Page Facebook  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Professeur↯ Non, ne me visez pas avec vos baguettes !
avatar



Nombre de messages : 184
Age : J\'arrive...
Groupe : Bad or not bad?
Caractère : Bad too
Date d'inscription : 04/11/2008




Pieter Von Keller

Professeur
Non, ne me visez pas avec vos baguettes !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 10/15
Libre pour ::
Bonus: + 01
MessageSujet: Cours de Défense contre les Forces du mal n°1: les maléfices!   Mer 7 Oct - 17:48

    Le lever de rideau n'était pas loin, si je pouvais me permettre. Je n'avais pas spécialement envie de me dépêcher, mais étant une figure de référence pour les jeunes gens à qui j'allais enseigner aujourd'hui, je ne pouvais pas me permettre d'arriver en retard. Préparant mes cours, je savais déjà tout ce que j'allais devoir dire. Une sorte de déformation professionnelle qui n'en était pas vraiment une, mais je ne pouvais pas prétendre que mon ancienne vocation d'acteur de théâtre ne m'avait pas servit à mémoriser quoi que ce soit. Je remarquais aisément maintenant toutes les petites habitudes que j'avais prises dans le monde du théâtre et du paraître sans même m'en être rendu compte: j'avais fini par m'arrêter devant la glace de mon bureau pour voir si je ne paraissais pas négliger dans ma longue robe noire, et j'avais lissé mes cheveux plus par habitude que par réel soucis de vouloir impressionner la galerie. On m'avait déjà prévenu que les élèves de Poudlard avaient connu des professeurs plutôt spéciaux dans leur genre, je ne pouvais donc guère prétendre vouloir prendre la place d'un prof exubérant dans la tête de mes élèves. Bon, c'était l'heure.


    Prenant tout de même mes cahiers sous le bras, je me dirigeais vers ma salle de classe d'un pas rapide. Je croisais régulièrement des groupes d'élèves se rendant à différents cours, mais tous avaient le regard torve et hagard, caractéristique de l'étudiant qui a passé sa soirée à s'amuser ou à travailler. Avec un léger sourire, je repensais à ma propre scolarité en Allemagne, qui avait certes eu lieu il y a longtemps, mais qui avait laissé des traces. C'était à ce moment par exemple que j'avais commencé à découvrir les forces des ténèbres, et à apprécier ce qu'elles étaient capables d'apporter. Les raisons de l'acceptation de Dumbledore quant à mon poste en professeur de Défense contre les Forces du Mal demeuraient toujours un mystère à mes yeux, mais je ne pouvais m'empêcher de penser qu'il s'agissait d'un nouveau départ pour moi. J'avais fait beaucoup de choses horribles dans ma vie, j'avais tué des gens et ce dans la plus indescriptible horreur et dans l'illégalité la plus totale. Le meurtre n'était pas une condition acceptable pour obtenir ce genre de poste dans une école, mais mon passé était ma meilleure arme pour enseigner. Ca, et mon éloquence, sans doute.


    Entrant dans la salle de classe, je remarquais que beaucoup d'élèves étaient déjà présents. Peut être pas tous, mais je m'en fichais. Chacun était en âge de prendre ses responsabilités, et je n'avais pas vocation à courir après les déserteurs, mais d'enseigner ce que je savais à ceux qui avaient soif de connaissances. Arrivant au bureau dans le silence le plus complet, je remarquais que les élèves semblaient me jauger. Etais je gentil, méchant? Etais je « cool » ou pas « cool »? ce devait être le genre de questions que se posaient tous ces jeunes étudiants.



    - Bonjour à tous. Je m'appelle Pieter Von Keller, et je serais votre professeur de Défense Contre les Forces du Mal pour cette année. Certains me connaissent peut être, d'autres non, peu importe, je vais me présenter avant de commencer. Concernant mon CV, j'ai étudié en Allemagne voici déjà... un certain temps. J'ai suivit l'enseignement de nombreux professeurs et tuteurs, et j'ai poursuivit un cursus de ce que vous appelez auror. Ensuite, j'ai choisit une toute autre voie, sans jamais cependant cesser de pratiquer la magie... Bien. Sinon, le professeur Dumbledore m'a demandé de vous rappeler qu'il y a un concours d'organisé cette année. Il aura pour but de faire concourir des élèves désignés de chacun des maisons. Ces candidats devront participer à des épreuves et se retrouveront confrontées à des créatures dangereuses, des maléfices puissants, ou d'autres choses de ce genre! Le but est de coopérer entre maison, et de se surpasser pour remporter le trophée! Si cela intéresse quelqu'un, qu'il n'hésite pas! Bien, nous allons commencer le cours maintenant. Celui ci sera invariablement structuré en deux parties; théorique et pratique. Nous allons commencer par étudier les maléfices les plus communs. Quelqu'un peut me dire ce que sont les maléfices?
avatar



Nombre de messages : 7329
Age : J'ai eu, en Février, 18ans. Sinon je suis enceinte de 7mois à la date du 01 octobre
Groupe : du bien ! Parce qu'on a la classe *sbaff*
Caractère : Patiente - Courageuse - Téméraire - Tigresse - (Lunatique en ce moment, et à fleur de peau)
Crédits : : Ava(c)Kanala || ico(c)Fogliaverde
Date d'inscription : 08/02/2008




Lily Evans Potter

Fondatrice
Tyran et presque enceinte


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 24
MessageSujet: Re: Cours de Défense contre les Forces du mal n°1: les maléfices!   Sam 24 Oct - 17:24

    Cours Lily, cours ! Sinon tu ne seras jamais à l’heure à un de tes cours les plus importants. Non mais quelle idée aussi de prendre autant d’option. Tu vas te tuer à la tache ma pauvre fille. Il n’y a vraiment que toi pour suivre à la fois la filière pour devenir auror, et à la fois la filière pour devenir médicomage. Tout cela parce que tu n’arrives pas à te décider entre ses deux métiers. Toi qui pourtant a de très nombreuses certitudes, sur ce point tu ne gères pas ma vieille. Enfin bref, je serais toi, je courrais un peu plus vite. La forêt interdite où tu as cours de soin aux créatures magiques et le quatrième étage de l’aile ouest de Poudlard où tu as cours de défense contre les forces du mal, ce n’est pas du tout, mais pas du tout à côté. Tiens d’ailleurs, écoute l’horloge, cette grande horloge qui ne se trompe pas elle, qui te dit que ton cours vient tout juste de commencer. Cela t’apprendra à t’attarder avec le professeur pour lui poser une question. Et le pire c’est qu’il te reste encore quinze minutes, enfin sept si tu cours vite pour atteindre la salle de classe. Tarée va !

    Une petite voix dans ma tête n’arrêtait pas de me faire la moral alors que je grimpais à toute vitesse les marches du château telle une fusée, criant aux élèves sur mon passage de se pousser. Heureusement qu’ils le faisaient car je n’aurais pas eu le temps de m’arrêter si je les bousculer. Encore un des privilèges d’être préfète en chef et d’avoir cette insigne accrochée à ma chemise blanche. Aucun n’osait me contredire, de peur surement de se prendre une retenue ou de perdre des points, chose qui allait peut-être m’arriver si j’étais trop en retard à mon cours. C’était en plus le tout premier que nous avions, et je n’avais pas prévu qu’il y aurait une aussi grande distance entre mes deux enseignements optionnels. Cela faisait trois semaines que les cours avaient commencés doucement, et comme chaque année, celui qui concernaient la DCFM démarré en décalé des autres, d’où le fait que je n’avais pas eu besoin de courir la semaine derrière. Nous n’avions appris que la veille l’emplacement de la classe à mon grand damne… Heureusement pour moi, les escaliers se montrèrent cléments, et mon retard en fut réduit. Quand j’arrivais devant le porte de la classe qui était fermée, j’eu juste le temps d’entendre la question du professeur, de toquer à la porte, les cheveux en bataille et ma tenue quelque peu négligée par ma course folle.


    - Je vous pris de bien vouloir m’excuser Monsieur de ce léger retard. Mon précédent cours se trouvait à la lisière de la forêt, et je n’ai pas pu faire plus vite pour arriver… J’ai eu le temps d’entendre tout de même votre question, et si me le permettait, je peux y répondre. Le mot maléfice a pour étymologie le mot mal et son évocation a une connotation mauvaise. Fortement lié à la magie que l’on peut dire noire ou encore obscure, les maléfices sont l’équivalent des sortilèges, mais visant à faire du mal à la personne visé. Les plus dangereux peuvent ôter la vie, où faire perdre la tête à quelqu’un des plus saints d’esprit. Ils demandent une bonne maitrise de la magie tout de même, et relève d’un certain degré de puissance. S’ils ne sont pas bien employés, ils peuvent se retourner contre la personne qui les lance. Certains travaux ont été menés sur ses derniers, et viseraient à penser que les maléfices, tel qu’ils soient, ne sont jamais bénéfique pour celui qui les utiliser. Ils condamneraient l’âme de ce dernier, bien que cela n’est pus être prouvé véritablement.

    Répondre à une question du professeur, cela était quelque chose dont j’étais capable. Cela m’avait permise de plisser ma jupe bien sur mes collants, même son regard vert n’avait pas quitté l’enseignant. J’espérais que ce dernier m’accepterait en cours, et ne me renverrais pas à cause de mon retard. J’avais pris la peine de répondre à sa question, montrant ma volonté à rester. Je n’avais même pas pris le temps de balayer quelques secondes la salle de cours pour voir qui était présent ou non, trop concentrée à me « racheter » auprès du nouvel pédagogue de la matière défense contre les forces du mal dont j’avais quelque peu interrompus le cours. Je restait d’ailleurs debout, devant la porte, attendant qu’il m’accorde le droit d’aller m’asseoir avec mes camarades et plus précisément à côté de James, qui devait se trouver déjà là.

_________________
Much as you blame yourself, you can't be blamed for the way you feel Had no example of a love, that was even remotely real. How can you understand something that you never had. Ooh baby if you let me, I can help you out with all of that. Let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. Let me love you And all your trouble Don't be afraid, let me help. let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. let me love you A heart of numbness, gets brought to life I'll take you there
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Cours de Défense contre les Forces du mal n°1: les maléfices!   Dim 25 Oct - 15:03

    Wouh, quelle journée vraiment. Hier au soir, on avait passé la soirée à papoter gaiment avec James. Papoter de quoi ? Mais de nos vacances, bien sûr ! Bon, on était rentrés depuis un petit moment, et alors ? Savoir que j’avais reçu un bon paquet de coups de coussins en pleine tête le faisait toujours autant rigoler, et moi, l’imaginer en train de se morfondre comme un rat mort dans un coin de pièce me tirait un sourire. Et on parlait de Servilo aussi, ce pauvre crétin qui avait écopé d’un trimestre de suspension au lieu d’aller à Azkaban. Bien, il avait donc une dette envers moi, et deux envers James. Ca, je ne risquais pas de l’oublier ! Mais l’idée d’avoir sauvé ce sale type me rendait malade. C’est à Azkaban qu’il aurait du finir ! Bref, autant ne pas se bouffer les sangs pour ça. L’ignorer serait nettement plus favorable pour ma santé mentale, et un trimestre sans le voir était plus que bénéfique pour moi.

    Le lendemain, c’est-à-dire aujourd’hui, deux heures après le petit-déjeuner, je me retrouvais à marcher comme un automate vers la salle de défense contre les forces du mal, pour notre premier cours. Le pire étant, la position de la salle avait – encore – changé, donc en gros j’avais mis un petit moment à trouver la salle. Bouh, pauvre septième année qui se retrouvait tout seul comme un gros balourd. Et qui avait eu le temps de s’en griller une, mais pas de se changer, et qui donc puait la clope à plein nez. Comme d’habitude, ouais, on sait. Bref, la salle enfin trouvée, j’entrai pour remarquer, ô miracle une fois n’est pas coutume, que j’étais en avance. Miracle de la vie. Et Lily n’était pas là. Ah, bah, étrange ça. Haussant les épaules – et ignorant les regards énamourés de mes fans en délire x) – je me dirigeai vers le banc où James était assis pour me vautrer sans délicatesse à côté de lui. Ouah, quel homme, ce chien xD. Je saluai James d’un coucou pas très enthousiaste, et je relevai la tête en entendant quelqu’un entrer. Bizarrement, je me réveillai instinctivement, murmurant pas très discrètement :

    « Mon dieu, ça y est, je suis aveugle. Trop de beauté pour mon regard. »

    L’être divin s’assit à côté de moi. Ouais bon, c’était Anna, ma petite copine, pour les débiles qui n’auraient pas compris. J’allais la prendre par les épaules quand monsieur le professeur décida de faire une entrée fracassante, les cheveux gominés et plaqués. Je haussai un sourcil en le regardant. Mince, on avait un acteur de théâtre comme prof de défense ? Mais c’est quoi ce gros délire ? Il commença à parler, et je pris la main d’Anna. Voilà, c’est nettement plus discret que l’idée précédente. A la fin de son petit monologue d’usage, il posa une question à laquelle je pouvais répondre, mais à laquelle je ne répondrais pas. Lily s’en chargerait, non ? D’ailleurs, elle était où ? Comme on parle du loup, elle entra dans la classe, un peu débraillée, s’excusant et répondant du même coup à la question. Je haussai les yeux au ciel et me penchai discrètement vers James.

    « Cornedrue, je la hais ta copine. J’aime pas les intellos, et c’est une intello. »

    Relevant la tête, je lançai un sourire à Lily – qui avait bien évidemment tout entendu – avant de fixer à nouveau le prof. Ah, dire des conneries, ça fait du bien ... Surtout quand on passait son temps à en dire. Et là, franchement, je n’attendais qu’une chose, la réponse de Lily, c’est-à-dire une baffe derrière la tête pour m’apprendre à tenir ma langue de vil cabot mal peigné. Et wouuh, 1à points pour les gryffons grâce à notre intello nationale x) !
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Cours de Défense contre les Forces du mal n°1: les maléfices!   Lun 26 Oct - 10:23


    Non non non et non. Elle ne voulait pas y aller. Pourquoi donc 3heures d'histoires de la magie d'affilé hein? Enfin ça, c'était dans son rêve. Sid sauta sur elle avec une maëstra qui la fit se relever en sursaut de son lit aux couvertures vertes. Passant une main sur son front pour en chasser les mèches ondulés qui étaient venues pendant la nuit, elle se leva bien vite. Son premier cours de DCFM. Il ne fallait pas qu'elle arrive en retard. Surtout que le prof n'avait franchement pas l'air d'être des plus aimables...

    Anna eut un pincement au coeur en songeant qu'un an plus tôt, elle s'était levée en se demandant à quoi ressemblerait leur prof de Sortilèges, Keith Glace. Le chanteur des Children of Obscenity avait quitté cette terre... Aujourd'hui, elle se demandait si son prof de défense contre les forces du mal serait différent, et tiendrait la route.
    Enfilant la jupe plissée de son uniforme, elle passat ensuite sa chemise blanche et les couleurs de sa maison. Rejetant ses cheveux en arrière qu'elle attacha en queue de cheval, elle passa un léger trait de crayon noir sur ses yeux, et attrapa son sac en bandoulière.

    Descendant dans la salle commune, Sid sur ses talons, elle fit un bref signe de tête à Danielle et Martha avant d'esquiver avec adresse le regard meurtrier que lui lança Avery. Décidemment, il semblerait que la guerre continuerait encore jusqu'a la fin de l'année entre elle et les pro-sangs purs! Passant en quatrième vitesse par la salle commune, la brunette attrapa un pain au raisin qu'elle avala rapidement avant de se diriger d'un pa rapide vers la salle de cours. Elle avait encore changée, mais, quand on à passé les six dernières années à courir dans ce chateau en evitant Rusard, vous le conaissez comme votre poche!

    Elle trouva enfin la porte entrouverte et y reconnut plusieurs têtes de son année. Alors qu'elle entrait doucement dans la salle en tentant de ne pas faire d'entrée fracassante comme à son habitude, elle entendit quelqu'un lancer un commentaire pas si dicret que ça. Reconaissant Sirius, Anna lui fit un sourire amusé, et prit place juste à côté de lui.

    -Ta discrétion m'étonnera toujours tu sais! Salut James.

    Alors qu'elle allait l'embrasser furtivement tandis qu'il voulait la prendre par les épaules, Il arrivat. Cheveux en arrière, attitude qui semblait sévère... Anna serra la main du gryffon dans la sienne tandis qu'il lui prenait, se demandant ou pouvait être Lily. Elle vit du coin de l'oeil Alice assise non loin d'elle, et lui fit un petit sourire en coin.
    Von Keller se présenta alors, expliquant qu'il avait étudié en Allemagne. La claaaasse... Anna se retint de lui demander si il était allé à Berlin. Ville qu'elle voulait visiter. Il parlat ensuite de cette compétition mise en place, ce qui fit sourire Anna. Elle s'y était inscrite, effectivement!
    Le cours commença alors, tandis que le prof demandait ce qu'était un maléfice. Ah, enfin une question à laquelle pouvait répondre Anna.

    Levant la main d'un airt assuré, ce qui lui valut des regards mauvais de la part des Serpentards présents, elle attendait que le prof daigne l'interroger quand quelqu'un entra en hate dans la classe. Lilyy!!! Qui bien entendu, récita la definition comme si elle avait avalé le manuel de l'étymologie des sorts. Anna étouffa un rire en entendant la remarque de Sirius, et lui répliqua encore plus doucement.

    -Tu n'as pas peur de mourir toi? Je pense que la vengeance de Lily la tigresse sera terrible.

    Passant une main dans sa queue de cheval, elle obsera Lily avec un sourire. Evidemment que le prof allait la prendre dans son cours! On parlait d'une des meilleures élèves de leurs promotions là, vous le savez? x)

Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Cours de Défense contre les Forces du mal n°1: les maléfices!   Mar 27 Oct - 9:29

James était en avance pour un cours... Le monde ne tournait plus rond, c'était la seule explication plausible. Comment un je-m'en-foutiste lève-tard tel que lui pouvait-il être en classe avant son professeur ? Et bien en avance, qui plus est. Tout bonnement parce que Monsieur Patmol l'avait lâchement abandonné pour aller fumer une cigarette, et qu'il avait dû accompagner Remus (et supporter la présence de Peter par dessus le marché). Evidemment, il aurait pu accompagner son frère de coeur, mais il avait envie que Lily s'assoit à côté de lui sans froncer le nez parce qu'il puait la clope. Et puis, si une cigarette de temps en temps n'était pas de refus, il n'était pas non plus un grand fan de l'odeur. Odeur que Sirius portait en ce moment même, alors qu'il posait ses royales fesses à côté de James. Le Poursuiveur ne s'était pas installé à côté de Remus, sachant très bien qu'il devait garder une place pour Lily, et une autre pour son frère. Et puis, ça donnerait l'occasion au loupiot de s'assoir à côté de Marlène, ce qui ne manquerait pas de le ravir autant que ça le mettrait mal à l'aise.

Assis au second rang, ce qui était presque devenu une habitude depuis qu'il sortait avec la préfète, il discutait avec Remus qui s'était assis devant lui. Sirius vint s'assoir à ses côtés, et fit une remarque on ne peut moins discrète lorsque Anna entra dans la salle. Remarque qui fit beaucoup rire James, soit dit en passant. Il leva les yeux au ciel, comme si lui-même n'était pas du genre à faire ce type de commentaires à sa petite amie.


-Salut Anna ! Pas tous les jours facile de se le coltiner celui-là, pas vrai ?


Il adressa un sourire moqueur à son frère de coeur, ainsi qu'un clin d'oeil à la Serpentard. Il aimait beaucoup la petite amie de Sirius, malgré le blason qu'elle portait sur la poitrine. Nul doute que s'il y avait pu avoir une fille Maraudeur, ils l'auraient recrutée tout de suite ! Le silence tomba dans la classe lorsque le professeur fit son entrée. Dumbledore avait annoncé son nom à la rentrée, et James n'était pas prêt de l'oublier. Comme beaucoup de ses camarade, il le connaissait bien. Leur professeur de Défense Contre les Forces du Mal était également un acteur. Après la rockstar, ils avaient droit au comédien. A croire que Dumbledore n'embauchait que des people. Il leur parla du concours organisé par le directeur, qui emballait grandement le Gryffondor. Il y était d'ailleurs déja inscrit, et espérait bien être selectionné. Il se voyait déja affronter toutes les horribles et dangereuses créatures dont Von Keller parlait. Petit bémol tout de même, Lily s'était également inscrite, ce qui plaisait moyennement au Maraudeur.

En parlant de la jeune fille, elle entra soudainement dans la salle, juste à temps pour répondre à la question que le professeur venait de poser. James s'étonnait de la voir arriver en retard, elle qui détestait ça. Elle devait probablement s'en vouloir d'avoir manqué les quelques minutes de ce début de cours, ce qui amusait plutôt son petit ami. James entendit la remarque de Sirius, qui lui tira un rire discret. Anna en rajouta une couche, et visa juste. Lily n'allait pas louper Patmol, c'était certain. Même si elle savait qu'il plaisantait, comme toujours. Ces deux là faisaient assez marrer James, à se chamailler à tout va.


-Et encore, j'crois que mourir ce sera pas suffisant ! Lily n'est pas une tigresse pour rien, mon Patmol chéri
.

Il lui adressa un large sourire, avant de tourner son regard vers la jeune fille en question. Il lui semblait évidement que le professeur allait l'autoriser à entrer, après la réponse parfaite qu'elle venait de lui donner.
Professeur↯ Non, ne me visez pas avec vos baguettes !
avatar



Nombre de messages : 184
Age : J\'arrive...
Groupe : Bad or not bad?
Caractère : Bad too
Date d'inscription : 04/11/2008




Pieter Von Keller

Professeur
Non, ne me visez pas avec vos baguettes !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 10/15
Libre pour ::
Bonus: + 01
MessageSujet: Re: Cours de Défense contre les Forces du mal n°1: les maléfices!   Mer 28 Oct - 22:12

    A peine eux je terminé ma question que j'entendis frapper quelques coups à la porte avant qu'une fort jolie rousse ne fasse son apparition, en commençant dès à présent à apporter une réponse à la question que je venais de poser. Je n'aimais pas que la ponctualité ne soit au coeur des valeurs de mes étudiants même si je commençais seulement à enseigner, mais j'étais déjà prêt à pardonner cette interruption incongrue. L'éloquence de la jeune femme était importante, et elle était également charismatique en plus d'être très séduisante pour son âge. Si seulement je n'avais pas cette impression que Dumbledore ne me surveille autant... Non, Pieter, penses à autre chose! Reportant mon attention sur la nouvelle venue, celle ci m'expliqua d'abord le sens étymologique du mot et ses racines. Elle alla d'ailleurs bien plus loin que je ne l'aurais cru capable chez une élève qui entamait à peine se septième année si j'avais bien réussit à discerner son âge. Il n'y avait pas à dire, j'étais bluffé, autant par la personne que par la réponse. Elle avait apporter la définition générale, elle avait parlé des effets des maléfices sur leur objet ou leur lanceur, et était même allée plus loin que je ne le demandais en parlant de violents débats qui secouaient actuellement les mages théoriciens qui débattaient des effets des maléfices sur les personnes qui en usaient. Je connaissais nombre de choses sur ce qui se disait sur les maléfices, pour les avoir utiliser pendant des années à longueur de temps. Mon visage se fendit d'un sourire on ne peut plus franc.


    - Parfait Miss. Je vous accepte en cours, mais arrangez vous pour arriver à l'heure la prochaine fois, même si ce n'est pas facile pour vous. Quoiqu'il en soit, c'est une excellente réponse. Particulièrement fidèle à la pensée actuelle et officielle. Je vous enseignerais, mademoiselle, ainsi qu'à vous tous, jusqu'à quel point cette définition est correcte et jusqu'à quel point elle est fausse... Mais avant d'aller plus avant dans ce cours, je pense que je vais récompenser votre intervention par un bonus de 10 points pour Gryffondor. Maintenant, vous pouvez vous asseoir.


    A peine eus je le temps de finir ma phrase qu'un type brun et l'air rebelle prenait la parole. Je n'aimais pas que l'on ne m'interrompe, et encore moins quand c'était de façon aussi insolente. Le regardant sévèrement, je tentais de lui montrer qu'il ne fallait pas jouer avec le feu avec moi. Certes, le coup du regard noir du grand méchant prof ne marchait que très rarement, mais ainsi, ce jeune impertinent ne pourrait pas dire qu'il n'avait pas été prévenu quand tomberait sur lui le couperet de la justice, Mouhahahaha #boulet# . M'bref, j'allais me préparer à continuer la leçon tandis que je remarquais que la jeune femme qui se tenait à côté du rebelle sembler prendre goût à l'attitude désinvolte de son camarade. Je commençais à en avoir un peu marre que ces élèves soient déjà dissipés alors que le cours ne faisait que commencer. Le pompom revint au troisième luron qui se mit à chahuter « discrètement » à son tour. Le regardant d'un air appuyé, je m'efforçais de retourner la situation à mon avantage.


    - Bien, vous monsieur. Oui, vous, le préfet en chef. Je vois qu'on a du mal à se concentrer n'est ce pas? Bien. Levez vous et rejoignez moi sur l'estrade. Vous allez montrer à vos camarades ce que c'est que de lancer un maléfice voulez vous? Ne me dites rien et ne pensez à rien. Concentrez vous sur le maléfice que vous allez me jeter, je vous laisse le choix de celui que vous emploierez...


    Ok, profiter qu'un élève joue l'imbécile pour lui en foutre plein la tronche devant toute une classe n'était guère honorable de la part du professeur que je suis, mais qui donc allait s'en soucier? Il était clair après tout qu'il n'y avait que comme ça que je capterais la pleine et entière attention de l'ensemble des jeunes étudiants.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Cours de Défense contre les Forces du mal n°1: les maléfices!   Mer 11 Nov - 17:18

    La jeune Hermione arriva dans la salle de cours alors que très peu de personnes étaient déjà là. En y regardant bien, la jeune Gryffondor ne reconnut parmi les étudiants en avance que James Potter. La jeune fille trouva la situation assez comique car ce n'était pas vraiment une habitude du préfet en chef d'arriver plus tôt ! Mais Hermione ne fit pas vraiment attention, il faut dire qu'elle avait assez mal dormi la nuit passée, à cause de Pattenrond qui l'avait griffée à travers les couvertures. Alors pour le moment, sa principale préoccupation était de trouver une place tranquille dans la salle pour pouvoir suivre le cours qui allait venir. Quelques personnes inconnues étaient déjà installées au premier rang, aussi préféra-t-elle se placer juste derrière James.

    Désormais assise alors que le professeur n'était même pas encore présent, elle sortit plumes et cahiers qu'elle posa sur son pupitre à côté sa baguette magique et attendit patiemment, droite comme un I sur sa chaise, que le professeur vienne. Elle savait par quelques rumeurs et brouhahas d'élèves dans les couloirs que la Défense Contre les Forces du Mal que le professeur cette année se nommait Pieter Van Keller, et il lui semblait qu'il avait déjà été professeur un bout de temps l'année dernière, seulement elle ne s'en souvenait pas et s'en fichait un peu. Elle voulait juste assister à son cours et apprendre un peu plus que ce qu'elle savait déjà. Et Dieu savait à quel point son ignorance était grande malgré son savoir !

    Le professeur vint enfin, se présenta rapidement, et Hermione se demanda avec colère pourquoi est-ce qu'il jugeait bon de raconter sa vie. Bon sang, elle s'en fichait comme de sa première dinette, qu'il ait étudié en Allemagne ! Et puis ce pays ne l'attirait vraiment pas. D'éducation Moldue, elle avait comme beaucoup de personnes, une haine assez étrange envers les Allemands à cause de leur rôle dans la Seconde Guerre Mondiale. Bien sûr, chez les sorciers, les guerres n'avaient pas le même sens au même moment, et les mêmes peuples étaient différents... Et, si Hermione se considérait évidemment comme une réelle sorcière, elle n'en gardait pas moins ses horribles préjugés de Moldue.

    Puis le professeur Van Keller parla enfin des études, de la magie, et de tout le rapport avec Poudlard. Il énonça le concours organisé cette année, le Candélabrum Măgĭcus, et Hermione sentit son cœur se serrer. Elle n'avait aucune idée de si Ron ou Harry participerait, ou même proposerait sa candidature... Et elle aurait tant aimé tenter sa chance avec eux ! Mais comme elle n'avait pas vraiment eu le temps de leur parler, ces derniers temps, elle n'en savait absolument rien et elle n'avait rien proposé du tout. Peut-être qu'il était préférable qu'elle s'abstienne de tout concours, en ce moment, et se plonge entièrement dans ses missions pour l'Ordre du Phénix. Elle devait continuer à essayer de sauvegarder le futur définitivement effacé... En fait, elle devait faire tout, sauf perdre son temps.

    Mais le concours était-il vraiment une perte de temps ? Pas si sûr ! C'était même au contraire l'occasion d'apprendre plus, de se préparer davantage, d'être fin prêt lorsqu'elle ne serait plus à Poudlard. Elle était en septième année, bon sang ! C'était la dernière année qu'elle pourrait passer à l'abri entre les murs réconfortants de l'école. Hermione en était persuadée, ici, ils ne risquaient rien. Mais l'année prochaine ? Que se passerait-il, lorsqu'elle serait loin de Poudlard ? Hermione en frissonnait déjà. Elle avait peur de quitter l'école. Peur aussi peut-être d'être éloignée de Ron, Neville, Harry et Luna. Ils étaient sa seule famille, et cela faisait une éternité qu'elle ne leur avait pas parlé ! Elle se sentait si seule...

    Mais le moment n'était pas aux souvenirs ou aux pensées personnelles. Le moment était à la réflexion et au travail. Une excellente méthode était connue d'Hermione pour tout oublier : travailler sans s'arrêter. Et ça marchait à la perfection, du moins ça n'avait encore jamais laissé tomber la jeune Gryffondor. Aussi se plongea-t-elle toute entière dans les paroles du professeur Van Keller et, lorsqu'il posa une question sur les maléfices, elle leva la main le plus haut possible, le raisonnement ayant fait le chemin tout seul dans son cerveau avant même qu'elle ne pense à y réfléchir. Seulement le professeur ne put voir sa main levée, interrompu par la jeune Lily Evans, préfète en chef et... en retard. Inévitablement en retard. Hermione, prise de fureur, voulut la fusiller du regard mais s'en retint de toutes ses forces. Lily ne l'aimait déjà pas, si elle lui faisait remarquer qu'elle était détestable encore une fois, la mère de Harry ne pourrait plus jamais la regarder sans l'insulter.

    Aussi Hermione, malgré son envie réelle, baissa son bras qu'elle aligna le long de son corps et écouta la réponse que venait de donner Lily. Bien évidemment, la réponse fut aussi parfaite que si c'était Hermione qui l'avait elle-même dite, ou peut-être même meilleure. Mais la jeune Gryffondor venue du futur, rongeant son frein, s'enfonça un peu plus dans sa chaise et laissa le professeur vanter les mérites d'une pareille réponse... Ah, comme cela l'énervait ! Si encore Lily était gentille et l'appréciait, ça aurait pu aller, mais là... L'occasion de la détester était plus tentante que par le fait qu'elle était tendue au bout d'une perche, à sa portée. Hermione et Lily avait tout pour se haïr. Pourtant Hermione, en plus de la détester, ne pouvait s'empêcher d'éprouver de la compassion... Étrange, non ?

    En tous cas, elle comprenait maintenant pourquoi le Temps était une chose essentielle à la survie de tous... Deux personnes comme Lily et Hermione, ensemble en cours, ce n'était pas possible ! Une intello, une miss-je-sais-tout, ça se comprend. Mais deux ! Non, ça ne s'était jamais vu, et ce n'était sûrement pas pour rien. Hermione, au moins, était sûre et certaine à ce point. Et de son côté, Lily ne pouvait certainement pas le nier. Mais l'attention de la jeune Gryffondor fut de nouveau attirée par les paroles du professeur et elle s'efforça de ne plus perdre le rythme. Elle devait restée concentrée.

    James, qui discutait devant elle avec... bien sûr, Lily Evans, fut appelé par Pieter Van Keller au tableau pour lui lancer un maléfice. Vraiment ? Hermione eut une expression sévère. Le professeur, pour faire taire les bavardages au deuxième rang là où se trouvaient les Maraudeurs, obligeait à un jeune étudiant à lui jeter un maléfice. Ce n'était pas forcément la meilleure chose à faire pour éviter le chahut. Mais Hermione, qui connaissait légèrement James, savait que la première personne en danger, dans l'histoire, ce n'était pas forcément lui... D'accord, le professeur était un adulte intelligent et venu enseigner la Défense Contre les Forces du Mal, il devait donc en connaître un rayon, mais James, de son côté, n'était pas un Maraudeur pour rien... Et des maléfices, qu'ils soient inventés ou non, nul doute qu'il en connaissait un rayon...

    Patiente et attentive, la jeune Gryffondor resta sagement assise et droite comme un pantin sur sa chaise au troisième rang, puis observa la scène qui allait se passer, à la fois impatiente et curieuse. Quel maléfice allait donc choisir James, et comment ferait le professeur pour se défendre ? C'était tant de questions irrésolues qu'elle allait résoudre d'un moment à l'autre. Et, sans se l'avouer car ça aurait pu être dangereux pour quelqu'un de faire la pratique avant la théorie, la situation l'intéressait vraiment.

Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Cours de Défense contre les Forces du mal n°1: les maléfices!   Sam 14 Nov - 11:51

Le cours de DCFM s'annonçait très agréable. James était assis entre Lily et Sirius, presque au premier rang mais ce n'était qu'un petit détail. Le prof était un nouveau qui, probablement, allait chercher à se faire bien voir et donc allait leur faire un cours du tonnerre. Sirius, Anna, et James bavardaient sans aucune gène tandis que Lily pénétrait dans la salle, après avoir parfaitement répondu à la question de Monsieur Von Keller. James vit Hermione se ratatiner sur sa chaise, juste derrière lui, et se retint de rire. A l'évidence, Lily et elle ne pourraient jamais s'entendre... Si elles arrivaient déjà à ne pas s'entretuer, ce serait une bonne chose. Le Maraudeur ne fit cependant aucune remarque, ne souhaitant pas envenimer les choses. S'il avait lancé une petite pique à Hermione, comme il aurait été dans son habitude de faire, la jeune fille aurait probablement très mal pris la chose. Elle manquait cruellement d'humour, quand ça concernait sa "rivale".

Le jeune Potter porta donc son attention sur sa petite amie qui s'était assise à côté de lui, tandis qu'il chahutait amicalement avec ses voisins. Ce que le professeur ne sembla pas du tout apprécier. Il fallait dire que d'habitude, c'était plus discret, étant donné qu'ils étaient au fond de la classe. Monsieur Von Keller reprit la parole, pour s'adresser directement à James cette fois. James qui se tu immédiatement, évidemment. Il regardait le professeur, écoutant ses paroles sans aucune once de remords. Il fallait pas pousser non plus, le cours avait commencé depuis cinq minutes ! Et s'il comptait se servir de lui pour assoir son autorité sur toute la classe, il se fourrait le doigt dans l'oeil jusqu'au coude. Le Maraudeur entendit la punition que lui assénait l'homme, et un sourire étira ses lèvres tandis qu'il jetait un regard à Sirius. Alors comme ça, il allait devoir se donner en spectacle devant toute la classe ? Très bien, ça ne lui faisait pas peur. Et si Von Keller pensait qu'il allait lui jeter un pauvre petit maléfice inoffensif, il se trompait lourdement.

James n'aimait pas qu'on le provoque pour le tourner en ridicule. Il avait bien compris que le professeur souhaitait le faire monter sur l'estrade pour pouvoir montrer à tout le monde ce qu'il en coûtait de discuter pendant ses cours. Et s'il parvenait à ridiculiser James, nul doute que les autres élèves ne tenteraient pas l'expérience par la suite. Seulement, le jeune Potter n'était pas du genre à apprécier de se faire marcher sur les pieds, et il était un bien meilleur sorcier que ce que pensait ce stupide acteur. Se levant avec désinvolture, il monta sur son banc et sauta par dessus son pupitre. Lily le gênait dans son accès à l'allée. Il sortit sa baguette d'un des plis de sa robe, et s'avança sur l'estrade. Il n'avait pas besoin de réfléchir au maléfice qu'il allait jeter, il en avait un tout prêt. Celui qu'il utilisait toujours, le préféré des Maraudeurs. Avec un peu de chance, le professeur se retrouverait la tête en bas dans quelques instants. James croisait les doigts, et il espérait que Sirius faisait de même.

Il monta sur l'estrade, et fit face à Von Keller. Il tenait sa baguette dressée devant lui, pointée sur l'homme. Il ne comptait pas lancer la formule à voix haute, ça aurait été trop facile. Une partie de James était consciente qu'il allait jeter un sortilège à un professeur, et qu'il avait de grandes chances de ne pas réussir. Mais tout le reste de son être restait persuadé qu'il était très doué, et que c'était lui qui allait ridiculiser le comédien.


*Levicorpus !*


Il n'avait rien changé à son attitude, il n'avait pas remué les lèvres. Ce sort avait fait trébucher Voldemort, il pouvait bien fonctionner sur Von Keller, non ?
PNJ↯ Votre vie est entre mes mains
avatar



Nombre de messages : 1818
Date d'inscription : 08/05/2008




Maître du Jeu

PNJ
Votre vie est entre mes mains

MessageSujet: Re: Cours de Défense contre les Forces du mal n°1: les maléfices!   Sam 14 Nov - 15:02

Premier dé || Petier [+2 niveau magique +1 attention]
Deuxième dé || James

_______________________
Le membre 'Maître du Jeu' a effectué l'action suivante : Lanceur de dés

'Combat' :

Résultat :

______________________

Pieter Von Keller fait 7 au dé. James Potter fait 5. Le sort n'atteint pas la cible, et est contré sans difficulté
Professeur↯ Non, ne me visez pas avec vos baguettes !
avatar



Nombre de messages : 184
Age : J\'arrive...
Groupe : Bad or not bad?
Caractère : Bad too
Date d'inscription : 04/11/2008




Pieter Von Keller

Professeur
Non, ne me visez pas avec vos baguettes !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 10/15
Libre pour ::
Bonus: + 01
MessageSujet: Re: Cours de Défense contre les Forces du mal n°1: les maléfices!   Lun 23 Nov - 9:36

    Je n'avais pas pour vocation de jouer la compétition entre mes élèves. Pourtant, il était évident que l'on était pas dans un monde tout beau tout rose où tout el monde s'entend parfaitement. Du coin de l'oeil, j'avais remarqué que la perfection de la réponse de Miss Evans avait attiré quelques regards jaloux, voire haineux. D'autres avaient l'air blasés, et le reste, plutôt fier et satisfait de la préfète en chef. Je souriais intérieurement. Il n'y avait meilleur stimulant à l'étude au monde que la jalousie et l'esprit de compétition. J'allais jouer là dessus, bien entendu, mais il était évident également que je devais former l'esprit de corps de ces jeunes étudiants, qui ne semblaient avoir que la magie en commun. Dumbledore et les autres professeurs étaient clairs. Il fallait que les jeunes élèves de Poudlard étudient ensemble et forment un groupe, le plus homogène possible. Ce ne serait pas évident vu les rivalités entre certains élèves et pire, entre certaines maisons, mais je pensais savoir comment m'y prendre. D'abord, calmer les fortes têtes et leur montrer que j'avais aussi à leur apprendre quelque chose. Ce type que j'avais demandé de venir me rejoindre pour me jeter un sort était l'archétype de l'esprit rebelle et libertin.


    Sûr de lui, un petit sourire arrogant et satisfait peint sur le visage. Il avait l'assurance d'un conquérant, et la suffisance d'un monarque. Un jeune imbécile donc, qui croit déjà tout savoir. Serait ce bien lui, le jeune Potter dont on m'avait tant parlé? Je ne pouvait pas passer à côté de rabattre le caquet de ce jeune prétentieux. Pas trop quand meme, sinon il risquait de se braquer tout à fait, le genre de résultat que je ne souhaitais absolument pas provoquer! Jaugeant le jeune homme, je me rendais compte qu'il avait le physique de l'emploi. Il était plutôt grand, les cheveux sombre et le regard rieur. Il semblait avoir la langue aussi acérée que l'esprit. Sa carrure était celle d'un bon joueur de Quidditch. Léger, mais proportionnellement plus musclé que la majorité des individus composant sa classe. Il avait tous les attributs du jeune homme populaire, aimé et admiré, mais aussi extrêmement jalousé. Ce serait par lui que j'allais introduire mon cours et mes objectifs. Il allait me donner le prétexte pour tout ce que j'allais enseigner par la suite.


    Toujours aussi suffisant, le jeune homme avançait vers moi. Je savais qu'il voulait retourner la situation en sa faveur et tirer avantage de ce petit duel improvisé. Allait il opter pour un sortilège discret et efficace, ou pour quelque chose de voyant, d'ostensible? Je ne le savais pas, et je savais qu'il ne me laisserait pas la moindre chance. Me concentrant comme si j'endossais un rôle sur scène, ce que je faisais après tout, je fixais mon attention sur la magie qui m'entourait. Je ressentis le maléfice alors qu'il sortait de sa baguette. Instantanément et de manière informulé, j'érigeais une barricade magique autour de moi, qui servit largement à parer le sort. Je n'avais rien fait de grandiloquent, je n'avais pas usé de ma baguette pour bloquer le sort comme le font les grands sorciers. J'avais utilisé le simple protego. Efficace, sobre. C'est ce que je voulais enseigner à mes élèves.



    - Eh bien, voici justement ce que je voulais vous montrer. Il n'est pas utile d'opter pour des comportements risqués et grandiloquents. Un simple protego vous permettra de résister à la majorité des attaques que vous pourriez rencontrer. Mais je veux que vous soyez préparé à ce qu'un protego ne peut pas arrêter... Miss...... Granger! Venez me rejoindre s'il vous plaît. Potter, retournez à votre place. Essayez juste d'être un peu plus rapide la prochaine fois. Ne laissez aucune chance à votre adversaire. Miss Granger, êtes vous prête pour tenter avec moi une petite expérience?
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Cours de Défense contre les Forces du mal n°1: les maléfices!   Mer 25 Nov - 16:19

    Hermione observa la scène qui se déroulait sous yeux avec une attention grandissante, à mesure que James s'avançait vers l'estrade. Tout d'abord, contrairement à ce que tout élève normal aurait fait, il n'avait pas contourné les élèves de sa rangée pour passer derrière eux, mais bien en se levant sur son banc et en sautant par-dessus son pupitre. Hermione trouva à ceci un accent insolent et vantard, mais d'un autre côté, James ne pouvait pas se permettre de se contenter d'actions banales... Ah la la, ces garçons populaires, Hermione ne les comprenait pas ! Si Harry, dans le futur, était très connu, jamais de la vie il n'aurait escaladé son bureau pour se rendre vers le professeur, et encore moins si celui-ci venait de le réprimander ! C'était pourtant normal, non ? Il n'avait pas à discuter.

    Enfin, bien sûr qu'il discutait, Hermione le comprenait parfaitement puisqu'elle même, d'ordinaire, parlait silencieusement avec Ron et Harry, mais là, aussi fort et avec un nouveau professeur, James n'avait peut-être pas été très malin... Ce qui, en soit, n'était pas vraiment grave, parce que cela lui permettait d'affirmer une fois de plus son originalité. Il se plaça avec élégance sur l'estrade, et Hermione lui trouva un air arrogant atroce, mais se retint toute grimace parce qu'il était, au fond du compte, une personne amicale et compréhensive. Seulement, au moment-même, il avait tout du parfait crétin qui va se faire ratatiner par son professeur et qui, pire encore, va recevoir une honte grandiose devant toute la classe. Ah, il aurait bien fait de se pavaner comme un paon, tiens ! Mais pour l'instant, elle ne savait encore rien de ce qui allait se passer, et elle préférait scruter chaque minuscules détails plutôt que de lancer les paris sur qui gagnerait la partie.

    Puis tout d'un coup, la mine concentrée qu'avait adoptée James disparu et le professeur Von Keller se redressa vivement. Il expliqua, un léger sourire aux lèvres, à quel point un simple
    Protego était efficace, et comment il avait contré l'attaque du jeune préfet en chef avec brio. Enfin, cela il ne le dit pas, mais à son air satisfait, cela se laissait parfaitement comprendre. Apparemment, il était très fier d'avoir pou rabattre le caquet du Gryffondor. Il demanda ensuite à ce dernier de retourner s'asseoir, et ne lui adressa plus outre mesure son attention. D'un certain côté, Hermione comprenait parfaitement que James n'aie pu lancer de sortilège au professeur, car en tant que tel, l'adulte se devait d'être supérieur, et la jeune Gryffondor n'osait jamais remettre cette évidence en doute, bien que parfois ce fusse nécessaire. Bref, elle était persuadée que la victoire de Pieter Von Keller sur James était naturelle.

    Pour autant, elle aurait vraiment aimé savoir quel sortilège il avait lancé, et si jamais ça avait marché, quelle aurait été la réaction des élèves ainsi que du professeur ? Evidemment que tout le monde aurait ri, James le premier, et que le professeur aurait eu l'air honteux... Ou bien, pour masquer cette honte, il aurait dit avoir fait exprès de laisser passer, pour l'exemple... Mais Hermione savait bien que cette feinte professorale-là ne marchait jamais. Et, tandis que James se faisait renvoyer à sa place, Pieter Von Keller appela à l'estrade un nouvel élève et ce fut... Miss Granger. Aussitôt à l'entente de son nom de famille, la jeune fille se leva et rougit. Est-ce que le professeur était sérieux ? Elle n'en douta pas un seul instant, quoi que si, un peu, mais cela ne l'empêcha pas de se rendre d'une démarche rapide mais mal assurée vers le professeur.


    - Oui, bien sûr, professeur.

    Elle n'avait aucune idée de la petite expérience de Pieter Von Keller, mais elle était une élève disciplinée qui s'exécuterait aux consignes. Elle tenta de cacher le rouge monté à ses joues tandis que les élèves la dévisageaient et reprit lentement un air assuré et faussement serein qui faisait d'elle, avant qu'elle ne rencontre Lily Evans, la première de la classe miss-je-sais-tout, celle que personne ne supporte tellement ses remarques sont fines et dignes du plus casse-pieds des intellos. Elle savait que ce n'était pas une image très positive d'elle-même, mais sous cette couche épaisse d'intelligence, elle pouvait maintenant se permettre de réfléchir à la suite des événèments.
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Cours de Défense contre les Forces du mal n°1: les maléfices!   Sam 5 Déc - 16:38

La honte ! Von Keller l'avait fait monter sur cette estrade pour le ridiculiser, et bien c'était chose faite ! Il venait de contrer son sort avec une facilité déconcertante, ce qui ne plaisait pas du tout à notre Maraudeur. Il n'avait pas pour habitude de se faire remettre à sa place, encore moins de cette façon. Si le professeur n'enfonça pas le clou pour limiter la casse, il ne pouvait en aucune façon empêcher le jeune homme de le haïr. Ce comédien à deux noises auraient dû se renseigner sur les élèves qu'il aurait à sa charge, cette année, ça lui aurait évité de s'en prendre au jeune Potter. Parce que si Von Keller croyait que James allait se rassoir placidement et agir en bon petit élève parce que le professeur avait eu le dessus sur lui, il se mettait le doigt dans l'oeil jusqu'au coude. Le Gryffondor avait sa fierté personnelle, qu'on pouvait même qualifier d'orgueil, à ce stade, et il n'appréciait pas du tout la façon qu'avait cet homme d'agir avec lui. Si c'était la guerre qu'il voulait, c'était la guerre qu'il aurait.

Laissant retomber son bras, le visage fermé, le Gryffondor regagna sa place. Il n'ouvrit pas les lèvres tandis qu'il sautait une nouvelle fois au dessus de son pupitre pour se rassoir. Il se laissa tomber sur sa chaise, et posa sa baguette sur la table devant lui, ses yeux lançant toujours des éclairs. Il entendit les conseils de l'homme, et retint une remarque désobligeante. Il pouvait se les mettre là où il pensait, ses conseils. Il ne voyait pas pourquoi il essayerait d'apprendre quelque chose de cet idiot. Qu'est-ce qu'un comédien pouvait bien enseigner à un futur Auror ? S'il avait eu l'avantage, aujourd'hui, c'était seulement grâce à son âge. Dans quelques années, James serait plus puissant que lui, il n'en doutait pas une seconde. Alors il ne ferait aucun effort pour apprendre quoi que ce soit avec ce sombre idiot... Il faisait partie de l'Ordre du Phénix, il avait bien d'autres professeurs beaucoup plus compétents que ce troubadour.

Le visage toujours fermé, il leva les yeux vers une Hermione peu rassurée qui s'avançait vers le tableau. Il avait abandonné son regard noir, mais ne desserrait pas les mâchoires. Par respect, et par amitié pour la jeune fille qui se tenait devant lui, il n'affichait plus son air hostile. Mais tout dans son attitude indiquait qu'il ne comptait pas en foutre une. Sa baguette était ostensiblement posée sur la table devant lui, à côté de sa plume, et sur son parchemin. Les mains dans les poches, adossé confortablement au dossier de son banc, il observait Hermione d'un air on ne peut plus je-m'en-foutiste.

Il n'avait même pas conscience d'agir en enfant gâté. Von Keller venait de lui faire honte devant tous ses camarades, et sa colère et sa rancœur lui semblaient justifiées. Le professeur n'avait pas choisi la bonne tête de turc, et il allait rapidement s'en apercevoir. Parce que, s'il se posait la question, la réponse était claire : Oui, James le détestait dès à présent, et ce n'était pas près de changer. Et oui également, le Gryffondor était fier et colérique. Il n'avait nullement peur de faire perdre des points à sa maison par son attitude, et encore moins de se retrouver en retenue. Il venait de trouver une toute nouvelle personne à faire tourner en bourrique, et il ne s'en priverait pas. Il était certain que les Maraudeurs l'appuieraient dans sa démarche. Rusard venait de gagner un peu de répit, pour les mois qui s'annonçait. La victime attitrée des Maraudeurs s'appelait dès maintenant Pieter Von Keller.
Professeur↯ Non, ne me visez pas avec vos baguettes !
avatar



Nombre de messages : 184
Age : J\'arrive...
Groupe : Bad or not bad?
Caractère : Bad too
Date d'inscription : 04/11/2008




Pieter Von Keller

Professeur
Non, ne me visez pas avec vos baguettes !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 10/15
Libre pour ::
Bonus: + 01
MessageSujet: Re: Cours de Défense contre les Forces du mal n°1: les maléfices!   Mar 8 Déc - 9:05

    Il était facile de se rendre compte que je venais en quelque sorte de casser un mythe, et ce faisant, je ne m'étais guère fait un ami. Tant pis, être professeur, ce n'était pas faire ami-ami avec ses élèves. Je ne pouvais pas me fourvoyer, je devais instaurer une certaine discipline dans mon cours, car sans elle, rien ne serait jamais possible. Le respect était au moins aussi important, dans le sens où l'on ne pouvait pas se permettre de copiner avec ses élèves. Sans respect, ils ne m'écouteraient pas. Sans respect, ils ne me comprendraient pas. Et puis, j'avais l'habitude qu'on se comporte envers moi avec une certaine déférence pleine de respect. Je n'avais pas l'intention que cela change. Certes, cela pouvait sembler prétentieux de ma part, mais je me considérais toujours quelque part comme quelqu'un d'un peu à part. Pas vraiment du fait de mon statut d'acteur connu et reconnu, mais plutôt parce que j'étais un des rares sorciers d'Allemagne à continuer de pratiquer la magie noire malgré la répréssion de ces dernières années. Mes élèves n'étaient pas sensés le savoir, mais j'étais quelqu'un d'unique en mon genre. Et j'étais sans doute le premier professeur à poudlard qui avait à sa charge la prison à perpétuité. Avais je été le seul fugitif à enseigner? Peut être. Personne n'avait pu me reconnaître, d'autant plus que le ministère allemand avait évité de dévoiler mon identité; j'avais simplement disparu de la nature pour la majorité de mes anciens compatriotes.


    Potter semblait donc irradier de vexation et de colère, mais je ne m'en souciais guère. En réalité, je l'avais sans doute blessé dans sa fierté. Il s'agissait peut être d'un mauvais calcul de ma part, mais j'étais certain qu'après tout ce n'était pas si mal que d'avoir commencé par lui. D'une part, cela l'encouragerait à redoubler d'efforts pour me « mettre la honte » à mon tour, et il s'acharnerait plus au travail, j'en étais convaincu. D'autre part, cela l'avait suffisamment remis à sa place pour que je puisse continuer mon cours sans problème de sa part. J'estimais que potter attendrait le prochain cours, ou plus loin encore, pour me préparer un mauvais coup si mauvais coup il y aura. Cela m'étonnerait franchement qu'il se risque à me braver de nouveau dans ce même cours. De nature prudente, je me forçais intérieurement à garder un oeil sur lui, juste au cas où. Boudeur, Potter regagna sa place avant de poser sa baguette sur sa table. Oui, il faudrait que je le garde à vue celui là.



    Ne m'en voulez pas, Potter. Ce sera pour une prochaine fois, et je ne doute pas que vous en soyiez capable.


    J'avais dit cela sans évoquer concrétement ce que Potter attendait, mais je lui faisais comprendre que j'avais compris ce qu'il voulait. Tous les mêmes ces jeunes, et j'étais pareil avant eux. C'était d'ailleurs ce qui m'avait jadis poussé à étudier la magie noire, d'ailleurs. La soif de connaissance, de pouvoir, et tout ce qui allait avec. Je vis la jeune Hermione Granger rougir en acquiescant, avant de se diriger vers moi. Inutile de préciser qu'après la démonstration que j'avais fait à Potter devant toute la classe, beaucoup devaient anticiper leur confrontation avec le grand méchant professeur. Souriant d'un air confiant et avenant, comme je le faisais au théâtre, je tentais de communiquer un peu de confiance en soi à la jeune femme, ainsi que la rassurer sur mes intentions. Non, je n'avais pas du tout l'intention de lui en mettre plein la figure. Elle allait surtout me servir à illustrer l'exercice que je réservais à la classe.


    Bien Miss Granger. Je vais vous demander quelque chose de simple. Je vais vous lancer un sort, et vous devrez le bloquer à l'aide d'un « protego ». Prête?


    Reportant mon attention sur la classe, je tirais de nouveau ma baguette


    Vous allez tous regarder cet échange, puis vous formerez des groupes de deux et vous entraînerez à vous jeter des sortilèges mineurs, que votre camarade devra bloquer. Est ce que quelqu'un à des questions? Non, bien!


    Reportant mon attention sur la jeune femme, j'optais pour un simple maléfice, formulé bien sûr, pour la mettre à pied d'égalité avec la classe.


    Impedimenta!
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Cours de Défense contre les Forces du mal n°1: les maléfices!   Jeu 10 Déc - 9:33

    Un magnifique chahut venait de commencer dans la classe, que nous avions évidemment généré. Moi, qui discutait tranquillement avec James et Anna, tout en tenant la main à cette dernière, et surveillant Lily du regard pour le cas où elle compterait me mettre une claque à cause de ce que je venais de dire. Mais c’est que je l’aime beaucoup ma Lily … Alors j’avais une chance de sortir vivant de ce cours. Vivant, en un seul morceau, sans rien manquant.Si possible. Pas de bol, le prof fit rapidement cesser ça en faisant monter un élève sur l’estrade, lui demandant de lui jeter un sort. Qui ? James Potter, bien sûr ! Sirius esquissa un sourire et retint une remarque acérée quand James sauta, avec classe, par-dessus le pupitre. Bah ouais aussi, Lily est en plein milieu, et on ne demande pas à une fille aussi dangereuse … Aussi jolie, pardon, de se déplacer, voyons. Alors, James allait-il lancer leur sortilège préféré et adoré entre tous, le Levicorpus ? Ouiii ! Mais à ma grande surprise, le prof le contra sans difficulté. Je plissai un sourcil en le regardant, et ouvrit les yeux de stupeur quand il fit la leçon à James. Non mais il se prenait pour qui celui-là, un grand homme à la Maugrey ? Je plissai ensuite les yeux, regardant Cornedrue sauter à nouveau par-dessus le pupitre, poser ostensiblement sa baguette devant lui, montrant ainsi qu’il ne comptait pas bosser du tout. Ah ouais, hein ? Bah, d’accord.

    Je m’appuyai au dossier du banc, dans une position très décontractée. Je posai ma baguette sur la table, à portée de main sait-on jamais ça pourrait servir, et je passai une main dans mes cheveux pour attraper une mèche rebelle, que je me mis aussitôt à tirailler. Pauvre petite mèche de cheveux qui n’avait rien demandé à personne. Ecoutant le conseil de l’acteur à James, je retint un froncement de sourcil très insultant. Ce type ne me plaisait pas. Mais alors pas du tout. Mon instinct animal me hurlait de me méfier de cet acteur à belle gueule, qui lorgnait de trop près les demoiselles et qui se pavanait tel un paon dans Poudlard, comme s’il en était le propriétaire légitime. C’était qui ce mec qui se permettait de les conseiller comme s’il avait la science infuse, alors qu’eux se battaient dans l’Ordre pour repousser les Mangemorts ? Pour protéger les mecs comme lui ? Sérieusement, quel lourd.

    Négligent, je regardai Hermione se lever pour s’avancer, peu rassurée, vers leur prétendu professeur diplômé. Tandis que ce dernier débitait son laïus de ce qu’il faudrait faire, je tournai la tête vers James, captant son regard et lui faisant un rapide clin d’œil. Message reçu vieux frère, ce type-là allait en baver, parole de Patmol, grosse peluche noire à la classe légendaire. Moi, quoi Cool.
avatar



Nombre de messages : 7329
Age : J'ai eu, en Février, 18ans. Sinon je suis enceinte de 7mois à la date du 01 octobre
Groupe : du bien ! Parce qu'on a la classe *sbaff*
Caractère : Patiente - Courageuse - Téméraire - Tigresse - (Lunatique en ce moment, et à fleur de peau)
Crédits : : Ava(c)Kanala || ico(c)Fogliaverde
Date d'inscription : 08/02/2008




Lily Evans Potter

Fondatrice
Tyran et presque enceinte


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 24
MessageSujet: Re: Cours de Défense contre les Forces du mal n°1: les maléfices!   Ven 11 Déc - 23:23

    Je dus me faire violence pour ne pas balancer un des livres que j’avais dans mon sac dans la tête de Sirius pour la remarque qu’il avait fait à mon arrivée. Alors lui, il ne manquait vraiment pas d’air. Je me contentais tout de même par respect envers notre enseignant de lui lancer un simple regard noir avant de prendre place à côté de James, qui avait bien entendu répliqué, suivis d’Anna. Pour une entrée discrète, on repassera hein ! J’avais senti le regard de l’autre Hermione mais je n’avais pas pris la peine de tourner la tête vers elle. Dieu que cette fille pouvait me sortir par les trous des yeux, et pourtant il est rare que je ne m’entende pas avec quelqu’un. Je fis un signe de tête à Anna pour la saluer, un sourire amoureux à mon petit ami, puis une grimace à Patmol avant de sortir mes affaires et écouter avec attention le professeur qui conviait le poursuiveur à mes côtés à venir montrer ce qu’il avait dans le ventre. Bloquant ce dernier pour passer, je me rapprochais de la table avant de m’apercevoir que Monsieur n’avait pas pu s’empêcher de faire son rebelle et son prétentieux et d’escalader le pupitre. Bon sang, qu’est-ce qu’il pouvait m’agacer quand il faisait ça, mais quel classe il avait quand même. Une deuxième fois, je dus me faire violence non plus pour m’attaquer au chien galeux, mais pour tourner ma baguette vers les autres poufs de servir qui ne se cachèrent pas pour reluquer MON petit ami et lançaient des regards des plus équivoque vers lui. Moi jalouse ? Normalement non, mais avec un chéri aussi populaire et des garces à tous les coins de couloir qui essayaient de me le ravir, je le devenais de plus en plus et je détestais cela… Je détournais mon regard vers l’estrade pour voir le nouveau professeur contrer le sort du préfet en chef sans difficulté, avant de le congédier, chose que bien entendu le gryffondor ne supporta pas, ou plutôt son ego. Bien qu’il s’était amélioré de ce côté à mon contact, il restait toujours James Potter, le jeune homme qui aime être le « roi » à Poudlard. Je ne pus m’empêcher de sourire quand à l’attitude d’enfant gâté qui n’avait pas eu le jouet qu’il avait commandé à Noël. Vu que c’était l’autre qui avait été appelé sur l’estrade, j’avais pris délibérément la peine de ne pas regarder ce qui se déroulerait, préférant de loin rester à côté de celui que j’aimais et qui venait se rasseoir à côté de moi. En toute discrétion, je posais ma main sur sa cuisse pour l’intimer à se calmer un peu, et lui dit dans un murmure :

    – Fait pas la tête mon amour, tu l’as un peu cherché quand même… Et puis c’est un professeur, tu n’aurais pas pu le battre… Si ça peut te rassurer, tu restes toujours le plus fort à mes yeux…

_________________
Much as you blame yourself, you can't be blamed for the way you feel Had no example of a love, that was even remotely real. How can you understand something that you never had. Ooh baby if you let me, I can help you out with all of that. Let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. Let me love you And all your trouble Don't be afraid, let me help. let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. let me love you A heart of numbness, gets brought to life I'll take you there
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Cours de Défense contre les Forces du mal n°1: les maléfices!   Jeu 14 Jan - 8:23

Ron attendait avec impatience son premier cours de défense contre les forces du mal. Lorsque le prof était bien (ce qui lui était rarement arrivé dans sa vie d'élève), c'était sa matière préférée. Il se demandait comment serait celui-là... Une pauvre tache tremblotante, comme Quirrell? Un menteur infatué, comme l'autre imbécile de Lockhart? Ou alors quelqu'un qui s'y connaissait, comme Lupin, enfin Rémus, enfin... bref, lui, quoi! Ou alors comme Maugrey, même si ce n'était pas vraiment Maugrey qui leur avait fait cours! De toute façon, ça ne pourrait pas être pire que le crapaud qui leur avait fait cours (si on pouvait appeler ça des cours) en cinquième année!

*Hum, il semblerait que ce soit encore un autre genre de prof, ça...*

En effet, il avait commencé par casser, et proprement, James Potter, le grand James Potter lui-même, en détournant son sort. Bien sûr, un simple Protego...

*Oh, non, protego, c'est vieux, ça... ça fait deux ans que je maîtrise, grâce à l'AD... Pff, encore un cours facile*

Ce fut Hermione qui fut ensuite appelée pour se protéger d'un sort lancé par le prof au moyen d'un protego.

*Bah, ça ne devrait pas lui poser de problème, elle aussi a suivi les cours de l'AD... et en plus il le dit à voix haute! Allez, Hermione, vas-y, tu vas le faire!*
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Cours de Défense contre les Forces du mal n°1: les maléfices!   Ven 22 Jan - 16:34

    Tout le monde discutait à voix basse, entre voisins de table, sur les chances de la jeune Gryffondor contre le professeur Von Keller, ou bien parlaient de tout autre chose, désintéressés de la situation. Elle vit Lily Evans parler un peu avec son petit ami le beau James, précédemment rabroué dans sa fierté, et apparemment elle compatissait, mais Hermione ne l'entendit pas distinctement. Elle croisa ensuite le regard de Harry, un peu vague, du moins c'est ce qu'elle crut, puis celui de Ron qui semblait l'encourager. Ce sourire qui lui adressa, elle le prit avec reconnaissance : enfin un peu de courage ! Elle en avait résolument besoin, même si Von Keller ne lui demanderait pas la lune.

    Au fond, Hermione voulait savoir ce qui l'attendrait. Devrait-elle faire le même exercice que James ? Elle en doutait, car ce n'aurait pas été logique du tout. Le Gryffondor avait montré sa faillibilité, celle de Hermione était probablement identique donc ce serait inutile pour le cours. Non, le professeur prévoyait sûrement autre chose. Mais quoi ? Peut-être souhaiterait-il qu'elle se mette à sa place ? Qu'elle lance un Protego muet, et lui un autre sort ? Oui, c'était probable, et beaucoup plus instructif pour la suite du cours. De cette manière, le professeur aurait endossé les deux rôles et enseigné comment agir dans les deux situations. Pour un professeur débutant et nouveau, il ne s'en sortait pas si mal avec les cas classiques de cours. Démonstrations, attaquer puis défendre, et enfin exercices en binôme. Soudain, Hermione fut soulagée d'un poids. Elle était certaine de la suite. Même si elle n'avait pas hâte de passer à l'expérience, elle était certaine de sa théorie.

    Hermione se redressa quand le professeur l'informa de ce qu'elle avait à faire. En fait, ce n'était pas vraiment difficile comme exercice. Elle se rappelait l'avoir utilisé régulièrement avec Ron lors des réunions de l'AD. Pour elle, rien de bien sorcier... dans tous les sens du terme. Mais face au professeur qui avait fichu une verrouillée à James, elle avait plus qu'une raison de flipper. Se reculant d'un petit pas, toujours aussi droite, elle attendit que le professeur lance son sort.

    Une fois qu'il eut lancé ce dernier, Hermione fut assez rapide pour lancer son "Protego !", qu'elle prononça d'une voix distincte et forte, chose qu'elle ne regretta nullement après. Dans le feu de l'action, ne réfléchit pas : on agit. Certes parler n'était pas toujours très malin ni même utile, comme le prouvaient les formules muettes et sorts imprononcés, mais ça conférait à la jeune Gryffondor un sentiment de puissance et de réconfort. Elle n'avait pas peur, non... elle était simplement anxieuse. Et juste avant les conséquences et répercussions de l' "Impedimenta !" lancé par le professeur, elle adressa une courte prière aux anciennes réunions de l'AD.
PNJ↯ Votre vie est entre mes mains
avatar



Nombre de messages : 1818
Date d'inscription : 08/05/2008




Maître du Jeu

PNJ
Votre vie est entre mes mains

MessageSujet: Re: Cours de Défense contre les Forces du mal n°1: les maléfices!   Sam 23 Jan - 13:59

Le membre 'Torben Badenov' a effectué l'action suivante : Lanceur de dés [Seulement ADMIN]

Pieter tire le premier dé, avec un bonus de +2 (différence niveaux magiques)
Hermione tirera le second dé.

'Combat' :

Résultat :



Le sort de Pieter est donc bloqué par le protego, même si ce n'est que d'extrême justesse. Les effets de l'impedimenta sont annulés :p
Professeur↯ Non, ne me visez pas avec vos baguettes !
avatar



Nombre de messages : 184
Age : J\'arrive...
Groupe : Bad or not bad?
Caractère : Bad too
Date d'inscription : 04/11/2008




Pieter Von Keller

Professeur
Non, ne me visez pas avec vos baguettes !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 10/15
Libre pour ::
Bonus: + 01
MessageSujet: Re: Cours de Défense contre les Forces du mal n°1: les maléfices!   Sam 23 Jan - 15:22

    Je souriais d'un air avenant à ma jeune élève. Il n'y avait nul besoin qu'elle se sente mal à l'aise ou fragile face à moi. Après tout, je n'étais jamais que son professeur, et elle n'avait rien fait qui mérite sanction, comme l'avait fait James Potter avant elle. Bien sûr, je ne pouvais pas dire avec certitude que tout était bien partit pour cette Miss Granger, mais elle avait une lueur de confiance en elle même dans les yeux. Je sentais qu'elle saurait satisfaire aux rigueurs de l'exercice car si elle ne montrait pas sa confiance en elle de manière exubérante, au moins avait elle l'air de savoir ce qu'elle faisait, et c'était tout ce que je demandais. D'ailleurs, je remarquais que d'autres élèves regardaient la jeune femme venir jusqu'à moi. En particulier un jeune homme roux, qui la regardait avec un peu plus d'insistance que les autres. L'école était le lieu de toutes les découvertes. Une fois en face de moi, Miss Granger eut l'air soulagée en apprenant ce que je comptais lui faire faire. Un sourire vint orner mon visage. Il n'y avait rien de plus plaisant que de voir une élève rassénérée par un exercice. Si cela pouvait aider à rendre mon cours un peu plus passionnant... Lançant mon sort droit devant moi, je fus étonné de voir la rapidité d'exécution du protego de la jeune femme. Elle était clairement exercée, et bloqua mon sort de justesse. Peut être de justesse, mais elle avait exécuté un sortilège parfait et avait su me prendre au dépourvu. Si le combat aurait été réel, cela aurait à son tour d'avoir l'ascendant sur moi.


    Gratifiant Miss Granger d'un large sourire, je rangeais ma baguette dans ma poche.



    Bravo à vous Miss Granger! Cinq points pour Gryffondor, pour ce sortilège parfait!


    Reportant mon attention sur le reste de la classe, je m'assurais que j'avais bien retenu l'attention de tout le monde.


    Nous allons maintenant passer à l'exercice pratique. Vous allez tous vous mettre par deux, et rapidement. N'hésitez pas à mixer filles et garçons. L'exercice est fort simple. Vous allez tous tenter de désarmer votre adversaire ou de le ralentir avec l'impedimenta comme je viens de l'essayer sur votre collègue! Bien entendu, vous devrez également vous défendre contre les contres-attaques de votre adversaire, grâce au protego! Bien, je vous laisse commencer, et appelez moi si vous avez besoin d'aide ou si vous avez des questions.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Cours de Défense contre les Forces du mal n°1: les maléfices!   Dim 24 Jan - 17:43

Ron fut très heureux, mais pas du tout surpris, de voir qu'Hermione avait réussi à stopper le sort du professeur. On voyait bien que les cours de l'AD avaient porté leurs fruits. Le professeur avait l'air satisfait aussi, air qu'avaient tous les professeurs après avoir utilisé Hermione comme démonstration... Un peu désespérant, mais au bout de 6 ans, Ron était habitué! Il lui donna (chose attendue) 5 points, à mettre au compte de Gryffondor bien sûr!

Puis, passage bien plus intéressant du cours, il leur demanda de passer au travail de groupe. Ça devenait vraiment intéressant! Enfin, dans la mesure où ce qu'on avait déjà fait cent fois était intéressant, mais au moins, ça le serait plus que de voir le prof casser James ou Hermione faire la démonstration devant tout le monde qu'elle savait tout et qu'elle était la meilleure... Quoique, Lily rivalisait assez bien avec elle, comme le prouvait la réponse que celle-ci avait produit en début de cours...

Enfin, il fallait se mettre par deux. Hors, son binôme de toujours ne se trouvait pas à la même table que lui, et allait surement se mettre en paire avec son père (haha) ou avec sa mère... ou quelqu'un d'autre à sa table d'ailleurs. Il ne connaissais pas trop les autres personnes à sa table, son regard se porta donc naturellement vers son amie, qui se trouvait encore au bureau du professeur. Il risquait de s'en prendre plein la figure, avec une telle partenaire, mais au moins il savait à qui il avait affaire!
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Cours de Défense contre les Forces du mal n°1: les maléfices!   Dim 24 Jan - 18:50

James venait de se rassoir à sa table, les yeux lançant des éclairs, lorsqu'il sentit une main sur sa cuisse. Il ne tourna même pas la tête vers Lily tandis qu'elle se penchait pour lui parlait. Lily Evans, ou comment ne pas du tout réconforter les gens ! Comment ça, il l'avait cherché ? Absolument pas. Le cours n'avait même pas commencé, quand il discutait avec Sirius. Von Keller avait voulu faire son intéressant en s'attaquant à une des vedettes de l'école, et maintenant ses chevilles enflaient à vu d'oeil parce qu'il avait pu rabattre le clapet de James Potter. Le Gryffondor ne voyait pas en quoi il avait mérité une telle honte devant tous ses camarades, et il comptait bien se venger de ce misérable comédien. Quant au fait qu'il soit professeur... Ce n'était en rien une raison pour qu'il soit plus fort que lui. Il avait fait plier genoux à Voldemort, il n'était pas un vulgaire élève. Et puis, il se battait dans l'Ordre, pour protéger des mecs comme ce professeur, incapable de réunir assez de courage pour faire de même.

Alors il aurait très bien pu réussir son sort. Et comme ça aurait été grandiose de voir ce débile flotter la tête en bas, devant toute la classe ! James aurait donné cher pour assister à ce spectacle, encore plus maintenant qu'il ne pouvait plus voir cet idiot en peinture. Hermione était à présent sur l'estrade, mais pas pour se faire remettre à sa place. Elle faisait une démonstration en compagnie de l'autre tâche, démonstration à laquelle James ne porta aucune attention. Ok, ce n'était pas très poli pour sa camarade, qu'il appréciait en plus. Mais il avait des tonnes de plan machiavéliques de revanche à élaborer, et il était grandement occupé à bouder. Décidant tout de même de répondre à sa petite amie, surtout en raison de sa dernière phrase, le Maraudeur attrapa la main de la jeune fille et la serra dans la sienne. Que Von Keller vienne y redire quelque chose, et il n'y avait aucun doute qu'il l'étripperait. Il se pencha vers la préfète-en-chef, ne quittant pas son air boudeur.

-Je n'ai rien cherché du tout, c'est l'autre imbécile qui a voulu faire le malin en cherchant une victime pour assoir son autorité... Et il a plutôt mal choisi, si tu veux mon avis. (il leva le regard vers elle, un sourire malin aux lèvres). Mais je suis toujours ravi de savoir que je reste le plus fort à tes yeux !

Il avait parlé à voix basse, cette fois. Non parce que bon, une remontrance par cours, ça lui suffisait. Mais si Von Keller pensait qu'il allait arrêter de discuter pour ses beaux yeux, il pouvait toujours courrir. Il n'avait pas caché ses intentions de vengence à Lily, il s'en moquait. Et puis, Sirius ayant capté son regard et ayant adopté une attitude semblable à la sienne, elle devait déja avoir compris. Ce misérable et pathétique être qu'était Von Keller allait se mordre les doigts. Peut-être pas aujourd'hui, mais un de ces jours. Reportant son attention sur le devant de la scène alors que le professeur reprenait la parole, James apprit que Hermione avait réussit sa démonstration. Il fut ravi pour elle, mais ne pu s'empêcher de ressentir une pointe de jalousie. Pourquoi lui n'avait pas réussi ? Trop injuste. Dissimulant merveilleusement bien ses émotions derrière son insupportable masque de mec blasé et arrogant, il écouta les instructions. Travailler en paire, ça il pouvait le faire. Bon d'accord, il avait dit qu'il ne bougerait pas le petit doigt dans ce cours, mais il ne voulait pas que Lily fasse équipe avec quelqu'un d'autre que lui, et il allait donc devoir se mettre au travail.

Sans jeter un regard à Von Keller, il attrapa sa baguette et se tourna vers sa petite amie. C'était décidé, il arrêtait de bouder et il agissait comme dans un cours normal. Sauf que si le professeur s'approchait de trop près, son Impédimenta pourrait manquer Lily et le toucher en pleine poire. Ce ne serait que justice, après tout. Et puis, faire la tronche à cause de cet idiot ne faisait que lui donner le sentiment qu'il était parvenu à l'atteindre. Et même si c'était le cas, le jeune Potter préférait mille fois lui présenter un masque d'arrogante indifférence. C'était quand même plus classe, et ça ne signifiait pas moins "tu es un con, et tu vas me le payer". Il adressa un sourire à Lily, et lui fit un clin d'oeil.

-Bon alors, prête pour faire équipe avec moi ? Je ne veux pas te mettre la pression, mais quelqu'un m'a récemment dit que j'étais et restais le plus fort...
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Cours de Défense contre les Forces du mal n°1: les maléfices!   Lun 1 Fév - 14:10

    Hermione flippa un peu, une fois que son sort fut lancé. Certes, dans le feu de l'action, elle était certaine que son protego avait été parfait et sans rature. Mais après, le sort du professeur avait peut-être été plus fort, plus puissant ? Gryffondor jusqu'au bout des ongles, la jeune fille ne ferma pas les yeux et ne tressaillit pas. Silencieuse et immobile, elle attendit l'impact de l'impedimenta... qui ne vint pas. Aux anges, elle se garda bien de le montrer sur son visage, mais elle était absolument ravie. Elle avait réussi ! Elle avait bloqué le sortilège du professeur ! Malgré les cours de l'AD et la préparation à ce sort qu'elle avait eu dans son passé, Hermione n'avait jamais été certaine à 100% de réussir. Surtout face à celui qui avait détrôné James Potter pendant quelques minutes. Non, en réalité, Hermione avait même eu très - très - peur d'échouer. Et voilà que le destin lui prouvait le contraire !

    Pour la peine, le professeur Von Keller attribua 5 points à la maison des rouge et or. Hermione fut contente de savoir que ce serait 5 points venant d'elle et non pas de Lily Evans, pour changer. Elle en avait assez que la mère de Harry ait toujours un train d'avance sur elle. Certes, c'était la mère de son meilleure amie, et Hermione était une parfaite inconnue qui venait empiéter sur son territoire, mais quand même ! La jeune Gryffondor ne pouvait reprocher son intolérance à Lily, pourtant au fond d'elle-même, elle lui en voulait énormément. Elle se sentait... rejetée. Heureusement, Harry ne lui en voulait pas. Il était neutre entre elles deux, et ça la rassurait. Au moins, il ne manifestait aucune appartenance à sa mère ou à sa meilleure amie, et c'était très bien ainsi, car le choix d'une cause aurait brisé l'une d'entre elles.

    Bref, tout ceci pour dire que, si extérieurement Hermione était impassible, à l'intérieur c'était la fête et de grands feux de joie. En plus, quand elle se retourna, elle croisa le regard de Ron qui semblait transparaître une certaine... fierté ? Plus que la joie d'avoir fait gagner 5 points à Gryffondor, Ron lui fit plaisir. Aussitôt elle le rejoignit, car le professeur avait donné la consigne de travailler en binôme, et que Harry semblait davantage intéressé par ses parents et les Maraudeurs. Du moins, c'était ce qu'elle en pensait, mais elle n'était pas tout à fait sûre. Hésitante, la jeune Gryffondor se rapprocha de son bureau, rangea un peu ses affaires avant que le professeur n'éloigne les tables - ce qu'il ferait sûrement pour que les élèves puissent travailler - puis se tourna vers Ron Wasly, un nom d'adoption bien évidemment.

    - Tu as prévu de te mettre avec Harry ou tu veux bien être avec moi ? lui demanda-t-elle d'une voix qu'elle espéra neutre, et qui le fut bien entendu.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Cours de Défense contre les Forces du mal n°1: les maléfices!   Mar 2 Fév - 8:50

Lorsque Hermione revint à sa place, elle avait l'air contente d'elle, ce qui semblait normal à Ron. Elle avait vraiment bien réussi son coup. Cependant, elle avait l'air un peu hésitante, au moment de se mettre par deux. N'avait-elle pas compris le regard de Ron quand le professeur leur avait demander de former des groupes? Sans doute avait-elle seulement pensé qu'il appréciait ce qu'elle avait fait (ce qui était vrai d'ailleurs), car elle commença par ranger ses affaires. Puis seulement elle se tourna vers lui et lui demanda s'il avait décidé de se mettre avec Harry.

- Ben, t'as pas remarqué qu'il est à 3 km, Harry? En plus, il joue à papa-maman... enfin, avec papa-maman! Bref, je me vois mal traverser toute la classe pour me mettre avec lui, donc oui, on peut se mettre ensemble, c'est ce que j'avais prévu, figure-toi!

Eh oui, il s'était amélioré, le petit Ron, mais il avait encore du mal par fois à contrôler son tempérament et à parler poliment et gentiment à sa chère camarade... Cela dit, comme s'il avait remarqué qu'il avait parlé un peu sèchement, et pour contrer la colère qui risquait de monter chez Hermione, il ajouta :

- Bon, qui est-ce qui commence? Si tu veux, je suis d'accord pour essayer le protego en premier, comme ça tu peux essayer de m'en mettre plein la tronche... d'ailleurs, je ne doute pas que tu en es capable, et que je vais m'en prendre plein la tronche... y a qu'à voir comme tu as réussi à éviter le sortilège du prof! C'était magnifique, super bien fait! Je suis pas à ton niveau, c'est clair!


Bah oui, un petit compliment de temps en temps, ça n'a jamais fait de mal, au contraire... Il faudrait vraiment qu'il fasse plus attention, il risquait de la fâcher à nouveau, sinon, et les quelques mois qu'il avait passé sans lui parler avaient été les pires de sa vie, bizarrement... Enfin, il fallait se concentrer sur le travail, et non pas réfléchir à ses états d'âme...







Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Cours de Défense contre les Forces du mal n°1: les maléfices!   



Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum