

    Ou comment rester vague dans toute sa splendeur, mais je ne pensais réellement pas que Krystel fusse une mangemorte, non ! Pour avoir vécu avec elle pendant deux mois, j’aurai peut être remarqué quelque chose ne croyez vous pas ?
Ministère↯  Protecteur en chef
avatar



Nombre de messages : 163
Date d'inscription : 10/08/2009




Alastor Maugrey

Ministère
Protecteur en chef


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour ::
Bonus: + 04
MessageSujet: Re: Interrogatoire [PV LYra]   Lun 15 Mar - 15:42

    Je sentais le doute s'insinuer peu à peu dans l'esprit de la jeune femme. Elle commençait à s'interroger sur ce qu'était son frère, et sur ce qu'il était réellement au fond de lui. Elle était comme tous les proches de coupables que j'avais pu voir au cours de ma longue carrière d'auror. Elle commençait sans doute à se demander à quel point elle connaissait son frère, à quel point ils avaient pu être proches... Elle devait aussi s'interroger sur sa relation avec son frère. S'il avait pu lui cacher ces choses qui étaient en lui, et qu'il avait faite, avait il caché ou mentit sur d'autres points? Le désarroi était la seule réponse à laquelle la jeune Badenov pouvait prétendre pour le moment, tant qu'elle n'aurait pas revu son frère pour lui parler directement. Inutile bien sûr, de vous dire que je comptais bien là dessus... J'espérais même que le désarroi soit très fort chez cette jeune personne; ainsi, je pourrais plus facilement l'amener à se contredire, à la confondre, ou à découvrir la vérité. Je n'oubliais donc pas mon but premier, qui était de faire mon travail, et de résoudre cette enquête. Le ministère avait besoin de résultats, mais j'en avais encore plus besoin. Je ne vivais que pour cela après tout, et depuis toujours...


    Lyra Badenov m'avança qu'elle ne savait rien, et qu'elle ne voulait pas que son frère pourisse à Azkaban ou ne finisse par s'auto détruire. J'aurais volontiers éclaté de colère pour impressionner un sorcier plus âgé, mais je n'étais pas certain que cela soit la bonne solution avec une aussi jeune personne, bouleversée, orpheline etc... Je n'y aurais recours que si je n'aurais plus le choix. Je voulais maintenant entrer dans le rôle du gentil auror, celui qui écoute, qui comprend, et qui sauve. Ce rôle n'était pas si éloigné de mes méthodes habituelles. En règle générale, je préférais la manière douce à la manière forte; beaucoup moins dangereux pour moi et pour les autres. Qui plus est, cela avait sans doute quelques chances de fonctionner, et je n'allais pas me priver de cette carte fragile mais puissante qu'était la compassion dans une enquête criminelle.



    Alors aidez moi, Lyra! Aidez moi à le retrouver avant qu'il ne soit trop tard! Votre frère s'est engagé dans une voie périlleuse, et je veux autant que vous qu'il ne poursuive pas en ce sens! Il faut le ramener pendant qu'il est encore temps, et qu'il n'est pas totalement sous la coupe des ténèbres!


    Je ne mentais pas. Si je n'étais sans doute pas d'accord avec Miss Badenov sur le traitement à réserver pour son frère lorsqu'il serait capturé, mais dans le fond je voulais la même chose que cette petite; que son frère arrête ce qu'il était en train de faire. De préférence, je voulais qu'il se rende. Mais que l'on doive l'interner à vie à Azkaban ne me posait pas non plus de problème. Mon boulot, c'était d'assurer la sécurité du reste de la société. Ce genre d'idéal valait bien que l'on y sacrifie sa conscience, non? J'étais prêt à tout pour faire régner l'ordre. Bien sûr, je restais parfois prisonnier de ce qu'on appelait « une noblesse d'âme mal placée », je préférais les criminels vivants en prison que morts. Je préférais la vie à la mort, et je m'accrochais avec la dernière énergie à ceci, car c'était là tout ce qu'il me restait d'humanité après autant de temps à pourchasser les adorateurs des ténèbres. Lyra Badenov resta vague dans ses propos, mais sans m'apporter de preuves elle me confirmait mes soupçons. Jana Pfeiffer n'était pas présente à la banque, et Alice Mc Pherson avait été blessée des mains même de Torben. Si j'avais bien cerné le garçon, il n'y avait plus qu'une seule autre femme qui aurait pu animer chez lui un tel sentiment de détresse à la vue de ses blessures. Krystel De Caprily, avec qui il entretenait moult correspondance et liens étroits. Sans compter qu'il avait embrassé la langue de plomb avant de partir en guerre... Trop de coïncidences, beaucoup trop pour que ça ne soit qu'anodin... je décidais d'essayer de pousser plus avant mon avantage.


    Bien, nous sommes donc d'accord que cette réaction de votre frère serait tout à fait possible... partons du principe que toutes les fuites qu'a connu le ministère ces derniers mois passaient par Mme De Caprily... Le département des mystères où elle travaille a été visé par plusieurs attaques, aidées par des complicités internes. Vous-Savez-Qui a lancé son attaque sur Gringotts sur la base d'informations transmises par des taupes, notamment encore une fois au département des mystères... Partons donc du principe que Krystel De Caprily n'était pas la victime de son mari violent, mais son épouse véritable, en pleine connaissance de ce qu'était son mari, et de ce qu'elle était elle même. Et donc que votre frère en soit tombé amoureux, ce qui expliquerait son geste de Gringotts... Et concernant le vrai-faux alibi de Mrs De Caprily, reposant sur sa mère Sonia... Si celle ci était également dans le coup, et aurait été l'une des femmes masquées présentes également à Gringotts? Après tout, n'est ce pas Sonia Raybrandt qui a organisé l'union de sa fille et de Julien, après des années de tractations avec la famille de ce dernier... Tout se recoupe, Miss Badenov. Cette version vous semblerait elle réaliste?


    Je fixais intensément Lyra. Je plongeais mon regard dans le sien et l'accrochais. Je ne voulais pas qu'elle détourne les yeux. Je voulais pouvoir lire le mensonge ou la vérité dans ses yeux...


    Dites moi tout, mademoiselle Badenov...
Modo↯ Aigle en quête de sa prochaine proie !
avatar



Nombre de messages : 4217
Age : 17 ans
Groupe : Basilic - Serdaigle
Caractère : Douce - Mystérieuse - Méfiante
Crédits : : Gifs ; Octobre + RegyChou, Avatar ; Izzie
Date d'inscription : 30/04/2008




Lyra Badenov

Modo
Aigle en quête de sa prochaine proie !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 03
MessageSujet: Re: Interrogatoire [PV LYra]   Sam 20 Mar - 20:36

  • Aidez-moi, ces deux mots raisonnaient dans ma tête, comme dans une boite creuse. Ca cognait encore, et encore ! Et comment que je pouvais l’aider ? Fallait m’aider cette fois ci, m’aider à comprendre tout ce qui se passait autour de moi. Pourquoi on en était arrivé là, comment ça se faisait que je me retrouvais ici face à l’auror, qui me posait des questions auquel je n’étais pas en mesure de répondre. Jamais je ne m’étais sentie aussi impuissante, en fait, il y avait eu deux périodes où je m’étais réellement sentie impuissante, mais la première était face à mes parents en train de mourir dévorés par les goules, cette fois-ci c’était une autre sensation d’impuissance. Celle que je ne pouvais pas aider mon frère efficacement face à cet auror, qu’est ce qui me garantissait que l’homme devant moi allait tout faire pour éviter que mon frère soit parmi nous, même en Moldavie, qu’il soit jugé par notre justice. Je n’étais persuadée d’absolument rien, avant je faisais confiance, aujourd’hui, la confiance était quelque chose qui me semblait fort complexe. Quelque chose qui ressemblait à un don qui n’était pas donné à tout le monde. Ou plutôt c’était un don que nous donnions aux autres, que nous offrions, et peu de gens étaient alors apte à l’accueillir.

    Trop tard ? Mais n’était-ce pas trop tard déjà vu les effets qu’il avait causé à deux élèves de Poudlard. Sous la coupe totale des ténèbres, est ce qu’il n’était pas trop tard dès qu’on y mettait un seul pas ? Un seul pied dans le côté obscure et nous y était au final totalement. Les deux pieds dans le même panier, je n’étais pas exactement sur que ça puisse se dire, mais en tout cas l’idée y était. Soit nous tombions dans les ténèbres, soit nous étions à peu près sauvés des ténèbres. Après je ne savais pas s’il y avait que bien, ou que du mal. Pour faire simple, tout était blanc, tout était noir ! C’était l’un ou l’autre, et pourtant indissociable, je pensais que c’était plus, avant, que la vie était grise, avec des hauts et des bas. Et désormais, je ne savais pas vraiment si c’était possible de trouver un mouvement neutre. Pourtant j’aurai du l’être neutre… J’aurai pu du moins.

    « Qui nous dit qu’il n’est pas déjà trop tard pour le ramener ? »

    Niveau manque de confiance, je venais de m’en prendre une belle dans la tête ! Mais jolie ! Regardez un peu, moi une des filles peut être confiante et tout vers tout le monde, celle qui allait vers les autres, je ne sais même plus s’il était possible que mon frère puisse s’en sortir ! Je ne voulais pas qu’il finisse sa vie enfermé à Azkaban dans un pays qu’il était détesté, au moins qu’il puisse être de retour par chez nous ! Qu’il puisse être jugé en Moldavie. Même si, là bas, je ne savais pas comment tourner mon propre pays, certainement pas au meilleure de sa forme non plus. A y réfléchir, je n’avais pas eu beaucoup de nouvelles de mes origines, de mon lieu de nativité et d’enfance. Et c’est devant cet homme que je me rendis compte que depuis un an et demi déjà, c’était en Angleterre que j’avais pris un coup de croissance mental. En un an et demi simplement. La vie m’avait toujours semblé plus ou moins simple en Moldavie, aujourd’hui en Angleterre tout s’effondrait.

    Je l’écoutais faire son monologue, à propos des suppositions à l’égard de Krystel, je ne pouvais pas croire qu’elle fusse au centre de ce réseau, qu’elle en fasse partie ! Elle ?! Je le laissais poursuivre, bien que son enchainement me semble pour le moins logique. Bien que sa dernière requête, me regardant dans le blanc des yeux, j’avais l’impression d’être la coupable dans l’histoire, et pourtant j’étais tranquillement à Poudlard, à faire des bêtises peut être, mais, j’étais à Poudlard, pas dans cette banque.

    « Oui votre raisonnement semble plausible. »

    Je pris une respiration, l’air de me dire à moi-même que je ne pouvais rien lui apprendre de plus. J’étais encore perdue, dans toutes ces suppositions.

    « J’aimerai vous aider, mais je ne sais rien ! Je n’ai pas vu mon frère depuis un moment désormais, il est passé à l’école je crois en octobre, ou novembre. Concernant Mme De Caprily, je ne l’ai pas vu depuis les vacances d’été, bien que nous correspondions, je ne peux pas vous en dire plus. Car je n’en sais pas plus ! Comment voulez vous que j’en sache beaucoup en étant 10 mois de l’année à Poudlard ? Je suis désolée de ne pas pouvoir vous apporter l’aide que vous souhaitez. »

    J’avais gardé le fixage de ses yeux, comme j’en avais l’habitude, je n’avais pas baissé les yeux, je disais la vérité, je ne pouvais pas en savoir plus, j’étais toute l’année à l’école, dans un château où mise à part les informations de la Gazette, on ne savait pas plus que ça.
Ministère↯  Protecteur en chef
avatar



Nombre de messages : 163
Date d'inscription : 10/08/2009




Alastor Maugrey

Ministère
Protecteur en chef


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour ::
Bonus: + 04
MessageSujet: Re: Interrogatoire [PV LYra]   Lun 22 Mar - 17:33

    La jeune femme était complétement décontenancée. Je venais d'atteindre l'un de mes buts; m'assurer d'une certaine façon sa coopération, en espérant qu'elle finisse par être pleine et entière, que ce soit dans l'intérêt de son frère ou du reste de la société. Quoiqu'il se passe, je savais maintenant que j'avais permis aussi à la jeune femme de se poser et de réfléchir à sa propre situation, mais aussi et surtout à celle de son frère. Ainsi, le doute s'insinuait, et elle n'aurait plus jamais pour lui une confiance indéfectible, ou tout du moins, elle réfléchirait à ses actes désormais. J'espérais néanmoins que l'interrogatoire ne pourrait pas se terminer là dessus, et que je pourrais tout de même faire avancer l'enquête. Difficile de dire où cela pourrait nous mener. Quand la jeune femme me posa une question, je vis cependant que j'y avais peut être été un peu fort. Remarque, cela pouvait toujours nous servir.


    - Il n'est pas trop tard. Votre frère a fait une erreur. Pour son passé, je suis sûr qu'un tribunal dans votre pays comprendrait son coup de folie. Je ne veux pas qu'un homme comme votre frère tombe pour une erreur de jeunesse. S'il se repend, tout sera possible.


    Je le pensais vraiment, et ne disais pas seulement ça pour rassurer la jeune étudiante. Il était clair pour moi que si nous attrapions Badenov, il nous mènerait ensuite à nous rapprocher puis nous attaquer à d'autres mangemorts, bien plus redoutables et criminels que lui. Si on arrivait à choper Badenov sans heurt, et si celui ci faisait son mea culpa pour la banque, il pourrait toujours s'en sortir avec une peine légère, ce qui m'arrangeait le plus en réalité. Ce qui me séparait des mangemorts, c'étaient mes convictions. Je croyais en l'être humain, en tous cas à ceux qui n'étaient pas pourris jusqu'à la moelle. Torben, s'il faisait amende honorable, pourrait s'en tirer avec une peine légère. Quelques années de prison. C'était toujours mieux qu'un emprisonnement à vie à Azkaban, le baiser du détraqueur et compagnie, vous ne pensez pas? Et je voulais fermement croire qu'il restait quelque chose de bon en cet homme. Il ne se serait quand même pas battu pour rien contre les créatures des ténèbres dans son pays... Chaque homme a certes sa propre rationnalité, mais quand même, cela me paraissait hautement inconcevable!


    Lyra Badenov réfléchit ensuite plusieurs longues secondes sur mon hypothèse, et je continuais de la fixer intensément sans détourner les yeux. Elle me répondit, et je ne bougeais pas. Mais au fond, je jubilais. Je ne tenais pas le bout d'une piste, et n'avait pas non plus la moindre petite preuve. Mais je voyais mon hypothèse se confirmer au moins dans une certaine mesure. Krystel De Caprily... Et dire qu'elle essayait de nous faire croire qu'elle était blanche comme neige!



    Vous pouvez néanmoins nous apprendre des choses mademoiselle Badenov. Beaucoup de choses, même si vous n'en avez pas forcément l'impression. Je sais que c'est difficile pour vous mais... Il va falloir que vous fassiez encore preuve de courage, nous avons besoin de vous! Quand votre frère résidait encore sur Londres, nous avions une adresse au Chaudron Baveur... En Moldavie, vos compatriotes n'ont pas eu de nouvelles de lui. Auriez vous une idée de l'endroit où il aurait pu aller? Ou éventuellement, s'il avait des connaissances, des amis, ou quelqu'un pour l'héberger?
Modo↯ Aigle en quête de sa prochaine proie !
avatar



Nombre de messages : 4217
Age : 17 ans
Groupe : Basilic - Serdaigle
Caractère : Douce - Mystérieuse - Méfiante
Crédits : : Gifs ; Octobre + RegyChou, Avatar ; Izzie
Date d'inscription : 30/04/2008




Lyra Badenov

Modo
Aigle en quête de sa prochaine proie !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 03
MessageSujet: Re: Interrogatoire [PV LYra]   Jeu 25 Mar - 21:22

  • Il n’est pas trop tard, c’était ce qui raisonnait le plus dans ma tête à cet instant. Pas trop tard, ce qui signifiait que j’avais encore une chance que mon frère s’en sorte ? Qu’il voit autre chose que les ténèbres. Puis-je émettre le doute ? Néanmoins le regard persan de Maugrey sur moi, ne me le permettait pas. Comme si il avait un pouvoir assez occulte, ou je ne sais pas trop quoi, qui nous faisait empêcher de douter. Quoiqu’il en soit, jusqu’à maintenant (et j’étais plutôt fière de moi) je n’avais eu en aucun cas à mentir. Si bien comment voulez vous que je mente ? Je ne pouvais rien dire en mensonge concernant mon frère en tout cas ! Je ne savais rien. Je ne l’avais pas vu depuis longtemps et il me manquait certes. Je ne savais même pas s’il était encore en Angleterre ou bien s’il était rentré dans nos comtés moldaves. Oh il aurait pu être capable. Je reprenais doucement mes esprits, pour pouvoir me dire qu’il avait encore une chance, c’était Torben, il restait mon grand frère, et mon modèle… Quoique, modèle je n’étais pas trop persuadée que mes parents apprécient le modèle qu’il promulguait…

    « Si vous le dites, je ne peux que vous croire, vous connaissez la justice de votre pays après tout. »

    Ce que je venais de dire, n’était pas totalement dénué de sens après tout. Il devait connaitre mieux la justice anglaise que moi qui connaissait à peine celle de mon pays au final. Il travaillait dedans. Il était auror après tout, il devait connaitre son métier et l’homme devant moi avait un âge assez avancé pour travaillé depuis un moment dans le domaine (et je ne dis pas qu’il est vieux !).

    Il devait avoir peut être l’âge de mon père. Peut être un peu plus vieux quand même. Je ne savais pas exactement. J’essayais de penser à mon père justement, quel comportement il aurait pu avoir face à ça. Il aurait certainement répondu qu’une fille de 16 ans n’avait rien à faire ici, à se faire interroger à propos de son frère ! J’aurai aimé que mon père soit là, il n’y aurait pas ces ennuis là… Jamais nous n’en serions là, jamais nous n’aurions été en Angleterre, jamais nous aurions du aller ici. Parce que nous serions encore avec mes parents.

    Maugrey me demandait encore des informations, j’essayais de réfléchir où est ce qu’il pouvait être. Et il m’aurait semblé logique qu’il soit en Moldavie, après tout, pour fuir le pays qui le recherchait pour ça, il aurait pu prendre directement la direction de l’étranger. Mais chez qui ? Nous n’avions plus de maison, plus rien…

    « Je ne connais pas ceux qui étaient avec lui l’été dernier. Mais nous avons perdu beaucoup d’amis il y a un an et demi dans la destruction de notre village. Il y aurait bien une Moldave que je connais, mais je ne sais pas, elle était en Angleterre récemment, Jana Pfeiffer… C’est son ex. Après, peut être des amis sur Chisinau, je ne sais pas… Mais s’il est de retour en Moldavie, il doit être à Chisinau je pense. En Angleterre, je ne vois personne qui va l’héberger. »
Ministère↯  Protecteur en chef
avatar



Nombre de messages : 163
Date d'inscription : 10/08/2009




Alastor Maugrey

Ministère
Protecteur en chef


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour ::
Bonus: + 04
MessageSujet: Re: Interrogatoire [PV LYra]   Ven 26 Mar - 20:56

[HJ : je considère que cet interrogatoire se passe avant celui de Jana ^^]


    Je sentais que je brûlais, et que j’avais presque réussit à convaincre la jeune femme. Si j’arrivais à me mettre la sœur du suspect dans la poche, alors l’enquête pourrait progresser à pas de géant. Déjà à la base, cela me permettrait d’avoir des infos. Ca avait l’air anodin comme ça, mais même si elle pourrait me rancarder sur l’endroit où trouver Badenov, elle pourrait toujours apporter des éléments à l’enquête, notamment sur le plan psychologique de son frère. Il allait sans dire qu’interroger Lyra Badenov était primordial… Je faisais ce que je pouvais en tous cas, et pour me comporter en adéquation avec notre code de déontologie, mais aussi pour pouvoir avancer. Car pour l’instant, nous n’avions rien. Et si nous n’avions rien, ça allait très vite sentir le sapin pour tout le monde. Il était clair que nous avions de sacrées responsabilités, déjà en temps normal mais encore plus depuis l’attaque de Gringotts. Si on échouait dans notre mission, alors tout le monde en pâtirait, pas seulement notre carrière ou un ou deux innocents.


    Lyra Badenov venait de marquer son assentiment à la poursuite de l’interrogatoire, j’en étais persuadé. Elle avait fait en sorte de me faire comprendre que ce marché lui allait ; j’en étais certain. En même temps, c’était sans doute la meilleure chose qu’elle pouvait faire, et pour elle, et pour son frère. Elle n’avait plus trente six options, de la faute de son inconscient de frangin. Quand je pensais à tout ce qu’avait traversé la serdaigle, et ce qu’elle était encore obligée de subir après tout ça, je me sentais un peu écoeuré. Pas de veine, vraiment pas de veine.



    Si vous coopérez, je vous assure qu’on en arrivera à ce résultat. Vous méritez bien ça.


    J’avais d’ailleurs la confirmation que Lyra coopérait, puisqu’elle commençait à me donner enfin des informations. Elle m’avança qu’elle ne connaissait pas les camarades de Torben, sous entendu à la guerre. Elle n’avait pas prononcé ce mot, mais je savais qu’elle parlait de cela. A moins que Badenov aie eu d’autres activités l’été dernier, je pouvais être sûr de ma réponse…D’après ce qu’elle me disait, je pouvais aussi supprimer sans doute les anciens amis de son frère, car beaucoup d’entre eux avaient été tués. Probablement pendant la razzia des goules sur leur village, dont l’horreur m’hérissait les poils à la seule pensée de ce qu’il s’était passé là bas. Elle me parla cependant d’une piste que je devais explorer, et qui me fit plisser les yeux. Jana Pfeiffer, Jana Pfeiffer… Où avais je déjà entendu ce nom ? Quoiqu’il en soit, cela faisait quelque chose de sérieux. Une ex petite amie qui se trouvait récemment encore en Angleterre. Il était clair que l’on ne pouvait pas faire plus mince, mais ça me semblait quelque chose de tout à fait valable. On pourra sans doute faire en sorte d’amener Mlle Pfeiffer ici, dès demain. Le temps de la retrouver. Oui, l’enquête allait maintenant pouvoir avancer, c’était quelque chose de certain. Mais Lyra ne voyait personne qui aurait pu l’héberger…


    OK, ce que vous me dites mérite vérification. Je pense qu’on fera venir Mlle Pfeiffer ici pour l’interroger, afin d’exploiter cette piste. Pensez vous qu’il y aie une chance pour que votre frère se soit tourné vers elle ?


    J’écrivais quelques mots sur mon calepin


    Maintenant, plus important, et je vous demanderais d’être véritablement honnête. Votre frère a-t-il cherché à se mettre en contact avec vous ou votre sœur depuis gringotts, d’une façon ou d’une autre ?
Modo↯ Aigle en quête de sa prochaine proie !
avatar



Nombre de messages : 4217
Age : 17 ans
Groupe : Basilic - Serdaigle
Caractère : Douce - Mystérieuse - Méfiante
Crédits : : Gifs ; Octobre + RegyChou, Avatar ; Izzie
Date d'inscription : 30/04/2008




Lyra Badenov

Modo
Aigle en quête de sa prochaine proie !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 03
MessageSujet: Re: Interrogatoire [PV LYra]   Dim 28 Mar - 10:54

  • Il m’assura que ça pouvait se dérouler dans la marche donnée, si je coopérais. Si je faisais coopérer aussi mon frère. Même si ce deuxième point me semblait un peu plus facile, j’étais prête à, à peu près, tout pour qu’il ne pourrisse pas à Azkaban jusqu’à la fin de sa vie. J’avais déjà perdu mes parents, mes amis, je ne comptais pas rajouter à cette liste Torben ! Même s’il ne mourrait pas, qu’il aille en prison relever à peu près de sa disparition en ce qui me concernait. Je ne savais même pas si j’allais avoir des nouvelles, en pleine cavale, devait-il être. Comment avoir des nouvelles, il n’était pas fou, il savait que je devais déjà être au ministère en train de me faire cuisiner pour savoir où il était. Mon frère pouvait peut être faire des choses débiles, mais là, responsable aussi dans sa nature de tuteur, je lui faisais confiance pour tout faire pour que je sois au courant, ou de presque rien. Je me retrouvais donc plus seule que ce que j’étais avant. Naïve, d’avoir cru que l’Angleterre aurait pu arranger nos ennuis, je voyais où ça nous emmenait désormais. Malheureusement… C’était exactement le mot.

    Je n’avais pas vraiment le choix, oh j’aurai bien pu refuser ce marché, et refuser la coopération aussi, mais j’étais aussi certaine que j’aurai pu être alors suspecte. Je ne savais plus vraiment comment réagir, d’où le fait que j’avais accepté ce fichu marché qui était le meilleur, si bien y avait deux solutions, soit marcher avec les aurors, soit être considérée comme suspecte de cacher des informations. Autant marcher avec les aurors au moins pour ces quelques points.

    « Je vous fais confiance. »

    Je venais de lui apporter l’information que Jana se trouvait ici en Angleterre et que si mon frère avait pu se tourner vers quelqu’un s’était vers elle. Je ne savais pas trop pourquoi, mais il lui faisait confiance. Néanmoins sa nature de protecteur, me laisser aussi supposer le fait qu’il ne lui avait pas donné tant de nouvelles que ça. Mais quand même. Il m’avait dit maintes et maintes fois que Jana n’était pas si mauvaise que ça, et que s’il était venu c’était pour lui. Alors pourquoi ne pas se tourner vers son ex-petite amie dans ces moments ? S’il avait été blessé, Jana aurait pu lui promulguer des soins, et tout encore. Je n’étais pas certaine que ce raisonnement par l’absurde total, soit concret, mais pour moi, à ce moment devant l’auror, il me semblait pour le moins plausible.

    « Oui, c’est la thèse la plus plausible qui me vienne à l’esprit. Jana est, je crois, employée à Ste Mangouste, et elle a aussi quelques notions de la médecine me semble-t-il. Donc elle aurait pu le soigner. Après cela n’est que supposition, mais c’est une possibilité qu’il se soit tourné vers elle. Si bien, je ne vois pas vraiment d’autres personnes vers qui il pouvait se tourner, ici en Angleterre. »

    Puis, il me demanda d’être honnête à propos des nouvelles qu’auraient pu me promulguer mon frère, à propos de son état, à propos de tout ce qu’il a fait peut être, à propos d’où il pourrait être. Je fis un signe négatif de la tête.

    « Depuis la banque, je n’ai aucune nouvelle de mon frère, concernant ma sœur, je ne crois pas non plus qu’elle en ait eu, ou du moins, elle ne m’a pas mise au courant. »

    [ HJ : J’ai reçu la lettre de Torben après l’interrogatoire Wink ]
Ministère↯  Protecteur en chef
avatar



Nombre de messages : 163
Date d'inscription : 10/08/2009




Alastor Maugrey

Ministère
Protecteur en chef


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour ::
Bonus: + 04
MessageSujet: Re: Interrogatoire [PV LYra]   Dim 28 Mar - 16:22

    J’avais visé juste. En même temps, je ne prenais pas non plus des risques énormes en misant sur l’amour que portait Lyra Raybrandt à son frère. Je ne connaissais pas beaucoup de frères et de sœurs capables d’abandonner l’un des leurs sans le défendre un minimum, ou au moins s’assurer qu’il n’arriverait rien à leurs proches. En quelque sorte, Lyra avait fait ce qu’il fallait d’un point de vue moral. Elle collaborait avec les autorités, c'est-à-dire moi, dans le but d’attraper un criminel particulièrement nuisible et redoutable. Et dans le même temps, elle s’arrangeait pour pouvoir tirer son frère de la merde dans laquelle il s’était mis. Si c’était pas de l’amour ça… Mais le fait était que j’avais enfin atteint mon but ; j’étais parvenu à me mettre ce témoin précieux dans la poche. Je n’en retirais nulle gloire et nulle satisfaction personnelle ; ce n’était pas comme ça que je me valorisais dans le travail. Pourtant, cela faisait du bien d’avoir enfin quelque chose à se mettre sous la dent, et l’affaire pourrait enfin avancer à pas de géants. Lyra Badenov me confirma donc sa confiance et son assentiment pour la poursuite de l’interrogatoire.


    Merci à vous, Mademoiselle. Grâce à vous l’enquête va pouvoir avancer, et j’ai bon espoir de vite retrouver votre frère.


    Je me rendais compte également que la jeune femme continuait de réfléchir à sa position. Elle réfléchissait à mon avis aux rapports qu’entretenaient cette Jana Pfeiffer et son frère. Mais une femme, voilà qui aurait effectivement pu conduire Torben a trahir. Serait ce pour autant cette moldave que Badenov avait secouru lors de l’attaque sur Gringotts ? Je ne savais tout simplement pas assez de choses sur Mademoiselle Pfeiffer pour pouvoir le dire. Mais cela me chagrinait d’un côté, de devoir diviser la piste. J’avais tellement cru que ce serait Krystel De Caprily, cette fameuse femme… Remarque, cela restait plausible. Mais avant d’entrer dans de nouvelles digressions, il me fallait des faits, ou plus d’informations. Il me faudrait donc encore cuisiner un peu Lyra Badenov, quitte à la froisser si besoin est. La sécurité de nos concitoyens devait être ma seule préoccupation.


    Lyra continua donc sur sa lancée, et compléta les informations dont elle disposait à propos de cette Pfeiffer. Je ne savais pas trop pourquoi, mais je sentais bien que la jeune Badenov n’aimait pas beaucoup l’autre moldave. Peut être une histoire compliquée entre Torben et elle ? Je gardais mes interrogations pour plus tard. Elle faisait également obliquer l’enquête vers cette Pfeiffer, plutôt que sur De Caprily. Cela ne me plaisait pas vraiment et allait à l’encontre de mon instinct. Pourtant, il y avait bien des chances que Badenov se soit tourné vers cette fille, vu comment Lyra en parlait.



    Employée à Ste Mangouste ? On vérifiera tout ça, soyez en sûre. Mais effectivement, je pense que la piste vaut la peine d’être suivie. Est-ce que vous pourriez m’éclairer sur la relation que ces deux jeunes gens entretenaient entre eux, sans omettre de détails ?


    Lyra me confirma ensuite qu’elle n’avait plus de nouvelles de son frère depuis la banque.


    Bien, je veux que si votre frère prend contact avec vous, vous en parliez à dumbledore ou à votre directeur de maison. Ils pourront me joindre, et ne tardez pas si votre frère vous approche. C’est notre chance la plus sûre de le capturer sans heurt.
Modo↯ Aigle en quête de sa prochaine proie !
avatar



Nombre de messages : 4217
Age : 17 ans
Groupe : Basilic - Serdaigle
Caractère : Douce - Mystérieuse - Méfiante
Crédits : : Gifs ; Octobre + RegyChou, Avatar ; Izzie
Date d'inscription : 30/04/2008




Lyra Badenov

Modo
Aigle en quête de sa prochaine proie !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 03
MessageSujet: Re: Interrogatoire [PV LYra]   Lun 29 Mar - 20:26

  • Ca aiderait à l’avancement de l’enquête, j’en étais persuadée, avoir la sœur du suspect numéro 1 de leur côté pour les aider à le retrouver ça aider. Je ne pouvais pas nier le fait que j’avais l’impression de trahir mon frère, une partie de moi-même me disait de ne pas me mêler de ça. Et si Torben était dans ma tête, j’étais persuadée qu’il me dirait de le laisser faire, qu’il savait ce qu’il faisait, et que j’étais beaucoup trop jeune pour m’objecter dans des affaires telle que ça. Et puis il y avait un autre esprit, une autre voix, qui me disait que l’homme devant moi avait raison. Je devais les aider. Au pire, mon frère pourrait me tuer une fois qu’il sera saint et sauf. S’il n’aurait pas été recherché, s’il n’avait pas cherché à se montrer, s’il avait fait ça dans la discrétion, tout aurait pu être tellement plus simple… Okay, je n’étais pas patte blanche dans toute cette histoire, néanmoins, je devais reconnaitre qu’à cet instant, il y avait une part de moi qui était encore du côté bénéfique, et une grosse part… Enfin, je m’embrouillais. A ce moment, la seule idée était d’aider mon frère à s’en sortir, on verra le bordélique esprit qu’était ma tête, un autre jour voulez vous ?

    Je lui souris quand il me dit qu’il avait bon espoir de retrouver un jour mon frère, et rapidement. Et que cette histoire allait au plus vite s’arranger. J’étais prête à prier ciel et terre, ne serait-ce que pour savoir qu’il aille bien. Lui & Hannah étaient les derniers membres de ma famille, il y avait de quoi, que je tienne encore un minimum à eux, et que je ne souhaitais pas les perdre. Tout était normal dans mon raisonnement ! On ne pouvait pas le nier. C’était peut être ce sens de la famille qui m’avait poussé à accepter le deal de Maugrey, pour que je puisse enfin être sure qu’il soit en sécurité. Quoique je ne savais pas vraiment ce que pouvait signifier sécurité dans ce beau pays qu’était autrefois l’Angleterre. Je ne m’étais pas en doute, la justice, je m’étais en doute plutôt les forces qui étaient autour. Si le Seigneur des Ténèbres avait réussi à mettre la main sur le dossier ou le truc qu’il cherchait, oui parce que même moi, je ne savais pas à quoi ça correspondait, et je ne voulais pas vraiment le savoir, et qu’en plus de ça, les aurors n’avaient absolument pu rien faire… Cela voulait dire qu’ils étaient face à quelque chose dont même moi, je n’imaginais pas l’ampleur.

    Il me demanda de l’éclairer à propos de la relation qu’entretenait Jana et mon frère. La bonne blague.

    « Ils sont sortis ensemble, jusqu’à ce que Jana aille voir ailleurs il me semble. Bref dès ce jour là, c’était un jeu de chat et de souris, à l’enterrement de nos parents, ou peu avant, ils se sont tous les deux beaucoup rapprochés, je suppose qu’ils ont toujours amoureux, ou du moins qu’ils entretenaient des liens étroits entre eux. Jana est revenue ici pour lui, j’en suis certaine, il m’a assurée de lui faire confiance et qu’elle était une bonne fille… Elle l’a suivie jusqu’en Moldavie pour la Guerre, et depuis je n’ai point de nouvelles, je sais juste qu’elle doit être encore en Angleterre, car elle a du revenir avec Torben, je suppose. En tout cas, je suis persuadée qu’ils sont très proches. »

    Comment ça je n’appréciais pas cette fille ? Normal elle avait brisé le cœur de mon frère, okay, j’étais peut être la petite sœur, mais en tout cas on ne brise pas les cœurs de ma famille. Donc autant que ses sentiments puissent être sincères (et encore je n’en étais même pas sure !) J’étais loin de lui faire confiance, ça c’était clair, net et TRES précis !

    « Je le ferais… » Finis je par dire à propos de sa recommandation des lettres de mon frère. Bien que je doute qu’il soit assez débile pour prendre contact avec moi et qu’il me donne un point de rendez vous près de Poudlard où je restais presque tout le temps.
Ministère↯  Protecteur en chef
avatar



Nombre de messages : 163
Date d'inscription : 10/08/2009




Alastor Maugrey

Ministère
Protecteur en chef


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour ::
Bonus: + 04
MessageSujet: Re: Interrogatoire [PV LYra]   Mar 30 Mar - 9:52

    Ca y était, je l'avais. J'avais la certitude que Lyra Badenov allait véritablement coopérer. Ce n'était plus une simple espérance ou une simple espérance, je savais qu'elle m'aiderait. En même temps, c'était son intérêt. Avec les changements qu'on murmurait aux alentours du bureau du directeur du département, les mangemorts n'allaient plus être à la fête. J'avais ouï dire qu'il y avait du remaniement dans l'air, et un changement de nos règles et de nos façons de faire. Si c'était le cas, j'étais persuadé que nous verrions nos pouvoirs et nos attributions élargis, peut être même durcis. Probablement même. J'étais d'accord avec ces prémices de modification de politique. Si on voulait avoir une chance de contrebattre les tentatives des mangemorts, il nous fallait plus de punch, plus de puissance. Les mangemorts étaient des cas exceptionnels, et devaient être traités avec des mesures tout aussi exceptionnelles. Infliger le baiser du détraqueur à un mangemort particulièrement vil et cruel n'était à mes yeux qu'une condition nécéssaire à un équilibrage des forces en présence. Avoir des sanctions essentielles et violentes était ce qu'il nous manquait pour empêcher les gens de rejoindre massivement les rangs des mangemorts. Savoir qu'on risquait gros en rejoignant des mages noirs aurait selon moi tendance à priver Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom de précieuses ressources et d'appuis. Mais ce n'était pas encore le sujet...


    Reportant mon attention sur la jeune femme, je notais rapidement les quelques informations qu'elle put me transmettre sur cette Jana Pfeiffer. L'idée selon laquelle les deux moldaves seraient sortis ensemble était intéressante, et la piste se réchauffait au fur et à mesure que la jeune femme me parlait. Il y avait effectivement de bonnes chances pour que Torben se soit tourné vers Jana. Mais si j'avais appris quelque chose dans le dossier du garçon, c'était qu'il se comportait régulièrement de façon totalement irrationnelle à première vue. Il était malin, et son parcours ne semblait avoir aucune forme logique et rationnelle. Comme s'il avançait à l'aveugle. Mais je savais qu'aucun être humain laissait au hasard l'opportunité de tout régir dans sa vie. Badenov devait avoir un but, et j'étais convaincu que la meilleure façon de l'attraper revenait à saisir son objectif. Tant qu'on ne saurait pas quel but il suivait, avoir l'espoir de l'attraper tiendrait de la gageure.


    Lyra me donna donc le profil de la relation qu'entretenaient Torben et Jana. Je ne ressentis pas le besoin de lui poser de nouvelles questions; elle fut relativement complète dans ses propos. Elle sous entendait qu'il y avait un lien affectif assez fort entre les deux jeunes gens. Je comprenais aussi que vu la nature de leur relation, s'ils n'étaient véritablement pas ensemble, ils se reposaient l'un sur l'autre, peut être même en couchant ensemble de temps à autres, ce qui devait sans doute affecter leurs liens. Je pensais avoir visé juste en résumant à tout ceci leur relation. Avec le temps et l'expérience, j'étais relativement capable de deviner les liens entre les individus.



    Merci pour ces précisions. Effectivement, avec ce que vous me dites, je vais explorer la piste autour de Pfeiffer. Je ne peux pas négliger qu'elle semble être un appui important de Badenov. Cependant je m'interroge. Savez vous ce que votre frère cherche, au fond? Il semble guidé par quelque chose, mais je ne vois pas quoi. Sa vengeance qu'il cherchait tant, il l'a eu en Moldavie n'est ce pas? Savez vous comment ça s'est passé là bas.


    J'hochais la tête quand elle me dit qu'elle ferait ce que je lui demandais.


    Et je vous en remercie, c'est important.
Modo↯ Aigle en quête de sa prochaine proie !
avatar



Nombre de messages : 4217
Age : 17 ans
Groupe : Basilic - Serdaigle
Caractère : Douce - Mystérieuse - Méfiante
Crédits : : Gifs ; Octobre + RegyChou, Avatar ; Izzie
Date d'inscription : 30/04/2008




Lyra Badenov

Modo
Aigle en quête de sa prochaine proie !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 03
MessageSujet: Re: Interrogatoire [PV LYra]   Ven 2 Avr - 19:28



  • Le temps était interminable, j’avais l’impression horrible de me dire que je ne sortirais jamais de ces 4 murs, cette pièce pour le moins rectangulaire. En plus sans aucun charme, bref, je n’aimais pas me trouver là. En plus pour parler de mon frère, et de sa lubie d’avoir rejoint les ténèbres. Je souris quand même à cet homme qui semblait pour le moins ravi, en même temps malgré ce que je pouvais dire de si peu intéressant à mon moindre avis, selon lui ça devrait être la mine d’or. La façon d’avoir des informations rapidement. Quoi de mieux, je pense qu’il pouvait être très heureux d’avoir trouvé une solution. En plus, prête à coopérer, il devait sauter presque de joie à l’intérieur de lui. En même temps, je serais surement dans le même état si j’étais auror et que j’étais en train d’interroger quelqu’un qui pouvait m’en apporter beaucoup ! Qui pouvait m’en dire tant, comme des relations à propos, ou des suppositions ! Oui je pense que je serais vraiment heureuse, voire joyeuse ! Surtout en ces temps là, peut être que les gens avaient peur & ils avaient de quoi. Mais en même temps, avoir peur du mal ou avoir peur du bien, je ne savais pas ce qui était le pire.

    Il m’assura qu’il allait poursuivre son enquête dans le sens de Jana, j’étais plutôt heureuse dans cette logique. Oui, s’il était chez quelqu’un, il devrait être vers Jana, c’était comme ça que je le voyais. Ni même une autre possibilité, Krystel ? Non, elle avait surement d’autres occupations que de le loger, elle devait s’occuper du décès de Julien et je pense que ça lui prenait assez de temps, à défaut de s’occuper en plus de cela un clandestin. Non, Jana restait l’une des personnes vers qui il pouvait se tourner selon lui, et s’il avait cherché quelque chose pour se loger ça aurait été là bas. Chez l’un des mangemorts ? Peut être aussi, mais je ne les connaissais pas, enfin rapidement de vue, Amycus, ou bien Severus, mais je ne pensais pas. Non Jana restait la meilleure des solutions que j’avais pu trouver !

    Il me demandait la chose qui me fit trembler, sa vengeance ce qu’il venait chercher. Comment se faisait-il que revenu de Moldavie où il était censé avoir assouvi sa vengeance, il avait prévu de retourner chez nous. Il voulait qu’on retrouve notre maison en Moldavie.

    « La vengeance, il était retourné en Moldavie dans le but de tuer les responsables de la mort de mes parents. En l’occurrence les goules. Quand je l’ai vu, en novembre me semble-t-il, il m’annonçait que nous allions retourner en Moldavie, qu’il n’avait aucune raison qu’on s’éternise ici et qu’il avait notre maison à reconstruire. A propos de ce qui s’est passé là bas… Il ne m’a pas raconté, et voir l’horreur qu’il se passe sur mon pays natal ne m’intéresse guère. Il ne m’a rien dit à propos de ça. En tout cas il est revenu plus apaisé que quand il est parti. Il avait ‘’accompli’’ sa promesse comme il m’avait dit… »

    Il me remercia pour finir…

    « Je vous en pries, c’est normal. »
Ministère↯  Protecteur en chef
avatar



Nombre de messages : 163
Date d'inscription : 10/08/2009




Alastor Maugrey

Ministère
Protecteur en chef


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour ::
Bonus: + 04
MessageSujet: Re: Interrogatoire [PV LYra]   Dim 4 Avr - 10:43

    L’entretien touchait à sa fin. Mentalement, tout en écoutant d’une oreille ce qu’avait à me dire la jeune moldave, je récapitulais toutes les informations que j’avais pu obtenir. Son frère n’avait apparemment pas essayé de la contacté, ni elle ni sa sœur. Lyra Badenov pensait qu’il était probable que Torben aie changé de camp s’il s’était rendu compte que la mangemorte blessée face à lui n’était nulle autre que Raybrandt. Je pensais bien qu’il avait du se passer quelque chose dans le genre. J’en étais presque persuadé. Mais je ne pouvais pas vraiment en être sûr en vérité. Tout cela nécéssiterait encore du temps, avant que je ne puisse exploiter correctement les différentes pistes qui s’offraient désormais à moi. D’autant que j’avais désormais de nouvelles informations à exploiter. D’abord, voir et interroger cette Jana Pfeiffer. Encore une moldave, travaillant à Ste Mangouste. Ancienne copine de Badenov, il semblait y avoir effectivement des chances pour qu’elle soit à son tour interrogée. Si jamais elle pourrait me mener à Badenov, ce serait une bonne chose. Je serais plutôt déçu que la piste se refroidisse du côté de Raybrandt, mais je faisais ce que je pouvais.


    Lyra Badenov me raconta donc ce qu’il se cachait derrière le comportement de son frangin. J’étais avide de ces histoires, car c’étaient elles qui me renseigneraient le plus sur l’homme qu’était Torben. Après tout, nous sommes tous jugés selon nos actes. Le moldave était donc revenu au payx pour assouvir sa vengeance. J’avais donc vu juste. Un type couillu, mais complétement cinglé si vous voulez mon avis. Ce qui m’étonnait le plus, c’était que ses décisions allaient à l’encontre des statistiques. Combien de fils qui avaient juré de venger leurs parents avaient finalement été jusqu’au bout ? Aucun, ou en tous cas très peu depuis que j’étais entré au bureau des aurors. Le temps guérissait toutes les blessures, même les plus profondes. Mais Badenov avait cultivé sa souffrance, l’avait embrassé et en avait fait une alliée terrible.


    Retourner en Moldavie ? Il semblait terriblement attaché à cette terre. C’était paradoxal d’être prêt à tout pour rejoindre un endroit qui n’était après tout que synonyme de souffrance, de haine et de combats. Mais Badenov l’était quand même. Je ne le comprenais pas encore aussi bien que j’aurais pu l’espérer. J’étais certain que moi en tous cas, je ne serais jamais capable de réhabiter dans un lieu empestant le malheur. Remarque, je n’avais personne dans la vie, ni famille ni amis. Alors je ne risquais pas grand-chose de ce côté-là. Badenov avait accomplit sa promesse ? Avait il été jusqu’au bout de sa vengeance ? Sa sœur ne semblait pas être au courant ; son frère semblait lui avoir délibérément caché ce qu’il s’était passé là bas. Il devait être plutôt protecteur. Mais alors, s’il avait accomplit sa promesse de vengeance, par quoi était il guidé aujourd’hui ? Il fallait impérativement que je trouve la réponse à cette question. Je finis par me lever, et à tendre ma main à la jeune femme.



    Bien, je crois que nous en avons terminé. Je vous remercie de votre coopération Mademoiselle Badenov. Si jamais nous avons des nouvelles, nous vous tiendrons au courant. Et si jamais nous avons besoin d’aide, nous compterons sur vous. Deux aurors vont vous escorter jusqu’à Poudlard…
Modo↯ Aigle en quête de sa prochaine proie !
avatar



Nombre de messages : 4217
Age : 17 ans
Groupe : Basilic - Serdaigle
Caractère : Douce - Mystérieuse - Méfiante
Crédits : : Gifs ; Octobre + RegyChou, Avatar ; Izzie
Date d'inscription : 30/04/2008




Lyra Badenov

Modo
Aigle en quête de sa prochaine proie !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 03
MessageSujet: Re: Interrogatoire [PV LYra]   Mar 6 Avr - 15:26

    Que ça prenne fin. Voilà ce que je souhaitais désormais. Oui il y avait eu différents stades, d’abord l’incompréhension, puis la coopération et désormais l’envie de m’en aller. Oui, bon j’étais une fille compliquée. Non, il n’était pas méchant Maugrey, au contraire, je pouvais le qualifier de sympathique, c’était en moi-même que je me sentais mal. Oui je l’aidais à retrouver mon frère, ou du moins je lui donnais des indices, des pistes à exploiter. Celle qui me semblait les plus plausible du moins. Mais je ne pouvais rien dire de plus, je n’en savais pas plus, j’étais complètement mise hors cette histoire, et connaissant Torben bien, ou du moins j’espérais assez bien le connaitre. Et puis, aussi, il pourrait me prendre pour une traitresse, ou je ne sais pas encore. Mais bon, sinon c’était eux, les aurors qui allaient tout faire pour le retrouver et je ne pense pas dans la douceur. Enfin en même temps, là, je ne savais pas si ça pouvait se faire vraiment dans la douceur. Vu comment tout était en train de tourner le monde. Tout le monde savait que c’était la panique, pour les sorciers, pour les moldus, pour TOUS ! Même pour les animaux j’étais sure que ce n’était pas calme. Désormais il fallait choisir le bon camp, et espérer ne pas avoir fait une erreur, ce qui en soit n’était pas simple à déterminer du premier coup. Je n’étais pas sure qu’on avait le droit à l’erreur en même temps.

    Petite naive que j’étais. C’était ce que devait penser la plupart des personnes qui me trouvaient, enfin qui me rencontraient. Je ne savais pas exactement quelle image que je donnais. Mais devant Maugrey, j’avais essayé de rester sérieuse, et le plus franche possible. J’avais tout apporté ce que je savais, pour Jana, pour la Moldavie. Même si l’horreur de la guerre me faisait frémir rien que de l’évoquer. Oui, j’avais envie de retrouver mes terres, ma ville natale, mon pays. Mais j’aurai souhaité le retrouver en paix, mais est ce que c’était possible ? Est-ce que la Moldavie serait en paix ? Je ne savais pas vraiment où j’allais continuer à vivre ? Enfin désormais, j’étais presque vouée à rester en Angleterre avant un petit moment. Je n’allais pas y retourner seule non plus !

    L’auror me congédia, en m’annonçant la fin de cet entretien. Enfin. Si bien que lui dire de plus, je lui avais tout dit concernant mon frère, je n’allais pas faire plus étalage de ma vie privée. Tout le reste était tout simplement inutile. A quoi bon savoir… Nan en fait, je n’avais plus rien à lui apporter. Et c’est ainsi que se termina notre entretien. Lui adressant un sourire tout en me levant, je lui serrai la main :

    « Merci à vous. »

    Puis, je sortis de la salle, prise en charge presque aussitôt par deux aurors qui me reconduisent à l’école. Une seule envie retrouver ma sœur ainée désormais…







Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Interrogatoire [PV LYra]   



Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum