Page Facebook  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Mission Intrigue!   Lun 25 Mai - 10:50

**Attends Ike, tu oublies quelque-chose..**
Une bonne partie des élèves étaient réunis ici, mais par rapport au nombre qu'ils étaient en arrivant, il en manquait toujours beaucoup trop. Presque tout les plus jeunes étaient la, mais il semblait que les vieux s'étaient éparpillés ou étaient partis en vadrouille faire je ne sais quoi. Certains devaient s'être cachés dans les ruelles du village ou sous des tables ou des bancs. Il avait quand même remarqué qu'un ou deux préfets l'aidaient a maintenir la cohésion du groupe et le guidait dans l'évacuation.

Mais c'était autre chose qui le gênait.
Depuis qu'il était parmi les élèves il n'avait vu nul part Alice Mc Phersen sur laquelle il avait promis de veiller. C'était une promesse dans un moment d'égarement éthylique, certes, mais il mettait un point d'honneur a ne jamais revenir sur sa parole, certains appelleront ca de la fierté mal place, lui préférait parler de style de vie.

Et la, au milieu de tout ce chaos il était bien en peine de retrouver la petite copine de son (plus ou moins) ami.
Alors qu'il poussait d'une main les enfants dans une direction, il agita sa baguette de l'autre, renforcant l'enchantement de son patronus.

Il put ainsi le localiser immédiatement a une cinquantaines de mètre de la, se dandinant devant des élèves recroquevillés qui le regardaient avec des yeux ronds. Au bout de quelques secondes, ils comprirent enfin que le petit kiwi luminescent leur faisaient des signes de tetes et leur indiquaient ou rejoindre les autres. Ils se levèrent alors pour se précipiter vers le groupe, laissant le patronus se faufiler ailleurs.

Le nouvel enchantement renforcait le lien avec son créateur tout en lui insufflant de nouveaux ordre : chercher la jeune fille ou qu'elle soit le plus vite possible. Au travers d'une sorte de fenêtre ouverte dans son esprit, le jeune professeur pouvait voir les pantalons et les robes défiler a toute vitesse alors que l'autruche miniature foncait au ras du sol en évitant de se faire écraser. Soudain, la petite boule blanche obliqua brusquement et se dirigea droit devant elle, le temps d'un battement de cil, il le patronus avait repere la jeune fille.
Elle était assez loin, plus ou moins en frontière de la cohue, un coin un peu hors de l'attention de la foule focalisee sur l'estrade ou les sortie du village.

Voyant ce que son patronus observait il fut soulagé de la voir saine et sauve et entoure d'autres élèves Griffondor, Serpentard, et Serdaigle. Krysto était pas loin derrière, et bien que le professeur ne savait pas si le jeune homme s'entendait bien avec les autres, mais entre lui et James, il pensait que les filles ne devraient pas avoir de problèmes.

Il était difficile de partager son attention entre deux lieux, aussi laissa-t-il le patronus observer la scène, tel une sentinelle etherée postee sur un toit, et se reconcentra-t-il un peu plus sur la masse d'élèves apeurés a gerer. Il ne s'inquiétait plus trop d'une attaque mais ne voulait pas non plus la perdre de vue.

Les prefets faisaient du bon boulot, et quelques personnes du ministere, surmontant leur peurs s'etaient spontanement designes pour aider a evacuer les eleves. Les Aurors ou les Mangemorts n'etaient plus en vus. Mais la Marque des tenebres planait toujours au dessus de la scene menacant la foule toujours affolée.
Ikernel s'etait un peu calme. les mangemorts s'etaient enfuis ou caches apres avoir accomplis leur mission, il ne devait logiquement plus y avoir grand chose a craindre. Effectivement, bien que ce soit le bordel, aucun incident n'etait survenu depuis.
Soudain, plusieurs tetes se tournerent vers le groupe de Mc Phersen alors qu'un éclair blanc déchira l'esprit du jeune russe. Une lumière vive avait aveugle son patronus ou plutôt son esprit qui se reconcentra aussitôt sur la scène. Un frisson remonta le long de sa colonne en voyant les baguettes tirées et en s'apercevant que la masse informe que défendait Alice était un corps humain.

Se maudissant de ne pas l'avoir remarque tout a l'heure, il apostropha le préfet le plus proche.


- "C'est tres bien, continue comme ca. Je vais chercher les traînards! "

Sans attendre de réponse, il se retourna pour se diriger droit sur le groupe d'eleve.
**Mais qu'est-ce qu'ils fichent? Un mangemort? Mais pourquoi? Quel interet a agresser ouvertement des enfants alors que la zone est bourrée d'aurors sur les dents? A moins qu'ils ne le cherchaient pour s'en occuper eux même...**

Sans lui avoir vraiment parle, Ikernel connaissait la réputation des griffondor et plus particulièrement de James, aussi l'imaginait-il sans peine se mettre a la poursuite d'un individu louche sans reflechir aux conséquences.

Le patronus observait toujours la scene. Les enchantements dont il l'avait dote avait cree un lien renforce avec lui mais avaient diminue la plupart de ses capacites. Il ne pouvait se contenter que d'observer la scene sans intervenir.

L'agresseur tituba sous un sort de James mais se repris rapidement.
Au même moment, il vit Dumbledor se précipiter dans la même direction accompagne de son phénix. Il était un peu plus loin qu'Ikernel mais n'avait pas autant de foule a bousculer pour y arriver. Il serait sûrement avant lui sur place. Du coin de l'oeil il lui semblait voir d'autres personnes converger vers le lieu du combat.
En temps normal, la présence du vieux sorcier l'aurait suffisamment rassure pour faire demi-tour et s'occuper des enfants, mais cette promesse qu'il regrettait de plus en plus le poussa a continuer pour s'assurer de visu que tout irait bien.
C'est alors qu'il renversait une vieille sorciere pour passer en force, qu'il vit l'agresseur infliger de violentes attaques aux eleves, plus particulièrement a James et Lily. Le professeur grinca des dents en voyant le doloris toucher Alice.


**Ca, ca va se payer...**
Un colère froide était remontée en lui, qui tentait d'ignorer l'angoisse qui se faufilait au plus profond de son être au fur et a mesure qu'il approchait de la scène du drame.
Non seulement il l'avait quittee des yeux, mais en plus au moment ou elle etait en danger...
PNJ↯ Votre vie est entre mes mains
avatar



Nombre de messages : 1818
Date d'inscription : 08/05/2008




Maître du Jeu

PNJ
Votre vie est entre mes mains

MessageSujet: Re: Mission Intrigue!   Mar 26 Mai - 9:28

    Lord Voldemort s'est dévoilé... Il a fait irruption de sous les traits de Jessi Rodolv Tumodel, ce jeune garçon de Serpentard apprécié de tout le monde... Il a détruit Torben Badenov d'un coup de baguette magique, envoyant le jeune homme « ad patres ». La soeur du moldave, Lyra Badenov, s'est ruée vers lui, tentant de l'aider du mieux qu'elle pouvait. Krysto Dantes, malgré son affiliation aux ténèbres, a accompagné la jeune demoiselle... Intéressé ou désintéressé? De leur côté, Amycus Carrow et Julien de Caprily semblent tout proche de la zone de transplanage, et n'ont pour l'instant rencontré aucune résistance... Trop facile? Alice Mc Pherson, quant à elle, semble trop choquée par l'attaque du Seigneur des Ténèbres sur son petit ami pour faire quoi que ce soit, d'autant plus que le Lord lui a dévoilé son funeste avenir... Lily Evans et James Potter, quant à eux, parviennent à se maîtriser et attaquent Voldemort, mais celui ci semble presque invulnérable au déluge de sorts... Presque! Ce dernier contre attaque en torturant Alice Mc Pherson, lui procurant un avant goût du futur...


    Mais coup de théâtre! Contrairement à ce que tous les sorciers présents pouvaient penser, les mangemorts n'ont pas remporté la victoire escomptée; Albus Dumbledore leur a préparé un coup fourré; il a convaincu le Ministre d'échanger sa place avec Keith Glace avant son discours! [Je confirme à tout le monde que Dumbledore alias Lily, avait prévu ça de la même façon que les mangemorts avaient établis leur plan par avance; je lui tire mon chapeau !]
    Conscient du danger qui pèse sur le trio des Gryffondor, Dumbledore bat le rappel de l'Ordre du Phénix pour contrer le mage noir en personne... Contrairement au directeur, Nathaniel Marsham n'a aucune idée de ce qu'il se passe, et houspilles le Lord et le trio, leur demandant d'arrêter de se battre, croyant qu'il s'adresse à de simples étudiants ayant un différent au pire moment!

    Enfin, Ron Weasley et Ikernel Stolichnaya partent sauver les jeunes gryffondor aux prises avec le Seigneur des Ténèbres en personne...


    Ordre de passage:
    ⭐Tout le monde répond dans l'ordre qui lui convient le mieux, vous avez tous une semaine avant l'ordre de passage suivant! Si quelqu'un veut poster deux fois, il le peut, à condition d'envoyer un mp à Torben Badenov en précisant les actions que vous désirez faire dans votre second poste! A vos claviers!


    Indications de jeu:
    Like a Star @ heaven Un phénix hurlant et brûlant de tous ses feux surgit dans le ciel, et pique droit vers Dumbledore. Tous les membres de l'Ordre du Phénix sont invités à les suivre
    Like a Star @ heaven Amycus Carrow et Julien de Caprily peuvent transplaner a la fin de leur post, vu qu'ils n'ont pas été inquiété dans le tour précédent.
    Like a Star @ heaven Seuls ceux qui ont commencé à se rapprocher le tour précédent du Seigneur des Ténèbres peuvent atteindre la mêlée. Il existe cependant l'exception de la « réserve mobile » du Lord. Lord Voldemort, l'art ou la manière de cacher des partisans dans la foule .


avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Mission Intrigue!   Mar 26 Mai - 11:25

C'était le début de la fin je crois. Le ministre était mort, les Mangemorts avaient frappé un grand coup, un très grand coup. Le monde magique mettrait assurément un maximum de temps à se remettre de cela, mais pour le moment, l'essentiel était de sortir bien vivant de ce guêpier. Lyra était complètement perdue et figée sur sa chaise, je tachais de la raisonner pour qu'elle reprenne ses esprits, mais rien n'y faisait, la jeune femme semblait totalement perdue, complètement confuse. Je cherchais les mots qui la ferait finalement se lever de sa chaise pour bouger. Ce n'était pas une tache des plus aisée car la demoiselle était véritablement tétanisée de ce qui se passait et j'étais conscient que mes mots seuls ne suffiraient certainement pas. Pourtant ce fut le cas lorsque je lui parlais de son frère. Je ne savais pas si c'était ses pensées qui l'avaient sortis de sa torpeur ou mes mots, mais dans le fond cela importait peu, l'essentiel était là que la jeune femme avait finalement récupéré de son état traumatique. Finalement sans lâcher ma main, elle se leva et nous commençâmes à marcher comme nous le pouvions au travers de la foule hystérique dont les personnes courraient dans un genre parfaitement idiot, et dans n'importe quel sens. Mon coeur battait un rythme élevé, je tâchais de rester lucide, je devais l'être pour deux car je doutais que Lyra ne le soit totalement. Sa main lâcha la mienne alors qu'elle criait un prénom en courant vers un jeune homme effondré un peu plus loin.

Je rejoins rapidement la préfète de ma maison qui était avec un jeune homme qui était son frère. Il venait de subir un sortilège que je ne saurais nommé mais de toutes façons il était extrêmement mal en point et absent de toutes réactions. Lyra semblait paniquer en la présence de son frère ainsi malmené cela se comprenait parfaitement comme réaction et la scène d'un jeune homme ainsi violenté allongé au sol me renvoyait à Durmstrang. Une fois de plus je revenais à mon ancien collège magique, mais cette fois-ci je n'avais pas vraiment le temps de me demander de me plonger dans une quelconque nostalgie de mon passé. Je me contentais de regarder le jeune homme et Lyra paniquée, je tentais de réfléchir comme je le pouvais, que faire, telle était la question. Le mieux aurait été de transplaner, mais transplaner signifiait déplacer le jeune homme et ce dernier ne devait pas être déplacé. Le moindre mouvement pouvait lui faire subir une douleur intense car de toutes évidences, son corps était détruit. Au sens purement physique du terme, ses os devaient être brisés. Je vérifiais l'état de santé du frère de Lyra, vérifiant simplement s'il vivait encore, c'était bien la seule et unique chose que je pensais être en mesure de faire. Je n'étais pas médicomage et si je savais faire quelques sutures et guérir une ou deux plaies ouvertes magiquement, je ne connaissais rien pour son état. D'autant que mon attention était porté ailleurs.

Un combat semblait sur le point d'éclater entre Jessi Tumodel et trois autres Gryffondors dont deux avec lesquelles j'avais un compte à régler. Pouvais-je ainsi laisser Lyra pour rejoindre le quatuor qui commençait à lancer des sorts? Cela paraitrait mieux évidemment, seulement je doutais que laisser Lyra ainsi seule soit une idée prodigieuse, alors je me contenterais de regarder la scène, baguette en main. Il fallait que j'intervienne, mais de façon surprenante, le Serpentard avait le meilleur, ou semblait avoir le meilleur sur les trois Gryffondors. Un éclat rougeoyant dans mon regard, un simple et unique éclat que je connaissais et qui me fit serrer ma main sur ma baguette. Le sortilège de torture avait été utilisé. Je vis Alice McPherson se plier sous la douleur extrême que provoquait le sortilège. J'avais beau n'apprécier que peu la Gryffondor, je ne pu m'empêcher un rapide rictus de douleur quand à ce qu'elle devait ressentir. J'avais une fois fais les frais de ce sortilège, juste quelques secondes qui m'avaient paru une éternité. La vision de ce sortilège avait provoqué quelque chose chez moi, une nécessité soudaine et violente d'intervenir, il fallait que quelqu'un se décide à intervenir.

D'autant plus que je remarquais que quelques personnes prenaient la direction du groupe d'élèves. Le premier sur les lieux fut un Serpentard qui semblait ne pas du tout comprendre ce qui était véritablement entrain de se passer. Il y avait cet espèce d'immense phénix brulant qui accompagnait...Dumbledore?! Il était pas mort le vieux?! Bien joué de sa part, très bien jouée de sa part même, cependant je doutais qu'il ne se range du côté de Jessi. Comme je doutais que son phénix ardent ne soit qu'un simple signe à la manière d'un indien qui crierait « géronimo », c'était plutôt un symbole de rassemblement. Mon regard continua de voler de-ci de-là dans la foule pour voir se diriger vers le groupe d'élève nul autre que le professeur de Divination. Cette fois ça allait être un bordel organisé pour Jessi. Qu'ils mettent à mal trois Gryffondors étaient une chose, mais de là à tenir encore en prime tête à ceux qui allaient suivre le signal de Dumbledore, à Dumbledore et en prime à Stolichnaya. Cette fois ça allait faire trop, même pour lui. Ma main se serra une dernière fois sur ma baguette avec une telle violence que je sentais mes doigts s'emplirent d'un feu et devenir douloureux:


- Ne le déplaces, ne le touches pas, contentes-toi de lui parler et de rester avec lui. Ne te fies à absolument personne et prépares ta baguette pour le cas où.

« Pour le cas où » se suffisait à lui-même pour que Lyra comprenne ce que je voulais lui dire, quand à moi? Je fis quelque pas en avant, me dirigeant vers le groupe d'élèves qui n'allait pas tarder à grossir en nombres. Se faire un chemin de la foule commençait à se simplifier, nombre de personnes avaient déjà fuis la scène désormais. Je tâchais de presser le pas, je n'étais pas si loin de l'action, je ne tarderais pas trop à arriver sur place. J'aurais volontiers envoyé un sort pour ralentir le professeur de divination, mais si la foule avait diminué, les probabilités qu'un sort ne touche une personne en mouvement à cette distance, avec cette hystérie collective. Mieux valait ne pas tenter le diable de toucher une autre personne qui n'avait rien à voir là-dedans. En admettant que je prenne parti pour Jessi, j'aurais déjà bien assez de mal comme ça à m'en sortir. J'augmentais mon rythme de marche qui passa de marche à une marche plus rapide, autant que le permettait les esquives nécessaires pour pouvoir avancer sans percuter qui que ce soit...
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Mission Intrigue!   Mer 27 Mai - 10:24

    Notre plan s’était déroulé sans accro du début à la fin et je devais avouer que j’en étais surpris… Non pas que je doutais de nos capacités d’attaque mais tout c’était déroulé si facilement que cela me surprenait. Je me souvins qu'au moment où j’avais fait apparaître la brume qui nous avait protégé Julien et moi j’avais pu croiser le regard du Professeur Dumbledore. Il n’avait rien pu faire pour m’empêcher d’assassiner le Ministre avec qui il était assez proche ! Je savais qu’il serait ronger par la culpabilité de ne pas avoir sauvé tous ces innocents qui avaient péri depuis le début de nos attaques et je m’en réjouissais réellement. Je suis sûr que vous vous demandez pourquoi cela me rendit si ‘‘heureux’’ et la raison est simple…
    Il avait toujours prétendu être là pour protéger ses élèves de tout mais ce n’était que mensonge. Il ne prêtait attention qu’à ses favoris et n’avait jamais rien fait pour le jeune garçon que j’étais… Jamais il n’avait remarqué que j’évitais au possible de rentrer chez moi. Jamais il ne s’était rendu compte que j’avais considéré Poudlard, durant mes sept années d’étude, comme ma maison. Celle dans laquelle vivaient mes parents n’était à mes yeux qu’une cage dorée dans laquelle je ne faisais que survivre. Non ! Il n’avait rien vu ! Aucun de ces stupides employés du château n’avait rien vu non plus… Seule l’infirmière s’était posée quelques questions aux mon père avait répondu que j’étais maladroit !

    Aveugles ! Voilà ce qu’ils avaient été et ils l’étaient encore… Je me rendis alors compte que j’aurais voulu voir la tristesse et la souffrance apparaître sur le visage de celui qui aurait pu m’aidé s’il l’avait voulu mais c’était trop risqué… pour moi et pour le groupe ! J’avais donc décidé de suivre mon complice dans la direction qui nous avait été indiquée. Courant vers la zone qui n’était pas couverte par la protection anti-transplanage j’avais pris la précaution d’assurer mes arrières grâce à l’utilisation du Charme du Bouclier.
    Cependant, je remarquais que nous n’étions pas suivis ! Les effectifs du Ministère étaient-ils pitoyables à ce point ? Apparemment oui ! Aucun auror n’avait suivi nos traces et les deux individus à l’origine de la disparition du Ministre s’échappaient sans peine. Je jetais de nouveau un coup d’œil en arrière… Toujours personne ! Lorsque je regardais de nouveau devant moi je vis que le français avait atteint la zone qui nous assurerait notre liberté. Il ne m’attendit pas pour transplaner…

    A mon tour j’atteignais la zone non protégée… Je m’arrêtais et me retournais dans la direction par laquelle j’étais venu. Un sourire s’afficha sur mon visage toujours dissimulé par mon masque de mangemort. Nous avions bel et bien réussi ! Le Ministère ne tiendrait pas longtemps sans chef et là, nous prendrions le pouvoir…
    Observant durant quelques secondes les alentours je constatais de nouveau que l’organisation ministérielle était des plus défectueuses qui soit. J’allais transplaner quand j’aperçu au loin un phénix… Je l’observais durant quelques secondes puis je transplanais ! J’avais assez trainé dans le coin…

    Arrivé chez moi je filais dans ma salle de bains et me prélassais sous une bonne douche. J’avais pris soin de faire disparaître la tenue noire que je portais et avais remplacé cette dernière par les vêtements que j’avais choisis avant mon départ. Après une bonne dizaine de minutes je finissais de m’habiller et passais de nouveau ma chevalière à mon annulaire ainsi que ma gourmette à mon poignet. Me dirigeant ensuite vers le hall d’entrée, je saisi mon balais et ma tenue des Vagabonds avant de sortir. J’avais en entraînement dans moins d’une heure mais je voulais pourquoi profiter du stade !
    Après quelques minutes d’inspection de mon matériel de Quidditch je transplanais au stade de Wigtown et allais directement dans les vestiaires pour me changer. Le compte-rendu de notre mission aurait sûrement lieu ce soir où voir même dans quelques jours…
avatar



Nombre de messages : 7329
Age : J'ai eu, en Février, 18ans. Sinon je suis enceinte de 7mois à la date du 01 octobre
Groupe : du bien ! Parce qu'on a la classe *sbaff*
Caractère : Patiente - Courageuse - Téméraire - Tigresse - (Lunatique en ce moment, et à fleur de peau)
Crédits : : Ava(c)Kanala || ico(c)Fogliaverde
Date d'inscription : 08/02/2008




Lily Evans Potter

Fondatrice
Tyran et presque enceinte


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 24
MessageSujet: Re: Mission Intrigue!   Mer 27 Mai - 14:21

    -Aguamentis !

    Comment avais-je pu me faire duper aussi facilement ? Jessi, ou je ne sais pas son véritable nom, m’avait eu en beauté, et je n’avais rien vu venir. A cause de cette faiblesse, j’avais perdu ma grande sœur, et cela, jamais je ne pourrais me le pardonner. Et dire que je voyais en lui un ami fidèle et sincère. Et dire que je lui ai, à de très nombreuses fois, ouvert mon cœur, et fait confiance. J’avais même un moment donné voulu sortir avec lui, mais la présence de James trop présente et assez violente envers mes petits amis m’en avait dissuadé. Le maraudeur était connu pour s’en prendre toujours aux jeunes hommes qui osaient « me piquer » à lui et ce fut une des raisons pour laquelle j’avais repoussé les avances du serpentard de très nombreuses fois. La deuxième raison était qu’il draguait un peu Alice, et du coup, j’avais du mal à lui faire totalement confiance de ce côté-là. Mise à part cela, il n’y avait rien d’autre, et j’étais tombée totalement dans le panneau.

    Quelle sotte je suis, il n’y a pas à dire. Je m’étais promise de ne plus jamais me rabaisser, mais comment en faire autrement en cet instant ? Celui que je pensais un ami venait de se transformer en monstre et me dévoiler son véritable visage. J’avais côtoyé un grand mage noir, sans même m’en apercevoir ! Et à présent, il tournait sa baguette vers celui que j’aimais, une amie et moi. Je ne pouvais pas lutter contre lui, nous ne le pouvions pas tous les trois. Pourtant, il fallait que je fasse quelque chose pour sortir mes deux camarades de là. Qu’avais-je à perdre à tenter quelque chose ? Rien du tout. Je mettrais ainsi la vie des deux gryffondors en sécurité et tant mieux. Je vengerais ma sœur, même si pour cela, je devrais la rejoindre. Si cela pouvait épargner James et Alice, alors j’étais prête à le faire. Et puis, Jessi ne venait-il pas de dire que je mourrais jeune ?

    Je ne voulais pas faire attention à ses paroles, qui au fond n’avait pas de sens. L’avenir à mes yeux n’est pas quelque chose de tracer. Seulement, si un homme aussi fort et dangereux y croyait, alors c’est qu’il y avait une part de vérité dans tout cela ? Non, il ne fallait pas que j’y pense. Mon destin ne serait tracé que par moi, et par moi seul. Et puis, même si ses paroles étaient vrais, ne venait-il pas d’avouer qu’il avait changé la donne en tuant ma sœur, celle qui, selon lui, protègerait un futur fils que j’aurais avec mon petit ami actuel ? En pensant à cela, je ne pus m’empêcher de revoir le visage d’Harry, qui lui aussi été arrivé cette année à Poudlard, et qui ressemblait tant à Cornedru, mise à part ses yeux… Ses yeux émeraude, aussi semblable que ceux de mon père, et que les miens… Non, impossible, ce n’était pas possible. Dumbledore ne nous aurait pas gâché ça, non, il n’aurait jamais fait pas, ni introduit Harry dans l’école… En même temps, ne m’était pas promise le jour de l’enterrement de mon grand père maternelle de donner son nom à mon premier fils, et qui n’était nulle autre que Harry ?

    Perdu dans mes réflexions, je perdis quelques présences secondes. Ce ne fut que quand un sort fusa vers moi que je repris conscience de la réalité. Il était trop tard pour que je puisse me défendre et instinctivement, mes bras se placèrent devant mon visage, comme pour me protéger en vain. Pourtant, je ne fus pas touchée de plein fouet, non. Le maléfice s’écrasa contre ce que je pouvais deviner une barrière de protection, qu’avait érigé James, vu qu’Alice n’avait toujours pas bougé, terrorisée. Comment ne pas l’être en même temps dans une telle situation ? Je l’étais moi-même, et ce qui m’empêcher de laisser ma terreur prendre le dessus, était le souvenir de ma défunte Pétunia, impliquée sans le vouloir dans un conflit qui la dépassait totalement… L’homme en face de nous était puissance, si puissance, que malgré le bouclier magique qui s’interposa, son sort ne fut pas totalement dissipé, m’entourant de flammes brulantes. Je pouvais les sentir laisser ma chaire et mes vêtements qui pour certain prenait feu. Il fallait que je réagisse et vite, surtout après les paroles que le nuisant venait de prononcer. Il voulait détruire James par le biais d’Alice et le mien, et cela je ne pouvais pas le permettre.

    Coinçant ma baguette entre ma peau et ma jupe, je vins ôter ma cape et mon pull en feu, ainsi que mes collants qui fondaient sur mes jambes à cause de la chaleur. Je perdais du temps, je le sais, mais je n’avais pas d’autre choix que de le faire. Je risquais de finir comme les premières sorcières découvertes par les moldus : dans un buché de flamme. Je ne mis pas autant que cela en fait, et fut contente pour une fois de ma rapidité. A présent vêtue que d’un débardeur et d’une jupe quelque roussie, je n’avais pas l’air très fine, mais tant pis. J’avais autre chose à me préoccuper de ma tenue. Pointant mon arme au dessus de ma tête, je vins prononcer ou plutôt crier la formule du sortilège qui faisait sortir un jet d’eau, me retrouvant ainsi mouillée de la tête au pied. J’avais encore plus un aspect négligé, mais comme je vous l’ai dis, j’ai d’autres priorités. Je n’avais pas dirigé mon sort contre les flammes, me doutant bien que je n’arriverais pas à les éteindre facilement. Je n’avais pas le temps de prendre mon temps pour le faire et devait agir vite.

    Sans réfléchir plus, je vins « sauter » au dessus des flammes et placer une nouvelle fois mes bras mouillée devant mon visage. Le feu m’atteignait quand même, me brulant un peu aux jambes et aux bras, mais qu’importe. J’atterris sur les genoux sur le sol dur de la ville, me les écorchant quelque peu. Géniale, à présent, je saignais. Vraiment Lily, tu es un peu dans la merdouille là, si tu vois ce que je veux dire… Me relevant du sol, je fus quand même contente un instant de laisser le buché derrière moi, mais n’avais pas le temps encore une fois de m’en réjouir. Alice était en train de subir un endoloris et malgré la cohue autour de moi, je pouvais entendre ses cries. Que pouvais-je faire à présent ? Je m’en avais aucune idée, et les paroles d’un des élèves qui passait par là, et qui nous demandait d’arrêter de nous battre et de rejoindre Poudlard, ne m’aida pas. D’ailleurs, prise une colère encore plus grande, je me tournais vers lui pour lui beugler :



    -Elle est bonne dit-donc ta blague… Tu crois vraiment pouvoir raisonner un mage noir fou par de telles paroles ? Alors à la place de dire des conneries va plutôt nous chercher de l’aide imbécile !


    Bon Lily, calmes toi, il a rien fait ce petit serpentard. Oh, non, encore un serpentard. Bizarrement, j’avais du mal avec cet emblème en cet instant. Ne lui accordant donc pas plus d’attention, je commençais à courir vers ce qui était jadis mon ami. Aucun sortilège ne viendrait à bout de lui. Nous n’étions pas assez puissants pour ça. Quelles chances avons-nous de nous en sortir vivant ? Aucune… Aucune. Alors, comme mon premier but, j’essayais d’attirer l’attention de Jessi sur moi, pour qu’il arrête sa torture sur la personne d’Alice, en m’élançant vers lui à la moldu, à la différence que j’avais une baguette à la main. Un chant s’éleva, venant du ciel, un chant à la fois terrorisant et rassurant, un chant plein de puissance et de douceur. Je ne connaissais qu’un seul volatil capable d’une telle chose. Un phénix. Cela signifiait que Dumbledore n’était pas loin, qu’il venait à nous, pour nous aider. Cette pensée me gonfla de courage, et ainsi, m’arrêtant qu’à quelques mètres du mage noir, je vins lui dire :


    -Êtes-vous donc aussi impuissant que cela pour pouvoir m’affronter, moi, une simple 6ième année, dans un véritable combat ? Après tout, vous nous avez montré que vous pouviez vous attaquez à des moldus. Et bien, quelle forme de puissance dis donc que de s’en prendre à des personnes qui ne peuvent pas se défendre. Vous parlez, vous parlez, et vous lancez des sorts à des gens qui ne sont pas en mesure de réagir. Que de gloire que d’avoir lancé un sort à Alice qui est terrorisée et qui n’a même pas levé sa baguette… Vos tours de passe passe ne me font pas peur. Regardez, malgré votre tentative, je suis toujours vivante et me porte très bien ! C’est vous qui avez peur en fait. Vous avez certes berné notre directeur et entrez à Poudlard, mais qui avez-vous fait ? Rien du tout. Pas une seule fois, vous ne vous en êtes pris à moi en ses lieux. Pourtant les occasions n’ont pas manqué. Mais vous aviez trop peur pour cela. Comme pour le bal d’ailleurs. Vous étiez parmi la foule en face de l’estrade quand les deux élèves sont morts. Ce n’est pas vous qui les avait tué, non, vous êtes trop lâche et faible pour ça.


    Aussitôt après avoir finis de le provoquer, pour en rajouter une couche, je vins cracher à ses pieds. Je savais que j’étais folle de faire ça, mais il le fallait. J’étais terrorisée contrairement à ce que je venais d’affirmer haut et fort, d’une voix dès plus sûr. L’image de la marque des ténèbres, et de la tombe de ma sœur m’avait permis cet exploit. J’espérais seulement l’avoir assez provoqué, avoir assez reporté toute son attention sur moi pour qu’il laisse en paix Alice, et James, et que ce soit à moi qu’il s’en prenne. Une phrase se répétait inlassablement dans ma tête, quand ma baguette se pointa sur lui. Albus Dumbledore arrive et est en chemin, Albus Dumbledore va nous sauver… Seul lui le pouvait après tout…


    -Avis Oppugno !

_________________
Much as you blame yourself, you can't be blamed for the way you feel Had no example of a love, that was even remotely real. How can you understand something that you never had. Ooh baby if you let me, I can help you out with all of that. Let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. Let me love you And all your trouble Don't be afraid, let me help. let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. let me love you A heart of numbness, gets brought to life I'll take you there
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
Mangemort↯ Moi, future maman ? Mon corps va être déformé !
avatar



Nombre de messages : 1379
Age : En quoi est-ce ça vous regarde? J'ai bientôt 20ans et je suis enceinte de 5 mois
Groupe : Les ténèbres...
Caractère : Lunatique - Maléfique - Impatiente - Manipulatrice - Narcissique - Ambitieuse
Crédits : : Avatar (c) Barda
Date d'inscription : 10/03/2008




Krystel Raybrandt

Mangemort
Moi, future maman ? Mon corps va être déformé !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: +13
MessageSujet: Re: Mission Intrigue!   Mer 27 Mai - 15:58


    Tout avait commencé, ou plutôt tout était fini. Le ministre venait de tomber, laissant le pays sans chef et dirigeant. D’ici quelques jours, une anarchie règnerait où des gens se disputeraient le pouvoir du gouvernement… C’était ce qu’avait voulu mon maître à coup sur, et il avait réussi. Une nouvelle fois il avait frappé très fort, et ce vieil homme d’Albus Dumbledore ne pouvait rien y faire. Quel faible homme au fond. Soit disant un des sorciers les plus puissants, alors qu’il n’a pas été capable de contrer Lord Voldemort. Bientôt notre ascension allait arrivée, et personne ne pourra nous contrer. Les mangemorts règneront prochainement dans tout le pays, pour mon plus grand plaisir. Nous exterminerons tous les traitres à leur sang, tous les sangs de bourbes, et tous les moldus, pour que le monde magique n’ai plus besoin de se cacher. Depuis toujours, ceux qui possèdent des pouvoirs ne peuvent se montrer au grand jour, chassaient par de simples humains. Mais cela allait changer, et ce seront à eux de se cacher pour survivre, même s’ils finiront tous par mourir… Nous les traquerons, les tortureront et nous délecteront de leur sang impure répandu sur le sol. Oui, les ténèbres étaient très proches, très très poches à présent.

    Arrivée à Pré-Au-lard, je m’étais dépêchée de trouver la bouffondor qui me servait d’élève. Une petite qui avait un très grand potentiel maléfique. Je savais que les choses allaient très vite se passer, et je n’aurais que trop peu de temps pour lui dire ce que j’avais à lui dire. A cause des restrictions de Poudlard, nous avions dû mettre son entrainement de côté, et je ne pouvais plus lui faire parvenir d’ordre. J’étais responsable totalement d’elle, et elle était à mon service jusqu’à ce que la marque des ténèbres s’apposent sur son bras. Je ne pouvais pas permettre à cette dernière d’échouer, ne de rien faire, et de ne pas être à la hauteur, à ma hauteur. Ce n’était pas que de son avenir qui était en jeu, mais également le sien. Que dirait mon maitre de moi si je n’étais pas capable de diriger une nouvelle de notre clan que j’avais recruté, et si cette dernière était une bonne à rien ? Je voulais le pouvoir, et je l’aurais. J’avais toujours réussi à obtenir ce que je désirais et cela n’était pas près de changer. Je vins à sa rencontre, la tirant de ses compagnons pour lui parler, en l’éloignant.

    Un simple coup d’œil en arrière me permit de voir que le jeune homme avait qui elle était n’était plus assis sur la chaise. Je ne pouvais pas le repérer dans la foule, et ne pouvait pas avoir la certitude qu’il nous suive ou pas. Il faut toujours se montrer trop prudente que pas assez, et c’est ainsi que je ne stoppais pas notre marche, ne disant mot à Evanna. Il fallait que nous nous éloignions un peu de la foule, pour mieux pouvoir se parler. Le timing était très serré, trop serré pour que je puisse lui indiquer de nouveaux ordres avant la tombée du ministre. Et comme prévu, la foule s’agita, se terrorisa et devint une cohue sans précédent emplie de terreur. Tant pis, j’allais devoir agir dès à présent, avant que tous ne se détériore plus. J’avais une mission à côté à faire, et ne pouvait pas la laisser de côté, ni la faire attendre. La jeune femme me parla alors, mais je n’écoutais que très vaguement ce qu’elle disait, réfléchissant à toute vitesse, tandis que mes yeux se baladèrent tout autour de nous. Me rapprochant de ma protégée, je vins lui dire dans un souffle à son oreille.



    -Ecoutes moi attentivement. Je n’ai pas le temps de tout t’expliquer ni même de te conseiller. Rejoins les autres élèves de Poudlard, et regagnent le château comme n’importe qui d’autre. Ressent tout ce que les autres ressentent en apparence. Personne ne doit deviner qui tu sers personne. Aujourd’hui est un tournant pour nous, mais cela ne suffira pas totalement. Tu devras agir de ton coté au sein même de l’école. Je veux que tu fasses tout ce qui en ton pouvoir pour … […] [hj : je t’envois un Mp pour te dire ce que tu dois faire ] … Je compte sur toi Evanna, ne me déçois pas. C’est ma réputation et ta vie qui est en jeu… A bientôt ma petite !


    Sans rajouter autre chose, sans lui permettre de me répondre, je vins déposer un léger baiser sur le coin de ses lèvres, comme j’avais l’habitude de le faire avec tout le monde, puis m’éloigna en courant. Pendant ma course, je me mis à crier à la gloire de mon maitre, sans que personne ne puisse savoir que cela venait de moi. Tous couraient dans tout les sens après tout, et qui se douterait qu’une jeune femme qui portait l’emblème du ministère sur sa cape, baguette à la main comme si elle s’apprêtait à protéger les habitants, est en fait une nuisante mangemorte ? J’avais toujours su jouer la comédie, depuis toujours. Je devrais amèrement remercier cette chère madame Raybrandt pour cela. Enfin bref, ne parlons pas d’elle. Il était très difficile d’accéder jusqu’à mon maitre, et je ne m’étais pas rendue compte que je mettais autant éloignée. Trébuchant exprès pour me retrouver à terre, et donc plus dans le champ de vision des sorciers qui partaient en courant et en criant, je vins, après avoir mis mon badge du ministère dans la poche, porter à mon visage ma main. Ce dernier fut « vêtue » aussitôt d’un masque noir comme les ténèbres, a faire froid dans le dos. Je n’étais plus très loin à présent du Lord, et il était de mon devoir de le protéger. Rabattant mon capuchon sur la tête pour ne pas dévoiler tout de suite mon appartenance au groupe des mangemorts, j’arrivais enfin à mon but, juste à temps pour voir cette sotte de rousse crachait au pied de mon maître. Comment avait-elle osé faire une chose pareille ? Comment osait-elle tourner sa baguette contre lui ? Me glissant tel un serpent, je vins me placer dans le dos de son petit ami, passer mon bras autour de son cou, et pointer ma baguette sur lui.


    [color=green]-Petite chatounette, je te conseille de t’escuser tout de suite et de t’agenouiller devant notre maitre à tour. Comment oses-tu lui parler ainsi ? Dépêches toi sale sang de bourbe, avant que je ne fasse subir à ton petit ami le même sort que j’ai réservé à ta chère sœur… Savais-tu qu’elle m’a supplié de ne pas la tuer, en m’appelant Lily ? Savais-tu qu’elle pensait que c’était toi qui venais la tuer ? Et savais-tu que je ne l’ai pas démenti ?


    J'avais modifié ma voix, pour la faire aussi semblable que si elle venait d'outre tombe. Froide, cruelle, et terrifiante. Je ne pouvais pas prendre le risque que quelqu'un reconnaisse le tendre de ma voix d'ordinaire si douce, tendre et affectueuse. Mon regard n'était pas porté sur l'autre imbécile de jeune femme, mais sur mon maître. J'attendais qu'il me donne ses ordres, qu'il me dise s'il voulait que je le laisse pour partir à la zone de transplanage, ou bien s'il voulait que je reste comme soutient pour lui. Je n'aurais aucun mal à échapper au force du ministère si ces derniers arrivaient à notre hauteur. Il me suffirait de me fondre dans la masse, et d'ôter mon masque. Qui pourrait s'imaginer ensuite que je ne sois pas venue en renfort moi même, même trop tard? J’étais en cet instant l’as dans la manche de mon maître, ne pouvant rien craindre quelque soit l’issue de ce qu’il allait me demander…
http://krystel-la-tyran.labrute.com/
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Mission Intrigue!   Mer 27 Mai - 23:13

James ne s'était jamais trouvé dans une telle situation, et il se rendait compte combien cela demandait de courage pour simplement ne pas s'effondrer sur le sol. Il avait toujours fait face à des adversaires plus faibles magiquement (ou physiquement d'ailleurs) que lui, et n'avait jamais crains la défaite. Seulement cette fois, en plus de savoir qu'il n'avait aucune chance de gagner, il savait que c'était la mort qu'il risquait. Voldemort lui avait déclaré ce que serait son futur, avec son fils et sa mort prématurée. Le jeune Gryffondor n'en cru pas un mot. Il était impossible que le monstre qui se trouvait devant eux sache quoi que ce soit sur leurs vies futures. Il voulait bien lui accorder toute la puissance magique que Dumbledore et les médias lui prêtaient, il n'était pas concevable pour lui qu'il sache tout. De plus, il était tellement facile de manipuler les gens en ayant l'air d'en savoir beaucoup plus sur eux qu'eux-mêmes. James ne se laisserait pas berner, ça aurait été trop facile.

Et s'il était terrifié, il se trouvait assez doué pour n'en rien montrer. En réalité, il n'avait qu'une idée, et c'était de s'enfuir, emportant Lily et Alice avec lui. Il avait envie de se cacher derrière un adulte bien plus puissant que lui et de se sentir en sécurité. Mais il n'y avait personne. Personne d'autre que les deux camarades qui l'entouraient. Personne d'autre que ce mage noir qui les fixait de ses yeux rouges. Le Gryffondor, en premier réflexe, protégea les deux jeunes filles d'une éventuelle attaque, puis lança un sortilège à son ennemi. Il n'avait pas grand espoir qu'il fonctionne. Pas sur Lord Voldemort. Cependant, il eut la surprise de voir le jeune homme trébucher. Seulement, le sort n'eut pas totalement l'effet escompté, puisqu'il ne se retrouva pas les pieds en l'air. Soit le sort était trop faible, soit quelqu'un avait dû intervenir. James penchait assez pour la deuxième solution, il n'était tout de même pas un si mauvais sorcier !

Tumodel tenta alors de s'en prendre à Lily, lui lança un sortilège de flammes. James ne pu que remercier le ciel que ses protections tiennent bon et que l'effet du sort en soit amoindri. Il ne pu cependant s'empêcher de faire un mouvement vers la jeune fille pour l'aider à se sortir de là. Malgré tout, elle ne semblait pas vraiment avoir besoin de son aide, et elle parvint à s'en défaire toute seule. Pendant ce temps là, Voldemort avait porté sur attention sur Alice, et s'amusait à la torturer à l'aide d'un Doloris. L'un des trois sortilèges interdits. Le Gryffondor serra les dents, et se mit à réfléchir à toute vitesse à un moyen d'arrêter tout ça. Il ne supportait pas de voir sa camarade souffrir ainsi le martyr. Il nourrissait à cet instant précis une haine colossale à l'égard de son ancien camarade de classe.

La douleur qu'il lisait sur les traits de la jeune fille paralysa le joueur de Quidditch. Il ne parvenait à détacher son regard d'elle, du triste et horrifiant spectacle qu'elle offrait. Il ne porta aucune attention à l'élève qui vint les déranger. Au vu de ses paroles, il ne méritait même pas son intérêt. Le Gryffondor sentit sa main se serrer convulsivement sur sa baguette, sans qu'il ne fasse le moindre geste. Heureusement, Lily avait les idées plus claires que lui, et elle n'hésita pas à agir. Ce fut sa course qui tira le Maraudeut de sa transe, et le ramena à dure réalité. Ils étaient en train de se battre pour leurs vies, il n'avait pas le loisir de se perdre ainsi. Il devait garder la tête froide, parce qu'il n'y avait que de cette manière qu'ils pourraient gagner du temps. Pour que Dumbledore viennent les aider. Regardant sa petite amie s'élancer avec toute la force de son courage vers ce mage bien trop puissant, il sentit son coeur se pincer. Tout ce qu'il fut capable de faire, c'est de lancer un nouveau sortilège de protection entre elle et le mage noir. La simple idée qu'il puisse lui faire du mal le mettait dans tous ses états.

De nouveau maître de lui-même, il s'apprêta à imiter la préfète et à se jeter sur Tumodel. S'il le bousculait, le charme serait probablement rompu... C'est alors qu'il entendit le chant d'un Phénix. Cette fois, son coeur se souleva, et il leva les yeux vers le ciel. Dumbledore arrivait. L'Ordre du Phénix arrivait. Ils étaient sauvés, ils n'avaient plus qu'à gagner un peu de temps, un tout petit peu de temps. James se sentait revigoré et plein d'espoir. Finalement, ce combat n'était peut-être pas perdu d'avance. C'est sur cette pensée qu'un bras vint se refermer autour de son cou et l'attira légèrement en arrière. Surpris, le Gryffondor se crispa. Puis il entendit une voix féminine. Il avait l'impression de l'avoir déja entendue quelque part, mais il n'aurait pas su dire où ni à qui elle appartenait. Visiblement pas à une alliée. Il sentit également le bout d'une baguette se poser contre sa tempe.

Les paroles qu'elle prononça le mirent hors de lui. Il serra les dents à s'en faire mal à la mâchoire et sentit sa respiration s'accélérer. De quelle droit cette femme s'adressait-elle de cette façon à Lily ? Il allait lui montrer, lui, ce qu'il en coûtait de s'en prendre à la fille qu'il aimait ! Prenant grand soin de regarder Lily pour ne pas croiser le regard de Jessi et que celui-ci lise dans ses pensées, le jeune Gryffondor remarqua que son bourreau n'avait pas jugé utile de lui entraver les bras. Comme si la simple baguette pointée sur lui allait le maintenir tranquille. Elle avait dû oublier qu'il possédait toute la force, la fougue, et l'inconscience de la jeunesse. James n'hésitait jamais à prendre des risques. C'est pourquoi, soudainement et sans prévenir, il donna un grand coup de coude dans le ventre de la jeune femme derrière lui, avant de s'écarter d'elle rapidement et de la mettre en joug.

Il savait pertinnement qu'elle aurait le dessus si un duel s'engageait. Il savait aussi qu'elle n'hésiterait pas une seule seconde à le tuer. C'est pourquoi il se hâta de prendre la parole et touche l'égo de Voldemort. Histoire de, peut-être, garder la vie sauve quelques minutes de plus.


-Tu crois que tes menaces me font peur ? Si le Seigneur des Ténèbres s'en ai pris à nous en personne, c'est qu'on doit avoir un rôle plutôt important dans ce futur qu'il nous prédit, pas vrai ? Alors je ne pense pas qu'il laisserait une vulgaire sorcière comme toi nous tuer à sa place. Si je suis vraiment sensé engendrer un gamin qui pourrait le détruire, tu crois vraiment qu'il va te donner le privilège de m'envoyer six pieds sous terre ? Et se sentir redevable ? Je pense que tu es un peu naïve... Redescends sur terre et n'essaye pas de prendre la place de ton maître.

Bon, il s'était peut-être un peu emballé dans ses propos. Il aurait voulu ajouter un peu plus cynisme, comme un sourire narquois ou un regard moqueur, mais c'était au dessus de ses capacités en cet instant précis. Il se demandait déja comment il faisait pour tenir debout, il ne pouvait pas espérer beaucoup plus. Il espérait seulement que cela aurait un quelconque effet sur Voldemort et que cela retarderait le sortilège final.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Mission Intrigue!   Ven 29 Mai - 11:37

Ron courait en direction de Vous-Savez-Qui et de ses camarades. Il avait vu quelques sorts s'échanger, Lily prendre feu, mais heureusement s'en sortir, à première vue indemne, puisqu'elle arrivait à marcher malgré sa chute, et même à cracher devant Celui-Dont-On-Ne-Doit-pas-Prononcer-Le-Nom [HJ : c'est tout de même plus facile en anglais.... He-Who-Must-Not-Be-Named...enfin, passons...]

Du coin de l'oeil, il vit que le professeur qui avait rassemblé les élèves se dirigeait lui aussi vers le groupe qui se battait. Soudain, il entendit ce chant si mélodieux, si puissant, qui lui serra le coeur. Et il reconnut le chant de Fumsec, le phénix de Dumbledore. Tournant la tête tout en continuant sont chemin, il vit l'oiseau qui volait à tire-d'aile vers le même but que lui. Sans aucun doute, Dumbledore, caché par la foule, faisait la même chose! Cette idée de même que le chant lui mit du baume au coeur, mais là, devant lui, les choses se précipitaient.

Un mangemort s'était approché de James par derrière et l'avait attrappé, lui enserrant le coup et le menaçant de sa baguette. Il semblait parler à Lily, mais Ron n'entendit pas ce qui se disait. James cependant réussi à se dégager. Il menaçait maintenant la figure masquée de sa baguette, mais Ron était inquiet. De toute évidence, le jeune homme n'avait jamais combattu un mangemort, et cétait certainement son premier duel face à un adulte... Arriverait-il à combattre? Sans se poser la question plus longtemps, Ron s'arrêta, pointa sa baguette sur la robe noire du mangemort et hurla :

-Stupéfix!

Il espéra que l'effet de surprise serait suffisant pour que son adversaire n'ait pas le temps de réagir. Il se tourna ensuite vers Vous-Savez-Qui, qui portait encore les robes de serpentard de Jessi, mais il se garda bien d'intervenir. Il savait que Dumbledore arrivait, et il savait aussi qu'il n'était pas de taille à combattre le mage noir. Il lança cependant un sort de bouclier à la future mère de son ami, sans prononcer un mot, bien que les sorts silencieux n'aient jamais été son fort... Quelle inconsciente de défier ainsi le plus grand mage noir de tous les temps! Bon, il est vrai qu'elle ne
connaissait pas bien l'étendue de ses pouvoirs, qu'elle n'avait pas été bercée par la peur même de son nom... Et puis, on voyait bien ainsi de qui Harry tirait son courage frisant l'inconscience, celui qui lui avait fait affronter tant de dangers à de si nombreuses reprises! Vraiment, il avait de qui tenir!
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Mission Intrigue!   Sam 30 Mai - 15:42

    Alice s'était toujours demandée comment elle réagirait lorsqu'elle se retrouverait face à une situation grave comme celle-ci. Elle s'était toujours demandée si elle brandirait bravement sa baguette, telle une duelliste accomplie. Mais qu'est-ce qu'une situation grave ? A vrai dire, le fait que Torben soit étendu quelques mètres plus moins -surement gravement blessé vu le bruit d'os cassés qui avait retenti un peu plus tôt-, que le trio de Gryffondot soit bien éloigné de la foule où se trouvait le reste de l'Ordre, foule devant laquelle avait été tué le "Ministre" et dernier détail mais non le moindre que les trois élèves soient face à un Mage Noir visiblement complètement cinglé près à les tuer, James, Lily et elle, à tout instant, pouvait en effet permettre de dire que leur situation était plus que grave, elle était catastrophique et il fallait absolument qu'elle se reprenne en main. La surprise de l'attaque l'avait laissée ahurie et elle devait avoir l'air réellement stupide. En tout cas, Alice put constater que James et Lily avaient tout de suite repris leurs esprits (en même temps, ils étaient ensemble et Alice avait vu le gars qu'elle aimait se faire envoyer valser violemment et il ne s'était visiblement toujousr pas relever, donc elle avait une excuse plus ou moins valable, même si cela ne servait définitivement à rien qu'elle ne se justifie dans une telle situation, elle avait bien mieux à faire). En effet, il fallait qu'elle réagisse au plus vite. Elle leva sa baguette et elle envoya un :

    - " Jambencoton "

    Bon ce n'était pas fameux (à vrai dire cela ne l'était pas du tout étant donné que la seule chose que cela pouvait entrainer était une chute à cause du poids de son corps et cela l'étonnerait beaucoup que Jessi se laisse surprendre aussi facilement), mais c'était l'une des premières choses qui lui étaient passées par la tête Oh et puis tant pis si cela ne fonctionnait pas ! Peut-être serait-il trop occupé à parer plusieurs attaques d'un coup pour oublier de se protéger sur un flan. En tout cas, sur les nombreux sortilèges que Lily avait expédié avant Alice (celle-ci admirait la capacité de réaction de sa camarade), seul le Lumos avait fait effet et le Levicorpus de James (qui n'avait visiblement pas pu s'empêcher de sortir une phrase un peu trop héroïque) sembla désarçonner quelques instants Jessi. Mais visiblement, ce dernier était plein de ressources et était dur à surprendre. Beaucoup trop à vrai dire. Et il sembla reprendre contenance rapidement. Pour parler. Ses paroles étaient scotchantes. Bien sur le futur restait encore à écrire. Qui savait ce qui aurait du se passer normalement ? Pas Alice. Et elle devait avouer que prendre conscience que son avenir prenait une route différente que celle qu'elle avait pris dans un autre de de ses présents la surprenait et la fascinait.

    Cependant, ce qui la cloua sur place, ce fut lorsqu'il évoqua la soeur de Lily. Pour avoir vu plusieurs fois la Gryffondor en proie à ses angoisses et à sa tristesse suite à la mort de celle qui s'était apparement appelée Pétunia Evans, la jeune fille savait que cela pouvait être un sujet sensible. Et pourtant, Lily semblait hermétique aux paroles de son ancien ami. Ami ... Alice avait du mal à croire que le jeune homme séduisant et charmant qu'avait été Jessi depuis le début de l'année, ait pu se transformer en cet être avide de pouvoir et prêt à les faire souffrir à la moindre occasion. Comment avait-elle pu être aussi stupide ? Se faire berner de cette manière. C'était assez ironique ! Elle qui était persuadée de pouvoir toujours faire confiance à ses amis ... Elle allait devoir remettre beaucoup de choses en question ... si elle survivait ! Ce qui n'était pour l'instant pas une certitude avec ce type qui venait de lancer un "Incendio" vers Lily. Alors qu'Alice s'attendait à la voir brûler vive (elle avait déjà levé sa baguette pour lancer n'importe quel sort de protection sur la rousse), un bouclier s'éleva entre le maléfice et la préfète. James avait été plus prompte à réagir qu'elle. Encore ! La Gryffondor se sentait tellement inutile ici, elle n'était pas capable de réagir à la moindre attaque. Les deux Gryffondor semblaient prêts à faire face à n'importe quoi ensemble et cela fit se sentir la Gryffondor seule. Vraiment seule.

    Mais elle n'eut pas le temps d'étendre sa réflexion que Jessi se tournait déjà vers elle, baguette levée, avec un sourire qu'Alice aurait pu qualifier de sadique. Elle avait elle-même levé sa baguette, se protégeant d'un "Protego". Enfin, se protégeant ... disons qu'Alice avait cru pouvoir faire face à n'importe quel maléfice, mais le Doloris n'entrait pas dans cette liste. Et il la prit de court, traversant son bouclier sans la moindre difficulté, et la frappant de plein fouet.
    Jamais Alice n'aurait cru souffrir autant. Jamais. La surprise avait laissé place très rapidement (bien trop rapidement) à une douleur sans nom. Il lui semblait que Jessi avait mis tout sa puissance et sa haine dans son sortilège à tel point que la Gryffondor avait l'impression qu'on lui enfonçait mille couteaux dans le corps, qu'on les lui retirait pour les lui réenfoncer encore plus profondément. Encore et encore ... Elle avait mal terriblement mal. Elle tentait de lutter, mais c'était impossible. Elle avait cru pouvoir retenir ses cris, en se mordant les lèvres jusqu'au sang mais c'était impossible. La douleur était bien trop présente, dévorante à tel point qu'Alice avait l'impression que cela durait depuis une éternité. Cela ne s'arrêterait donc jamais ? La Gryffondor était totalement inconsciente du monde extérieur, perdue qu'elle était dans sa douleur physique. Elle entendait des voix, des cris, Mais le sang qui lui battait au niveau des tempes l'empêchait de comprendre ne serait-ce qu'un seul mot, une seule phrase prononcée ...
    C'était affreux et la douleur perdurait ! Tout ce qu'elle souhaitait à cet instant c'est que tout s'arrête.
Modo↯ Aigle en quête de sa prochaine proie !
avatar



Nombre de messages : 4217
Age : 17 ans
Groupe : Basilic - Serdaigle
Caractère : Douce - Mystérieuse - Méfiante
Crédits : : Gifs ; Octobre + RegyChou, Avatar ; Izzie
Date d'inscription : 30/04/2008




Lyra Badenov

Modo
Aigle en quête de sa prochaine proie !


Carte du maraudeur
Niveau magique: 7/15
Libre pour :: aucun rp
Bonus: + 03
MessageSujet: Re: Mission Intrigue!   Sam 30 Mai - 16:39


  • Plus rien n’existait autour de moi, seul mon frère était vraiment important à cet instant, il était certainement l’équilibre le plus important en Angleterre en compagnie de ma sœur. Aujourd’hui, && cela depuis plusieurs mois déjà, ils étaient tous les deux mon refuge. Le fait que je souris et que je donne l’effet de rire && de sourire, je ne faisais que survivre à travers eux. Et pourtant je semblais la plus consciente de tout ça ! J’étais celle qui vivait le plus, celle qui souriait encore, celle qui riait de bêtises, celle qui rêvait du futur. Tandis qu’Hannah && Torben étaient tout juste en train de réfléchir au prochain été qui consisterait à tuer ces créatures qui avaient arraché la vie à mes parents, mes amis, mes voisins, et tout ce qui faisait la charme de ce village. Ce que j’assimilais à ce genre d’idée, plus le suicide que de vouloir sauver l’honneur de la famille. Mais peu importe à cet instant je ne voulais pas penser à cela.

    J’avais remarqué la difficulté que mon frère avait eu à m’adresser ne serait ce qu’un simple sourire, alors me parler, j’y comptais même pas, mais au moins il était réveillé et j’étais là auprès de lui ! Je ne le laisserais pas tomber, après tout, c’était lui qui était venu nous rechercher dans la maison de mes parents, lui && Hannah qui m’avaient fait passer au dessus de la fenêtre pour me sauver, et pour que je courre loin, loin de tout cela. Loin de ces bêtes, mais non j’étais restée à la fenêtre en attendant au moins Hannah ou Torben, l’un ou l’autre pour ne pas être seule. Pourquoi ? Parce que sans eux, je n’étais plus rien. J’étais leur petite sœur, certes, mais je savais une chose, j’avais besoin d’eux pour pouvoir continuer à vivre ou survivre. Et ils m’avaient rejoint d’abord Hannah, puis Torben, puis nous avions couru tous les trois, je n’avais jamais autant couru, mais bien que mes parents ne soient plus là, je les avais encore eux ! Et j’étais en vie.

    Autour de moi tout s’agitait, je croisais le regard de Torben, je compris de suite son message. Je ne voulais pas pleurer, non ! Je jetais un coup d’œil autour de moi, Krysto était toujours proche de moi, et il me préconisa de prendre ma baguette magique. Puis il se fondit dans la foule, je restais là, en compagnie de Torben, non je le laisserais pas. Mais je ne pouvais pas le bouger j’étais seule, et en plus de cela je n’étais pas forcément assez forte ni en magie ni en force tout court pour transporter quelqu’un. Et puis, je n’avais pas vraiment envie d’aggraver son cas, déjà qu’il avait l’air d’avoir suffisamment mal. Je ne rejoindrais pas le groupe de Poudlard, je voulais rester ici et m’assurer que Torben aille bien. Et il ne valait mieux pas tenter de me faire changer d’avis, parce que c’était perdu d’avance ! J’étais aussi têtue qu’eux par moment. Je pris ma baguette qui était glissée dans ma poche de cape, la gardant précieusement dans ma main droite.

    « Ca va aller tu vas voir, les médicomages ne vont pas tarder je suis sure. Si bien temps qu’ils ne sont pas là je bouge pas ! Je reste ici pour m’assurer que mon frère aille bien, nan mais oh ! »

    Dis-je avec un sourire, je savais qu’il avait cette volonté de vivre. J’essayais un peu la plaisanterie pour détendre l’atmosphère, bien que j’avais la chance (ou la malchance) Je regardais derrière moi, où je voyais Alice à terre se tordre de douleur ce qui étouffa un cri de ma part, et puis Lily et James face à Jessi. Que se passait-il enfin ? Le directeur arrivait vers le groupe avec un oiseau de feu… Je ne comprenais plus rien, la foule hystérique commençait à se disperser autour de nous mais je restais quand même sur mes gardes. Au cas où…

avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Mission Intrigue!   Dim 31 Mai - 14:37

Dans le monde magique, il ne fallait plus se leurrer, les choses prenaient une toute autre dimension. Désormais le Seigneur des Ténèbres ne jouaient plus au chat et à la souris avec Dumbledore. Le jeune homme s'était clairement affiché et avait affiché la couleur avec l'action qui avait eu lieu aujourd'hui. Succès de toutes façons puisque la cible était morte, et de quelle façon ! Le Ministre n'était pas simplement mort comme cela, il était mort en public, sur une estrade, sous les yeux d'une foule qu'il cherchait à rassurer. Cette fois il était clair que les mots du Ministre n'auraient pas eu l'effet qu'il escomptait. Il parlait d'un Ministère fort et capable contre le Mal qui lentement rongeait le pays, et il était pourtant mort sous les yeux d'une foule qu'il cherchait à rassurer. Le succès pour Jessi ne résidait pas simplement dans la mort du Ministre, mais dans tout l'éclat médiatique qui allait retomber. Oh oui, le Ministre voulait que personne n'oublie l'anniversaire de Pré-au-Lard ? Il avait réussi en payant le prix le plus cher qui soit, il était mort pour son idéal, mais sa mort assurerait la pérennité dans le temps de cet anniversaire des milles années du village sorcier. Personne n'oublierait jamais ce jour qui avait mis en avant les faiblesses du Ministère de la Magie et du « plus grand sorcier » Dumbledore.

Je devais avouer avoir été moi-même surpris que Jessi parvienne à faire assassiner le magistrat, c'était une sacré réussite et force était de lui reconnaître une intelligence peu commune. Beaucoup de personnes auraient pu se vanter de pouvoir le faire, peu seraient parvenu à donner une dimension réelle à ses vantardises. Lui ne s'était pas vanter de pouvoir le faire, et pourtant il l'avait fais malgré l'incroyable système de sécurité mis en place par le Ministère. Un véritable déploiement de force qui aura butté sur la détermination d'un seul. D'un seul, mais aussi sur ses personnes qui étaient avec lui prêtes à se battre et à se défendre. Enfin l'important n'était pas vraiment là pour le moment, je m'inquiétais pour Lyra qui, si elle avait finalement repris possession de ses capacités, semblait totalement perdu devant le corps de son frère. Je restais quelques instants, vérifiant que son frère vivait encore, je lui prodiguais quelques conseils sachant pertinemment que de toutes façons, ça allait être ce qu'elle allait surement faire. Je voyais mal la jeune femme s'amusant à porter son frère pour le mettre à l'abri ou l'emmener à St-Mangouste. Peut-être était-ce ce qu'il aurait fallu faire, mais le bouger aurait été dangereux, un seul mauvais mouvement et un bout d'os aurait pu provoquer une hémorragie. Une situation peu enviable que je ne voulais pas occasionner.

Alors que j'observais la situation entre le Serpentard et les Gryffondors, je me disais qu'il serait sans doute bon que je me décide à prendre part aux hostilités. Je laissais Lyra après une dernière poignée de conseils que je savais inutile. Tâchant d'évoluer comme je le pouvais entre les personnes présentes, je m'approchais de la scène sans quitter des yeux les protagonistes dont Alice qui subissait l'Endoloris. La suite se passa rapidement et assez étrangement en réalité, il y eut d'abord l'apparition d'une personne à l'allure féminine qui pointait sa baguette sur James Potter. Dans le brouhaha de la foule, je n'entendais malheureusement pas ce qui se disait, mais je ne doutais que ce soit digne d'intérêt. Le Gryffondor ne sembla pas se laisser démette par la situation et échappa à la dangereuse étreinte de la personne qui avait fais son apparition. Les deux se retrouvèrent face à face. Lily était toujours face à Jessi Tumodel, ce dernier faisant subir un enfer à Alice McPherson. Je remarquais pour la première fois un autre Serpentard qui semblait dépasser par les évènements et qui n'avait toujours pas réagis. C'était une scène plutôt étrange, des sorciers qui s'affrontaient dans une rue sans pitié aucune, c'était une guerre qui se préparait. Non je me trompais c'était une guerre qui avait commencé et c'était désormais à chacun de choisir son camp.

Je m'approchais des personnes qui n'étaient plus qu'à quelques mètres et j'entendis une vois masculine prononcée une incantation, celle du sortilège de stupéfaction. Alors que je fixais la scène, je sentis une épaule percutée la mienne, j'aidais rapidement la personne à se relever, cette dernière reprenant son idiote course. Comme si courir allait changer quelque chose dans ce qui se passait actuellement. Je m'arrêtais comme j'arrivais finalement à hauteur des personnes présentes, c'était donc le moment de faire un choix non ? Le moment de choisir un camp ? Tout se passa très vite dans ma tête alors que je fixais rapidement du regard les personnes présentes. Bien sûr il y avait Jessi que j'avais identifié avec aisance. Le célèbre James Potter et sa toute aussi connue Lily Evans. Le Serpentard qui semblait avoir perdu ses moyens et qui ne bronchait pas, le rouquin de chez Gryffondor qui avait lancé le Stupéfix. Et il y avait Alice McPherson, pauvre petite chose torturée par le douloureux et tristement célèbre sortilège de torture dont on me connaissait pour l'avoir déjà utilisé. Voir la jeune femme ainsi torturée me ramenait à Durmstrang ce jour-là. Pas vraiment le temps de s'inquiéter de ma nostalgie, le temps était à l'action.

Je devais avouer que l'idée de voir James Potter et Lily Evans dans une situation défavorable avait quelque chose de plaisant. Quand à Alice ? Je devais dire que je l'avais maudite d'avoir mis son grain de sel entre Aelys et moi. Je l'avais souvent traité de garce à ne pas savoir laisser les autres en paix. La situation semblait pourtant simple, Lily ne me portait pas dans son coeur ça je le tenais pour acquis, James surement aussi je n'en savais rien. Alice je lui en voulais d'avoir été obligé de mettre son grain de sel. Et puis il y avait eu cette discution avec Jessi qui semblait clairement affiché ma couleur. Je levais mon regard vers le Serpentard, espérant qu'il trouve dans mon regard ce que je voulais qu'il y trouve à ce moment là. J'étais juste à côté d'Alice de la façon dont j'étais venu. Ma baguette se dirigea vers la Gryffondor toujours torturée par le Seigneur Noir. Je n'étais pas vraiment sûr de mon choix, mais je le fis quand même. Me mettant parfaitement à côté d'Alice, ma baguette pointée sur elle, mon regard en direction de Jessi. Un choix qui allait certainement surprendre, je protégeais la Gryffondor, tâchant de me mettre comme je pouvais entre elle et le Seigneur des Ténèbres. Ma baguette toujours vers elle, je prononçais l'incantation du sort de protection avec un calme froid qui contrastait avec cette chaleur que je ressentais:


- Protego...


[HRP= Avec accord de Torben]
Mangemort↯ Le pouvoir est entre mes mains
avatar



Nombre de messages : 1007
Date d'inscription : 06/09/2008




Lord Voldemort

Mangemort
Le pouvoir est entre mes mains


Carte du maraudeur
Niveau magique: 15/15
Libre pour ::
Bonus: 0
MessageSujet: Re: Mission Intrigue!   Dim 31 Mai - 16:44

[HJ; je suis désolé, cette semaine je n'ai pas eu le temps pour voir les sorts lancés. Ceux qui me concernent, je vais tenter de les traiter dans ma réponse de la façon la plus cohérente possible. Par contre, le stupéfix touchant Kry va manquer sa cible; je m'en occuperais! Si quelqu'un a un problème ou une question vis à vis de mon post, qu''il n'hésite pas!]


    Eh bien, je n'aurais jamais cru que cela serait aussi ardu d'aller a la rencontre de ces quelques étudiants. Surtout, j'aurais pensé qu'ils disposaient d'un minimum d'intelligence, en tous cas suffisamment pour se rendre compte qu'ils ne pouvaient absolument pas s'opposer à quelqu'un comme moi. Mais non, ils s'étaient tous les trois montrés stupides, terriblement stupides. Il n'y avait pas à dire, cette Lily Evans ne faisait pas grand chose pour paraître intelligente; elle me lançait des sorts sans aucune espèce d'utilité, juste dans le but de me foutre en rogne. Ca marchait plutôt bien, je ne pouvais que l'avouer. Mais était ce pour autant quelque chose de souhaitable quand on faisait face à un sorcier tel que moi, dépassant de très loin en pouvoirs cette petite mijaurée? Pareil pour cet abruti de Potter, je ne savais absolument pas ce qu'il avait en tête, mais il avait bien failli m'humilier avec son petit sort de passe-passe. Apparemment, il n'était pas pressé de rencontrer son créateur. Tant pis pour lui, je pouvais aisément lui forcer la main. Je venais de rendre la monnaie de sa pièce à Lily, mais désormais, toute ma haine était lancée contre Alice Mc Pherson, qui se tordait de douleur.


    Qu'il était jouissif de faire le mal. Il n'y avait pas à dire, briser la résistance d'une de ces petites poupées rebelles me faisait le plus grand bien; d'autant qu'elle tenta bien de résister, mais que pouvait un « jambencoton » contre quelqu'un comme moi? Un mouvement de ma baguette fit dévier l'éclair jeté par la jeune écossaise; elle n'avait absolument aucune chance en combat en un contre un. Quant à mon propre maléfice, il transperça aisément les protections élaborées à la hâte par la jeune femme, puis la frappa de plein fouet. Instantanément, un rire froid et grave sortit de mes lèvres et s'échappa tandis que mes yeux s'exorbitaient. Rien ne m'excitait plus que le mal qui se répandait dans mes veines, et que je me gorgeais du pouvoir maléfique qui existait en chaque chose, et jusque dans l'air. Cette sensation de domination totale était grisante; voir Alice Mc Pherson tenter de se retenir de hurler était véritablement orgasmique (non non, je tacherais pas mon pantalon pour autant!). Je savais ce qu'elle devait endurer en ce moment même... En réalité, son sang était en train de bouillir littéralement tandis que ses terminaisons nerveuses étaient parcourus de violents chocs électriques. Elle devait avoir l'impression qu'on l'électrocutait et qu'on la brulait de l'intérieur en même temps. Elle ne serait peut être plus jamais la même après un tel passage à tabac...


    Mais entretemps, j'entendis des paroles acides proférées par Lily, et je me tournais vers elle, sans cesser de torturer Alice. Mon esprit était réceptif à tout ce qui se passait dans mon environnement immédiat; si je serais attaqué, je disposerais d'un très court instant pour me défendre, mais je savais que j'étais suffisamment doué pour que cela soit une durée suffisante. La rouquine semblait être en train d'hurler sur un élève de serpentard qui traînait par là. Je ne connaissais pas ce dernier, et il finirait bien vite six pieds sous terre si l'idée de me déranger lui venait à l'esprit. Mais la rouquine quant à elle semblait avoir fort à faire; elle semblait avoir à moitié pris feu. Elle en avait réchappé; cela ne m'étonnait pas. Je m'étais bien amusé à lui jeter ce sort, mais je sentais bien que cela ne suffirait pas pour venir à bout de la célèbre Lily Evans... Au même instant, j'entendis le cri perçant d'un oiseau que je connaissais fort bien; Fumseck et Dumbledore étaient en route, il ne me restait plus qu'une poignée de secondes, ou de minutes dans le meilleur des cas. Intérieurement, je bouillonais de rage, et mon maléfice dirigé vers Alice Mc Pherson en devint plus puissant encore... Je n'aurais pas le temps de les tuer! Certes, j'avais changé définitivement l'avenir, mais la victoire remportée aujourd'hui n'était pas encore totale!


    Lily semblait ivre de rage et de haine; parfait. Ainsi, elle aurait un avant goût de ce que le mal aurait pu lui offrir... Elle conclut ses paroles en venant me lançant une foule de petits oisillons dans la face. Mon maléfice fut levé lorsque je levais ma baguette vers la menace. Coup sur coup, plusieurs éclairs verts fusèrent de ma baguette, frappant les petites choses en plein vol. La dernière me fonça droit sur les yeux, tentant sans aucun doute de m'aveugler. J'éclatais de nouveau de rire tandis que d'un mouvement très vif, j'attrapais dans ma main le petit oiseau. Lily avait elle oublié que j'étais doté de pouvoirs surhumains? Et ceux là n'atteignaient pas que ma puissance magique, j'étais aussi physiquement meilleur... Avec un sourire clairement sadique, je serrais le poing, écrasant l'oiseau qui se débattait et me griffait la main. Blessures superficielles, j'avais vu pire. Je sentis des fluides aussi chauds que visqueux couler le long de mon bras. Puis, un crasuement se fit entendre, et je jetais négligemment le volatile dans l'herbe; la carcasse brisée et ensanglantée.



    - Tu parles de choses dont tu ne sais rien, petite sang de bourbe. Ma visite à Poudlard n'a pas été vaine, pas du tout... Tu ne saisiras sans doute jamais l'ampleur de ma tâche là bas, mais puisque l'on parle du bal de noël, tu veux sans doute savoir la vérité? Non, je n'ai pas tué ces élèves. Mais un de tes amis s'en ai occupé à ta place... Tu ne l'aurais sans doute jamais cru capable de tant d'extrémité sans doute? Je sais qu'au fond de toi, tu sais de qui il s'agit. Je le sais. Tu es intelligente à défaut d'être pure. Sers toi de ta seule arme pour trouver la réponse... Mais tu sais qui est le coupable, tu ne veux simplement pas y croire... Mais toute la question est; oseras tu mettre cette personne en danger, oseras tu la dénoncer à James ou Dumbledore? Ton âme renferme beaucoup de noirceur, Lily Evans... Je me demande si tu auras le cran de trouver le coupable et de le traîner en justice comme il se doit...


    Il était clair qu'elle avait sans doute deviné l'identité du coupable des meurtres lors du bal. Consciemment, peut être pas, mais la connaissant pour être déjà rentré dans son esprit, je savais qu'elle avait déjà dû y penser. Son esprit froid, calculateur et guidé par la logique avait déjà dû faire une liste de suspect. Si jamais elle avait deviné, comme je l'avais pensé, James allait se poser bien des questions sur sa petite amie... Mais de toutes façons, l'agent que je m'appréciais à sacrifier ici ne m'était plus d'aucune utilité; pas assez fiable... Allais je finir par leur avouer le nom, ou allais je plutôt les mettre sur la piste? En voyant l'air qu'avait Lily, je commençais à douter qu'elle aie compris de son côté. Dommage pour elle, j'étais bien décidé à profiter du peu de temps qu'il nous restait. Mais juste à ce moment là, je vis une ombre habillée de noir et masquée se saisir par derrière de James Potter. La signature de cet acte était clairement identifiable, vu que mon esprit pouvait effleurer les pensées des personnes qui sont en ma présence. La jeune française à mon service avait pris beaucoup de risques et n'avait pas respecté mes ordres, il me faudrait sans doute la punir... Même si elle allait aimer ça!


    - Eh bien Potter, tu sembles bienn décontenancé. D'habitude, quand tu as une fille qui te sautes dessus, c'est ainsi que tu réagit? Pitoyable... Mais tu as raison, mon agent ici présent a oublié la place qui était la sienne. Mais je ne peux pas lui en vouloir, la loyauté est chez eux une seconde nature, et je sais qu'ils n'ont que mes intérêts à coeur... Tu as raison sur un point; je me réserve le droit de tous vous tuer, et j'avoue qu'en ce qui te concerne, james, je le ferais avec plaisir. Peut être pourrais je donner ton cadavre à mon serpent? Cela fait bien longtemps qu'il n'a paspu goûter à la chair humaine...


    Je sentis une menace planer sur Krystel, je savais que quelqu'un allait l'attaquert. Quand un éclair se dirigea vers elle, je le détournais d'un coup de baguette, et me retournait vers le nouveau venu. Le rouquin que j'avais un jour croisé dans les couloirs. Que faisait il là? Comment avait il trouvé le courage de m'attaquer? Il me disait quelque chose, et je n'arrivais toujours pas à identifier ce que c'était...


    - Toi, tu es qui? Tu me dis quelque chose, je sais que nous nous sommes déjà croisés, bien avant cette rencontre dans Poudlard... Qui es tu, petit rouquin? Es tu le fils de cette vermine de Lily Evans? Tu as les mêmes cheveux, mais pas les mêmes yeux... Réponds, cloporte, ou je tues Lily sous tes yeux!


    Ma menace n'avait pas été lancée en l'air. Je savais qu'il ne me restait plus beaucoup de temps avant l'arrivée de Dumbledore. C'était quand même bien embêtant toute cette histoire, j'avais l'impression de perdre le contrôle; chose dont j'avais foncièrement horreur. Avant même que qui que ce soit n'aie pu bouger ou parlé, je sentis une onde de pouvoir me traverser, chose qui ne pouvait signifier qu'une seule arrivée; Dumbledore venait d'entrer dans la partie. Me retournant vers d'où venait le pouvoir, j'envoyais un ordre mental à Krystel Raybrandt. C'était quelque chose de douloureux, comme une violente migraine, mais si elle voulait vivre il fallait qu'elle obéisse... « Lâchez Potter, tenez en joue les étudiants qui pourraient s'approcher, et venez me rejoindre. Soyez sur vos gardes ». Cela sonnait plus comme une menace que comme une recommandation... En me retournant, je vis que Krysot Dantes, un jeune Serdaigle, profitait que mon Endoloris venait d'être levé pour pouvoir secourir Alice Mc Pherson... Intelligent, ce petit. Peut être le moyen de faire quelque chose de lui... Mais mon coeur, froid et dur comme le marbre se tordit lorsque je vis Dumbledore arriver, Fumseck aggripé à ses épaules. Une haine incommensurable manquait de me submerger littéralement, tandis que mon regard le fusillait sur place...


    - Dumbledore... Quand on parle du loup! Vous arrivez trop tard, vieillard. J'ai tué votre ministre de pacotille, deux aurors sont morts et j'ai donné un avant goût du futur aux jeunes gens ici présents. L'ensemble de vos élèves a pu se rendre compte de l'étendue de mes pouvoirs, et nombreux seront ils à me rejoindre. Quel goût à l'échec dans votre bouche?
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Mission Intrigue!   Dim 31 Mai - 18:07


    Alors qu'Iliana courrait vers le lieux où Bellatrix Black et un de ses collègues se trouvaient, la jeune Auror vit un groupe d'élèves de Poudlard en mauvaise posture. Si Iliana était bien connue pour une chose, s'était bien le fait qu'elle prenne toujours une solution, très rapidement, la meilleure qui s'offrait à elle, et même dans les pire circonstance. N'hésitant qu'une fraction de secondes elle pensa que Bellatrix était bien assez douée pour se débrouiller toute seule et fonça vers les élèves. Elle leur ouvrit une voie libre et leur ordonna même au plus agés de courir jusqu'au lieu de rendez-vous ou du moins le lieu de transplanage. Une fois les enfants partis, elle se tourna vers les Mangemorts.

    « Bien à nous !! Lâches comment osez-vous vous en prendre à des enfants?!! »

    Tremblante de fureur elle évita adroitement un sortilège et en lança un qui toucha sa cible. A une contre trois elle avait peu de chance mais elle se battrait jusqu'au bout. Un duel acharné et à mort commença lorsque quelqu'un les interrompis. Le souffle court, les cheveux en bataille, Lia regarda l'homme qui s'avançait.

    « Tu n'est vraiment pas une Lionne pour rien n'est ce pas ma tendre fille ?
    -TOI!! hurla Iliana dans une rage noire.
    -Moi? Et bien oui moi, tu ne croyais quand même pas que j'allais laisser à d'autre, le soin de te tuer mon ange !
    -Salaud !!
    -Quel beau compliment ! Tu en as d'autre en reserve ?
    -J'en ai beaucoup oui, à commencer par un sortilège qui réduira ton sarcasme au silence !!! »

    L'homme se mit à rire en enlevant son masque. Un rire froid et dénué d'humour, un rire qui fit frissonner la belle Stryder mais qui la rendit aussi plus enragée que jamais. Ce serait entre lui et elle maintenant. Un duel entre le père et la fille commença. Iliana donnait toute son énergie dans ce duel, elle le tuerait!! Elle tuerait ce salaud qu'était son géniteur, et avant elle tenterait de le faire souffrir comme il avait fait souffrir sa mère, comme il l'avait fait souffrir elle !! Un sortilège la blessa au bras, elle cria de douleur mais renvoya l'appareil à son géniteur. Encore une fois, il tenta de la calmer pour qu'elle rejoigne les mangemorts mais à chaque fois Iliana le repoussait. Les autres mangemorts avaient disparus, laissant aux duellistes, le soin de s'entre-tuer. Soudain, un éclair de lumière, Fumseck décrivit une magnifique courbe de feu dans le ciel. Iliana regarda l'homme qui lui faisait face.

    « Désolée papa mais on m'appelle ailleurs ! Essaye de ne pas te faire tuer avant, garde moi ce privilège ! »

    Et avant que le mangemort est pu dire un seul mot elle disparut en courant dans la mélée vers Dumbledore, rejoignant par la même occasion les autres membres de l'Ordre du Phoenix. C'est alors qu'elle aperçut Lord Voldemort. Elle avait encore du mal à prononcer son nom même si Dumbledore avait dit que la peur d'un nom, ne faisait que renforcer la peur de la personne elle même. Ou un truc come ça. N'empêche elle ne put s'empêcher de ressentir une immense peur lorsqu'elle le vit. Un grand froid s'empara d'elle, elle tenta de tout maîtriser, y arrivit avec peine et recommença à courire en s'aperçevant qu'elle s'était arrêtée.

    HJ: Désolée c'est nul mais j'ai pas le temps de faire mieux et si ça va pas dites le moi surtout.

avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Mission Intrigue!   Lun 1 Juin - 12:02

Lors de sa course a travers la foule, Ikernel était passe en 'pilotage automatique'. Il se frayait un chemin dans la foule et esquivait les gens depuis quelques longues secondes tout en réfléchissant a la suite du programme. Son esprit était partage entre sa 'vue patronus' et ses pensées qui tentaient de raisonner convenablement.

**Bon, trois - quatre élèves contre un mangemort sans scrupule et potentiellement plus puissant que moi. Dumbledor bientôt sur place et d'autres alliés ou ennemis juste apres. Va falloir agir vite et bien, ce type doit etre bourré de contresorts et de protection.. J'ai plutôt intérêt a...**


- "Protego"
Il prononca la formule entre ses dents tout en l'accompagnant d'un mouvement fluide de baguette.

**Ce sera toujours mieux que rien... Par contre, je ne vois pas trop comment attaquer...Vaut mieux pas que j'essaye mon truc, ca risquerais de toucher les éleves et je ne suis même pas sur que ce soit vraiment efficace... Le mieux serait encore de le désarmer ou le bloquer mais je doute que les sorts habituels aient vraiment de l'effet sur ce genre de type... Un sort impardonnable, a la limite... Mais pas sans entraînement... Merde! Merde! Merde!**

Ce qui le bloquait le plus était qu'en réalité, ses spécialités, au dela de la divination, étaient plutôt les techniques de métamorphose ou les enchantements, si bien que malgré une tres bonne réactivité et une inventivité remarquable, il n'avait pas l'habitude d'utiliser des sorts particulièrement puissants et, s'il avait bien gagné plusieurs duels magique au cours de sa jeunesse arrogante, ce fut rarement lors de confrontation magique directe mais plutôt en surprenant son adversaire avec des sortilèges a l'origine et l'efficacité plus que douteuse... Ou éventuellement grace a ses poings, qui restaient toujours une option efficace contre des personnes comptant trop sur leur baguette.

Mais dans l'immédiat, l'urgence de la situation lui interdisait d'utiliser des méthodes trop complexe et il se voyait réduit a une action directe avec au mieux une diversion et une attaque surprise... ce qui était loin de le satisfaire.
D'autant plus qu'il ne savait pas si l'agresseur l'avait déja remarqué, et devait tenter malgré tout une attaque surprise dés qu'il serait a portée et suffisamment sur de toucher. Avec un peu de chance, il espérait mettre fin a l'affrontement immédiatement.
Ces réflexions ne lui prirent que quelques seconde mais ce laps de temps suffit a la situation pour complètement changer. Son Patronus observa un deuxieme aggresseur arriver, et s'en prendre a Potter. Le Gryffondor réagit rapidement mais le déséquilibre des force avait encore grandit. Il était plus que temps de leur preter main forte.
Il jeta rapidement un coup d'oeil vers le phénix mais il semblait que l'age aidant, Dumbledor était moins rapide qu'un prof de divination dans la vingtaine, même géné et bousculé par des gens affolés. Ils allaient arriver presqu'en meme temps.

Il revint a sa course. Il touchait presque au but et pouvait quasiment voir le petit groupe au dela des gens devant lui.



**Bon, avec un peu de chance, Dumbly aura tout regler avant que j'arrive.**

Mais il savait que ce ne serait pas aussi facile, aussi preferait-il penser comme si Dumbly n'était pas la.
Il resserra son poing sur sa baguette.

**Deux mangemorts, mec, deux tueurs habitué et préparés a ce type de situation... Ce n'est pas tes ridicules petites altercation dans la rue ou a l'école qui pourront y faire grand chose.
- Ouais, mais j'ai promis. Et de toute facon, si je n'y vais pas, qui ira a temps?
- ...
- Tu te crois immortel Ikernel?
- Bien sur! Je n'ai pas prévu ma mort pour aujourd'hui.
- Évidemment, tu n'a jamais essayé et tu n'y a même jamais fais attention. Et de toute manière, tu sais tres bien que ce genre de chose ne peux pas se prédire avec exactitude sans prophétie... Et encore, seulement si elle a un sens.
Ike, vois les choses en face, tu vas peut être bien mourir aujourd'hui...
- Et alors? Au pire ca me permetra enfin de savoir ce qu'il y a au dela, non?**

Son monologue s'interrompit brusquement alors qu'il ne lui restait plus que quelques secondes avant d'agir. Il allait arriver a porté, et s'il ne faisait rien, ils le reperont immédiatement.

Il fit donc deux choses, et espérait que si elles fonctionnaient, les eleves en profiterons pour s'enfuir et il en profiterait pour s'occuper du deuxième arrivant.


**Aller Ike, c'est partit...**


Alors que la situation était plus que tendu et que Dumbledor venait de se faire repérer par Voldemort. Un petite boule brillante sauta du toit et tomba rapidement entre le seigneur des ténèbres et les élèves avec un sifflement aigu. Juste avant de toucher le sol, il éclata en petite flèches de lumières qui partirent dans tout les sens.
Au moment de l'impact, dans la direction opposée, sans sommations, un sortilège pourpre foncait vers le chef des mangemort.

A son origine, se tenait un jeune homme blond, aux yeux bleu glac
és presques hallucines qui fixaient sans sciller sa cible, le bras tendu. Son long manteaux blanc orné de rune bleu électrique claquaient encore sur ses jambes.

Il avait tenté de créer une diversion a l'aide de son patronus et lancé dans la foulée une attaque surprise a l'expelliarmus. Meme si ils ne touchait pas sa cible, il espérait qu'au moins les autres en profiteraient pour agir.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Mission Intrigue!   Mar 2 Juin - 15:04

Non, ça ne pouvait être... Ca ne pouvait pas se passer comme ça. Pas comme dans son rêve! Il avait eut comme un pressentiment intérieur, mais n'aurait jamais imaginé qu'il verrait le Ministre de la Magie se faire assassiner sous ses yeux--sous leurs yeux! Qui l'aurait même cru d'ailleurs?? A part les Mangemorts et le Seigneur des Ténèbres bien sûr.

La scène, l'évènement l'avait figé sur place, le faisant paniquer intérieurement. Ca ne pouvait pas recommencer, non non!! Et pourtant, son esprit essayait de le faire réagir, le faire bouger pour sauver Natha, l'emmener loin, très loin, le plus loin possible de ce spectacle. Mais rien n'y fit, il ne bougea pas. Sauf pour regarder son best... et se faire plaquer au sol par ledit best en question, car cétait le seul réflexe que se dernier avait eut. S'agrippant à lui comme une bouée de secours, il avait murmuré, supplié plaintivement Nathaniel de s'en aller, de ne pas le laisser... Les images de son cauchemar lui revenant en tête alors qu'il entendait les cris autour de lui, les bruits de aps précipités... Il voulait s'en aller, se sauver... Il était encore trop jeune pour mourir, bon dieu!

Bien sûr, Iian ne prenait la situation comme les autres, mais à chacun sa réaction n'est-ce pas? D'ailleurs, heureusement qu'il ne pouvait voir l'affrontement entre Voldemort et les futurs Parents de ses ennemis...
Un gémissement de douleur plus un serrement de corps accentué le sortir de ses pensées morbides. Un sort??... Nan apparemment Natha s'était simmplement pris plusieurs coups de pieds par le reste de al foule affolée... mais ça, Iian ne l'avait pas vu.

"Natha... Natha, faut vraiment qu'on se barre..."

Ledit Natha eut apparemment presque la même réflexion, puisque la seconde d'après ce dernier sorti sa baguette en séchant ses larmes. Iian, lui, n'arrivait pas à sortir sa propre baguette. Pas qu'il ne le veuille pas, mais sa main refusait obstinément de plonger dans sa poche, il le savait, malgré les efforts que faisait sa volonté pour que son corps réagisse.

"Nath..."

Il n'eut le temps de rajouter quelque chose que son meilleur ami le faisait rouler hors des chaises, à son grand étonnement, d'où son cri de surprise. Sa main droite se retrouva prise entre celle du Serpy, et ses yeux allèrent de ladit main vers le visage déterminé? de son ami. Oui, ils devaient fuir.

Acceptant avec plaisir l'aide de son compagnon pour se redresser, il n'eut que le temps de le suivre en courant. Courir, oui... Il ne savait pas où Natha l'emmenait, mais il courut aussi rapidement qu'il le pouvait, serrant fortement la main du Serpentard.

Puis d'un coup, leur course s'arrêta sans prévenir. Surpris par le geste et pris dans son élan, Iian ne put que buter dans son meilleur ami, manquant les faire tomber tous les deux. Ses bras rattrappèrent le corps de Nathaniel à temps malgré son souffle coupé, par pur réflexe.

"Nath, qu'est-ce qui--"

Son regard suivit celui du Serpy, et il se figea. Devant leurs yeux se tenaient quatres personnes--il en reconnu deux... mais le garçon menaçant ne lui disait rien--normal, puisque son apparence avait changée. Ils se battaient? Comme si c'était franchement le moment!!? Etonné lui aussi, il croisa à son tour le regard de son best... puis ne put que le suivre près du groupe, sa main près de la poche où se trouvait sa baguette, mais encore une fois, sans réussir à la saisir délibéremment. Ses muscles ne répondaient plus aussi souvent à sa conscience.

Son corps se figea à nouveau, et Iian ne put que faire un pas en arrière de surprise et de crainte. Un Endoloris! Un sortilège impardonnable sur une autre élève! Pour quelle raison lançait-il un tel sort à un un moment pareil?? Un frisson le prit. L'aura qui semblait se dégager du Serpentard n'avait rien de bon, et faisait fondre le peu de courage que le Serdaigle avait regagné.

Puis ce qui suivit le laissa coi tout autant.

"Nan mais vous êtes tarés!! C’est pas le moment, ni l’endroit pour se bouffer le nez bandes de crétins!!"

......... Nan mais il était barje??! On ne lance pas un sortilège Impardonnable pour s'amuser espèce d'imbécile! La main libre de Iian s'agrippa au bras de Nathaniel, et il essaya de le faire reculer. De plus, comment réagirait le brun en se faisant traiter de barje??

"Nath, ils se bouffent pas le nez pour le plaisir! C'est super sérieux!!! Il la torture pour de vrai!"

Il espérait que ça allait lui remettre les idées en place.

Et puis, devant une telle scène, il aurait dû aider les Gryffys en détresse, mais sa main ne voulait toujours pas sortir sa baguette, et aucun sort ne lui venait en tête. Aucun. Tu parle d'un élève de Poudlard! Perdre ses sorts en un moment pareil!

-Elle est bonne dit-donc ta blague… Tu crois vraiment pouvoir raisonner un mage noir fou par de telles paroles ? Alors à la place de dire des conneries va plutôt nous chercher de l’aide imbécile !

Alors là, Evans, je suis totalement d'accord! Très bonne idée, aller chercher de l'aide!.... Mais qui?? Les professeurs présents???
Un chant mélodieux se fit alors entendre. Mais ce n'était pas un chant ordinaire, pas une voix humaine, non... Non, c'était... Un chant de Phénix! Un chant de Phénix...? Le Directeur! Iian tira un peu plus sur le bras de son meilleur ami pour le faire reculer de là.

"Nath, Dumbledore! Viens, il pourra surement aider!"

Oui, Dumbledore... Son regard se porta un peu partout alors qu'il faisait recuiler son ami de force... Puis s'arrêta sur une personne allongée au sol, blessée. Une jeune femme se tenait à coté de lui, il la reconnu: Lyra Badenov, Serdaigle... il l'avait déjà vu dans la salle commune, souvent même. Ce fut alors que Dumbledore débarqua, un phénix sur l'épaule. Enfin! Ils allaient être sauvés! On ne pouvait défaire le Directeur, ça non (s'il savait...)! Maintenant que le directeur était présent, tout rentrerait dans l'ordre. Confiant, soulagé, bien qu'encore apeuré, le Serdaigle forca son meilleur ami à le suivre encore, vers Lyra cette fois-ci.

"Suis-moi!"

Et il se dirigea donc vers Lyra et Torben, sans se douter que leur approche pourrait paraître suspecte. Mais l'arrivé du Directeur l'ayant comme "ressaisit", il se dit que s'il pouvait faire quelque chose cette fois-ci, que ce soit pour Natha en l'élognant de la bataille ou Lyra... et bien il le ferait! Il n'était pas médicomage, ça non, mais peut-être pourrait-il au moins emmener Torben à Ste Mangouste si ce n'était pas trop grave. Il n'aurait qu'à aller du côté de la zone de transplanage. Puis son cerveau lui envoya un signal: "Montre ton innocence! Sinon tu va te faire cramer". Ralentissant le pas en approchant des Badenov, il leva les deux bras--ouais ouais même celui qui tenait la main de Natha, ça donnait l'air très con, mais vu la situation...

"On est du côté de Dumbledore, Lyra. Je sais, ça fait excuse, mais pas le temps de te donner plus d'explications, n'est-ce pas?"

Lachant la main de son meilleur ami, il s'accroupit à coté des enfants Badenov.

"Les médicomages ne vont sûrement pas débarquer maintenant, et je peux transplaner jusque là-bas. Qu'est-ce que tu en dis?"

N'attendant pas vraiment de réponse, le Serdaigle bougea pour pouvoir se placer derrière les épaules de Torben et placer ses mains sous ses aisselles. Il allait devoir le déplacer même si ce n'était pas prudent, et surtout à la manière moldue.

"Mo sidheach, reste ici avec Lyra, j'en ai pas pour longtemps." Iian baissa le regard sur le pauvre blessé "Désolé..."

Oui, il s'excusait d'avance de faire mal. Sisi.

Enfin, il tira doucement en arrière... mais tellement doucement qu'il n'arriva à le faire bouger que de cinq millimètres. Fuck, c'est qu'il est lourd le mec!

"Hnnnnn...!!"

Dit-il en tirant une nouvelle fois, avec plus de succès. Il avait de la force mais quand même... Lyra aurait pu lui hurler dessus, inquiète pour son frère, qu'il n'aurait pas arrêté de tirer. Il faisait attention, mais le temps était peut-être compté. Après quelques efforts, il réussit à arriver dans la zone de transplanage, trop concentré pour entendre quoi que ce soit. Pourtant, alors qu'il agrippait doucement un bras de Torben--le non blessé s'il vous plait, Iian releva la tête vers Nathaniel et Lyra, un petit sourire rassurant et confiant aux lèvres.

Dans ses yeux, la peur avait disparu pour la détermination et la seconde d'après, les deux hommes avaient disparus.

[HJ: Ou comment faire deux posts en un v_v. La fin est en accord avec Torben lui-même.]
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Mission Intrigue!   Mar 2 Juin - 16:00

Parce que c’était la panique totale, le cerveau de notre Serpy n’était pas très enclin à réfléchir au milieu de toute cette pagaille. En fait, il marchait plus à l’instinct qu’autre chose, essayant de réorganiser tout ça dans sa petite tête. Il avait retrouvé juste assez ses esprits pour sortir Iian de ce bourbier et se mettre à courir comme un dératé avec son best pour se mettre à l’abri. Le problème, c’est qu’il avait vu des élèves –du moins le pensait-il– en train de se battre, il n’avait alors put s’empêcher de l’ouvrir, à la manière évidente d’un Gryffondor. Nan mais le pire dans l’histoire c’est qu’il était un Slytherin!! Iian tenta une première fois de le raisonner, lui disant que non, c’était pas pour le plaisir qu’ils se lançaient des sortilèges. Bon Dieu, bien sûr que ce n’était pas pour le plaisir, mais qui se bagarrerait en plein milieu d’une foule en panique? Evans lui donna un semblant de réponse.

Un mage noir? Oo Nathaniel tourna la tête vers leur adversaire, c’est vrai qu’il n’avait pas vraiment l’air d’un élève. Mais de là à dire qu’il s’agissait d’un mage noir… Ce n’est pas vraiment ainsi qu’il les imaginait, bien qu’il devait avouer qu’une certaine prestance ressortait de cet être qui faisait face aux Gryffondors. Et puis, si on se concentrait assez, n pouvait sentir une grande puissance se dégager de lui. Soudain, un cri le sortit de ses pensées, dans le ciel, un Phoenix avait surgit et lançait son chant. Dans le même temps, il capta quelques mots du discours que venait de lancer Evans. Heu, si c’était vraiment un mage noir en face d’elle, ne vaudrait-il mieux pas se la fermer? Il était peut être un peu barje sur les bords, mais cette fille était carrément suicidaire et pire qu’idiote!! Surtout pour provoquer un homme aussi puissant. D’ailleurs, ce dernier détourna avec une facilité déconcertante le sors de la jeune rouge et or, démontrant ainsi toute sa puissance. Et c’était juste…waow!! Il ne savait comment décrire ce qu’il ressentait, mais il était sûr d’une chose, c’est qu’il enviait cette puissance. S’il pouvait être aussi puissant, il était certain de pouvoir protéger sa mère et Iian.

Puis une ombre sur sa droite attira son attention, une personne, il ne savait pas qui, venait de prendre Potter en otage. Puis un autre rouquin débarqua, pour aider le Maraudeur. Ça commençait doucement mais sûrement à se corser là!!Et quelque chose lui disait que s’ils ne mettaient pas les voiles de suite, ils allaient y passer sous peu. Surtout que tous ces stupides Gryfons réunis semblaient s’être donné le mot pour foutre un peu plus la pagaille!! Nan mais pourquoi ils devaient être aussi stupides? Ils ne pouvaient pas faire come tout le monde et se mettre à courir pour sauver leur peau, non il fallait toujours qu’ils se démarquent!! Un jour il en était sûr ça leur retomberait sur la figure, et peut être même bien que ce jour était arrivé!!

Puis ce fut Iian qui prit en main la suite des opérations. Il commença par le faire reculer de force, Nath le suivit, n’étant pas sûr de ce qu’il fallait faire. Même si en son for intérieur, il voulait assister aux combats qui se déroulaient sous ses yeux. Juste après que Dumbledore soit arriver, son best lui demanda de le suivre, se demandant ce qu’il voulait, Nath le suivit, ignorant alors ce qu’il se passait à quelques mètres de lui. Le Serdaigle les conduisit prés de ce qui aurait pu passer pour un jeune couple, mais il s’agissait en fait du frère et de la sœur. Sur le coup, il ne se souvenait plus très bien du nom. Et puis, le seul véritable Serdaigle qu’il fréquentait était Iian. Ce dernier ralentit un peu l’allure et s’aprocha plus lentement, tout en parlant à la jeune fille. Nath jeta un regard en arrière, surveillant qu’aucun sors perdu ne leur arrivait dessus. C’est alors qu’il eu droit au spectacle étonnant d’une tentative de diversion avec un patronus. Assez intéressant comme procéder, il faudrait qu’il pense à s’y exercer.

La perte de chaleur au niveau de sa main le fit se retourner brusquement vers Iian, la peur au ventre qu’il lui soit arrivé quelque chose. Mais rien de grave, son meilleur ami était seulement agenouillé aux côtés du blesser. Il souhaitant l’emmener à Ste Mangouste, très bonne idée, au moins il serait en sécurité là-bas!! Moui mais et lui? Pas le temps d’y penser, la sécurité d’Iian passait avant tout autre chose!! Nathaniel acquiesça face aux dires de son ami, puis regarda la dite Lyra. Il se plaça alors devant eux.

"Vas-y Iian, je couvrirais votre fuite."

Même s’il doutait que quelqu’un ne vienne les interrompre, on ne savait jamais. Il jeta à son tour un dernier regard à Iian, et lui lança également un sourire des plus calme et rassurant. Il essayer de lui faire passer un message du genre «A tout à l’heure Bloody», même sil ne savait s’il s’en tirerait indemne, il voulait qu’Iian garde une belle image de lui. Nath’ pessimiste? Nan ça se voit tant que ça? Oo

Puis une fois que l’étudiant eu disparut, il se tourna de nouveau vers Lyra et la remit sur ses jambes. Le sérieux était de retour dans ses yeux et les traits de son visage étaient de nouveau tendus. Il lui dit d’une voix claire.

"La plupart des élèves se sont rassemblés prés de l’entrée de la ville je crois. Rejoins-les si tu le souhaite, je couvrirais ta fuite également. De là-bas, tu pourras sans doute rejoindre ton frère à Ste Mangouste rapidement si tu le souhaite

Puis, il se tourna de nouveau, vers les combattants présents, une sorte de fascination morbide dans les yeux. Oui, il était fasciné par le combat de titans qui n’allait sûrement pas tarder à se dérouler sous ses yeux. Et il ne voulait en manquer aucune miette. Mais bien y regarder, plus que sur les deux protagonistes, c’était surtout sur ce dit mage noir que son regard était fixé. Parce que plus il le regardait, plus il se sentait attiré par sa puissance, un peu comme un papillon qui aurait été attiré par une lumière trop vive.

[Dsl, post merdique, j'ai essayer de faire au plus vite pour pas trop freiner T.T]
Fondateur↯  Cible officiel des mauvais sorts
avatar



Nombre de messages : 10051
Age : 20 ans
Groupe : The Day The World Went Away
Caractère : Solitaire - Perdu - Fou
Crédits : : yaya
Date d'inscription : 08/02/2008




Torben Badenov

Fondateur
Cible officiel des mauvais sorts


Carte du maraudeur
Niveau magique: 8/15
Libre pour :: 3rp
Bonus: + 15
MessageSujet: Re: Mission Intrigue!   Mar 2 Juin - 16:08

    Peu à peu, je retrouvais la possession de mon corps, et de plus en plus, la douleur se faisait forte. Moi, mourir ainsi? Pas du tout, j'avais pas du tout envie de crever sur cette pelouse, bien au contraire! On pouvait pas dire que j'étais très motivé à manger les pissenlits par la racine alors que je ne pouvais pas encore pouvoir prétendre avoir obtenu ma revanche sur cette chienne de vie! Me forçant à analyser la situation plutôt que de céder à la panique, je ne pouvais cependant pas ignorer une peur indicible me serrer le coeur; Lyra et Hannah, étaient elles en sécurité? Ce n'était évidemment pas le cas de la petite dernière, elle avait de toute évidence choisit de m'aider à affronter le destin, puisque je discernais ses traits au dessus de moi. Elle se voulait rassurante, mais je lisais dans ses yeux la peur de me perdre. Cela me fit encore un peu plus mal au coeur, mais j'étais également en colère; qu'est ce qu'elle fichait encore ici? La douleur se renforçait dans ma poitrine, et j'avais peur qu'une côte n'aie perforé un poumon... Ne l'aurais je pas sentit? De toute façon, si c'était le cas, il ne me restait sans doute plus que quelques secondes à vivre, car personne ne peut survivre à ça... Mais cela ne semblait pas être le cas; si mes poumons se remplissaient de sang, j'en cracherais par la bouche et ça coulerait de mon nez, tandis que je m'étoufferais, ce qui n'était pas le cas.


    La douleur dans mes membres, plus soudre, semblait être plus supportable pourvu que je n'esquisse pas le moindre petit mouvement. Je m'efforçais de sourire aux paroles de Lyra, qui se voulaient de toute évidence réconfortantes. Inutile de dire qu'elle devait être aussi paniquée que moi... Mais... Ou était Alice dans tout ça? Et James, et Lily? James, c'était qu'un enfoiré qui était trop stupide pour ravaler sa fierté et Lily n'avait pas bouger le petit doigt pour sauver notre amitié, mais ils comptaient tout de même pour moi... Et il fallait également dire que je ne pouvais pas non plus m'empêcher de penser à Alice... Ou était elle? La chose qui m'avait attaqué, l'avait elle attaqué également? Je n'en étais pas certain, et d'un côté, je me sentais en paix. Etais je horrible? Non, je pensais simplement que ma courageuse lionne était capable de venir à bout de presque tous les obstacles sans rencontrer trop de problèmes. Je savais quelle force l'habitait, ainsi que son courage. Mais qu'est ce qui avait bien pu me mettre dans un état pareil? Je laissais la réponse à ces questions venir plus tard, pour l'instant j'étais uniquement préoccupé par le fait qu'il fallait que Lyra se planque, et qu'elle puisse emmener Alice et Hannah avec elle... Me forçant à sourire, je me rendis compte à quel point c'était quelque chose de difficile dans ces circonstances.



    - Tu vas bouger tes fesses de là soeurette, c'est pas un temps à sortir pour une jeune femme... Mais, dis moi, où... Où est A.. Alice?


    [i]J'avais tenté tant bien que mal de masquer toute appréhension dans le ton de ma voix, mais c'était impossible; j'étais terrorisé à l'idée de me retrouver blessé à ce point, et de n'être d'aucun secours pour les gens que j'aimais. Je pouvais mourir ici, moi, et toutes les personnes à qui je tenais. Mais soudain, j'entendis une voix assez indistinctement; je ne percevais pas tout ce qu'elle disait, mais je vis un jeune homme que je ne connaissais pas s'accroupir près de Lyra. Je me rendis compte à cet instant que je ne sentais plus les jambes. Etait ce a cause du sang que j'avais perdu ou à cause d'une blessure? Je ne pouvais le dire. Je ne comprenais pas vraiment ce que ce type disait, mais Lyra semblait ne pas vouloir accepter. Tout était flou autour; a cause de la fatigue et de l'hémorragie sans doute. Je sentais un liquide brûlant couler sur mon front et sur mon menton. Je me vidais de partout apparemment. Cependant, je sentais que je n'avais rien de vraiment grave. Du moins, je l'espérais.


    Soudain, je me sentis tiraillé par une agonie indicible, et je me rendis compte que j'avais laissais échapper un râle de douleur tandis que mes yeux s'emplissaient de larmes. Je sentais la douleur dans chacune de mes terminaisons nerveuses, une douleur horrible. Je devais serrer les dents pour ne pas hurler tandis que je me sentais tiré sur le sol. Puis, une sensation d'asphyxie complète, qui me fit m'évanouir...


    Quelle journée, c'était le pompom![i]

_________________
Fiche


Dead Memories
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
Ordre↯ Je combat les ténèbres
avatar



Nombre de messages : 60
Groupe : Pnj... Et oui, je ne suis qu'une marionette dans les mains des administrateurs
Date d'inscription : 28/11/2008




Albus Dumbledore*

Ordre
Je combat les ténèbres

MessageSujet: Re: Mission Intrigue!   Mar 2 Juin - 16:56

[HJ:Ikernel, je me permet de répondre dans ce post quant à ton sortilège]


    J'avais bien peur d'arriver trop tard. Pour la première fois depuis bien longtemps, j'avais fait preuve d'une négligence criminelle, négligence qui pourrait être lourde de conséquences. Il était clair que j'aurais dû anticiper toutes les actions de Tom. Il s'était montré imprévisible une fois de trop, et des gens étaient morts à cause de moi. Sans compter que si tout dérapait de nouveau, alors il n'y aurait plus aucun espoir que le bien l'emporte sur le mal. Si jamais James, Lily ou Alice relâchaient leur combat face aux ténèbres, alors nous serions tous condamnés. J'avais confiance en leurs capacités, et je savais que pour rien au monde ils ne me feraient défaut. Il était clair qu'ils avaient été préparés aussi bien que possible à ce qui les attendait, mais serait ce suffisant? J'avais déjà eu un avant goût des pouvoirs de celui qui était aujourd'hui connu sous le nom de Lord Voldemort. Ce n'était pas un enfant de coeur, loin de là, et je ne pouvais pas non plus me permettre de le sous estimer comme je l'avais déjà fait. Je savais et j'avais bien conscience qu'en un seul sortilège il pouvait mettre fin à tous nos espoirs... Je me hâtais donc vers leur position, tandis que plusieurs éclairs fusaient, et Lord Voldemort était apparemment rejoint par l'un de ces agents, même si je ne pouvais pas prétendre pouvoir savoir qui se cachait sous ce masque.


    Lily Evans semblait avoir été légèrement mise à mal par un jet de flammes, tandis que James était de toute évidence aux prises avec la mangemorte. Mais même de là où je me trouvais, je savais que Tom ne laisserait pas l'un de ceux qui lui étaient loyaux lui ravir sa victoire; il serait même prêt à tuer son propre allié ne serait ce que pour avoir lui même raison de ses ennemis. Histoire, sans doute, d'achever de ses mains ceux qui se lèveront contre lui dans le futur... Tom avait toujours été l'élève le plus doué que je n'avais jamais eu sous mon enseignement, mais c'était également celui qui avait été le moins réceptif à certaines des leçons les plus importantes; planifier et changer le futur était autrement plus compliqué que de rayer de la carte quelques personnes d'un coup d'avada kedavra ou de brûler quelques maisons. Il fallait bien plus, mais même ainsi, même avec ses erreurs, Tom était à deux doigts de détruire notre monde. Il ne s'en doutait peut être pas, bien que je pensais que si, mais en changeant ainsi le futur, il risquait de déchirer le tissu de la réalité... Sujet qui était soumis à bien des spéculations; il était impossible de prévoir ce qui allait réellement arriver!


    Aussi vite que mes jambes me portaient, je vis que mon professeur de divination, Ikernel Stolichanya, envoya un sortilège droit sur le Lord. Jolie tentative, mais vouée à l'échec. Seule la plus puissante et la plus ancienne des magies pour mettre un terme à la menace que faisait pesait Tom Jedusor sur l'ensemble de l'humanité... Du coin de l'oeil, je vis Iliana Stryder qui s'avançait pour me rejoindre. Il était clair qu'elle avait vu le signe de ralliement. D'un signe de tête, je lui signifiais que j'étais honoré qu'elle vienne avec moi. La jeune Stryder était incroyablement douée, et une présence de plus ne serait pas de trop. Quand j'arrivais enfin près de Tom, je remarquais qu'Alice Mc Pherson avait été torturée, et il était clair que Tom voulait me provoquer, car le fait qu'il aie aujourd'hui manqué sa cible le rendait hors de lui... Enfin, probablement le serait il encore plus après ce que j'alllais lui avouer...



    - Tom... Quelle folie as tu fait? Tu n'aurais jamais dû faire part de leur avenir à ces jeunes gens... Maintenant, qui sait de quoi l'avenir va être fait? Tu te crées toi même tes propres ennemis, Tom, et tu risques de bientôt le regretter... La personne que tu as fait tuer aujourd'hui n'était pas le ministre... Tu n'as pas non plus réussit à mettre un terme à ce que tu crois être une épée de Damoclès au dessus de ta tête. Tu as échoué, Tom, et contrairement à ce que tu penses, plus nombreux encore seront ceux à s'élever contre le mal... Lily, James, veuillez amener Alice à Ste Mangouste s'il vous plait... Maintenant, Tom, il vaudrait mieux que tu entendes raison...
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Mission Intrigue!   Mar 2 Juin - 17:20

Ne recevant aucune réponse de la part de son maître, Lucius reporta son attention sur Bellatrix, ne s'inquiétant pas du sort de du Lord. Si ce dernier n'avait pas prit la peine de lui répondre c'est qu'il était soit en colère, soit en position de force, quoi qu'il en soit, il sortirait victorieux de ces deux éventualités. Tout en restant auprès de sa belle-soeur, de plus en plus désirable, même dans cet état. Arriva enfin quelqu'un pour emmener miss Black afin qu'elle soit soignée, et c'est là que Le Blond aperçu deux silhouettes familières, même de noir vêtues.

Au vue de leur direction de destination, il pensa immédiatement avoir à faire à Amycus et à Julien, deux de ses collègues mangemorts. Alors que la première des deux personnes (Amycus selon lui) venait de transplaner, la seconde courait encore derrière. Une idée sournoise surgit dans la tête de Malefoy. Comment assurer au mieux sa couverture sinon en arrêtant un suspect? Un sourire discret apparut quelques secondes à peine sur son visage avant l'application de sa lumineuse idée. C'est ainsi que prenant un air déterminé, il leva sa baguette et lança un sortilège sur la seconde silhouette, autrement dit Julien.


Stupefix ! Puis il prit la parole avant de s'élancer vers Julien.

Regardez ! Cet homme essayait de s'enfuir ! Au vu de sa tenue, il doit forcément avoir quelque chose à se reprocher. Attrapons le !

Ce faisant, Lucius faisait d'une pierre deux coup. Tout d'abord, il préservait sa couverture de fonctionnaire zélé. Et l'arrestation d'un terroriste ne serait que meilleur pour lui. Ensuite, il brouillait les pistes quant à la présence d'Amycus sur les lieux. Et enfin, l'animosité entre ce dernier et Julien n'était un secret pour aucun d'entres eux, aussi cela ferait plaisir à Amycus. Arrivé près de Julien, il s'adressa à lui en utilisant la legimencie, en veillant bien à ce que personne ne puisse rein capter ni entendre.

* Ne t'inquiète pas, tout est prévu. Contente toi de te taire quoi qu'il arrive. Ce qui va suivre est une épreuve pour toi et ton statut de mangemort, notamment ton incarcération. Je serai le juge de ton test au cours des jours qui suivront. *

Fidèle à lui même Lucius avait mentit à son interlocuteur, mais ça, ce dernier ne pouvait le savoir. Et puis cela pourrait tout de même servir de test. Car si Julien avouait ne serait-ce qu'un tout petit élément, il en serait fini de sa vie.



(HJ: le maître du jeu décidera si mon sort a fait mouche. action en accord avec Torben.)
Mort↯  Un seul mauvais sort et Pfiou !!!
avatar



Nombre de messages : 55
Age : En mission ou tout simplement en train d'honnorer mon épouse... Ou une autre jeune femme
Groupe : Les ténèbres ont depuis longtemps prit mon âme
Caractère : Excellente. Je viens d'épouser une déesse à ma hauteur
Date d'inscription : 06/02/2009




Mort : Julien de Caprily

Mort
Un seul mauvais sort et Pfiou !!!

MessageSujet: Re: Mission Intrigue!   Mar 2 Juin - 19:14

    Non mais quel imbécile celui là. Il me prenait pour quoi lui ? Moi, Julien De Caprily, le grand Julien De Caprily, il pensait vraiment m’avoir ? Qu’est-ce qu’ils pouvaient être stupides ses anglais quand même. D’une part, il se permettait de me lancer un sort, que je n’eu aucun mal à contrer, et en plus, il se mit à beugler à tout va que j’étais l’un des suspects. On pouvait savoir ce qui lui passait par la tête ? Et dire qu’il y avait quelques minutes à peine, je m’amuse à tanner Amycus quand à mon futur mariage avec ma belle Krystel. Cela me rappelait d’ailleurs qu’il faudrait que je fixe la date avec elle, pour pouvoir tout organiser à temps. J’allais tout faire pour presser l’affaire et qu’elle soit officiellement ma femme. Ca en boucherait un trou à l’autre serveur de pacotille, c’était certain. J’avais gagné contre lui, et pas n’importe quel prix. D’une part, je faisais du mal à un homme qui m’indifférait totalement, et d’autre part, j’assurais ma succession et celle de ma future épouse. Que du bénef en sois.

    Enfin bref. Je n’ai pas le temps de vous raconter le fond de ma pensée et mes plans. Non, à cause d’un âne de première, je n’avais pas pu transplaner à la suite du deuxième âne, devant me protéger. Je voulais bien qu’il protège sa couverture, cependant il y avait des limites. Je ne savais pas qui lui avait servi de maître pour l’enseigner, mais ce dernier n’avait été compétent du tout. Heureusement que moi, j’avais eu la personne idéal pour cela, nulle autre que la sublime Sonia Raybrandt. Oui, il s’agit bien de la mère de ma tendre, enfin tendre façon de parler on va dire. Cette dernière ignore tout du pot au rose, ainsi que ma venue en Angleterre avait été préméditée par la femme qu’elle rejetait tant. Tout le monde à des secrets, et celui là était bien enfoui en moi, à côté de plein d’autre. Arhem, je m’égare un peu du sujet là non ? J’en étais où déjà ? Ah oui. Au moment ou je me retournais vers la personne qui m’avait attaqué, dont j’avais reconnu la voix, cette dernière vint pénétrer dans mon esprit. Alors là, c’était vraiment le pompom. N’écoutant pas ce qu’il avait à me dire, je vins le chasser de ma tête en lui déclarant par Leggilimencie, à mon tour


    Julien || Ne pénètre plus dans mes pensées sans y être invité. Seul le maître et mon mentor ont ce droit. La prochaine fois que tu oses, je te tuerais de mes propres mains…


    Julien ~ Vous êtes vraiment un stupide homme, oh oui. En plus de ne pas savoir protéger votre ministre, et de le laisser se faire tuer sous vos yeux, vous compromettez le travail des autres !


    Une foule d’auror s’avait rappliquée autour de nous, et pointait leur baguette vers moi. Génial ! Il voulait vraiment que l’on se fasse tout découvrir. Enfin bref, continuant sur mon ton colérique, je vins tout de même poser ma baguette à terre, en signe de paix, ôter mon masque, et dévoile mon visage au grand jour. Puis lentement, je décrochais ma cape en faisant de grand geste souple histoire que les membres de la justice anglaise ne se sentent pas agressé ou autre. Ma « protection » contre le vent s’envola dans une bourrasque, me laissant en chemise courte. Sur mon avant bras, on ne pouvait pas voir ma marque des ténèbres, caché par un puissant sortilège que j’avais appris par la femme qui m’avait formé…


    Julien ~ Et maintenant, si l’un de vous veut bien se donner la peine de regarder dans la poche droite de chemise, vous y trouverez un bague portant les armoiries de la justice Française. Mon nom est De Caprily, Julien De Caprily. Je suis un des sous directeurs du chef des aurors au sein de mon ministère, et était, jusqu’à votre intervention stupide, un agent sous couverture, qui était sur le point de démanteler le réseau de mage noir qui sévit dans mon pays, mais également dans le votre. Vive les forces de l’ordre anglaises.


    Je finis par cracher par terre, montrant ma colère pour eux. Un homme assez baraqué s’approcha de moi, et vint sortir de ma poche la dit carte, qui prouvait mon affiliation au ministère de France. Cependant, pour plus de sécurité, ils décidèrent de m’escorter jusqu’à leur bureau et vérifier mes dires, sous les yeux de l’autre imbécile de mangemort. Il allait me payer cette affront, et pas qu’un peu. Je suivis sans sourciller ma garde rapprochée. Je n’avais rien à craindre, étant réellement sur cette affaire. Je pouvais encore une fois remercier mon mentor pour m’avoir fait voir toutes les situations possibles, et m’avoir permis de trouver une issue à ce qui venait de se passer. Mon esprit vint frôler celui de ce Malefoy, avant que je ne transplane avec trois des sept aurors direction le ministère…


    Julien || Tu vas me le payer… Mais pire que ma vengeance. Crains la colère de notre maître, imbécile !!
Mangemort↯ Le pouvoir est entre mes mains
avatar



Nombre de messages : 1007
Date d'inscription : 06/09/2008




Lord Voldemort

Mangemort
Le pouvoir est entre mes mains


Carte du maraudeur
Niveau magique: 15/15
Libre pour ::
Bonus: 0
MessageSujet: Re: Mission Intrigue!   Mar 2 Juin - 19:37

    Le temps était comme suspendu. Je n'entendais plus rien, mis à part le bruissement de l'herbe sous les pas de Dumbledore. On ne pouvait pas dire que la journée avait été morne, loin de là, mais la journée prenait désormais un tour des plus déplaisants; je n'étais pas réellement pressé de voir ce qu'elle allait encore me réserver. Suite à mon ordre, je sentis la présence de Krystel Raybrandt venir se positionner près de moi. J'aimais avoir la jeune femme à mes côtés, et je sentais en effleurant son esprit toutes les pensées qui se bousculaient dans sa tête; désir charnel pour mon corps, pulsions pour ses camarades de jeu. Etrange, dans le feu de l'action, certains étaient excités par le sang, par la douleur, par l'adrénaline ou encore le réflexe de survie, mais même en ce genre de moment, la personnalité de Krystel Raybrandt restait dominée par le sexe. Inutile de préciser que je comptais bien approfondir notre relation maître/élève à court terme... Mais je sentais également qu'elle serait prête au cas où James et Lily se remettraient de leur attaque. Moi, je me doutais que les deux gryffondor allaient d'abord avoir besoin de reprendre leur souffle, de veiller à la bonne santé d'Alice, et avec Dumbledore qui se ramenait, ils n'oseraient rien...


    Dumbledore était égal à lui même; plein de son habituelle suffisance. Il devait se croire suffisamment vieux et expérimenté pour être capable de faire face à à peu près tout, mais en était il réellement capable? J'avais toujours souhaité pouvoir mesurer mes pouvoirs aux siens, et il était clair que ce ne serait pas encore le jour où cela pourrait arriver. Manque de pot tout de même, que je sois entouré de tous ces sales mioches qui n'aspiraient qu'à me sauter à la gorge... Et ce au pire moment! Je me sentais en rogne comme je ne l'avais que rarement été jusqu'ici. J'avais dû être trahit, oui, ce devait être ça, rien ne se déroulait comme prévu! Par Lucifer, quelqu'un allait payer, et allait payer cher. Comment Dumbledore avait pu trouver le temps de venir ici, Carrow et Caprily n'avaient pas fait leur boulot ou quoi? J'aurais compté sur une bonne petite diversion, mais parfois, je croyais qu'on m'avait refilé les pires serviteurs qui soient! Mon plan génial et hautement diabolique n'était absolument pas à mettre en cause, non, pas du tout, c'était leur faute, à eux et à eux seuls!


    Et voilà Dumbledore, avec ses humeurs et ses répugnantes idées. Il me faisait vomir. Mais j'étais quelqu'un de bien élevé, et je ne fis absolument rien lorsqu'il arriva près de moi. Simplement, je serrais ma baguette si fort dans ma main qu'elle était presque sur le point de se rompre. Presque. Cet homme là, j'en aurais bien fait de la charpie, mais la situation dans laquelle je me retrouvais avec Krystel était bien trop précaire... Jetant un regard plein de haine a celui qui fut mon professeur, je l'écoutais déblatérer ses absurdités. Comme si ce vieil imbécile pouvait comprendre quelque chose comme les implications du temps et de ses modifications! Non, moi seul avait réussit à percer les secrets mêmes de la magie et de les plier à mon profit. Dumbledore n'était qu'un ancêtre, un modèle dépassé. Mauvais, je crachais presque lesmots que je jetais à la figure de Dumbledore... En apprenant que le ministre était toujours en vie, je crus que j'allais faire littéralement exploser tout cet endroit sous le coup de la fureur.



    - Vieux fou! Vous ne voyez pas, Dumbledore, que vous ne contrôlez plus la situation. Vous m'avez sous estimé et maintenant vous en payez le prix. Je n'ai pas échoué, j'ai changé l'avenir! J'ai tué tous mes futurs opposants, sauf ces quelques gamins! Et vous lez avez vu, Dumbledore? Quand je pense que j'ai cru qu'ils représentaient une menace! Mais oserez vous leur avouer que vous les manipulez depuis le début et que tout ce que vous leur racontez n'est que mensonge? Auriez vous ce courage? Vous voyez, Dumbledore, nous ne sommes pas si différents... Nous manipulons tous les deux notre petit monde, mais j'aurais toujours une longueur d'avance sur vous! Maintenant, je vais vous laisser enterrer vos morts, mais la prochaine fois que nous nous verrons, il y aura beaucoup de sang, et autant de morts en plus sur votre conscience...


    Sur ce, je passais mon bras derrière le bassin de Krystel Raybrandt, l'attirant violemment contre moi. Je n'avais pas envie de faire dans la dentelle, et si jamais la française prononcerait le moindre mot, j'abandonnerais son cadavre à Nagini. J'étais sérieux en promettant de la mort et du sang à Dumbledore, et tous ces gamins allaient payer... Levant ma baguette vers le ciel, je prononçais l'incantation qui me permettrait de m'évader malgré les protections... Dumbledore n'arrivait il pas à transplaner au ministère en dehors des cheminées prévues à cet effet? Mon sortilège était identique, mais tiré de la magie noire. Quelques mètres au dessus de moi, le ciel devint noir et fut parcouru d'arcs électriques. Le tonnerre gronda, et je finissais par transplaner, en murmurant juste avant ces quelques mots:


    - Je reviendrais...
PNJ↯ Votre vie est entre mes mains
avatar



Nombre de messages : 1818
Date d'inscription : 08/05/2008




Maître du Jeu

PNJ
Votre vie est entre mes mains

MessageSujet: Re: Mission Intrigue!   Mar 2 Juin - 20:46

    Rien ne va plus en cette heure. Les ténèbres semblent envahir peu à peu les rues de Pré-Au-Lard. Qui aurait pu imaginer un seul instant que cette journée, cette journée qui était sensé être joyeuse pour tous les sorcier, aurait tourné au cauchemar en l’espace de quelques secondes ? Oh bien sur, tout n’est pas si noir, non. Heureusement, heureusement. Car sinon il ne nous resterait plus aucun espoir, et celui-dont-on-chuchote-le-nom aurait tout gagné…

    Albus Dumbledore est arrivé à sortir un nouvel atout de sa manche mais au prix d’une vie humaine. Keith Glace… Qui aurait pu croire que ce professeur, peu considéré par certain, se sacrifierait pour un pays qui pourtant n’est pas le sien ? Personne. Le prix est très gros, et même le directeur de Poudlard ne pourra dire le contraire. La vie du ministre est-elle plus précieuse que celle des autres ? Qui sera sacrifié pour sa survie et pour contrer ce foutu mage noir qui nous arrache peu à peu les personnes à qui nous tenons ?

    Personne ne possède le savoir pour décrypter les rouages du temps, ou du moins, personne ne le possède plus. Aujourd’hui, en plus de ce nouveau meurtre et coup de force des ténèbres, Lord Voldemort a changé le futur à jamais. Oui… Jamais Harry, Luna, Ron, Hermione ou même Neville ne pourront revenir à l’époque qu’ils connaissaient. La croisée des destins, si elle existe, vient d’arriver à son apogée, et tout bouleverser. Et bien sur, tout cela on le doit à un seul homme, mince, un seul homme qui vient surement de briser tout nos avenirs !

    Qui aurait pu croire que l’ancien Tom Elvis Jedusor en viendrait à tout révéler à Alice Mc Pherson, James Potter et Lily Evans ? Qui aurait pu croire que sa grandeur folle et ténébreuse le pousserait à dévoiler un futur qu’Albus a essayé de leur cacher depuis plusieurs mois, dans le but de le préserver ? Le mage noir vient de nous faire échec. Prions pour que l’Ordre du Phénix empêche le ‘et mat’, sinon, nous sommes tous perdu, cela ne fait aucun doute…

    Et pourtant, pourtant. Peut-être que ce sont ses sbires, aussi malfaisants que lui qui nous aideront à le vaincre ? Il faut croire que cela nous aidera. Des tensions ont pu être visibles, entre par exemple Lucius Malefoy et Julien De Caprily. Quelle mouche a donc piqué le noble anglais pour attaquer et faire accuser un des membres de son groupe ? Allez savoir. Malheureusement le français nous a tiré un joker de sa botte. Cette erreur aurait pu couter cependant très chère à vous-savez-qui. Quel dommage qu’il s’en soit tiré à bon compte encore une fois…

    Un autre espoir s’est tout de même dessiné en les personnes d’Albus Dumbledore, de ses élèves, de ses professeurs, et de ceux qui l’ont rejoins dans l’Ordre dit du Phénix. Agissant vite, ils sont arrivés, certains sans s’en rendre compte, à évité l’inévitable. La vie des trois Gryffondors, qui se sont battus vaillamment, a put être préservé tant bien que mal. Dès lors, on ne peut pas affirmer de la même chose concernant leur état mental. Mais avec de la chance, ils n’en sortiront que plus forts.

    Grace au vieil homme encore robuste, le mage noir a finit par fuir les lieux avec une de ses fidèle, laissant place aux secours et à la réparation de ses dégâts, en nous promettant de revenir. Il n’y pas de confrontation à l’aide d’une baguette, mais souvent les paroles sont plus puissantes que n’importe quels sorts. Torben Badenov put être escorté, enfin dirons nous, à Ste Mangouste, laissant le champ d’affrontement derrière lui. A l’instar, le Français mangemort fut quand à lui escorté sous bonne garde au ministère, pour vérifier ses dires, qui bien sur seront confirmés. Quand aux autres sorciers…



        Nouvel Ordre de passage



      Vous avez tous une semaine pour poster vos réponses. La mission prendra fin mercredi 10 juin. Merci de ne faire qu’un poste pour mettre fin à ce sujet. Si besoin, envoyez un Mp à Torben, pour lui demander une autorisation spéciale pour poster deux fois. Les élèves seront sensés se rassembler autour de leur professeur pour regagner Poudlard dans la joie et la bonne humeur *ou pas*. Pour les adultes, ils peuvent rejoindre tant bien que mal la zone de transplanage s’ils le souhaitent, se rendre à ste mangouste, rester sur les lieux ect ect. A vous de voir. Pour les blessés, il sera recommandé d’aller à l’hôpital, mais encore, il n’y a aucune obligation.


avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Mission Intrigue!   Mer 3 Juin - 18:38

Je restais à la fois perplexe et étonnamment surpris de ce qui était entrain de se jouer ici. C’était la fin d’une époque et ce que l’on pourrait qualifier du début d’une ère nouvelle dont personne ne savais encore à quoi elle allait ressembler. Ce n’était pas si compliqué je crois de se rendre compte qu’il y aurait du sang, des larmes et de la souffrance, cela de toutes façons allaient être le cas. Il y aurait également des sacrifices, des choix plus ou moins difficiles à faire pour les uns comme les autres. Les deux factions en présence ? Je doutais qu’elles ne soient que deux, mais officiellement, il y avait le Ministère et son armée d’Auror opposé au Seigneur des Ténèbres et ses rangs de Mangemorts. Il y avait aussi une troisième faction qui se dévoilait et dont je n’avais jamais ouïe parler, celle de Dumbledore. Un regroupement apparemment formé autour du symbole représenté par le majestueux et immortel phénix. Si j’avais eu le temps de faire de l’ironie, j’aurais bien essayé d’imaginer de quel nom ridicule ils avaient pu affubler ce groupe, mais je n’y pensais pas vraiment lorsque je me glissais entre le Mage Noir et Alice McPherson que je protégeais à l’aide du sortilège bien connu. Il était certain que mon choix de protéger la Gryffondor ne passerait pas inaperçu, pourtant je l’avais fais. J’avais finalement choisis de « m’interposer » dans la souffrance que lui imposait le Seigneur Noir.

Je ne doutais pas également que mon comportement envers Alice ne se contenterait pas de passer inaperçu, après tout, j’étais connu comme ayant pratiqué la magie à Dumrstrang. Aussi je me demandais, craignant en faites un peu, les réactions des personnes présentes puisque je ne pouvais nier que le jeune homme en face de moi soit un mage noir. Même si je ne l’avais pas su, le nier aurait été impossible quand on voyait l’homme qui tenait la baguette. Il n’était pas le cliché du méchant sinon par cette arrogance et cet orgueil qu’il semblait clairement vouloir mettre en avant. Puis il fallait dire qu’il parlait de mal, de morts et qu’il n’avait aucun scrupule à torturer. Ainsi parlant on pourrait croire que j’en étais surpris et que moi-même cela me choquait ou me troublait. C’était cependant le cas ne vous y trompez pas. J’avais déjà vu et sentis l’effet d’un Endoloris pour l’avoir fais subir, je savais ce qu’on ressentait en tenant la baguette et ce que l’on pouvait ressentir lorsqu’on le subissait. J’avais pris la défense de Alice, si on pouvait appeler ça comme ça, également un peu par pitié pour la demoiselle Pourtant je l’aurais volontiers blessé moi-même, mais assurément pas avec la hargne que le jeune homme y mettait. Pas avec ce sort du moins. C’est ainsi que je me retrouvais debout entre un mage noir et une jeune femme torturée, ou du moins qui l’était quelques secondes auparavant, dans une situation que je ne comprenais pas vraiment.

J’avais réalisé que Jessi Tumodel n’était pas vraiment ce qu’il prétendait être, ça je l’avais quand même deviné, je n’étais pas ainsi dupe. Seulement le voir ainsi tenir tête à trois élèves et avec brio, cela se révélait plutôt surprenant, d’autant que ses sorts semblaient particulièrement redoutables. J’avais réalisé dès le début de notre relation, et difficile de nommer ça ainsi, que le jeune homme était bien plus mature qu’il n’y paraissait, bien différent d’un élève ordinaire. Enfin, je ne comprenais pas ce qui se jouait entre ses quatre là, mais de toutes façons, c’était bien là quelque chose de différent qu’un petit différent stupide entre élèves. Je n’aurais pas été surpris d’un différent concernant une fille voyant James Potter, mais un différent tournant aussi violemment, il y avait autre chose entre eux. Quelque chose de plus violent et de plus virulent, une véritable haine je dirais. Quoi qu’il en soit que je comprenne où pas ce qui se passait, je vis finalement arriver le fameux mage si réputé. Albus Dumbledore, arrogant et fier comme toujours, bien que lui ne l’exprimant pas clairement, mais le faisant ressentir peut-être involontairement. Je me demandais si le Directeur allait oser affronter un de ses élèves en sachant qu’il avait sans difficulté aucune, mis trois élèves en délicate position et utiliser sans retenue du sortilège de torture sur un des élèves.

Pourtant et c’était surement préférable, il n’y eut aucun affrontement entre aucune personne présente. Enfin plutôt si, il y eut un affrontement, mais il demeura verbal entre les deux grands sorciers présents. C’est étrange, mais quand Jessi parlait du futur, je n’avais pas le sentiment que ce soit pour parler simplement de ce qui allait venir, mais peut-être me faisais-je une fausse idée. Même Ikernel Stolichnaya, professeur que j’estimais plus qu’il ne pouvait le paraître, ne parvenait pas à lire clairement l’avenir. Il radotait toujours sur l’incertitude du futur, sur les voiles et flous qui l’empêchent de dire clairement que les choses vont arriver. Mais il était également clair que le Préfet de Serpentard surpassait amplement le professeur de divination en termes de magie. Quelque part j’aurais aimé voir un affrontement entre l’élève et le Directeur de Poudlard, ça aurait été un combat certainement épique. Je n’aurais pas su sur qui parier, les deux devaient surement se valoir, je regrettais presque que la situation ne dégénère pas. Ca aurait surement d’ailleurs été préférable car si je comprenais tous les mots qui étaient prononcés, je ne comprenais pas ce que racontait le Directeur. Quelque part, il confirmait mes pensées, mais c’était ridicule, comment Jessi pourrait-il connaître le futur ? C’était impossible de le connaître avec certitude, mais il était puissant, il devait pouvoir faire des choses que beaucoup craignaient seulement d’imaginer. Où était la vérité ? (« La vérité est ailleurs Mulder, répondit Scully »)

Je restais tout à côté d’Alice, pliant un genou tout en fixant le mage qui avait repris la parole, ma baguette prête à servir même si les hostilités semblaient désormais entre parenthèses. Le temps semblait aux vérités et j’écoutais le jeune homme s’adresser avec arrogance au Directeur de Poudlard. Il avait cette certitude qui l’avait caractérisé la première fois que je l’avais rencontré, une forte assurance émanait de lui et à nouveau, je ne comprenais pas vraiment ce qui se disait. Il dit avoir tué ses futurs opposants, mais qu’est-ce que ça pouvait vouloir dire avoir tué ses futurs opposants ? Que savait Dumbledore dans tout ça ? Qu’est-ce qu’il avait pu omettre de dire à ses élèves ? D’un autre côté je doute que le discours « Ne vous inquiétez pas, « il va vous tuer » aurait rassuré qui que ce soit. J’aurais peut-être haussé les épaules si on me le disait, sans y croire réellement me disant que la personne devait être timbrée ou méchamment cintrée. Dans une dernière réplique extrêmement théâtrale et quelque part faisant penser à un mauvais méchant pathétique de roman moldu, le Seigneur des Ténèbres disparu malgré les protections présentes. Il fallait lui reconnaître qu’il avait plutôt le don de soigner ces sorties et celle-ci bien que théâtrale valait son pesant de cacahouètes.

La jeune femme à côté de moi était encore sous le choc de ce qui venait de lui arriver, il aurait été difficile d'en être autrement. Dumbledore venait d'ordonner aux deux Gryffondors présents de s'occuper de la jeune femme. Même si elle était visiblement encore sous le choc et ne semblant pas vraiment prête à se relever pour le moment, je n'avais pas la mauvaise idée de tenter de l'aider « contre son gré », si on pouvait dire ça comme ça. Je restais pour le moment avec elle, quelque part soulagé qu'elle n'aille pas si mal, je ne regrettais pas ce que j'avais fais en m'immiçant entre elle et Jessi. Sur un ton un peu plus proche de l'ordre que de la simple remarque, je dis à la jeune femme d'une voix calme:


- Il faut que tu ailles à Ste-Mangouste et je doute que tu sois en état. Tu n'as pas plus confiance que moi en toi, mais tu voudras surement un coup de main ?
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Mission Intrigue!   Ven 12 Juin - 17:19

Un sourire discret s'afficha quelques secondes sur le visage de Lucius lorsque l'autre mangemort lui lança ses menaces avant de transplaner avec le groupe d'aurors. Il était toujours flatté lorsque quelqu'un lui indiquait son mépris. Le Blond avait attaqué son "collègue" afin de protéger sa propre couverture, mais coup de théâtre, l'autre en avait une aussi, et excellente de surcroît. Et bien, ainsi il serait lui aussi blanchit bien qu'il aurait sans doute voulu s'en passé. Quoi qu'il en soit, Malefoy ne regrettait pas son geste et en assumerait les conséquences auprès de son maître. Il savait qu'Il serait cruel mais lorsque l'on fait des choix, on les tient jusqu'à la mort. C'était en tout cas selon ces principes que vivait Lucius. Et puis s'il survivait à la sanction de son suzerain, il n'en sortirait que plus fort.

Bref. Lucius se détourna de l'endroit d'où le groupe venait de disparaître puis retourna sur la scène du discours ministériel. Sur la courte distance qui le séparait du lieu, il se fit un bref résumé de la situation. Ils avaient éliminé le ministre (Lucius n'est pas encore au courant de la parade de Dumbledore), ainsi que que deux autres membres du ministère. Tous les mangemorts ont pu s'enfuir sans problème et sans même se faire repérer. Julien a été emmené au ministère, escorté par un groupe d'aurors afin de vérifier sa couverture. Bien que se dernier soit sûrement vexé par le comportement du Blond, il n'aurait pas d'ennui de part la perfection de sa propre couverture. Bella, auprès de qui Lucius était revenu, survivrait aux blessures que sa couverture lui avait imposé lors de cette attaque. Enfin, leur maître, qui avait fait son apparition, était parti sans encombre avec Krystel, une autre "collègue".

Un détail cependant avait attiré son attention malgré tout cela. Bien qu'étant trop loin pour entendre ce qu'il c'était dit, Malefoy avait bien vu l'attitude de Voldemort avant que ce dernier ne disparaisse. Au vu de l'expression de colère qu'il affichait, il s'était sans nul doute passé quelque chose de très contrariant. Qu'avait-il pu apprendre de si grave? Cela serait peut-être énoncé par le maître lors de la prochaine réunion. Autre chose, Dumbledore n'était pas apparut seul face à leur chef. Un groupe de jeunes et un autre adulte, un enseignant à ce qu'il savait, avait fait front commun. Cela ne pouvait être une coïncidence. Et cet oiseau de feu qui était apparu, était ce un signe? Lucius mit cela de côté et se jura de trouver une réponse à cela.

Arrivé sur la scène, un genou à terre près de sa belle-soeur, il lui prit la main et s'adressa à elle avant de transplaner avec cette dernière.


Je vais t'emmener à Sainte-Mangouste, il faut que tu reçoives des soins de toute urgence. Et si tu veux je pourrais éventuellement te masser par la suite, dit-il en lui lançant un clin d'oeil et un discret sourire.
avatar







Invité

Invité

MessageSujet: Re: Mission Intrigue!   Jeu 18 Juin - 7:06

**Mais qu'est-ce qu'il se passe avec ces élèves?**

Les Mangemorts avaient réussis a s'en tirer et les jeunes étaient plus ou moins sauf. Enfin.. sauf.. Ils étaient en vie quoi. Pendant tout ce temps, les mouvements de foule s'étaient calmés et il allait falloir retourner encadrer les élèves.
L'adrénaline était retombée et une flopée de questions commençait a affluer.

**- Dumbledor avait prévu ce qui allait arriver, c'était clair, mais il n'avait pas pu tout gérer tout seul.
- Le Mangemort portait un vêtement de Serpentard, était-ce un élève? Le directeur s'était adressé a lui de manière bizarre, qui sous-entendait que il était plus qu'un simple Mangemort. Ce qui expliquerait la totale inefficacité des sorts que j'ai tenté.
- Pourquoi s'était-il attaqué a ces élèves la. Ils n'étaient même pas des fils de personnalités politique ou autre... pourtant, vu la façon dont ils ont discuté, ce n'était pas par hasard.**


Tout ceci s'insinuait dans l'esprit d'Ikernel comme si son cerveau s'était a nouveau remis en marche normalement, compilant toutes les infos qu'il avait assimilé auparavant. Il faudrait qu'il ait une discussion avec le principal quand il seront rentrés au château.

Il observa la scène devant lui. Le directeur saurait s'occuper des jeunes ici présent, et ceux en pleine forme prendraient soin de ceux plus amochés. Il lui fallait retrouver le gros des élèves. Quand il les avait quitté, il n'y avait que des préfets pour les encadrer et il ne savait pas si d'autres professeurs s'étaient joins a eux.
Il salua d'un mouvement de tête Dumbledor et lui dit d'un air sérieux.

- "Je retourne voir les autres élèves. J'ai peur que les préfets aient un peu de mal avec tout ca a gérer..."

Il s'en alla ensuite a grand pas vers la sortie de pré-au-lard, son long manteau blanc claquant dans son sillage.







Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Mission Intrigue!   



Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum