Page Facebook  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Rp Défis Pieter&James   Mar 29 Déc - 14:27

Ainsi, Monsieur Pieter Von Keller avait décidé de prendre le célèbre James Potter en exemple pour passer l'envie à tous les élèves de bavarder. Eh bien il avait très mal choisi son bouc émissaire, car le jeune homme avait la rancune tenace. Et depuis l'épisode du cours de Défence Contre les Forces du Mal, il mijotait sa revanche. Il avait prévu d'accomplir ça en compagnie de son Sirius chéri, mais le très cher cabot avait eu la bonne idée de se faire coller toute la semaine... Et après que James soit allé s'époumer plus d'une demi-heure dans le bureau de la vieille MacGo, on lui avait gentimment appris que s'il avait le pouvoir de distribuer des retenues, il n'avait malheureusement pas celui de les retirer. Dommage. Patmol devrait purger sa peine, et la Salle des Trophées resplendirait comme un sous neuf à la fin de la semaine. En attendant, le jeune Potter se retrouvait tout seul pour faire sa petite blague façon Maraudeur. Remus avait refusé tout net, prétextant des devoirs en compagnie de Marlène... et James n'avait pas eu envie de proposer à Peter, qui n'aurait pas été d'une grande aide de toutes façons.

Il se retrouvait donc dans la Grande Salle, un peu après 23h. Il n'en avait rien à foutre du couvre-feu, lui. Il était Préfet-en-chef, lui. Il avait prévu de ridiculiser Monsieur Von Keller devant l'école entière, puisque le charmant professeur avait jugé opportun de s'en prendre à lui devant toute la classe. Oeil pour oeil, dent pour dent. James avait fait le détour rituel par Zonko, et avait également été fouiller dans la réserve personnelle des Maraudeurs, qui restait planquée bien tranquillement dans le passage de la Sorcière Borgne. Et il était arrivé devant la table des professeurs, équipé de verre mordeur, assiette sauteuse, couverts agressifs, et autres coussins péteurs. Quand il rendait la monnaie de sa pièce à quelqu'un, il n'oubliait jamais les intérêts.

Tranquillement, sûr de n'être dérangé par personne à une heure si tardive, il débarassa l'assiette et les couverts de Pieter, et les remplaça par ses gadgets farceurs. Un petit tour de magie, et ils étaient tout semblables aux originaux. Le professeur n'y verrait que du feu. Très fier de lui-même, le Gryffondor s'amusa quelques instants à tester ses objets. Il évita deux fois de se faire croquer le doigt par le verre, éclata de rire lorsque l'assiette, dans laquelle il venait de poser une patacitrouille qu'il avait dans la poche, sauta et se renversa sur ses genoux. Puis il passa une bonne minute à essayer de reposer le couteau et la fourchette sur la table après qu'ils aient essayé de l'attaquer. Suite à quoi il s'attaqua au clou final du spectacle. Il saisit le bon vieux coussin péteur qu'il avait posé sur la table, devant lui, et le porta à sa bouche pour le gonfler. Il avait déja hâte de voir la tête qu'aller tirer Von Keller au petit dej' demain matin. Il en riait d'avance.

Le ballon aux lèvres, il entendit des pas résonner dans le silence de la Grande Salle. Et merde, lui qui se pensait seul ! Sûrement l'un de ces Aurors surentraînés qui surveillaient l'école nuit et jour... James les admirait, mais ils lui tappaient tout de même sur le système. C'était vachement plus dur d'organiser des sorties nocturnes, maintenant ! Le jeune Potter se retourna donc, oubliant de cacher son coussin péteur, qui pendait misérablement sur son menton. Et il le regretta amèrement lorsqu'il découvrit qui lui faisait face.
Professeur↯ Non, ne me visez pas avec vos baguettes !
avatar



Nombre de messages : 184
Age : J\'arrive...
Groupe : Bad or not bad?
Caractère : Bad too
Date d'inscription : 04/11/2008




Pieter Von Keller

Professeur
Non, ne me visez pas avec vos baguettes !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 10/15
Libre pour ::
Bonus: + 01
MessageSujet: Re: Rp Défis Pieter&James   Mar 12 Jan - 21:48

    Il était tard. Corriger des copies, encore et encore. Tel était le maître mot. On ne pouvait pas dire que je chômais depuis que j'avais été embauché à Poudlard en temps que Professeur de Défense Contre les Forces du Mal. De prime abord, j'avais cru comprendre que le travail était tranquille, et n'avait pas pu m'empêcher de me satisfaire de la situation; Dumbledore m'avait offert la planque idéale, sans compter qu'il m'offrait également une coquette somme pour mes services. Je n'avais pas refusé, et je m'en félicitais chaque jour que Merlin faisait. Merlin... Ou quelqu'un d'autre! Repoussant du mieux que je le pouvais mes souvenirs, je me reconcentrais sur ma tâche. Eduquer. Corriger. Enseigner. Corriger... Un cycle continu, qui régissait aujourd'hui ma vie. Moi qui n'avait toujours connu que répétitions et représentations, je n'étais pas trop dépaysé par ce que je faisais en quelque sorte; il s'agissait du même genre de rythme; levé aux aurores, matinée et après midi bien occupées, et soirées tardives... En regardant ma montre, je me rendais compte que cela faisait trois heures que je corrigeais ces copies. Inutile de préciser que les meilleurs étaient toujours les mêmes; bien que je notais une amélioration de certains autres. Etre professeur avait un autre bon côté; découvrir et développer des talents...


    Je n'avais par exemple pas à apprendre grand chose à Lily Evans, les quatre trublions qui se nommaient eux mêmes les maraudeurs, ou cette hermione Granger. Tous semblaient déjà très avancés sur le programme, et seraient sans nul doute déjà capable de passer leurs ASPIC sans coup férir. D'autres en revanche, peinaient à progresser. Pettigrow était l'exemple type. Enfin, d'autres ne cessaient de s'améliorer, dont de nombreux gryffondors. D'après ce que j'avais compris des bruits de couloir; il s'agissait pour beaucoup de nés-moldus ou de sangs mêlés, qui se préparaient sans doute au mieux à assurer leur sécurité face à ce qui les attendait dehors. Ce Seigneur des Ténèbres et ses sbires... Ils terrorisaient tout le monde. Ils avaient tué plusieurs personnes, assassiné en plein bal de noël de Poudlard et tenté un attentat de grande ampleur contre le Ministre. Moi, ils m'intriguaient. Je pratiquais les arts sombres depuis bien longtemps, mais je n'avais jamais vu autant de mages noirs rassemblés sous la même bannière; leur chef devait être terriblement puissant ou charismatique pour s'en sortir avec cette meute de tueurs, de terroristes et de bandits.


    Laissant tomber ma plume en soupirant, je me rendais compte que cela faisait plusieurs minutes où je m'échinais à lire et relire le même passage de la copie de marlène Mc Kinnon sans rien y comprendre. Je laissais mon esprit s'éloigner un peu trop de mes priorités, et je décidais de faire une pause. Mc Kinnon méritait plus d'attention que je venais de lui en offrir jusqu'ici. Me levant de mon bureau, je décidais d'aller manger. J'allais arriver formidablement tard, et je me demandais si à cette heure ci il y aurait encore quelque chose à la grande salle. Je ne m'étais jamais posé de question quant à l'heure de fermeture. Décidant qu'il valait mieux que j'aille voir par moi même, je cheminais seul dans l'obscurité. Mais au bout d'un certain temps de marche, presque arrivé aux portes de la Grande Salle, j'entendais du bruit à l'intérieur. De toute évidence, les lieux étaient fermés et il me faudrait aller jusqu'aux cuisines... Mais j'entendais tout de même du bruit à l'intérieur. Tirant ma baguette, je m'avançais lentement vers la table des professeurs. Je remarquais qu'un jeune homme se tenait devant ma place et semblait y trafiquer quelque chose. Je me sentais m'énerver, et je sentais mes vieilles formules me remonter à l'esprit...


    je revoyais ces policiers qui me frappaient et me menottaient. Je revoyais cette garce qui m'avait balancé. Je revoyais le visage de celle que j'avais tué, après qu'elle m'eut aidé à m'échapper. Je ne laisserais pas d'autres fouineurs me détruire la vie, si jamais c'était ce qui était en train de se passer. M'avançant encore, le jeune homme finit par se retourner, et tout sentiment de méfiance s'envola aussitôt. Je restais coi l'espace d'un instant, avant de partir d'un grand rire en remarquant qui je venais de découvrir, et en train de faire quoi.



    Ah Ah Ah! Potter! Vous êtes totalement ridicule mon pauvre garçon, avec tout cet attirail! Pfrrrt ridicule! Je savais bien que j'avais froissé votre égo, mais de là à vous inciter à me faire ça...


    Je ne savais même pas à quoi servait la majorité de tous ces objets, mais il était clair que Potter n'était pas venu là pour faire de la dentelle. Riant de nouveau en voyant la tête de mon élève, je ne pouvais m'empêcher d'en profiter. Rire était rare, chez moi.


    Ah, je vous remercie Potter. Cela faisait bien longtemps que j'avais rien vu d'aussi comique. Ca sert à quoi, ça? dis je en montrant le bout de plastique que le jeune homme avait été en train de gonfler.
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Rp Défis Pieter&James   Mer 20 Jan - 9:26

James prévoyait sa blague depuis plusieurs jours, et il avait pris grand soin de choisir un soir et une heure où il savait la Grande Salle vide. Il se moquait qu'on sache qu'il était l'auteur de cette farce, au contraire, il le souhaitait même. De toutes façons, il était certain que Von keller, aussi stupide qu'il pensait qu'il était, le devinerait sans problème. Son attitude en classe avait été éloquente. Mais le Gryffondor n'avait pas envie que quelqu'un le dérange dans son activité favorite. Et encore moins si ce quelqu'un était en mesure de le punir. C'est pourquoi il s'était relevé si brutalement lorsqu'il avait entendu des bruits de pas. Il n'avait pas suffisamment surveillé la carte des Maraudeurs, trop occupé qu'il était à disposer ses petits pièges. Lorsqu'il se retourna, il en avait totalement oublié le coussin péteur qu'il était en train de gonfler, qui pendait sur son menton.

Cette vision sembla amuser le nouveau venu, qui n'était autre que la victime de la blague du jeune Potter. Von Keller éclata de rire, ce qui ne fit que mettre en rogne l'élève. Non mais, il se prenait pour qui celui-là ? Alors comme ça, c'était lui qui était ridicule ? Sentant la colère monter, le jeune homme retira le coussin péteur de sa bouche, et le serra entre ses doigts. Allez, calme-toi, c'est un professeur tout de même, tu n'as ni le droit de l'insulter, ni de l'attaquer. Seulement ce type était tellement arrogant et insupportable que le Gryffondor avait bien du mal à se retenir de le frapper. Ou de lui balancer toutes les insultes qui lui venaient à l'esprit. Serrant les mâchoires, il s'inscita au silence. Ce serait toujours mieux que s'il ouvrait la bouche, de toutes façons. Il ne pouvait par contre s'empêcher de le fusiller du regard. Ce mec était vraiment un con de première catégorie.

Les yeux du Gryffondor suivirent la direction indiquée par le doigt du professeur, et il comprit qu'il parlait du coussin péteur. Qu'est-ce que ça pouvait bien lui faire ? Et puis, s'attendait-il vraiment à ce qu'il réponde ? James fourra l'objet dans une poche de sa robe.

-Rien qui vous regarde, professeur. Mais si vous avez vraiment envie de savoir à quoi sert tout ce que j'ai pu préparer ce soir, vous n'avez qu'à venir prendre votre petit déjeuner comme d'habitude, demain matin. Et vous verrez bien.

Le Gryffondor était une tête brûlée, et ses parents avaient plus d'une fois reçu une lettre de MacGonagall les informant que leur fils était régulièrement insolent avec ses professeurs. James n'avait pas peur de Von Keller, ni des pouvoirs que son poste lui octroyait. Il ne se laissait marcher sur les pieds par personne, et il laissait encore moins les gens se moquer de lui. Cet idiot de prof avait eu la mauvaise idée de le ridiculiser devant tous ses camarades, il ne fallait pas qu'il s'attende à ce que James se comporte en bon premier de la classe, impressionné par la puissance magique de son enseignant. Parce qu'il fallait pas déconner non plus, ce type n'était qu'un pauvre prof de rien du tout, et en plus de ça, avant il n'était qu'une espèce d'intermittant raté. Alors qu'il ne fasse pas le fier, parce que lui, James Potter, se battait pour protéger les débiles comme lui, il s'était battu contre Voldemort en personne et l'avait même fait mettre genoux à terre.
Professeur↯ Non, ne me visez pas avec vos baguettes !
avatar



Nombre de messages : 184
Age : J\'arrive...
Groupe : Bad or not bad?
Caractère : Bad too
Date d'inscription : 04/11/2008




Pieter Von Keller

Professeur
Non, ne me visez pas avec vos baguettes !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 10/15
Libre pour ::
Bonus: + 01
MessageSujet: Re: Rp Défis Pieter&James   Sam 23 Jan - 13:31

    Je sentais la colère et la haine irradier littéralement de Potter. Visiblement, il n'était pas très content de me voir ici. A son regard furieux et ses manières brusques, je l'identifiais aisément comme un gosse capricieux. C'était ce qu'il semblait être. Ca allait souvent de pair avec le statut de « beau-gosse-qui-trompe-la-mort » du collège. Moi, ça me faisait bien rire en fait. Il était ridicule, et la vision de James Potter, le beau, le grand, avec un drôle de truc en baudruche entre les lèvres, me ferait sans doute rire pendant encore un bon moment. Un moment, je crus presque que le jeune homme allait s'en prendre physiquement ou magiquement à moi. Mais il semblait se reprendre. Se forcer à garder contenance devant moi alors que dans ses yeux dansait la plus terrible des colères. Je ne pouvais m'empêchais de pouffer de rire littéralement en voyant la façon dont Potter avait de cacher l'objet de ma curiosité. Il était puéril, mais amusant. Et je me plaisais à le voir tourmenté et gêné par la situation. On ne change pas les vieilles habitudes...


    D'un ton acide, le jeune homme me répondit en gros d'aller me faire voir. C'était dit d'une manière qui se voulait à l'extrême limite de la politesse et de la discourtoisie. Cela me fit sourire. Me frotter à un jeune adolescent, presque un homme, ne me faisait pas peur. J'avais affronté bien pire dans ma vie qu'un James Potter à la fierté blessée. Un frisson me parcourut l'échine quand je me souvenais des policiers et des gardiens de prison. Oui, j'avais connu pire. Potter continua de me braver, ne m'expliquant absolument pas à quoi servait tout cet attirail. Il me mit même au défi de tester le lendemain matin son attirail devant tout le monde. Ignorant un moment le garçon, je me plaçais de l'autre côté de la table, inspectant tout l'attirail qu'avait déployé le gryffondor pour me ridiculiser. Le verre me semblait étrange. Je murmurais quelques paroles en pointant ma baguette droit dessus. Le verre se contracta et mordit. Sans doute pour chiper la main de celui qui se serait fait prendre. L'assiette quant à elle fit un bond de plusieurs dizaines de centimètres quand je lui demandais de me révéler à quoi elle servait. Les couverts me semblaient eux aussi suspects; je sentais qu'ils avaient été aussi l'objet d'un sort quelconque. Me retournant face à Potter, je le toisais désormais avec sérieux.



    Ce que vous avez voulu faire est très grave, Mr Potter. Mais parce que vous êtes un élève doué et que Dumbledore semble vous estimer, je ne lui soufflerais mot de votre attitude. En fait, je ne l'ébruiterais à personne. Ni à vos camarades, ni à vos professeurs. Je vais considérer cela comme un simple faux pas de la part d'un élève brillant. Un élève brillant qui va se reprendre. Néanmoins, j'écrirais à votre père, et lui raconterais ce qu'il s'est passé. J'estime que si quelqu'un doit être au courant, ce serait bien lui. Êtes vous d'accord avec cette sanction, Mr Potter?


    Je savais que je lui faisais une fleur, en même temps que je lui faisais un coup bas. Je lui évitais les remontrances du directeur, les sanctions administratives et autres retenues. Mieux encore, je lui épargnais la honte de l'échec devant ses camarades et surtout, devant ses meilleurs amis. En quelque sorte, je lui sauvais la face. Mais je ne comptais pas le laisser impuni, et son père recevrait le rapport détaillé de ce que je venais d'observer. Je savais que Potter me détesterait sans doute encore plus que si je l'avais puni sévèrement, mais je n'avais pas l'intention d'entrer dans son petit jeu...[/justify]
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Rp Défis Pieter&James   Dim 24 Jan - 19:13

James aurait pu frapper Von Keller, tellement il le détestait en cet instant. Son insupportable rictus, son insupportable suffisance. Le Gryffondor l'aurait volontiers remis à la place qui était la sienne, s'il n'avait pas eu ne serait-ce qu'une infime conscience des conséquences. S'attaquer à un professeur était très grave, et il risquait au moins l'exclusion pour ça. Or il n'avait aucune envie de se faire renvoyer de l'école pour un débile dans le genre de cet acteur. Lui lançant un regard méprisant, le Maraudeur lui répondit poliement d'aller se faire voir lorsqu'il lui demanda à quoi servait son attirail. Croyait-il franchement qu'il allait tout balancer comme ça ? Un artiste ne livre pas les secrets de son art au premier venu, surtout si celui-ci est un clampin. Dommage pour lui, Von Keller avait tout du parfait clampin.

Le jeune homme se retourna pour regarder le professeur tester les objets. Il constata, dépité, que l'homme n'avait eu besoin de toucher à rien pour découvrir quels maléfices avaient été mis en place. Sa blague était donc un fiasco total. Car à présent, Von Keller allait être plus prudent, sachant pertinement qu'une mauvaise blague l'attendait quelque part. Le Gryffondor plongea son regard dans celui de son professeur tandis qu'il lui faisait la moral. Pensait-il que parce qu'il ajoutait "élève brillant" à la fin de toutes ses phrases, la pillule passerait mieux ? Il avait tord. Il avait eu tord de se faire un ennemi de James Potter, car le jeune homme n'abandonnerait pas tant qu'il ne se serait pas vengé. Probablement était-il pueril, mais il n'en avait rien à faire. Il s'était promi de faire regretter ses actes à cet idiot, et il le ferait. Sirius était prêt à l'aider, Anna aussi probablement.

Il écouta la sanction sans aucune once de peur. Ses parents devaient déja avoir une collection de lettres en provenance de Poudlard, racontant ses méfaits, et les plaintes des professeurs. Il était un Maraudeur, et depuis l'âge de treize ans, il faisait tourner ses professeurs en bourrique. Alors son père ne s'étonnerait pas d'un nouveau courrier tel que celui que Von Keller allait envoyer. Et James ne craignait nullement la fureur de ses parents. Il recevrait peut-être une beuglante, peut-être pas. Sa mère s'y opposerait, et son père savait bien que ça ne changerait rien. Alors à quoi bon s'essouffler ? Un petit rictus méprisant étira les lèvres du Gryffondor. Il détestait tellement l'homme qui se tenait en face de lui qu'il se moquait des limites qu'il ne devait pas franchir.

-Faites ce que vous voulez, professeur. Ca n'a aucune espèce d'importance. Faîtes attention à vous, Poudlard recèle de pièges, et on n'est jamais à l'abris d'un mauvais coup.

Effectivement, James aussi pouvait s'avérer insupportable. Il était d'ailleurs plutôt doué dans ce domaine. Il avait menacé tellement de camarades dans sa jeune vie que c'était devenu une habitude. Et, comme il épprouvait de grandes difficultés à considérer Von Keller comme autre que de la vermine, il n'avait aucun soucis de conscience à le menacer lui aussi. Probablement que ça ne lui plairait pas, mais c'était assez marrant. Au diable les conséquences, James était presque intouchable. Dumbledore ne le renverrait jamais, il en était conscient. Car s'il disait adieu à Poudlard, il disait également à l'Ordre du Phénix et à Lily... Or dans le futur, il n'avait rien quitté de tout cela. Pieter pouvait le menacer de toutes les sanctions possibles, ça ne le touchait pas.

Décidant de jouer la carte de l'insolence jusqu'au bout, il sortit le coussin péteur de sa poche et le porta à nouveau à ses lèvres, une lueur moqueuse dans le regard. Soufflant légèrement dedans comme s'il allait le gonfler, il tourna les talons dans l'intention de quitter la salle. Au moins, si Von Keller doutait de ses menaces, il ne le pouvait plus à présent.
Professeur↯ Non, ne me visez pas avec vos baguettes !
avatar



Nombre de messages : 184
Age : J\'arrive...
Groupe : Bad or not bad?
Caractère : Bad too
Date d'inscription : 04/11/2008




Pieter Von Keller

Professeur
Non, ne me visez pas avec vos baguettes !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 10/15
Libre pour ::
Bonus: + 01
MessageSujet: Re: Rp Défis Pieter&James   Mar 26 Jan - 18:05

    Amusant. Le jeune homme irradiait de haine pour moi. Ce sentiment, cette vive émotion, semblait couler de la peau de Potter pour m'atteindre. Je m'en repaissais presque. Je n'avais jamais craché sur mes anciennes pratiques, et je sentais bien que James ferait un cultiste parfait. Mais je n'avais pas envie de compromettre ou ma position au sein de Poudlard, ou de compromettre ma sécurité. Après ce que j'avais connu, il était évident que je n'avais pas la moindre envie de recommencer à vivre dans la terreur des autorités. Ou dans la terreur de quoi que ce soit d'ailleurs. J'estimais que les épreuves douloureuses de ma vie devaient rester derrière moi. C'était pour cela que je ne relevais pas la haine de Potter. Je ne cherchais pas à la modeler à mon avantage, et je ne cherchais pas non plus à le braquer encore plus. Ou si peu. Après tout, je n'avais franchit aucune limite. Lui au contraire, en fouler négligemment des tas à chaque pas qu'il faisait, à chaque bouffée d'oxygène qu'il prenait.


    Mais je n'aimais pas la façon dont il me regardait, je devais bien l'avouer. Je n'avais absolument pas pour habitude qu'on se montre si désinvolte avec moi; En réalité, c'était tout l'inverse. J'avais plutôt l'impression qu'il se foutait royalement de ma gueule. Ce n'était pas qu'une impression de fait; il était clair qu'il se jouait de moi. Potter était donc un imbécile présomptueux doublé d'un crétin arrogant. Mais je comptais sur le courrier que j'enverrais à son père pour calmer le jeu. Au pire, je trouverais bien un moyen qu'il ravale ce rictus arrogant et méprisant, et qu'il se prenne en main. Je n'aimais pas voir le talent jeté par les fenêtres, et même chez quelqu'un comme Potter, cela ne me plaisait guère. Les menaces à peine voilées de Potter ne me faisaient pas peur. J'avais affronté bien plus dangereux qu'un élève dont les blagues vaseuses avaient été éventées. Il allait quitter la salle, et je le laissais faire. Autant lui laissait le peu de dignité dont il pouvait encore profiter après l'échec de ce soir.



    - Je vous retourne vos mises en garde si bienveillantes, Mr Potter. Poudlard recèle encore quelques surprises, même pour quelqu'un tel que vous.


    Soupirant, j'avais toujours faim... Et je n'avais toujours rien avalé!





[HJ: je pense qu'on peut clore ce défi, qu'en penses tu? Et aller poster dans la rubrique appropriée, pour voir pour d'éventuels gains :p]
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Rp Défis Pieter&James   Ven 29 Jan - 9:23

James jouait avec le feu. Il se comportait comme s'il n'avait qu'une envie : mettre Von Keller en rogne, et le forcer à le punir. Il était insolent, arrogant, menaçant même dans ses paroles. Il se moquait du statut de professeur de l'homme qui lui faisait face. Il se moquait de sa puissance magique supérieure à la sienne, de l'autorité qu'il aurait dû avoir sur lui. Il se moquait de lui totalement. James était le roi de ce Château, et ce petit comédien ne pourrait jamais rien y changer. Il pouvait le punir, il recommencerait. Il pouvait le dénoncer à Dumbledore, il n'y aurait pas de sanction. Il pouvait écrire à son père, il n'y aurait pas de remontrance. Que croyait-il ? Que quelqu'un viendrait remonter suffisamment les bretelles du Gryffondor pour qu'il se calme ? Il espérait en vain. Le seul qui avait de l'emprise sur lui, Dumbledore, ne le punirait jamais assez fort pour que ça lui fasse peur. Il ne pouvait être exclu de Poudlard, alors il pouvait faire ce qu'il voulait.

Et que Von Keller s'estime heureux que la blague de James n'ai pas fonctionné. Il pouvait se féliciter ce soir, mais il se mordrait les doigts demain. Car le grand Sirius Black, maître des mauvais coups, allait être mis sur le coup. Et là, le professeur allait regretter de s'en être pris à un Maraudeur. Furieux d'avoir été pris sur le fait, le jeune Potter ne s'en montrait que plus détestable. Il ne présentait pas la moindre once de remords, et préférait être collé pour un mois plutôt que de céder du terrain face à cette tâche. Jouant la carte de l'arrogant détachement, il déclara qu'il n'en avait rien à foutre de la sanction que Von Keller pourrait lui coller. Et il lui conseilla de faire attention à lui, une mauvaise blague était bien vite arrivée à Poudlard. Pour appuyer ses mots et ne laisser aucun doute quant à ses intentions, il sorti le coussin péteur de sa poche, et le porta à ses lèvres. Après un regard à la fois malicieux et méchant au professeur, il tourna les talons et s'apprêta à sortir de la Grande Salle.

Le professeur ne chercha pas à le retenir, mais pris la parole une dernière fois. Riant d'un air moqueur devant ses menaces, le Gryffondor se tourna une nouvelle fois vers lui. Il ne le craignait nullement. Von Keller n'était le maître quand dans l'espace confiné de sa salle de classe. En dehors, c'était James qui régnait. D'autant plus que si l'un des deux risquait véritablement le renvoi, c'était bien le professeur. James sourit d'un air goguenard à cet imbécile, et effectua une petite salutation à la manière d'un comédien. Suite à quoi il tourna les talons et sorti de la salle, pour rejoindre son dortoir. Il se réjouissait, parce que la guerre venait d'être déclarée, et il n'aurait de cesse tant qu'il ne l'aurait pas gagnée. Et puis, Von Keller était prof de Défence Contre les Forces du Mal... Et la malédiction de le louperait pas. A la fin de l'année, d'une façon ou d'une autre, il ne serait plus là. L'année dernière, Keith Glace était bien mort...


[Ca marche Pieter ! ]







Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Rp Défis Pieter&James   



Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum