Page Facebook  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Dans l'ombre de la Sorcière Borgne    Ven 4 Avr - 20:19

James était un Maraudeur. Et comme tout bon Maraudeur, il connaissait chaque recoins de Poudlard. Il connaissait le Château comme sa poche, surtout les endroits interdits. Il avait donc connaissance d'un passage secret caché par la statue d'une sorcière borgne particulièrement repoussante. Ce passage menait directement dans la cave des Trois Balais. Se promener illégalement dans Pré-Au-Lard n'avait jamais été un soucis, grâce à la cape d'invisibilité de James.

Mais ça, Torben ne le saurait pas. James voulait bien partager le tunnel, l'alcool, et les filles, mais certainement pas le secret de cette cape. Seuls les Maraudeurs étaient au courant, et c'était déja bien suffisant. C'était son père qui lui avait transmis cette cape, en lui demandant de s'en servir intelligemment. Et il savait que quand il aurait un fils en age d'entrer à l'école, ce serait à son tour de la lui léguer. Il le ferait avec grande joie, même s'il n'imaginait pas encore pouvoir se débrouiller sans les fabuleuses propriétés de cet objet magique véritablement utile.

Deux Gryffondors marchaient côte à côté dans les couloirs du Château. Ils avaient tous deux les cheveux en bataille, ils avaient tous les deux 16 ans, et ils marchaient tous deux d'un pas vif et décidé. James était plus que ravi d'avoir fait la connaissance de Torben, et se demandait pourquoi ce dernier n'était pas encore ami avec tout l'école. Il était pourtant très sympathique, et d'une très bonne compagnie. En bref, James ne s'était pas du tout ennuyé des quelques minutes qu'il avait passé avec lui dans les toilettes. Et c'était d'ailleurs pourquoi il lui avait proposé de boire un coup avec lui. Si le moldave ne lui avait pas plut, James ne se serait pas gêné pour le lui dire.

Non pas qu'il soit d'une franchise excessive, mais il y avait tellement de personnes dans cet établissement qui l'appréciaient qu'il n'en avait pas grand chose à faire que certains le détestent. Au contraire, avoir des ennemis était très grisant. James aimait savoir que des gens murmuraient des choses pas très gentilles sur son passage, il aimait même entendre les menaces de certains audacieux. Oh bien sur ça le mettait en rogne et il lançait facilement quelques maléfices, mais dans le fond, il savait qu'il se serait bien ennuyé s'il n'avait pas eu quelques ennemis pour le provoquer de temps à autre. Et puis, quand ce n'étaient pas les siens, il y avait toujours ceux de Sirius.

Les deux rouges et or arrivèrent enfin devant la fameuse statue. James lui caressa doucement la tête, puis sourit à Torben tandis que le passage s'ouvrait derrière eux. Il s'engouffra le premier dans le tunnel, et alla s'asseoir à côté d'une caisse pleine de bierraubeurre, et de friandises de chez Honeyducks. Il lança une bouteille à Torben après que ce dernier ce fut installé, et entendit la sorcière se refermer. Le tunnel était baigné d'une douce lumière solaire. James n'avait pas la moindre idée d'où elle venait, mais il s'en fichait. Pour avoir plus de luminosité, il produisit quelques flammes bleues qu'il emprisonna dans un bocal, et les posa entre Torben et lui. Ainsi, tout était clair.

Le jeune Potter ouvrit une des bouteilles, et en but une gorgée, avant de se tourner vers le moldave et de lui sourire.


-Plutôt cool, non ? Et en plus ici, personne ne risque de nous déranger. A vrai dire, personne en dehors des Maraudeurs ne connait ce passage. a part toi, maintenant. Il mène dans la cave des Trois Balais, c'est très pratique pour se fournir en alcool. Oh mais on est pas des voleurs, hein, Remus pense toujours à laisser de l'argent près de l'escalier.
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Dans l'ombre de la Sorcière Borgne    Dim 6 Avr - 10:14

Torben souriait au Maraudeur qu'il accompagnait. Il n'aurait jamais pu deviner qu'un début d'amitié aurait pu s'installer entre lui et un de ses nouveaux condisciples alors qu'il allait simplement soulager sa vessie! Cette rencontre avait été plus qu'agréable, et le jeune moldave ne se serait jamais douté qu'il ne puisse réellement faire la connaissance d'une des personnes les plus populaires de toute l'école! James Potter en personne, excusez du peu! Loin des idées reçues sur le jeune homme, il avait pu faire la connaissance d'un jeune homme plein d'humour et de joie de vivre et surtout très sociable, et Torben s'était immédiatement pris de sympathie pour James, alors que leur discussion leur avait permis de montrer qu'ils avaient des centres d'interêt équivalents: les filles, la fête, l'amitié, les filles, encore les filles... Tout pour s'entendre, bien que la gente féminine était également source de discorde... Si on s'accrochait à elles!


Les deux camarades marchaient côté à côté dans les couloirs de l'école, vers un lieu que Torben ne connaissait pas encore. Aller boire un coup seul n'avait pas été franchement grisant, ni amusant pour le jeuen expatrié, mais là, se retrouver avec ce qui ressemblait le plus à un ami dans cette école, dans un esprit de saine camaraderie et avec un peu d'alcool dans le sang ne pouvait que faire plaisir à Torben. D'ailleurs, s'il n'avait pas été sympathique pour James, ce dernier ne l'aurait pas invité à ce petit toast. Enfin, si ça ne dégénérait pas, ce qui serait bien difficile étant donné que Torben + boisson = grosse fête en perspective! M'enfin, peut être devrait il se tenir, surtout qu'il n'y avait aucune gonzesse à impressionner dans le secteur. Enfin, pouyr le moment! Tout ce qu'il espérait, c'était de ne pas tomber sur Lily. Cette dernière ne serait pas forcément très heureuse d'apprendre que Torben commençait à se faire pervertir par James... Enfin pervertir, ça, elle savait pas qu'il n'avait pas l'âme pur depuis bien longtemps!


Finalement, les deux garçons arrivèrent face à une espéce de statue étrange. Elle représentait une sorcière, une sorcière qui était borgne. L'art Britannique n'en finirait pas de le surprendre! James s'avança vers elle, et Torben devina qu'il s'agissait de l'entrée d'un des nombreux passage secret de l'école. Les rumeurs disaient que les mauraudeurs les connaissaient tous, et Torben avait déjà pu en essayer un ou deux à l'occasion. Un bruit de pierre qui raclait le sol se fit alors entendre, faisant se retourner Torben, qui se retourna et vit un passage secret qui s'ouvrait devant eux. James sourit alors qu'il s'engouffrait dedant. Torben, n'hésitant pas un instant, s'engouffra à sa suite, et découvrit un espèce de tunnel, et quelques mètres plus loin un amoncellement de caisses de bierraubeurre et de friandises, avec marqué dessus la marque et leur provenance. Ils avaient réunis ici un véritable matériel de contrebande les petits malins. Celà donna immédiatement des idées à Torben. Il n'aurait plus besoin de payer aussi cher ses importations si on pouvait payer à moindre frais un magasin pas trop loin.


James alluma des flammes qu'il déposa dans un bocal, ce qui impressionna Torben, qui ne savait pas encore le faire, et son camarade lui lança une bouteille, que torben rattrapa directement, l'ouvrit et but une gorgée, en souriant à James.


- Ouais, c'est la classe tu veux dire! C'est génial ça! Mais ça ne va pas déranger tes amis que tu m'aies montré un de vos secrets alors qu'ils ne me connaissent pas? En tous cas je trouve ça vachement sympa, de cette façon, tu as toujours des réserves pour improviser des fêtes à chaque occasion qui se présentent! En tous cas je suis honoré que tu m'aies motnré ce passage, et je te remercis aussi poru la bierraubeurre, ça fait du bien!

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Dans l'ombre de la Sorcière Borgne    Lun 7 Avr - 19:34

James ne regrettait vraiment pas d'avoir fait la connaissance de Torben. Le jeune homme s'était révélé être quelqu'un d'extrêmement sympathique, toujours partant, et débordant de bonne humeur. Du moins telle était l'image que James s'était faite de lui. D'une certaine manière, il se sentait déja assez proche de lui. Non pas qu'ils se soient raconté leurs vies respectives et leurs petits secrets, mais le joueur de Quidditch avait l'impression de ressembler au moldave. Ils avaient beaucoup de centres d'intérêts en commun, et avaient tous deux le rire facile. Et en plus, Torben avait quelque peu parlé de son passé.

James n'était pas du genre à prendre en pitié qui que ce soit. Non pas qu'il soit dénué de la moindre compassion, pas du tout, mais il estimait que chacun avait son lot de problèmes, et que ceux qui n'étaient pas à plaindre aujourd'hui le seraient peut-être demain. Alors mieux valait ne plaindre personne. Evidement, il y avait l'exception "Maraudeurs", mais eux ne rentraient dans aucune norme et n'adhéraient à aucune règle. Ils étaient à part, ils étaient dehors de tout, et ils étaient le tout, c'était tout ce qui faisait leur charme. Le Gryffondor ne comptait donc pas s'appitoyer sur le sort de son confrère, si horrible était-il.
Et il ne pensait d'ailleurs pas que Torben veuille d'une quelconque pitié. La pitié était pire que tout. Non, tout compte fait, mieux valait peut-être ça à l'indifférence, mais ça ne se jouait pas à grand chose.

Enfin bref, ce qui comptait c'était le présent. Et James était présentement assis dans un des lieux gardés secrets par les Maraudeurs, en compagnie d'un garçon qu'aucun d'entre eux ne connaissait, à boire de l'alcool. C'était la première fois qu'une personne autre que Sirius, Remus, Peter, ou lui-même, était autorisé à pénétré dans cet endroit. Pourtant, James savait instinctivement qu'aucun de ses amis ne lui en voudrait. Du moins, pas quand ils auraient fait la connaissance de Torben. Ce passage était aussi important à ses yeux qu'aux leurs, et il ne prendrait pas le risque de le montrer à n'importe qui.

Mais il devait bien avouer que pendant les quelques minutes qu'il avait passé en compagnie du moldave, il s'était pris d'amitié pour lui. Sans qu'il puisse très bien dire pourquoi, ce garçon lui plaisait, et il avait envie de s'en faire un ami. Pas un ami comme les Maraudeurs, bien sûr, mais un ami tout de même. James sourit largement, et hocha la tête. Il rayonnait du compliment que venait de lui adresser son homologue.


-Ne t'en fais pas, ils ne diront rien. On a bien assez d'alcool pour t'en faire profiter un peu aussi ! Et puis, s'ils avaient été à ma place, je suis certain qu'ils auraient agi de la même manière. C'est vrai qu'on manque jamais de rien pour faire la fête... Mais là c'est rien, juste des réserves de survie. J'ai hâte qu'on gagne notre premier match de Quidditch que tu puisses voir à quoi ressemble une vraie fête anglaise !

James avala une ou deux gorgées de bierraubeure, avant de se mettre à genoux devant la caisse en bois. Il fit un boucan du diable en remuant les bouteilles. Après quelques instants d'une lutte pas le moins du monde silencieuse, mais véritablement acharnée, il extirpa une poignée généreuse de Chocogrenouilles, ainsi qu'une boite de Dragées de Bertie Crochue. Il déposa tout cela dans l'espace qui le séparait de Torben, et saisit un Chocogrenouille.

-Vas-y sers-toi. Remus en prévoit toujours des tonnes. Je crois que j'ai jamais vu personne se goinfrer de sucreries comme lui. Peter peut-être. Vous avez quoi comme bonbons en Moldavie ?
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Dans l'ombre de la Sorcière Borgne    Mar 8 Avr - 14:20

Torben savourait le goût de la bièreaubeurre dans sa bouche. Celà avait un agréable goût quelque peu piquant, du fait que c'était une boisson pétillante. Très pétillante. D'ordinaire, celà ne lui plaisait pas plus que ça les boissons pétillantes, trop pétillantes justement pour li, il avait tout simplement l'impression de prendre un médicament. Mais là, cette boisson britannique était plutôt pas mauvaise, les bulles passaient plutôt bien et celà rafraichissait le palais de Torben, alors que la boisson le réchauffait dans le même temps. Paradoxal? Tout était possible de toutes façons, dès qu'il s'agissait de Magie. Mais il se demandait quand même si cette drôle de boisson alcoolisée était faite avec les mêmes ingrédients qu'elle avait dans son nom. Une bière fabriquée avec du beurre... Quelle drôle d'idée! Mais en tous cas, ce n'était pas du tout mauvais et comme Torben avait pu le remarquer, c'était tellement bon que les maraudeurs en avait fait toute une réserve!


- C'est vachement bon ça dis! Chez moi, on a aussi de la bière, mais plus forte, et elle vous agresse plus le gosier. Sinon, on a des alcools forts, genre Vodka et Kvas, je ne sais pas si tu connais... Et la bierraubeurre, c'est fait avec quoi?


Bon, ce n'était pas tout ça, mais là il avait peut être été un peu loin en acceptant cette invitation. Non pas qu'il pensait avoir enfreint une quelconque règle, enfin si, rien que sa présence ici devait être punie par plusieurs articles du règlement de l'école, et ce qu'il avait dans les mains et le gosier également, mais ce n'était pas à tout celà que Torben pensait. Non, il epnsait avoir été loin dans le sens où il s'était en quelque sorte introduit dans l'univers des Maraudeurs, alors qu'il n'en connaissait qu'un sur les quatre. Non pas qu'il pensait que les trois autres étaient vindicatifs au point de se formaliser de sa présence dans un de leur "jardin secret", mais après tout, qui pouvait bien savoir ce que les gens pouvaient faire, qui plus est quand on ne les connaissait pas? Mais bon, en même temps James l'avait invité, on ne pouvait rien lui reprocher, et gare à celui qui oserait!


Et puis après tout, Potter avait raison, il y avait assez d'alcool dans le coin pour lui aussi, même si celà gênait Torben de devoir se servir sans avoir participé aux frais. Il n'était pas du genre profiteur, ça non, et ne voulait pas que certains puissent le penser. Quidditch? Fête? Filles? Ca, c'était du tout bon dans l'esprit de Torben, à qui les paroles de James avaient immédiatement fait tilt! Mais bon, si ça, c'était juste pour leur survie, Qu'est ce que celà devait être pour une vraie fête digne de ce nom! Torben se voyait déjà, une fille dans chaque bras, sous un fût d'alcool, buvant directement à la réserve, sur un air d'opéra. Fou? Oui bien sûr, mais ça, il le savait déjà!


- Oui, m'enfin bon, ça me gêne un peu quand même de profiter sans avoir rien fait! Quidditch? Malheureusement, je ne sais pas y jouer, c'est à peine si j'ai pu essayer le balai depuis que je suis arrivé. Chez moi, les priorités n'étaient pas les mêmes, en tous cas pour mes parents. Mais c'est avec plaisir que je vous regarderais jouer depuis els tribunes, en préparant la fête pour la victoire de la maison


Juste après avoir parlé un instant à Torben, James se leva de la caisse sur laquelle il s'asseyait, pour remuer toute une caisse de bouteille. Torben se demandait ce qui pouvait bien prendre à son camarade Gryffondor d'agir ainsi, et devina quasiment immédiatement qu'il cherchait quelque chose, probablement un autre alcool, mais Torben sourit en voyant le jeune Potter en sortir des grenouilles enchantées au chocolat. Ayant attendu que son camarade lui dise qu'il pouvait y aller, torben se servit une chocogrenouille, qu'il croqua. Le chocolat était vraiment bon, et c'était étrange de manger quelque chose qui avait l'air vivant et qui pourtant était en chocolat. Etrange, mais pas désagréable. pensée que Torben rejeta bien vite au fond de son esprit. Les goules aimaient aussi manger les choses vivantes....


La question de James le ramena à la réalité, mais Torben dut fouiller dans sa mémoire. Disons qu'en temps ordinaire, il n'était pas fan de friandises, mais il croyait s'en rappeler quelques unes.


- Eh bien, je crois me souvenir qu'on a des chocolats fourrés à toutes sortes d'alcool. Ensuite on a de longs batons de chocolat, qu'on trempe dans de la crème mousseuse. C'est étrange dans la bouche, mais loin d'être désagréable! Après, je ne saurais pas trop te dire, je ne m'y connais pas vraiment!

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Dans l'ombre de la Sorcière Borgne    Mer 9 Avr - 14:02

La vie était belle, quand on avait seize ans. James ne faisait attention à rien, ne prenait rien au sérieux, et ne s'attachait à rien. Il survolait tout en ne prenant que ce qu'il avait envie de prendre. Le repas allait bientôt se finirent, et ils devraient tous deux retourner en cours, mais le jeune Potter s'en fichait comme de l'an 40. Il était assis dans un tunnel, en compagnie qu'une nouvelle connaissance, à boire et à manger. Il aimait bien l'ambiance qu'il y avait, celle de la camaraderie, la parfaite ambiance entre deux garçons.

James n'avait pas pour habitude de passer du temps avec une autre personne de sexe masculin en dehors des Maraudeurs. Ils étaient ses seuls véritables amis, les seuls en qui il avait confiance. Il ne perdait donc pas de temps à essayer de devenir vraiment ami avec tout le monde. Un sourire, un mot sympa de temps en temps était largement suffisant. Et s'il n'était pas avec les Maraudeurs, il était avec une fille. Soit cette fille était Lily Evans et il s'acharnait à la suivre partout, soit elle ne l'était pas, et il s'amusait d'autant plus. Il ne comprenait d'ailleurs toujours pas pourquoi il y en avait encore des naïves qui pensaient qu'il pourrait éventuellement tomber amoureux d'elles, alors que tout le monde savait qu'il était déja amoureux. Les filles étaient parfois incompréhensibles.

Torben lui demanda soudain comment était faite la bierraubeure. Ca, c'était une bonne question ! James ne se l'était jamais posée. A vrai dire, de quoi était composé tel ou tel mélange, c'était pas sa tasse de thé. Il laissait ça à Servilus. Il ne prit donc même pas la peine de faire semblant de réfléchir, avant de hausser les épaules.


-J'en ai pas la moindre idée ! Je me contente de la boire. Faudra que tu demandes au patron des Trois Balais, à la prochaine sortie à Pré-Au-Lard. En parlant de ça, tu sais quand c'est ?

Les Maraudeurs n'avaient jamais eu besoin d'attendre les sorties organisées par l'école pour se rendre au village sorcier. Ils avaient la carte, ils avaient la cape. Cependant, ils devaient avouer que c'était quand même plus drôle quand tous les autres élèves étaient là aussi. James attendait toujours ces sorties avec impatience, car il savait qu'il y aurait moins de chance pour que Servilus se trouve près d'un professeur. Ils avaient donc une plus grande liberté d'action.

Le moldave lui avoua que ça le gênait de profiter alors qu'il n'avait rien fait. Oh ce n'était certainement pas pour quelques bierraubeurre et des friandises qu'ils allaient en faire une maladie. D'accord, peut-être que James s'était un peu emballé en amenant directement Torben ici, mais en général, il agissait avant de réfléchir. Et puis, ce n'était pas si grave que ça. Torben n'allait pas en profiter, et n'allait pas le crier sur tous les toits... Du moins James l'espérait-il.


-Y a pas de soucis, tant que montres pas la cachette à tout le monde. Pour le Quidditch, c'est une question d'entraînement... et de talent. Si tu veux, on pourrait voler ensemble, un de ces quatre. J'te monterai comment maîtriser ton balais comme un as. Puis comme ça, tu pourrais te présenter dans l'équipe, on est pas encore au complet, il me semble. A moins que tu préfères hurler depuis les tribunes, c'est pas mal non plus.

James savait ce que c'était, car il avait été spectateur avant d'être joueur. Il en gardait un bon souvenir, même si ça n'avait rien de comparable avec le fait de jouer dans l'équipe. C'était sympa aussi, de brailler les slogans en coeur. En plus, tu n'avais pas de responsabilités. Car quand on faisait partie de l'équipe, certes on était traité en héros si on gagnait, mais si l'on perdait c'était un cauchemard. Heureusement, ce n'était encore jamais arrivé à James.

Le jeune homme écouta la description que Torben faisait des friandises de son pays. Tout était-il alcoolisé, là-bas ? Il y en avait bien l'air. Et pas de l'alcool de chochotte, comme l'avait expliqué le moldava quelques instants plus tôt. Peut-être était-ce parce qu'il faisait froid, et que boire un coup donnait une sensation de chaleur. C'était sans conteste une autre culture. James aimait bien apprendre de nouvelles choses. Que ce soit en cours, ou sur n'importe quoi, ça l'intéressait toujours. Même les potins. Il adressa donc un large sourire à son camarade entre deux bouchées de Chocogrenouilles.


-Qu'est-ce qu'il y a d'autre de différent de la Grande Bretagne, chez toi ?

Il se pencha en avant, ayant finit sa sucrerie, et piocha dans les Dragées. Il en mit une dans sa bouche, confiant, avant de faire une grimace de dégoût. Il n'avait jamais de chance, avec ces bonbons là. Mais c'était ça qui était drôle !

-Beurk... Gazon.
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Dans l'ombre de la Sorcière Borgne    Jeu 10 Avr - 10:44

Torben devait bien entendu reconnaître que même si la Bieraubeurre, c'est bon, le Kvas c'était meilleur! D'ailleurs, en y repensant, il devrait bientôt en recommander, car cet alcool n'existant pas en Angleterre, il devait le faire venir de son pays natal. Heureusement que Tom, le patron du chaudron baveur, ne demandait pas de prix trop exorbitants. C'était déjà ça! James haussa les épaules lorsqu'il lui demanda comment était fait la Bieraubeurre et lui conseilla de le demander au patron d'un bar nommé les Trois Balais dans le village de Pré Au Lard durant la prochaine sortie des élèves dans cette petite communauté au pied du pic rocheux sur lequel reposait le château. Torben n'avait qu'entendu parler de ce petit village, soi-disant le seul uniquement occupé par des sorciers dans toute la Grande Bretagne. Celà semblait étrange au jeune moldave, que les sorciers préfèrent vivre avec les moldus plutôt qu'entre eux...


Non pas que le jeune gryffondor n'aimait pas les moldus, loin de lui cette idée, mais juste que vivre avec des gens dépourvus de pouvoirs magiques ne devait pas être extrémement trépidant, étant donné que selon le code du secret internationnal, les sorciers devaient cacher leurs pouvoirs magiques aux moldus. Cette règle était certes sage, mais limitait grandement la marge de manoeuvre des sorciers britanniques... Torben n'imaginait pas devoir se cacher sans arrêt de sa propre nature, il deviendrait fou. James lui demanda s'il savait quand elle était la prochaine sortie organisée au village, mais Torben n'en savait fichtre rien, il ne savait même pas que l'école en organisait! C'était plutôt une bonne nouvelle, ainsi, il ne serait plus toujours obligé de partir à l'anglaise la nuit passée pour se payer une tranche de bon temps!


- Bah, je verrais ça la prochaine fois! Mais j'ai toujours aimé la fabrication et la distillation des alcools, c'est parfois tellement compliqué, mais ça fait plaisir de boire quelque chose que l'on a fait soi-même! Bon après, c'est sûr que c'est souvent très fort mais bon... Pour la sortie, je n'en ai pas la moindre idée, pour tout te dire, on ne m'avait même pas dit qu'il y en avai d'organisées! Tiens, si tu veux goûter... C'est du Kvas!


Torben fouilla dans la poche intérieure de sa cape, à la recherche de sa petite réserve personnelle de remontant, qu'il trimbalait toujours sur lui. La petite flasque fut rapidement trouvée, et le jeune homme la sortit de sa poche, la déouchonnant, puis en la levant vers James comme pour trinquer, et en prit une longue lampée. Instantanément, il vit rouge et l'alcool lui brûla la gorge, lui désinfectant totalement son système digestif par sa vigueur. Lentement, le liquide brûlant coula le long de son oesophage jusqu'à son estomac, où il y répandit ne vive sensation de chaleur qui se déplaça dans tout le reste de son corps. Ensuite, Torben tendit sa flasque à James, au cas où celui ci voulait essayer à son tour. Son camarade gryffondor lui dit que ce n'était pas grave qu'il partage le butin de ses amis et luio-même, du moment que Torben ne le crie pas sur tous les toits. Ca, Torben savait tenir sa langue! James lui proposa ensuite de voler avec ,lui un de ces jours, ce qui fit sourire Torben, qui appréciait beaucoup ce geste, car il fallait l'avouer, il ne savait pas encore voler! Se présenter dans l'équipe? il sera toujours temps de voir plus tard, mais le moldave avait d'autres objectifs en tête, et puis, pour ça, il faudra qu'il fasse preuve d'un réel talent...


- Ne t'inquietes pas, je ne dirais à personne ce que tu m'as montré, c'est bien normal après m'avoir fait partager toutes ces choses. Pour le Quidditch, pour tout t'avouer, je suis vraiment dans le besoin là, je ne sais qu'à peine voler! Enfin, en tous cas, c'est sympa de ta part de te proposer.


Torben ne put s'empêcher de sourire lorsque l'expression sur le visage du maraudeur trahissait son étonnement... Non, tout n'était pas alcoolisé dans son pays, juste que Torben et ses amis étaient disons... Festifs? C'était le moins que l'on puisse dire à leur égard! Qu'est ce qui était encore différent de l'angleterre? Voyons voir... Ils avaient parlé de confiseries, de dangers, de filles, encore de filles... ben, c'était à peu près tout au final! A part peut être que l'on ne faisait aucune différence entre les sorciers nés moldus et les autres, bien qu'en règle générale, les sorciers préféraient vivre en communauté. Il y avait aussi le fait que l'on préparait plus les jeunes à se battre, car les bois, les montagnes et les marais de son pays étant hantés de multiples créatures maléfiques... dont les goules.


- Eh bien, a part les filles bien sûr, il y a le fait que chez moi, les sorciers préfèrent vivre entre eux, bien que celà ne soit pas forcément de la xenophobie envers les moldus, mais juste que le code du secret magique n'est pas tellement apprécié... Ensuite, nous sommes formés à savoir nous défendre en situation réelle, car nos communautés isolées, souvent proches de bois, de montagnes ou de marais pour vivre à l'écart es moldus, sont infestés de créatures maléfiques... Disons que nous n'aimons pas ivre dans l'attente d'une attaque, alors nous nous préparons du mieux que nous le pouvons. Les vampires aussi sont une menace, car nous vivons azsse près de la transylvanie, dont nous devons aussi nous protéger.


Juste après, Torben éclata de rire en voyant la mine dépitée de James qui venait d'avaler une dragée goût gazon! Comme il l'avait dit, ce devait être peu ragoûtant, mais le jeune gryffondor eut immédiatement envie d'essayer, et en prit une.... Goût camembert! Bon c'était pas trop mauvais comem truc, bien que sa paraissait risqué!



_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Dans l'ombre de la Sorcière Borgne    Dim 13 Avr - 11:44

La situation dans laquelle se trouvait James était improbable, et ne s'était jamais produite auparavant. Personne, en dehors des Maraudeurs n'avait le droit de pénétrer ce passage. D'ailleurs, personne ne le connaissait. Mais James, en bon élève festif et ivrogne sur les bords, n'avait pas pu résister à l'envie de lever un verre en comagnie de cet étranger qu'il avait tout de suite trouvé intéressant. Il apportait une sorte de fraicheur, par sa venue de pays lointain, un renouveau, du sang frai. Il avait probablement des tas de choses à raconter, sur ce qui se passait chez lui, sur ce qui le choquait en Angleterre.

Le jeune Potter n'avait donc pas pu s'empêcher de vouloir prolonger leur conversation, en l'invitant dans ce lieu privé et bien gardé. Il savait de toutes façons que les Maraudeurs n'élèveraient pas la voix. Il se retrouvait donc assis dans un tunnel, à même le sol, dans la clareté diffusée par quelques rayons du soleil provenant d'on ne sait où, et des flammes qu'il avait produit. James avait assez tôt appris à lancer ce sort. C'était toujours pratique, quand on aimait s'aventurer dans des endroits sombres et pour le plus souvent, dangereux.


Torben lui raconta qu'il aimait distiller lui-même l'alcool qu'il allait boire. James n'avait pensé à cela, mais maintenant que le moldave en parlait, s'y essayer l'aurait bien tenter. Histoire de voir le résultat. M'enfin, l'alcool tout fait était tout aussi bon, et il courrait moins de risque que s'il se mettait à la distillation. Ce devait affreusement compliqué. Les défis ne le décourageaient pas, au contraire, mais pas quand il s'agissait de boire les mélanges qu'il faisait. Il tenait à la vie, et aurait eu bien trop peur de se retrouver avec des dents de lapin, ou de perdre ses cheveux. Il regarda son camarade sortir une flasque de sa robe, et en boire, avant de la lui tendre. Sans aucune hésitation, James la saisit.

Essayer un nouvel alcool ? Il était toujours partant. Se rappelant que Torben avait précisé que c'était un alcool fort, il préféra opter pour une gorgée raisonnable. Il ne voulait pas passer pour une fillette non plus. Il porta donc la flasque à sa bouche, et avala une gorgée du liquide. Liquide qui lui brûla la gorge, avant de lui donner une sensation de chaleur quelque part au niveau de son estomac. Le joueur de Quidditch fit une légère grimace, peu habitué à boire ce genre de boisson. Il y avait bien le whisky-pur-feu, mais ce n'était pas aussi fort, et James ne raffolait pas de Vodka. A vrai dire, il avait trop de mal à s'en procurer pour y être vraiment familier. Il rendit la flasque à son propriétaire.

Enfin bref, l'alcool de Torben désinfecta sérieusement le gosier du jeune Gryffondor, qui ne s'attendait pas à ça. Néanmoins, il ne regrettait pas d'avoir essayé. Il adorait les nouvelles expériences, et même si elles n'étaient pas toujours bonnes, il tentait à chaque fois. Il n'y avait que les lâches et les idiots pour dire non à quoi que ce soit. James préférait prendre tout ce que la vie lui offrait, profitant tant qu'il ne devait rien rendre. On était jeune qu'une fois, et il n'y aurait peut-être pas d'autres occasions de s'amuser, de faire des bêtises. Le moldave lui fit la promesse qu'il ne dirait rien à personne. De toutes façons, James n'avait pas une seule seconde cru qu'il irait balancer ça à toute l'école. Non pas qu'il ait une confiance excessive en ce jeune homme dont il venait à peine de faire la connaissance, mais Torben savait certainement qu'il aurait beaucoup plus à perdre qu'à gagner à parler. Déja, il aurait le groupe des Maraudeurs au grand complet sur son dos, ce que personne ne devait souhaiter? Car si James et ses compatriotes étaient sympathiques et avaient le rire facile, ils savaient aussi se montrer particulièrement teigneux et rancunniers. Enfin, surtout James. Remus faisait une petite exception à la règle. Il était trop gentil de toutes façons.


-Pas de soucis pour le Quidditch, je ferais de toi un pro. Enfin, tu seras certainement pas aussi bon que moi, mais on ne peut pas être parfait ! Un joueur de Quidditch, ça impressionne vachement les filles. Surtout si ton équipe gagne...

Il lui adressa un sourire. C'était vrai que son poste d'attrapeur dans l'équipe de Gryffondor lui donnait une notoriété sur laquelle ses conquêtes ne crachaient pas. Ca faisait toujours classe de s'afficher au bras d'un joueur de Quidditch. Il fallait dire qu'il suffisait d'avoir un petit talent dans ce sport pour que toute l'école connaisse votre nom. Les filles cédaient donc plus facilement. D'autant plus si on s'appelait James Potter, mais ça, personne ne pouvait l'imiter.
James était un jeune homme qui aimait bien aider ses camarades, d'autant plus dans des sujets qu'il maîtrisait vraiment. Ce serait donc un plaisir pour lui de faire étalage à Torben de son talent pour le Quidditch, et de lui apprendre à bien voler. Il aimait tellement ce sport que ça ne le dérangeait pas de passer des heures auprès d'un débutant, jusqu'à ce qu'il maîtrise un peu, et qu'il puisse enfin se faire plaisir sur un balais. Et en plus, ça lui permettrait de voler également, activité qu'il aimait par dessus tout.



Le jeune Potter leva sa bouteille de bierraubeure, et en but une longue lampée, pour faire passer le goût âcre du Kvas qui restait dans sa bouche. James pensa un instant que Torben devait sacrément bien tenir l'alcool, s'il avait l'habitude de consommer du Kvas ! Il avait hâte de le voir dans une véritable fête, histoire de faire un petit concours. Qui tiendrait le plus longtemps debout ? Quand il jouait à cela avec les Maraudeurs, c'était toujours Sirius ou lui qui remportait la victoire, Remus et Peter s'effondrant bien avant. Il pourrait donc tester Torben dès leur prochaine victoire au Quidditch, qui ne faisait aucun doute pour le poursuiveur. Ils allaient gagner, commme toujours. Impossible de perdre contre les manchots qui jouaient dans les autres équipes.

Le jeune Gryffondor écouta son homologue parler de son pays. Il haussa un sourcil en apprenant que les sorciers préféraient vivre entre eux. Torben s'empressa de préciser que ce n'était pas par haine envers les moldus, mais plutôt pour avoir plus de libertés. Oui, il y avait aussi des sorciers comme cela en Grande-Bretagne. Mais James n'en faisait pas partie. Il trouvait que vivre parmi les moldus avait un certain charme, et qu'il était toujours possible de protéger son jardin des regards, permettant ainsi de faire ce qu'on voulait chez soi, y compris de la magie. Mais il devait également avouer qu'habiter un village tel que Pre-Au-Lard devait être vraiment sympa. Godric's Hollow, là où il vivait actuellement, comptait une grande communauté de sorciers, mais il y avait également quelques moldus. James était littéralement amoureux de sa ville. Et il prévoyait de s'y installer lorsqu'il aurait fini ses études. Ses yeux s'arrondirent d'étonnement, et sa bouche s'ouvrit dans un air d'envie.


-Waow, des créatures maléfiques ! Mais ton pays est vraiment trop cool, mon vieux ! Et en plus y a aussi des vampires ? J'ai toujours voulu voir un vampire... Ca doit être trop effrayant... Et toi, t'en a déja vu de ces fameuses créatures ?

La Forêt Interdite comportait bien des espèces dangereuses, et il leur étaitn formellement interdit de s'y promener, mais James commençait à toutes les connaître, depuis le temps. Ce n'était pas qu'il ne ressentait plus cette petite pointe de peur avant de s'engager dans cette forêt, mais il avai tellement l'habitude d'y aller que ce n'était plus la même sensation. Le mot "crétures maléfiques" avait tout de suite mit l'eau à la bouche du jeune Potter, qui ne rêvait de d'en rencontrer une. Et puis les vampires... Il avait lu pas de lignes sur leur sujet, quand il était gosse, et ils l'avaient toujours fasciné. Le rire soudain de Torben devant sa grimace le fit rire à son tour. Les Dragées étaient toujours risquées, mais c'était là tout leur charme ! Il observa la tête que Torben faisait tandis qu'il mettait une dragée dans sa bouche, mais il ne fit pas de moue particulière. Dommage, il avait sûrement eu quelque chose de bon.
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Dans l'ombre de la Sorcière Borgne    Dim 13 Avr - 21:46

Torben sourit de bon coeur lorsque James s'était saisit de la flasque du moldave, sans la moindre hésitation et avec un certain courage. Pourquoi dis je courage? Tout simplement car il ne savait pas ce qu'il y avait dans la flasque. bon vous allez me dire, Torben venait de boire dedans mais quand même. S'il aurait été un de ces serpentard il aurait pu tout simplement préparer un mauvais coup à James rien qu'en mettant des smonifères dedans ou une quelconque potion dont il aurait pu préparer un antidote pour lui même. Mais bon, en même temps, il était à Gryffondor, avait pas mal sympathisé avant et puis il venait d'y boire le premier... En tous cas celà montrait une certaine confiance de la part de son nouvel ami Gryffondor, car il n'avait pas hésité un seul instant à boire un liquide totalement inconnu d'une traite et sans réfléchir. Courageux donc! D'ailleurs, Torben ne pu s'empêcher de rire à la grimace que fit James en goûtant à cette boisson.


Le Kvas était un alcool extrémement fort, fruit de la fermentation de différentes céréales auxquelles s'ajoutaient parfois quelques ingrédients selon la région où il était distillé. Bon, celui ci, y'avait du malt, avec en plus du miel et deux trois trucs dont Torben ignorait le nom. On en faisait quasiment le même dans son ancien village avant qu'il ne disparaisse, c'est pourquoi le jeune homme en avait toujours sur lui. Sucré comme l'hydromel, fort comme la goutte et rafrachissant comme la vodka, celà se buvait de préférence froid pour le goût et pour refraîchir, mais Torben le buvait à température ambiante lui. Il ne voulait priver la boisson d'aucun de ses effets et même si celà induisait qu'il serait vite torché ce qui était surement le but. Bon, il tentait de se contrôler autant que faire se pouvait, mais bon, quand on est loin de tout ce qu'on aime...


Il avait toujours aimé l'alcool, mais ces derniers temps, il en faisait facilement des excès. Pas vraiment alcoolique pour autant, il ne se déplaçait cependant plus sans sa flasque pleine de Kvas. C'était un cadeau de son père, fait à sa majorité. Il la gardait dans sa poche intérieure, devant son coeur. Un cadeau de son père avec une boisson typique de son pays, histoire de pouvoir mieux supporter le mal du pays. C'était au final bien peu de chose, mais à chaque gorgée il se revoyait dans les logements étudiants de son ancien institut de magie, devanant homme la soirée de sa première vraie cuite. Il se revoyait dans le jardin de la maison familiale, dégustant un verre en compagnie de son père pour lui raconter son année. Il se revoyait en train de chanter "Let's Whisky I cry" en compagnie de ses deux meilleurs amis, un soir d'été, juste après la fin des cours, cheminant dans la nuit...


Torben ne devait pas se laisser aller à tant de mélancolie, sinon là il commencerait à boire, et pas seulement pour se rafraîchir ou pour le goût, mais pour les effets de la boisson. C'était pas super bon, et puis il ne voulait pas faire mauvaise figure devant James, à jouer la loque qui s'effondre sous l'effet brumeux du Kvas. Cependant, en honneur à ce qu'il avait perdu et en pensant à tous ces gens le coeur serré, Torben ferma les yeux, et porta sa flasque à ses lèvres, engloutissant ce qui lui restait de liquide alcoolisé. Le liquide semblait carboniser tout son circuit digestif, mais le jeune moldave se donna un grand cou dans la poitrine, ce qui eut pour effet de chasser la chaleur et la douleur que lui avait procuré la boisson. Soudain, en se redressant, il eut l'impression qu'on lui avait mis un coup de massue dans la tête. Il faillit chanceler, mais se reprit immédiatement.


James allait faire de lui un pro de Quidditch... intéressant... on peut voler bourré? Euh, Torben réfréna immédiatement sa question, étant donné qu'être sur un bout de bois volant sans protections ni harnais de sécurité tout en ayant vidé plusieurs chopes de Vodka avant n'était surement pas une bonne idée. Déjà à l'arrêt, il savait parfaitement qu'il était trop instable pour rester sur le balais, alors a vingt mètres de haut... Dangereux le truc quoi! m'enfin, peut être un truc à essayer un jour . Pas aussi bon que lui? Ca c'était clair, mais Torben en le reconnaitrait pas tant qu'il ne sera pas conscient d'avoir atteitn ses limites dans ce sport, et n'aurait de cesse d'essayer de prouver le contraire à James, juste par amour du sport. Ouuaaaaaaiiiiissss filles ! C'était la principale raison pour laquelle le moldave allait se mettre au Quidditch d'ailleurs!


- Merci de ton aide James, mais sache que je n'aurais de cesse à essayer d'être aussi bon que toi camarade! Pour les filles, ça j'avais déjà vu et ce n'en est qu'une motivation supplémentaire!


Torebn s'imaginait déjà, bras dessus bras dessous avec tout un tas de filles qui ne rêvaient que de passer un moment intime avec lui, tandis qu'il savourerait sa récente victoire sur l'équipe de Serpentard. Bon, il savait que celà n'arriverait probablement jamais, mais il pouvait tout de même espérer au moisn savoir suffisament voler pour se présenter au recrutement des nouveaux joueurs de Quidditch de Gryffondor. Le reste, il verrait en temps utile s'il y aura besoin d 'y penser. Mais à voir l'air rêveur et joyeux de son homologue rouge et or, Torben savait que s'il arrivait à se surpasser et battre une équipe adverse après avoir intégré celle de Gryffondor, il pourrait s'en trouver des nanas, tout plein même!


Cependant, le moldave en pu s'empêcher d'être légèrement décontenancé lorsqu'il entendit l'expression de James a propos des créatures maléfiques. Peut être qu'avant, Torben aurait réagit de cette façon aussi à sa place, mais trop de chsoes s'étaient passées pour qu'il puisse trouver encore celà intéressant, cependant, son attrait pour les créatures maléfiques s'était transformé, de curiosité et témérité il est passé à un froid désir de vengeance et de meurtre...


- Disons que ces créatures maléfiques ne sont pas que simplement nuisantes. J'ai connu pas mal de personnes qui sont mortes à cause de ces dernières. Pour les vampires, ce sont des créatures étranges, mais suite à une très vieille guerre, un accord avait été conclu disant que les vampires devraient se trouver une autre source de nourriture que les sorciers. Personellement, je n'en ai vu qu'une fois et bien que la paix soit rétablie, chaque famille de sorcier gardes bien précieusement armes en argent et eau magique.

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Dans l'ombre de la Sorcière Borgne    Mar 15 Avr - 9:02

James n'avait pas pensé une seule seconde que Torben ait pu versé quelque chose de nocif dans la flasque qu'il venait de lui tendre. Le jeune homme ne se méfiait que des Serpentards. Pour le reste des élèves de Poudlard, il pensait que personne ne lui voudrait jamais le moindre mal. Ainsi, tant qu'on était pas un vert et argent, James acceptait tout ce qu'on lui proposait. Il ne regrettait pas d'avoir bu du Kvas, même si ça ne lui avait pas vraiment plus. Au moins, il saurait qu'il ne devrait pas tenter une nouvelle fois. Quoique... Peut-être bien qu'il y regouterait, à l'occasion. Même si ça n'était pas très bon, il était certain qu'il n'en faudrait pas des quantités astronomiques pour le rendre complètement ivre. Or il adorait ça, être ivre. Tout était tellement plus drôle !

Ils étaient déja en octobre, et aucune grande fête n'avait encore été organisée. Il devrait en parler à Sirius pour remédier à ce grand malheur. Il ne fallait surtout pas que quelqu'un ai l'idée avant eux, sinon ils perdraient leur titre d'organisateurs officiels de fêtes dans la salle commune des Gryffondors. Si les parents de James avaient su que l'argent qu'ils envoyaient tous les mois à leur fils passait essentiellement dans l'alcool et les bonbons, ils en auraient fait une syncope. Parce que les Potter étaient riches, et n'hésitaient pas à filer pas mal de gallions à leur fiston. Alors James en profitait pour acheter toujours plus de quoi faire la fête.

Ah l'alcool. Ah la fête. Ah les Maraudeurs. Heureusement que Sirius avait passé l'été chez lui, sinon il aurait tourné en rond tel un lion en cage. Poudlard resteraient sans aucun doute les plus belles années de sa vie, et ce grace aux trois choses essentielles pour lui citées plus haut. Il avait vraiment hâte de montrer au moldave qui se tenait en face de lui comment s'amusaient les anglais. Il ne doutait pas de la capacités des moldaves à faire la fête, mais il restait persuadé que personne n'était meilleur qu'eux dans ce domaine. Il suffisait de faire un tour dans la salle commune un soir de fête... Avec un peu d'alcool dans le sang, James et Sirius devenaient intenables. Déja qu'ils ne l'étaient pas beaucoup quand ils étaient sobres...

Lorsque Torben lui dit qu'il n'aurait de cesse d'essayer d'être aussi bon que lui au Quidditch, James éclata de rire. Ce n'était pas de la moquerie envers son camarade. Il avait vraiment hâte de voler en compagnie de l'étranger. Bien sûr, il se considérait comme le meilleir joueur de Quidditch de toute l'école, et donc comme le mieux placé pour apprendre à voler à qui que ce soit. Torben avait vraiment bien choisi son entraîneur. Il allait devenir meilleur que les manchots qui composaient l'équipe de Serpentard. Et même meilleur que ceux qui composaient les autres équipes. Et là, il pourrait se présenter pour intégrer celle de Gryffondor. Les meilleurs. Car même si James n'était pas le capitaine, il était impensable pour lui qu'un mauvais vienne s'ajouter au groupe. Il hurlerait sur le capitaine jusqu'à ce qu'il le vire.


-C'est bien ça, viser le top niveau ! Ca c'est que pour les filles... Prépares-toi à devoir signer des autographes.

Il lui sourit largement. Ce n'était pas vrai, mais ils étaient vraiment traités en héros lorsqu'ils remportaient un match. Ils auraient même pu se prendre pour des joueurs professionels tellement on les félicitait et on les admirait dans ces moments là. Moments que James aimait par-dessus tout, mais est-ce nécessaire de le préciser ? Le jeune Potter n'était pas du genre à regretter d'avoir proposer de l'aider à Torben, même si ça lui permettait d'avoir plus facilement des filles. Après tout, lui-même en avait déja eu beaucoup grâce à ça, et il ne craignait rien pour sa place. Même si Torben devenait véritablement très fort au Quidditch, il ne se trouverait tout de même aucune fille à Poudlard -en dehors de Lily Evans-, pour dire non à James.

Mortes ? Il y avait eu des morts en Moldavie à cause des créatures ? Ah ouais, ça craignait quand même pas mal ! James n'avait pas pensé qu'elles étaient si dangereuses. Mais, assis là dans ce tunel ,avec une bierraubeure dans la main, ça lui semblait encore plus cool. Il aurait vraiment aimé traîner une nuit en Moldavie. Sur le coup, il serait probablement mort de trouille, mais dans le moment présent, ça lui semblait terriblement excitant. Il faudrait qu'il raconte tout ça aux Maraudeurs et leur donner envie d'aller passer quelques temps dans ce pays qui avait l'air si intéressant.


-T'as vraiment de la chance. J'aimerais vraiment en voir. Et les vampires, on les tue vraiment avec un pieux en argent et de l'eau bénite ? C'est dingue ça, j'ai toujours cru que c'était des foutaises.

La mort de deux des meilleurs amis de Torben, qu'il lui avait confiée un peu plus tôt, était à des millers de kilomètres des pensées du poursuiveurs, qui était tout occupé à songer à ce qu'il ferait s'il se trouvait en face d'un vampire.
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Dans l'ombre de la Sorcière Borgne    Mar 15 Avr - 12:47

Torben se rappelait clairement toutes les histoires qu'on avait pu lui raconter étant plus jeune sur les bêtes magiques qui infestaient cette partie de l'europe. Dans les montagnes, on racontait que les gobelins sauvages se rassemblaient et luttaient férocement depuis des siècles contre les amrées de la Non-Vie, les vampires et leurs serviteurs réanimés. Il y avait aussi tous ces trolls a la peau verdâtre dans les marais, passant leur temps à dévorer les animaux sauvages et de temps à autre un ou deux moldus imprudents selon les rumeurs. Ensuite, il y avait toutes ces histoires sur les vampires, car la Transylvanie était toute proche, et on rapportait de drôles de rumeurs des montagnes, tandis que les monstrueuses goules peuplaient les bois. De tous les monstres présents dans cette région, c'était sans aucun doute les pires dans l'esprit de Torben...


Redoutable prédateurs, ces monstres au teint blafard vivaient au plus profond des bois de Moldavie et plus au sud dans les balkans. Vivant en essaims de plusieurs dizaines d'individus, ces monstres étaient uniquement carnivores et dévorent tout ce qui peut passer à leur portée, chassant en meute. Abattant la proie a coups de dents, de griffes acérées et accesoirement de pierres, ces bestioles primitives étaient en quelque sorte la terreur des sorciers devant s'engouffrer dans certains endroits connus pour être leur repaire. D'ailleurs, chaque communauté de sorciers établie dans une forêt par discrétion vis à vis des moldus vivait dans la peur de devoir subir une attaque de goules, et c'était précisément ce qui était arrivé au village natal de Torben l'était dernier...


Top Niveau? Filles? Autographes? Torben signait tout de suite pour avoir accès a autant de gloire et d'honneur! Le hic, c'est qu'il sentait très bien qu'il serait incapable de briller de la sorte uniquement par le quidditch. Non, Torben savait au fond de lui que ses qualités se trouvaient ailleurs. il avait réussit à tuer plusieurs des montres qui les avait attaqué, lui et sa famille. En y repensant, il devait avouer, il avait fait preuve d'une certaine facilité dans le feu de l'action. Sans mêmùe réfléchir à ce qu'il faisait, il avait réussit à en abattre et a survivre à une confrontation avec les goules, ce qui était fort rare pour un sorcier.


- Bof, tu sais, j'ai beau viser, je ne me fais pas trop d'illusions pour autant, on verra déjà si j'arrive à être suffisament tenace! Pis je me vois pas trop signer des autographes


Torben remarqua aisément que James semblait quelque peu enthousiaste à ce que lui racontait le jeune moldave sur son pays. Torben n'arrivait pas trop à comprendre cet attrait, en tous cas plus maintenant. Avant, il aurait peut être été attiré de la même façon par un tel récit, mais aujourd'hui, après ce qu'il avait vécu, il était tout de même plus mesuré! De la chance? L'esprit de Torben s'assombrit immédiatement. De la chance? Vraiment? Si on voulait... Pour les vampires, Torben ne pouvait cependant pas trop s'avancer, étant donné qu'il n'avait jamais eu l'occasion de tester tout cet attirail de mort contre ces individus austères!


- Je sais que l'argent sa marche, le reste, je 'nen ai aucune idée et crois moi, vaut mieux ne pas trop s'en approcher. Et puis bon, tu crois que c'est innofensif, tellement ces créatures sont séduisantes. Mais tu tournes le dos et paf! Te v'la dans le hall de tes ancêtres! Crois moi, y'a pire que les vampires...

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Dans l'ombre de la Sorcière Borgne    Ven 18 Avr - 19:26

James aimait parler Quidditch. Surtout quand il avait l'occasion de mettre en avant son petit talent. Il avait toujours aimé ce sport, aussi loin qu'il s'en souvienne. Quand il parlait de son enfance, il la voyait sur un balais. Son père avait également joué dans l'équipe de Quidditch, lorsqu'il était à Poudlard, et avait visiblement transmis sont talent à son fiston. Les deux hommes en parlaient donc à chaque fois qu'ils étaient réunis, au plus grand désespoir de sa mère, qui ne savait plus quoi faire pour capter l'attention de son fils. En général, un énorme gâteau au chocolat suffisait. Car le paradoxe de James était qu'il était un grand sportif, au corps parfait, alors qu'il mangeait comme quatre. Un peu comme Sirius en fait. Remus aussi n'avait pas à se plaindre au niveau de son physique, mais lui n'avalait jamais rien. Souvent en période de pleine lune.

En parlant de cela, il faudrait qu'il regarde quand tomberait la prochaine. Il aimait toujours leurs petites nuits dans la cabane hurlante, ou alors celles qu'ils passaient à se promener dans le parc en gardant Lupin sous contrôle. Il adorait ça, la pleine lune. Bon d'accord, ça le culpabilisait un peu par rapport à Remus. Mais j'ai dit un peu. Non pas qu'il n'accorde aucune importance à son ami, mais il avait la sensation que c'était ce secret qui les avait tant rapproché, et qui leur permettrait de ne jamais se séparer. Par le serment qu'ils avaient fait de ne parler du "problème de fourrure" de Lunard à personne, ils savaient qu'ils pouvaient avoir une confiance aveugle les uns dans les autres. Confiance que James n'accordait à personne d'autre, et n'accorderait probablement jamais, sauf bien sûr à Lily Evans.

James rit de bon coeur à la réponse de son camarade. Comment ça, il ne se voyait pas signer des autographes ? James lui apprendrait. On prenait vite le goût. La popularité et la reconnaissance étaient deux choses auxquelles le jeune homme accordait de l'importance, et elles l'avaient poussé à vouloir devenir joueur professionnel. Malheureusement, ses parents qui se montraient si compréhensifs sur tout et qui lui laissaient tant de liberté, s'étaient montrés inflexibles sur ce sujet. Le sport, ce n'était pas un métier. James ferait quelque chose de concret. Le jeune homme s'était donc décidé pour le métier d'auror, qui l'attirait aussi.


-Tant pis pour les autographes, je les signerai à ta place !

James, tout à son enthousiasme, n'avait pas remarqué que la conversation sur les créatures maléfiques qui hantaient les forêts de Moldavie ne l'emballait pas autant que lui. Pourtant, tout garçon de 16 ans normalement constitué se sentirait attiré par tant de danger ! Peut-être bien que grandir dans cet environnement avait vacciné Torben contre l'enthousiasme. Ou alors peut-être bien que ces créatures n'étaient pas aussi dangereuses qu'elles en avaient l'air. Enfin bon.

-Pire que les vampires ? Vas-y, balance. Ici y a seulement quelques loups-garous et des araignées géantes. Rien de très excitant.
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Dans l'ombre de la Sorcière Borgne    Mer 23 Avr - 17:16

James Potter faisait preuve d'un tel enthousiasme que ça enr estait réellement charmant et rafraichissant. En effet, les quelques contactes qu'avait pu avoir Torben avec le reste des élèves de Poudlard n'avaient pour l'instant pas été très chaleureux, étant donné qu'ils restaient totalement imperméables une fois qu'il leur disait qu'il était étranger ou quand sa manie de draguer outrageusement les jeunes filles qu'il pouvait croiser. Bien entendu, à celà s'ajoutait les quelques rencontre totalement ratées qu'il avait pu faire, notamment celle d'Eva Anderson, qu'il avait réussit tout d'abord à embrasser, mais qui l'avait repoussé comme une espèce de "chose" sans aucune fierté ni amour propre. Bon, d'accord, ça lui restait un peu en travers de la gorge, mais rien de grave contrairement à l'autre serpentarde qui s'était enfuie au bout de cinq minutes de conversation et cette Krystel Raybrandt qui l'avait pris à partie, ce qui l'avait un peu bouculé.


Mais bon, il ne fallait pas non plus qu'il s'emballe à trop vouloir en faire, étant donné qu'il n'était pas encore si proche que ça de son camarade Gryffondor, qui ne cherchait peut être pas plus d'amitié que lui en offrait déjà Remus Lupin, Sirius Black et Peter Pettigrow. Bien entendu, encore et toujours pour ne pas changer, le moldave eut une petite pensée pour ses amis disparus, et se fit une fois de plus la promesse de venger tous ces disparus auxquels il avait tenu dans le passé. La petite remarque du moldave fit rire James, qui lui dit qu'il signerait bien els autographes à sa place! Non mais, si c'était un moyen d'attirer les filles, il n'allait pas lui refiler quand même, alors qu'il était loin d'être dans le besoin!


- AH non non non, je voulais juste dire que j'avais du mal à concevoir qu'on puisse vouloir me réclamer des autographes. Tu sais, chez moi, je n'ai jamais été vraiment doué pour quoi que ce soit, alors je préfère ne pas trop me faire d'illusions. Mais si on m'en demande, à plus forte raison s'il s'agit de gonzesses, pas touche!
plaisanta t'il


James semblait remarquer que Torben n'était que peu enthousiasmé par le récit qu'il faisait de toutes les monstruausités qui pouvaient peupler les frontières de son pays. Bon, après tout, James, bien qu'étant sympathiuqe, n'avait pas vécu les mêmes choses que lui, et c'était ce qui faisait de Torben cet individu si austère, presque blasé, tellement il savait ce que la vie lui réservait. Bon, en même temps, il espérait que peu de gens puissent connaître la douloureuse expérience d'une vendetta de goules, mais il devait reconnaître qu'en un sens, celà l'avait rendu beaucoup plus fort. Il avait appris à dominer ses émotions, à rester calme et ne plus céder à la panique, et savaitqu'il n'hésitrait plus jamais à tuer si le besoin en était urgent, comme cet été, dans la maison des Badenov...


- Les Loup Garou, chez nous, ont été jadis traqués, mais ce fut tellement sanglant que nos ancêtres y ont renoncé. Nous, nous avons des trolls, des goules innombrables et assoiffées de sang, des gobelins, des Hydres... J'en passe et des meilleurs! Mais le plus souvent, ces bêtes vivent cachées... On nous a rapporté aussi des espèces de troubles en grande bretagne ces derniers temps, de quoi s'agit il?

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Dans l'ombre de la Sorcière Borgne    Lun 28 Avr - 20:22

Le passage secret de la sorcière borgne avait connu bien des beuveries au milieu de la nuit, des petites fêtes improvisées rien qu'entre Maraudeurs. Il avait aussi assisté aux diverses confidences qu'ils pouvaient se faire. Il avait été le témoin de nombreux fou rire, et mises au point de nouvelles farces. Il avait entendu de trop nombreux discours enflamés, passionnés, sur Lily Evans, des discours plus véhéments à l'encontre des Serpentards, ou encore à l'encontre des professeurs. Mais jamais encore il n'avait accueillit un jeune moldave, fraîchement débarqué en Grande-Bretagne. Jamais encore il n'avait servit de lieu pour faire connaissance. C'était une grande première, et James la trouvait plutôt réussie. Il aimait bien Torben, avec son air étranger, son sourire et sa bonne humeur. Il lui avait semblé très facile de nouer le dialogue avec lui, malgré le fait qu'ils ne se connaissent pas.

Il avait vraiment hâte de voir ce que le jeune Badenov avait dans le ventre. S'il était bon en cours, s'il était bon en Quidditch, s'il était bon en drague. Trois points essentiels. Mais bon, Peter n'était doué dans aucun de ces trois domaines, et cela n'empêchait pas James de le considérer comme l'un de ses amis le plus proche. James n'attendait rien de Torben, pas de l'amitié, rien du tout. Il appréciait juste le moment présent avec lui. Peut-être que demain le moldave ne voudrait plus entendre parler de lui. Ca n'intéressait pas le Gryffondor. Il n'attendait rien des gens, en dehors des Maraudeurs et de Lily Evans. Le reste, il s'en fichait. Bien sûr, ça lui aurait quand même bien plu si Torben décidait de lui donner son amitié, mais s'il préférait ne pas le faire, James survivrait, aussi aisément qu'il l'avait fait jusque là.

Le jeune moldave rectifia sa pensée lorsque James lui annonça qu'il signerait les autographes à sa place. En réalité, il ne pensait que tant d'honneurs et de gloire étaient accordés aux joueurs de Quidditch. Le Gryffondor ne comprenait pas comment la Moldavie se débrouillait pour ne pas pratiquer le Quidditch. C'était pourtant le sport le plus passionnant du monde ! Il n'y avait pas grand chose de plus apaisant que de voler sur un balais, ni rien de plus drôle que de faire des tonnes d'acrobaties plus dangereuses les unes que les autres. James aurait volontiers fait une campagne pour que le Quidditch soit aimé de tous et de toutes, même s'il n'y en avait guère besoin. Il éclata de rire aux quelques paroles du jeune moldave, et saisit une nouvelle dragée de Bertie Crochue, goût chocolat cette fois. Il la jeta dans les airs, et la rattrapa directement avec sa bouche.


-Fais-toi des illusions mon pote, c'est ce qui t'amènera le plus loin ! Faut bien rêver un peu dans la vie, sinon à quoi ça rime ? J'toucherai pas à tes autographes, ça me va, mais pour les gonzesses, j'dis pas !

Il rit à nouveau, et leva sa bouteille de bierreaubeurre comme pour porter un toast, avant d'en avaler une grande gorgée. Il sentit la douce et agréable chaleur de la boisson se répandre dans son organisme lentement, savoureusement. Pas comme la chaleur intense et brute du Kvas qu'il avait goûté un peu plus tôt. La bierreaubeurre était tout de même plus agréable à boire, même si l'on restait sobre plus longtemps. Plus James y pensait, et plus il se rendait compte que faire la fête avec tous ses camarades Gryffondors lui manquait sérieusement. Il fallait vraiment qu'il remédie à cela, et le plus vite possible. Les autres aussi devaient s'ennuyer, qui plus est. Tiens, ils pourraient faire un petite fête en l'honneur de tous les nouveaux, il semblait y en avoir une flopée, cette année. C'était pourtant si rare ! Il fallait croire que la renommée de Poudlard commençait à franchir les frontières.

James but les paroles de Torben lorsque celui-ci conta les créatures dangereuses qui peuplaient son pays. Il y avait des bêtes dans le genre en Grande-Bretagne. Les Loups-garous, traqués ? Ouais, comme partout. Ce n'était vraiment pas cool, ils n'étaient pour rien dans la maladie qui les frappaient. Bon d'accord, il y en avait quelqu'uns qui méritaient vraiment tout ce que les sorciers leur faisaient subir, mais d'autres ne demandaient qu'à être acceptés pour la personne qu'ils étaient. Le jeune Gryffondor ne put s'empêcher de froncer les sourcils, se sentant concerné. Il n'était pas lycanthrope, mais presque. Il vivait chaque pleine lune, il passait chaque minute du jour et de la nuit aux côtés d'un loup-garou. Il n'avait certes jamais vécu la transformation, mais il y avait assisté de nombreuses fois, et de nombreuses fois il avait dû maîtriser Lupin qui faisait des siennes.


-Les Loups-Garous n'ont vraiment pas de chance... On les traque, les rejette de la société, voir même on les tue, alors qu'ils n'y sont pour rien. J'trouve que c'est vraiment injuste, et que les gens qui ont un jour porté un coup à un Lycanthrope devraient essayer de se mettre à leur place rien qu'une minute.

Pour appuyer ses paroles, James bu une nouvelle rasade de bierraubeurre, regardant Torben dans les yeux. Le Gryffondor ne pouvait pas laisser passer quoique ce soit sur les Loups-Garous. Il ne balancerait jamais le secret de Remus, pas même sous la torture, mais ça ne l'empêchait pas de se sentir impliqué dans la défense des lycanthrope, et ne perdait jamais une occasion pour prendre la parole sur ce sujet, sans jamais citer de nom.
Le jeune moldave parla ensuite de troubles récents en Grande-Bretagne. James était au courant, par les journaux qui révélaient pas mal de choses si on savait lire entre les lignes -ce que Remus faisait à merveille-, et aussi par ses parents qui étaient aurors tous les deux, et qui préféraient que James sache et se tienne sur ses gardes. Une moue tordit les lèvres de l'anglais.


-Ouais, pas mal de troubles. Si tu veux tout savoir, y a des gens qui ont pas vraiment de bonnes intentions qui se rassemblent par-ci par-là, et il commence à y avoir des disparitions. On murmure un nom, Voldemort, mais je n'en sais pas plus. Je sais pas qui est ce type, je sais même pas si il existe. Mais je sais qu'en tout cas, ça commence à sentir mauvais, en Angleterre. Vaut mieux garder les yeux ouverts, si tu veux un conseil.
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Dans l'ombre de la Sorcière Borgne    Mer 30 Avr - 10:23

Torben commençait à voir l'heure filait, mais ici, dans cette espèce de passage secret genre caverne, avec un camarade, de l'alcool et des trucs a manger, il ne trouvait pas la force de se lever, prendre son sac, et aller en cours. Le peu de motivation qui l'habitait normalement avait totalement disparu alors que les premiers effets de l'alcool commençaient à se faire ressentir. Même s'il n'avait pas bu tant que ça, il n'était tout de même pas dans les meilleures conditions pour picoler, avec rien dans l'estomac a part quelques confiseries et le sommeil qui s'abattait sur ses sens comme une massue. S'il se serait écouté, il aurait fini encore quelques bières, mangé quelques confiseries, et aurait piqué un somme avec le maraudeur. En même temps, il ne pouvait permettre d'assassiner sa réputation naissante, de quoi aurait il l'air s'il s'affalait ici, sur une caisse, à moitié saôul?


Se faire des illusions? Peut être que Torben devrait effectivement s'en faire. Mais il n'était pas comem ces britanniques, ni comme ses compatriotes d'ailleurs. Il s'était promis quelque chose, et ne pouvait plus y couper, il avait juré sur son honneur de venir à bout de sa vengance, et la seule illusion qu'il pouvait lui restait était celle de parvenir à aller jusqu'au bout du massacre qui se profilait à l'horizon. Il n'avait même pas espoir de s'en sortir, alors, en étant convaincu qu'on va mourir d'ici quelques mois, comment peut on se faire des illusions sur son avenir? Rêver... Rêver de quoi? Revoir une fois au mouins ses deux soeurs, qui lui manquait terriblement? Ou simplement d'avoir le cran de mourir pour sa parole donnée? Non, décidément, rêver et se faire de faux espoirs n'était pas pour Torben.


Le moldave éclata de rire à la plaisanterie de James. Le pire, c'était que Torben savait très bien que si l'envie en prenait à son camarade, il n'aurait aucune difficulté à lui ravir ses éventuelles conquêtes, si bien sûr il arrivait à en avoir ne serait ce qu'une dans ce château. Ce qui était mal barré avouons le. Répliquant au toast de James en levant à son tour sa bière, Torben avala goulûment quelques gorgée de la boisson, ce qui lui procura un frisson qui parcourut son échine. Bizarrement, alors que le jeune Potter semblait littéralement suspendu aux lèvres de Torben quand celui ci lui fit le récit des bêtes monstrueuses de son coin d'Europe, le garçon se tendit lorsque Torben lui parla des Loup Garou. Pourquoi donc? Le jeune moldave était d'accord sur l'idée de James, mais trouvait ce point de vue un peu trop idéaliste. Chez lui, nombreux étaient les récits d'attaques de loups garous, et même si Torben voulait laisser leur chance à l'humain, il ne pouvait nier que les Loups Garous étaient de dangereuses créatures incontrolables.


- Tout dépend du point de vue. Je suis d'accord avec toi sur le fait que l'humain victime du venin du lycanthrope n'y peut rien et doit vivre avec cette malédiction, mais on peut aussi se emttre à la place des proches des victimes de ces êtres, gorges déchirées et a moitié dévorées. Je ne sais si ici il y a beaucoup d'attaques, mais dans le sud de l'Europe, dans les Balkans et en transylvanie, nombreux sont les rapports d'attaque de Loups Garous.


Ce que dit ensuite James quant aux fameux troubles qui commençaient à s'étendre en grande Bretagne étonna un peu Torben. Certes, ce dernier avait ouï dire qu'il se passait des choses dans ce pays, mais que celà reste si vague, et donc si "effrayant" l'étonnait, étant donné que la réputation de stabilité de ce pays n'était plus à faire à l'étranger, y compris en moldavie.


- J'ai cru entendre dire qu'il y avait un espèce de groupe révolutionnaire. Et j'ai entendu murmurer des choses dans l'allée des embrumes...

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Dans l'ombre de la Sorcière Borgne    Dim 4 Mai - 20:28

La conversation que les deux jeunes gens avaient depuis le départ n'avait été portée que sur des choses futiles et puériles, telles que les filles, l'alcool, et le Quidditch. Ils avaient dérivé sur les créatures sombres qui peuplaient la Moldavie et en effrayaient la population. Et ils en venaient maintenant à parler de loups-garous et des troubles qui sévissaient en Grande-Bretagne. Le premier sujet touchait particulièrement James, qui se sentait complètement impliqué, et pour cause. Il était l'un des meilleurs amis d'un loup-garou. Les mots de Torben n'étaient pas faux. Tous les lycanthropes n'étaient pas pacifiques, loin de là. Greyback en était la preuve vivante. C'était ce fumier qui avait mordu Lupin. C'était lui le responsable de toutes les souffrances de Remus. James nourrissait une haine tenace et sincère envers cet homme, et il ne rêvait que d'avoir la chance de lui régler son compte.

Mais Lunard, lui, ne lui avait jamais donné de raisons de se méfier de lui et de le craindre. D'accord, il n'était jamais très rassuré quand il devait le contenir les soirs de pleine lune, mais en dehors de ça, il n'y avait certainement pas plus gentil que lui. Et pour James, la plupart des lycanthropes était comme Lupin ; ils étaient des vicitimes, non des coupables. La vision que le monde avait d'eux devait changer, et James ferait tout pour cela. Etait-ce juste qu'un homme qui n'avait pour unique faute que celle de s'être fait mordre par un loup-garou, soit rejetté de la société ? Certainement pas. Ils n'étaient pas des animaux, ils n'étaient des monstres. Ce point de vue révoltait le maraudeur. Oubliant complètement qu'il passait un moment agréable et qu'il avait une bière dans la main, James fronça les sourcils
.

-Si on les traitait comme des êtres humains plutôt que comme des bêtes, si on les intégrait à la société et si on s'occupait d'eux quand ils se transforme, il y aurait beaucoup moins d'attaque. Mais les sorciers sont tellement supérieurs à tout le monde...


D'un air désabusé, il se pencha en avant et saisit une chocogrenouille qu'il ouvrit et fourra dans sa bouche. Le chocolat magique fit quelques bonds contre son palais, avant qu'il ne l'engloutisse délicieusement. Il tourna ensuite ses yeux vers la carte qui était restée dans la boite. IL s'agissait de celle de Dumbledore. Encore lui. Toujours lui. Les yeux pétillants de malice, cachés derrière ces fameuses lunettes en demi-lune, semblaient approuver son discours, mais lui intimaient aussi de se calmer. Torben n'était pas un chasseur de loup-garou, et une colère aussi subite sur ce sujet pourrait l'intriguer plus qu'il ne le fallait. Remus n'avait pas besoin d'ennuis supplémentaires.

Les troubles qui secouaient la Grande-Bretagne semblaient inquiéter le jeune moldave au moins au temps que lui-même. Il fallait dire que c'était réellement effrayant. Surtout le fait de n'en savoir que si peu. En réalité, il y avait très peu d'informations réelles en circulations, ce qui ouvrait la voie aux spéculations en tous genres qui n'étaient pas pour rassurer le monde. James se sentait en totale sécurité entre les murs de Poudlard, mais il craignait pour ses parents, qui étaient en première ligne, à cause de leur métier. Le Gryffondor avait vraiment peur qu'il leur arrive quoique ce soit. Si ce que si passait l'effrayait, il ne pouvait nier qu'il se sentait également excité par les événements. L'aveu de Torben sur des murmures entendus dans l'allée des embrumes, attisa la curiosité du jeune Potter. Qu'est-ce que son camarade faisait là-haut ? Et surtout, quand y avait-il été ?

-Révolutionnaires... Sanguinaires plutôt je dirais. Je sais pas trop ce qu'ils revendiquent, une histoire de sang je crois bien. Tu sais, il faudrait qu'il soit pur. Après, il n'y a rien de très certain et de très officiel dans tout ce que je te raconte. La seule chose qui est sûre, c'est que ça craind. "Vigilence constante !" comme dirait un ami de mes parents. Mais qu'est-ce que tu faisais l'allée des Embrumes ?
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Dans l'ombre de la Sorcière Borgne    Lun 12 Mai - 9:31

HJ: désolé du retard et du petit post


Torben n'aurait su dire pourquoi avec le peu qu'il savait de James Potter, mais il pouvait presque dire que leur nouvelle conversation semblait bien plus l'affecter que toutes celles qu'ils avaient eu avant. En même temps, on ne pouvait pas faire plus neutre que parler de filles, de quidditch ou d'alcool entre mecs, c'était ce qu'on aurait pu appeler les sujets de base des garçons normalement constitués. Mais peu à peu, ils avaient dérivé à l'initiative des questions de James sur des sujets plus sombres, peut être un peu trop personnels, pensa Torben. Peut être le maraudeur en connaissait il un, ou avait toujours été appris dans l'optique que les Loups Garous étaient les victimes. Torben, quant à lui, avait vu trop de choses pour s'en tenir à ce point de vue. Non pas qu'il les considérait comme des monstres, mais savait rester objectif dans le sens où il savait que les Loups Garous restaient humains, mais leur part monstrueuse était incontrôlable.


Oui, même si on ne pouvait pas nuire à la liberté d'un être humain, on pouvait aisément le faire pour une bête sanguinaire, et Torben pensait qu'il suffisait juste de s'occuper de 'laspect bestial et monstrueux de l'être en l'emprisonnant à l'approche de la pleine lune par exemple. C'était certes quelque chose de radical et de contraignant pour un sorcier, de se retrouver enfermé quelques jours tous les mois afin de préserver des vies humaines. Après, il comprenait aussi tout à fait les personnes qui voulaient la destruction de cette espèce, il n'était pas prêt lui non plus à perdre des proches. Mais si son idée, pourtant simple, s'appliquait, ce serait déjà un grand pas en avant. Seulement, il restait toujours les monstres qui acceptaient leur nature et s'en servaient pour faire le mal. Ceux là, Torben connaissait leur destin...


- Je suis entièrement d'accord. La partie monstrueuse de chaque loup garou doit être neutralisée durant la pleine lune comme tu le suggère. Et ceux qui n'accepteraient pas ce traitement se verraient confrontés à un destin d'autant plus funeste, comme chez moi. Seulement, au cours des siècles, nous avons subit tellement d'attaques de Loups Garous que certains sorciers de mon pays organisent des battues.


Alors que les deux jeunes hommes continuaient de parler, James se mit à manger quelques friandises et sembla se détendre. Il avait dû se laisser emporter plus que de raison, sur un sujet qui lui tenait manifestement à coeur. Torben quant à lui ne s'en formalisa pas, habitué d'attirer la colère des gens avec qui il conversait. Il y avait souvent quelque chose qu'il faisait qui ne plaisait pas, soit son arrogance, ses idées ...


- Oui je vois, encore un groupe d'extrémistes. Chez moi, on a eu un tyran il y a plusieurs siècles, qui a assassiné et envoyé ses troupes emprisonner et tuer tous els sorciers au sang impur selon son mode de pensée. Il a été finalement vaincu par une grande alliance et depuis, tout est peu à peu revenu a la normale. Dans l'allée des embrumes? Eh bien, a vrai dire je ne faisais rien de spécial, je m'étais perdu!
mentit Torben

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Dans l'ombre de la Sorcière Borgne    Mar 20 Mai - 21:20

Les loups-garous et leur condition était un sujet qui tenait à coeur au jeune Gryffondor. Remus Lupin était un lycanthrope, qui n'avait jamais rien demandé à personne. Il était également la personne la plus gentille et la plus douce qu'il connaissait. Il avait rarement élevé la voix contre eux, il s'était toujours montré là quand on avait besoin de lui. Il avait le courage et la force des gryffons, l'intelligence et le calme des serdaigles, la douceur et le sens de la justice des poufsouffles. Qui, une fois qu'il connaissait Remus, aurait pu dire que les loups-garous n'étaient que des bêtes sanguinaires ? S'il avait pu le penser un jour, James avait depuis longtemps revu son jugement. Lunard ne méritait pas ce qui lui arrivait, et pourtant il surmontait cette épreuve chaque mois, et affronterait toujours le regard des autres. Fallait-il ajouter à cela une traque et un dégoût permanents ?

Les sorciers, qui se considéraient comme une race tellement supérieures aux autres, n'avaient-ils jamais commis de crimes ? N'avaient-ils pas, dans leur Histoire, des faits dont ils avaient honte ? Des actes qui auraient pu les classer dans la catégories des espèces à craindre et à chasser ? Les moldus ne l'avaient-ils d'ailleurs pas fait, à une époque ? Et comment la communauté magique avait-elle vécu cette tentative d'extermination ? Les lycanthropes étaient ce qu'ils étaient. Ils étaient dangereux une fois par mois, mais le reste du temps, ils étaient tout ce qu'il y a de plus normal. Pour la plupart d'entre eux. Bien entendu, il y avait toujours des exceptions, comme partout.

Pour commencer, il y avait ce Greyback, celui qui avait mordu Lupin. Si James tombait sur lui un jour, il se ferait un plaisir de lui faire la peau. Cet "homme" préférait rester sous sa forme lycanthropique (?) pour pouvoir mordre le plus de personnes possibles et ainsi aggrandir la race des loups-garous. Il était évident que si l'on se basait sur les actes de ce genre de personnes, il était facile et rapide de classer les lycanthropes comme rebus de la société. Seulement, il n'était pas nécessaire de s'engager dans un débat véhément, puisque Torben partageait l'avis de James. Le jeune moldave pensait qu'il fallait également neutraliser ce qu'il y avait de dangereux chez les loups-garou durant la pleine lune.


-C'est vrai qu'il y a certains loups-garous qui méritent d'être traqués par les sorciers. Ici, ils ne sont pas très nombreux, et il n'y a plus de battues, mais il y a toujours quelques... resistants. Un certain dénommé Fenrir Geryback. Il s'amuse à mordre tout ce qui passe à sa portée.

Le jeune Gryffondor fit une petite moue pour indiquer tout le mépris qu'il éprouvait pour cette personne. C'était même plus que du mépris, c'était une haine viscérale qui ne pourrait certainement jamais s'éteindre. Pas après le mal que Fenrir avait causé à Remus. James semblait toujours ne penser qu'à lui-même, mais c'était loin d'être vrai. Ses amis étaient ce qu'il y avait de plus important à ses yeux, et il aurait fait n'importe quoi pour eux. Il n'était pas un garçon nombriliste, au contraire. Malgré ce que tout le monde pensait de lui.

Le récit de Torben sur l'histoire de son pays n'intéressa que très peu le jeune homme. Bon d'accord, il était un peu nombriliste quand même. Il n'ouvrait jamais ses oreilles en cours d'histoire de la magie, ce n'était pas pour montrer un quelconque intérêt à un tyran mort depuis longtemps dans une contrée qui lui était totalement étrangère. Il se força cependant à ne pas montrer à son interlocuteur qu'il s'en fichait. Froisser Torben ne lui semblait pas une bonne idée. Il hocha donc la tête, avant de boire une nouvelle gorgée de bierraubeure. Lorsque le moldave lui dit qu'il s'était perdu dans l'allée des embrumes, James ne pu retenir un éclat de rire. Il avait repéré directement le mensonge de son camarade. Personne ne se perdait jamais, sur le Chemin de Traverse. Et puis, les Maraudeurs s'étaient déja "perdus" suffisament de fois pour qu'il sache que cette excuse était toujours bidon. Il aurait pu faire comme si de rien n'était, pour ne pas mettre le jeune Badenov dans l'embarras. Pour ne pas essayer de lui soutirer des informations qui ne le regardaient pas. Mais James n'était pas comme ça ; il était curieux, et il voulait tout savoir, même si ce n'étaient pas ses oignons.


-Bien essayé, mon vieux, mais j'ai déja trop utilisé cette excuse pour que je gobe ça ! Je comprends que t'ai voulu te rendre là-bas, c'est assez cool vu que c'est plutôt flippant. Mais bon, ils vendent que des trucs de magie noire, et ça, c'est le truc le plus nul qu'on puisse trouver sur le Chemin de Traverse. Si tu voulais un truc de magie noire, fallait me demander, j'en aurais piqué un à Servilus !
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Dans l'ombre de la Sorcière Borgne    Mer 21 Mai - 18:04

[list]Torben avait compris depuis le temps qu'il faudrait aller doucement sur les créatures jugés maléfiques en Moldavie, car il semblait qu'on était beaucoup plus tolérants que ses propres compatriotes. Pouvait on pour autant blâmer les moldaves? Torben, même objectivement, aurait bien entendu répondu par la négative, et ce, pour plusieurs raisons. La première était que les moldaves, tout comme leurs voisins ukrainiens, roumains ou bulgares, avaient subit pendant des millénaires les assauts de créatures magiques, pas forcément malfaisantes, mais toutes s'y étaient mises. Les Géants étaient descendus des collines pour saccager la région, les vampires prélevaient leur sombre tribut, les gobelins sortaient de leurs cavernes pour s'attaquer aux habitants tandis que Trolls, goules et d'autres créatures infâmes telles que les harpies hantaient les forêts de ces pays, les accablant de leurs terrifiants assauts, tous plus sanglants les uns que les autres. Ensuite, il était naturel d'avoir peur contre des bêtes qui voulait notre mort...


Les Britanniques ont quant à eux l'air plus sociables vis à vis de toutes ces bestioles. Ils n'avaient jamais subit l'attaque de goules et de vampires, en tout cas pas massivement. On dit que dans le passé, ils avaient eu de nombreux soucis avec les gobelins et les dragons, mais c'était une époque visiblement révolue. Les dragons étaient partis, en scandinavie avait on dit, tandis que les gobelins s'étaient plus ou moins intégrés à la société magique, dirigeants la banque des sorciers Gringotts à Londres et habitant parfois avec des sorciers. Enfin, celà restait plutôt rare, et ces gobelins n'avaient rien à voir avec les sauvages primitifs et sanguinaires assoiffés de sang de sorcier qui trainaient dans les balkans et aux alentours.


Certains loups garous méritaient d'être traqués par les sorciers, mais en même temps, certains sorciers méritaient également d'être traqués pour ce qu'ils faisaient. Avec le peu de moyens dont disposaient généralement les pays, a qui donner la priorité? Bien souvent aux sorciers, plus facilement identifiés, retrouvés et arretés. Traquer un loup garou était une toute autre affaire, il fallait enquêter sur l'identité, la forme du monstre durant sa transformation, trouver ses repaires etc etc... Tâche autrement plus compliquée, d'autant qu'en règle générale les loups garous traqués étaient de véritables bêtes vivant reclues au plus profond de forêts ou de grottes. Dans ces conditions, on comprenait aisément pourquoi on préférait traquer un sorcier. Fenrir Greyback? Torben n'avait jamais entendu ce nom...


- Tout comme les sorciers méritent eux assi parfois d'être traqués. Grindelwald par exemple, qui a sévit il y a plus de vingt ans. Les disciples de tous ces mages noirs aussi...


Bien que James en eût formulé la demande, Torben sentait bien que l'histoire de son pays n'intéressait pas plus que ça le Gryffondor. Après tout, celà n'intéressait pas grand monde. Mais en même temps, le jeune moldave ne se formalisait pas de cet état de fait. Il comprenait tout à fait, après tout, l'histoire britannique lui paraissait totalement rébarbative, bien qu'il continua son récit, ne serait ce que pour se rappeler l'odeur des forêts, la sensation de voler au dessus des pics rocheux et des rivières, de traverser de vastes landes, faire la fête dans les taverne ou encore compter fleurette aux filles du village voisin... Torben ne put réprimer cette vague de mélancolie. Le jeune Gryffondor ne put pas non plus dissimuler sa surprise lorsque son camarade éventa l'excuse. Apparement, il n'était pas le premier à raconter celà...


- C'est vrai que c'est cool et flippant, mais je n'y étais pas vraiment pour acheter quelque chose affilié à la Magie Noire... Disons que j'étais juste curieux de ce que j'aurais pu y trouver! Je n'y ai rien trouvé, hormis Narcissa Black...


Torben se rappelait toujours aussi clairement ce souvenir, les cheveux couleur paille de la jeune femme, ses lèvres rouges, son regard envoutant, et la passion de ses baisers. Troublante rencontre pour une troublante personne!



_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Dans l'ombre de la Sorcière Borgne    Dim 25 Mai - 17:25

La conversation que les deux jeunes gens entretenaient n'était pas légère et futile. James n'avait pas l'habitude de parler de sujet sérieux, sauf avec les Maraudeurs. Pour les autres, il se contentait d'aborder des choses inutiles et de blaguer. Il était expert dans cette discipline, et pouvait parler des heures pour ne rien dire. Des années avec Sirius l'avaient bien formé. Mais dès qu'il s'engageait sur une pente un peu plus glissante, il se montrait nettement moins habile. Avec les mots comme avec les idées. Il se sentait toujours trop impliqué, trop concerné. Tout ce qui tournait mal l'inquiétait, et quand il s'agissait de ce genre de choses, il avait tendance à dramatiser un peu.

Torben parla de Grindelwald, et ce nom alluma tout de suite un souvenir dans l'esprit du jeune Gryffondor. Il le connaissait... Mais où l'avait-il entendu ? Sûrement en Histoire de la Magie, durant les cinq premières minutes, quand il n'avait pas encore eut le temps de s'endormir. Il lui semblait que c'était loin d'être quelqu'un de bien, et les propos du moldave le confirmèrent. James ne voulait pas passer pour un imbécile devant le jeune Badenov, qui avait l'air d'avoir une solide culture. Le joueur de Quidditch fit donc comme si de rien n'était, comme si il connaissait la bio de Grindelwald sur le bout des doigts. Il hocha donc la tête et bu la dernière gorgée de bierraubeure. Il déposa donc sa bouteille vide dans la caisse où il l'avait prise, et se vit contraint de se rabattre sur les bonbons.

Il partageait complètement et totalement l'avis de Torben. Certains sorciers étaient pires que les créatures qu'ils pourchassaient. Toutes les créatures dites maléfiques ne l'étaient pas toujours. Et James était d'avis de croire qu'il avait beaucoup plus à craindre de ses semblables que d'une quelconque bête sanguinaire. L'histoire regorgeait de sorciers qui avaient mal tournés et qui avaient causé la mort de nombreuses personnes. James ne pouvait citer aucun nom, mais il était certain de ce qu'il avançait. De toutes les créatures, l'homme était sans doute celle dont il fallait le plus se méfier. Bon, peut-être bien qu'il y avait des créatures qui méritaient d'être traquées, comme les horribles araignées géantes que la Forêt Interdite abritait. Mais les loups-garous, ça non.


-Je suis d'accord avec toi, Torben ! "On voit souvent la paille dans l'oeil de son voisin, mais pas la poutre dans le sien". C'est un dicton moldu il me semble. On devrait se regarder un peu avant de déclarer telle ou telle créature de dangereuse et sanguinaire.

La petite excuse du moldave sur son excursion dans l'Allée des Embrumes n'avait pas fonctionnée sur James. Le jeune homme était trop habitué à l'entendre ou à la dire pour y croire une seule seconde. Personne ne se perdait jamais là-bas. Ou alors il fallait être un sacré idiot ! Le jeune Gryffondor fut satisfait quand Torben lui avoua qu'il ne cherchait pas à ce procurer un objet de magie noire. Dans le cas contraire, l'estime que James lui portait en aurait pris un coup. Le jeune Potter détestait tout ce qui avait trait à cette forme de magie. Il l'affiliait aux Serpentards et à tous les mages noirs qui avaient causé tant de dégâts dans le passé. Il la haïssait tellement qu'il avait décidé de suivre des études pour la combattre. Il deviendrait un très bon auror, que tous les adeptes de magie noire craindraient.

Narcissa Black ? Ce nom fit tilt dans l'esprit de James, et un sourire se dessina sur ses lèvres. Il n'avait jamais aimé la cousine de Sirius, qui le leur avait bien rendu. Mais depuis quelques temps, elle avait changé du tout au tout. Elle était beaucoup plus sympathique, beaucoup plus charmeuse aussi. Et puis, il fallait dire qu'elle était également très belle. Le coeur du jeune Potter appartenait à Lily Evans, mais il devait avouer que la belle Black le troublait. Il préférait ne pas s'étendre sur ce point, et ne cherchait surtout pas à l'analyser. Il ne voulait pas savoir, il ne voulait pas avoir de réponses. Il était, et serait toujours, amoureux de Lily. Il ne pouvait pas tomber amoureux de quelqu'un d'autre. Surtout pas d'une ancienne Serpentard !


-Narcissa ? Et alors, qu'est-ce que tu penses d'elle ?
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Dans l'ombre de la Sorcière Borgne    Mar 27 Mai - 7:26

[list]La discussion entre les deux Gryffondors avait commencé plutôt sur des sujets non pas futiles, mais disons plus frivoles qu'actuellement. De l'alcool et des femmes qu'ils avaient fréquenté ou allaient cherché à fréquenter, ils étaient passé à d'autres sujets de conversation, autrement plus sérieux, ou chacun avait un avis qui lui était propre. Fort heureusement pour Torben et James, il semblait qu'ils partageaient à fort peu de différences près le même avis, ce qui changeait radicalement de l'habitude, où Torben se trouvait confronté à des gens qui défendaient une unique position avec ferveur. Le moldave quant à lui, grâce à l'esprit aiguisé qu'il s'efforçait de croire posseder, voulait absolument rester le plus impartial possible, de démêler le vrai du faux et de peser le pour et le contre. Comme la vie lui avait appris, rien n'était totalement blanc ou noir, et personne n'était innocent, tout le monde était coupable. Saleté de vie. Tout lui avait été retiré, même ses illusions.


James en tous cas avait trouvé le bon dicton. Au lieu de se remettre en question, les êtres humains préféraient se foutre sur la tronche de leurs voisins. S'ils cherchaient plutôt les paux dans leur cuir chevelu que celui du mec d'a côté, il y aurait beaucoup moins de conflits. M'enfin même sans toute cette réflexion, Torben devait tout de même avouer que se battre semblait être dans la nature de 'lhomme. lui même, s'efforçant pourtant de rationnaliser l'univers qui l'entourait, s'était découvert un talent certain pour le combat. Et le pire, c'est que même s'il n'osait pas se l'avouer, il avait aimé l'instant où sa vie ne tenait qu'à un fil. Il avait apprécié avoir le pouvoir sur la vie de son agresseur. Il s'était sentit délivrer de tout. Sur l'instant, seul sa vie avait compté, ce petit espoir ténu de s'en sortir. Oui, même si Torben n'approuvait pas, il ne pouvait pas prétendre ne pas comprendre les envies belliqueuses de ses camarades.


- Je suis d'accord. Souvent, les gens préfèrent rejeter les tords sur les gens différents d'eux plutôt que se dire que le problème vient peut être d'eux. Mais en même temps vois tu, je pense que se battre vient avec l'instinct de beaucoup de gens. Toi même, on raconte qu'avec un certain Rogue, vous n'arretez pas de vous foutre sur la tronche. Pourquoi, quelle en est la vraie raison? Je suis dans le même cas, et pourtant je ne peux m'en empêcher, ça vient naturellement.


Torben avait bien fait d'omettre une partie de la vérité en voyant la réaction de James. Le moldave était tellement aveuglé par son désir de vengeance qu'il était prêt à tout acquérir pour executer les assassins de ses parents. Pour lui, il ne pouvait pas laisser passer un tel crime. il fallait qu'il réagisse. Enfin, tout faire pour. Même avoir recours aux pires méthodes. peu lui importait tant qu'il arrivait à venger sa famille. Il savait qu'il ne vivrait plus en paix de toutes façons, il avait été trop changé par cette perte. Mais ça, le gryffondor qu'il avait en face de lui ne pouvait pas le comprendre. Peut être quand il serait confronté à quelque chose de ce genre, mais pas avant. Torben ne le souhaitait de toutes façons à personne, pas même à son pire ennemi.


- Eh bien, séduisante, belle et rebelle. Elle ne fait rien comme les autres, et trouble carrément par son attitude, ses gestes, son regard. Je n'ai jamais rencontré pareille femme. A part peut être Krystel Raybrandt, une Serpentarde originaire de France. Mais Narcissa est vraiment quelqu'un à part. Mais je suis sûr que sous son masque hautain se cache une faiblesse pour percer sa carapace, et je suis sûr d'être parvenu à effriter celà un petit peu.


Torben ne pouvait pas tout raconter. C'était quelque chose qui le troublait encore et qui le troublerait toujours. Jamais personne ne l'avait regardé comme narcissa. Pour elle, il n'était que quelque chose de désirable. Rien d'autre. Une espèce de friandise qu'elle aurait dévoré telle une mante religieuse quant elle se serait arretée de s'amuser avec lui. Oui, Narcissa troublait Torben, et ce n'était pas prêt de s'arrêter. A chaque fois qu'il trouvait une faille, il fonçait tête baissée dans un mur. A chaque fois, il se retrouvait impuissant à dominer la rencontre. C'était la première fois que ça lui était arrivé.


- bref, je te laisse James, j'ai cours dans vingt minutes et je n'ai pas mes affaires!

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Dans l'ombre de la Sorcière Borgne    Ven 30 Mai - 17:33

James pouvait s'avérer perspicace, de temps à autres. Mais la plupart du temps, il ne voyait que ce qui l'arrangeait. Et pour tout dire, il se fichait des histoires des autres, en dehors de celles susceptibles de le faire rire. C'était probablement pour cette raison qu'il n'avait pas cherché à approfondir l'air triste que Torben avait arboré lorsqu'ils parlaient de son pays natal et des monstres qui le peuplaient. Le jeune Potter était curieux, avide de ragots, mais il détestait les choses tristes, les malheurs. C'étaient probablement les seuls faits qui pouvaient rester personnels. Tout le reste l'intéressait fortement et dès qu'il avait un potin de ce genre à raconter, on pouvait être sûr que toute l'école était au courant. Il ne remarquait donc pas plus que la discussion qu'ils avaient affectait d'une certaine façon son interlocuteur. Il était déja trop préoccupé par la manière dont ça l'affectait lui.

Le jeune homme n'avait peut-être que 16 ans, il n'en était pas moins déçu par le monde qui l'attendait à sa sortie de Poudlard. Pour l'instant, tout avait toujours été rose, et il n'avait fait que profiter de chaque instant comme d'un privilège, ne s'occupant de rien d'autre que de lui-même, et des petites histoires d'adolescents qui peuplaient son quotidien. Mais dehors, tout serait différent. Le monde qui l'attendait ne lui semblait pas accueillant, bien au contraire. Et c'étaient ses ancêtres qui l'avaient ainsi façonné. Ceux qui avaient persuadé les lycanthropes de leur monstruosité, ceux qui les avaient conduit à s'exclure de la société et à se sentir ainsi mis sur la touche, pointés du doigt. Malgré l'image d'égocentrisme qu'il renvoyait, qui n'était pas véritablement éronée, James ne pensait pas qu'à lui. Il voulait changer le monde, le rendre plus beau.

Torben parla alors de ses querelles avec Rogue. Oui bon d'accord, il prenait un malin plaisir à faire souffrir le Serpentard, mais devait-il vraiment être comparé avec les sorciers qui faisaient des choses si horribles ? Ce n'était après tout qu'une petite guerre d'adolescents, rien qui puisse porter à conscéquence dans leur vie future. James ne pourra jamais encadrer Servilus, et c'était réciproque. Devait-il trouver une excuse à cette antipathie ? Tout en Rogue le répugnait et l'exaspérait. Sa façon de se conduire, sa façon d'être tout simplement, son physique, ses idées, ses amis... Et par-dessus tout, le fait qu'il soit si proche de Lily Evans. Rogue était tout ce que James détestait le plus. Il haussa les épaules avant de répondre à son camarade.


-Faut pas chercher de raisons, il y en a pas... Je l'ai détesté dès que j'ai croisé son regard, il me le rend bien, voila tout. Si un jour tu le croises dans un couloir, jettes lui un maléfice de ma part, tu verras, c'est très agréable, et on y prend vite goût !

James adressa un sourire à Torben. Il ne comprenait pas pourquoi tout le monde cherchait ainsi à connaître la raison de la torture que les Maraudeurs infligeaient continuellement à Severus Rogue. Il n'était pas nécessaire d'avoir une explication à tout. James ne comprit pas ce que le moldave avait voulu dire lorsqu'il disait qu'il était dans ce cas et que ça lui venait naturellement. Il ne chercha pas plus loin que le bout de son nez, se disant qu'il avait certainement voulu dire qu'il avait parfois besoin de taper sur quelqu'un. Rien de plus normal.

Puis le jeune étranger fit la description de Narcissa. Une description bien élogieuse, et qui reflétait à peu près ce que James pensait de la jeune femme. Cependant les mots employés par Torben firent naître en James une pointe de jalousie. Quelle avait donc été l'attitude de Narcissa envers lui pour qu'il puisse ainsi être troublé ? Le jeune Gryffondor etouffa bien vite ce sentiment qu'il n'avait aucune envie d'analyser ni de ressentir, et cacha sa gêne par un sourire. Il n'avait pas le droit d'être jaloux, certainement pas quand ça concernait la cousine de son meilleur ami. Il n'éprouvait rien pour cette femme, simplement de l'amitié. Même si elle le troublait bien plus qu'il ne voulait se l'avouer, et qu'il attendait toujours leurs rencontres avec impatience.


-Troublante, oui, c'est bien le mot ! Mais elle est beaucoup plus gentille et douce qu'elle ne le laisse paraître. Quant à Krystel Raybrandt, je ne vois pas de qui tu veux parler...

Quoi de plus normal, étant donné qu'elle était à Serpentard ? James ne pactisait pas avec l'ennemi. Dès qu'il pensait à un vert et argent, c'était pour lui associer un maléfice. Ils ne méritaient pas qu'on s'intéresse à eux d'une autre manière. Que de la vermine qui se croyait supérieure aux autres. James les exécrait tous, sans aucune exception. Particulièrement Rogue, sa fameuse bande d'amis, et ce nouveau, un certain Jessie Tumodel. Un petit rat prétentieux que James se serait fait le plaisir d'écraser. D'autant plus qu'il lançait des regards un peu trop appuyés à Lily Evans, ce que personne n'avait le droit de faire. Le jeune Potter attendait avec impatience le moment où il pourrait le remettre à sa place.

Soudainement, Torben lui annonça qu'il avait cours dans vingt minutes. Cela fit l'effet d'un életrochoc à James, qui se rendit compte que cela faisait 40 minutes environ qu'il aurait dû se trouver en Histoire de la Magie. Tant pis, c'était une heure d'ennuis en moins de gagnée. Maintenant, il allait devoir trouver une excuse en béton à donner à Binns pour la deuxième heure de cours qui arrivait. Il se leva, ramassa les restes de bonbon qu'il fourra dans ses poches (pour se faire pardonner du reste des Maraudeurs de son absence), et se dirigea vers la sortie du tunnel en compagnie du moldave.


-Ravi d'avoir fait ta connaissance Torben ! Si tu as besoin d'un guide pour te faire visiter Poudlard, ou d'un entraîneur particulier pour le Quidditch, tu sais où me trouver.

Il lui adressa un nouveau sourire tandis que le passage de la Sorcière Borgne se refermait derrière eux. James était sincèrement content d'avoir bousculé l'étranger dans les toilettes. Il s'était révélé d'une compagnie très agréable, et son caractère semblait assez proche de celui du jeune Potter.

-Bon eh bien, bonne journée camarade ! A une prochaine fois.







Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Dans l'ombre de la Sorcière Borgne    



Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum