Page Facebook  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Alastor et Nicole (Pv Alastor)   Jeu 10 Sep - 15:26

    1 septembre 1977, 11h 45
    Une paire de souliers noirs aux pieds, une robe bleue foncée s’arrêtant aux genoux, un imperméable beige et un sac à main sur l’épaule, Nicole marchait dans le hall du ministère. Elle s’arrêta devant le poste de contrôle et salua le sorcier de garde. L’homme était massif avec des mains immenses qui semblait pouvoir vous assommer d’un simple tape dans le dos. Nicole lui sourit et posa son sac à main sur le comptoir.

    Bonjour Ursus

    Bonjours Miss Lewis, votre baguette s’il vous plaît.


    La voix douce du gardien contrastait de manière étonnement avec son physique. La jeune femme sortit sa baguette de son sac a main et la tendit au garde.

    Bois de Rose, vingt-sept centimètre huit, Plume de Phénix ? demande machinalement le gardien.

    C’est exacte.

    Ursus enregistra la baguette et la rendit à sa propriétaire.

    Bonne visite, Miss Lewis

    Merci Ursus, bonne journée.


    Miss Lewis se dirigea vers l’ascenseur et descendit à l’étage de la défense. Elle arpenta les couloirs, connaissance parfaitement le chemin et arriva dans le département des aurors. Là, elle se soumit à tous les contrôles de sécurité supplémentaires avant de continuer son chemin. Elle arriva dans un couloir et s’arrêta devant une porte où scintillait en lettre d’or le nom d’Alastor Maugrey. La porte étant close, elle prit place sur le petit banc mis à disposition à quelques mètres de la porte et attendit. Un magazine de potion dans les mains, elle patienta. Tel était le rituel à laquelle elle était habituée.

    «Quand la porte est close, tu attends!» lui avait dit l’Auror bien des années auparavant. Sa voix était dure et cassante et Nicole n’avait jamais déroger à la règle. Jadis ces visites étaient obligatoires, à présent Nicole revenait de son plein gré. Elle aimait prendre des nouvelles de l’homme qui l’avait remis dans le droit chemin.

    Nicole patienta un peu plus d’une demi-heure sur le banc dur. Quand la porte du bureau de Maugrey s’ouvrit enfin et d’un homme en sorti. Nicole reconnut un collègue de Maugrey qui se tourna vers elle et la salua avec un sourire. Elle lui rendit et le regarde s’éloigner avant de se lever et de se diriger vers la porte ouverte. Elle jeta distraitement un coup d’oeil à l’intérieur et remarqua Alastor Maugrey assis devant son bureau, un dossier dans les mains. Poliment elle frappa trois coups à la porte pour lui signaler sa présence. Quand il leva sa regard sur elle, Nicole lui sourit avec douceur. L’auror avait vieilli depuis la premier fois qu’il s’était rencontré. Ses cheveux étaient parsemés de mèches gris et il avait des pattes d’oies de chaque côté des yeux. Les cicatrices aussi s’étaient multipliées. Mais Maugrey n’avait pas perdu un millième de son charisme. Nicole trouvait même que la maturité lui avait comme un gant.

    Bonjour. Puisse-je entrer ?

    Elle demandait toujours l’autorisation. Nicole ne s’imposait jamais dans le bureau de l’Auror. Vue de l’extérieur, leur relation était assez étrange. Nicole avait appris à apprécier Maugrey avec le temps mais elle ne parvenait pas totalement à se départir des habitudes qu’elle avait prise quand elle était sous sa «tutelle». C’était il y a plus de quinze ans, presque dans une autre vie, mais Alastor l’impressionnait toujours.
    Elle savait être franche avec lui et défendre ses points de vue s’il s’était différemment de celui de l’Auror. Elle n’était une de ces petites idiotes qui prennent pour content ce qu’on leur donne. Mais elle ne pouvait trop de familiarité avec cette homme. Et d’un autre côté, elle se sentait parfaitement en confiance. Alastor Maugrey dégageait une inflexible sensation d’inébranlabilité. Nicole prenait être au sérieux la considération du l’Auror. Depuis qu’elle le connaissait, elle avait toujours craint de le décevoir.
Ministère↯  Protecteur en chef
avatar



Nombre de messages : 163
Date d'inscription : 10/08/2009




Alastor Maugrey

Ministère
Protecteur en chef


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour ::
Bonus: + 04
MessageSujet: Re: Alastor et Nicole (Pv Alastor)   Mar 15 Sep - 9:06

    Il était aisé de lire un dossier. Il était aisé de comprendre un dossier. Il était en revanche compliqué d'en lire et d'en comprendre une dizaine. Un nouveau coéquipier, ben voilà autre chose! Ce qu'on ne m'imposait pas quand même, ces derniers temps! Le dernier coéquipier que j'avais eu remontait déjà à plus de trois ans. Mort en héros sur les remparts d'Azkaban, en train de lutter avec dévouement contre trois détenus qui tentaient de s'échapper. J'étais là, ce jour précis. Les détraqueurs n'avaient rien sentit venir. Alfred et moi même étions venus interroger un prévenu, soupçonné de plusieurs meurtres. Nous avions été embarqué dans une chasse à l'homme qui s'était terminée par un duel au sommet des remparts de la prison. J'en avais eu un qui s'était écroulé sur le sol de pierre. Je me battais avec le second. Alfred avait eu moins de chance. Prêt à donner le coup de grâce à son adversaire, ce dernier rendit le sol glissant d'un coup de baguette, et Alfred perdit l'équilibre, passant par dessus les créneaux, s'écrasant une dizaine de mètres plus bas. Je n'aimais pas voir mourir mes coéquipiers.


    J'en avais vu trop souvent rendre leur dernier soupir a mes côtés. Au cours de ma longue carrière d'auror, près de la moitié de ma vie a vrai dire, j'en avais perdu, des amis... mais je voulais travailler seul désormais. Sans me vanter, j'étais assez efficace pour deux et je n'avais pas à m'encombrer de stupides notions de sauvegarde et de prudence. Non, moi ce qu'il me fallait, c'était un maximum d'air et de liberté possible, et je ne travaillais jamais mieux que tout seul. Certes, cela faisait ntrès associal de parler ainsi, mais je ne pouvais pas prétendre que l'avis des gens me faisait quelque chose. Je n'avais pas envie de me mêler aux gens. La plupart d'entre eux étaient des criminels ou des délinquants, prenant plaisir à transgresser même la plus futile des lois, tandis que l'autre moitié était composée de gens inintéressants au possible. Bien entendu, il existait des exceptions à cette règle empirique, comme Jack Potter ou Albus Dumbledore, mais ils étaient plutôt rares par les temps qui courent. Penchés sur les dossiers, je soupirais sur la centième fois, tentant vainement de trouver une excuse qui me permettrait de garder mon statut d'auror solitaire et fier de l'être. Franchement, ceux qu'on me proposait...


    Y'en avait un qui n'avait eu ses examens que de justesse. Un autre avait aucune idée de la façon dont s'y prendre avec un criminel, et deux autres étaient des « bleus » qui venaient à peine d'arriver, faisant partie des recrutements de masse organisés par le ministre pour faire face à la situation présente. Aucun d'eux ne m'inspirait confiance. Il faudrait sans doute que je choisisse tôt ou tard l'un d'entre eux, j'en avais bien conscience, mais mieux valait que ça soit le plus tard possible! Me tournant vers la porte quand quelqu'un vint y toquer, je regardais la femme qui se trouvait dans l'encadrement. Nicole Lewis, une fille que j'avais aidé il y a des années de cela. Toujours sur le coup de ma mauvaise humeur, je ne pris même pas le temps de la saluer ou de sourire. Je l'aimais bien, en tous cas je l'aimais autant qu'un vieil homme agaciâtre comme moi pouvait apprécier quelqu'un. Je savais que Nicole m'aimait beaucoup, mais je n'avais jamais été très fort en relations humaines...



    - Oui gamine, tu peux entrer. De toute façon, j'ai rien d'urgent à faire, que des bleusailles... maugréais je


    Tournant mon regard vers la nouvelle venue, je constatais qu'elle semblait heureuse de me voir.


    - Qu'est ce qui t'amènes?
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Alastor et Nicole (Pv Alastor)   Mar 15 Sep - 22:26

    Nicole sourit d’avantage quand Alastor la qualifia de gamine. A presque 40 ans, elle était plus habituée à du «Madame», «Docteur» ou «Professeur». Elle entra dans le bureau et prit place sur un siège en face de Maugrey.

    Et bien d’abord, comme à chaque fois, je viens m’assurer que vous êtes encore en vie. (Elle sourit d’un air mutin) Ensuite, (son sourire s’élargit) je viens vous annoncer que mon équipe est parvenu après un an à isoler l’agent responsable de la lycanthropie.

    Nicole avait un sourire qui faisait maintenant deux fois le tour de son visage. La médicomage contenait sa joie car elle n’aimait se donner en spectacle et préfère rester discrète mais son bonheur était trop grande. Son équipe avait permis à la science de faire un immense bond à avant dans la lutte de la lycanthropie. Il avait gagné dix ans de recherche grâce à de nouveaux procédés mise au point à partir des techniques moldues scientifiques. Nicole n’est pas pro-moldue mais il fallait reconnaître qu’ils avaient de l’avance sur certain domaine.

    - Bon on est encore loin d’un antidote mais c’est une grande avancée. Une première mondiale même.

    Nicole parvint enfin a retrouver son calme mais garda son sourire.

    Je voulais fêter cela en vous invitant au restaurant mais je connais votre répugnance envers ces endroits alors j’ai apporté ceci.

    Elle sortit de son grand sac, deux tupperwares, merveille moldue, conservé magiquement et les posa sur le bureau. Elle sortit également deux bieraubeures, boisson très faiblement alcoolisé car Alastor était en service.

    C’est une poule au pot avec de la béchamel et du riz... et une compote pomme poire en dessert.

    Elle regarda Alastor. Ce n'était pas la première fois qu’ils déjeunaient ensemble dans son bureau. Dans un premier temps, Nicole apporta des sandwichs, puis Nicole prépara elle même ces repas. Les occasions étaient ponctuelle. Mais au moins, Nicole s’assurait que son ami le plus cher prenne un repas équilibré de temps en temps. Alastor, tout comme Nicole, n’avait pas beaucoup de temps pour lui.

    Pendant qu’ils se sustentaient, Nicole trouvant sa poule au pot assez correcte, la jeune femme engageait la conversation sur quels faits d’actualité. La magicomage avait soigné les victimes et les auteurs des différentes attaques. Elle avait vu beaucoup de souffrances des deux côtés. Nicole ne prenait pas parti même si elle n'approuvait pas la magie noir. Mais elle avait prêté serment et elle se devait de soigner toutes les créatures aussi viles et répugnantes qu'elle soit. Aussi elle n'entra pas dans les détails d'une part car elle voulait rester neutre et d'autres pat parce que certaines affaires étaient traitées par Maugrey lui même. Elle ne souhaitait pas en savoir trop sur ses activités, question de sécurité. Ils parlèrent ensuite d'avancées médicales (la lutte contre le vampirisme), baguette magique (Que vaut le poil de centaure ? nouvelle mode chez les fabricants de baguette française. Rendait-t-elle le sorcier qui la porte plus viril...) et de Quittich (L'équipe préféré de Nicole avait monté un jeu des plus lamentable depuis qu'il avait changé d'entraîneur). Alors qu'ils en étaient à la compote, Nicole se mit à parler d'autre chose.

    -Alastor, j’ai... j’ai quelque chose à vous demander...

    La jeune femme cherchait ses mots. Elle regarda son vieil ami dans les yeux.

    Je vais devoir y retourner Alastor. A Azkaban. Pour le travail. C’est mon tour ce mois-ci.

    Peu de médecin travaillait en permanence dans le prison maudite car cause de la présence des détraqueurs. Tous les mois, une nouvelle équipe de médicomage de Saint Mangouste était désignée pour travailler à Azkaban.

    Je... Pourriez vous m’accompagner ? Juste pour le premier jour. S’il vous plaît Alastor

    La raison de la peur de la jeune médicomage allait au delà de la présence des détraqueurs. Nicole avait un véritable don pour l’empathie. Elle savait de mettre à la place de ses patients. C’était à la fois pratique pour les soigner mais aussi difficile lorsque l’on était soumis à une forte pression de sentiments. A Azkaban, les gens étaient en perpétuel souffrance. Même si elle avait appris de se protéger du monde en mettant de côté tout familiarité, à Azkaban ses protections étaient minces face à la souffrance présente dans ces lieux. Son pire souvenir était quand, désignée par le ministère, elle avait du participé à la condamnation d’un homme au baiser du détraqueur. Elle était parvenue à rester impassible devant la sentence, surtout qu’Alastor était également présent. Mais une fois le prisonnier vide de toute âme parti, elle s’était littéralement effondrée. Azkaban était le pire endroit au monde. Durant ses visites, Nicole avait soigné un homme qui s’était rongé une partie du bras et un autre qui s’était crevé les yeux avec les pouces. Nicole désirait la présence d’Alastor à ses côtés pour se rassurer mais aussi se dissuader de fuir. Aussi lui demandait-elle presque de chaque fois de venir avec lui pour sa première visite histoire de se remettre dans le bain.


Ministère↯  Protecteur en chef
avatar



Nombre de messages : 163
Date d'inscription : 10/08/2009




Alastor Maugrey

Ministère
Protecteur en chef


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour ::
Bonus: + 04
MessageSujet: Re: Alastor et Nicole (Pv Alastor)   Dim 20 Sep - 16:08

    Je n'avais même pas à cacher ma mauvaise humeur à la gamine. Elle avait l'habitude de mes sautes d'humeur, tout comme mon caractère grognon habituel. Et puis, j'étais suffisamment grand pour savoir comme je voulais me comporter avec les gens quand même! Quoi qu'il en soit, j'étais avant tout convaincu qu'il fallait que je prenne mon mal en patience. D'ailleurs, la jeune Lewis vint m'annoncer non sans joie que son équipe avait travaillé sur un antidote au truc de loup garou truc. Mouais. Ne me prenait pas pour un être profondément blasé de la vie, mais cela faisait des siècles que les sorciers étaient convaincus d'avoir trouvé une solution au problème, et à chaque fois, la solution s'avérait totalement inefficace sur le long terme. Sans vouloir gâcher sa joie mais restant profondément ancré dans mes sombres pensées sur mes problèmes actuels, je ne lui répondais que d'un ton taciturne.[i]


    - On n'arrête pas le progrès...


    [i]Classant mes dossiers pour faire un peu de place sur mon bureau, je m'arrêtais soudainement au mot « restaurant ». ah non, elle n'avait quand même pas repensé à cette vieille idée de me tirer de force au restaurant quand même! J'avais horreur de ces endroits; il s'agissait d'une perte d'argent, de temps. Je mangeais toujours sur le pouce, quelque chose de très rapide le midi pour ne pas perdre de temps le midi, et quelque chose de frugal le soir pour aller me coucher sans trop tarder, pour être d'attaque pour le lendemain. Ce n'était pas exactement mon genre d'aller manger dans ces coins bondés et très chers... Soufflant un instant, je me rendais compte qu'elle avait en réalité l'intention de manger avec moi. Sortant deux trucs avec de la bouffe dedans, elle sortit également deux bierraubeurres. Me frottant les yeux avec les doigts, je soupirais très légèrement. J'étais un peu gêné; je devais encore travaillé, et je n'avais pas le temps pour ça. Mais Nicole semblait y tenir, alors je déplaçais mes dossiers et les claquaient par terre à côté de mon bureau, l'invitant à s'asseoir. Très succintement, je souhaitais un « bon apétit » à Nicole avant de me mettre à table. La nourriture était plutôt bonne jugeait mon estomac, et cela semblait me caler. Au cas où, j'avais toujours le sandwich que je m'étais préparé le matin si jamais cela ne suffirait pas.


    Dégustant la volaille et le riz, je m'attaquais bientôt au dessert tandis que nous échangions quelques mots à propos de banalités. Ce n'avait jamais été mon truc que de meubler la conversation en parlant de tout et de n'importe quoi; je préférais garder la plupart du temps le silence et n'aborder que les choses essentielles dans mes discussions. Mais Nicole semblait avoir très envie de parler avec moi, mais je n'avais pas le coeur à me murer dans un de ces silences plats et mornes dans lesquels je m'enfermais habituellement. Finissant notre repas, Nicole aborda un tout autre sujet, qui semblait lui tenir à coeur de toute évidence, vu le ton qu'elle employait. Elle voulait que j'ailles avec elle à Azkaban. Cela me stupéfiait qu'elle me demande ça. N'avais je pas déjà assez à faire? D'accord, les détraqueurs étaient bien loin d'être de joyeux lurons, mais ils étaient quand même là pour soigner la pire racaille du pays, ceux qui avaient commis des atrocités. De mon avis, on n'aurait même pas dû leur envoyer des médicomages pour s'assurer qu'ils allaient bien. J'avais envoyé les deux tiers des prisonniers actuels dans cet endroit, et je n'avais pas envie de voir Nicole les bichonner. A la limite, je trouvais ça encore plus terrible, car cela leur donnerait de faux espoirs là où il n'y en avait pas.



    - Non, Nicole. Je ne peux pas, j'ai énormément de travail ici. Le meurtirer des deux élèves de Poudlard coure toujours. Le meurtrier de mon collègue Diarabi coure toujours. Le meurtirer de Keith Glace coure toujours. J'ai beaucoup de monde à attraper. Et puis enfin, gamine, pourquoi aller soigner des criminels, qui ont torturé, attaqué, tué ? On n'envoit que les pires à Azkaban. Ces gens là sont tout sauf des motifs de compassion. Pourquoi y retourner?
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Alastor et Nicole (Pv Alastor)   Dim 20 Sep - 20:37

    Nicole se retient de sourire face au manque d’enthousiasme d’Alastor devant la découverte de son équipe. Elle connaissait bien l’Auror avec le temps et savait qu’il était dur à impressionner. Maugrey accepta le repas un peu à contre-coeur mais Nicole avait également appris à ne pas s’en familiariser. Nicole ne désespérait pas d’arriver un jour à impressionner cet homme. Ce serait d’ailleurs une belle victoire.

    Le visage de Nicole se décomposa devant le refus d’Alastor de l’accompagner à Azkaban. Mais elle savait qu’Alastor avait de bonnes raisons de refuser de l’accompagner. L’auror avait énormément de travail ces derniers temps. Nicole n’ignorait pas ce qu’il se passait dans le monde de la magie. Elle avait soigner les blessures des victimes de des coupables des dernières attaques. Nicole redressait la tête quand Alastor demandait pourquoi elle allait s’occuper des hommes et des femmes refermaient dans la sinistre prison. La médicomage fronça légèrement les sourcils.



    Parce que je suis médicomage. Parce que, comme vous, j’ai prêté serment. Celui de soigner tout à chacun sans jamais porter de jugement, déclara-t-elle le plus sérieusement du monde.


    Nicole ne plaisantais jamais avec les devoirs d’un médicomage. Dans ce métier, elle se devait de rester impartial. Elle était la pour soigner la maladie et guérir les blessures pas pour porter un jugement. Elle était intraitable à se juger. Durant sa carrière, Nicole avait rencontré des médicomages qui malgré leur serment se permettait de faire des différences entre les sang purs et les né-moldus par exemple, entre les humains et les autres créatures. Elle trouvait ce genre de raisonnement totalement inacceptable.


    Même si Askaban renfermait le plus horrible des mages noirs de cette terre. Je soignerais cette personne Alastor si elle en avait besoin. C’est mon travail.


    Nicole soupira légèrement, elle avala un peu de compote. un court silence silence s’installa entre eux, chacun plongeait dans leur désert.


    Je ne suis pas aveugle vous savez. J’ai soigné les victimes des attaques. Je sais que les gens qui sont à Askaban ont fait des choses horribles. Je sais aussi que ce n’est que le début. Le monde est sur le point de devenir complètement fou. Les gens vont vivre dans la peur. Les convictions vont être ébranlés. J’espère ne jamais perdre les miennes...


    Ne pas finir comme les personnes contre lesquelles on lutte. Un vrai défi en temps de conflit. Nicole baissa les yeux sur son désert et le finit en quelques coup de cuillères. Elle reposa ses couverts dans le tupperware et le referma avant de le remettre dans son sac après l’avoir rétréci pour qu’il prenne moins de place.


    - J’aurais vraiment voulu vous avoir auprès de moi pour ma première visite. Je suis désolée que vous soyez tellement occupé. J’espère que vous parviendrez à capturer les coupables de ces meurtres...
Ministère↯  Protecteur en chef
avatar



Nombre de messages : 163
Date d'inscription : 10/08/2009




Alastor Maugrey

Ministère
Protecteur en chef


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour ::
Bonus: + 04
MessageSujet: Re: Alastor et Nicole (Pv Alastor)   Dim 4 Oct - 11:07

    Moi, de mauvaise compagnie? Je ne l'étais pas vraiment, simplement, j'avais en horreur d'être retardé dans mon travail, ce qui était justement en train de m'arriver. J'avouais volontiers me montrer grognon plus souvent qu'à mon tour, mais je ne pouvais guère imaginer autre chose que je perdais mon temps dans ma poursuite de ceux que l'on appelait maintenant les mangemorts. Egalement, je devais rechercher un nouveau coéquipier. Enfin, je devais faire semblant de chercher, sinon mon patron finirait par venir me mettre des bâtons dans les roues jusqu'à ce que j'en choisisse un. Malheur de malheur, on ne pouvait pas dire que j'étais particulièrement motivé à faire toute cette paperasserie. C'était également la principale raison qui me faisait refuser la proposition de Nicole. Je savais que malgré son âge et sa maturité, elle ne manquerait pas de se sentir lésée dema décision. Mais en plus de la perte totale de temps que cela représentait à mes yeux, il y avait des motifs un peu plus idéologiques qui venaient s'immiscer dans mes raisons. Je ne pouvais pas accepter de jouer au docteur ou à l'infirmier de servicepour tous les fumiers qui étaient enfermés dans cette maudite prison. Lui jetant un regard lourd de sens, je la regardais.


    - Moi j'ai prêté serment de mettre derrière les verrous les pires crapules qui soient et de les livrer aux détraqueurs. Je ne vois pas la logique d'infliger les détraqueurs à cette verminesi c'est pour les soigner ensuite. Je trouve ça peut être encore plus cruel que leur punition, vu que tu les soignes pour qu'ils se fassent torturer mentalement de plus belle quand tu pars.


    Nicole se défendit de sa position en me disant que son travail impliquait de soigner tout un chacun sans jugement. Il était clair en tous cas qu'elle croyait vraiment être investie d'une mission, même si celle ci craignait un max, comme disaient les jeunes d'aujourd'hui. Elle me dit également qu'elle était consciente de la nature des personnes incarcérées car elle avait dû soigner leurs victimes, notamment durant l'attentat contre Pré Au Lard. Il était clair que, quoi qu'il en soit, elle voulait continuer de croire qu'elle avait raison de faire ce qu'elle faisait. Toujours ce besoin si humain de devoir légitimer chacun de nos actes... De croire que tout ce qu'on devait faire avait un sens. Eh bien, ce n'était pas toujours le cas. Le travail en sociologie, psychologie et historiologie de l'être humain nous montraient avant tout que si la majorité des actions humaines et des choix étaient mûs par des notions et des tas de choses qui composaient notre histoire ou notre enfance par exemple. Egalement, il était clair que d'autres choix étaient insensés... Comment une jeune femme de quinze ans, avec une famille aimante, vivant bien et étant douée à l'école pouvait devenir folle et massacrer ses amis à coup de magie noire? Il y avait beaucoup d'incohérences dans notre monde...


    - Je les arrêterais. Je mettrais le temps qu'il faudra pour ça, mais je les arrêterais. Les gens vivent déjà dans la peur, et le monde était dejà fou bien avant l'arrivée de ces nouveaux mages noirs. Il ne le deviendra qu'un peu plus, et c'est à chacun d'entre nous qu'il revient de combattre ces forces. Il ne faut pas faire preuve de la moindre pitié envers les ténèbres, sous peine d'être corrompu à son tour.


    - En tous cas, je suis désolé, mais ma réponse est ferme; je ne viendrais pas voir cette vermine, dont la plupart y est par mes soins. Je les ai vus faire ce qu'ils ont fait, j'ai perdu des amis pour les attraper, ça va certainement pas être pour leur tendre la main.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Alastor et Nicole (Pv Alastor)   Jeu 8 Oct - 17:04

(bon il est temps de conclure)
Nicole eut un petit sourire triste. Cette conversation était complètement inutile. Ni Alastor, ni elle ne changerais d’avis sur la façon de voir le monde et leur métier. La jeune sorcier savait qu’elle n’aurait jamais pu faire le métier d’Auror. Poursuivre des mages noirs, les affronter, les blesser et les tuer, ce n’était pas pour elle. Elle ne craignait pas la vue du sang. Elle en avait vu assez pour remplir une piscine olympique ou deux de par ce métier. Nicole n’était tout simplement pas une personne agressive. Elle était incapable de vouloir blesser une autre créature.


- Je comprends... Je vais me débrouillais toute seule. Après tout, je suis une grande fille, n’est ce pas ?

Alastor ayant terminé son déjeuner. Il reprit son tupperware et comme pour le sien, le rétrécit avant de la mettre dans son sac. Elle se leva et se prépara pour partir. Maugrey était un homme très occupé, tout comme elle d’ailleurs. Elle ne voulait pas prendre de son temps plus que nécessaire, surtout qu’il semblait passablement de mauvaise humour aujourd’hui, enfin plus que d’habitude.


Je ne vais pas prendre d’avantage de votre temps, Alastor. Si vous avez besoin de moi, vous savez où me trouver...


Elle remit son imperméable sur ces épaules et rajusta le col d’un mouvement du poignet. Elle regarda Alastor dans ses yeux, lui lançant un regard plein de considération.


Faites attention à vous Monsieur Maugrey. J’ai annoncé trop de décès ces temps-ci. Je ne voudrais pas... enfin vous m’aviez compris.


Un sourire toujours aussi triste sur les lèvres, elle se dirigea vers la sortie du bureau de l’auror. Arrivé dans l’encadre de la porte, elle se tourna vers lui pour le regarder.


Je reviendrais vous voir la semaine prochaine. Je rapporterais une tarte aux pommes ou deux. Le verger de ma mère a donné tellement de fruits que j’ai de quoi nourrir la brigade d’auror au coup de compote et de tarte aux fruits durant six mois !


Les yeux bleus de la médicomage pétillèrent de malices devant l’air dubitatif d’Alastor. Sans doute avait-il un peu de mal à concevoir l’idée de Nicole entrain d’organiser un goûter au sein du département.


Bonne fin de journée Alastor...


Elle partit sur ces mots et prit le chemin de la sortie. Cette après midi. Elle devait consulter les dossier des futurs candidats pour le poste de stagiaire. Un travail qui promettait d’être des plus ennuyeux mais elle avait besoin de personnel pour remplacer les derniers départs. les stagiaires ne restaient rarement plus d’un an dans son service. L’étude de la lycantropie était intéressante mais comportait beaucoup de risque dont celui non négligeable de finir Lycan à son tour. L’un des médicomages de son équipe avait d’ailleurs était infecté. C’était il y a deux ans, une enquête avait été ouverte. Le médicomage avait fait preuve de négligence ce jour la. Pourtant, Nicole avait voulu le garder au sein de son équipe. Il avait été une sorte de passerelle entre médicomage et lycan mais le malheureux avait fini dépressif et c’était donné la mort. Une bien triste histoire en vérité...







Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Alastor et Nicole (Pv Alastor)   



Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum