Page Facebook  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Une odeur de muguet (pv Lily Evans pour le moment)   Sam 9 Mai - 18:20

Ce matin, Severus s’était éveillé d’humeur plutôt sereine. Contrairement à l’ordinaire, il avait passé une nuit très agréable. Aucun rêve étrange ou terrifiant n’avait envahi sa nuit. Il s’était levé de bonne heure pour profiter de sa matinée de libre pour travailler à la bibliothèque. En sortant de la chambre qu’il partageait avec d’autres élèves de son année, il emporta le livre qu’il avait emprunté la vieille.

Dans la grande salle, il avait pris un petit-déjeuner léger, en feuilletant son bouquin. Un livre de potion avancée. La salle commença à se remplir doucement, alors qu’il la quittait pour marcher vers bibliothèque. Le temps était clair et la température acceptable.

Il entra dans la bibliothèque toujours tout à fait serein. Elle était presque vide. A cette heure, il avait peu de chance de croiser des individus peu désirable. Les Marauders venait sûrement à peine de se lever et la bibliothèque n’était pas leur endroit favori. D’abord, elle était bien trop silencieux pour ces individus dont le bêlement était le seul moyen de communication. Et puis, il y avait pleins de livres écrits tout petit et - Oh Merlin ! - sans image pour illustrer la lecture.

Souriant légèrement à cette image de chèvres analphabètes que lui inspiraient les quatre «emmerdeurs», Severus poussa son sac sur une table de lecture isolée contre le mur et se rendit dans le rayon d’arhimantie. Ce n’était pas sa matière favorite mais il devait veiller à maintenir son niveau. Il prit un livre d’arhimancie avancée dans le rayonnage de la bibliothèque et commença à le feuilleter sur place.

Soudainement, un parfum très léger lui parvint aux narines. Il connaissait cette odeur. Ce même parfum qu’il avait senti durant le cours du professeur Slughorn où ce dernier leur avait présenté un chaudron rempli de filtre d’amour. Une légère touche de muguet, un peu d’épice, du romarin et une légère odeur de vieux parchemin traînait dans l’air de la bibliothèque. Doucement, très doucement il s’avança et se mit à chercher la provenance de cette odeur. Il en connaissait la réponse bien sûr. Il sortit doucement la tête du rayonnage et regarda autour de lui...

(hrp: Je sais que j'ai pris le pas sur ton entrée mais j'aimais bien l'idée qu'il la sent avant de la voir. Je peux changer si cela te gène)
avatar



Nombre de messages : 7329
Age : J'ai eu, en Février, 18ans. Sinon je suis enceinte de 7mois à la date du 01 octobre
Groupe : du bien ! Parce qu'on a la classe *sbaff*
Caractère : Patiente - Courageuse - Téméraire - Tigresse - (Lunatique en ce moment, et à fleur de peau)
Crédits : : Ava(c)Kanala || ico(c)Fogliaverde
Date d'inscription : 08/02/2008




Lily Evans Potter

Fondatrice
Tyran et presque enceinte


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 24
MessageSujet: Re: Une odeur de muguet (pv Lily Evans pour le moment)   Lun 11 Mai - 20:14

La bibliothèque. Encore et toujours. Je commençais vraiment à en avoir assez de venir dans ce lieu. Qui aurait pu le croire ? Moi, Lily Evans, la « reine des livres » n’en pouvait plus de se rendre dans une salle remplit de bouquins et manuels en tout genre. J’aurais tant donné pour pouvoir me balader avec James dans le parc. J’aurais tant préféré rigoler en sa présence plutôt que d’étudier. Un instant d’ailleurs, j’avais hésité à dire oui à mon poursuiveur quand il m’avait proposé de rester avec lui. Mais mon regard s’était posé sur un de mes devoirs inachevé, et tout de suite, je m’étais mise à culpabiliser. C’est ce qui m’avait poussé à répondre lui négativement à contre cœur.

Comme prévu sur mon planning donc, je l’avais laissé pour me rendre dans la pièce de travail de Madame Pince. Il ne m’avait fallut guère plus d’une dizaine de minute pour y arriver, un sac assez lourd en bandoulière. Ce dernier faisait un bon poids et contenait environ quinze manuels, des parchemins, deux plumes et un encrier. Il était plein à craquer et j’avais quelque peu du mal à le soulever à juste titre. J’avais voulu faire demi tour une fois sorti de la salle commune des Gryffondors et allais demander de l’aide à James mais je savais que si je le faisais, je ne pourrais pas me détacher de lui.

James… Dès que je commençais à penser à lui, ou dès que j’entends son nom, mon cœur s’emballe et je suis comme sur un petit nuage. Il envahit alors tout mon esprit, sans que je ne puisse ni veuille y faire quelque chose. C’est fou quand même de voir comment notre relation avait évolué au fils des mois. Cela faisait sept mois et des poussières que je sortais avec lui. Bon d’accord, je sais combien de poussières exactement cela fait : sept mois et quatre jours. Je n’aime pas trop le dire aux autres, et encore moins au maraudeur. Imaginez un peu qu’il prenne peur en s’en rendant compte. Jamais il n’était resté avec une fille aussi longtemps, jamais. Je savais qu’il m’aimait et qu’il y avait très peu de chance qu’il me laisse, mais je ne préférais pas prendre de risque. S’il y a bien une chose que je ne supporterais pas, c’est de le perdre.

J’étais en train de penser à cela quand je vis un regard dès plus familier qui se tournait vers moi. Des pupilles noires de jais, qui exprimait tant de choses contradictoires à la fois. De la malice, beaucoup de tristesse et de souffrance, mais aussi une part de lumière et d’affection, qui ne demandait qu’à voir le jour. Si seulement il n’avait eu une telle enfance… Je vins poser mon sac dans un bruit malt sur la table la plus proche, soulageant mon épaule, et me délivrant de son poids. J’allais pouvoir rejoindre sans problème Severus Rogue, qui n’était autre que celui qui se tenait devant moi. Tout en avançant vers lui, je lui fis un de ses sourires que je ne réserver qu’à lui, Marlène et à présent James. Je vins déposer un léger baiser sur sa joue avant de lui dire :



- Je suis contente de te voir Sevy ! J’ai l’impression que cela fait une éternité que l’on ne s’est pas parlé… Alors que cela fait à peine 24h… Comment vas-tu ?


Sur le coup, je n’avais pas fais gaffe, et n’avait pas chuchoté. Madame Pince me le fit bien savoir par un raclement de gorge et un regard froid. C’était bien la première fois qu’elle avait besoin de me reprendre, et je n’avais pas pu m’empêcher de sursauter de surprise. Et bah dis donc. Heureusement que le serpentard était là, sinon il n’y avait aucun doute qu’un peu vexée, je serais partie d’ici et aurait rejoint mon petit ami pour ne rien faire. Non ce n’était pas sérieux, et je ne devais pas y penser…


- Oups… Je vais commencer à croire qu’en ta compagnie, comme avec celle de James, j’oublie toutes les règles à Poudlard. Ce n’est vraiment pas sérieux pour une préfète tu n’es pas d’accord ? Cela te dérange pas que l’aille s’asseoir ?


Sans m’en rendre compte, j’avais parlé de mon petit ami, et joué avec la chaine en or qu’il m’avait offert à Noël, au bout de laquelle se trouvait une magnifique opale émeraude. J’avais prise naturellement cette manie, surtout quand j’évoquais le rouge et or…

_________________
Much as you blame yourself, you can't be blamed for the way you feel Had no example of a love, that was even remotely real. How can you understand something that you never had. Ooh baby if you let me, I can help you out with all of that. Let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. Let me love you And all your trouble Don't be afraid, let me help. let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. let me love you A heart of numbness, gets brought to life I'll take you there
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Une odeur de muguet (pv Lily Evans pour le moment)   Lun 11 Mai - 22:04

Dès qu’elle avait regardé, qu’elle lui avait souri, Severus avait senti son coeur faire un bond hors de sa poitrine. Comment Lily Evans pouvait-elle encore lui faire cet effet là après toute ces années passées ensemble. Severus savait qu’il se répétait mais il n’en avait cure. Elle l’avait embrassé sur la joue pour le saluer et il avait très légèrement rougi comme à chaque fois. Comment se pouvait-elle remarquer l’effet qu’elle lui faisait ?

Severus reprit rapidement constance et lui rendit son sourire. un sourire franc et amical. Son visage paraissait moins laid et il pouvait même dégager un certain charme. C’était le pouvoir de Lily : elle pouvait faire ressortir la beauté d’autri et particulièrement chez ceux qui s’en croyait dépourvus.

«Je suis contente de te voir Sevy ! J’ai l’impression que cela fait une éternité que l’on ne s’est pas parlé… Alors que cela fait à peine 24h… Comment vas-tu ?»

-Je vais bi...

Madame pince se racla la gorge et jeta un regard noir à Lily. Severus sortit de son rêve éveillé pour regarder la bibliothécaire. Severus faillit jeter le grimoire d’arthimancie à la face de vautour de Mme pince. Comment osait-elle interrompre la déesse de Poudlard?

«Oups… Je vais commencer à croire qu’en ta compagnie, comme avec celle de James, j’oublie toutes les règles à Poudlard. Ce n’est vraiment pas sérieux pour une préfète tu n’es pas d’accord ? Cela te dérange pas que l’aille s’asseoir ?»


Voila. Le rêve était définitivement brisé. Il avait fallu qu’elle parlât de Potter, qu’elle lui rappelle qu’elle appartenait à un autre, à un Maraudeur. Severus sentit un vague de colère et de tristesse l’envahir mais il ne se laissa pas emporter. Il se contenta de sourire à Lily. Il n’allait pas laisser James lui gâchait le plaisir de la compagnie de sa meilleure amie.

Elle demanda à s’asseoir et il hocha de la tête qui il prit son sac et la rejoignit sur la table de la bibliothèque.

-J’étais entrain de finir mon devoir d’Arthimancie. (Il s’assit et feuilleta le grimoire rapidement) J’avais un peu de mal avec le nombre de réalisation alors j’ai pris ce grimoire. Tu as fini le devoir pour la semaine prochaine ? Sinon on peut le finir ensemble.

Severus se fichait du devoir d’Arithmancie comme de sa chaussette de la veille mais il voulait à tout éviter un quelconque sujet qui puisse amener Lily à parler de son petit ami. Il enchaîna.

-Tiens cela ne fait penser.
(Il sortit un petit grimoire de sa besace) Faut que tu lise ça. (il lui tendit le petit livre) C’est un essai pour l’alchimie élémentaire. C’est une vieille édition que j’ai trouvé chez un libraire d’occasion. Malgré son âge, elle traite l’alchimie élémentaire d’une manière tout à fait originale, enfin à mon sens. J’aimerais ton avis. En gros, l’essai propose une division des arts alchimique et aussi un protocole de préparation des condensateurs élémentaires...

Severus s’arrêta enfin de parler et jeta un regard enthousiasme à Lily. Son regard, espiègle, pétillait comme un chaque fois qu’il parlait de potions avec Lily. Le serpentard savait que l’attaque du bal de Noël et surtout le meurtre de sa soeur avait ébranlé la confiance de Lily envers le monde magique. Severus ne commençait qu’un seul remède : Le travail.

Ecoute Lily... J’avais l’intention de demander à Slughorn si je pouvais avoir une salle pour mon projet de fin d’étude en Potion. J’aimerais que tu sois ma partenaire... Je ne vois personne dans cette école ayant autant de talent et d’intuition que toi pour ce genre de projet.


En fait, il y avait bien quelqu'un, Hermione Granger, mais, même si Severus appréciait beaucoup la jeune femme, il préfère de loin passer ces moments seuls avec sa meilleure amie et peut être en profiter pour la détourner un peu de James «Potbeurk»

- Qu’est ce que tu en dis ?
avatar



Nombre de messages : 7329
Age : J'ai eu, en Février, 18ans. Sinon je suis enceinte de 7mois à la date du 01 octobre
Groupe : du bien ! Parce qu'on a la classe *sbaff*
Caractère : Patiente - Courageuse - Téméraire - Tigresse - (Lunatique en ce moment, et à fleur de peau)
Crédits : : Ava(c)Kanala || ico(c)Fogliaverde
Date d'inscription : 08/02/2008




Lily Evans Potter

Fondatrice
Tyran et presque enceinte


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 24
MessageSujet: Re: Une odeur de muguet (pv Lily Evans pour le moment)   Mer 27 Mai - 20:03

[hj = Attention, il faut que tu mettes en rp la description en italique Wink
Désolée, ma réponse est pas top '>.< ]

    J’étais vraiment contente que Severus soit là, dans la bibliothèque. J’avais l’impression de ne pas l’avoir vu depuis une éternité. Oh, il était bien sur venu me voir quand j’étais à Ste Mangouste, mais nous avions du écourter notre discussion à cause d’une infirmière qui avait fait trop de zèle, me rappelant que je n’avais pas le droit au visite. Le pire c’est qu’elle l’avait fait au moment où mon ami s’apprêtait à me dire quelque chose, qui était important je cite. Depuis, je n’avais pas eu l’occasion ni de lui en reparler, ni même d’y repenser. Depuis mon retour à Poudlard, je n’avais guère le temps à l’amitié, devant faire passer mon retard en premier. Il fallait que je me remette à jour, et j’y étais presque. Encore une semaine à ce rythme et je serais de nouveau totalement dans le bain. Je savais que mes amis, ainsi que James comprenaient cela, et qu’ils pouvaient attendre sept minuscules jours de plus. N’avait-il pas déjà laissé passer quelques mois avant de me retrouver à l’école ?

    L’embrassant tendrement sur la joue, je viens lui demander comment il allait oubliant que l’on se trouvait dans la bibliothèque du château. Mme Pince me le fit remarquer dans un raclement de gorge, qui interrompu du coup la réponse de Severus. Raa, fallait-il que tout se mettre en travers de nous, et nous empêcher de nous retrouver calmement ? Plaisantant face à la situation pour détendre l’atmosphère, je lui proposais ensuite d’aller s’asseoir à la table où j’avais laissé toute mes affaires. Ce serait plus confortable après tout. Il me fit un léger signe de la tête, et nous nous installâmes sans faire de bruit sur deux chaises, l’une en face de l’autre. C’était plus pratique pour parler ainsi après tout. Feuilletant le grimoire qu’il avait dans les mains, il m’annonça qu’il était en plein travaille pour la matière d’Arithmancie, ayant du mal avec quelques petits trucs. Ce n’était pas la première fois qu’il me le disait, mais à chaque fois, cela m’étonnait. Severus est un garçon des plus intelligents que je connaisse, et n’avait pas l’habitude de galérer dans une matière.

    Quand il me demanda si j’avais fini le devoir pour la semaine prochaine, je ne pu que grimacer. Un devoir ? En Arithmancie ? Hien ? Oh non, ne me dites pas que j’avais zappé ça aussi. Ce matin même, je m’étais rendue en métamorphose, en ayant oublié la dissertation que je devais rendre. Heureusement Mc Gonagall s’était montrée clémente avec moi, prétextant que cela pouvait arriver, et qu’en six ans, c’était ma première fois. Elle m’avait donné un délai supplémentaire de trois jours pour lui rendre, me permettant ainsi de ne pas écoper d’un zéro. Ma moyenne avait été sauve, mais de peu. C’est d’ailleurs pour cela que j’étais à la bibliothèque, pour travailler sur ce fichu travaux, qui compterait énormément dans ma note à l’examen. Je ne pus m’empêcher de pousser un soupir de lassitude. J’avais l’impression que ma tête allait exploser. Entre les cours, les cours supplémentaire, et les devoirs, je ne savais plus où donner.

    Avant que je ne puisse demander plus d’information à ce sujet à mon meilleur ami, il enchaina, en me donna un livre qu’il faudrait que je lise absolument. Il parlait d’un des essais sur l’alchimie élémentaire que nous aimions assez tous les deux. Nous avions toujours aimé débattre ensemble sur ce sujet et d’avoir l’avis l’un de l’autre. Je n’hésitais pas à prendre l’ouvrage assez ancien, même si je ne savais pas encore quand j’aurais le temps de m’y plonger dedans. Si j’annonçais à mon petit ami que je ne pouvais pas le voir car j’avais un bouquin à lire qui n’était pas obligatoire, et qui m’avait été donné par Severus, il me ferait sans aucun doute la tête. Déjà que l’on ne pouvait pas se voir souvent alors si en plus, j’y mettais de la mauvaise volonté. Et puis le pourrais-je ? Non, je ne pense pas. J’avais besoin de mes moments avec le gryffondor. Il m’aidait à tenir bon, et était l’une de mes motivations à ce travail si intensif. Plus vite j’aurais fini, plus vite je pourrais rester avec lui autant de temps que je le désirais, sans avoir un devoir à rendre dans l’urgence. A cette pensée, je me pus m’empêcher de sourire bêtement sans aucune raison apparente. Que voulez-vous que je vous dise ? Je l’aime, et l’amour rend parfois très imbécile, je le conçois parfaitement. Sortant de mes pensées, je récupérais mon agenda dans mon sac, ma plume, puis m’adressa dans un chuchotement à mon ami, un peu « peinée ».


    -Zut, j’avais zappé que l’on avait un devoir à faire… Encore un… Moi qui pensais être à jour dans cette manière, je me suis trompée. Cela te dérangerait de me donner l’énoncer s’il te plait ? Que j’essaye de rendre un truc un minimum potable au professeur, même si je doute d’obtenir plus que la note P… Merci pour le livre. J’y prendrais grand soin tu as ma parole. Je ne pourrais pas par contre le lire tout de suite désolée. Avec tout le travail que j’ai en ce moment… Raa, et me voilà en train de me plaindre encore et toujours. Hésite pas à m’arrêter quand c’est trop le cas, et que je te saoul avec « les malheurs de Lily »


    Je ne pus m’empêcher de lui faire un sourire, suivis d’un clin d’œil. Severus n’était pas le genre à me dire que je le saoulais. D’ailleurs, il n’était pas du genre à me faire des reproches ; Tout comme moi qui ne lui en faisait pas, enfin presque pas, mais cela je ne préfère pas y repenser. Nous nous sommes pris la tête, et plus jamais je ne veux que cela recommence. Je m’étais sentie trop seule sans lui, comme s’il y avait un manque dans mon cœur. Il était celui que je connaissais depuis toujours, et un ami fidèle. Il est donc normal que je tienne à lui. A mes yeux, il est comme mon double en masculin, une sorte de jumeau on peut dire. Je l’aimais énormément comme tel. Que les mauvaises langues peuvent parler, ce n’était que de l’affection fraternelle qui nous unis, et non une affection amoureuse. A croire que les autres étudiants, James compris, n’avait jamais d’ami dans le sens opposé… Reprenant la parole, Severus me demanda alors si je voulais bien être sa partenaire pour le projet de fin d’étude en potion. C’est, sans aucun doute, la matière dans laquelle, il excelle le plus et avait le plus de passion, passion qu’il m’avait transmise. Je vins poser mes mains sur les siennes, avant de lui répondre.


    -Oh Sevy… Ce serait avec grand plaisir… Mais tu te trompes. Je connais une personne dans toute l’école pour qui l’art des potions n’a aucun secret, et ce n’est pas moi. Non. Si tu veux tout savoir cette personne se tient juste en face de moi.

_________________
Much as you blame yourself, you can't be blamed for the way you feel Had no example of a love, that was even remotely real. How can you understand something that you never had. Ooh baby if you let me, I can help you out with all of that. Let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. Let me love you And all your trouble Don't be afraid, let me help. let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. let me love you A heart of numbness, gets brought to life I'll take you there
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Une odeur de muguet (pv Lily Evans pour le moment)   Jeu 4 Juin - 21:54


Si tu as besoin d’aide... je suis là. J’ai du temps à moi.


Ce n’était pas vraiment la vérité car Severus devait tout comme Lily préparait ses examen de fin d’études mais il aurait n’importe quoi pour aider Lily et surtout pour l’avoir auprès de lui. Il s’en voulait de s’être tellement éloigné d’elle. Ce comportement n’avait fait que la jeter dans les bras de cette imbécile de Potter. Il avait manqué de discernement, même s’il n’était pas prêt de l’admettre.

-Oh Sevy… Ce serait avec grand plaisir… Mais tu te trompes. Je connais une personne dans toute l’école pour qui l’art des potions n’a aucun secret, et ce n’est pas moi. Non. Si tu veux tout savoir cette personne se tient juste en face de moi.

Le coeur de Severus manqua plusieurs battements si bien qu’il crut un court instant qu’il avait frôlé la risque cardiaque. Lily venait de lui faire un compliment et il se sentit rougir très légèrement. Ce n’était pas la première fois que Evans lui faisait un compliment mais Severus se sentait étrange à chaque fois. Que n’importe qui reconnaissent son talent en potion était une chose certes importante au yeux du Serpentard qui désirait plus que tout faire ses preuves dans le monde magique mais quand cet considération venait de lily, elle prenait une autre dimension.

Au fond de sa poitrine, il sortit quelque chose grondait comme un étrange animal. Un courage qu’il ne se connaissait pas monta alors en lui et il prit une profonde respiration. C’était peut être le moment. Cet instant qu’il attendait depuis maintenant plusieurs mois, année, décennie ! Il devait lui dire quelque chose. Il ne sut pas pourquoi il s’en sentit brusquement le courage.

Lily. Je dois te parler au sujet de ce que je n’ai pas eu le temps de te dire lors que tu étais à Saint Mangouste. C’est quelque chose que je cherche à te dire depuis très longtemps déjà et ce n’est pas vraiment pas facile....

Severus prit une profonde respiration et la bloqua. Il sembla rester en apnée pendant plusieurs minutes.

«Allé mon petit Severus c’est le moment du grand saut. Elle est accroché à tes lèvres. Elle te regarde. Ah ! Ses yeux Merlin !»

-Voilà... Je...

Le moment est peut être mal choisi pour dire que Severus n’a jamais aimé le monde des moldus, en partie a cause de son père. Pourtant, à cette instant c’est une loi bien connu du monde «normal» qui va s’abattre à nouveau sur le petit serpent : La terrible loi de Murphy appelée aussi la loi de LEM (Loi de l’Emmerdement Maximal). Cette principe empirique moldue bien connu annonce que si une chose doit tourner, elle va infailliblement tournée au désastre...

Tout cela pour dire qu’alors que notre amis Severus allait enfin révéler à Lily LA chose, son destin croisa celui d’un autre élève de Poudlard qui n’avait pourtant rien à voir avec le sujet.


Anthony Martin-Smith était un élève de Gryffondor tout ce qu’il y a de plus ordinaire. Il avait un physique ordinaire, des notes ordinaires, une taille ordinaire bref rien de vraiment remarquable si ce n’est qu’il allait changé le destin de ce cher Severus Rogue. Martin-Smith en avait assez d’être un garçon ordinaire. Il voulait montrer au monde que lui aussi était capable de faire des choses étranges et spontanées. Il se lança alors pour pari avec la complicité de plusieurs élèves de sa maison de faire exploser une bouquet de pétard du Dr flibuste dans la section d’arithmancie du domaine de Madame Pince. L’opération baptisé pompeusement «Gloire éternelle» fut lancer. Si l’histoire n’en a retenu tous les détails, Severus lui en retint les conséquences. L’explosion fut-elle que la partie de la bibliothèque trembla et le Serpentard se retrouva noyer sur une avalanche de parchemin. Mais ce fut le gros grimoire d’Arithmancie appliqué de Martha Blancbec qui lui donna le coup de grâce et l’annonça pendant cinq bonne minute. il revint à lui difficilement en partie à cause des hurlements de Mme Pince.

-LES LIVRES ! BANDE DE SAUVAGE !

Lily ? Qu'est ce qu'il s'est passé ?

Sa voix était rauque et il avait mal a la tête. Son courage l'avait quitté, abattu par un gros grimoire.

Ainsi est la loi de Murphy...
avatar



Nombre de messages : 7329
Age : J'ai eu, en Février, 18ans. Sinon je suis enceinte de 7mois à la date du 01 octobre
Groupe : du bien ! Parce qu'on a la classe *sbaff*
Caractère : Patiente - Courageuse - Téméraire - Tigresse - (Lunatique en ce moment, et à fleur de peau)
Crédits : : Ava(c)Kanala || ico(c)Fogliaverde
Date d'inscription : 08/02/2008




Lily Evans Potter

Fondatrice
Tyran et presque enceinte


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 24
MessageSujet: Re: Une odeur de muguet (pv Lily Evans pour le moment)   Jeu 11 Juin - 13:40

- Tu es adorable, mais tu dois avoir beaucoup de travail à faire de ton côté. Et puis, tu me connais, même si j’y mettrais du temps, je finirais par y arriver.



Oui, mon ami était vraiment un amour avec moi. Il avait de nombreuses choses à faire mais avait quand même proposé de m’aider quitte à ce que lui soit en retard après. Cela, je ne le permettrais jamais. C’était de ma faute après tout si j’avais autant de travail sur le dos. Il était hors de question que je fasse travailler Severus à ma place. Et puis bon, les examens approchaient à grand pas, et il fallait que je le fasse moi-même. Les devoirs me permettraient d’assimiler totalement le cours de mes professeurs, et me permettaient du coup d’avoir moins de révision que les autres élèves quand les évaluations arrivaient. Je menais toujours de très nombreuses recherches après tout pour rendre un quelconque projet, et apprenais de très nombreuses choses. C’était ma façon de travailler depuis plus de six ans après tout. Bien entendu, il n’était pas rare que nous comparions nos parchemins avec le vert et argent, mais jamais l’un m’avait plagié sur l’autre ou inversement. Ce n’était pas notre genre.

Quand il vient me demander de participer à son projet de potion, je ne pus m’empêcher de me sentir flattée. Je le connaissais, et comme moi, il aimait que les choses soient bien faites, quitte à les faire tout seul. Il me dit même qu’il voyait en moi l’élève la plus brillante de Poudlard, ce qui n’était pas le cas en vrai. Comme je vins lui dire, l’étudiant pour qui l’art des chaudrons n’avait aucun secret n’était pas moi, mais lui. C’était comme si ces derniers lui parlaient et lui disaient comment s’y prendre. Il avait un don inné pour ça. Pour ma part je me contentais de le regarder et d’apprendre à ses côtés tout simplement. Sans lui avec moi en cours, je n’aurais pas autant de facilité dans cette matière, c’était certain. Mon compliment sembla l’avoir touché, vu que je pus constater qu’il se mit très légèrement à rougir. Il n’y avait pas de quoi pourtant, je n’avais fais qu’énoncer la vérité et lui dire ce que je pensais.


- Oui ? Je t’écoute vas-y… Que se passe-t-il Sevy? Tu sais que tu peux tout me dire


Le garçon venait de me déclarer qu’il avait quelque chose de très important à me dire, une chose qu’il avait voulu m’annoncer à Ste Mangouste, mais qu’il n’avait pas pu au final, vu que nous avions était interrompus. Au ton de sa voix, je sus tout de suite que c’était quelque chose d’important et c’est pour cela que je l’avais encouragé à continuer. Il était comme un frère pour moi, et s’il avait quelque chose sur le cœur, je serais toujours là pour lui et pour l’aider au mieux. Les amis c’est fait pour ça non ? Prenant sa respiration comme s’il essayait de se donner du courage, il commença sa phrase, mais ne pu la finir. Je n’eu le temps que d’entendre une vague voix me dire de me baisser, avant qu’une ribambelle de livres ne viennent nous attaquer. A ce que je pus voir, un élève de ma maison n’avait pas trouvé d’autre occupation que de mettre la bibliothèque sans dessus dessous. Il avait pris quand même le temps de me prévenir quelques secondes après, en reconnaissant surement la couleur de me cheveux. C’est ce qui m’évita de subir le même sort que mon ami…


- Ca va Sevy ? Tu vas bien j’espère ? Tu as mal quelque part ?


Contrairement à moi, il avait été attaqué de plein fouet par les ouvrages, et s’était retrouvé sonné. Me précipitant vers lui, je vins poser ma main sur son front, et lui poser ses questions, d’un ton un peu affolé. J’espérais vraiment qu’il n’est rien de grave ! J’en oubliais même qu’il avait quelque chose à me dire, trop préoccupée pour l’instant par son état de santé.


- Tu veux que je t’amène à l’infirmerie ? Tu viens d'encaisser un sacré choc!

_________________
Much as you blame yourself, you can't be blamed for the way you feel Had no example of a love, that was even remotely real. How can you understand something that you never had. Ooh baby if you let me, I can help you out with all of that. Let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. Let me love you And all your trouble Don't be afraid, let me help. let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. let me love you A heart of numbness, gets brought to life I'll take you there
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Une odeur de muguet (pv Lily Evans pour le moment)   Mar 23 Juin - 20:19

Severus se releva avec beaucoup de difficulté. Il était complètement au point d'oublier presque ce qu'il voulait dire à Lily. Presque. Il était sur le point de lui avouer ces sentiments. Salazar pourquoi êtes-vous si injuste avec moi ! ? Severus regarda Lily qui s'inquiétait pour lui et lui tendit un pauvre sourire.


Je vais bien... (il se massa la tête) Juste la bosse des études.


En effet au dessus de son crâne une douloureuse protubérance commençait a se former et Severus grimaça légèrement de douleur.


Et toi, tu n'as rien ?


Il regarda Lily passablement inquiet. Si ne serait ce qu'une feuille avait érafler la peau délicat de son égérie, Severus aurait jeter un terrible maléfice sur le coupable. Subitement, il regarda autour de lui s'attendant sans doute a voir un des maraudeurs entrain de dire de son méfaits. Car il ne pouvait qu'avoir qu'eux pour être assez débile pour mettre au point ce genre de blague idiot et dangereuse. Cependant aucuns du quatuor infernal était en vue. Est-il donc innocent ? Sûrement pas ! A défaut de participer a ce délie, ils l'avaient sûrement inspirer !

Il remarqua qu'il était entouré d'une montagne de livre et fit un grand pour extirper du capharnaüm. La tête ne mit a lui tourner a il perdit un peu d'équilibre. Le coup qu'il avait reçu sur la tête n'était peut être pas si innocent en fin de compte. Il commençait même a avoir légèrement la nausée. Le Serpentard se tint sur un pente de bibliothèque qui était reste intact.

Mme Pince commençait a hurler dans la bibliothèque à quel s'était inadmissible de faire pareil chamboulement, qu’elle allait se plaindre au directeur et que si elle prenait les-malotrus-qui-n’-avait-aucun-respect-pour-les-livres-et-pour-sa-bibliothèque ils seraient aussitôt renvoyé de l’école.

Elle croisa alors sur son chemin Severus Rogue et Lily Evans et leur jeta un regard noir et soupçonneux. Cependant, elle devait reconnaître que se n’etait pas eux qui avait fait sauté la bibliothèque. Le jeune Serpentard avait toujours un grand respect et une véritable passion pour les livres et Lily Evans était une Préfète de Gryffondor tout a fait responsable.



-Suivez les conseils de votre amie et allez à l’infirmerie. Mr Rogue, finit-elle par dire. Vous êtes tellement pâle que vous allez finir translucide.


Puis elle s’éloigna. Severus regarda Lily et soupira légèrement.


-Tu m’accompagne ?


Il s’avança d’un pas mais sa tête lui tourna a nouveau et il se retient a la premier chose qui était devant lui c’est a dire Lily. Il la regarda un instant dans les yeux et eut un mince sourire. Puis il mit alors à rougir.


-Tu vas me dire que j’abuse mais est ce que tu peux m’aider a aller a l’infirmerie ?

(HRP : je te laisse finir le Rp si tu veux)







Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une odeur de muguet (pv Lily Evans pour le moment)   



Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum