Page Facebook  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Sorcière↯ Je vends des trucs
avatar



Nombre de messages : 1039
Age : 19 ans
Groupe : Sorcier
Caractère : Loufoque - serviable - sociable - naïve - combative
Date d'inscription : 06/04/2008




Lilith Shupsuey

Sorcière
Je vends des trucs


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour ::
Bonus: 0
MessageSujet: Ils sont fous ces Anglais ! [mission]   Lun 24 Aoû - 18:42

    Une semaine que cette mystérieuse invitation à la débauche, à la curiosité était apparue. Bien évidemment Lilith avait été la première à être piquée au vif. Une soirée pyjama à l’intérieur du château ? Seul Dumbledore aurait pu avoir une idée aussi farfelue …Non mais oui, par la barbe de merlin quel prof pourrait être aussi cinglement fou pour préparer tout cela ? Aucun !

    La semaine s’était écoulée paisiblement, enfin presque étant donnée qu’elle avait été ponctuée de quelque épreuves Ô combien divertissante d’examens des Aspic’s. Ces moments barbants et rébarbatifs annonçaient pourtant un évènement que personne ne pouvait laisser passer. Atomic Girl allait sortir du château, elle allait enfin rentrer dans la monde des adultes, et elle devait enfin devenir responsable … Ou pas.

    En même temps, la jeune femme ne se réjouissait pas trop de sortir d’ici. Une petite bulle bien agréable et confortable qu’il faudrait quitté pour affronter le monde qui était agité par ces grands méchants tout pas beaux. Bien évidemment, Lilith pouvait feindre l’indifférence face à tous ces événements, mais cela ne voulait pas dire qu’une certaine angoisse lui tiraillait les entrailles. Chaque jour la blaireau avait envoyé une lettre à ses parents pour prendre de leur nouvelle. Elle ne le montrait pas, mais l’inquiétude grandissait en elle. Les attaques ne visaient-elles pas une certaines population de sorciers ?

    Chaque jour une lettre rassurante de sa mère lui parvenait, lui arrachant un soupir de soulagement vite remplacé par ce sentiment qui la rongeait malgré tout. Elle avait peur de l’avenir. Mais en ce jour, en ce samedi la question n’était pas là. ‘Profite de cette soirée, il n’y en aura pas une deuxième’ lui avait écrit dans la dernière lettre sa mère. Oui elle allait en profiter et être cette Lilith que tout le monde avait de la peine à supporter.

    La fin de l’année était proche, en réalité cette soirée était la dernière à passer au château avant le début des vacances. La jeune métamorphomage avait revêtu une dernière fois l’uniforme à l’effigie des jaunes et bronze. Elle prépara son packtage, un shorty et un débardeur en guise de pyjama, un sac de couchage qu’elle avait commandé sur Corres’Sorcier, la vente par correspondance des sorcier. Son sac était d’un rose criard et recelait des trésors inavouables, tel son doudou fétiche, celui tout pas beau et qui sentait pas très bon (enfin ça s’était les autres qui le disaient, car Lilith, elle aimait bien son odeur).

    La jeune femme se regarda une dernière fois dans le miroir affublée de son uniforme. Une larme aurait bien voulu venir tracer un petit sillon sur ses joues blanches mais elle ne lui laissa pas l’occasion. D’une main experte, elle se fit deux couettes hautes, oui c’était bête et avait un air carrément enfantin, mais c’était le soir ou jamais, qui allait pouvoir dire qu’une dernière fois dans sa vie d’enfant il avait joué l’enfant ? Elle aurait ce merveilleux souvenir gravé dans sa mémoire pour toujours, enfin pour quelques années déjà.

    Un peu de blush sur ses joues pour les rendre encore plus rose et voilà que la jolie poufsouffle s’élançait dans la salle des blaireaux. Ceux-ci la regardèrent passer, certains n’étaient pas étonné du comportement de la métémorphomage, d’autres levaient une nouvelle fois les yeux au ciel et remerciant celui-ci, n’était-ce pas l’une des dernières fois qu’il croisait cette folle à lier ? Lilith, elle n’en avait que faire de ces camarades, elle passait et profiterais de sa soirée, seule ou avec ses amis.

    Elle se balada dans le couloir avant que l’heure fatidique n’approche. 19h50, elle venait de descendre les marches, le hall était à son plus grand étonnement, remplis de jeunes poudlariens, comme quoi cette idée n’était pas si mauvaise. Certains se prenaient au jeu d’autre avaient plutôt l’air de ne pas se sentir à leur place. Lilith avait le sourire aux lèvres, elle allait adorer cette soirée elle le sentait.

    20h les portes s’ouvrirent. La grande salle était à présent accessible.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Ils sont fous ces Anglais ! [mission]   Mar 25 Aoû - 10:05

    Allongé sur mon lit j’observais le plafond pensivement… L’année scolaire était belle et bien finie, j’avais passé tous mes examens et j’étais enfin libéré de toute pression. En temps normal je serais en train de faire la fiesta dans la salle commune mais ce n’était pas le cas ! Pour être franc, je déprimais légèrement… Cette fin d’année était pour moi assez triste ! Vous vous demandez sûrement pourquoi et la raison est simple. Cette fin d’année signifiait mon départ définitif de Poudlard. Bien sûr, il se pouvait que j’aie raté mes examens mais j’en doutais. J’avais bossé comme un malade cette année et la précédente ! En plus de ça j’avais passé pas mal de temps dans la bibliothèque ces derniers mois pour pouvoir La voir et du coup j’avais beaucoup révisé… du moins, plus que d’habitude !
    J’entendis un bruit et je me redressais légèrement pour voir qu’il s’agissait simplement du chat de Dedalus… Il n’y avait que lui et moi dans le dortoir. Tous mes camarades de chambrée étaient dans la salle co’ à faire la fête.



    - Pourquoi on n’est pas avec eux ? demandais-je au chat qui s’était roulé en boule sur le lit de son propriétaire.


    Je m’asseyais sur le bord de mon lit et récupérais mon tee-shirt que j’enfilais… Je descendais ensuite dans la salle commune ! En bas je ne m’amusais pas vraiment. Bientôt je ne serais plus là… Il fallait donc que je m’éclate comme jamais et ce n’est pas en restant là que j’y parviendrais ! Je me mis à réfléchir à ce que je pourrais faire lorsque je la vis passer. Intrigué, j’observais Lilith en me demandant pourquoi elle se trimballait tout ça… Entendez par là, son sac de couchage !
    Et c’est là que j’eus le déclic… La soirée pyjama ! Comment j’avais pu oublier cette soirée ?! Sans crier gare je me relevais du fauteuil dans lequel j’étais installé et filais au dortoir. Je prenais un bout de parchemin sur lequel j’écrivais quelques mots brefs…



    Nath' a écrit:
    Hey Sœurette !

    J’arrive pour te chercher dans cinq minutes ! Ton chéri t’aura tout le reste de la soirée s’il veut…
    Mais c’est avec moi que tu y vas.

    Biz


    J’envoyais le mot à sa destinataire et préparais mes affaires rapidement… Pour le pyjama je remarquais que je n’avais aucun tee-shirt ! C’était malin ça… Le truc c’est que j’avais pour habitude de dormir torse nu. Sans trop réfléchir je prenais donc un pantalon de pyj’ vert foncé et un haut au hasard gris pâle. Je fouillais dans ma valise pour en sortir un sac de couchage… Voilà ! J’étais prêt ! Je rajustais ma tenue et filais en direction de la salle commune que je traversais en un rien de temps.
    Tout aussi rapidement j’arrivais aux alentours des cachots et j’attendis l’arrivée de ma sœur de cœur. Je devais reconnaître que je stressais légèrement en sachant que je ne serais plus là pour elle l’année prochaine… mais elle avait Sirius et j’étais certain qu’il saurait veiller sur elle ! C’est à cet instant qu’elle apparu avec ses affaires… M’approchant d’elle en souriant je lui déposais un baiser sur la joue.



    - J’espère que ça t’embête pas trop que ce soit moi qui soit venu te chercher à la place de ton prince charmant ?! déclarais-je en prenant la direction de la Grande Salle.


    Après quelques minutes de marche nous arrivâmes devant les portes de la grande salle qui étaient encore fermées. Juste à coté de nous se trouvait Lilith… Elle aussi quittait Poudlard à la fin de l’année et je me demandais si elle était aussi angoissée que moi à ce sujet. Avec un sourire je m’adressais à celle que l’on surnommait Atomic Girl !


    - Hey Lilith… Content de te voir là !


    J’étais sincère dans mes propos… Même si de nombreuses personnes trouvaient ma camarade de classe trop excentrique pour lui parler je n’étais pas de cet avis ! Son style et sa personnalité étaient hors normes et engendraient beaucoup de questions mais elle s’en fichait. Elle restait telle qu’elle était et c’est ce que j’appréciais chez elle… Elle ne jouait pas un jeu et était spontanée !
    Sortant de mes pensées je reportais mon attention sur les portes de la grande salle qui s’ouvraient… Il était 20h et la fiesta allait commencée !
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Ils sont fous ces Anglais ! [mission]   Mar 25 Aoû - 12:00



    -Allez Ann', viens!
    -Naaaaaaan.

    Allongée sur son lit, Anna lisait les dernières pages de son roman. Ca y est, Liz Ryan allait enfin découvrir que Judd était amoureux d'elle, et que Kader se fichait pas mal d'elle, à l'exception de sa beauté physique! La belle Irlandaise allait enfin embrasser Judd quand...
    Stacy arriva dans sa chambre en lui jetant un coussin sur la tête. Ramassant l'objet emplumé, Anna se releva sur son lit, une main sur la hanche.

    -Stacy! Tu vas prendre cheeeeeer!!!

    Se jetant sur la jolie Serpy, la brune et la blonde tombèrent du lit en éclatant de rire, chacune tenant un bout de l'oreiller. Après une bataille d'une demi heure qui leur valut à chacune une dizaine de plumes emmêlées dans leurs cheveux, et un fou rire qui ne parvenait pas à passer. Se reprenant, Anna sortit sa baguette et fit disparaître les plumes disgracieuses de ses mèches brunes, tandis que celle de Stacy faisaient de même. Les deux amies s’observèrent un instant, et Anna baissa la tête. Il était certain que Stacy avait réussi ses ASPIC, et qu'elle ne serait plus ici l'année prochaine...

    Pourtant, aucune d'elle ne voulait en parler. Nathan aussi allait partir, ainsi que Xeno... Et ca lui faisait de la peine, sincèrement. Son grand frère ne serait plus la pour faire les 400 coups avec elle!
    Bien sûr, Alice et Sirius seraient toujours la, et Evanna se cassait définitivement, ainsi que quelques bellâtres ans intérêt de Serpentard. Mais c'était tout de même quelque chose de laisser son grand frère devenir un adulte!

    Il était temps de préparer ses affaires pour le soir. Déjà, le pyjama. Vous savez quelle est la blague du jour? Côté pyjama, Anna n'était pas vraiment rodée. En général, elle se contentait de dormir avec une nuisette rouge, ou bien un pull large pour l'hiver! Ou pire... En boxer et débardeur.
    Bref, pour la pudique qu'elle était, un pyjama de cette sorte pour que tout le monde reluque son corps, c'était mort!
    Aussi, elle avisa un bas de jogging noir en coton assez ample, qu'elle assortit avec un débardeur gris. Moins transparent que le blanc! Vous imaginez s’il y a une bataille d'eau? >_>

    Fourrant le 'pyjama' dans le sac prévu à cet effet, elle s'observa un instant dans la glace pour choisir la tenue avant le pyjama. Très simplissime! Son eternel jean délavé, ainsi qu'un débardeur rouge sang.
    Passant une main dans ses cheveux qui lui arrivait désormais sous les omoplates, elle sortit sa baguette pour que les ondulations naturelles soient un peu plus travaillées. Se maquillant d'un ricil et d'un trait de crayon noir, elle rajouta un blush pour égayer ses joues d'albâtre, avant de faire une grimace en s'observant. c'est alors qu'elle reçut le mot de Nathan lui disant qu'il venait la chercher. Un sourire fendit les lèvres de la brune, et elle prit un bout de papier qu'elle envoya à son Gryffon préféré

    Sirius,

    Nathan vient me chercher pour aller devant la Grande Salle.
    Je te laisse y aller avec ton James d'amour, et je te propose qu'on se rejoigne là-bas!
    PS: t'as intérêt à avoir un sac de couchage deux places Wink

    Ta vipère <3




    Attrapant son sac de classe qui désormais lui servait à ranger ses affaires pour la soirée, elle descendit les marches menant à la salle commune, et sortit du cachot en courant. Au passage, elle bouscula Goyle, mais ce soir, il ne répliqua pas. Peut-être qu'il n'avait pas eu le temps, ou alors tout simplement le fait qu'Anna avait fait gagner un des derniers matches des Serpentard avec son lancer!

    Sautant au cou de son cousin, elle rendit son bisou à Nathan qui lui demanda si ca ne la dérangeait pas qu'il vienne la chercher. Eclatant de rire, elle répondit en jouant avec les mèches de cheveux de son cousin.

    -Tu rigole? Ca fait un bail qu'on s'est plus vu, à cause de tes examens! Evidemment que ca me fait plaisir!

    Discutant de tout et de rien, Anna évitait soigneusement le sujet du départ de Nathan. Mieux valait ne pas en parler, ou elle allait se transformer en fontaine! Ou en chutes du Niagara si vraiment elle en parlait sérieusement... Croisant alors une fille aux cheveux roses, la brunette sourit en reconnaissant Lilith. Toujours aussi en forme à l'idée de cette soirée, elle se mit à côté de Nathan et dit avec un sourire;

    -Salut Lilith! Comment tu vas? Pas trop crevée par les exams?

    Lui faisant un sourire sincère, elle se tourna ensuite vers Nathan et demanda.

    -Au fait, tu compte draguer quelques jeunes filles innocentes ce soir? Histoire que certaines pleurent ton départ?

    Mieux valait qu'elle prenne la forme avec humour, sinon elle allait passer de super joyeuse à super dépressive... Dans un élan fraternel, elle serra son cousin dans ses bras. Depuis leur dispute, elle se montrait de plus en plus câline avec lui. Tut en sachant que ca ne le dérangerait pas!
    Elle vit alors arriver au loin une silhouette qu'elle ne connaissait que trop bien, et un nouveau sourire fleurit sur ses lèvres. Avec sa démarche désinvolte et son sourire en coin, Sirius Black ne pouvait vraiment pas passer inaperçu! C'est d'ailleurs en observant une demi-douzaine de fille reluquer SON petit ami qu'elle fronça les sourcils. Elles savaient qu'il était casé en plus! Jetant un regard à Nathan, elle lui dit avec un sourire.

    -Excuse moi une petite seconde.

    Marchant d'un pas décidé vers Sirius, elle lui sourit avec charme, passant devant les filles comme si il s'agissait de portes manteaux.
    Se retrouvant à quelques centimètres de Sirius, elle passa sa main le long de la nuque du rouge et or pour l'attirer contre elle, l'embrassant tendrement.

    -Salut toi.

    Un sourire complice s'afficha sur ses lèvres tandis qu'elle lui disait bonjour.
    Un coup d'œil aux groupies pour remarquer qu'elles devaient la maudire; Un rire intérieur plus tard, elle retourna son regard marron vert vers le cabot, et demanda avec malice.

    -Tu as reçu mon mot?

    Faisant signe à Nathan de la rejoindre, elle attrapa la main de Sirius dans la sienne, tandis que la bague qu'il lui avait offerte trônait à son annulaire. Jetant un coup d'œil aux portes de la grande salle, elle remarqua que ces dernières allaient s'ouvrir.
Gryffondor↯  La force du lion est en moi
avatar



Nombre de messages : 3303
Age : 17 balais
Groupe : Un phoenix préfète en chef des lions et gardienne de Quidditch.
Caractère : Enthousiaste, naïve, enjouée, déterminée
Crédits : : (c)Evey
Date d'inscription : 14/04/2008




Evey Lowan

Gryffondor
La force du lion est en moi


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: 1 rp
Bonus: + 23
MessageSujet: Re: Ils sont fous ces Anglais ! [mission]   Mar 25 Aoû - 12:42

Depuis que cette étrange invitation avait été envoyée à tous les élèves de Poudlard, Evey n’avait cessé d’y penser, sourire aux lèvres. Du Dumbledore tout craché ! Pas étonnant que les autres grandes influences du pays et même du monde, le considérait comme un vieux détraqué dont la place se trouvait plus dans une garderie que dans le poste de directeur d’une école de sorcellerie. Mais n’avait-il pas raison d’agir ainsi ? Quel meilleur moyen de se détendre et d’oublier tous les tracas des semaines et mois passés qu’une soirée pyjama dans la grande salle ? Retomber en enfance…Une délicieuse idée qui avait rendue cette semaine plus supportable. Au sortir de ses épreuves, le souvenir de cette invitation et de sa promesse redonnait à la jeune sorcière un peu de chaleur douce. Le monde ne s’arrêtait pas une fois la porte de la salle sortie, entre l’épreuve et le résultat, la vie continuait encore plus belle. Dans cette félicité étrange qui vous envahie lorsque vous n’avez plus à vous préoccuper de rien, et avant le moment fatal des résultats.

Son duvet bleu prussien en main, son pyjama composé d’un simple shorty aux couleurs de l’équipe d’Irlande, autrement dit, vert, ainsi que d’un long t-shirt blanc, et vêtue de son uniforme rouge et or, la jeune rouquine prit le chemin de la grande salle. Elle ne savait pas vraiment qui y allait ou non, les occasions de discuter de cela avec Alice par exemple ne c’étaient pas présentées, Evey étant bien trop occupée à réviser et passer des épreuves. Certes il y avait deux de ses voisines de dortoirs, mais à part ça…Beaucoup considérait cette soirée comme une idiotie de plus à éviter et d’un ringard complet. Les langues de vipères surtout la qualifiait de ridiculement moldue. Mais pour l’irlandaise, ce genre de légèreté lui rappelait de magnifiques souvenirs d’amour, de rire et de fantaisie. Quoi de mieux pour éveiller l’imagination que de passer entourés d’amis les portes du rêve ?

Le visage rayonnant d’un superbe sourire heureux, la sorcière empruntait les escaliers et les couloirs en fredonnant une petite chanson qu’elle avait l’habitude de chanter avec sa mère pour chasser ses chagrins d’enfants. Ses longs cheveux roux emprisonnés dans un élastique couleur or formaient une sorte de chignon bas qui dévoilait légèrement sa nuque blanche. La soirée ne pouvait que bien se dérouler ! Loin d’elle les souvenirs malheureux du bal ! Loin d’elle les inquiétudes, les lettres quasi journalières envoyées à sa famille, loin d’elle l’acharnement et la concentration trop sérieuse de ses dernières semaine. Ses pensées volaient librement, rebondissant sur les marches des escaliers, éparpillées un peu partout dans l’air ambiant du château. Un air de fête pour tous. Car même ceux qui ne voulaient pas se montrer en pyjama devant n’importe qui, devaient surement fêter la fin de l’année à leur manière. Elle-même avait quittée la salle commune qui résonnait de rire léger et de croassement de chocogrenouilles.
Cependant, régnait aussi dans les couloirs une certaine tristesse qui accompagnait la fin de l’année, le retour à la vie civile, et pour certain, la fin de l’école même. C’était le cas pour Xeno, fini les dragées à gogo, les accords de guitare entre deux cours. Il prenait le large aux bras de sa douce petite Serdaigle. Au revoir les petits déjeuné aux côtés de Maria, Evanna faisait aussi parti du nombre. Qui serait là pour rire avec elle pendant les entrainements de Quidditch ? Espérons au moins que ce sera une fille qui la remplacera, l’équipe risquait de manquer cruellement d’instinct féminin sans cela…
Qu’est-ce que ce sera quand Alice prendra le large elle aussi ?

Mais inutile de penser à cela ce soir. Une manière de leur dire une dernière fois au revoir dans la bonne humeur, de rire et vivre avec eux, partager un bout de leur histoire. Emporter un dernier morceau de leur être.
Au détour d’un couloir la lionne croisa un groupe de trois jeunes Serdaigle de son âge qui descendaient elles aussi sac de couchage en main et sourire excités sur le visage. Evey les salua et se joignit à elle pour faire les derniers mètres avant l’escalier du hall. Elles échangèrent quelques impressions sur les BUSES avant de dévier la conversation sur la soirée en vue. Au placard les tracas ! Bonjour les polochons !
Arrivées au milieu des autres fêtards impatients les trois aiglonnes laissèrent l’irlandaise seule pour aller rejoindre des amis quand à Evey, elle laissa son regard rêveur se balader sur l’assemblée.
Ses yeux gris-bleus identifièrent rapidement une brunette accompagnée d’un charmeur charmé qui se trouvait à quelque pas d’elle. Alors que l’horloge sonnait quelque part 20h00 et que les portes s’ouvraient lentement, la Gryffondor se dirigea vers la Serpentard qu’elle connaissait avec un léger sourire flottant.


-Salut Anna, je me doutais que tu viendrais ! Salut Sirius ajouta Evey se tournant vers lui avant de porter son regard sur un autre jeune homme qui rejoignait le duo.

La rouquine le salua à son tour bien que ne le connaissant pas vraiment, plutôt de réputation qu’autrement bien qu’il soit sortie avec Alice, la sorcière ne lui avait jamais vraiment parlé.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Ils sont fous ces Anglais ! [mission]   Mar 25 Aoû - 21:25

    « Allez, bouge toi, gros tas d’poils ! »

    Un petit mot gentil de James à moi. Si tu savais combien je t’aime, petit cerf. Mais pourquoi il me disait ça ? Tout simplement parce que j’étais vautré comme une loque sur mon lit défait, Tyler le chaton pelotonné près de mon cou, squattant sans vergogne mon oreiller qu’il couvrait de poils, gentille bestiole. Fixant la toile du lit d’un air vide, je chantonnais silencieusement une chanson, puisque j’avais des écouteurs dans les oreilles. Sum 41, amour de ma vie. Juste après Anna. Et Tyler. Et mes Maraudeurs. Bref. Je me contentais de tirer la langue à James pendant un blanc du chanteur, avant de reprendre de plus belle, sous le sourire amusé de Peter, assis sur son lit, et sous les ronronnements de chaudière du petit chat qui tétait maintenant mon oreille. Fais-toi plaisir, petite boule de poils. Remus ... Potassait. Non mais ce mec est dingue, il potasse quoi. C’est bientôt les vacances quoi ! Je poussais le chaton pour me lever et arracher de ses mains le livre de cours de Lunard, que j’envoyais aussi sec à Cornedrue.

    « C’est indécent, ça, Remus. C’est bientôt les vacances, et toi tu lis des livres de cours ! T’es malade ? Décidément, le célibat ne te va pas ... JAMES ! FAUT LE CASER ! »

    J’esquivais avec adresse le coussin envoyé par le loup et rigolais sous ses injures. Finalement, tant que j’étais debout, pourquoi ne pas en profiter, hein ? Dédaignant mon lit où Tyler roupillait avec extase, étalé tel un prince dans des couvertures de soie, j’allais me changer rapidement, virant avec rapidité l’uniforme scolaire. Youhou, on est bientôt en vacances *_* ! Vacances que j’allais passer chez James, un peu, chez Anna, beaucoup. Caraïbes nous voilà ! ... Quand j’aurais les moyens x). J’attrapais sans réfléchir un tee-shirt noir assez ample et un jean délavé autrefois foncé. Bien évidemment, des baskets – et rien d’autre, non ! – et un très rapide coup de peigne dans les cheveux. Ouah, vous êtes magnifique ce soir, Sirius Black. Comme d’habitude, très cher. C’est trop d’honneur que vous me faites. Cessant de m’auto-louanger, j’allais chercher mon pyjama avant de me rendre compte que ça ne suffirait pas, sauf si je voulais déclencher les crises d’hystérie de la gent féminine. Bah ouais, je dors en caleçon quoi. Fait très chaud la nuit, vous savez, surtout en hauteur, parce que l’air chaud a tendance à monter. Donc, nous autres Gryffondor, on dort quasiment nus en été. Et que le jeu préféré des garçons est d’imaginer les filles faire pareil. Donc pour moi, imaginer Anna à Gryffondor. Quoiqu’à Serpentard, ça doit se faire aussi, non ? *_*. Euh ... Passons à autre chose ^^’. Me dirigeant vers mon placard que l’ouvris, je commençais à farfouiller dans mes pyjamas, je finis par opter pour un pyjama très simple, noir. Noir, pour le cas où il y aurait des batailles d’eau. Franchement, on ne sait jamais ... Alors en cabot prévoyant, je mis un autre pyjama dans mon sac. Deux précautions valent mieux qu’unes, non ? Je fourrais le tout dans mon sac de cours, un sac à bandoulière noir savamment customisé par mes soins. Quoi, un nounours avec une tronçonneuse, c’est chouette ! C’est Hyde quoi *-*. Bon, il n’y avait pas que ça mais c’était un des premiers qui choquaient, le second étant la petite fille à l’air innocent avec un couteau de cuisine trempé de sang dans son dos. Forcément, je n’avais rien trouvé de mieux à faire que d’écrire Anna Sanders, dessous x).

    Je me mis à une fenêtre pour fumer une cigarette, que je partagerais avec Cornedrue s’il désirait m’en piquer. Quoique Lily détestât l’odeur de la cigarette, alors j’en doutais fortement. Les filles, ça enchaîne, heureusement qu’Anna fume et boit xD. C’est un moi version féminin. J’allais l’allumer avec mon vieux briquet quand je vis venir le hibou d’Anna, qui me transmettait un mot. Je l’ouvris en allumant ma cigarette, puis je le lus. Merde, Nathan pourrissait mes plans. Mais je n’allais pas en faire un caca nerveux étant donné qu’il s’en allait dans quelques jours. Ils étaient nombreux à s’en aller, d’ailleurs. Lilith, la barge de chez Poufsouffle, s’en allait aussi. Les maraudeurs restaient ensemble, étant de la même année, mais je ne cachais pas à son entourage – aux autres si par contre – la joie que j’éprouvais à voir partir mon ex petite amie, Evanna Lyrics, qui m'en avait beaucoup voulue de l'voir, je cite, "rendue cocue avec cette Serpentard". L'amour ne se commande pas x). Mais on ne lance pas ce chef d’accusation à tort et à travers, simplement parce qu’on n’aime pas une personne. Je gardais donc bien enfouis mes soupçons sur les éventuels mangemorts. Servilo, par exemple, mais pour lui, je ne me gênais pas pour le dire tout haut, ami de Lily Evans ou pas. Surtout depuis qu’il avait attaqué et manqué de tuer James, je ne perdais plus une occasion de le pourrir en public. Mais bon, c’est la fin de l’année, jour de bonté, j’allais lui foutre la paix. S’il ne venait pas me chercher, évidemment. Je terminais ma clope en restant focalisé sur la dernière phrase de ma vipère. Comment ça, un sac de couchage pour deux ?! Maiiis, je ne savais pas faire ça moi ! Je me résolus donc à faire l’impensable, le tabou ... Et sous le regard médusé de mes Maraudeurs, je me jetais sur les livres de Remus pour trouver ZE formule miracle. A savoir, agrandir ce damné sac de couchage pour contenter ma jolie vipère. Remus fut bien plus gentil que James, qui me raillait avec plaisir sur ce coup-là, et m’aida à trouver la formule. J’agrandis le sac de couchage d’une place en deux, magie, et me tournais vers James, goguenard.


    « Ouais, mais moi au moins, je dormirais dans le même sac de couchage qu’Anna. Prends ça dans tes bois, vilain cornu pas beau. »


    J’attrapais mon sac et descendis en riant, me demandant si James allait se jeter lui aussi sur la formule, titillé par avance de passer une nuit collé à sa belle. Traînant derrière moi le fameux sac deux places, je me vautrais avec grâce dans un fauteuil, étendant mes jambes sur un autre, carrément sans gêne. Et mes jambes furent très rapidement squattées par le chat de Lily, à qui je ne pouvais rien refuser. Je suis trop bon avec nos amies les bêtes. Les filles alentour remarquèrent bien vite que mon sac n’était pas une place, ce qui fit beaucoup murmurer. Je ne leur adressais pas le moindre regard, attendant avec patience que James daigne bouger sa grosse masse de cerf plein de bois pour descendre et me rejoindre. Comme pour répondre à mon souhait, il descendit tel un prince, tadadaaah, allant squatter mon accoudoir. Nan, on y va, crétin de cerf >< ! Je poussais le chat de Lily, lui offrant avec gentillesse mon fauteuil, et je descendis avec James, remarquant au passage qu’il ne me montrait pas son sac de couchage. Huhu, vous avez des choses à cacher, monseigneur cerf ? Bref, nous descendîmes rapidement vers la salle de banquet reconvertie en salle d’orgie – ou si peu – et James rejoignit sa belle, m’abandonnant tout seul comme un chien perdu. Perdu, mais convoité, si j’en jugeais des regards intéressés de la bande de demoiselles qui me reluquaient sans gêne apparente. Je leur renvoyais un regard pour le moins surpris. J’étais casé, tout le château était au courant. Pas elles ? L’une d’elle m’adressa un sourire provoquant, je décidais donc de les cadrer convenablement. Je me déplaçais vers elles de ma démarche désinvolte, avec mon éternel sourire en coin, pour leur faire le vieux coup du cassage. Excusez-moi, mesdemoiselles, je cherche une fille très belle et très attirante ... L’une de vous l’aurez vue ? Ah non, la voilà ! Bah ouais justement, là voilà qui venait vers moi de sa démarche féline, prête à envoyer bouler les filles à mes dépens. Mince alors, elle allait m’utiliser x). Elle passa sa main derrière ma nuque et j’entourais sa taille de mes bras, l’embrassant tendrement pour répondre à son bonsoir pour le moins très apprécié de ma canine personne x).

    « Bonsoir, beauté. Je cherchais une fille très belle et très attirante ... Il semblerait que je l’aie trouvé sans difficultés. »

    Suivant le regard furtif d’Anna, je jetais un petit coup d’œil à mon cercle de groupies qui semblaient au bord de l’explosion. Sortez couteaux, lanières, fusils, et allez écorcher la vipère qui nous vole notre idole ! Sans s’attirer les foudres de l’idole au passage. J’eus un sourire amusé quant à leur réaction quand j’en choperais une pour frapper sur les autres si elles osaient toucher à MA copine. Là, la galanterie s’oublie, il n’y a plus que la violence pour faire entrer dans le crâne. Je tournais à nouveau le regard vers ma belle, qui me demandait si j’avais reçu son mot. C’est avec beaucoup d’ironie que je lui répondis.

    « Non, pas du tout. C’est pour ça que je ne me suis pas pointé chez les Serpentard pour t’attendre, et que toutes les filles composant mon trop nombreux fan-club louchent carrément sur ce sac de couchage pour le moins trop grand pour une seule personne. La preuve en image, tourne la tête. »

    Mort de rire, les quelques filles regardaient le sac et le couple que nous formions en murmurant avec effervescence. Mais mon regard fut attiré par la présence d’une personne qui venait à nous. Evey Lowan, la magnifique rousse de chez Gryffondor qui aurait presque pu faire de la concurrence à Lily. Mais bon, chacun ses goûts, je n’étais personnellement ni attiré par Lily, ni attiré par Evey. Cette dernière venait de passer ses BUSEs, si je me souvenais bien. Oui, exact, elle était en cinquième année. Elle salua Anna, puis moi, ce fut donc avec naturel que je lui répondis gentiment, tenant toujours la main d’Anna dans la mienne.

    « Bonsoir, Evey ! Ca c’est bien passé tes BUSEs ? »

    Nous fûmes rapidement rejoins par un autre garçon, qui aurait pu me faire de l’ombre s’il n’avait pas été le cousin d’Anna. Je le saluais d’un coup de poing gentil dans l’épaule, geste typiquement masculin. Non mais laissez tomber, vous pouvez pas comprendre x).

    « Alors, Nath’ ? Tu nous laisse Poudlard comme terrain de jeu et tu te rabats sur les jolies infirmières, maintenant ? Dis-moi si elles sont jolies, je change d’option ! Aïe, non Anna, je plaisante ! »


    Rah les filles, sérieux. Parce qu’elle se sentait offusquée par ma blagounette même pas drôle, ma vipère venait de me taper l’arrière du crâne en ronchonnant. Pour bien lui prouver que je plaisantais – ce qu’elle savait de toute manière – je l’attrapais par la taille pour la serrer contre moi, continuant de papoter ‘innocemment’ avec son cousin. Non, j’étais très bien en futur apprenti Auror. Je n’allais pas changer de section pour des demoiselles alors que j’avais ma future fiancée entre les bras ?
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Ils sont fous ces Anglais ! [mission]   Mar 25 Aoû - 23:49


      « C’est la fin. »


    The end. Comme dans un vieux dessin animé, ma vie poudlardienne venait de s’arrêter. Il y avait eu une introduction, des péripéties, et une fin peu heureuse. Comme ce coyote qui à chaque fois fini par être berné par cette autruche. A la différence que moi, quand je tombais d’une falaise, ou que j’avais une bombe qui explosait dans ma main, j’en subissais les conséquences jusqu’à ce que l’épisode se termine, ou même jusqu’à ce qu‘au final un des trains me percutent et me tue. Oui, ma vie ressemblait en tout point à un dessin animé où j’étais celle qui voulais manger ce fichu oiseau, seulement les épisodes étaient bien réels, et je finissais bien blessée, autant physiquement que mentalement. Enfin, que voulez-vous. Je pense que ce plaindre ne changera pas les choses, alors j’assume les conséquences de mes actes et je pleure en silence. Parce que je le vaux bien. Et quelquefois il faut le dire, j’ai la capacité émotionnelle d’une petite cuillère. A un moment, ou a un autre il fallait bien que la goutte d’eau fasse déborder le vase.

      « Quand j’aurais ma première rentrée d’argent, j’investirais dans une baignoire, et j’y déposerais l’eau avant qu’elle ne déborde. Pas une mauvaise idée. »


    Job. Un travail dans une partie du ministère. Genre coopération international. J’avais finalement décidé d’aller étudier pour entrer dans ce service. Enfin peut-être que je devrais arrêter de travailler après ce mariage.. Il faudra que je demande à Krystel si elle-même avait arrêté de travailler pour les beaux yeux de son nouvel amant.. Pardon, mari. Dans tout les cas, je ne le ferais pas. Ça pouvait être une très bonne chose que d’être en relation avec le monde, surtout en cas de guerre. Ça pourrait servir, ne sait-on jamais. Dans tout les cas, je partais de Poudlard, et plus jamais je n’entendrais les éclats de rire à la Gryffondor. Mais quand on y pense bien, qui allait me regretter réellement ? Peut-être Lyra, avec qui j’ai eu une correspondance pendant plusieurs années. Peut-être James, mais j’en doutais, avec Lily en ce moment ça n’allait pas très bien. C’est problème passait avant tout, je suppose. Et puis il avait Sirius, que je détestais encore plus qu’avant, étrange. J’avais beau me sentir coupable pour Anna, lui en revanche, je ne pense pas que je lui pardonnerais un jour. J’étais rancunière, enfin presque. Et puis zut, la vie était trop courte, alors je n’allais pas parler d’un chiot idiot non plus ! Le pire, ça sera sans doute Harry. J’avais tellement sympathisé avec lui, on passait nos nuits blanche ensemble après tout. Et même si j’avais coupé les ponts brusquement, savoir qu’il était à porté de main me faisait plaisir, seulement maintenant.. Enfin comme je le dis, c’était trop tard et je devais assumer les choix que j’avais fais. Ces personnes étaient assez importantes pour moi pour que justement je m’éloigne d’eux et du danger que je pourrais leur apporter. Jusqu’à ce qu’un jour, Le Seigneur des Ténèbres frappe.. Enfin, je crois. Dans tout les cas j’entrais dans une nouvelle vie, et j’espérais seulement ne pas croiser quelques personnes, à part ça tout devait bien se passer. Enfin, c’était la théorie, restait la pratique à mettre en place.. Mais ça ne devait pas être si compliqué, dans tout les cas j’avais tous prévu. Tant que je ne rencontrais pas d’ennuis majeur, tel que des ennemis de longue date, ou encore pire des frères revenus dont ne sais où..

    Brother. Un frère, voilà trop tard, j’y avais pensé. La seule chose que je devais éviter c’est avéré inévitable. Je pensais à lui sans cesse. Encore une chose que je devais oublier au sujet d’Anna, elle m’enlevait mon frère. Et lui était assez stupide pour avoir quitté l’école pour ses beaux yeux. Il disait me chercher depuis des lustres, il disait m’aimer et vouloir me protéger. Et voilà où nous en sommes, il m’abandonne pour une fille. Si encore elle avait été la femme de sa vie. Mais je savais pertinemment qu’il n’était plus avec, j’avais vu Anna dernièrement, et elle était dans les bras de Sirius, pas de mon frère. Ce frère, un idiot fini que j’aimais assez pour lui demander de ne jamais me revoir jusqu’à ce qu’il ne soit plus avec Anna, je n’avais pas voulu le faire souffrir. C’était donc ma requête. Mais il semblerait que le monsieur l’ait trompé, chose que je détestais chez les hommes, c’était l’adultère. Dans ce cas là, on ne se proclament pas en racontant qu’on sort avec cette fille, on couche avec et on lui dit adieu. Enfin qu’est-ce que je peux dire ? Qu’est-ce que je peux y faire, je ne le changerais pas. Et j’avoue même avoir été satisfaite qu’Anna est pu ressentir ce que j’avais vécu, mais je mettais ensuite rappelée qu’elle avait sûrement vécu pire, vu que si j’en croyais Matthieu, elle l’aimait. Enfin aimer ou pas, la trahison c’est quelque chose d’immature que personne ne mérite. Si toute fois je recroise mon frère adoré, je lui dirais ma façon de penser, et ne vous inquiétez pas, y’a pas de baguette magique au programme, et encore moins de sortilège impardonnable. Enfin, je devais arrêter de penser à lui, sinon ça allait juste gâcher la soirée un peu plus qu’en temps normal. Enfin, forte heureusement, il n’était que dix heures, et je comptais bien me rendormir au moins jusqu’à ce que je fusse obligée de me lever le popotin pour préparer mes affaires et descendre dans la grande salle. Je replongeais donc sous les draps rouges et tentais de trouver le sommeil en chantonnant une berceuse dans ma tête, ce qui s’avéra être plutôt efficace vu que seulement cinq minutes plus tard j’étais partie pour le pays des rêves où tout semblait beau et surtout POSSIBLE. C’était un très beau rêve vu le sourire que j’avais en me levant. Mais je ne m’en rappelais plus du tout.


      « Ouh là.. HAN il est quelle heure ? Faut pas que je sois en retard.. Où est ce satané réveil à la noix.. La lampe, ma baguette.. Oh mon dieu.. »


    Run. Je courrais en vitesse dans la salle de bain. Trop rêvé tue les gens ponctuels. J’attachais mes longs cheveux d’or avant d’entrer dans la douche et dans ressortir cinq minutes plus tard, glacée comme jamais. Je m’entourais d’une serviette et retournais jusqu’à la penderie.. Quoi mettre, j’aurais du choisir ma tenue avant de dormir, ça aurait été une excellente idée.. J’enfilais au final un t-shirt moulant, et un jean, pendant que je plaçais dans mon sac un pantalon sportif dans le style bouffant des moldus. Et un débardeur rouge. Je retournais dans la salle de bain, détachais mes cheveux et les recoiffais avant d’attraper mon sac et de descendre jusqu’à la salle commune. J’eu mal au cœur lorsque je vis le feu de la cheminée complètement éteint. La salle semblait si.. Morte. La nuit en général, le feu n’était pas tout à fait éteint, c’était réconfortant. Prenant la baguette dans ma poche, j’allumais le feu d’un sortilège et je finis par sortir par le trou de la Grosse Dame. Enchaînant escalier sur escalier, je finissais forcément par arriver dans un couloir où était placardée une affiche annonçant la fameuse soirée pyjama de ce soir. Je songeais alors à l’idée de notre bon vieux Dumbledore, toujours aussi fou et pourtant ingénieux. Il avait raison, tout le monde avait besoin de ce détendre, et surtout en ce moment. C’était fou comment ce directeur était attentif aux humeurs de ses élèves, je me demandais même s’il n’en savait pas un peu trop quelquefois.. Pour donner un exemple amusant, la première fois qu’on a vu Lily et James ensemble, la tête du directeur avait l’air de dire « enfin ». Il semblait être bien parti pour être le directeur le plus apprécié de toute l’histoire de Poudlard. Ce qui n’était pas peu dire. Je me demandais si j’aurais pu lui parler de mon problème, ou plutôt de ce que j’avais fais. L’idée à peine germée dans ma tête je l’oubliais, la trouvant beaucoup trop idiote pour tenir debout.. Je continuais donc ma marche, arrivant devant la Grande Salle qui venait tout juste d’ouvrir ses portes. Devant se trouvait un tas de gens. Je saluais James de loin, un simple sourire et je me dirigeais vers Lyra, un sourire aux lèvres.

      « Je vais pas trop te manquer ? J’avais jamais remarqué à quel point tu étais jeune, finalement. »

Modo↯ Aigle en quête de sa prochaine proie !
avatar



Nombre de messages : 4217
Age : 17 ans
Groupe : Basilic - Serdaigle
Caractère : Douce - Mystérieuse - Méfiante
Crédits : : Gifs ; Octobre + RegyChou, Avatar ; Izzie
Date d'inscription : 30/04/2008




Lyra Badenov

Modo
Aigle en quête de sa prochaine proie !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 03
MessageSujet: Re: Ils sont fous ces Anglais ! [mission]   Jeu 27 Aoû - 19:54


  • Bilan de l’année. Un an presque que mes parents n’étaient plus là, plusieurs mois que je parlais plus anglais que moldave, et quelques semaines que mon frère avait disparu de la circulation là bas quelque part en Moldavie. Pour se battre contre les goules ces ennemis qui nous avaient arrachés nos parents, nos amis && notre village tout entier. Ce pourquoi j’étais devenue ainsi désoramis. Pourquoi je n’étais plus la Lyra douce && si gentille && amicale que tout le monde connaissait. Je me méfiais, et faisais tout pour protéger ma famille, restant avec mes amis proches, jouant de mon air sociable pour avoir des informations. Après tout cela ne semblait guère vraiment important pour le moment. Et pourtant, je savais parfaitement ce que je faisais, ces informations seraient bien plus importantes dans quelques temps, dans ces temps où j’aurais vraiment un rôle à proprement parler. Pour le moment j’étais une simple étudiante encore, qui n’était pas mauvaise en cours, l’étrangère de Poudlard. Celle qui débarque de Moldavie, pays de l’autre côté du mur, pour les moldus apparemment, une chose que peu de gens connaissent, et pourtant un si beau pays ravagé par les goules.

    Bilan de mon année ici en Angleterre ? Je parlais une langue couramment de force, j’étais loin de mes amis, de ma famille. Bien que ma sœur soit toujours ici en Angleterre, je savais qu’elle ne tarderait pas à retourner là bas en Moldavie. Et pour clôturer cette magnifique année, voici la soirée pyjama ! Nan mais je vous jure, quand je vous dis qu’ils sont fous ces Anglais ! Pire que les Romains, il y a pire ouiii ^^ ! Donc bon, je me préparais donc rapidement pour cette soirée pyjama. Cela ne m’était jamais arrivé à l’école. L’Institut de Chisinau n’était pour ainsi dire pas très recommandé pour ces genres de soirée, loin de là même. Je me souvenais bien de ces bals qui avaient lieu dans notre salle. Mais aussi les fêtes du village, celle où on se connaissait tous. Je me rapellais parfaitement de ces soirées.

    Bref en regardant l’heure je remarquais rapidement que j’étais un peu en retard à la soirée, c’est pour ça que j’enfilais rapidement quelque chose, et je me dirigeai alors vers la grande salle pour m’installer un peu à l’écart des autres, quand je vis ma chère meilleure amie, je lui souris qui me le rendis bien en me disant quelques mots.

    « Oui ! Tu vas me manquer horriblement, mais vu le rythme comment ça avance, je suis en Angleterre pour un petit moment. En plus cet été je suis chez Krystel De Caprily car mon frère est en Moldavie pour le moment. Et dès qu’il reviendra, je pense que nous resterons ici dans un appart sur Londres. On pourra se voir souvent tu verras ^^ ! »
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Ils sont fous ces Anglais ! [mission]   Jeu 27 Aoû - 21:56

    Un vieux pantalon de pyjama grisâtre, et au haut noir pelucheux qui avait connu de meilleurs jours. Severus se retrouva embarqué avec le reste du troupeau Serpertard vers la grande salle pour une soirée pyjama. Ces «amis» l’y avaient emmené de force alors que lui n’aspirait qu’a la tranquillité de son dortoir. Il n’avait rien à faire dans cette soirée où il resterait seul. Depuis ce qu’il avait fait à James, Lily ne lui avait plus adressé la parole. En cours de potion, elle avait pris place à côté d’un autre élève dès la rentrée des vacances et personne ne voulait plus être à ses côté. Severus se fouetta mentalement. Il n’était qu’un faible pleurnichard !

    Severus avait pris une livre de potion avec lui, hors de question de perdre d’avantage de temps. Arrivé devant la grande salle, il se trouva un petit coin tranquille dans le recoin d'un mur et s'y adossa. Il tenait contre lui son livre des potions. Il vit au loin un groupe de Gryffondor s'avançait vers la porte de la grande salle et y aperçut Lily. En temps normal, elle se serait avancer vers lui pour le saluer ou même le gratifier d'un baiser sur la joue qui le faisait parfois rougir légèrement. Mais la jeune Gryffondor avait décidé de l'ignorer. Une boule lui bloqua la gorge. Machinalement il gratta la couverture de son vieux livre de potion.

    Il aurait voulu s'avancer vers elle pour la prendre à part et la supplier genoux à terre de lui pardonner. Mais son orgueil était plus fort. Potter avait outrageusement trahi la belle gryffondor avec un autre femme alors qu'ils étaient en peine séparés. Lily lui avait tout pardonné. C'était absolument injuste. Certes il avait fait quelque chose de mal mais il avait agi sur le coup de la colère et de la surprise et il avait réparé sa faute. Mais Lily, elle, l'avait condamné.

    Evidemment, on pardonnait au beau Gryffondor et on évinçait le petit serpent. Après tout, ne l'avait-elle trahi elle même, en s'acoquinant avec le Griffondor. Un homme qui l'avait pris en bouc émissaire durant toutes sa scolarité, qui l'avait mis en danger et dont le meilleur ami l'avait presque conduit à la mort. De rage et de dégoût, Severus détourna son regard. James Potter venait de faire son entrée et s'était rapproché de Lily. Severus ne voulait pas prendre le risque de rendre le contenu de son estomac en les regardant se bécoter.

    Un nombre incalculable de maléfice passa dans la tête de Severus. De multiples tortures, qu'il aurait aimé faire subir à James Potter à cet instant même. Il ne lui faudrait que quelques secondes pour réduire ce Lion Pavanant en chair sanguinolente et pustuleuse. Severus prit une profonde inspiration et se calma. Il regarda ses pieds avec intérêt attendant l'ouverture de la grande salle.
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Ils sont fous ces Anglais ! [mission]   Ven 28 Aoû - 20:08

La soirée de fin d'année, la soirée pyjama. Un grand moment, James le préssentait. Il se demandait quelle mouche avait bien pu piquer Dumbledore pour qu'il autorise pareille chose, mais il n'allait certainement pas se plaindre. Ah ça non, parce qu'il pourrait passer la nuit avec Lily totalement légalement. Il ne tenait d'ailleurs pas en place, son sac étant prêt depuis la fin de l'après midi. Tout allait pour le mieux entre Lily et lui, et il était aux anges. Oublié, le garçon dépressif et, il faut le souligner, tapant désespérément sur le système de tous ceux qui osaient l'approcher. Le James d'antant était de retour, prêt à s'amuser comme avant lors de cette dernière soirée dans l'école. Prêt à essayer de ne pas embrasser Lily toute la nuit. Il avait longtemps hésité sur le pyjama à emporter. Evidemment, comme le reste des Maraudeurs, il dormait en caleçon. Il faisait une de ces chaleur dans la tour des rouge et or ! Mais ce soir, cette tenue n'était pas vraiment de rigueur. Il lui fallait quelque de plus... disons... habillé.

Sans réfléchir, au contraire de son frère de coeur, aux éventuelles batailles d'eau, Cornedrue prit son plus beau T-shirt blanc, qu'il décida de porter sur un bête pantalon noir. Il avait également passé la moitié de l'après-midi à errer près des Serres pour cueillir une rose à sa Lily personnelle. Et il attendait finalement que Patmol se décide à faire quelque chose. La soirée allait bientôt commencer, et le Maraudeur câlinait paresseusement son chaton. Après une phrase d'encouragement tout ce qu'il y a de plus fraternel de la part du cerf, Sirius sauta sur le lit de Remus, et lui arracha son livre de sortilèges des mains. James le rattrapa au vol, s'empressa de le fourrer dans sa malle et la ferma à clef. Il fit semblant d'avaler la clé, riant des accusations de son frère de coeur. Black se décida finalement à faire son sac. James, trop occupé à rire avec Remus et Peter, ne remarqua pas les deux tenues que prenait son frangin. Il le vit en revanche se poster à la fenêtre, une clope au bec. Cornedrue ne fumait qu'en de rares occasions, et Lily n'aimait pas ça de toutes façons.

Mais il s'approcha tout de même pour lire le mot au dessus de l'épaule de son frère. Anna allait à la soirée avec Nathan ( ce misérable qui avait profité de leur rupture pour embrasser Lily ), et donc Sirius et lui iraient ensemble. Lily descendait de toutes façons probablement avec Marlène, ça tombait bien. Le Maraudeur ne pu s'empêcher d'éclater de rire lorsqu'il vit la demande de la Serpentard : un sac de couchage deux places... Comme si Sirius avait ça. Il vit soudain son frangin se jeter sur sa malle et tenter de l'ouvrir pour prendre le livre de Remus. Hilare, James lui lança la clef, et le regarda feuilleter les pages fébrilement. Quel idiot, ce Patmol. D'une, il ne trouverait jamais une telle formule dans ce bouquin, et de deux... De deux son attitude était tout ce qu'il y avait de plus drôle. Remus, prit de pitié probablement, vola à son secours, et ils finirent tous deux par trouver une formule, que le cabot s'empressa d'appliquer à son couchage. Pour toute réponse à la pique de son frère, le jeune Potter lui tira la langue d'un air très mature, tout en haussant les épaules.

Sirius sorti du dortoire, et James, après avoir vérifié qu'il était bien parti, sauta sur le livre à son tour. Très concentré, il lança le même sortilège à son sac de couchage, adressant un clin d'oeil aux deux autres Maraudeurs. Bah oui quoi, il allait pas laisser passer une occasion de tenir Lily dans ses bras toute la nuit. Il passa encore quelques minutes devant le miroire à vérifier qu'il était en tous points parfait, et descendit rejoindre Patmol. Tout le long du trajet, il fit bien attention à ne pas montrer son sac, et en entrant dans la Grande Salle, il était persuadé que son frère n'avait rien remarqué. Immédiatement, il repéra Lily et laissa lâchement tomber Sirius pour la rejoindre. Cette salle, emplie d'élèves et de sacs de couchage, tout ça lui semblait totalement irréel. Mais tellement drôle. Il s'approcha de sa petite amie, le sourire jusqu'aux oreilles. Saisissant sa taille, il l'embrassa tendrement.

-Cette soirée promet d'être inoubliable. Je ne sais vraiment pas ce qui a prit Dumbledore d'organiser ça... Espérons que ça devienne une tradition.

Il lui adressa un sourire. Il était excité comme une puce, et ressemblait exactement à un grand gamin. S'il avait pu saisir un oreiller tout de suite pour commencer la bataille, il l'aurait fait volontier. Il était ici pour s'amuser, une dernière fois, avec tous ses camarades. Et surtout, avec les Maraudeurs, Lily et Anna. Les problèmes étaient à des années lumière de son esprit, et il ne comptait pas y penser avant longtemps. Mais malheureusement pour lui, on en avait pas décidé ainsi. Son regard se posa malencontreusement sur un Severus Rogue isolé, occupé à lire un livre. De Potions, probablement. Pourquoi était-il venu ? Si c'était pour passer sa soirée à lire, ça n'avait vraiment aucun intérêt. Le Maraudeur ressentit une pointe de pitié qui passa bien vite cependant. Rogue avait tout perdu, et il se retrouvait à présent bien plus seul que personne ne l'avait jamais été.

James chassa cependant cette image et ces idées bien rapidement, revenant au sublime visage de Lily. Comme un enfan excité, le Poursuiveur ne pouvait pas tenir plus longtemps la surprise du sac de couchage. Il était tellement content de lui (il ne préciserait pas qu'il n'avait fait qu'imiter Sirius), et surtout, tellement ravi à l'idée qu'il allait dormir avec Lily, que garder le silence était trop lui demander. Il le tendit devant lui, juste sous le nez de la préfète, heureux.

-Tadaam ! Un sac de couchage deux places ! Parce que je sais pas si tu es au courant, mais il fait glacial la nuit ici. Comme ça tu seras pas obligée de grelotter toute seule dans ton sac de couchage, on pourra grelotter à deux dans le mien.

Il lui adressa un sourire rayonnant. Il faudrait qu'il pense à bénir Remus, un de ces quatre. Se rappelant soudain qu'il n'avait pas des épines plein les mains pour rien, il tendit la rose qu'il avait cueillie pour la jeune femme. Il ne faisait pas exactement les choses dans le bon ordre, mais ça n'avait pas vraiment d'importance. L'important, c'était que Lily et lui étaient de nouveau ensemble, et qu'ils allaient passer une super soirée de fin d'année. Tous les deux, entourés de toutes les personnes qu'ils aimaient, et même de celles qu'ils aimaient nettement moins. James fit mine de regarder tout autour de lui, puis s'approcha de Lily pour lui murmurer à l'oreille.

-Ne la montre pas trop, je crois que Brûlopot me soupçonne de tailler un peu trop ses rosiers.

Pas qu'il offrait des fleurs à Lily à chaque fois qu'il la voyait, mais quand il décidait de lui en offrir une, il fallait qu'il en coupe une bonne dizaine avant de décréter qu'il y en avait une assez bien pour la donner à la préfète.
Sorcière↯ Je vends des trucs
avatar



Nombre de messages : 1039
Age : 19 ans
Groupe : Sorcier
Caractère : Loufoque - serviable - sociable - naïve - combative
Date d'inscription : 06/04/2008




Lilith Shupsuey

Sorcière
Je vends des trucs


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour ::
Bonus: 0
MessageSujet: Re: Ils sont fous ces Anglais ! [mission]   Dim 30 Aoû - 19:05

Message Temporaire !

Petit rappel :

    Vous n'êtes pas encore sencé être rentré dans la Grande Salle, vos rp's auraient du s'arrêter au moment où les portes s'ouvrent -_-
    Il serait très gentil de lire les indications qui ont été donné dans le sujet de la mission, surtout qu'elles ne sont pas nombreuses ... merci
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Ils sont fous ces Anglais ! [mission]   Mar 1 Sep - 0:22

Winry leva les yeux de son parchemin, il était déjà 19h35 et elle se mordit la lèvre en se posant une nouvelle fois cette question qui l'avait obnubilé pendant tout ce temps depuis que ses yeux c'étaient posé sur le panneau d'affichage de la salle commune des Serdaigles. Est ce que je vais à cette soirée ? Elle avait souvent changé de réponse, au fil de ses réflexions trouvant à chaque fois de nouveaux arguments qui faisaient pencher la balance vers tel ou tel dénouement. Mais cette fois elle devait vraiment prendre une décision. En poussant un soupir de résignation et en levant les yeux au ciel elle monta finalement avec empressement les marches qui menaient à son dortoir en prenant rapidement ses affaires qui étaient encore étalaient sur une table dans un coin tranquille de la salle commune. Avec une frénésie toute nouvelle elle prit un vieux sac de couchage qui trainait dans sa valise, se changea rapidement pour revêtir un pyjamas blanc casé et très léger, et en se regardant dans le miroir elle regretta de ne rien avoir de moins sexy pour se genre de soirée. D'ailleurs qu'elle idée loufoque bien digne du vieux Dumbledore, elle avait bien rit en découvrant l'annonce et malgré son envie d'y aller avait été freinée par sa peur des autres, la peur de n'être qu'une étrangère parmi tout ces élèves qui se connaissaient et riaient ensemble. Rejetant cette idée dans un coin de son esprit la demoiselle après un coup de brosse pour remettre les mèches folles qui s'étaient permis d'aller dans tout les sens descendit enfin quatre à quatre les marches avec un sac sous le bras qui contenait quelques affaires et son sac de couchage.

Tranquillement elle rejoignit devant les portes de la Salle de Banquet les autres élèves déjà présent. Comme elle s'y attendait elle ne connaissait presque personne et les rares d'on elle se rappelait la tête et le prénom discutait déjà avec enthousiasme. Un peu déçue elle s'efforçât cependant de garder une joie de mise pour ce genre d'occasion, un petit sourire aimable sur le visage et en essayant de ne pas rougir au regard de certains garçons sur son passage elle se fraya un chemin parmi la petite foule rassemblée devant les portes massives toujours closes. Chose étrange d'ailleurs vu l'heure avancée de la soirée. Un peu mal à l'aise dans la foule elle était tout de même rassurée par l'espace dont elle disposait ce qui créait un sentiment de sécurité et la protégeait de sa claustrophobie. Tout en marchant elle se dit que pour une fois elle était contente d'être venue, de ne pas avoir à regretter quelque chose sous prétexte que sa timidité la paralysée et que comme toujours sa curiosité avait triomphé. Elle allait se coller à un mur lorsqu'une présence attira son attention. Lui aussi adossé à un mur et le regard mauvais fixé sur le sol un Serpentard à l'allure familière se détacha des autres. Intriguée elle mit un petit moment à retrouver son nom, Severus, ce jeune homme qui l'avait accompagnée le temps d'une soirée dans la forêt interdite.

Elle ne se serait pas attendue à le trouver ici car comme il avait essayé de lui faire comprendre ce Serpentard était comme elle un fervent de la solitude. Un sourire aimable sur les lèvres elle hésita un petit moment à aller dans sa direction et à entamer une conversation. De peur d'être rejetée, de ne pouvoir dire un mot, et d'arborer pour une fois une personne, pour toutes ses raisons et pour un souvenir qui lorsqu'il se présenta à sa mémoire lui tira un rougissement involontaire. Elle l'avait embrassé, oh pas sur la bouche mais même sur la joue se geste de tendresse lui semblait en cet instant complètement insensée et elle ne voulait pas à avoir à se justifiée pour cet acte. Finalement la Serdaigle prit son courage à deux mains et inspirant un grand coup elle se planta devant lui avec un sourire taquin réplique de celui qu'il lui avait lancé elle le salua d'une voix neutre mais sympathique:

-
Bonjour Severus, je ne m'attendais pas à te trouver ici. Dis moi je m'excuse de te dérangé de ta méditation, elle eut un rire mental pour son ironie, mais je me demandais pour la potion de régénération, comment on fait changer de couleur le mélange juste après le rajout du dernier ingrédient ?

La question n'était pas innocente bien entendu, mais la raison de celle-ci restera secrète pour la jeune femme, jamais elle ne dévoilerait l'utilité de cette potion mais la vérité étant que pour le moment elle était dans une impasse car la mixture qui devait changé de couleur restait d'un gris pâle déprimant. Autour d'eux l'agitation et les discutions battaient leur plein et le couloir résonnait des bruits des conversations. Cet ambiance bien qu'inconnue de la demoiselle ne lui semblait pas trop désagréable pour toute l'appréhension qu'elle s'en était faite. Attendant sa réponse elle fit un sourire énigmatique et se plaça à côté du garçon en s'appuyant elle aussi sur le mur.
avatar



Nombre de messages : 7329
Age : J'ai eu, en Février, 18ans. Sinon je suis enceinte de 7mois à la date du 01 octobre
Groupe : du bien ! Parce qu'on a la classe *sbaff*
Caractère : Patiente - Courageuse - Téméraire - Tigresse - (Lunatique en ce moment, et à fleur de peau)
Crédits : : Ava(c)Kanala || ico(c)Fogliaverde
Date d'inscription : 08/02/2008




Lily Evans Potter

Fondatrice
Tyran et presque enceinte


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 24
MessageSujet: Re: Ils sont fous ces Anglais ! [mission]   Ven 4 Sep - 15:16

Comment est-ce que j’allais m’habiller ce soir moi ? C’était une grande question. Non non, je ne vais pas au restaurant. Non plus, je ne sors pas. C’était d’ailleurs ça le plus compliqué dans l’histoire : ce n’était pas une tenu de soirée qu’il me fallait, mais une tenu de nuit. Oué, je sais, j’en ai déjà une, mais je ne peux décemment pas la mettre. Ce soir, Albus Dumbledore avait organisé une soirée pyjamas où tous les élèves de l’école étaient conviés. Vous m’imaginez en nuisette vous ? Non, hors de question. Il me fallait quelque chose de plus couvert, sans pour autant que je ressemble à un sac à patate. Je ne faisais pas attention à ce que pensaient les autres oui, c’est vrai. Cependant James serait là, et je voulais qu’il me trouve à son gout. Ça faisait maintenant deux semaines que nous étions de nouveaux ensembles, et on ne se lâchait plus d’une semaine. Il m’avait manqué quand nous avions rompus, et c’était réciproque. Du coup, l’un ne se montrait jamais sans l’autre et nous avions énormément du mal à nous laisser quand nos cours n’étaient pas communs. D’ailleurs, à la dernière nouvelle, il était prévu que nous passions l’été à venir ensemble. Me restais plus qu’à convaincre mon père d’accepter que le maraudeur viennent dormir chez moi, ce qui n’était pas gagné je peux vous le garantir.

Enfin bref, déballant tous mes vêtements, j’essayais de trouver quelque chose de potable à me mettre sur le dos, sous les rires de Marlène et d’Alice. Les méchantes préférés rire de mon malheur plutôt que de m’aider. Elle, elles avaient déjà une tenue appropriée pour la soirée. Il me fallut plusieurs heures avant que je puisse trouver mon « bonheur ». Tout au fond de mes affaires, après avoir tout déballé donc, j’étais tombée sur un jogging de sport noir, et le débardeur blanc qui allait avec. J’avais pour habitude de faire du footing tous les matins pendant mes vacances avec mes parents, et ma mère m’avait du coup mis ces habits dans ma valise, bien qu’elle savait qu’à Poudlard, je ne m’habillais qu’avec mon uniforme. D’où le fait que c’était au fond de mon armoire. Bon, c’était un peu près du corps, mais de tout ce que j’avais pu voir, c’était le seul truc qui irait. Me rester plus qu’à me trouver des sous vêtement qui iraient avec. On ne pouvait pas mettre m’importe quoi en dessous. Ma sœur de cœur me fut très utile, et bien voulu me prêter ce qui irait avec. Encore heureuse qu’elle était des plus coquette, que nous faisions la même taille et qu’elle avait trente-six mille dessous divers dans ses affaires.

Une fois mes cheveux noués avec soin en une tresse, je descendais de mon dortoir en compagnie de Marlène, qui s’était faite toute jolie pour son Mumus. Ralala, ces deux là, il allait vraiment falloir que je les mette ensemble et plus vite que ça. En tout cas, elle était très jolie dans sa robe de nuit turquoise, et allait faire tourner des têtes ce soir, sans aucun doute. Avec une tenue de sport, je faisais tache à côté d’elle, mais bon je m’en fichais un peu. Il n’y avait jamais eu de rivalité d’aucune sorte entre nous et cela ne commencerait pas. Nous nous étions arrangées pour obtenir auprès de mes parents moldus un sac de couchage deux places. On avait trouvé ça plus simple et moins encombrant. J’étais loin de me douter de la surprise que m’avait réservée James… D’ailleurs, en parlant du loup, nous finîmes par vite le rejoindre, en compagnie de loup– je vis d’un coup de l’œil que Marlène se remit un instant ses cheveux en place -, du rat, et bien entendu du cabot or et rouge. Oui oui, j’ai finis par deviner ce qui se cachait derrière les pseudos des maraudeurs, bien que je ne leur en avais jamais parlé.

Laissant ma sœur allait saluer son beau et fort chevalier – qui avait une sale mine ; L’approche de la pleine lune sans doute - tandis que je rejoignais mon mien un grand sourire aux lèvres. C’était fou, mais en toutes circonstances il était toujours aussi mignon. J’aurais l’air encore plus cloche à côté de lui mais bon, j’étais trop contente de me retrouver de nouveau dans ses bras, percher quelques instants à ses lèvres pour m’en préoccuper. Je répondais à ses paroles par un grand sourire, et d’un signe de tête. Quoi qu’ai pu passer par la tête du directeur, je m’en réjouissais. Pouvoir dormir non loin de celui que j’aimais me faisait trop plaisir pour que je veuille me poser des questions. Quand il me montra son sace de couchage, je ne pus m’empêcher de rire aux éclats. Vraiment, il ne changerait jamais. Il m’offrit ensuite une très jolie rose avant de me dire de ne pas la montrer de peur que notre professeur ne lui tombe dessus. Je vins l’embrasser tendrement, avant de le chuchoter à son oreille, d’un ton amusé

– C’est dons toi le pilleur des serres de Poudlard. En temps que préfète, je ne peux laisser passer ça. Pour effectuer ta retenue, tu devras me rejoindre dans une des salles vides du collège, tout seul bien entendu…


Je laissais mes mots se suspendre quelques instants dans ses oreilles, un grand sourire aux lèvres, pour ajouta à voix haute, toujours autant amusée


– Je ne sais pas trop pour ton sac de couchage. C’est Marlène qui va être déçue si je ne dors pas avec elle, comme on l’avait prévu. En même temps, même si je ne suis pas sure que cela soit autorisé, j’aimerais énormément greloter tout contre toi, et cela tous les soirs… Allez, soyons des anglais fous ce soir et oublions le règlement. Et puis les exam’ sont finis, on a le droit de décompresser. Quoi que… Je ne sais pas en fait. Il va falloir que tu me convint pour que je laisse mon insigne de côté pendant toute une soirée. Dites moi Monsieur Potter, pourquoi devrais-je le faire ?


Absorbée par la présence du gryffondor, j’en oubliais que nous étions toujours devant les grandes portes closes de la salle de banquet. J’en oubliais les gens qui nous entouraient, tous effacé par celui que j’aimais. Un troupeau d’éléphant aurait pu danser la samba avec des souris et des girafes, je ne m’en serais même pas aperçue pour vous dire. Je ne voulais pas perdre le moindre instant avec lui, et voulais tout le temps me trouver à ses côtés. Le reste n’avait plus d’importance quand il était là. J’avais cru le perdre définitivement et plus jamais je ne voulais que cela arriver. Ne dit-on pas que l’on s’aperçoit de la valeur des choses quand on les perd ? Et bien ça, je peux vous le confirmer. Et quand on vous donne l’occasion de pouvoir tout changer, vous n’hésitez pas une seconde. C’était tout simplement ce que je faisais avec James…

_________________
Much as you blame yourself, you can't be blamed for the way you feel Had no example of a love, that was even remotely real. How can you understand something that you never had. Ooh baby if you let me, I can help you out with all of that. Let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. Let me love you And all your trouble Don't be afraid, let me help. let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. let me love you A heart of numbness, gets brought to life I'll take you there
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
PNJ↯ Votre vie est entre mes mains
avatar



Nombre de messages : 1818
Date d'inscription : 08/05/2008




Maître du Jeu

PNJ
Votre vie est entre mes mains

MessageSujet: Re: Ils sont fous ces Anglais ! [mission]   Dim 20 Sep - 17:49

Rita Skeeter a écrit:

    Les portes viennent de s'ouvrir sur une grande salle méconnaissable. En lieu et place du sol en pierre traditionnel s'étant une étendue verte, de la vraie pelouse, une herbe douce et soyeuse. Par ci par là des feux de camps ont été installé, pour vous faire profiter des célèbres explo'mallow grillés, la version sorcier des marshmallow moldus. A la différence qu'ils explosent lorsque vous les mettez dans votre bouche.
    La soirée pourrait être super, sauf qu'un petit détail pourrait attirer l'intention des plus attentifs ... une petite note affiché sur un tronc de l'un des nombreuses arbres qui imite une forêt dense ...


    'Filles et garçons n'auront bien évidemment pas le droit de dormir dans le même sac de couchage.

    Albus Dumbledore, directeur '



    Profitez du début de soirée qui vus est offert d'autres surpirses arriveront ...
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Ils sont fous ces Anglais ! [mission]   Mer 23 Sep - 23:43

    J’eus un sourire à l’attention de ma sœur de cœur lorsqu’elle déclara que mon initiative de venir la chercher lui avait fait plaisir… Tout en me répondant de sa voix riante, la brune s’était amusée avec l’une des mèches rebelles de ma chevelure brune. Depuis notre réconciliation elle agissait souvent de cette façon et cela allait rendre encore plus étrange, pour ne pas dire triste, notre séparation. Je me souvins alors combien on avait été triste de plus se voir aussi souvent lorsque j’avais intégrer l’école… Cependant, je chassais cette pensée de mon esprit ! C’était pas le moment de déprimer.
    Visiblement, Anna évitait aussi le sujet de mon départ puisqu’en faisant le chemin jusqu’au hall on parla de tout sauf de la future rentrée… Arrivés devant les portes immenses qui menaient à la Grande Salle je reconnus Lilith. J’échangeais quelques mots avec elle et reportais mon attention sur ma sœur avec un léger sourire. Je fus touché par son élan de tendresse lorsqu’elle me serra dans ses bras. Au moment où elle desserra son étreinte je lui répondais…



    - J’y avais pensé mais je ne sais pas si c’est une bonne idée, répondis-je amusé. Faire de la peine à de pauvres demoiselles… … …c’est pas mon genre !


    J’avais eu un léger bug sur la fin de ma phrase lorsque mon attention avait été attirée par l’arrivée d’une sublime jeune fille. Lily avait tressé ses cheveux de feu et était tout bonnement magnifique. Coiffée ainsi, son visage d'ange était dégagé et on ne voyait plus que ses yeux d'émeraude ! Stooooop. Je reportais de nouveau mon attention sur Anna qui me parlait et surtout parce que le dénommé Potter venait de rejoindre la lionne que j’observais. Espérant que la brune qui me faisait face, comme toute les autres personnes présentes d’ailleurs, n’aurait rien remarqué je hochais la tête. Je regardais ma sœurette filer en direction de son amoureux et me mis à observer les lieux.
    Plusieurs autres personnes que je connaissais moyennement ou de vue étaient arrivées. Evanna était en train de discuter avec une jeune fille que je savais à Serdaigle tandis que l’autre serpent de Rogue était en charmante compagnie. Je perçus un mouvement durant mon observation et remarquais qu’Anna me faisait signe… Je n’étais pas certain que la rejoindre soit une bonne idée. Après tout elle était avec Sirius… qui est le meilleur ami de James… qui lui est de nouveau le petit ami de Lily ! Les trois quarts de Poudlard pour ne pas dire tout le monde étaient au courant du baiser que la rouquine et moi-même avions échangé. Voilà donc pourquoi je doutais que cela soit une bonne idée. Cependant, je me dirigeais tout de même en direction du couple.

    Une demoiselle s’était également jointe à Anna et Sirius… Je ne la connaissais que de vue et savais qu’elle était à Gryffondor ! Mais c’était tout. Je ne savais ni son prénom, ni son nom. Cependant cela ne m’empêcha pas de lui rendre son salut lorsqu’elle s’adressa à moi… J’allais prendre la peine de me présenter mais je ne pus le faire car Sirius s’adressa à moi en accompagnant ses paroles d’un coup de poing amical dans l’épaule.
    Il fut le premier à aborder mon départ mais il le fit d’une manière plus qu’amusante. Il est vrai que Sainte-Mangouste regorgeait de superbes infirmières mais aussi surprenant que cela puisse paraître j’avais décidé d’être un peu plus sérieux durant mon internat que durant mes sept années à Poudlard… J’eus un léger rire en voyant ma cousine remettre ‘‘gentiment’’ Sirius à sa place concernant sa dernière remarque.



    - Parce qu’il y a de jolies infirmières à Sainte-Mangouste ? demandais-je en prenant un air faussement étonné. Allons, vous me connaissez ! Je vais aller bosser tous les jours uniquement pour étudier ardemment la médecine…


    Le plus étrange dans mes propos c’est que je les avais dits en plaisantant alors que j’étais sincère. Il allait falloir que je bosse dur ! Je venais d’apprendre que des internes seraient sélectionnés pour devenir stagiaires du Docteur Lewis et je voulais être de ceux-là. Cette femme médecin menaient des recherches pour trouver un remède contre la lycanthropie et le vampirisme… Tout ce que j’avais rêvé de pouvoir faire depuis que mon orientation s’était portée sur le métier de médicomage.
    Je sortis de mes pensées lorsqu’un grincement se fit entendre. Les portes donnant sur la Grande Salle étaient en train de s’ouvrir. Laissant passer les amoureux je remarquais que le sac de couchage de Sirius était ‘‘étrangement’’ très grand… Un sourire apparu sur mon visage et il avait pour cause l’idée que je venais d’avoir. Je reprenais mon sérieux et je vins dire au charmant petit couple !



    - Au fait ma sœurette ! T’aies-je dit que ton père m’a demandé de te chaperonner ? demandais-je sérieusement. Il m’a fait promettre que je m’assure que tu dorme bien dans ton sac de couchage… et seule ! Je gardais mon sérieux pendant encore quelques secondes et me mis à rire en voyant la tête d’Anna. Ça va… Fais pas cette tête ! Je rigole… Et puis je n’aurais pas que ça à faire, précisais-je en souriant.


    Ça, ce n’était pas tellement vrai… Je n’avais rien d’autre à faire ! L’idée de draguer ne m’enchantait guère et je ne pourrais pas passer la soirée à faire le con avec Xeno… Il était avec sa chérie. Enfin… On verrait bien tout ça le moment venu. En attendant, je me mis à observer la Grande Salle qui était méconnaissable. J’eus un sourire en apercevant la pelouse verdoyante qui s’étalait à nos pieds. Il y avait aussi des feux de camps installés ci et là ainsi que des arbres qui imitaient une forêt dense…
    Mon attention fut attirée sur l’un d’eux et plus précisément sur la petite note qui y était affichée. Je lus brièvement le mot écrit par le directeur de Poudlard et me tournais vers Anna pour mimer du bout des lèvres un « Dommage… C’est triste pour vous ! ». Et oui… J’avais envie de charrier ma sœurette ! Mais quoi de plus normal ?! Bientôt je ne serais plus là. Sinon, il fallait reconnaitre que cette règle n’était pas si mal que ça au final et j’espère que les élèves la suivraient… Enfin ! Un couple en particulier. Et je ne parlais pas de ma cousine et Sirius. Elle était assez grande pour savoir ce qu’elle faisait ! De quel couple je parlais alors ? La réponse est simple non ?!

    Pour finir, je levais les yeux au ciel et admirait le ciel d'un noir intense parsemé de milliers d'étoiles. Je reconnus quelques constellations... J'adorais observer les étoiles ! En cas d'ennui intense je pourrais toujours contempler les cieux...
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Ils sont fous ces Anglais ! [mission]   Lun 28 Sep - 21:11



    -Nan t'as raison Nath'! Tout le monde sait que t'es un jeune homme prude et désirant le bonheur des dames, quitte à t'en priver...

    Rapide coup d'oeil à son cousin suivi d'un sourire malicieux. Oh que non, ca ne ressemblait pas à son cousin cette descritpion! x)
    Quand elle vit Sirius, Anna prit un grad plaisir à l'embrasser, -comme d'habitude depuis leur nouvelle relation- mais encore plus en sentant la vague de regards meurtriers des autres filles. AVec un sourire, elle écouta Sirius se moquer ouvertement d'elle avant de répliquer en se collant à lui, ses mains serrant la taille du brun contre elle.

    -Quel dommage, un tas de tes groupies risquent de trepasser d'un arrêt cardiaque dans la soirée en voyant qui est la deuxième personne qui dormira dans ton sac de couchage!

    Capturant les lèvres du Gryffon quelques secondes, elle s'arrêta à l'arrivée d'Evey à qui elle répondit avec un grand sourire.

    -Hey, Evey ... On te retrouve en 6eme année en Septembre alors ?

    Pour elle, aucun doute que la rouge et or avait réussit ses BUSE's. Si elle ne réussissait pas, alors personne n'aurait jamais ses examens! A la différence d'Anna, la rouquine donnait l'impression d'être sérieuse en études.
    D'un rapide coup d'oeil, Anna reconnut alors le couple glamour arriver. James et Lily. Faisant un grand signe de la main à son meilleur ami, Anna salua aussi la jolie rousse avant de ramener son regard ur la tournure de la discussion entre son chéri et son cousin. PardoOoOOoon ? Hors de question qu'il change d'option pour uen fille qui ne serait pas elle! Frappant l'arrière du front de lion de son coeur en râlant, Anna fit une moue boudeuse en disant.

    -Si tu fais ça, je me fais médicomage pour venir te surveiller Sirius Black!

    Mais elle perdit rapidement ce semblant de mauvaise humeur quand le brun ressera son étreinte contre sa taille. Se laissant faire avec un sourire, elle fit de même, avant d'écouter nathan et de la regarder avec ahurissement. Puis eclata de rire en même temps que lui, finissant par avouer.

    -J'y ai vraiment cru quelques secondes... Mon père serait tout à fait capable de faire ça!

    Se tournant vers son petit ami, elle dit taquine.

    -Mais bon, si on s'enfuit aux Caraïbes en transplanant, on à peu de chance de se faire repérer par mon paternel...

    Joli rappel de leurs soirée beuverie x) Ah lala , au final, cette soirée avait été un des bons souvenirs de la brunette. Après tout, c'est juste après celle ci qu'elle s'était remise avec son gryffon adoré!
    Les portes s'ouvrirent enfin, laissant voir un spectacle plutôt hors du commun qui plût particulièrement à la brune. Une forêt avait remplacé les grandes tables, et des feux de camps brillaient. Souriant d'émerveillement, son regard marron-vert se posa sur la petite note de Dumbledore et elle déchanta alors bien vite. Comment ça pas de sac de couchages mixtes?!?

    -Mais c'est injuste! Moi je veux dormir avec Sirius! répliqua t-elle à son frère de coeur qui se moquait. On va trouver une solution ...

    A moins de trouver du polynectar dans la seconde, elle avait peu de chance de se faire non repérée... Missin Impossible commençait! Avant que la brune ne lève les yeux au ciel et dise enfin.

    -Oh et puis au diable la note! On vient de passer des examens éprouvants, une année éprouvante, on à bien le droit de dormir aux côtés de son petit ami! Pas vrai Lily ?

    Un petit sourire en direction de la préfète à qui la note n'avait pas dû échapper elle aussi. Se rapprochant un peu de son petit ami, elle lui chuchota alors.

    -De toute manière, mon sac de couchage peut toujours mystérieusement disparaitre, et je n'aurais pas d'autre choix que rester avec toiii ....

    Sourire complice suivi d'un léger rire. Jetant un nouveau coup d'oeil à Nathan, elle demanda.

    -Tu vas faire quoi toi Nath' ? Aller voir Xeno ?

    Il pouvait toujours rester avec eux sinon! C'était égoïste, mais elle n'avait pas envie que son cousin soit trop loin d'elle pour cette dernière soirée ...








Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ils sont fous ces Anglais ! [mission]   



Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum