Page Facebook  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Mort↯  Un seul mauvais sort et Pfiou !!!
avatar



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 09/01/2009




Ministre Faulkner*

Mort
Un seul mauvais sort et Pfiou !!!

MessageSujet: Audience disciplinaire du 03 septembre [PV convocation ^^]   Jeu 3 Sep - 22:32

[Pour ce rp, je considère que l'on commence directement l'audience par gain de temps. Chacun peut raconter comment il est arrivé jusqu'ici, mais ce n'est pas une obligation. Il n'y a pas d'ordres de passage. Sauf indication contraire, les membres de la cour peuvent intervenir à leur convenance pour questionner les témoins ou l'accusé. Les personnes qui ne sont pas directement impliquées ne sont pas obligées de répondre. Par exemple, si Maugrey interroge Rogue, Lily n'est pas obligée de répondre tant que l'on ne s'adresse pas à elle.]


    Il était presque l'heure. Je n'avais pas envie de m'occuper de cette tâche peu reluisante et qui allait me faire perdre tout le reste de ma matinée, mais je n'avais pas le choix. Premièrement, pour un crime aussi grave, je me devais d'être présent ne serait ce que pour l'opinion publique. Egalement, je voulais être là pour que Dumbledore n'aie pas les mains libres et puisse faire peser tout son poids sur le jury. Arrivant peu avant l'heure prévue, la porte était déjà ouverte. A l'intérieur, plusieurs membres de la cour étaient déjà présents et discutaient ensemble à voix basse. Mon secrétaire était prêt à prendre ses notes. Le prévenu et les témoins ainsi que la victime étaient déjà présents. Montant l'estrade me permettant d'accéder à mon bureau, je m'arrêtais un instant pour serrer la main de Jack Potter, un auror dont le fils était la victime dans cette affaire. Le visage fermé, je savais que Mr Potter était venu assister à l'audience pour voir son fils. Plus loin, à côté de Dumbledore qui était déjà présent, je voyais Alastor Maugrey, l'auror qui avait pris la déposition, qui regardait fixement le jeune Mr Rogue. M'asseyant à côté de ces deux individus, je les saluais à voix basse puis serrait leur main.


    Me tournant vers l'entrée, je vis la porte se refermer derrière les derniers arrivés, et le silence revint dans la salle. Devant moi, un peu plus bas, se trouvait Severus Rogue sur le siège des accusés. Plus loin sur sa gauche se trouvait James Potter, et un peu derrière se trouvaient les témoins. Je ne savais pas s'ils étaient tous venus; ne les ayant jamais vus moi même. Je l'espérais en tous cas. Lisant devant moi la feuille que mon secrétaire m'avait préparé, je le faisais à voix haute et distincte.



    - Audience disciplinaire du 03 septembre. Ayant pour objet l'agression sur Mr Potter par Mr Rogue, ainsi que l'infraction par ce dernier du décret sur la Restriction de l'usage de la magie chez les sorciers de premier cycle et au code international du secret magique reprochées au dénommé Severus Rogue, domicilié Impasse du Tisseur. Le prévenu serra interrogé par Tibérius Malus Faulkner, ministre de la magie, Alastor Maugrey, auror, Albus Dumbledore, directeur de l'école de sorcellerie de Poudlard et du magenmagot. Greffier d'audience: John Bridgen. Les charges retenues contre le prévenu sont les suivantes : en parfaite connaissance de la gravité de ses actes, Severus Rogue a sciemment et délibérement lancé le maléfice du Sectumsempra sur la personne de James Potter, ce qui constitue une violation de l'alinéa C du décret sur la restriction de l'usage de la magie chez les sorcier de premier cycle de 1875 et aussi de l'article 13 du Code international du secret magique. Egalement, l'agression sur Mr potter relève du Code Pénal Magique de 1904, et Mr Rogue sera également jugé pour tentative de meurtre sans préméditation. Mr Rogue, j'ai votre déposition sous les yeux. Avez vous quelque chose à y ajouter avant que nous procédions à l'interrogatoire de la victime?
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Audience disciplinaire du 03 septembre [PV convocation ^^]   Jeu 3 Sep - 23:21

    La nuit avait été longue pour le jeune Rogue. Il n’avait cessé de se retourner dans son lit, incapable de trouver le sommeil. L’audience qui allait décidé de son sort allait avoir lieu le lendemain. Demain, il serait peut être banni a tout jamais du monde de la magie et sa baguette magique serait brisée. Demain il prendrait peut être le chemin d’Azkaban pour y finir ses jours, entre les griffes des détraqueurs.

    «Evite les chemins qui te conduiront en enfer ou a Azkaban...»

    Les noms de son grand père résonne dans sa tête alors que le soleil se levait sur l’impasse du tisseur. Il entendit les pas de sa mère sur le paquet mince et prit la décision de quitter son matelas de fortune. Tel un zombie, il se dirigea vers la salle de bain prendre une longue douche. Il prit soin de se laver les cheveux, autant être un minimum présentable. Quand il descendit il était habiller de sa meilleure rode de sorcier, la moins élimée. Sa mère avait déposé son petit déjeuné sur la table. Elle avait rarement ce genre d’attention pour lui. Il s’assit et mangea lentement. Il devait prendre des forces. Sa mère passa dans son dos et lui remit son col avant de prendre un peigne pour lui démêler les cheveux. Severus voulut d’abord protester mais il finit par la laisser faire. Eileen faisait ce qu’elle pensait avoir à faire. Elle noua les cheveux de son fils pour lui dégager le visage.

    Severus se demanda un instant si Eileen avait bien conscient qu’il devait se rendre au tribunal ou serait jugé son fils. La maladie de sa mère pouvait le rendre passablement incohérente et détachait de la réalité. Son petit déjeuné terminée, Severus se prépara à partir. Tobias n’était pas encore levé et le jeune sorcier n’éprouvait pas l’envie de le croisée avant de partir. Son père n’avait rien dit au sujet de la convocation au tribunal. il avait juste haussé les épaules de dédain et avait pris le chemin de son bar favori.

    Alors qu'il était sur le point de partir. Un hibou s'engouffra par la fenetre et laissa tomber un petit morceau de parchemin. Severus s'en saisit et lut 'tout ira pour le mieux' Il sourit en reconnaissant l'écriture.

    Severus et sa mère prirent le magicobus pour se rendre au ministère. Eileen évitait le transplanage à cause de sa maladie et Severus ne pouvait se permettre d’utiliser la magie. Le voyage fut inconfortable et mouvementé mais ils parvinrent à bon port.

    Quand Severus entra dans la salle d’audience. Plusieurs sorciers étaient déjà présent. Il reconnut d’abord son directeur d’école, Albus Dumbledore et Alastor Maugrey, placé à ses côtés. Le jeune Rogue ignoré si la présence de Dumbledore était une mauvaise ou une bonne chose pour lui. Le directeur n’avait jamais montré une sympathique particulier à son égare et il était de notoriété qu’il avait de l’attachement pour les Gryffondors. Cependant, Severus savait que le directeur n’était pas un homme injuste. Severus se doutait que c'était grâce à l’intervention de Dumbledore si il avait pu finir son année scolaire.

    Severus jeta un coup d’oeil a sa mère qui était assis sur un banc non loin de lui. Son air absent avait quelque chose de dérangeant. Elle semblait ne pas vraiment savoir ou elle se trouvait exactement.

    De l’autre côté de trouver a personne que Severus détestait le plus : James Potter la dit victime. Dans un sens c’était assez drôle que Potter se retrouve à la place que lui Severus avait occupé une bonne partie de sa scolarité grâce au bon soin des Maraudeurs. Bien sûr, aucun membre du quatuor gryffondorien ne s’était retrouvé devant les tribunaux après avoir agressé Severus. Même la tentative de meurtre de Sirius Black sur sa personne avait été placé à la trappe.

    Le ministre entra dans la salle tirant Severus Rogue de ses pensées. L’audience commença par les habituelles chef d’accusation puis le ministre s’adressa au jeune Severus. le Serpentard prit une profonde respiration et parvint a contrôler le sens de sa voix. Tel un acteur, il se lança sur scène.


    -Je n’ai rien à ajuster à ma déposition, Monsieur le Ministre, lâcha Severus Rogue d’un ton neutre.
Ministère↯  Protecteur en chef
avatar



Nombre de messages : 163
Date d'inscription : 10/08/2009




Alastor Maugrey

Ministère
Protecteur en chef


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour ::
Bonus: + 04
MessageSujet: Re: Audience disciplinaire du 03 septembre [PV convocation ^^]   Mar 8 Sep - 10:28

    Je ne me dépêchais pas; je savais que j'avais beaucoup d'avance sur l'horaire prévu. Je m'étais levé exprès à cinq heures du matin pour avoir le temps de relire tout le dossier, de le mémoriser et de connaître sur le bout des doigts l'ensemble des éléments dont nous disposions. J'avais un jeune délinquant, graine de mage noir, qui allait être jugé ce jour. Ce n'était guère dans mes habitudes de faire preuve de la moindre clémence envers qui que ce soit pourvu que cette personne aie commis un crime quelconque. Et j'avais encore moins de compassion pour ceux qui attaquaient leur camarade à l'aide de sortilèges interdits. Mais ayant relu le dossier, j'étais également conscient de tout ce qu'il manquait au dossier. Les explications sur les origines du maléfice n'étaient pas véridiques, j'en étais certain. L'excuse m'avait semblé terriblement grossière, sans compter que son temps de réponse. Oui, il y avait quelque chose de louche là dessous, et je l'avais bien souligné sur le dossier dont j'avais bien pris le soin de faire parvenir au directeur du magenmagot, ainsi qu'à Dumbledore. Il ne fallait omettre aucun détail, et encore moins l'un d'entre eux qui, comme celui ci, pouvait s'avérer vital pour faire condamner le jeune homme. Car il méritait d'être condamné, soyez en certain. La rémission des criminels n'était qu'un mythe, et quand le mal marquait son emprunte sur une personne si jeune, il ne restait plus qu'à agir avec la plus extrême des sévérités.


    Me déplaçant dans les couloirs avec rapidité, je parvins bientôt au tribunal, où j'attendais un long moment afin que tout le tribunal soit réunit. Je vis les témoins, la victime et l'accusé entrer, plus tous les membres composant le jury et l'organe administratif du tribunal. Je saluais des visages connus, des amis, ainsi que Dumbledore et le Ministre. M'asseyant à ma place, j'observais Severus Rogue avec intensité. Etait il inquiet? Savait il que quelqu'un lui tendrait la main pour l'acquitter, dévoilant ainsi la corruption du ministère et de certains de ses plus hauts fonctionnaires? Je savais que ce qui se déroulerait aujourd'hui sous mes yeux serait très révélateur. Lorsque le Ministre en personne lut les chefs d'accusation, je retins un sourire satisfait. Le meurtre sans préméditation pouvait aller jusqu'à une condamnation à vie à Azkaban, et c'était précisément moi qui avait informé le tribunal de la situation, engageant ma réputation sur cette affaire. Bien entendu, Rogue répondit qu'il n'avait rien à ajouter. Me levant à mon tour comme l'usage le voulait en temps qu'auror ayant pris la déposition de l'accusé, je lisais un court résumé pour rappeler à la cour -comme s'il y en avait besoin- de l'objet du crime.



    - Devant moi, Alastor Maugrey, auror du Ministère de la Magie, Severus Rogue a reconnu les faits suivants. Severus Rogue m'a avoué qu'il avait jeté le maléfice du Sectumsempra, un sort de magie noire des plus horribles, sur la personne de James Potter, ici présent. Mr Rogue a avoué avoir agit sur un coup de tête, sans préméditation, en voyant James Potter et Lily Evans ensembles. Selon mr Rogue, il aurait soigné Potter avant de paniquer et de prendre la fuite. Par ailleurs, Mr Rogue s'est montré particulièrement évasif concernant la façon dont il avait acquis les connaissances nécéssaires au lancement du maléfice. Selon lui, sa mère, Eileen Prince Rogue avait hérité de vieux parchemins dans lesquels il aurait trouvé la formule. Toujours selon Mr Rogue, son propre père, Tobias Rogue, aurait incendié les dits parchemins en une violente réaction anti-magie. Il va sans dire que cette déposition laisser certaines zones d'ombre, et je requiert aujourd'hui une autorisation du tribunal du Magenmagot murmures s'élevant dans toute la pièce [colro=orange] pour procéder à une fouille approfondie du domicile de Mr Rogue, ainsi que de sa généalogie afin d'y débusquer d'éventuels liens avec la magie noire pour confirmer sa thèse des parchemins. Enfin, je demande à faire comparaître Eileen Prince, ainsi que Tobias Rogue, devant le Magenmagot, afin de déterminer si oui ou non ces parchemins ont existé. Dans le cas contraire, il va sans dire que Mr Rogue devra être soumis au véritasérum....[/color]


    J'étais conscient que j'avais franchit une limite en demandant directement les autorisations requises pour que je termine mon enquête. Normalement, la décision du jury m'aurait ou non donné les autorisations nécéssaires, mais j'avais parfaitement conscience de la situation; avec tous ces mages noirs en liberté, nous ne pouvions prendre aucun risque.
Ordre↯ Je combat les ténèbres
avatar



Nombre de messages : 60
Groupe : Pnj... Et oui, je ne suis qu'une marionette dans les mains des administrateurs
Date d'inscription : 28/11/2008




Albus Dumbledore*

Ordre
Je combat les ténèbres

MessageSujet: Re: Audience disciplinaire du 03 septembre [PV convocation ^^]   Jeu 10 Sep - 20:32

    Albus Dumbledore n’avait que très peu dormi cette nuit. Avec la rentrée et ses complications, avec sa recherche de professeur, et cette journée singulière qui s’annonçait à lui, le Veil homme était dès plus préoccupé. Il avait convoqué le concierge de l’école pour qu’il aille chercher à sa place miss Evans pendant son double cours passionnant d’arithmancie au alentour de neuf heure trente. Il avait également envoyé Hagrid chercher James Potter et Sirius Black, qui eux se trouvaient sur le terrain de Quidditch, à faire passer des auditions pour les places vacantes de son équipe des gryffondors. Le directeur avait comme obligation de les conduire au ministère pour l’audience disciplinaire d’un autre de ses élèves Severus Rogue. Ce dernier avait fait usage d’un maléfice sur la personne de James Potter, et passait devant la cour de justice magique. Il n’était vraiment pas bon, surtout en cette période de trouble, de faire usage d’un sort qui aurait pu couter la vie à l’adolescent. Le grand mage n’en avait pas parlé avec l’accusé, ne pouvant le faire. Il allait devoir le protéger de façon subtile, pour lui éviter la prison, sans que l’on pense qu’il se ramollissait avec l’âge –ce qui n’était pas faux- et qu’il ne sanctionnerait pas tout simplement parce qu’il s’agissait d’un de ses étudiants. C’était d’ailleurs un auror qui était chargé d’emmener le « jugé » à la « potence », ne pouvant le faire étant président du magenmagot.

    Le directeur de l’école se contenta de saluer poliment ses élèves, prenant bien soin de ne pas rester seul avec eux. Il ne faudrait pas non plus qu’on l’accuse d’avoir influencé les témoins et la victime de l’affaire. Rusard et Hagrid étaient là d’ailleurs pour cela. Une fois les règles de politesse échangé, il envoya une poignée de cendre dans le feu de cheminé qui devint vert, avant d’entrer dans l’âtre et de prononcer bien fort et haut ‘ministère’. Il atterri à l’endroit demandé quelques secondes plus tard, où l’attendait deux aurors qu’il connaissait plutôt bien : Jack Potter, un membre de l’Ordre du Phénix, et Daniel McGregor un de ses collèges. Après un bref échange de banalité, il les laissa prendre la charge de ses élèves, et s’en alla direction l’ascenseur sans se retourner dans une démarche des plus imposante et gracieuse. La salle d’audience se situait à l’étage inférieur de celui de l’atrium, non loin du département des mystères. Il ne mit donc pas beaucoup de temps pour y arriver. Faisant parti du tribunal, Albus se devait d’arriver avant tout le monde, ce qui fut le cas. S’installant plus ou moins confortablement, le dos bien droit et fier, il attendit avec une grande patience que tout le magenmagot arrive, ainsi que le ministre, les saluant tous avec beaucoup de respect.

    Un quart d’heure après, les témoins, puis l’accusé firent leur entrée, à sa suite sa mère, qui s’installa dans les tribunes à une bonne distance des parents de la victime. Ses derniers avaient tenus à assister à l’audience, et leur demande avait bien entendu était acceptée. Ne perdant pas de temps, le ministre s’adressa au coupable présumé, relatant toutes les accusations contre lui. Albus ne montra aucun sentiment, ni ne dit mot bien qu’il trouva les charges, on ne peut plus exagérer. En même temps, vu la période, et ce qui se passait, il se doutait que le bon vieux Tubeus Faulkner essayerai de faire un exemple avec son étudiant. En même temps, lui-même ne pouvait pas balmer le ministre pour ça. Il essayait de rassurer le peuple magique, et de lui faire croire au mieux qu’il gérait la situation bien que ce n’était pas le cas. Il voulait sauver la face, quitte à punir trop sévèrement le jeune homme. Dumbledore devrait donc jouer très serrer pour arriver à un bon compromit pour les deux camps. Après que son ami de longue date, Alastor Maugrey, est pris la parole il se leva à son tour pour cette fois ci intervenir. Sa voix puissante qui imposait le respect résonna alors dans toute la salle




    - Le mangenmagot étudiera avec attention votre demande monsieur Maugrey, dès que le temps lui permettra. Il n’est pas dans ses priorités que d’aller fouiller une maison pour au final, peut-être ne rien trouver. D’ailleurs, il me semble que nous nous égarons du sujet. Nous ne sommes point là pour condamner une sorcière respectueuse de la loi et qui n’a jamais eu de démêler avec la justice, mais pour juger de la culpabilité ou non de son fils, et du degré de cette dernière dans notre affaire. Le tribunal vous demandera donc de faire attention à ne pas sortir du sujet…. Je pense qu’il est temps d’écouter la victime, puis les témoins de cette affaire un à un. Le présumé coupable pourra s’il le souhaite se défendre, puis la cour le jugera ensuite. Monsieur Potter, veuillez vous avancer et nous relater les faits tel que vous en avez le souvenir. Ce sera ensuite le tour des témoins, dans l’ordre où ils préfèreront prendre la parole. Monsieur le ministre, ainsi que les jurés pourront, quand à eux, intervenir à tout moment.





Rappel : Les témoins sont Sirius Black, et Lily Evans. Les jurés sont quand à eux Alastor Maugrey, Charles Rosier Sn, et Dafné Raybrandt
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Audience disciplinaire du 03 septembre [PV convocation ^^]   Ven 11 Sep - 14:27

James était en train d'auditionner les nouveaux pour l'équipe de Quidditch de cette année, en compagnie de Sirius. Il y en avait certains de plutôt bons, mais ils manquaient d'entraînement. James se ferait une joie de remédier à ça, et dans les plus brefs délais. Hagrid les avait interrompus, pour les emmener au Ministère. Le jeune Potter était donc venu à l'audience avec Lily et Sirius, encadrés par Rusard, Hagrid et Dumbledore. Et il était prêt à défendre Rogue. Il n'en avait parlé à aucun de ses deux camarades, mais il comptait bien minimiser au maximum l'acte de son pire ennemi dans cette affaire. Dumbledore lui avait clairement dit que Rogue n'était pas sensé aller en prison, dans le futur qu'ils se devaient tous de préserver. Alors il ferait tout pour que Servilus ne termine pas à Azkaban. Pour qu'il conserve sa baguette et sa place à Poudlard. Tant pis pour ses désirs de vengeance, il allait se montrer plus adulte, pour une fois. Et faire ce qu'il était sensé faire, ce qu'on attendait de lui. Le directeur les avait prévenu, que cette guerre demanderait des sacrifices, et que se battre pour le bien en exigerait encore plus. Voila que les événements lui donnaient raison.

Le jeune homme avait croisé son père dans les couloirs, qui avait tenu absolument à venir. Comme si c'était son audience disciplinaire à lui. Heureusement, ils avaient réussi à convaincre sa mère de rester à la maison, sinon la famille Potter au grand complet serait présente dans la salle. James était assis sur le banc des témoins, avec Sirius et Lily. Rogue devait parler le premier, puis ce serait à son tour. Le jeune homme avait un peu le trac, même s'il n'était pas du genre à se laisser impressioner facilement. Il avait tout de même devant lui la crème du Ministère, le Ministre y compris. Maugrey participait à l'audience, lui aussi. Pour la première fois de sa vie, James détesta l'auror lorsqu'il parla. Lui qui l'admirait pourtant profondément, il aurait voulu qu'il se taise et qu'il sorte. Il était un admirable Auror, mais dans cette affaire, James jouait contre lui. Le Gryffondor se leva lorsque Dumbledore l'appela, et s'avança au centre de la salle. Il n'adressa pas un seul regard à Servilus, ni à sa mère.

Le regard posé sur le Magenmagot au complet, et sur le Ministre en particulier, il prit la parole.

-Ca s'est passé la veille de la rentrée. J'étais au Chaudron Baveur en compagnie de Sirius Black, et nous venions de rencontrer Lily Evans. Lily Evans et moi-même avions rompu peu de temps auparavant, et je lui avais fait beaucoup de mal. Severus Rogue est arrivé alors que j'embrassais Lily, dans la cour du pub. Il s'est énervé parce qu'il a vu que Lily pleurait, et que c'était encore à cause de moi. Severus Rogue était le meilleur ami de Lily Evans, et il a voulu la protéger. Il a perdu le contrôle, et il m'a jeté un sort. Il m'a aussi soigné, et sans lui, je serais mort à l'heure qu'il est. Alors s'il a usé d'un sortilège contre moi, il ne faut pas non plus oublier qu'il m'a sauvé.

Son père allait probablement l'étrangler, mais maintenant qu'il était lancé, il ne pouvait pas s'arrêter. Même si Rogue était coupable, il les trouvait tous ridicules, de convoquer une si grande assemblée pour un si petit crime. Tentaient-ils de condamner Rogue pour l'exemple ? Pour rassurer le peuple, leur dire qu'ils arrêtaient des "mages noirs" ? Tout le monde avait vu leur inefficacité à Pré-Au-Lard, et probablement cherchaient-ils à rectifier le tir.

-Sauf votre respect, Monsieur le Ministre, je trouve que cette affaire prend une ampleur disproportionnée. Il ne s'agit que d'un duel entre étudiants, et vous vous convoquez le Magenmagot au grand complet ? Je crois qu'il y a, dehors, des gens bien plus dangereux que Severus Rogue, et que vous devriez vous concentrer sur eux plutôt que d'essayer de faire de lui un exemple. Monsieur Maugrey, malgré toute l'admiration que j'ai pour vous, je me demande ce que vous faites ici, à charger d'accusations un adolescent. Ne devriez-vous pas essayer d'arrêter l'homme qui a torturé Alice McPherson ? L'homme qui a tenté de brûler vive Lily Evans ?

Le jeune Potter se tu, mais resta planté au centre de la salle, les yeux rivés sur le Magenmagot. Probablement allaient lui demander de retourner à sa place et de ne plus parler de choses qu'il ne comprenait pas. La sanction serait prise au vote, et James espérait semer le trouble dans l'esprit des jurés, les convaincre que tout ceci n'était qu'une immense mascarade, et qu'il ne fallait pas condamner Rogue pour l'exemple. Il espérait recevoir un peu de soutien de la part de Dumbledore, de Lily, ou même de Sirius. De n'importe qui qui serait de son côté.
Ministère↯  Protecteur en chef
avatar



Nombre de messages : 163
Date d'inscription : 10/08/2009




Alastor Maugrey

Ministère
Protecteur en chef


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour ::
Bonus: + 04
MessageSujet: Re: Audience disciplinaire du 03 septembre [PV convocation ^^]   Sam 12 Sep - 15:32

    Les paroles de Dumbledore m'étonnaient au plus haut point. Il n'était pas dans ses habitudes de ne pas vérifier toutes les possibilités, or là, il indiquait qu'il n'était nullement utile de fouiller le domicile de Severus Rogue, ce qui était à mon humble avis plutôt farfelu. Et voilà que j'étais remis à ma place par le directeur du magenmagot! C'était à n'y rien comprendre. Je ne voulais pas punir ni Tobias ni Eileen Rogue, bien au contraire, je considérais plutôt que leur témoignage était plus que primordial quant à cette affaire. C'était étrange comme sensation, mais j'avais l'impression que j'étais le seul dans cette salle à avoir conscience de la gravité des actes de Mr Rogue et de ce qu'ils impliquaient. Maugréant tout seul dans mon coin, je ne reprenais pas la parole, jetant un regard noir à Dumbledore. A quoi jouait il? Il n'était nullement l'heure de faire preuve de laxisme concernant les potentiels mages noirs opérant en territoire britannique! Gardant le silence, j'attendais que l'un des jurés n'intervienne, à moins que Mr Potter ne soit le premier à prendre la parole...


    Effectivement, le jeune Gryffondor se leva et prit la parole pour relater les évènements. Je compris alors plusieurs choses qui m'avait échappé lors de la prise de déposition de Severus Rogue, choses qu'il n'avait pas voulu m'avouer malgré la culpabilité éclatante qui l'accablait. Ainsi donc, Mr Rogue n'avait pas supporté voir Potter briser le coeur de Miss Evans? J'espérais que les jurés ne prennent pas cela pour des circonstances atténuantes, ce serait bien trop commode! D'ailleurs... Etait ce moi, ou est ce que Potter semblait vouloir s'accabler lui même des faits et de sauver la peau de Rogue? Je connaissais un peu Potter, je l'avais déjà vu et son père m'avait beaucoup parlé de lui. Je l'imaginais mal faire ce qu'il disait, mais je continuais de me taire et d'écouter. Il ne fallait pas oublier que Rogue avait sauvé Potter? A mon avis, le problème était inverse; il ne fallait pas oublier que Rogue avait lancé un puissant maléfice pour une simple querelle de collégiens!


    Par contre, je tombais littéralement sur le cul en voyant James se permettre de parler au ministre, et de lui faire la leçon. Je n'en revenais pas. J'étais certain que son père, Jack Potter, n'en serait que très mécontent. Une ampleur disproportionnée? Je n'en revenais pas, on parlait de magie noire! Condamner Rogue pour l'exemple? Comment pouvait il se permettre de parler ainsi à une cour souveraine? Ne pouvant plus me contenir, je me levais à mon tour, réclamant par là même la parole. Me tournant vers James Potter, je le regardais froidement avant de répondre d'une voix rauque;



    - Mr Potter, ce n'est pas à vous de juger des habilitations de cette cour. La loi est très claire, et tout porte à croire qu'il ne s'agit pas que d'un simple incident. Mr Rogue a user de Magie Noire, et sera donc puni pour cela, et non pour une simple dispute avec vous. L'homme qui a torturé Miss Mc Pherson, ainsi que Miss Evans a usé de semblables maléfices. Préféreriez vous que Mr Rogue s'en tire sans aucune sanction, et que la prochaine fois, ce soit un autre innocent qui aie à supporter les blessures que vous ayez subie? Egalement, tout porte à croire que Mr Rogue n'a pas lancé un banal Maléfice, et il reste d'importantes zones d'ombres dans son témoignage quant à la façon dont il a appris la formule du maléfice... Je vous pries donc de vous en tenir à votre témoignage, et non de juger s'il est utile ou non de juger un criminel avéré. Miss Evans, je pense que l'on peut entendre votre témoignage maintenant, avec l'accord du président, bien entendu... finis je en hochant la tête en direction de Dumbledore, qui semblait être d'accord
avatar



Nombre de messages : 7329
Age : J'ai eu, en Février, 18ans. Sinon je suis enceinte de 7mois à la date du 01 octobre
Groupe : du bien ! Parce qu'on a la classe *sbaff*
Caractère : Patiente - Courageuse - Téméraire - Tigresse - (Lunatique en ce moment, et à fleur de peau)
Crédits : : Ava(c)Kanala || ico(c)Fogliaverde
Date d'inscription : 08/02/2008




Lily Evans Potter

Fondatrice
Tyran et presque enceinte


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 24
MessageSujet: Re: Audience disciplinaire du 03 septembre [PV convocation ^^]   Sam 12 Sep - 17:02


Depuis que j’avais reçu la convocation pour l’audience, j’étais quelque peu stressée. J’avais peur de ce qui pourrait arriver, de ce qui pourrait être dévoilé au grand jour, de perdre même James. Je savais ce que je devais faire, et c’était nulle autre chose que de défendre celui qui fut jadis comme un frère pour moi. Je n’étais pas arrivée à dormir de la nuit, et au petit jour, je ne pu m’empêcher d’envoyer cinq mots, cinq petits mots, sans signature, sans rien rajouter au serpentard : « tout ira pour le mieux » . Qui avais-je essayé de rassurer ? Lui ou moi ? Allez savoir… J’étais en cours d’Arithmancie quand Rusard vint me chercher. Sur les recommandations de ma mère, j’avais mis ma plus belle robe, et avait noué mes cheveux en queue de cheval. Les apparences pourraient compter énormément pendant l’audience, et il fallait que je me mette sous mon meilleur jour. Nous ne mîmes pas beaucoup de temps à arriver jusqu’au bureau du directeur. Quelques minutes plus tard James et Sirius arrivèrent accompagné d’Hagrid. Aucun de nous ne dit mot, alors qu’Albus Dumbledore lança une poignée de poudre dans la cheminé allumée qui devint verte, et s’y engouffra. Nous le suivîmes toujours sans ouvrir la bouche, arrivant au bout de quelques secondes dans l’atrium du ministère. C’était la première fois que j’y venais, et j’étais quelque peu impressionnée. Je fus un peu soulagée d’être accueillie par un visage familier. Le père de mon petit ami nous attendait, souriant chaleureusement. Ce fut lui qui nous conduisit jusqu’à la fameuse salle.

Alors que nous prenions place sur le banc des témoins, lui vint s’assoir à quelques mètres de la mère de Severus, à côté de son épouse qui venait d’arriver. Je lançais un regard vers James, étonnée de la voir, et constatés qu’il en était de même pour lui… Entrant tout de suite dans le vif du sujet, le ministre interrogea Severus. Après l’intervention d’Alastor Maugrey, un grand auror, membre lui aussi de l’Op, notre directeur appela James à témoigner. A l’appel de mon témoignage, je m’étais avancée, pour me placer à côté de celui que j’aimais, lui lançant un regard des plus explicit, lui demandant de ne rien répondre et de se contenter de me laisser sa place. Pour ne pas lui laisser le temps d’ailleurs de répondre, je pris la parole tout de suite. Mon ton était léger, et des plus sincère même si je ne l’étais pas entièrement. A mon grand étonnement, James avait défendu Severus, et il allait me permettre de le faire encore plus. J’avais promis au serpentard de lui éviter la prison, et c’est ce que je ferais. Je m’évertuerais à le sortir de ce mauvais pas, en souvenir de notre amitié, et pour avoir sauvé le maraudeur. J’espérais secrètement que Sirius irait aussi dans notre sens. Même Dumbledore temporisait un maximum, en restant tout de même juste. Lui plus que nous tous devrait la jouer très serré. Mon visage était des plus solennel et je m’en étonnée moi-même. Je n’avais pas pour habitude de ne pas dire la vérité, mais quand je mentais, je savais très bien le faire aussi…



– Monsieur le ministre, Messieurs les jurées, membre du mangenmagot…

Je leur fis un signe très respectueux de la tête pour les saluer, puis continua

- Je pense pouvoir vous apporter de nombreuses précisions dans cette affaire, même si je laisse le soin à votre appréciation, de juger ce qui est pertinent ou non.

Intérieurement, je remerciais mon père pour m’avoir appris les bonnes manières, et d’avoir développer mon charisme quand je parlais. Il m’avait toujours répété que cela me servirait un jour ou l’autre, et je dois dire qu’il avait raison…

-Veuillez m’excuser de m’égarer quelques instants hors du sujet qui nous réuni tous, le faisant pour que vous puissiez au moins comprendre le contexte de cette affaire. Je connais depuis toujours Monsieur Rogue, même si à présent des divergentes d’opinions nous sépare, je me suis toujours bien entendu avec lui. Tous à Poudlard pourront d’ailleurs vous confirmer l’amitié qui nous liée. Depuis mon arrivé à l’école, un autre jeune homme fit tout pour attirer mon attention. Je vous parle de Monsieur Potter, ici présent. Par on ne sait quelle idée farfelue, il essaya de le faire en s’attaquant à Monsieur Rogue, pensant surement qu’en le dénigrant, il s’attirerait mes bonnes grâces. Cela ne fut, bien entendu, pas le cas. Mon ami devint alors bien vite la risée de tous les étudiants, et le bouc émissaire de James et de ses amis.

Me tournant vers Alastor Maugrey, je lui dis, le plus sincèrement possible

Il y a de cela cinq été, Severus et moi avons trouvé dans le grenier de sa maison de vieux parchemins. Nous étions à la recherche du livre de potion de sa mère, sorcière très douée dans ce domaine, mais à la place de trouver ce que nous cherchions, nous sommes tombés sur d’étranges documents. Ces derniers étaient très anciens, recouvert d’une bonne couche de poussière. Intrigués par ses derniers, nous les avons restauré, avant de nous apercevoir ce qu’il traité. Il y avait de nombreuses formules, décrivant d’affreux effets, qui frisaient la magie noire sur certains points. Quand nous avons demandé à la mère de Severus d’où ils provenaient, elle nous dit que c’était un vieil héritage dont elle voulait se débarrasser. Nous étions en train d’en parler quand son mari rentra du travail, ivre. Ne voulant pas que j’assiste de nouveau au accès de colère et de violence de son époux, elle me renvoya rapidement chez moi, avant qu’il ne s’aperçoive de ma présence. Ce dernier n’a jamais aimé tous ce qui pouvait toucher la magie, ce qui l’opposait énormément de mes parents, eux aussi moldu. Le lendemain, quand je suis revenue voir Severus, je le trouvais contemplant des cendres au milieu de son jardin, un œil au beurre noir. Il m’expliqua que son père avait brulé les parchemins, et que nous ferions mieux d’oublier ce que ces derniers contenaient et ce qui s’était passé la veille. Il n’aimait pas me mêler aux déboires de celui qui ne porte que de nom le surnom de père.

Je n’arrivais pas à croire que j’avais trouvé une histoire des plus cohérente, sans y avoir réfléchie avant. Si l’auror cherchait du côté des parents de Severus, enquêtait du coté de leur voisins, ces derniers ne pourraient que confirmer que nos parents respectifs ne s’entendaient guère, et que Monsieur Tobias Rogue est connu pour la grande violence dont il faisait, fait toujours preuve envers son épouse dévouée et leur fils. Me tournant vers le jury, je les regardais tristement, avant d’ajouter.

Pour en revenir à ce qui nous réunis, comme je vous le disais, depuis notre arrivé à Poudlard, Severus fut le souffre douleur de Monsieur Potter, Monsieur Black, et bien d’autre. J’étais une des rares à lui parler envers et contre tout. Quand vous êtes la victime préférée des garçons les plus populaires du collège, il est bien dur de se faire des amis. J’avais alors promis à Severus d’être son ami la plus fidèle, et de ne jamais la décevoir… Cette année mit à l’épreuve le lien qui nous unissait, et finit par le briser. Nous nous sommes aperçus que nous étions trop différents à présent pour continuer à se côtoyer. Au alentour d’octobre, j’ai accepté de laisser une chance à James de me montrer qu’il était un jeune homme bien, même si je savais que cela ne plairait pas à Severus. Je ne regrette pas une seule fois de l’avoir fait, pas une seule fois. J’ai appris à connaitre le maraudeur, et à l’aimer... Peu avant les vacances d’Avril, nous avons eu une énorme dispute, qui a mit terme à notre relation. Face à mon chagrin, Monsieur Rogue a tout fait pour ne faire oublier le gryffondor, et m’aider à surmonter ma peine. S’il y avait bien une chose qu’il n’a jamais supporté, c’est de me voir triste. La veille de son acte contre James, Severus m’a… avoué qu’il ne voyait pas en moi qu’une simple ami, mais qu’il m’aimait. Face à sa révélation, je ne pus que lui dire que ce n’était pas mon cas, et que même si je le détestais, je continuais à ressentir des sentiments d’amour pour celui qui m’avait brisé le cœur.

Des larmes commencèrent à me monter aux yeux, sans que je ne le veuille. Je n’avais jamais dit tout cela à voix haute, et le faire était des plus douloureux. Je m’en souvenais comme si ça s’était passé hier. Même si j’avais toujours montré le contraire, je m’en étais pas totalement remise. Mon meilleur ami me manquait, et je ne pouvais m’empêcher de m’en vouloir pour la tournure que les choses avaient prises…

Comme toujours, Severus encaissa sans rien dire, préférant passer mon bonheur devant le sien. Le lendemain, après avoir raccompagné mes parents à la gare, et convenu avec Monsieur Rogue que l’on se retrouverait à Poudlard, je suis repassée au chaudron baveur pour payer la note que je devais à Tom. C’est là que j’ai croisé James et Sirius. Bien vite le ton monta entre nous et nous finîmes par nous disputer une nouvelle fois. Ne pouvant pas le supporter une nouvelle fois, j’allais tourner les talons quand James m’embrassa, sans que je m’y attende. Je finis par le repousser, lui disant que je ne pouvais pas, et rentra dans le bar

Cette fois, je ne pus retenir les larmes qui vinrent couler sur mes joues, tandis que je continuais tant bien que mal ce que j’avais à dire

Je m’apprêtais à partir quand j’ai entendu Monsieur Black m’appeler. Sur le coup, je ne revins pas tout de suite, ne pouvant pas y retourner. Son ton se fit plus alarmant, et je finis par le rejoindre dans l’arrière cour. Je vis James à terre, la chemise lacérée, et du sang s’échappant de ses blessures. J’ai essayé de le soigner, mais en vain. J’avais beau utiliser tous les sorts que je connaissais, rien n’y faisait. Entendant le prénom de mon ami, je lui ai demandé son aide, aide qu’il m’apporta tout de suite, sans hésiter. Il mit du temps, mais parvint à soigner James, qui avait perdu tout de même énormément de sang. C’est en voulant remercier Severus, que ce dernier m’avoua que dans un excès de colère, voulant me protéger contre Monsieur Potter, il lui avait lancé un sort, sans se rendre réellement contre de ce qu’il faisait, un des sorts que l’on avait lu dans le parchemin, lui plus attentivement que moi… Contrairement à ce qu’il a pu dire, ou ce que vous avez pu en déduire, il n’a pas fuis de lui-même. C’est moi qui lui ai demandé de partir, de s’en aller avant que les aurors n’arrivent, lui précisant tout de même que je ne voulais plus que nous soyons amis. Tout ce qui était arrivé n’était que de ma faute. Jamais je n’aurais cru que cela aurait pris de telles proportions, et s’il y a quelqu’un à blâmer dans cette histoire, ce n’est pas Severus Rogue, mais bel et bien moi… Veuillez m'excuser...

Je ne pouvais plus parler, plus rien ajouter. Je fis de nouveau un signe respectueux de la tête au ministre, avant de tourner les talons, continuant de pleurer. Je ne pus m’empêcher de m’éloigner rapidement de la salle et de sortir de cette dernière. Je ne me sentais pas bien du tout, et n’avais pas envie que tous voient dans quel état j’étais. Une fois dehors, je m’adossais contre un mur pour me laisser glisser, et enfouir mon visage dans mes genoux. Je sentis une main se poser doucement sur mon bras, avant de venir m’enlacer tendrement. Je n’avais pas besoin de relever la tête pour savoir qu’il s’agissait de la mère de mon petit ami. Elle m’avait surement suivi quand j’avais quitté la salle, pour me réconforter comme le ferait toute bonne mère avec son enfant. Depuis qu’elle m’avait rencontré, elle me traitait comme si c’était elle qui m’avait mise au monde et je dois vous avouer que cela était des plus plaisants. Je me calmais peu à peu, tandis que la voix puissante et bienveillante de Dumbledore filtra par l’entrebâillement de la porte restait un peu ouverte…

    Monsieur Black, auriez-vous l’obligeance à votre tour de venir témoigné ? Ainsi la cour pourra alors se réunir et prendre la meilleure décision qui s’impose à eux, avec le soutient du Magenmagot. Nous pourrons ensuite vous raccompagner avec Monsieur Potter, et Miss Evans à Poudlard, pour que vous puissiez reprendre votre scolarité comme tous élèves de votre age…



_________________
Much as you blame yourself, you can't be blamed for the way you feel Had no example of a love, that was even remotely real. How can you understand something that you never had. Ooh baby if you let me, I can help you out with all of that. Let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. Let me love you And all your trouble Don't be afraid, let me help. let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. let me love you A heart of numbness, gets brought to life I'll take you there
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Audience disciplinaire du 03 septembre [PV convocation ^^]   Sam 12 Sep - 17:59


    Leigh avait reçu un message tôt le matin qui lui annonçait qu'une audience disciplinaire allait avoir lieu et qu'on y voulait un représentant de la presse. Elles 'était sentie très flattée de cette marque d'attention et pensait sérieusement que ce petit imprévu allait très bien pimenter sa journée - et la leur, aussi, car ils ne savaient pas ce qui les attendait !) Quelle idée ausi d'appeler un journaliste ? Ils ne connaissaient donc pas cette mauvaise réputation des gens de la presse, eux toujours à fourrer leur nez partout, à faire que tout devienne comme ils l'avaient décidé. Malheureusement, elle n'avait pas eu le temps de requérir beaucoup d'informations à se sujet, et si elle ne s'y rendait pas tout à fait en "touriste", elle était quand même très désavantagée par rapport aux autres.

    Elle se prépara en se rendant la plus belle possible, non pas qu'elle avait absolument besoin de le chercher pour l'être, car elle était bien placée pour savoir que l'apparence comptait beaucoup, surtout dans ces occasions là. Le moyen qu'elle choisi pour se rendre au Ministère n'était pas le plus rapide, mais elle avait quand même le temps et s'y rendit à pied. Elle arriva dans la salle bien tôt et se fit toute petite dans un coin. Pour le début, il valait mieux éviter que quelqu'un ne la voit, elle en connaisait trop peu sur l'affaire pour risquer de se faire remarquer, voire pire, interrogée. Elle ne pouvait donner aucun avis pour l'instant: tout ce qu'elle savait, c'était que cette audience concernait un certain Severus Rogue qui aurait jeté un dangereux sortilège sur un de ses camarades. Par-dessus tout, elle voyait là un moyen de pénétrer les secrets de Poudlard, comme elle rêvait de le faire depuis un petit moment. Mais aussi, c'était rencontrer un élève de Serpentard, cette maison qui avait été la sienne. Et combien de fois n'avait-elle pas voulu donner la leçon à un Gryffondor !

    L'audience commença et le Ministre de la Magie rappela ce qu'elle savait déjà, avec quelques renseignements en plus. A peine avait-il commencé, elle se mit à noter. Cela ferait certainement la une des journaux, quelque soit le résultat de l'histoire. Elle deviendrait bien connue après cela, elle, la journaliste qui avait fait se rapport. Et elle sentait bien que chacun ici était sous tension, que tous défendait l'un ou l'autre des élèves présents dans cette salle, tandis qu'elle ne pensait qu'à son intérêt propre. Et c'était très bien comme cela.

    Quand la jeune amie de l'accusé entra dans la salle d'audience pour donner sa version des faits, Leigh écouta attentivement. Ce fut un moment plus qu'étrange pour elle: la petite eut presque le don de l'émouvoir. Sa propre voix trahissait un trouble incroyable, et elle prenait l'affaire tant à coeur, elle était si effrayée, que la mauvaise journaliste en ressentit une légère, très légère, extrêmement légère, vague de mélancolie. Mais à côté de cela, c'était là une jeune fille qui défendait admirablement bien son point de vue. Elle méritait bien de faire la une des journaux, elle ausi. Un paragraphe entier, sûrement, serait accordé à ce témoignage. Elle se concentra une petite minute sur ses notes tandis que Lily Evans s'en allait. Alors, Dumbledore annonça une chose qui était loin de la satisfaire: ele était dans ses papiers, elle n'était pas certaine d'avoir bien entendu. Voulait-il que l'audience s'arrête ? Déjà ? Ce n'était pas assez long, elle avait besoin de plus de choses à raconter pour faire un article imposant. Malgré son doute, elle ne pouvait pas laisser faire les choses. Sortant brusquement de l'ombre, elle fit sentir sa présence:


    Excusez-moi, je me permets d'intervenir. Tout ce qui a été dit jusque là est fort intéressant. Cependant, ce défilé de témoin, en faveur, ce me semble, de Monsieur Potter - bien qu'il semblerait que tous s'empressent de venir en aide à Monsieur Rogue - ne fait pas beaucoup avancer l'affaire. Qui était présent lors de cet... accident, à part les deux intéressés, Lily Evans et Sirius Black ? Cela ne s'est pas fait au milieu du désert. Monsieur Rogue était donc seul ? Comment pouvez-vous fonder une décision sur le jugement seul de ceux qui sont assurément dans le parti de Monsieur Potter ?

    Elle sentait qu'elle s'embrouillait, et ne suivait pas forcément le bon chemin. Il fallait qu'elle trouve quelque chose pour rallonger cette audience. Et sans oublier qu'un article sans le point de vue du coupable serait tout à fait inutile et personne ne le lirait. Ce n'était pas ce qu'il y avait d'amusant. Il fallait que Severus Rogue parle. Elle avait eu le temps de l'apercevoir et le trouvait déjà très sympathique, mais il était l'objet du débat et le principal outil de sa réussite. Dans ce monde, c'était chacun pour soit.

    Je pense également que le silence de Severus Rogue n'est pas bon. Vous devriez le laisser parler au même titre que les autres. Qu'il raconte sa propre version de l'histoire, même si elle ne diffère en rien de celle qui est connue. Je ne pense pas qu'une audience disciplinaire ne puisse se faire sans cela.

    Elle ignorait véritablement si ses paroles feraient effet ou non. Dans un cadre aussi sérieux, ses mots pouvaient très bien être pris comme une perte de temps et, en se rasseyant, elle se mordait les lèvres à l'idée qu'elle risquait de se faire sortir. mais non. Ici, chacun avait le droit d'intervenir. Et tous reconnaissaient le pouvoir de la Gazette du sorcier, il n'y avait rien à dire. Il y avait même des chances pour que tout se passe comme prévu - enfin, comme ELLLE l'avait prévu. Sinon, elle trouverait d'aures moyens d'acquérir les éléments qu'elle voulait. Et ce ne serait pas non plus la première fois que les journaux sortiraient quelque chose de légèrement truqué...
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Audience disciplinaire du 03 septembre [PV convocation ^^]   Sam 12 Sep - 20:07

    Rien de mieux pour foirer une audition qu’un tout petit bout de papier signé du ministère de la magie, du ministre en personne, même. Au moment où Hagrid vint nous chercher, James et moi étions en train d’auditionner pour trouver les nouveaux talents de l’équipe de Quidditch de Gryffondor. Ca avait été dur, parce qu’il avait fallu virer toutes les pimbêches voulant nous approcher et les élèves des autres Maisons, Anna y compris, ça me fait mal de l’avouer. Ma belle étant Capitaine de Serpentard ... Les Gryffondor risquaient de mal le prendre si elle restait avec moi, et ils murmureraient des trucs, et je pèterais les plombs, et j’irais leur péter la tête. Donc, pour éviter la catastrophe de grande ampleur, je priais Anna d’aller voir ailleurs pendant quelques heures tout au plus. Elle n’omit pas de me souhaiter doublement bonne chance, pour recruter des motivés mais aussi pour l’audience disciplinaire où j’allais comme témoin. Jamais je n’aurais du témoigner, jamais. Quel imbécile je faisais parfois, mais là, sur le moment, témoigner pour envoyer Severus Rogue en taule m’avait semblé le meilleur moyen de lui faire payer son sale coup. Sauf qu’après discussion avec Lily par lettre et avec James par oral, j’avais fini par changer d’avis, même si je combattais singulièrement la nausée que me donnais cette idée. Faux témoignage. Pour sauver la peau de ce résidu graisseux que je haïssais au plus haut point. Sauf que James avait raison, le futur ne devait pas être modifié plus que ça, la mort de Pétunia Evans n’ayant jamais du se produire, qui sait ce que l’emprisonnement de ce crétin pouvaient avoir comme répercussions ? Et puis, je faisais ça pour Lily aussi. Je voulais qu’il paye, oh oui, mais je sauverais sa misérable peau pour Lily. Je lui devais bien ça, j’estimais.

    Quand Hagrid vint nous chercher, j’étais avachi sur James, le tenant très familièrement dans mes bras. Alors de une, c’est mon meilleur pote, et de deux, c’est mon frère de cœur, alors vos rumeurs sur notre prétendue homosexualité qu’on cacherait avec nos copines respectives, merci bien. Si l’un ou l’autre avions été homosexuels, on ne l’aurait pas caché. Et si ça avait été nous deux, en couple, on s’en serait vanté en le beuglant partout pour faire la une du journal. Bref. En voyant arriver le garde-chasse, je lâchais mon frère et je l’aidais à renvoyer tout le monde, promettant de très mauvaise foi aux mécontents qu’on poursuivrait ça très vite. Mais ouais bien sur, et la marmotte. Obtenant du garde-chasse quelques minutes pour nous changer, on courut vers notre salle commune pour changer rapidement d’habits avant de le suivre, sans parler pour une fois. Je me détestais par avance pour ce que j’allais faire. Défendre ce répugnant cancrelat, ce moins que rien, cette erreur de la nature, ce ... Grrr. Sur le chemin, nous croisâmes Franck Potter, que je saluais, et qui insista pour nous accompagner, comme si c’était son audience disciplinaire. Il semblait d’ailleurs aussi nerveux que nous, mais pas pour les mêmes choses. Il voulait que Severus Rogue paie, ce qu’on ne pouvait lui reprocher. Mentir en sa présence allait devenir difficile, très difficile ... Il allait nous faire la peau pour se faire une carpette de salon, et se servir du reste pour faire une descente de lit. Je m’assis lourdement à côté de James, cachant ma nervosité derrière un masque parfait d’impassibilité et d’indifférence, du genre je-n’ai-rien-à-me-reprocher-madame-la-marquise. Ignorant Severus qui parlait, je portais tout de même une attention redoublée aux paroles de mon Maraudeur, quand même assez osées. Mais il n’avait pas tort ! Le Magenmagot au grand complet était là à pulvériser un adolescent à peine majeur alors qu’un mage noir courait en pleine nature ! Etant donné que je n’avais pas la parole, je ne pouvais pas soutenir verbalement mon Maraudeur. Alors je me contentais de fixer son dos, semblant faire passer mon approbation dans ce regard insistant.

    Puis ce fut à Lily de parler, et ses paroles me plongèrent dans un embarras total et bien caché, surtout. Cette fille était redoutable. Belle, intelligente, préfète en chef, à cheval sur l’autorité, et en plus de ça, elle mentait comme une déesse ! Je ne laissais pas la surprise transparaitre sur mon visage, histoire de ne pas tout faire capoter, me contentant de la regarder comme j’avais regardé James précédemment, avec insistance, pour lui montrer tacitement que je ne comptais pas changer le chemin emprunté. Sauf que Lily, prise entre son mensonge et la réalité, se mit brusquement à pleurer. S’excusant auprès du Magenmagot, elle sortit par la porte pour qu’on ne la voit pas craquer, suivie du regard par un James aussi éploré qu’effondré, qui aurait adoré pouvoir la suivre pour la serrer dans ses bras et lui remonter le moral. Le chien enfoui en moi poussa un long hurlement de haine, qui transparut dans un petit grognement d’énervement. Je détestais voir pleurer une fille. Je détestais voir pleurer Lily Evans. Je zappais Dumbledore qui me demandait de prendre la parole, encore trop en colère, mon attention fixée sur la porte où Lily était partie précipitamment. Ce fut quand une voix inconnue prit la parole que je sortis de ma torpeur, me levant pour prendre la parole. Sans regarder l’accusé, sentant que j’allais lui tomber dessus pour lui faire la peau de frustration. Je hochais la tête pour saluer, et je pris la parole.


    « Et qu’est-ce que vous voulez que je dise de plus que tout ce qui a été dit ? Ca c’est passé la veille de la rentrée. James Potter était dans un état lamentable après ... Sa rupture avec Lily Evans, il y a quelques mois. J’ai donc décidé de le tirer sur le Chemin de Traverse. On s’est installés au Chaudron Baveur pour boire un coup, et Lily est entrée. Elle est tombée sur James, dans le vrai sens du terme puisqu’il a amorti sa chute. Ils se sont – encore – disputés et James est sorti du bar. Je l’ai suivi pour qu’il retourne discuter avec Lily, quand elle est sortie et qu’elle l’a embrassée ... Après, franchement, c’est un peu confus. »

    C’était le cas de le dire. Bon, la partie la plus délicate de l’opération. Je sentais la tension de James et Lily, qui craignaient que je ne fasse tout plonger. L’envie était puissante, mais je ne pouvais pas tous nous envoyer en taule pour faux témoignage. Je lançais un regard à Servilo, qui fixait le sol, avant de reposer mon regard sur l’assemblée. Le moment du grand aveu était venu.

    « Franchement, ce type, je le déteste. Non, le mot est très faible. Je pense même qu’il n’y a pas de mots pour dire à quel point je le hais. Quand j’ai vu qu’il avait agressé James, mon frère en quelque sorte, j’ai réagi très bêtement. Je suis allé lui mettre un coup de poing, et sans nul doute je l’aurais tué à mains nues si mon meilleur ami ne se vidait pas de son sang. Pris de panique, j’ai appelé Lily qui a fini par venir. Puis j’ai tout balancé aux Aurors qui sont arrivés juste après, sur un coup de tête. »

    Un autre silence. Mes mains étaient moites, et je me retenais avec force de les essuyer sur mon pantalon, ce qui aurait trahi ma gêne et mon manque d’assurance. Allez, petit cabot, prouve que tu es un vrai Gryffondor courageux et loyal et tout le tralala.

    « C’est dur de l’avouer, mais j’aurais réagi pareil si c’était Anna – ma petite amie – qui avait été agressée. Quelque soit la personne, j’aurais sorti ma baguette et j’aurais fait des dégâts irréparables. Je ne sais pas où il a appris ce sort, je ne veux pas le savoir, mais il était très efficace. Et pour faire le plus de mal possible à celui qui faisait du mal à ma petite amie ... Si je le connaissais, sans nul doute je l’aurais utilisé, magie noire ou pas. Parce que sur le moment on se fiche des conséquences ou de la magie qu’on utilise, on se fiche de croupir à Azkaban pendant des décennies, on veut juste faire souffrir celui qui fait souffrir celui qu’on aime. »

    Pas un regard pour l’ordure que je défendais. Mais une chose était sûre. Servilo, tu as une dette envers moi, et ne compte pas sur moi pour l'oublier.
Ordre↯ Je combat les ténèbres
avatar



Nombre de messages : 60
Groupe : Pnj... Et oui, je ne suis qu'une marionette dans les mains des administrateurs
Date d'inscription : 28/11/2008




Albus Dumbledore*

Ordre
Je combat les ténèbres

MessageSujet: Re: Audience disciplinaire du 03 septembre [PV convocation ^^]   Sam 12 Sep - 20:59


    Assi à sa place, Albus Dumbledore ne laissait rien transparaitre sur son visage. Il était le président du magenmagot après tout, et il devait rester le plus neutre possible. Sa position était très importante et des plus influente aussi. Il savait très bien d’ailleurs que les majorités des autres membres de la cour le suivraient les yeux fermés. Le vieux sorcier fut très content et satisfait de son élève James Potter quand ce dernier prit la parole. Au début en tout cas. Il était heureux de constater que le jeune homme avait su passer outre sa haine envers le serpentard, pour respecter ce qui devrait être le futur, et lui éviter du coup, la prison. La victime trouvait des excuses à son agresseur, et cela fit son petit effet dans les rangs de la cour à ses cotés. Les hommes qui y siégeaient s’interrogèrent à voix basse, tantôt en faveur de Monsieur Rogue, tantôt en faveur de l’accusation que menait totalement Alastor Maugrey. Albus n’avait pas eu l’occasion de parler à l’auror avant l’audience, mais même s’il l’aurait eu, il n’aurait pas mis son ami au parfum. Moins il mêlait de gens à tout cela, mieux ça vaudrait…

    Le directeur arqua un sourcil quand son élève, qui juste là s’était très bien conduit, vint tenir des propos on ne peut plus déplacer. Il entendrait parler du grand sorcier une fois de retour à Poudlard. En le faisant, il avait « vexé » certain de ses « partisans » qui à présent voulaient lui donner une bonne leçon, et approuvaient l’auror qui avaient pris leur défense. Heureusement, Miss Evans vint intervenir dans toute cette histoire. Son éloquence fut des plus admirables, et chacun de ses mots semblaient sincères. S’il ne connaissait pas réellement le fond de l’histoire, s’il n’avait pas lui-même mené sa petite enquête, et trouvé le livre de potion de Monsieur Rogue, il aurait cru la préfète en chef sur parole. Son discours était vraiment bien mené, et contrairement à celui qu’elle aimait, elle ne commit aucune bavure. Bon elle finit par partir de la salle un peu chamboulée, ce qui n’était pas très conventionnel, mais elle en était arrivée à émouvoir la plupart des sorciers présents. Cela risquait de faire tout basculer en la faveur de Severus, et c’était d’ailleurs ce qu’espéré le mage blanc. Quand Lily Evans sorti, des larmes coulants sur son visage, Madame Potter la précédant, le chef de l’ordre du Phénix lança un regard au fils de cette dernière, lui intimant de rester dans la salle. Se levant en faisant craquer certaines de ses articulations endolories par son peu de confort, il reprit la parole, alors que son regard se posait sur le dernier témoin.



    - Monsieur Black, auriez-vous l’obligeance à votre tour de venir témoigné ? Ainsi la cour pourra alors se réunir et prendre la meilleure décision qui s’impose à eux, avec le soutient du Magenmagot. Nous pourrons ensuite vous raccompagner avec Monsieur Potter, et Miss Evans à Poudlard, pour que vous puissiez reprendre votre scolarité comme tous élèves de votre age…


    L’audience n’était pas encore finie, mais il voulait en finir vite. Mise à part Alastor Maugrey, aucun des jurés n’avait ouvert la bouche pour poser des questions, interroger des témoins, ou donner leur avis. C’était à ce demander s’ils n’étaient pas là pour faire de la figuration. Albus ne savait par trop quoi penser, se disant qu’ils finiraient par faire entendre leur voix un jour ou l’autre… Encore une fois, ce ne fut pas eux qui prirent la parole, mais une journaliste qui n’avait rien à dire. Ne montrant rien à sa colère envers la demoiselle, il laissa son élève racontait sa version de l’histoire, quelque peu sur les nerfs, avant d’intervenir de nouveau. Il ne s’était d’ailleurs pas rassis, pour lui éviter des efforts inutiles. Des murmures étaient montés du magenmagot, qui n’était eux non plus pas satisfait des dires de celle qui aurait du se taire. Tous étaient d’accord sur ce point. Albus fit revenir le silence dans la salle en levant simplement ses bras. On aurait pu entendre à cet instant une mouche voler. Le ministre lui-même ne prit pas la parole, semblant réfléchir – s’il en était capable -. D’un ton calme, mais des plus imposant, le directeur rompit le silence pour venir déclarer, le regard dans un premier temps posé sur la journaliste, et dans un second temps sur le serpentard.


    - Mademoiselle Stonewall, vous êtes prié de ne plus intervenir sans quoi la cour sera dans l’obligation de demander votre départ anticipé. N’oubliez pas que vous n’êtes pas un membre du jury, ni ne faites partie de ce tribunal. Votre rôle se résume à observer et à prendre des notes, vous êtes priés de ne pas l’oublier… Bien Monsieur Black, vous pouvez reprendre place sur le banc, à coté de votre camarade. Monsieur Rogue, veuillez vous avancer je vous pris. Confirmez-vous les évènements qui ont été relatés tout au long de cette audience ? Avez-vous quelque chose à rajouter, ou à modifier ? Ce sera la dernière occasion que vous aurez de vous exprimer. Après cela, la cour se concertera et jurera les faits pour lesquels nous sommes tous réunis.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Audience disciplinaire du 03 septembre [PV convocation ^^]   Sam 12 Sep - 22:27

    Il se passait des choses étranges dans ce tribunal. Severus contemplait le déroulement des événements du fauteuil des accusés.

    D’abord Maugrey qui voulait soumettre sa mère et son père à un interrogatoire pour savoir d’où il tenait le sortilège qui avait blessé Potter. Bien sûr Severus avait menti sur l’origine du sortilège mais pas sur l’existence des parchemins que Tobias avait brûlé. Severus doutait que Maugrey trouve quoique ce soit. Cependant une bouffée de colère s’empara de lui rien qu’a l’idée que Maugrey puisse soumettre à un interrogatoire sa mère malade. Eileen n’avait pas besoin d’une entrevue musclée avec l’Auror. Quand au Véritasérum, Severus préférait ne pas y penser. Même si le Serpentard savait habilement détourner la vérité, il ne serait pas capable de le faire si la question qu’on lui posait été trop précise.

    Aussi, Severus fut plutôt soulagé en attendant les paroles de Dumbledore. Il fut aussi intrigué. Le directeur de Poudlard refusait de vérifier un élément de l’affaire qui aurait pu valoir à Severus une condamnation à vie à Azkaban. S’il était prouvé qu’il avait inventé ce sortilège, le Serpentard serait reconnu comme un mage noir en puissance.

    Severus n’était pas au bout de ses surprises. Pourquoi James Potter, son Nemésis de toujours, avait-t-il pris avec sa défense avec tant ardeur ? Avait-il agi juste dans le but de plaire à Lily. C’était bien possible mais l’instinct de Severus subodoré autre chose. Rare était les victime qui défendait leur bourreau.

    Quand Lily parla a son tour, le coeur de Severus se compressa et une boule se forma dans sa gorge. Elle raconta leur longue amitié, la violence du père de Severus et les moqueries du Maraudeurs. Même si cela pouvait être en rapport avec l’affaire, Severus aurait préféré que lily se taise. Il se sentit mal de l’entendre parler de leur amitié détruite. Il était vraiment gêné de voir tous ces gens du ministère entendre leur histoire si impunément dévoilée. Elle parla ensuite des parchemins en s’incluant dans les faits. Severus regardait ses pieds alors qu’il écoutait Lily mentir pour lui sauver la mise. Il était touché par son initiative. Si il avait été Poufsouffle, il en aurait même rougi.

    Severus se tourna vers elle pour écouter la suite. Il vit des larmes perlaient sous ses yeux alors qu’elle m’était à nu ses sentiments pour elle. Severus se souvint de la lettre qu’elle lui avait envoyé affirmant que si il n’avait pas été aussi stupide en attaquant Potter, la gryffondor et lui auraient pu avoir une relation. Maintenant qu’il l’avait en face de lui, Severus était persuadé du contraire. Lily était profondément amoureuse de James Potter. Même si cette constatation lui faisait beaucoup de mal, il se sentait rassuré. Il pensa à sa petite serdaigle, actuellement à Poudlard. Il savait qu’elle pensait à lui ; du moins il l’espérait. Il se secoua mentalement et reporter son attention sur le discours de Lily.

    Elle parla de l’agression de manière très précise. Comme Severus s’y attendait, Lily s’accusa de l’agression de James. Le serpentard ferma deux secondes les yeux, se retenant d’intervenir, de se lever et de la prendre dans ses bras pour qu’elle se taise. Les larmes coulaient en abondance sur le beau visage de Lily. Severus ne supportait pas de la voir pleurer. Mais les mains crispait sur les genoux, il demeurait impassible. Le droit de la consoler appartenait à un autre que lui. Quand elle quitta la pièce, Severus se rendit compte que sa respiration était saccadée. Il inspirait profondément et parvint à se calmer.

    Ce fut le tour de la journaliste de prendre sa défense. Elle parla de l’injustice de sa situation et Severus fronça très légèrement les sourcils. Le directeur, James, Lily et maintenant la journaliste... à ce rythme Sirius Black demanderait qu’on lui octroie l’ordre de Merlin !

    Le cabot en question arriva sur le devant de la scène. Il parla de sa haine pour le serpentard, somme tout réciproque. Puis comme les autres, il prit la défense de Severus.

    Alors qu’il regardait ses pieds comme s’il s’attendait à les voir s’agrandir, Severus se demanda s’il n’avait pas atterrir dans un monde parallèle. Il se souvint qu’il regardait parfois a la télévision, chez les parents de Lily, un programme appelé «la quatrième dimension». Alors qu’il écoutait Black terminait son témoignage, il se sentait comme les héros de cette série, confronté à une situation irréaliste et illogique.

    Severus savait qu’il aurait pu se réjouir. L’intervention des différents témoins lui laissait une petite chance de s’en sortir ou du moins de ne pas être emprisonner à vie. Seulement quelques années ou quelques mois dans les geôles d’Azkaban serait déjà une épreuve mais moins terrible que d’y finir ses jours. Cependant, Severus ne comprenait pourquoi la victime et les témoins de l’attaque de même que le directeur de son école tenait à lui réduire sa peine. Severus essayait d’envisager toutes les solutions possibles. Aucune ne lui parut satisfaisante.


    Dumbledore l’invita à parler à son tour. Il se leva et s’avança pour prendre la place de Black sur le devant de la scène. Comme durant l’entretien de Maugrey, il parvint à contrôler le tremblement de sa voix.

    Je n’ai pas grand chose à rajouter sur les faits même de l’agression. Tout s’est déroulé exactement comme Lily Evans vous la dit. Il est vrai que je n’ai pas mentionné son nom dans ma déposition quand j’ai parlé de la manière dont j’ai trouvé les parchemins ou se trouvait le sortilège qui a blessé Monsieur Potter. Tout comme je n’ai pas voulu donné les raisons de mon geste. Je voulais épargner mon amie, Lily Evans. C’est une personne qui compte à mes yeux. Elle a, il n’y a pas si longtemps, perdu une personne proche et je ne voulais pas qu’elle soit mêler plus que nécessaire à cette affaire. Mise a part cela, j’aurais une chose à ajouter.

    Severus leva la tête pour regarder les membres du jury et les mangenmagots dans les yeux.

    Je regrette d’en être arriver à cette extrémité qui, je crois, est le fruit d’une longue série de confrontation entre Monsieur Potter et moi. Je ne cherche pas d’excuses à mon geste mais juste à comprendre comment j’ai pu en arrivée là. Je ne suis pas une personne populaire à Poudlard ; je n’ai jamais cherché vraiment à l’être. Je ne comptais jusqu’à ce jour qu’une seule amie : Miss Lily Evans. Une personne de valeur, bien meilleure que je ne le serais jamais. J’ai toujours craint de la perdre.

    Severus marqua une pause pour reprendre une inspiration.

    - Oui j’ai agressé James Potter à cause de ce qu’il avait fait à Lily mais...

    Il se tourna vers Alastor Maugrey pour planter son regard dans le sien.

    - ... je ne suis pas un assassin.

    Il revient sur l’ensemble du tribunal.

    J’assume entièrement mes actes et leurs conséquences. Je m’en remets entièrement à votre décision.

    Il s’arrêta et attendit qu’on lui dise de s’asseoir ou qu’on lui pose des questions. Le Serpentard avait baissé les yeux et regardait à présent la barrière en bois qui le séparait des membres de la cour. Il attendait et espérait.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Audience disciplinaire du 03 septembre [PV convocation ^^]   Dim 13 Sep - 11:23


    Si elle avait eu un peu moins de fierté, Leigh se serait réinstaller bien sagement sur sa chaise en marmonnant diverses excuses incompréhensible. Mais cette remise en question de Dumbledore la laisait dans un état de colère insurmontable. Heureusement, elle avait encore toute sa tête. Elle savait ce que cela donnerait comme affreux résultat si elle osait protester. Des murmures s'étaient élevés dans la salle lors de son intervention, des murmures de désaccord. Après tout, ils semblaient tous d'accord sur ce point: son rôle ici était de se taire et de prendre des notes. Se taire ! Mais quel rôle ! Ce n'en était pas un, et malheur à celui qui se prendrait à le lui rappeler plus tard. Mais si elle cherchait à se défendre, ce serait elle qui ferait la une des journaux et la honte la suivrait bien longtemps. Elle ne devait pas être mise dehors. Quant à prendre des notes, n'était-ce pas ce qu'elle faisait ? Elle se démenait pour que chaque détail se retrouve sur se sparchemins. Il y avait déjà bien trop peu de choses à écrire. Un jour, elle entrerait vraiment dans ce tribunal. Et dire que trois mois à peine auparavant, elle travaillait encore chz les moldus ! Aujourd'hui, elle se retrouvait au tribunal du Ministère, espérant que cette séquence marquera un changement capital dans sa vie.

    Gnagnagna...

    Ce n'était qu'un murmure, personne - du moins elle l'espérait - ne l'entendit. Elle se rassit en prenant un air on ne peut plus coupable au cas où l'un d'entre eux aurait pu percevoir son marmonement. Ce directeur l'agaçait au plus au point. C'était lui qui gardait toutes les affaires de l'école secrète, ce qui l'empêchait de s'y rendre quand bon lui semblait pour découvrir les occupations des élèves. En me^me temps, il fallait s'y résoudre, elle avait déjà la chance d'être là, elle plutôt qu'une autre. On n'avait pas appelé l'abominable Rita Skeeter pour cela, ni l'autre journaliste plutôt discrète, Claire Machinchose, qui, selon ce qu'elle en pensait, aurait mieux fait de se montrer un peu plus si elle espérait réussir à quelque chose dans sa vie. En attendant, c'était Leigh et seulement Leigh qui obtenait les faveurs. Le procès devait être pour elle une nouvelle façon d'affirmer son arrivée, après cette curieuse interview qu'elle avait trouvée rédigée sur son carnet et don elle n'avait aucun souvenir... Avait-elle rencontré celui dont personne n'osait parler ?

    *Il faut se concentrer sur ce procès...*

    Il était plus que temps qu'elle sorte de ses pensées inutiles et qu'elle écoute un peu plus ce qu'il se passait, surtout qu'elle ne savait vraiment par quelle miracle elle notait tout à la main. Ce n'était pas vraiment nécessaire. Silencieusement, elle ensorcela la plume qui se mit à prendre des notes elle-même. Elle n'avait pas voulu faire cela au départ, craignant de n'avoir vraiment plus rien à faire si elle laissait la magie se charger de tout. Mais sur un autre parchemin, elle commença à penser de quelle façon elle allait rédiger cet article. Il ne fallait en aucun cas que quelqu'un qui aurait perçu les fuites de l'histoire fasse passer les informations avant elle. Elle nota le titre en gros, "Audience Disciplinaire de Severus Rogue, Elève à Poudlard, Pour agression au moyen d'un sortilège Interdit." C'était un peu lons, mais ça résumait bien l'affaire. Elle ne fit presque pas attention à ce que déclara Sirius Black, ne s'apercevant que du fait qu'il avait l'air lui ausi de défendre l'accusé. Comme tout le monde... Cela commençait à être très bizarre, et s'il le détestait comme il semblait l'affirmer à ce moment-là, pourquoi le défendre avec tant de justesse ? Cette histoire était louche, et demandait réflexion. Aussi, à côté de ses notes, elle rajouta quelques questions qu'elle se posait. Voilà des choses qu'il faudrait bien faire connaître à tout le monde.

    *Dumbledore fait tout pour étoufer l'affaire, comme d'habitude...*

    L'élève, Rogue, lui paraissait mériter son attention. Elle irait le voir à la fin et essairait d'en tirer bien plus que ses impressions sur le procès. Il y avait quelque chose de secret à Poudlard qu'il était temps de mettre à jour. Sinon, elle trouverait un moyen d'y pénétrer, par quelque manière que ce soit. Elle trouverait, à pré-au-lard, un pauvre élève innocent et influençable, elle lui ferait tout dire. A condition qu'il sache quelque chose. Si c'était si secret que ça en avait l'air, elle doutait que n'importe quel élève pourrait répondre à ses questions. Et cela avait sûrement un rapport avec cette nuit où elle avait fait une étrange interview et où elle avait complètement perdu la mémoire. Elle avait retrouvé une petite note sans doute écrite par elle-même, dans la marge, afin de tenter de se souvenir de tout. Ca n'avait pas vraiment marché. Mais elle croyait à ce qu'elle avait écrit, car si c'était la réalité, la personne en question avait de quoi vouloir qu'elle n'ai pas le moindre souvenir de l'affaire. Rogue, comme elle l'espérait, prit enfin la parole, mais ce ne fut que pour confirmer ce qu'avaient dit tous les autres et se réoudre à accepter sans plainte la décision des membres du jury. Une décision qu'elle voulait vraiment entendre. Elle n'avait aucun doute sur le fait que Dumbledore s'en mêlerait largement et que ce serait finalement sa décision à lui, pas celle du Ministère. Elle n'aimait pas trop le Ministre non plus, trop impersonnel. Au final, ici, elle n'aimait personne, à part l'accusé. Finalement, c'était plutôt se réjouir qu'elle devrait faire.
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Audience disciplinaire du 03 septembre [PV convocation ^^]   Dim 13 Sep - 15:38

James, emporté par son désir de mettre fin à toute cette mascarade, prononça des mots qui déplurent à coure. Il sentait pourtant le regard approbateur de son Patmol chéri dans son dos. Planté face au Magenmagot, le jeune Potter ne regrettait pas ses paroles. Même si le regard perçant du directeur lui indiquait clairement qu'il allait passer un sale quart d'heure en revenant à Poudlard. Il n'était pas connu pour avoir sa langue dans sa poche, et il ne la tournait pas non plus sept fois dans sa bouche avant de parler. Il était ici pour témoigner, et pour essayer de faire emprunter le bon chemin aux événements. Certainement pas pour parler à demi-mots et pour caresser tous ces vieilles biques dans le sens du poil. Si Maugrey et Dumbledore avaient tout son respect et toute son admiration, il n'en allait pas de même du Ministre et de tous les autres. C'étaient des incapables, voilà tout.

La tirade de l'auror ne plu pas du tout au Maraudeur, qui ouvrit la bouche pour répondre. Il n'allait pas se laisser faire, même si tous ces vieux débris le considéraient comme un gamin irréfléchi. Mais l'intervention de Lily, et notamment le regard qu'elle lui lança lui firent garder le silence. Elle estimait préférable qu'il se taise, elle avait probablement raison. Il risquait d'attirer les foudres de l'auditoire sur lui, et ça n'aiderait pas Rogue pour autant. Les mâchoires serrées, il retourna s'assoir aux côtés de Sirius. Il évita soigneusement de croiser le regard de ses parents, qui ne manqueraient pas de lui arracher la tête dès qu'il aurait fait un pas hors de cette pièce. Il fixa son regard sur Lily, les oreilles grandes ouvertes. Et il la trouva remarquable. Elle mentait diablement bien, et jouait parfaitement la comédie. D'autant plus qu'elle défendait Rogue sincèrement, parce qu'elle l'avait aimé, comme un frère. Ce qui n'était certainement pas le cas de James, qui ne pouvait donc le défendre aussi habilement que sa petite amie.

Il n'apprécia cependant que très peu le passage où la lionne relatait la déclaration du serpent. Comme ça, il le lui avait dit.... Il avait finalement trouvé le courage, au bout de six ans, de lui avouer qu'il ne la voyait pas exactement comme une soeur. Le Gryffondor coula un regard assassin vers son pire ennemi, mais revint vite à Lily, qui s'était mise à pleurer. Si les mots qu'elle prononçait étaient faux, ses larmes elles, étaient bien vraies. James se leva d'un bond lorsqu'il vit la fille qu'il aimait sortir en courant du tribunal, prêt à la rattraper pour la consoler. Mais il intercepta un regard très explicite de Dumbledore et se rassit, le ventre noué. Ce n'était pas juste. Albus allait-il laisser Lily pleurer seule dans le couloir ? Le jeune homme fut quelque peu soulagé lorsqu'il vit sa mère sortir à la suite de sa petite amie, mais en fut également profondément jaloux. C'était à lui que ce rôle revenait.

Sirius se leva à son tour, et s'avança au centre de la pièce. James avait quelques doutes concernant l'attitude que son frère de coeur allait adopter. Ils en avaient discuté ensemble avant, et le Poursuiveur lui avait raconté son entretien avec le directeur. Le jeune Black savait donc qu'ils devaient tout faire pour que le futur reste inchangé. Cependant, Patmol défendit Rogue, comme eux tous. Quel étrange tribunal, tout de même, où la victime et les amis de la victimes faisaient tout pour protéger l'accusé. James n'avait pas imaginé qu'un jour il volerait à la rescousse de ce connard de Servilo. Et pourtant, tout arrive. Sirius revint s'assoir à côté de lui, et James lui envoya un regard étrange. A mi chemin entre la compassion et le "t'as bien fait". Avec une petite touche de "t'inquiète on se vengera quand même".

Rogue s'avança, et James ne l'écouta que d'une oreille. Ce crevard n'avait probablement rien d'intéressant à rajouter, et il ne voulait même pas entendre le son de sa voix. Si le jeune Potter le défendait, ce n'était certainement pas pour sa face de rat, mais seulement pour l'avenir. Pour l'Ordre, Harry, le bien, et tout le toutim. Il était un héro, oui oui. Sa haine pour le Serpentard s'était décuplée depuis qu'il l'avait attaqué, et il ne comptait pas simplement l'ignorer. Lily ne pourrait pas lui reprocher de vouloir se venger, même si elle trouvait ça stupide. Le regard du Gryffondor se posa finalement sur son pire ennemi, et il l'observa. Un immense sentiment de victoire et de supériorité s'empara de lui. Rogue pouvait faire ce qu'il voulait, il resterait toujours un perdant, toujours un minable.

Monté sur ressorts, il attendait avec grande impatience que Dumbledore les fasse sortir pour qu'ils délibèrent. Il pourrait ainsi courir prendre Lily dans ses bras. Comme ça il ferait d'une pierre deux coups : il consolerait sa petite amie, et en plus il éviterait la baffe magistrale que son père voulait à coup sûr lui asséner après ce qu'il avait dit. Tant qu'il tenait Lily contre lui Jack ne toucherait pas à un seul de ses cheveux.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Audience disciplinaire du 03 septembre [PV convocation ^^]   Dim 13 Sep - 21:56

    Installée à ma place je reprenais doucement et discrètement mon souffle. J’avais complètement oublié cette audience disciplinaire à laquelle j’avais été convoquée et avais donc failli arrivée en retard. Heureusement que Sara m’avait rappelé ce rendez-vous. Enfin, j’étais à l’heure et en attendant le début de l’audience j’observais les lieux… J’étais légèrement stressée car je n’avais jamais assisté à ce genre d’assemblée pour faire parti des jurés. Quelque chuchotements se faisaient entendre ici et là mais ils disparurent au moment où le Ministre Faulkner entra. Il ne perdit pas une minute et commença à lire la fiche que lui avait fournie son secrétaire…
    J’écoutais avec attention le moindre mot pour ne manquer aucun détail et tournais mon regard en direction de l’accusé lorsque le Ministre s’adressa à lui. Je jeune homme avait une étrange attitude… Il semblait impassible et répondit d’un ton neutre pour déclarer qu’il n’avait rien à ajouter. Pour ma part je pensais que ce genre de comportement ne lui attirerait sûrement pas la sympathie des gens… Mais les apparences sont parfois trompeuses ! Une question me venait alors à l’esprit. Pourquoi avait-il agit ainsi ?

    Lorsque le brun se tut, un homme que je connaissais de vue et de réputation se leva. Il s’agissait de l’auror Maugrey. A son tour il prit la parole pour détailler les aveux du jeune homme. Ce dernier avait jeté un sort que je ne connaissais absolument pas sur une personne pour ensuite la soigner… Pour ma part cela prouvait donc bien qu’il avait dit vrai en disant avoir agit sans y avoir prémédité ! Pour ce qui était de la façon dont il avait acquis ses connaissances il est vrai qu’il y avait des zones d’ombres mais de là à lui faire boire du véritasérum…
    Ma pensée fut interrompue par la prise de parole du grand Albus Dumbledore. Ce dernier répondit aux propos de l’auror avant de donner la parole à la victime. Un dénommé Potter. Les témoins pourraient s’exprimer à sa suite. Les jurés, quant à eux, pouvaient prendre la parole quand ils le souhaitaient. Pour ma part je préférais me taire et écouter.

    La victime prit enfin la parole et là… Surprise ! Le témoignage du jeune homme allait en faveur de son agresseur puisqu’il venait par deux fois de souligner que ce dernier l’avait attaqué mais soigné. Le dénommé Potter ajouta ensuite quelque commentaires qui firent réagir l’auror qui s’était exprimé un peu plus tôt. Le représentant de la Justice Magique précisa à la victime que nous n’étions pas présents pour une simple dispute entre étudiants mais pour quelque chose de beaucoup plus grave. J’étais d’accord sur ce point puisque l’usage de Magie Noire était interdit, surtout par les temps qui couraient…
    Mon attention se porta sur une jeune fille. Elle était le premier témoin et si j’avais bien compris elle était aussi la petite-amie de la victime et la meilleure amie de l’agresseur… Ah là là ! Quelle situation. La rouquine s’exprima d’une manière parfaite… A la voir et l’entendre, il ne faisait aucun doute qu’elle devait compter parmi les élèves les plus douée du collège Poudlard. Ses propos me permirent d’apprendre une chose que je jugeais importante. Pour lui plaire, son petit-ami avait eu pour idée de dénigrer celui que l’on accusait aujourd’hui. A cause de cela le dénommé Rogue était devenu la risée de l’école et le bouc émissaire de Monsieur Potter et ses amis. Je jetais un coup d’œil à l’accusé…



    *Le pauvre… Pas étonnant qu’il ait voulu se venger. Il l’a fait de manière brutale mais qui sait comment il a vécu la situation de moquerie qu’il subissait tout les jours…*


    La jeune témoin affirma ensuite avoir vue les parchemins qui avaient été mentionnés lors de l’interrogatoire. Cela prouvait donc que l’agresseur était de bonne foi. Elle déclara même que Rogue n’avait pas fui de lui-même et que c’était elle qui lui avait demandé de partir… Ce n’était pas une bonne idée selon moi mais vivre la situation à l’instant même où elle se déroulait n’avait pas dû être une chose simple. Albus Dumbledore reprit la parole pour appeler Monsieur Black mais une jeune femme devança le témoin. Aux questions qu’elle posa je compris qu’elle devait être journaliste…
    Après ça, un séduisant jeune homme à allure désinvolte prit la parole. Il s’agissait du deuxième témoin, Sirius Black. Son témoignage différait des autres mais semblait sincère. Il détestait l’accusé et ne s’en cachait pas. Cependant, cela ne l’empêcha pas d’ajouter quelques mots qui jouaient quelque peu en la faveur de celui qu’il haïssait.

    Le directeur de Poudlard reprit la parole pour remettre la journaliste à sa place et interroger l’accusé avant que les jurés ne se concertent. Le jeune homme brun prit enfin la parole pour expliquer le pourquoi de certaines choses. Il avait simplement voulu protéger sa meilleure amie et cela était un acte touchant selon moi…
    Lorsque le silence se fit je sus qu’il me faudrait bientôt intervenir. Si je n’avais pas posé de question c’est que je n’en avais aucune. Maintenant, en attendant, je repassais tout ce qui c’était dit auparavant… La délibération était proche…
Mort↯  Un seul mauvais sort et Pfiou !!!
avatar



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 09/01/2009




Ministre Faulkner*

Mort
Un seul mauvais sort et Pfiou !!!

MessageSujet: Re: Audience disciplinaire du 03 septembre [PV convocation ^^]   Jeu 17 Sep - 13:31

    J'avais écouté avec attention tout ce qui s'était dit dans cette salle depuis le début. Alastor Maugrey n'avait pas tord; peu importait les circonstances atténuantes dont disposait le jeune Rogue, les faits pour lesquels il avait été jugé avaient été reconnu par sa personne, et il déclarait d'ailleurs qu'il n'avait rien à ajouter ou à modifier dans sa déposition. Sa culpabilité était donc évidente, et la loi était claire à ce sujet; il fallait punir ceux qui transgressaient les interdits des sorciers. Evidemment, je sentais que Dumbledore ne serait pas de cet avis après avoir entendu les témoins. Témoigner était un devoir du citoyen dans notre constitution magique, mais devant la situation de crise sans précédent auquel le ministère devait faire face, il était plus qu'évident que les lois devraient être modifiées pendant la durée de l'agression des mages noirs; ce tribunal était la meilleure incarnation de ce que je voulais combattre; l'apitoyement sur le cas de délinquants qui usaient de tous les moyens possibles pour arriver à leurs fins. J'abbhorais la magie noire, à un tel point que j'aurais volontiers envoyé Rogue en prison jusqu'à la fin de ses jours. Jamais je n'aurais cependant pu me préparer à voir les témoins de l'agression prendre le parti de l'accusé.


    Tout d'abord, la victime. James Potter. Le grand James Potter, un des meilleurs élèves de sa génération, un futur auror selon Maugrey et son propre père, Jack Potter. Et celui ci allait dans le sens de Rogue, c'était à rien n'y comprendre. Voulait il réellement que son agresseur soit relâché et continue d'user des arts interdits contre d'autres innocents? Un sorcier qui ne se contrôle pas peut être dangereux pour l'ensemble de la société. Et un sorcier usant de magie noire ne sachant pas se contrôler était encore pire. C'était précisément ce qu'était Severus Rogue. Quoiqu'il en soit, je fus frappé de stupeur par le témoignage de Potter, à tel point que je me demandais presque s'il agissait sous l'influence de l'impérium, ce qui était bien entendu fort loin de me plaire. Ensuite, ce fut au tour de Miss Evans, qui elle aussi nous raconta des choses farfelues qui allaient beaucoup plus loin que ce qu'on lui avait demandé de nous relater. Elle finit par pleurer, et je fulminais intérieurement. J'aimais ces jeunes gnes, tout du moins je les appréciais. Pourquoi concourraient ils à vouloir faire relâcher leur bourreau, et un individu hautement dangereux? Le clou fut davantage enfoncé par Sirius Black, qui semblait plus que mal à l'aise de sa prise de position.


    Une dernière fois, Severus Rogue indiqua qu'il ne voulait rien ajouter ou modifier aux faits, et qu'il s'en remettait à nous. Jetant un coup d'oeil appuyé à Dumbledore, je me levais à mon tour.



    - Bien, le Magenmagot doit désormais délibérer sur la sanction à l'encontre de Mr Rogue. Miss Raybrandt, Mr Rosier, Mr Maugrey et Mr Dumbledore,.... les appelais je pour leur signifier que nous devions maintenant déliberer.


    Reprenant mon souffle, je jetais un regard lourd de sens au criminel assis au siège des accusés.


    - Bien, le ministère requiert donc la peine d'emprisonnement à perpétuité contre le prévenu. Que ceux qui sont pour lèvent la main, que ceux qui sont contre et proposent une alternative se fassent connaître... dis je tout haut en levant ma propre main...
Ministère↯  Protecteur en chef
avatar



Nombre de messages : 163
Date d'inscription : 10/08/2009




Alastor Maugrey

Ministère
Protecteur en chef


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour ::
Bonus: + 04
MessageSujet: Re: Audience disciplinaire du 03 septembre [PV convocation ^^]   Dim 20 Sep - 15:15

    Je ne savais toujours pas ce que nous devrions faire face à tant de mauvaise volonté de la part des différents jurés, du président du magenmagot, ni de ces témoins, ou même de la victime! Le monde semblait être devenu totalement fou. Je ne pouvais pas dire que je comprenais tout ce qu'il se passait sous mes yeux, mais il était certain que la plupart es enjeux m'échappaient. De toute évidence, Dumbledore ne jouait pas le jeu du Ministre. La journaliste quant à elle allait probablement nous pondre un article à scandale sur notre justice, mais ça je n'en avais strictement rien à faire. De l'autre côté de la barre, il y avait Rogue qui assumait ses paroles, et tous les témoins le défendait ou lui trouvaient des excuses. Toute cette histoire paraissait terriblement mal engagée, d'autant plus qu'une partie des jurés semblait prête à croire à cette histoire farfelue et proposer des circonstances atténuantes. Je n'étais absolument pas pour, mais le regard insistant de Dumbledore ne me plaisait guère. J'avais toujours eu des principes, depuis mon enfance jusqu'à aujourd'hui. Je les avais toujours suivit à la lettre, peu importaient les situations, peu importait ce qu'il s'était passé, j'avais toujours suivit ces préceptes, un peu comme un code d'honneur.


    Et je comprenais ce regard. Dumbledore agissait à dessein pour libérer Rogue, j'en étais convaincu. Il ne s'attendait tout de même pas à ce que je lui files un coup de main au nez et à la barbe du Ministre quand même? En tous cas, si c'était bien ce que je pensais, le vieux directeur me demandait ni plus ni moins que de trahir tout ce en quoi je croyais pour ne pas punir un individu exécrable qui usait de magie noire pour blesser ses camarades. Toutes les fibres de mon coeur me dictaient de le punir comme le disait la loi. Après tout, j'agirais ainsi selon ma conscience et selon nos règlements. Les faits avaient été établis et Rogue avait avoué un crime qui devait le conduire tout droit vers Azkaban. Mais d'un autre côté, je faisais aussi confiance en Dumbledore qu'en toutes ces lois... Voire plus même, il m'avait souvent aidé à me tirer de mauvais pas et avait énormément contribué à la justice dans ce pays, et dans d'autres d'ailleurs. J'avais moi même connu lépisode Grindelwald... A qui devais je faire confiance? Dumbledore, ou les lois de ce pays? Mon coeur balançait, et j'hésitais plus que je ne l'avais jamais fait au cours de ma très longue carrière. Je ne savais pas comment agir, et cette hésitation me stupéfiait autant qu'elle me dérangeait. Finalement, je me levais, agissant plus à l'instinct, décidant de couper la poire en deux. J'aurais fait ce que j'aurais pu pour me tenir tête à ma façon d'être ou au ministre, si cela ne lui convenait pas, Dumbledore n'aurait qu'à agir de son propre chef



    - Monsieur le Ministre, messieurs les jurés, je propose une peine alternative. La baguette de Severus Rogue pourrait être confisquée conformément à l'élinéa 4 de l'article concerné du code international de la sorcellerie. Pendant un délai de trois mois, il pourrait être privé de sa baguette, ainsi que de sa prérogative d'aller au château de Poudlard, qu'il n'intégrerait qu'au second trimestre. Qui serait en faveur de cette motion?
Nouveau↯  Validez moi ! Je veux jouer !!
avatar



Nombre de messages : 103
Age : 26 ans
Groupe : Les gentils ET les méchants !
Caractère : Têtu - Solitaire - Courageux - Violent - Sarcastique - Protecteur - Egoïste
Crédits : : Redex
Date d'inscription : 23/09/2009




Liam Spencer

Nouveau
Validez moi ! Je veux jouer !!


Carte du maraudeur
Niveau magique: 10/15
Libre pour ::
Bonus: + 02
MessageSujet: Re: Audience disciplinaire du 03 septembre [PV convocation ^^]   Jeu 1 Oct - 15:33

Liam avait assisté à l'audience silencieusement. Il jugeait que ces affaires n'étaient pas les siennes, et il n'était là que parce qu'on l'avait convoqué. Le Magenmagot avait besoin de jury, et il semblait qu'il ait pensé que Liam en ferait un bon. Il s'était donc rendu, non sans rechigner, à cette audience. Il connaissait les personnes présentes, accusés comme témoins ou victime, au moins de nom. Après tout, il faisait partie de leurs organisations, à tous ici présent. Il était dans l'Ordre aux côtés de Dumbledore, Maugrey, Potter, Evans et Black, et il était Mangemorts tout comme Rogue et Rosier. Il savait que son avis allait lui être demandé, et il avait intérêt à la jouer plutôt fine. Sachant très bien que Rogue était un Mangemort, il aurait personnellement souhaité qu'il pourrisse en prison jusqu'à la fin de ses jours. Mais en tant qu'espion, il devait être de son côté. Il devait plaider pour sa libération, même si les choses semblaient mal parties.

Car la victime se mettait à défendre son bourreau. James Potter prenait parti pour Severus Rogue, au plus grand étonnement de Liam. Qu'est-ce qui pouvait bien pousser un Gryffondor à aider un Serpentard ? Un Serpentard qui avait essayé de le tuer, soit dit en passant. Le jeune Langue de Plomb, après l'intervention toute aussi surprenante des deux témoins, eu un doute quant à leurs intentions. Y avait-il quelque chose qu'eux seuls savaient ? Eux seuls, Dumbledore compris ? Il ne voyait pas bien ce qui aurait pu motiver les Gryffondors à défendre et minimiser l'action de leur camarade. Assis en haut des tribunes, Liam n'ouvrit pas la bouche une seule fois, se contentant de jouer les spectateurs. De toutes façons, sa voix n'aurait pas grande importance. Le Magenmagot était assez grand pour prendre ses décisions tout seul. De plus, il semblait que le Ministre ait déja choisi la sanction.

Le jeune homme regarda ses collègues donner leur avis avec une indifférence totale. Jugeant rapidement de la situation, et de ce qu'impliquerait la sanction prise, il se fit une opinion. Il décida rapidement de soutenir la proposition de Maugrey, qui s'avèrerait probablement une voix du milieu entre Faulkner et Dumbledore. Le directeur de Poudlard allait sûrement tenter de défendre son élève, et de le faire relâcher sans aucune punition. Le Ministre quant à lui voulait carrément l'emprisonnement. Liam ne pouvait accepter ni l'un, ni l'autre. Le premier aurait paru un peu trop suspect, et le Lord aurait probablement trouvé qu'il ne cachait pas bien son jeu en montrant si peu conviction à combattre le crime. Le second choix était inenvisageable. Rogue ne devait pas finir à Azkaban, et lui, s'il tenait à la vie, ne devait certainement pas voter pour cette solution.

Il se leva pour être certain de faire entendre sa voix. Il n'aimait pas répéter les choses plusieurs fois, et il avait encore plus horreur de parler dans le vide. Quelle idée il avait eu aussi de s'assoir si loin de tous les autres.

-J'approuve la sanction proposée par monsieur Maugrey. Monsieur Rogue n'est encore qu'un enfant, et j'estime que la motion avancée par Monsieur le Ministre est trop sévère à son encontre.

Lançant un regard à l'auror, au Ministre et à Dumbledore, il se rassit sans un mot de plus. Il avait fait son devoir, il avait donné son avis. Les traits figés et les yeux plissés, il observait l'accusé. Rogue comprenait-il l'ampleur de son acte ? Comprenait-il que la punition du Maître avait bien des chances d'être terrible ? Car même s'il échappait à Azkaban, il ne leur serait d'aucune utilité durant les trois prochains mois. Et dans la guerre qui se profilait, trois mois pouvaient faire la différence. Mais tout ce qui était mauvais pour un camp était générallement bon pour l'autre, et Liam ne serait jamais vraiment perdu dans cette affaire.
Ordre↯ Je combat les ténèbres
avatar



Nombre de messages : 60
Groupe : Pnj... Et oui, je ne suis qu'une marionette dans les mains des administrateurs
Date d'inscription : 28/11/2008




Albus Dumbledore*

Ordre
Je combat les ténèbres

MessageSujet: Re: Audience disciplinaire du 03 septembre [PV convocation ^^]   Dim 4 Oct - 10:33

    Le procès touchait à sa fin à présent, et il était temps de voter. Se tournant vers le magenmagot, Dumbledore écoutait avec attention ce que les sorciers se disaient, sans un mot. Il voulait d’abord voir de quelle coté penchée la balance, et s’il avait une chance de reverser la donne vers son jeune homme. Ce dernier avait très mal agie, et ne pourrait qu’être puni pour cela. Cependant, avec tout ce qui avait été dit, le directeur allait pouvoir atténuer sa peine sans pour autant la faire disparaitre. Comme il le disait si souvent à ses étudiants, ils se devaient tous d’assumer leurs actes, et devaient de ce fait, réfléchir avant d’agir… Le serpentard allait avoir beaucoup de chance. Grace aux témoignages des témoins de l’affaire, il n’irait surement pas à Azkaban. Le fait que la victime prenne sa défense, ainsi que Miss Evans qui s’était montrée très persuasive, et par la fouge de Monsieur Black, allait permettre d’atténuer sa peine… En tout cas, ce fut ce que se dit la coure. La moitié de cette dernière allait dans le sens que souhaitait le mage blanc. Après quelques minutes de débat d’ailleurs dont il prit part cette fois-ci, il se leva, et annonça donc d’une voix forte et sans aucune émotion, le regard « lourd » posé sur Severus Rogue

    – Le magemagot rejette la proposition de Monsieur ministre Faulkner, à la faveur de Monsieur Maugrey. Nous tenons tout de même à être claire quand à la sanction qui sera affligée à l’accusé si présent. Même si ce dernier a des circonstances atténuantes, rien ne peut excuser totalement son geste. Bien que seul le directeur de Poudlard ne puisse décider si un quelconque renvoi d’un de ses élèves, ce dernier approuve la mention de monsieur Maugrey. Monsieur Rogue, vous devez prendre conscience de votre acte. Les portes de Poudlard vous seront donc fermées pendant la première moitié du semestre, pendant lequel vous devrez vous trouver un travail. Le 06 Janvier, date de rentrée, vous devrez vous présenter obligatoirement au château pour suivre le second semestre de votre septième année où vous récupèrerez votre baguette. Vous serez privé de toute forme de magie jusqu’au 06 janvier. Comprenez bien Monsieur Rogue que si l’on vous surprend une baguette à la main, vous serez envoyé à Azkaban.

    Dumbledore aurait aimé pouvoir atténuer un peu plus la peine du jeune homme, mais cela n’était pas possible. Il avait fait de son mieux. D’un autre côté, il approuvait totalement la décision de la coure. Cette dernière avait été clémente au vue de la situation, et s’il ne serait pas s’agît d’un élève ton le destin était étroitement lié à celui du futur Harry Potter, le directeur aurait été plus sévère. Un acte de magie noire n’était pas pardonnable, et devait être puni par un envoi direct à Azkaban. Surtout au vue de la période actuelle… Maintenant, il ne restait plus qu’à attendre la décision finale du Ministre
Mort↯  Un seul mauvais sort et Pfiou !!!
avatar



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 09/01/2009




Ministre Faulkner*

Mort
Un seul mauvais sort et Pfiou !!!

MessageSujet: Re: Audience disciplinaire du 03 septembre [PV convocation ^^]   Dim 4 Oct - 14:14

    J'étais furieux. Il semblerait que la voie que je voulais que la justice suive dans ce pays n'était pas la même que celle des jurés, qui semblaient vouloir s'empresser de me mettre des batons dans les roues. Je comprenais tout à fait l'aspect humaniste de l'affaire, et je comprenais également que les plus émotifs soient tout prêt à laisser des circonstances atténuantes au jeune Monsieur Rogue. Mais moi non. Qu'on le veuille ou non, notre pays était en guerre contre ce qu'avait fait Rogue. Nous étions en guerre contre des gens comme lui. Il se prenait pour une victime, il assumait soit disant ses actes. Cela me donnait envie de vomir. Etait il conscience de ce qu'il était réellement? Je ne le croyais pas. Ce genre de délinquant juvénile devrait finir tout droit à Azkaban sans espoir de rémission. Si a cet âge là il était capable d'un tel acte de malveillance, alors plus tard il serait capable de faire pire. La prochaine fois, il pourrait vraiment tuer quelqu'un, comme ça avait déjà presque réussit avec Potter. D'ailleurs, le père de ce dernier ne semblait pas non plus être entièrement satisfait de la situation, et de la sanction que venait de proposer maugrey...


    Cela m'étonnait au plus haut point. Alastor Maugrey n'était pas connu pour laisser de seconde chance à qui que ce soit. Il n'était pas connu pour sa mansuétude à l'égard des criminels. Je me demandais ce qui pouvait bien le pousser à faire une contre proposition. C'était la première fois qu'il le faisait. Y aurait il du Dumbledore là dessous? Bien entendu, le jeune juré qui se trouvait derrière moi se statua en faveur de la motion, tout comme Dumbledore. Motion adoptée à la majorité. Me levant à mon tour en gardant le visage le plus neutre possible, je m'apprétais à prendre congés.



    - Qu'il soit noté au dossier que cette sanction et ce crime seront portés à la connaissance du dossier de Mr Rogue. Egalement, il sera surveillé par un contrôle régulier de la part du bureau de la brigade magique. Je pense, Mr Rogue, que vous pouvez vous considérer comme prévenu. La prochaine fois, ce sera Azkaban, vous en avez ma parole. Vous avez aussi intérêt à vite vous trouver un travail. Bien, maintenant, je déclare la séance levée. Bonne journée.


    Suivit de mes assistants, je sortis d'un pas rapide sans vouloir discuter ni avec Maugrey, ni avec Dumbledore. Ces deux là jouaient un drôle de jeu, un jeu que je n'approuvais pas. Je ne saluais aucun des témoins, ni Rogue. Fallait quand même pas pousser mémé dans les orties, vous ne pensez pas? Des affaires d'état m'attendaient, aussi ne m'attardais je pas...
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Audience disciplinaire du 03 septembre [PV convocation ^^]   Dim 4 Oct - 23:03




    Les mains de Severus se crispèrent sur ses genoux au moment du jugement. Le Serpentard sentit ses intestins se tordre douloureusement. Son destin était entre les mains d’une poignée de hauts fonctionnaires. Les yeux rivaient sur le marbre de la pièce, il se prépara à l’horrible châtiment. Combien d’années allait-il se retrouver entre les griffes des détraqueurs ? Il espéra secrètement que les témoignages des victimes allait jouer en sa faveur mais s’il avait un sérieux doute de ce sujet.

    Dans le ministère se leva pour parler, Severus redressa la tête pour le regarder. Son visage était impassible comme si toutes émotions avaient quitté le corps et l’esprit d’un jeune sorcier. Sa respiration était lente et régulière. Et lorsque la demande de condamnation à vie tomba, Severus ne cilla pas. Il semblait ne pas avoir entendu. Derrière lui, il entendit très nette un léger gémissement. Il reconnut la voix de sa mère mais resta tourner vers le jury. Ainsi il devrait finir ses jours entre les murs d’Azkaban. Bien sur le reste du jury devait encore accepter la proposition du ministère mais rarement les membres du magenmagot ne contestait la décision de Faulkner pour des affaires de magie noire.

    Les événements allait prendre cependant un curieux détour comme durant la déclaration des témoin. D’abord Alastor Maugrey, celui qui encore plus que Faulkner voulait le voir expédier à Azkaban le jour même, contredit la déclaration du ministre et demanda à peine ridiculement basse pour son crime. Le serpentard, qui n’avait montré aucun troubles devant la première sentence, haussa légèrement les sourcils. Pas de doute, il devait être tombé dans un sorte de rêve éveillé. Maugrey ne pouvait pas avoir vouloir dire ce que venait de dire. Impossible. C’était complètement incohérent. Maugrey désirait le voir en prison. Maugrey l’aurait donner en pâture au détraqueur sans procès.

    Encore sous le choc, Severus entendit à peine Liam Spencer prend la parole. Il comprit vaguement que le langue de plomb se rangeait derrière la demande de l’auror. Le Serpentard aurait du sauté de joie intérieurement. Deux personnes sur trois voulait lui éviter la prison à vie mais au lieu de cela, le jeune sorcier ne pouvait pas s’empêcher de s'inquiéter. Les actes de ses deux dernières personnes étaient totalement dénués de sens à ses yeux. Depuis le début des événements, ce procès n’avait rien de commun. Les gens agissaient en dehors de leur comportement habituel, comme s’il avait été ensorcelé. Pourquoi ? Pourquoi vouloir aussi obstinément le sauver ?

    Le regard noir de Severus plongea alors que les yeux bleus électriques d’Albus Dumbledore. Il comprit qu’il devrait sa liberté uniquement par la volonté de ces hommes. Albus Dumbledore tenait à le voir hors de prison. Un étrange pressentiment s’imposa au jeune Serpentard. Il sut que Dumbledore et lui était lié au même destin. La pièce sembla brusquement se refroidir et le souffle manqua au jeune sorcier, comme jeté de une turent glacé. Severus décrocha son regard de celui de son directeur pour se concentrer que son discours.

    Il devrait trouver un travail durant son semestre hors de Poudlard. Il n’avait aucun problème avec cela. Il ne pensait pas resté chez lui, durant les quatre mois à venir. Il ne pourrait pas utilisé la magie durant cette période - cela allait de soit - et il devait pointé régulièrement au ministre - cela semblait évident.

    Trois contre un, Severus Rogue était sauvé. Il jeta un coup d’oeil derrière lui. Sur le visage flottait un léger sentiment de soulagement. Son fils unique n’allait pas à Azkaban. Elle croisa le regard de son fils et un léger sourire s’étira sur ses lèvres fines. Severus aurait voulu lui rendre mais il s’en sentait incapable. Il avait trop de question dans la tête.
    Le ministre conclut la séance et se retira furieux. Severus resta quelques secondes sans bouger au milieu de la pièce. Il devrait prendre connaissance des dates à laquelle il devrait pointer au ministère mais pour le moment, un seul chose importait. Rapidement, Severus tourna les talons pour se diriger vers la sortie du tribunal. Lentement, il se dirigea vers deux silhouettes sur un banc à quelques pas. Il s’arrêta devant elles.


    - Lily...
avatar



Nombre de messages : 7329
Age : J'ai eu, en Février, 18ans. Sinon je suis enceinte de 7mois à la date du 01 octobre
Groupe : du bien ! Parce qu'on a la classe *sbaff*
Caractère : Patiente - Courageuse - Téméraire - Tigresse - (Lunatique en ce moment, et à fleur de peau)
Crédits : : Ava(c)Kanala || ico(c)Fogliaverde
Date d'inscription : 08/02/2008




Lily Evans Potter

Fondatrice
Tyran et presque enceinte


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 24
MessageSujet: Re: Audience disciplinaire du 03 septembre [PV convocation ^^]   Jeu 8 Oct - 16:55


    Du couloir, j’avais pu suivre tout le reste du procès, sans grande envie en fait. Je me sentais tellement mal que je n’avais qu’une seule envie : rentrer à Poudlard, et oublier ce qui se passait, ce qui se passait au ministère en cet instant. J’avais envie que James me prenne dans ses bras, me dise que tout irait bien même s’il devait me mentir pour cela, et que l’on passe le reste de la journée tous les deux ensembles sans penser à autre chose qu’à nous. Oui, en cet instant, je n’aspirais vraiment qu’à cela. Oh bien sur, je n’étais pas seule non. La mère de celui que j’aimais m’avait rejoint, et calmé mes larmes. Elle savait comment s’y prendre bien qu’elle n’est jamais eu de fille, et ses mots me réconfortèrent. J’avais l’impression que c’était celle qui m’avait donné la vie qui me parlait, qui me disait tous ses mots que j’avais besoin d’entendre. Nous finîmes par nous lever d’ailleurs, et de nous installer sur un banc que la sorcière fit apparaitre d’un coup de baguette, pour plus de confort comme elle me l’affirma en souriant. Un peu plus éloignées de la porte, nous ne pouvions plus entendre ce qui se passait dans la salle d’audience, et d’un côté, c’était mieux.

    Au bout d’une dizaine de minute, alors que madame Potter faisait l’éloge de mes cheveux qu’elle adorait, histoire surtout de combler les moments de silence et de me faire penser à autres choses, les grandes portes s’ouvrirent pour laisser passer quelques vieux sorciers qui avaient composés la cour. Ses derniers ne se donnèrent même pas la peine de nous jeter un coup d’œil, comme si nous n’étions pas visibles pour eux. C’était fou de constater comment ils pouvaient changer tout de suite de sujet « de penser » en si peu de temps. Ils venaient à peine de quitter la salle qu’ils commençaient à parler du procès de l’après-midi, débattant pour savoir qui remplacerait Albus Dumbledore dans son rôle de président. Bref, je ne pu rien savoir de la décision qu’ils avaient finis par prendre dans le tribunal, même si je n’allais pas tarder à le savoir. Sur leur talon, je vis débouler le serpentard qui avait été jugé, sans menotte aux poignées, et non encadré d’Auror. Ainsi donc, il avait pu éviter la prison grâce aux témoignages que nous avions fait dans la dernière trentaine de minute qui s’était écoulé. Venant à ma rencontre, il prononça mon prénom, alors que je me levais en même temps que ma « belle mère », qui s’interposa entre nous, ne me laissant pas le temps de dire quelque chose



    - Il serait bon pour vous jeune homme de ne plus vous approcher ni de mon fils, ni de Lily. Il s’agit là d’une menace si c’est ce que vous vous demandez. Sachez que je n’hésiterais pas utiliser ma baguette contre vous, quitte à me retrouver à Azkaban, si vous osez toucher une nouvelle fois un seul cheveu de mon enfant, mais également de Sirius ou de Lily… Ma chérie, tu devrais rejoindre James qui doit s’inquiéter pour toi. Je t’écrirais bientôt c’est promis


    Jamais je n’avais entendu la mère de mon petit ami parler aussi sèchement à quelqu’un, ni même de façon aussi menaçante. Ses yeux étaient des plus froids, et j’étais bien content que son courroux ne me soit pas destiné. J’aurais pus il fut un temps lui dire qu’elle se méprenait, que Severus était quelqu’un de bien mais à présent je n’étais pas sure de le penser encore. Quand elle s’était adressée à moi, elle s’était faite beaucoup plus douce, m’avait enlacé quelques secondes tendrement, avant de me montrer la direction de la salle d’audience. Sans un regard pour la personne qui fut jadis mon meilleur ami, mon frère de cœur, je souhaitais une bonne journée à Selena Potter, la remerciant une nouvelle fois, avant de m’éloigner vers celui que j’aimais. Je le trouvais rapidement, pour venir me blottir contre lui. C’était tout ce dont j’avais besoin pour aller bien. Dans un murmure je lui dis alors :

    - Merci mon amour pour… ça… Tu sais comment on doit rentrer à Poudlard ou pas ? Je ne vois Dumbledore nulle part…

    Balayant la salle du regard, me dégageant un peu de l’étreinte du poursuiveur dans pour autant le lâcher, je ne vis que Sirius. Mise à part nous, il n’y avait personne d’autre dans le tribunal, tout le monde étant déjà parti. Je vins me tourner d’ailleurs vers le troisième gryffondor pour lui dire :

    - Patmol… Je… J’ai entendu ce que tu as dis tout à l’heure, et je… Enfin, ce que je veux dire, c’est merci, merci d’avoir dit ça.

_________________
Much as you blame yourself, you can't be blamed for the way you feel Had no example of a love, that was even remotely real. How can you understand something that you never had. Ooh baby if you let me, I can help you out with all of that. Let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. Let me love you And all your trouble Don't be afraid, let me help. let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. let me love you A heart of numbness, gets brought to life I'll take you there
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Audience disciplinaire du 03 septembre [PV convocation ^^]   Sam 10 Oct - 8:54

Assis sur son banc, James attendait impatiemment le verdict. Il savait que sa petite tirade n'avait pas plus, et il espérait que ça ne ferait pas pencher les jurés en la faveur du Ministre. Il glissa un regard à Rogue, ainsi qu'à sa mère. Elle semblait tellement fragile, cette pauvre femme. Le jeune homme eu de la pitié pour elle. Mais son regard se reporta sur Maugrey, et il l'oublia bien vite. L'auror venait de prendre la parole, et James redoutait son opinion. Il n'était pas connu pour sa clémence, bien au contraire. Il haissait la magie noire, et il devait probablement rêver de mettre Servilus derrière les barreaux. James ne pouvait pas le blamer, toute une partie de lui rêvait de ça également. Cependant, il fut plus qu'étonné de l'entendre proposer une sentence nettement moins dure que celle du Ministre. Rogue, exclu de Poudlard pour un semestre, durant lequel il devrait trouver un emploi. Le Gryffondor croisa les doigts pour que ce soit la motion acceptée. Un jeune homme ajouta sa voix à celle de l'auror, et Dumbledore conclu en l'appuyant lui aussi.

Le Maraudeur poussa un soupire. Tout ça était terminé maintenant, et ils s'en tiraient plutôt bien. Rogue n'irait pas à Azkaban, et il le devait à leurs témoignages. Il avait échappé à une sanction qu'il méritait grâce à eux. James sauta sur ses pieds dès que l'audience fut déclarée close, et s'empressa de courir dans le couloir. Servilus l'avait devancé, et il le vit devant Lily. Il n'entendit pas les mots qu'il prononça, et retourna directement dans la salle de tribunal. Il failli percuter Sirius, et certains jurés lui lancèrent un regard mauvais car il perturbait le passage. Il agrippa son meilleur ami, les dents serrées.


-Retiens moi, sinon je crois que je vais tuer du Serpentard, et c'est moi qui vais finir en prison.


Il lâcha l'épaule de Patmol, qu'il broyait probablement. Cette lavette graisseuse avait plutôt intérêt à se casser, et vite fait. James et les autres avaient peut-être témoigné en sa faveur, mais ce n'était pas pour ça qu'il hésiterait une seule seconde à lui foutre son poing dans la tronche. Sa maturité avait des limites, sa tolérance aussi. Et elle frôlait le zéro, lorsque ça concernait Servilus. Une main se posa sur son épaule, et le détourna de ses pensées de meurtre. Son père lui faisait face, et il n'avait pas l'air très ravi. Certainement n'avait-il pas apprécié la performance de son fils. Ni celle de ses amis, d'ailleurs. Ses yeux semblaient lancer des éclairs, et James se ratatina sur lui-même. Les colères de son père avaient de quoi faire peur, vraiment.


-James Potter, je pense qu'on va avoir une petite discussion tous les deux. C'était quoi ce numéro tout à l'heure ?! En plus de défendre ce criminel, tu juges le Ministre et Alastor ? Je crois que tu t'es un peu emporté, jeune homme ! Ne me refaits plus jamais ça, tu entends ? Ce type a essayé de te tuer, et tu crois que je n'ai pas senti ton soulagement lorsqu'on lui a attribué une peine ridiculement basse ? Tu joues un drôle de jeu James ! Et ça vaut pour toi aussi Sirius !


Il les fusilla du regard, et s'éloigna d'un pas un peu trop théâtrale. James, rouge de honte, échangea un regard avec son frère de coeur. Au moins, ils avaient essuyé la tempête. Et son père n'avait pas été trop méchant, cette fois. Il avait un peu hurlé, mais en dehors de ça, ça avait été. Pas de punition, rien. James estimait qu'il s'en sortait bien. Et Sirius, s'il ne le faisait pas, aurait du penser la même chose, car son père aurait bien été capable de le punir lui aussi.

Lily arriva à son tour dans la salle, et vint se blottir contre lui. Il l'enlaça, et la serra dans ses bras. Elle le remercia. Elle n'aurait pas dû, mais elle ne savait pas les motivations de son petit ami. Il n'avait pas défendu Rogue pour l'amitié que lui avait portée Lily, mais pour ne rien changer au futur. Elle ne le savait pas encore, mais il la mettrait bientôt au courant. Il en avait marre de garder tout ça pour lui, d'autant plus que si aujourd'hui était une victoire pour son camp, elle lui laissait un goût amer dans la bouche.


-Ca va ? Pour rentrer à Poudlard, je crois que mon père va nous raccompagner jusqu'aux cheminées et nous y renvoyer. D'ailleurs, s'il fait quelques remarques acerbes sur le chemin, ne t'étonne pas. Il n'est pas vraiment ravi de la tournure qu'a pris l'audience
.

Il lui adressa un sourire, avant qu'elle ne se tourne vers Sirius. Ses mots firent plaisir au Maraudeur. La réconciliation était en vue pour ces deux là, et c'était une merveilleuse nouvelle.







Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Audience disciplinaire du 03 septembre [PV convocation ^^]   



Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum