Page Facebook  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Un tête à tête [Lily]   Sam 8 Mar - 19:15

Un jour, il aurait son nom dans cette vitrine. Un joli petit trophée, sur lequel son nom serait gravé, juste au dessus d'un magnifique "attrapeur de Gryffondor". Il ferait tout pour cela, en tous cas. Même s'entraîner jusqu'au milieu de la nuit, si c'était nécessaire. Ce serait la grande classe, d'avoir son nom là-dedans. Pour sûr, cela devrait au moins impressionner Lily Evans, et peut-être même la pousser à accepter de sortir avec lui. Qui sait ? Peut-être James n'était tout simplement pas assez célèbre pour elle. Parce qu'il fallait avouer qu'elle, elle était célèbre. Il ne se trouvait personne dans cette école pour ignorer son nom, son âge, ou sa maison. D'accord, James non plus n'était pas ignoré de tous. Mais peut-être la jeune fille recherchait-elle quelqu'un de plus populaire.

James secoua la tête, chassant ces pensées. Lily n'avait jamais été comme ça, du peu qu'elle lui avait laissé entrevoir de sa personnalité. Au contraire, elle était douce, attentionnée, à l'écoute... en bref, elle était parfaite. Pourquoi, au nom de Merlin, ne voulait-elle pas de lui ? A cause de ses petites disputes de rien du tout avec Rogue ? Peut-être bien. Mais qu'est-ce qu'elle pouvait bien lui trouver aussi ! Il était pâle, il avait les cheveux gras, le nez crochu, et il était à Serpentard. Pourquoi est-ce qu'elle passait tout son temps avec lui, plutôt qu'avec James ? Cette question venait souvent tourmenter le jeune Gryffondor, qui n'en pouvait plus de se prendre sans cesse des baffes, et des râteaux. Oui, il était complètement dingue de Lily, et non, il ne laisserait jamais tomber. Mais tout de même, un petit signe encourageant de temps en temps ne ferait pas de mal à son morale.

Quand à ce misérable de Severus Rogue, plus communément connu sous le nom de Servilus, James se ferait un plaisir de lui raser le crâne, un de ces jours. L’image d’un Severus chauve tira un rire au jeune homme, qui délaissa ses pensées assez peu réjouissantes pour reporter son attention sur les trophées qu’il avait devant les yeux. Il les connaissait par cœur, leur nom, leur emplacement. Il fallait dire que Rusard les lui avait fait astiquer tant de fois au cours des cinq dernières années qu’il ne pouvait en être autrement. Il ne savait pas vraiment ce qui lui avait prit de venir faire un tour ici, seul qui plus est. Le reste des Maraudeurs devait probablement être dans la Grande Salle pour le dîner, à l’heure qu’il était. Mais James n’avait pas très faim. Il s’était goinfré de chocogrenouilles et autres friandises en tous genres en cours d’Histoire de la Magie. Cours dans lequel il n’avait démontré qu’une très faible aptitude à rester éveillé plus de dix minutes. Dans le cas contraire, c’est à dire quand le Gryffondor garde les yeux ouverts, c’est qu’il prépare une farce avec Sirius, la plupart du temps dirigée contre un certain serpentard.

Des bruits de pas firent sursauter le jeune Potter. Qui donc pouvait bien venir traîner dans la Salle des Trophées ? Personne ne venait ici, à moins d’être en retenue. Alors, qui osait troubler ce petit moment de paix que James s’offrait, loin du brouhaha de la Grande Salle, loin des autres élèves, et surtout, loin d’un certain garçon au nez crochu qui lui empoisonnait l’existence en même temps qu’il la rendait délicieuse. Il se tourna vers la rangée de Trophées d’où provenaient les pas, attendant que la personne qui venait le déranger sorte de là.
avatar



Nombre de messages : 7329
Age : J'ai eu, en Février, 18ans. Sinon je suis enceinte de 7mois à la date du 01 octobre
Groupe : du bien ! Parce qu'on a la classe *sbaff*
Caractère : Patiente - Courageuse - Téméraire - Tigresse - (Lunatique en ce moment, et à fleur de peau)
Crédits : : Ava(c)Kanala || ico(c)Fogliaverde
Date d'inscription : 08/02/2008




Lily Evans Potter

Fondatrice
Tyran et presque enceinte


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 24
MessageSujet: Re: Un tête à tête [Lily]   Dim 9 Mar - 15:52

Mais qu’est-ce qu’il lui avait prit ? Pourquoi avait-elle dit oui ? Trop gentille, oui, beaucoup trop gentille. Si elle mettait la main sur Sirius, il l’entendrait. En y réfléchissant, la belle rouquine était sure que tout cela n’était qu’un coup monté, dans lequel elle était tombée. Elle aurait dit se tenir sur ses gardes quand Black était venu la voir, tout gaiement, gros sourire aux lèvres la voir alors qu’elle lisait tranquillement dans leur salle commune. Il était au alentour de midi, et n’ayant pas faim aujourd’hui, elle avait décider de s’avancer dans ses devoirs, à commencer par lire quelques chapitres pour son cour de potion, qui avait lieu dans quelques heure.

Tandis qu’elle venait de finir son chapitre sur les conseils pour fabriquer un breuvage revigorant, un certain maraudeur était venu l’interrompre. Egale à elle-même, malgré le fait qu’elle était connue pour ne pas aimer ces derniers, et à les fuir, elle lui adressa un sourire, non pas sympathique, mais juste polie. D’ailleurs, elle arqua un sourcil, en voyant qu’il était seul. Après avoir lu le titre du livre qu’elle avait dans les mains, on pouvait voir sur son visage une mine un peu dépité, comme s’il savait qu’il aurait peut-être du l’ouvrir aussi. Alors qu’elle avait allé un instant les yeux au ciel, et qu’elle s’apprêtait à ce remettre à lire, il se mit à lui parlait, comme s’il s’était des amis de longue date :


- Salut Lily. Tu as l’air en forme aujourd’hui. Dis moi tu peux me rendre un petit service ?


- Sirius… Oui ?


- Tu pourras dire à James que j’ai besoin de la carte ? Il comprendra. Salut, à la prochaine et merci


La jeune sorcière n’avait pas eu le temps de percuter, et de lui répondre, qu’il avait déjà tourné les talons. Bon, et bah maintenant, il ne lui restait plus qu’à trouver Potter, pour lui transmettre ce message. Et puis une carte ? Mais quelle carte ? C’était bien son jour de chance tiens. Elle devait se mettre à la recherche de la personne qu’elle fuyait le plus dans la château. En plus, ce qu’était pas comme s’ils étaient amis. Comment pouvait-elle savoir où il se trouvait, à une heure pareil ? Sûrement en train de manger avec ses amis non ?

Se décidant tout de même à se lever, elle rangea son livre dans une sac qu’elle porta en bandoulière, avant de sortir d’un pas très lent, très très lent de la salle commune, et de se mettre en quête de son pot de colle. Etant sûr que Black était dans la salle de banquet, elle se douta qu’elle n’y trouverait pas son complice là bas. Mais ou pouvait-il se cachait, elle n’était pas devant ! Comment Lily pouvait-elle le trouver ? Le terrain de quidditch ? Nan, vu la pluie battante dehors, elle savait que le célèbre gryffondor ne serait pas sorti, de peur de se décoiffait. Superficielle le jeune homme ? C’était ce qu’elle pensait de lui.

Un peu au pif, au bout d’une vingtaine de minutes perdu en vain pour le trouver, la sixième année finie par se diriger vers le dernier lieu qu’elle avait en tête, sans grand conviction : la salle des trophées. C’était une pièce où elle ne se rendait jamais. La plupart des élèves qui s’y rendaient ne faisait que baver sur les vitrines, en espérant y figurer un jour, ou en se ventant d’y apparaître. Puff, futile tout cela, très futile, trop futile. Peu leur importait les autres grands noms qui y figuraient, ils ne désiraient que les détrôner, sans aucun respect. Se promettant que s’il n’était pas là, elle retournerait à sa lecture, elle poussa la porte.
Alléluiaa, il était enfin là. Et bah, jamais elle n’aurait cru être contente de se voir un jour. Ce dernier était perdu des ses pensées, devant la vitrine des joueurs de quidditch célèbre de l’école de sorcellerie, ou se trouvait le nom de leur directrice de maison : McGonagall, grande joueuse de son temps. Alors qu’elle se dirigeait vers lui, il se retourna entendant le son des pas de sa proie résonnaient dans la pièce. S’arrêtant à plusieurs mètres de lui, elle le regarda, et lui dit sur un ton neutre :


- J’ai un message pour toi de la part de Sirius. Il faudrait la carte, il m’a dit que tu comprendras. Salut.


Ne voulant pas s’attarder, et rester en sa présence, elle tourna les talons. Mais malheureusement pour elle, le jeune homme en avait décidé autrement. Elle aurait pu partir, sans y faire attention, mais Lily avait de bonnes manières, et même si elle n’aimait pas du tout le sorcier, trop collant, trop prétentieux à son goût, la rousse ne se montrerait pas irrespectueuse…

_________________
Much as you blame yourself, you can't be blamed for the way you feel Had no example of a love, that was even remotely real. How can you understand something that you never had. Ooh baby if you let me, I can help you out with all of that. Let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. Let me love you And all your trouble Don't be afraid, let me help. let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. let me love you A heart of numbness, gets brought to life I'll take you there
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Un tête à tête [Lily]   Dim 9 Mar - 19:16

Une partie de l'esprit de James fut déçu en entendant une voix féminine s'élever. Cette partie avait grandement espéré qu'il s'agirait de Rogue. Un petit moment seul avec le serpentard dans un endroit où personne ne risquait de les entendre tentait très fortement le Gryffondor. Il pourrait ainsi lui faire subir toutes sortes de tortures pour son plus grand plaisir. Quand je dis torture, je ne parle pas de souffrance physique -du moins pas trop-, mais surtout des souffrances au niveau de son ego. Car il fallait avouer qu'à chaque fois que Rogue croisait l'un des Maraudeurs, son ego en prenait un coup. Malheureusement pour lui, personne en dehors de Lily Evans ne s'en préoccupait.

Justement, c'était elle qui se tenait devant lui, à une distance tout à fait respectable, comme si elle craignait qu'il se jette sur elle. Bon... peut-être avait-elle quelques raisons de croire qu'il était capable de le faire. Mais même s'il s'était abaissé à ce genre de comportement plutôt humiliant en cas de necessité, il avait quand même sa petite fierté, et il ne s'abaisserait plus à cela. De plus, il n'était pas un animal - du moins pas la plupart du temps -, ni un mal poli. Il ne la forcerait jamais à sortir avec lui, même si il était dingue d'elle. La preuve était d'ailleurs que depuis cinq ans qu'il était fou d'elle, il avait toujours refusé d'user d'un filtre d'amour, pour lui arracher rien qu'une nuit. Il ne voulait pas d'une Lily Evans contrainte et forcée. Il voulait la véritable Lily Evans, celle qui lui jetait un regard si indifférent à ce moment précis.

Que venait-elle faire là ? Il venait de temps à autre dans ce lieu souvent vide, et il ne l'avait jamais croisée. Aimait-elle également venir admirer les trophées obtenus par les gens du passé et rêver de figurer un jour parmi les chanceux à avoir leur nom dans cette vitrine ? Apparemment, non ; elle avait un message pour lui. Quand le nom de Sirius fut cité, il se promi d'embrasser le Gryffondor pour lui avoir envoyé Lily. Patmol avait fait le travail pour conduir la jeune fille jusqu'à lui, maintenant c'était à son tour de savoir la retenir. La retenir, justement ! Elle lui avait déja tourné le dos, et s'apprêtait à partir. James fit quelques pas en avant, franchissant rapidement la distance qui les séparait. Il attrapa doucement le bras de Lily, pour la retenir.

Maintenant qu'elle s'était immobilisée, il devait lui dire un truc. Mais quoi ? Quelque chose lui disait que ce n'était pas le moment de lui dire qu'il était transi d'amour pour sa personne. Sa joue droite ne se souvenait encore que trop de bien de la précédente baffe, et sa joue gauche préférait s'en passer. Il relâcha son bras.


-Merci d'avoir fait passer le message, Lily. Comment tu savais que je serais là ?

Personne n'était vraiment au courant de la passion qu'il vouait à tous ces trophées. Les maraudeurs savaient plus ou moins que s'ils ne le trouvaient ni au terrain de Quidditch, ni dans la Grande Salle, ni en train de suivre Lily ni en train de rôder dans les cachots à la recherche du moindre serpentard à embêter, c'était qu'il était soit aux toilettes, soit dans la salle des trophées. James connaissait l'emploi du temps et les habitudes de Lily par coeur ou presque, mais il était étonné qu'elle, elle connaisse si peu soit-il les siennes. Et ça, c'était un signe très encourageant !
avatar



Nombre de messages : 7329
Age : J'ai eu, en Février, 18ans. Sinon je suis enceinte de 7mois à la date du 01 octobre
Groupe : du bien ! Parce qu'on a la classe *sbaff*
Caractère : Patiente - Courageuse - Téméraire - Tigresse - (Lunatique en ce moment, et à fleur de peau)
Crédits : : Ava(c)Kanala || ico(c)Fogliaverde
Date d'inscription : 08/02/2008




Lily Evans Potter

Fondatrice
Tyran et presque enceinte


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 24
MessageSujet: Re: Un tête à tête [Lily]   Dim 9 Mar - 20:47

Même si Lily ne voulait pas s’attarder dans ce lieu, et en la présence de James, elle s’arrêta cependant quand il lui saisi doucement le bras. Et bien, on dirait qu’il commençait à comprendre que se montrer brusque avec elle ne servait qu’à lui taper sur les nerfs. Pour une fois, pour la première fois, elle n’avait pas envie de lui mettre une baffe dans la figure, malgré le fait qu’il est ‘posé’ sa main sur elle. Il est vrai qu’en temps normal, elle l’aurait envoyé valser. Il était très agréable pour les deux jeunes gens je pense de ce changement.

Très poliment, la rouquine le regarda de ses magnifiques yeux verts le sorcier qui venait de l’arrêter. Pourquoi d’ailleurs l’avait-il fait ? Que voulait-il lui dire de plus qu’ils ne s’étaient déjà dits ? Qu’il était fou d’elle ? Qu’il voulait sortir avec elle ? Pour lui demander pourquoi elle le repoussait lui, LE grand James, LE célèbre joueur de Quidditch, populaire dans toute l’école, dont toute les filles sont folles, plutôt que ce bon vieux Servilus, c’est comme ça qu’il l’appelait si elle ne se trompait pas.

Puff. Vous voyez pourquoi elle avait dit mal avec lui ? D’une il était prétentieux, et possédait un ego sur dimensionné. En plus, il adorait brimer les personnes qui n’était pas à la hauteur de son si grand talent. Il se fichait éperdument du mal qu’il pouvait faire autour de lui. Peu lui importait mise à part sa petite personne. Il se fichait de savoir que Lily avait du subir les revers d’être celle après qui il court tout le temps. Il ne s’était pas une seule fois préoccupait qu’à cause de lui, elle vivait un enfers, qu’elle devait toujours se tenir sur ses gardes dès qu’une personne de la gente masculine s’approchait d’elle, pour être sur qu’ils ne soient pas comme ceux qui ne voulait l’avoir QUE parce qu’elle était la proie du maraudeur. Pas parce qu’elle était intéressante, pas parce qu’elle était brillante, intelligente, ou pour sa personnalité. Non juste parce qu’elle était une sorte de concours, dont le premier lot était la satisfaction d’avoir battu sur un domaine Potter…

En plus de tout cela, il rendait la vie infernale à une personne à qui elle tenait vraiment, une personne qui avait toujours était égale à lui-même, toujours sincère avec elle. Severus Rogue. Un enfant qui n’avait jamais eut la vie facile, et une enfance des plus malheureuse. Pourtant, malgré le fait qu’il avait son lot de problème, il avait été toujours là pour la belle. Il était arrivé à lui faire comprendre que d’avoir des pouvoirs magiques, ne signifiait pas que l’on était un monstre. C’était lui qui lui avait fait découvrir tout l’univers magique. Et à coté de tout cela, ce fut lui qui fut toujours présent quand elle n’allait pas bien, qui la consolait, qui la comprenait. Il était pour elle, son ami d’enfance, son meilleur ami. Peut-être plus ? Cela, elle ne pouvait pas le dire.

Quand ils étaient jeunes et toujours pas rentrés à Poudlard, ils s’imaginaient déjà la joie et combien cela merveilleux. Malheureusement pour Lily, mais surtout Sevychou, leur rêve fut gâché par le jeune homme qui se tenait devant elle. La petite fille de onze qu’elle avait été aurait tellement voulu qu’il connaisse une meilleure vie, qu’il soit heureux, et qu’il oubli tout ce qui avait bordé son enfance. Mais tout ne se passe pas comme on le voudrait. Une fois de plus, le serpentard se retrouvait dans une mauvaise posture, détestait de tous, pour la simple et bonne raison que James ne l’aimait pas. Par tous ? Non, car même si elle était sa seule amie sincère, jamais la rouquine ne pourrait le laisser tomber. Quoi qu’il arrive, elle serait toujours là pour elle.

Elle sortie de ces pensées quand elle entendit la belle voix du gryffondor vint résonner à ses oreilles. Belle ? Oui. Car même s’il possédait de nombreux défaut, il avait aussi des qualités, peu appréciable par son caractère et trop peu montré par lui. A coté de tout ce qui faisait qu’elle ne pouvait pas concevoir être une simple amie, et encore moins une petite amie pour lui, il pouvait se montrer adorable, beau. Il possédait une beauté extérieur certaine, intérieur aussi, mais gâché par sa prétention sans égal. Comment pouvait-elle le deviner ? Tout simplement par son attitude envers les autres maraudeurs, et plus particulièrement, envers Sirius. C’est ce qui le remontait dans l’estime de Lily…


- Merci d'avoir fait passer le message, Lily. Comment tu savais que je serais là ?


Bizarrement, même s’il était assez prêt d’elle, cela ne la dérangea pas du tout. Et pourtant c’était James Potter, celui qu’elle ne pouvait pas supporter… En même temps, il était si différent quand il était seul, mais aussi avec elle. Il n’y avait pas à dire, c’était qu’il était vraiment patient, et persévérant avec la jeune sorcière. Pas une seule fois, elle ne lui avait montré un signe de sympathie, pas une seule fois. Toujours distante et froide avec ce dernier, il était vrai qu’elle n’avait jamais prit le temps de lui parler calmement, seul à seul, depuis ces 5années. La voix de Marlène lui résonna à la tête. Peut-être devrait-elle lui laisser une chance, une toute petite… C’est pour cela qu’elle lui répondit, sur son ton doux, et tendre, avec un léger sourire, une chose si banal, qu'elle lne lui avait jamais accordé...


- Oh, bah de rien. Pour te trouver, et bien, par déduction… Si Sirius te cherchait, c’est que tu n’étais pas à la salle de banquet… Je sais aussi que tu passes ton temps dehors sur un balai, mais vu la pluie battante, tu ne serais pas sorti. Il ne restait donc plus que la salle de trophée… Je me suis dis que je t’y trouverais peut-être, à admirer une coupe de Quidditch, et d’imaginer ton nom inscrit sur l’une d’elle…

_________________
Much as you blame yourself, you can't be blamed for the way you feel Had no example of a love, that was even remotely real. How can you understand something that you never had. Ooh baby if you let me, I can help you out with all of that. Let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. Let me love you And all your trouble Don't be afraid, let me help. let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. let me love you A heart of numbness, gets brought to life I'll take you there
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Un tête à tête [Lily]   Lun 10 Mar - 21:10

Lily Evans venait de lui sourire. Lily Evans ! C'était le premier sourire qu'elle lui adressait depuis cinq ans, si on excluait celui, rempli de pitié, qu'elle lui avait adressé en troisième année lorsqu'il lui avait lu un poème de saint valentin. James était aux anges, et il dû faire un effort considérable pour se maîtriser et ne pas entamer une danse de la victoire. Et en plus de lui sourire d'une si attendrissante façon, elle lui parlait également. Sans animosité, sans insultes, sans main levée prête à le frapper. James se promi qu'il ferait quelque chose d'énorme pour remercier Sirius de lui avoir envoyé la belle.

Elle se tenait là, juste devant lui, à quelques centimètres seulement, et ils discutaient. Ce jour était à marquer d'une pierre blanche. Peut-être que James parviendrait enfin à comprendre ce qui n'allait pas chez lui pour que Mlle Evans le repousse sans cesse. Mais au moins, à cet instant, leurs relations étaient sur la voie de la réconciliation. Si James ne merdait pas avant la fin, peut-être qu'il sortirait de cette salle en bons termes avec la rouquine, ce qui serait pour lui le plus beau cadeau du monde. Bon, un peu moins beau que si elle l'embrassait ou si Rogue se retrouvait sans fringues au milieu du lac, mais un très beau cadeau tout de même. S'il était parvenu à ne pas sauter comme un demeuré dans tous les sens pour crier sa joie, il ne pu retenir un sourire qui vint éclairer son visage.

Ah Lily Evans. Si elle savait quels effort James devaient déployer pour ne pas faire encore un pas ou deux et la serrer contre lui avant qu'elle ne puisse réagir ! Le jeune homme ne pensait pas s'être encore ainsi controlé de sa vie. Il s'étonnait lui-même. Il cessa de se focaliser sur les traits de son visage et son sourire, pour tenter de se remémorer ses paroles. Elle avait parlé de pluie battante, puis de sa passion pour les trophées. Et bien ! Lui qui la pensait secrète, il s'était mis le doigt dans l'oeil jusqu'au coude. Il fallait croire que rien ne restait jamais secret longtemps à Poudlard, surtout si on faisait partie de l'équipe de Quidditch, qu'on était un maraudeur, qu'on s'appelait Lily Evans ou si on faisait partie de ses proches.

C'était fou, cette manie que les gens avaient de toujours se mêler de ce qui ne les regardait pas. Enfin, ce n'était pas pour déplaire à James, qui ne crachait jamais sur un peu de reconnaissance, mais il savait qu'il aurait pu également s'en passer, même si alors la vie à Poudlard aurait probablement été un peu moins palpitante. Plus de filles qui gloussent comme des groupies quand il passe dans les couloirs ? Plus de concours de drague avec Sirius ? Ou serait le plaisir, s'ils ne pouvaient pas établir leur tableau de chasse, et compter le nombre de filles qu'ils avaient embrassé (avec leur consentement) ou plus ? D'ailleurs, en pensant à cela, il semblait à James que Sirius avait une légère avance sur lui, et il se promi de rattraper tout ça avant les prochaines vacances.


-Ah c'est sur, la pluie battante, ça décourage ! Mais bon moi ça va encore, j'peux me permettre de sortir par ce temps, ça fait pas trop de dégâts, alors que Sirius ! Il sent le chien mouillé à des kilomètres, c'est insoutenable !

Lily ne savait pas que trois des maraudeurs étaient des animagus, et le quatrième un loup-garou. Personne ne le savait. Et il fallait dire que James aimait bien lancer des petites vannes là-dessus en sachant pertinement qu'il serait le seul à comprendre. C'était un peu idiot, mais ne le dites pas à James, il vous prendrait pour une personne dénuée d'humour. Parce que lui, c'était un mec drôle. Et il était sûr que Lily aussi était drôle. Comme il passait une grande partie de son temps à l'observer, il les avait déja vu, Marlène et elle, rire jusqu'à en avoir mal au ventre. Il en avait donc déduit que les deux filles avaient un grand sens de l'humour. Ca faisait la un point commun entre la fille de ses rêves et lui-même. Mais bon, il fallait encore l'expliquer à la principale intéressée...

-Pour l'instant j'imagine, mais avant mes ASPIC j'aurais bel et bien un trophée ici, tu verras. Ca te plairait pas toi, d'avoir ton nom parmi tous ceux des anciens joueurs de Quidditch, des élèves brillants, ou tout simplement parmi ceux qui ont rendu un service à l'école, ont marqué Poudlard ?

Oh oui, ça lui plairait d'avoir un trophée. Quelque chose qui permettent aux futures générations de se souvenir de lui. Quelque chose qui lui permette de ne pas sombrer dans l'oubli, comme s'il n'avait jamais été là, dès qu'il aurait quitté l'école. James voulait laisser quelque chose de lui, ici, il ne voulait pas qu'on l'oubli. Il voulait que tout le monde sache qu'un jour, James Potter avait été étudiant ici, qu'il avait joué au Quidditch, qu'il avait gagné ou perdu, et qu'il avait les meilleurs amis dont on puisse rêvé. S'il pouvait, il aurait fait graver tout cela, en plus, évidement, de son opiniâtreté concernant la belle demoiselle qui se tenait devant lui, sur son futur trophée.
avatar



Nombre de messages : 7329
Age : J'ai eu, en Février, 18ans. Sinon je suis enceinte de 7mois à la date du 01 octobre
Groupe : du bien ! Parce qu'on a la classe *sbaff*
Caractère : Patiente - Courageuse - Téméraire - Tigresse - (Lunatique en ce moment, et à fleur de peau)
Crédits : : Ava(c)Kanala || ico(c)Fogliaverde
Date d'inscription : 08/02/2008




Lily Evans Potter

Fondatrice
Tyran et presque enceinte


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 24
MessageSujet: Re: Un tête à tête [Lily]   Mar 11 Mar - 18:11

[Désolée mon pot de colle pour le temps de réponse mais j'ai dû refaire plusieurs fins J'ai hésité entre la Lily qui te cris dessus en te faisant des reproches et qui partait, la Lily qui garde ses paroles pour elle, mais qui finit par s'énerver, et la troisième option ci dessous ^^ ]



C’était assez bizarre pour Lily de se retrouver en la présence de James Potter, en étant seule avec, et ne partant pas. Non. Elle restait devant lui, sans bouger, et le pire, c’est qu’elle le voulait. Bon, vouloir, c’est peut-être un trop grand mot. On va dire que pour une fois, cela ne la dérangeait pas. Se pourrait-il que le gryffondor soit plus sympathique quand il était tout seul, sans maraudeurs à coté ? C’était la question qu’elle se posait en ce moment. Contrairement aux nombreuses derniers fois, il ne jouer pas à son prétentieux coureur de jupon et plus particulièrement d’elle, ne cherchant pas à amuser la galerie. En même, c’était la première fois qu’ils se retrouvaient que seul à seul.

Pourquoi ne lui avait-elle jamais parlé sans personne autour ? Tout simplement parce que la jolie rousse le fuyait par tout les moyens, alors jamais elle n’avait eut l’intension de se retrouver dans un lieu, sans aucune compagnie, mise à part celle du joueur de Quidditch. Comme quoi, les choses pouvaient changés, quand on les forçait un peu. Quelque chose lui disait que Sirius avait monté le coup en douce, mais que son frère de cœur n’avait lui, rien à voir dedans [pour une fois], vu combien il avait été étonné de voir celle a qui il fait la cour tout le temps arriver, et venir lui transmettre un message.

Les rôles étaient inversés pour une fois. Ce n’était pas lui qui s’était mis en quête de Lily, mais bel et bien le contraire. D’ailleurs, en y pensant, comment se faisait-il que le jeune homme arrive toujours à savoir ou elle se trouvait ? Même quand elle se cachait de lui, en allant dans une des pièces les plus reculées du château, dont peu de personne connaissait l’existence, il arrivait à chaque fois, sans se tromper à lui mettre la main dessus. A chaque fois, la belle partait bien entendu, sans attendre. Et s’il essayait de la retenir il se prenait une magnifique et royale gifle, doublé d’un regard de glace lançait par la demoiselle. Elle n’avait jamais été violente, ni n’était pas connue pour ça, mais avec Potter, ce n’était pas la même chose. Elle perdait trop facilement son sang froid, et se mettait vite en colère. En même temps, il passait son temps à lui taper sur le système, et à rendre la vie de son meilleur ami infernale. C’est en fait pour tout cela qu’elle ne voulait pas lui parler, et partait à chaque fois.

Mais là, aujourd’hui, elle n’en avait rien fait. Elle restait là, à l’écouter parler, comme si sa présence ne la dérangeait pas. Bon, ce n’était pas non plus le cas totalement. On va dire qu’elle se faisait violence pour ne pas le planter là, et partir. La sixième année savait qu’elle devrait suivre le conseil de Severus Rogue, en ne lui apportant pas autant d’attention. Mais d’un autre côté, il y avait une voix qui la poussait à essayer d’arranger les choses. Et qui c’est, peut-être qu’il laisserait son serpentard en peu tranquille. En y réfléchissant non. Jamais un maraudeur ne pourrait laisser son ami en paix, et l’oublier. Il était devenu leur victime préférée. Une petite pointe de colère remonta en Lily, qu’elle contenu quand même.

En fait, elle restait là car la gryffondor se disait qu’elle n’avait rien à perdre de faire un petit effort, comme lui avait fait remarquer Marlène. Des fois, cette dernière était vraiment sensée, pour ne pas dire tout le temps. Elle était comme une sœur pour elle, même si elle se confiait moins à cette dernière, quand il s’agissait de Potter et cie. En effet, cette dernière était très attirée par Remus Lupin, et faisait tout pour se rapprocher de lui. Lily se doutait qu’il y avait de l’amour de l’air. Même si elle taquinait son amie sur ce point, elle ne pouvait pas s’empêcher d’avoir peur que, sans le vouloir, la jeune femme lâche une chose que miss Evans lui aurait dite, à Lunard de son surnom, et qu’il aille le répéter.

C’est donc grâce à son amie depuis la première année à Poudlard qu’elle avait accordé son premier sourire en 6ans à James. Ce dernier avait l’air très content de cela, vu la mine réjoui qu’il arborait sur son visage. Attention, il ne fallait pas qu’il croie qu’ils allaient devenir amis et plus. Non non, ce n’était pour autant qu’elle avait envie de sympathiser avec. Elle était une bonne interlocutrice juste par politesse, c’est pour ça qu’elle l’écoutait attentivement. Lily avait l’impression qu’il semblait dépourvu en sa présence, qu’il ne savait pas quoi lui dire. Est-ce sur le coup de l’étonnement ? Ou bien, est-ce que c’est par rapport au fait, comme elle le pensait, qu’ils n’auraient rien à se dire, vu qu’ils étaient trop incompatibles ?

Certes, il lui parlait, mais on aurait dit que c’était juste pour bouchait les moments de blancs. Il lui dit que la pluie ne l’aurait pas découragé, qu’il pouvait se permettre d’y aller en dessous, alors que Sirius lui, sentait le chien mouillé ? Euh, Ouki, s’il le disait, elle voulait bien le croire, ce n’était pas son meilleur ami, elle ne pouvait donc pas juger sur ce fait. C’est pourquoi, elle ne s’aventura pas sur cette peinte, et lui dit tout simplement :



- Pour ce qui est de la pluie, tu ne serais pas sortie, de peur de te décoiffait, c’est ce que je me suis dis, et je ne pense pas me tromper.


Il finit par lui dire qu’il avait une sorte de passion pour cette salle, et qu’il rêvait d’y apparaître. N’était-il donc pas assez célèbre à son goût ? Il fallait croire qu’il lui en fallait encore et toujours plus. Une nouvelle fois, cela l’énerva. Comment ton un corps, on pouvait contenir autant de prétention ? Au fond, il était comme elle le pensait. Le jeune homme n’était qu’une personne superficielle, qui ne pensait qu’à lui. Elle avait été dure dans ses paroles, oui, mais elle était ainsi Pourquoi elle n’avait pas tourné les talons et n’était pas partie ? Pourquoi continuait-elle à lui parler ? Pourquoi elle ne le plantait pas ici et maintenant ? Il fallait croire qu’il comptait pour elle plus qu’elle ne le pensait, sinon, il la rendrait totalement indifférente. La rouquine savait qu’il ne possédait pas que des défauts, qu’il avait aussi des qualités qu’elle appréciait. Et oui vous lisez bien. Mais elles étaient tellement étouffées par sa quête de gloire qu’on ne pouvait jamais les apprécier… Elle ne contenta juste de lui dire, toujours en le fixant :

- Peu m’importe les trophées. Ce n’est qu’un objet après tout. C’est un simple objet, banal… Et puis, une gloire éternelle… Il n’y a pas que cela dans la vie. A mes yeux, c’est futile. Tu sais pourquoi ? Tout les gens dont tu peux lire les noms dans cette pièce, ils n’ont pas demandé à y figurer pour être célèbre. Ce sont des sorciers comme tout les autres, qui se sont démarqués par leurs qualités, sans espérer un retour. Je ne les admire pas parce qu’ils sont ici, mais pour ce qu’ils ont accomplies…Il y a de nombreux sorciers anonymes qui sont pourtant plus admirable que certain qui sont ici… Alors, certes, ils n’ont pas découvert de sortilèges, certes, ils ne sont pas des célèbres joueurs de Quidditch, mais cela ne change rien à leur véritable nature. Prends par exemple Hagrid. Maintenant, essaye de me citer une personne connue, qui possède plus de cœur que notre garde chasse…

_________________
Much as you blame yourself, you can't be blamed for the way you feel Had no example of a love, that was even remotely real. How can you understand something that you never had. Ooh baby if you let me, I can help you out with all of that. Let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. Let me love you And all your trouble Don't be afraid, let me help. let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. let me love you A heart of numbness, gets brought to life I'll take you there
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Un tête à tête [Lily]   Mar 11 Mar - 20:21

[Pas de soucis Lily Very Happy]

Se pouvait-il qu'il soit en train de rêver ? Que Sirius ne soit pas vraiment un géni, que Lily ne soit pas réellement devant lui, à l'écouter parler ? C'était fort probable. Une telle situation ne pourrait avoir lieu dans la réalité. Lily ne pouvait pas le supporter assez longtemps pour qu'ils échangent plus que deux mots. Et pourtant, c'était le cas. James dû le reconnaître après s'être pincé le bras à plusieurs reprises, sans résultats. Lily Evans se tenait bien en chair et en os devant lui. Et ils avaient bien ce qui ressemblait à une discussion. Bon d'accord, elle n'était pas très profonde, et portait sur le temps qu'il faisait dehors, mais c'était déja plus qu'ils n'avaient jamais parlé de toute leur scolarité.

Et même si la jeune fille n'avait aucune envie que son attitude plus amicale qu'à l'ordinaire envers James soit prise comme une lueure d'espoir, le jeune homme ne la considéra pas autrement. Il y avait une sorte de changement. Peut-être ne durerait-il que le temps qu'ils resteraient ici, peut-être un peu plus longtemps. S'il n'était qu'éphémère et dû au fait qu'ils se retrouvaient tous les deux dans un coin à l'écart du monde, James ferait tout pour qu'ils ne repartent que le plus tard possible. Il n'avait jamais pensé que se retrouver seul avec la jeune fille pourrait arranger les choses. Qu'un petit tête à tête pouvait se révéler plus propice à l'entente qu'une bonne après-midi en groupe. S'il avait su, il aurait coincé Lily seule dans un coin depuis longtemps !

Etre seul avec une jeune fille qui lui portait si peu d'attention qu'il était improbable qu'elle sache qui il était vraiment, donnait à James un avantage : il pouvait être qui il voulait. Il pouvait lui montrer une autre facette de sa personnalité, qui lui plairait peut-être plus que celle qu'elle voyait tous les jours dans les couloirs. Mais à quoi bon ? James n'était peut-être pas toujours quelqu'un de bien, mais il n'était pas un tricheur. Il était tel qu'il était, et personne ne le changerait. S'il pouvait espérer sortir un jour avec Lily, elle devrait l'accepter ainsi, arrogant, prétentieux, si c'était ce qu'il était. Car même si, intérieurement, il n'était pas toujours beau à voir, il était toujours James. Sans artifices, sans mensonges.

Lily était bien la seule chose que James enviait à ce bon vieux Rogue. Le Serpentard était détesté de tous, raillé par une grande partie de l'école, et ignoré par toute une autre partie ; il n'était pas particulièrement brillant (en dehors de ses chères potions) même s'il avait de bonnes notes ; il n'était pas beau, il n'était pas gentil, il n'était pas drôle. Mais il avait Lily. Pourquoi, d'ailleurs ? Pourquoi l'avait-elle choisi lui, comme meilleur ami, comme confident ? Qu'est-ce qui l'avait poussée à le considérer comme la personne pour qui elle pourrait tout sacrifier ? La personne qu'elle ne laisserait jamais tomber ? James aurait donné tant de choses pour être à la place du vert et argent ! Avoir la chance, rien que pour une après-midi, de voir des étoiles dans les yeux de Lily quand elle le regardait, la voir sourire quand il sourirait, prendre sa défense quand on s'en prendrait à lui. S'entendre dire qu'elle serait toujours là pour lui, quoiqu'il arrive.

Mais malheureusement, ce jour n'était pas près d'arriver. James commençait d'ailleurs sérieusement à douter qu'il vienne un jour. Mais il était tenace, une vraie tête de mule, et il n'avait pas passé cinq ans à se faire rabattre le caquet quand il osait parler d'amour à la belle rousse, pour abandonner maintenant. Dans deux ans, ils quitteraient Poudlard, la seule chose qu'ils avaient en commun pour le moment. Et alors, ils se perdraient de vue, parce que rien ne pousserait Lily à garder contact avec James. Plus que deux ans. Ce temps lui semblait bien court pour convaincre la rouquine de sortir avec lui, et en profiter. Elle avair refusé catégoriquement pendant six ans. Qu'est-ce qui pourrait bien la pousser, aujourd'hui, à accepter ses avances ?

James fut tiré de ses pensées par la voix mélodieuse de son interlocutrice. Ah, s'il avait pu l'entendre encore une fois... Pouvait-elle recommencer ? Hum... finalement, non. En tous cas, pas avec les mêmes mots. Mais pour qui le prenait-elle ? Il n'avait pas peur de la pluie. De toutes façons, même avec les cheveux mouillés il était séduisant. Et puis, il était attrapeur de Quidditch, tout de même, il avait la responsabilité de la victoire de son équipe ou non. Il ne pouvait se permettre de jouer les chochottes en ne s'entraînant que les jours de beau temps. Cette pique de la part de la jeune fille souleva en James une pointe de colère, qu'il eut tôt fait d'étouffer. Mais quand même, il n'allait pas se laisser ainsi dénigrer, qu'il soit transi d'amour ou non.


-Eh ! Tu crois qu'on gagne nos match de Quidditch en claquant des doigts ? Il faut s'entraîner, et plutôt deux fois qu'une ! Qu'il fasse beau, qu'il pleuve, qu'il vente, ou qu'il neige.

D'accord, il était un peu porté sur son apparence. Un peu beaucoup. Mais c'était tout de même important. C'était ce qu'on voyait en premier chez une personne, et c'était là-dessus qu'on se forgeait sa première opinion. Et il valait toujours mieux qu'elle soit bonne. De plus, voir des regard se tourner sur son passage faisait toujours plaisir au Gryffondor, et s'il fallait pour cela qu'il passe quelques minutes de plus devant sa glace, il le faisait volontiers. Et puis, il n'avait pas non plus envie de ressembler à Servilus. Prendre soin de son visage et de son corps ne prenait que peu de temps, et c'était agréable pour tous. Un bien commun, comme aimait l'appeler James.

La suite des paroles de la jeune Evans ne firent pas plus plaisir au jeune homme. Elle ne comprenait pas ce qu'il voulait dire. Est-ce qu'il voulait de la gloire ? Un peu. Bah quoi, c'était cool quand même d'être célèbre ! Et il ne connaissait personne qui aurait en toute sincérité refusé cela si l'occasion s'était présentée. Mais ce qu'il voulait surtout, c'était ne pas être oublié. Il n'avait pas envie de n'être que de passage ici, et de remporter avec lui tout ce qu'il avait amené. Le James qui franchirait ces portes pour ne plus revenir ne serait plus le même que celui qui les avait franchi en sens inverse sept ans plus tôt. Et tout cela serait oublier dès qu'il serait parti ? Comment Lily pouvait-elle accepter que tout ce qu'elle avait vécu et accompli ici tombe dans l'oubli, alors que c'était probablement ce qui avait le plus compté à ses yeux durant sa période de scolarité ?

C'était cela que James voulait. Ne pas juste être là parce qu'il fallait y être, ne pas juste être un des élève, inconnu parmi la foule. C'était tellement attristant de se dire que rien de ce qu'on pourrait faire ici ne marquerait les générations future. A part s'il avait son nom dans cette vitrine. Si il possédait un trophée à son nom, alors il pouvait être certain de ne pas tomber dans l'oubli. Et peut-être même qu'un jour un gamin un peu paumé et en quête de réconfort, comme lui s'était trouvé à une époque, se retrouverait dans cette même salle, devant cette vitrine, à admirer son trophée en rêvant d'en posséder un. Et peut-être même que se dire que d'autres avaient réussi cet exploit et qu'il lui suffisait de prendre exemple sur eux l'aiderait.

Cependant, Lily marquait un point. Il était incapable de dire si quelqu'un ici possédait plus de coeur qu'Hagrid. Il connaissait bien le garde-chasse, et l'appréciait à sa juste valeur. C'était un type bien, pas toujours très rapide d'esprit, mais qui avait un coeur en or, et sur la main en plus. C'était le genre de personne sur laquelle on savait qu'on pourrait toujours compter, quoiqu'on fasse, et où qu'on se trouve. Il était prêt à mettre sa vie et sa carrière en danger pour n'importe lequel de ces gamins qui vivaient dans le château. Et puis il n'y avait qu'à voir comment il se comportait avec les animaux pour découvrir combien il était bon.


-D'accord, Hagrid est la personne que je connaisse qui a le plus de coeur, mais quand il ne sera plus là, et qu'il n'y aura plus personne en vie pour se souvenir de lui, cette bonté qui le caractérise aura aussi disparue. Un trophée pour la gloire... mais surtout un trophée pour qu'on se rappelle que j'étais là aussi un jour. T'as pas envie que dans cinquante ans, quand tu seras vieille et ridée -même si tu seras toujours sublime -, il y ait une fille qui passe par ici, qui lise ton nom dans la vitrine et qui se dise : ouah, cette Lily Evans avait vraiment l'air d'être quelqu'un de bien, j'aurais bien aimé la connaître ?
avatar



Nombre de messages : 7329
Age : J'ai eu, en Février, 18ans. Sinon je suis enceinte de 7mois à la date du 01 octobre
Groupe : du bien ! Parce qu'on a la classe *sbaff*
Caractère : Patiente - Courageuse - Téméraire - Tigresse - (Lunatique en ce moment, et à fleur de peau)
Crédits : : Ava(c)Kanala || ico(c)Fogliaverde
Date d'inscription : 08/02/2008




Lily Evans Potter

Fondatrice
Tyran et presque enceinte


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 24
MessageSujet: Re: Un tête à tête [Lily]   Mer 12 Mar - 13:16

Les paroles de Lily ne semblaient pas plaire à James, mais tant pis pour lui. Après tout, elle était une de ces jeunes femmes entières, qui n’allaient pas cacher ce qu’elles pensaient pour le bon vouloir du populaire de l’école. La franchise, et l’impulsivité, voilà deux grands traits de caractère de la belle rouge et or. C’est d’ailleurs ce qui faisait tout son charme. Elle était la plus douce de toutes les sorcières, toujours à aider les autres, offrant facilement son amitié [sauf exception ], aimante, mais sans pour autant se laisser marche sur les pieds, ça jamais ! Car même si elle est gentille, elle n’hésitera pas à vous mettre une bonne baffe si vous la cherché. La preuve devant elle : Potter. Elle ne comptait plus le nombre de fois où elle s’était prise le bec avec lui.

Il fallait aussi avouer que le jeune maraudeur, si on enlève sa prétention extrême et sa vanité, pouvait se montrer un digne gryffondor. Tout d’abord par son courage, et sa détermination. Quand il avait un truc dans la tête, il ne lâchait pas facilement, surtout en matière de fille, et plus particulièrement cette dernière. Ensuite, même s’il ne le montrait pas, il possédait un grand cœur au niveau amitié, la preuve avec Sirius et Peter. C’était les deux exemples les plus flagrants. L’un était le fils du famille qui ne pensait que seule la valeur du sang compte, et pourtant, cela ne l’avait pas empêcher de le considérer comme son frère. Quand au deuxième, il était un élève plutôt médiocre, qui, s’il n’aurait pas été un maraudeur, aurait été un élève brimé par les autres. Enfin, il était loin d’être bête, et plutôt beau gosse, il fallait l’avouer.

C’était vraiment dommage qu’il ne montre pas tout cela un peu plus. Peut-être que la rouquine s’intéresserait plus à lui ? Humm, cela n’était pas si sur que cela en fait. Comment pourrait-elle supporter son acharnement à rendre la vie impossible à son meilleur ami ? Impossible. Si seulement le sixième année décidait de le laisser enfin tranquille, alors oui, là, la belle serait plus clémente avec lui. Mais il ne fallait pas se faire des idées, jamais il ne laisserait Severus en paix, sans lui lancer à tout bout de temps des sortilèges. Il y avait marre à la fin. Pourquoi devrait-il avoir la vie dure ? Ne l’avait-il pas eu assez dans son enfance, pour qu’on en rajoute ? Surtout qu’il n’y avait pas plus adorable que lui. Toujours là quand on a besoin d’un ami, toujours présent pour vous remonter le moral. Alors, oui, il était à Serpentard, mais alors ? Ce n’est qu’une maison après tout…

Pour la première fois depuis 6ans, James haussa un peu le ton envers miss Evans, quand elle lui dit qu’elle ne pensait pas qu’il se risquerait à aller sous la pluie, de peur de se faire décoiffer. En même temps, c’est vrai, il passait son temps à se contempler et à vouloir être parfait. Pour lui répondre, il lui parla de quidditch. A oui, après lui, c’était sa deuxième passion. Il adorait d’ailleurs faire mumuze avec un vif d’or qu’il avait subtilisé pour se pavaner en l’attrapant. En plus de cela, il s’amusait à ébouriffer ses cheveux, pour faire style qu’il descend toujours d’un balais, chose très stupide, qui ne lui donnait pas un air plus beau, bien au contraire. Mais bon, c’était sa vie, et pas celle de Lily. Si cela lui plaisait de vivre ainsi, et bah tant mieux pour lui. Après, qu’il ne s’étonne pas qu’elle ne puisse pas le supporter très longtemps…

Les dires suivants de la jeune femme le firent réfléchir un peu. Elle avait raison en même temps, comme souvent d’ailleurs. Même si des sorciers n’avaient une coupe ici, cela ne changeait rien au fait qu’ils soient admirables. Elle se fichait d’apparaître un jour ou pas dans cette pièce, ni qu’une sorcière regarde son nom en disant qu’elle voudrait lui ressembler. A quoi cela servait de vouloir être une pale copie d’une autre personne franchement ? Chaque être était unique, et elle voulait le rester. Alors oui, cela voulait dire pas de gloire, pas de trophée, mais la rouge et or ne serait pas oublié pour autant. Ainsi, elle lui répondit sur un ton calme, un peu doux aussi :


- Tu sembles croire qu’une fois mort ou partit d’un endroit, nous sommes oublié, mais c’est faux. Il y aura toujours des gens pour se rappeler de la véritable personne que nous étions. Même après Poudlard, je me souviendrais de Hagrid pour continuer dans mon exemple. S’il venait à disparaître, je pourrais dire à mes enfants que l’ancien garde chasse de Poudlard était un homme exceptionnel, qui a toujours fait ce qu’il pouvait pour rendre heureux les élèves de son école. Un trophée n’est qu’un objet. Si tu en auras un, tu ne seras qu’un nom parmi toute la masse des autres. On ne t’enviera pas pour la personne que a été, mais pour le fait d’avoir pu avoir une coupe. Et enfin, je ne vois pas ou est le mal d’être connue que par son entourage, et non par tout les autres. L’avis de mes proches est plus important qu’une quelconque étudiante de Poudlard dans 50ans…


Elle s’arrêta un instant pour marquer une pause. La belle rouquine finit par rajouter, sur un ton taquin, non non, vous ne rêvez pas :0_0: et en prime, avec un sourire. Et bien, quand il ne martyrisait pas Severus [en même temps, il n’était pas là, mais bon XD], elle pouvait se montrer agréable avec lui.


- De tout façon, encore cette année, tu nous feras remporter la coupe de Quidditch, avec, je dois bien avouer, le talent que tu as en tant que poursuiveur des Gryffondors. Et donc, tu auras ton trophée chéri dans cette pièce…




[Non non, tu as bien lu James :0_0: en fait, tu es pas attrapeur, mais poursuiveur… Je suis allée sur EHP si tu avais été capitaine, et en fait, j’ai vu que tu étais poursuiveur pour les Gryffondors, et non poursuiveur, même si tu jouais avec un vif d’or. Lien ]

_________________
Much as you blame yourself, you can't be blamed for the way you feel Had no example of a love, that was even remotely real. How can you understand something that you never had. Ooh baby if you let me, I can help you out with all of that. Let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. Let me love you And all your trouble Don't be afraid, let me help. let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. let me love you A heart of numbness, gets brought to life I'll take you there
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Un tête à tête [Lily]   Ven 14 Mar - 16:45

[Ca c'est une surprise ! J'avais jamais pensé que James occupait un autre poste qu'attrapeur^^ Mais puisque EHP le dit, c'est que c'est probablement vrai]

James avait la sensation de ne pas être vraiment dans l'école. D'être dans un lieu à part, entièrement coupé du reste du monde. La preuve était qu'ils n'entendaient aucun bruit provenir de l'extérieur, en dehors de la pluie qui battait violement les fenêtres. C'était une impression tout à fait délicieuse. La seule chose qui aurait pu rajouter à son bonheur était que la porte de la salle se bloque, et qu'ils ne puissent plus sortir. Ca aurait vraiment été fabuleux. Ainsi, Lily aurait eu tout le temps d'apprendre à le connaître, et à le voir autrement que comme le type qui martyrise son meilleur ami. Si seulement elle avait pu ouvrir les yeux sur Rogue !

Elle était fille de moldus bon-sang ! N'entendait-elle pas toutes les insultes que son serpentard de meilleur ami proférait contre eux ? Jamais dirigées vers elle, bien entendu, mais comment ne pouvait-elle pas se sentir inclue ? Peut-être que Rogue prenait vraiment garde à ses paroles quand il était en sa compagnie. Mais alors, qu'est-ce que cela faisait de lui ? un hypocryte, au minimum. Si James n'était pas parfait -même s'il le pensait sincèrement -, il n'avait jamais retenu ses mots avec personne. Personne ne changerait qui il était, personne ne parviendrait jamais à l'influer assez pour qu'il change. Bien sûr, quand Lily était dans les parages, il essayait de se faire plus beau, plus drôle, plus gentil. Mais visiblement, elle ne semblait pas le remarquer.

Elle devait avoir un problème. De vue peut-être. James n'avait jamais eu de problème avec les filles. Il éprouvait d'ailleurs plus de problèmes à tenir ses engagement auprès de toutes. Le jeune homme aimait bien dire qu'elles faisaient la queue en attendant de savoir qui aurait la chance de sortir avec lui. Ce n'en était pas à ce point, mais jamais une fille ne s'était refusée à lui. En dehors de celle qui se tenait devant lui. Celle qu'il voulait par-dessus tout. Et si toutes les autres avaient craqué, pourquoi pas elle ? Pourquoi continuait-elle à résister à tout le charme qu'il déployait pour la séduire ?

Oui, c'était probablement la vue. Sinon, qu'est-ce qui aurait expliqué qu'elle préfère traîner avec Servilus, le mec le plus moche de l'école, plutôt qu'avec James Potter, joueur de Quidditch bourré de talent, élève intelligent, ami en or, et populaire par dessus le marché ? Il avait tout pour lui, bon sang ! Sauf Lily... Mais ça changerait. Il allait continuer à tout faire pour ça. Peut-être que ce petit tête à tête arrangerait les choses. Qu'elle commencerait à le considérer comme un éventuel ami. Ce serait déja une grande avancée ! Ca ne suffirait pas au jeune homme, bien sûr, mais ce serait déja un bon point. De nouvelles bases sur lesquelles démarer.

Les paroles de Lily était pleines de bon sens. Bien sûr que l'avis de ses proches était plus important que tout le reste, mais ça ne changeait rien au fait qu'avoir cet avis, plus celui que cette étudiante dans cinquante ans, c'était mieux ! D'accord, James avait un besoin presque maladif de reconnaissance, de popularité. Mais en plus de vouloir être connu, il voulait l'être parce qu'il était quelqu'un de bien, parce qu'il avait fait quelque chose d'extraordinaire, ou de très cool. Dans ving ans il ne pourrait pas revenir à l'école, et il aurait donné cher pour qu'un petit trophée doré dise à tous depuis cette vitrine : "eh les gars, y a 20 ans y a un mec qui s'appelait James Potter, et ben c'était un bon ! ".

Le Gryffondor ne pu s'empêcher de penser "nos enfants" quand Lily parla de "ses enfants". Cette petite pensée lui tira un sourire, mais il ne la coupa pas. Pour se prendre une giffle et tout gâcher, alors que ça commençait si bien ? Non merci.


-D'accord d'accord, t'as gagné. L'avis des proches, c'est plus important. Mais ne me dit pas que ce les jeunes qui passeront ici après nous vont penser de toi ne t'intéresse pas. Tout le monde pense à ça ! Et si pour toi un trophée ne parviendra pas à laisser dans les mémoire la personne que nous étions, qu'est-ce qui y parviendrait ?

En dehors du fait, bien sûr, de coller des photo de lui partout dans le château avec un sortilège de glue perpétuelle. Il y avait déja songé, à ce coup là, mais il craignait quand même le renvois. Rusard ne le louperait pas là-dessus. Dumbledore rirait sûrement un peu, mais le Gryffondor n'avait tout de même pas envie de tenter le diable. Il y avait des limites à ne pas franchir, et James avait toujour su où elles se trouvaient. Ses parents lui avaient quand même enseigné certaines choses en première année, après qu'ils aient reçu une lettre les informant que James avait écopé d'un mois de retenue pour avoir lancé une bataille de nourriture dans la Grande Salle au moment du repas du soir, à l'aide de Sirius.

Quand Lily reprit la parole après le cours silence qui s'était installé, James cru que ses yeux et ses oreilles lui jouaient un tour. Il se pinça une nouvelle fois le bras, histoire de vérifier. On est jamais assez sûr. Elle lui parlait bien d'un ton taquin, et en souriant. Elle était tellement belle quand elle souriait ! Pourquoi ne le faisait-elle pas plus souvent ? Ah si en fait, elle le faisait souvent, mais pas pour lui. Et en plus de tout, elle le complimentait sur son talent au Quidditch. Il allait être sacrément redevable à Sirius !


-J'sais pas pour le trophée, mais pour la coupe, je ferais tout pour ça ! Merci pour le compliment Lily, ça me va droit au coeur. Ca me fait penser que je t'ai jamais vue sur un balais - et c'est pas faute de traîner au terrain-. J'suis sûr que tu voles aussi bien que moi.
avatar



Nombre de messages : 7329
Age : J'ai eu, en Février, 18ans. Sinon je suis enceinte de 7mois à la date du 01 octobre
Groupe : du bien ! Parce qu'on a la classe *sbaff*
Caractère : Patiente - Courageuse - Téméraire - Tigresse - (Lunatique en ce moment, et à fleur de peau)
Crédits : : Ava(c)Kanala || ico(c)Fogliaverde
Date d'inscription : 08/02/2008




Lily Evans Potter

Fondatrice
Tyran et presque enceinte


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 24
MessageSujet: Re: Un tête à tête [Lily]   Sam 15 Mar - 18:16

- Moué, je ne sais pas. Après tout, chacun sa façon de penser. Il faut de tout dans un monde, et surtout des personnes qui ont des avis contraire, sinon les discutions seraient des plus stériles, et des plus ennuyeuses…


Malgré ses paroles, James n’avait pas l’air de comprendre ce qu’elle voulait dire. Elle ne savait pas trop si cela devait l’étonner ou non. Après tout, essayez de faire comprendre à quelqu’un qui vit que pour être célèbre, et que pour les gens parlent de lui, qu’il n’y avait pas que la popularité qui compte, mais des valeurs plus sûre et tellement plus appréciable. C’est pour ça que Lily avait beaucoup de mal à se lier d’amitié avec lui. Comment ne pas se demander si, maintenant qu’elle était devenue aussi célèbre que lui, et une fille plutôt insaisissable, il ne la voulait que pour accroire sa cote ?

En fait, c’était une très bonne question cela. En effet, au début, Potter voulait sortir avec la gryffondor parce qu’elle était belle, et était la seule à ne pas être à ses pieds, et lui courir après. Ensuite, puis maintenant, humm, je ne savais plus trop. Il n’arrêtait pas de la harceler pour qu’elle sorte avec lui, alors qu’à côté, il avait des petites amies, qui étaient considérées comme fixe si elles restaient avec, plus d’une semaine. Après tout, rare étaient les filles qui n’avaient pas connue les bras du maraudeur ! Et Lily en faisait partie. C’est pour cela qu’elle était devenue aussi populaire au sein de l’école.

Enfin populaire, mais pas de le ‘bon sens’ même s’il n’y en a pas selon elle. D’un coté, elle était détestée de très nombreuses sorcières. Pourquoi ? Certaine en voyait en elle une certaine prétention, et méchanceté à repousser le si beau, si gentil, si brillant James Potter ! Elles la considéraient comme une manipulatrice, qui faisait souffrir le célèbre joueur de Quidditch, et qui voulait lui voler la vedette. On avait même fait circulé la rumeur qu’elle lui avait fait boire une potion d’amour pour être sûre qu’il lui court après.

De l’autre coté, elle était ‘envié’ et devenue la proie de tous. Le premier qui arrivait à l’avoir pouvait se voir devenir aussi populaire, voir plus que le frère de cœur de Sirius Black. Dès qu’un garçon s’approchait d’elle et dont elle ne connaissait rien, la jolie rousse pouvait être sûre qu’il ai une idée derrière la tête. Cela compliqué fortement les relations qu’elle pouvait avoir avec de nouvelles personnes. A chaque rencontre, elle ne pouvait pas savoir si on allait venir lui parler pour ce qu’elle était, ou juste pour se pavaner à ses côtés tel un pan fière.

De vrais amis, Lily devait bien avouer qu’elle en avait que très peu. Il y avait en fait que deux personnes qu’elle pouvait considérer ainsi : Marlène, qui était comme une sœur pour elle. Pas comme Pétunia, une sœur qui l’accepte comme elle est, et qui sera toujours présente pour elle. Pétunia… Même si elle l’ignorait, cette dernière lui faisait beaucoup de mal en la traitant comme un monstre. La sorcière avait beau faire des efforts, lui écrire toute les semaines, essayait de lui montrer que ces pouvoirs ne changeaient pas le fait qu’elles sont du même sang. Mais rien n’y faisait. Elle restait une bête de foire, qui souffrait en silence de cette situation.

Alors qu’avec Marlène, elle avait retrouvé ce qu’était le fait de se sentir en confiance, d’être complice, de rigoler tout le temps, et d’avoir un soutient et une oreille quand son cœur pleurait. Elle était sa sœur de cœur. Même si ces derniers jours, depuis que la gryffondor s’était entichée de Remus Lupin, ami de James, la sixième année ne savait pas trop si elle pouvait toujours lui parler de tout, elle resterait toujours parmi ses proches. Et cela pour longtemps.

La deuxième personne qu’elle aimait beaucoup, et à qui elle ne cachait rien du tout, qui la connaissait par cœur, était bien sûre, sans aucun doute Severus Rogue. Elle ne saurait vous dire pourquoi, mais en sa présence, elle se sentait en sécurité, comme si tout ce ces peines, tout ces problèmes s’évanouissaient quand il était là. En même temps, ils se connaissaient depuis toujours. Cela faisait 16ans qu’ils grandissaient cote à cote. C’est grâce à lui qu’elle avait bien prit son coté de sorcière, et avait tout appris dessus. Il était son confident, la personne en qui elle avait le plus confiance. C’est pour cela que quand on s’attaque au serpentard, c’était comme si on s’attaquait à elle.

Le fait de repenser à l’enfance malheureuse la peina, ce qui put se voir un peu sur son visage. Elle arrêta d’y penser, quand James lui répondit une nouvelle fois. Il la remercia de son compliment, et que cela lui allait droit au cœur. Cela, elle voulait bien le croire, vu qu’il s’acharnait à avoir, ne serait-ce qu’un regard d’elle. Alors si elle lui faisait un compliment, là, il devait être aux anges le coco. Enfin, il lui dit qu’il ne l’avait jamais vu sur le terrain de quidditch, mais qu’il était sur qu’elle savait très bien voler. En entendant cela, Lily ne pu s’empêcher de rire un peu. Elle sur un balai ? Et bien c’était comme un éléphant dans un magasin de porcelaine. S’il y avait bien un domaine dans lequel elle n’était pas douée, c’était dans les airs. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle lui dit :


- Moi ? Sur un balai ? Voyons James, tu ne te rappelles pas nos cours de vol en première année ? Les seules fois ou j’ai essayé, cela fut une catastrophe royale… Je suis trop maladroite déjà les pieds sur terre, alors dans les airs. C’est vrai que la sensation quand on vole est très agréable - même si j’ai pu y goûter que quelques instants - mais disons que je ne risquerais plus sur un balai. Je te laisse le faire à ma place ^^

_________________
Much as you blame yourself, you can't be blamed for the way you feel Had no example of a love, that was even remotely real. How can you understand something that you never had. Ooh baby if you let me, I can help you out with all of that. Let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. Let me love you And all your trouble Don't be afraid, let me help. let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. let me love you A heart of numbness, gets brought to life I'll take you there
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Un tête à tête [Lily]   Dim 16 Mar - 18:28

James fut déçu par la réponse de Lily. Elle n'avait pas répondu à sa question. Mouai, c'était cool les gens qui avaient des avis différents ? Le Gryffondor n'en était pas si sûr que ça. Bon d'accord, sans avis divergents, pas de discutions, enfin pas toujours. Parce que son avis rejoignait souvent celui de Sirius, et ils discutaient pourtant très bien. Et puis, c'était sympa aussi de discuter avec quelqu'un qui disait tout le temps "ouais t'as raison", "c'est vrai ce que tu dis". Alors que les avis divergents pouvaient très bien se finir en disputes, ce qui était assez fréquent avec le Gryffondor vu sa petite fierté et sa tendance à refuser d'avoir tord. Mais ce moment était bien trop beau pour qu'il le gâche. Il n'allait certainement pas continuer à déblatérer des paroles qui n'auraient aucun sens pour la jeune fille qui se tenait devant lui.

Ne pas être oublié, et être reconnu était l'ambition de James Potter. Ce qu'il comptait faire avant de quitter ces lieux. Il avait touours escompté laisser sa marque, de la meilleure façon possible, et posséder un trophée dans cette vitrine que des élèves viendraient astiquer en retenue lui semblait à ce jour la meilleure option. Il ne comprenait pas comment quelqu'un ne pouvait pas rechercher ça. Ne se sentait-on pas merveilleusement bien dans les brefs moments de gloire qui parsemaient notre vie ? N'étaient-ce pas les meilleurs moment, ceux qui marqueraient à vie ? En plus, bien sûr, de tous ces moments avec les gens qui sont si importants. James aimait la célébrité, il aimait la popularité, et ne l'avait jamais caché. Il sautait sur chaque occasion qui lui permettait de se rendre un peu plus célèbre. Mais entre la popularité et l'amitié, James prenait l'amitié. Etre célèbre tout seul n'intéressait probablement personne. D'ailleurs, James aurait préférait être inconnu avec les Maraudeurs plutôt que d'être connu sans eux.

Peut-être que ça, Lily ne le savait pas. Que la célébrité n'était pas tout ce qui comptait pour lui, et que ses amis, et elle aussi, étaient plus importants que ça. Qu'elle comptait plus que tous les regards impressionés et envieux qui se posaient sur lui quand il arpentait les couloirs. Il avait pourtant tenté de le lui dire. Il n'avait cessé de lui dire qu'il l'aimait, depuis qu'il l'avait vue dans le train. Mais elle ne lui avait jamais donné la chance de lui montrer qu'il pouvait être quelqu'un de bien. Qu'il n'était pas seulement un chieur de première intéressé uniquement par son image et par se moquer des autres. Les Maraudeurs connaissaient ce James là, mais Lily ne lui avait pas donner l'occasion. Peut-être était-ce justement ça, l'occasion. Peut-être que, sans le vouloir, elle lui offrait la chance de lui montrer la personne qu'il voulait être, et non pas celle qu'elle voyait tous les jours.

Mais le problème était que James ne savait pas comment montrer cette personne là. Oui, il se trouvait beau, oui il aimait passer du temps devant son miroire pour être sûr d'être parfait, oui il aimait être populaire, et oui il aimait embêter les autres, même si ça leur faisait vraiment du mal parfois. Il le reconnaissait, et ne considérait pas tout cela comme des défauts. D'accord, il ne savait pas toujours s'arrêter à temps, et il faisait parfois souffrir les autres, et en particulier Rogue, mais ne l'avaient pas cherché, voir mérité ? Et d'accord, il se comportait comme une midinette dès qu'il croisait un miroire, mais soigner son image n'était pas un vice. Alors, comment faire voir à Evans les choses sous cet angle ? Lui prouver qu'il était un type bien et totalement fait pour elle ?


-C'est pas faux. Il faut de tout dans un monde, comme tu l'as dit. Mais s'il pouvait y avoir plus de Sirius et moins de Se...rpentards..., le monde serait quand même plus drôle !

Moyen comme technique. Surtout qu'il avait failli prononcer le nom du meilleur ami de la jeune fille, sous son joli petit pseudonyme trouvé par les Maraudeurs "Servilus". La main de Lily aurait fait un aller simple vers sa joue. Mais de son avis, il s'était rattrapé en beauté. Peut-être n'aurait-elle même pas remarqué. Il lui adressa un sourire rayonnant. Oui c'était de l'humour qu'il venait de faire, dans le but de voir un autre sourire sur la visage de sa Lily. Justement, le visage de sa lily. Il venait de s'assombrir, non ? A quoi pensait-elle ? Etait-ce sa réponse qui la rendait ainsi triste ? James connaissait ses traits par coeur, même s'il avait dû les apprendre de loin et en se cachant. Il pouvait dire qu'elle expression elle adoptait quand elle était heureuse, triste, en colère (il la connaissait particulièrement bien celle-là), rêveuse, etc. Et là, c'était bien de la peine qu'il lisait sur son si joli visage.

Mais cette expression disparut vite, laissant la place à un rire. Plus que James n'attendait ! Il était parvenu à la faire rire, aussi bref que ce soit ! Il y avait d'ailleurs un proverbe qui disait "femme qui rit, à moitié dans ton lit"... Hum oui bon, ne nous emballons pas, ce n'était qu'un tout petit rire de rien du tout, mais il représentait beaucoup pour le joueur de Quidditch qui n'avait jamais eu droit à ce genre de réactions de Mlle Evans. S'il avait toujours aimé passé du temps dans cette salle, il était sûr d'y revenir deux fois plus souvent à l'avenir, pour se rappeler de ce court moment avec Lily. Il grava dans son esprit le son de cette hilarité, et l'expression de son visage. Il était certain qu'il se servirait dorénavant de cette vision pour lancer son patronus. Ce dernier serait le meilleur patronus jamais produit, il en était sûr.

James pouvait peut-être paraître superficiel, arrogant, manipulateur même parfois, mais il était aussi un garçon romantique, et fou amoureux de la fille qui lui faisait face. Il aurait fait tout et n'importe quoi pour elle, il lui suffisait de demander. Et tout ce qui touchait, de près ou de loin, à elle (dans le bon sens du terme), était sacré (petite exception pour Servilus). Il pouvait lui parler de chaque minute qu'il avait passé avec elle depuis leur première année, si elle le voulait. Il se souvenait de scènes entières, au mot près, et pouvait même dire comment Lily était habillé lorsqu'elle avait fait telle chose. C'était un peu pathétique d'enregistrer tant de choses sur une fille qui ne vous a jamais démontré la moindre sympathie et qui ne vous a jamais rien donné d'autre que des giffles, mais James ne pouvait rien changer au fait qu'il était dingue d'elle. Peu importe la façon dont elle le traite, il serait toujours dingue d'elle. Les autres filles ne comptaient pas, elles servaient juste à le distraire et à combler ses... besoins...

Elle lui avoua qu'elle était complètement nulle, sur un balais, et que d'ailleurs elle ne se risquerait plus à en monter un. C'était vrai qu'à présent qu'elle le disait, elle n'avait jamais été douée en cours de vol. Elle n'était pas non plus aussi mauvaise qu'elle le disait, car James avait le souvenir d'un jeune garçon encore plus empoté qu'elle. L'honneur était sauf. Se furent autant les paroles de la jeune fille que son rire qui firent rire James à son tour.


-J'avais oublié les cours de vol, c'est vrai ! Mais Poudlard nous file vraiment pas du matériel terrible. Si tu veux, tu pourrais essayer mon balais, un de ces quatre, tu verras que c'est plus facile qu'avec les vieux trucs qu'ils nous avaient donné en première année ! Et puis, moi je trouve pas que tu sois maladroite sur terre, je trouve même que t'es très grâcieuse.

Elle l'avait complimenté, à son tour maintenant. Et puis, c'était bien ce qu'il pensait. D'accord, il tentait de la complimenter sur tout ce qui pouvait l'être dès qu'il la croisait, mais bon, c'était toujours sincère.
avatar



Nombre de messages : 7329
Age : J'ai eu, en Février, 18ans. Sinon je suis enceinte de 7mois à la date du 01 octobre
Groupe : du bien ! Parce qu'on a la classe *sbaff*
Caractère : Patiente - Courageuse - Téméraire - Tigresse - (Lunatique en ce moment, et à fleur de peau)
Crédits : : Ava(c)Kanala || ico(c)Fogliaverde
Date d'inscription : 08/02/2008




Lily Evans Potter

Fondatrice
Tyran et presque enceinte


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 24
MessageSujet: Re: Un tête à tête [Lily]   Ven 28 Mar - 12:38

[HJ= Désolée pour le retard j'ai eu une petite baisse de régime au niveau inspi et rp. Mais la voilà]



Dans la salle de trophée à Poudlard, en cette heure de déjeuner du midi, se déroulait un phénomène des plus inattendue, et des plus bizarre. En effet, dans cette pièce, on pouvait voir deux élèves qui conversaient ensemble. Rien de plus normal ? Oh que si. Car quand l’on sait que l’un est un dénommé James Potter, et que la jeune femme en face de lui n’est autre que Lily Evans, cela change tout. C’était la première fois qu’ils étaient aussi ‘proches’, autant sur le coté distance, que le coté amicale. Ce jour était à écrire dans les annales de l’école, et à noter d’une petite croix dans le calendrier, comme exceptionnel. Etait-il le premier d’une longue liste, ou au contraire, le seul, qui ne se reproduirait jamais ?

Il valait mieux pour le gryffondor qu’il ne la froisse pas, comme il avait l’habitude de le faire, par des gestes ou des paroles. Sinon, il risquait une nouvelle fois de subir sa colère, et pourrait être sûre qu’elle ne lui parlerait plus jamais, et le fuirait encore plus que ce qu’elle le faisait déjà. Quel dommage pour lui qu’il soit aussi prétentieux, humiliant envers les gens, et aussi collant. Oui, car il fallait bien l’avouer, même si son acharnement était une chose qui imposait le respect, c’était très chiant tout de même. La rousse ne pouvait pas faire un pas sans l’avoir sur son dos, et dès fois, elle aurait bien eu besoin d’être tranquille. Le seul lieux ou elle était sure qu’il ne vienne pas l’importuner, était son dortoir, mais encore là, il y avait souvent du monde qui y passait.

Rares étaient les instants ou elle pouvait se retrouver avec elle-même, réfléchir sans être importunée, mettre au clair ses pensées. Elle n’avait l’occasion de le faire que le samedi matin, quand elle se levait au lever du soleil. A ces moments, elle savait qu’elle était seule, et ne serait pas dérangé. Le maraudeur serait, comme tout ses camarades, en train de dormir. Sinon, il y avait aussi un autre moment ou elle pouvait se ressourcer. C’était quand la douce jeune femme se retrouvait en la présence de Severus Rogue. Il n’y avait pas à dire, mais elle ne pouvait pas expliquer pourquoi ce fait. Bizarre ? Oui, surtout que pour elle, il était un ami, un ami de longue date, voir de toujours, son meilleur ami… Est-ce que derrière cela se cachait des sentiments d’amour ? Très bonne question, à laquelle elle n’avait aucune réponse.

En même temps, voulait-elle le savoir ? Voulait-elle mettre aux clairs ses sentiments ? Peut-être avait-elle peur de ce qu’elle ressentait pour les ‘hommes’ qui l’entouraient. Pourquoi fallait-il que tout soit aussi compliqué ? Il y avait tout d’abord le serpentard. Mais pas uniquement. Après, il y avait bien sûre James Potter. Et oui, vous avez bien lu. S’il lui était aussi peu important qu’elle essayait de le faire croire, elle serait totalement indifférente face à lui, l’ignorant totalement, ne s’énervant pas à tout bout de champs contre ce dernier… Après tout, qu’en savons nous ? Peut-être qu’elle le repoussait pour essayer de se convaincre qu’elle ne l’appréciait pas ? Ou peut-être qu’elle ne l’aimait vraiment pas. Allez savoir. Seule elle avait la réponse, et entre nous, je ne suis pas sûre qu’elle ai envie aussi de la trouver…

Quand James se mit à parler, elle crut un instant qu’il allait lui dire qu’il préfèrerait qu’il y ai plus de Sirius, et moins de Severus. Lily se chassa quand même très vite cette idée de la tête, se disant qu’elle voyait le mal partout. Elle ne pouvait se douter une seule minute que sa première intuition était bonne. Mais il valait mieux pour James qu’elle l’ignore, sinon cela aurait marqué la fin de leur conversation, avec en prime pour ce dernier, une magnifique claque qu’elle lui aurait décroché. Fronçant tout de même les sourcils face à ses paroles, elle lui dit, sur un ton des plus sérieux :


- Moins de Serpentard ? Je ne suis pas d’accord avec toi. Tu sais, si tu prendrais le temps d’en connaître quelques uns au lieu de passer ton temps à leur taper sur le système, tu t’apercevrais qu’ils peuvent être adorables. Ce n’est pas une maison ou sont envoyés des nuisants comme tu sembles le contraire. Elle est comme tout les autres. Il y a des gens que tu ne m’aimeras pas, et d’autre si. Peux-tu m’affirmer que tu apprécies tous les sorciers de Gryffondors, Serdaigles et Poufsouffles ? Je ne suis pas sûre… Alors certes, on ne peut pas être ami avec tout le monde, mais il faut arrêter les stéréotypes sur cette maison, et de leur jeter la pierre. Pas étonnant qu’ils soient autant sur leurs gardes. Et puis, franchement, tu crois que Dumbledore laisserait une telle maison ouverte si elle n’était constituée que de personnes qui deviendront, par exemple, des mages noirs, des tortionnaires ou autres ?


Et up, comment faire pour réfléchir les gens sur un point de vue version Lily. Il fallait bien avouer que la belle rouquine avait souvent, pour ne pas dire tout le temps, de très arguments. N’allait pas croire qu’elle faisait cela pour que tous soit d’accord avec elle, et qu’ils envient son interlocution. Pas du tout. Après tout, plus modeste qu’elle, cela n’existait pas. Sur ce point, elle était tout le contraire de James. Moins on parlait d’elle, moins on l’enviait, et mieux elle se portait. Pour la gryffondor, tous les sorciers pouvaient arriver à son résonnement, et elle n’était pas plus intelligente qu’un autre, malgré le fait qu’on lui dise le contraire. Si vous vouliez un moyen pour l’énerver, autre que de s’en prendre à ses amies, c’était de lui dire qu’elle était super hypra douée en tout, que vous l’enviez et que vous ne serez jamais à sa hauteur… Certain serait content qu’on leur dise cela, elle non. Jamais elle n’aurait la prétention de se croire supérieur aux autres, tout domaines confondus…

Ils changèrent de sujet, pour se mettre à parler d’un chose qui passionnée le jeune homme : Le quidditch. C’était une chose que la belle jeune femme aimait, mais sans plus. Ce n’était pas pour elle les acrobaties sur un balai. D’ailleurs, être sur un balai, et ne plus avoir les pieds sur terre. S’il y avait bien une chose dans laquelle elle n’excellait pas c’était dans le vol. Lors de sa première année, elle avait fait plusieurs essais, mais sans succès. Elle finissait toujours par tomber, avec ou sans sous balai XD. Pire qu’elle, il n’y avait pas. Quoi que. Miss Evans avait tout même réussi à tenir quelques minutes sur le morceau de bois, et ne tombait jamais de très haut. Contrairement à un de ses camarades… Le pauvre avait dérivé jusqu’au saule cogneur, et ne s’en était jamais remit de cette chute. En même temps, il avait du vraiment avec mal. Normal qu’il ne s’approche pas à plus de 20 mètres de l’arbre, et du terrain de quidditch. Le pauvre fut complètement traumatisé.

Elle lui sourit dans il évoqua leurs cours de vol. Même si elle n’avait pas été très forte, elle s’était bien amusée tout de même, et même si elle avait fini par arrêter, elle avait au moins le mérite d’avoir persévéré. A la fin, elle était même arrivée à tenir plus de 15minutes, sans tomber. Un exploit pour elle . C’est aussi pendant ses cours qu’elle avait pu admirer, sans l’ombre d’un doute, le talent du maraudeur en face d’elle. On aurait dit qu’il était fait pour pratiquer se sport. Malgré le fait qu’il était le plus jeune de leur équipe quand il entra dans cette dernière en deuxième année, il était autant, voir plus doué que les autres joueurs. Sur ce point, sa réputation de très bon poursuiveur était véridique.

Et bah dit, serait-ce une impression, ou le jeune homme l’avait invité à utiliser son balai ? Que lui arrivait-il ? Il fallait vraiment qu’il soit amoureux d’elle,pour qu’il lui propose d’utiliser son si précieux balai. Il était sa fierté, et personne, mise à part Sirius, n’allait le droit de le touche, et de l’utiliser. Il finit par lui dire qu’il ne la trouvait pas du tout maladroite, et qu’au contraire, elle était gracieuse. En disant cela, il la fit un peu rougir, et elle tourna un instant la tête, un peu gênée, mais surtout par timidité. On lui avait déjà dis oui. D’ailleurs IL lui avait déjà dit. Mais dans un contexte différent, juste pour humilier Severus, en lui disant en gros, qu’il ne méritait qu’une telle beauté s’intéresse à lui... Quelques secondes plus tard, elle replongea son regard vert intense dans celui de James, et avec un petit sourire tendre, Lily lui dit :



- Me prêter ton balai ? Tu n’as pas peur toi… Je risque de te l’abîmer, et vu que je sais combien tu y tiens, je n’en ferais rien. Mais merci quand même de ta proposition. Malheureusement, moi seule sur un balai, et dans les airs, c’est la catastrophe assurée. En plus, cela va faire 5 ans que j’en ai utilisé un… Merci pour ton compliment, mais tu sais, je ne le suis pas tellement. Tu pourras demander à Marlène, elle te confirmera que je suis assez maladroite…


Comment essayer de changer sujet et cacher sa gêne médiocrement, version Lily : Parler de sa meilleure amie, en proposant au gryffondor d’aller lui parler, alors qu’il était connue de tous que la jeune femme ne l’aimait pas, vu ce qu’il faisait subir à sa sœur de cœur… Bon ouki, elle est pas douée la rouquine pour ne pas montrer qu’elle avait été ‘touchée’ par ce compliment, mais bon, promis, elle essaye de se soigner. Enfin, pour le faire, il faudrait déjà qu’elle s’aperçoive que ce qu’elle venait de dire ne cacher en rien sa gêne, mais bien au contraire la montrer. Et cela, c’était une autre affaire…

_________________
Much as you blame yourself, you can't be blamed for the way you feel Had no example of a love, that was even remotely real. How can you understand something that you never had. Ooh baby if you let me, I can help you out with all of that. Let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. Let me love you And all your trouble Don't be afraid, let me help. let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. let me love you A heart of numbness, gets brought to life I'll take you there
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Un tête à tête [Lily]   Sam 29 Mar - 22:08

James Potter n'aurait pas pu imaginer meilleur moment dans la salle des trophées. Lui qui pensait ne jamais trouver de compagnie dans ce lieu qui lui servait essentiellement à se retrouver seul avec lui-même et ses pensées. Et une toute autre personne que Lily, ou les Maraudeurs, se serait vue renvoyée fraîchement. Car si James aimait qu'aucun de ses faits et gestes ne passe inaperçus la plupart du temps, il tenait tout de même à son espace vital. Il voulait préserver le peu d'intimité qu'il réclamait. Mais Lily Evans était la bienvenue dans son espace, dans son intimité. De cette fille, il acceptait tout. Pour cette fille, il accepterait tout.

Sauf peut-être embrasser Severus Rogue. Mais ça, c'est une autre histoire. Le Gryffondor ne pouvait pas voir en peinture le Serpentard, et ce depuis qu'ils s'étaient croisés dans le train, en première année. Ses cheveux graisseux et son nez crochus lui donnaient un air antipathique que James n'avait pas supporté. Et puis, ce ton de supériorité dans sa voix... Le jeune Potter avait des idées préconçues sur chacune des maisons, comme à peu près n'importe quel enfant de sorcier. Pour lui, les Serpentards étaient fourbes et cruels. On ne pouvait en aucun cas leur faire confiance.

Et pourtant, c'était ce que Lily faisait, avec Rogue. Il était son meilleur ami, et il semblait bien qu'elle pouvait compter sur lui. Du moins en apparance. Car James sentait qu'il la ferait souffrir, un jour ou l'autre. Il n'avait pas de bonnes fréquentations, il tournait mal, et il lui semblait très peu probable qu'il ne fasse pas du mal à Lily dans cette affaire. Mais James attendait ce jour de pied ferme. Il serait là, pour montrer à ce misérable cancrelat ce qu'il en coûtait de faire souffrir sa Lily. Cette dernière pourrait alors admirer son courage et sa force, et elle tomberait forcément dans ses bras. Un plan d'enfer.

Le jeune Potter écouta les paroles de la jeune fille avec attention, parce qu'elle venait de froncer les sourcils. Les serpentards, adorables ? Laissez-le rire ! Jamais il n'y avait eu de vert et argent amicale, il n'y en aurait donc jamais d'adorable. Pourquoi Lily cherchait-elle à le convaincre du contraire ? Pourquoi semblait-elle tant attachée à cette maison, alors qu'elle était exactement l'opposé de celle dont ils arboraient tous deux le blason ? Les Serpentards ne valaient pas la peine qu'on prenne leur défense. Ignorait-elle donc ce qu'ils disaient, ce qu'ils répétaient sans cesse ? Ce fut au tour de James de froncer les sourcils.


-Je ne pense pas que tous ceux qui sont envoyés à Serpentard deviendront des mages noirs, ou des gens malfaisants. Mais en tous cas, tu ne pourras pas me faire croire que ce sont des gens bien. Prendre la peine de les connaître ? Pourquoi tu les défends autant, Lily ? Tu sais pourtant qu'ils passent leur temps à se moquer, voir à attaquer, des enfants de moldus, juste pour rire ! Toute la famille de Sirius est passée par Serpentard ; leur devise c'est "toujours pur". Ils déteste Sirius parce qu'il est à Gryffondor. Il a campé chez moi cet été. Et c'est des gens comme ça que tu défends ?

James n'était pas obtu. Il acceptait de revoir son jugement, de temps à autre, mais certainement pas sur le sujet des Serpentards. Lily avait beau aduler Rogue, James l'avait déja vu dans sa véritable nature, et il n'avait rien d'adorable. Tout comme la cousine de Sirius, Narcissa, ou encore Bellatrix. Toutes les deux étaient, ou étaient passées, par Serpentard. Et plus éloigné d'adorable, il ne connaissait pas. Peut-être les véracrasses. Lily pourrait lui servir tous les arguments possible, il était incapable de changer son point de vue sur ce sujet. Les Serpentards se moquaient des gens comme elle, et elle, elle prenait leur défense ! Parfois, les filles étaient vraiment trop compliquées.

Le sujet du Quidditch passionnait James, qui aimait ce sport par dessus tout. Il aurait pu passer sa vie sur un balais. S'il avait eu à choisir, il en aurait probablement fait sa carrière, mais ses parents avaient refusé. Trop dangereux, et trop instable, avaient-ils dit. James n'était pas du genre à écouter, mais il n'avait pas pu faire autrement. Il tenterait donc de devenir Auror. Pas de problèmes, ça lui plaisait aussi, courrir après les méchants. En plus, avec un peu de chance, Rogue deviendrait sûrement un méchant, et James pourrait alors s'amuser un peu avec lui. Il ne rêvait que de ça.

Lily aussi semblait apprécier ce sport, quoique moins que lui. Evidemment, si elle avait du mal à tenir sur un balais, il était difficile d'être complètement fana de Quidditch. James se souvenait de sa première année, lorsqu'il devait admirer les matchs depuis les gradins. Ca n'avait pas été désagréable, parce qu'il y avait vraiment de l'ambiance, mais faire partie de l'équipe n'avait rien de comparable. Voler, c'était vraiment une sensation magique. Il suffisait au Maraudeur de monter sur un balais pour sentir tous ses soucis s'envoler, et se sentir plus libre que jamais. C'était un sentiment qu'il adorait, et qu'il retrouvait à chaque fois qu'il quittait le plancher des vaches.

Il n'avait pas rêvé là, Lily Evans venait de rougir parce qu'il l'avait complimentée ? Oui oui, elle venait de détourner la tête, les joues légèrement rosées. Hallelujah, plus beau jour de sa vie. Il venait de faire rougir la fille de ses rêves, et pas de honte ni de colère, pour une fois. Est-ce que ça voulait dire quelque chose ? Enfin, on ne rougissait pas aux compliments d'une personne dont on n'avait rien à faire ! James dû se retenir pour ne pas bondir de joie. C'était décidé, en sortant d'ici il écrirait un ode à la gloire de Sirius.

Lily plaisanta sur le fait que lui prêter son balais était bien trop dangereux. James n'y avait pas vraiment songé. C'était vrai que son balais était ce qu'il avait de plus précieux, et qu'il y tenait comme à la prunelle de ses yeux, mais il n'en avait rien à faire de tout ça, quand ça la concernait elle. Lui prêter son balais lui aurait surtout permi de passer un nouveau moment avec elle, peu importe ce qui pouvait bien arriver à cette malheureuse branche. Il fut un peu déçu quand elle lui dit qu'elle n'en ferait rien. Tant pis, il devrait trouver un autre moyen de passer du temps avec elle, seul avec elle.


-Pour le balais, si tu changes d'avis, fais moi signe ! Je te le prêterai avec plaisir. Quant à aller demander à Marlène... je tiens pas vraiment à finir éviscéré, alors je pense que je vais éviter... Mais bon, même si t'étais la pire des empotées, tu resterais toujours la plus grâcieuse. Et... j'ai rêvé ou tu as rougi tout à l'heure ?

Il lui adressa un petit sourire. Ses questions pouvaient mettre un peu mal à l'aise, mais James n'avait jamais su les empêcher de franchir ses lèvres. Il ne voulait pas que Lily se sente gênée, ou quoi que ce soit d'autre, il voulait juste être sur qu'il ne s'était pas trompé, et que ce qui lui avait fait si plaisir quelques instants plus tôt c'était réellement passé et n'était pas un fruit de son imagination.
avatar



Nombre de messages : 7329
Age : J'ai eu, en Février, 18ans. Sinon je suis enceinte de 7mois à la date du 01 octobre
Groupe : du bien ! Parce qu'on a la classe *sbaff*
Caractère : Patiente - Courageuse - Téméraire - Tigresse - (Lunatique en ce moment, et à fleur de peau)
Crédits : : Ava(c)Kanala || ico(c)Fogliaverde
Date d'inscription : 08/02/2008




Lily Evans Potter

Fondatrice
Tyran et presque enceinte


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 24
MessageSujet: Re: Un tête à tête [Lily]   Dim 30 Mar - 19:02

Si Lily ne connaissait pas aussi bien le jeune homme, elle aurait pu tomber sous son charme. J’ai bien aurais pu, et non serais. A cet instant, elle comprenait mieux les jeunes femmes qui voulaient à tout prix sortirent avec le gryffondor. Il était tout d’abord séduisant, pour ne pas dire le sorcier le plus beau de Poudlard après Severus… Nan je rigole t’inquiète . Ensuite, il était très charmant, et pouvait se montrer si adorable. Il était assez intelligent, et bon élève. Enfin, sa notoriété en attirait plus d’une.

Si seulement, il n’était pas aussi prétentieux. Franchement, ne comprenait-il pas que c’est à cause de cela qu’elle le détestait tant ? Et puis, pourquoi s’en prenait-il tout le temps à son meilleur ami, à cette personne qui représentait autant pour elle ? Tous savait combien elle adorait et avait besoin de Severus Rogue. Pourtant, le maraudeur s’acharnait sur ce dernier. Cela prouvait à la jeune femme qu’il ne l’aimait pas comme il le prétendait. Sa vision de l’amour était totalement différente. Pour elle, quand on est vraiment amoureux de quelqu’un, on ne souhaite que son bonheur, et on évite de lui faire du mal…

Même si le jeune sorcier ne s’en apercevait pas, il faisait beaucoup de mal à la belle rouquine. Comment ? En gâchant la vie au serpentard, en l’humiliant tout le temps, en lui jetant des sors à tout bout de champ. Et tout cela pour quoi ? Pour son amusement personnel, pour sa quête contre les verts et argent. Puff, pathétique tout cela. Ce qu’il ne voyait pas c’est qu’il se comportait comme eux, voir pire. Qu’est-ce que lui avait fait Rogue ? Rien… A si, il était dans la maison de Salazar, et était le meilleur ami de celle après qui il courait. En fait, se pourrait-il qu’il soit jaloux du jeune homme, d’où son acharnement contre lui ? Allez savoir. Mais quoi qu’il en soit, le fait été toujours le même. En s’en prenant à quelqu’un d’aussi proche de la jeune femme, il s’en prenait à elle.

C’était vraiment dommage pour lui. Tant qu’il ne changerait pas cela, jamais la 6ième année pourrait concevoir d’être, ne serait ce qu’amie avec lui. Elle était trop fidèle en amitié pour cela. Et puis, surtout qu’en ce moment, la rousse ne savait pas si elle n’était peut-être pas amoureuse de son ami de toujours, ça compliquait totalement la situation. Elle redoutait la réaction que pourrait avoir James si elle sortait avec son ‘ennemie’ de toujours. Elle était certaine que le jeune homme en verrait de toutes les couleurs. La solution serait de le faire secrètement, mais là encore, la jeune Evans n’était pas comme ça.

M’enfin bon, ce n’était ni le moment, ni le lieu de penser à cela. Elle avait le temps de tout mettre au clair, cela n’était pas pressé. De toute façon, pour y voir claire, elle avait besoin de Marlène, et de ses conseils. Elle n’était pas sa sœur de cœur pou rien après tout, même si elles n’avaient pas trop eu l’occasion de se parler et de passer du temps seule à seule. Obligé en sortant de cette pièce, elle irait convoquer cette dernière . Bien entendu, quand elle évoqua le cas des serpentards, son interlocuteur ne fut pas d’accord dans ses paroles. Deux options s’offrait à elle : ne rien dire, pour ne pas s’énerver, ou au contraire, lui mettre une baffe dans la figure, lui criait combien il était stupide, et s’en aller. Bizarrement, elle opta pour la troisième option :


- Pourquoi je les défends ? Non, pourquoi je ne le ferais pas. Je te rappelle qu’une personne qui m’est très chère [sous entendu Severus] est dans cette maison. Est-il comme ceux que tu décris ? Non, je ne pense pas, bien au contraire. A la dernière nouvelle, je sais choisir mes amis. De plus, je le connais depuis toujours, alors s’il était aussi mauvais que tu le penses, tu crois que je ne serais pas au courant ? D’accord, je ne possède pas la vérité universelle, mais je sais qui sont réellement les gens que j’aime, je ne suis pas stupide au point de me tromper autant...


Marquant une pause pour rejeter ses cheveux en arrière, elle continua à lui exposer ce qu’elle pensait, et ce qu’elle avait sur le cœur. Son ton était calme, alors qu’à l’intérieur, elle bouillonnait. Elle était en colère ? Oui. Contre le jeune homme ? Pas uniquement. Elle en avait tout simplement marre que les gens lui disent quoi penser, qui fréquenter. Mince à la fin, elle n’était pas non plus aussi bête que cela. Elle savait ce qu’elle faisait tout de même. Le pire c’est qu’il lui disait de telles choses alors que ce qu’il faisait lui, c’était pareil, voir pire…


- Ensuite, désolée de te le dire, mais c’est toi qui s’en prend à tout le monde. Le problème James, c’est que tu généralises les gens, et tu les juges sans le connaître. Tu parles de Sirius, alors j’aurais pensé que tu comprendrais, et que tu ne penserais pas comme tel. Est-ce que, par ce que sa famille pense que des êtres tel que moi soit une sous espèce, que ce dernier pense la même chose ? Non, alors pourquoi pas les autres. Tu sais, je suis une fille de Moldue, et je sais ce que c’est que d’être sous estimée, et juger par rapport à cela. C’est pour cela que je ne me permettrais jamais e juger sans connaître quelqu’un… Quoi que tu en penses, je connais des serpentards qui ne pensent pas que la pureté du sang soit si importante que cela… Severus n’est pas comme ça… Mais encore faudrait-il que tu arrêtes de t’en prendre à tout bout de champs à lui pour t’en rendre compte.


Encore une nouvelle fois dans la conversation, elle l’avait appelé James. C’était quelque chose de très bizarre, et très rare. Avant aujourd’hui, quand Lily parlait de lui, c’est en le surnommant Potter. Cela marquait la distance qui les séparait, le fait qu’elle ne le supportait pas, qu’elle ne l’aimait pas. Les rares fois où elle évoquait un sujet sur le jeune homme, c’était toujours par son nom de famille qu’elle le caractérisait. Et quand il s’approchait d’elle pour X raison, elle l’envoyait paître. Mais pas là. On aurait pu croire qu’ils étaient amis. Ils discutaient ensemble, elle lui souriait même, et avait même rougie face à son compliment. C’était le monde à l’envers…



Combien de temps cela allait-il durer ? C’était ça la véritable question. La belle rouquine n’était pas du genre à envoyer valser les gens. Bien au contraire, c’était une jeune femme de 16ans, qui était toujours là quand vous aviez besoin d’une oreille attentive. Elle se faisait une loi d’aider les autres qui en avaient besoin. Mais avec le maraudeur, cela finissait toujours par une gifle, des enguelades, et une Lily très remontait. Pour une fois, elle avait envie que cela se passe autrement, et c’est pour cela qu’elle le calma. Comme ça, on ne pourra pas dire qu’elle n’essayait pas, et ne faisait pas d’effort.


- Ecoute, j’ai pas envie de me reprendre la tête avec toi aujourd’hui… Alors changeons de sujet tu veux ?


Elle avait fini par dire cela au jeune homme, pour éviter un débat qui ne mènerait à rien. En plus, elle avait autre chose à penser que de partir de ce lieu encore en colère, en pestant contre tout ou rien...Quand le gryffondor reprit la parole, il lui redit une nouvelle fois que si elle le désirait, il lui prêterait son balais avec plaisir, elle n’avait qu’à lui demander. Ensuite, il évoqua le fait que s’il approchait Marlène, il risquait gros, ce qui n’était pas faux. Pourtant sa meilleure amie était de plus en plus proche de Lupin, et donc des maraudeurs. Nan ? Enfin, quand il prononça ses dernières paroles, elle ne sût pas quoi lui répondre. Elle se sentit encore plus gênée. Il avait remarqué qu’elle avait rougie. Oh mon dieu. Il n’y avait pas un trou de sourie quelques parts dans la pièce ? Ah non merdouille, Rusard les avait tous rebouché. . Pourquoi il continuait de parler de ça . Une nouvelle fois, ses pommettes rougirent un peu, et son visage afficha un sourire gêné, tandis que son regard vert s’orienta vers le sol…


- Merci pour ta proposition James, tu es adorable, mais comme je te l’ai dis, j’aurais trop peur d’abîmer ton balai… Euh, bah… Non.. Non non pas du tout… Enfin si un peu… Peut-être… Mais c’est pas important… Et arrêtes s’il te plait de me complimenter… Je vais d’une finir par le croire, et de deux, ça me gêne beaucoup là…

_________________
Much as you blame yourself, you can't be blamed for the way you feel Had no example of a love, that was even remotely real. How can you understand something that you never had. Ooh baby if you let me, I can help you out with all of that. Let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. Let me love you And all your trouble Don't be afraid, let me help. let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. let me love you A heart of numbness, gets brought to life I'll take you there
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Un tête à tête [Lily]   Ven 4 Avr - 19:59

Le temps s'était arrêté. Ou du moins, il ne s'écoulait plus à la même vitesse que dans le monde normal. Et James en bénissait tous les dieux, peu importe qu'il y en ai ou non. Plus longtemps il pourrait faire durer ce petit moment privilégié avec Lily, et plus il aurait de chance de s'en faire une amie. Et avec le temps, plus. Il avait une véritable envie de montrer à la jeune fille qu'il était exactement le mec qu'il lui fallait. Qu'il était parfait pour elle. Mais pour cela, il n'avait pas non plus envie de se changer. De montrer un James qui n'existerait pas. Il voulait que Lily l'aime, mais pas à n'importe quel prix. Il ne se trahirait jamais pour personne.

Tandis que ses yeux ne quittaient pas ceux de la Gryffondor, il cherchait à tout prix à y déceler autre chose que de l'indifférence. Rien qu'une légère affection l'aurait comblé. Alors qu'il détaillait son visage de plus près qu'il n'avait jamais pu le faire, il se surpris à s'arrêter plusieurs fois sur la courbure de ses lèvres, espérant qu'elles frémissent comme les siennes, attendant avec impatience d'être embrassée. Si James s'était écouté, il aurait sauté directement sur la jeune fille pour presser ses lèvres contre les siennes. Il en mourrait d'envie, mais n'avait pas envie de gâcher le si beau moment qu'il vivait pour une envie irrépréssible. Il n'était plus un gamin, il allait bientôt être un homme, il devait apprendre à se maîtriser.

Il passait régulièrement du temps avec des filles, qui étaient souvent très différentes les unes des autres, mais jamais il n'avait vécu pareil instant. Jamais il n'avait ressenti ce qu'il ressentait. Peut-être était-ce parce que son coeur ne battait la chamade que lorsqu'il adressait la parole à Lily. C'était pour cela qu'il savait qu'il était amoureux d'elle, et que ça ne changerait jamais. Ca n'avait pas changé en six ans, alors qu'elle ne lui avait jamais fait espérer ne serait-ce qu'une amitié, alors ça ne changerait plus. Elle était celle qu'il lui fallait, il en était plus que persuadé. Aucune autre fille ne pourrait faire s'emballer son coeur de cette façon, ni lui donner cette envie de sourire comme un idiot.

James était romantique. Bon, pas des tonnes non plus, mais il n'était pas le mec indifférent. Quand il amait vraiment, il pouvait devenir fleur bleue. Sans exagérations, il restait un garçon. Mais il était bien du genre à couvrir sa petite amie de cadeaux, à lui faire des tonnes de surprises. Et si Lily lui avait donné sa chance, elle aurait pu voir ce garçon là. Si seulement elle ne prenait pas pour une offense le moindre cadeau qu'il lui offrait. Le jeune Potter était un courreur de jupons, mais il ne se montrait jamais trop salaud avec les filles qui lui servaient de petites amies pour quelques jours ou quelques semaines. Il les traitait plutôt bien, même s'il ne tombait jamais amoureux. Il leur manquait toutes ce petit truc qui n'appartenait qu'à Lily Evans.

Leur discussion sur les Serpentards dériva évidemment sur Severus Rogue. Encore lui. Toujours lui. Ne pouvait-il pas lui sortir de l'esprit pendant quelques minutes ? Devait-elle toujours tout ramener à lui ? James fut profondément jaloux qu'elle le place dans la conversation, même s'il s'y était attendu. Evidemment, ils pensaient tous deux à la même personnes durant leur petit discours sur les vert et argent. Rogue était probablement la seule personne sur laquelles ils ne pourraient jamais tomber d'accord. Jamais James ne pourrait le voir autrement que comme une chose dégoûtante mais distrayante. Et ce n'était pas du tout la vision que la jeune fille avait de lui. Le joueur de Quidditch soupira légèrement.


-C'est facile de se faire passer pour ce qu'on est pas. Ou du moins de renvoyer aux autres une image fausse, tu ne crois pas ? Et puisque tu penses qu'il faut apprendre à connaître chaque personne avant d'émettre un jugement sur elle, pourquoi ne m'as-tu jamais donné ma chance ?

James ne faisait pas souvent de reproches à la jolie rouquine. Il fallait dire qu'il n'en avait pas vraiment l'occasion. Et quand il avait la chance de parler à la fille de ses rêves, il ne pensait pas une seconde à lui reprocher quoique ce soit. Mais cette discussion portait sur un sujet qui lui tenait trop à coeur, et les mots avaient franchi ses lèvres avant qu'il ne s'en rende compte. Lily professait de belles paroles qu'elle n'appliquait pas elle-même. Jamais elle ne lui avait permi d'apprendre à la connaître. Elle avait toujours basé son opinion de lui sur ce qui se disait dans l'école, ou sur ce qu'il laissait entrevoir lorsqu'il était en publique.

Elle lui fit un nouveau discours dans lequel elle lui reprochait d'avoir une vue si étroite de la maison qui semblait si chère à son coeur. Qu'elle les défende comme ça agaçait sérieusement James. Elle était à Gryffondor bon sang ! Et à l'entendre on aurait pu croire à une parfaite Serpentarde. Avait-elle plus d'estime pour eux que pour les gens de sa propre maison ? Elle n'était pas sans savoir ce qu'ils faisaient. La bande de son cher Severus n'étaient certainement pas des gens recommandables, mais ça, elle passait outre. Qu'il terrorise la moitié de l'école, ça ne la dérangeait pas, mais que lui, James Potter, s'en prenne de temps à autres à Rogue, et c'était un crime contre l'humanité.

Il ouvrit la bouche, prêt à lui répondre que si sa propre vision des Serpentards était peut-être un peu faussée par la haine qu'il leur vouait, la sienne était sans aucun doute beaucoup trop idilliste. Ils étaient loin d'être des anges, et encore moins des personnes tolérantes. Servilus accordait une aussi grande importance au sang que ses crétins d'amis, sauf en ce qui concernait Lily. La jeune fille n'avait pas l'air de se rendre compte de tout ça, et James était prêt à le lui dire. A lui montrer que son meilleur ami n'était certainement pas le mec idéal qu'elle s'imaginait. Après tout, c'était lui le mec idéal.

Mais elle ne lui en laissa pas le temps. Déja qu'il fallut au jeune Potter quelques secondes pour se remettre du coup de tête en arrière destiné à remettre les cheveux de la jeune fille, alors quand il voulu parler, Lily lui coupa la parole en lui demandant de changer de sujet. Il referma la bouche et en profita pour faire une petite moue. Ca lui plaisait lui, de discuter sur les Serpentards ! Mais elle avait raison, il n'avait pas du tout envie qu'elle s'énerve et qu'elle parte en claquant la porte et sa joue. Ils étaient si bien là tous les deux.... Si seulement ils avaient juste pu se regarder en silence. Ne rien dire, passer des heures à admirer la jeune fille, à essayer de se noyer dans le vert ennivrant de ses yeux, aurait parfaitement convenu au jeune homme.

Il sourit donc à son interlocutrice, et acquiesça.

Adorable ? Elle venait bien de lui dire qu'il était adorable ? Si elle avait pu le redire encore une fois. Peut-être bien qu'il se le ferait tatouer au milieu du front, histoire que tout le monde soit bien au courant que Lily Evans le trouvait adorable. Elle était tellement attendrissante lorsqu'elle rougissait ! James n'avait pas souvenir de l'avoir faite rougir d'autre chose que de colère, et c'était une grande première pour lui. Il était à la fois heureux et fier d'être parvenu à faire prendre cette si jolie teinte rosées aux joues de la fille de ses rêves. Il laissa échaper un petit rire.


-Tant mieux si tu finis par le croire, parce que c'est totalement vrai. On sait tous les deux que je suis amoureux de toi, Lily, mais si je te complimente c'est pas pour que tu m'aimes, c'est juste parce que c'est la vérité.

Parler librement. Comme il amait ça ! Il aurait aimé répéter à Lily encore et encore qu'il l'aimait, et qu'il n'en aimerait jamais une autre. Qu'elle était la seule qu'il voulait, et qu'il aurait fait n'importe quoi pour elle. Mais il n'avait pas le loisir de parler ainsi. Ils n'étaient pas proches. Et rien que pour les mots qu'il venait de prononcer, il était conscient que la jeune fille risquait de lui tourner le dos et de s'en aller. Il plongea ses yeux dans les siens, essayant de faire passer ses émotions à travers eux, pour la faire rester.
avatar



Nombre de messages : 7329
Age : J'ai eu, en Février, 18ans. Sinon je suis enceinte de 7mois à la date du 01 octobre
Groupe : du bien ! Parce qu'on a la classe *sbaff*
Caractère : Patiente - Courageuse - Téméraire - Tigresse - (Lunatique en ce moment, et à fleur de peau)
Crédits : : Ava(c)Kanala || ico(c)Fogliaverde
Date d'inscription : 08/02/2008




Lily Evans Potter

Fondatrice
Tyran et presque enceinte


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 24
MessageSujet: Re: Un tête à tête [Lily]   Lun 7 Avr - 14:12

La salle des trophées… Cette pièce, qui en tant normale ne contient pas plus d’une personne à la fois, renfermait aujourd’hui deux êtres, des plus différents et contraires. Lily Evans, et James Potter… Impossible me direz-vous que ce duo puisse exister ? Et pourquoi, il fallait bien le voir pour le croire. Pour une fois, la jeune femme parlait au maraudeur, celui qui l’insupporté tant, qui lui tapé sur les nerfs tout le temps. Comment cela se faisait-il ? Comment deux êtres si opposées avait pu en arrivé à un tel miracle ? Car il était bien question de cela. Lily… James… 2 noms qui ne pouvait pas être assemblé, 2 noms trop distincts…

L’une était la douceur incarnée. Se souciant d’abord des autres, et ensuite d’elle-même, elle était l’amie que tous pouvait souhaiter. Studieuse en cours, elle respectait avec soin le règlement. Après tout, elle n’était pas préfette pour rien non ? Très discrète, elle détestait par-dessus tout de sa vie devienne notoriété publique. Très sociable, on pouvait lui parler, lui demander son aide, quelques soient votre maison. Fille de moldu, elle devait tout le temps montrer sa valeur en tant que sorcière. Non pas pour impressionner, mais pour elle-même.

Quand au jeune homme… Il était le type même d’une personne embu d’elle-même. Ne pouvant s’empêcher de s’admirer, il adorait par-dessus tout qu’on lui vous un culte sans limite. Passait son temps devant un miroir à faire le beau, était sa principale activité. Ne pensant qu’à lui, qu’à s’amuser, il se fichait du mal qu’il pouvait faire autour de lui, s’attaquant aux autres, jouant avec les sentiments des jeunes femmes… Irrespectueux du règlement, il adorait se promener la nuit dans les couloirs, à semer la terreur, jouer des blagues douteuses aux élèves. Se vantant à longueur de journée, il aimait par-dessus tout être le nombril du monde de tout le monde. Plus on parlait de lui, mieux il se portait…

Le jour et la nuit. Jamais de tels opposées pourraient ne serait-ce se parler. C’est ce qu’on ne peut que pensait. Et pourtant, nous nous trompons. Pour une fois, pour la première fois, la belle rouquine avait laissé le maraudeur s’approcher à plus de 10 mètres d’elle, et à discuter avec elle. Pourtant, il était connu de tous qu’elle le détestait, qu’elle ne pouvait pas le supporter. Alors pourquoi ce changement ? Se pouvait-elle qu’elle doute de ses pensées, de ce qui il était vraiment ?

Oui sûrement. Lily voulait être sûre de son opinion sur le si célèbre joueur de Quidditch. Elle savait très bien qu’il n’était pas non plus un monstre, qu’il avait un cœur comme tout le monde. Et puis, il n’était pas un lion pour rien aussi. Il possédait les qualités de sa maison, tel que le courage, le fait de ne pas baisser les bras, mais de s’acharner, pour finir par avoir ce qu’il souhaite. Il était aussi un fidèle ami. Il avait même prit son sous aile Peter, ce sorcier aussi maladroit qu’empoté. Mais à coté de cela, comment aurait-elle pu ne pas tenir compte de tout ce qui le rendait détestable, du fait qu’il s’en prenne à une personne si chère à son cœur ?

Alors qu’elle venait de lui dire sa vision sur les serpentards, elle savait qu’il avait riposter, lui disant qu’elle avait tord. Elle ne fût pas déçue. Par contre, il marqua un point, enfin, pas totalement. Il se mit à jouer sur un terrain dangereux, en lui demandant pourquoi elle l’avait jugé tout de suite, ne lui laissant pas une chance de lui prouver qui il était. Se pouvait-il qu’il n’ai pas compris ce qui en retourner ? Etait-il si aveugle, si bête, au point de ne pas comprendre ce qu’elle lui avait déjà dit ? Il fallait le croire…

Maintenant, il restait à savoir si elle avait encore une fois de lui redire, de se répétait, de le prendre entre 4 yeux, lui mettant les points sur les i, qu’il ne puisse pas feindre de ne pas savoir pourquoi elle agissait ainsi avec lui. Oui, comme ça, la belle rouquine n’aurait rien à se reprocher. Peut-être que de cette manière, il l’a laisserait enfin tranquille, ne l’harcelant plus jamais, retrouvant un peu de paix... Car au fond, elle n’avait pas demandé d’avoir un chien de garde permanent, qui l’a suivait tout le temps, la surveillant ect. Prenant une légère inspiration, le regardant bien fixement, elle prononça sur un ton calme :


- Tu veux vraiment le savoir ? Tu risques d’être très déçu, et peut-être que ce que je vais te dire va te blesser, même si cela n’est pas ce que je souhaite… Mais soit, si tu le veux vraiment. Tu crois peut-être que je t’ai jugé comme ça, sans peser le pour et le contre ? Dans ce cas, tu me connais très mal. Au début, je t’appréciais un peu. Seulement, tu es si prétentieux, si embu de toi-même, avec une tête aussi grosse qu’une montgolfière que tu n’as pas pu remarqué ce qui est pourtant si évident… Quand on a un orgueil aussi démesuré que le tiens, on ne laisse la place à personne d’autre. T’ais-tu soucié de tout le mal que tu as fais autour de toi une seule fois James ? T’ais tu un jour remis en question ? Je ne pense pas. Encore que tu gâches la mienne, ok, mais que tu t’attaques à un de mes proches, là, ça ne passe pas. Tu dirais quoi à quelqu’un qui s’en prendrait à un des maraudeurs ? Tu ne ferais rien peut-être ? Il va falloir t’y faire, même si cela ne te plait pas. Severus est la personne la plus importante à mes yeux avec Marlène. Jamais j’accepterais que tu lui rendes la vie impossible sans rien dire. Jamais je ne pourrais être ne serait ce qu’ami avec le ‘tortionnaire’ de celui qui représente autant pour moi…


Bon et bien voilà, elle ne pouvait pas être plus claire. Il ne pouvait que comprendre que c’est son attitude envers le serpentard et sa prétention qui faisait qu’il n’y aurait jamais d’amitié entre eux. Il allait falloir qu’il retourne les pieds sur terre avant de pouvoir espérer une attention plus grande d’elle. Plus grande ? Oui, vous avez bien lu. Car malgré tout, elle était une jeune femme normalement constituée. Lily ne pouvait qu’être flattée par tant d’attention, et de rougir à des compliments de jeune homme. Surtout quand ce dernier possédait un grand charme, et un aspect physique des plus appréciable.

Elle n’était pas indifférente à lui, ça on pouvait très bien s’en apercevoir. Rien que par le fait qu’il arrive à l’énerver. Si la belle gryffondor se fichait de lui, il ne l’atteindrait pas. En plus, il arrivait toujours à la faire rougir, alors que c’était souvent qu’elle l’entendait le dire. Mais aujourd’hui, c’était la première fois qu’il lui disait en face, les yeux dans les yeux et la main dans la main, ils s’en vont amoureux, sans peur du lendemain . C’était pour ça qu’elle était aussi ‘touchée’ par cela. Continuant dans ce sens, le jeune sorcier lui dit alors clairement qu’il était amoureux d’elle ! Il était une chose que tous lui disent, mais c’était une autre que lui-même lui dise comme ça. Ses yeux étaient en plus si brillant, si sincère.

Là, pour une fois, pour la première fois, la rouquine au regard vert intense, ne savait pas comment réagir. Elle était perdue, complètement. Elle ne pouvait pas accepter son attitude envers son ami d’enfance. D’ailleurs, pouvait-elle le croire ? Ne disait-il pas cela juste pour l’avoir, pour l’ajouter à son tableau de chasse ? Il était connu après tout pour tout faire pour être encore en encore plus populaire, plus célèbre. Alors, s’il arrivait à sortir enfin avec elle, depuis le temps, sa cote monterait en flèche, et serait à un niveau jamais atteint. Posant un doigt sur les lèvres du poursuiveur de son équipe, pour lui signifier de se taire, elle s’écarta de lui, et lui dis, prenant un ton sûre d’elle-même, même si elle ne l’était pas en ce moment :


-Tais-toi James... Arrêtes... Arrêtes de dire de telles choses... Gardes des déclarations d’amour pour une autre... Je ne serais jamais ton trophée... Il faudrait déjà que tu sois un ami pour moi, et je ne pense pas que cela pourra arriver un jour. Mais au-delà de cela, arrête de dire des mots aussi importants alors que tu ne les penses pas. Cela marche peut-être avec tes nombreuses conquêtes, mais pas avec moi. Je suis désolée, mais je ne te crois pas. Je ne suis pas aussi sotte que cela. Tu cries partout que tu m’aimes, car cela t’apporte un peu plus de gloire, rien de plus, sachant très bien qu’il n’y aurait jamais rien entre nous. La preuve, si tu éprouvais des sentiments pour moi, d’une, tu ne sortirais avec la première venue, et de deux, tu ne me ferais pas du mal, ni même aux gens que j’aime… Sur ce, je te laisse, je dois aller réviser pour mon cours. Peut-être à une prochaine James…


Sans lui laisser le temps de lui répondre, sans lui laisser le temps de la retenir, elle se retourna, prit un pas des plus rapide, pour sortir de la salle. Elle n’en revenait pas de ce qu’elle venait de lui dire. Elle n’était même pas sûre de penser ce qu’elle venait de prononcer. C’était si compliqué. Une fois sortie de la salle, elle se mit à courir dans en direction de sa salle commune, pour finir allongée sur son lit, réfléchissant à ce qui venait de se passer…




[Désolée c’est pas top :S . Je te laisse répondre avant de locker. Dès que je rattrape mon retard, on se refais un susu ^^ ]

_________________
Much as you blame yourself, you can't be blamed for the way you feel Had no example of a love, that was even remotely real. How can you understand something that you never had. Ooh baby if you let me, I can help you out with all of that. Let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. Let me love you And all your trouble Don't be afraid, let me help. let me love you And I will love you Until you learn to love yourself. let me love you A heart of numbness, gets brought to life I'll take you there
http://strange-scotland.forums-actifs.com/
Admin↯  Future star des couches culottes
avatar



Nombre de messages : 1595
Age : 18 ans !
Groupe : Auror - Ordre du Phénix - Maraudeur
Caractère : Têtu - Téméraire - Arrogant - Persévérant - Romantique - Imaginatif - Drôle - Charmant
Crédits : : ©sheismurphylaw
Date d'inscription : 02/03/2008




James Potter

Admin
Future star des couches culottes


Carte du maraudeur
Niveau magique: 9/15
Libre pour :: 2 rp
Bonus: + 11
MessageSujet: Re: Un tête à tête [Lily]   Lun 7 Avr - 19:58

La pluie battait les oreilles d'un James Potter interdit, se retrouvant soudain seul dans la salle des trophées. Ce son se mêlait aux battements galopants de son coeur. Il n'y avait pas d'autre bruit dans la pièce. James regardait la porte sans la voir, comme s'il pouvait encore suivre des yeux sa chère Lily Evans qui l'avait planté là. Il ne savait pas exactement ce qu'il devait ressentir. Comment il devait se sentir, et ce qu'il devait penser de cela.

Elle l'avait d'abord remballé, et pas de la plus gentille des manières. Elle n'avait pas mâché ses mots, entière et belle comme toujours. Elle n'avait pas hésité à lui dire ce qu'elle pensait, même si elle savait que ça le blesserait. Ca le blessait toujours, même s'il le cachait derrière une obstination sans borne. Il était à Gryffondor après tout, il n'était pas une mauviette et refusait de montrer à tout le monde à quel point les seuls mots d'une fille pouvaient l'atteindre. L'atteindre et laisser dans son coeur des sillons si profonds.

Il ne savait pas quelle parole l'avait choqué plus que les autres. Peut-être le fait qu'elle lui avoue que Rogue était celui qui représentait autant pour elle. James ne savait pas toujours lire entre les lignes, mais le message avait été limpide. Les mots étaient trop forts pour ne faire qu'évoquer son statut de meilleur ami. N'éprouvait-elle donc pas que de l'amitié pour lui ? Mais que lui trouvait-elle, bon sang ! Il n'était même pas digne qu'elle pose les yeux sur lui. Il n'était pas digne que quiconque pose les yeux sur lui. Et pourtant, il était celui qui représentait tant pour Lily Evans.

Etait-il vraiment tel qu'elle le décrivait ? Prétentieux, avec une tête comme une mongolfière ? Il n'en avait jamais eu l'impression. Cette description était généralement réservée aux Serpentards, et il était tout l'inverse de ces élèves. Il n'était pas prétentieux, il était réaliste ; il n'était pas orgueilleux, il avait sa petite fierté. Il fallait toujours qu'elle agrave les choses. James était loin d'être un monstre, et encore moins une personne que personne ne pouvait supporter. Si il était vraiment ainsi, pourquoi y aurait-il tant de monde dans cette école pour l'apprécier et l'admirer ? Quant au mal qu'il faisait autour de lui... Tout était relatif. C'était vrai qu'il faisait certainement du mal à Rogue, mais qui s'en souciait vraiment, en dehors d'elle ? Et il n'y avait que lui pour souffrir. Peut-être une ou deux filles, qui avaient réellement cru qu'il tomberait amoureux d'elles, mais c'était tout.

Puis il lui avait fait sa déclaration. Il lui avait avoué en face ce qui courait les couloirs. Il l'aimait. Il était fou amoureux d'elle, et il aurait n'importe quoi pour peu qu'elle le lui demanda. Mais elle n'avait pas sourit tendrement, elle n'avait pas approché son visage du sien pour l'embrasser comme il l'espérait. Au contraire, elle lui avait demandé de se taire. Elle avait même posé son doigt sur ses lèvres pour le dissuader de lui désobéir. Il se souvenait de ce contact... Il l'aurait tant apprécié, dans d'autres circonstances ! Pourquoi fallait-il toujours que tout dérape avec cette fille ?

Elle ne le croyait pas. Elle doutait de lui, de ses mots, et de son amour. Jamais elle ne serait un trophée pour lui. Il ne lui courait pas après pour cela, pas le moins du monde. Et chaque mot qu'il lui disait serait toujours vrai, surtout si ça concernait les sentiments qu'il éprouvait à son égard. Il ouvrit la bouche pour lui dire qu'elle se trompait. Qu'il disait la vérité, qu'il l'aimait, et que s'il sortait avec des tas d'autres filles, c'était parce qu'il cherchait à oublier les constants refus. Mais elle ne lui en laissa pas le temps. Elle le planta là, prétextant des révisions.

Il la regarda s'en aller, n'ayant même pas le reflexe de la rattraper. Il se sentait défait. Pourtant, il avait l'habitude des rateaux de la miss, mais jamais de cette manière. Jamais les choses n'avaient été posées aussi clairement. Le jeune homme finit par secouer la tête, comme pour sortir d'un rêve, et passa pensivement la main dans ses cheveux. Ce moment avait Lily était sans aucun doute le meilleur qu'il ai jamais passé avec elle, et il n'était pas prêt de l'oublier. Elle lui avait sourit, elle avait rit, et elle avait même rougit. Mais malgré cela, il restait très déçu de la manière dont ils s'étaient quittés, et il aurait souhaité pouvoir remonter le temps pour la rattraper.

Au lieu de cela, il quitta la salle des Trophées, et prit la direction du parc. Il avait oublié qu'il pleuvait, et il s'en fichait. Il avait envie d'une petite course sous la forme de Cornedrue. Pour ne plus ressentir cet affreuse douleur quelque part au niveau de son coeur. Une blessure de plus infligée par la douce et délicate Lily Evans.


[Rattrapes-le vite Wink]







Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un tête à tête [Lily]   



Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum